Vous êtes sur la page 1sur 80

MECANIQUE DES SOLS

Chapitre I: Poussée et Butée des terres


Ouvrages de soutènement
1. Notions physiques
1.1 Généralités
1.2 Coefficient de pression latérale des terres au repos
1.3 Approche expérimentale des phénomènes de poussée et de butée
1.4 Forces de poussée et de butée

2. Théorie de Rankine
2.1 Hypothèses
2.2 Coefficient de poussée et de butée
A. Sol pulvérulent à surface horizontale
B. Sol à la fois cohérent et frottant à surface horizontale
C. Sol purement cohérent
D. Sol pulvérulent à surface inclinée
2.3 Calcul des forces de poussée et de butée
A. Sol quelconque
B. Sol purement cohérent

3. Théorie de Coulomb
1
3.1 ……………………………..
Des ouvrages de
soutènement

2
3
1. Notions physiques 1.1 Généralités

Pression active
Pression passive
Le massif (remblai) exerce
une poussée sur le mur

Le massif exerce une


butée sur l’écran AB

Mur de soutènement Massif d’ancrage d’un pont suspendu

Pression latérale
des terres au repos

Déformation ≅ 0

4
Voiles en sous-sol d’un immeuble
1. Notions physiques 1.2 Coefficient de pression latérale des terres au repos

Élasticité linéaire et isotrope: Loi de Hook Pression latérale


des terres au repos
 1 −υ −υ 
εx   0 0 0 σx 
  E E E   Déformation ≅ 0
εy   −υ 1 −υ 0 0 0 σy 
  E E E   σ
ε   −υ −υ 1   Voiles en sous-sol d’un immeuble
z E E E 0 0 0 σz  Plasticité parfaite
  = 2(1+υ)   σe
γ yz  0 0 0 0 0 τyz 
   E   Pente E
γ yz  0 0 0 2(1+υ) τ
   0 0  yz 
γ yz 
E
2(1+υ) τyz 
ε
  0 0 0 0 0  
 E 
u=0
εH = 0
Chemin oedométrique (u=0)
σ ’H
σ v = γ .H ε r = ε H = 0
1
εH = [σ H − ν (σ H + σ v )]= 0
E
ν σ ′H
σ H =σ v K0 = σ ’v
1−ν σ v′ 5
Essai K0
1. Notions physiques 1.2 Coefficient de pression latérale des terres au repos

σ ′H σH
K0 = K0 ≠
σ v′ σv

K0 varie suivant la nature du sol étudié


Et pour un sol donné, K est fonction de l’histoire des contraintes subies (compacité)

Sable lâche K0 = 0,45 à 0,50


Sable compact K0 = 0,40 à 0,45
Argile normalement consolidée K0 = 0,50
Argile molle, vase K0 = 1
Argile surconsolidée K0 variable

Pour les sables, JAKY a proposé la formule empirique suivante

K 0 = 1 − sin φ ′
6
1. Notions physiques

Pression passive

Le massif (remblai) exerce


Pression active
une poussée sur le mur

Le massif exerce une


butée sur l’écran AB

Mur de soutènement Massif d’ancrage d’un pont suspendu

Pression latérale
des terres au repos

Déformation ≅ 0

7
Voiles en sous-sol d’un immeuble
1. Notions physiques 1.3 Approche expérimentale des phénomènes de poussée et de butée

Un dispositif de chargement et de mesure de force


une caisse parallélépipédique à parois rigides
la paroi frontale est vitrée
la paroi latérale AB peut se déplacer en restant verticale

τ σ ′H = K 0 σ v′ 1 anneau dynamométrique 3 & 4 comparateurs

2 écran mobile 5 vérin

φ′ σ′
H
σ ′H σ v′ 1

2
F0 = K 0 σ v′ dh = K 0 γ ′ H
0
2
8
1. Notions physiques 1.3 Approche expérimentale des phénomènes de poussée et de butée

