Vous êtes sur la page 1sur 12

2. a. 56,7 < 56,79 < 56,8.

Chapitre 1
b. 121,9 < 121,94 < 122,0.
c. 34,4 < 34,418 < 34,5.
1 1. a. 3. b. 7. c. 5. d. 8. e. 9. f. 0. d. 0,9 < 0,93 < 1,0.
2. a. Nombres ayant 2 pour chiffre des dizaines : e. 99,8 < 99,81 < 99,9.
26,15 ; 423,9. f. 10,8 < 10,846 < 10,9.
b. Nombre ayant 3 pour chiffre de centaines :
369,24 ; 2 304,6. 9 a. 740. b. 7 400. c. 7,4. d. 74.
3. a. Le point violet représente le chiffre e. 74. f. 740. g. 23,6. h. 2,36.
des dix-millièmes. i. 2,36. j. 0,236. k. 0,236. l. 0,023 6.
b. 12,34 : 4 est le chiffre des centièmes.
5,462 : 4 est le chiffre des dixièmes. 10 1. 4 : décamètres. 7 : mètres.
9,036 4 : 4 est le chiffre des dix-millièmes.
5 : décimètres. 8 : centimètres.
27,754 3 : 4 est le chiffre des millièmes.
2. a. 47,58 m = 4 dam + 7 m + 5 dm + 8 cm.
b. 47,58 m = 47 m + 58 cm.
2 a. Il y a 100 centièmes dans une unité.
c. 47,58 m = 4,758 dam = 475,8 dm = 4 758 cm.
b. Il y a 500 centièmes dans cinq unités.
c. Il y a 538 centièmes dans le nombre 5,38. 11 a. 12,43 dam = 124,3 m ; 3,54 km = 3 540 m ;
d. Il y a 5 380 millièmes dans le nombre 5,38.
13,6 dm = 1,36 m ; 5 hm = 500 m.
538 5 380
e. 5,38 = = . b. 246 cm = 2,46 m ; 28 dm = 2,8 m ;
100 1 000 27 hm = 2 700 m ; 0,4 km = 400 m.
6 32 28
3 a. . b. . c. . 12 a. 39 daL = 390 L ; 134 hL = 13 400 L ;
10 100 1 000
14,5 dL = 1,45 L ; 7,6 cL = 0,076 L.
35 147 4 239
d. . e. . f. . b. 4,6 hL = 460 L ; 7 dL = 0,7 L ;
10 100 1 000 12,1 mL = 0,012 1 L ; 20,4 daL = 204 L.

4 a. 0,24. b. 4,6. c. 2,38. 13 a. 8 dL = 80 cL. b. 124 ml = 1,24 dL.


d. 0,015. e. 0,032 5. f. 7,248. c. 0,7 daL = 70 L. d. 0,12 L = 1,2 dL.
e. 5 427 cL = 5,427 daL. f. 4,6 hL = 4 600 dL.
5 a. A (16,7) ; B (15,9).
b. C (16,45) ; D (16,51).
c. E (16,4) ; F (17,2) ; G (15,6).
d. H (16,23) ; I (16,27). Chapitre 2
6 a. 6,47 < 6,6. b. 12,327 < 12,71. 1 a. 102,7. b. 554,476. c. 1,392 7. d. 74,634.
c. 9,567 < 9,573. d. 6,76 > 6,749.
e. 13,242 < 13,248. f. 2,013 5 > 2,013. 2 a. 104. b. 181. c. 500. d. 150.
e. 10. f. 200. g. 800.
7 a. 䊐 : 0, 1, 2 ou 3.
b. 䊐 : 0, 1, 2, 3, 4, 5 ou 6. 3 a. 817. b. 7,33. c. 0,438. d. 2 765,8.
c. 䊐 : 8 ou 9.
d. 䊐 : 4, 5, 6, 7, 8 ou 9. 4 a. 140. b. 40. c. 20. d. 100.
e. 44. f. 78. g. 0.
8 1. a. 56 < 56,79 < 57 .
b. 121 < 121,94 < 122 . 5 a. 400. b. 300. c. 100. d. 1 000.
c. 34 < 34,418 < 35.
© Éditions Belin, 2009.

d. 0 < 0,93 < 1 . 6 a. 6. b. 22,5. c. 12. d. 45.


e. 99 < 99,81 < 100 .
f. 10 < 10,846 < 11 . 7 a. 8 h 07 min. b. 1 h 49 min.

