Vous êtes sur la page 1sur 5

CFMOTI Configuration des routeurs Cisco

TP Cisco - Module 2
Table des matières

1. Introduction
2. Configurer l'adresse IP du routeur
3. Mise en place du routage statique
4. Mise en place du routage dynamique
5. Configuration générale d'un routeur
7. Annexes

1. Introduction

Ces TPs sont a effectués une fois que la partie routage a été achevée. Pour tous les travaux
pratiques, il est possible de les expérimenter logiciellement, s'il n'y a pas de matériels
(routeurs, pcs) à disposition. Pour cela, Bosson Router Simulator (Netsim) peut être utile.

2. Configurer l'adresse IP du routeur


1. Introduction

Ces TPs sont a effectués une fois que la partie routage a été achevée. Pour tous les travaux
pratiques, il est possible de les expérimenter logiciellement, s'il n'y a pas de matériels
(routeurs, pcs) à disposition. Pour cela, Bosson Router Simulator (Netsim) peut être utile.

2. Configurer l'adresse IP du routeur

1. Branchement du routeur :

Il faut commencer par brancher le port console du PC au routeur Cisco 2600. Le port console
se branche sur le port Com (1 ou 2) du poste à l'aide d'un adaptateur et d'un fil console. Il faut
ensuite brancher l'alimentation sur le routeur et l'allumer physiquement.

2. Description des ports :

Pour administrer le routeur, utiliser Hyper Terminal. Donner un nom à la session, choisir le
com1 pour la connexion et 9600 bits/s pour la vitesse de la connexion. Afin de pouvoir
décrire les ports, il n'est pas nécessaire d'être en mode privilégié (ou mode enable), le mode
utilisateur suffit. La commande show interfaces permet d'afficher les différentes
informations sur les ports :

Serial 0/0 is down, line protocol is down.


Serial0/1 is administratively down, line protocol is down.
FastEthernet0/0 is up, line protocol is down.

A. Maizate Page 1 sur 5 Groupe TSRI C


CFMOTI Configuration des routeurs Cisco

On en déduit qu'il y a 3 interfaces, 2 séries, et une RJ45. Dans cet exemple, on remarque que
le protocole réseau est configuré et activé mais que le câble réseau est débranché. Si l'on
branche le câble réseau au routeur, une ligne apparaît notifiant %LINEPROTO-5-UPDOWN :
Line Protocol on Interface FastEthernet 0/0, change state to up. Le port série
0/0 n'est pas configuré, et le port série 0/1 n'est pas activé.

3. Effacement de la configuration de démarrage :

Pour effacer la configuration de démarrage, il faut être en mode privilégié. Pour cela, à
l'invite du mode utilisateur, taper enable (ou en), puis le mot de passe du routeur. Entrer
erase startup-config. Ceci permet d'avoir une configuration propre du routeur. Sous
NetSim, il n'y a pas, à la base, de startup-config. Il faut copier la configuration courante
(running-config) dans la configuration de démarrage (startup-config) pour en avoir une.

4. Redémarrage du routeur :

Pour redémarrer le routeur, il faut entrer reload.

5. Configuration en mode Setup :

Après que le PC ait redémarré, la NVRAM est vide, et donc il faut recréer un fichier de
configuration. Entrer dans le mode Setup. Pour le moment, le mode basique du setup suffit. Il
faut configurer l'hostname (piwu), les mots de passe (cisco, iscio) pour accéder au mode
privilégié et configurer l'interface FastEthernet (192.168.0.1/24). A noter que le simulateur
Boson n'intègre pas de mode de configuration (setup). Il faut donc configurer ces paramètres,
sans assistant. Une fois configuré, il faut sauvegarder la configuration courante dans la
configuration de démarrage : copy running-config startup-config.

6. Affichage de la configuration de démarrage :

Pour afficher la configuration de démarrage, il est obligatoire d'être en mode privilégié (en).
Puis, à l'aide de la commande show startup-config on affiche à l'écran la configuration de
démarrage.

7. Configuration du poste client:

Une adresse IP doit être attribuée au poste client (192.168.0.2/24) et une passerelle
(192.168.0.1) pour que les deux périphériques se voient. On effectuera enfin un ping du côté
du routeur et du côté du client pour vérifier que la liaison marche correctement. Sous Netsim,
pour configurer l'IP, la commande est ipconfig /ip 192.168.0.2 255.255.255.0 et pour
la passerelle la commande est ipconfig /dg 192.168.0.1.

