Vous êtes sur la page 1sur 6

FT 17

I 93
FI CHE TOX I C OLOG I QUE N° 17 Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail - N° 190, 1er trimestre 2003

Cyclohexane
Fiche établie par les services techniques et médicaux de l'INRS
(N. Bonnard, M. Falcy, A. Fastier, J.C. Protois)

Limites d’explosivité dans l’air (en volume %)


C6H12 Caractéristiques limite inférieure : 1,3
limite supérieure : 8,4

Utilisations [1, 2]
Numéro CAS Propriétés chimiques [1]
N° 110-82-7 Le cyclohexane est utilisé principalement
Numéro CE (EINECS) comme matière première dans l’industrie chi-
N° 203-806-2 mique : c’est un intermédiaire de synthèse Le cyclohexane est un produit stable dans
de l’acide adipique, du caprolactame, du les conditions normales d'utilisation.
Numéro INDEX 1,6-hexaméthylènediamine , matériaux de base Il ne corrode pas les métaux usuels.
N° 601-017-00-1 pour la fabrication du nylon. Il peut réagir violemment avec les oxydants
Il est utilisé dans la formulation de colles puissants (risque d’incendie et d’explosion).
notamment colles polychloroprène qui en
renferment 10 à 30 %, dans les peintures et
encres d’imprimerie. Récipients de stockage
C’est également un solvant de résines,
huiles, graisses, bitumes, solvant d’extraction Le stockage du cyclohexane s’effectue
F - Facilement Xn - Nocif N - Dangereux pour
Inflammable l’environnement des huiles essentielles, utilisé dans la chimie généralement dans des récipients métalliques.
fine, l‘industrie pharmaceutique. Le verre est également utilisé pour de
CYCLOHEXANE petites quantités ; dans ce cas, les bonbonnes
seront protégées par une enveloppe métallique
R 11 - Facilement inflammable. Propriétés physiques [1-3] plus résistante, convenablement ajustée.
R 38 - Irritant pour la peau. Les emballages en matière plastique sont
R 50/53 - Très toxique pour les organismes aquatiques, Le cyclohexane est un liquide incolore et déconseillés.
peut entraîner des effets néfastes à long
terme pour l’environnement aquatique. mobile, d’odeur âcre, pratiquement insoluble
R 65 - Nocif : peut provoquer une atteinte des pou- dans l'eau (58 mg/l à 25 °C), miscible à de
mons en cas d’ingestion. nombreux solvants organiques. C’est un Valeurs limites
R 67 - L’inhalation de vapeurs peut provoquer produit volatil. d’exposition professionnelle
somnolence et vertiges.
S9 - Conserver le récipient dans un endroit bien Ses principales caractéristiques physiques
ventilé. Des valeurs limites indicatives de moyenne d’exposi-
S 16 - Conserver à l’écart de toute flamme ou sour- sont les suivantes :
tion pondérée (8 heures par jour ; 40 h par semaine)
ce d’étincelles - Ne pas fumer. Masse molaire : 84,16
Point de fusion : 6,5 °C et des valeurs limites indicatives d’exposition à court
S 33 - Eviter l’accumulation de charges électrosta-
tiques. Point d’ébullition : terme (15 min au maximum) dans l’air des locaux
S 60 - Eliminer le produit et son récipient comme un 80.7 °C à la pression atmosphérique de travail ont été établies pour le cyclohexane.
déchet dangereux. Densité (D204) : 0,779 – 0,784 ● France :
S 61 - Eviter le rejet dans l’environnement. Densité de vapeur (air = 1) : 2,9 300 ppm soit 1050 mg/m3 (VME) ;
Consulter les instructions spéciales/la fiche
de données de sécurité. Tensions de vapeur : 375 ppm soit 1300 mg/m3 (VLE)
S 62 - En cas d’ingestion consulter immédiatement 10,3 kPa à 20 °C ● États-Unis (ACGIH) :
un médecin et lui montrer l’emballage ou 24,6 kPa à 40 °C 100 ppm (TLV-TWA)
l’étiquette. Point d’éclair (en coupelle fermée) : – 20 °C ● Allemagne (Valeurs MAK) :
Température d’autoinflammation :
203-806-2 - Etiquetage CE. 200 ppm soit 700 mg/m3
245 - 260°C
FT 17
94
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail - N° 190, 1er trimestre 2003

