Vous êtes sur la page 1sur 15

TP1 TP1 ELECTONIQUE ANALOGIQUE ESP /MGSIP

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

Table des matières


I Introduction .................................................................................................................................... 2
II Etude d’un filtre passif du premier ordre ................................................................................... 2
ll.1 Etude théorique........................................................................................................................... 2
ll.1.1 Fonction de transfert du filtre ............................................................................................. 2
ll.1.2 Nature du filtre ..................................................................................................................... 3
ll.1.3 Fréquence de coupure du filtre ......................................................................................... 3
ll.2 Etude pratique : simulation du circuit avec NI MULTISIM de la plateforme National
Instruments ........................................................................................................................................ 4
ll.2.1 Etude sur le gain ................................................................................................................. 4
ll.2.2 Etude sur la phase .............................................................................................................. 5
ll.2.3 Analyse du graphe des tensions d’entrée et de sortie .................................................. 7
III Etude d’un filtre passif du second ordre .................................................................................... 7
A. Circuit 1 ...................................................................................................................................... 7
A.1 Etude Théorique .................................................................................................................... 7
A.1.2 Pulsations et fréquences de coupure de coupure ......................................................... 8
A.1.3 Nature du filtre .................................................................................................................... 9
A.2 Etude pratique .......................................................................................................................... 10
B. Circuit 2 .................................................................................................................................... 11
B.1 Etude théorique........................................................................................................................ 11
B.1.1 Fonction de transfert ........................................................................................................ 11
B.1.2 Fréquence de coupure .................................................................................................... 11
B.1.3 Etude sur la phase ........................................................................................................... 11
B.1.4 Nature du filtre .................................................................................................................. 12
B.2 Etude pratique .......................................................................................................................... 13
IV. Conclusion ................................................................................................................................. 14

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

I Introduction
L’électronique analogique est une branche de la physique traitant des systèmes
électroniques. Elle trouve son application dans de nombreux domaines tel que
l’informatique, l’aéronautique, le spatial mais aussi pour des applications dans
la conception des missiles de précision pour l’armement etc. Elle est notamment
utilisée dans les industries pour les contrôles et régulation des systèmes. Ainsi
différents montages sont utilisés en électronique pour le filtrage des signaux.
Nous allons donc pour le présent travail étudier certains de ces montages.

II Etude d’un filtre passif du premier ordre

ll.1 Etude théorique


Soit Zc l’impédance du condensateur.
On notera H la fonction de transfert du circuit.

ll.1.1 Fonction de transfert du filtre

En appliquant le pont diviseur de tension :

𝑍𝑐 1
𝑉𝑠 𝑍𝑐+𝑅 × 𝑉𝑒 avec 𝑍𝑐 = 𝑗𝑐𝜔

1
𝑗𝑐𝜔 1
𝑉𝑠 = × 𝑉𝑒 = × 𝑉𝑒 2
1 1 + 𝑗𝑅𝑐𝜔
+ 𝑅
𝑗𝑐𝜔

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

𝑉𝑠 1
H= 𝑉𝑒 = 1+𝑗𝑅𝑐𝜔

ll.1.2 Nature du filtre


1 1
En basse fréquence 𝜔→0 𝑍𝑐 = 𝑗𝑐𝜔 → 0 → ∞ or la tension 𝑈 = 𝑍𝑐𝐼 =>
𝑈 𝑈
𝐼 = 𝑍𝑐 → ∞ 0
R
On a un circuit ouvert. La tension au borne
de R est nulle. En appliquant la maille.
Ve Vs
𝑉𝑒 − 𝑉𝑠 = 0 => 𝑉𝑒 = 𝑉𝑠

En haute fréquence 𝜔 → ∞ 𝑍𝑐 → 0 𝐼→∞

R
On est en présence d’un court-circuit

Ve Vs 𝑉𝑠 = 0 Car il s’agit de la tension au borne


d’un fil dans la résistance est négligeable ≈ 0

On conclut que le filtre laisse passer les basses mais attenu les hautes fréquences. Il
s’agit d’un filtre passe bas.