POUSSEE
σ v′

σ H′ σ H′
Expansion latérale εH > 0
σ v′ σ v′ constante
τ σ H′ diminue

(σ ′H ) a = K a σ v′
φ′
Coefficient de poussée σ ′H σ ′H σ v′
σ′
(Active state)

9
1. Notions physiques 1.3 Approche expérimentale des phénomènes de poussée et de butée

BUTEE
σ v = σ3 σ v′

σ H′ σ H′ εH < 0
Compression latérale σ v′ constante
σ v′ σ ′H augmente
τ

(σ H′ ) p = K p σ v′
φ′
Coefficient de butée
σ′
σ ′H σ v′ σ ′H
(Passive state)

10
1. Notions physiques 1.3 Approche expérimentale des phénomènes de poussée et de butée

φ′
τ POUSSEE
Équilibre active BUTEE
Équilibre passive
( σ H′ ) a = K a σ v′
(σ H′ ) p = K p σ v′

σ′
σ v′

11
1. Notions physiques 1.4 Force de poussée et force de butée

La force à l ’équilibre
H
1

2
F0 = K 0 σ v′ dh = K 0 γ ′H
2 BUTEE (σ ′H ) p = K p σ v′ α =
π

φ′
0 4 2
Équilibre passive
H
1

2
Fp = (σ H′ ) p dh = Kp γ′H
POUSSEE 0
2
Équilibre active
π φ′
α = + (σ ′H ) = K a σ v′
4 2
H
1

2
Fa = ( σ H′ ) a dh = Ka γ ′ H
0
2

H 5H H H 12
à à
1000 1000 10 20
BILAN
Mur de soutènement
Poussée et butée sur des ouvrages enterrés

Massif d ’ancrage d’un pont suspendu

Palplanche

13
2. THEORIE DE RANKINE (1860)
2.1 Hypothèses

Sol homogène, isotrope

La présence de discontinuités (provoquées par


des murs ou des écrans à la surface d’un sol)
ne modifie pas la répartition des contraintes
verticales dans ce sol.

Inconvénient
On impose la direction de la contrainte qui s ’exerce sur le mur
Donc
on ne tient pas compte de la valeur du frottement entre le mur et le sol

Dans un sol à surface horizontale et d’un mur à paroi vertical


la théorie de Rankine suppose que

le frottement entre le mur et le sol est nul


puisque la contrainte est horizontale.
14
2. THEORIE DE RANKINE (1860)
2.1 Coefficient de poussée et de butée

A. Sol pulvérulent à surface horizontal

τ BUTEE
Sinφ
φ ’ = IA/OA
En écrivant IA = OA sinφ
φ’
σ v′ − (σ H′ ) a σ v′ + (σ H′ ) a
= sin φ ′ POUSSEE
2 2
I
π π
+φ′ −φ′ σ′
φ′ 2 2
On obtient O (σ H′ )a A σ v′ (σ H′ ) p
1 − sin φ ′
( σ H′ ) a = σ v′
1 + sin φ ′

π φ′
(σ H′ ) a = σ v′ tg 2 ( − ) (σ H′ )a = K a σ v′ π φ ′
4 2 d’où K a = tg 2
( − )
4 2

2 π φ ′ 1
De la même manière, on montre que: K p = tg ( + ) =15
4 2 K a
2. THEORIE DE RANKINE (1860)
2.1 Coefficient de poussée et de butée

B. Sol à la fois cohérent et frottant à surface horizontal


τm τ
POUSSEE BUTEE
Équilibre active Équilibre passive

(σ ′H ) a = K a σ v′ (σ ′H ) p = K p σ v′

C’ π π
+φ′ −φ′
φ′ 2 2 σ′
σ v′ (σ H′ ) p + c′ cotgφ '
σ v′ + c ′ cotg φ '
C’ cotgφ
φ ’

(σ H′ )a + c′ cotgφ ' 16
2. THEORIE DE RANKINE (1860)
2.1 Coefficient de poussée et de butée

B. Sol à la fois cohérent et frottant à surface horizontal

τm τ
En remplaçant

(σ ′H ) a par (σ H′ ) a + c′ cotgφ '


