Vous êtes sur la page 1sur 49

la course de vitesse (100m plat)

Préparé par :
Encadré par :
Boudouma Aimadeddine
Bakali Nidal
El-boti Hamza
Zaaraoui Mohamed
Zyani Noureddine
Année Universitaire : 201 8– 2019
Aperçu général
sur L’APS
Aperçu général sur L’APS

Introduction :

Le mot athlétisme vient du grec athlos qui signifie combat. C’est une des
plus anciennes pratiques sportives qui remontent à l’Antiquité

Il se fonde sur les activités les plus naturelles qui soient : courir, sauter,
lancer. Il s’agit là de créer une performance pour réduire le temps,
étendre l’espace et /ou se comparer à des concurrents. C’est une
activité codifiée et individuelle.
Courses

ATHLETISME

Lancers Sauts
Aperçu général sur L’APS

Définition :

Courir c’est se déplacer dans le cadre d’une confrontation simultanée ;


dans un espace limité ; avec un souci de vitesse et d’économie grâce a
une succession de bond mi pédales ;mode de déplacement faisant
appel a l’aspect mécanique et physiologique.
Aperçu général sur L’APS

Qu’est-ce que une course de 100m ?

La course de vitesse est une des épreuves reine de l’athlétisme. Elle


consiste à courir le plus rapidement possible sur une courte distance. Elle
représente une succession de foulées
Aperçu général sur L’APS

Historique :

Les premières expériences de synchronisation électrique des courses de


sprint remontent avant 1930. Cette technologie s'est améliorée à un tel
point qu'en 1977
A la fin du 19ème siècle, on pratiquait le sprint court (distance britannique
d’environ 100 yards : 91.44 m avant d’être transformée en 100 mètres.) En
1850 lors du premier "meeting" d’athlétisme organisé par des étudiants de
l'Exeter Collège d'OXFORD le100 yards figurait parmi les épreuves.
Les sprinters ont commencé à partir en position debout jusqu'en 1887,
quand Charles H. Sherrill (Etats-Unis)
C'est en 1928-29 (dans un autocar) que George Breshnahan et William
Tuttle (Etats-Unis) ont inventé des blocs pour faciliter des départs plus
rapides.
LE RÈGLEMENT
LE RÈGLEMENT
starting-blocks

 La course s’effectue à partir de starting-blocks


LE RÈGLEMENT
un starter officiel
LE RÈGLEMENT


 L’athlète se tient derrière ses starting-blocks et attend l’ordre de départ
LE RÈGLEMENT

 l’athlète se place dans les starting-blocks, un genou sur le sol, les doigts
derrière la ligne de départ.
LE RÈGLEMENT

 les coureurs relèvent le bassin, le genou quitte le sol.


LE RÈGLEMENT

 Coup de pistolet de départ


LE RÈGLEMENT

Un seul faux départ est admis par épreuve.


En cas de nouveau faux départ, l’athlète
concerné(e) est exclu(e), même si ce n’est
pas lui (elle) qui a provoqué le premier faux
départ.

Durant la course, tous les athlètes sont


obligés de courir dans leur couloir.
Analyse technique
Analyse technique
Analyse technique

Le départ accroupi :

Il est obligatoire pour toutes les courses d’une distance allant jusqu’au
400 mètres inclus. Il se donne après trois commandements

La réaction à un signal :

La vitesse de réaction à un signal est primordiale en course de vitesse car


dans le cas contraire, il existe alors un moment important entre le signal et
le début des actions motrices
Analyse technique

L’accélération :

A partir d’une première enjambée courte les coureurs allongent


progressivement leurs foulées maximale.

Maintien de la vitesse de course :

Le coureur reproduit un geste cyclique : la foulée, qu’il tente de maintenir


identique. Une phase d’appui et une phase de suspension

Finish :

Il est caractérisé par le comportement que l’athlète doit adopter afin de


ne pas porter atteinte à sa performance. Le coureur doit donc maintenir son
effort au- delà de la distance à parcourir
Aspect
Biomécanique
Aspect Biomécanique

Définition :

La biomécanique est l’étude de la physique et de ses systèmes


mécaniques appliqués à l’homme. La compréhension des lois physiques
appliquées à l’homme permet de mieux répondre aux caractéristiques de
l’athlète entraîné
Loi
d’équilibre

Les lois
de
newton

Action Force et
réaction accélération
Aspect Biomécanique

Première loi de Newton. Loi d’équilibre :

Tout corps reste en état de repos ou en état de mouvement uniforme


dans une ligne droite à moins qu’une force extérieure n’agisse sur lui

Deuxième loi de Newton. Force et accélération :

L’accélération d’un corps est proportionnelle à la force qui la produit et


suit la même direction que cette force

Troisième loi de Newton. Action réaction :

Pour chaque action, il y a une réaction égale et opposée


Aspect Biomécanique

La vitesse :

Comme on a pu le constater au travers les trois lois de Newton, la


création de mouvement, d’accélération va se traduire sur la piste par la
création d’une vitesse de déplacement qui s’exprime par la formule
suivante :

Vitesse =Distance / Temps


Pour nous sur le terrain cela se traduit par :
V = Fréquence x Amplitude
Aspect Biomécanique

La fréquence :

Elle va en augmentant alors que le temps de contact au sol diminue.