120
8 2,15 + 1,25 = 3,4 et 3,4 − 3 = 0,4 ; 2 1. 7 × 22 = 154 et 7 × 23 = 161,
donc il manque 0,40 euros à Baptiste. d’où : 7 × 22 < 158 < 7 × 23.
2. Le quotient de 158 par 7 est égal à 22.
9 5 h 30 min − 2 h 40 min = 2 h 50 min. Remarque : 158 − (7 × 22) = 4, donc le reste est
Il reste donc 2 h 50 min de voyage. égal à 4.

3 a. 2 5 6 6 b. 1 8 4 8
10 1. 26 + 12 = 38 ; la maman de Gaëlle a donc
− 2 4 4 2 − 1 6 2 3
38 ans.
2. 45 − 38 = 7 ; la maman de Gaëlle aura donc 1 6 2 4
45 ans dans 7 années. −1 2 −2 4
12 + 7 = 19 (ou bien on traduit que la différence 4 0
d’âge reste la même : 45 − 䊐 = 26 donc
c. 5 8 4 1 2 d. 4 1 7 2 4
䊐 = 45 − 26 = 19) ; Gaëlle aura alors 19 ans.
− 4 8 4 8 − 2 4 1 7
1 0 4 1 7 7
Chapitre 3 − 9 6 − 1 6 8
8 9
1 a. multiplication. b. facteurs. (6 × 42) + 4 = 252 + 4 = 256.
(8 × 23) + 0 = 184 + 0 = 184.
2 a. 1 et 1,5. b. 8 et 12. c. 15 et 22,5. (12 × 48) + 8 = 576 + 8 = 584.
d. 24 et 36. e. 50 et 75. f. 240 et 360. (24 × 17) + 9 = 408 + 9 = 417.
g. 500 et 750. h. 1 000 et 1 500.
4 1. a. • Un nombre entier est divisible par 2 si
3 a. 325. b. 47 898. c. 537,6. son chiffre des unités est 0 ou 2 ou 4 ou 6 ou 8.
d. 408,72. e. 58,627 2. f. 603,117. • Un nombre entier est divisible par 5 si son
chiffre des unités est 0 ou 5.
4 a. (0,1 × 10) × (5 × 0,2) = 1 × 1 = 1. • Un nombre entier est divisible par 10 si son
b. (125 × 8) × (0,01 × 100) = 1 000 × 1 = 1 000. chiffre des unités est 0.
c. (4 × 0,25) × (500 × 0,01) = 1 × 5 = 5. b. • Un nombre entier est divisible par 3 si la
d. (1 000 × 0,001) × (0,5 × 2) × (25 × 4) somme de ses chiffres est divisible par 3.
= 1 × 1 × 100 = 100. • Un nombre entier est divisible par 9 si la
somme de ses chiffres est divisible par 9.
5 a. 4. b. 11. c. 1 000. c. Un nombre entier est divisible par 4 si le nombre
d. 100. e. 1 000. f. 200. formé par ses deux derniers chiffres est divisible
par 4.
6 a. 1 000. b. 1 000. c. 100. 2.
Divisible 2 3 4 5 9 10
d. 5 000. e. 1 000. f. 1 000 000. par
Nombre

7 1. 2 × 6 = 72 ; le grand-père de Sonia a 72 ans. 567 ✗ ✗


2. 2,55 × 4 = 10,2 ; Aurélie paiera 10,20 euros. 1 548 ✗ ✗ ✗ ✗
3. 4,55 × 3,92 = 17,836 : l’aire de ce rectangle 632 ✗ ✗
est égale à 17,836 m2.
3 891 ✗
4. 4,5 × 1,4 = 6,3 ; Xavier paiera 6,30 euros.
5. 19,4 × 0,25 = 4,85 ; il paiera 4,85 euros. 540 ✗ ✗ ✗ ✗ ✗ ✗

5 1. Le chiffre des unités de 732 n’est ni 5 ni 0,


Chapitre 4 donc 732 n’est pas divisible par 5. Le pépiniériste
ne pourra pas regrouper les oignons de tulipes
1 1. Le dividende de la division euclidienne est : 293. par sachets de 5.
Le diviseur de la division euclidienne est : 67. 2. Le nombre formé par les deux derniers chiffres
Le quotient de la division euclidienne est : 4. de 732 est 32 qui est un nombre divisible par 4.
Le reste de la division euclidienne est : 25. Donc 732 est aussi divisible par 4. Le pépiniériste
2. 293 = (67 × 4) + 25. pourra regrouper les oignons de tulipes par
© Éditions Belin, 2009.

