Vous êtes sur la page 1sur 43

BATIR LE MODELE AFRICAIN

D’INCUBATION
CTIC Dakar – Rapport d’activités 2012

www.cticdakar.com
© 2013 CTIC Dakar / Fondation des Incubateurs TIC du Sénégal

CTIC Dakar
3 rue Béranger Féraud
BP 368 Dakar RP
Dakar, SENEGAL
Téléphone : +221 33 889 93 60
Site Internet : www.cticdakar.com
E-mail : contact@cticdakar.com

CTIC Dakar est un incubateur d’entreprises sous l’égide de la Fondation des


Incubateurs TIC du Sénégal (FICTIS). Sa mission est de favoriser la création et la
croissance de PME à fort potentiel en Afrique de l’Ouest.

Ce rapport a été produit par le personnel de CTIC Dakar avec des concours
externes. Les constats, interprétations et conclusions qui y sont exprimés ne
reflètent pas nécessairement les opinions du comité de gestion de CTIC Dakar
et de la Fondation des Incubateurs TIC du Sénégal ni ceux de ses bailleurs et
partenaires.

Droits et licences
CTIC Dakar encourageant la diffusion des connaissances, la reproduction de
cette publication est autorisée, en tout ou en partie, à des fins non
commerciales, sous réserve d’indication des références du présent document.
Toute question relative aux droits et licences, y compris les droits subsidiaires,
est à adresser à CTIC Dakar, 3 rue Béranger Féraud BP 368 Dakar RP Dakar,
SENEGAL ; contact@cticdakar.com

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 2


Table des matières

UN MODELE DE PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE ....................................................4


VISION ET PROPOSITION DE VALEUR .................................................................5
RESULTATS & INDICATEURS ...............................................................................6
REALISATIONS DE NOS ENTREPRISES .................................................................7
CONSULTATION DES PARTIES PRENANTES .........................................................8
PERSPECTIVES D’AVENIR ..................................................................................10
PRESENTATION CTIC DAKAR.............................................................................12
ENTREPRISES INCUBEES ...................................................................................17
STARTUPS ACCELEREES (BuntuTEKI session 1) .................................................20

SECTION 1 : ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES .......................................22

SECTION 2 : STRUCTURATION ECOSYSTEME ....................................................28

SECTION 3 : VERS UN MODELE EQUILIBRE .......................................................35

SECTION 4 : DEFIS D’AVENIR ............................................................................40

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 3


CTIC DAKAR, UN MODELE DE PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE
 OPTIC, Organisation des Professionnels des TIC
 SONATEL / France Telecom
 Consortium du Service Universel
 Neurotech
 Conseil National du Patronat du Sénégal  Chaka Computers
 Mouvement des Entreprises du Sénégal  Grappe TIC et Téléservices de la SCA
 Confédération Nationale des
Employeurs du Sénégal
 Chambre de Commerce, d’Industrie et  Banque Régionale de Solidarité
d’Agriculture de Dakar  Banque Sahélo Saharienne pour
l’Investissement et le Commerce
Secteur
privé des
TIC
Patronat et
Banques et
chambres de
investisseurs
commerce

Organismes Ecoles et
internationaux universités

Etat et
agences
 Infodev/IFC
publiques  Université Cheikh Anta Diop de Dakar
 Centre de Développement des  Université Gaston Berger de Saint-Louis
Entreprises
 GIZ Programme PACC PME-PMF
 Présidence
 Ministère de l’Economie et des Finances (CEPOD)
 Ministère de la Communication, des Télécommunications et de
l’Economie Numérique
 Secrétariat Permanent de la Stratégie de Croissance Accélérée
 ARTP, Agence de régulation des Télécommunications et des Postes
 ADIE, Agence de l’Informatique de l’Etat
 APIX, Agence de Promotion des Investissements et des Grands Travaux

CTIC Dakar est le fruit d’un véritable partenariat public privé. C’ est une initiative de la
fondation des incubateurs des TIC au Sénégal qui regroupe en son sein des membres du
secteur privé, de l’Administration et de l’enseignement supérieur. Cette fondation est
présidée par le Secteur privé (Organisation des Professionnels des TIC – OPTIC) et est dirigée
par un comité composé de l’OPTIC, l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) et du
Secrétariat Permanent de la Stratégie de Croissance Accélérée (SCA). CTIC Dakar est sous la

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 4


tutelle administrative du Ministère de l’Economie et des Finances et la tutelle technique du
ministère en charge des Technologies de l’Information et de la Communication .

CTIC DAKAR - VISION ET PROPOSITION DE VALEUR

« Etre le 1 er Catalyseur de croissance pour les


PME TIC d’Afrique de l’Ouest »

ACCELERER LA CROISSANCE DES PME TIC


R&D et innovation
Gestion comptable et fiscale
Business Development et Coaching
Accès aux marchés et aux financements
Réseau de partenaires, visibilité et crédibilité
Infrastructure de pointe et communauté d’entrepreneurs

BATIR UN MODELE VIABLE POUR L’AFRIQUE


1er incubateur d’entreprises TIC d’Afrique de l’Ouest francophone
Modèle public-privé inédit et vision entrepreneuriale
Partenaires africains et internationaux

STRUCTURER UN ECOSYTEME
Rapprocher les TIC des secteurs clés du Sénégal
Sensibilisation à l’entrepreneuriat
Accompagnement des universités
Financement de l’innovation
Evénements et réseautage

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 5


2012 en bref

RESULTATS & INDICATEURS Depuis


création CTIC
(avril 2011)

101 +351
Candidats & Prospects
11 (Incubation 21 - BuntuTEKI : 80)
11
Entreprises incubées
10 24
Startups Accompagnées

1milliard
+600.000.000 FCFA

FCFA - Chiffre d’Affaires Cumulé

= +85% 98%
Croissance 2011>2012

44% +150
viabilité financière Emplois dans
de l’incubateur nos entreprises

+300 + 20
Jeunes entrepreneurs
coachés 6 Salons Evénements organisés

internationaux
CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 6
2012 en bref

REALISATIONS DE NOS ENTREPRISES


XTREME SENEGAL
- Dev solution web et mobile pour chaine
d’hôtels sous-régionale
RHESUS - 5000 téléchargements App iSénégal
- solution de téléservice pour la prise - ITU Telecom World Dubai
de rendez-vous dans une société - Pilote implémenté dans une chaine hotelière
d’assurance majeure du Sénégal

SYSDEV
INTEK SOFTWARE - Organisation Séminaire TIC et Energie (Sénégal)
- Déploiement Solution de Gestion - Participation à plusieurs salons et formations en Europe
dans une des plus grandes - Filiale en Italie et nouveaux partenariats avec sociétés
sociétés d’assurance du Sénégal Européennes pour représentation dans la sous-région.

SOFT SOLUTIONS SEYSOO


- Système gestion pour le Gouvernement (Gabon)
- SI Gestion Hôpitaux (+10
- Médicis : 1ère solution pour cabinets médicaux et
établissements au Sénégal)
radiologues (Sénégal)
- USAID/EDB : conception et réalisation d'un
logiciel de suivi/évaluation (Sénégal)

PEOPLE INPUT
- +200 références en Afrique de l’Ouest
- Award meilleur fournisseur de services web de
SEN2i
l'UEMOA
- Dev nouvelles solutions pour gestion PME
- Solution Collecte Données pour Ambassade USA
- Systeme de géo localisation sur mobile
- Bureaux Cameroun, Côte d’Ivoire & Burkina Faso
- Systeme de sms marketing
- Sélection DEMO Africa (Kenya)
- Partenariat en Cote d'Ivoire et au Burkina
- Conférence Africa Com (Afrique du Sud)

NELAM SERVICES
MOBILE BANKING ENABLER - v3 d’Agendakar.com, 1er site culturel du Sénégal
- Produits MobileCash et Mobile
- Community Management et site web de TIGO
Connect utilisés par plusieurs
- Community Management, Newsletter et site web
institutions de microfinance
Cultura Dakar / Ambassade d'Espagne au Sénégal
majeures
- Community Management ATPS

AMARANTE
- CMO : plusieurs millions FCFA de crédit transféré
- Prix GIST - Département d'Etat USA
- Développement de plusieurs produits innovants

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 7


2012 en bref
CONSULTATION DES PARTIES PRENANTES

CONTEXTE ET OBJECTIFS
Les résultats suivants sont les fruits d’un travail réalisé par le CTIC grâce au soutien du groupe
Orange qui a mis à disposition des consultants équipé d’un outil d’évaluation destiné à la
consultation des parties prenantes. Les consultants et l’équipe du CTIC ont ainsi rencontré
l’ensemble des partenaires actuels et potentiels de l’incubateur et les entreprises incubées afin de
recueillir leur niveau de satisfaction vis-à-vis des services de l’incubateur et leurs attentes
prioritaires pour les années à venir.

