Vous êtes sur la page 1sur 12

EXTRAITS DU B.O.

SPECIAL N° 6 DU 28 AOÛT 2008


Connaissances Capacités Commentaires
3. Géométrie
3.3 Parallélépipède – Fabriquer un parallélépipède rectangle de À l’école élémentaire les élèves ont déjà travaillé sur
rectangle : patrons, dimensions données, à partir de la donnée des solides droits de l’espace (description, construction,
représentation en du dessin de l’un de ses patrons. patron). Cette étude est poursuivie en 6e en mettant
perspective – Reconnaître un parallélépipède rectangle l’accent sur un aspect nouveau : la représentation en
de dimensions données à partir perspective cavalière, dont certaines caractéristiques
- du dessin d’un de ses patrons, sont précisées aux élèves.
- d’un dessin le représentant en perspective L’usage d’outils informatiques permet une visualisation
cavalière. de différentes représentations d’un même objet de
– Reconnaître dans une représentation en l’espace.
perspective cavalière du parallélépipède Même si les compétences attendues ne concernent
rectangle les arêtes de même longueur, les que le parallélépipède rectangle, les travaux portent
angles droits, les arêtes, les faces parallèles sur différents objets de l’espace et s’appuient sur
ou perpendiculaires. l’étude de solides amenant à passer de l’objet à ses
– Dessiner ou compléter un patron d’un représentations et inversement.
parallélépipède rectangle.
4. Grandeurs et mesures
4.4 Volumes – Déterminer le volume d’un parallélépipède Comme pour les longueurs et les aires, l’utilisation
rectangle en se rapportant à un dénombrement des équivalences entre diverses unités est préférée
d’unités, *en utilisant une formule. à celle systématique d’un tableau de conversion.
– Connaître et utiliser les unités de volume et
les relier aux unités de contenance.
– Savoir que 1 L = 1 dm3.
– Effectuer pour les volumes des changements
d’unités de mesure.
Note : les points du programme (connaissances, capacités et exemples) qui ne sont pas exigibles pour le socle sont écrits en
italiques. Si la phrase en italiques est précédée d’un astérisque l’item sera exigible pour le socle dans une année ultérieure.
Dire que l’exigibilité pour le socle est différée ne veut pas dire que la capacité ne doit pas être travaillée – bien au contraire !
mais que les élèves pourront bénéficier de plus de temps pour la maîtriser.

c. Les arêtes parallèles à l’arête [AE] dans la réalité


Je révise
sont : [DH], [CG] et [BF].
1:A 2:B 3:A 4:A Elles sont aussi parallèles à l’arête [AE] sur la figure.
d. Les arêtes perpendiculaires à l’arête [AE] dans la
réalité sont : [EH], [EF], [AD] et [AB].
Seules les arêtes [EF] et [AB] sont aussi perpendiculaires
à l’arête [AE] sur la figure.
e. Les arêtes [EF], [HG], [DC], [AB],[AE], [DH], [CG], [BF]
Activités ont la même longueur sur la figure.
Les quatre autres arêtes ont la même longueur sur la
Objectifs figure mais sont représentées par des segments plus
– Savoir interpréter une représentation en perspective petits que les autres arêtes.
cavalière. 2. DOCUMENT À PHOTOCOPIER (ANNEXE 1)
– Connaître les principales règles de la perspective
cavalière.
– Connaître le sens des mots « sommet », « arête » et
« face ».
– Approche intuitive des notons de parallélisme et de
perpendicularité dans l’espace à partir de l’observation
d’un cube.
– Savoir compléter une représentation en perspective
© Éditions Belin, 2009.

cavalière.

1. a. Les arêtes en pointillés sont les arêtes cachées.


b. Chaque face d’un cube est un carré.