3. Dans la division euclidienne d’un nombre sachets de 4.


par 67, les restes possibles sont tous les nombres Remarque : 732 = 4 × 183, donc le pépiniériste
entiers de 0 à 66 (inclus). pourra obtenir 183 sachets de 4 oignons.

Soutien 121
6 a. 5 0 1, 0 0 7 7 a. 䊐 = 67 : 8 = 8,375.
− 4 9 7 1, 5 7 b. 䊐 = 26,5 : 53 = 0,5.
1 1 c. 䊐 = 6 × 12 = 72.
− 7 d. 䊐 = 3,1 × 7 = 21,7.
4 0
−3 5 8 1. 195 = (6 × 32) + 3.
5 0 Il faut donc au minimum 33 boîtes de six œufs
−4 9 pour ranger 195 œufs (32 boîtes pleines et une
1 boîte ne contenant que trois œufs).
2. 58 = (7 × 8) + 2.
b. 1 8 8, 0 0 1 5
On peut acheter huit livres à 7 € avec 58 €.
− 1 5 1 2, 5 3
3 8 Il restera 2 €.
−3 0 3. 4,14 : 3 = 1,38.
8 0 Avec 4,14 €, on a acheté 1,38 kg de pommes
−7 5 à 3 € le kg.
5 0 4. 380 = (7 × 54) + 2.
−4 5 Avec 380 roses, le fleuriste pourra confectionner
5 54 bouquets de sept roses et il restera deux roses.

c. 3 9 2, 0 0 2 4
− 2 4 1 6, 3 3 Chapitre 5
1 5 2
−1 4 4
1 1. La figure a été partagée en 12 petits
8 0
−7 2 rectangles identiques.
8 0 2. Cinq parts ont été coloriées.
5
−7 2 3. La surface coloriée correspond à de la
surface du grand rectangle. 12
8

d. 5 2 6, 0 0 3 7 2 Fig. 1
− 3 7 1 4, 2 1
1 5 6
−1 4 8
8 0
−7 4
6 0
4
−3 7 La surface coloriée correspond à du disque.
6
2 3
Fig. 2
e. 8 7 4, 0 0 5 8
A D B
− 5 8 1 5, 0 6
2 9 4 3
La longueur AD représente de la longueur AB.
−2 9 0 7
4 0
3 1. La fraction dont le dénominateur est 12 et
− 0
4 0 0 7
dont le numérateur est 7 est .
−3 4 8 12
5 2 2. Une fraction égale au quotient de 19 par 11
19 38
est ou ou …
f. 92 1, 0 0 3 6 11 22
− 72 2 5, 5 8 8
3. a. La fraction n’est pas égale à un nombre
20 1 3
−1 8 0 décimal (on n’obtient jamais un reste nul en
2 1 0 divisant 8 par 3).
−1 8 0 27
© Éditions Belin, 2009.

b. La fraction n’est pas égale à un nombre


3 0 0 11
−2 8 8 décimal (on n’obtient jamais un reste nul en
1 2 divisant 27 par 11).

