Vous êtes sur la page 1sur 90

Réglementation Thermique 2000

Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Sommaire I

Règles Th-U
Fascicule 5/5
PONTS THERMIQUES

S O M M A I R E
Chapitre I : Introduction Chapitre III : Valeurs par défaut
1.1 Références normatives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 a Liaisons courantes avec un plancher bas . . . . . . . 7
1.2 Définitions, symboles et indices . . . . . . . . . . . . . . . 1 b Liaisons courantes avec un plancher
Chapitre II : Méthodes de calcul des ponts thermiques intermédiaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
c Liaisons courantes avec un plancher haut . . . . . . 53
2.1 Définition du pont thermique . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 d Liaisons courantes entre parois verticales . . . . . . 68
2.2 Types de ponts thermiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 e Liaisons courantes entre menuiserie et parois
2.3 Procédure de calcul . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 opaques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre I : Introduction 1

Chapitre I
Introduction

Ce fascicule décrit les principes de la méthode de calcul des 1.2


ponts thermiques et contient des valeurs par défaut, calculées Définitions, symboles et indices
conformément aux normes correspondantes citées au § 1.1.
Les coefficients linéiques et ponctuels des ponts thermiques a – Définitions
déterminés selon ce fascicule peuvent servir au calcul de Ubât
Les définitions suivantes s’appliquent :
(coefficient moyen des déperditions par les parois et les baies
du bâtiment) tel que définit dans le fascicule « Coefficient – Flux thermique φ en W : Quantité de chaleur transmise à (ou
Ubât ». fournie) par un système, divisée par le temps.
Les déperditions à travers les ponts thermiques linéaires se cal- – Densité surfacique (ou linéique) du flux thermique ϕ, en W/m2
culent en pondérant les coefficients linéiques par leurs linéaires (ou W/m) : Flux thermique par unité de surface (ou par unité
correspondants déterminés à partir des dimensions intérieures de longueur).
des locaux. – Plancher bas : paroi horizontale donnant sur un local chauffé
Les déperditions à travers les ponts thermiques ponctuels se uniquement sur sa face supérieure.
calculent en pondérant les coefficients ponctuels par leurs – Plancher intermédiaire : Paroi horizontale donnant, sur ses
nombres respectifs. faces inférieure et supérieure, sur des locaux chauffés.
De plus amples informations concernant la prise en compte – Plancher haut : Paroi horizontale donnant sur un local
des ponts thermiques sont données dans le fascicule 1 « Coef- chauffé uniquement sur sa face inférieure.
ficient Ubât » des règles Th-U. – Local chauffé : Local dont la température normale en période
d’occupation est supérieure à 12 °C.
1.1 – Liaisons périphériques : Liaisons situées au pourtour d’un
Références normatives plancher donné.
– Liaisons intermédiaires : Liaisons situées à l’intérieur du
NF EN ISO 10211-1 Ponts thermiques dans le bâtiment – Flux
pourtour d’un plancher donné.
de chaleur et températures superficielles
– partie 1 : Méthode générale de calcul. – Coefficient linéique ψ : Coefficient qui exprime les déperdi-
tions dues à un pont thermique linéaire en W par K, par
NF EN ISO 10211-2 Ponts thermiques dans le bâtiment – Flux
mètre linéaire.
de chaleur et températures superficielles
– partie 2 : Ponts thermiques linéaires. – Coefficient ponctuel χ : Coefficient qui exprime les déperdi-
tions dues à un pont thermique ponctuel en W par K.
NF EN ISO 13370 Performance thermique des bâtiments –
transfert de chaleur par le sol – Méthodes – Isolation par l’intérieur : Isolation par une couche isolante
de calcul. appliquée du côté intérieur sur une paroi verticale de l’enve-
loppe.
NF EN ISO 6946 Composants et parois de bâtiments –
Résistance thermique et coefficient de – Isolation par l’extérieur : Isolation par une couche isolante
transmission thermique – Méthode de appliquée du côté extérieur sur une paroi verticale de l’en-
calcul. veloppe.
– Isolation répartie : Isolation assurée exclusivement par
l’épaisseur de la partie porteuse de la paroi (ex : blocs à per-
forations verticales en terre cuite, blocs en béton cellulaire).
– Conductivité thermique équivalente : Rapport de la résis-
tance thermique d’une paroi sur son épaisseur, en W/(m.K)

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
2 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre I : Introduction

– Maçonnerie courante : Maçonnerie couramment utilisée (à c – Indices


base de béton ou de terre cuite) de conductivité thermique
équivalente λe ≥ 0,7 W/(m.K) i Intérieur
– Maçonnerie isolante type a : Maçonnerie à isolation répartie e Extérieur
de conductivité thermique équivalente λe ≤ 0,2 W/(m.K)
p Plancher
– Maçonnerie isolante type b : Maçonnerie à isolation répartie
m Mur
de conductivité thermique équivalente 0,2 < λe < 0,4 W/(m.K)
r Refend
– Plancher en béton plein : Dalle de béton ou plancher préfa-
briquée en béton plein avec prédalle. c Chaînage
po Poutre
b – Symboles f Feuillure

Symbole Grandeur Unité


Flux thermique total à travers un système
φ W
donné
ϕ Flux thermique par unité de longueur W/m
U Coefficient de transmission surfacique W/(m2.K)
ψ Coefficient de transmission linéique W/(m.K)
χ Coefficient de transmission ponctuel W/K
T Température K
Différence de température entre deux
∆T K
ambiances
Rsi Résistance thermique superficielle intérieure m2.K/W
Rse Résistance thermique superficielle extérieure m2.K/W
λ Conductivité thermique W/(m.K)
A Surface m2
L Longueur ou largeur m
e Epaisseur m
h Hauteur m
Profondeur du sol extérieur par rapport au nu
supérieur du plancher, compté négativement
z m
lorsque le plancher est plus bas que le sol
et positivement dans le cas contraire
Résistance thermique de la correction
Rc isolante insérée entre le plancher sur terre m2.K/W
plein et le mur
Résistance thermique de la couche d’isolant
Rsc m2.K/W
sous chape flottante
Recouvrement de l’isolation sous plancher
par l’isolation du mur, compté positivement
d m
vers le haut à partir de la face inférieure
de l’isolant sous plancher
rp Retombée de poutre m
Largeur de la feuillure ou distance entre
lf cm
le fond de feuillure et le bord du tableau
Largeur de la surface de contact entre
lp le dormant de menuiserie et un refend cm
traversant
TC Terre cuite
BC Béton cellulaire
2D Deux dimensions
3D Trois dimensions
1D Monodimentionnel

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre II : Méthodes de calcul des ponts thermiques 3

Chapitre II
Méthodes de calcul
des ponts thermiques

2.1 2 – les ponts thermiques ponctuels ou 3D caractérisés par un


Définition du pont thermique coefficient ponctuel χ exprimé en W/K (exemple : liaison
entre un plancher et deux murs perpendiculaires de
Un pont thermique est une partie de l’enveloppe du bâtiment façade).
où la résistance thermique, par ailleurs uniforme, est modifiée Le coefficient ponctuel exprime la déperdition en W/K à tra-
de façon sensible par : vers le pont thermique en question.
a – la pénétration totale ou partielle de l’enveloppe du bâtiment
par des matériaux ayant une conductivité thermique diffé- 2.3
rente comme par exemple les systèmes d’attaches métal- Procédure de calcul
liques qui traversent une couche isolante.
On se limite ici à une description succincte de la méthode de
et/ou
calcul numérique des coefficients de déperdition des ponts
b – un changement local de l’épaisseur des matériaux de la thermiques. Pour plus de détail se référer aux normes citées au
paroi ce qui revient à changer localement la résistance ther- § 1.1.
mique.
Le calcul d’un pont thermique conformément aux normes euro-
et/ou péennes nécessite l’utilisation de méthodes à résolution numé-
c – une différence entre les surfaces intérieures et extérieures, rique comme les méthodes aux éléments finis ou aux diffé-
comme il s’en produit aux liaisons entre parois. rences finies.
Les ponts thermiques entraînent des déperditions supplémen- Les programmes de calcul doivent être vérifiés conformément
taires qui peuvent dépasser, pour certains bâtiments, 40 % des à l’annexe A de NF EN ISO 10211-1.
déperditions thermiques totales à travers l’enveloppe.
A – La modélisation de la géométrie
Un autre effet néfaste des ponts thermiques, souvent négligé,
est le risque de condensation superficielle côté intérieur dans La modélisation du bâtiment dans son intégralité par un seul
le cas où il y a abaissement des températures superficielles à modèle est une opération lourde et coûteuse à la fois d’où l’idée
l’endroit du pont thermique. de le diviser en plusieurs parties à l’aide de plans de coupe
La norme NF EN ISO 10211-1 décrit la méthode de calcul des appropriés de telle manière qu’aucune différence n’existe entre
ponts thermiques et des températures superficielles inté- le résultat du calcul sur les parties séparées du bâtiment et le
rieures. bâtiment traité dans son ensemble.

2.2
Types de ponts thermiques
Il existe principalement deux types de ponts thermiques :
1 – les ponts thermiques linéaires ou 2D caractérisés par un
coefficient linéique ψ exprimé en W/(m.K) (exemple : liaison
en partie courante entre un plancher et un mur extérieur).
La déperdition en W/K à travers un pont thermique linéaire
se calcule en multipliant le coefficient linéique par son
linéaire exprimé en mètre. Vue en plan

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
4 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre II : Méthodes de calcul des ponts thermiques

Le modèle géométrique doit comprendre, en plus du pont ther-


mique, son environnement proche comme les parties de parois
voisines, limitées par des plans de coupe situés à l’abri des Te
adiabatique
perturbations causées par le pont thermique.

≥1m R si R se

Ti

≥1m adiabatique

Généralement les conditions aux limites les plus utilisées pour


Plans de coupe le calcul des ponts thermiques sont de type b et c et consistent
modèle géométrique à imposer une condition adiabatique (flux de chaleur nul) aux
plans de coupe, et des températures d’ambiances Ti, Te avec
La règle à suivre pour le choix des plans de coupe, est détaillée des résistances superficielles Rsi, Rse sur les surfaces expo-
dans la norme NF EN ISO 10211-1. sées aux ambiances, chaude et froide.
Le fascicule « Coefficient Ubât » précise les valeurs des tempé-
B – Le maillage ratures et des résistances superficielles à utiliser.
Le modèle géométrique doit être discrétisé en petits éléments
E – Le calcul numérique et l’exploitation des résultats
ou mailles dont la densité doit être d’autant plus forte qu’on
s’approche du centre du pont thermique où la perturbation des Une fois les étapes A, B, C, D accomplies, le calcul numérique
lignes de flux est maximale. Dans cette zone et pour les détails peut être déclenché. Le résultat est généralement le flux de
constructifs du gros œuvre comme les liaisons entre parois du chaleur global relatif au modèle composé du (ou des) pont(s)
bâtiment, la dimension de la maille ne doit pas dépasser thermique(s) et des parois voisines délimitées par les plans de
25 mm. coupe (voir exemples I et II).

Exemple I :
Cas d’une liaison d’angle entre le plancher d’un local et deux
murs perpendiculaires donnant sur l’extérieur, le modèle géo-
métrique 3D contient :
– trois parois délimitées par trois plans de coupe (P1, P2 et P3)
– trois ponts linéaires situés à la jonction des parois (ψ1, ψ2 et
ψ3)
– un pont thermique ponctuel situé à la jonction des trois
parois (χ).
De plus amples informations, concernant les règles d’applica-
tion d’un maillage correct, sont données dans la norme P1
NF EN ISO 10211-1.

C – Les caractéristiques thermiques des matériaux


Cette étape consiste à attribuer des caractéristiques ther-
miques de matériaux à des ensembles de mailles ou d’élé-
ψ1
ments du modèle. Ces caractéristiques doivent être obtenues
d’après le fascicule « matériaux » des Règles Th.U. U3 U2
χ
ψ2 ψ3
P2 U1 P3

Isolant Béton

Exemple I : modèle géométrique 3D


D – Les conditions aux limites
Exemple II :
Les conditions aux limites sont de trois types : Cas d’une liaison d’angle de deux murs perpendiculaires d’un
a – Conditions aux limites de température local, donnant sur l’extérieur, le modèle géométrique 2D
b – Conditions aux limites de flux contient :
c – Conditions aux limites d’ambiance – deux murs délimités par deux plans de coupe (P2 et P3)

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre II : Méthodes de calcul des ponts thermiques 5

– un pont thermique linéaire situé à la jonction des deux murs Ui est le coefficient surfacique du composant i, exprimé en
(ψ1). W/(m2.K)
Li est la longueur intérieure sur laquelle s’applique la valeur
P2 Ui dans le modèle géométrique 2D, exprimée en m
N est le nombre des composants 1D
Les formules (1) et (2) supposent que les parois sont homo-
gènes sur leur surfaces pour qu’on puisse parler de coeffi-
cients surfaciques Ui.
Ces coefficients Ui doivent être calculés conformément au fas-
U3 ψ1
cicule « Parois opaques ».

