Vous êtes sur la page 1sur 10

De la structure et de l'organisation de l'Ordre gris dans l'Empire :

(Créé dans le but de concilier les backgrounds V1/V2 et librement inspiré du site de la bibliothèque impériale, des « royaumes de sorcellerie V1/V2 » et de « Shades on
Empire ».)
Les principes de l'illusionnisme existent depuis des siècles, et les exemples de tromperies magiques
sont fréquemment présentés dans les mythes et les légendes. La magie illusoire était à l'origine une
magie de faible niveau utilisée par les colporteurs, les bateleurs et les voleurs. Elle était enseignée
dans les arrière-salles de tavernes miteuses et ne reposait sur quasiment aucune théorie.
Histoire de Salzenmund + Luggenheim + Übersreik
L'ordre gris est le réseau d'espion le plus abouti jamais mis sur pied de mémoire d'homme ; il repose
sur une segmentation stricte des pouvoirs de chacun, de manière à ce qu'aucun individu ne puisse
faire un usage immodéré de son pouvoir inhérent.
Les cinq bureaux de l'Ordre collaborent de manière très étroite afin de maximiser l'efficacité générale
et génèrent une quantité d'informations hors du commun, pour des raisons historiques, ses différents
sites importants sont répartis au travers de l'Empire et remplissent des fonctions tout aussi différentes :
1)Le collège Gris, à Altdorf : C'est le centre nerveux de l'Ordre, toutes les informations y sont d'abord
transmises avant de transiter vers leurs différents destinataire. Durant la saison hivernale des cours
généraux y sont également donné pour les apprentis de premier cycle.
2)Le collège d'Empire, à Übersreik : Ce sont les archives de l'Ordre, c'est également là que sont
formés les démonologues, les spécialistes de la Non-vie, ainsi que la praticiens des illusions à grande
échelle (sorciers de bataille).
3)La Maison des Mensonges/Guilde des illusionnistes de Luggenheim : C'est là que sont formés et
initié les sorciers (ainsi que certains prêtres de Ranald) destiné au milieu du crime et de la pègre ;
c'est une dépendance officieuse de l'Ordre et ses membres sont très loin d'imaginer travailler pour
l'organisation collégiale.
4)Le Théâtre à Salzenmund : C'est historiquement le premier collège illusionniste créé dans l'Empire ;
aujourd'hui il n'est plus qu'une dépendance modeste de l'Ordre, basée dans un théâtre et travaillant
activement avec la marine nordlander. Bien qu'il soit toujours tenu par des sorciers gris, il est
aujourd'hui un havre de paix pour tout magister naval en relaxe à Norden ou Dietershafen.
5)Le Cabinet, à Carroburg : Avec la création de la troisième flotte (en sus de celles du Reikland et du
Nordland), l'Ordre Gris s'est résolu à déplacer un partie de ses ministères dans la ville de Carroburg.
Non loin des locaux de l'amirauté du Middenland se trouve l'étude Hebelstein, qui cache en réalité
l'une des petites dépendances de l'Ordre.

Structure de l'Ordre Gris :


La structure hiérarchique de l'Ordre Gris dépend assez peu de ses infrastructures, elle a été amenée à
se réorganiser plusieurs fois au travers de l'Histoire et possède donc maintes têtes pensantes qui
voyagent extrêmement régulièrement entre les différents sites notables. En cas de cataclysme soudain,
si 4/5 de l'Ordre venait à disparaitre pour une raison ou pour une autre, cela ne l'empêcherait le
cinquième restant de faire renaître le collège de ses cendres.
1) Premier Bureau :
Premier Siège, Magister Patriarche Reiner Stark, Maître des Interactions
Chef du premier Bureau.

a) Seigneur Magister « Sapientis » Ambrius Hödelheim Pintarque du Recrutement et de la


Formation
b) Archimage « Doctum » Lydia Degen Pintarque de la Coordination
c) Seigneur Magister « Civilis » Luigi Zegna, Pintarque de la Recherche
d) Seigneur Magister « Scrutaris » Annabela Fröhlich Pintarque de la Gestion d'Information,
Grande Directrice des Maître des murmures.
e) Seigneur Magister « Praesidis » Hendrike Toppenheimer, Pintarque des Interventions,

Les cinq Seigneurs Magisters du premier Bureau sont assisté par une petite quinzaine d'acolytes et
quelques Magisters Mystiques, ils sont le centre nerveux et décisionnel du collège, coordonnant les
différentes service entre eux. À part Toppenheimer et ses suivants, ce sont essentiellement des rats de
bibliothèques qui sont peu ou pas tournés vers l'action et ne sortent que très rarement d'Altdorf.
Lorsque cela leur arrive, il sont remplacé par l'un des Magister Mystique qui les secondent (soit les
magisters Tessenhoff, Ludenstadt, Boroflask, Thassenick ou Kalvein). Lorsque le Magister Patriarche
délaisse sa fonction de chef du premier bureau pour se concentrer sur la gestion générale du collège,
c'est alors le Seigneur Magister Degen qui est chargé des fonctions de Premier Siège.