108
Le volume d’un cube d’arête 1 mm est égal à 1 mm3.
Objectif
Le volume d’un cube d’arête 1 dam est égal à 1 dam3.
Savoir qu’un parallélépipède rectangle est composé de six
Le volume d’un cube d’arête 1 hm est égal à 1 hm3.
faces rectangulaires parallèles et superposables deux à deux.
Le volume d’un cube d’arête 1 km est égal à 1 km3.
1. DOCUMENT À PHOTOCOPIER (ANNEXE 2) 2. a. Le volume du grand cube est égal à 1 m3.
Le volume d’un petit cube est égal à 1 dm3.
Nature Nombre Noms b. Il faut 100 petits cubes pour recouvrir le fond du
Sommet Point 8 A;B;C;D;E;F;G;H grand cube.
[AB] ; [BC] ; [CD] ; [AD] ; Il faut 10 « couches » de 100 petits cubes pour remplir
Arête Segment 12 [EF] ; [FG] ; [GH] ; [EH] ; le grand cube. Il faut donc 1 000 petits cubes pour
[AE] ; [BF] ; [CG] ; [DH] remplir le grand cube.
ABCD ; EFGH ; BCGF ; c. 1 m3 = 1 000 dm3.
Face Rectangle 6
ADHE ; ABFE ; DCGH 3. a. Il faut 1 000 petits cubes d’arête 1 cm pour
remplir un grand cube d’arête 1 dm.
2. a. Les arêtes parallèles à l’arête [AB] sont : b. Il faut 1 000 petits cubes d’arête 1 mm pour
[DC], [HG] et [EF]. remplir un grand cube d’arête 1 cm.
b. Les arêtes perpendiculaires à l’arête [AB] sont :
[AE], [BF], [AD] et [BC]. DOCUMENT À PHOTOCOPIER (ANNEXE 3)

c. Les arêtes perpendiculaires à la face ABCD sont : 4. a. 1 m3 = 1 000 dm3 b. 1 cm3 = 1 000 mm3
[AE], [DH], [CG] et [BF]. c. 1 dm3 = 1 000 cm3 d. 1 dm3 = 0,001 m3
e. 1 mm3 = 0,001 cm3 f. 1 cm3 = 0,001 dm3
Objectif 5. a. 5 m3 = 5 000 dm3 b. 2,3 m3 = 2 300 dm3
Savoir relier une représentation en perspective cavalière × 1000 × 1000
d’un parallélépipède rectangle avec un de ses patrons.
c. 0,145 dm3 = 145 cm3 d. 4 cm3 = 0,004 dm3
1. c. Les arêtes qui coïncident sont :
[AB] et [MN], [BC] et [NC], [MD] et [DE], [EF] et [AJ], × 1000 : 1000
[GF] et [GL], [KL] et [IJ], [HK] et [HI].
2. e. 785 cm3 = 0,785 dm3 f. 91 mm3 = 0,091 cm3
E H
: 1000 : 1000
6.
H E A D H m3 dm3 cm3 mm3
5 0 0 0
2 3 0 0
0 1 4 5
0 0 0 4
0 7 8 5
G F B C G
0 0 9 1

F G
Objectif
3. Dans la première figure, la face blanche doit être Découvrir la formule permettant de calculer le volume d’un
coloriée en violet. parallélépipède rectangle à partir de ses trois dimensions.
Dans la deuxième figure, la face blanche doit être
1. Il faut 7 × 3, soit 21 cubes d’arête 1 cm pour
coloriée en jaune.
recouvrir le fond du parallélépipède rectangle.
Dans la troisième figure, la face blanche doit être
2. Il y a cinq « couches » de 21 petits cubes. Il faut
coloriée en marron.
donc 21 × 5, soit 105 cubes d’arête 1 cm pour remplir
Dans la quatrième figure, la face blanche doit être
le parallélépipède rectangle.
coloriée en violet.
Le volume d’un cube d’arête 1 cm est égal à 1 cm3,
donc le volume du parallélépipède est égal à 105 cm3.
Objectif
3. a. Il faut 20 × 35, soit 700 cubes d’arête 1 mm
Découvrir les unités de volume et les équivalences entre
pour recouvrir le fond du parallélépipède rectangle.
© Éditions Belin, 2009.

les multiples et sous-multiples du mètre cube.


Il y a 40 « couches » de 700 petits cubes. Il faut donc
1. Le volume d’un cube d’arête 1 dm est égal à 1 dm3. 700 × 40, soit 28 000 cubes d’arête 1 mm pour
Le volume d’un cube d’arête 1 cm est égal à 1 cm3. remplir le parallélépipède rectangle.