122
19 10 1. Le nombre de chocolats au lait est égal à :
c. La fraction est égale au nombre décimal
16 2
1,187 5. × 420.
5
35 2
d. La fraction n’est pas égale à un nombre 2. × 420 = 168.
9 5
décimal (on n’obtient jamais un reste nul en La boîte contient 168 chocolats au lait.
divisant 35 par 9). 3. a. 420 − 168 = 252.
51
e. La fraction est égale au nombre décimal La boîte contient 252 chocolats noirs.
8 252 126 63 21 3
6,375. b. = = = = .
420 210 105 35 5
3
17 38 des chocolats contenus dans la boîte sont
4 a. = 3, 4. b. ≈ 4, 2. 5
5 9 des chocolats noirs.
8 49
c. ≈ 0,6. d. = 1,75. 11 1. Le nombre de longueurs nagées en brasse est
12 28
2
43 96 égal à : × 20.
e. ≈ 3,9. f. ≈ 6, 8. 5
11 14 Le nombre de longueurs nagées en crawl est
3
5 égal à : × 20.
10
0 3 1 5 2 10 3 13 2 20
– – – –
4 4 4 4 2. • × 20 = 2 × = 2 × 4 = 8.
5 5
Léo a nagé huit longueurs en brasse.
36 18 2 75 15 3 20
6 a. = = . b. = . • × 20 = 3 × = 3 × 2 = 6.
90 45 5 145 29 10 10
116 58 29 49 7 Léo a nagé six longueurs en crawl.
c. = = . d. = . • 20 − 8 − 6 = 6.
96 48 24 35 5
36 12 Léo a nagé six longueurs en dos.
e. = . 6 3
123 41 3. = .
20 10
Léo a nagé trois dixièmes des longueurs en dos.
6
7 a. × 18 = 1, 2 × 18 = 21,6.
5
2 27
Chapitre 6
b. × 27 = 2 × = 2 × 9 = 18.
3 3
1 1. 0,9 + 1,5 = 2,4 ; on paiera donc 2,40 euros
5 72
c. × 72 = 5 × = 5 × 12 = 60. pour 8 petits pains.
6 6
1,5 × 2 = 3 ; on paiera donc 3,00 euros pour
9
d. × 7 = 2, 25 × 7 = 15,75. 10 petits pains.
4 2.
10 10 × 5, 4 54 Nombre de petits
e. × 5, 4 = = = 6. 3 5 8 10
pains achetés
9 9 9
4 14,7 Prix payé (en euros) 0,90 1,50 2,40 3,00
f. × 14,7 = 4 × = 4 × 2,1 = 8, 4.
7 7
2 On obtient les masses en multipliant les volumes
par le même nombre 0,8 (coefficient de
3 9
8 a. 15 × = 3. b. 4 × = 9. proportionnalité).
15 4
8 2 14 3 1. 2,8 × 5 = 14 et 14 ≠ 12 donc le prix des DVD
c. × 3 = 8. d. ×7= .
3 9 9 proposé dans cette offre n’est pas proportionnel
8 16 9 90 12
e. × 2 = . f. × 10 = . au nombre de DVD achetés (ou bien = 2,4 et
3 3 5 5 5
2,4 ≠ 2,8 donc le prix à l’unité n’est pas le même).
2. 12 × 2 = 24 et 24 > 20 donc cette offre est
5 35 4 32
9 a. = . b. = . plus avantageuse que la précédente (ou bien :
© Éditions Belin, 2009.

6 42 7 56
12 20
8 48 12 3 d’une part = 2,4 ; d’autre part = 2. Un
c. = . d. = . 5 10
5 30 20 5 DVD revient moins cher avec la deuxième offre).

Soutien 123
4 Distance mesurée 3 1. La fréquence cardiaque relevée lors d’un
3 5 10 15
sur le plan (en cm) exercice d’intensité modérée est 130 battements
Distance réelle par minute.
720 1 200 2 400 3 600 2. Une fréquence cardiaque de 170 battements
(en m)
par minute correspond à un exercice de forte
5 1er tableau : On obtient les prix en multipliant les intensité.
masses par le même nombre 2,6 donc ce tableau Fréquence cardiaque
représente une situation de proportionnalité. 160 (en battements par min)
Le coefficient de proportionnalité est égal à 2,6. 140
2e tableau : 2 × 1,1 = 2,2 mais 4 × 1,1 ≠ 4 120
donc ce tableau ne représente pas une situation 100
de proportionnalité.
80
3e tableau : On obtient les distances en multipliant
60
les durées par le même nombre 2 donc ce tableau
représente une situation de proportionnalité. 40
Le coefficient de proportionnalité est égal à 2. 20
0
6 a. 12. b. 130. c. 15. 0 Repos Faible Modérée Forte
d. 60. e. 48. f. 170. Intensité de l’exercice

15 4 1. Moins de 18 ans : couleur bleue.


7 1. 80 × = 12 donc le montant de la réduction
100 Entre 18 et 45 ans : couleur violette.
est 12 euros. Entre 46 et 75 ans : couleur jaune.
75 2. 100 − (25 + 50 + 20) = 5.
2. 8 000 × = 6 000 donc 6 000 habitants
100 Donc 5 % des habitants ont plus de 75 ans.
de cette commune y sont nés.