Méthodes de détection et de Métabolisme dose (difficultés de concentration sur une


détermination dans l’air [9-11] tâche à effectuer, effets narcotiques, tremble-
La voie principale de métabolisation est ments, troubles de l’équilibre…). Aucun effet
hépatique. Une première hydroxylation conduit n’a été observé à la dose de 400 ppm.
● Tubes réactifs à réponse instantanée : à la formation de cyclohexanol. Ce métabolite
Dräeger, cyclohexane 100/a ; Gastec, cyclo- sera oxydé en cyclohexanone ou hydroxylé en Le cyclohexane, comme de nombreux sol-
hexane 102 H et 102 L ; MSA, cyclohexane 1,2-cyclohexanediol ou en 1,4-cyclohexanediol. vants, possède des propriétés dégraissantes.
PR 806 ; La répartition entre ces différents métabolites Un contact répété avec la peau favorise le
● Prélèvement par diffusion passive et les éventuelles glucurono- ou sulfo-conju- développement progressif d’une irritation par-
(badge) ou par pompage de l’atmosphère sur gaisons dépendent de la dose administrée et fois sévère.
tube de charbon actif. Désorption par le sulfu- de l’espèce considérée. Le cyclohexane est faiblement irritant pour
re de carbone. Dosage par chromatographie en Chez l’homme, la voie principale du métabo- les yeux.
phase gazeuse, détection par ionisation de lisme aboutit à la formation de 1,2-cyclohexa-
flamme. nediol glucuronoconjugué et de 1,4-cyclohexa- Un test cutané chez le cobaye ne montre pas
nediol excrété tel quel. Le rapport 1,2- / 1,4- d'effet sensibilisant du cyclohexane.
cyclohexanediol est indépendant de la dose et
du sexe. Le métabolisme fait intervenir cer- Chronique [1]
Risques taines enzymes du cytochrome P450.
Chez le rat, une étude récente montre que
Élimination l’administration de cyclohexane, par inhala-
tion, pendant 90 jours, à la concentration
Risques d'incendie [1, 3] L’élimination du cyclohexane est essentiel- de 7 000 ppm, provoque une légère toxicité
lement pulmonaire, sous forme inchangée ou, hépatique. Aucun effet n’a été observé à
après métabolisation complète, sous forme 2 000 ppm.
Le cyclohexane est un liquide très inflam- de CO2. Une partie des animaux de cette étude a fait
mable (point d'éclair en coupelle fermée = On retrouve principalement trois métabo- l’objet d’une évaluation spécifique des éven-
– 20 °C). Les vapeurs sont plus denses lites dans les urines : le cyclohexanol, tuelles propriétés neurotoxiques du cyclohexa-
que l’air. Elles peuvent former des mélanges le 1,2-cyclohexanediol et le 1,4-cyclohexanediol ne. Des tests d’activité neurologique fonction-
explosifs avec l’air. qui représentent respectivement 0,5%, 23,4% nelle, d’activité motrice et des examens d’au-
et 11,3% de la dose réellement absorbée [4]. topsie n’ont pas mis en évidence de neurotoxi-
En cas d'incendie, les agents d'extinction Chez l’homme, la demi-vie d’élimination du cité chronique.
préconisés sont le dioxyde de carbone, les 1,2-cyclohexanediol est de 16 heures, celle du La même étude réalisée chez la souris a
poudres chimiques et les mousses spéciales. 1,4-cyclohexanediol est de 18 heures. donné des résultats similaires : la dose sans
effet neurologique peut-être évaluée à 500 ppm
L’eau n’est pas recommandée ; on pourra Le passage dans le lait maternel est égale- et une hypertrophie hépatique n'est observée
toutefois l’utiliser sous forme pulvérisée pour ment possible. qu'à 7 000 ppm.
éteindre un feu important.
Toxicité expérimentale Une étude plus ancienne chez le lapin
Refroidir à l’aide d’eau pulvérisée les fûts montre qu'une concentration de 440 ppm,
exposés ou ayant été exposés au feu. 8 h/j pendant 6 mois, n'entraîne aucune
Le cyclohexane présente une toxicité expéri- anomalie. Il faut une dose de 780 ppm,
Les intervenants, qualifiés, seront équipés mentale modérée qui se manifeste à des doses 6 h/j à 50 reprises, pour obtenir une altération
d'appareils de protection respiratoire isolants assez élevées par des signes neurocomporte- modérée du foie et des reins. Dans une autre
autonomes et de combinaison de protection mentaux. On n'a pas mis en évidence d'effet expérience, la concentration de 3 300 ppm dans
spéciale. mutagène, cancérogène ou de toxicité pour les mêmes conditions ne provoque aucune
la reproduction. anomalie chez cet animal.