E.2 – Cas où les flux Σφk ne peuvent pas être déterminés sépa-
rément.
U2
Dans ce cas, la méthode consiste à faire le calcul du flux selon
P3 deux configurations :
– la première est obtenue comme décrit dans les étapes A, B,
Exemple II : modèle géométrique 2D C, D
– la seconde dérive de la première en supprimant l’effet du
Le principe de calcul d’un pont thermique donné consiste à pont thermique, tout paramètre étant identique par ailleurs.
calculer le flux thermique qui lui est associé comme étant la dif-
férence entre le flux total φT, obtenu par calcul numérique, et la Le flux thermique dû au pont thermique seul se calcule comme
somme des flux associés aux autres composants du modèle étant la différence entre les deux flux ainsi calculés.
Σφk obtenus soit par calcul numérique, soit par calcul manuel. Cette méthode est généralement utilisée pour le calcul des liai-
Le coefficient du pont thermique s’obtient en divisant le flux sons entre composants à coefficient surfacique variable
ainsi obtenu, par la différence de température entre les deux comme par exemple les planchers bas sur terre plein. La
ambiances chaude et froide ∆T. norme NF EN ISO 13370 donne d’avantage de précisions sur
les modalités de calcul.
E.1 – Cas où les flux Σφk peuvent être déterminés séparément
F – Présentation des résultats
Dans ce cas le pont thermique est le seul inconnu, il se calcule
à partir du flux total φT d’après les formules (1) et (2) suivantes : Les résultats doivent être impérativement accompagnés des
justifications suivantes :
a – Pont thermique ponctuel en 3D :
1 – le détail géométrique du modèle avec les dimensions et le
φT – Σ φk φT N M positionnement des plans de coupe.
χ=
∆T donc χ = ∆T – iΣ
=1
Ui Ai – Σ ψj L j W/K
j=1
(1) 2 – La densité du maillage, adoptée
3 – La conductivité thermique des matériaux (y compris la
où conductivité équivalente des espaces d’air)
χ est le coefficient ponctuel du pont thermique exprimé en 4 – Les conditions aux limites de température et d’échanges
W/K superficiels
φT est le flux total à travers le modèle 3D, exprimé en W 5 – Le flux thermique résultant
∆T est la différence de température entre les deux 6 – Eventuellement tout autre résultat intermédiaire.
ambiances chaude et froide, exprimé en K
Ui est le coefficient surfacique du composant i, exprimé en
W/(m2.K)
Ai est la surface intérieure sur laquelle s’applique la valeur
Ui dans le modèle géométrique 3D, exprimée en m2
N est le nombre des composants 2D
ψj est le coefficient linéique du pont thermique linéaire j
calculé selon la formule (2) et exprimé en W/(m.K)
Lj est la longueur intérieure sur laquelle s’applique la valeur
ψj dans le modèle géométrique 3D, exprimée en m
M est le nombre des ponts thermiques linéaires
b – Pont thermique linéaire en 2D :

ϕT – Σ ϕk ϕT N
ψ= donc ψ= – Σ Ui L i W/(m.K) (2)
∆T ∆T i = 1


ψ est le coefficient linéique du pont thermique exprimé en
W/(m.K)
ϕT est le flux total par mètre de longueur à travers le modèle
2D, exprimé en W/m
∆T est la différence de température entre les deux
ambiances chaude et froide, exprimé en K

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
6 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Chapitre III
Valeurs par défaut

Ce chapitre contient des valeurs par défaut du coefficient Note 5 – Les valeurs par défaut correspondant à des liaisons
linéique ψ des liaisons les plus courantes entre deux ou plu- entre parois donnant sur l’extérieur sont aussi valables pour
sieurs parois du bâtiment. Ces valeurs ont été déterminées des liaison entre parois dont au moins une donne sur un
conformément à la méthode de calcul décrite au chapitre II. espace non chauffé (vide sanitaire, local non chauffé,
Les liaisons qui ne figurent pas parmi les cas ci-après doivent comble,…).
être calculées au cas par cas conformément à cette même Les liaisons courantes sont regroupées en cinq familles diffé-
méthode. Priment sur ces valeurs : rentes :
– les valeurs calculées, dans la configuration précise du pont
thermique considéré, conformément à la méthode décrite au a – Liaisons courantes avec un plancher bas
chapitre II. Il s’agit de liaisons entre un plancher bas et les autres parois du
– les valeurs qui figurent dans les Avis Techniques. bâtiment. Elles peuvent être soit des liaisons périphériques soit
Note 1 – Le coefficient linéique d’un plancher à poutrelles n’est des liaisons intermédiaires.
valable qu’en rive de plancher (entrevous pénétrant l’épaisseur
du mur). La valeur moyenne sur le pourtour du plancher b – Liaisons courantes avec un plancher intermédiaire
dépend, de la dimension de celle-ci, des poutrelles et de leurs Il s’agit de liaisons entre un plancher intermédiaire et les autres
entraxes. La valeur moyenne se calcule en pondérant chaque parois du bâtiment. Ces liaisons ne peuvent être que des liai-
coefficient par son linéaire correspondant. sons périphériques.
Note 2 – En cas d’une liaison symétrique entre un plancher
c – Liaisons courantes avec un plancher haut
intermédiaire et un mur extérieur, les coefficients linéiques ψ1 et
ψ2 sont égales (avec ψ = ψ1 + ψ2). Autrement les valeurs sont Il s’agit de liaisons entre un plancher haut et les autres parois
indiquées (la division de ψ en deux parties, une pour chaque du bâtiment. Elles peuvent être soit des liaisons périphériques
local, est utile pour l’estimation des puissances de chauffage à soit des liaisons intermédiaires.
installer).
d – Liaisons courantes entre parois verticales
Note 3 – Les valeurs par défaut
de ψ correspondant aux liaisons Il s’agit de liaisons mur – mur ou mur – refend.
avec des planchers munis de
chape flottante sur isolant, ne e – Liaisons courantes entre menuiserie et parois opaques
sont valables que si la résis- Il s’agit de liaisons entre la menuiserie des fenêtres, portes, ou
tance thermique (R) de l’isolant porte-fenêtres avec les murs, les refends ou les toitures de
situé entre l’extrémité de la l’enveloppe.
chape et le mur (ou refend) est
supérieure ou égale à 80 % de
la résistance en partie courante
de l’isolant sous chape (Rsc) :
R ≥ 0,8 Rsc
Note 4 – Le coefficient ψ correspondant à une liaison périphé-
rique avec un plancher bas muni d’une chape flottante sur iso-
lant, peut être considéré comme nul si la résistance thermique
minimale de l’isolant est supérieure ou égale à celle du mur :
Si min (R ; Rsc) ≥ Ri → ψ = 0,0 W/(m.K)

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 7

a – Liaisons courantes avec un plancher bas a.2 - Liaisons intermédiaires

a.1 - Liaisons périphériques Liaison Description Schémas page

Int.
Liaison Description Schémas Page Liaison du plancher bas
donnant sur l’extérieur, un vide
a.2.1 sanitaire ou sur un local non 38
Ext. Int. chauffé, avec une poutre
Liaison du plancher bas sur Ext.
8 à retombée située
a.1.1 terre plein avec un mur Lnc
9 dans le local non chauffé.
donnant sur l’extérieur.

Liaison du plancher bas Int. Int.


donnant sur l’extérieur ou sur
un local non chauffé, avec
Liaison du plancher bas Ext. Int. a.2.2 39
une poutre à retombé
donnant sur l’extérieur, un vide 40
20 située dans le local
a.1.2 sanitaire ou sur un local non non chauffé et un refend situé Ext.
21
chauffé, avec un mur donnant Ext. dans le local chauffé. Lnc
sur l’extérieur. Lnc
Liaison du plancher bas Int.
donnant sur l’extérieur ou sur
Liaison du plancher bas Int. Int. a.2.3 un local non chauffé, avec 41
donnant sur l’extérieur ou un refend situé dans le local 42
a.1.3 sur un local non chauffé avec 22 non chauffé. Ext. Ext.
Lnc Lnc
un mur et un refend donnant Ext.
sur l’intérieur. Int.
Lnc
Int. Int.
Liaison du plancher bas
Int. donnant sur l’extérieur ou sur
Liaison du plancher bas a.2.4 42
donnant sur l’extérieur ou un local non chauffé, avec
43
a.1.4 sur un local non chauffé 22 un refend traversant.
Ext. Ext. Ext.
avec un mur donnant sur Int. Lnc Lnc
l’intérieur. Lnc

Liaison du plancher bas Int Int.


Liaison du plancher bas Ext. Int. donnant sur l’extérieur ou sur
donnant sur l’extérieur, un vide Lnc a.2.5 un local non chauffé, avec 43
sanitaire ou sur un local non 37 un refend situé dans le local
a.1.5
chauffé, avec un mur donnant 38 chauffé. Ext.
sur l’extérieur ou sur un local Ext. Lnc
non chauffé. Lnc

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
8 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

PLANCHER BAS SUR TERRE-PLEIN

a.1.1 – Liaison périphérique avec un mur donnant sur l’extérieur ou sur un local non chauffé

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

I1 E1
R1a R1b

Page 10 Page 12 Page 15 Page 15

I2 E2
R2a R2b

Page 10 Page 12 Page 16 Page 16

I3 E3 R3 R3

Page 11 Page 13 Page 17 Page 17

I3 E4

Page 11 Page 13

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 9

I4 E5 R5 R5

Page 11 Page 14 Page 17 Page 17

I4 E6 R6 R6

Page 11 Page 14 Page 18 Page 18

R7 R7

Page 18 Page 18

R8 R8

Page 19 Page 19

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
10 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

I – Isolation par l’intérieur I – Isolation par l’intérieur


PB-TP-I1 Mur béton ou maçonnerie courante1 15 à 30 cm PB-TP-I2 Mur maçonnerie courante1 20 à 30 cm
Soubassement béton Soubassement maçonnerie courante
Plancher béton plein isolé en sous-face Plancher béton isolé en sous-face
(Risolant ≥ 1,4 m2.K/W) (Risolant ≥ 1,4 m2.K/W)
Planelle maçonnerie 5 à 7,5 cm

ep
z>0 ep
z>0

ep
z>0
ep
z>0
L
L

z épaisseur du plancher ep (cm)*


(en cm) 15 20 25
z épaisseur du plancher ep (cm)*
z < – 70 0,35 0,40 0,44 (en cm) 15 20 25
– 70 ≤ z < – 40 0,42 0,48 0,53 z < – 70 0,30 0,34 0,38
– 40 ≤ z < – 20 0,47 0,54 0,60 – 70 ≤ z < – 40 0,35 0,41 0,46
– 20 ≤ z < + 20 0,54 0,62 0,69 – 40 ≤ z < – 20 0,40 0,46 0,51
+ 20 ≤ z < + 40 0,57 0,66 0,74 – 20 ≤ z < + 20 0,46 0,53 0,60
+ 40 ≤ z 0,59 0,69 0,78 + 20 ≤ z < + 40 0,48 0,56 0,64
(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm + 40 ≤ z 0,50 0,59 0,68
Isolation sous toute la surface du plancher (*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm
Valeurs de ψ (W/m.K)
Isolation sous toute la surface du plancher
Valeurs de ψ (W/m.K)

z épaisseur du plancher ep (cm)*


(en cm) 15 20 25 épaisseur du plancher ep (cm)*
z
z < – 70 0,31 0,35 0,40 (en cm) 15 20 25
– 70 ≤ z < – 40 0,40 0,46 0,52 z < – 70 0,28 0,31 0,34
– 40 ≤ z < – 20 0,46 0,53 0,59 – 70 ≤ z < – 40 0,34 0,40 0,44
– 20 ≤ z < + 20 0,57 0,66 0,73 – 40 ≤ z < – 20 0,42 0,47 0,53
+ 20 ≤ z < + 40 0,61 0,70 0,79 – 20 ≤ z < + 20 0,48 0,55 0,62
+ 40 ≤ z 0,64 0,75 0,85 + 20 ≤ z < + 40 0,52 0,61 0,68
(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm + 40 ≤ z 0,55 0,64 0,74

Isolation périphérique horizontale ou verticale (L ≥ 1,5 m) (*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm
Valeurs de ψ (W/m.K)
Isolation périphérique horizontale ou verticale (L ≥ 1,5 m)
Valeurs de ψ (W/m.K)

1 Pour un mur en maçonnerie ayant une conductivité équivalente ≤ 0.3 W/(m.K)


réduire ψ de 15 %

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 11

I – Isolation par l’intérieur I – Isolation par l’intérieur


PB-TP-I3 Mur tout matériau de 15 à 30 cm PB-TP-I4 Mur tout matériau de 15 à 30 cm
Soubassement tout matériau Soubassement tout matériau
Plancher béton isolé en sous-face Plancher béton isolé en sous-face
(Risolant ≥ 1,4 m2.K/W) (Risolant ≥ 1,4 m2.K/W)
Rupture isolante au droit du plancher avec chape flottante sur isolant (Rsc ≥ 1,0 m2.K/W)
(Rc ≥ 0,50 m2.K/W) avec retour de résistance thermique ≥ 0,5 m2.K/W

Rc : résistance thermique de la correction

z Rc épaisseur du plancher ep (cm)* z épaisseur du plancher ep (cm)*


(en cm) (m2.K/W) 15 20 25 (en cm) 15 20 25
0,5 ≤ Rc ≤ 1,0 0,12 0,15 0,17 z < – 70 0,14 0,16 0,17
z < – 70
1.0 < Rc < 1,5 0,09 0,10 0,12
– 70 ≤ z < – 40 0,16 0,18 0,20
0,5 ≤ Rc ≤ 1,0 0,15 0,17 0,20
– 70 ≤ z < – 40 – 40 ≤ z < – 20 0,18 0,20 0,22
1.0 < Rc < 1,5 0,10 0,12 0,14
– 20 ≤ z < + 20 0,20 0,23 0,25
0,5 ≤ Rc ≤ 1,0 0,18 0,22 0,25
– 40 ≤ z < – 20
1.0 < Rc < 1,5 0,11 0,13 0,16 + 20 ≤ z < + 40 0,20 0,23 0,25
0,5 ≤ Rc ≤ 1,0 0,20 0,24 0,28 + 40 ≤ z 0,20 0,23 0,25
– 20 ≤ z < + 20
1.0 < Rc < 1,5 0,12 0,15 0,18
(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm
0,5 ≤ Rc ≤ 1,0 0,21 0,25 0,29
+ 20 ≤ z < + 40
1.0 < Rc < 1,5 0,13 0,16 0,19 Isolation sous toute la surface du plancher ou périphérique
0,5 ≤ Rc ≤ 1,0 0,22 0,26 0,30 Valeurs de ψ (W/m.K)
+ 40 ≤ z
1.0 < Rc < 1,5 0,14 0,17 0,20
(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Isolation sous toute la surface du plancher ou périphérique


Valeurs de ψ (W/m.K)

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
12 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

E – Isolation par l’extérieur E – Isolation par l’extérieur


PB-TP-E1 Mur béton ou maçonnerie courante 15 à 30 cm PB-TP-E2 Mur maçonnerie courante 20 à 30 cm
Soubassement béton Soubassement maçonnerie courante
Plancher béton isolé en sous-face Plancher béton isolé en sous-face
(Risolant ≥ 1,4 m2.K/W) (Risolant ≥ 1,4 m2.K/W)
Paramètres : z profondeur du sol par rapport au nu supérieur
du plancher
d recouvrement de l’isolation sous plancher par
l’isolation du mur, compté à partir de la face
inférieure de l’isolant sous plancher

z>0
d>0

z>0
d>0

z>0
d<0

z>0
d<0

z 0≤d 20 ≤ d 40 ≤ d
d<0 d ≥ 60 cm
(en cm) < 20 cm < 40 < 60
z 0≤d 20 ≤ d 40 ≤ d z < – 70 0,31 0,24 0,19 0,17 0,15
d<0 d ≥ 60 cm
(en cm) < 20 cm < 40 < 60
– 70 ≤ z < – 40 0,35 0,27 0,21 0,19 0,17
z < – 70 0,60 0,37 0,32 0,27 0,23
– 40 ≤ z < – 20 0,40 0,29 0,23 0,20 0,19
– 70 ≤ z < – 40 0,65 0,42 0,34 0,29 0,25
– 20 ≤ z < + 20 0,55 0,32 0,25 0,21 0,20
– 40 ≤ z < – 20 0,73 0,45 0,36 0,31 0,26
+ 20 ≤ z < + 40 0,65 0,35 0,26 0,22 0,21
– 20 ≤ z < + 20 0,98 0,49 0,38 0,35 0,28
+ 40 ≤ z < 100 0,67 0,43 0,28 0,24 0,22
+ 20 ≤ z < + 40 1,05 0,56 0,46 0,38 0,31
+ 100 ≤ z 0,68 0,45 0,31 0,27 0,25
+ 40 ≤ z < 100 1,10 0,75 0,51 0,42 0,33
Isolation sous toute la surface du plancher
+ 100 ≤ z 1,10 0,80 0,60 0,49 0,35 Valeurs de ψ (W/m.K)
Isolation sous toute la surface du plancher
Valeurs de ψ (W/m.K)
z 0≤d 20 ≤ d 40 ≤ d
d<0 d ≥ 60 cm
(en cm) < 20 cm < 40 < 60
z 0≤d 20 ≤ d 40 ≤ d
d<0 d ≥ 60 cm z < – 70 0,28 0,18 0,13 0,12 0,11
(en cm) < 20 cm < 40 < 60
– 70 ≤ z < – 40 0,31 0,20 0,14 0,13 0,12
z < – 70 0,50 0,26 0,20 0,17 0,14
– 40 ≤ z < – 20 0,35 0,22 0,17 0,14 0,12
– 70 ≤ z < – 40 0,57 0,31 0,22 0,19 0,15
– 20 ≤ z < + 20 0,55 0,28 0,18 0,15 0,13
– 40 ≤ z < – 20 0,65 0,34 0,25 0,21 0,17
+ 20 ≤ z < + 40 0,68 0,30 0,20 0,17 0,14
– 20 ≤ z < + 20 0,94 0,39 0,31 0,23 0,19
+ 40 ≤ z < 100 0,70 0,40 0,25 0,18 0,15
+ 20 ≤ z < + 40 1,10 0,46 0,35 0,26 0,21
+ 100 ≤ z 0,72 0,41 0,26 0,19 0,17
+ 40 ≤ z < 100 1,16 0,73 0,5092 0,33 0,22
Isolation périphérique horizontale ou verticale
+ 100 ≤ z 1,21 0,79 0,55 0,39 0,23
Valeurs de ψ (W/m.K)
Isolation périphérique horizontale ou verticale
Valeurs de ψ (W/m.K)