σ v′ par σ v′ + c′ cotgφ ' C
φ′
π
2
+φ′
π
2
−φ′
σ′
σ v′ (σ ′H ) p + C cotgφ '

C cotgφ
φ’ σ ′v + C cotg φ '
(σ ′H ) a + C cotgφ '
On obtient

(σ H′ ) a + c ′ cotg φ ′ 2 π φ′
= tg ( − )
σ v′ + c ′ cotg φ ′ 4 2

π φ′  π φ′ 
( σ H′ ) a = σ v′ tg 2 ( − ) + c ′ cot g φ ′  tg 2 ( − ) − 1
4 2  4 2  17
2. THEORIE DE RANKINE (1860) τm τ
2.1 Coefficient de poussée et de butée

B. Sol à la fois cohérent et frottant à surface horizontal

C π
+φ′
π
−φ′
φ′ 2 2 σ′
σ v′ (σ ′H ) p + C cotgφ '

C cotgφ
φ’ σ ′v + C cotg φ '
(σ ′H ) a + C cotgφ '
On obtient finalement:

[σ h ' ]active = K aσ v '−2c′ K a K a = tg 2


(
π

φ′
)
4 2
π φ′ 1
K p = tg 2 ( + )=
4 2
[σ h ' ] passive = K pσ v '+2c′ K p Ka

[σ h ' ]sol au repos = K 0 σ v ' 18


19
20
21
2. THEORIE DE RANKINE (1860)
2.1 Coefficient de poussée et de butée

A. Sol pulvérulent à surface horizontal


τ BUTEE
π φ ′
(σ H′ )a = K a σ v′ K a = tg 2
( − )
4 2 POUSSEE

I
π π
+φ′ −φ′ σ′
π φ′ 1 O
φ′ 2 2

(σ H′ )p = K p σ v′ K p = tg 2 ( + ) = (σ H′ )a A σ v′ (σ H′ ) p

4 2 Ka

τm τ
B. Sol à la fois cohérent et frottant à surface horizontal

[σ h ' ]active = K aσ v '−2c′ K a C


φ′
π
2
+φ′
π
2
−φ′
σ′
σ v′ (σ ′H ) p + C cotgφ '

[σ h ' ] passive = K pσ v '+2c′ K p C cotgφ φ’ σ v′ + C cotg φ '


(σ H′ )a + C cotgφ ' 22
1. Notions physiques
1.4 Inclinaison des plans de rupture

POUSSEE: Inclinaison des plans de rupture

τ
π φ′
2α = + φ ′
2
σ r &τr B
π φ ′
α = + R
4 2 α 2α
O
σ′
R C
(σ ′H ) a σ v′

POUSSEE 23
1. Notions physiques
1.4 Inclinaison des plans de rupture
BUTEE: Inclinaison des plans de rupture

τ
φ′
π
2α = − φ ′
2 σr &τr B

π φ ′ R
α = −
4 2
2α α σ′
O
R C
σ v′ (σ ′H ) p

24
BUTEE
1. Notions physiques
1.4 Inclinaison des plans de rupture

τ
φ′

POUSSEE
Équilibre active
BUTEE
(σ H′ ) a = K a σ v′ Équilibre passive

(σ ′H ) p = K p σ v′
π φ′
α = −
4 2

π φ′ σ v′ σ′
α = +
4 2

25
2. THEORIE DE RANKINE (1860)
2.1 Coefficient de poussée et de butée τ
B. Sol purement cohérent

Cu

(σ H ) a σv =γ h (σ H ) p σ
On a immédiatement

(σ H ) a = γ h - 2 Cu (σ H ) p = γ h + 2 Cu

Rappelez vous !
26
π φ′
[σ h ' ]active = K aσ v '−2c′ K a [σ h ' ] passive = K pσ v '+2c′ K p K a = tg 2 ( − )
4 2
2. THEORIE DE RANKINE (1860): Calcul des forces de poussée et de butée
τ
B. Sol purement cohérent Cu