Pathologie – Toxicologie Aiguë [1] Génotoxicité [1]

Métabolisme [1] Le cyclohexane s'est révélé peu dangereux lors D’après les tests réalisés, le cyclohexane ne
des essais de toxicité aiguë. présente pas de profil génotoxique.

Absorption Chez le rat, la DL 50 par voie orale est de Il n’est pas mutagène dans un certain
l'ordre de 20 g/kg. nombre d’essais in vitro : deux tests d’Ames,
Par voie orale ou inhalatoire, le cyclohexane La pénétration cutanée est faible puisqu'il deux tests de mutation génique sur cellules de
est absorbé en quasi-totalité. Par voie der- faut une quantité de plus de 100 g/kg pour pro- lymphome de souris, un test d’échange de
mique, le pourcentage d’absorption varie en voquer la mort des lapins d'expérience. les chromatides sœurs sur cellules ovariennes de
fonction de la concentration de substance ; on signes observés sont neurologiques (ataxie, hamster chinois, un test de synthèse non pro-
peut estimer à 5% l’absorption de cyclohexane trouble de l'équilibre et coma), digestifs grammée de l’ADN sur lymphocytes humains.
liquide mis en contact de la peau. (diarrhée) ; il est parfois noté une atteinte
hépatique et rénale .
La CL50 n’a pas été déterminée ; toutefois, Dans un test d’adduit à l’ADN sur E. Coli et
Distribution des lapins exposés durant 8 h à une concentra- un test in vivo de cytogénétique sur moelle
tion de 18 500 ppm ou à 26 600 ppm pendant osseuse de rat, des résultats douteux ont été
La distribution à tous les tissus est rapide 1 heure meurent. Des concentrations de l’ordre observés. Toutefois, les effets non liés à la
avec une préférence pour les tissus adipeux de 500 ppm ne provoquent pas d’anomalie chez dose et de faible amplitude sont considérés
(sans évidence d’accumulation) les animaux exposés. comme non significatifs.
Par inhalation, chez le rat, le cyclohexane
peut provoquer des perturbations neurocom- Un test de dominance létale chez la droso-
portementales dès 2 000 ppm. Ces effets aug- phile a donné des résultats négatifs.
mentent progressivement en fonction de la
FT 17
95
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail - N° 190, 1er trimestre 2003