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 13

E – Isolation par l’extérieur E – Isolation par l’extérieur


PB-TP-E3 Mur béton ou maçonnerie courante 15 à 30 cm PB-TP-E4 Mur maçonnerie courante 20 à 30 cm
Soubassement béton Soubassement maçonnerie courante
Plancher béton isolé en sous-face Plancher béton isolé en sous-face
(Risolant ≥ 1,4 m2.K/W) (Risolant ≥ 1,4 m2.K/W)
Rupture isolante au droit du plancher Rc ≥ 0,5 m2.K/W Rupture isolante au droit du plancher Rc ≥ 0,5 m2.K/W
Paramètres : z profondeur du sol par rapport au nu supérieur
du plancher
d profondeur de recouvrement de l’isolation
sous plancher par l’isolation du mur
Rc Résistance thermique de la rupture isolante

z 0≤d 20 ≤ d 40 ≤ d
d<0 d ≥ 60 cm
(en cm) < 20 cm < 40 < 60
z < – 70 0,23 0,20 0,16 0,14 0,13
z 0≤d 20 ≤ d 40 ≤ d – 70 ≤ z < – 40 0,27 0,22 0,17 0,16 0,14
d<0 d ≥ 60 cm
(en cm) < 20 cm < 40 < 60
– 40 ≤ z < – 20 0,30 0,24 0,18 0,17 0,15
z < – 70 0,47 0,27 0,22 0,20 0,18
– 20 ≤ z < + 20 0,40 0,26 0,19 0,18 0,16
– 70 ≤ z < – 40 0,55 0,29 0,24 0,21 0,19
+ 20 ≤ z < + 40 0,46 0,30 0,21 0,20 0,16
– 40 ≤ z < – 20 0,60 0,33 0,26 0,23 0,20
+ 40 ≤ z < 100 0,47 0,34 0,22 0,21 0,17
– 20 ≤ z < + 20 0,72 0,38 0,28 0,25 0,22
+ 100 ≤ z 0,48 0,35 0,26 0,22 0,18
+ 20 ≤ z < + 40 0,80 0,48 0,33 0,27 0,23
Isolation sous toute la surface du plancher
+ 40 ≤ z < 100 0,81 0,52 0,39 0,30 0,24 Valeurs de ψ (W/m.K)
+ 100 ≤ z 0,82 0,54 0,41 0,34 0,25
Isolation sous toute la surface du plancher
Valeurs de ψ (W/m.K) z 0≤d 20 ≤ d 40 ≤ d
d<0 d ≥ 60 cm
(en cm) < 20 cm < 40 < 60
z < – 70 0,20 0,14 0,10 0,09 0,08
z 0≤d 20 ≤ d 40 ≤ d
d<0 d ≥ 60 cm – 70 ≤ z < – 40
(en cm) < 20 cm < 40 < 60 0,23 0,17 0,11 0,10 0,09
z < – 70 0,43 0,19 0,13 0,12 0,11 – 40 ≤ z < – 20 0,26 0,19 0,13 0,11 0,10
– 70 ≤ z < – 40 0,48 0,22 0,15 0,13 0,12 – 20 ≤ z < + 20 0,39 0,22 0,14 0,12 0,11
– 40 ≤ z < – 20 0,55 0,26 0,18 0,15 0,13 + 20 ≤ z < + 40 0,50 0,24 0,17 0,13 0,12
– 20 ≤ z < + 20 0,73 0,30 0,21 0,18 0,14 + 40 ≤ z < 100 0,51 0,33 0,20 0,15 0,13
+ 20 ≤ z < + 40 0,87 0,39 0,25 0,20 0,15 + 100 ≤ z 0,52 0,34 0,22 0,18 0,14
+ 40 ≤ z < 100 0,88 0,52 0,35 0,24 0,17 Isolation périphérique horizontale ou verticale
+ 100 ≤ z 0,89 0,55 0,37 0,29 0,18 Valeurs de ψ (W/m.K)

Isolation périphérique horizontale ou verticale


Valeurs de ψ (W/m.K)

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
14 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

E – Isolation par l’extérieur E – Isolation par l’extérieur


PB-TP-E5 Mur béton ou maçonnerie courante 15 à 30 cm PB-TP-E6 Mur maçonnerie courante 20 à 30 cm
Soubassement béton Soubassement maçonnerie courante
Plancher béton isolé en sous-face Plancher béton isolé en sous-face
(Risolant ≥ 1,4 m2.K/W) (Risolant ≥ 1,4 m2.K/W)
avec chape flottante sur isolant (Rsc ≥ 1 m2.K/W) avec chape flottante sur isolant (Rsc ≥ 1 m2.K/W)
avec retour de résistance thermique ≥ 0,5 m2.K/W avec retour de résistance thermique ≥ 0,5 m2.K/W

R sc

z>0
d>0

Rsc

z>0
d<0

z 0≤d 20 ≤ d 40 ≤ d z 0≤d 20 ≤ d 40 ≤ d
d<0 d ≥ 60 cm d<0 d ≥ 60 cm
(en cm) < 20 cm < 40 < 60 (en cm) < 20 cm < 40 < 60
z < – 70 0,41 0,30 0,24 0,21 0,19 z < – 70 0,26 0,17 0,13 0,11 0,10
– 70 ≤ z < – 40 0,48 0,34 0,27 0,24 0,21 – 70 ≤ z < – 40 0,30 0,19 0,15 0,13 0,10
– 40 ≤ z < – 20 0,53 0,37 0,29 0,26 0,22 – 40 ≤ z < – 20 0,32 0,21 0,16 0,14 0,11
– 20 ≤ z < + 20 0,60 0,44 0,32 0,28 0,24 – 20 ≤ z < + 20 0,40 0,22 0,17 0,15 0,12
+ 20 ≤ z < + 40 0,85 0,55 0,35 0,30 0,26 + 20 ≤ z < + 40 0,48 0,25 0,18 0,16 0,13
+ 40 ≤ z < 100 0,87 0,60 0,44 0,35 0,27 + 40 ≤ z < 100 0,49 0,30 0,20 0,17 0,14
+ 100 ≤ z 0,88 0,61 0,46 0,38 0,28 + 100 ≤ z 0,50 0,31 0,22 0,19 0,16
Isolation sous toute la surface du plancher Isolation sous toute la surface du plancher
Valeurs de ψ (W/m.K) Valeurs de ψ (W/m.K)

z 0≤d 20 ≤ d 40 ≤ d z 0≤d 20 ≤ d 40 ≤ d
d<0 d ≥ 60 cm d<0 d ≥ 60 cm
(en cm) < 20 cm < 40 < 60 (en cm) < 20 cm < 40 < 60
z < – 70 0,39 0,26 0,20 0,18 0,17 z < – 70 0,24 0,15 0,13 0,11 0,10
– 70 ≤ z < – 40 0,46 0,31 0,23 0,21 0,19 – 70 ≤ z < – 40 0,29 0,18 0,14 0,11 0,11
– 40 ≤ z < – 20 0,53 0,34 0,25 0,23 0,20 – 40 ≤ z < – 20 0,33 0,20 0,15 0,12 0,11
– 20 ≤ z < + 20 0,61 0,39 0,29 0,25 0,22 – 20 ≤ z < + 20 0,41 0,22 0,17 0,13 0,12
+ 20 ≤ z < + 40 0,90 0,48 0,33 0,28 0,23 + 20 ≤ z < + 40 0,50 0,24 0,18 0,14 0,12
+ 40 ≤ z < 100 0,92 0,61 0,43 0,32 0,24 + 40 ≤ z < 100 0,51 0,31 0,19 0,15 0,13
+ 100 ≤ z 0,94 0,63 0,45 0,36 0,25 + 100 ≤ z 0,52 0,32 0,21 0,18 0,14
Isolation périphérique horizontale ou verticale Isolation périphérique horizontale ou verticale
Valeurs de ψ (W/m.K) Valeurs de ψ (W/m.K)

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 15

R – Isolation répartie R – Isolation répartie


PB-TP-R1 a Mur terre cuite isolante 25 à 40 cm PB-TP-R1 b Mur béton cellulaire 25 à 40 cm
Soubassement béton Soubassement béton
Plancher béton isolé en sous-face Plancher isolé en sous-face
(Risolant ≥ 1,4 m2.K/W) (Risolant ≥ 1,4 m2.K/W)
avec planelle terre cuite de résistance ≥ 0,1 m2.K/W avec planelle béton cellulaire de résistance
≥ 0,33 m2.K/W

ep
z>0 ep
z>0

ep
z>0 ep
z>0

z épaisseur du plancher ep (cm)* z épaisseur du plancher ep (cm)*


(en cm) 15 20 25 (en cm) 15 20 25
z < – 70 0,33 0,36 0,39 z < – 70 0,31 0,34 0,36
– 70 ≤ z < – 40 0,38 0,42 0,45 – 70 ≤ z < – 40 0,35 0,38 0,41
– 40 ≤ z < – 20 0,45 0,49 0,53 – 40 ≤ z < – 20 0,41 0,44 0,47
– 20 ≤ z < + 20 0,52 0,56 0,60 – 20 ≤ z < + 20 0,48 0,51 0,54
+ 20 ≤ z < + 40 0,59 0,65 0,71 + 20 ≤ z < + 40 0,55 0,59 0,63
+ 40 ≤ z 0,63 0,70 0,77 + 40 ≤ z 0,59 0,64 0,68
(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm (*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Isolation sous toute la surface du plancher Isolation sous toute la surface du plancher
Valeurs de ψ (W/m.K) Valeurs de ψ (W/m.K)

z épaisseur du plancher ep (cm)* z épaisseur du plancher ep (cm)*


(en cm) 15 20 25 (en cm) 15 20 25
z < – 70 0,25 0,29 0,32 z < – 70 0,23 0,25 0,28
– 70 ≤ z < – 40 0,33 0,36 0,40 – 70 ≤ z < – 40 0,31 0,33 0,35
– 40 ≤ z < – 20 0,40 0,43 0,46 – 40 ≤ z < – 20 0,36 0,39 0,41
– 20 ≤ z < + 20 0,47 0,52 0,56 – 20 ≤ z < + 20 0,43 0,45 0,47
+ 20 ≤ z < + 40 0,61 0,66 0,72 + 20 ≤ z < + 40 0,56 0,59 0,63
+ 40 ≤ z 0,65 0,73 0,80 + 40 ≤ z 0,61 0,66 0,70
(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm (*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Isolation périphérique horizontale ou verticale Isolation périphérique horizontale ou verticale


Valeurs de ψ (W/m.K) Valeurs de ψ (W/m.K)

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
16 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

R – Isolation répartie R – Isolation répartie


PB-TP-R2 a Mur terre cuite isolante 25 à 40 cm PB-TP-R2 b Mur béton cellulaire 25 à 40 cm
Soubassement maçonnerie courante Soubassement maçonnerie courante
Plancher béton isolé en sous-face Plancher béton isolé en sous-face
(Risolant ≥ 1,4 m2.K/W) (Risolant ≥ 1,4 m2.K/W)
avec planelle terre cuite de résistance ≥ 0,1 m2.K/W avec planelle béton cellulaire de résistance
≥ 0,33 m2.K/W

ep
z>0 ep
z>0

ep
z>0 ep
z>0

z épaisseur du plancher ep (cm)*


(en cm) 15 20 25 épaisseur du plancher ep (cm)*
z
z < – 70 0,25 0,30 0,34 (en cm) 15 20 25
– 70 ≤ z < – 40 0,30 0,36 0,41 z < – 70 0,22 0,25 0,28
– 40 ≤ z < – 20 0,34 0,39 0,45 – 70 ≤ z < – 40 0,26 0,29 0,32
– 20 ≤ z < + 20 0,40 0,47 0,54 – 40 ≤ z < – 20 0,29 0,33 0,37
+ 20 ≤ z < + 40 0,43 0,52 0,61 – 20 ≤ z < + 20 0,35 0,40 0,44
+ 40 ≤ z 0,45 0,55 0,64 + 20 ≤ z < + 40 0,37 0,42 0,47
(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm + 40 ≤ z 0,39 0,44 0,49

Isolation sous toute la surface du plancher (*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm
Valeurs de ψ (W/m.K)
Isolation sous toute la surface du plancher
Valeurs de ψ (W/m.K)

z épaisseur du plancher ep (cm)*


(en cm) 15 20 25 z épaisseur du plancher ep (cm)*
z < – 70 0,22 0,26 0,31 (en cm) 15 20 25
– 70 ≤ z < – 40 0,28 0,33 0,39 z < – 70 0,19 0,21 0,23
– 40 ≤ z < – 20 0,33 0,40 0,46 – 70 ≤ z < – 40 0,23 0,26 0,29
– 20 ≤ z < + 20 0,42 0,50 0,56 – 40 ≤ z < – 20 0,28 0,31 0,33
+ 20 ≤ z < + 40 0,46 0,56 0,66 – 20 ≤ z < + 20 0,35 0,40 0,44
+ 40 ≤ z 0,48 0,58 0,68 + 20 ≤ z < + 40 0,39 0,44 0,50

(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm + 40 ≤ z 0,41 0,46 0,52


(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm
Isolation périphérique horizontale ou verticale
Valeurs de ψ (W/m.K)
Isolation périphérique horizontale ou verticale
Valeurs de ψ (W/m.K)

