Vous êtes sur la page 1sur 59

Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

TRANSMISSION DE PUISSANCE PAR


ENGRENAGES CYLINDRIQUES
A DENTURE DROITE
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

Introduction :
Il existe différentes solutions technologiques pour réaliser les
transmissions de puissance entre deux arbres animés de
mouvements de rotation en rapport constant.

Transmission de Transmission de
puissance par puissance par chaîne
engrenage ou par courroie
(par liens flexibles)
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

1- Généralités sur les engrenages :

Les engrenages sont des composants mécaniques essentiels : ils font partie
des systèmes de transmission de mouvement et de puissance les plus
utilisés, les plus résistants et les plus durables.

Ils sont normalisés. Les engrenages fabriqués avec la norme internationale


ISO présentent l’avantage d’être facilement interchangeables et permettent
des possibilités de fabrication plus économiques.

1-1 Définition : Un engrenage est un ensemble de deux roues


munies de dents assurant un entraînement dit positif (sans
glissement possible) entre deux axes peu éloignés l’un de
l’autre.

Vocabulaire: Pignon : Plus petite des deux roues dentées d’un


engrenage.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

1- Généralités sur les engrenages :


1-2 Bref historique : L’entraînement positif entre deux axes a été
l’objet de nombreuses évolutions au cours des âges.

Ces dessins de Léonard de Vinci (XVème siècle) témoignent de


l’utilisation de systèmes de transmission de mouvement sur un
principe proche de celui des dentures des engrenages actuels.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

1- Généralités sur les engrenages :


1-2 Bref historique :

Ce principe représenté schématiquement ci-


contre présente comme inconvénient une
transmission non homocinétique, c’est-à-
dire que la vitesse de sortie n’est pas
constante, ce phénomène est dû ici à la
variation du rayon d’entraînement au cours
de l’engrènement.
De plus, le glissement important au
contact provoque une usure importante
des plots et des rainures.
Cette solution n’est donc valable que pour
de faibles vitesses et des puissances peu
importantes.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

1- Généralités sur les engrenages :


1-2 Bref historique :

On a donc cherché à créer


une denture qui permette
d’obtenir un engrènement
homocinétique ainsi qu’une
usure réduite au contact
des dents.

En témoigne ce dessin
d’étude attribué également à
Léonard de Vinci.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

1- Généralités :
1-3 Les grandes
familles d’engrenage :
Nom Photo Représentation
Engrenage
cylindrique
à denture
droite
Engrenage
cylindrique
à denture
hélicoïdale

Engrenage
conique

Engrenage à
roue et vis
sans fin
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

1- Généralités sur les engrenages :


1-4 Schématisation des engrenages :
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

1- Généralités sur les engrenages :


1-5 Systèmes d’engrenage à denture droite :

Denture extérieure Denture intérieure Système pignon crémaillère

Inversion du sens Conservation du Transformation d’un


de rotation sens de rotation mouvement de rotation en
mouvement de translation
(ou vice-versa)
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

1- Généralités sur les engrenages :


1-5 Systèmes d’engrenage à denture droite :

L’engrenage cylindrique à denture droite est le


plus utilisé et le plus simple.

Il se comporte cinématiquement
comme deux cylindres (roues de
friction) en contact sur une génératrice.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

1- Généralités sur les engrenages :


1-5 Systèmes d’engrenage à denture droite :

La suite du cours ne
traite que de ce type
d’engrenage!!!
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

2- Définition géométrique :
2-1 Cercle primitif :

Dans un engrenage, une roue dentée doit entraîner la rotation de


l’autre, avec pour contrainte principale : l’homocinétie, c’est-à-dire la
constance du rapport des fréquences angulaires.

 2 / 0 r2 Z 2
k12   
1 / 0 r1 Z1

Remarque : pour un engrènement extérieur, le sens de rotation


entre la roue menante et le roue menée est inversé.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-1 Cercle primitif :
L’analogie peut être faite avec les roues Un système similaire permettant de transmettre
de friction. Cependant, les roues de des couples élevés est l’engrenage. Il transmet
friction ne peuvent transmettre que des la puissance par obstacle (par l’intermédiaire de
couples faibles : limite d’adhérence. dents), et non par adhérence.

I I
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-1 Cercle primitif :
Principe :
Les deux cercles primitifs doivent rouler
sans glisser l’un sur l’autre
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-1 Cercle primitif :

Lorsque le pignon 1 engrène sur la roue 2, les cercles


primitifs des deux roues roulent l’un sur l’autre sans
glisser au point I (pas de patinage, analogie avec deux
roues de friction roulant l’une sur l’autre sans glisser).