SENTIMENT GENERAL DES PARTENAIRES :


« Un modèle, mais qui doit passer à l’échelle »

« C'est un bénéfice pour le


pays, au-delà des incubés »
Université Dakar
« Le CTIC est le partenaire le
UGB plus dynamique »

ESMT « C'est un projet modèle pour nous »

GIZ « C’est le 1er outil Public/Privé, porté par le


privé, qui fonctionne et qui a des résultats »
CDE

CBAO « le CTIC a peu de moyens mais une


énorme volonté de faire des choses »
BRS
« C'est quelque chose qui manquait et
Neurotech qui comble un grand vide, mais CTIC
est victime de son succès »
SONATEL
« Très satisfait des résultats obtenus mais
Ministère TIC les moyens du CTIC sont trop limités. La
deuxième phase doit permettre de
SCA réfléchir sur l'agrandissement et le
changement d'ambition du CTIC »
ARTP
« Le potentiel de croissance n'est pas encore
AdIE exploité à son niveau maximal. Le CTIC
manque d'ambition »
ADEPME

0 1
Excellent 2 Bon 3Moyen 4
Mauvais

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 8


SENTIMENT GENERAL DES INCUBES :
« Globalement satisfaits, même s’il reste encore des choses à améliorer »

« Le manque de soutien sur l’accès au financement et


aux marchés sur les aspects techniques de
l’hébergement sont de gros soucis » « Grâce au CTIC, j'ai quadruplé mon CA »

Pas satisfait
11% Très satisfaits
33%

Satisfait, mais
peut s'améliorer Plutôt satisfaits
45% 11%

« Il y a une bonne dynamique, une bonne


« On aimerait que le CTIC soit plus disponibilité de l’équipe. Il y des axes
impliqué dans notre business » d'amélioration possibles »

PARTIES PRENANTES RENCONTREES

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 9


Mots d’experts

PERSPECTIVES D’AVENIR

Antoine NGOM « Faire de CTIC Dakar et des incubateurs


P RESIDENT F ONDATION régionaux les vitrines de l’Economie
DES I NCUBATEURS TIC Numérique au Sénégal »
AU S ENEGAL

L’année 2012 a permis de consacrer la maturité du concept


d’incubateur adopté par CTIC Dakar mais également sa
reconnaissance qui fait de son modèle une référence.

Au niveau National, CTIC Dakar s’est inscrit comme acteur majeur de


l’Ecosystème de l’Economie Numérique à travers ses initiatives, ses
évènements et des dynamiques qu’elle impulse. Elle a été un
catalyseur d’entreprenariat et d’innovations.

Au niveau International, elle a fortement contribué non seulement à


rendre visible le Sénégal dans le secteur africain des TIC mais lui a
permis d’occuper des places d’honneur dans les compétitions continentales. Des entreprises
innovantes sénégalaises incubées au niveau de CTIC Dakar ont, en effet, été primées au niveau
africain. Par ailleurs, d’autres pays africains lui font appel pour les assister à implémenter des
incubateurs en se référant à son modèle. Enfin, CTIC Dakar a été précurseur en Afrique
Francophone dans l’organisation avec succès d’évènements internationaux de premier plan.

La maturité de son modèle nous a amené à proposer un plan d’extension afin de permettre à CTIC
Dakar d’atteindre une taille critique qui lui permette d’avoir un impact significatif en mesure
d’influer de manière déterminante dans le développement de l’Economie Numérique.

Cela me donne l’occasion, après avoir renouvelé mes remerciements à l’ensemble des partenaires
(membres fondateurs, partenaires au développement) qui accompagnent le projet, à leur
demander de maintenir leur soutien, mieux de le renforcer pour sauvegarder la viabilité financière
de CTIC Dakar. 2013 est une année charnière pendant laquelle nous souhaitons que cette extension
se fasse notamment en installant CTIC Dakar au technopole.

Un autre défi qui se présente à la fondation des Incubateurs TIC du Sénégal (FICTIS) est l’installation
des incubateurs dans les régions.

Ensemble œuvrons à faire de CTIC Dakar et des incubateurs régionaux, les vitrines de l’Economie
Numérique au Sénégal.

Antoine NGOM.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 10


Mots d’experts

PERSPECTIVES D’AVENIR

OMAR CISSE « Construisons ensemble un modèle de


D IRECTEUR G ENERAL développement »
CTIC D AKAR
Bientôt 2 ans depuis que nous nous sommes ensembles fixés le défi
de construire un véritable modèle de développement pour
l’entreprenariat TIC. Les résultats obtenus nous réconfortent dans
les choix qui ont été faits et montrent que nos partenaires avaient
raison d’y croire dès le début.

Cette année devait être une année difficile pour nos entreprises, vu
l’instabilité politique que nous avons connue. Cependant, nos
entreprises ont pu relever le défi avec une croissance moyenne de
leur chiffre d’affaires de plus de 75%. Cela montre encore une fois
que nous avons eu raison de croire en eux et que nous pouvons
espérer avec elles construire des entreprises fortes et pérennes qui
feront la fierté du Sénégal, qui feront la fierté de l’Afrique.

Nous avons organisé plus d’une vingtaine d’événements autour de l’entreprenariat TIC avec une
dizaine de compétitions que nous avons relayées et accompagnées. Nous sommes en effet
convaincus que le plus bel incubateur du monde ne pourrait prospérer sans un véritable
écosystème. Aussi est-il est important pour nous :

 que l’université soit plus associée à l’entreprenariat et qu’elle soit rapprochée de


l’entreprise ;
 que les talents soient détectés et qu’il leur soit offert des espaces pour s’exprimer :
 que l’investissement dans les entreprises TIC soit mieux structuré avec des fonds de
Business Angels, des Venture Capitalists, etc ;
 que des fonds de garantie soient mis en place au profit des entreprises TIC ;
 et qu’en définitive l’entreprise puisse connaître une croissance maîtrisée dans un
environnement moins incertain.

C’est cela qui justifie toutes ces actions que nous avons entreprises pendant cette année et que
nous comptons multiplier si nos partenaires nous renouvellent leur confiance et nous
accompagnent dans cette mission. Nous nous proposons de mettre en œuvre un plan d’extension
qui devrait permettre à un plus grand nombre d’entreprises de bénéficier de notre
accompagnement et nous espérons qu’en 2013 ce projet pourra être mis en œuvre.

Omar Cissé.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 11


Présentation

CTIC DAKAR
CONTEXTE ET ENVRIONEMENT
Depuis plus d’une vingtaine d’années, les spécialistes étaient d’avis que le Sénégal regorge d’un
potentiel important dans le domaine des Technologies de l’information et de la Communication.

 Un environnement politique stable


 Une bonne connectivité Internet
 Un taux de pénétration du mobile de plus de 80%
 Plus de 350 entreprises TIC
 Une contribution de 7 à 9% des TIC au niveau du Produit Intérieur Brut

Cependant, force est de constater qu’aujourd’hui, ce potentiel n’est toujours pas assez exploité et
que les TIC au Sénégal n’ont pas connu le développement attendu. Le développement des TIC au
Sénégal ne saurait se faire sans des entreprises fortes capables de porter cette économie.
Cependant, il faut noter que :

 La contribution au PIB est essentiellement portée par les opérateurs de


télécommunication et que la part des autres entreprises TIC est très faible ;
 La plupart des entreprises ne dépasse pas les 3 années d’existence ;
 Rares sont les entreprises qui font de la recherche développement du fait qu’elles sont
souvent dans un état de survie et que le court terme est leur priorité
 Il n’existe pas de fonds d’amorçage pour des entreprises qui démarrent

L’environnement n’est pas toujours aussi propice au développement des entreprises :

 Le Sénégal ne dispose pas d’une vision clairement définie dans le secteur des TIC. Ceci ne
favorise pas l’émergence d’une véritable industrie des TIC
 Le financement par les banques est difficilement accessible par les entreprises TIC du fait
qu’elles ne disposent pas souvent de biens matériels pouvant servir de garantie.
L’entreprise repose plus sur les ressources humaines et des immobilisations incorporelles. Il
n’existe pas aussi de fonds de garantie dédié à ce secteur comme on en trouve pour
d’autres ;
 L’investissement privé n’est pas assez structuré dans le secteur des TIC. C’est ainsi qu’il
n’existe pas d’outils d’investissement qui pourraient accompagner les porteurs de projets à
différents stades de développement (business angels, Venture capitalists, etc.)
 Il existe une faible connexion entre l’Université et l’entreprise. Ceci fait que l’innovation
au sein des universités n’est pas vraiment exploitée par l’entreprise et que les véritables
problématiques de ces entreprises ne sont pas toujours adressées par les universités.
L’entreprenariat pourrait aussi être mieux développé à l’Université dans des domaines qui
gagneraient à être mieux adressés par les TIC (agriculture, pêche, élevage, industries
culturelles, etc.) ;
 Il existe très peu de structures d’accompagnement pouvant encadrer les entreprises TIC
dans leur développement. Le secteur gagnerait à disposer d’un cybervillage, de plus
d’incubateurs, de Co-working space, d’organisations qui accompagnent les entrepreneurs,
etc. ;

Face à ce contexte peu favorable pour le développement des entreprises TIC, CTIC Dakar a pour
mission d’accompagner ces dernières dans leur développement afin qu’elles deviennent des
entreprises fortes et pérennes.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 12


QU’EST-CE QUE CTIC DAKAR ?

NOTRE VISION
« Devenir un acteur majeur en Afrique de l’Ouest pour l’émergence et la croissance de PME TIC à
fort potentiel. »

POURQUOI NOUS LE FAISONS ?


Parce que comme de nombreuses personnes aujourd’hui, nous avons la ferme conviction que les
PME développant des solutions TIC innovantes peuvent accélérer la croissance de tous les secteurs
d‘activité et inclure les pays Africains dans l’économie numérique globale.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 13


NOS MISSIONS
Après plus d’une année d’activité, l’équipe de CTIC et ses partenaires ont pu déterminer les
missions et activités les plus importantes afin de favoriser la croissance des jeunes entreprises TIC
et la structuration des écosystèmes d’entrepreneuriat technologiques au Sénégal et dans les pays
d’Afrique de l’Ouest en général. Ces missions sont évidemment plus larges que celles des
incubateurs traditionnels dans les pays occidentaux, mais cette adaptation est totalement
nécessaire dans le contexte d’Afrique Sub-Saharienne.