2) Deuxième Bureau :
Deuxième Siège, Archimage Rudolf Höelm, Maître des Savoirs

Chef du deuxième Bureau

a)Seigneur Magister « Civilis » Jölanda Astrakan, Tétrarque des archives historiques.


(Recherche/Informations/Coordination/Formation)
b)Archimage « Doctum » Bertolt Hessen Tétrarque des archives arcaniques et alchimiques.
(Recherche/Informations/Coordination/Formation)
c)Seigneur Magister « Sapientis » Liselotte Rosenblum, Tétrarque des législations impériales.
(Informations/Intervention/Formation)
d)Seigneur Magister « Scrutaris » Roger Federer Tétrarque des territoires impériaux.
(Recherche/Informations/Formation)
e)Seigneur Magister « Sapientis » Cécilia Pernoud, Tétrarque des affaires théologiques.
(Informations/Intervention/Formation)
f)Seigneur Magister « Erudit » Boris Silverus, Tétrarque des affaires nécromantiques.
(Recherche/Information/Formation)
g)Archimage « Letum » Anatol Marchegrave, Tétrarque des affaires démoniques.
(Recherche/Information/Formation)
h)Seigneur Magister « Scrutaris » Benedikt Walderbach, Tétrarque des affaires linguistiques.
(Recherche/Information/Formation)
i)Seigneur Magister « Sapientis » Karoline Kuster, Tétrarque des affaires cryptiques.
(Recherche/Coordination/Formation)

Les neufs seigneurs sorciers du deuxième bureau sont chargés de l'analyse, de la classification, de la
traduction et de l'archivage des quantités colossales d'informations qui convergent vers le collège
gris ; ils sont également responsables de l'enseignement pendant les saisons froides.
La quantité phénoménale d'archives dévolue aux sept premiers tétrarques est en grande partie stockée
au collège d'Empire, à Übersreik, ce qui explique leur absence une bonne partie de l'année,
néanmoins, une rumeur parle de pierres de visions qui permettraient de garder un contact constant
entre les deux collèges. De ce fait, les services de linguistique et de cryptologie sont les seuls à temps
plein au collège et se charge de la réception/gestion/compilation des dizaines de rapports reçu chaque
jours. Ils emploient à eux seuls plus de sorciers que les sept autres Tétrarquats réunis.
Chacun des sept premiers Tétrarques a un ou deux magisters de deuxième cercle à ses ordres, ainsi
que deux ou trois apprentis, répartis entre Altdorf et Übersreik. Les services de linguistiques et
cryptologie emploient quant à eux une quarantaine d'apprentis et de magisters mystiques et sont
répartis entre Carroburg, Norden, Übersreik et Altdorf, qui reste le centre névralgique. La différence
d'effectif crée souvent des tensions entre les différents services et il n'est pas rare de voir des membres
des deux derniers térarquats se faire huer lors des repas pris en commun dans les réfectoires d'Altdorf
ou d'Übersreik.

3) Troisième Bureau :
Troisième Siège, Archimage Pankratius Waldstätter, Maître des Affaires Intérieures
Chef du troisième Bureau.

a)Seigneur Magister « Scrutaris » Johannes-Lothar von Kriglietz-Bergen Hexarque du prime état.


(Recrutement/Informations/Coordination/Intervention)
b)Seigneur Magister « Erudit » Lisbeth Lekspeker, Hexarque du second état.
(Coordination/Informations/Intervention)
c)Seigneur Magister « Civilis » Andreas Morenico, Hexarque du tiers état.
(Recrutement/Informations/Intervention/Coordination)
d)Archimage « Letum » Jessica Hüppendorfer Hexarque des affaires collégiales
(Intervention/Informations/Coordination)
e)Seigneur Magister « Sapientis » Eugen Sigilius Hexarque des affaires séculières.
(Intervention/Administration, Coordination, Informations)
f)Seigneur Magister « Praesidis » Germana Klebnikov, Hexarque de la sécurité intérieure.
(Intervention/Informations)

Le troisième siège est le bras du collège gris et le centre hiérarchique de tous les sorciers d'Ulgu
répartis au sein des territoires impériaux. Chaque Umbramancien affilié au collège rend des compte
à un Hexarque ou à l'un de ses représentants. Toutes les interactions du collège passent par la
consultations attentives des six Hexarques qui en réfèrent avec leurs homologues concernés du
Premier Bureau en s'appuyant sur le réseau et les informations du Deuxième Bureau.
Du fait de leur attribution, les hexarques ne quittent jamais le collèges gris ou il sont généralement
secondé par un mystique et un ou deux apprentis, ils ont cependant des dizaines de sorciers à leurs
ordres sur les routes de l'Empire.