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 17

R – Isolation répartie R – Isolation répartie


PB-TP-R 3 Mur terre cuite isolante ou béton cellulaire de 25 à PB-TP-R 5 Mur terre cuite isolante ou béton cellulaire 25 à 40 cm
40 cm Soubassement béton
Soubassement béton Plancher béton isolé en sous-face
Plancher béton isolé en sous-face (Risolant ≥ 1 m2.K/W)
(Risolant ≥ 1,0 m2.K/W) avec chape flottante sur isolant (Rsc ≥ 1,0 m2.K/W)
Correction isolante au droit du plancher côté avec retour de résistance thermique ≥ 0,5 m2.K/W
intérieur Rc ≥ 0,5 m2.K/W

z Rc épaisseur du plancher ep (cm)* z épaisseur du plancher ep (cm)*


(en cm) (m2.K/W) 15 20 25 (en cm) 15 20 25
0,50 à 1,00 0,20 0,23 0,25 z < – 70 0,12 0,14 0,16
z < – 70
1,05 à 1,50 0,17 0,18 0,20
– 70 ≤ z < – 40 0,14 0,16 0,18
0,50 à 1,00 0,22 0,25 0,28
– 70 ≤ z < – 40 – 40 ≤ z < – 20 0,16 0,18 0,20
1,05 à 1,50 0,20 0,21 0,22
0,50 à 1,00 0,25 0,28 0,31 – 20 ≤ z < + 20 0,19 0,21 0,22
– 40 ≤ z < – 20
1,05 à 1,50 0,22 0,23 0,25 + 20 ≤ z < + 40 0,20 0,23 0,25

– 20 ≤ z < + 20
0,50 à 1,00 0,29 0,33 0,37 + 40 ≤ z 0,21 0,24 0,26
1,05 à 1,50 0,26 0,27 0,29
(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm
0,50 à 1,00 0,31 0,36 0,40
+ 20 ≤ z < + 40
1,05 à 1,50 0,28 0,30 0,32
Isolation sous toute la surface du plancher ou périphérique
0,50 à 1,00 0,33 0,38 0,42 Valeurs de ψ (W/m.K)
+ 40 ≤ z
1,05 à 1,50 0,30 0,32 0,34
(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Isolation sous toute la surface du plancher ou périphérique


Valeurs de ψ (W/m.K)

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
18 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

R – Isolation répartie R – Isolation répartie


PB-TP-R 6 Mur terre cuite isolante ou béton cellulaire 25 à 40 cm PB-TP-R7 Mur terre cuite isolante ou béton cellulaire 25 à 40 cm
Soubassement maçonnerie courante Soubassement maçonnerie courante
Plancher béton isolé en sous-face Plancher béton isolé en sous face
(Risolant ≥ 1 m2.K/W) (Risolant ≥ 1 m2.K/W)
avec chape flottante sur isolant (Rsc ≥ 1,0 m2.K/W) avec planelle et correction isolante de résistance
avec retour de résistance thermique ≥ 0,5 m2.K/W thermique totale > 1 m2.K/W.

R sc

ep
z>0

R sc

ep
z>0

z épaisseur du plancher ep (cm)* z épaisseur du plancher ep (cm)*


(en cm) 15 20 25 (en cm) 15 20 25
z < – 70 0,11 0,13 0,14 z < – 70 0,24 0,25 0,26
– 70 ≤ z < – 40 0,12 0,14 0,16 – 70 ≤ z < – 40 0,26 0,28 0,30
– 40 ≤ z < – 20 0,14 0,16 0,18 – 40 ≤ z < – 20 0,28 0,31 0,34
– 20 ≤ z < + 20 0,17 0,19 0,21 – 20 ≤ z < + 20 0,35 0,37 0,39
+ 20 ≤ z < + 40 0,18 0,20 0,22 + 20 ≤ z < + 40 0,37 0,40 0,43
+ 40 ≤ z 0,18 0,21 0,23 + 40 ≤ z 0,41 0,43 0,45
(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm (*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Isolation sous toute la surface du plancher ou périphérique Isolation sous toute la surface du plancher
Valeurs de ψ (W/m.K) Valeurs de ψ (W/m.K)

z épaisseur du plancher ep (cm)*


(en cm) 15 20 25
z < – 70 0,17 0,19 0,21
– 70 ≤ z < – 40 0,21 0,24 0,26
– 40 ≤ z < – 20 0,25 0,28 0,30
– 20 ≤ z < + 20 0,32 0,33 0,34
+ 20 ≤ z < + 40 0,35 0,37 0,39
+ 40 ≤ z 0,37 0,39 0,41
(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Isolation périphérique horizontale ou verticale


Valeurs de ψ (W/m.K)

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 19

R – Isolation répartie
PB-TP-R 8 Mur terre cuite isolante ou béton cellulaire 25 à 40 cm
Soubassement maçonnerie courante
Plancher béton isolé en sous-face
(Risolant ≥ 1 m2.K/W)
avec chape flottante sur isolant (Rsc ≥ 1,0 m2.K/W)
avec retour de résistance thermique ≥ 0,5 m2.K/W
Correction de chaînage par planelle et isolant
de résistance thermique totale ≥ 1,0 m2.K/W

R sc
Rsc

ep
z>0

R sc
Rsc

ep
z>0

z épaisseur du plancher ep (cm)*


(en cm) 15 20 25
z < – 70 0,10 0,11 0,12
– 70 ≤ z < – 40 0,11 0,12 0,13
– 40 ≤ z < – 20 0,13 0,14 0,15
– 20 ≤ z < + 20 0,15 0,16 0,17
+ 20 ≤ z < + 40 0,16 0,17 0,18
+ 40 ≤ z 0,16 0,17 0,18
(*) Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Isolation sous toute la surface du plancher ou périphérique


Valeurs de ψ (W/m.K)

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
20 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

PLANCHER BAS SUR UN LOCAL NON CHAUFFE

a.1.2 – Liaison périphérique avec un mur donnant sur l’extérieur

Types de murs haut et bas et chaînage

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

I1 E1 R1 R2

page 23 page 26 page 29 page 30

I2 E2 R3 R4

page 24 page 27 page 31 page 32

I3 E3 R5 R5

page 25 page 28 page 33 page 33

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 21

Types de planchers

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

Planchers en béton plein, planchers à entrevous béton ou terre cuite

a a a a

Planchers à entrevous isolants

b b b b

Planchers en béton plein ou à entrevous béton ou terre cuite avec chape sur isolant

c c c c

Planchers à entrevous isolants avec chape sur isolant

d d d d

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
22 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

PLANCHER BAS

a.1.3 – Liaison périphérique avec un mur et un refend donnant sur l’intérieur.

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (T.C.) Isolation répartie (B.C.)

INT. INT. INT. INT. INT. INT. INT. INT.

EXT INT. EXT INT. EXT INT. EXT INT.


ou ou ou ou
LNC LNC LNC LNC

Page 34 Page 34 Page 35 Page 35

PLANCHER BAS

a.1.4 – Liaison périphérique avec un mur donnant sur l’intérieur.

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (T.C.) Isolation répartie (B.C.)

INT. INT. INT. INT.

EXT INT. EXT INT. EXT INT. EXT INT.


ou ou ou ou
LNC LNC LNC LNC

Page 36 Page 36 Page 37 Page 37

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 23

I - Isolation par l’intérieur


PB-ME-I 1 Mur haut en béton plein 15 à 30 cm
Mur bas en béton plein

c d
a b

ep

em

Valeurs de ψ (W/m.K)

I - 1.1 Plancher bas en béton plein (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
15 ≤ em ≤ 30 0,61 0,70 0,79

I - 1.2 Plancher bas à entrevous béton ou terre cuite (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
15 ≤ em ≤ 30 0,54 0,61 0,67

I - 1.3 Plancher bas à entrevous isolants (b)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
15 ≤ em ≤ 30 0,32 0,33 0,33

I - 1.4 Plancher bas en béton plein ou à entrevous béton


ou terre cuite isolée en sous face avec chape flottante sur isolant
(Rsc ≥ 1 m2.K/W) (c)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
15 ≤ em ≤ 30 0,20 0,23 0,25

I - 1.5 Plancher bas à entrevous isolants avec chape flottante


sur isolant (Rsc ≥ 1 m2.K/W) (d)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
15 ≤ em ≤ 30 0,17 0,18 0,19

PS : Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
24 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

I - Isolation par l’intérieur


PB-ME-I 2 Mur haut en maçonnerie courante 20 à 30 cm
Mur bas en béton plein
Chaînage avec planelle maçonnerie 5 à 7,5 cm.

c d
a b

ep

em

Valeurs de ψ (W/m.K)

I - 2.1 Plancher bas en béton plein (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
20 ≤ em ≤ 30 0,57 0,65 0,73

I - 2.2 Plancher bas à entrevous béton ou terre cuite (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
20 ≤ em ≤ 30 0,50 0,56 0,62

I - 2.3 Plancher bas à entrevous isolants (b)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
20 ≤ em ≤ 30 0,29 0,30 0,31

I - 2.4 Plancher bas en béton plein ou à entrevous béton


ou terre cuite isolée en sous face avec chape flottante sur isolant
(Rsc ≥ 1 m2.K/W) (c)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
20 ≤ em ≤ 30 0,19 0,22 0,24

I - 2.5 Plancher bas à entrevous isolants avec chape flottante


sur isolant (Rsc ≥ 1 m2.K/W) (d)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
20 ≤ em ≤ 30 0,16 0,17 0,18

PS : Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 25

I - Isolation par l’intérieur


PB-ME-I 3 Mur haut en maçonnerie courante 20 à 30 cm
Mur bas en maçonnerie courante
Chaînage avec planelle maçonnerie 5 à 7,5 cm

c d
a b

ep

em

Valeurs de ψ (W/m.K)

I - 3.1 Plancher bas en béton plein (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
20 ≤ em ≤ 30 0,52 0,60 0,68

I - 3.2 Plancher bas à entrevous béton ou terre cuite (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
20 ≤ em ≤ 30 0,45 0,51 0,57

I - 3.3 Plancher bas à entrevous isolants (b)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
20 ≤ em ≤ 30 0,32 0,33 0,34

I - 3.4 Plancher bas en béton plein ou à entrevous béton


ou terre cuite isolée en sous face avec chape flottante sur isolant
(Rsc ≥ 1 m2.K/W) (c)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
20 ≤ em ≤ 30 0,18 0,20 0,22

I - 3.5 Plancher bas à entrevous isolants avec chape flottante


sur isolant (Rsc ≥ 1 m2.K/W) (d)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
20 ≤ em ≤ 30 0,15 0,16 0,17

PS : Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
26 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

E - Isolation par l’extérieur


PB-ME-E 1 Mur haut en béton plein 15 à 30 cm
Mur bas en béton plein
Plancher d’épaisseur 15 ≤ ep ≤ 25 cm

c d
a b

d d

em

Valeurs de ψ (W/m.K)

E - 1.1 Plancher bas en béton plein (a)

em (cm)
d (cm)
15 20 25 30
0 ≤ d ≤ 30 0,71 0,79 0,87 0,95
d > 30 0,58 0,66 0,74 0,81

E - 1.2 Plancher bas à entrevous béton ou terre cuite (a)

em (cm)
d (cm)
15 20 25 30
0 ≤ d ≤ 30 0,68 0,76 0,84 0,91
d > 30 0,57 0,64 0,71 0,78

E - 1.3 Plancher bas à entrevous isolants (b)

em (cm)
d (cm)
15 20 25 30
0 ≤ d ≤ 30 0,66 0,74 0,82 0,90
d > 30 0,55 0,62 0,69 0,76

E - 1.4 Plancher bas en béton plein ou à entrevous béton,


ou à entrevous terre cuite, ou à entrevous isolants, isolé en
sous face avec chape flottante sur isolant (Rsc ≥ 1 m2.K/W) (c, d)

em (cm)
d (cm)
15 20 25 30
0 ≤ d ≤ 30 0,51 0,58 0,66 0,73
d > 30 0,45 0,51 0,58 0,64

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 27

E - Isolation par l’extérieur


PB-ME E 2 Mur haut en maçonnerie courante 20 à 30 cm
Mur bas en béton plein
Plancher d’épaisseur 15 ≤ ep ≤ 25 cm

c d
a b

d d

em

Valeurs de ψ (W/m.K)

E - 2.1 Plancher bas en béton plein (a)

em (cm)
d (cm)
20 25 30
0 ≤ d ≤ 30 0,70 0,75 0,80
d > 30 0,60 0,65 0,70

E - 2.2 Plancher bas à entrevous béton ou terre cuite (a)

em (cm)
d (cm)
20 25 30
0 ≤ d ≤ 30 0,66 0,71 0,75
d > 30 0,57 0,62 0,66

E - 2.3 Plancher bas à entrevous isolants (b)

em (cm)
d (cm)
20 25 30
0 ≤ d ≤ 30 0,61 0,66 0,70
d > 30 0,53 0,58 0,62

E - 2.4 Plancher bas tout matériau, isolé en sous face (c)


avec chape flottante sur isolant (Rsc ≥ 1 m2.K/W) (c, d)

em (cm)
d (cm)
20 25 30
0 ≤ d ≤ 30 0,40 0,44 0,48
d > 30 0,36 0,40 0,44

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
28 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

E - Isolation par l’extérieur


PB-ME-E 3 Mur haut en maçonnerie courante 20 à 30 cm
Mur bas en maçonnerie courante
Plancher d’épaisseur 15 ≤ ep ≤ 25 cm

c d
a b

d d

em

Valeurs de ψ (W/m.K)

E - 3.1 Plancher bas en béton plein (a)

em (cm)
d (cm)
20 25 30
0 ≤ d ≤ 30 0,49 0,53 0,57
d > 30 0,40 0,43 0,46

E - 3.2 Plancher bas à entrevous béton,


terre cuite ou isolants (a, b)

em (cm)
d (cm)
20 25 30
0 ≤ d ≤ 30 0,47 0,51 0,55
d > 30 0,39 0,42 0,45

E - 3.3 Plancher bas tout matériau, isolé en sous face (c)


avec chape flottante sur isolant (Rsc ≥ 1 m2.K/W) (c, d)

em (cm)
d (cm)
20 25 30
0 ≤ d ≤ 30 0,31 0,34 0,37
d > 30 0,27 0,30 0,32

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 29

R – Isolation répartie
PB-ME-R 1 Mur haut en terre cuite isolante 25 à 40 cm
Mur bas en béton
Chaînage avec planelle en terre cuite de résistance ≥ 0,1 m2.K/W

c d
a b

ep

em

Valeurs de ψ (W/m.K)

R - 1.1 Plancher bas en béton plein (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em < 30 0,59 0,65 0,71
30 ≤ em < 35 0,55 0,61 0,67
35 ≤ em ≤ 40 0,50 0,57 0,63

R - 1.2 Plancher bas à entrevous béton ou terre cuite (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em < 30 0,51 0,56 0,60
30 ≤ em < 35 0,47 0,52 0,56
35 ≤ em ≤ 40 0,43 0,48 0,52

