Vous êtes sur la page 1sur 80
Bonnes pratiques de l’efficacité énergétique dans l’industrie Jeudi 9 août 2018 En partenariat avec Coordination technique

Bonnes pratiques de l’efficacité énergétique dans l’industrie

Jeudi 9 août 2018 En partenariat avec

Bonnes pratiques de l’efficacité énergétique dans l’industrie Jeudi 9 août 2018 En partenariat avec Coordination technique

Coordination technique

Bonnes pratiques de l’efficacité énergétique dans l’industrie Jeudi 9 août 2018 En partenariat avec Coordination technique
Bonnes pratiques de l’efficacité énergétique dans l’industrie Jeudi 9 août 2018 En partenariat avec Coordination technique

Informations logistiques

Informations logistiques Pour écouter • Par votre ordinateur: choisissez « Audio ordinateur » dans le panneau

Pour écouter

• Par votre ordinateur: choisissez « Audio ordinateur » dans le panneau de configuration

• Par téléphone: choisissez « Appel téléphonique », puis suivez les instructions

Pour poser des questions

• Écrivez vos questions dans la zone de questions du panneau de configuration, à n’importe quel moment

• Les questions seront discutées à la fin des présentations

Informations logistiques

Informations logistiques Pour améliorer la qualité de votre connexion • Fermez toutes les applications non utiliséeshttp://www.ifdd.francophonie.org/ressources/ressources- pub.php?id=21 • Accès dis p onible aussi sur Youtube ( chaîne IFDD OIF ) : https://www.youtube.com/channel/UCHSa2CMiR5Vv_D0ldxFpokQ • Ces documents seront accessibles par tous et en tout temps 3 " id="pdf-obj-2-4" src="pdf-obj-2-4.jpg">

Pour améliorer la qualité de votre connexion

• Fermez toutes les applications non utilisées

Pour revoir le séminaire et le partager

• L’enregistrement audiovisuel et les diapositives seront disponibles dans environ une semaine sur:

• Accès disponible aussi sur Youtube (chaîne IFDD OIF):

• Ces documents seront accessibles par tous et en tout temps

Avertissement

Avertissement L’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD) ne recommande ni n'appuie aucun produit

L’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD) ne recommande ni n'appuie aucun produit ou service particulier.

Les renseignements fournis dans ce séminaire ne représentent pas une position ou une opinion de l’IFDD.

Ordre du jour

 Mot de bienvenue
Mot de
bienvenue
 Présentations par les experts- conférenciers
Présentations
par les experts-
conférenciers
 Questions et discussion
Questions et
discussion
Ordre du jour  Mot de bienvenue  Présentations par les experts- conférenciers  Questions et
 Mot de la fin et sondage
Mot de la fin et
sondage
Mot de bienvenue M. Romaric Segla Attaché de programme, IFDD L’Institut de la Francophonie pour le

Mot de bienvenue M. Romaric Segla Attaché de programme, IFDD

Mot de bienvenue M. Romaric Segla Attaché de programme, IFDD L’Institut de la Francophonie pour le

L’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD) est un organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

L’IFDD est basé à Québec, au Canada, et fête ses 30 ans en cette année 2018 !

Mission de l’IFDD

Formation et renforcement des capacités
Formation et
renforcement
des capacités
Accompa- gnement des acteurs
Accompa-
gnement des
acteurs
Promotion de l’approche développement durable
Promotion de
l’approche
développement
durable
Mission de l’IFDD Formation et renforcement des capacités Accompa- gnement des acteurs Promotion de l’approche développement
Établissement et consolidation de partenariats
Établissement
et consolidation
de
partenariats

Séminaires en ligne sur l’énergie durable

Séminaires en ligne sur l’énergie durable Renforcer la gestion et la diffusion de connaissances sur l’accès

Renforcer la gestion et la diffusion de connaissances sur l’accès aux services énergétiques modernes, la promotion de l’efficacité énergétique, le déploiement des énergies renouvelables

Compléter les autres outils d’information et de communication

Valoriser les connaissances, expertises, partenariats

Stimuler de nouvelles idées

Séminaires en ligne sur l’énergie durable Renforcer la gestion et la diffusion de connaissances sur l’accès
Séminaires en ligne sur l’énergie durable Renforcer la gestion et la diffusion de connaissances sur l’accès
Séminaires en ligne sur l’énergie durable Renforcer la gestion et la diffusion de connaissances sur l’accès

Partagez vos idées !

Partagez vos idées ! Vous voulez suggérer des thématiques qui vous intéressent ? Vous souhaitez êtreifdd.francophonie.org Voir Publications / Séminaires en ligne http://www.ifdd.francophonie.org/ressources/ressources -pub.php?id=21 BON SÉMINAIRE ! 9 " id="pdf-obj-8-4" src="pdf-obj-8-4.jpg">

Vous voulez suggérer des thématiques qui vous intéressent ?

Vous souhaitez être partenaire d’un des séminaires ?

Contactez-nous en vous rendant sur les liens suivants :

Partagez vos idées ! Vous voulez suggérer des thématiques qui vous intéressent ? Vous souhaitez êtreifdd.francophonie.org Voir Publications / Séminaires en ligne http://www.ifdd.francophonie.org/ressources/ressources -pub.php?id=21 BON SÉMINAIRE ! 9 " id="pdf-obj-8-14" src="pdf-obj-8-14.jpg">

BON SÉMINAIRE !

Efficacité énergétique dans l’industrie:

activités en cours

Efficacité énergétique dans l’industrie: activités en cours Fiches techniques PRISME Fiche prévue en 2018: Diagnostic énergétique

Fiches techniques PRISME

Efficacité énergétique dans l’industrie: activités en cours Fiches techniques PRISME Fiche prévue en 2018: Diagnostic énergétique

Fiche prévue en 2018:

Diagnostic énergétique de l’industrie agroalimentaire

Efficacité énergétique dans l’industrie: activités en cours Fiches techniques PRISME Fiche prévue en 2018: Diagnostic énergétique

Programme Efficacité Énergétique Afrique (PEEA)

Efficacité énergétique dans l’industrie: activités en cours Fiches techniques PRISME Fiche prévue en 2018: Diagnostic énergétique

(pour obtenir les documents: cliquez sur les images dans la version PDF)

Les experts-conférenciers

Les experts-conférenciers M. El Adji Mansour SOW Consultant en efficacité énergétique, Sénégal M. Alexis KÉMAJOU Coordinateur,

M. El Adji Mansour SOW Consultant en efficacité énergétique, Sénégal

Les experts-conférenciers M. El Adji Mansour SOW Consultant en efficacité énergétique, Sénégal M. Alexis KÉMAJOU Coordinateur,

M. Alexis KÉMAJOU Coordinateur, AMDEA, et directeur, CETEF, Cameroun

Les experts-conférenciers M. El Adji Mansour SOW Consultant en efficacité énergétique, Sénégal M. Alexis KÉMAJOU Coordinateur,
Les experts-conférenciers M. El Adji Mansour SOW Consultant en efficacité énergétique, Sénégal M. Alexis KÉMAJOU Coordinateur,
Les experts-conférenciers M. El Adji Mansour SOW Consultant en efficacité énergétique, Sénégal M. Alexis KÉMAJOU Coordinateur,

Mme Mame Coumba NDIAYE

Directrice des études et de la planification, Agence pour l'économie et la maîtrise de l'énergie, Sénégal

11

Association pour la Maitrise et le Développement de l’Énergie en Afrique (AMDEA) est une association interprofessionnelle
Association pour la Maitrise et le Développement de l’Énergie en Afrique (AMDEA) est une association interprofessionnelle

Association pour la Maitrise et le Développement de l’Énergie en Afrique (AMDEA) est une association interprofessionnelle à but non lucratif, initiée par des experts africains en énergie, basée au Cameroun. Spécialisée en efficacité énergétique et énergies renouvelables :

  • Implantation de Systèmes de Management de l’Énergie dans le bâtiment et industrie.

Le Cabinet CETEF international Sarl est un bureau d’études d’ingénieur conseils basé à Douala au Cameroun, venant en appui dans l’exécution des projets de AMDEA et PEEA.

Association pour la Maitrise et le Développement de l’Énergie en Afrique (AMDEA) est une association interprofessionnelle

Le Programme Efficacité Energétique Afrique (PEEA) est une initiative d’un groupe d’experts africains sous l’égide de l’AMDEA qui bénéficie du partenariat et de l’appui de l’IFDD depuis 10 ans .

Le PEEA a pour principal objectif le renforcement des capacités en EE et maitrise de l’énergie par l’organisation de séminaires-ateliers de formation courtes et ciblées, tout au long de l’année et dans plusieurs localités et pays Africains.

Bilan sur dix ans et actions mises en œuvre :

-18 séminaires ateliers formations ont été organisés

  • - 450 personnes environ formées

  • - 52 personnes ont reçu de l’IFDD le certificat d’expert en EE

  • - Promotion de la maîtrise de l’énergie au sein des organisations régionales de développement par

l’exemplarité : Banque ouest africaine de Développement (BOAD), Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) au TOGO et Banque de développement des états de l’Afrique Centrale (BDEAC) au Congo

En résumé : contribuer à la durabilité de l’énergie en optimisant la consommation d’énergie !