ll.1.3 Fréquence de coupure du filtre


𝑉𝑠 𝐴
Forme canonique d’un filtre Passe-bas =𝐻= 𝜔
𝑉𝑒 1+𝑗
𝜔0

𝑉𝑠 1
Or H= 𝑉𝑒 = 1+𝑗𝑅𝑐𝜔
Par identification:
A=1
𝜔 1
𝑅𝐶𝜔 = 𝜔0 => 𝟂0= 𝑅𝐶

𝜔0 1
La fréquence de coupure 𝑓𝑐 = = 2𝜋𝑅𝐶
2𝜋
3
AN: R=1k C=10nF

1
𝑓𝑐 = × 10−3 = 15,923 𝐾𝐻z
2𝜋×103 ×10.10−9

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

ll.2 Etude pratique : simulation du circuit avec NI


MULTISIM de la plateforme National Instruments

Fig1 : Modélisation du circuit sur MULTISIM

Réalisons d’abord quelques études théoriques :

ll.2.1 Etude sur le gain


1 1
𝐻= 𝜔 |𝐻| = 2
1+𝑗 √1+( 𝜔 )
𝜔0
𝜔0

1
En passant à l’échelle logarithmique : |𝐻|𝑑𝐵 = 20 log ( 2
)
√1+( 𝜔 )
𝜔0

𝜔
On a donc |𝐻|𝑑𝐵 = −10 log [1 + (𝜔0)]

lim |𝐻|𝑑𝐵 = 0 On a une asymptote horizontale à -0dB


𝜔→0

𝜔
lim |𝐻|𝑑𝐵 = −∞ donc |𝐻|𝑑𝐵 ~ − 20 log ( ) au voisinage de +∞ : il s’agit d’une
𝜔→∞ 𝜔0
asymptote oblique car le gain exprimé en dB est une droite de la forme
y= ax + b avec a= -20 et b=20log(1)=0
10𝜔 10𝜔 𝜔 𝜔
On a ∶ −20 log = − 20 log 𝜔0 − 20 log 10 = − 20 log 𝜔0 − 20
𝜔0 𝜔0

Nous avons donc une asymptote qui progresse de -20dB par décade.

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

ll.2.2 Etude sur la phase


1
𝐻= 𝜔
1+𝑗
𝜔0

𝜔
arg(𝐻) = arg(1) − arg(1 + 𝑗 𝜔0)
𝜔
𝜑 = arctan(0) − arctan (𝜔0)

 𝜔 → 0 |𝐻| → 1
|𝐻|𝑑𝐵 → 0
𝜑→0
𝜔
 = 1 => 𝜔 = 𝜔0
𝜔0
1
|𝐻| →
√2
|𝐻|𝑑𝐵 → −3𝑑𝐵
𝜑 → −45°

 𝜔 → +∞ |𝐻| → 0
|𝐻|𝑑𝐵 → −∞
𝜑 → −90°

En effectuant une comparaison entre l’étude théorique et pratique des différents


résultats obtenus
L’Analyse suivante peut être dressée :
A La fréquence de coupure le signal atténue la puissance du signal d’entré de moitié
𝑃𝑠 1 𝑉𝑠 1
= => =
𝑃𝑒 2 𝑉𝑒 √2
1 𝜔 1
Or on a |𝐻| = 2
=> =1 donc 𝑅𝐶𝜔𝑐 = 1 => 𝜔𝑐 = 𝑅𝐶
𝜔0
√1+( 𝜔 )
𝜔0

AN: 𝑓𝑐 = 15,923 𝐾𝐻

Le graphe ci-dessous rend compte de la similitude des résultats théoriques et


pratiques 5

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

Asymptote horizontale Asymptote verticale

𝜔
𝜔0
= 1 => 𝜔 = 𝜔0

Angle de 1
|𝐻| →
coupure √2
|𝐻|𝑑𝐵 → −3𝑑𝐵
𝜑 → −45° Fréquence de coupure
1
𝑓𝑐 = × 10−3 = 15,923 𝐾𝐻
2𝜋 × 103 × 10. 10−9

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

ll.2.3 Analyse du graphe des tensions d’entrée et de sortie

Un changement de phase s’effectue aux extrémums. On a par exemple de T=0 à T=


140µs la tension d’entrée Ve est en avance par rapport à la tension de sortie Vs.

