Vous êtes sur la page 1sur 3

Université de Relizane –

1h 30
Institut ST –Dép. GE – Module Machines Electrique
License 2 Automatique Fev 2016

TP 1 : Etude du Moteur à Courant Continu à Excitation séparé

a) Etude du Moteur à vide


Aucune charge n’est entraînée par le moteur. La loi d’ohm pour un récepteur s’écrit : U = E + RI où
toutes ces grandeurs sont relatives à l’induit (qui est le rotor).
E est la force contre-électromotrice = K n φ :
n est la fréquence de rotation de l’induit,
N le nombre total de conducteurs de l’induit,
ϕ le flux sous un pôle de l’inducteur.
L’étude à vide consiste à analyser n en fonction de :
U tension d’alimentation de l’induit,
i intensité du courant dans l’inducteur.

a.1) Montage
Le schéma de l’essai à vide du moteur à courant continu est donné par la figure suivante :

a.1) Réalisation du montage avec Logiciel Matlab/Simulink


Pour réaliser ce TP, nous allons faire la simulation du moteur à
courant continu en utilisant le Logiciel Matlab Simulink. En utilisant
la bibliothèque : SimPowerSyst.
Dans le cadre de la modélisation, la machine à courant à continu
prend la forme d’un masque représenté par le bloc simplifié suivant:
Les circuits de l’induit et d’excitation (inducteur) sont visibles à
partir du bloc DC Machine (A, A+ pour l’induit) et
(F, F+ pour l’inducteur).
Université de Relizane –
1h 30
Institut ST –Dép. GE – Module Machines Electrique
License 2 Automatique Fev 2016

L’entrée du couple de charge est donné par ‘’TL’’,


La sortie ‘’m’’ est destinée pour la mesure et l’observation des variables de la machine dans l’ordre
suivant :
- la vitesse angulaire,
- le courant dans l’induit,
- le couple électromagnétique.

Le schéma de l’essai du moteur à courant continu dans Matlab/Similink sera donné par al figure
suivante :

a.2) Les paramètres du Moteur


Induit : Tension nominale : U = 240 V
Ra = 0,6 Ω , La =0,012 H
Inducteur : Rex = 120 Ω, Lex = 240 H
Tension nominale d’inducteur : Uex = 240 V
Paramètres mécaniques :
Inertie J = 1 Kg . m^2
Couple de charge nominal : Cr = 30 N.m
Le rhéostat de démarrage en série avec l’induit a deux rôles :
- limite le courant au démarrage,
- permet de régler la tension aux bornes de l’induit du moteur.

a.3) Travail théorique :


1) Calculer le courant d’induit du moteur.
2) Calculer la FEM induite du moteur.
3) Calculer la puissance électrique, la puissance mécanique, la puissance électromagnétique
du moteur.
4) Calculer le rendement et les pertes du moteur
Université de Relizane –
1h 30
Institut ST –Dép. GE – Module Machines Electrique
License 2 Automatique Fev 2016

a. 4) Travail pratique :
1) Calculer la valeur maximale de la résistance du rhéostat de démarrage.
2) Mesurer du courant d’induit à vide pour une tension d’induit nominale.
3) Mesurer du courant d’induit en charge nominale pour une tension d’induit nominale.
4) Comparer les deux courants et expliquer pourquoi les deu courants sont différents.
5) Mesurer le courant d’excitation du moteur.
6) Pour un courant d’excitation nominal, réaliser les deux courbes suivantes :
n = f(U), à iex= iex n = cte,
n = f(ex) à U = Un = cte.

1. Courbe n = f(U) ;
U(V) 10 20 40 80 120 160 200 240 260
N
(tr/min)

5) Tracer la courbe n = f(U), quelle est l’allure de cette courbe ? expliquer en se basant sur
la relation théorique entre la vitesse n et la tension U.

2. Courbe n = f(ex) ;
iex(A) 10 20 40 80 120 160 200 240
N
(tr/min)

7) Tracer la courbe n = f(iex), quelle est l’allure de cette courbe ? expliquer en se basant sur la
relation théorique entre la vitesse n et le courant iex.
8) Expliquer le phénomène de déballement du moteur à courant continu.