Vous êtes sur la page 1sur 5

Chapitre 1 Elastoplasticité (Compléments TD) Dr. O.

Sadaoui

Solution des exercices optionnels: Chapitre 1


Exercice 6
Un matériau raide obéit au critère élastoplastique de Von-Mises de fonction de charges
f(ζ ij ) :
I1
f(ζ ij )  2J 2 - k 2  sijsij - k 2 =0 ; sij  ζ ij  δij  ζ ij  ζ mδij ; k: paramètre
3
mécanique.
Sachant que ce critère est très utilisé pour la vérification des éléments de charpente
métallique, démontrer que ce critère se traduit par la relation suivante dans le cas d'un
état de contraintes planes et déduire ensuite l'expression du critère dans le cas d'une
poutre soumise à la flexion simple en donnant un exemple.
ζ 2x  ζ 2y  ζ x ζ y  3η xy  ζ e
Solution
a) En contraintes planes, les tenseurs de contraintes et de déformations sont donnés
par:

 ζ xx ζ xy 0   ζ11 ζ12 0  ε xx ε xy 0   ε11 ε12 0 


ζ   ζ yx ζ yy 0    ζ 21 ζ 22 0 ; ε   ε yx
 ε yy 0    ε 21 ε 22 0
       
 0 0   0 0   0 ε zz   0 0 ε 33 
 0 0  0
Par simplicité dans le développement des écritures indicielles, on utilise les indices
chiffrés 1, 2 et 3 en remplacement de x, y et z . On applique la règle d'Einstein relative à
la sommation sur les indices muets (répétés deux fois) dans les monômes.
2J 2  s : s  sijsij =  ζij  ζ mδij  ζij  ζ mδij   (ζ ij ) 2 - 2ζ mζ ijδij  ζ m2 (δij ) 2
ζ m =Tr(ζ) / 3  (ζ11  ζ 22 )/3 ; ζ13  ζ31  ζ23  ζ32  ζ33  0 ;
 1 0 0
1 , i  j
δij: tenseur de Kroncker δij =   I  0 1 0
0 , i  j  
0 0 1
 
(ζ ij )2 = ζ ijζ ij  ζ1jζ1j  ζ 2jζ 2j  ζ 3jζ 3j   ζ11ζ11  ζ12ζ12  ζ13ζ13    ζ 21ζ 21  ζ 22 ζ 22  ζ 23ζ 23 
+  ζ 31ζ 31  ζ 32ζ 32  ζ 33ζ 33 

(ζij )2 = ζijζij  ζ1jζ1j  ζ 2jζ 2j  ζ3jζ3j   ζ11


2
 ζ12
2
  ζ122  ζ222   ζ112  ζ222  2ζ122
(ζij )2  ζ11
2
 ζ 22
2
 2ζ12
2

ζijδij  ζ1jδ1j +ζ2jδ2j  ζ3jδ3j  ζ11δ11  ζ22δ22  ζ33δ33  (ζ11  1)  (ζ22  1)  (ζ33  0)  ζ11  ζ 22
(ζ11  ζ 22 ) 1
 ζ m ζ ijδij   ζ11  ζ 22    ζ11  ζ 22 
2

3 3

1
Chapitre 1 Elastoplasticité (Compléments TD) Dr. O. Sadaoui

(δij )2  δijδij  δ1jδ1j  δ2jδ2j  δ3jδ3j   δ11δ11  δ12 δ12  δ13δ13    δ21δ21  δ22 δ22  δ23δ 23 
 δ31δ31  δ32δ32  δ33δ33 
(ζ11  ζ 22 )2 (ζ11  ζ 22 ) 2
(δij )2   δ11
2
 δ22
2
 δ33
2
  3 ;  ζ2m (δij )2 =  3 
32 3

f(ζij )  2J 2  k 2  (ζij )2 - 2ζ mζijδij  ζ m2 (δij )2  k 2  0


2 (ζ11  ζ22 ) 2
 (ζ11  ζ22  2ζ122 )  ζ11 ζ22   k 2 0
2 2 2

3 3
2
(3ζ11  3ζ 22
2
 6ζ12
2
)   2ζ11
2
 2ζ 22
2
 4ζ11ζ 22   (ζ11
2
 ζ 22
2
 2ζ11ζ 22 )
f(ζ ij )   k2
3
2ζ  2ζ  6ζ  2ζ11ζ 22
2 2 2
 k 2   ζ11  ζ11ζ 22   k 2  0
2 2
= 11 22 12
 ζ 222  3ζ12
2