 Formation d’experts et de décideurs  Éducation de la population  Initiation de projets www.amdea-afrique.org
Formation d’experts et de décideurs
Éducation de la population
Initiation de projets
www.amdea-afrique.org
Association pour la Maitrise et le Développement de l’Énergie en Afrique (AMDEA) est une association interprofessionnelle
Introduction aux systèmes et procédures de gestion de l’énergie dans l’entreprise M. El Adji Mansour SOW
Introduction aux systèmes et procédures de gestion de l’énergie dans l’entreprise M. El Adji Mansour SOW

Introduction aux systèmes et procédures de gestion de l’énergie dans l’entreprise

M. El Adji Mansour SOW

Séminaire en ligne

« Bonnes pratiques d’efficacité énergétique dans l’industrie »

Jeudi 9 août 2018

Préambule: focus sur ISO50001

Préambule: focus sur ISO50001 • Ce séminaire se concentre sur le système de management de l’énergie
• Ce séminaire se concentre sur le système de management de l’énergie selon la norme internationale
Ce séminaire se concentre sur le système de management de l’énergie selon la
norme internationale ISO 50001, qui établit les systèmes de performances
nécessaires à l’amélioration de la performance énergétique, y compris
l’efficacité, l’usage et la consommation énergétique.
• La norme spécifie les exigences qui s’appliquent à un système de management
de l’énergie (SMÉ ) permettant à un organisme d’élaborer et d’appliquer une
politique énergétique, et d’établir des objectifs, des cibles et des plans d’actions
qui tiennent compte des exigences légales et des informations aux usages
énergétiques significatifs.
14
Préambule: focus sur ISO50001 • Ce séminaire se concentre sur le système de management de l’énergie

Mansour

SOW

Sommaire

  • 1. Termes et définitions

  • 2. Présentation de la norme ISO 50 001

  • 3. Principes d’application

  • 4. Avantages

  • 5. Mesure et vérification de la performance énergétique (IPMVP)

15
15
Sommaire 1. Termes et définitions 2. Présentation de la norme ISO 50 001 3. Principes d’application

Mansour

SOW

  • 5 IPMVP

    • 4 Avantages

Variété de pratiques

Pratiques de la gestion énergétique

5 IPMVP 4 Avantages Variété de pratiques Pratiques de la gestion énergétique En générale, les entreprises

En générale, les entreprises et organismes sont conscients de l’impact de l’énergie sur leur rentabilité. Certains subissent ce fait comme une fatalité, d’autres cherchent des solutions diverses et variées. Ces solutions peuvent parfois être inspirées d’un système de management de l’énergie et parfois en totale ignorance de tels systèmes.

  • - Simple suivi des factures avec parfois une analyse et une optimisation

  • - Le diagnostic énergétique suivi de plans d’action souvent non appliqués

  • - Campagne de sensibilisation peu efficaces à moyen terme

  • - Comptabilité énergétique avec beaucoup de données non transformées en informations pertinentes

5 IPMVP 4 Avantages Variété de pratiques Pratiques de la gestion énergétique En générale, les entreprises

Mansour

SOW

Termes et définitions (1/2)

Source : ISO 50001

Périmètre

Consommation de référence

4 5 Avantages IPMVP
4
5
Avantages
IPMVP

Limites géographiques ou organisationnelles, telles que l'organisme les a définies. Exemple : un procédé, un groupe de procédés, un site, tout un organisme, plusieurs sites contrôlés par un même organisme.

Amélioration continue

Processus récurrent dont résulte une amélioration de la performance énergétique et du système de management de l'énergie.

Energie Electricité, combustibles, vapeur, chaleur, air comprimé et autres vecteurs.
Energie
Electricité, combustibles, vapeur, chaleur, air
comprimé et autres vecteurs.

Référence(s) quantifiée(s) servant de base pour la comparaison de performances énergétiques. Note 1 : une consommation de référence reflète une période donnée. Note 2 : une consommation de référence peut être normalisée à l'aide de facteurs affectant l'usage et/ou la consommation énergétique, tels que le niveau de production, les degrés-jour (température extérieure), etc.

Système de Management de l’énergie (SMÉ)

Ensemble d'éléments corrélés ou interactifs permettant d'élaborer une politique et des objectifs énergétiques ainsi que des processus et procédures pour atteindre ces objectifs.

Objectif énergétique

Résultat ou réalisation spécifique fixé(e) pour satisfaire la politique énergétique de

l'organisme en matière d'amélioration de la performance énergétique.

Termes et définitions (1/2) Source : ISO 50001 Périmètre Consommation de référence 4 5 Avantages IPMVP

Mansour

SOW

  • 5 IPMVP

    • 4 Avantages

Termes et définitions (2/2)

Source : ISO 50001

5 IPMVP 4 Avantages Termes et définitions (2/2) Source : ISO 50001 Performance énergétique Résultats mesurables

Performance énergétique

Résultats mesurables liés à l'efficacité énergétique, à l’usage énergétique et à la consommation énergétique. Note 1 : dans le contexte des systèmes de management de l'énergie, les résultats peuvent être évalués au regard de la politique, des objectifs et des cibles énergétiques de l'organisme ainsi que d'autres exigences de performance énergétique.

Indicateur de performance énergétique (IPÉ)

Valeur quantitative ou mesure de la performance énergétique, définie par l'organisme. Note : les IPÉ pourraient être exprimés sous la forme d'une mesure simple, d'un ratio ou d'un modèle plus complexe.

Politique énergétique

Expression formelle par la direction d'un organisme des intentions et orientations générales de celui-ci concernant sa performance énergétique. Note : la politique énergétique constitue un cadre d'action et de définition des objectifs et cibles énergétiques.

Revue énergétique

Détermination de la performance énergétique de l'organisme à partir de

données et d'autres informations conduisant à l'identification d'opportunités d'amélioration.

Audit interne

Processus méthodique, indépendant et documenté pour obtenir des preuves et les évaluer de façon objective afin de déterminer dans quelle mesure les exigences sont satisfaites.

Non-conformité

Non-satisfaction d’une exigence.

5 IPMVP 4 Avantages Termes et définitions (2/2) Source : ISO 50001 Performance énergétique Résultats mesurables

Mansour

SOW

  • 5 IPMVP

    • 4 Avantages

d’application

  • 3 Principes

Domaine d’application et exigences ISO 50 001 (2011) • Norme internationale qui spécifie les exigences pour
Domaine d’application et exigences
ISO 50 001
(2011)
• Norme internationale qui spécifie les exigences pour concevoir, mettre en œuvre, entretenir et
améliorer un système de management de l'énergie d’un organisme.
Elle permet de parvenir, par une démarche méthodique, à l'amélioration continue de sa
performance énergétique, laquelle inclut l'efficacité, l'usage et la consommation énergétiques.
• La norme spécifie les exigences applicables aux usages et à la consommation énergétiques, y compris
• La norme spécifie les exigences applicables aux usages et à la consommation énergétiques, y compris :
• Le mesurage ;
• La documentation et les rapports ;
• La conception et les achats d'équipements et de systèmes ;
• Les processus à mettre en œuvre ;
• Le personnel qui contribuent à la performance énergétique.

EXIGENCES

2 Présentation ISO 50001
2
Présentation
ISO 50001
DOMAINE • Elle est applicable à tout organisme (tertiaire, industrie) qui souhaite s'assurer qu'il se conforme
DOMAINE
• Elle est applicable à tout organisme (tertiaire, industrie) qui souhaite s'assurer qu'il se conforme à la
politique énergétique qu'il s'est fixée et en apporter la preuve.
D’APPLI-
CATION
L'auto-évaluation et l'auto-déclaration de conformité ou la certification du système de
management de l'énergie par un organisme externe peuvent en attester.
19
Mansour
SOW
1
Termes et
définitions
  • 5 IPMVP

    • 4 Avantages

d’application

  • 3 Principes

Objectifs et complémentarité

5 IPMVP 4 Avantages d’application 3 Principes Objectifs et complémentarité La mise en œuvre méthodique du
La mise en œuvre méthodique du management de l’énergie a pour intention de conduire à une
La mise en œuvre méthodique du management de
l’énergie a pour intention de conduire à une
maîtrise de la consommation d’énergie.
Diminution des coûts liés à l’énergie : meilleure
compétitivité, meilleure rentabilité et baisse de la
vulnérabilité.
Réduction des émissions de gaz à effet de serre et
autres impacts environnementaux associés.
Contribution à un usage plus efficace des sources
d’énergie disponibles : maîtrise de la pointe
électrique.
5 IPMVP 4 Avantages d’application 3 Principes Objectifs et complémentarité La mise en œuvre méthodique du

Des exemples chiffrés seront présentés ultérieurement

Compatibilité et complémentarité avec d’autres systèmes de management La norme ISO 50001 se fonde sur les
Compatibilité et complémentarité avec d’autres
systèmes de management
La norme ISO 50001 se fonde sur les éléments
communs à toutes les normes ISO sur les systèmes
de management , ce qui garantit un niveau de
compatibilité, notamment l’ISO 9001 (2008) et l’ISO
14001 (2004), l’ISO 22000 (2005).
Un organisme peut choisir d'intégrer la norme
management de l’énergie à d'autres systèmes de
management, y compris ceux relatifs à la qualité, à
l'environnement, et à la santé et la sécurité au
travail.
5 IPMVP 4 Avantages d’application 3 Principes Objectifs et complémentarité La mise en œuvre méthodique du
2 Présentation ISO 50001
2
Présentation
ISO 50001
20 1 Termes et définitions
20
1
Termes et
définitions

Mansour

SOW

4 5 Avantages IPMVP
4
5
Avantages
IPMVP

Approche PDCA (Plan-Do-Check-Act)

La norme ISO 50001 se fonde sur la méthodologie d’amélioration continue PDCA (Plan-Do-Check-Act Planifier-Faire-Vérifier-Agir).