4) Quatrième Bureau :
Quatrième Siège, Archimage Balduin Sombreval, Maître des Affaires Extérieures
Chef du quatrième Bureau

a)Magister Elémentaire Aurelius Monfleuri, Tétrarque des affaires bretonniennes


b)Magister Elémentaire Roderigo Stupante, Tétrarque des affaires estaliennes.
c)Magister Vigilant Ada Estilieri, Tétrarque des affaires tiléennes.
d)Seigneur Magister « Scrutaris » Lòdewijk Huggenspiits, Tétrarque des affaires westerlandaises.
e)Magister Mystique Katarina Trachsel, Tétrarque des affaires kislévites.
f)Magister Vigilant Natalia Masserheim, Tétrarque des affaires outre-mer.
g)Seigneur Magister « Civilis » Gaudenz Söderling, Tétrarque des affaires naniques.
h)Seigneur Magister « Sapientis » Athanasius van Essling, Tétrarque des affaires elfiques.
i)Magister Mystique Benignus Trattenspeck, Tétrarque des affaires frontalières.

Les Tétrarques du Quatrième Bureau sont répartis selon leurs domaine d'attribution. Le premier est à
Übersreik, les trois suivants tiennent leur quartiers dans les locaux de l'Amirauté, à Carobburg et
correspondent activement avec Altdorf ; les térarquats liés au Kislev et aux relations outre-mer sont
basés à Salzenmund, non loin des locaux de la deuxième flotte. Les trois derniers tétrarquats, au même
titre que le Quatrième Siège sont basé à Altdorf, dans les locaux du collège. Chaque membre du
Quatrième bureau est susceptible de quitter ses quartiers pour être assigné à une mission, il est alors
remplacé par son adjoint, généralement un magister élémentaire ou mystique. (À savoir les magisters
Toppenwald, Holzerer, Steinfass, Kandersteg, Joliseins, El Pasò, Grunersteck, Hebelstein et
Trafenstaat). Le quatrième bureau collabore activement avec les services de l'Amirauté au sein des
divers pays dont il a l'attribution, Les sorciers du Quatrième Bureau collectent les informations au
travers de tout le Vieux Monde (voir même au delà!) dans le but de garder une vision d'ensemble des
conflits, qu'ils soient géo-politiques ou particuliers. Dans la pratique leur effectif est des plus réduit
et, au vu de la zone qu'il doivent couvrir, ils sont souvent la risée des autre bureaux.

5) Cinquième Bureau :
Cinquième Siège : Archimage Johannes Kleuger, Maître des Affaires Internes
Chef du cinquième Bureau.
Un cinquième bureau ? Oui mais on a pas le droit d'en parler, d'ailleurs on en sait pas grand chose...
Il ne réunit que des sorciers de troisième cercle au minimum, une rumeur parlerait d'un ordre à
l'intérieur du collège, chargé uniquement des questions de sureté d'état...
Les tâches comme la hiérarchie exacte du département des affaires internes est inconnue des autres
sorciers gris, mais il y aurait neuf tétrarques, dont seuls deux (et leurs ministères) sont tristement
connus :

a) Archimage « Letum », (?) responsable de la sécurité de l'Empereur.


b) Seigneur Magister « Praesidis », Théodore von Drakk, on l'appelle « Père Reik » responsable des
Enquêtes Internes aux Collèges.
c) Seigneur Magister « Scrutaris »,(?) responsable des interventions terrestres.
d) Seigneur Magister « Sapientis »,(?) responsable des interventions maritimes.
e) Archimage « Doctum », Gladius Speer, On l'appelle « Le Glaive » et on le dit muet, responsable
des pacifications.
f) Seigneur Magister « Civilis »,(?) responsable de l'ordre du « Manteau ».
g) Seigneur Magister « Scrutaris »/Prêtre de Ranald,(?) responsable des relations avec la pègre.
(Lugenheim?)
h) Seigneur Magister « Sapientis »,(?) responsable des affaires skavens.
i) Seigneur Magister « Erudit »,(?) responsable de la propagande.