R - 1.3 Plancher bas à entrevous isolants (b)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em < 30 0,34 0,34 0,34
30 ≤ em < 35 0,31 0,31 0,31
35 ≤ em ≤ 40 0,28 0,28 0,28

R - 1.4 Plancher bas en béton plein ou à entrevous béton


ou terre cuite, isolé en sous face avec chape flottante sur isolant
(Rsc ≥ 1 m2.K/W) (c)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,20 0,22 0,24

R - 1.5 Plancher bas à entrevous isolants avec chape flottante


sur isolant (Rsc ≥ 1 m2.K/W) (d)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,14 0,16 0,17

PS : Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
30 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

R – Isolation répartie
PB-ME-R 2 Mur haut en béton cellulaire 25 à 40 cm
Mur bas béton d’épaisseur ≤ 20 cm
Chaînage avec planelle en béton cellulaire de résistance ≥ 0,33 m2.K/W

c d
a b

ep

em

Valeurs de ψ (W/m.K)

R - 2.1 Plancher bas en béton plein (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em < 30 0,57 0,63 0,67
30 ≤ em < 35 0,53 0,59 0,64
35 ≤ em ≤ 40 0,49 0,55 0,61

R - 2.2 Plancher bas à entrevous béton ou terre cuite (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em < 30 0,50 0,54 0,58
30 ≤ em < 35 0,46 0,50 0,54
35 ≤ em ≤ 40 0,42 0,46 0,50

R - 2.3 Plancher bas à entrevous isolants (b)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em < 30 0,33 0,33 0,33
30 ≤ em < 35 0,30 0,30 0,30
35 ≤ em ≤ 40 0,26 0,26 0,26

R 2.4 - Plancher bas en béton plein ou à entrevous béton


ou terre cuite, isolé en sous face avec chape flottante sur isolant
(Rsc ≥ 1 m2.K/W) (c)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,20 0,22 0,23

R - 2.5 Plancher bas à entrevous isolants avec chape flottante


sur isolant (Rsc ≥ 1 m2.K/W) (d)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,14 0,15 0,16

PS : Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 31

R – Isolation répartie
PB-ME-R 3 Mur haut en terre cuite isolante 25 à 40 cm
Mur bas maçonnerie courante d’épaisseur égale à 20 cm
Chaînage avec planelle terre cuite de résistance ≥ 0,1 m2.K/W

c d
a b

ep

em

Valeurs de ψ (W/m.K)

R - 3.1 Plancher bas en béton plein (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em < 30 0,49 0,55 0,61
30 ≤ em < 35 0,46 0,52 0,58
35 ≤ em ≤ 40 0,43 0,50 0,56

R - 3.2 Plancher bas à entrevous béton ou terre cuite (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em < 30 0,42 0,47 0,52
30 ≤ em < 35 0,40 0,45 0,50
35 ≤ em ≤ 40 0,38 0,43 0,48

R - 3.3 Plancher bas à entrevous isolants (b)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em < 30 0,31 0,32 0,32
30 ≤ em < 35 0,28 0,29 0,29
35 ≤ em ≤ 40 0,25 0,26 0,26

R - 3.4 Plancher bas en béton plein ou à entrevous béton


ou terre cuite, isolé en sous face avec chape flottante sur isolant
(Rsc ≥ 1 m2.K/W) (c)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,19 0,21 0,22

R - 3.5 Plancher bas à entrevous isolants avec chape flottante


sur isolant (Rsc ≥ 1 m2.K/W) (d)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,13 0,15 0,16

PS : Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
32 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

R – Isolation répartie
PB-ME-R 4 Mur haut en béton cellulaire 25 à 40 cm
Mur bas maçonnerie courante d’épaisseur égale à 20 cm
Chaînage avec planelle béton cellulaire de résistance ≥ 0,33 m2.K/W

c d
a b

ep

em

Valeurs de ψ (W/m.K)

R - 4.1 Plancher bas en béton plein (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em < 30 0,45 0,48 0,52
30 ≤ em < 35 0,43 0,46 0,50
35 ≤ em ≤ 40 0,41 0,44 0,48

R - 4.2 Plancher bas à entrevous béton ou terre cuite (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em < 30 0,41 0,45 0,49
30 ≤ em < 35 0,39 0,43 0,47
35 ≤ em ≤ 40 0,37 0,41 0,45

R - 4.3 Plancher bas à entrevous isolants (b)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em < 30 0,28 0,29 0,30
30 ≤ em < 35 0,26 0,27 0,28
35 ≤ em < 40 0,24 0,25 0,26

R - 4.4 Plancher bas en béton plein ou à entrevous béton


ou terre cuite, isolé en sous face avec chape flottante sur isolant
(Rsc ≥ 1 m2.K/W) (c)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,18 0,19 0,21

R - 4.5 Plancher bas à entrevous isolants avec chape flottante


sur isolant (Rsc ≥ 1 m2.K/W) (d)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,13 0,14 0,15

PS : Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 33

R – Isolation répartie
PB-ME-R 5 Mur haut en béton cellulaire ou en terre cuite 25 à 40 cm
Mur bas identique au mur haut (même nature et même épaisseur)
Chaînage avec planelle BC ou TC munie d’un isolant.
La résistance totale planelle + isolant ≥ 1,0 m2.K/W

c d
a b

ep

em

Valeurs de ψ (W/m.K)

R - 4.1 Plancher bas en béton plein (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,25 0,28 0,31

R - 4.2 Plancher bas à entrevous béton ou terre cuite (a)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,23 0,26 0,28

R - 4.3 Plancher bas à entrevous isolants (b)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,20 0,21 0,21

R - 4.4 Plancher bas en béton plein ou à entrevous béton


ou terre cuite, isolé en sous face avec chape flottante sur isolant
(Rsc ≥ 1 m2.K/W) (c)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,10 0,11 0,12

R - 4.5 Plancher bas à entrevous isolants avec chape flottante


sur isolant (Rsc ≥ 1 m2.K/W) (d)

ep (cm)
em (cm)
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,08 0,10 0,11

PS : Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
34 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient linéique Ψ du pont thermique Coefficient linéique Ψ du pont thermique

Plancher bas – Mur, refend Plancher bas – Mur, refend


Isolation par l’intérieur Isolation par l’extérieur
(dimensions en cm) (dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
– Si chape flottante, résistance de l’isolant sous chape
Rsc ≥ 1,0 m2.K/W
(Si Rsc < 1 m2.K/W, ψ doit être majoré de 4 %)
– Epaisseur isolant sous plancher ≈ 10 cm
– Toute épaisseur du plancher

0 – Hypothèses générales
– mur en béton plein ou en maçonnerie courante, en toute
épaisseur
– plancher avec ou sans entrevous béton ou terre cuite, en
Ψ = Ψ1 + Ψ2 + Ψ3 toute épaisseur
– résistance minimale de l’isolant supérieure à 2 m2.K/W
1 – Plancher en béton plein – chaînage dans la surface du mur
Mur Béton plein Maçonnerie courante 1 – Plancher sans chape flottante
15 ≤ em < 20 0,66 –
ψ = 0,03 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = Ψ Ψ3 = 0,0
20 ≤ em < 25 0,75 0,39
25 ≤ em ≤ 30 0,82 0,43 2 – Plancher avec chape flottante quelle que soit la valeur de
Rsc
Avec : Ψ1 = 0,45 Ψ Ψ2 = 0,45 Ψ Ψ3 = 0,10 Ψ ψ = 0,07 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = 0,0 Ψ3 = Ψ
2 – Plancher à entrevous béton ou terre cuite
Rsc étant la résistance de la couche isolante sous chape flottante
Ψ doit être réduit de 4 %
La répartition des linéiques est la même que pour un plancher
en béton plein

3 – Plancher avec chape flottante, Ψ doit être réduit de 10 %


La répartition des linéiques dépend de la nature du mur :

Mur Béton plein Maçonnerie courante


Ψ1 = 0,30 Ψ Ψ1 = 0,20 Ψ
Répartition
des Ψ2 = 0,30 Ψ Ψ2 = 0,30 Ψ
linéiques
Ψ3 = 0,40 Ψ Ψ3 = 0,50 Ψ

4 – Si l’épaisseur de l’isolant sous plancher est > 10 cm, la


réduction de Ψ pour chaque 2 cm supplémentaires d’isolant est
fonction de la nature du mur :

Mur Béton plein Maçonnerie courante


Réduction de Ψ 3% 5%

La répartition des linéiques est donnée en 1, 2 ou 3 selon le cas.

PS : Les réductions de Ψ peuvent être cumulées

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 35

Coefficient linéique Ψ du pont thermique Coefficient linéique Ψ du pont thermique

Plancher bas – Mur, refend Plancher bas – Mur, refend


Isolation répartie (terre cuite) Isolation répartie (béton cellulaire)
(dimensions en cm) (dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales 0 – Hypothèses générales


– mur inférieur en maçonnerie isolante type a, e > 25 cm – mur inférieur en maçonnerie isolante type a , e > 25 cm
– plancher béton plein avec ou sans entrevous béton ou terre – résistance minimale de l’isolant sous plancher est supérieure
cuite, et en toute épaisseur à 2 m2.K/W
– résistance minimale de l’isolant est supérieure à 2 m2.K/W.
1 – Plancher béton plein avec ou sans entrevous béton ou terre
1 – Plancher sans chape flottante cuite, et en toute épaisseur
ψ = 0,1 avec : Ψ1 = 0,5 Ψ Ψ2 = 0,5 Ψ Ψ3 = 0,0 1.1 – Sans chape flottante
ψ = 0,1 avec : Ψ1 = 0,5 Ψ Ψ2 = 0,5 Ψ Ψ3 = 0,0
1 – Plancher avec chape flottante quelle que soit la valeur de
Rsc 1.2 – Avec chape flottante quelle que soit la valeur de Rsc
ψ = 0,1 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = 0,0 Ψ3 = Ψ ψ = 0,1 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = 0,0 Ψ3 = Ψ

Rsc étant la résistance de la couche isolante sous chape flottante 2 – Plancher béton cellulaire en toute épaisseur
2.1 – Sans chape flottante
ψ = 0,07 avec : Ψ1 = 0,5 Ψ Ψ2 = 0,5 Ψ Ψ3 = 0,0

2.2 – Avec chape flottante quelle que soit la valeur de Rsc


ψ = 0,07 avec : Ψ1 = Ψ/3 Ψ2 = Ψ/3 Ψ3 = Ψ/3

Rsc étant la résistance de la couche isolante sous chape flottante

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
36 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient linéique Ψ du pont thermique Coefficient linéique Ψ du pont thermique

Plancher bas – Mur, refend Plancher bas – Mur, refend


Isolation par l’intérieur Isolation par l’extérieur
(dimensions en cm) (dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
0 – Hypoyhèses générales – mur en béton plein ou en maçonnerie courante, en toute
– Epaisseur isolant sous plancher ~ épaisseur
– 10 cm
– Toute épaisseur de plancher – plancher avec ou sans entrevous béton ou terre cuite, en
toute épaisseur
1 – Plancher en béton plein – résistance de l’isolant vertical ou horizontal ≥ 2 m2.K/W
– chaînage dans l’épaisseur du mur
Mur Béton plein Maçonnerie courante
1 – Plancher sans chape flottante
15 ≤ em < 20 0,83 –
20 ≤ em < 25 0,94 0,48 ψ = 0,03 avec : Ψ1 = 0,8 Ψ Ψ2 = 0,2 Ψ
25 ≤ em ≤ 30 1,03 0,52
2 – Plancher avec chape flottante quelle que soit la valeur de
Rsc
Avec : Ψ1 = 0,85 Ψ Ψ2 = 0,15 Ψ
ψ = 0,07 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = Ψ
2 – Plancher à entrevous béton ou terre cuite
sans chape flottante Rsc étant la résistance de la couche isolante sous chape flottante
Ψ doit être réduit de 5 % s’il s’agit de mur en béton ou de 2 %
si le mur est en maçonnerie courante
La répartition des linéiques est identique au cas du plancher
plein sans chape flottante.

3 – Plancher en béton plein avec chape flottante


avec Rsc > 1,0 m2.K/W
Ψ doit être réduit de 35 % s’il s’agit de mur en béton (avec
Ψ1 = 0,35 Ψ) ou de 20 % si le mur est en maçonnerie courante
avec (Ψ1 = 0,3 Ψ)
Si l’épaisseur de l’isolant sous plancher est > 10 cm, la réduc-
tion de Ψ pour chaque 2 cm supplémentaires d’isolant est de
3 % pour un mur en béton et de 5 % pour un mur en maçon-
nerie courante.
La répartition des linéiques est identique au cas du plancher
plein sans chape flottante.
PS :
– Les réductions de Ψ peuvent être cumulées.
– La répartition des linéiques, relative à la présence d’une chape flottante prime
sur les autres cas.
– Rsc étant la résistance de la couche isolante sous chape flottante

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 37

Coefficient linéique Ψ du pont thermique a.1.5

Plancher bas – Mur Coefficient Ψ du pont thermique


Isolation répartie (terre cuite ou béton cellulaire)
(dimensions en cm) Plancher bas – Mur
Isolation par l’intérieur
(dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
0 – Hypothèses générales
– mur inférieur en maçonnerie isolante type a, em > 25 cm
– plancher béton plein avec ou sans entrevous béton ou terre – Plancher en béton plein
cuite, et en toute épaisseur – Risolant en sous face du plancher ≥ 2 m2.K/W
– résistance de l’isolant sous plancher ≥ 2 m2.K/W – Risolant sous chape flottante ≥ 1,0 m2.K/W
– Risolant vertical intérieur ≥ 2 m2.K/W
1 – Plancher sans chape flottante
1 – Mur en béton plein
ψ = 0,10 avec : Ψ1 = Ψ Ψ2 = 0,0
ep Sans chape flottante Avec chape flottante
2 – Plancher avec chape flottante quelle que soit la valeur de
em 15 20 25 15 20 25
Rsc
15 ≤ em ≤ 20 0,53 0,61 0,68 0,18 0,19 0,21
ψ = 0,12 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = Ψ
20 < em ≤ 25 0,52 0,59 0,66 0,18 0,19 0,21
Rsc étant la résistance de la couche isolante sous chape flottante 25 < em ≤ 30 0,50 0,58 0,64 0,18 0,19 0,21

ψ1 = ψ ψ2 = 0,0

2 – Mur en maçonnerie courante

ep Sans chape flottante Avec chape flottante


em 15 20 25 15 20 25
20 ≤ em ≤ 25 0,46 0,53 0,60 0,16 0,18 0,20
25 < em ≤ 30 0,43 0,51 0,58 0,15 0,17 0,19

ψ1 = ψ ψ2 = 0,0

PS : Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
38 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

a.1.5 a.2.1

Coefficient Ψ du pont thermique Coefficient Ψ du pont thermique

Plancher bas – Mur Plancher bas – Poutre dans local non chauffé
Isolation par l’extérieur (dimensions en cm)
(dimensions en cm)
0 – Hypothèses générales
– Plancher en béton plein ou à entrevous PSE ne pénétrant
pas dans l’épaisseur de la poutre epo
– Risolant en sous face du plancher ≥ 2 m2.K/W
– Risolant sous chape flottante ≥ 1,0 m2.K/W