4 5 Avantages IPMVP Approche PDCA (Plan-Do-Check-Act) La norme ISO 50001 se fonde sur la méthodologie

Le cycle représente un système de gestion de l’énergie intégrée dans les pratiques quotidiennes de l’entreprise.

• Revue énergétique. • Définition des consommations de références, IPÉ, objectifs, cibles et plans d’actions. •
• Revue énergétique.
• Définition des consommations
de références, IPÉ, objectifs,
cibles et plans d’actions.
• Application des plans d’actions
de management de l’énergie.
Planifier
Faire
Agir Vérifier • Action d’amélioration continue de la performance énergétique et le SMÉ. • Surveillance et
Agir
Vérifier
• Action d’amélioration continue
de la performance énergétique
et le SMÉ.
• Surveillance et mesure des
processus et caractéristiques
des opérations déterminant la
performance énergétique

Mansour

SOW

3 4 5 Principes Avantages IPMVP d’application
3
4
5
Principes
Avantages
IPMVP
d’application
22 1 2 Termes et Présentation définitions ISO 50001
22
1
2
Termes et
Présentation
définitions
ISO 50001

Mansour

SOW

Modèle de système de management de l’énergie

Amélioration continue Politique énergétique Planification énergétique Revue de management Mise en œuvre et fonctionnement Vérification Surveillance,
Amélioration continue
Politique
énergétique
Planification
énergétique
Revue de
management
Mise en œuvre et
fonctionnement
Vérification
Surveillance,
mesure et analyse
Audit interne
du SMÉ
Non-conformités,
actions correctives et
actions préventives
  • 5 IPMVP

    • 4 Avantages

5 IPMVP 4 Avantages Modèle de système de management de l’énergie: politique énergétique Amélioration continue POLITIQUE

Modèle de système de management de l’énergie: politique énergétique

Amélioration continue POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE Planification énergétique Revue de management Mise en œuvre et fonctionnement
Amélioration continue
POLITIQUE
ÉNERGÉTIQUE
Planification
énergétique
Revue de
management
Mise en œuvre et
fonctionnement

• Engagement d’amélioration continue de la PE. • Engagement garantissant la disponibilité de l’information et des ressources. • Fixe le cadre des objectifs et cibles énergétiques. • Encourage l’achat de produits et services économes en énergie. • Documente et communique à tous les niveaux.

Vérification Surveillance, mesure et analyse Audit interne du SMÉ Non-conformités, actions correctives et actions préventives
Vérification
Surveillance,
mesure et analyse
Audit interne
du SMÉ
Non-conformités,
actions correctives et
actions préventives
5 IPMVP 4 Avantages Modèle de système de management de l’énergie: politique énergétique Amélioration continue POLITIQUE

Mansour

SOW

  • 5 IPMVP

    • 4 Avantages

5 IPMVP 4 Avantages Modèle de système de management de l’énergie: planification énergétique Entrées planifiées :

Modèle de système de management de l’énergie: planification énergétique

Entrées planifiées :

Amélioration continue Politique énergétique PLANIFICATION ÉNERGÉTIQUE Revue de management Mise en œuvre et fonctionnement
Amélioration continue
Politique
énergétique
PLANIFICATION
ÉNERGÉTIQUE
Revue de
management
Mise en œuvre et
fonctionnement
  • Mise en œuvre des exigences légales et autres exigences concernant les facteurs, les usages, la consommation et l’efficacité énergétiques.

Revue énergétique :

  • Analyse et évaluation de l’usage et la consommation énergétiques.

  • Identification des domaines d’usage et consommation énergétiques significatifs.

  • Identification des opportunités d’amélioration de la PE .

Sorties planifiées :   vérification.  Vérification Surveillance, mesure et analyse Audit interne du SMÉ
Sorties planifiées :
vérification.
Vérification
Surveillance,
mesure et analyse
Audit interne
du SMÉ
Non-conformités,
actions correctives et
actions préventives

Définition de la consommation de référence (ajustée)

Identification des IPé adaptés à la mesure et la

Définition des objectifs, cibles et plans d’actions en cohérence avec la politique énergétique.

5 IPMVP 4 Avantages Modèle de système de management de l’énergie: planification énergétique Entrées planifiées :

Mansour

SOW

  • 5 IPMVP

    • 4 Avantages

5 IPMVP 4 Avantages Modèle de système de management de l’énergie: politique énergétique Amélioration continue Politique

Modèle de système de management de l’énergie: politique énergétique

Amélioration continue Politique énergétique Planification énergétique Revue de management MISE EN ŒUVRE ET FONCTIONNEMENT
Amélioration continue
Politique
énergétique
Planification
énergétique
Revue de
management
MISE EN ŒUVRE ET
FONCTIONNEMENT

• Mise en œuvre des plans d’actions et autres éléments de sortie issus du processus de planification énergétique. • Définitions des exigences en matière de :

Compétences, formation, sensibilisation ;

Communication(s) interne et/ou externe

Documentation, enregistrement (traçabilité);

Maitrise opérationnelle (activités de maintenance) ;

  Vérification Surveillance, mesure et analyse Audit interne du SMÉ Non-conformités, actions correctives et actions
Vérification
Surveillance,
mesure et analyse
Audit interne
du SMÉ
Non-conformités,
actions correctives et
actions préventives

Conception des équipements et installations en cas de rénovation ;

Achats d’énergie et services énergétiques, de produits et d’équipements.

5 IPMVP 4 Avantages Modèle de système de management de l’énergie: politique énergétique Amélioration continue Politique

Mansour

SOW

26 1 2 3 4 5 Termes et Présentation Principes Avantages IPMVP définitions ISO 50001 d’application
26
1
2
3
4
5
Termes et
Présentation
Principes
Avantages
IPMVP
définitions
ISO 50001
d’application

Mansour

SOW

Modèle de système de management de l’énergie: vérification

Amélioration continue Politique énergétique Planification énergétique Revue de management Mise en œuvre et fonctionnement VÉRIFICATION Surveillance,
Amélioration continue
Politique
énergétique
Planification
énergétique
Revue de
management
Mise en œuvre et
fonctionnement
VÉRIFICATION
Surveillance,
mesure et analyse
• Audits à intervalles planifiés du SMÉ :
Audit interne
du SMÉ
Conformité aux dispositions de la norme;
Conformité aux objectifs et cibles fixés;
Amélioration de la PE.
Non-conformités,
actions correctives et
actions préventives
  • 5 IPMVP

    • 4 Avantages

5 IPMVP 4 Avantages Modèle de système de management de l’énergie: revue du management Amélioration continue

Modèle de système de management de l’énergie: revue du management

Amélioration continue Politique énergétique Planification énergétique REVUE DE MANAGEMENT Mise en œuvre et fonctionnement
Amélioration continue
Politique
énergétique
Planification
énergétique
REVUE DE
MANAGEMENT
Mise en œuvre et
fonctionnement

• Revue générale du SMÉ par la direction pour s’assurer de sa pertinence, de son adéquation et de son efficacité :

Domaine d’actions (périmètre) ; Eléments d’entrée revue de la politique et planification énergétiques, actions de corrections, résultats audits) ; Eléments de sortie modifications de la PE, des IPÉ, objectifs, cibles et plans d’actions.

Vérification Surveillance, mesure et analyse Audit interne du SMÉ Non-conformités, actions correctives et actions préventives
Vérification
Surveillance,
mesure et analyse
Audit interne
du SMÉ
Non-conformités,
actions correctives et
actions préventives
5 IPMVP 4 Avantages Modèle de système de management de l’énergie: revue du management Amélioration continue

Mansour

SOW

Limites du diagnostic énergétique seul

Action d’efficacité énergétique

4 5 Avantages IPMVP
4
5
Avantages
IPMVP
Limites du diagnostic énergétique seul Action d’efficacité énergétique 4 5 Avantages IPMVP Efficacité énergétique Temps Barrières
Efficacité énergétique
Efficacité
énergétique

Temps

Limites du diagnostic énergétique seul Action d’efficacité énergétique 4 5 Avantages IPMVP Efficacité énergétique Temps Barrières

Barrières

  • - Technologiques

  • - Financières

  • - Compétences

  • - Approvisionnement

Limites du diagnostic énergétique seul Action d’efficacité énergétique 4 5 Avantages IPMVP Efficacité énergétique Temps Barrières

Mansour

SOW

Limites du diagnostic énergétique seul Action d’efficacité énergétique Action d’efficacité énergétique + SMÉ 4 5 Avantages
Limites du diagnostic énergétique seul
Action d’efficacité énergétique
Action d’efficacité énergétique + SMÉ
4
5
Avantages
IPMVP
Limites du diagnostic énergétique seul Action d’efficacité énergétique Action d’efficacité énergétique + SMÉ 4 5 Avantages
Efficacité Efficacité énergétique énergétique Temps Temps 29 Mansour SOW 1 2 3 Termes et Présentation Principes
Efficacité
Efficacité
énergétique
énergétique
Temps
Temps
29
Mansour
SOW
1
2
3
Termes et
Présentation
Principes
définitions
ISO 50001
d’application
  • 4 Avantages

Protocole de mesure et vérification de la performance énergétique (IPMVP): cadre

4 Avantages Protocole de mesure et vérification de la performance énergétique (IPMVP): cadre 5 IPMVP Les
5 IPMVP
5
IPMVP

Les économies d’énergie ou de demande ne sont pas mesurables directement, elles sont en fait une absence de consommation ou de demande. La comparaison de la consommation d’énergie avant et après doit être faite de manière cohérente en utilisation l’équation générale de M&V

Économie = énergie de la période de référence – énergie de la période de suivi +/- ajustements

4 Avantages Protocole de mesure et vérification de la performance énergétique (IPMVP): cadre 5 IPMVP Les
4 Avantages Protocole de mesure et vérification de la performance énergétique (IPMVP): cadre 5 IPMVP Les

Mansour

SOW

IPMVP: options Il existe différentes options selon le périmètre des améliorations de performance et le contexte
IPMVP: options
Il existe différentes options selon le périmètre des améliorations de performance et le contexte de réalisation
4
5
Avantages
IPMVP

Option A

Pour les systèmes isolables, cette option impose la

mesure des paramètres principaux et autorise l’estimation des autres paramètres comme

les variables caractérisant l’usage (heures de fonctionnement, par exemple).