En effet, des missions comme


le soutien aux universités pour
la détection et
l’accompagnement de projets
ou bien le développement
d’outils de financement
innovants, bien que couteuses
en ressources, doivent être
réalisées parce qu’étant
primordiales pour la croissance
future des entreprises
accompagnées.

CE QUE L’ON OFFRE

CTIC a mis en place un ensemble de produits et services dédiés à la croissance des PME TIC
accompagnées. Ces offres sont conçues et délivrées différemment selon les stades de
développement des entreprises et ce dans le but de construire un « pipeline » de PME TIC
homogène et régulier, comme le montre le schéma ci-dessous.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 14


LE PYRAMIDE DE L’ENTREPRENEURIAT

L’EQUIPE CTIC DAKAR

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 15


NOS PARTENAIRES

Partenaires Officiels

Autres Partenaires (événements, concours et autres)

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 16


Nos clients
ENTREPRISES INCUBEES
AMARANTE est la nouvelle société de Moustapha KANE,
fondateur et directeur général de People Input de 2002 à 2010.

Suite à une expérience professionnelle de plus de 10 ans dans


les nouvelles technologies web et mobile sur le marché français
Site web : www.e-amarante.com (Manager au niveau du Groupe SQLI www.sqli.com ) et africain
(chef de projet porte-monnaie électronique chez Afripa
CEO : Moustapha KANE Telecom en Côte d’Ivoire) ; j’ai eu envie de replonger dans la
création d’entreprise en prenant un positionnement d’éditeurs
Secteur : Applications Mobiles et de solutions plus adapté à ma vision de la création de valeur.
solutions web
Amarante se veut être un éditeur de solutions privilégiant la
recherche et une approche pragmatique dans la mise en œuvre
des solutions.

Créée en novembre 2011 INTEK SOFTWARE accompagne les


entreprises d’assurance dans le choix et l’utilisation de
nouvelles technologies.

Site web : www.inteksoftware.com La société édite et commercialise les produits clefs en main
suivants : Logiciel de Gestion de la Relation Client, Logiciel de
CEO : Mamadou THIAW Gestion de la Production et des Sinistres, Logiciel de Gestion
de la Réassurance, Logiciel de Gestion de la Comptabilité et
Secteur : Solutions logicielles pour des Etats réglementaires.
le secteur de l’Assurance

MBE Mobile Cash est une solution de transfert d'argent et


de paiement via le mobile. C'est un moyen simple et rapide
et peu couteux d'effectuer ses transactions financières sans
déplacement vers une agence, et cela quel que soit votre
Site web : www.mbankingenabler.com téléphone portable et votre opérateur GSM!

CEO : Moustapha KANE Les produits de MBE sont implémentés chez plusieurs grands
comptes, notamment des institutions de microfinance.
Secteur : Paiement Mobile

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 17


Créée en Mars 2008, Nelam Services est une entreprise
sénégalaise qui a pour mission de proposer des solutions
web adaptées aux organisations africaines afin de leur
permettre de développer leur potentiel grâce aux nouvelles
technologies.
Site web : www.nelamservices.com
Le portail AGENDAKAR.COM, 1er site web du Sénégal dédié
CEO : Alassane DEME & Aisha DEME
à la culture et aux événements, a été lancé par Nelam en
2009. L’équipe de Nelam assure aussi le community
Secteur : Arts, culture et
événements management de grandes structures de la place.

Créée en 2002 People Input est le 1 er fournisseur Africain de


services web & mobiles, People Input a accompagné + de 100
entreprises, opérateurs télécoms, institutions, médias dans la
Site web : www.peopleinput.com mise en œuvre de leur projets.

CEO : Serigne BARRO L’équipe People Input a développé une expertise avérée dans
la mise en œuvre de projets web & mobiles : stratégie,
Secteur : solutions web et mobile à conseil, ergonomie, design, développement technique,
forte valeur ajoutée gestion de projet. Leurs clients sont aussi bien des
multinationales du TOP 100 Africain que des PME/PMI dans
tous les secteurs d’activité.

Créée en Septembre 2011 Rhésus SARL est un Centre de


contact multi canal sénégalais qui évolue dans le domaine
du télémarketing et de la promotion web.

Elle propose aux entreprises locales et internationales des


Site web : rhesus-sarl.blogspot.com services allant de la vente, de la création de trafic et de la
gestion de la relation client au référencement, à la rédaction
CEO : Yves Sambou de contenu et du netlinking.

Secteur : Téléservices

Créée en Juillet 2008 la sénégalaise de l’ingénierie


informatique est une Société spécialisée dans l’ingénierie
logicielle .
Site web : www.lasen2i.com
Elle a été créée par une équipe de jeunes diplômés de la
CEO : Fatoumata SOW NDONGO MIAGE (Méthodes Informatiques appliquées à la gestion) de
l’université Gaston Berger de Saint Louis.
Secteur : Ingénierie logicielle et
réseau

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 18


Créée en Septembre 2008 la société SeySoo est spécialisée
dans le développement logiciel, le conseil, l’audit,
l’assistance à projets et la formation. Elle propose une offre
de services dans le conseil en systèmes d’informations, le
développement et l’intégration d'applications et le transfert
Site web : www.seysoo.com de compétences. Outre l’offre de services, SeySoo se
positionne comme un éditeur de logiciels à forte valeur
CEO : Seydina NDIAYE ajoutée allant d’applications E-business à des outils de
relation client. Son produit phare est le logiciel Médic'IS qui
Secteur : ingénierie logicielle et est une solution de gestion de cabinets médicaux et
solutions pour le secteur de la santé hôpitaux.

Créée en juin 2006 la société Soft Solutions SARL a


développé un certain nombre de logiciels " grand public"
dans les domaines de la santé, de l'éducation et de la
gestion en général. Elle a opté pour une stratégie de
partenariat fondée sur le dynamique de réseau, de façon à
Site web: www.softsolutionsn.com permettre à l'ensemble des acteurs impliqués de structurer
et de rationaliser leur action et en même temps le
CEO : Mamadou BEYE partenariat qui les unit. La société réalise et accompagne
toutes les opérations statistiques (enquêtes et recensement)
Secteur : Solutions logicielles pour depuis l'échantillonnage, la collecte, la saisie et traitement
secteur de la Santé jusqu'à la diffusion des résultats.

Entreprise individuelle créée en 2011, SYSDEV est une


Société de Services en Ingénierie Informatique (SSII) avec
une Forte expérience. Elle est reconnue pour son savoir-
Site web : www.sysdev-senegal.net faire dans la mise en œuvre d’architectures Systèmes /
Réseaux mais aussi dans le domaine de l’Infogérance, de la
CEO : Ibrahima Niang Sécurité et de la Fourniture d’Applications d’Hébergées (FAH
/ ASP). Notre DEFI est de fournir un niveau de service
Secteur : solutions réseau et
sécurité
extrêmement réactif, qui répond aux attentes des clients,
voire même les devance, tout en assurant qualité,
profitabilité et fidélisation.

Créée en 2012 Xtreme Design and Engineering SA est une


Société de Services en Ingénierie Informatique spécialisée
dans le développement d’applications mobiles, web et
logicielles. Son équipe est composée d’ingénieurs experts
Site web : www.xtremesenegal.com dans les technologies mobiles (Objective C, Android, HTML
5…) et de designers soucieux de l’ergonomie et du design
CEO : Moustapha Ndoye immergés dans l’univers du mobile et du web 3.0. Xtreme
Engineering SN accompagne ses clients de bout en bout
Secteur : Solutions mobiles et web
pour le secteur du tourisme dans la réalisation de leurs projets mobiles ou Web 3.0.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 19


Nos clients
STARTUPS ACCELEREES (BuntuTEKI session 1)

Amorcée début 2012 et structurée lors du StartupWeekend


Dakar de Mars 2012, la startup Mlouma connecte les acteurs
du monde agricole par une application web et mobile
permettant la mise à disposition en temps réel d’informations
Site web : www.mlouma.com sur les prix, quantités et disponibilités des produits agricoles.
Mlouma a été accompagnée dans le cadre du programme
Fondateur : Aboubacar SIDY SONKO BuntuTEKI et a eu la chance de remporter le prix final du
programme ainsi que d’autres récompenses (Orange
Secteur : Agriculture Entrepreneur Social, DEMO Africa Nairobi). Des partenariats
ont été noués avec des groupements d’agriculteurs et la
solution est en cours d’implémentation. L’entreprise, toujours
accompagnée par CTIC, devra en 2013 implémenter sa
solution à une plus large échelle afin d’assurer sa viabilité.

Créé en mars 2012 lors du 1er StartupWeekend Dakar,


SamaEvent a développé une application web et mobile
permettant la réservation et l’achat à distance de billets de
spectacles, conférences et d’événements sportifs. Cette
plateforme innovante permet également aux organisateurs de
Site web : www.samaevent.com créer des pages web dédiés à leurs événements et de gérer
leurs invités. Accompagnée par le programme d’accélération
Fondateur : Stéphane NDOUR BuntuTEKI, SamaEvent a aujourd’hui développé et testé son
produit puis l’a implémenté sur une dizaine d’événements en
Secteur : Culture, Sport et nouant plusieurs partenariats. En 2013, l’équipe de
événementiel SamaEvent toujours accompagnée par le CTIC, passera au
développement à plus grande échelle et devra nouer de
nouveaux partenariats avec des organisateurs d’événements.