1 – Poutre non isolée

0 – Hypothèses générales
20 ≤ rp ≤ 80 cm
– Plancher en béton plein
– Risolant en sous face du plancher ≥ 2 m2.K/W 15 ≤ ep ≤ 30
– Risolant sous chape flottante ≥ 1,0 m2.K/W epo
Sans chape flottante Avec chape flottante
– Risolant vertical extérieur ≥ 2 m2.K/W
20 ≤ epo ≤ 25 0,75 0,26
1 – Mur en béton plein 25 < epo ≤ 30 0,82 0,28
30 < epo < 35 0,91 0,30
ep Sans chape flottante Avec chape flottante
em 15 20 25 15 20 25 ∆ψ ∗ – 0,1 + 0,0
15 ≤ em ≤ 20 0,64 0,73 0,81 0,50 0,54 0,57
2 – Poutre isolée sur ses faces verticales
20 < em ≤ 25 0,64 0,72 0,80 0,52 0,56 0,59
25 < em ≤ 30 0,63 0,71 0,79 0,54 0,58 0,62

ψ1 = ψ ψ2 = 0,0

2 – Mur en maçonnerie courante

ep Sans chape flottante Avec chape flottante


em 15 20 25 15 20 25
20 ≤ em ≤ 25 0,55 0,62 0,68 0,35 0,38 0,41
25 < em ≤ 30 0,51 0,59 0,66 0,36 0,39 0,41

rp = 40 cm
ψ1 = ψ ψ2 = 0,0
15 ≤ ep ≤ 30
epo
PS : Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm Sans chape flottante Avec chape flottante
20 ≤ epo ≤ 25 0,4 0,16
25 < epo ≤ 30 0,47 0,18
30 < epo ≤ 35 0,53 0,21

rp = 60 cm

15 ≤ ep ≤ 30
epo
Sans chape flottante Avec chape flottante
20 ≤ epo ≤ 25 0,35 0,14
25 < epo ≤ 30 0,41 0,16
30 < epo ≤ 35 0,46 0,18

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 39

rp = 80 cm a.2.2 Coefficient Ψ du pont thermique

15 ≤ ep ≤ 30 Plancher bas – Refend – Poutre dans local non chauffé


epo
Sans chape flottante Avec chape flottante (dimensions en cm)
20 ≤ epo ≤ 25 0,32 0,13
0 – Hypothèses générales
25 < epo ≤ 30 0,36 0,15
– Plancher en béton plein ou à entrevous PSE ne pénétrant
30 < epo ≤ 35 0,41 0,17
pas dans l’épaisseur de la poutre (epo)
∆ψ ∗ (40 ≤ rp ≤ 80) + 0,00 + 0,03 – Risolant en sous face du plancher ≥ 2 m2.K/W
– Risolant sous chape flottante ≥ 1,0 m2.K/W
3 – Poutre isolée sur 3 faces
1 – Poutre non isolée : 40 ≤ rp ≤ 80 cm

20 ≤ epo ≤ 35 cm
Refend en béton plein, er = 15 cm
15 ≤ ep ≤ 30
rp
Sans chape flottante Avec chape flottante ep Sans chape flottante Avec chape flottante
40 0,13 0,06 epo 15 20 25 15 20 25
60 0,19 0,08 20 ≤ epo ≤ 25 0,9 0,87 0,84 0,59 0,57 0,55
80 0,24 0,10 25 < epo ≤ 30 0,98 0,95 0,92 0,61 0,59 0,57
30 < epo ≤ 35 1,06 1,03 1,00 0,63 0,61 0,59
∆ψ ∗ + 0,08 + 0,05
∆ψ ∗ – 0,0 – 0,06 – 0,10 – 0,0 – 0,0 – 0,0
* Si le plancher contient des entrevous PSE qui pénètrent dans l’épaisseur de la
poutre, ψ doit être majoré de ∆ψ Refend en béton plein, er = 20 cm

ep Sans chape flottante Avec chape flottante


epo 15 20 25 15 20 25
20 ≤ epo ≤ 25 0,9 0,87 0,84 0,64 0,62 0,59
25 < epo ≤ 30 0,98 0,95 0,92 0,68 0,66 0,63
30 < epo ≤ 35 1,06 1,03 1,00 0,72 0,70 0,67

∆ψ ∗ – 0,0 – 0,0 – 0,0 + 0,1 + 0,09 + 0,08

Refend en béton plein, er = epo


ep Sans chape flottante Avec chape flottante
epo 15 20 25 15 20 25
20 ≤ epo ≤ 25 0,9 0,87 0,84 0,67 0,65 0,62
25 < epo ≤ 30 1,00 0,97 0,94 0,76 0,73 0,70
30 < epo ≤ 35 1,10 1,07 1,03 0,85 0,82 0,78

∆ψ ∗ – 0,0 – 0,0 – 0,0 + 0,07 + 0,05 + 0,03

Refend en maçonnerie courante, er = 20 cm


ep Sans chape flottante Avec chape flottante
epo 15 20 25 15 20 25
20 ≤ epo ≤ 25 0,84 0,82 0,80 0,49 0,48 0,47
25 < epo ≤ 30 0,93 0,91 0,89 0,52 0,51 0,50
30 < epo ≤ 35 1,01 1,00 0,98 0,54 0,53 0,52

∆ψ ∗ – 0,0 – 0,07 – 0,10 + 0,03 + 0,03 + 0,03


Version 2004
Réglementation Thermique 2000
40 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Refend en maçonnerie courante, er = 15 cm Refend en maçonnerie courante, er = 20 cm

ep Sans chape flottante Avec chape flottante rp Sans chape flottante Avec chape flottante
epo 15 20 25 15 20 25 epo 40 60 80 40 60 80
20 ≤ epo ≤ 25 0,84 0,82 0,80 0,45 0,45 0,44 20 ≤ epo ≤ 25 0,47 0,42 0,39 0,32 0,30 0,28
25 < epo ≤ 30 0,93 0,91 0,89 0,46 0,46 0,45 25 < epo ≤ 30 0,54 0,48 0,44 0,35 0,32 0,30
30 < epo ≤ 35 1,01 1,00 0,98 0,47 0,47 0,46 30 < epo ≤ 35 0,60 0,53 0,48 0,38 0,34 0,32

∆ψ ∗ – 0,0 – 0,07 – 0,10 – 0,0 – 0,0 – 0,0 ∆ψ ∗ – 0,0 – 0,0 – 0,0 – 0,0 – 0,0 – 0,0
* Si le plancher contient des entrevous PSE qui pénètrent dans l’épaisseur de la
poutre, ψ doit être majoré de ∆ψ Refend en maçonnerie courante, er = 15 cm
PS : Extrapolation et interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 30 cm
rp Sans chape flottante Avec chape flottante
2 – Poutre isolée sur ses faces verticales : 15 ≤ ep ≤ 30 cm epo 40 60 80 40 60 80
20 ≤ epo ≤ 25 0,45 0,41 0,37 0,28 0,27 0,25
25 < epo ≤ 30 0,49 0,45 0,41 0,31 0,29 0,27
30 < epo ≤ 35 0,53 0,48 0,44 0,33 0,31 0,29

∆ψ ∗ + 0,06 + 0,06 + 0,06 + 0,06 + 0,06 + 0,06


* Si le plancher contient des entrevous PSE qui pénètrent dans l’épaisseur de la
poutre, ψ doit être majoré de ∆ψ

3 – Poutre isolée sur 3 faces : 15 ≤ ep ≤ 30 cm

Refend en béton plein, er = 15 cm


rp Sans chape flottante Avec chape flottante
epo 40 60 80 40 60 80
20 ≤ epo ≤ 25 0,47 0,43 0,39 0,37 0,35 0,32
25 < epo ≤ 30 0,52 0,47 0,43 0,40 0,37 0,34
30 < epo ≤ 35 0,56 0,51 0,46 0,42 0,39 0,36

∆ψ ∗ + 0,06 + 0,06 + 0,06 + 0,06 + 0,06 + 0,06

Refend en béton plein, er = 20 cm Refend en béton plein, er = 15 cm


rp Sans chape flottante Avec chape flottante rp Sans chape flottante Avec chape flottante
epo 40 60 80 40 60 80 epo 40 60 80 40 60 80
20 ≤ epo ≤ 25 0,49 0,44 0,41 0,42 0,38 0,36 20 ≤ epo ≤ 35 0,20 0,23 0,26 0,20 0,23 0,26
25 < epo ≤ 30 0,56 0,49 0,46 0,45 0,41 0,38
30 < epo ≤ 35 0,63 0,54 0,50 0,48 0,43 0,40 ∆ψ ∗ + 0,06 + 0,10 + 0,10 + 0,05 + 0,05 + 0,05
Refend en béton plein, er = 20 cm
∆ψ ∗ – 0,0 – 0,0 – 0,0 – 0,0 – 0,0 – 0,0
rp Sans chape flottante Avec chape flottante
Refend en béton plein, er = epo
epo 40 60 80 40 60 80
rp Sans chape flottante Avec chape flottante 20 ≤ epo ≤ 35 0,22 0,27 0,31 0,22 0,27 0,31
epo 40 60 80 40 60 80
∆ψ ∗ + 0,04 + 0,02 + 0,02 + 0,02 + 0,02 + 0,02
20 ≤ epo ≤ 25 0,49 0,44 0,41 0,42 0,38 0,36
25 < epo ≤ 30 0,58 0,53 0,48 0,49 0,45 0,42 Refend en béton plein, er = epo
30 < epo ≤ 35 0,66 0,58 0,54 0,56 0,51 0,48
rp Sans chape flottante Avec chape flottante

∆ψ ∗ – 0,0 – 0,0 – 0,0 – 0,0 – 0,0 – 0,0 epo 40 60 80 40 60 80


20 ≤ epo ≤ 25 0,22 0,27 0,31 0,22 0,27 0,31
25 < epo ≤ 30 0,24 0,30 0,34 0,24 0,30 0,34
30 < epo ≤ 35 0,25 0,32 0,36 0,25 0,32 0,36

∆ψ ∗ + 0,06 + 0,03 + 0,03 + 0,05 + 0,02 + 0,02

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 41

Refend en maçonnerie courante, er = 20 cm a.2.3 Coefficient Ψ du pont thermique

rp Sans chape flottante Avec chape flottante Plancher bas – Refend dans local non chauffé
epo 40 60 80 40 60 80 (dimensions en cm)
20 ≤ epo ≤ 35 0,22 0,27 0,31 0,17 0,21 0,23
0 – Hypothèses générales
∆ψ ∗ + 0,05 + 0,05 + 0,05 + 0,05 + 0,05 + 0,05 – Plancher en béton plein ou à entrevous PSE ne pénétrant
pas dans l’épaisseur du refend er
Refend en maçonnerie courante, er = 15 cm – Risolant en sous face du plancher ≥ 2 m2.K/W
rp Sans chape flottante Avec chape flottante
– Risolant sous chape flottante ≥ 1,0 m2.K/W
– 15 ≤ ep ≤ 30 cm
epo 40 60 80 40 60 80
20 ≤ epo ≤ 35 0,20 0,23 0,26 0,15 0,17 0,19 1 – Refend non isolé

∆ψ ∗ + 0,07 + 0,10 + 0,10 + 0,08 + 0,08 + 0,08


* Si le plancher contient des entrevous PSE qui pénètrent dans l’épaisseur de la
poutre, ψ doit être majoré de ∆ψ

Refend en béton plein

er Sans chape flottante Avec chape flottante


15 ≤ er ≤ 20 0,71 0,25
20 < er ≤ 25 0,79 0,27
25 < er ≤ 30 0,88 0,30
30 < er ≤ 35 0,96 0,32

∆ψ ∗ – 0,11 – 0,02

Refend en maçonnerie courante

er Sans chape flottante Avec chape flottante


15 ≤ er ≤ 20 0,39 0,16
20 < er ≤ 25 0,43 0,17
25 < er ≤ 30 0,48 0,19
30 < er ≤ 35 0,53 0,20

∆ψ ∗ + 0,08 + 0,05

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
42 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

2 – Refend isolé sur une hauteur h a.2.4 Coefficient Ψ du pont thermique

Plancher bas – refend haut – refend dans local non chauffé


(dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
– Plancher en béton plein ou à entrevous PSE ne pénétrant
pas dans l’épaisseur du refend er
– Risolant en sous face du plancher ≥ 2 m2.K/W
– Risolant sous chape flottante ≥ 1,0 m2.K/W
– 15 ≤ ep ≤ 30 cm
– Refend bas et refend haut sont identiques (même épaisseur
et mêmes matériaux)

1 – Refend bas non isolé

Refend en béton plein

h Sans chape flottante Avec chape flottante


er 20 40 60 20 40 60
15 ≤ er ≤ 20 0,57 0,41 0,32 0,22 0,17 0,14
20 < er ≤ 25 0,64 0,47 0,38 0,24 0,19 0,16
25 < er ≤ 30 0,72 0,54 0,44 0,26 0,21 0,18
30 < er ≤ 35 0,79 0,60 0,50 0,28 0,23 0,20

∆ψ ∗ – 0,10 – 0,03 – 0,0 – 0,02 – 0,0 – 0,0

Refend en maçonnerie courante

h Sans chape flottante Avec chape flottante


er 20 40 60 20 40 60
15 ≤ er ≤ 20 0,27 0,17 0,13 0,12 0,07 0,06
20 < er ≤ 25 0,30 0,19 0,15 0,13 0,08 0,07
Refend en béton plein
25 < er ≤ 30 0,34 0,22 0,17 0,14 0,10 0,08
30 < er ≤ 35 0,38 0,24 0,19 0,16 0,11 0,09 er Sans chape flottante Avec chape flottante
15 ≤ er ≤ 20 0,76 0,55
∆ψ ∗ + 0,02 + 0,06 + 0,08 + 0,02 + 0,04 + 0,04 20 < er ≤ 25 0,87 0,64

* Si le plancher contient des entrevous PSE qui pénètrent dans l’épaisseur du 25 < er ≤ 30 0,97 0,73
refend, ψ doit être majoré de ∆ψ 30 < er ≤ 35 1,07 0,81

∆ψ ∗ – 0,10 – 0,0

Refend en maçonnerie courante

er Sans chape flottante Avec chape flottante


15 ≤ er ≤ 20 0,43 0,29
20 < er ≤ 25 0,49 0,34
25 < er ≤ 30 0,55 0,39
30 < er ≤ 35 0,61 0,43