Option B

Toujours pour les systèmes isolables, elle impose que

tous les paramètres soient mesurés, ce qui

exclut toutes les estimations.

L’option B est plus précise que l’option A, mais plus coûteuse dans sa mise en œuvre.

Option C Elle correspond à un résultat

global de la performance

énergétique de l’organisme. Elle est notamment adaptée aux projets de rénovation où les APE peuvent avoir des influences mutuelles. Elle peut s’appuyer sur les éléments des factures des fournisseurs d’énergie.

C’est l’option la plus utilisée.

Option D

Elle fait appel à des modèles de simulation, traités par des logiciels. Elle impose la calibration du modèle par des données mesurées.

Elle s’impose dans les cas suivants :

-Manque de données de mesure pour la période de référence :

bâtiments neufs et rénovation lourde. - Modifications profondes dans l’utilisation du bâtiment.

IPMVP: options Il existe différentes options selon le périmètre des améliorations de performance et le contexte

Mansour

SOW

MERCI POUR VOTRE ATTENTION <a href=almansoursow@yahoo.fr 32 Mansour SOW " id="pdf-obj-31-2" src="pdf-obj-31-2.jpg">

MERCI POUR VOTRE ATTENTION

32
32
MERCI POUR VOTRE ATTENTION <a href=almansoursow@yahoo.fr 32 Mansour SOW " id="pdf-obj-31-10" src="pdf-obj-31-10.jpg">

Mansour

SOW

Application au plan d’audit ciblé d’une entreprise M. Alexis KÉMAJOU et Mme Mame Coumba NDIAYE Séminaire
Application au plan d’audit ciblé d’une entreprise M. Alexis KÉMAJOU et Mme Mame Coumba NDIAYE Séminaire

Application au plan d’audit ciblé d’une entreprise

M. Alexis KÉMAJOU et Mme Mame Coumba NDIAYE

Séminaire en ligne

« Bonnes pratiques d’efficacité énergétique dans l’industrie »

Jeudi 9 août 2018

  • 2 Rapport de l’audit

ciblé

3 Exemples
3
Exemples

Première partie:

méthode et organisation de l’entrevue

M. Alexis KÉMAJOU

1 Méthode et organisation de l’entrevue
1
Méthode et
organisation de
l’entrevue
2 Rapport de l’audit ciblé 3 Exemples Première partie: méthode et organisation de l’entrevue M. Alexis
34
34

Alexis

KÉMAJOU

  • 2 Rapport de l’audit

ciblé

Déroulement du diagnostic

À noter

3 Exemples
3
Exemples

Seuls quelques éléments des thèmes du diagnostic et d’organisation de l’entrevue sont présentés brièvement pour des raisons de temps limité.

Les ateliers que nous organisons dans le cadre du PEEA sont un moyen d’apprendre en détails et en profondeur certaines notions présentées sommairement dans ce séminaire en ligne.

1 Méthode et organisation de l’entrevue
1
Méthode et
organisation de
l’entrevue
2 Rapport de l’audit ciblé Déroulement du diagnostic À noter 3 Exemples Seuls quelques éléments des
35
35

Alexis

KÉMAJOU

  • 2 Rapport de l’audit

ciblé

Organisation du diagnostic • C’est une entrevue séminaire sémi-structurée qui se déroule au sein de l’entreprise
Organisation du diagnostic
• C’est une entrevue séminaire sémi-structurée qui se déroule au sein de
l’entreprise cible
3
Exemples

Comment s’y prendre ? Méthode et organisation de l’entrevue Concevoir une grille de diagnostic sous forme de matrice

Thèmes

Cibles

Exigences

Questions

Preuves

Personne à

Constats

Evaluation

Recom-

types

attendues

rencontrer

mandations

                 
                 
2 Rapport de l’audit ciblé Organisation du diagnostic • C’est une entrevue séminaire sémi-structurée qui se
1 Méthode et organisation de l’entrevue
1
Méthode et
organisation de
l’entrevue
36
36

Alexis

KÉMAJOU

  • 3 Exemples

    • 2 Rapport de l’audit

ciblé

Préparation de l’entrevue

3 Exemples 2 Rapport de l’audit ciblé Préparation de l’entrevue Acteurs de l’entrevue Logistique Exigences de

Acteurs de l’entrevue

Logistique

Exigences de l’entrevue

La haute direction de l’entreprise

Préciser la date, l’horaire et ce

Tous les acteurs doivent être informés par tous les moyens des points du

Le responsable qualité, hygiène, sécurité et

sur quoi portera l’entrevue

déroulement de l’entrevue si l’on veut obtenir un résultat satisfaisant

environnement (QHSE)

Objectif : obtenir toutes les informations adéquates pouvant

Le responsable de la maintenance

soutenir leurs argumentaires

3 Exemples 2 Rapport de l’audit ciblé Préparation de l’entrevue Acteurs de l’entrevue Logistique Exigences de
1 Méthode et organisation de l’entrevue
1
Méthode et
organisation de
l’entrevue
37
37

Alexis

KÉMAJOU

  • 2 Rapport de l’audit

ciblé

Thèmes traités dans l’entrevue 4.1 Exigences générales 4.2 4.7 Revue de management Responsabilité de la direction
Thèmes traités dans l’entrevue
4.1 Exigences
générales
4.2
4.7 Revue de
management
Responsabilité
de la direction
Thèmes à
évaluer
4.6 Vérification
4.3 Politique
énergétique
4.5 Mise en
œuvre et
fonctionnement
4.4
Planification
énergétique
3 Exemples
3
Exemples
1 Méthode et organisation de l’entrevue
1
Méthode et
organisation de
l’entrevue
2 Rapport de l’audit ciblé Thèmes traités dans l’entrevue 4.1 Exigences générales 4.2 4.7 Revue de
38
38

Alexis

KÉMAJOU

  • 3 Exemples

    • 2 Rapport de l’audit

ciblé

Une structure détaillée pour chaque thème

3 Exemples 2 Rapport de l’audit ciblé Une structure détaillée pour chaque thème 1 Méthode et
3 Exemples 2 Rapport de l’audit ciblé Une structure détaillée pour chaque thème 1 Méthode et
1 Méthode et organisation de l’entrevue
1
Méthode et
organisation de
l’entrevue
39
39

Alexis

KÉMAJOU

Thème 4.2. Responsabilité de la direction

  • 2 Rapport de l’audit

ciblé

Quelques exemples (1/2)

3 Exemples
3
Exemples

4.2.1. Direction

La direction doit faire preuve de son engagement à soutenir le SMÉ et à en améliorer l'efficacité en permanence par:

(…) b) la désignation d'un représentant de la direction et l'approbation de constituer une équipe de management de l'énergie;

Questions-types: Avez-vous désigné un représentant de la direction en chargé de la gestion de l'énergie ? Si oui, a-t-il votre approbation de constituer une équipe de management de l'énergie ?

Preuves attendues: Note de direction, Fiche de fonction Personne à rencontrer: Direction générale

1 Méthode et organisation de l’entrevue
1
Méthode et
organisation de
l’entrevue
Thème 4.2. Responsabilité de la direction 2 Rapport de l’audit ciblé Quelques exemples (1/2) 3 Exemples
40
40

Alexis

KÉMAJOU

Thème 4.4. Planification énergétique

  • 2 Rapport de l’audit

ciblé

Quelques exemples (2/2)

3 Exemples
3
Exemples

4.4.2 Exigences légales et autres exigences.

L'organisme doit identifier, mettre en œuvre et avoir accès

aux exigences légales applicables et autres exigences, concernant ses usages, sa consommation et son efficacité énergétiques, auxquelles il souscrit.

Questions-types: Quelles dispositions avez-vous mises en place pour identifier les textes réglementaires et autres textes concernant l'efficacité énergétique ?

