Vous êtes sur la page 1sur 8

EXTRAITS DU B.O.

SPECIAL N° 6 DU 28 AOÛT 2008


Connaissances Capacités Commentaires
Cercle. – Savoir que, pour un cercle : On attend des élèves qu’ils sachent
• tout point qui appartient au cercle est à une même distance utiliser en situation ces propriétés.
du centre ;
• tout point situé à cette distance du centre
appartient au cercle.
– Construire, à la règle et au compas, un triangle connaissant Capacité déjà travaillée au cycle 3.
les longueurs de ses côtés.

– *Connaître et utiliser la définition de la médiatrice ainsi que


*Médiatrice d’un segment. la caractérisation de ses points par la propriété d’équidistance.
– Utiliser différentes méthodes pour tracer la médiatrice d’un
segment ;
Note : les points du programme (connaissances, capacités et exemples) qui ne sont pas exigibles pour le socle sont écrits en
italiques. Si la phrase en italiques est précédée d’un astérisque l’item sera exigible pour le socle dans une année ultérieure.
Dire que l’exigibilité pour le socle est différée ne veut pas dire que la capacité ne doit pas être travaillée – bien au contraire !
mais que les élèves pourront bénéficier de plus de temps pour la maîtriser.

Les figures ne sont pas toujours représentées avec les b. Ces points semblent se trouver sur le cercle de
mesures données dans les énoncés. centre A et de rayon 5 cm.
c. On utilise un compas pour relier ces points.
Je révise
2. OF = OG = OH.
1:B 2:C 3:A

Activités Objectif
Savoir construire, à la règle et au compas, un triangle
Objectifs connaissant les longueurs de ses côtés.
– Connaître différentes méthodes de report d’une longueur.
1. a. P
– Savoir que la condition « est à égale distance des
extrémités d’un segment » n’est pas suffisante pour
définir le milieu d’un segment.
K L
1. Les élèves peuvent utiliser une bande de papier ou
un compas.
2. Seule la figure 3 montre que le point I appartient P’
au segment et qu’il est équidistant de ses extrémités.
On a construit un triangle KPL tel que :
Objectif KL = 6 cm ; KP = 4 cm ; PL = 3 cm.
Connaître les propriétés qui découlent de la définition b. Le point P’ convient aussi.
d’un cercle. c. KL = 6 cm, donc le cercle de centre K et de rayon
2 cm ne coupe pas le cercle de centre L et de rayon
1. a. 3 cm.
1
2. À l’échelle .
2

R 4,5 cm T
A
cm

m
7c
3
m

© Éditions Belin, 2009.


5c

62
Objectif Exercices
Comprendre la notion de médiatrice d’un segment,
et connaître la propriété d’équidistance de ses points.

1. Il existe une seule droite perpendiculaire à (RS) et


1 E
passant par I. C
2. a. et b. Voir le dessin ci-dessous.
On a : AV = AT.
D
c. BV = BT ; CV = CT ; DV = DT.
(d) A B
F AB = CD = EF.
D
V 2 En unités de longueur :
C
ON = 4 ; JK = 1 ; LM = 3 ; QP = 2.

3 1. et 2.

A
T A J K B
B
3. IB = 4 cm ; JI = IK = 2 cm ; JK = 4 cm.

3. a. […] médiatrice […] 4


b.
(d)
A

D E F

B 5 On reprend exactement le savoir-faire 4 page 149.


M
6 1. et 2. Le dessin n’est pas à l’échelle.
Les triangles MIA et MIB, rectangles en I, sont
superposables. V
Donc : MA = MB. R
S
U
Objectif T
Connaître la propriété réciproque de celle établie à
l’activité 4. 3. Le rayon de ce cercle est égal à 5 cm.
RS > 5 cm, donc : S ∉ (Ꮿ).
1. a., b. et c.
M
RT < 5 cm, donc : T ∉ (Ꮿ)
RU = 5 cm, donc : U ∈ (Ꮿ).
I P RV < 5 cm, donc : V ∉ (Ꮿ).
L
R
S 7 On applique le savoir-faire 3.
Q N
1
d. Les points L, P, Q, R et S semblent alignés. 8 1. À l’échelle .
2 C
e. (LP) semble bien passer par I.
2. […] équidistant […] médiatrice […] 7 cm 3 cm
3.
A 8 cm B
A
1
2. À l’échelle .
2
G
© Éditions Belin, 2009.