I
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-2 Profil de denture : développante de cercle
L’analogie peut être faite avec le système Le profil des dents d’engrenage en
poulies-courroie croisée. La courroie développante de cercle est le plus utilisé. Il
s’enroule et se déroule sans glisser est obtenu en faisant rouler sans glisser
autour des cercles de base des poulies. une roulante rectiligne sur cercle de base.

Développante 2 Développante 1
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-2 Profil de denture : développante de cercle
Profil en développante de
cercle : profil de la dent

Cercle de base

Cette courbe est obtenue comme dans


la figure ci-dessus, en développant un
cercle appelé cercle de base.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-2 Profil de denture : développante de cercle

Développante 2 Développante 1

Cette courbe est obtenue comme dans


la figure ci-dessus, en développant un
cercle appelé cercle de base.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-3 Principe de l’engrènement : ligne d’action :

Si deux cercles de base munis


de courbes en développante de
cercle sont espacés d’un entraxe
∆, on constate que pendant
l’engrènement, les deux
développantes restent en contact
suivant une droite appelée ligne
d’action inclinée d’un angle α
par rapport à la tangente
commune à deux cercles
appelés cercles primitifs.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-3 Principe de l’engrènement : ligne d’action :

On peut montrer que si r est le


rayon primitif, on a la relation :

r = rb * cos α

Cet angle α est appelé angle de


pression et vaut dans le cas
général 20°. Il définit l’inclinaison
de la ligne d’engrènement par
rapport à la tangente des cercles
primitifs.

Dentures spécifiques : 15°<α< 30°.


Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-3 Principe de l’engrènement : ligne d’action :
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-3 Principe de l’engrènement : ligne d’action :

L’engrènement de deux dents se déroule en trois phases:


Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-3 Principe de l’engrènement : ligne d’action :

(T1 T2) : ligne


d'engrènement

T1
a : Angle de
pression

La ligne d’engrènement T1T2 est


tangente aux deux cercles de
base et porte en permanence
T2 l’effort de contact s’exerçant
sur les deux roues.

Le point de contact M entre les dents


est toujours situé sur cette ligne.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-3 Principe de l’engrènement : ligne d’action :

Roue Roue
menée menante

M
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-3 Principe de l’engrènement : ligne d’action :

Ligne d’action
ou
roulante Pas
à
pas
Les contacts
se font
toujours sur
une même
ligne
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-3 Principe de l’engrènement : ligne d’action :
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-3 Principe de l’engrènement : ligne d’action :
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-3 Principe de l’engrènement : ligne d’action :
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-3 Principe de l’engrènement : ligne d’action :
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite
2- Définition géométrique :
2-3 Principe de l’engrènement : ligne d’action :

Les contacts se
Ligne d’action font toujours sur
ou roulante cette même ligne
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

3- Caractéristiques mécaniques :
3-1 Relations cinématiques :

On appelle « raison » d’un train d’engrenage le rapport entre la


vitesse de rotation de l’arbre de sortie et la vitesse de rotation
de l’arbre d’entrée

N sortie  sortie
raison  r  
N entrée  entrée

N : fréquence de rotation : trs/min


 : vitesse de rotation : rad/sec
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

3- Caractéristiques mécaniques :
3-1 Relations cinématiques :
3-1-a – Trains à un engrenage :
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

3- Caractéristiques mécaniques :
3-1-a – Trains à un engrenage :

Démonstration :

VI 1 / 0  1 / 0  O1I  r1.1 / 0 .Z

VI 2 / 0  2 / 0  O2 I  r2 .2 / 0 .Z
l’analogie avec les roues de friction nous donne la relation suivante : VI1/ 0  VI2 / 0
 2 / 0 r1
donc r1 .1 / 0  r2 . 2 / 0 et par conséquent 
1 / 0 r2
on verra par la suite que pour un engrenage donné, le nombre de dents est proportionnel à
la circonférence (et par conséquent le rayon) d’une roue dentée.
 2 / 0 r1 Z1
Donc   avec Z le nombre de dents de la roue considérée.
1 / 0 r2 Z 2
Remarque : pour prendre en compte l’inversion du sens de rotation dans le cas d’un
engrènement extérieur, on notera :  r
r2 / 1  2/0
 1

1 / 0 r2
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

3- Caractéristiques mécaniques :
3-1 Relations cinématiques :
3-1-b – Trains à deux engrenages :

Dans un train à deux engrenages, il


y a deux couples de roues dentées
en série. Le rapport de transmission
est égal au produit des rapports de
transmission de chacun des
engrenages.