Certains coureurs obtiennent des fréquences de 5 pas par seconde. Le
temps de contact au sol diminue avec la prise de vitesse. La fréquence
passe de 2 à presque 5 pas à la seconde à vitesse maximale.

L’ amplitude :

Pour les coureurs de 100 m l’amplitude des foulées croît très rapidement
du départ au 30 m atteignant son maximum à la fin de la course bien qu'aux
50 mètres l'athlète doit déjà être à sa longueur de foulée optimale. La foulée
se stabilise ensuite
Aspect Biomécanique

La foulée :
La foulée

Appui Suspension

Mise en
soutien renvoie
tension
L’appui
Mise en tension
soutien
renvoie
Aspect
physiologique
Aspect physiologique

Principe énergétique :

ATP ADP  P  E
Aspect physiologique

Processus de resynthése de l’ATP :

Influx nerveux

CP CPE

Baisse du taux d’ATP

Voie anaérobique alactique

E  ADP  P ATP
Analyse et traitement
didactique
Analyse didactique

Logique interne :

La course de vitesse est fondée sur un effort bref d'intensité maximal 100/ se
situant dans le processus anaérobie alactique.
Il s’agit de parcourir une distance déterminée après un stimulus auditif dans un
minimum de temps en vu de le réduire.
Analyse didactique

Problèmes fondamentaux :

Consiste en la mobilisation immédiate des ressources énergétiques et


mécaniques pour créer et conserver une vitesse maximale.
Analyse didactique

Enjeux de
formation :

plan plan socio-


plan cognitif
psychomoteur affectif
Analyse didactique

Enjeux de formation :

Sur le plan psychomoteur :

 Développer les ressources physiologiques et des capacités physiques


(vitesse, résistance, force et souplesse)

 Développer les habiletés motrices (coordination (principes mécaniques


liés à l'utilisation des segments libres, dissociation train inférieur et train
supérieur), équilibre, Intégration des rapports espace-temps.

 Sollicitation des grandes fonctions


Analyse didactique

Enjeu de formation :

Sur le plan cognitif :

 Connaissance de ses possibilités d’action

 Apprendre à juger une performance et observer sa réalisation.

 Connaissance du règlement

 Réactualisation et enrichissement des connaissances en relation avec


l’activité
Analyse didactique

Enjeu de formation :

Sur le plan socio-affectif

 Affirmation de sa personnalité

 Dépassement de soi

 Provoquer une activation émotionnelle dynamisante.

 Cette émotion essentielle permet à l’enfant d’entrer dans l’activité en


se mesurant aux Autres. De cette opposition va naître le défi, le jeu, le
dépassement et le plaisir.
Analyse didactique

Principes et règles d’action :

Les principes sont liés à l’attitude du coureur dans chaque phase de la course de
vitesse à savoir :

 le départ.

 l’attitude pendant la course.

Parmi les attitudes on trouve :


• la création de la vitesse (force propulsive)
• la conservation de la vitesse.

 Finish.
Adaptation
des
starting-
blocks

Réaction Placement
d’une dans les
manière Départ starting-
explosive blocks

Position de
départ
Maitrise de
l’attitude de
la course
(synchronis
ation…)

Redresseme création de Appui actifs


nt progressif la vitesse au sol

réduire la
surface de
contact
avec l’air
Courir dans
l’axe

réduire la
phase de
Courir sans suspension
conserver
réduire réduire la
LA VITESSE
l’amplitude phase
d’amortissem
ent

synchronisat
ion
(membres
inférieurs et
supérieurs ;
respiration
Ne pas perdre la
vitesse

FIN DE LA
COURSE
(Finish)

Terminer en coordination
pleine vitesse des actions
TRAITEMENT DIDACTIQUE

Les niveaux d’apprentissage :

Niveaux Départ Attitude de course Travail des bras jambes

-position incorrecte - Course en zigzag - Les bras ne sont pas dans l’axe
1 -réaction lente - ralenti avant l’arrivée
-redressement incorrect - La tête bouge

-Position correcte mais -Tête fixe, mais le corps est -Foulées trop longues ou bien
2 la réaction est lente encore perché trop courtes.
-Les mains montent jusqu'à
l’épaule.

-Redressement sur 5 -Les genoux montent en haut


3 appuis -Corps droit -les foulées sont longues et à la
-bras lancés en avant -tête droite fois rapides
et en haut

-le bassin est fixe par -les coudes sont tirés en arrière
4 -explosif rapport au tronc mais devant les yeux.