Vous êtes sur la page 1sur 21

Méthode de lecture sur un

nouveau plan, par A.-J. Loye

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France


Loye, A.-J. (18..-18..). Méthode de lecture sur un nouveau plan,
par A.-J. Loye. 1857.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart


des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le
domaine public provenant des collections de la BnF. Leur
réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet
1978 :
- La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et
gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment
du maintien de la mention de source.
- La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait
l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la
revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de
fourniture de service.

CLIQUER ICI POUR ACCÉDER AUX TARIFS ET À LA LICENCE

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de


l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes
publiques.

3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation


particulier. Il s'agit :

- des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur


appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés,
sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable
du titulaire des droits.
- des reproductions de documents conservés dans les
bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont
signalés par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque
municipale de ... (ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à
s'informer auprès de ces bibliothèques de leurs conditions de
réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le


producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du
code de la propriété intellectuelle.

5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica


sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans
un autre pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la
conformité de son projet avec le droit de ce pays.

6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions


d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en
matière de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces
dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue par
la loi du 17 juillet 1978.

7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition,


contacter
utilisationcommerciale@bnf.fr.
METHODE DE LECTURE sur un nouveau plan, par À.-J. LOYE. N°l.

PREMIÈRE LEÇON.
âne hirondelle oranger hussard oeil échelle aigle hirondelle

a i o u e é è y.
ai
oauiuoauio u a u o i a a èé
eu
iéoèeoèié
y o y a
i u a oèiéyioèu
uoi'aoauou uyaeéuea
o a u i a o
i
ALPHABETS.
abcdefghij k lmnopq rstuvxyz
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVXYZ

123456789
11 12 13
TABLEAUDES NOMBRESDE UN A CENT.

14 15 16 17 18 19
10
20
21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
41 42 43 44 45 46 47 48 49 50
51 52 53 54 55 56 57 58 59 60
61 62 63 64 65 66 67 68 69 70
71 72 73 74 75 76 77 78 79 80
81 82 83 84 85 86 87 88 89 90
91 92 93 94 95 96 97 98 99 100
Dijon, imprimerie et stéréotypiede LOIREAtJ-FEDCHOT, place Saint-Jean.
Tout exemplaire non revêtu de ma griffe
sera réputé contrefait.
MÉTHODE DEgLECTURE sur
un nouveau plan, par A.-J. LOYE. N»2.

2« LEÇON. 5* LEÇON.

gerbe p|ipe commode botte plume couronne pendule voiture

l;>7 b p d t m n 1 r
e é è i
a o u \ u i o é Y a e è
h ba be bé bè bi bo bu by m mu mi mo mé my ma me mè m/

p —pa pe pé pé pi po pu py n - nu ni no né ny na ne né
d — da de dé de di do du dy 1 — lu li lo lé ly la le lé
t — ta te té té ti to tu ty r — ru ri ro ré ry ra re rè
du pe é té do du é tu de li me la me de mi a mè re
pa pa a pi pi pe pe ti te di re ru de lu ne dé mo li
di é pi ta pé é di té do ré mu le ra mé mo ra le
tu be tu é pa pe bi pè de mo de ro be pu ni do ru re
pi pé ba de é té pi pe o bé i le pi lo te ra me ra à mi di.
ta pe dé pi o de du pé é tu de le ma la de a é té a li té.
pa pe da té du o po pe dé di é re ti re ta pa ro le a mè re.
bo a ta pé tu é da te bi pè de ! u ne da me de mé ri te li ra.
i

¥ LEÇON. 5* LEÇON.