Cancérogenèse [1] Toxicité chronique [1, 5, 6] 5° Maladies de caractère


professionnel
Une étude d’initiation-promotion réalisée Aucun effet chronique n'a été imputé à une
chez la souris par voie cutanée a montré exposition chronique au cyclohexane seul, - Articles L. 461-6 et D. 461-1 et annexe
une faible activité promotrice mais aucune en particulier neuropathie ou atteinte hémato- du Code de la Sécurité sociale : déclaration
activité initiatrice. Un résultat négatif dans un logique. médicale de ces affections.
test de transformation cellulaire (cellules Dans une étude récente, les conséquences
SA7/SHE) a également été observé. sur le système nerveux périphérique de 6° Maladies professionnelles
l'exposition professionnelle (concentration
Effets sur la reproduction [1] atmosphérique moyenne inférieure à 100 ppm) -Article L. 461-4 du Code de la sécurité
d'un petit nombre d'employées d'une fabrique sociale : déclaration obligatoire d’emploi à la
La substance est dépourvue d’effets expérimen- de bagages ont été évaluées : aucune anoma- Caisse primaire d’assurance maladie et à
taux sur la fertilité et le développement. lie électromyographique n'a été détectée l’inspection du travail ; tableau n° 84.
(conduction sensitive et motrice) [8].
Effets sur la fertilité
7° Classification et étiquetage
Une étude 2-génération, par inhalation, a été
réalisée chez le rat.
Hormis une légère diminution du poids des Réglementation a) du cyclohexane pur :
Arrêté du 27 juin 2000 (J.O. du 25 juillet 2000)
petits à 7 000 ppm en présence de toxicité modifiant l’arrêté du 20 avril 1994 (J.O.du 8 mai
maternelle, aucun effet n’a été mis en évidence 1994) qui prévoit la classification suivante:
sur les paramètres de la fertilité à la dose tes- Hygiène et sécurité du travail - Facilement inflammable, R 11
tée la plus forte (7 000 ppm). - Nocif, R 65
De plus, aucun effet macroscopique ou - Irritant, R 38
microscopique n’a été mis en évidence sur les 1° Règles générales de prévention des - R 67
organes de la reproduction dans les études par risques chimiques - Dangereux pour l’environnement, R 50 - 53
administration répétée.
- Articles R. 231-54 à R. 231-54-8 du Code du
Effets sur le développement travail. b) des préparations contenant du cyclohexane :
- Arrêté du 21 février 1990 modifié (J.O. du 24
Deux études, par inhalation, ont été effec- mars 1990).
tuées chez le rat et chez le lapin. Aucun effet 2° Aération et assainissement
n’a été mis en évidence sur les petits à la plus des locaux
forte dose testée (7 000 ppm). Les doses sans 8° Entreprises extérieures
effet chez les mères sont de 500 ppm chez le - Articles R. 232-5 à R. 232-5-14 du Code du
lapin et 3 000 ppm chez le rat. travail. - Arrêté du 19 mars 1993 (J.O. du 27 mars
- Circulaire du ministère du Travail du 9 mai 1993) fixant en application de l'article R. 237-8
1985 (non parue au J.O.). du Code du travail la liste des travaux dange-
Toxicité sur l’homme - Arrêtés des 8 et 9 octobre 1987 (J.O. du 22 reux pour lesquels il est établi par écrit un plan
octobre 1987) et du 24 décembre 1993 (J.O. du 29 de prévention.
décembre 1993) relatifs aux contrôles des ins-
Toxicité aiguë [1, 7] tallations.
Protection de l'environnement
Comme chez l'animal le cyclohexane est
essentiellement un dépresseur du système 3° Prévention des incendies et des
nerveux central. explosions Installations classées pour la protection de
En cas d'intoxication importante on peut l'environnement, Paris, imprimerie des
observer des vertiges, une perte de conscien- - Articles R. 232-12 à R. 232-12-22 du Code du Journaux Officiels, brochure n° 1001 :
ce, des tremblements et une aréflexie. Ces travail. - n° 1431, liquides inflammables (fabrication
signes peuvent s'accompagner de nausées et - Articles R. 232-12-23 à R. 232-12-29 du Code industrielle)
de vomissements et dans les cas graves d'un du travail (décret n° 2002-1553 du 24 décembre - n° 1432, liquides inflammables (stockage
collapsus cardio-vasculaire parfois mortel. 2002 ( J.O. du 29 décembre 2002) en réservoirs manufacturés)
En cas d'ingestion, une partie du produit - Décret 96-1010 modifié du 19 novembre - n° 1433, liquides inflammables (installa-
peut passer dans les bronches et provoquer 1996 (J.O. du 24 novembre 1996) relatif aux tions de mélange ou d’emploi)
une pneumopathie avec détresse respiratoire, appareils… destinés à être utilisés en atmo- - n° 1434, liquides inflammables (installa-
parfois retardée. sphère explosible. tions de remplissage ou de distribution)
Une récente étude sur volontaires humains - n° 1171, dangereux pour l’environnement
(inhalation de 250 ppm pendant 4 heures) n’a -A et/ou B-, très toxiques et/ou toxiques pour
montré aucun effet sur le comportement ou les 4° Valeurs limites les organismes aquatiques (fabrication indus-
capacités neurologiques. Certains sujets se d’exposition professionnelle trielle)
plaignaient de troubles tels que céphalées, et - n° 1172, dangereux pour l’environnement
irritation de la gorge et des yeux. - Circulaire du 1er décembre 1983 modifiant -A et/ou B-, très toxiques et/ou toxiques pour
Dans une autre étude réalisée sur très petit et complétant la circulaire du ministère du les organismes aquatiques (stockage et
nombre de volontaires on a rapporté des travail du 19 juillet 1982 (non parue au J.O.). emploi de substances).
signes d’irritation oculaire lors d'une exposi-
tion à une concentration de 5 ppm.
FT 17
96
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail - N° 190, 1er trimestre 2003