Preuves attendues: Procédure de veille, Liste des textes applicables (vérifier l'exhaustivité de la liste et la pertinence des documents), Contrat avec prestataire réalisant la veille

Personne à rencontrer: Représentant de la Direction

1 Méthode et organisation de l’entrevue
1
Méthode et
organisation de
l’entrevue
Thème 4.4. Planification énergétique 2 Rapport de l’audit ciblé Quelques exemples (2/2) 3 Exemples 4.4.2 Exigences
41
41

Alexis

KÉMAJOU

organisation de

  • 1 Méthode et

l’entrevue

Seconde partie:

3 Exemples
3
Exemples

Rapport de l’étude de cas sur l’audit ciblé

(à fournir obligatoirement à l’entreprise pour laquelle on a fait l’audit ciblé)

2 Rapport de l’audit ciblé
2
Rapport de l’audit
ciblé

Mme Mame Coumba NDIAYE

42
42

organisation de

  • 1 Méthode et

l’entrevue

3 Exemples
3
Exemples

4.2 Responsabilité de la direction

CONSTATS

  • 1. Pas de politique structurée en matière de performance énergétique malgré la volonté interne, des programmes ont été identifié sur certains sites et sont graduellement mis en œuvre

  • 2. Objectif chiffré de réduction de la consommation d‘énergie de 5%

  • 3. Responsable SME désigné au sein de la direction technique mais pas de personnel désigné pour l’appuyer

  • 4. Ligne budgétaire dédiée à la mise en œuvre des programmes identifiés mais pas pour le SME de manière globale

  • 5. Très peu de communication interne sur le management de l‘énergie

  • 6. Les éléments suivi sont: le montant des factures et les coûts de production

RECOMMANDATIONS

  • 1. Définir une politique claire de maitrise de l’énergie ;

  • 2. Fixer l’objectif de manière objective en se basant sur des études des niches d‘énergie de l‘industrie

  • 3. Former, aux côtés du responsable SME une équipe d‘appui, désignée parmi le personnel

  • 4. Mettre en place un budget affecté au SME

  • 5. Diffuser à grande échelle en interne la politique de maitrise de l‘énergie et organiser des rencontres de sensibilisation du personnel

  • 6. Élargir les indicateurs suivi en allant au delà de la dimension financière

2 Rapport de l’audit ciblé
2
Rapport de l’audit
ciblé
organisation de 1 Méthode et l’entrevue 3 Exemples 4.2 Responsabilité de la direction CONSTATS 1. Pas
43
43

Coumba

NDIAYE

organisation de 1 Méthode et l’entrevue 3 Exemples 4.2 Responsabilité de la direction CONSTATS 1. Pas

4.3 Politique énergétique

3 Exemples
3
Exemples
CONSTATS RECOMMANDATIONS • • Dimension relative à la performance énergétique intégrée dans la politique globale de
CONSTATS
RECOMMANDATIONS
Dimension relative à la performance
énergétique intégrée dans la politique
globale de l‘industrie sous l‘axe de la
maitrise des coûts
Pas de politique énergétique
clairement définie
Introduire un axe spécifique à la
performance énergétique dans la
politique de l‘industrie
Mettre en place un plan d‘actions
adossé aux objectifs de performance
énergétique
Pas de dispositions particulières sur les achats
d‘équipements
Recueillir l’avis du responsable SME dans les
spécifications énergétiques des cahiers de
charges des commandes
44
Coumba
NDIAYE
1
2
Méthode et
Rapport de l’audit
organisation de
ciblé
l’entrevue

4.4 Planification énergétique

Exigences légales et autres exigences

3 Exemples
3
Exemples
RECOMMANDATIONS CONSTATS 1. 1. La réglementation applicable est suivie et centralisée globalement par la cellule juridique.
RECOMMANDATIONS
CONSTATS
1.
1.
La réglementation applicable est suivie et
centralisée globalement par la cellule
juridique.
2.
La diffusion interne de la
réglementation aux fonctions
concernées n‘est pas systématique
Mettre en place un cadre d’échange
interne et permanent sur la
réglementation et son applicabilité
(groupe de travail) en impliquant le
responsable SME en vue d‘intégrer les
exigences dans les activités de gestion
de l‘énergie
2.
Formaliser l’activité de veille réglementaire et faire
du rapport régulier
45
Coumba
NDIAYE
1
2
Méthode et
Rapport de l’audit
organisation de
ciblé
l’entrevue

4.4 Planification énergétique

Revue énergétique

3 Exemples
3
Exemples
CONSTATS RECOMMANDATIONS 1. Diagnostic énergétique réalisé sur les différents sites 1. 2. Analyse de l‘évolution des
CONSTATS
RECOMMANDATIONS
1.
Diagnostic énergétique réalisé sur
les différents sites
1.
2.
Analyse de l‘évolution des
consommations énergétiques et
prévisions à moyen et long terme
faites
Approfondir les analyses en intégrant
les aspects relatifs au personnel
associés
2.
Assurer la mise à jour des données
3.
Potentiel d‘amélioration des
performances énergétiques
identifiés et chiffré sur la base du
diagnostic énergétique
sur les consommations par usage en
tenant compte des changements
dans les activités, process, etc.
46
Coumba
NDIAYE
1
2
Méthode et
Rapport de l’audit
organisation de
ciblé
l’entrevue

4.4 Planification énergétique

Consommation de référence Indicateurs de performance énergétique (IPE)

3 Exemples
3
Exemples
RECOMMANDATIONS CONSTATS 1. 1. Consommations de référence établies suite au diagnostic énergétique mais pas de réflexion
RECOMMANDATIONS
CONSTATS
1.
1.
Consommations de référence établies suite au
diagnostic énergétique mais pas de réflexion
pour son actualisation
2.
Les indicateurs suivis sont le niveau
de la facture électrique et les
paramètres de la facture, de même
que les coûts de production
Faire le suivi des données et analyser
les consommations par rapport à la
référence en vue de mieux apprécier
les performances
2.
Mettre en place un plan d’actualisation des
consommations de référence
3.
Identifier des indicateurs plus
adaptés à la mesure et au suivi de la
performance énergétique
47
Coumba
NDIAYE
1
2
Méthode et
Rapport de l’audit
organisation de
ciblé
l’entrevue

4.4 Planification énergétique

Objectifs, cibles et plan d‘actions

3 Exemples
3
Exemples
CONSTATS 1. Les objectifs et cibles énergétiques ont été définie au niveau global (5%) et non
CONSTATS
1.
Les objectifs et cibles énergétiques
ont été définie au niveau global
(5%) et non pour chaque fonction,
procédé, etc.
2.
Toutefois des actions sont planifiées sur la
base des potentiels d‘amélioration noté à la
suite du diagnostic énergétique
3.
La mise en œuvre des actions est encore
timide
RECOMMANDATIONS 1. Affiner la planification en déclinant dans un plan d‘action, au delà de l‘objectif général,
RECOMMANDATIONS
1.
Affiner la planification en déclinant
dans un plan d‘action, au delà de
l‘objectif général, les objectifs
spécifiques, résultats attendus,
moyens de mise en œuvre et de
vérification
48
Coumba
NDIAYE
1
2
Méthode et
Rapport de l’audit
organisation de
ciblé
l’entrevue
  • 3 Exemples

organisation de

  • 1 Méthode et

l’entrevue

  • 4.5. Mise en œuvre et fonctionnement

Communication/Documentation

3 Exemples organisation de 1 Méthode et l’entrevue 4.5. Mise en œuvre et fonctionnement Communication/Documentation CONSTATS
CONSTATS RECOMMANDATIONS 1. Pas de communication spécifique en dehors des rapports du responsable SME à diffusion
CONSTATS
RECOMMANDATIONS
1.
Pas de communication spécifique
en dehors des rapports du
responsable SME à diffusion limitée
(hiérarchie)
1.
Élaborer un plan de communication
pour le SME (interne et externe)
2.
2.
Indicateurs suivis à améliorer pour mieux
rendre compte de la performance
énergétique
Centraliser la documentation SME incluant les
aspects réglementaire et normative
3.
Mettre en accès partagé la documentation
avec les personnels impliqués
3.
Documentation disponible au niveau du
responsable SME et de la cellule juridique
mais à affiner avec l‘amélioration des outils
de planification
3 Exemples organisation de 1 Méthode et l’entrevue 4.5. Mise en œuvre et fonctionnement Communication/Documentation CONSTATS
2 Rapport de l’audit ciblé
2
Rapport de l’audit
ciblé
49
49

Coumba

NDIAYE

4.5.

Mise en œuvre et fonctionnement Maitrise opérationnelle / Conception / Achats 3 Exemples
Mise en œuvre et fonctionnement
Maitrise opérationnelle / Conception / Achats
3
Exemples

CONSTATS

  • 1. Plan d’entretien et de maintenance disponible et plus ou moins respecté

  • 2. Actions déjà mise en œuvre sur certains usages énergétiques tels que l‘éclairage et plan de maintenance inclus les installations d‘éclairage

  • 3. Faible implication du responsable SME dans l‘élaboration des cahiers de charges des commandes

4.5. Mise en œuvre et fonctionnement Maitrise opérationnelle / Conception / Achats 3 Exemples CONSTATS 1.
  • 4. Cellule des marchés peu informée sur les questions de maitrise énergétique

  • 5. Pas de clauses obligatoire de performance énergétique lors des achats ni d‘évaluation d‘impact

RECOMMANDATIONS 1. Mettre l’accent sur les usages énergétiques majeurs dans le cadre du plan de maintenance
RECOMMANDATIONS
1.
Mettre l’accent sur les usages énergétiques
majeurs dans le cadre du plan de
maintenance
2.
Impliquer le responsable SME et les
personnes qui l’appui dans la
définition des spécifications
énergétiques des commandes
3.
Associer le responsable SME pour
l‘évaluation d‘impact énergétique
lors des achats et le suivi après
achat
50
Coumba
NDIAYE
1
2
Méthode et
Rapport de l’audit
organisation de
ciblé
l’entrevue
  • 3 Exemples

organisation de

  • 1 Méthode et

l’entrevue

Synthèse des résultats

3 Exemples organisation de 1 Méthode et l’entrevue Synthèse des résultats Non applicable Dispositions 1% Absence
Non applicable Dispositions 1% Absence de conformes dispositions 4% 12% Dispositions partiellement mises en œuvre 30%
Non applicable
Dispositions
1%
Absence de
conformes
dispositions
4%
12%
Dispositions
partiellement
mises en œuvre
30%
Existence de
pré-requis
52%
2 Rapport de l’audit ciblé
2
Rapport de l’audit
ciblé
51
51

Coumba

NDIAYE

  • 3 Exemples

organisation de

  • 1 Méthode et

l’entrevue

 

En conclusion

En conclusion
 

Norme ISO 50001 peu connue au sein de l‘industrie

étudier au cas par cas en fonction de l‘incidence sur :

