Vous êtes sur la page 1sur 6

Directeur de la publication : Edwy Plenel

www.mediapart.fr
1

vendu en 2017 par City au Borussia Dortmund, pour 7


millions de livres. Il l’avait acheté en 2014 à Watford
Le marché mondial des footballeurs
pour 150 000 livres plus des bonus.
mineurs: horreur et hypocrisie
PAR MICHEL HENRY
ARTICLE PUBLIÉ LE MARDI 13 NOVEMBRE 2018

Jadon Sancho © Reuters

On comprend pourquoi les clubs sont de plus en


Bertrand Traoré © Reuters
plus friands de mineurs. En 2017, la Fifa a enregistré
Des milliers de footballeurs mineurs sont transférés
3 300 demandes d’enregistrement concernant des
chaque année, au mépris des règles. Les clubs
moins de 18 ans, soit le double de 2011. La moitié
spéculent, mentent et se livrent bataille pour arracher
concerne des transferts internationaux. Entre 2013 et
à prix d'or des enfants qui ont parfois moins de 12 ans.
2017, selon un document interne de l’UEFA de mars
La Fifa menace, mais les sanctions sont rares.
2018, l'Atlético Madrid mène la danse parmi les quinze
Acheter un bon mineur, ça peut rapporter le jackpot : gros clubs européens, avec 52 transferts de mineurs
voici la règle dans le monde du foot. En 2011, approuvés, soit dix par saison, devant Manchester City
Manchester City veut José Ángel Pozo la Rosa, dit (28), Manchester United (27), Arsenal et la Juventus
Pozo. Il a 15 ans. « On a observé des centaines de Turin (19).
de joueurs de son âge et à son poste, c’est de loin
À quoi servent ces mineurs ? À gagner de l'argent,
le meilleur », estime le club, selon des documents
a abruptement répondu le TAS (tribunal arbitral du
Football Leaks obtenus par Der Spiegel et analysés par
Mediapart et ses partenaires de l’EIC. sport) en confirmant, le 1er juin 2017, la condamnation
de l'Atlético Madrid, pour des transferts irréguliers
Mais le Real Madrid le détient et la négociation
démontrant que « les intentions du club n'étaient
s’annonce serrée. En janvier 2012, deux mois avant les
pas seulement philanthropiques, mais dénotaient un
16 ans de Pozo, les deux géants du foot signent. À la
intérêt financier et sportif ». Pour la Fifa, l’Atlético a
clé, le Real touche 1,5 million d'euros, plus des bonus,
« de façon répétée placé ses propres intérêts devant
soit potentiellement 3 millions d'euros. Mais City n’a
celui des mineurs ». Des pratiques qui ont duré sept
pas fait une affaire : il l’a cédé en 2015 à Almería
ans. L'Atlético a tenté de se défausser sur son club de
(deuxième division espagnole) pour 500 000 euros,
jeunes, mais la Fifa n’a pas été dupe.
selon Transfermarkt. Qu’importe : quand ça rapporte,
• Les clubs espagnols dans le viseur
on oublie tout. Comme avec Jadon Sancho, 17 ans,
La Fifa reprochait à l’Atlético 65 violations à la
prohibition de transfert de mineurs, tous âgés de moins
de 16 ans. Vingt-sept avaient moins de 12 ans, l’un
avait 6 ans, et ils venaient pour la plupart de pays
en développement. Pour le TAS, l'Atlético « comptait
profiter des mineurs en termes de succès sportif
comme en termes de bénéfices financiers », sans grand