3 3

f(ζ ij ) 
3

2 2
ζ11  ζ 222  3ζ12
2
 ζ11ζ 22   k 2  0

Pour l'identification du paramètre mécanique k , on se ramène à une sollicitation


uniaxiale jusqu'à la limite d'écoulement (élasticité ζ e ):
ζ11 = ζe ; ζ 22  0 ; ζ12  0 ;

2 2 2 2 2
f  (ζ11 ) - k 2 =0  (ζ 2e ) - k 2  0  k  ζe  k ζe
3 3 3 3
Il en résulte que:
2 2
f(ζ ij ) 
3
 ζ11  ζ 22
2
 3ζ12
2
 ζ11ζ 22   (ζ e ) 2  0
2
3
 f(ζ ij )   ζ11
2
 ζ 22
2
 3ζ12
2
 ζ11ζ 22   (ζ e ) 2

ζ 2
11  ζ 22
2
 3ζ12
2
 ζ11ζ 22   ζ 2
xx  ζ 2yy  3η 2xy  ζ xx ζ yy   ζ e

a) Cas d'une poutre en flexion simple:

M z ( x ) max M ( x) M z T
ζ xx   y  z  0 ; Tz =  0 ; η xy = z' ; ζ yy  0
I zz w zz x A

2
Chapitre 1 Elastoplasticité (Compléments TD) Dr. O. Sadaoui
Figure Erreur ! Il n'y a pas de texte répondant à ce style dans ce document..1-
Application du critère de plasticité de Von Mises à la flexion d'une poutre.

 Le critère se traduit par l'expression: ζ 2xx  3η 2xy  ζ e


Dans le cas d'une poutre console, les contraintes maximales de flexion et de cisaillement
sollicitent un même point (A), d'ou la pertinence d'application du critère de résistance de
Von-Mises.

Figure Erreur ! Il n'y a pas de texte répondant à ce style dans ce document..2- Cas
d'une poutre console chargée uniformément.

Calcul de la charge limite p (on suppose que le déversement est négligeable):


M z ( x ) max M max pL2 1 p2 L4 1
ζ xx   y  z   ζ 2xx = ;
I zz w zz 2 w zz 4 (w zz ) 2
pL p2 L2
Tzmax  pL ; η xy =  η 2
xx  ;
A' A'2
ζ 2xx  3η 2xy  ζ e  ζ 2xx  3η 2xy  ζ e2
p2 L4 1 p2 L2 2 2 L2 3  ζe
2
 3 '2
 p L  2
 '2 
 ζ e2  p 
4 (w zz ) A  4(w zz ) A  L2 3
L 2
 '2
4w zz A
pL4
Condition de flèche: f  f  f
24EI
Exercice7:

R cu =400 MPa ; R tu =100 MPa

ζ cu ζ ut 400  100 ζ cu -ζ ut 400-100


c = =100MPa ; tanθ  f r  = =0.75
2 2 2 ζζ c
u
t
u
2 400  100

θr  tan( f r )=36.87°

3
Chapitre 1 Elastoplasticité (Compléments TD) Dr. O. Sadaoui

 120 0 
a) ζ    tenseur principal en traction
 0 70 
Fonction de charges (domaine de traction):

f  ζ1 -ζ2 +(ζ1 +ζ2 )sin   2cCos  120-70 +(120+70)sin36.87  2  100Cos(36.87)  4  0


f  0  Le cercle de Mohr coupe la droite limite η , domaine interdit (ruine).

Matériau raide, coefficient de sécurité par rapport au domaine de la rupture:

R η (ζ1  ζ 3 )sin θ  2c  cosθ


Fs =   0.92  1 !!
R ζ1 - ζ 3

Figure 1.3- Représentation des états de contraintes sur le plan de Mohr.

 270 20 
b) ζ    (compression)
 20 210 
 ζ  ζy (ζ x  ζ y ) 2
ζ1  x    xy2  240  36.05  276.05 MPa
 2 4

 ζx  ζ y (ζ x  ζ y ) 2
ζ 3     xy2  240  36.05  203.95 MPa
 2 4

4
Chapitre 1 Elastoplasticité (Compléments TD) Dr. O. Sadaoui

 276.05 0 
ζp    tenseur principal en compression
 0 203.05 
Fonction de charges (domaine de compression):

f  ζ1 -ζ 2 -(ζ1 +ζ 2 )sin   2cCos


= 276.05 - 203.95 +(276.05  203.95)sin 36.87  2  100Cos(36.87)  375.9  0
f  0  Domaine élastique (Etat admissible)
Matériau raide, coefficient de sécurité par rapport au domaine de la rupture (Figure 1.3):

R η 2c  cosθ  (ζ1  ζ 3 )sin θ 448


Fs =    6.2  1  Fs >1
R ζ1 - ζ 3 72.1

24 Octobre 2018