Vous êtes sur la page 1sur 12

FICHE D’IMPACT

PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

NOR : INTE 1420988A

Intitulé du texte :
Arrêté modifiant l'arrêté du 25 juin 1980 portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité
contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public.

Ministère à l’origine de la mesure : Ministère de l’intérieur

Date d’établissement de la présente fiche (le cas échéant, date de sa dernière modification) :

06 octobre 2014

1
I. PRESENTATION GENERALE DU TEXTE

Titre

Arrêté du xxxxx modifiant l'arrêté du 25 juin 1980 portant approbation des dispositions
générales du règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les
établissements recevant du public.

Objectifs

Dans le cadre des mesures de réduction des charges administratives, l’objectif est de
rationaliser l’action publique en diminuant le nombre de visites des commissions de sécurité
locales dans les établissements recevant du public.

Cette mesure n’est pas de nature à alléger le niveau de sécurité car le maire ou le préfet ont
toujours la possibilité de programmer une visite inopinée ( article R 123-48 du Code de la
Construction et de l’Habitation ) ou de modifier la fréquence des contrôles ( article GE 4 §4 ).

Les commissions de sécurité pourront ainsi concentrer leurs efforts sur les établissements sous
avis défavorable.

Contraintes nouvelles Allégements et simplifications

Il n’y a pas de contraintes nouvelles. Les ERP du premier groupe sont visités
par les commissions de sécurité
périodiquement selon une fréquence fixée
dans l’article GE 4 en fonction de leur
type et de leur catégorie. Les
établissements dont la périodicité des
visites étaient fixées à deux ans, seront à
présent visités tous les trois ans.

Stabilité dans le temps


Joindre le texte consolidé, avec modifications apparentes

Texte modifié ou abrogé : article GE 4 de l’arrêté du 25 juin 1980 portant approbation des
dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique
dans les établissements recevant du public.

Date de la dernière modification : arrêté du 1er février 2010 portant approbation de diverses
dispositions générales et modifiant le règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de
panique dans les établissements recevant du public.

Fondement juridique

2
Transposition
Mesure non
d’une Conséquence
commandée par la
directive / Application d’une
norme supérieure
Dispositions nouvelles Articles application de la loi décision de
préciser :
d’un préciser justice
simplification, retour
règlement UE préciser
d’expérience
préciser

La périodicité de deux
ans est supprimée. Les
établissements de type J,
L, M, N, O, P, R, T et U
de première catégorie Mesure de
annexe
ainsi que les réduction des
(art. GE 4) / / /
établissements de type J, charges
O, P, R avec administratives
hébergement et U de
deuxième catégorie
seront à présent visités
tous les trois ans.

II. CONCERTATION PREALABLE ET CONSULTATIONS

Organisme Date Avis exprimés et prise en compte par le projet

Concertation avec les collectivités territoriales et les associations d’élus

Néant
Concertation avec les entreprises et organisations professionnelles représentatives

Néant
Commissions consultatives

Commission
La Commission Centrale de Sécurité a émis un avis favorable à
Centrale de Sécurité 06/06/13
la modification du tableau figurant à l’article GE 4.
( CCS )

Conférence
Nationale des
La Conférence Nationale des Services d’Incendie et de Secours a
Services d’Incendie 17/04/13
émis un avis favorable au projet de modification.
et de Secours
(CNIS)
Conseil national
02/10/20
d’évaluation des Avis favorable
14
normes (CNEN)

3
Autres (services, autorités indépendantes…)

Néant
Consultations ouvertes sur internet
Préciser le fondement juridique
Néant
Notifications à la Commission européenne
Préciser le fondement juridique : directive 98/34/CE (normes et réglementations techniques) ou directive 2006/123/CE
(services dans le marché intérieur) et joindre les avis rendus par la Commission et les Etats membres
Sans objet

Test PME
Joindre la grille de critères d’éligibilité et la fiche de restitution du test PME
Impacts et complexité du Le score « complexité » obtenu à la grille d’éligibilité A est de 6.
texte pour les PME Le score « impact » obtenu à la grille d’éligibilité B est de 2.
D’après la matrice, le format de consultation recommandé est la
Justifier de la réalisation demande d’avis ( Cf. avis de la Commission Centrale de Sécurité ).
ou non-réalisation d’un
test PME Le score « PME » obtenu est de 20. D’après le baromètre, il n’y a pas
lieu d’effectuer un test PME.