(σ H ) a = γ h - 2 Cu (σ H ) p = γ h + 2 Cu σ

Au point A, la contrainte verticale est nulle

(σ H ) a = -2 Cu A

Le sol est en traction jusqu ’à la profondeur z0 (point B)


2 Cu
γ z 0 = 2 Cu & z0 =
γ B
z0 Hc
La profondeur 2z0 (point D), la contrainte a pour valeur 2Cu
et la force qui s ’exercerait sur un écran placé suivant AD
1 D 2z0
Fa = γ h 2 − 2 Cu h = 0
2 4 Cu
Hc =
γ
Donc, pour une courte période, une tranchée à parois verticales, taillée dans un sol
27
purement cohérent, est stable tant que la profondeur est inférieure à la profondeur critique
2. THEORIE DE RANKINE (1860)
2.2 Calcul des forces de poussée et de butée

A. Sol quelconque
H
F h′ = ∫ (σ ′
0
H ) dh

H
1

2
Fa = ( σ H′ ) a dh = γ′H K a − c′ H Ka
0
2

H
1

2
Fp = ( σ H′ ) p dh = γ′H K p + c′ H K p
0
2

Ft = Fa + F w Ft = F p + F w

F w Force hydraulique Ft Force totale


28
3. THEORIE DE COULOMB (1773)

Intérêt: méthode aisément applicable dans bien des cas:

Terre-pleins à surface Surcharges partielles Remblais limités


libre non rectiligne

Principe & méthode : équilibre statique des forces


méthode graphique (construction de Culmann)
29
3. THEORIE DE COULOMB (1773)
3-1 Hypothèses

H1 Le sol se rompt suivant une surface de rupture plane

La force agissante sur le mur a une direction connue: c.a.d.


H2
l’angle de frottement ( δ )entre le sol et le mur est connu

B C B C

φ
φ
δ

A A
Mur rugueux Mur lisse
δ = φ’ δ=0
30
3 THEORIE DE COULOMB (1773)
3-2 Calcul de la force exercée: sol pulvérulent

W poids du coin de sol ABC

F B C

W
R
θ-φ
φ

sin( θ ′ − φ )
F =W A
π
sin( + φ − θ ′) Mur lisse
2 δ=0

W poids de sol F force exercée par le mur R réaction exercée par le sol sur le plan de rupture
31
Équilibre statique du coin de sol ABC sous l’action des forces qui lui sont appliquées
3 THEORIE DE COULOMB (1773)
3-2 Calcul de la force exercée: sol pulvérulent
B C
B
B C B C

β
φ
R φ φ
δ θ
A
A
Cas général φ/3 <δ< φ/2 Mur rugueux
A δ=φ A
Mur lisse δ = 0

F (π/2)- φ F
(π/2)-δ-β
F
W W W
R R
θ-φ θ-φ
R θ-φ

W poids de sol F force exercée par le mur R réaction exercée par le sol sur le plan de rupture
32
Équilibre statique du coin de sol ABC sous l’action des forces qui lui sont appliquées
3. THEORIE DE COULOMB (1773)
3-2 Calcul de la force exercée: sol pulvérulent

F
Dans le cas d ’un sol pulvérulent à surface horizontale

sin( θ ′ − φ ) W
F =W
π R
sin( + φ − θ ′) θ-φ
2

Le résultat est le même que celui trouvé par la théorie de Rankine

33
3 THEORIE DE COULOMB (1773)

3-2 Calcul de la force exercée: sol cohérent τ = σ v′ tgφ '+c′

(π/2)-δ-β

l = AC

(π/2)+φ
θ’ - φ

W poids de sol F force exercée par le mur R réaction exercée par le sol sur le plan de rupture
34
Équilibre statique du coin de sol ABC sous l’action des forces qui lui sont appliquées
3 THEORIE DE COULOMB
3-2 Validité de l’hypothèse d’une surface de rupture plane

Dans le cas de la poussée, l’hypothèse est valable.


Elle est même bien vérifier pour les sols pulvérulents

Le frottement entre l’écran et le


mur a une valeur importante

Dans le cas de la butée, l’hypothèse n’est pas valide.


