Vous êtes sur la page 1sur 34

Le Programme

Directeur de Production

H.BEARD
Qu’est-ce que le PDP ?

• Le PDP est la traduction de Master Production


Schedule (MPS).

• C’est lui qui établit la passerelle entre le P.I.C. et le


calcul des besoins.
• Le Programme Directeur de Production est un élément
essentiel d’un système MRP.

• Sa fonction est de rassembler


l’ensemble des demandes sur la
production et
d’établir un échéancier de la production à
effectuer.
H.BEARD
Qu’est-ce que le PDP ?

• Important

– le PDP n’est pas une simple décomposition par


période des prévisions commerciales :
• C'est la traduction de celles-ci en un programme
de production compatible avec les capacités de
l’usine et satisfaisant au mieux les prévisions
commerciales.

H.BEARD
Que traite le PDP, quel est son horizon ?

• Alors que le Plan Industriel et Commercial concerne


des familles de produits, le Programme Directeur de
Production traite les produits finis ou
éventuellement les sous-ensembles fonctionnels
majeurs.

• Si le PIC est généralement établi par période


mensuelle, le PDP a un échéancier dont la période est
la semaine, avec un horizon qui doit être au moins
égal au délai de fabrication le plus long

H.BEARD
Les éléments constitutifs du PDP

• Quel est la demande traité par le PDP ?

• Le P.D.P. planifie les articles à demande


indépendante : produits finis, pièces détachées.

• Dans la plupart des cas, il se limite aux produits


vendus : par exemple, les différents types de produits
et de pièces détachées associées.

• Dans d’autres cas, ceux sont les sous-ensembles qui


seront planifiés : moteurs, boîtes de vitesses, et non
les multiples combinaisons qui peuvent en résulter.

H.BEARD
Les éléments constitutifs du PDP

• Le niveau des articles planifiés par le PDP dépendent


donc directement du type de nomenclature des
produits, cependant aujourd'hui, l'informatique
permet de gérer l'ensemble des nomenclatures
beaucoup plus facilement.

• l’aspect le plus délicat de l’élaboration du P.D.P. est


certainement l’estimation de la demande : c’est un
paramètre « externe » à l’entreprise qui présente une
part plus ou moins grande d’incertitude.

• Les autres aspects tels que les moyens de production,


les moyens financiers sont mieux connus.
H.BEARD
Etablissement du PDP

• Quel est le but du PDP ?

• Le but du PDP est donc de calculer un échéancier des


produits finis à produire en fonction :

– des prévisions des ventes


– des commandes clients
– du stock prévisionnel de produits finis

H.BEARD
La démarche

• Pour chaque produit :

– Répartir les besoins par période


• Ceux-ci proviennent de prévisions et/ou de
commandes (normalement du PIC)
– Prendre connaissance du niveau présent des stocks.
– Déterminer les niveaux de stock souhaités en fin
de période (sécurité, maxi...).
– Calculer la production pour chaque période.

H.BEARD
La démarche

• Ensuite, à partir de l’ensemble des PDP :

– Vérifier que la charge totale est compatible avec


les capacités de production (et les contraintes
d’approvisionnement le cas échéant).

– Réaliser l’adéquation
charge / capacité

H.BEARD
Les outils PDP

• Quels sont les outils du PDP ?

– Délai total cumulé


– La macro gamme
– Les bornes de planifications
• (les limites entre les ordres planifiés et gérés
par le système et les ordres fermes ou lancés
gérés par le gestionnaire PDP en général de 1,2 à
1,5 du délai total cumulé)
– Les zones de gestion (OF fermes, flexibles,
libres)

H.BEARD
Les indicateurs PDP

• Quel indicateurs peuvent être utilisés ?