III. EVALUATION DES IMPACTS FINANCIERS DU PROJET DE TEXTE


Un manuel et un tableur sous format Excel d’aide au calcul des impacts financiers de la réglementation sont mis à votre
disposition sur le site extraqual (http://extraqual.pm.ader.gouv.fr/simplification) pour faciliter le renseignement des rubriques ci-
dessous. Joindre le tableur à la fiche d’impact.

Impacts financiers globaux


Moyenne annuelle calculée sur 3 ans
Collectivités Autres
Particuliers Entreprises territoriales et Etat organismes Total
EPL administratifs
Charges nouvelles Néant

Gains et économies /
Néant Non évalué
Impact net /

4
Secteurs d’activité et Par catégorie, nombre d’entreprises concernées
caractéristiques des entreprises Grandes
concernées TPE PME ETI Total
entreprises

Secteur d’activité (préciser)

Secteur d’activité (préciser) 8 465


Néant
Secteur d’activité (préciser) ERP

Nombre total d’entreprises concernées

Détail des impacts sur les entreprises


Moyenne annuelle calculée sur 3 ans

Produits
(chiffre d’affaire, Investissement Fonctionnement Total ETP
subvention...)
Charges nouvelles Néant
Gains et économies
Non évalué
Impact net

Détail des impacts sur les particuliers


Moyenne annuelle calculée sur 3 ans

Nombre de
Revenus perçus Investissement Fonctionnement Total personnes
concernées
Charges nouvelles Néant
Gains et économies
Non évalué
Impact net

Répartition des impacts entre collectivités territoriales


Moyenne annuelle calculée sur 3 ans

Communes et EPCI Départements Régions Total

Charges nouvelles Néant

Gains et économies
Non évalué Non évalué /
Impact net

5
Détail des impacts sur les collectivités territoriales
Moyenne annuelle calculée sur 3 ans

Dépenses
Investissement Fonctionnement Total ETP
d’intervention

Charges nouvelles Néant

Gains et économies /
Non évalué
Impact net /

Répartition des impacts entre les administrations (hors collectivités locales)


Moyenne annuelle calculée sur 3 ans
Administrations Services Autres organismes
Total Etat
centrales déconcentrés administratifs
Charges nouvelles
Néant
Gains et économies
Non évalué
Impact net

Détail des impacts sur les administrations (hors collectivités locales)


Moyenne annuelle calculée sur 3 ans

Dépenses
d’intervention,
Investissement Fonctionnement Total ETP
prestations
versées
Charges nouvelles Néant

Gains et économies /
Non évalué
Impact net /

Répartition des impacts totaux dans le temps (tous acteurs)


Année 4 Année 5
Année 1 Année 2 Année 3 (si cette précision est (si cette précision est
jugée nécessaire) jugée nécessaire)

Charges nouvelles Néant / /


Gains et économies Non évalué / /
Impact net / / / / /

Répartition des impacts dans le temps sur les collectivités locales


Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5

6
(si cette précision est (si cette précision est
jugée nécessaire) jugée nécessaire)

Charges nouvelles Néant / /


Gains et économies Non évalué / /
Impact net / / / / /

7
IV. APPLICATION DU MORATOIRE DE LA REGLEMENTATION
Conformément à la circulaire du Premier ministre du 17 juillet 2013, le moratoire de la réglementation ou « 1 pour 1 » s’applique
aux textes réglementaires (projets d’ordonnances, de décrets et d’arrêtés) soumis à étude d’impact, créant des charges nouvelles
pour les collectivités territoriales, les entreprises et le public. Celui-ci ne concerne néanmoins que les mesures non commandées
par la norme supérieure, à l’exclusion des mesures de transposition d’une directive, d’application d’un règlement communautaire
ou d’application de la loi. Une fiche technique décrivant les modalités de mise en œuvre du moratoire est mise à votre disposition
sur le site extraqual (http://extraqual.pm.ader.gouv.fr/simplification).

Bilan des impacts pour le moratoire


Moyenne annuelle calculée sur 3 ans

Pour mémoire : Pour mémoire : Application du moratoire :


Mesures de Mesures d'application Mesures non commandées par la
transposition de la loi règle supérieure

Charges nouvelles Néant

Réduction des charges


Gains et économies
administratives
Sans objet Sans objet
Impact net Non évalué

Mesures de simplification adoptées pour le moratoire « 1 texte créé, 1 texte simplifié »


Justifier ici de la compensation du projet de texte créant des charges nouvelles par une simplification ou un
allégement de charges.
Préciser le titre du texte et son NOR s’il s’agit d’un texte distinct.
Joindre le projet de texte de simplification et son étude d’impact.