Le collège gris d'Altdorf :


L'Ordre Gris est abrité par une bâtisse en pierre délabrée, dont la position pourrait paraître
inconfortable puisqu'elle se trouve dans les ruelles du quartier d'Altdorf le plus misérable et mal famé,
généreusement fourni en bordels douteux et tavernes agitées: le Drecksack Bezirk District. Même la
garde évite de s'y rendre trop souvent, à moins d'être en nombre, et les honnêtes citoyens ne prendront
pas le risque de pénétrer dans un tel coupe-gorge. Mais les umbramanciens ne sont pas des citoyens
comme les autres.
Le Collège n'est pas particulièrement imposant et ne diffère pas sensiblement des bâtiments voisins.
Ses membres vont et viennent en empruntant un certain nombre d'entrées secrètes situées dans les
rues alentour, la légende avance en outre qu'une myriade d'itinéraires cachés permet de se rendre au
Collège, aussi bien à la surface que par voie souterraine, le réseau s'étendrait sous toute la ville et
serait protégé par de puissants sorts de désorientation. Le fait qu'aucun étranger au Collège n'ait
découvert un tel passage n'est d'ailleurs peut-être pas si surprenant.
Le bâtiment est de taille modeste, donc, et en pierre ancienne et sévèrement croulante. Rien
d'impressionnant, si ce n'est que les murs dégagent quelque chose de troublant, avec leurs pierres
manquantes et leurs fenêtres sales et recouvertes de mousse. Le toit présente des trous bien visibles
et semble laisser pénétrer la pluie. Des nids disposés dans les gouttières et dans la seule tour de
l'édifice, aussi en ruine que le reste, accueillent une famille de chouettes blanches.
À l'intérieur, le Collège est pratiquement aussi décrépi qu'à l'extérieur, des gargouilles réparties sans
logique apparente décorant les murs. Les pièces semblent abandonnées et l'écho se fait entendre au
moindre pas. On trouve un laboratoire équipé d'accessoires qui paraissent très anciens. Les alambics
et les cornues sont encombrés de toiles d'araignée, et des cloches en verre fissurées sont encore
occupées de vieux nids d'oiseau. L'ensemble parait déserté depuis bien longtemps.
Certains racontent que l'on peut trouver une grande bibliothèque quelque part dans la propriété,
abritant de nombreux et rares grimoires renfermant un étrange savoir, ainsi que les récits secrets de
membres de nombre des sombres cultes de l'Empire. Mais a moins d'être soi-même sorcier Gris, il est
vain d'espérer trouver cette bibliothèque, si tant est qu'elle existe. D'après la rumeur, il n'est encore
personne qui ait pénétré dans le Collège sans y être invité et qui en soit ressorti, ce qui explique
pourquoi les criminels de ce quartier minable ne s'intéressent pas à la bâtisse.
Certaines nuits, on peut voir de faibles et étranges lueurs vaciller derrière les fenêtres sombres. Elles
ne servent probablement qu'à faire peur aux curieux et à conférer à l'endroit un parfum de mystère,
mais qui peut l'assurer ?
Les sorciers Gris vagabondent en permanence, c'est pourquoi ils sont peu à résider au Collège, quelle
que soit la période de l'année. Bien malin celui qui devinera ce qui se passe entre les murs décrépis
de cette bâtisse.

Cours et accès aux bibliothèques :

La bibliothèque du collège d'Altdorf, et les cours qui y sont donnés en hiver, sont généralistes (en
dehors des questions linguistiques et cryptiques qui sont dispensées toute l'année) ; dés le moment où
l'on désires acquérir des connaissances plus pointues, il est nécessaire de se rendre au collège
d'Übersreik (soit lorsque lorsque l'on souhaite apprendre une connaissance académique +10/ou plus
ou que l'on cherche une information/formation durant les mois d'été), l'autre alternative étant de faire
une demande de pièces d'archives auprès de l'Archimage Höelm Maître du Savoir et Deuxième Siège,
autant dire une démarche pas forcément évidente. À noter que les services linguistiques du Collège
d'Altdorf garde toujours à portée de main un recensement très précis des cultes hérétiques recensés,
cette liste est constamment mise à jour avec les rapports provenant d'Übersreik, de Norden et de
Carroburg ; Pour le détail, il néanmoins nécessaire de contacter le collège d'Empire.

Le collège d'Empire, à Übersreik :

Avant l'avénement des collèges de magie unifiés par Magnus le Pieux, le collège d'Empire fut créé
par des ressortissants du collège de Salzenmund. Sa vocation première était de créer un nid d'espions
sans affiliation politique. Ce n'est qu'avec la fondation des collèges de Magie d'Altdorf que le collège
d'Empire fut englobé par l'Ordre Gris (c'est peut-être l'inverse qui se produisit, les annales ne sont pas
très claires à ce sujet).