Décision de s‘engager dans la mise en œuvre des recommandations à

 

les programmes prioritaires

les ressources financières à mobiliser

le temps d‘exécution des activités

la disponibilité et les performances du personnel à désigner

 

quant à la prise en charge de leurs autres activités Pas d‘urgence dans la mesure où les projets identifiés se mettent en œuvre sans formalisation du SME et aident à réduire les coûts

Intérêt global à structurer le SME mais de manière graduelle

     
En conclusion • Norme ISO 50001 peu connue au sein de l‘industrie étudier au cas par
 
2 Rapport de l’audit ciblé
2
Rapport de l’audit
ciblé
52
52

Coumba

NDIAYE

  • 2 Rapport de l’audit

ciblé

organisation de

  • 1 Méthode et

l’entrevue

Troisième partie:

3 Exemples
3
Exemples
2 Rapport de l’audit ciblé organisation de 1 Méthode et l’entrevue Troisième partie: 3 Exemples exemples

exemples de bonnes pratiques (études de cas)

M. Alexis KÉMAJOU et Mme Mame Coumba NDIAYE

53
53
  • 2 Rapport de l’audit

ciblé

organisation de

  • 1 Méthode et

l’entrevue

Contexte

3 Exemples
3
Exemples
2 Rapport de l’audit ciblé organisation de 1 Méthode et l’entrevue Contexte 3 Exemples 1. Nous
  • 1. Nous présentons ci–après quelques résumés exécutifs de la mise en place d’un système de

management de l’énergie au sein des entreprises découlant des diagnostics énergétiques effectués.

  • 2. Les informations qui suivent sont basées sur le diagnostic réalisé entre de 2012 à 2014 au

Cameroun, Bénin, Sénégal.

  • 3. Les constats et recommandations présentés fournissent un éclairage très utile sur les mesures à

mettre en œuvre pour améliorer les mesures de gestion de l’efficacité énergétique dans les industries

  • 4. Pour des raisons de temps, de sécurité et d’éthique professionnelle nous ne pouvons entrer dans

tous les détails du diagnostic effectué.

2 Rapport de l’audit ciblé organisation de 1 Méthode et l’entrevue Contexte 3 Exemples 1. Nous
54
54

Alexis

KÉMAJOU

Diagnostic énergétique effectué en2012

  • 2 Rapport de l’audit

ciblé

organisation de

  • 1 Méthode et

l’entrevue

Étude de cas 1 : Industrie de chimie industrielle (fabrication de peinture)

Diagnostic énergétique effectué en2012 2 Rapport de l’audit ciblé organisation de 1 Méthode et l’entrevue Étude

Action

Dans l’entreprise - Implantation d’un système de management de l’énergie.

  • - Nomination d’un responsable énergie et constitution d’un équipe énergie.

  • - Action de sensibilisation du personnel sur l’utilisation rationnelle de l’énergie.

Sur les machines de production dans l’industrie

  • - Gestion de la demande (démarrage progressif) : démarrage des moteurs en

décalage afin de réduire le courant d'appel.

  • - Gestion de la production en fonction des heures tarifaires.

  • - Mise en place de batteries de condensateurs pour améliorer le facteur de

puissance et de variateurs de vitesse pour réduire les consommations des moteurs.

3 Exemples
3
Exemples
Économies d’énergie réalisées • Après la mise en place de toutes les actions d’efficacité énergétique recommandées
Économies
d’énergie
réalisées
• Après la mise en place de toutes les actions d’efficacité énergétique recommandées
lors du diagnostic : 15% de gains annuels pour un temps de retour interne (TRI) de 4
ans. Soit un potentiel estimé à environ 6 000 000 frs CFA/an.
55
55

Alexis

KÉMAJOU

Diagnostic énergétique effectué en2014

  • 2 Rapport de l’audit

ciblé

organisation de

  • 1 Méthode et

l’entrevue

Étude de cas 2 : Industrie agro-alimentaire

Diagnostic énergétique effectué en2014 2 Rapport de l’audit ciblé organisation de 1 Méthode et l’entrevue Étude
• Mise en place de responsable énergie. Action • Installation d’une unité de cogénération de 100
• Mise en place de responsable énergie.
Action
• Installation d’une unité de cogénération de 100 KW avec une
production de biogaz de 286 483 m3 par an à partir de 20% des déchets
générés.
• Système de comptage séparé pour les usages tels que l‘éclairage, les
chambres froides, les chaudières.
• Optimisation de la facture d’électricité.
Économies
d’énergie
réalisées
• Economie de 26% sur les consommations d‘électricité conventionnelle
avec prise en charge de 30% des besoins électriques en éclairage et pour les
chambres froides.
•Economies financières de 49 250 000 FCFA par an avec un TRI de 4 ans.
3 Exemples
3
Exemples
56
56

Coumba

NDIAYE

En conclusion (1/3)

En conclusion (1/3) Barrières rencontrées pour implanter un audit énergétique dans l’industrie • Niveau de connaissances,

Barrières rencontrées pour implanter un audit énergétique dans l’industrie

• Niveau de connaissances, d’informations et d’intérêt d’un audit énergétique insuffisant par la haute direction. •
• Niveau de connaissances, d’informations et d’intérêt d’un
audit énergétique insuffisant par la haute direction.
• Financement de l’audit / Cout de mise en œuvre
(investissement initial).
• Indisponibilité locale des équipements performants.
• Indisponibilité locale des équipements étiquetés / labellisés.
• Absence d’une réglementation locale et des contrôles ce qui
justifie pourquoi les maitres d’ouvrage refuse d’acquérir les
équipements efficaces.
57
EN CONCLUSION
En conclusion (1/3) Barrières rencontrées pour implanter un audit énergétique dans l’industrie • Niveau de connaissances,

Alexis

KÉMAJOU

En conclusion (2/3)

En conclusion (2/3) • Les enjeux de l’audit énergétiques sont mieux cernés. • les mécanismes, les
• Les enjeux de l’audit énergétiques sont mieux cernés. • les mécanismes, les techniques et les
• Les enjeux de l’audit énergétiques sont mieux cernés.
• les mécanismes, les techniques et les gains réels qu’on peut
obtenir sont bien maitrisés.
Forces et
• Les schémas de financement pertinents et adaptés, qui
minimisent les risques pour toutes les parties prenantes sont
motivation
mieux cerner. Cela suppose:
des
-
Les projets de performance énergétique sont bien étudiés et bien
entreprises
montés, avec toutes les règles d’étude de faisabilité.
pour
-
Les sources de financement sont bien identifiées.
participer
-
Les gains et bénéfices attendus sont clairement évalués.
-
Les mécanismes de remboursements sont bien ficelés.
Les risques et mécanismes de prévention connus et acceptés de
tous.
-
58
Alexis
KÉMAJOU
EN CONCLUSION

EN CONCLUSION

En conclusion (3/3)

EN CONCLUSION En conclusion (3/3) Un large potentiel à mettre en valeur • Selon l’AIE, en

Un large

potentiel à

mettre en

valeur

Selon l’AIE, en 2016, près de 32% de la consommation mondiale d’énergie était couverte par des normes contraignantes en matière d’efficacité énergétique, contre environ 30% en 2015.

Cette progression serait uniquement due à des réglementations déjà existantes, alerte le rapport de l’AIE qui appelle à la mise en œuvre de politiques plus ambitieuses pour « maintenir ou accélérer les gains d’efficacité énergétique ».

Les pays de l’Afrique subsaharienne ont donc intérêt à adopter des réglementations nationales qui visent à lever certaines barrières au développement des projets d’EE dans leurs pays . Ce qui contribuerait à stabiliser les émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à la combustion d’énergie.

EN CONCLUSION En conclusion (3/3) Un large potentiel à mettre en valeur • Selon l’AIE, en
59
59

Alexis

KÉMAJOU

POUR EN SAVOIR PLUS

Pour en savoir plus

POUR EN SAVOIR PLUS Pour en savoir plus • ISO 50002-2014 : Audits énergétiques – Exigenceshttps://www.boutique- • ISO 50003-2014 : Exigences pour les organismes energetique/norme-iso-50001/systeme- formation.afnor.org/2018/efficacite- procédant à l’audit et à la certification de systèmes de management de l’énergie. de-management-iso-50001/c1781 • Guide ADEME Management Énergie https://www.ademe.fr/sites/default/files/ assets/documents/guide_iso_50001_v4.p df • Management de l’énergie - L’ISO 50 001 en 10 questions https://www.slideshare.net/GroupeAFNO R/10-questionsenergiebd • Blog: http://blog.formatis.pro/reflexes- energetiques • ISO 50004-2014 : Lignes directrices pour la mise en œuvre, la maintenance et l’amélioration d’un SMEn • ISO 50006-2014 : Mesurage de la performance énergétique à l’aide des situations énergétiques de référence (SER) et des indicateurs de performance énergétique (IPE) – Principes généraux et lignes directrices • ISO 50015-2014 : Mesure et vérification de la performance énergétique des organismes – Principes généraux et recommandations 60 Alexis KÉMAJOU " id="pdf-obj-59-6" src="pdf-obj-59-6.jpg">

ISO 50002-2014: Audits énergétiques – Exigences et recommandations de mise en œuvre

ISO 50 001-2011 (AFNOR)