B 7,1 cm
2,2 cm
F
H 6,4 cm

Chapitre 9 Distances – Médiatrice d’un segment 63


9 1. Une corde. 20 Précision indispensable : […] le point de ce
2. Un diamètre. segment […].
3. Un arc. On peut utiliser un contre-exemple.
4. Le centre – milieu – diamètre. Sur la figure I
5. un rayon. ci-contre, IA = IB,
mais I n’est pas
10 1. « < » et « ∉ ». le milieu de [AB].
2. « = » et « ∈ ». A B
3. « > » et « ∉ ».
21 Seul le 2e cas traduit que I est le milieu de [AB].
Pour les autres cas, une figure pourra illustrer un
contre-exemple.

22 J est le milieu de [IK] ; K est le milieu de [JL] ;


L est le milieu de [KM] ; M est le milieu de [LN].
11 La plus longue est la deuxième ligne brisée.
23 1. et 2.
12 On additionne les longueurs des segments
formant chaque ligne. M P N R S
3. N est le milieu de [MS].
13 1. Les longueurs des segments constituant la
ligne brisée sont reportées « bout à bout » sur 24 Figure 1 : AI = IB = AB : 2, donc AI = 2,5 cm.
une même droite. Figure 2 : CD = 2 × CJ = 6 cm.
2. En additionnant les longueurs des segments
de la ligne formée, on obtient la longueur MN. 25 V ∈ [EF] et VE = VF, donc V est le milieu de [EF].
V ∈ [SU] et VS = VU, donc V est le milieu de [SU].
14 1. a. 3 470 cm. b. 7 050 mm.
26 1. Le centre. 2. Une corde.
c. 1,709 m. d. 5,04 km.
3. Un rayon. 4. Un arc.
2. 0,001 2 km = 1,2 m et 1 200 mm = 1,2 m
5. Un diamètre. 6. Un rayon.
également. Ces deux segments ont la même
longueur. 27 1. et 2. a. D
3. On trace un segment [AB] de longueur 6,4 cm
et un segment [EF] de longueur 3,4 cm.

15 1. AG = ED et CD = EF. I
2. AB < GF ; CB < AB ; GF > AG ;
BC < CD ; EF < ED ; AD > EG.

E F
16 1. SU = 2 × AB. 2. FJ = 2 × ST.
3. JD = 3 × TU. 4. AB = DJ : 3.
b. ID = 3,8 cm ; IE = 3,8 cm.
3. Si IG était égal à 3,8 cm, G appartiendrait au
17 1. AB = AM + MB.
cercle de centre I et de rayon 3,8 cm.
2. EF = EN + NF = 3 + 2 donc : EF = 5 cm.
3 cm 2 cm 28 On applique ici les propriétés liées à la définition
du cours et appliquées à cette situation :
E N F
« Si un point est situé à 3 cm du point O, alors il
3. KJ + JL > KL donc : J ∉ [KL]. appartient au cercle de centre O et de rayon 3 cm »
et « Si un point appartient au cercle de centre O
18 et de rayon 3 cm, alors il est situé à 3 cm du
S F E T point O ».
SE + TE = ST, donc : E ∈ [ST]. La deuxième propriété est ici utilisée dans sa
SF + TF = ST, donc : F ∈ [ST]. forme contraposée :
© Éditions Belin, 2009.

« Si un point n’est pas situé à 3 cm du point O,


19 1. Dans chaque cas : AB ≠ AM + MB. alors il n’appartient pas au cercle de centre O et
2. AB = AM + MB donc : M ∈ [AB]. de rayon 3 cm ».