Durant les 50 années d'interdiction de pratique de l'Illusionnisme (Soit entre 2429 et 2471, elle fît
suite à un casse retentissant orchestré par un trio d'illusionniste sur la collection privée de l'Empereur)
l'ensemble d'organisation hiérarchique de l'ordre gris se déplaça à Übersreik et continua d'orchestrer,
dans l'ombre, son influent réseau d'espions. C'est d'ailleurs sur une initiative de l'Ordre que la pratique
illusoire (qui était alors pratiquée par maints autres jeteurs de sorts) est revenue à la légalité et que
son centre administratif a pu réintégré la capitale impériale.

Le Collège d'Empire, encore plus que celui d'Altdorf, est spécialisé dans l’éradication des
machinations du Chaos et des non-morts au sein de l'Empire, leurs archives sur ces sujets sont
phénoménales. Le collège proprement dit est un petit château ordinaire de conception ancienne,
entouré de dépendances et situé en pleine région agricole au sud-est d'Übersreik. On voit parfois
d'étranges lumières s'agiter la nuit au-dessus des bâtiments. Elles sont destinées à effrayer les paysans
et à les maintenir à distance. Cela donne aussi à l'endroit une atmosphère de mystère excentrique, ce
qui permet de mieux cacher la vérité.
Bien que le collège recrute activement des femmes et bien qu'il soit, de tous les collèges de l'Empire,
celui qui applique le mieux la parité, les locaux ont tout du club masculin: boiseries de chêne ciré,
fauteuils de cuir et grandes cheminées. Le reste du château est composé de salles de classe, de
laboratoires, d'une gigantesque bibliothèque souterraine, comportant des ouvrages sur une quantité
phénoménale de sujets (Excepté pour les sujets linguistiques et cryptique qui ne sont abordés qu'en
surface, ce qui peut mener à des situations fort cocasses), quelques chambres individuelles pour les
sorciers de passage, des dortoirs pour les apprentis, des cuisines, des réserves, etc. Une cour centrale
permet aux sorciers de s'exercer aux illusions à grande échelle, loin du regard curieux des passants. ;
En comparaison avec son homologue d'Altdorf, le collège d'Übersreik est loin de regarder à la
dépense : les repas sont toujours extravagants, tous les lits sont en plumes et les notables de l'ordre
bénéficient de suites somptueuses ; les umbramanciens de passage sont généralement étonnés durant
leurs premiers jour de séjour, mais finissent par approuver l'attitude générale de cette dépendance de
l'Ordre en profitant de ces quelques jours de repos avant de reprendre leur route faite de restrictions.
De ce fait, les sorciers formés au collège d'Altdorf développent souvent un rapport un peu mystique
au collège d'Übersreik, espérant -un jour- avoir à en franchir les portes.

Les archives du collège d'Empire sont en principe ouvertes à tous les umbramanciens qui désirent s'y
rendre et dont l'emploi du temps le permet (voir avec leur supérieur hiérarchique), il est néanmoins
préférable de s'annoncer avant et de disposer d'une lettre de recommandation. Pour les aspirants
provenant d'une autre origine que l'ascendance grise, il est nécessaire d'être recommandé par deux
confrères (pas nécessairement des illusionnistes) en qui les responsables du Collège d'Empire ont
toute confiance.
À noter que les membres du Triumvirat dirigeant le Collège d'Empire ne sont autres que Reiner Stark
(Patriarche actuel), Johanner Kleuger (5ème Siège actuel) et Bertolt Hessen (Tétrarque des archives
arcaniques et alchimiques). Les autres membres d'importance couramment à Übersreik sont les six
autres exarques du Deuxième Bureau et le tétrarque des affaires bretonniennes du Quatrième Bureau.

Guilde des illusionnistes de Lughenheim :