Mesures de simplification ou La mesure diminue la périodicité des visites des commissions de


d’allégement sécurité dans les Etablissements Recevant du Public ( ERP ).

- préfectures,
- mairies,
- Directions Départementales des Territoires,
Destinataires - services de police,
- services de gendarmerie,
- Services Départementaux d’Incendie et de Secours.

La nécessité de cette mesure, initialement validée en Commission


Centrale de Sécurité sur proposition de la DGSCGC, est confirmée
par la recommandation numéro 46 du rapport de l’Inspection
Générale de l’Administration et de l’Inspection Générale des
Affaires Sociales sur la prévention incendie dans les Etablissements
Justification des mesures
Recevant du Public et les Immeubles de Grande Hauteur concernant
les recommandations relatives au dispositif de contrôle :

« Elargir à trois ans la périodicité des visites périodiques des ERP


sans sommeil actuellement soumis à une visite tous les deux ans »

8
V. EVALUATION QUALITATIVE DES IMPACTS

Description des impacts

Contraintes nouvelles Allègements et simplifications

Impacts sur les entreprises,


notamment les PME et TPE
Aucune Néant

Impacts sur la compétitivité et


l’innovation
Néant
Aucune

Impacts sur la production Néant


Aucune
Impacts sur le commerce et
l’artisanat
Néant
Aucune
Impacts sur les clients ou
usagers des entreprises et Aucune Néant
administrations concernées
Impacts sur le public,
notamment les publics Néant
défavorisés Aucune
Cette mesure n’est pas de nature à alléger le
niveau de sécurité car le maire ou le préfet
ont toujours la possibilité de programmer
une visite inopinée ( article R 123-48 du
Impacts sur la société (santé, Code de la Construction et de l’Habitation )
sécurité, cohésion sociale,
ou de modifier la fréquence des contrôles (
parité, éducation, Aucune
environnement) article GE 4 §.4 ).

Les commissions de sécurité pourront ainsi


concentrer leurs efforts sur les
établissements sous avis défavorable.
Impacts sur les collectivités
territoriales, notamment les Réduction des charges administratives
petites collectivités Aucune

Administrations
Réduction des charges administratives
centrales Aucune
Impacts sur
les services
chargés de Services
déconcentrés
Aucune Réduction des charges administratives
l’application
et du
contrôle Autres
organismes Aucune Réduction des charges administratives
administratifs

9
VI. NECESSITE ET PROPORTIONNALITE

Justification des choix retenus


En cas de transposition de directive, joindre le tableau de concordance

Marge de manœuvre offerte


par la règle supérieure (options,
seuils, délais, etc).
Si oui, justifier le choix effectué Sans objet

Le maire ou le préfet ont toujours la possibilité de programmer une visite


inopinée ( article R 123-48 du Code de la Construction et de l’Habitation )
Alternatives à la ou de modifier la fréquence des contrôles ( article GE 4 §.4 ).
réglementation
Renvoi à des dispositifs En outre, la réglementation leur donne la possibilité d’aller plus loin dans
volontaires, instruments incitatifs l’espacement des visites des établissements sous « avis favorable » pour
rationaliser l’action publique ( article GE 4 §.3 ).

Comparaison internationale
Mesures équivalentes dans Il existe des mesures de contrôle dans les autres Etats membres qui ne sont
d’autres Etats membres de pas comparables à notre système.
l’Union Européenne

Proportionnalité
Mesures d’adaptation prévues pour
certains publics (PME et TPE, petites Néant
collectivités, publics défavorisés).
Nécessité de mesures réglementaires
ou individuelles d’application
Si oui, justifier les marges Néant
d’appréciation laissées pour la mise en
œuvre
Adaptation dans le temps
Délais d’entrée en vigueur (dates Date d’entrée en vigueur 1er janvier 2015
communes ou différés)

Mesures d’accompagnement

Expérimentations Néant

Le relevé des avis de la Commission Centrale de Sécurité est diffusé sur le site du
ministère de l’intérieur.
Information des destinataires
(guides pratiques, brochures, sites Un message d’information sera transmis à l’ensemble des préfectures et des
internet…) Services Départementaux d’Incendie et de Secours pour les informer de la
publication de cette nouvelle disposition.

Un communiqué sera envoyé à la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers.