1/6
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
2

risque pour lui alors que le mineur « pourra voir service D&R (discipline et réglementation), auquel ils
comment sa jeunesse a été gaspillée » s’il ne passe pas ont été transmis par le service intégrité et conformité
professionnel, ce qui est très fréquent. (I&C), première des trois étapes du contrôle.
Pour la Fifa, l'Atlético, en fraudant, a aussi privé Kimberly Morris est la responsable de la conformité
de compensation financière les clubs d'où viennent du TMS, le système de contrôle des transferts de la
ces mineurs et ainsi « agrandi le fossé financier Fifa. Le 1er février 2018, elle a ordonné que les dossiers
et sportif » avec ses concurrents. Pour toutes ces concernant les mineurs et le TPO/TPI (influence par
infractions, la commission d'appel de la Fifa a infligé une tierce personne, interdite) « soient traités en
en avril 2016 au club de Griezmann une interdiction priorité ». En janvier 2018, elle s’était dite « très
de transfert pendant deux périodes consécutives, soit inquiète devant les retards pris », en faisant la liste
jusqu'en janvier 2018, avec une amende de 900 000 des dossiers en souffrance. Par exemple, 91 dossiers
francs suisses, ramenée par le TAS à 550 000 francs ont été transmis à D&R, mais non attribués à des
suisses (480 000 euros). rapporteurs, dont « 22 transmis depuis 2015 », soit
Le FC Barcelone a lui aussi été condamné en 2014 à au placard depuis plus de deux ans. S’y ajoutaient 46
450 000 francs suisses d’amende et deux mercatos sans affaires attribuées mais pas encore étudiées.
transfert pour des irrégularités concernant 31 mineurs Même quand des sanctions sont proposées, les
entre 2005 et 2012. En 2016, le Real Madrid a été dossiers s’enlisent. Concernant les mineurs, Morris
condamné, pour des irrégularités sur 183 mineurs entre cite Chelsea, le FC Porto et des clubs allemands.
2007 et 2014, à 360 000 francs suisses d’amende et « Vous me direz qui s’occupe des dossiers de mineurs
deux mercatos sans transfert, peines réduites par le belges et vous me direz où on en est sur les
TAS à un mercato et 240 000 francs suisses. dossiers de mineurs italiens », instruit-elle. Après son
L’Atlético s'est plaint que seules des équipes intervention, le goulet d’étranglement s’est un peu
espagnoles avaient été sanctionnées. Cela « ne signifie desserré : le nombre de dossiers transférés à D&R mais
pas qu'il n'y a pas d'enquête sur d'autres », a pas encore attribués à un rapporteur a baissé de 126 à
rétorqué le TAS. Il y en a, et dans des pays « où 97.
les infractions sont systématiques (en particulier Interrogée par l'EIC, la Fifa n’a pas souhaité
l’Angleterre et la Belgique) », remarque dans un mail commenter ces retards, reconnaissant juste que son
du 7 janvier 2018 Kimberly Morris, directrice de Fifa service disciplinaire avait « récemment fait face à une
TMS Global Transfers & Compliance, l’organe qui augmentation notable » en nombre et en complexité
gère les transferts. de dossiers. Néanmoins, grâce à des changements de
Le problème est que depuis deux ans et les articles procédure interne, le traitement se serait « accéléré » et
de Football Leaks 1 sur le sujet, il semblerait que les aurait « gagné en efficacité ». Le service disciplinaire
choses ne font qu'empirer. de TMS a traité 150 nouveaux dossiers en 2017 et 193
• Des enquêtes enterrées en 2018 (contre 81 en 2015 et 75 en 2016).
De nombreuses règles sont bafouées,mais les enquêtes Consciente des problèmes, la Fifa discute de mesures
traînent en effet en longueuret, souvent, n’aboutissent pour restreindre les transferts de mineurs à une liste
pas. Selon nos investigations, plus de la moitié des de clubs « accrédités » qui seraient seuls autorisés à
dossiers concernant les mineurs et la TPO (tierce les engager. Sa « commission des acteurs du football »
propriété des joueurs, interdite depuis 2015) étaient en travaille sur la question. La Fifa ne veut pas en dire
carence en janvier 2018, non traités par la commission plus.
de discipline de la Fifa. Soit parce qu’elle ne les a pas • L’affaire du Lyonnais Bertrand Traoré
reçus, soit parce qu’aucun rapporteur n’a été désigné.
Ils sont souvent bloqués au niveau inférieur, celui du