 4 / 0  2 / 0 r3 r1 Z 3 Z1
r4 / 1  .  .  .
3 / 0 1 / 0 r4 r2 Z 4 Z 2
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

3- Caractéristiques mécaniques :
3-1 Relations cinématiques :
3-1-c – Généralisation : Trains à N engrenages :

produit _ nb _ dents _ roues _ menantes


rsortie / entrée  (1) y
produit _ nb _ dents _ roues _ menées

Z1.Z 3 .......... .......... ..Z N 1


rsortie / entrée  (1) y
 r2 / 1.r4 / 3 ....... rN / N 1
Z 2 .Z 4 .......... .......... ..Z N
y : nombre de contacts extérieurs
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

3- Caractéristiques mécaniques :
3-2 Relations statiques :

F2/1

F2/1 = F
Fr

Ft

Ft = F cos a
L’action de contact entre 1 et 2 est
Fr = F sin a
F  Ft 2  Fr2
toujours portée par la droite
d’action (inclinée de l’angle de
pression a et passant par I, point C1 = Ft . r1
de contact entre cercles primitifs).
C2 = Ft . r2
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

3- Caractéristiques mécaniques :
3-3 Caractéristiques de résistance :

3-3-a – Résistance à la flexion :

La condition de résistance de la dent peut s’écrire :

Ft

Ft
m  2.34
k .R p

m : module de la dent
Ft : effort tangentiel
k : coefficient de longueur : b=k.m
Rp : résistance pratique à l’extension
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

3- Caractéristiques mécaniques :
3-3 Caractéristiques de résistance :

3-3-b – Résistance au matage :

Un second critère de résistance peut être pris en compte : la


résistance locale à la pression de contact (matage).

Dans ce cas, on utilise les relations de calcul de pression de


contact : théorie de Hertz.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

4- Caractéristiques technologiques :
4-1 Dimensions normalisées :

4-1-a – Module m : Valeurs normalisées du module m


valeurs principales en mm valeurs secondaires en mm
0,06 0,25 1,25 5 20 0,07 0,28 1,125 5,5 22
Le module m choisi 0,08 0,30 1,5 6 25 0,09 0,35 1,375 7 28
parmi les modules 0,10 0,40 2 8 32 0,11 0,45 1,75 9 36

normalisés est déterminé 0,12 0,50 2,5 10 40 0,14 0,55 2,75 11 45

par un calcul de 0,15 0,75 3 12 50 0,18 0,7 3,5 14 55

0,20 1,0 4 16 60 0,22 0,9 4,5 18 70


résistance des matériaux.

Ft
m  2.34
k .R p

Crémaillère de taillage :
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

4- Caractéristiques technologiques :
4-1 Dimensions normalisées :

4-1-b – nombre de dents Z :

Le nombre de dents Z de chaque roue dentée permettant de définir le


rapport des vitesses r de l’engrenage.

Il existe un nombre minimal


de dents pour avoir un
engrènement correct pignon
A / roue B :
* Sans déport de dentures
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

4- Caractéristiques technologiques :
4-1 Dimensions normalisées :

Principales dimensions:

Diamètre primitif : d=m*Z

Diamètre de tête : da = d + 2 * m

Diamètre de pied : df = d – 2,5 * m

Pas de la denture : p=π*m

Largeur de denture : b=k*m avec k = 8 ou 10 en général.


d1  d 2
L’entraxe entre deux roues dentées (a ou e) est égal à ou m * Z1 . Z 2
2 2
Nota: Deux roues dentées doivent avoir même module pour pouvoir
engrener ensemble.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

4- Caractéristiques technologiques :
Cercle de
tête

Profil en
développante
de cercle

Cercle
primitif

Cercle
de pied
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

4- Caractéristiques technologiques :
4-1 Dimensions normalisées :
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

4- Caractéristiques technologiques :
4-2 Matériaux utilisés :

• Fonte à graphite sphéroïdal FGS : Roues de grandes dimensions

• Aciers ordinaires type XC : Engrenages peu chargés

• Aciers au nickel-chrome (10 NC 12) : Engrenages fortement chargés

• Matières plastiques : Nylon, Téflon


Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

4- Caractéristiques technologiques :
4-3 Cotation d’une roue dentée :

Sur le dessin ci-contre figurent


les cotes devant figurer sur le
dessin de définition de la roue.
Le diamètre primitif est en cote
encadrée car il s’agit d’une
valeur théorique non mesurable.