Dans les jours sombres de peurs et de persécutions qui ont suivi l'édit de Dieter IV, quand
l'illusionnisme a été banni de tout l'Empire, de nombreux praticiens disparurent dans la nature, se
servant de leurs talents pour échapper aux répurgateurs et aux soldats de l'Empire. Beaucoup furent
repris et emmenés à Altdorf, comme expliqué plus avant, mais quelques-uns s'échappèrent.
Echappant au contrôle collégial (déplacé secrètement à Übersreik), certains praticiens commencèrent
à se rendre régulièrement à un oratoire dédié à Ranald le Mystificateur, dont s'occupaient des prêtres
ayant des liens avec la pègre. Et c'est avec leur aide qu'ils parvinrent à s'échapper. En s'enfonçant dans
le système des égouts, ils rejoignirent les anciens tunnels abandonnés du rocher sur lequel est édifiée
la cité. Ils y reconstituèrent leur collège dans des salles que des nains avaient taillées dans la roche il
y a des siècles. Ils restèrent longtemps cachés, gagnant leur vie en rendant service aux criminels et
osant rarement quitter la cité. Ces illusionnistes, autrefois respectables (ou au moins respectés), furent
contraints de vivre dans les ténèbres, sans jamais voir la lumière du soleil, se glissant de temps en
temps à l'extérieur pendant la nuit afin d'accomplir quelque méfait pour leurs alliés voleurs. Les
apprentis eurent bientôt l'impression d'avoir toujours vécu dans ce foyer enténébré, et ils
commencèrent à appeler leur "collège" Lugenheim, la Maison des Mensonges. Par la suite, les
sorciers recrutèrent de nouveaux apprentis parmi les jeunes les plus prometteurs des bandes
auxquelles ils avaient affaire, renforçant encore plus leurs liens avec la pègre.
En 2470, quarante et une années après leur entrée dans la clandestinité, ils apprirent que
l'illusionnisme avait été retiré de la liste des magies proscrites, que ses représentants étaient de
nouveau libres de pratiquer leur art, et que le collège d'Altdorf rouvrait ses portes. Ceux qui se
souvenaient de la vieille interdiction avaient l'impression d'être libérés de prison. Mais pour les plus
jeunes qui avaient grandi dans la Maison des Mensonges, c'était un anathème. Ils rappelèrent à leurs
aînés tous les actes illégaux qu'ils avaient accomplis ; s'ils refaisaient surface maintenant, la milice
leur tomberait dessus instantanément. La vieille garde s'insurgea - ce n'était pas aux puînés de dire
aux aînés ce qu'ils devaient faire. Si eux, les anciens, voulaient retourner au grand jour, ils le feraient.
Les jeunes comprirent que s'ils les laissaient partir, leur propre vie serait menacée. Ils les supplièrent
d'y réfléchir pendant la nuit et de leur annoncer leur décision au matin. Puis, pendant que les vieux
sorciers dormaient, ils demandèrent à leurs alliés de la pègre de les aider à assassiner dans leur lit ces
traîtres en puissance.
Cette nuit-là resta longtemps dans la mémoire des illusionnistes de Lugenheim, et elle allait gâcher
définitivement leurs relations avec le monde extérieur. Plus jamais, ils pourraient prétendre qu'ils
formaient une organisation forcée de se cacher du fait d'un empereur tyrannique - par leurs propres
actions, ils venaient de prouver qu'ils étaient des êtres impitoyables, plus préoccupés par leur propre
sauvegarde et leur avidité que par la liberté de pratiquer leur art ouvertement. Le futur de Lugenheim
était scellé jusqu'à la fin des temps : c'était devenu une souche de culture pour les mensonges.
Aujourd'hui, après plus de trente ans de vie marginale, le “collège” de Luggenheim est dirigé par
celui qu'on appelle le Maître des Mensonges et qui se nomme Reineke la Renarde. C'est une femme
d'une quarantaine d'années, nerveuse, à l'expression pincée, aux longs cheveux roux rassemblés en
queue de cheval. Elle est le premier Maître des Mensonges n'ayant pas commencé sa carrière
d'illusionniste comme apprenti à Lugenheim. Elle est arrivée à Middenheim il y a quinze ans et,
s'adressant aux différents gangs de la cité, elle demanda où étaient installés les illusionnistes. Elle ne
se laissait pas démonter par les rebuffades et finit par être admise dans le collège.
Sa maîtrise de l'illusionnisme est impressionnante, mais elle ne révélera jamais qui lui a appris le
métier ni sa véritable identité. Tout le monde suppose qu'elle protège un maître pratiquant
l'illusionnisme sans licence quelque part dans l'Empire.
Elle dirige Lugenheim d'une main de fer, ne s'en laissant conter par personne. Depuis son arrivée, le
collège s'est nettement enrichi, et a même commencé à se mêler de politique. Jusqu'à présent, c'était
à un niveau modeste - des pots-de-vin à des fonctionnaires mineurs, des informations volées à un
conseiller se retrouvant dans les mains d'un rival, etc. - mais elle a des objectifs d'un tout autre niveau.
Pour certains, elle compte corrompre ou faire chanter assez de conseillers du Graf pour obtenir que
le Lugenheim devienne un collège légal.
Reineke est en réalité une taupe du Collège Gris, chargée de surveiller la situation et de signaler au
collège les choses sur lesquelles il pourrait vouloir intervenir. Pendant que les illusionnistes de
Lugenheim s'occupent de leurs vols et de leurs combines, ils ne se rendent pas compte qu'ils sont les
dupes et les serviteurs d'une organisation gouvernementale secrète qui se consacre au maintien du
statut quo dans l'Empire.