Chapitre 7 Chapitre 8
1 1. Le nombre 63 représente le nombre de garçons 1 1. a. [AB] désigne un segment, car il y a deux
de ce collège qui sont en 5e. crochets.
Le nombre 274 représente le nombre total b. (AB) désigne une droite, car il y a deux
de filles dans ce collège. parenthèses.
2. 530 − 274 = 256. Il y a donc 256 garçons c. [AB) désigne une demi-droite, car il y a un
dans ce collège. crochet et une parenthèse.
3. 256 − (60 + 63 + 68) = 256 − 191 = 65. Il y a 2. a. (IJ). b. [KL]. c. [MN).
donc 65 garçons qui sont en 3e dans ce collège.
4. 2 rouge F
6e 5e 4e 3e Total
Filles 65 67 72 70 274 E
Garçons 60 63 68 65 256 vert

Total 125 130 140 135 530 bleu G

2 1. Les nombres marqués sur l’axe des abscisses


représentent les âges du bébé, en mois ; ceux
marqués sur l’axe des ordonnées représentent 3 1., 2. et 3.
les masses du bébé, en kg.
F
2. Le point marqué d’une croix verte sur
le graphique indique qu’à l’âge de 3 mois, S
le bébé pesait 6,5 kg.
R
3. a. À la naissance, le bébé pesait 3,5 kg. G T
b. À l’âge de 2 mois, le bébé pesait 6 kg.
c. À l’âge de 5 mois, le bébé pesait 7,5 kg.
© Éditions Belin, 2009.

U
4. Le bébé pesait 7 kg à l’âge de 4 mois.
5. La masse du bébé a augmenté de 1,5 kg
entre ces deux dates.

124
4 a. A ∈ (d1) b. C ∉ (d2) c. B ∈ (d3) Chapitre 9
d. A ∈ [BD] e. D ∉ (BC) f. D ∈ [BA)
Les figures ne sont pas toujours représentées avec les
5 1. (d1)
(d2) mesures données dans les énoncés.

1 1. E
A B
G

2. (d3)

F
C
(d4)
D
3. (d5) I J
H
2. AB = 2 × CD. EF = 2 × AB.
(d6) CD = 2 × IJ. GH = 5 × AB.
EF = 8 × IJ. 4 × CD = EF.

4. 2 Tous les segments ayant la même longueur sont :


(d7)
1. [AF], [FE], [ED], [AD] et [BC].
(d8) 2. [FB] et [EC].
3. [AB] et [DC].

3 a. 7,85 m. b. 25 m. c. 2,9 m.
d. 50,3 m. e. 0,7 m.
6 a., b. et c.
4 I est le milieu de [AB], F est le milieu de [EG] et
B G est le milieu de [FH].

5 1.
A
(d)

C A B
J I K

7 a. et b.
A
(d )
2. J est le milieu de [AI].
3. K est le milieu de [IB].

6 Rayons : [OA], [OB], [OC], [OD] et [OE].


B
Diamètres : [AB] et [CD].

7 G
8 1. On sait que : (d1) ⊥ (d3) et (d2) ⊥ (d3). H
2. Les droites (d1) et (d2) sont parallèles. I
(Ꮿ)
Propriété utilisée : « Si deux droites sont (Ꮿ’)
perpendiculaires à une même droite, alors elles
sont parallèles. » O
E F
9 1. (d4) // (d5) et (d4) ⊥ (d6).
2. • On sait que : (d4) // (d5) et (d4) ⊥ (d6).
• Or, si deux droites sont parallèles et qu’une
© Éditions Belin, 2009.

troisième droite est perpendiculaire à l’une, alors J


elle est aussi perpendiculaire à l’autre.
• Donc (d5) ⊥ (d6).