Amorcée début 2012 et structurée lors du 1er


StartupWeekend, l’équipe de Japalema a développé une
application web permettant à des petits entrepreneurs des
Site web : www.japalema.org zones rurales de présenter par vidéo leurs projets à des
investisseurs potentiels, notamment de la Microfinance.
Fondateurs : Cyrille KWABONG & Bien développé et amorcé avec plusieurs entrepreneurs sur
Fatime FAYE la plateforme, le projet se développe maintenant
progressivement.
Secteur : Agriculture, Microfinance

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 20


ArClean est un jeu vidéo et une application mobile éducative pour
le tri des déchets et le respect de l’environnement. Le jeu,
développé courant 2012, permet de prendre des photos de
déchets amassés dans sa ville, de les géo-localiser, puis de
Site web : tinyurl.com/c8lmp9q compétir entre quartiers pour ceux qui seront les plus propres.
CEO : Dadja Matiasso BASSOU L’application est déjà implémentée et sera bientôt disponible sur
Secteur : Environnement, jeu vidéo le Google Play.

Egalement créé et développée lors du StartupWeekend Dakar de


Mars 2012, SeneMusic est une application web permettant la mise en
avant, l’écoute et la vente en ligne de musique sénégalaise. Le siet est
Site web : www.sene-music.com actuellement en ligne et plusieurs artistes ont accepté de collaborer
avec la plateforme.
CEO : Abdoulaye NDIAYE
Secteur : Art & culture

Amorcé lors du 1er StartupWeekend Dakar, le projet SamaYoon avait


pour objectif de développer une application mobile permettant de
connaitre les itinéraires et localisations des bus en temps réel.

Site web : /
CEO : Poncio GOMES
Secteur : Transport

Lancée par un entrepreneur déjà accompagné dans le programme de


pré-incubation du CTIC, SignupCard est une carte de visite multimédia
et un réseau professionnel pour les étudiants, cadres et
Site web : www.signupcard.com entrepreneurs.
CEO : Chérif NDIAYE
Secteur : Réseau social
professionnel multimédia

Autres projets de startups accompagnés :


Tontine Management - application web et mobile de gestion des tontines
Wi-Field Tech – Application mobile pour l’automatisation de l’irrigation agricole
Ecoles Au Sénégal – Mise en ligne de cours pour les lycéens en format texte et vidéo– toujours
en cours de développement – plusieurs partenariats amorcés.

Afrique IT News – Site numéro 1 en Afrique francophone sur les TIC


et les startups –organise également la compétition de développeurs Inaota Startup Challenge –
Afrique IT News est aujourd’hui un partenaire majeur du CTIC au niveau communication.
L’entreprise pourrait bientôt entrer en incubation.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 21


Section 1
ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES
Au cours de cette année 2012, l’incubateur a fourni un accompagnement taillé sur mesure à ses
entreprises. Ce suivi rapproché est indispensable pour la bonne connaissance des entreprises et
leur croissance. Il comprend plusieurs volets ou niveaux d’accompagnement allant de la stratégie
long terme de l’entreprise à l’assistance aux rendez-vous commerciaux et aux petits déjeuners de
réseautage dédiés.

STRATEGIE D’ENTREPRISE
Ce volet de l’accompagnement est principalement abordé
lors de l’établissement du diagnostic de départ et du plan
d’action à l’entrée en incubation d’une entreprise ou d’une
startup (programme BuntuTEKI). Cette stratégie globale est
par ailleurs régulièrement remise en cause et adaptée en
fonction des réalités du marché, de l’entreprise et de son
équipe. Toujours abordée sous forme de suggestions et de dialogue avec l’entrepreneur, il est
primordial dans cette phase de ne pas donner de directive. Il faut plutôt lui proposer différentes
alternatives basées sur des retours d’expérience et confronter les différentes options aux avis de
plusieurs personnes pertinentes.

Dans ce sens des ateliers de groupe sur le modèle économique ont été organisés entre les
entrepreneurs. Utilisant l’outil de management « Business Model Canvas », ces sessions ont permis
aux entrepreneurs d’échanger entre « experts dans un climat de confiance, chose difficile à réaliser
en dehors d’un cadre comme l’incubateur.

Toujours au niveau stratégique, l’incubateur a accompagné l’écriture de plusieurs business plans,


notamment pour les startups accélérées. Bien qu’utile comme outil de communication et de
dialogue avec des partenaires potentiels, ce business plan est surtout pour l’entrepreneur un
exercice lui permettant de se projeter dans l’avenir et de réellement évaluer son marché, ses atouts
et ses défis.

Yves SAMBOU TEMOIGNAGE / SUCCESS STORY

Dirigeant Rhésus SARL


Créé en octobre 2011, Rhésus est un centre de contact qui offre des solutions
innovantes permettant d'optimiser et de développer les performances
commerciales des entreprises grâce à ses deux cœurs de métiers : Télémarketing
et Travaux Web. Dans notre partenariat avec le CTIC, Rhésus a bénéficié d'un
apport considérable d'abord sur le plan conseil et stratégie, ensuite sur le
développement commercial et le réseautage et enfin sur la recherche et
découverte de nouveaux outils techniques et process. Cette collaboration nous a
aujourd’hui permis d'avoir une plus grande notoriété mais surtout une
augmentation rapide de notre chiffre d'affaire sur le 2ème semestre. Nos projets
pour l'année 2013 s'articulent autour de la mise en place de deux nouveaux
produits télémarketing.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 22


ETUDES DE MARCHE
Tout bon développement commercial débutant par une bonne connaissance de son environnement
et de son marché, l’étude de la nature, du nombre et des caractéristiques des clients potentiels
d’une entreprise est toujours réalisée dès le début de son accompagnement. Même les
entrepreneurs les plus expérimentés ont bénéficié de ce travail réalisé en partenariat avec les
consultants du CTIC, ce qui leur a permis d’affiner la connaissance de leurs clients et donc leur plan
d’action commercial. Pour les startups, l’étude de marché est primordiale pour la constitution du
business plan mais surtout pour la définition du premier segment de clientèle (ou niche) qui sera
visée au lancement du produit innovant. Cette étape qui peut être administrée rapidement à l’aide
de questionnaires en ligne et de quelques coups de téléphone leur permet également de connaitre
les caractéristiques (ou « insights ») que leurs produits doivent impérativement prendre en compte.
Dans une étape ultérieure, une étude précise et chiffrée peut être réalisée, mais pour les
innovations TIC, il est parfois plus pertinent d’essayer de vendre à quelques clients afin d’en savoir
plus sur son marché et acceptation de son produit.

BUSINESS DEVELOPMENT DES INCUBES


Cette partie de l’accompagnement est l’une des principales valeurs ajoutées de l’offre de services
du CTIC. De façon très simple, le « Business Development » comprend l’ensemble des actions
entreprises par l’équipe du CTIC pour favoriser la vente des produits et services développés par
l’entreprise. Il inclue également les partenariats institutionnels ou stratégiques établis pour
l’entreprise. Ce processus structuré fait l’objet d’un suivi hebdomadaire et mensuel par l’équipe du
CTIC et est appuyé par des tableaux d’indicateurs chiffrés également renseignés mensuellement.
Pour des raisons de confidentialité, les démarches effectuées pour nos entreprises accompagnées
ne sont pas communiquées.

Serigne BARRO TEMOIGNAGE / SUCCESS STORY


General Manager People Input

« Si le CTIC avait existé en 2002 lors de la création de People Input, nous


aurions connu un développement plus rapide : nous nous serions
concentrés sur le business sans être perturbés par les contraintes
entrepreneuriales courantes. Nous avons adhéré au CTIC dès Septembre
2011 et les avons sollicité pour un appui dans 3 domaines : renforcement
des capacités de nos employés, business development dans la sous-région
et lobbying avec les administrations sénégalaises pour la réalisation de
projets e-gouvernement. Nous apprécions l'engagement de l'équipe CTIC
qui ne ménage aucun effort pour permettre à People Input d'être l’une des
agences digitales de premier plan en Afrique francophone. »

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 23


SALONS INTERNATIONAUX
Un autre aspect d’impact considérable dans l’accélération du développement commercial des
entreprises réside dans l’accompagnement logistique et financier de la présence des incubés dans
des salons internationaux dédiés aux TIC ou aux secteurs respectifs de leurs entreprises. En plus de
permettre l’établissement de nombreux contacts et prospects dans un temps limité, ces salons sont
aussi de très bonnes occasions d’augmenter la visibilité de son entreprise et de réaliser sa veille
concurrentielle.

 Mars 2012 – Salon UEMOA NET COM au Burkina Faso

CTIC Dakar a participé avec deux de ses entreprises


(People Input et La SEN2I) au salon UEMOA NET COM à
la demande de ces derniers et a aussi représenté les
autres incubés qui n’étaient pas présents. Le Salon
UEMOA NET COM est à sa troisième édition. CTIC Dakar
a bénéficié de deux stands de 9m2 chacun et a pu avec
ses incubés exposer durant les 3 jours. Le 23 mars
premier jour du salon, une conférence de presse a été
organisée où CTIC Dakar (Régina Mbodj) était panéliste.
Nos entreprises ont pu présenter leurs produits et
services devant la presse et le public qui y assistait. Des
rencontres avec des structures de la place ont pu être organisées avec nos entreprises. Le salon a
connu sa clôture le samedi 24 Mars 2012 lors d’un diner de gala de cérémonie des IT AWARDS. CTIC
Dakar a remporté l’AWARD du meilleur incubateur de la zone UEMOA, People Input l’AWARD du
meilleur fournisseur de contenu web.