Le Théâtre de Salzenmund :

Historiquement, le théâtre de Salzenmund est le premier lieu dans l'Empire où la magie des Ombres
fut enseigné de manière institutionnelle. C'était avant l'avénement des collèges de Magie sous l'égide
de Téclis et de Magnus le Pieux, la pratique des arcanes y était falsifiée par de faux postulats ; le
spiritisme, la nécromancie, le démonisme et le culte des ancêtres altéraient le jugement de ces
praticiens d'Ulgu, qui bien souvent en venaient à perdre une partie de leur âme ou à pactiser avec les
puissances de la Ruine. Avec l'avénement de la structure des collèges de magie, le Théâtre de
Salzenmund fut purement et simplement annexé au collège gris. Une partie de ses élèves furent
déclarés impropres à la pratique de la magie, alors que les autres étaient pris sous la houlette des
sorciers formés par Téclis. Dans les années qui suivirent l'avénement des collèges de magie, certains
des umbramanciens de Salzenmund refusèrent de se soumettre à l'autorité centrale, cela occasionna
l'une des premières chasse aux sorciers interne aux collèges de Magie, et corrobora la création du
cinquième bureau. On prétend d'ailleurs que c'est à cette occasion que furent établies la plupart des
techniques de pacification usitées de nos jours.
Dans les faits, le Théâtre de Salzenmund est aujourd'hui un lieu de passage, plusieurs Magisters ainsi
que quelques apprentis y résident à demeure afin de régler les questions locales, d'assurer la
maintenance de l'endroit ainsi que le bon transit de l'information. Quelques chambres y sont
disponibles pour les sorciers gris de passage, la literie y est fruste, bien que confortable.
Le Théâtre de Salzenmund est situé dans la périphérie des quartiers artisanaux, des cours de tragi-
comédie y sont donnés toute l'année, que ce soit aux quidams où aux umbramanciens de passage, bien
entendu, ces derniers reçoivent une formation parfois plus approfondie que leurs homologues
démunis. L'hiver, une pièce est jouée chaque soir et change régulièrement ; En été, une compagnie
itinérante est montée et traverse villes et bourgades, parfois jusque dans le Reikland, et produit
toujours un grand effet sur la populace. Le réalisme de leurs mises en scènes est très souvent avant-
gardiste et d'un réalisme à couper le souffle.
Les tétrarques Katarina Trachsel et Natalia Masserheim sont régulièrement disponible au théâtre et
sont en tractations constantes avec le bureau de l'Amirauté situé à Norden et le Grand Baron Théodric
Gausser, à Salzenmund ; ce dernier jouit d'une immense autorité concernant les affaires maritimes et
aspirerait, selon les racontars, à
Il se murmure entre sorciers gris qu'une affectation permanente au théâtre de Salzenmund résulte
souvent d'une punition ponctuant une faute des plus grave, ce qui expliquerait l'attitude désabusée,
colérique et peu collaborante d'une partie des résidants permanents. En réalité, cette attitude trouve
sa source ailleurs : nombre de magisters navals viennent passer le peu de temps qu'ils ont à terre dans
ce havre de paix, admirablement situé entre les deux ports (Norden et Ditershafen) où sont amarrés
les navires de la seconde flotte impériale. Ce microcosme, d'une grande familiarité interne, peine à
intégrer un magister n'ayant pas le pied marin. Un sorcier « conventionnel » se sentira donc un peu
étranger vis-à-vis des tenanciers et des habitués de la maison.

Le cabinet, à Carroburg :

Afin de renforcer les effectifs de la flotte du Reikland, L'Empereur Karl Franz a récemment ordonné
la création d'une troisième flotte, basée à Carroburg ; et ce pour le plus grand contentement du duc
Léopold von Bildhofen. Ce dernier projette à plus ou moins court terme d'envahir les Wastelands,
d'une part afin de redorer son blason, mais également afin de faire revenir la principauté dans le giron
impérial direct.
L'ordre gris s'est empressé d'intégrer une partie de ses jetons à la partie de poker qui oppose le
Direktorat de Marienburg, l'actuel prince du Reikland et le Duc Léopold von Bildhofen. Cette
dépendance du collèges est récente, elle est basée à proximité des bureaux de l'amirauté de Carroburg.