∆ψ ∗ + 0,04 + 0,05

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 43

2 – Refend bas isolé sur une hauteur h a.2.5 Coefficient Ψ du pont thermique

plancher bas – refend


(dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
Refend en béton plein
– Plancher en béton plein ou à entrevous PSE ne pénétrant
h Sans chape flottante Avec chape flottante pas dans l’épaisseur du refend er
er 20 40 60 20 40 60 – Risolant en sous face du plancher ≥ 2 m2.K/W
15 ≤ er ≤ 20 0,62 0,47 0,40 0,48 0,39 0,33
– Risolant sous chape flottante ≥ 1,0 m2.K/W
– 15 ≤ ep ≤ 30 cm
20 < er ≤ 25 0,72 0,55 0,47 0,56 0,46 0,40
25 < er ≤ 30 0,82 0,64 0,55 0,64 0,53 0,47 1 – Refend en béton plein
30 < er ≤ 35 0,91 0,72 0,62 0,72 0,60 0,53
er Sans chape flottante Avec chape flottante
∆ψ ∗ – 0,12 – 0,05 – 0,05 – 0,03 – 0,0 – 0,0 15 ≤ er ≤ 20 0,06 0,11
20 < er ≤ 25 0,08 0,13
Refend en maçonnerie courante
25 < er ≤ 30 0,10 0,15
h Sans chape flottante Avec chape flottante 30 < er ≤ 35 0,11 0,17
er 20 40 60 20 40 60
∆ψ ∗ + 0,20 + 0,13
15 ≤ er ≤ 20 0,31 0,22 0,19 0,23 0,18 0,16
20 < er ≤ 25 0,36 0,26 0,22 0,27 0,21 0,19 2 – Refend en maçonnerie courante
25 < er ≤ 30 0,42 0,30 0,26 0,31 0,25 0,22
er Sans chape flottante Avec chape flottante
30 < er ≤ 35 0,47 0,34 0,29 0,35 0,28 0,25
15 ≤ er ≤ 20 0,06 0,08
∆ψ ∗ + 0,0 + 0,02 + 0,03 + 0,02 + 0,02 + 0,03 20 < er ≤ 25 0,08 0,10
25 < er ≤ 30 0,10 0,12
* Si le plancher contient des entrevous PSE qui pénètrent dans l’épaisseur du
refend, ψ doit être majoré de ∆ψ 30 < er ≤ 35 0,11 0,13

∆ψ ∗ + 0,20 + 0,13
* Si le plancher contient des entrevous PSE qui pénètrent dans l’épaisseur du
refend, ψ doit être majoré de ∆ψ

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
44 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

b – Liaisons courantes avec un plancher intermédiaire

b.1 - Liaisons périphériques

Liaison Description Schémas Page

Liaison du plancher Int.


intermédiaire (lourd ou léger) Ext. 45
b.1.1 avec mur donnant sur Lnc
l’extérieur ou sur un local
non chauffé. Int.

Ext. Int.
Liaison du plancher
intermédiaire avec un balcon
b.1.2 45
et un mur donnant sur
l’extérieur. Int.

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 45

PLANCHER INTERMÉDIAIRE LOURD

b.1.1 – Liaison périphérique avec un mur donnant sur l’extérieur ou sur un local non chauffé.

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

INT. INT. INT. INT.

EXT EXT EXT EXT


ou ou ou ou
LNC LNC LNC LNC
INT. INT. INT. INT.

Pages 46, 47 Page 48 Page 49 Page 49

PLANCHER INTERMÉDIAIRE LEGER

b.1.1 – Liaison périphérique avec un mur donnant sur l’extérieur ou sur un local non chauffé.

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

INT. INT. INT. INT.

EXT EXT EXT EXT


ou ou ou ou
LNC LNC LNC LNC
INT. INT. INT. INT.

Pages 48 Page 48 Page 50 Page 50

PLANCHER INTERMÉDIAIRE

b.1.2 – Liaison périphérique avec balcon et un mur donnant sur l’extérieur.

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

EXT EXT EXT EXT


ou INT. ou INT. ou INT. ou INT.
LNC LNC LNC LNC

INT. INT. INT. INT.

Page 50 Page 51 Page 51 Page 52

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
46 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient linéique (ψT) du pont thermique 2 – Plancher à entrevous béton ou terre cuite

Plancher intermédiaire – Mur extérieur em


Isolation par l’intérieur
(dimensions en cm) ep
0 – Hypothèses générales ψ1
– Résistance de l’isolant sous chape Rsc ≥ 1,0 m2.K/W
(Si Rsc < 1 m2.K/W, ψ doit être majoré de 4 %)
ψ2
1 – Plancher en béton plein sans planelle

ψ = ψ1 + ψ2

Mur en béton plein

ep Sans chape flottante (1) Avec chape flottante (2)


em 15 20 25 15 20 25
15 ≤ em ≤ 20 0,74 0,88 0,99 0,65 0,75 0,85
20 < em ≤ 25 0,72 0,85 0,96 0,64 0,73 0,83
25 < em ≤ 30 0,70 0,82 0,93 0,62 0,66 0,80

Mur en maçonnerie courante


Les valeurs indiquées ci-dessous ne sont valables que pour un
plancher en béton plein, cependant : ep Sans chape flottante (1) Avec chape flottante (2)
– Le coefficient linéique correspondant à une dalle alvéolée de em 15 20 25 15 20 25
même épaisseur peut être obtenu à partir de ces valeurs en
20 ≤ em ≤ 25 0,62 0,74 0,86 0,55 0,65 0,75
les minorant de 15 %.
25 < em ≤ 30 0,59 0,70 0,81 0,53 0,62 0,71
– Le coefficient linéique correspondant à une dalle alvéolée,
munie d’un surdallage en béton de 5 cm, est égal à celui
d’un plancher plein de même épaisseur que la dalle seule Mur en maçonnerie isolante type a ou type b
sans surdallage.
ep Sans chape flottante (1) Avec chape flottante (2)
Mur en béton plein em 15 20 25 15 20 25

ep Sans chape flottante (1) Avec chape flottante (2) 20 ≤ em ≤ 25 0,59 0,73 0,87 0,55 0,66 0,77

em 15 20 25 15 20 25 25 < em ≤ 30 0,54 0,67 0,80 0,51 0,62 0,72

15 ≤ em ≤ 20 0,83 0,99 1,14 0,74 0,88 0,99


(1) ψ1 = 52 % ψ ψ2 = 48 % ψ
20 < em ≤ 25 0,80 0,97 1,09 0,72 0,85 0,96 (2) ψ1 = 14 % ψ ψ2 = 86 % ψ
25 < em ≤ 30 0,78 0,92 1,05 0,70 0,82 0,93 PS : Extrapolation et interpolation linéaires possibles pour 10 < ep < 35 cm

Mur en maçonnerie courante

ep Sans chape flottante (1) Avec chape flottante (2)


em 15 20 25 15 20 25
20 ≤ em ≤ 25 0,67 0,82 0,96 0,62 0,74 0,86
25 < em ≤ 30 0,63 0,77 0,90 0,59 0,70 0,81

Mur en maçonnerie isolante type a ou type b

ep Sans chape flottante (1) Avec chape flottante (2)


em 15 20 25 15 20 25
20 ≤ em ≤ 25 0,63 0,79 0,95 0,59 0,73 0,86
25 < em ≤ 30 0,57 0,72 0,87 0,54 0,67 0,79

(1) ψ1 = ψ2 = 50 % ψ
(2) ψ1 = 12 % ψ ψ2 = 88 % ψ
PS : Extrapolation et interpolation linéaires possibles pour 10 < ep < 35 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 47

3 – Planelle en about de dalle

L’habillage du nez de plancher en béton plein par une planelle


doit être conforme au DTU en vigueur.

Rp = résistance de la planelle en m2.K/W

Mur en maçonnerie courante

ep Rp = 0,07 m2.K/W Rp = 0,1 m2.K/W Rp ≥ 0,16 m2.K/W


em 15 20 25 15 20 25 15 20 25
20 ≤ em ≤ 25 0,64 0,78 0,90 0,63 0,75 0,87 0,61 0,72 0,83
25 < em ≤ 30 0,61 0,73 0,85 0,60 0,72 0,83 0,58 0,71 0,80

Mur en maçonnerie isolante type b

ep Rp = 0,1 m2.K/W Rp = 0,16 m2.K/W Rp = 0,22 m2.K/W


em 15 20 25 15 20 25 15 20 25
20 ≤ em ≤ 25 0,54 0,67 0,79 0,50 0,61 0,72 0,48 0,58 0,67
25 < em ≤ 30 0,51 0,63 0,74 0,47 0,58 0,68 0,45 0,55 0,64

Mur en maçonnerie isolante type a

ep Rp = 0,3 m2.K/W Rp = 0,5 m2.K/W


em 15 20 25 15 20 25
20 ≤ em ≤ 25 0,36 0,44 0,52 0,31 0,38 0,44
25 < em ≤ 30 0,34 0,42 0,50 0,30 0,37 0,43

ψ1 = ψ2 = 50 % ψ

4 – Planelle avec ou sans entrevous béton ou terre cuite avec


ou sans chape flottante
Le coefficient ψ correspondant à la présence simultanée d’une
planelle avec/sans entrevous béton ou terre cuite et avec/sans
chape flottante peut être déduit des valeurs tabulées précé-
dentes par simple cumulation des effets.
La répartition en ψ1 et ψ2 est à lire en bas des tableaux des cas
1 ou 2 selon le cas.

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
48 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient linéique (ψ) du pont thermique Coefficient linéique (ψ) du pont thermique

Plancher intermédiaire léger – Mur Plancher intermédiaire – Mur


Isolation par l’intérieur Isolation par l’extérieur
(dimensions en cm) (dimensions en cm)

4 – Plancher intermédiaire léger

em
ep
ψ1

ψ2

ψ = ψ1 + ψ2

Mur en béton plein

ep
em
20 25 30
15 ≤ em ≤ 30 0,14 0,18 0,22

Mur en maçonnerie courante ou isolant type b

ep
em
20 25 30
20 ≤ em ≤ 30 0,13 0,16 0,19

Mur en maçonnerie isolante type a

ep
em
20 25 30
15 ≤ em ≤ 20 0,1 0,12 0,14 0 – Hypothèses générales
20 < em ≤ 25 0,09 0,11 0,13 – Plancher lourd ou léger,
25 < em ≤ 30 0,07 0,09 0,11 – Avec ou sans chaînage
– Mur en béton plein, en maçonnerie courante ou en maçon-
Avec : ψ1 = ψ2 nerie isolante type a

1 – Plancher sans chape flottante

ep
Ri
15 20 25
2 0,09 0,11 0,13
2,5 0,07 0,09 0,11
3 0,06 0,07 0,09

Avec : ψ1 = ψ2

2 – Plancher avec chape flottante


ψ doit être majoré de 0,02 W/(m.K)
Avec : ψ1 = 20 % ψ
PS : Extrapolation et interpolation linéaires possibles pour 10 < ep < 35 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 49

Coefficient linéique (Ψ) du pont thermique Coefficient linéique (Ψ) du pont thermique
Plancher intermédiaire – Mur extérieur
Plancher intermédiaire – Mur extérieur
Mur à isolation répartie (béton cellulaire)
Mur à isolation répartie (terre cuite)
Planelle en about de dalle de résistance Rplanelle ≥ 0,5 m2.K/W
(dimensions en cm)
(dimensions en cm)
Plancher en béton plein Plancher en béton plein
Planelle en about de dalle de résistance Rplanelle ≥ 0,5 m2.K/W

ep
em
15 20 25
25 à 40 0,28 0,35 0,41
ep
em Les variations de Ψ peuvent être cumulées
15 20 25 (1) si plancher à entrevous béton ou terre cuite, Ψ doit être
25 à 40 0,24 0,31 0,38 réduit de 3 % avec Ψ1 = 52 % Ψ
(2) si chape flottante, Ψ doit être majoré de 3 % avec Ψ1 = 12 % Ψ
(1) si plancher à entrevous béton ou terre cuite, Ψ doit être (3) si (1) + (2), Ψ reste inchangé avec Ψ1 = 14 % Ψ
réduit de 3 % avec Ψ1 = 52 % Ψ (4) si isolant en about de dalle Ψ doit être réduit de :
(2) si chape flottante, Ψ doit être réduit de 2 % avec Ψ1 = 12 % Ψ 30 % pour Ri = 0,50 m2.K/W
(3) si (1) + (2), Ψ doit être réduit de 5 % avec Ψ1 = 14 % Ψ 35 % pour Ri = 0,75 m2.K/W
40 % pour Ri = 1,00 m2.K/W
Plancher en béton plein
Plancher en béton cellulaire, echaînage = 6 cm
Isolant + planelle en about de dalle de résistance totale
Risolant + planelle ≥ 1,5 m2.K/W

ep
em
15 20 25
25 ≤ em ≤ 30 0,12 0,15 0,18
ep
em 30 < em ≤ 35 0,11 0,13 0,16
15 20 25
35 < em ≤ 40 0,09 0,11 0,13
25 à 40 0,16 0,19 0,22
Les variations de Ψ peuvent être cumulées
(1) si plancher à entrevous béton ou terre cuite, Ψ doit être (1) si chape flottante, Ψ doit être majoré de 15 % avec Ψ1 = 35 % Ψ
réduit de 3 % avec Ψ1 = 52 % Ψ (2) si isolant en about de dalle Ψ doit être diminué de :
(2) si chape flottante, Ψ doit être majoré de 3 % avec Ψ1 = 12 % Ψ 0,02 pour Ri = 0,50 m2.K/W
(3) si (1) + (2), Ψ reste inchangé avec Ψ1 = 14 % Ψ 0,03 pour Ri = 0,75 m2.K/W
0,04 pour Ri = 1,00 m2.K/W
PS : Extrapolation et interpolation linéaires possibles pour 10 < ep < 35 cm
PS : Extrapolation et interpolation linéaires possibles pour 10 < ep < 35 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
50 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient linéique (ψ) du pont thermique Coefficient linéique (ψ) du pont thermique

Plancher intermédiaire – Mur Plancher intermédiaire – Mur extérieur


Mur à isolation répartie (terre cuite ou béton cellulaire) Isolation par l’intérieur
(dimensions en cm) (dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
– Si chape flottante, résistance de l’isolant sous chape
Rsc ≥ 1,0 m2.K/W
(Si Rsc < 1 m2.K/W, ψ doit être majoré de 4 %)

ep
em
15 20 25
25 ≤ em ≤ 30 0,09 0,11 0,13
30 < em ≤ 35 0,08 0,10 0,12
35 < em ≤ 40 0,07 0,09 0,10 1 – Mur en béton plein

ep
em
Avec : ψ1 = ψ2 15 20 25
15 ≤ em ≤ 20 0,83 0,99 1,14
20 < em ≤ 25 0,80 0,97 1,09
25 < em ≤ 30 0,78 0,92 1,05

2 – Mur en maçonnerie courante

ep
em
15 20 25
20 ≤ em ≤ 25 0,67 0,82 0,96
25 < em ≤ 30 0,63 0,77 0,90

3 – Effets d’autres paramètres

Mur
Variation en % (1)
En béton plein En maçonnerie courante
Plancher à entrevous
– 12 % – 10 %
(ψ1 = 52 % ψ) (2)
Chape flottante
– 12 % – 10 %
(ψ1 = 12 % ψ) (2)
Chaînage non noyé
– +5%
(ψ1 = 50 % ψ)