Protection de la population Les prescriptions relatives aux zones de stoc- II - Au point de vue médical
kage sont applicables aux ateliers où est utili-
- Décret du 29 décembre 1988 relatif à cer- sé le cyclohexane.
taines substances et préparations vénéneuses En outre : ■ A l’embauchage et au cours des visites
(articles R. 5149 à R. 5170 du Code de la Santé périodiques, l’examen clinique comportera
publique), décret du 29 décembre 1988 relatif ■ Instruire le personnel des dangers présentés entre autres, un examen soigneux de la peau et
à certaines substances et préparations dange- par le produit, des précautions à observer et une recherche de signes évoquant un syndro-
reuses (J.O.du 31 décembre 1988) et circulaire des mesures à prendre en cas d’accident. me psycho-organique débutant.
du 2 septembre 1990 (J.O.du 13 octobre 1990) :
- étiquetage (cf. 7°). ■ Entreposer dans les ateliers des quantités ■ Sauf si le médecin l’estime nécessaire, il
de produit ne dépassant pas celles néces- n’apparaît pas impératif, en cas d’exposition
saires au travail d’une journée. modérée et dans l’état actuel des connais-
Transport sances, de pratiquer des examens complé-
■ Eviter l’inhalation de vapeurs. Effectuer en mentaires chez les sujets exposés au cyclo-
Se reporter éventuellement aux règlements appareil clos toute opération industrielle qui hexane.
suivants : s'y prête. Prévoir une aspiration des vapeurs à
leur source d'émission ainsi qu'une ventilation ■ On avertira les femmes enceintes ou dési-
générale des locaux. Prévoir également des rant procréer du risque éventuel, bien que mal
1° Transport terrestre national et appareils de protection respiratoire pour cer- connu, pour la grossesse lors d’expositions à
international (route, chemin de fer, tains travaux de courte durée, à caractère de fortes concentrations de solvant.
voie de navigation intérieure) exceptionnel ou pour des interventions d'ur-
gence. ■ Lors d’accidents aigus, demander dans tous
- ADR, RID, ADNR : Cyclohexane les cas, l’avis d’un médecin ou du centre anti-
N° ONU : 1145 ■ Contrôler régulièrement la teneur de l’atmo- poison régional ou des services de secours
Classe : 3 sphère en cyclohexane. d’urgence médicalisés.
Groupe d’emballage : II
■ Éviter tout contact de produit avec la peau et ■ En cas de contact cutané ou muqueux, laver
les yeux. Mettre à la disposition du personnel la peau à grande eau, immédiatement pendant
des équipements de protection individuelle : 15 minutes au moins ; retirer en même temps
2° Transport par air vêtements de travail, gants imperméables (par les vêtements souillés ou suspectés de l’être,
exemple en caoutchouc nitrile, en Viton ® ; qui ne seront réutilisés qu’après avoir été
- IATA certaines matières telles que le caoutchouc décontaminés. Si une irritation apparaît ou si la
naturel, le polychloroprène, le caoutchouc contamination est étendue ou prolongée,
butyle et le PVC sont à éviter [12]) et lunettes consulter un médecin.
3° Transport par mer de sécurité. Ces effets seront maintenus en
bon état et nettoyés après chaque usage. ■ En cas d’injection sous-cutanée, consulter
- IMDG un chirurgien dans tous les cas.
■ Ne pas fumer, boire ou manger dans les
ateliers. Observer une hygiène corporelle et ■ En cas de projection oculaire, laver immédia-
vestimentaire très stricte : passage à la tement et abondamment à grande eau pendant
Recommandations douche, lavage soigneux des mains après
manipulation et changement de vêtements
15 minutes au moins, paupières bien écartées.
Une consultation ophtalmologique sera indis-
après le travail, rangement séparé des vête- pensable s’il apparaît localement une douleur,
ments de ville et des vêtements de travail. une rougeur ou une gêne visuelle.
I - Au point de vue technique L’employeur assurera l’entretien et le lavage
fréquent des vêtements de travail qui devront ■ En cas d’ingestion, ne pas provoquer de
rester dans l’entreprise. vomissements et ne pas faire ingérer de lait ou
Stockage de matières grasses ; après avis médical, on
■ Ne jamais procéder à des travaux sur ou dans pourra faire absorber du charbon activé.
■ Stocker le cyclohexane dans des locaux frais des cuves et réservoirs contenant ou ayant
et bien ventilés, à l'abri des rayonnements contenu du cyclohexane sans prendre les pré- ■ En cas d’inhalation, retirer le sujet de la
solaires et de toute source de chaleur ou cautions d'usage [13]. zone polluée après avoir pris toutes les pré-
d'ignition (flammes, étincelles,...) et à l'écart cautions nécessaires pour les intervenants.
des produits oxydants. ■ Ne pas rejeter à l'égout ou dans le milieu
Le sol des locaux sera incombustible, imper- naturel les eaux polluées par le cyclohexane. ■ Dans les deux derniers cas, si la victime est
méable et formera cuvette de rétention, inconsciente, la placer en position latérale de
afin qu'en cas de déversement accidentel ■ En cas de fuite ou de déversement acciden- sécurité ; en cas d’arrêt respiratoire, commen-
le liquide ne puisse se répandre au-dehors. tel, récupérer immédiatement le produit après cer les manœuvres de ventilation assistée ;
l'avoir recouvert de matériau absorbant inerte même si l’état initial est satisfaisant, transfé-
■ Interdire de fumer. (sable, terre). Laver ensuite à grande eau la rer, si nécessaire par ambulance médicalisée,
surface ayant été souillée. Si le déversement en milieu hospitalier où pourra être effectuée
■ Prendre toutes dispositions pour éviter l’ac- est important, supprimer toute source poten- une radiographie du thorax. Une surveillance
cumulation d’électricité statique. tielle d'ignition, aérer la zone, évacuer le de l’état de conscience, des fonctions cardio-
personnel en ne faisant intervenir que des opé- vasculaires et pulmonaires ainsi qu’un traite-
■ Mettre le matériel notamment le matériel rateurs entraînés munis d'un équipement ment symptomatique en milieu de soins inten-
électrique, y compris l’éclairage, en conformité de protection approprié. sifs peuvent s’avérer nécessaires.
avec la réglementation en vigueur.
■ Conserver les déchets dans des récipients
■ Fermer soigneusement les récipients et les spécialement prévus à cet effet et les éliminer
étiqueter correctement. Reproduire l'étiqueta- dans les conditions autorisées par la régle- ■
ge en cas de fractionnement des emballages. mentation (incinération contrôlée, par
Manipulation exemple).
FT 17
97
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail - N° 190, 1er trimestre 2003