Chapitre 15 Parallélépipède rectangle – Volume 109


b. Le volume d’un cube d’arête 1 mm est égal à 3.
jaune
1 mm3, donc le volume du parallélépipède est égal à bleu 6,5 cm
28 000 mm3, soit 28 cm3.
c. 3,5 × 2 × 4 = 28.

4 cm
4. Le volume d’un parallélépipède rectangle s’obtient
en multipliant ses trois dimensions exprimées dans la
même unité.
cm
2,5
Objectif orange
Découvrir l’équivalence entre les unités de contenance
et les unités de volume.
4 a. 29 cL = 0,29 L b. 18 L = 180 dL
1. Les dimensions d’une boîte de lait de 1 L sont
c. 7,02 L = 7 020 mL d. 39,1 L = 3,91 daL
environ : 5,8 cm, 19,6 cm et 9 cm.
2. ᐂ = 5,8 × 19,6 × 9 = 1 023,12 cm3.
5 a. 34 L = 34 dm3 b. 5 mL = 5 cm3
D’où : ᐂ ≈ 1 000 cm3.
c. 8,3 cm3 = 8,3 mL d. 112 dm3 = 112 L
3. 1 L = 1 000 cm3 = 1 dm3.

6 a. 210 dm3 = 210 L


Exercices b. 8,74 dm3 = 874 cL
c. 147,2 dm3 = 147 200 mL
d. 7 541 cm3 = 7,541 L

1 1. a. Le point F est une extrémité des arêtes [FE], 7 1. 84 petits cubes d’arête 1 cm composent le
[FG] et [FB]. parallélépipède rectangle.
b. Les arêtes parallèles à l’arête [HD] sont les 2. Le volume d’un cube d’arête 1 cm est égal à
arêtes [AE], [BF] et [CG]. 1 cm3.
c. Les arêtes perpendiculaires à l’arête [BC] sont 3. Le volume du parallélépipède rectangle est
les arêtes [BA], [BF], [CD] et [CG]. égal à 84 cm3.
d. Les arêtes perpendiculaires à la face ADHE sont
les arêtes [AB], [DC], [HG] et [EF].
2. a. L’arête [FG] est un côté des faces EFGH et
FGCB.
b. Les faces ABFE, BCGF, CDHG et ADHE sont 8 La face EFGH est un rectangle tel que :
une arête en commun avec la face ABCD. EF = 7 cm et FG = 3 cm.
c. Les faces ABCD, DCGH et ADHE ont le La face ADHE est un rectangle tel que :
sommet D en commun. AD = 3 cm et DH = 5 cm.
d. La face ADHE est parallèle à la face BCGF. La face HDCG est un rectangle tel que :
HD = 5 cm et DC = 7 cm.
2 DOCUMENT À PHOTOCOPIER (ANNEXE 4)

L R 9 DOCUMENT À PHOTOCOPIER (ANNEXE 5)

K
G

D C

A B

3 1. Deux faces de même couleur sont parallèles.


2. Les faces orange sont des rectangles de
dimensions 6,5 cm et 4 cm.
Les faces bleues sont des rectangles de dimensions
© Éditions Belin, 2009.

6,5 cm et 2,5 cm.


Les faces jaunes sont des rectangles de dimensions
2,5 cm et 4 cm.

110
10
2.

3 cm
6 cm 4 cm
m 2 cm
5 cm 2c

11 DOCUMENT À PHOTOCOPIER (ANNEXE 6)

G
6 cm 4 cm
H
2 cm

15 DOCUMENT À PHOTOCOPIER (ANNEXE 8)


12 DOCUMENT À PHOTOCOPIER (ANNEXE 7)

13 H 7 cm G

5 cm violet
H D C G H
3 cm
E A B F E
jaune
vert
E F

14 1. Voir « Pour les curieux » page 263.

4 cm

4 cm
© Éditions Belin, 2009.

Chapitre 15 Parallélépipède rectangle – Volume 111


16 DOCUMENT À PHOTOCOPIER (ANNEXE 9) 24 12 cm = 0,12 m
ᐂ = 5 × 200 × 0,12 = 120
Le volume de gravier est donc égal à 120 m3.