A. Maizate Page 2 sur 5 Groupe TSRI C


CFMOTI Configuration des routeurs Cisco

3. Mise en place du routage statique

1. Configuration des interfaces FastEthernet des routeurs piwu et matt :

Entrer en mode privilégié (en), puis en mode de configuration du terminal (conf t) et définir
le nom d'hôte (hostname piwu). En mode en, afficher l'état des protocoles (show
protocols). Vérifier que le protocole Ethernet est activé et qu'une configuration est définie.
Si tel n'est pas le cas, configurer ensuite la connexion FastEthernet0/0. Entrer dans le mode
de configuration de l'interface (interface FastEthernet0/0) puis activer le protocole (no
shutdown). Définir une adresse IP et un masque de sous réseau (ip address 192.168.0.1
255.255.255.0). Si le ping du routeur vers le poste (ou/et inversement) ne marche pas, il se
peut qu'il soit nécessaire d'activer le routage (ip routing). Faire la même chose pour le
routeur matt (192.168.0.1/24)

2. Configuration des postes clients piwupc et mattpc :

Configurer l'adresse IP, le masque de sous réseau et la passerelle de piwupc (192.168.1.2/24).


Sous Boson Net Sim, ceci est faisable à l'aide de la commande ipconfig. Faire la même
chose pour le poste mattpc.

3. Configuration des interfaces séries des routeurs piwu et matt :

Entrer dans le mode de configuration de l'interface (interface Serial 0) puis activer le


protocole (no shutdown). Définir une adresse IP et un masque de sous réseau (ip address
10.0.0.1 255.0.0.0). Il faut aussi régler la fréquence d'horloge (clock rate ? [Prendre
une fréquence proposée aux alentours de 125 000]). Cette fréquence ne se règle que sur le
routeur où le connecteur femelle (DCE) est branché. Ici, c'est le routeur piwu. Faire de même
avec le routeur matt.

4. Configuration du routage statique:

La commande show ip route permet de connaître les réseaux auquel le routeur est connecté.
Si aucun réseau n'est visible, il faut activer le routage avec la commande ip routing.

A. Maizate Page 3 sur 5 Groupe TSRI C


CFMOTI Configuration des routeurs Cisco

Lorsqu'un show ip route est effectué sur le routeur piwu, on s'aperçoit qu'il ne voit pas le
réseau 192.168.0.0. IL faut donc écrire une route statique (ip route 192.168.0.0
255.255.255.0 10.0.0.2). Faire de même sur le routeur matt.

5. Test du routage:

Pour tester si le routage s'effectue correctement, utiliser ping et tracert.

4. Mise en place du routage dynamique

1. Configuration des éléments du réseau :

Configurer les routeurs et les postes clients correctement. Ceci est détaillé dans les TPs
précédents. Effectuer des tests de ping pour vérifier que les hôtes placées dans le même sous
réseau communiquent correctement.

2. Mise en place du routage RIP :

Activer, sur les trois routeurs, le routage à l'aide de la commande ip routing (config).
Activer ensuite le protocole de routage RIP grâce à la commande router rip (config) sur
chaque réseau et paramétrer les différents réseaux. Par exemple, pour le routeur toto, il faut
configurer 3 réseaux :

• network 10.0.0.0 (config-router)


• network 10.0.2.0 (config-router)
• network 192.168.1.0 (config-router)

On peut ensuite vérifier que le routage rip est en place avec la commande show ip rip
database (non disponible sous NetSim) et en utilisant la commande ping. Pour voir que le
routage est efficace, il suffit de couper un lien (physiquement) et de lancer un ping -t ip
address puis de rebrancher le câble série et d'observer le temps de réponse ou bien d'utiliser
tracert.

A. Maizate Page 4 sur 5 Groupe TSRI C


CFMOTI Configuration des routeurs Cisco

2. Mise en place du routage IGRP :

Le routage IGRP se met en place presque de la même manière que le routage RIP. Pour
activer le protocole de routage IGRP, utiliser router igrp 1 (config) (où 1 est le numéro de
système autonome. Ce numéro est à mettre sur chaque routeur. Un système autonome est
comparable, à un groupe de travail Windows, par exemple). Les réseaux (network) se déclare
de la même façon que pour RIP.

La table de routage est visible grâce à show ip route igrp.


Pour éviter les boucles de routage, d'activer le protocole de split-horizon sur chaque interface
série : ip split-horizon (config-if).
Pour visualiser les mises à jour IGRP, utiliser debug ip igrp transactions.
Une configuration plus pointue peut être effectuée en configurant les options timers basic
(config-router), no metric holddown (config-router), metric maximum-hops (config-
router), maximum-paths (config-router), variance (config-router), traffic-share (config
router) et metric-weights (config-router).

5. Configuration générale d'un routeur

• Date et Heure : clock set 15:22:24 12 september 2004.


• Mot de passe console : line console 0 (config) puis password mot_de_passe
(config-line).
• Mot de passe mode privilégié (enable) : enable secret mot_de_passe (config).
• Sortir du mode privilégié : disable.
• Voir le fichier hosts : show hosts.
• Définir un nom d'hôte : ip host toto 10.0.0.1 (config).
• Empêcher la résolution de noms : no ip domain-lookup (config).
• Sauvegarde de la configuration du routeur courante dans la configuration de
démarrage: copy running-config startup-config.

A. Maizate Page 5 sur 5 Groupe TSRI C