La surface du sol présente une courbure nette au voisinage du mur
35
4. Calcul de murs de soutènement et modalités constructives

4-1 Calcul d’un mur de soutènement

1 Examiner s’il y a ou non possibilité de déplacement du mur

Dans le cas où le déplacement est suffisant, calculer les forces de butée et de poussée, compte
2 tenu des conditions de pressions interstitielles dans le sol (nappe, écoulement, …..etc)

3 Vérifier la sécurité au glissement à la base du mur

4 Calculer la stabilité du mur en tant que fondation

5 Vérifier la sécurité du mur au renversement

6 Dans certain cas, vérifier la sécurité au grand glissement de l’ensemble mur et remblai

7 Vérifier que les tassements du mur sont admissibles


36
4. Calcul de murs de soutènement et modalités constructives
4-1 Calcul d’un mur de soutènement

1
Examiner s ’il y a ou non
possibilité de déplacement du mur

H 5 H H H
à à
1000 1000 10 20

37
4 Calcul de murs de soutènement et modalités constructives
4-1 Calcul d ’un mur de soutènement

Dans le cas où le déplacement est suffisant, calculer les forces de butée et de poussée, compte
2 tenu des conditions de pressions interstitielles dans le sol (nappe, écoulement, …..etc)

La force de poussée exercée sur un mur par un remblai saturé d’eau > à celle exercée par
un remblai sec 38
4 Calcul de murs de soutènement et modalités constructives
4-1 Calcul d ’un mur de soutènement

3
Vérifier la sécurité au glissement à la base du mur et au renversement
5
r
W Poids du mur
r (Fa)v
Fa Force de poussée [composantes (Fa)H et (Fa)V] Fa
r W
F p Force de butée (souvent négligeable)
(Fa)H
r
Q Réaction du sol sous la base [composantes Qv et QH]
Fp
xO
L’équilibre des forces impose que QH b/2
Qv e
Q H = ( Fa ) H − ( F p ) H
QV = W + ( Fa ) V − ( F p ) V 39
4 Calcul de murs de soutènement et modalités constructives
4-1 Calcul d ’un mur de soutènement

La sécurité au glissement à la base du mur est

QH
≤ tg φ (Fa)v
QV φ angle de frottement entre la base du mur et le sol Fa
W
Force résistante sur la base (Fa)H
FG =
Force motrice sur la base
FG coefficient de sécurité au glissement
Fp
xO
QH b/2
Qv e
A long terme, FG
τ = W tg φ + c ′ B = QH
max
B: largeur de la base
FG ≥ 1,5 sans la Fp

A court terme, FG
FG ≥ 2 avec la Fp
τ max = Cu B = QH 40
4 Calcul de murs de soutènement et modalités constructives
4-1 Calcul d ’un mur de soutènement

La sécurité au renversement est


(Fa)v
Fa
W
Moment résistant sur la base (Fa)H
FR =
Moment moteur sur la base
FR coefficient de sécurité au renversement
Fp
x
QH b/2
FR ≥ 1,5 Qv e

L/3
La sécurité au renversement est assurée
si
la résultante passe dans le tiers central de la base Q e

41
4. Calcul de murs de soutènement et modalités constructives

6 Dans certain cas, vérifier la sécurité au grand glissement de l’ensemble mur et remblai

Stabilité des pentes

42
4. Calcul de murs de soutènement et modalités constructives

7 Vérifier que les tassements du mur sont admissibles

1. Le mur et le remblai tassent différemment

Si le remblai tasse
Plus que le mur
(cas courant) Dans le cas contraire,

δ < 0)
l’angle de frottement
entre le sol et le mur
est positif (δ
δ > 0)

2. S’assurer que les tassements ne sont pas excessifs


43
Forces s’exerçant sur un mur-poids

Dispositifs de drainage derrière un mur

Parement fictif utilisé pour la détermination 44


de l’effort de poussée sur un mur poids
Forces s’exerçant sur un mur-poids

Dispositifs de drainage derrière un mur

Parement fictif utilisé pour la détermination 45


de l’effort de poussée sur un mur poids
Sécurité vis-à-vis d’un glissement sur la base du mur