25 ᐂ = 25 × 15 × 2,5 = 937,5.
Le volume d’eau est donc égal à 937,5 m3 ou
937 500 L ou 9 375 hL.

Thème de convergence

17 a. 7,45 cL = 74,5 mL b. 0,568 hL = 5 680 cL 26 1,5 cm = 0,015 m.


c. 0,002 L = 2 mL d. 78,6 cL = 0,786 L ᐂ = 15 × 8 × 0,015 = 1,8.
Le volume d’eau est donc égal à 1,8 m3 ou 1 800 L.
18 a. 8,75 cm3 = 8 750 mm3
b. 35 214 m3 = 35,214 dam3 À l’oral
c. 0,015 dm3 = 15 000 mm3
d. 1,12 m3 = 1 120 dm3 27 1. C 2. A 3. C 4. C 5. B

19 a. 81,6 L = 81,6 dm3 28 a. 415 cm3 = 0,415 dm3.


b. 1 200 dL = 120 000 cm3 b. 68,2 m3 = 68 200 dm3.
c. 720 mL = 720 000 mm3 c. 287 dm3 = 0,287 m3.
d. 0,25 hL = 0,025 m3 d. 0,754 m3 = 754 000 cm3.

29 a. 33,12 L = 0,033 12 m3.


20 a. 61 dm3 = 61 L
b. 2 700 dL = 270 dm3.
b. 75,03 dm3 = 7 503 cL
c. 49,5 L = 0,049 5 m3.
c. 862 dm3 = 8,62 hL
d. 0,025 hL = 2 500 cm3.
d. 0,56 m3 = 560 L
30 a. ᐂ = 5 × 3 × 10 = 150 cm3.
21 a. 398 cm3 = 0,398 dm3, b. ᐂ = 4,5 × 2 × 3 = 27 cm3.
d’où : 398 cm3 < 0,402 dm3. c. ᐂ = 8 × 0,5 × 4 = 16 cm3.
b. 597 000 mm3 = 0,597 dm3, d. ᐂ = 2 × 1,3 × 5 = 13 cm3.
d’où : 597 000 mm3 < 0,912 dm3.
c. 58,17 daL = 581,7 L,
d’où : 58,17 daL < 2 564 L.
d. 0,07 hL = 7 000 mL,
d’où : 0,07 hL > 3 562 mL. 37 DOCUMENT À PHOTOCOPIER (ANNEXE 12)

Dans la réalité Sur le dessin


22 1. Le volume d’un petit cube d’arête 1 cm est
égal à 1 cm3. AB = HG vrai vrai
2. Sophie a utilisé 14 petits cubes pour sa AD = AE vrai faux
construction (9 pour la première couche, 4 pour EH = BC vrai vrai
la seconde couche et 1 pour la dernière couche).
AB = FG vrai faux
3. Le volume de la construction est donc égal à
14 cm3. EG = BD vrai faux
4. Il faut ajouter 13 petits cubes pour obtenir un GCD = 90° vrai vrai
cube d’arête 3 cm. vrai faux
5. Le volume du grand cube est égal à 27 cm3. EFG = 90°
EAD = FBC vrai vrai
23 DOCUMENT À PHOTOCOPIER (ANNEXE 10) vrai faux
FEH = BFG
a (en cm) b (en cm) c (en cm) ᐂ (en cm3)
38 a. 24 petits cubes ont une seule face orange
© Éditions Belin, 2009.

6 7 3 126
(quatre cubes par face).
3,5 6 2 42
b. 24 petits cubes ont exactement deux faces
7,2 1 5 36 orange (deux cubes par « arête »).