ange index orgue arc

V f z S j x g c
e i è o é v u a o a u è e i é v
v ve vi vé vo vé vy vu va j ~ jo la ju je je ji je jy
f — le fi fè fo fé fy fu fa x xo xa xu xè xe xi xé xy
z ze zi zè zo zé zy zu za g go ga gu
s se si se so se sy su sa c — co ca eu
so fa lo to to pa ze so li tu de vo te ca ve é co le dé li gu ré
zè le no te fé ru le na ti vi té pa vé ga ze fa go té ca pi tu lé
se ve fu té na vi re a ma zo ne ri ve eu ve ju bi lé ma jo ri té
fa de si te sa me di fî dé li té fi xa a xe ma xi me pa ra do xe
la du re té de la to pa ze. u ne ca ri ca tu re ri di eu le.
a do re le pè re de la na tu re. ta mu le ga lo pe ra vi te.
le pi lo te mo de re sa ti mi di té. ta mè re vi de ra la eu ve,
i mi te la se ré ni té de ta mè re. le ca lo ri fè re se ra ré pa ré.

.< o •- -» plaire Saint-Jean.


Dijon, imprimerie et stéréot^pie de LOlPiKAU-FEOCHOT,
METHODE DE LECTURE sur un nouveau plan, par A.-J. LOYE. N03.

6e LEÇON. 7e LEÇON.

oeil ours autruche oie ange index ombrelle un {chiffre)

eu ou au 01 an in on un
oi eu au ou eu oi au eu on in un an in un on in an
eu—feu peu jeu deu seu veu teu an— fan lan van can san ran pan
ou—sou cou dou fou rou jou tou in -lin tin vin pin bin din fin
au—fau sau tau pau jau eau vau on —ton son ron von bon jon pon
oi —toi foi coi soi roi voi boi un—lun tun bun dun sun jun run
bau me rou te toi le pa pau té un san té bou din man da rin
sou pe boi re fi lou ma jeu re vin pin son lun di ca ba non
seu le sau le jau ne sou cou pe bon mou lin ma man fan fa ron
voi le meu le ne veu voi tu re van a lun din don ou ra s:an
le jeu de bou le a é té dé ro bé. la poi re se ra fon dan te.
ma mè re a tu é la jeu ne pou le. son lapin a péri lundi matin,
la pau me jau ne a sau té au feu. ma man i ra jeu di à di jon.
sa pe ti te voi tu re rou le seu le. le ru ban moi ré de pau li ne.

8* LEÇON. 9e LEÇON.

vache girafe peigne bouteille è '= est


Le feu du sa pin du re peu.
La cha ri té du di gne eu ré.
ch ph gn ill La roue* de la machine se rouille.
Le feu a ja illi du ca illou.
ph eh gn ill ch ill ph gn eh Mon pan ta Ion se ra fi ni lun di.
U ne voi le de toi le noi re.
ch —cha cho chan che chi chu La mou che vo le de bon ma tin.
ph —phy phi phon pho phe pha La se ve est si a bon dan te.
Son vi gne ron est, ma la de.
gn gni gna gnoi gné gno gne Phi lo mè ne se ra mou illée.
ill illé illi illon illa illu ille Le phé no mè ne de la na tu re.
La cha lou pe a cha vi ré.
ru che ma chi ne ma li gni té Sa che ve lu re est jo li e.
ga gné vi gne ron la sou illu re On a ca che ma pau me jau ne.
ta illa mé da ille é phé mè re Ma cheminée est ramonée/
pha re zé phi re un ca pu chon La vi gne de Lé on est ta illé e.
cha cun cha ri té si gna tu re Le che min est mou illé.
vi gne re chi gna cha tou ille ra La volaille est toute couchée.
fa illi ba ta illon che ve lu re La sou pe a bou illi.
pé ché in di gné phi lo mè ne * Les lettres italiques ne se prononcent pas.

Dijon, imprimerie et stéréotypie de LOIREAU-


FEOCHOT,place Saint-Jean.
Tout exemplaire non revêtu de ma griffe
sera réputé contrefait.
MÉTHODE DE LECTURE
sur un nouveau plan, par A.-J. LOYE. N*4.

^#|^ 40* LEÇON. 41e LEÇON.