 26 Mai 2012 – JIF-TIC – Journée Internationale des Filles dans les TIC à Dakar
La journée internationale des jeunes filles dans le secteur des TIC se tient suite à la Résolution 70 de
la conférence des plénipotentiaires de l’Union Internationale des Télécommunications qui s’est
tenu à Gualajara (Mexique) en octobre 2010 et qui invite à la célébrer chaque année, le quatrième
jeudi du mois d’avril. Cet événement a pour but de sensibiliser les jeunes filles aux opportunités de
carrières qu’offre le secteur des nouvelles technologies de l’Information et de la Communication.
A l’instar des autres pays membres, le Sénégal a également, par le ministère de la Communication,
des Télécommunications et des TIC célébré la journée, en partenariat avec les organisations
concernés, le jeudi 26 avril 2012 à l’Hôtel King Fahd Palace. En prélude à cet événement, CTIC Dakar
a offert à une quarantaine de jeunes élèves une formation avec pour thème « Femmes et Carrières
numériques : Cursus et Métiers » suivi d’un cocktail offert par CTIC Dakar Le salon s’est tenu le 26
Avril et CTIC Dakar a pu prendre un stand et y exposer avec ses incubés. Nous avons reçu la visite
de plusieurs personnalités notamment, le Ministre des TIC, le DG de l’ADIE, etc.

 Octobre 2012 – Salon IUT Telecom à DUBAI


Les entreprises de CTIC Dakar ont participé au salon organisé par l’IUT (Union Internationale des
Télécommunications) rendez-vous annuel de tous les opérateurs de télécom mais aussi une bonne
occasion de faire de la veille concurrentielle. Le Sénégal , à travers l’ARTP et le Ministère des TIC a
pu obtenir un pavillon national où nos entreprises ont pu exposer leur savoir-faire. Le salon s’est
déroulé du 14 au 18 octobre 2012.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 24


 Octobre 2012 – Salon et conférence DEMO Africa à Nairobi
Sous l’impulsion et grâce au soutien de l’incubateur, une
entreprise (People Input) et deux startups (Mlouma et
SmartPagel) accompagnées par le CTIC ont été sélectionnées
sur plus de 500 entreprises africaines pour faire partie des 40
exposants à la première conférence DEMO Africa organisé à
Nairobi du 22 au 24 octobre 2012. Seuls représentants de
l’Afrique francophone dans un événement qui a surtout vu la participation d’entreprises kenyanes,
nigérianes et sud-Africaines, les entrepreneurs ont pu présenter leurs solutions en face des caméras
et un public de plus de 400 personnes. L’équipe de CTIC, qui accompagnait les entrepreneurs
(notamment pour leur pitch en anglais) a également participé à un panel de discussion sur
l’incubation en Afrique.

 Novembre – SISIT Orange à Dakar


CTIC Dakar a participé pour la 2ème fois au salon de l’Innovation des TIC
organisé par Orange. Ce fut l’occasion pour l’ensemble des entreprises
accompagnées par l’incubateur d’exposer leurs produits innovants. Par
exemple, Seysoo a pu présenter sa solution phare de gestion médicale,
Xtreme a présenté Touch Hotel une solution de gestion hôtelière,
People Input plusieurs applications web et mobile, Nelam Services le
nouveau portail de www.agendakar.com. CTIC Dakar a aussi organisé deux ateliers avec pour
thème « L'accompagnement de PME TIC à forte Croissance » et « Applications mobiles au service
des entreprises ». Les entreprises de CTIC ont aussi animé des ateliers notamment People Input sur
les enjeux des réseaux sociaux. Ce salon s’est tenu les 27, 28 et 29 novembre au Radisson Blu.

PROGRAMME BUNTUTEKI
Conçu spécialement pour accompagner les meilleurs porteurs de projets innovants dans les TIC, le
programme d’accélération BuntuTEKI ("portes du succès" en wolof) a accompagné une dizaine de
projets d’entreprises pour son édition pilote de 2012. Pendant 3 mois, ils ont bénéficié d’un
coaching rapproché et d’un accompagnement pour l’implémentation de leurs solutions et la
structuration de leur entreperise. Le CTIC a mis à leur disposition des locaux équipés et connectés,
des salles de réunions pour leurs rendez-vous, son réseau de partenaires privés et institutionnels,
mais surtout tout un programme d’accompagnement avec une série d’ateliers, d’événement et un
suivi hebdomadaire de leur croissance.

Les résultats de la 1ère session (Avril-Juillet 2012)


Sur les neuf projets sélectionnés, sept ont été développées et testées
techniquement leurs solutions. Quatre d’entre elles ont pu avoir des
premiers utilisateurs, clients ou partenaires. Parmi eux, deux vont
toujours de l'avant avec des équipes solides et une année prometteuse
2013 à venir. Pour les deux autres, le manque de financement,
notamment pour couvrir les frais de déplacement et de vie des
entrepreneurs, fait fonctionner les projets au ralenti, alors qu’ils sont en
bonne voie. Pour tous, l'expérience, le réseau et la confiance qu'ils ont acquis en participant au
programme ont étés de grande valeur pour leurs projets d’entreprises actuels ou futurs.

L’édition 2013 du programme a débuté en janvier 2013 avec 6 nouveaux projets, sélectionnés à des
stades de développement plus avancés, parmi une trentaine de candidats. Fort des leçons apprises,
le programme d’accompagnement de l’édition 2013 sera allongé à 6 mois et sera plus dense en
termes de formation et de suivi hebdomadaire. Malheureusement, la question du financement
d’amorçage fait toujours défaut.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 25


ATELIER DE CREATIVITE COMMONSENSE - ORANGE
En juin 2012, 10 ateliers de créativité ont été réalisés au
CTIC grâce à l’appui d’Orange qui a envoyé à Dakar un
consultant de CommonSense, une organisation
spécialisée dans l’animation d’ateliers de créativité et
de résolution de problématiques pour les
entrepreneurs. Les ateliers ont été faits pour les
startups du programme BuntuTEKI et pour le CTIC.
Chacun de ces ateliers a regroupé autour de
l’entrepreneur en question une dizaine d’autres
entrepreneurs ou de partenaires pour leurs projets. Au total, plus de 100 personnes d’horizons
variés ont participé aux ateliers et contribué à faire avancer les projets. Ce format très engageant a
été fortement apprécié par les porteurs de projets et sera surement réutilisé à l’avenir, l’équipe du
CTIC ayant été formée par CommonSense.

MARKETING, COMMUNICATION ET VISIBILITE


Les aspects relatifs au marketing et à la communication sont souvent négligés ou mal maitrisés par
les entrepreneurs peu disponibles ou plus « techniques » que « commerciaux ». Pour faire face à ce
manque, l’équipe de CTIC et ses consultants ont apporté une assistance opérationnelle et des
conseils pour :
 La conception et la réalisation de supports de communication (plaquettes, flyers,
kakemonos, etc).
 La réalisation de présentations PowerPoint, de communiqués de presse et autres
documents de présentations, en français et en anglais.
 L’insertion d’annonces dans le journal, la citation lors d’interviews et la mise en relation
avec des médias (Jeune Afrique, RFI, etc.)
 La mise en avant lors d’événements par le biais de témoignages et la participation à des
panels de discussion (SupInfo, ESMT, Apps4Africa, GIST, StartupWeekend, etc.).

GESTION ADMINISTRATIVE, COMPTABLE ET FINANCIERE


Il s’agit de permettre aux entreprises incubées d’avoir une meilleure gestion de leur comptabilité et
de leur fiscalité afin de minimiser au maximum les risques. C’est ainsi que, outre la tenue à jour de
la comptabilité, il est procédé chaque mois à la préparation et au dépôt des différentes déclarations
fiscales et sociales dans le respect des délais impartis. L’équipe de CTIC s’efforce également à
inciter les gérants des entreprises incubées à avoir une bonne organisation comptable. Il ne s’agit
pas uniquement de « débiter » et de « créditer » des chiffres mais il nous faut veiller aux différents
principes comptables généralement admis dans la profession à savoir :
1) Le principe de prudence ;
2) La permanence des méthodes ;
3) Le principe d’intangibilité du bilan d’ouverture ;
4) Le principe de l’indépendance des exercices ;
5) Le principe de coût historique ;
6) La continuité de l’exploitation ;
7) Le principe de la bonne information (transparence) ;
8) Le principe de l’importance significative ;
9) Le principe de la prééminence de la réalité sur l’apparence.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 26


Le CTIC les aide également lors de l’élaboration de leur dossier pour l’obtention de prêts bancaires.

Outre, la gestion comptable et fiscale des entreprises incubées, le comptable est chargé du suivi
comptable, fiscal, social et budgétaire de CTIC Dakar. Ainsi :

 il tient à jour les comptes de l’incubateur ;


 il procède à l’établissement des bulletins de salaire ;
 il prépare et effectue les déclarations fiscales ;
 il élabore, en coordination avec le Directeur Général, le budget qui est présenté au Comité
de Gestion de l’incubateur ;
 il effectue toute autre tâche administrative en relation avec l’Assistante Administrative ;

RESULTATS 2012 « Accompagnement des Entreprises »

 + 150 mises en relations et rendez-vous organisés


 + 300 réunions de suivis hebdomadaires et mensuels
 16 ateliers Business Model organisés (6 inter-incubés et 10 avec partenaires)
 + 15 supports de communication revus et améliorés
 5 études de marché complètes réalisées
 15 Business Plans avec tableaux financiers écrits ou améliorés
 6 salons TIC majeurs avec présence et accompagnement des entreprises
(ITU Dubaï, UEMOA Ouagadougou, DEMO Nairobi et ICANN, JIFTIC et SISIT à Dakar)

 6 événements de présentation aux décideurs organisés


 7 événements organisés pour mettre en avant les incubés

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 27


Section 2
STRUCTURATION ECOSYSTEME
RENCONTRES ET PARTENARIATS
Afin d’enrichir et de pérenniser son travail d’accompagnement mentionné plus haut, l’incubateur
se doit de construire un dialogue permanent avec l’ensemble des acteurs de l’entrepreneuriat TIC,
qu’ils soient privés ou publics et couvrant l’ensemble de la chaine de valeur. Dans ce cadre, de
nombreuses rencontres institutionnelles ont eu lieu en 2012, avec de nouveaux partenaires tous
cruciaux pour le développement des PME TIC. Voici une liste non-exhaustive des rencontres
organisées dans ce sens. Les rencontres et séances de travail avec les partenaires d’origine de
l’incubateur ne sont ici pas mentionnées mais ont été régulières en 2012.