– Taux de service client (retard de livraison)


– Taux de service sur les ordres de fabrication
• Attention à ne pas vouloir favoriser le TRS au
détriment du service client.
– Concordance PIC/ PDP

H.BEARD
Exemple

• Soit un produit dont les lancements en fabrication


s’effectuent par lots de 100 unités.
• Le stock de sécurité est de 12 produits :

H.BEARD
Exemple (pour un calcul effectué fin de semaine 40)

Périodes (semaines)
Produit P
Stock
Lot : 100 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50
initial
Sécu : 12
Solde
prévisions de 20 40 45 45 45 50 50 40 40
vente
Commandes
40 20 5
clients
Stock actuel /
120
prévisionnel

PDP

Lancements /
OF

H.BEARD
Exemple

• Dans ce tableau, les commandes clients représentent


les commandes fermes.

• Pour la semaine 41, par exemple, elles sont égales à ce


qui avait été prévu, toutes les prévisions commerciales
ont été transformées en commandes fermes.

• C’est le meilleur des cas, mais elles peuvent être


différentes en cas d’erreur de prévision ou d’évolution
du marché. Le calcul MRP devra alors être capable de
réagir à cette différence.

H.BEARD
Exemple

• La première ligne représente donc le solde des


prévisions des ventes données par le service
commercial, c’est-à-dire amputées des commandes
fermes.
• Le stock prévisionnel est calculé de la façon suivant
pour la semaine 41 :
- stock fin de semaine 40 : 120
- prévision des ventes semaine 41 : 0
- commandes clients semaine 41 : 40
- stock prévisionnel fin de semaine 41 : 120 – (40+0) = 80
• Celui-ci étant supérieur au stock de sécurité, il n’est
pas nécessaire de le compléter (donc de fabriquer)
des produits supplémentaires.
H.BEARD
Exemple (pour un calcul effectué fin de semaine 40)

Périodes (semaines)
Produit P
Stock
Lot : 100 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50
initial
Sécu : 12
Solde
prévisions de 0 20 40 45 45 45 50 50 40 40
vente
Commandes
40 20 5
clients
Stock
120 80
prévisionnel

PDP 0

Lancements /
OF

H.BEARD
Exemple

• Le calcul est identique pour les semaines suivantes, et


fonctionne donc comme un calcul des besoins (mais en
produits finis).

• Lorsque cela est nécessaire, un ordre est positionné


sur la ligne « PDP ». Celui-ci correspond à une mise à
disposition en début de période (date fin).

• Cette ligne peut être calculée automatiquement


(ordres proposés), mais doit être maîtrisée par le
gestionnaire (ordres validés ou fermes).

H.BEARD
Exemple

• De plus, afin que les ordres fermes puissent être


réellement réalisés par l’entreprise, le responsable du
PDP doit veiller à ce que celui-ci soit réaliste, c’est-à-
dire en accord avec les capacités de l’usine.

H.BEARD
Exemple (pour un calcul effectué fin de semaine 40)

Périodes (semaines)
Produit P
Stock
Lot : 100 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50
initial
Sécu : 12
Solde
prévisions de 0 20 40 45 45 45 50 50 40 40
vente
Commandes
40 20 5
clients
Stock
120 80 40 95 50 105 60 110 60 20 80
prévisionnel

PDP 0 0 100 0 100 0 100 0 0 100

Lancements / 100 100 100 100


OF
H.BEARD
Exemple

• Le PDP est réactualisé à chaque période. C’est un


« calcul glissant » qui est effectué en introduisant
toutes les nouvelles informations disponibles.

• Reprenons l’exemple précédent et considérons le


calcul pour la semaine 42 avec une commande plus
faible que prévue : 20 au lieu de 40.
• un client a retardé une de ces commandes prévues en
S42.
• Les 20 produits prévus dans l'échéancier précédent
ne se sont pas transformés en commande ferme
• par contre les commandes pour la semaine 43 ont
augmenté : +15

H.BEARD
Exemple (pour un calcul effectué fin de semaine 41)

Périodes (semaines)
Produit P
Lot : 100 Stock
42 43 44 45 46 47 48 49 50 51
Sécu : 12 initial

Solde
prévisions de 0 40 40 45 45 50 50 40 40 40
vente
Commandes
20 20 5
clients
Stock
80 60 100 55 110 65 15 65 25 85 45
prévisionnel

PDP 0 100 0 100 0 0 100 0 100 0

Lancements /
100 100 100 100
OF
H.BEARD
Exemple

• La dernière ligne du Programme Directeur de


Production est donc une ligne d’ordres fermes :

– ils ne peuvent pas être déplacés automatiquement


par le progiciel MRP mais uniquement sur l’initiative
du gestionnaire. Par contre, le système peut
signaler les changements possibles.