Doit également figurer sur le


dessin de définition un tableau
indiquant les principales
caractéristiques de la denture
comme sur l’exemple ci-contre.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

5- Analyse de solutions constructives :


5-1 Dispositions constructives :

Type de solution Représentation

Pignon arbré pour denture de


petites dimensions

Roue avec rainure de clavette


pour taille moyenne

Roue moulée à bras , ou


couronne rapportée pour
grandes dimensions
Pour les trains d’engrenages,
prévoir un dégagement d’outil
(x).
Des roues rapportées permettent de réduire l’encombrement
axial.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

5- Analyse de solutions constructives :


5-2 Fabrication :

Il existe de nombreux procédés de fabrication, qui dépendent


souvent du type d’engrenage à fabriquer.

Le plus utilisé en grande


série est le «FRITTAGE» :

Un agglomérat de poudres
(matériau de base + additifs)
est chauffé sous forte
pression, le mélange obtenu
possède alors une cohésion
et une rigidité suffisante.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

5- Analyse de solutions constructives :


5-2 Fabrication :

Les autres procédés sont des procédés d’usinage classiques


par enlèvement de matière. Parmi ceux-ci, citons :

Le taillage par fraise mère Le taillage par outil pignon


Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

5- Analyse de solutions constructives :


5-2 Fabrication :

Enfin, des procédés de brochage pour des fabrications particulières.


Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

5- Analyse de solutions constructives :


5-3 Lubrification :

Pour obtenir une bonne lubrification, il faut créer un coin d’huile qui
permette au lubrifiant de former une couche épaisse sous le solide en
mouvement.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

5- Analyse de solutions constructives :


5-3 Lubrification :
La forme des dentures en développante de cercle et le
phénomène de glissement au début de la phase d’engrènement
favorisent la formation du "coin d’huile".
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

5- Analyse de solutions constructives :


5-3 Lubrification :

La lubrification par
barbotage est la plus
utilisée, une ou plusieurs
roues dentées "trempent"
dans l'huile, leur
mouvement projette le
lubrifiant à l'intérieur du
mécanisme.
Celui-ci peut être amené
sur les paliers par des
"gouttières" placées sur
les parois du bâti.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

5- Analyse de solutions constructives :


5-3 Lubrification :

La lubrification sous
pression est utilisée pour
de grosses puissances
qui nécessitent une
lubrification dès le
démarrage, ainsi qu'un
refroidissement important
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

5- Analyse de solutions constructives :


5-3 Lubrification :

Lorsqu'il est impossible de réaliser


une lubrification classique, on peut
utiliser de la graisse, qui assure en
outre la protection contre la
corrosion des pièces métalliques.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

5- Analyse de solutions constructives :


5-4 Inconvénient de ce type d’engrenage :

1 seule dent en prise : 2 dents en prise :


elle fléchit légèrement sous fléchissement négligeable :
l’effet de la charge engrènement avec bruit

Durant l’engrènement, les dents en prise fléchissent, de plus leur nombre


varie (2 – 3), ce qui engendre du bruit et des vibrations.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

5- Analyse de solutions constructives :


5-4 Inconvénient de ce type d’engrenage :

Les engrenages cylindriques à denture


hélicoïdale permettent de minimiser cet
inconvénient.
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite

5- Analyse de solutions constructives :


5-5 Défaillances des systèmes d’engrenage :
D’une manière générale, dans un train d’engrenages, la denture concentre
la majorité des sources de défaillance (60%).
5-5-a – défauts répartis sur toutes les dents :

•Usure : enlèvement de matière dû au glissement de


deux surfaces l’une sur l’autre
(cause : lubrifiant est souillé)

•Grippage : phénomène instantané


(cause : destruction brutale du film d’huile)

5-5-b – défauts répartis sur certaines dents :

•Ecaillage : trous profonds sur acier cémenté


(cause : pression superficielle trop importante)

•Fissuration : progresse à chaque mise en charge


(cause : contrainte au pied de dent qui dépasse la
limite de fatigue du matériau)
Transmission de puissance par engrenages cylindriques à denture droite