/^flr
^1P ci e
e
10
i o
U
u
S = c o
s — sa le se mé so li de
a me tô le cô te je rô me
ç — re eu ma con fa ca de
ô té pa le mû re ca ré me le çon rin eu re
a ne be te dî me a bî mé ran con
o » o

î le fê te cô ne ra pu re Le ma çon a fi ni la fa ca de.
tê te ba té ra pé a tô me Un fou me na ça ma tan te.
su re rô de be te un ra le La rançon du pacha est reçue.
dô me fê ne rô le la pa te Le reçu du maçon est signé.
An to nin a re eu un ca le çon.
Le dô me do mi ne la voû te. An toi ne est ma con à Ma con.
La mû re se ra mû re jeu di. Re né a un ca le con de toi le.
Un pa le fan tô me a pa ru. Le bû che ron cou pe ra le sa pin.
La voiture monte la côte. Mari ne a lu sa le con.
Le pa té se ra ga té di man che. Sa tan te se ra vi te re la ché e.à

Je rô me a é vi té un a bî me. Un fan tô me m'a é pou van té.


La dî me a bon dan te du pa cha. La fa ça de a é té ré pa ré e.
L'î le Ca na ri est su re. Le pin son chan te de bon ma tin.
Pa pa a bâ ti une ca ba ne. La fa çon du pan ta Ion est chè re.
La fê te de ta mè re est lun di. La na tu re ré vè le la Di vi ni té.

42* LEÇON. 43« LEÇON.

c k q qu
gu — gue gué gué gui guin gueu k —^ka ke ké kè ki ko
gué ri fa ti gué gui mauve qu qua que que que qui quo
fi gue gui ta re gué ri te qu- quoi quan quin qu'on qu'un
gui dé la gueu le gui pu re ki lo Nan kin ma gni fi que
lan gue gue nu che guin de ra Pé kin ko ran quin qui na
gui gne gué ri don re lé gué
co que mo ka co que lu che
Le gui du chè ne est ra re. ku zan quin te quan ti té
La gue nu che, petite guenon.
L'in va li de ra con te la ba ta ille. Le ka li est u ne plan te.
Le gui de du jeu ne To bi e. A de le a u ne ta che à sa ro be.
Le ca fé mo ka est bon.
La cha lou pe vo gue vi te. Pé kin est la ca pi ta le de la Chi ne.
Ma man de man de son gué ri don. La pe ti te bi co que est a che vé e.
La rou e de la ma chi ne se rou ille. Lé on a chè te du quin qui na.
La gui ta re est so no re. La my i ra à Pé kin ou à Nan kin.
Le re mè de a gué ri le ma la de. La jeu ne Ma ri ne a jeu né jeu di.
Si mon a la lan gue noi re. La con que te de l'A mé ri que.
Re my a a che té u ne gui ta re. Le ma tin rô de le ma tin.
Sa fi gu re est guin dé e. Si A lain pè che, ca che son pé ché.

1 K ~>7 uijon, imprimerie et stéreotypie de LOIRE\U-FECCBOT\place Saint-Jean.


B"K
MÉTHODE DE LECTURE sur un nouveau plan, par A.-J. LOYE. N° 5

#4¥ LEÇON.

Il (lettre nulle) bb —a bbé


45e LEÇON.
le ra bbin
ec —o ccu pé a ccou tu mé
i o au eu on ff —a ffi dé su ffo can te
ha hé hi ho hau heu hon Il —co lie son bu lie tin
hu re ho no ré Thé o phi le min —po mme co mmo di té
hi bou Bo hé me pé ri hé li e nn bo une sa cou ro une
hon te hé ri té hu mi li té pp —na ppe dé ve lo ppé
hu é ha ti ve hi la ri té rr —ca rré ba rri ca de
hé ron mé tho de ha bi tu de ss —ta sse ca sso na de
rhu me ho ri zon hé ro ï ne tt pa tte la ba ttu re
thé me Ho mè re hu ma ni té A nne do nne un sou à l'in co nnu.
La pa tte de la cha tte est ca ssé e.
La mé tho de a na ly ti que.
Le ty ran a é té ha ran gué. La cha sse a é té a bon dan te.
Hé ro de a é té roi de Ju dé e. Paulin a de la bonne gomme.
L'ha bi tu de me gui dé. La sou pe est a ppé ti ssan te.
L'hu ma ni té se ra sau vé e. Ra cco mmo de ta bo tti ne.
Ju li e a ha bi té la Ro hè me. L'ho mme a le don de la pa ro le.
Le hi bou se ra tu é à mi di. Le ca ro sse du roi pa sse.
La thé o ri e est Ion gue. La folle est à côté de l'échoppe.
Hélène sera vite habituée. La bé ca sse est a ba ttu e.