• S’il est souvent possible de modifier un ordre pour


une période lointaine supérieure au délai de
production, il n’en est pas de même pour un ordre plus
proche, voire qui est déjà à l’assemblage.

H.BEARD
Exemple

• Le responsable de PDP prend donc la décision de


reporter ou de ne pas reporter l’ordre en fonction
des capacités de l’usine et de l’ensemble des
informations dont il dispose.

• Il doit également vérifier que la somme des PDP des


produits d’une même famille reste bien dans le cadre
imposé par le Plan Industriel et Commercial.

H.BEARD
Exemple (pour un calcul effectué fin de semaine 41)

Périodes (semaines)
Produit P
Lot : 100 Stock
42 43 44 45 46 47 48 49 50 51
Sécu : 12 initial

Solde
prévisions de 0 40 40 45 45 50 50 40 40 40
vente
Commandes
20 20 5
clients
Stock
80 60 100 55 15 65 25 85 45
prévisionnel 110 65

PDP 0 100 0 100 0 0 100 0 100 0

Lancements 100 100 100 100


H.BEARD
Exemple

Pour distinguer ces cas, on définit trois zones :

• 1. une zone ferme qui ne doit pas être modifiée


• 2. une zone prévisionnelle qui est négociable
• 3. une zone libre qui peut encore être librement
modifiée.

Ferme Prévisionnelle Modifiable

Temps

H.BEARD
Exemple

• Ces différentes zones sont déterminées en fonction


des délais de fabrication et approvisionnement.

• Les règles de gestion appliquées à chacune de ces


zones seront bien entendu différentes.
• Par exemple, seul le service Ordonnancement a le
droit de modifier une quantité en hausse ou en baisse.

• La zone ferme étant très restrictive, on cherchera


bien sûr à réduire les délais afin de réduire la taille
de cette zone. (plus de réactivité et de flexibilité..)

H.BEARD
Glossaire des principaux termes utilisés dans le PDP

• Article directeur – Master schedule item


Un article directeur peut-être un produit fini, un composant, un article fictif ou
une nomenclature de planification.

• Borne de la demande – Demand Time Fence


Borne avant laquelle les prévisions ne sont plus prises en compte dans le calcul de
la demande totale et du stock prévisionnel. Au-delà de cette borne, la demande
totale sera obtenue en additionnant les commandes et les prévisions.

• Borne de planification – Planning time fence (PTF)


Borne temporelle fixée dans l’horizon du PDP qui marque la frontière en deçà de
laquelle tout changement du programme peut affecter défavorablement la
planification des composants et des capacités, les livraisons et les coûts. Au-delà
de cette borne, les commandes clients peuvent être enregistrées et le plan de
production peut être modifié. A l’intérieur de cette borne toutes les modifications
doivent être décidées par le planificateur PDP.

H.BEARD
Glossaire des principaux termes utilisés dans le PDP
• Consommation des prévisions – Forecast consumption
Action de réduction des prévisions par l’enregistrement des commandes. La
différence entre la quantité de la prévision initiale et la quantité commandée
devient la nouvelle prévision.

• Couverture – Hedge
Quantité planifiée dans le PDP pour se protéger de l’incertitude de la demande.
L’objectif est identique à celui d’un stock de sécurité, sauf que la couverture
comporte une dimension temporelle et quantitative. Dans les faits, le responsable
du PDP planifie, au-delà de la borne de planification des quantités supérieures à la
demande, et si cette quantité n’est pas nécessaire, les excédents sont replanifiés.