Règle du tiers central pour le calcul


de la sécurité au renversement

Sécurité au renversement 46
Rupture par grand glissement

47
Surface de rupture du sol de fondation
Sécurité vis-à-vis d’un glissement sur la base du mur

Règle du tiers central pour le calcul


de la sécurité au renversement

Sécurité au renversement 48
Rupture par grand glissement

49
Surface de rupture du sol de fondation
50
Différents types d’ouvrages de soutènement

51
52
53
54
4. Calcul de murs de soutènement et modalités constructives

Rideau de palplanche ancré

55
4. Calcul de murs de soutènement et modalités constructives

Mur en terre armée

Sol pulvérulent
Armatures métalliques qui résistent à la traction

Création d’une cohésion dans le sol


proportionnelle à la densité et à la résistance à la traction des bandes

56
57
58
PHOTOS

Rock-filled butress

Gabion wall

Crib wall

Reinforced earth wall

Concrete gravity wall

Concrete renforced
semigravity wall

59
60
61
62
63
64
65
4. Calcul de murs de soutènement et modalités constructives

H/24 minimum 30cm

66
67
68
Retaining Walls - Applications

Road
Train

69
Retaining Walls - Applications

highway

70
Retaining Walls - Applications

High-rise building

basement wall

71
Gravity Retaining Walls

cement mortar
plain concrete or
stone masonry
cobbles

They rely on their self weight to support the backfill


72
Cantilever Retaining Walls

Reinforced;
smaller section
than gravity
walls

They act like vertical cantilever,


fixed to the ground
73
Design of Retaining Wall - in granular soils
Analyse the stability of this rigid body with vertical walls (∴Rankine theory valid)

2 2
Block no.

3 3
1
1

toe
toe

Wi = weight of block i
xi = horizontal distance of centroid of block i from toe
74
Safety against sliding along the base
PP + ∑{Wi }. tan δ soil-concrete friction
angle ≈ 0.5 – 0.7 φ
Fsliding =
PA

to be greater
than 1.5

2 2
PA H
3 3 PA
1
PP 1
S h PP
toe S
R
toe
y R
y

PP= 0.5 KPγh2 PA= 0.5 KAγH2


75
Safety against overturning about toe
PP h / 3 + ∑{Wi xi }
Foverturning =
PA H/3

to be greater
than 2.0

2 2
PA H
3 3 PA
1
PP 1
S h PP
toe S
R
toe
y R
y

76
77
78
2. THEORIE DE RANKINE (1860)
Formules de Rankine pour les Sols pulvérulents

Sol à surface horizontal

Sol à surface inclinée

79
Introduction
Notations
1 – Milieu pesant, pas de cohésion, surface libre sans surcharge
1.1 – Butée
1.2 – Poussée
2 – Milieu pesant, pas de cohésion, surface libre surchargée

Elie Absi, Jean Kerisel


ISBN : 2-85978-382-2, 2003
226 p., 17 x 24, broché

52 €

Le problème de la poussée des terres sur les massifs de soutènement est l’un des plus anciens
de la mécanique des sols.

Malgré les travaux de Rankine, de Resal et de Caquot notamment, ce vieux problème n’est pas
encore parfaitement résolu et de nombreux points restent encore à éclaircir
Ces tables fournissent des coefficients qui sont des bornes extrèmes traduisant l’existence de
l’équilibre limite du massif.

Elles sont organisées pour permettre la connaissance simultanée par l’utilisateur des valeurs,
souvent fort éloignées, des deux équilibres limites de poussée et de butée.
Regroupant les tables précédemment établies par MM. Caquot, Kerisel et Absi pour les milieux
pesants et celles réalisées par MM. L’Herminier et Absi pour les milieux non pesants mais
chargés, ce document constitue un outil d’utilisation pratique pour tous les professionnels
80
concernés par l’étude des ouvrages et des fondations liés au comportement des massifs.