112
c. 8 petits cubes ont exactement trois faces 46 1. Le volume d’un cube d’arête 5 mm est égal à
orange (un cube par sommet).
125 mm3.
d. 8 petits cubes n’ont aucune face orange
2. Le nombre total de petits cubes composant la
(Ce sont tous les autres petits cubes situés à
construction est égal à : 64 − 8, soit 56.
l’intérieur du grand cube, soit 64 – 24 – 24 – 8).
125 × 56 = 7 000.
Donc le volume de la construction est égale à
39 1. La construction a. est composée de 11 cubes 7 000 mm3, soit 7 cm3.
d’arête 1 cm.
47 1. • (18 × 30 × 2) + (15 × 30 × 2) + (18 × 15)
La construction b. est composée de 15 cubes
= 2 250.
d’arête 1 cm.
Donc l’aire de la surface à vernir est égale à
2. Un cube d’arête 3 cm est composé de 27 cubes
2 250 cm².
d’arête 1 cm.
• 1 mL de vernis permet de recouvrir 5 cm²,
Il n’y a que 26 cubes, donc il manquera un cube
2 250
d’arête 1 cm pour reconstituer un cube d’arête donc pour recouvrir 2 250 cm², il faudra mL
5
3 cm.
de vernis, soit 450 mL de vernis.
2. 18 × 15 × 30 = 8 100.
40 DOCUMENT À PHOTOCOPIER (ANNEXE 13) Donc la contenance du vase est égale à 8 100 cm3,
a. b. soit 8,1 L.
3. 150 cm3 = 0,15 L.
8 + 0,15 = 8,15 > 8,1.
Donc en mettant les fleurs dans le vase, l’eau
débordera.
48 1,15 m = 115 cm.
ᐂ = (15 × 115 × 75) + (15 × 115 × 60)
+ (15 × 115 × 45) + (15 × 115 × 30)
41
+ (15 × 115 × 15) = 388 125.
Donc le volume de rangement est égal à
388 125 cm3, soit 388,125 dm3.
49 • ᐂ = 4 × 2 × 2,5 × 20 = 400.
Donc le volume des vingt glaçons est égal à
400 cm3.
42 Le patron peut être celui des cubes 1, 3 ou 6. • 1 L d’eau donne 1,09 dm3 de glace, soit 1 090 cm3
donc pour obtenir 400 cm3 de glace,
400
43 • 400 000 × 15 = 6 000 000. il faut L d’eau, soit 0,367 L ou 367 mL.
1 090
Donc la quantité de pétrole transportée en
une année est égale à 6 000 000 m3, soit 50 1. Le nombre de petits cubes à ajouter pour
60 000 000 hL. compléter le grand cube est égal à 10 × 10 × 10,
• 60 000 000 : 200 = 300 000. soit 1 000.
La quantité de pétrole transportée en une année 2. La figure n’est pas représentée en perspective
permettra donc de remplir 300 000 camions de cavalière car les segments parallèles dans la
200 hL. réalité ne sont pas représentés par des segments
parallèles.

44 38,5 L = 38 500 cm3. Thème de convergence


38 500
= 22.
50 × 35 51 • 250 cm3 = 0,25 L = 25 cL.
La hauteur d’eau dans l’aquarium est égale à 22 cm.
25 × 24 = 600.
Donc la quantité d’eau écoulée en une journée
45 1. 15 dm3 de neige donnent 1 L d’eau, donc 12 dm3 est égale à 600 cL.
12 600
de neige donneront L d’eau soit 0,8 L d’eau. • = 8.
15 75
© Éditions Belin, 2009.

2. Pour obtenir 1 hL, soit 100 L d’eau, il faut On pourrait ainsi remplir huit bouteilles de 75 cL
1 500 dm3 de neige, soit 1 500 L de neige. Il avec l’eau écoulée du robinet qui fuit en une
faudra donc remplir de neige 150 seaux de 10 L. journée.

Chapitre 15 Parallélépipède rectangle – Volume 113


Argumenter et débattre Pour les curieux

52 1. a. Vrai. 54 DOCUMENT À PHOTOCOPIER (ANNEXE 14)


b. Vrai. Patron en croix latine :
c. Faux. Le quadrilatère AEGC est un rectangle.
d. Vrai.
e. Vrai.
f. Faux. Le triangle DBF est rectangle en B.
g. Vrai. Ses côtés ont la même longueur, égale à
la longueur de la diagonale d’une face carrée. Autres patrons :
2. Faux. Un cube d’arête 10 cm a un volume de
1 000 cm3.
3. Faux. Un cube d’arête 2 m a un volume de 8 m3
et un cube d’arête 1 m a un volume de 1 m3,
donc le volume d’un cube d’arête 2 m est huit fois
plus grand que le volume d’un cube d’arête 1 m.
4. Faux. 70 L = 70 dm3 = 0,07 m3.
5. Faux. 145 dm3 = 145 L = 1 450 dL.
6. Vrai. Le volume d’un cube d’arête 10 cm est égal
à 10 × 10 × 10 cm3, soit 1 000 cm3, soit 1 dm3,
donc 1 L.
7. Faux. Le volume d’un cube d’arête 20 cm est
égal à 20 × 20 × 20 cm3, soit 8 000 cm3, soit 8 L.