RECAPITULATION.
aioueéèy, bp dt mnlr di gni té, fa ça de, mi chon, co li ma çon,
vf zs jx gc, eu ou au oi, ma ço nné, ki lo gra mme, qui con que,
lan gue, quin te, fa kir, quan ti té, nan kin,
an in on un, ch ph gn ill, bi co que, quo ti té, ba gne, si phon, ha-
è = est, a ê î ô û, s ç, c = k q qu. bi le té, hu mi di té, ho no ré, hé ri sson,
a ccou ru, bou ffon, bu lie tin, ra bbin,
a ma bi li té, nu mé ro té, lo ca li té, di la- a bbe sse, a ccou tu mé, i dy lie, ga mme,
pi dé, a vi de, dé li bé re ra, pu é ri li té, ho nnê te té, ba rri ca de, bou rru, bou-
ca pi tu le ra, é va po ré, dé na tu ré, rra che, ca sse ro le, pa roi sse, hu tte,
a ve li ne, i na ni mé, mou tu re, de meu- lu tte, ca sso nna de, bou ffi ssu re, ta nné,
re, lou pe, sau va ge, a mi, é eu moi re, co lo nne, co mman dé, é cho ppe, a ppé-
a voi ne, vé té ran, Ion ga ni mi té, re din- ti ssan le, é tou ffan te, su ffo can te, mà-
go te, fé mi nin, ga zon, ou ra gan, ran- choi re, bû che ron, qui con que, quin-
cu ne, fan tô me, Je rô me, i diô me, rô ti, quina, panthéon, pathétique, Agathe,
dî né, a bbé, su re té, cho pi ne, ma li- a pa thi que, han che, Hi ppo ly te, rhu-
gni té, gui de, mi gnon, cha tou illé, in- bar be, harangue, houssine, hérisson.

=°=^°a™^—=a="™"-'-*~—— m i i — i —-n ————°


place Saint-Jean.
Dijon, imprimerie et stéreotypie de LOIREAU-FEUCHOT,
rout exemplaire non revêtu de ma griffe
réputé contrefait.
MÉTHODE DE LECTURE sur un nouveau plan, par A.-J. LOYE. N°6.

47e LEÇON

i^Sïf
• ,-- IMAM *-A ie 10 U1
•\ • • ieu ian ien ion oin uin
ia — pia^^tb^ dia né ra ta fia ieu pieu a dieu mi lieu
ie — pié té cha tié a mi tié ian —vian de a mian te con fian te
iè diè te biè re sa lié re ien bien
io fio le ba bio le
chien sou tien
vio Ion ion —lion pion
ni — tui le ca mion
cui te con dui te oin—foin soin témoin
A lin a vu la tia re du pa pe. uin—uin juin suinté
Pa pa a é ga ré sa ta ba tiè re.
Mon se rin a fui de la vo lié re. Ta tan te a soin de son chien.
L'in con dui te mè ne à la rui ne. La voi tu re du roi rou le bien.
Vi de le vin tiè de de la fio le. Son foin est bien ra ma ssé.
L'ou ra gan a sou le vé la tui le. Ta vian de est tou te cui te.
Ma mè re a soi gné mon pia no. Ta voi tu re a sui vi la rou te.
I mi te la pié té de ta mè re. L'a mi tié se ra mon sou tien.
La tui le se ra cui te à mi di. Le bé dou in est bien a vi de.
Le vi gne ron a pio ché la vi gne. U ne ta ba tiè re d'i voi re
Le dia de me est u ne pa ru re. So phi e lui di ra a dieu.
Le pié ton a é té a rrê té. Le foin se cou pe à la fin de juin.
La vo lié re se ra ca ché e. Sa mé moi re est fi de le.
Le vio Ion se ra ra cco mmo dé. On re dou te le lion d'A mé ri que.
.—. . <