Soutien 125
1. c. La distance de G au centre du cercle (Ꮿ) b. La mesure d’un angle aigu est comprise entre
est égale à son rayon donc, par définition, 0° et 90°.
le point G appartient à ce cercle. La mesure d’un angle obtus est comprise entre
d. La distance de H au centre du cercle (Ꮿ) 90° et 180°.
n’est pas égale à son rayon donc, par définition,
le point H n’appartient pas à ce cercle. 4 1. Le centre du rapporteur doit être placé sur le
2. b. I et J appartiennent à un même cercle sommet de l’angle.
de centre E. Le zéro du rapporteur doit être placé sur un des
Or, tous les points qui appartiennent à un même côtés de l’angle.
cercle sont situés à la même distance de son centre. 2. a. 35°. b. 55°. c. 75°. d. 25°.
Donc : EI = EJ.
De même : I et J appartiennent à un même 5 xOy ≈ 145° ; zAt ≈ 50° ; uBv ≈ 73° ;
cercle de centre O donc : OI = OJ. GDH ≈ 30° ; ECF ≈ 105° ; JIK ≈ 130°.
c. E est équidistant de I et J.
Or, si un point est situé à la même distance 6 1. Deux angles sont adjacents lorsque :
des extrémités d’un segment, alors ce point • ils ont le même sommet ;
appartient à la médiatrice de ce segment. • ils ont un côté commun ;
Donc E appartient à la médiatrice de [IJ]. • ils sont situés de part et d’autre de ce côté
De même : O est équidistant de I et J donc E commun.
appartient à la médiatrice de [IJ]. 2.
La droite (OE) définit la médiatrice de [IJ].

E 75°
8
40°

134°
A B

58°

F
8
E est équidistant de A et B. C
Or, si un point est situé à la même distance
des extrémités d’un segment, alors ce point
appartient à la médiatrice de ce segment.
Donc E appartient à la médiatrice de [AB].
De même : F est équidistant de A et B donc
F appartient à la médiatrice de [AB].
La droite (EF) définit la médiatrice de [AB]. 80°
30°
A
L 6 cm
Chapitre 10
M
1 1. a. E b. L c. A
2. a. [AR) et [AT) b. [IP) et [IE) c. [NA) et [NE) 50°

2 1 : ACD 2 : ADB 3 : DBA 4 cm


4 : BAD 5 : CAD
© Éditions Belin, 2009.

R
3 1. a. 1 , 4 et 6 b. 2 , 3 et 5 6 cm
2. a. angle droit : 90° ; angle plat : 180°. E

126
9 1. La bissectrice d’un angle est la demi-droite, 4 1. P
ou le droite, qui partage cet angle en deux
angles adjacents de même mesure.
2. x 40°
6 cm

6 cm

38°
N
38°
O
M
y
2. E
10 • RSU = RST + TSU = 22° + 53° = 75°.
• xOy = xOz + zOy,
3 cm 4 cm
donc : xOz = xOy − zOy = 90° − 26° = 64°.
• uOv = uOw + wOv,
donc : uOw = uOv − wOv = 180° − 134° = 46°.
F
4 cm D
Chapitre 11
3. M
1 1. a. Un triangle qui a deux côtés de même
longueur est un triangle isocèle.
b. Un triangle qui a trois côtés de même
longueur est un triangle équilatéral.
c. Un triangle qui a un angle droit est un cm
6
triangle rectangle.
2. a. Un quadrilatère qui a ses quatre côtés de N
même longueur est un losange. 30°
b. Un quadrilatère qui a quatre angles droits est
un rectangle. L
c. Un quadrilatère qui a ses quatre côtés de même 4. C
longueur et ses quatre angles droits est un carré.

2
m

Sommet
5c

Triangle Nature Base Hypoténuse


principal
Isocèle
ABC B [AC] B
en B
Rectangle 8 cm
DEF [DF] A
en E
Rectangle
GHI et isocèle G [HI] [HI] 5 1.
en G
R 8 cm S
JKL Équilatéral
30°

3 • Le quadrilatère ABCD a ses quatre côtés


de même longueur et ses quatre angles droits,
donc ABCD est un carré.
• Le quadrilatère DEFG a ses quatre côtés
© Éditions Belin, 2009.

de même longueur, donc DEFG est un losange.


• Le quadrilatère GHID a trois angles droits, U T
donc GHID est un rectangle.

Soutien 127
2. 4 cm On sait que les points K et L appartiennent aussi
D E
au cercle Ꮿ2 de centre J et de rayon 4 cm.
Donc : JK = JL = 4 cm.
Le quadrilatère IJKL a donc ses quatre côtés de
3 cm même longueur.
Or, par définition, si un quadrilatère a ses quatre
côtés de même longueur, alors c’est un losange.
Donc le quadrilatère IJKL est un losange.
G F
7 1. (d )
3. M
A 6 cm B
6 cm
6 cm
N

4 cm
60°
L
6 cm
6 cm (d’)
P C D

4. 2. Par construction, le quadrilatère ABDC a trois


B angles droits.
5 cm
A Or, si un quadrilatère a trois angles droits, alors
c’est un rectangle.
Donc, le quadrilatère ABDC est un rectangle.