III Etude d’un filtre passif du second ordre

A. Circuit 1

A.1 Etude Théorique

A.1.1 Fonction de transfert


𝑍 ×𝑍 𝑗𝐿𝜔
Soit 𝑍𝑒𝑞1 = 𝑍𝑙 +𝑍𝑐 = 1−𝐿𝑐𝜔2
𝑙 𝑐
7
En appliquant le pont diviseur de tension on a :
𝑍𝑒𝑞1 1
𝑉𝑠 = 𝑍 𝑉𝑒 = 𝑅 𝑅𝐶𝜔 𝑉𝑒
𝑒𝑞1 +𝑅 1+ −
𝑗𝐿𝜔 𝑗

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

𝑉𝑠 1 1
H= 𝑉𝑒 = 𝑅 = 1
1+𝑗𝑅𝐶𝜔−𝑗 1+𝑗𝑅(𝐶𝜔− )
𝐿𝜔 𝐿𝜔

1
Soit à mettre H sous la forme H= 𝜔 𝜔0 On notera Q : le facteur de
1+𝑗𝑄( − )
𝜔0 𝜔
qualité du circuit
𝜔 𝑄
𝑄 = 𝑅𝑐𝜔 => 𝜔0 = 𝑅𝐶 𝑅2 𝐶 1
Par identification { 𝜔0
𝜔0 𝑅 𝑅 => 𝑄 2 = et 𝜔02 = 𝐿𝐶
𝐿
𝑄 𝜔 = 𝐿𝜔 => 𝑄𝜔0 = 𝐿

𝜔 1
On pose 𝑋 = 𝜔0 => H = 1
1+𝑗𝑄(𝑋 − )
𝑋

1
|𝐻| = 2
√1+𝑄 2 (𝑋− 1 )
𝑋

A.1.2 Pulsations et fréquences de coupure de coupure


1 1 2 𝑋 2 −1
A la pulsation de coupure |𝐻| = = 𝑄 2 (𝑋 − 𝑋) = 1 => 𝑄 ( ) = ±1
√2 𝑋

1
1er cas : 𝑋2 − 𝑄 𝑋 − 1 = 0
1±√4𝑄2 +1
=> 𝑋1,2 =
1 2𝑄
𝛥 = 𝑄2 + 4

𝜔0
√4𝑄 2 + 1 > 1 On déduit que 𝜔𝐶1 = (1 + √4𝑄 2 + 1)
2𝑄

1
2em cas : 𝑋2 + 𝑄 𝑋 − 1 = 0
±1±√4𝑄2 +1
=> 𝑋3,4 = 2𝑄
1
𝛥 = 𝑄2 + 4

𝜔0
√4𝑄 2 + 1 > 1 On déduit que 𝜔𝐶2 = (−1 + √4𝑄 2 + 1)
2𝑄

AN :
8
1 𝑅2 𝐶 1 10002 × 10.10−9
𝜔𝐶1 = 2𝑅𝐶 (1 + √4 + 1) = 2×1000×10.10−9 (1 + √4 + 1) = 50. 103 ×
𝐿 0.01

(1 + √5)

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

50. 103 × (1 + √5)


𝑓𝑐1 = = 25751,8107 𝐻𝑧
2𝜋

1 𝑅2 𝐶
𝜔𝐶2 = 2𝑅𝐶 (−1 + √4 + 1) = 50. 103 × (−1 + √5)
𝐿

50. 103 × (−1 + √5)


𝑓𝑐2 = = 9836,3164 𝐻𝑧
2𝜋
Bande passante
𝐵𝑝 = 𝑓𝐶1− 𝑓𝐶2 = 15915,4943 Hz
A.1.3 Nature du filtre
1 𝑈 𝑈
En basse fréquence : 𝜔 → 0 𝑍𝑐 = 𝑗𝐶𝜔 → ∞ 𝐼 = 𝑍𝑐 = ∞ → 0 circuit ouvert
𝑈 𝑈
𝑍𝑙 = 𝑗𝐿𝜔 → 0 𝐼 = = →∞ Court-circuit
𝑍𝑐 0

R
On a Vs=0 car il s’agit
d’une tension aux bornes
Ve d’un fil dont la résistance
Vs
est négligeable

1 𝑈 𝑈
En haute fréquence: 𝜔 → ∞ 𝑍𝑐 = 𝑗𝐶𝜔 → 0 𝐼 = 𝑍𝑐 = →∞ court-circuit
0

𝑈 𝑈
𝑍𝑙 = 𝑗𝐿𝜔 → ∞ 𝐼 = 𝑍𝑐 = →0 Circuit ouvert
0

R Il s’agit du même
raisonnement qu’en
basse fréquence. Nous
Ve Vs avons donc Vs=0

Les hautes et basses fréquences sont atténuées. Il s’agit donc d’un filtre passe
bande.

