Vous êtes sur la page 1sur 3

ECOLE NATIONALE D’INGENIEURS Département Génie énergétique

DE MONASTIR .

T.P De Mesures et instrumentation

ENE1 Gr 02 TP 1

Manipulation N°1

Etalonnage d’un thermocouple .

Elaboré par :

Observations :

Etalonnage d’un thermocouple


I-But de la manipulation :

Un thermocouple est un circuit électrique fermé, constitué par deux conducteurs


de natures différentes et soudés à leurs extrémités, formant ainsi deux jonctions
solitaires.
Ce travail pratique a été consacré à l’étude du comparaison de différents types de
thermocouples de point de vue pouvoir thermoélectrique .

II-Partie théorique :

L’effet Seebeck est à la base des thermocouples.On impose la valeur de l’une


des jonctions ,par exemple 273.15 K en la plongeant dans un mélange eau-glace, et on
étalonne le thermocouple afin d’établir la dépendance de la force électromotrice avec la
différence T entre les deux jonctions.
Par définition , l’effet Seebeck est l’apparition d’une force électromotrice E aux bornes
d’un dipôle constitué de deux conducteurs formant deux jonctions à des températures
différentes T1 et T2 = T1 +T .

III-Critéres de choix d’un thermocouple :

Le choix d’un thermocouple dépend évidemment de sa plage de température


qui est limitée d’une part par la décroissance de pouvoir thermoélectrique aux basses
températures et le risque de fusion de l’un des conducteurs aux températures élévée .
Le choix d’un thermocouple dépend aussi de la précision de mesure souhaitée et sa
sensibilité .

Principaux types de thermocouple et leurs limites d’emploi.

Matériaux conducteurs Désignation E (mV) Plage de température (°C)


Platin-Rhodium (13%) Type R -0.226 à 17.445 -50 à 1500
Platin-Rhodium (10%) Type S -0.236 à 15.576 -50 à 1500
Chromel-Alumel Type K -5.354 à 50.633 -270 à 1250
Chromel-Constantan Type E -9.835 à 66.473 -270 à 870

Remarque : Chromel-Alumel sont respectivement des alliages Ni-Cr et Ni-Al.

IV-Partie expérimentale :

On trace les courbes E = f(T) pour les quatre types de thermocouples.

A partir des quatre courbes on peut déterminer la sensibilité de chaque thermocouple


qui n’est autre que la pente de la courbe .
ΔΕ Ε 2  Ε 1
En effet , S  = .
ΔΤ Τ2  Τ1

7949 4471
On a alors :Type R S  11.6 μV/°C
800 500
10700  1400
Type S S= = 10.33 μV/°C
1100  200

45000   9000
Type K S= 600   200
= 67.5 μV/°C

41000  4500
Type E S= = 41.01 μV/°C
1000  110

Commentaire :

Les thermocouples type K et type E ont des sensibilités très proches alors que les
thermocouples type R et type S sont de même ordre de sensibilité.
La sensibilité varie d’un type à l’autre.
On constate que la dépendance de E en fonction de T n’est pas linéaire ceci est dû à la
forme polynomiale de E en fonction de T .