8 1. ABCD est un rectangle, donc l’angle ABC est


5 cm
m droit.
8c
5 cm Le triangle ABC est donc rectangle en B.
2. EFGH est un losange, donc ses côtés [EF] et [FG]
ont la même longueur.
Le triangle EFG est donc isocèle en F.
C 3. IJKL est un carré, donc le triangle IJK est
5 cm rectangle et isocèle en J.
D 4. On sait que le point M appartient à la
médiatrice du segment [RS].
a. Si un point appartient à la médiatrice d’un
segment, alors il est situé à la même distance
6 1. K
des extrémités de ce segment.
4 cm Donc : MR = MS.
Donc le triangle RMS est isocèle en M.
I Ꮿ2 b. La médiatrice d’un segment est la droite
4 cm
passant perpendiculairement par le milieu de ce
6 cm segment.
Donc les angles MIR et MIS sont droits.
Les triangles MIR et MIS sont donc rectangles en I.
4 cm
Ꮿ1 J

4 cm Chapitre 12
L « u.a. » signifie « unités d’aire » et « u.l. » signifie
« unités de longueur ».
© Éditions Belin, 2009.

2. On sait que les points K et L appartiennent


au cercle Ꮿ1 de centre I et de rayon 4 cm. 1 1. Ꮽ (figure jaune) = 7 unités d’aire.
Donc : IK = IL = 4 cm. 2. Ꮽ (figure violette) = 19 unités d’aire.

128
2 1. ᏼ = 6 + 4 + 4 + (2 × 3) + 3 + 5
4. La droite (d) est la médiatrice du segment [AA’]
et du segment [BB’].
donc : ᏼ = 28 cm.
2. Ꮽ = [(3 × 4) : 2] + (6 × 4) + (2 × 2)
donc : Ꮽ = 34 cm2. 3 Figure 1 : Ᏺ et Ᏺ’ ne sont pas symétriques par
rapport à la droite (d).
3 1. ᏭABH = 4 cm2. Ᏺ’ est seulement l’image de Ᏺ par translation.
2. ᏭACH = 10 cm2. Figures 2 et 4 : Ᏺ et Ᏺ’ sont symétriques par
3. ᏭABC = 4 + 10 donc : ᏭABC = 14 cm2. rapport à la droite (d) car elles se superposent
par pliage suivant la droite (d).
4 a. Ꮽ = 12,25 cm2 et ᏼ = 14 cm. Figure 3 : Ᏺ et Ᏺ’ ne sont pas symétriques par
b. Ꮽ = 36 cm2 et ᏼ = 25 cm. rapport à la droite (d). Ᏺ’ n’a pas les mêmes
dimensions que celles de Ᏺ.
5 a. 127 m2. b. 54 788 000 cm2.
c. 87,5 m2. d. 870 dam2. 4 1. et 2. C

6 1. 220 + 55 + 45 + 60 + (45 + 220) + (60 + 55) cm 70°


3,5
= 760 donc il faudra 760 m de fil.
Le périmètre du champ est donc égal à 760 m. D
2. (220 × 55) + (265 × 60) = 28 000 donc l’aire du
champ est égale à 28 000 m2, soit 2,8 ha. 80°
A
B

m
7 Ꮽ = (7 × 7) + (2 × π × 2) ; on obtient : Ꮽ = 61,6 cm2. 3 cm

1c
120°

8 1. a. L = π × 4,5 ; on obtient : L ≈ 14,1 cm. I


A’
b. ᏼ = 2 × L ; on obtient : L ≈ 28,3 cm. D’
2. a. ᏼ = 2 × π × 8 ; on obtient : ᏼ ≈ 50,3 cm. (d )
b. d = 12 cm.