Accompagnement des
administrations (formations, Ces modifications feront l’objet d’une information lors des Formations de Maintien

10
FAQ, …) des Acquis PRV2 des officiers de sapeurs-pompiers préventionnistes à l’Ecole
Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers ( ENSOSP ).

Obligations déclaratives
(formulaires homologués, télé-
Néant
déclarations, test de
redondance…)
Evaluations ex-post
Il n’est pas prévu d’évaluation ex-post.
Si oui, préciser l’échéance

VII. PRECISIONS METHODOLOGIQUES

Cette modification réglementaire n'a pas pour objectif de diminuer l'impact économique induit par l'organisation des
visites périodiques des commissions locales de sécurité dans les Etablissements Recevant du Public. Son objectif est de
rationaliser l'action publique en donnant plus de souplesse aux services déconcentrés et aux collectivités locales afin de
leur permettre de concentrer leurs actions sur les établissements à risque.

Cependant, en considérant qu'environ 8 465 établissements recevant du public sont concernés par cette modification,
on peut apprécier l'impact de cette mesure de la manière suivante.

En 2013, 4 297 de ces établissements ont fait l’objet d’une visite de la commission locale de sécurité compétente.
Selon le modèle actuel, ils devraient faire l’objet d’un nouveau contrôle en 2015, en 2017 puis en 2019. Avec
l’allégement proposé, les visites seront programmées uniquement en 2016 et en 2019. Le changement de périodicité
des visites de contrôle permet donc de supprimer un passage de la commission locale de sécurité sur les six
prochaines années.

Les ERP qui n’ont pas été visités en 2013 ont fait l’objet d’une visite en 2012, ce qui représente environ 4 168 visites
de commissions locales de sécurité. Elles devraient ensuite faire l’objet de visites à nouveau en 2016, 2018, 2020…
Mais avec l’allègement proposé, elles ne feront l’objet de visites qu’en 2017 et 2020, ce qui permet d’économiser
un passage sur les six prochaines années.

Conformément au décret n° 95-260 du 8 mars 1995 modifié relatif à la Commission Consultative Départementale de
Sécurité, les commissions locales de sécurité peuvent prendre plusieurs formes. Cependant, les établissements de
première catégorie qui sont les premiers concernés par cette mesure sont de la compétence exclusive de la CCDSA ou
de la sous-commission départementale.

Cette sous-commission est composée de 4 agents de l’administration, du maire de la commune ou de l’adjoint désigné
par lui. L’exploitant est tenu d’assister aux visites de sécurité.

La durée de ces visites fluctue beaucoup en fonction de la taille de l’établissement. Pour l’évaluation des impacts
financiers de cette modification réglementaire, six heures de visite par établissement sont retenues comme hypothèse
de calcul.

[(1 ETP exploitant x Salaire moyen horaire) + ( 4 représentants de l’administration x Salaire horaire moyen fonction
public cadre A ) + ( Indemnisation horaire moyenne du maire)] x 6 heures x 8 465 établissements = [(14,9 + ((
47.000 / 1.607 ) x 4)+ (( 1500 x 12 ) / 1.607) ] x 6 x 8.465 = 7.268.099 €

On peut donc évaluer la charge économisée à environ 7,3 M€ sur les six prochaines années pour l’ensemble des
ERP concernés.

La fiche d’impact invite à estimer une moyenne annuelle sur 3 ans. Entre 2015 et 2017, les installations ayant fait
l’objet d’une visite en 2014 sont contrôlées une fois avec ou sans l’allègement (en 2016 sans, en 2017 avec). Les
installations ayant fait l’objet d’une visite en 2013 sont en revanche contrôlées une fois de moins avec l’allègement (en
2016 au lieu de 2015 et 2017).
L’économie réalisée sur les trois premières années du dispositif est donc de :

11
[(1ETP exploitant x Salaire moyen horaire) + ( 4 représentants de l’administration x Salaire horaire moyen fonction
public cadre A ) + (Indemnisation horaire moyenne du maire)] x 6 heures x 4 297 établissements = [(14,9 + ((
47.000 / 1.607 ) x 4)+ ((1.500 x 12 )/1.607) ] x 6 x 4 297 = 3.686.826 €

En hypothèse basse, la charge financière économisée sur les trois premières années du dispositif est donc de
1,2 M€ par an en moyenne annuelle.

VIII. ANNEXE

Simplification(s) ou
Dispositions en vigueur Projet obligations(s) nouvelle(s)
identifiée(s)

12