64
OA > 3 cm, donc A n’appartient pas au cercle
34
de centre O et de rayon 3 cm.
OB < 3 cm, donc B n’appartient pas au cercle de
centre O et de rayon 3 cm.
A D
OC = OD = 3 cm, donc C et D appartiennent
au cercle de centre O et de rayon 3 cm.
I
29 Il s’agit d’un cercle de centre O, de rayon 2,7 cm.
[OA] est un rayon de ce cercle, [DE] en est une
corde et [BC] un diamètre.
B C
30 On applique dans cet exercice la première
propriété rappelée dans l’exercice 28.
OA = OC = OE, donc A, C et E appartiennent
au même cercle de centre O et de rayon OA.
OB = OF = 1,8 cm, donc B et F appartiennent au
même cercle de centre O et de rayon 1,8 cm. 35 Cet exercice peut être proposé en travail à faire à
OD = OG, donc D et G appartiennent au même la maison, à l’échelle 2 par exemple, ou sur une
cercle de centre O et de rayon OD. feuille à grands carreaux.

31 36 1. a.

M N 4 cm 5 cm

A 6 cm B

Ces deux cercles ont le même rayon : 7 cm.

32 1.
b. Par définition, tous les points situés à 4 cm
du point A appartiennent au cercle de centre A
et de rayon 4 cm.
K L c. Par définition, tous les points situés à 5 cm
du point B appartiennent au cercle de centre B
et de rayon 5 cm.
d. Deux points se trouvent à la fois à 4 cm du
point A et à 5 cm du point B.
1
Le rayon de ce cercle est égal à 6 cm. 2. À l’échelle .
2 G
2. a. Le centre du cercle de diamètre [KL] est
le milieu de [KL] ; son rayon est égal à 3 cm. 5
cm
m
4c

b. Voir ci-dessus.

33 1. E 6 cm F

F 37 On peut se reporter à la méthode de


E G
construction proposée en savoir-faire 2.

38 1. On peut se reporter à la méthode de


© Éditions Belin, 2009.

construction proposée en savoir-faire 2.


2. 8 > 4 + 2, donc ces segments ne peuvent
2. Il s’agit du même cercle. être les côtés d’un triangle.

Chapitre 9 Distances – Médiatrice d’un segment 65


39 Seule la figure 2 fait apparaître de façon certaine 49 1. Le milieu du segment [GH], noté I, est équidistant
(codages) une droite perpendiculaire au segment, des points G et H. Il suffit de construire un autre
le coupant en son milieu. point équidistant de G et H, noté J.
Il peut être utile ici de mettre en avant l’idée La droite (IJ), passant par deux points équidistants
essentielle selon laquelle « un dessin, même de G et H, est la médiatrice du segment [GH].
très bien réalisé, ne prouve rien », et que seul 2. G
le codage (ou des indications suffisantes) permet
I
de tirer des conclusions.

40 1. Par définition, I est le milieu de [EF].


2. Par définition, les droites (d) et (EF) sont H
perpendiculaires.
J
41 Il suffit de tracer la perpendiculaire à [AB] passant
par le milieu de [AB].
À l’oral
42 On applique le savoir-faire 1 pour chaque segment.
50 1. Faux : seuls les points situés à une distance du
43 On applique le savoir-faire 1 pour le segment [AC].
centre égale au rayon du cercle lui appartiennent.
44 2. Faux ; contre-exemple :
EG = 5 cm mais G n’est pas le milieu de [EF].
1
N I À l’échelle .
4
G

M
(d) E F

45 (m)

3. Vrai.
R Q 4. Faux ; contre-exemple :
AR ≠ AS.
U V R
T S

A B

46 D’après les codages, la droite (m) est S


perpendiculaire à la droite (AB) et elle coupe
5. Vrai.
le segment [AB] en son milieu : (m) est donc
la médiatrice du segment [AB]. 51 a. M ∈ [AB] donc : AB = AM + MB = 3,8 cm.
M appartient à la droite (m).
b. N ∈ [EF] donc : NF = 5,6 − 3,2 = 2,4 cm.
Or, si un point appartient à la médiatrice d’un
c. K ∈ [RS] donc : RK = 6,3 − 1,6 = 4,7 cm.
segment, alors il est équidistant de ses extrémités.
Donc : MA = MB.
52 a. AI = 1,5 cm. b. CD = 4,2 cm.
47 Seuls les points appartenant à la médiatrice (d) c. EK = 2,8 cm.
du segment [AB] sont équidistants de A et B ;
ici, ce sont les points R, O et N. 53 1. Le diamètre de ce cercle est égal à 7 cm.
2. Le rayon de ce cercle est égal à 4,2 cm.
48
K
M 54 Seul le point E appartient à ce cercle.