48« LEÇON. 49e LEÇON.

a —ab ac ad al ar as ag eur eul euf our oui ouf


i —ir ip il ig is ic if
eur ar deur cha leur a ma teur
o —oc ob os op ol or od eul seul a ï eul é pa gneul
-
u ur uf ul ub us uc ud euf - neuf veuf el beuf
e —ec es el er ex ef ep our a mour four che tour ne vis
a bal fae par taf lap gad jas oui -Toul poul pe Ka boul
i —die tif pir nig pis til vid ail eil ouil euil
o —soc pol tor zof cob dog nos
ail bé tail
u —sub cul mur tuf jus lup suc por tail paill e
eil soleil pareil veille
e —pec res nel fer lex des tec
ouilfe nouil rouill e fouill e
mé tal par lé as pic vo lup té euildeuil écureuil feuille
ca nif mor tel Vie tor dis cul pé
di ver ti Le noir se porte pour le deuil.
cal cul sou pir a zur Le
sub til bus te ur ne cos tu me so leil est sur l'ho ri zon.
ab sur de Le fau cheur a dû a voir soif.
pes te ac tif dog me Le dévidoir est rouillé.
ja lap bé mol for te é ter nel Un chien é pa gneul a é té tu é.
gar de si gnal muf ti ar se nal La va leur du ca po rai est co nnu e.
cher ché cor nac ap te lu zer ne Le bé tail du cul ti va teur est ma la de.

Dijon, imprimerie et stéreotypie de LOIREAU-FEUCHOT,place Saint-Jean.


~
MÉTHODE DE LECTURE sur un nomveau plan, par A.-J. LOYE. N°7.

fc ,h\-% 20- LEÇON. 24e LEÇON.

blbîa^Hblé blo blu bleu br —bro brê bra brou brin


pi — pli pié plu plan ploi pr —pra pro pri prou pron
g| glo glu gli glan glon dr —dri dra dro dron droi
cli clin cloi tr —tro tri tré trou tran
cl — cla clo
gri
gre gv gra gron gran
-
f I fie flu fia flou flan
cr cré cro cri crou croi
sable oncle plane conclure vr —vra vri vro vrou vran
plu me gloi re dou blé ré fié chi fr —fro fré frè fran froi
clo che peu pie flu te blâ ma ble a bri cré pe dra me con frè re
mu fie pla te blan chi a veu gle gra de pré tre tro ne gan gré ne
dou bla con clu glè be glo ri fié brè ve cri ble dra gon dé fri ché
plan che glo be blé me ra clu re gré ve pru ne tri bu cri blu re
U ne plu me blan che ta illé e. L'or dre ad mi ra ble de la na tu re.
Le fleu ve cou le a vec ra pi di té. Je pré fè re le fe nouil à l'ail.
Le plan est bien in cli né. Le prê tre est cha ri ta ble.
U ne plan te ad mi ra ble. Il trou ve vo tre plu me ta illé e.
La fleur du jas min est o do ran te. Mon frè re a ou bli é sa fa ble.
Le cha ri ta ble eu ré de la vi lie. La so bri é té a ré ta bli mon frè re.
L'ho mme a veu gle de man de l'au mo ne. La chè vre brou te la fleur de l'her be.