2/6
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
3

Contre Chelsea, I&C a proposé une amende de il avait 15 ans, contre 177 000 euros, plus 15 000 euros
500 000 francs suisses et une interdiction de transfert pour son club burkinabé de l’AJEB, présidé par… sa
pendant quatre mercatos pour des infractions sur 19 mère.
joueurs, dont 14 mineurs transférés illégalement. Ce Selon l’enquête, Traoré a en fait joué 25 matchs avec
dossier a été transmis à D&R le mai 2016, et un Chelsea (en U16, U18 et senior) sans être enregistré à
rapporteur assigné. En janvier 2018, il n’avait pas été la Fédération anglaise (FA). Certes, le club a envoyé en
auditionné. On ignore où en est la procédure. 2011 à la FA son contrat d’option sur le joueur, « afin
L’attaquant lyonnais Bertrand Traoré (transféré à l’été de vérifier un potentiel TPO », la tierce propriété, mais
2017 à l’OL pour 10 millions d'euros) était visé par ce contrat ne tient pas lieu pour la FA d’enregistrement
une de ces procédures pour son recrutement, encore officiel.
mineur, à l’Association Jeunes Espoirs de Bobo- Pour la Fifa, le club londonien « a payé l’école en
Dioulasso (AJEB), au Burkina Faso, contre 400 000 Angleterre alors qu’il était mineur, et l’a incité à être
livres. Des sanctions ont été recommandées. transféré en Angleterre et a payé pour cela », tout en le
parrainant pour un visa étudiant. D’autre part, le club
« a aidé et facilité le déménagement de sa mère et de
son frère » – qui était l’intermédiaire représentant à la
fois le joueur et Chelsea.
Il y a donc un « transfert international illégal de
mineur », Traoré étant recruté « contre paiement,
sans approbation du sous-comité de la Fifa ».
Bertrand Traoré © Reuters
Circonstance aggravante, l’option conclue avec le club
Officiellement, Chelsea a enregistré son transfert en de Bobo-Dioulasso constitue selon la Fifa un cas de
2014, après ses 18 ans. Mais selon une enquête du TPI, d’influence par un tiers, interdite, car Chelsea
Guardian, il a été recruté avant sa majorité, intervenue empêchait l’AJEB de transférer Traoré à un autre club
en septembre 2013. À la Fifa qui ouvre une enquête, sous peine de devoir rembourser l’argent reçu du club
Chelsea répond que le joueur n’a jamais participé à anglais.
un match officiel et qu’il n’a fait qu’un passage « à
l’essai ». Autre irrégularité : l’option sur Traoré courait sur
quatre ans et demi, alors qu’un mineur ne peut signer
Sur la foi de ces renseignements, la Fifa clôt pour plus de trois ans. Enfin, le club anglais a
le dossier en novembre 2013. Mais le rouvre en « délibérément trompé le système Fifa TMS » qui
octobre 2015, grâce à des informations de presse. Car enregistre et valide les transferts.
Traoré a fréquenté entre 16 et 18 ans (il est né le
6 septembre 1995) l’école privée Whitgift, dans la Pour toutes ces infractions, le rapporteur a
banlieue londonienne de Croydon, de 2011 à 2013, recommandé une amende contre Chelsea de 59 000
comme celle-ci s’en vante sur son site internet. Et il a francs suisses et une interdiction de transfert pendant
participé à un match de U18 contre Arsenal alors qu’il un mercato. Et il suggérait 24 000 francs suisses
n’avait que 16 ans, en octobre 2011, comme indiqué d’amende contre l’académie burkinabè, ainsi que
sur le site d’Arsenal. 61 000 francs suisses contre la fédération anglaise.
Une misère, puisque le gamin a finalement rapporté 10
S’apercevant que Chelsea lui a caché ces informations, millions à Chelsea.
la Fifa voit rouge et fustige la « mauvaise foi » du club
londonien. Chelsea admet alors avoir acquis dès avril On ignore si ces sanctions, dont aucune ne vise le
2011 une option sur le joueur auprès de sa mère, quand joueur, non fautif en la matière, ont été prononcées.
Ce qu’on peut observer, c’est que le club n’a jamais
été interdit de mercato. Chelsea n’a cependant rien