N 55 a. 3,75 cm = 37,5 mm.


© Éditions Belin, 2009.

b. 0,012 3 hm = 123 cm.


c. 8 400 cm = 84 m.
L d. 450,3 dam = 45,03 hm.

66
4. Les droites (d) et (d’) sont perpendiculaires à
la même droite (AB) – que l’on pourrait nommer
(BC) ou (AC) –.
59 H
Or si deux droites sont perpendiculaires à une
même droite, alors elles sont parallèles.
Donc : (d) // (d’).

64 (d)
(d) C D
A

A est le point d’intersection de (d) et de la A I


B
médiatrice de [HC].

60 Cet exercice permet de faire comprendre aux E


élèves que l’égalité AM + MB = AB n’est vérifiée
que pour les points M appartenant au segment
[AB]. Le quadrilatère ADBE semble être un rectangle.
1.
A M N B 65 Fig. 1
2. M ∈ [AB], donc : AB = AM + MB.
3. AB = AN + NB, donc : N ∈ [AB].

61 1. O
S

T
O
(Ꮿ) Fig. 2

2. et 3. [OS] et [OT] sont des rayons de ce cercle,


donc : OS = OT.
4. a. Le point O est équidistant des points S et T.
Or, si un point est équidistant des extrémités
d’un segment, alors il appartient à la médiatrice
de ce segment.
Par conséquent, O appartient à la médiatrice du M
66 1.
segment [ST].
b. Le centre d’un cercle est équidistant de tous
les points de ce cercle et, en particulier, des deux
extrémités d’une corde quelconque de ce cercle.
A C
D’après le raisonnement précédent, on peut B
conclure que le centre d’un cercle appartient
toujours à la médiatrice d’une de ses cordes.

62 Cet exercice nécessite du soin et de la précision. N


2. Le centre du cercle de diamètre [AC] est B,
63 1. La droite (d) est la médiatrice du segment [AB] ; milieu de [AC].
donc, par définition, elle est perpendiculaire à la 3. a. (MN) est perpendiculaire à (AC), et elle
droite (AB). coupe [AC] en son milieu : donc, par définition,
2. La droite (d’) est la médiatrice du segment [BC] ; (MN) est la médiatrice de [AC].
donc, par définition, elle est perpendiculaire à la b. (MN) est la médiatrice de [AC]. Or, si un point
© Éditions Belin, 2009.

droite (BC). appartient à la médiatrice d’un segment, alors il


3. Les points A, B et C sont alignés : les droites est équidistant de ses extrémités.
(AB) et (BC) sont donc confondues. Donc : MA = MC et NA = NC.

Chapitre 9 Distances – Médiatrice d’un segment 67


4. a. Le point B est le centre du cercle de 6. Les médiatrices du triangle ABC se coupent
diamètre [MN] donc c’est le milieu de [MN]. en un même point I (on dit qu’elles sont
b. (AC) est perpendiculaire à (MN), et elle coupe concourantes.
[MN] en son milieu : donc, par définition, 7. IA = IB = IC, donc I est le centre du cercle
(AC) est la médiatrice de [MN]. passant par les trois sommets du triangle ABC.
5. (AC) est la médiatrice de [MN].
Or, si un point appartient à la médiatrice d’un 69 Si un point appartient à la médiatrice d’un segment,
segment, alors il est équidistant de ses extrémités. alors il est équidistant de ses extrémités.
Donc : AM = AN et CM = CN. Le point M appartient à la médiatrice (d) du
Les égalités des questions 3 et 5 prouvent que les segment [KL], donc : MK = ML. Cette égalité
quatre côtés du quadrilatère AMCN ont la même prouve que le point M est le centre d’un cercle
longueur. passant par les points A et B.
Ce même raisonnement peut être tenu pour les
points N et P appartenant à (d) et pour tout point
67 1. On applique le savoir-faire 2. appartenant à (d) de façon générale.
2. MA = MB et NA = NB.
3. Propriété : « Si un point est équidistant des
extrémités d’un segment, alors il appartient à la (d )
médiatrice de ce segment ». K M
Les points M et N sont équidistants de A et B, ils
N
appartiennent donc à la médiatrice du segment
[AB]. P
L
4. La droite (MN) est la médiatrice du segment
[AB].