22e LEÇON. RÉCAPITULATION.


sp —spo li é spa tu le spec ta cle aioueéèy, bpdtm ni r vf z
se —sca lé ne scan dé scor pion s j x g c, eu ou au oi, an in on un,
scri be scru pu le ch ph gn ill, è=est, â è i ô û, s ç,
scr — scru té =
st sto re sta ble sti pu lé g = gu, c = k q qu, h (lettrenuiie), bb ce ff 11
mm nn pp rr ss tt, ia ié iè io ui ieu ian
str stri é stro phe struc tu re ien ion oin uin, ab ip os ud er, bal tif
sph —sphè re spé ro ï de tor tuf lex suc cul pol fac soc res, eur
psal mo dié eul euf our oui ouf, ail eil ouil euil,
ps —psau me bl gl fl pi cl br dr gr vr pr tr cr fr,
La spi ra le est u ne li gne cour be. se st sp sph scr str ps, struc scor, ia oi
Un spec tre est un fan tô me. è ch ieu â g ouil ui ab br eu bl ou gn
Au gus te a chan té la stro phe. fl ui est o h ion gl ouf î ou gr iè uin
Un scri be est un co pis te. tr ôr ail vr eil eur an ian ph è k ien
Le scor pion est un in sec te. io dr an un ill û bri qu ié oin our gra
U ne sphè re est un glo be. euil prê scan scor sec spec stri psal spa,
Dieu scru te ta con dui te. glo ri fi é l'ho mme so bri é té cri blu re
Le psau me a é té psal mo dié. plan té é dui co ré frus tré jas min pos-
Son scru pu le est ri di eu le. ti che cha tié pur pu rin a zur jus te
Le mou ton est stu pi de. | con trô leur con jonc tu re dis jonc ti ve
Le scan da le est blâ ma ble ! cou Ieu vri ne bleu â tre é gra ti gné.
j
Dijon, imprimerie et stéreotypiede LOIREAU-FEUCHOT, place Saint-Jean.
Tout exemplaire non revêtu de ma griffe
sera réputé contrefait.
MÉTHODE DE LECTURE sur un nouveau plan, par A.-J. LOYE. N°8.

fè«%èrè\ 23e LEÇON. 24* LEÇON.

Kq^/sdevante é è i y g = jdeV«oteé è i y
se- se sè si si Je
• je
• /
jy
je\
m
ji•• •

ce ce ce ci cy ffe
O
ffé ffè ffi ffv
Ç7 O ~ C5 m>

ce ci ci li ce é di fi ce na gé mé gè re é la ga ge
i ci ci ga le ca pa ci té ron gé ba ga ge gi bou lé e
ce la ce ci le fé ro ci té an ge gi ro fie gé o lo gue
ci me ce ci té ci ca tri ce ge nou rou geo le gé né ri que
cy gne fa ci le cy nis me ju gea gi ber ne ge nié vre
Dieu a soin de ce lui qui gar de sa loi. La Gi ron de est pro fon de.
Qui con que de man de re ce vra. La rou geo le se pro pa ge ra.
Di man che on ce le bre no tre fê te. Le pi geon cher che sa nou rri tu re.
La bon té de Dieu é ga le sa jus ti ce. E vi te un lan ga ge guin dé.
La por te du Ci el est é troi te. Geor ge a chan gé de lan ga ge.
Le cy gne est pal mi pè de. Ce gé né rai a ga gné la ba ta ille.
Il a con eu un soup çon. Lan ge a gui dé le jeu ne To bi e.
L'in sou cian ce mè ne à la rui ne. Le ri va ge se ra son re fu ge.
Le cap tif sol da sa ran çon. An ti go ne est ju ge du can ton.
L'a va ri ce est un vi ce. Le re quin a cro que l'es tur geon.
E vi te la so cié té du pro di gue. Le gou jon na ge sur le ri va ge.

25* LEÇON. 26e LEÇON.