BIBL I OGRAPHI E
1. Cyclohexane. Draft - Risk Assessment Report. 7 O'DONOGHUE J.L. - Neurotoxicity of industrial and
Rapport établi par les Autorités Compétentes commercial chemicals, vol.2. Boca Raton, CRC
Françaises dans le cadre du règlement (CEE) 798/93, Press, 1985, p 87.
2002. Consultable sur le site Internet
http://ecb.jrc.it/existing-chemicals (Contact : 8 YUASA J et coll. - Investigation on neurotoxicity of
INRS, Dpt Risques Chimiques et Biologiques, occupational exposure to cyclohexane : a neurophysio-
30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris cedex 14, logical study. Occup. Environ. Med., 1996, 53, pp.
France). 174-179.

2. KIRK-OTHMER – Encyclopedia of Chemical 9. Norme NF X 43-252 - Qualité de l’air. Air des lieux
Technology, 4e éd., Vol. 13. New York, John Wiley de travail. Echantillonnage et analyse des polluants
and sons, 1995, pp. 829-837. gazeux sur charbon actif. Paris, AFNOR, 1991 (rem-
placement prévu 2e semestre 2003).
3. Cyclohexane – In : Base de données HSBB, 2002.
10. NIOSH - Manual of analytical methods, méthode
4. MRAZ J. et coll. - 1,2- and 1,4-cyclohexanediol : n° 1500, 4e éd. National Institute of
major urinary metabolites and biomarkers of exposure Occupational Safety and Health, Cincinnati,
to cyclohexane, cyclohexanone and cyclohexanol in Ohio, 1994.
humans. Int. Arch. Occup. Environ. Health, 1998,
71, pp. 560-565. 11. Métrologie des polluants. Fiches C (badges) et 55
(tubes). Paris, INRS, site internet www.inrs.fr et
5. Toxicity Review 25. Part 2 - Cyclohexane. Londres, CD ROM, éd. 2003.
Health and Safety Executive (HSE), 1991.
12. FORSBERG K.- Chemical protective clothing.
6. MUTTI et coll. -, Neurophysiological effects of long- London, Lewis Publishers, 1995.
term exposure to hydrocarbon mixtures. Arch
Toxicol., 1982, suppl 5, pp. 120-124. 13 Cuves et réservoirs - Recommandation CNAM
R 276 - INRS.