70 On utilise tout d’abord la conclusion de l’exercice


68 Cet exercice annonce un résultat qui sera étudié 67, la droite (MN) étant remplacée par (d).
en classe de 5e : les médiatrices d’un triangle La droite (d) est la médiatrice du segment [AB] ;
sont concourantes. Leur point de concours est donc, par définition, elle est perpendiculaire à (AB).
le centre du cercle circonscrit au triangle.
1., 2. et 3.
Argumenter et débattre
C
(d2) 71 1. Faux : on peut utiliser une bande de papier
ou un compas.
(d3) 2. Vrai (une illustration peut être proposée).
3. Faux : TR < 7,5 cm.
4. Faux : si un point est équidistant
I
des extrémités d’un segment, alors il appartient
à la médiatrice de ce segment.
A B 5. Vrai : un cercle a une infinité de diamètres.
6. Faux si I n’appartient pas au segment [AB].
(d1) 7. Vrai : on utilise les propriétés : « Si deux
droites sont parallèles et qu’une troisième droite
4. Si un point appartient à la médiatrice d’un est perpendiculaire à l’une, alors elle est aussi
segment, alors il est équidistant de ses extrémités. perpendiculaire à l’autre » et « Si deux droites
Le point I appartient à la médiatrice (d1) du sont perpendiculaires à une même droite, alors
segment [AB], donc : IA = IB. elles sont parallèles ».
Le point I appartient à la médiatrice (d2) du
segment [BC], donc : IB = IC. 72 Si un point appartient à la médiatrice d’un
IA = IB et IB = IC, donc : IA = IC. segment, alors il est équidistant de ses extrémités.
5. Si un point est équidistant des extrémités Ainsi, tous les points de la médiatrice de [MN] sont
d’un segment, alors il appartient à la médiatrice équidistants de M et N. Ces points sont les centres
© Éditions Belin, 2009.

de ce segment. de cercles passant par M et par N.


Le point I est équidistant de A et C, il appartient Il y a donc une infinité de points répondant au
donc à la médiatrice (d3) du segment [AC]. problème.

68
73 On peut suggérer à Fatima de construire les
médiatrices de deux cordes [AB] et [CD] non
parallèles de ce cercle. Leur point d’intersection, 77 1. a.
(d )
équidistant de A, de B et de C, est donc le
centre cherché.
Fig. 1
m M
A 0c
2,8

2,80 cm
B A L
2,09 cm

2,09
C

2,82 cm

cm
B
2 cm
D 2,8
N

Remarque : On peut aussi, bien sûr, choisir deux


cordes ayant une extrémité commune, comme
sur la figure 2 ci-dessous.
Fig. 2
A
B b. La médiatrice de [AB] semble passer par M, N
et L.
c. Mot manquant : « médiatrice ».
d. En effet, si un point est le centre d’un cercle
passant par les extrémités d’un segment, alors il
est équidistant de ses extrémités.
Or si un point est équidistant des extrémités
C
d’un segment, alors il appartient à la médiatrice
de ce segment.
74 1. a. B 2. a.

C
A
A P
I

b. Les points A, B et C n’étant pas alignés, les B


médiatrices de [AB] et [BC] ne sont pas parallèles :
elles sont donc sécantes en un (unique) point I b. Mot manquant : « cercle ».
équidistant de A, B et C. Donc il n’existe pas c. Si un point appartient à la médiatrice
d’autres points équidistants de A, B et C. d’un segment, alors il est équidistant de ses
2. On a donc : IA = IB = IC, ce qui prouve que extrémités. Par conséquent, c’est le centre d’un
le point I est le centre d’un cercle passant par cercle passant par ces extrémités.
les trois points A, B et C. 3. Les centres de tous les cercles passant par
3. D’après les questions précédentes, on peut deux points donnés A et B se trouvent sur la
toujours faire passer un cercle par trois points médiatrice de [AB].
non alignés.

Pour les curieux

75 En exécutant ce programme de construction,


© Éditions Belin, 2009.

on obtient bien un ovale.

Chapitre 9 Distances – Médiatrice d’un segment 69