é —ez er ed au = eau
è = ai ei et es eu = oeu
ez —pri ez mar chez cal eu lez au — au jau ni bau me
er —co cher poi rier o ran ger eau — peau ba teau ca deau
ed le pied il sied tré pied eu —feu aveu neuve
ai — dé lai ai gle dai gné oeu — voeu le coeur oeu vre
ei rei ne vei ne ba lei ne L'eau de la Seine est débordée.
et pou let bre vet ro bi net A l'oeu vre ju gez l'ou vrier.
es —les des ces ses tes mes La gue rre est un fié au te rri ble.
e * de tte me sse na ce lie Le marteau du forgeron est neuf.
Il a le coeur ble ssé de dou leur.
Le mé tier de bou lan ger est ru de. Le bou cher a la peau du boeuf.
Tra va illez à vo tre ou vra ge. Le cha meau a pa ssé sur le ba teau.
L'ai le de l'ai gle sai gne. Vo tre oeuvre est se Ion mon voeu.
Le mal fai teur traî ne la chaî ne. Ma soeur con dui ra le trou peau.
Il a ssis te à la me sse ba sse.
La nei ge cou vre la plai ne. Le cou teau a le man che jau ne.
Ma bo tte m'a ble ssé le pied. Votre château est bien beau.
A liez chez vo tre on cle Eu gè ne. Le bu reau est fer mé le di man che.
Ge pou let est sor ti d'un oeuf.
* Se prononce è devant une double consonne.

rasOE^™«i^™"^^^™i^"^^^™™"l,",,"— Dijon,imprimerieet stéreotypiede LOIREAU-FEUCHOT Saint-Jean.


, place
MÉTHODE DE LECTURE sur un nouveau plan, par A.-J. LOYE. N° 9.

IWA^^ ' 27« LEÇON. 28* LEÇON.


xlïff = am en em in = im yn ym ain aim ein
an —jan te ru ban a man de in —sa pin de vin fé mi nin
am - jam be lam pe cham bre im —lim be im bu sim pli fié
en —fen te ven dre ren tier yn —syn die syn co pesyn ta xe
em —tem pie em ploi trem blé ym —tym pan nym phe sym bo le
ain —main te hau tain é cri vain
An dré a a che té u ne lam pe. aim—la faim un daim un essaim
Le four be trem ble de peur. ein —se rein pein tre tein tu re
Le tem pie a do ra ble du Sei gneur.
On lui a am pu té la jam be. Il est in cer tain sur mon de ssein.
L'in tem pé ran ce est fu nés te. No tre sym bo le est ad mi ra ble.
Jo seph a é té em bau mé. Il a mal à la main gau che.
L'ar mé e cam pe à An gou le me. La pein tu re est su per be.
Le vai sseau s'est em bar que. L'e ssaim bu ti ne le thym.
Le tam bour em pê che d'en ten dre. Mon pa rrain vien dra de main.
Le jas min em bau me la cham bre. L'im pi e est plein d'im pu den ce.
La pru den ce de Jean est gran de. Ce tte per so nne est im pru den te.
Le tem pie de Dieu est res pec té. J'ai vu un nain au jar din.
Se Ion le pé ché, la pé ni ten ce. Le pho que est am phi bi e.
Si Ien ce : l'au dien ce co mmen ce. L'eau du Rhin est lim pi de.

29* LEÇON. 30« LEÇON.

on = om x = cs
un = uni eun a xe in dex ex pi ré
lu xe sa xon ex tré me
on on de ton du pon dre fi xé bo xeur ex tir pé
tom be pro nom ri xe phé nix ex pé dié
om —pom pe
un —lun di a lun cha cun x=gz
um —par fum hum ble par fum exi lé exa gé ré exo ti que
eun à jeun à jeun à jeun exi gé exa mi né exé eu teur
exis té exas pé ré exac ti tu de
La ré com pen se est a ccor dée. X= S
Son com pa gnon por te la bom be.
Mon on cle est en co re à jeun. Au xo nne soi xan te dix six
Le chien a roui pu son lien. X= Z
E vi te la com pa gni e de Lé on.
Son tri om phe est a ssu ré. di xiè me si xiè me
La meu le du mou lin tom be.
La ro ton de est om bra gé e. Le pa ra do xe est in sou te na ble.
Si mon s'est fou lé la main. Il a fl xé le jour de sa fê te.
Le ma çon a plom bé le mur. Au xe rre est u ne jo li e vi lie.
La pom pe du jar din est neu ve. Le re ce veur a exi gé la ta xe.
La cham bre de Pau li ne est som bre. Pau li ne pren dra un la xa tif.