 Avril 2012 – Participation à la rencontre avec les IMF


CTIC Dakar a participé avec ses incubés et porteurs de projet à la rencontre entre OPTIC et l'APSFD
(Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés - qui regroupe toutes les
institutions de Micro-finance) au siège du Conseil National du Patronat (CNP) au 7 Rue Jean
Mermoz. L'objectif de la rencontre était d’identifier des mesures et mécanismes pour faciliter
l’accès aux financements des entreprises TIC à travers des services financiers adaptés. Plusieurs
entreprises de micro finance étaient présentes, occasion pour parler des problématiques liés au
financement des PME.

 Mai – Table ronde des partenaires et visite du Ministre des TIC


Le 23 mai se sont réunis l’ensemble des partenaires techniques
et financiers actuels et potentiels du CTIC lors d’une rencontre
présidée par M. le Ministre des TIC. Ce fut l’occasion pour
l’équipe de l’incubateur de présenter ses résultats après un an
de fonctionnement mais surtout son plan de développement
pour les années à venir. Une visite groupée de l’incubateur a
ensuite été organisée et a permis aux partenaires d’échanger
avec les différents entrepreneurs.

 Juillet 2012 – Rencontre avec l’ADEPME


CTIC Dakar a eu l’honneur de recevoir le directeur général de l’ADEPME venu en grande délégation
qui a passé toute la matinée dans nos locaux. Occasion pour décliner les missions de CTIC Dakar,
présenter notre rapport d’activités mais aussi revoir les termes d’une collaboration. Nos entreprises
ont pu aussi présenter leurs entreprises, services et produits.

 Juillet 2012 – Rencontre avec l’ARTP


CTIC Dakar a rencontré le nouveau Directeur Général de l’ARTP ainsi que ses collaborateurs
proches. Il était question de présenter CTIC Dakar au nouveau DG occasion aussi d’évoquer la
convention entre les deux structures. CTIC Dakar a remis à l’ARTP la listes des entreprises et
porteurs de projets qu’elle accompagne afin que l’ARTP puisse en accompagner certains.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 28


 Juillet / Aout 2012 – Rencontre avec l’UGB et l’ESMT – incubateurs universitaires
CTIC Dakar a rencontré l’ESMT en Juillet et l’UGB en août dans le cadre de l’accompagnement de
ces établissements pour la mise en place d’incubateurs ou programmes de pré-incubation en leurs
seins. L’objectif de ces incubateurs pour le CTIC serait d’augmenter le nombre ou flux de projets
innovants pouvant être accompagnés par les programmes de l’incubateur. Bien qu’étant un réel
défis et couteux à court terme, cet investissement est primordial pour la pérennisation du CTIC et la
viabilité de son modèle. Très intéressée par le concept, l’ARTP a été invitée à ces ateliers et a pu
participer activement à celui au niveau de Saint Louis. Pour la mise œuvre de ces incubateurs,
l’ensemble des acteurs locaux, régionaux et nationaux seront essentiels.

 Août 2012 –Visite du Ministre de la Jeunesse


Le Ministre de la Jeunesse nous a honorés de sa visite le 7 Août accompagné de son cabinet. CTIC a
pu lui présenter le modèle de l’incubateur et échanger avec lui sur les problématiques de l’emploi
des jeunes et des créateurs d’entreprises. Le ministre a par la suite fait une visite guidée des
entreprises qui ont pu présenter leurs solutions à la délégation.

 Octobre – décembre 2012 – Ambassade des Etats-Unis & People Input – Projet KomKom
Le CTIC a coordonné pour l’Ambassade des Etats-Unis une enquête
nommée «KomKom» auprès des PME de Dakar afin de les recenser
et de leur ouvrir des opportunités de partenariats avec les
entreprises américaines. Une cinquantaine d’étudiants de l’ESMT et
de l’ISM munis d’une tablette tactile et d’une application de collecte
développée par People Input ont ainsi collecté des informations sur
plus de 1400 PME de tous secteurs. Les résultats sont mis à la
disposition de tous sur le site www.businesswithsenegal.com.
Comme mentionné plus haut dans ce rapport, l’intérêt de ce projet fût surtout de permettre à
People Input d’améliorer un produit hautement innovant et ainsi de se créer une première
référence de qualité pour ce produit.

 Novembre 2012 – Visite de l’ARTP


Nous avons reçu avec plaisir la visite des cadres de l’ARTP dans le but de revoir la collaboration et
de présenter les objectifs de 2013 de CTIC Dakar. La séance de travail a été très fructueuse et
plusieurs point ont été abordés notamment l’extension de CTIC et l’accompagnement des incubés
et porteurs de projets.

TEMOIGNAGE / SUCCESS STORY


Seydina NDIAYE
Directeur Informatique, Université Gaston Berger
Directeur Général, SeySoo

« L'incubateur CTIC Dakar constitue une véritable aubaine pour le secteur des TIC
au Sénégal et même plus généralement pour l'économie du pays. Véritable
catalyseur pour les jeunes entreprises TIC, le CTIC impulse et soutient la créativité
et la croissance des entreprises qui y sont incubées. Au-delà de celles-ci, à travers
des activités incluant tous les acteurs du secteur, le CTIC a un impact direct sur
l'écosystème sous-jacent à l'économie numérique. Ainsi, aussi bien les jeunes que
les autres entreprises déjà établies sont mieux sensibilisés à l'innovation et aux
différents mécanismes de conception d'un modèle économique. Sa position de
leader comme incubateur TIC pousse le CTIC à ficeler des partenariats gagnants
avec les institutions d'enseignement du supérieur pour les inciter à intégrer
l'entreprenariat dans leur espace et leur plan stratégique. Le CTIC Dakar contribue
ainsi à l'emploi des jeunes et au développement du secteur TIC au Sénégal »

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 29


ORGANISATION D’EVENEMENTS
Au Sénégal comme dans d’autres pays d’Afrique, un incubateur tel que CTIC Dakar ne pourrait
prétendre favoriser la croissance des PME TIC sans travailler par ailleurs pour la structuration d’un
environnement favorable aux TIC, à l’innovation et aux affaires.

Dans ce sens, CTIC a organisé ou co-organisé en 2012 plus de 20 événements, rencontres ou


ateliers. En plus de connecter les entrepreneurs, ces événements permettent d’atteindre trois
objectifs précis : détecter des talents, favoriser l’accès aux marchés, et favoriser l’accès aux
financements. Voici les principaux événements organisés en 2012.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 30


Stéphane NDOUR TEMOIGNAGE / SUCCESS STORY

Fondateur SamaEvent.com
General Manager People Input
« Suite à la création de notre projet lors du 1er StartupWeekend Dakar
organisé au CTIC, nous avons été sélectionnés en mai 2012 pour la première
édition de BuntuTEKI, le programme d’accélération du CTIC et avons été
accompagnés dans le développement de nos activités. Dans ce cadre,
l’incubateur nous a beaucoup aidé par la mise en relation avec plusieurs
acteurs TIC utiles pour le développement de notre solution qui est aujourd’hui
testée et à sa troisième version. Toujours suivis par l’incubateur, nous
établissons maintenant des partenariats avec les solutions de paiement
mobiles et tissons des liens avec un maximum d’organisateurs d’évènements
pour leur montrer la facilité d’utilisation et les avantages de notre solution. »

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 31


CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 32
OUTILS DE FINANCEMENT INNOVANTS
Club d’investisseurs
Suite à l’événement GIST BootCamp organisé en juillet 2012 en
partenariat avec le Département d’Etat américain, un club
d’investisseur privé dédié à investir dans les PME TIC a été créé. Ce
club compte une dizaine d’hommes d’affaires Sénégalais de haut
niveau qui se disent intéressés à regarder des projets de startups
TIC pour voir si elles sont financièrement intéressantes.

Pour faciliter leur travail, l’équipe du CTIC est en train de mettre en place une série d’outils
permettant d’accélérer l’évaluation (« Due Dilligence ») des entreprises, la rédaction des contrats
d’investissement (« Term Sheets »).

Par ailleurs, en octobre 2012 a débuté un partenariat entre l’école de management


du Massachussetts Institute of Technology (MIT) et le CTIC. Cette mission de
consultance pour laquelle a été sélectionné l’incubateur a mis 4 consultants en
dernière année de MBA à la disposition du CTIC pour travailler sur la question du
financement des PME TIC. Ayant réalisé un benchmark des meilleures pratiques
dans les pays émergents et présents à Dakar durant tout le mois de janvier 2013, les
consultants produiront un plan d’implémentation pour un ou plusieurs outils innovants tels qu’un
fonds de business angels ou un service d’éducation financière pour les investisseurs. L’entreprise
People Input a également pu bénéficier de l’expertise des consultants pour l’étude d’un projet
stratégique.

Des résultats concrets devraient découler de ces travaux courant 2013, et idéalement un ou
plusieurs investissements seront conclus par ce groupe d’investisseurs.

Conventions banques
L’accès au crédit des PME TIC étant laborieux, le CTIC a rédigé un
exemple de convention cadre qui pourrait être signée entre les
banques et l’incubateur dans le but de faciliter l’accès au crédit pour
des besoins en fonds de roulement des entreprises incubés.
Actuellement examinée au niveau de 2 banques, cette convention a
toutes ses chances d’être signée début 2013.