POUR EN SAVOIR PLUS Pour en savoir plus • ISO 50002-2014 : Audits énergétiques – Exigenceshttps://www.boutique- • ISO 50003-2014 : Exigences pour les organismes energetique/norme-iso-50001/systeme- formation.afnor.org/2018/efficacite- procédant à l’audit et à la certification de systèmes de management de l’énergie. de-management-iso-50001/c1781 • Guide ADEME Management Énergie https://www.ademe.fr/sites/default/files/ assets/documents/guide_iso_50001_v4.p df • Management de l’énergie - L’ISO 50 001 en 10 questions https://www.slideshare.net/GroupeAFNO R/10-questionsenergiebd • Blog: http://blog.formatis.pro/reflexes- energetiques • ISO 50004-2014 : Lignes directrices pour la mise en œuvre, la maintenance et l’amélioration d’un SMEn • ISO 50006-2014 : Mesurage de la performance énergétique à l’aide des situations énergétiques de référence (SER) et des indicateurs de performance énergétique (IPE) – Principes généraux et lignes directrices • ISO 50015-2014 : Mesure et vérification de la performance énergétique des organismes – Principes généraux et recommandations 60 Alexis KÉMAJOU " id="pdf-obj-59-15" src="pdf-obj-59-15.jpg">

Guide ADEME Management Énergie

df

Management de l’énergie - L’ISO 50 001 en 10 questions

POUR EN SAVOIR PLUS Pour en savoir plus • ISO 50002-2014 : Audits énergétiques – Exigenceshttps://www.boutique- • ISO 50003-2014 : Exigences pour les organismes energetique/norme-iso-50001/systeme- formation.afnor.org/2018/efficacite- procédant à l’audit et à la certification de systèmes de management de l’énergie. de-management-iso-50001/c1781 • Guide ADEME Management Énergie https://www.ademe.fr/sites/default/files/ assets/documents/guide_iso_50001_v4.p df • Management de l’énergie - L’ISO 50 001 en 10 questions https://www.slideshare.net/GroupeAFNO R/10-questionsenergiebd • Blog: http://blog.formatis.pro/reflexes- energetiques • ISO 50004-2014 : Lignes directrices pour la mise en œuvre, la maintenance et l’amélioration d’un SMEn • ISO 50006-2014 : Mesurage de la performance énergétique à l’aide des situations énergétiques de référence (SER) et des indicateurs de performance énergétique (IPE) – Principes généraux et lignes directrices • ISO 50015-2014 : Mesure et vérification de la performance énergétique des organismes – Principes généraux et recommandations 60 Alexis KÉMAJOU " id="pdf-obj-59-48" src="pdf-obj-59-48.jpg">

ISO 50004-2014: Lignes directrices pour la mise en œuvre, la maintenance et l’amélioration d’un SMEn

ISO 50006-2014: Mesurage de la performance énergétique à l’aide des situations énergétiques de référence (SER) et des indicateurs de performance énergétique (IPE) – Principes généraux et lignes directrices

ISO 50015-2014: Mesure et vérification de la performance énergétique des organismes – Principes généraux et recommandations

POUR EN SAVOIR PLUS Pour en savoir plus • ISO 50002-2014 : Audits énergétiques – Exigenceshttps://www.boutique- • ISO 50003-2014 : Exigences pour les organismes energetique/norme-iso-50001/systeme- formation.afnor.org/2018/efficacite- procédant à l’audit et à la certification de systèmes de management de l’énergie. de-management-iso-50001/c1781 • Guide ADEME Management Énergie https://www.ademe.fr/sites/default/files/ assets/documents/guide_iso_50001_v4.p df • Management de l’énergie - L’ISO 50 001 en 10 questions https://www.slideshare.net/GroupeAFNO R/10-questionsenergiebd • Blog: http://blog.formatis.pro/reflexes- energetiques • ISO 50004-2014 : Lignes directrices pour la mise en œuvre, la maintenance et l’amélioration d’un SMEn • ISO 50006-2014 : Mesurage de la performance énergétique à l’aide des situations énergétiques de référence (SER) et des indicateurs de performance énergétique (IPE) – Principes généraux et lignes directrices • ISO 50015-2014 : Mesure et vérification de la performance énergétique des organismes – Principes généraux et recommandations 60 Alexis KÉMAJOU " id="pdf-obj-59-68" src="pdf-obj-59-68.jpg">
60
60

Alexis

KÉMAJOU

Merci pour votre aimable attention <a href=kemajoualexis@yahoo.fr coumba_ndiaye@yahoo.fr 61 " id="pdf-obj-60-2" src="pdf-obj-60-2.jpg">

Merci pour votre aimable attention

61
61

Questions et discussion

Questions et discussion Écrivez vos questions dans la zone de questions en bas à droite M.

Écrivez vos questions dans la zone de questions en bas à droite

Questions et discussion Écrivez vos questions dans la zone de questions en bas à droite M.

M. El Adji Mansour SOW Consultant en efficacité énergétique, Sénégal

Questions et discussion Écrivez vos questions dans la zone de questions en bas à droite M.

M. Alexis KÉMAJOU Coordinateur, AMDEA, et directeur, CETEF, Cameroun

Questions et discussion Écrivez vos questions dans la zone de questions en bas à droite M.

Mme Mame Coumba NDIAYE

Directrice des études et de la planification, Agence pour l'économie et la maîtrise de l'énergie, Sénégal

Questions et discussion Écrivez vos questions dans la zone de questions en bas à droite M.

M. Romaric SEGLA Attaché de programme, IFDD

Questions et discussion Écrivez vos questions dans la zone de questions en bas à droite M.

Mme Maryse LABRIET Directrice, Eneris Consultants

62
62

Merci et à bientôt!

Revoir et partager Enregistrement du séminaire en ligne accessible par tous et en tout temps, après
Revoir et partager
Enregistrement du
séminaire en ligne
accessible par tous
et en tout temps,
après le séminaire
Contact Suggérer des thématiques qui vous intéressent ? Être partenaire d’un des séminaires ?
Contact
Suggérer des
thématiques qui vous
intéressent ?
Être partenaire d’un
des séminaires ?
Merci et à bientôt! Revoir et partager Enregistrement du séminaire en ligne accessible par tous et
Prochain séminaire Retour en septembre!
Prochain séminaire
Retour en
septembre!
Rendez-vous sur ifdd.francophonie.org Voir Publications / Séminaires en ligne http://www.ifdd.francophonie.org/ressources/ressources-pub.php?id=21 63
Rendez-vous sur
ifdd.francophonie.org Voir Publications / Séminaires en ligne
http://www.ifdd.francophonie.org/ressources/ressources-pub.php?id=21
63
ANNEXES Vous trouverez ci-après quelques informations complémentaires aux points discutés pendant le séminaire 64

ANNEXES

Vous trouverez ci-après quelques informations complémentaires aux points discutés pendant le séminaire

64
64
LES SÉMINAIRES EN LIGNE SUR L’ÉNERGIE DURABLE DE L’IFDD 65

LES SÉMINAIRES EN LIGNE SUR L’ÉNERGIE DURABLE DE L’IFDD

65
65

Gratuits et disponibles en tout temps

Séminaires passés

Gratuits et disponibles en tout temps Séminaires passés Partenariats public-privé (PPP) pour l'accès à l'électricité durableVidéo de l'enregistrement du séminaire Diapositives PDF 1.52 Mo Les chauffe-eau solaires: un marché prometteur Jeudi 26 juillet 2018 à 14h GMT Vidéo de l'enregistrement du séminaire Diapositives PDF 4.37 Mo Séminaires futurs http://www.ifdd.francophonie.org/ressources/ressources-pub.php?id=21 66 " id="pdf-obj-65-6" src="pdf-obj-65-6.jpg">

Partenariats public-privé (PPP) pour l'accès à l'électricité durable

Jeudi 12 juillet 2018 à 14h GMT

Gratuits et disponibles en tout temps Séminaires passés Partenariats public-privé (PPP) pour l'accès à l'électricité durableVidéo de l'enregistrement du séminaire Diapositives PDF 1.52 Mo Les chauffe-eau solaires: un marché prometteur Jeudi 26 juillet 2018 à 14h GMT Vidéo de l'enregistrement du séminaire Diapositives PDF 4.37 Mo Séminaires futurs http://www.ifdd.francophonie.org/ressources/ressources-pub.php?id=21 66 " id="pdf-obj-65-12" src="pdf-obj-65-12.jpg">

Les chauffe-eau solaires:

un marché prometteur

Jeudi 26 juillet 2018 à 14h GMT

Gratuits et disponibles en tout temps Séminaires passés Partenariats public-privé (PPP) pour l'accès à l'électricité durableVidéo de l'enregistrement du séminaire Diapositives PDF 1.52 Mo Les chauffe-eau solaires: un marché prometteur Jeudi 26 juillet 2018 à 14h GMT Vidéo de l'enregistrement du séminaire Diapositives PDF 4.37 Mo Séminaires futurs http://www.ifdd.francophonie.org/ressources/ressources-pub.php?id=21 66 " id="pdf-obj-65-23" src="pdf-obj-65-23.jpg">
66
66
ACTIVITÉS DE L’IFDD EN LIEN AVEC LES BONNES PRATIQUES DE L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS L’INDUSTRIE 67
ACTIVITÉS DE L’IFDD EN LIEN AVEC LES BONNES PRATIQUES DE L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS L’INDUSTRIE 67

ACTIVITÉS DE L’IFDD EN LIEN AVEC LES BONNES PRATIQUES DE L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS L’INDUSTRIE

67
67

Autres activités de l’IFDD en lien avec l’efficacité énergétique

Autres activités de l’IFDD en lien avec l’efficacité énergétique 3 projets en faveur de l' efficacitéifdd@francophonie.org http://www.ifdd.francophonie.org/ 68 " id="pdf-obj-67-4" src="pdf-obj-67-4.jpg">
  • 3 projets en faveur de l'efficacité énergétique dans les huit États membres à la fois de l'UEMOA et de l'OIF (2015 – 2019)