3/6
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
4

voulu nous dire. « Nous ne commentons pas des années de naissance différentes. Il aurait six ans de
spéculations qui concernent des contrats confidentiels plus selon certains, ce qui aurait pu arranger le club
ou des questions relatives aux joueurs », affirme un belge dans ce dossier. Mais sur la foi d’une décision
porte-parole du club. de la justice congolaise, Anderlecht et la Fifa ont
• Les clubs belges en faute confirmé sa date de naissance à 1994. Il était donc bien
La Belgique reste un pays à problèmes pour les mineur à son arrivée en Belgique.
mineurs. La Fifa y a rejeté 71 transferts internationaux Anderlecht est visé pour trois autres joueurs, dont le
et enregistrements entre 2010 et 2015. Dans 40 cas, la Népalais Bimar Magar (recruté en 2014, à 16 ans).
raison donnée pour justifier le transfert était que « les Anderlecht a répondu à la Fifa qu’elle ne connaissait
parents avaient déménagé pour une raison autre que pas le joueur, alors que Magar a participé à un tournoi
le football ». Cette exception permet de passer outre avec son équipe de U17. La Fifa a déploré cette
à l’interdiction du transfert de mineurs. Mais dans ces mauvaise foi.
40 cas, c’était visiblement faux. Anderlecht s’est aussi distingué avec son joueur
Pour ce pays, la Fifa accuse d’importants retards Jérémy Doku. Le club se plaint régulièrement que
dans ses contrôles. En janvier 2018, des affaires en des clubs étrangers viennent « piller » ses meilleurs
souffrance concernaient la fédération (pour laquelle éléments. On ignorait qu’Anderlecht avait autorisé
l’instance de la Fifa a conseillé une amende de 377 500 début 2018 Liverpool à parler avec Doku, 16 ans.
francs suisses) et trois clubs : RSC Anderlecht, Cette possibilité fait partie du contrat de prêt d’un
Zulke Waregem (80 000 francs suisses d’amende autre joueur, Lazar Markovi#, venu de Liverpool à
recommandée pour des infractions sur deux joueurs) Anderlecht. « On n’avait pas le choix », a expliqué
et Royal Antwerp (115 000 francs suisses d’amende à l'EIC Herman Van Holsbeeck, ancien manager
recommandée pour des infractions sur trois joueurs). d’Anderlecht. « Liverpool nous a dit, dans les
Pour le recrutement au Congo de Chancel Mbemba dernières heures du mercato :“O.K., vous pouvez
en 2011, alors qu’il n’avait que 17 ans, Anderlecht prendre [Markovi#], mais on veut pouvoir parler à
est sous la menace d’une amende de 215 000 francs Doku. Ça ne coûte rien.” » Pour lui, Anderlecht
suisses et d’un an d’interdiction de mercato. Mbemba était « sous pression, avec de mauvais résultats, la
est aujourd’hui au FC Porto. Anderlecht l’avait venue de Markovi# avec la clause Doku était la seule
transféré pour 10 millions d’euros à Newcastle en alternative ». Doku est toujours à Anderlecht.
2015. Une excellente affaire, donc, même s’il faut • Manchester City visé
payer une amende. Autre club visé : Manchester City. I&C propose
280 000 francs suisses d’amende et une interdiction
de transfert pendant deux mercatos pour sept mineurs
illégalement transférés. Ce dossier est arrivé sur le
bureau de D&R en octobre 2015. Un rapporteur a été
nommé en mars 2016. En janvier 2018, il attendait
toujours d’être auditionné.
I&C a aussi recommandé une amende de 375 000
Chancel Mbemba © Reuters
francs suisses contre la fédération anglaise pour
Ironiquement, le joueur, rebaptisé « l’homme aux des irrégularités concernant 17 mineurs. Et contre
quatre dates de naissance », a été au centre d’une la fédération italienne, il réclame 700 000 francs
polémique concernant son âge. Comme beaucoup suisses d’amende, pour des irrégularités concernant 16
d’Africains, il est suspecté d’être plus vieux que joueurs, dont certain de la Lazio ou de l’Inter Milan, et
ce qu’il annonce, ayant lui-même déclaré plusieurs