53 1. • ᐂ1 = 7 × 10 × 16 = 1 120.
Donc le volume de la boîte est égal à 1 120 cm3.
• ᐂ2 = 1 × 1,5 × 3,5 = 5,25.
Donc le volume d’un morceau de sucre est égal à
5,25 cm3.
• En exprimant ᐂ1 et ᐂ2 en mm3 on obtient :
ᐂ1 1 120 000
= .
ᐂ2 5 250
Une valeur approchée par défaut à l’unité de ce
quotient est 213, donc Charlotte dit qu’elle peut
mettre 213 morceaux de sucre dans cette boîte.
2. On suppose que tous les sucres sont rangés
dans le même sens.
Sur la longueur de 16 cm on peut mettre 4 sucres
de longueur 3,5 cm et sur la largeur de 10 cm,
on peut mettre 6 sucres de largeur 1,5 cm.
On obtient ainsi une couche de 24 sucres.
Sur la hauteur de 7 cm, on peut mettre 7 sucres
de hauteur 1 cm. Il y a donc 7 couches de 24 sucres,
soit 168 sucres dans la boîte.
En positionnant les sucres « verticalement »,
on peut mettre 10 sucres sur le côté de 10 cm 56 2. Le coefficient d’ouverture correspond à une
(10 × 1 cm) et 10 sucres sur le côté de 16 cm ouverture du cube plus ou moins grande. Le
(10 × 1,5 = 15 cm). On obtient ainsi une couche patron est donné par le plus grand coefficient
de 100 sucres. d’ouverture, à savoir 1.
Sur la hauteur de 7 cm, on peut donc avoir deux
couches de 100 sucres, soit 200 sucres.
Donc Élodie a raison. Au maximum, on pourra
© Éditions Belin, 2009.

ranger 200 sucres dans cette boîte (dans la même


position).

114
Annexe 1
2

Annexe 2
1 H G
E F

D C
A B

Nature Nombre Noms


Sommet Point 8 A;B;C;D;E;F;G;H
Arête
Face

Annexe 3

4 a. 䊐 dm3
1 m3 = b. 1 cm3 = 1 000 - - - c. 1 - - - = 1 000 cm3
d. 1 dm3 = 䊐 m3 e. 1 mm3 = 0,001 - - - f. 1 - - - = 0,001 dm3

5 a. 5 m3 = 䊐 dm3 b. 2,3 m3 = 䊐 dm3 c. 0,145 dm3 = 䊐 cm3


× ... × ... × ...

䊐 dm3 䊐 dm3 䊐 cm3


© Éditions Belin, 2009.

d. 4 cm3 = e. 785 cm3 = f. 91 mm3 =


: ... : ... : ...

Chapitre 15 Parallélépipède rectangle – Volume 115


Annexe 3
6
m3 dm3 cm3 mm3

Annexe 4
2

D
A B

Annexe 5
9
© Éditions Belin, 2009.

116
Annexe 6
11 G

Annexe 7
12

Annexe 8
15
© Éditions Belin, 2009.

Chapitre 15 Parallélépipède rectangle – Volume 117


Annexe 9
16

Annexe 10
23
a (en cm) b (en cm) c (en cm) ᐂ (en cm3)
6 7 3
3,5 6 42
7,2 5 36

Annexe 11
32

Annexe 12 Dans la réalité Sur le dessin


37 H G AB = HG

E F AD = AE
EH = BC

D C AB = FG
EG = BD
A B
GCD = 90°
EFG = 90°
© Éditions Belin, 2009.

EAD = FBC
FEH = FBG

118
Annexe 13
40 a. b.

Annexe 14
54

© Éditions Belin, 2009.

Chapitre 15 Parallélépipède rectangle – Volume 119