Système d’information énergétique (SIE-UEMOA) Code régional d’efficacité énergétique pour les bâtiments neufs UEMOA-OIF/EEB Étiquetage énergétique des
Système
d’information
énergétique
(SIE-UEMOA)
Code régional
d’efficacité
énergétique pour
les bâtiments neufs
UEMOA-OIF/EEB
Étiquetage
énergétique des
appareils
électroménagers
UEMOA-OIF/EEA
Autres activités de l’IFDD en lien avec l’efficacité énergétique 3 projets en faveur de l' efficacitéifdd@francophonie.org http://www.ifdd.francophonie.org/ 68 " id="pdf-obj-67-17" src="pdf-obj-67-17.jpg">

Systèmes de management de l’énergie et énergétique dans l’industrie et le bâtiment SÉMINAIRE INTENSIF d’une semaine CERTIFICAT D'EXPERT en efficacité énergétique MANUEL et COURS EN LIGNE (en préparation – publication 2018/2019)

Pour en savoir plus ifdd@francophonie.org

68
68
REVUE INTRODUCTIVE Additions à la présentation de M. Mansour Sow 69

REVUE INTRODUCTIVE

Additions à la présentation de M. Mansour Sow

69
69

d’application

Principes

3

Historique des démarches volontaires sur les systèmes de management de l’énergie

d’application Principes 3 Historique des démarches volontaires sur les systèmes de management de l’énergie 4 5
4 5 Avantages IPMVP
4
5
Avantages
IPMVP

Les

premières

normes

de

systèmes

de

gestion

de

l’énergie

sont

apparues à partir de 2000, impulsées par les Etats Unis et les pays du Nord de l’Europe.

d’application Principes 3 Historique des démarches volontaires sur les systèmes de management de l’énergie 4 5
d’application Principes 3 Historique des démarches volontaires sur les systèmes de management de l’énergie 4 5
2 Présentation ISO 50001
2
Présentation
ISO 50001
70 1 Termes et définitions
70
1
Termes et
définitions
  • 4 Avantages

IPMVP en 13 points

  • 1. Décrire les Actions de Performance Énergétique – APE.

  • 2. Identifier et justifier le choix d’une option méthodologique de l’IPMVP.

  • 3. Documenter la situation de référence et collecter les données significatives du site.

  • 4. Identifier la période de suivi.

  • 5. Définir les conditions d’ajustement.

  • 6. Spécifier la procédure d’analyse.

1. Décrire les Actions de Performance Énergétique – APE. 2. Identifier et justifier le choix d’une
4 Avantages IPMVP en 13 points 1. Décrire les Actions de Performance Énergétique – APE. 2.
5 IPMVP
5
IPMVP
  • Spécifier les modalités de valorisation financière des économies.

  • Spécifier les points de mesure.

  • Désigner le responsable du suivi de la Mesure et Vérification - M&V.

  • 10. Évaluer la précision attendue.

  • 11. Définir le budget et les ressources.

  • 12. Fournir un ou des modèles de rapport.

    • 13. Indiquer les procédures d’assurance qualité.

4 Avantages IPMVP en 13 points 1. Décrire les Actions de Performance Énergétique – APE. 2.
CONSTATS ET DIAGNOSTICS Additions à la présentation de Mme Coumba Ndiaye 72

CONSTATS ET DIAGNOSTICS

Additions à la présentation de Mme Coumba Ndiaye

72
72
  • 4.5. Mise en œuvre et fonctionnement

4.5. Mise en œuvre et fonctionnement Compétence, formation et sensibilisation CONSTATS • Des exigences en matière

Compétence, formation et sensibilisation

CONSTATS

Des exigences en matière de maitrise de

l‘énergie n‘ont pas été intégrées dans les fiches poste du personnel ciblé Une seule compétence est notée dans le

domaine et il s‘agit du responsable SME, les autres en appui ont des compétences globales en énergie / électricité. Pas de plan de formation pour le

développement des compétences Sensibilisation interne très limitée

RECOMMANDATIONS • • • Faire une analyse globale des compétences interne pour mieux identifier celles en
RECOMMANDATIONS
Faire une analyse globale des
compétences interne pour mieux
identifier celles en maîtrise de l‘énergie
Élaborer un plan de formation qui ciblera
en premier tout le personnel impliqué
dans le SME, lesquels serviront de
vecteur de sensibilisation en interne
Etendre la formation au personnel en
rapport avec les usages énergétiques et
la passation des marchés
73
CONSTATS ET RECOMMENDATIONS

CONSTATS ET RECOMMENDATIONS

4.6 Vérification

CONSTATS

  • 1. Suivi et ajustement des paramètres influençant la facture électrique

  • 2. UES identifiés mais pas suivi pour des contraintes de mesures (des estimations sont faites)

  • 3. Les facteurs pertinents associés aux UES ne sont pas suivi

  • 4. Les indicateurs suivis sont à jour (renseignés tous les mois)

  • 5. Un rapport annuel est établit sur les résultats atteints mais se base sur les tendances globales (pas de décomposition) et sur les actions conduites (pas leur impact global)

  • 6. L‘activité de mesure et de surveillance est quasi inexistante

  • 7. Pas d‘évaluation de conformité ni d‘audit SME

RECOMMANDATIONS

CONSTATS ET RECOMMENDATIONS 4.6 Vérification CONSTATS 1. Suivi et ajustement des paramètres influençant la facture électrique
  • 1. Système de vérification a formaliser et à structurer

CONSTATS ET RECOMMENDATIONS 4.6 Vérification CONSTATS 1. Suivi et ajustement des paramètres influençant la facture électrique
  • 2. Eléments suivi à enrichir en intégrant les facteurs pertinents associés aux UES et en élargissant les indicateurs

  • 3. Acquérir des appareils de mesure et former sur leur utilisation

  • 4. Instaurer un système d‘audit SME et former les acteurs sur la méthode

  • 5. Définir des instances d’analyse des paramètres afin de pouvoir déclencher des corrections et/ou actions correctives au plus vite

CONSTATS ET RECOMMENDATIONS 4.6 Vérification CONSTATS 1. Suivi et ajustement des paramètres influençant la facture électrique
74
74

4.7 Revue de management

4.7 Revue de management CONSTATS RECOMMANDATIONS 1. Restitution mensuelle instauré par la Direction sur les activités
CONSTATS RECOMMANDATIONS 1. Restitution mensuelle instauré par la Direction sur les activités du SME dans le
CONSTATS
RECOMMANDATIONS
1.
Restitution mensuelle instauré par la
Direction sur les activités du SME
dans le cadre du suivi/évaluation
1.
2.
Eléments requises par la norme ISO
50001 non pris en compte lors de la
restitution
Mettre en place un dispositif de
revue, conforme, au delà de la
restitution mensuelle
75
CONSTATS ET RECOMMENDATIONS
ÉTUDES DE CAS Additions à la présentation conjointe de M. Alexis KÉMAJOU et Mme Coumba NDIAYE

ÉTUDES DE CAS

Additions à la présentation conjointe de M. Alexis KÉMAJOU et Mme Coumba NDIAYE

76
76

Diagnostic énergétique effectué en2013

ÉTUDES DE CAS

Étude de cas 3 : Société nationale des eaux (production nationale de l’eau sanitaire)

Diagnostic énergétique effectué en2013 ÉTUDES DE CAS Étude de cas 3 : Société nationale des eaux

Action

Mise en place d’un système de management de l’énergie Optimisation de la facturation Optimisation du système de pompage d’eau Fonctionnement des moto pompe avec variateur de vitesse

Économies d’énergie réalisées • 23,10% d’économie financière sur la consommation totale annuelle de la l’entreprise pour
Économies
d’énergie
réalisées
• 23,10% d’économie financière sur la consommation totale annuelle de la
l’entreprise pour un TRI de 8 mois environ. Soit un potentiel estimé à
environ 200 000 000 frs CFA/an
77

Diagnostic énergétique effectué en2014

ÉTUDES DE CAS

Étude de cas 4 : Entreprise de transport ferroviaire

Diagnostic énergétique effectué en2014 ÉTUDES DE CAS Étude de cas 4 : Entreprise de transport ferroviaire

Action

Mise en place d’une stratégie de suivi de maitrise de l’énergie Nomination d’un responsable énergie et constitution d’un équipe énergie

Action de sensibilisation du personnel sur l’URE par des affiches et notes de services

Mise en place d’une procédure d’utilisation rationnelle des vecteurs énergétiques

Économies d’énergie • 6% de gains sur les consommation d’électricité au bout d’1 an. Soit un
Économies
d’énergie
• 6% de gains sur les consommation d’électricité au bout d’1 an. Soit un
potentiel estimé à environ 10 000 000 frs CFA/an
réalisées
78
SOURCES DE FINANCEMENT POSSIBLES Additions à la conclusion de M. Alexis KÉMAJOU 79

SOURCES DE FINANCEMENT POSSIBLES

Additions à la conclusion de M. Alexis KÉMAJOU

79
79

Des opportunités de financement

Opportunités
Opportunités

L’auto-financement sur fonds propres Le recours à une société de services écoénergétiques (ESCO)

Le financement à travers les nombreux mécanisme de finance verte: la finance carbone; le SUNREF, label de la finance verte de l’Agence Française pour de Développement; le Millennium Challenge Corporation (MCC), mécanisme d’aide bilatéral américain pour la lutte contre la pauvreté; initie et finance des programmes régionaux, par exemple au Bénin

Quelques liens

80
80