4/6
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
5

105 000 francs suisses contre le club de Brescia. « La FC Liefering pour la FFF. » Auxerre souhaite donc
commission de discipline doit encore statuer sur ces la saisie de la commission de discipline « pour les
dossiers », indique la Fifa, interrogée par l'EIC. sanctionner ».
• L’énigme Ulrick Brad Eneme Ella L’enregistrement TMS de Eneme Ella est d’abord
En Autriche, le club phare du Red Bull Salzbourg a rejeté en septembre 2017 « à cause de la catégorie du
été mis en cause par l’AJ Auxerre à propos de son centre d’entraînement du FC Liefering » – catégorie 4,
ancien joueur franco-gabonais Ulrick Brad Eneme Ella insuffisante. La fédération autrichienne change alors
(né le 22 mai 2001). Dans une lettre à la commission le niveau de 4 à 2, permettant son enregistrement.
du statut du joueur de la Fifa, le président d’Auxerre En novembre 2017, la Fifa commence à enquêter.
Francis Graille écrit, le 14 novembre 2017 : « L’AJA « Je sais que le RB Salzbourg utilise le FC Liefering
souhaite vous alerter sur le fait que le joueur était comme un club qui l’alimente [“feeder club”] à cause
âgé de moins de 16 ans lorsqu’il s’est engagé avec d’une précédente enquête », indique un contrôleur.
Red Bull Salzbourg, ce qui constitue une violation des Cette précédente enquête « a été transférée au service
dispositions de l’article 19 du RSTJ [règlement du disciplinaire ».
statut et du transfert des joueurs – ndlr]. »
Mais pas évident d’aller plus loin, prévient Kimberly
Graille soulève un autre lièvre : « Il apparaît que le Morris, le 26 janvier 2018 : « C’est difficile pour moi
joueur ne se serait pas“officiellement” engagé avec de voir comment on pourrait ouvrir une enquête dans
le Red Bull Salzbourg (classé en catégorie UEFA II) l’absence d’un règlement relatif à la prohibition des
mais avec son club filiale, le FC Liefering (classé en “bridge transfers”. »
catégorie UEFA III). »
Pourtant, la Fifa a déjà sanctionné en 2014 l’utilisation
Liefering, qui joue en deuxième division, appartient de « bridge clubs », quand quatre clubs argentins
à Salzbourg et partage ses installations. « Le FC ont en 2012 engagé six joueurs en utilisant un club
Liefering nous a également indiqué dans ce mail que uruguayen où ils n’ont fait que passer.
compte tenu du fait que le joueur était enregistré
On ignore si la procédure a prospéré. Auxerre ne nous
en tant que joueur amateur avec notre club, aucune
a pas répondu.
indemnité de formation ne nous était due », ajoute le
club auxerrois. Voilà le fond de sa demande : « Il Interrogé par Mediapart, le club de Salzbourg
semblerait que le FC Liefering, club filiale du Red confirme que Eneme Ella « a signé avec le FC
Bull Salzbourg, soit utilisé en tant que “bridge club” Liefering » et conteste que son club satellite ait servi
dans le but de contourner les règlements de la Fifa de « bridge club ». Le transfert « a été approuvé par
et de faire échec aux droits légitimes de notre club la Fifa », note le RB Salzbourg, qui dit n’avoir reçu
concernant le montant de l'indemnité de formation qui « aucune sanction » sur ce cas ni sur d’autres.
lui est due. » I&C a pourtant épinglé la fédération autrichienne pour
Le club auxerrois s’étonne que le joueur ait refusé deux dossiers de mineurs de Salzbourg et demandé
sa proposition de contrat aspirant. Mais peut-être s’y une amende de 42 000 francs suisses. « Salzbourg
est-il pris trop tard, puisqu’elle est datée du 24 avril n’a jamais été sanctionné par la Fifa et à notre
2017, soit deux jours après qu’il a annoncé sa signature connaissance, la Fifa n’a jamais “recommandé” une
en Autriche, choix « d’autant plus surprenant qu'il sanction contre notre club », répond un porte-parole
était courtisé par Chelsea, Manchester et le Real du club.
Madrid ! ». Liefering reconnaît que l’AJA a « tenté de
Autre élément troublant : « Le site internet de l’UEFA l’empêcher » de signer, sans succès. Le club affirme
mentionne bien que le joueur est licencié avec le avoir plusieurs fois sollicité Auxerre pour connaître
club de Salzbourg pour la saison 2017-2018 et au

5/6
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
6

l’indemnité de formation à payer. « Comme l’AJ


Auxerre ne nous a pas répondu, aucune indemnité n’a
été payée jusqu’à présent », assure Liefering.

Directeur de la publication : Edwy Plenel Rédaction et administration : 8 passage Brulon 75012 Paris
Directeur éditorial : François Bonnet Courriel : contact@mediapart.fr
Le journal MEDIAPART est édité par la Société Editrice de Mediapart (SAS). Téléphone : + 33 (0) 1 44 68 99 08
Durée de la société : quatre-vingt-dix-neuf ans à compter du 24 octobre 2007. Télécopie : + 33 (0) 1 44 68 01 90
Capital social : 24 864,88€. Propriétaire, éditeur, imprimeur : la Société Editrice de Mediapart, Société par actions
Immatriculée sous le numéro 500 631 932 RCS PARIS. Numéro de Commission paritaire des simplifiée au capital de 24 864,88€, immatriculée sous le numéro 500 631 932 RCS PARIS,
publications et agences de presse : 1214Y90071 et 1219Y90071. dont le siège social est situé au 8 passage Brulon, 75012 Paris.
Conseil d'administration : François Bonnet, Michel Broué, Laurent Mauduit, Edwy Plenel Abonnement : pour toute information, question ou conseil, le service abonné de Mediapart
(Président), Sébastien Sassolas, Marie-Hélène Smiéjan, Thierry Wilhelm. Actionnaires peut être contacté par courriel à l’adresse : serviceabonnement@mediapart.fr. ou par courrier
directs et indirects : Godefroy Beauvallet, François Bonnet, Laurent Mauduit, Edwy Plenel, à l'adresse : Service abonnés Mediapart, 4, rue Saint Hilaire 86000 Poitiers. Vous pouvez
Marie-Hélène Smiéjan ; Laurent Chemla, F. Vitrani ; Société Ecofinance, Société Doxa, également adresser vos courriers à Société Editrice de Mediapart, 8 passage Brulon, 75012
Société des Amis de Mediapart. Paris.

6/6