Hiérarchie au sein du Collège Gris :

L'assemblée des seigneurs gris est convoquée une fois l'an (on dresse 44 sièges), mais 'il est très rares
d'avoir plus de la moitié des sièges remplis.
Le niveau d'importance d'un Seigneur dépend de son titre (Archimage/Seigneur Magister/
Magister/Acolyte-Compagnon/Apprenti) ainsi que du nombre de représentants dans son bureau, soit,
dans l'ordre:

1)Patriarche
2)2ème-5ème sièges
3)Pintarques
4)Hexarques
5)Tétrarques
6)Maître des Murmures non représenté dans l'organigramme du Collège, ils dépendent du Premier
Bureau et sont attribué chacun à une région impériale autre que le Reikland) Actuellement :
a)Averland : Reinolt Breitenbach (Magister élémentaire)
Basé autour d'Averheim, Apparences favorites : Homme chauve bègue ayant deux canines
manquantes. Ratier manchot zozotant.
b)Hochland : Ehrwig Moescher (Magister élémentaire)
Basé autour d'Hergig, Apparences favorites : Mineur nain portant des sandalettes avec des
chaussettes parlant généralement très fort. Cultivateur de betterave et souvent accompagné
d'un petit mulet blanc.
c)Middenland : Xavier Lutzen (Seigneur Magister « Scrutaris »)
Basé autour de Middenheim, Apparences favorites : Elfe élégante aux formes généreuses,
yeux bleux, cheveux cendré. Noble obèse parlant sans cesse de nourriture, habillé
généralement avec de vives couleurs.
d)Nordland : Bjǿrn Mjölnirsson (Magister Vigilant)
Basé autour de Salzenmund, Apparences favorites : Garde de Salzenmund, boiteux parle
souvent de son grand-père héros des temps anciens ; Barbier-chirurgien pratiquant des
opérations dans une charrette-ambulante.
e)Ostermark : Kaspar Schwalb (Compagnon)
Basé autour de Bechafen, Apparences favorites : Etudiant en commerce, membre des
combourgeois-lumineux, binoclare, parle avec les mains. Vagabond qui fait la manche la
plupart du temps, une jambe en moins.
f)Ostland : Gosbert Schreiber (Magister élémentaire)
Basé autour de Wolfenburg, Apparences favorites : Musicien de rue réputé, accordéoniste,
chanteur hors-pair connu sous le nom de Wilhem la grandiloquent. Marionnettiste pompeux
pour enfants connu sous le nom Yvan le simple.
g)Stirland : Liebrecht Weber (Magister Vigilant)
Basé autour de Wurtbad, Apparences favorites : Paysan pestant sur le temps qu'il fait, peu
importe le temps qu'il fasse, portant toujours un grand chapeau de paille et chiquant du tabac
à longueur de journée ; Jeune garçon armé d'un lance-pierre faisant les 400 coups.
h)Talabecland : Andric Reiss (Magister Mystique)
Basé autour de Talabheim, Apparences favorites : Initié de Taal, prêchant la bonne parole aux
portes des maisons de la ville ; Guide touristique portant d'innombrable bague en toc aux
doigts.
i)Wissenland : Odwin Ehrhard (Seigneur Magister « Civilis »)
Basé autour de Wissenburg, Apparences favorites : Charbonnier muet avec un pied bot.
Dessinateur de caricatures, portant un étrange chapeau rouge.
NB : La région de Nuln est sous l'autorité théorique du collège d'Übersreik, ce qui explique qu'aucun
Maître des Murmures n'en aie la charge.

7)Primarque (Au sein des rares cellules momentanée créées par le Collège, il arrive que une autorité
temporaire soit dévolue à un membre, qui prend alors le titre de Primarque)

Lors de l'incorporation dans les corps de l'armée, les sorciers gris répondent à une appellation
codifiée :
Patriarche : « Generalmagisterius » (Quoi que le fait soit rarissime).
Archimages/1er-5e Sièges = « Oberstmagisterius » ou « Kultmeister ».
Pintarques/Hexarques = « Feldmagisterius » ou « Zauermeister ».
Seigneur Magister/Tétrarques/Maîtres des Murmures = « Obermagisterius » ou « Höhenhexe ».
Magisters/Primarques = « Magisterius » ou « Schwartzmantel ».
Compagnons/Acolytes/Apprentis = « Putzfrau » ou « Zauberer ».

Effectifs du collège approximatif:


Entre 250 et 500 (selon estimation du MJ en fonction de la population impériale) au travers du vieux
monde dont, en moyenne une petite centaine répartie entre Altdorf et Übersreik principalement, et
entre Carroburg et Salzenmund dans une moindre mesure... La Guilde de Luggenheim est un cas à
part et ses membres se mélangent peu au autres (la plupart ignorent qu'ils sont collègues!).

Vous aimerez peut-être aussi