Chapitre 13
B’
1 1. a. La droite (d) est la médiatrice du segment
[RS]. C’
b. Les points R et S se superposent par pliage
suivant la droite (d). 3. C’D’ = CD = 3,5 cm.
c. Les points R et S sont symétriques par rapport Propriété utilisée : « La symétrie axiale conserve
à la droite (d). les distances. »
d. Le symétrique du point U par rapport 4. B’C’D’ = BCD = 70°.
à la droite (d) est lui-même. Propriété utilisée : « La symétrie axiale conserve
2. Les points E et E’ sont symétriques par rapport les angles. »
à la droite (d) pour les figures a. et d.

2 1., 2. et 3. 5 Ᏺ1
B (d)
A
Ᏺ2
Ᏺ’3

Ᏺ’1
(d)
A’ Ᏺ’2
© Éditions Belin, 2009.

Ᏺ3

B’

Soutien 129
2. D
Chapitre 14

115°

B C E I F

2 1. Le triangle ABC a deux angles ABC et ACB 5 1. et 2. b.


Z
de même mesure, donc ABC est isocèle en A.
2. Le triangle GHI a deux côtés [GI] et [GH]
de même longueur, donc GHI est isocèle en G. 70°
3. • La droite (DJ) est perpendiculaire à (EF) et
passe par le milieu J de [EF], donc (DJ) est la
médiatrice de [EF].
• Comme chaque point de la médiatrice
d’un segment est équidistant des extrémités
de ce segment, on en déduit que : DE = DF.
Ainsi, le triangle DEF est isocèle en D.
N
3 1., 2. et 3. a. A
E
2. a. L’axe de symétrie du triangle ZEN est la
bissectrice de l’angle EZN.
6 a. Droites perpendiculaires : (AC) et (BD).
b. Triangles rectangles : AOB, BOC, COD et AOD.
c. Triangles isocèles : ABC, ACD, ABD et BCD.
d. Axes de symétrie de ABCD : (AC) et (BD).
7 1. B

B C
5 cm

50°

C
3. b. On constate que le bissectrices des angles
sont confondues avec les médiatrices des côtés. A
Ces droites sont les axes de symétrie du triangle
ABC.

4 1. B

2. a. L’angle opposé à l’angle ABC est l’angle ADC.


© Éditions Belin, 2009.

50° b. ADC mesure 50°. Propriété utilisée : « Si un


50° C
quadrilatère est un losange, alors ses angles
4 cm
A opposés ont la même mesure. »

130
3 H G
8 1. R S

G H D C G

I
F E A B F

E F
U T
4 La face opposée à la face orange est la face bleu
2. a. Triangles rectangles : RSU, RST, STU et TUR. foncé.
b. Longueurs égales : RS = UT ; RU = ST ; RT = SU ;
RI = IT = IS = IU. 5
c. Triangles isocèles : RIU, RIS, SIT et TIU.

9 1.
I J

6 a. 1 km3 = 1 000 hm3.


b. 1 dam3 = 1 000 m3.
c. 1 dm3 = 0,001 m3.
L K
d. 1 kL = 10 hL.
e. 1 cL = 0,1 dL.
2. Le triangle KOL est rectangle et isocèle en O.
f. 1 mL = 0,1 cL.
Justification : On sait que IJKL est un carré,
donc ses diagonales ont le même milieu, 7 1. 21,4 dL = 2 140 mL.
la même longueur et sont perpendiculaires. 2. 5,93 cm3 = 0,005 93 dm3 = 5 930 mm3.
Ainsi : OL = OK et (OL) ⊥ (OK). Par conséquent, 3. 108,51 dL = 10,851 L = 10,851 dm3.
KOL est rectangle et isocèle en O. 21 900 cL = 219 L = 219 dm3.
4. 754 cm3 = 0,754 dm3 = 0,754 L.
6,53 m3 = 6 530 dm3 = 6 530 L.
Chapitre 15
8 ᐂ = 30 × 20 × 15 = 9 000.
Le bac contient 9 000 cm3, soit 9 dm3 ou encore
1 • EFGH est un rectangle tel que :
9 L de terre.
EF = 7,5 cm et FG = 3 cm.
• BCGF est un rectangle tel que :
9 1.
BC = 3 cm et CG = 4 cm.
• HGCD est un rectangle tel que :
HG = 7,5 cm et CG = 4 cm.

2
20 cm

cm
32

58 cm
ᐂ = 58 × 32 × 20 = 37 120.
L’aquarium contient 37 120 cm3 , soit 37,12 dm3
ou encore 37,12 L d’eau.
© Éditions Belin, 2009.

Soutien 131