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

A.2 Etude pratique

Fig2 Modélisation du circuit sur MULTISIM

Bande passante

Fc2

Fc1

Analyse : la plage de fréquence que laisse passer le filtre va de 9,8238KHz à


25,7510KHz. Ce qui correspond à l’intervalle de phase 𝜑: → [−45°; 45°].
En réalisant une comparaison des valeurs observables sur le graphe et des calculs 10
théoriques réalisés on a les résultats qui corroborent.

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

B. Circuit 2

B.1 Etude théorique

B.1.1 Fonction de transfert

1
𝑍𝑐 ×𝑅 ×𝑅 𝑅
𝑗𝐶𝜔
Soit 𝑍𝑒𝑞2 = = 1 = 1+𝑗𝑐𝜔
𝑍𝑐 +𝑅 +𝑅
𝑗𝐶𝜔

𝑅
1+𝑗𝑐𝜔 𝑗𝑅𝐶𝜔
Diviseur de tension : 𝑉𝑠 = 𝑅 𝑉𝑒 = 1+2𝐽𝑅𝐶𝜔 𝑉𝑒
+𝑅
1+𝑗𝑐𝜔

𝑗𝑅𝐶𝜔 𝑅𝐶𝜔
𝐻 = 1+2𝐽𝑅𝐶𝜔 => |𝐻| =
√1+(2𝑅𝐶𝜔)2

B.1.2 Fréquence de coupure


𝜔
𝑗𝑅𝐶𝜔 𝐴𝑗
Soit à poser 𝐻 = 1+2𝐽𝑅𝐶𝜔 = 𝜔0
𝜔
1+𝐽
𝜔0

𝜔 1
Par identification on aura : 𝜔0 = 2𝑅𝐶𝜔 et 𝐴 = 2
𝜔 1
A la fréquence de coupure : = 1 => 𝜔𝑐 = 2𝑅𝐶
𝜔0

1 50000
AN : 𝜔𝑐 = 2×1000×10×10−9 = 50.000 donc 𝑓𝑐 = =7957.747 Hz
2𝜋

B.1.3 Etude sur la phase 11


𝜔
𝑗𝑅𝐶𝜔 𝐴𝑗
H étant de la forme 𝐻 = = 𝜔0
𝜔
1+2𝐽𝑅𝐶𝜔 1+𝐽
𝜔0

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

𝜔 𝜔
On peut écrire : arg(𝐻) = arg (𝐴𝑗 𝜔0) − arg (1 + 𝐽 𝜔0)
𝜔 𝜔
arg(𝐻) = 𝜑 = arg(+∞) − arg (𝜔0) = 90° − arg (𝜔0)

 𝜔 → 0 𝜑 → 90°
𝜔
 = 1 ∶ 𝜑 → −45°
𝜔0
 𝜔 → +∞ 𝜑 → 0°

B.1.4 Nature du filtre

1 𝑈 𝑈
En basse fréquence : 𝜔 → 0 𝑍𝑐 = 𝑗𝐶𝜔 → ∞ 𝐼 = 𝑍𝑐 = ∞ → 0 circuit ouvert

Ve On a Vs=0
R Vs

1 𝑈 𝑈
En haute fréquence: 𝜔 → ∞ 𝑍𝑐 = 𝑗𝐶𝜔 → 0 𝐼 = 𝑍𝑐 = →∞ court-circuit
0

On a Vs=Ve
Ve R Vs

Conclusion : le filtre laisse passer les hautes mais attenue les basses fréquences. Il
s’agit d’un filtre passe haut.

12

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

B.2 Etude pratique

Fig3 : Modélisation du circuit sur MULTISIM

Tracés des diagrammes de Bode et de phase

Fréquence de coupure

D’après le graphe on a notre fréquence de coupure 𝑓𝑐 =7,957747 KHz. Ce qui


correspond sur le digramme de phase à 𝜑 ≈ 45°. Le circuit élimine donc les plages de
fréquences qui vont de 0 à 7,957747 KHz.
Au vu des calculs théoriques réalisés plus haut et des valeurs constatées sur le
graphe. Les deux études (théorique et pratique) reviennent aux mêmes.
13

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa


TP1 : Electronique Analogique

IV. Conclusion
En definitif, l’étude menée nous a permis de mieux appréhender le fonctionnement des
composants et le rôle qu’ils peuvent jouer dans un circuit selon le montage qu’on en
fait. Entre autre nous avions pu nous familiariser d’avantage avec l’outil NI MULTISIM
de la plateforme National Instruments.

14

Rédigé par IBRAHIM MOUMOUNI Moussa