Cet accord permettrait aux entreprises demandeuses accompagnées par le CTIC d’avoir un accès
facilité et plus rapide au crédit si elles sont en mesure d’apporter des pièces justificatives telles que
des contrats signés, bons de commande ou autres factures présageant d’une rentrée d’argent
proche. En temps normal et malgré tous ces documents prouvant la solvabilité de l’entreprise, les
institutions bancaires restent très prudentes envers les jeunes entreprises du secteur.

Portage des Entreprises


En juin 2012 a été organisé au sein du Conseil National du Patronat une rencontre entre les
entreprises accompagnées par le CTIC (incubés et Startups) et des entreprises TIC de moyenne à
grande taille. Le but de cette rencontre était de voir dans quelle mesure les entreprises TIC établies
pourraient faire du « portage d’entreprise », c’est-à-dire mettre à disposition des ressources
humaines, matérielles et financière pour développer des produits innovants portés par des petites
entreprises. En échange, les entreprises établies pourraient bénéficier de parts de capital de
l’entreprise ou bien travailler sur un modèle de revenue sharing. Le concept a reçu un bon accueil
et 2 entreprises se sont même dites prêtes à accompagner un entrepreneur chacune. Plusieurs
rencontres ont d’ailleurs eu lieu et les discussions sont déjà bien amorcées pour l’une des paires
formées.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 33


RESULTATS 2012 « Structuration Ecosystème »

 +20 événements organisés


 6 événements accompagnés comme partenaire
 1 club de Business Angel lancé et en cours de structuration
 2 conventions de partenariat en cours de signature avec des banques
 2 entreprises intéressées par le « portage » d’une startup
 +300 étudiants et jeunes entrepreneurs formés
 +10 concours relayés et accompagnés
 2 partenariats noués avec des universités
 5 nouveaux partenariats internationaux

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 34


Section 3
VERS UN MODELE EQUILIBRE
SOURCES DE REVENUS
CTIC Dakar met en place un modèle économique qui devrait lui permettre de s’équilibrer
financièrement au bout de 5 années de fonctionnement. Ce modèle repose sur :

1) La croissance des entreprises accompagnées


Chaque entreprise reverse 7% à 9% sur la croissance de son chiffre d’affaires suivant qu’elle est en
incubation résidentielle ou en incubation virtuelle. Cet équilibre financier devrait être atteint
lorsque CTIC Dakar accompagnera chaque année 30 entreprises qui arrivent à avoir la croissance
souhaitée.

Cette année les entreprises ont connu une croissance moyenne de 85% ce qui représente des
royalties d’un montant d’environ 16 300 000 FCFA.

2) Le loyer versé par les entreprises accompagnées en incubation résidentielle


Les entreprises accompagnées versent un loyer calculé en fonction de la taille du bureau. Ce loyer
couvre tous les frais liés à la logistique.

3) Les Subventions
Bien qu’ayant diminué en 2012 par rapport à 2011, les subventions d’Agences étatiques, de
partenaires au développement ou de sponsors privés constituent toujours la majeure partie des
frais de fonctionnement du CTIC. La potentielle viabilité de l’incubateur est en train de se vérifier.
Fort de ces expériences, la gouvernance de l’incubateur sait qu’il faut maintenant le faire grandir
afin, d’une part d’avoir un réel impact socio-économique et d’autre part pour pouvoir accompagner
les 30 entreprises nécessaires à la viabilité du centre.

4) Les Business Development Services / Formation


Afin de générer des revenus mais également développer ses entreprises et répondre aux besoins
des autres entreprises du secteur, CTIC Dakar a initié plusieurs formations parmi lesquelles :

Marketing 2.0 : les enjeux des réseaux sociaux pour les entreprises
Sessions de formation tenues en avril et novembre réunissant des entreprises telles que : l’ADIE,
l’ARTP, l’ANSD, le Cabinet PMC, l’ESMT, NEUROTECH, GSIE et d’autres, le social média est devenu
un réel enjeu pour les entreprises. Ces sessions ont connu un succès certain et tous les participants
ont exprimé une entière satisfaction.

Gestion de projets PMP avec certification


CTIC Dakar a organisé en mai dernier une session de formation PMP (Project Management
Professional) selon le référentiel PMBOK du PMI. www.pmi.org

La formation s ‘est déroulée du 7 au 12 mai dans les locaux de l’ADIE. Il s’en est suivi des séances de
révision hebdomadaire à l’ESMT et l’examen de certification a eu lieu en août dernier avec un taux
de réussite de plus de 60%.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 35


5) Les Business Development Services / Conseil implémentation incubateurs en Afrique
Fort de sa petite expérience de bientôt deux ans, l’équipe de CTIC Dakar est désormais sollicitée
pour accompagner l’étude de faisabilité ainsi que la création d’incubateurs au travers du Sénégal
dans plusieurs pays d’Afrique. C’est ainsi que des discussions avancées sont menées avec le Niger,
le Gabon ou le Mali.

Ces missions sont doublement intéressantes, car en plus de générer des revenus pour CTIC Dakar,
elles permettent à l’incubateur de tisser des liens étroits avec les nouveaux incubateurs
accompagnés. Ces liens seront particulièrement utiles pour faciliter le développement sous régional
des incubés, mais aussi des entreprises étrangères vers le Sénégal.

6) Services aux entreprises extérieures


Enfin, l’incubateur a aussi travaillé avec des entreprises ne souhaitant pas être incubées mais
désirant bénéficier d’un service ponctuel en termes de Business Development et de structuration
de leur entreprise.

RESULTATS 2012 « vers un modèle équilibré »


VIABILITE FINANCIERE (Revenus générés/charges)

L’année 2012 fut bonne en termes de génération de revenus, majoritairement du fait de la bonne
croissance des entreprises mais aussi grâce aux Business Development Services offerts aux
entreprises et organisations extérieures. Ces revenus ont permis de couvrir à 44% les couts de
fonctionnement de l’incubateur, employés compris. L’année 2012 amorce donc bien la lancée vers
la viabilité totale de l’incubateur visée en 2015 après 5 ans d’activité. Il est a noté en revanche que
les charges liées aux locaux ne sont pas évalués ici car ces derniers sont mis à disposition par l’ADIE.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 36


CONTRIBUTIONS AUX REVENUS 2012 (PAR TYPE)

2011 Les sources de revenus pour la


première année d’activité proviennent
majoritairement de subvention de
bailleurs locaux ou internationaux.

Le chiffre d’affaires(CA) correspond


aux frais d’incubation et aux loyers
payés par les incubés. Les royalties
sont les sommes prélevées sur la
croissance du CA des entreprises si
elles en ont et sont de 7% ou 9% sur
cette croissance (delta généré) suivant
qu’elles sont en incubation
résidentielle ou en incubation
virtuelle.

En 2012, la diversification des revenus 2012


s’est considérablement améliorée,
favorisant ainsi la viabilité à long terme de
l’incubateur et son indépendance vis-à-vis
de bailleurs.

Les Business Development Services (BDS)


sont des services (certifications,
formations, consultance) proposés par le
CTIC à des organisations extérieures. Les
événements ont également généré des
revenus mais très peu de marge peut en
être dégagée.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 37


CONTRIBUTIONS AUX REVENUS (PAR SOURCE)
Les deux graphiques ci-dessous permettent de comprendre les organisations de provenance des
revenus de CTIC Dakar.
Les fonds pour l’amorçage, durant la
première année de l’incubateur,
2010-2011 provenaient principalement de
partenaires au développement,
notamment InfoDev/IFC. Nous
pouvions aussi noter une contribution
de la Sonatel (partenaires locaux
privés) et de l’ARTP (Etat)

Il est important ici de noter que la


contribution de l’ADIE n’apparait pas
dans ce schéma du fait de leur
contribution en nature qui n’a pas
2012 encore pu être estimée (Bâtiment et
autres charges liées). Cette
contribution constitue une partie très
significative.

Contributions des incubés - 2012

2012

En 2012, la participation des incubés dans les revenus de l’incubateur ont considérablement
augmenté, comme le veut le modèle économique de CTIC. La part des partenaires au
développement reste toujours importante mais diminue largement. Nous constatons également
l’absence de soutient de l’Etat ou de collectivités publiques en 2012, mis à part bien sûr l’ADIE
qui n’apparait pas mais qui met toujours l’infrastructure physique à disposition. Les
organisations extérieures contribuent également de façon importante aux revenus par le biais
des services payants qu’elles achètent à l’incubateur.
CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 38
DESTINATION DES FINANCEMENTS
Nous présentons en dessous le fléchage des fonds attribués et générés par l’incubateur.

Pour 2011, les fonds mis à disposition étaient en grande partie destinés au fonctionnement de
l’incubateur (ressources humaines, fonds d’amorçage de l’incubateur). Aucun budget de
communication n’a pu être dégagé mis à part pour l’événement de lancement.

En revanche, nous constatons l’intérêt grandissant des partenaires pour le soutien à la


communication et surtout aux événements de l’incubateur, sur laquelle ils peuvent avoir une forte
visibilité. Ceci est intéressant car ces événements constituent en quelque sorte le canal de
communication principal de CTIC. Cependant, il faudrait que les partenaires continuent à
accompagner le fonctionnement de l’incubateur surtout dans un contexte où ce dernier a besoin de
s’étendre pour répondre à la forte demande des entreprises et des porteurs de projets pour
l’incubation et l’accélération.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 39


Section 4
DEFIS D’AVENIR
Après un peu moins de deux années d’existence, l’ensemble du secteur et les partenaires
institutionnels reconnaissent que le bilan général de CTIC Dakar est largement positif. En effet,
l’incubateur a su en peu de temps sélectionner et faire grandir des entrepreneurs de grande
qualité, dynamiser l’ensemble de l’écosystème d’entrepreneuriat TIC du Sénégal et nouer d’autres
partenariats à l’échelle internationale. La réussite de son modèle public-privé innovant commence
déjà à s’exporter et à susciter l’intérêt aux quatre coins du continent.