Dijon, imprimerieet stéreotypie de LOIREAU-FEUCHOT,


place Saint-Jean.
Tout exemplaire non revêtu de ma griffe /^Q^~~^^^S^>
MÉTHODE DE LECTURE sur un nouveau plan, par A.-J. LOYE. N° 10.

/#I%\
^§p «>-oyay31« LEÇON.

uy
32* LEÇON.

ti = si
loi ial voi ia ge ploi ié ini nu lu facétie prophétie
loy al voy a ge ploy é par tial i ni tial nup tial
rai ié pai ié ba lai ié ac tion pu ni tion cré a tion
ray é pay é ba lay é ra tion dé vo tion a tten tion
tui iau en nui ié a ppui ié par tiel pa tien ce bal bu tié
tuy au en nuy é a ppuy é
Il man ge du pain de mu ni tion.
J'ai voy a gé en che min de fer. Clé men ti ne a bal bu tié.
Voy ez la sy mé tri e du jar din. Ju li e a u ne gran de dé vo tion.
Le roi a pay é la roy au té. Son é du ca tion est bien soi gné e.
J'ai lu un voy a ge d'E gyp te. A gi ssez a vec mo dé ra tion.
Le mur mi toy en est é tay é. Voy ez la sy mé tri e du jar din.
Il a ppuy a sur le tuy au. La reine s'est impatientée.
J'ai vu la fa mi lie roy a le. Ma pé ti tion est en voy ée.
Il a e ssuy é la vai sse lie. La ré pro ba tion est un blâ me.
Mon pa pa est ty po gra phe. Le ju ge est im par tial.
Le noy au de pê che a ger mé. Le Spar tia te est i ni tié.
Il est ray é du ca ta lo gue. La pa tien ce est u ne ver tu.
Je cô toy ai la cô te o rien ta le. Vo tre in si nu a tion est fau sse.

35e LEÇON. 34e LEÇON.


Lettres nulles à la fin des mots.
S =^ Z entre deux voyelles.
b — plomft co lom6 a plomb
ro se de vi se ca mi so le
tré sor u si té dé sa bu se c —cric es to mac blanc franc jonc
d — nid fard laid froid sourd grand
poi son ti sa ne pré ci sion
g —sang étang rang coing long
Le poi sson a man gé du poi son. I —ou tif fu sil gri/ cou til gen til
Il lui a fa Hu de la pré ci sion. p — si rop ga lop trop coup loup
La eu rio si té est blâ ma ble. s —dos a bus gros gras sou mis
Ro se a trou vé u ne va li se. I —haul bal porl son roi
J'ai besoin de me reposer.
L'oi si ve té est mè re du vi ce. x —faia? taua? croia? noue flua?
La ro se a un par fum a gré a ble. Doute, a ssaul, dé gàt, ins Xmct, temps,
Ta soeur O lym pe est im pé rieu se. lacs, automne, bis euil, al ma nae^ ba-
La ré si ne cou le du sa pin. daud, pouls, draps, fau bourgs san*/.
,
La ré sis tan ce est im po ssi ble. Les ca nards na gesient dans les é tan^s
Le sa ge mé pri se la mé di san ce. par mi les joncs et les ro seau#. — Les
Ce pay sa ge est beau de loin. oi seaua? chan tent au prin temps. — Les
L'oiseau-mouche est un chef-d'oeuvre. pou les cou \mt dans le cou ven£. — Quand
Rien n'est beau que le vrai. les chate n'y sont pas les rate dan sent. —
L'église est assez grande. Les sots rient de rien.
i^"^»^^^^^™™"^™^^™™™^^^^^^^^ Dijon, imprimerie et stéreotypie de LOIREAU-FEUCHOT,
place Saint-Jean.