• Disponible A Vendre (DAV) – Available To Promise (ATP)


Part non engagée du stock et de la production planifiée qui est géré par le
Programme Directeur de Production afin de pouvoir s’engager sur des quantités et
des dates de livraison.

H.BEARD
Glossaire des principaux termes utilisés dans le PDP

• En-cours – Work in process (WIP)


Produits ou ensemble de produits à différents stades d’élaboration dans l’atelier.

• Gestion de la demande – Demand management


Fonction qui a pour but d’identifier toutes les demandes d’un produit ou d’un
service pour satisfaire le marché. La gestion efficace de la demande facilite la
planification et l’utilisation des ressources pour améliorer les résultats.

• Gestionnaire de la demande – Demand manager


Personne qui assiste les ventes et le marketing dans l’établissement et la mise à
jour des prévisions. Elle réconcilie les variations de volume et l’assortiment dans
les prévisions.

• Horizon de planification – Planning horizon


Période sur laquelle on élabore un plan. Pour le PDP, l’horizon doit au minium
égaler le délai cumulé de production et d’approvisionnement.

H.BEARD
Glossaire des principaux termes utilisés dans le PDP

• Horizon de prévision – Forecast horizon


Période de temps sur la quelle on établit et gère les prévisions.

• Macro gamme – Product load profile


Etat de la capacité et des ressources critiques nécessaires à la fabrication d’une
unité d’un produit donné ou d’une famille de produits. La planification globale des
capacités utilise les macro gammes pour calculer les besoins en capacité du
Programme Directeur de Production.

• Message d’action – Action message


Message émis par le système pour des articles gérés par le PDP et le MRP pour
signaler la nécessité d’une action et sa nature afin de résoudre un problème
existant ou potentiel. Ces messages d’action sont généralement « lancer l’ordre »,
« avancer l’ordre », « reculer l’ordre ». Il est à noter que le non traitement ou le
traitement partiel des messages concernant des articles directeurs fausse le calcul
des charges et de ce fait est la cause racine d’une perte de fiabilité et de crédibilité
du plan de production qui est souvent compensée par des systèmes parallèles et
autres listes d’urgences.
H.BEARD
Glossaire des principaux termes utilisés dans le PDP

• Nomenclature de planification – Planning bill of material


Regroupement artificiel d’articles dans une nomenclature afin de faciliter la mise
en œuvre du PDP ou d’un calcul des besoins.

• Programme Directeur de Production (PDP) – Master Production Schedule (MPS)


Le PDP représente ce que l’entreprise a prévu de produire en quantité et en date.
Le PDP doit prendre en compte les prévisions, le plan industriel et commercial
ainsi que le carnet de commandes, les disponibilités des matières et des
ressources, la politique et les objectifs du management.

H.BEARD
Glossaire des principaux termes utilisés dans le PDP

Responsable du PDP – Master scheduler


Responsable de la gestion et de la mise à jour du PDP pour un nombre d’articles
donnés. Cette personne devrait avoir une connaissance approfondie de l’usine, des
produits, des procédés et du marché car ses actions ont un impact important sur le
niveau de service client, la planification des besoins en composants, matières et
capacités ainsi que sur la stabilité des plans de production et
d’approvisionnements.

• Vérification des charges globales – Rough-cut capacity planning (RCCP)


Processus qui consiste à transformer le Programme Directeur de Production en
besoins en capacités pour les ressources critiques : main-d’œuvre, machines,
magasins, fournisseurs. Le planificateur du PDP utilise les besoins en capacités
pour les comparer aux capacités disponibles et établir un programme directeur de
production réaliste. Pour calculer ces besoins en capacités on utilise généralement
des macro-gammes qui sont associées aux articles directeurs

H.BEARD
Etude de cas….

H.BEARD
Le Programme
Directeur de Production

H.BEARD