Cependant, l’impact général de l’incubateur sur le développement du pays n’est pas encore assez
significatif et ’il reste encore beaucoup de travail avant de voir la contribution considérable que
peuvent avoir les PME TIC sur le développement économique et social du Sénégal. Il est donc
impératif que l’ensemble des partenaires et l’équipe du CTIC se mobilisent pour faire face aux défis
énumérés ci-dessous.

MODELE ECONOMIQUE, TAILLE DE MARCHE ET EXTENSION


Pour atteindre l’équilibre financier qui constitue le cœur du modèle du CTIC, l’incubateur doit
pouvoir accompagner en continu entre 25 et 30 entreprises. La demande étant beaucoup plus forte
pour l’incubation résidentielle que virtuelle (entreprises ayant déjà des locaux), l’incubateur fait
aujourd’hui face à un risque majeur car étant à pleine capacité, il ne peut accompagner d’autres
structures. Si 2013 ne voit pas l’extension des locaux actuels ou la mise à disposition de nouveaux, il
y a fort à parier que la viabilité financière de l’organisation et donc son indépendance vis-à-vis des
bailleurs pourrait être remise en cause. Il faut rappeler qu’en 2012, CTIC a reçu 101 candidatures et
expressions d’intérêts pour participer à ses différents programmes.

GOUVERNANCE ET LOBBY AUPRES DES DECIDEURS DU SECTEUR


Par sa proximité et la cohésion avec les entreprises qu’il accompagne, l’incubateur vit au quotidien
les difficultés auxquelles font face ces dernières et est confronté en permanence aux enjeux
majeurs du secteur des TIC. Ces défis maintenant bien connus ont trait au financement de la R&D
et aux besoins en fonds de roulement ; àl’accès aux marchés ; au développement sous-régional ;
aux relations commerciales avec les opérateurs ; à la formation des employés et au recrutement.

Sous la pression de ses entreprises clientes, l’équipe du CTIC fait remonter ces questions et essaie
via sa gouvernance de proposer des modèles de collaboration à différents partenaires privés ou
décideurs publics. Ces initiatives ont l’avantage de pouvoir être testées sur les entreprises du CTIC
avant d’être ouvertes à l’ensemble du secteur TIC si concluantes.

Malheureusement, l’équipe du CTIC, malgré toute sa volonté, n’est pas nécessairement la mieux
équipée pour interagir avec ces acteurs et c’est ici que la gouvernance de l’incubateur, c’est-à-dire
l’ensemble des membres du comité de gestion ainsi que les membres de la Fondation FICTIS,
devraient jouer un rôle prépondérant. Sans une meilleure implication de ces partenaires au plus
haut niveau, les mesures adéquates ne seront jamais prises et les PME de l’ensemble du secteur TIC
resteront dans un état de « survie ».

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 40


STRUCTURATION DE L’ECOSYTEME
Au Sénégal comme dans de nombreux pays émergents, un incubateur TIC, d’autant plus qu’il est le
premier, ne peut permettre à ses entreprises de réellement grandir s’il ne joue pas un rôle crucial
dans la structuration d’un écosystème d’entrepreneuriat TIC. De la Silicon Valley à Singapour en
passant par Seoul et Nairobi, tous les centres d’innovation du monde sont nés sous l’impulsion d’un
ou de quelques acteurs qui ont tiré une myriade de partenaires dans leurs sillages et influencé des
changements majeurs au niveau des gouvernements, des entreprises et des institutions
d’enseignement supérieur. Les centres permettant l’émergence et la croissance d’entreprises
technologiques en sont souvent la pièce maitresse.

L’ensemble des partenaires locaux et internationaux du CTIC s’accordent pour dire que l’incubateur
peut jouer un tel rôle au Sénégal et même en Afrique de l’Ouest, ce qu’il a déjà largement
commencé à faire par le biais d’événements, d’un club de Business Angels, d’ateliers dans les
universités, etc. (cf. Section 2 « Structuration Ecosystème » plus haut). En revanche l’incubateur est
mal équipé en termes de budget pour cela. La recherche constante de financement pour ces
événements pourrait avoir un effet négatif sur le développement de ses entreprises.

UNIVERSITES ET PRE-INCUBATION
C’est l’un des chantiers les plus ambitieux de 2013. Après plus d’une année d’existence, il a été
constaté le déficit d’innovation des PME du secteur TIC, y compris de certaines accompagnées par
l’incubateur. D’autre part, au niveau des universités et écoles supérieures, qui devraient « fournir »
ces innovations et talents, très peu de liens sont faits avec les entreprises. Pour le CTIC, il est
impératif d’aider ces établissements à mettre en place un cadre permettant de produire des
innovations et des entrepreneurs de talent afin d’assurer le flux d’entreprises qui seront les incubés
de demain. Sans cette masse critique de startups de qualité au sortir des universités, il sera très dur
pour le Sénégal d’être compétitif dans l’économie numérique globalisée.

CTIC Dakar collabore avec deux universités pour la mise en place d’incubateurs universitaires
pouvant former et « pré-incuber » de jeunes startups avant leur sélection éventuelle dans les
programmes de l’incubateur. Le travail a déjà bien commencé et les business plan de ces
incubateurs ont été réalisés. Le défi est maintenant pour les universités et le CTIC de trouver les
partenaires pertinents qui partagent cette vision et qui pourront soutenir la création et l’animation
de ces centres.

FINANCEMENT DE LA CROISSANCE DES PME


S’il ne devait y avoir qu’un défi pour les entreprises du CTIC ce serait celui-là : le financement. Leurs
attentes sont au niveau de l’investissement pour la R&D et le développement de produits innovants
ainsi que pour les besoins de trésorerie. Trois sujets de travail pour le CTIC en 2013 :

 L’investissement privé type « Business Angels » - afin de permettre aux entrepreneurs les
plus prometteurs de développer leurs innovations, de les implémenter et de faire grandir
leurs entreprises.

 Un fonds d’amorçage public ou un fonds de co-investissement public-privé rattaché au club


de Business Angels – permettant de couvrir les phases les plus risquées des projets
d’entreprises et d’inciter la participation du secteur privé.

 Les conventions de partenariat avec les banques – pour faciliter l’obtention de crédits pour
les besoins en fond de roulement.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 41


DEVELOPPEMENT OFFRE BDS
Le développement de services payants (Business Development Services) par l’incubateur est une
lame à double tranchant. D’un côté, ils permettent de générer des revenus indispensables à court
terme pour la viabilité et la « flexibilité » financière de l’incubateur ; mais d’un autre côté, ils
pourraient détourner le CTIC de l’accompagnement de ses entreprises. Pour limiter ce risque, le
CTIC a pris deux précautions pour 2013 : Orienter les BDS vers des axes qui pourraient être
stratégiques pour sa croissance à long terme ; et s’assurer qu’ils soient au maximum pertinents
pour les entreprises incubées qui en bénéficieront gratuitement. Différents partenariats pourront
être trouvés avec des centres de formation ou programmes publics pour permettre à des experts
de haut niveau de dispenser ces prestations.

MISE EN PLACE D’INCUBATEURS SOUS-REGIONAUX


Malgré leur croissance à deux chiffres et leur marché dans toute la sous-région, les entreprises du
CTIC sont encore fragiles et l’accompagnement de l’incubateur se doit de passer au niveau
supérieur afin de permettre à ces « bijoux du Sénégal » de réaliser leur potentiel. L’établissement
d’incubateurs partenaires ou affiliés dans la sous-région devient un besoin pressant afin de soutenir
les entreprises du CTIC et de l’ensemble du secteur dans leur croissance continentale.

Plusieurs discussions sont en cours dans certains pays et CTIC offrira l’opportunité à ses partenaires
de l’accompagner dans la réalisation de ce réseau d’incubateurs TIC publics-privés à l’échelle sous
régionale.

EQUIPE CTIC DAKAR


L’équipe de l’incubateur est l’une de ses grandes forces et un facteur majeur de sa réussite.
Visionnaire, professionnelle et polyvalente cette équipe soudée a su faire preuve de leadership
pour mettre sur les rails un modèle d’incubateur innovant et potentiellement viable dédié au PME
TIC africaines.

Comme toute startup, CTIC devra fidéliser cette équipe de base et s’assurer du recrutement
d’éléments de grande qualité pour garantir son développement. Plusieurs questions se posent
pourtant dès aujourd’hui : Comment maintenir la vision et l’esprit de l’incubateur en cas de
renouvellement ou d’indisponibilité de son équipe dirigeante ? Comment s’assurer du soutien
prépondérant des bailleurs pour les ressources humaines jusqu’à l’atteinte du seuil de
rentabilité de l’incubateur ? Comment permettre à l’équipe de monter en compétence et
d’échanger les bonnes pratiques avec les meilleures initiatives du continent ?

--------------------

Mais ces défis de taille ne sont pas les premiers qu’a dû relever l’incubateur CTIC Dakar – ni ne
seront les derniers. Grâce à ses partenaires de marque, son équipe de qualité et surtout ses
entreprises tenaces et visionnaires, ces challenges seront certainement surmontés afin de faire de
CTIC Dakar une véritable vitrine de l’entreprenariat TIC en Afrique.

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 42


RESTEZ CONNECTES

www.cticdakar.com
Facebook.com/cticdakar
Twitter.com/cticdakar

CTIC Dakar | Rapport d’activité 2012 43

Vous aimerez peut-être aussi