(1) Les effets peuvent être cumulés (addition arithmétique)


(2) Si chape flottante + plancher à entrevous : ψ1 = 14 % ψ

PS : Extrapolation et interpolation linéaires possibles pour 10 < ep < 35 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 51

Coefficient linéique (ψ) du pont thermique Coefficient linéique (ψ) du pont thermique

Plancher intermédiaire – Mur extérieur Plancher intermédiaire – Mur extérieur


Isolation par l’extérieur Mur à isolation répartie (terre cuite)
(dimensions en cm) (dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales 0 – Hypothèses générales


– Si chape flottante, résistance de l’isolant sous chape – Si chape flottante, résistance de l’isolant sous chape
Rsc ≥ 1,0 m2.K/W Rsc ≥ 1,0 m2.K/W
(Si Rsc < 1 m2.K/W, ψ doit être majoré de 4 %) (Si Rsc < 1 m2.K/W, ψ doit être majoré de 4 %)

1 – Mur en béton plein

ep 1 – Plancher en béton plein


em
15 20 25
ep
15 ≤ em ≤ 20 0,89 1,06 1,2 em
15 20 25
20 < em ≤ 25 0,87 1,03 1,16
25 ≤ em ≤ 30 0,62 0,77 0,91
25 < em ≤ 30 0,84 0,99 1,12
30 < em < 35 0,57 0,70 0,83
35 < em ≤ 40 0,52 0,64 0,76
2 – Mur en maçonnerie courante
Si chape flottante sur isolant alors ψ doit être minoré de 5 %
ep
em avec Ψ1 = 10 % Ψ
15 20 25
20 ≤ em ≤ 25 0,71 0,85 0,98 2 – Plancher à entrevous béton ou terre cuite
25 < em ≤ 30 0,67 0,8 0,93 ψ doit être minoré de 5 % avec Ψ1 = Ψ2
PS : Extrapolation et interpolation linéaires possibles pour 10 < ep < 35 cm

3 – Effets d’autres paramètres

Mur
Variation en % (1)
En béton plein En maçonnerie courante
Plancher à entrevous
–0% –0%
(ψ1 = 50 % ψ) (2)
–0% –0%
Chape flottante
(ψ1 = 35 % ψ) (2) (ψ1 = 30 % ψ) (2)
Chaînage non noyé
– +5 %
(ψ1 = 50 % ψ) (2)

(1) Les effets peuvent être cumulés (addition arithmétique)


(2) S’il y a présence simultanée d’une chape flottante et d’un plancher à
entrevous béton ou terre cuite ou/et un chaînage dans le mur, alors ψ1 et ψ2
doivent être calculés comme pour une chape flottante seule.

PS : Extrapolation et interpolation linéaires possibles pour 10 < ep < 35 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
52 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient linéique (ψ) du pont thermique

Plancher intermédiaire – Mur extérieur


Mur à isolation répartie (Béton cellulaire)
(dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
– Si chape flottante, résistance de l’isolant sous chape
Rsc ≥ 1,0 m2.K/W
(Si Rsc < 1 m2.K/W, ψ doit être majoré de 4 %)

1 – Plancher en béton plein

ep
em
15 20 25
25 ≤ em ≤ 30 0,62 0,77 0,91
30 < em < 35 0,57 0,70 0,83
35 < em ≤ 40 0,52 0,64 0,76

Si chape flottante sur isolant alors ψ doit être minoré de 5 %


avec Ψ1 = 10 % Ψ

2 – Plancher à entrevous béton ou terre cuite


ψ doit être minoré de 5 % avec Ψ1 = Ψ2

3 – Plancher en béton cellulaire

ep
em
15 20 25
25 ≤ em ≤ 30 0,16 0,18 0,20
30 < em < 35 0,13 0,15 0,17
35 < em ≤ 40 0,10 0,12 0,14

Si chape flottante sur isolant alors ψ doit être majoré de


0,02 W/(m.K) avec Ψ1 = 25 % Ψ
PS : Extrapolation et interpolation linéaires possibles pour 10 < ep < 35 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 53

c – Liaisons courantes avec un plancher haut

c.1 - Liaisons périphériques

Liaison Description Schémas Page

Ext.
Liaison du plancher haut lourd Lnc
ou léger donnant sur l’extérieur
c.1.1 Ext. 54
ou sur un local non chauffé,
avec un mur extérieur.

Ext. Int.
Liaison du plancher haut avec Lnc
c.1.2 un mur et un refend donnant 55
sur l’intérieur.
Int. Int.

Ext. Int.
Liaison du plancher haut avec Lnc
c.1.3 un mur donnant sur 55
l’intérieur.
Int.

c.2 - Liaisons intermédiaires

Liaison Description Schémas Page

Liaison du plancher haut lourd Ext.


ou léger donnant sur l’extérieur Lnc
55
c.2.1 ou sur un local non chauffé
56
avec un refend situé à l’étage
inférieur. Int. Int.

Liaison du plancher haut lourd


ou léger donnant sur l’extérieur Ext. Ext.
ou sur un local non chauffé Lnc Lnc
55
c.2.2 avec un refend situé à l’étage
56
inférieur et se prolongeant à
l’extérieur ou dans le local Int. Int.
non chauffé.

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
54 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

PLANCHER HAUT LOURD

c.1.1 – Liaison périphérique avec un mur extérieur, le plancher donne sur l’extérieur ou sur un local non chauffé.
(plancher lourd isolé par dessus dans tous les cas)

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

EXT EXT EXT EXT


ou ou ou ou
EXT LNC EXT LNC EXT LNC EXT LNC

INT. INT. INT. INT.

Page 57 Page 59 Page 61 Page 61

PLANCHER HAUT LEGER

c.1.1 – Liaison périphérique avec un mur extérieur de façade, le plancher donne sur un local non chauffé.

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

EXT LNC EXT LNC EXT LNC EXT LNC

INT. INT. INT. INT.

Page 58 Page 60 Page 62 Page 62

PLANCHER HAUT LEGER

c.1.1 – Liaison périphérique avec un mur extérieur de pignon, le plancher donne sur un local non chauffé.

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

EXT LNC EXT LNC EXT LNC LNC

INT. INT. INT. INT.

Page 58 Page 60 Page 62 Page 62

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 55

PLANCHER HAUT LOURD

c.1.2 – Liaison périphérique avec un mur et un refend donnant sur l’intérieur.

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

EXT EXT EXT EXT


ou INT. ou INT. ou INT. ou INT.
LNC LNC LNC LNC

INT. INT. INT. INT. INT. INT. INT. INT.

Page 62 Page 63 Page 63 Page 64

PLANCHER HAUT LOURD

c.1.3 – Liaison périphérique avec un mur donnant sur l’intérieur.

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

EXT EXT EXT EXT


ou INT. ou INT. ou INT. ou INT.
LNC LNC LNC LNC

INT. INT. INT. INT.

Page 64 Page 65 Page 65 Page 66

PLANCHER HAUT LOURD

c.2.1 – Liaison intermédiaire avec un refend, le plancher donne sur l’extérieur ou sur un local non chauffé.
(plancher lourd isolé par dessus dans tous les cas)

c.2.2 – Liaison intermédiaire avec un refend, le plancher donne sur l’extérieur ou sur un local non chauffé.
(plancher lourd isolé par dessus dans tous les cas)

Isolation int. ou ext. Isolation int. ou ext.


Cas 1 Cas 2 Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

EXT EXT EXT EXT EXT EXT EXT


ou ou ou ou ou ou ou
LNC LNC LNC LNC LNC LNC LNC

INT. INT. INT. INT. INT. INT. INT. INT.

Page 66 Page 66 Page 67 Page 67

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
56 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

PLANCHER HAUT LEGER

c.2.1 – Liaison intermédiaire avec un refend, le plancher donne sur l’extérieur ou sur un local non chauffé.

c.2.2 – Liaison intermédiaire avec un refend, le plancher donne sur l’extérieur ou sur un local non chauffé.

Isolation int. ou ext. Isolation int. ou ext.


Cas 1 Cas 2

EXT EXT EXT


ou ou ou
LNC LNC LNC

INT. INT. INT. INT.

Page 67 Page 67

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 57

Coefficient Ψ du pont thermique 2 – Mur haut en maçonnerie courante (mur de pignon)

Plancher haut – mur extérieur


Isolation par l’intérieur
(dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
Résistance isolant sur plancher ≥ 2,5 m2.K/W
Résistance isolant vertical intérieur ≥ 2 m2.K/W
Epaisseur acrotère ou mur de pignon = épaisseur mur extérieur
Avec ou sans isolation de l’acrotère côté comble
Plancher en béton plein *

1 – Mur haut en béton plein (acrotère, appui de toiture ou pignon)


Mur en maçonnerie courante
ep
em
15 20 25
20 ≤ em ≤ 25 0,64 0,75 0,85
25 < em ≤ 30 0,62 0,72 0,82

si planelle en about de dalle → ψ doit être réduit de 5 %

(*) Si le plancher est à entrevous béton ou terre cuite, ψ doit être réduit de 15 %
PS : Extrapolation et Interpolation possibles pour 10 ≥ ep ≥ 35 cm

Mur bas en béton plein

ep
em
15 20 25
15 ≤ em ≤ 20 0,72 0,84 0,95
20 < em ≤ 25 0,71 0,82 0,93
25 < em ≤ 30 0,69 0,80 0,90

Mur bas en maçonnerie courante

ep
em
15 20 25
20 ≤ em ≤ 25 0,66 0,77 0,88
25 < em ≤ 30 0,64 0,75 0,85

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
58 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient Ψ du pont thermique 2 – Liaison plancher haut léger – mur de pignon

Plancher haut léger- mur extérieur


Isolation par l’intérieur
(dimensions en cm)

0- Hypothèses générales
Résistance isolant du plancher ≥ 3,2 m2.K/W
Résistance isolant vertical intérieur ≥ 2 m2.K/W

1- Liaison plancher haut léger – mur de façade

Mur en béton plein

ep
em
20 à 25
15 ≤ em ≤ 20 0,08

Mur en maçonnerie courante


Mur en béton plein
ep
em
ep 20 à 25
em
20 à 25 20 ≤ em ≤ 25 0,07
15 ≤ em ≤ 20 0,05

Mur en maçonnerie courante

ep
em
20 à 25
20 ≤ em ≤ 25 0,04

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 59

Coefficient Ψ du pont thermique 2 – Plancher haut sous comble

Plancher haut – Mur extérieur


Isolation par l’extérieur
(dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
Résistance isolant vertical extérieur ≥ 2 m2.K/W
Epaisseur acrotère ou mur de pignon = épaisseur mur extérieur
Plancher en béton plein *

1 – Toiture terrasse (acrotère non isolé côté terrasse)

2.1 – Liaison avec l’appui de la toiture en bas de pente


– sans remontée d’isolant (ψ idem toiture terrasse)
– avec remontée d’isolant : résistance de l’isolant sur plancher
≥ 4,5 m2.K/W

ep
em
15 20 25
15 ≤ em ≤ 20 0,29 0,31 0,32
Epaisseur isolant sur plancher ≥ 10 cm 20 < em ≤ 25 0,31 0,33 0,34
25 < em ≤ 30 0,33 0,34 0,35
Mur en béton plein

ep 2.2 – Liaison avec un mur de pignon en maçonnerie courante


em
15 20 25
ep
15 ≤ em ≤ 20 0,75 0,74 0,73 em
15 20 25
20 < em ≤ 25 0,86 0,85 0,83
20 ≤ em ≤ 25 0,47 0,48 0,49
25 < em ≤ 30 0,95 0,93 0,91
25 < em ≤ 30 0,51 0,52 0,53

Mur en maçonnerie courante


(*) Si le plancher haut contient des entrevous béton ou terre cuite → ψ doit être
ep réduit de 5 %
em PS : Extrapolation et Interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 35 cm
15 20 25
20 ≤ em ≤ 25 0,77 0,77 0,77
25 < em ≤ 30 0,83 0,83 0,83

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
60 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient Ψ du pont thermique 2 – Liaison plancher haut léger – mur de pignon

Plancher haut – Mur extérieur


Isolation par l’extérieur
(dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
Résistance isolant du plancher ≥ 3,2 m2.K/W
Résistance isolant extérieur ≥ 2 m2.K/W

1 – Liaison plancher haut léger – mur de façade*

Mur en béton plein

ep
em
20 25
15 ≤ em < 20 0,58 0,55
20 ≤ em < 25 0,66 0,62
25 ≤ em ≤ 30 0,73 0,69
Mur en béton plein

ep Mur en maçonnerie courante


em
20 à 25
ep
15 ≤ em ≤ 30 0,06 em
20 25
20 ≤ em < 25 0,31 0,29
Mur en maçonnerie courante
25 ≤ em ≤ 30 0,33 0,31
ep
em
20 à 25 * Recouvrement entre l’isolant du mur et l’isolant du plancher léger sur une
épaisseur au moins égale à l’épaisseur minimale des deux isolants au niveau de
20 ≤ em ≤ 30 0,05 la liaison

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 61

Coefficient Ψ du pont thermique Coefficient Ψ du pont thermique

Plancher haut – Mur extérieur Plancher haut – Mur extérieur


Isolation répartie (terre cuite) Isolation répartie (béton cellulaire)
(dimensions en cm) (dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales 0 – Hypothèses générales


Résistance isolant sur plancher ≥ 2,5 m2.K/W Résistance isolant sur plancher ≥ 2,5 m2.K/W
Epaisseur de l’acrotère ou du mur de pignon = 20 cm Epaisseur de l’acrotère ou du mur de pignon = 20 cm
Planelle en terre cuite de résistance ≥ 0,5 m2.K/W Planelle en BC de résistance ≥ 0,45 m2.K/W
Toiture terrasse ou plancher sous comble avec ou sans Remon- Toiture terrasse ou plancher sous comble avec ou sans remon-
tée d’isolant tée d’isolant
Epaisseur isolant en about de dalle de 5 cm
1 – Plancher en béton plein*
1 – Plancher en béton plein* sans isolant en about de dalle Epaisseur isolant en about de dalle de 3 cm**
ep – sans isolant en about de dalle
em
15 20 25 ep
em
25 ≤ em ≤ 40 0,43 0,50 0,52 15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,33 0,38 0,43
(*) Pour un plancher à entrevous béton ou terre cuite, ψ doit être réduit de 5 %

2 – Plancher en béton plein* avec isolant en about de dalle – avec isolant en about de dalle

ep ep
em em
15 20 25 15 20 25

25 ≤ em ≤ 30 0,30 0,32 0,34 25 ≤ em ≤ 40 0,26 0,29 0,31

30 < em ≤ 35 0,33 0,35 0,37


35 < em ≤ 40 0,35 0,37 0,39 2 – Plancher en béton cellulaire

(*) Pour un plancher à entrevous béton ou terre cuite, ψ doit être réduit de 5 %
Epaisseur isolant en about de dalle comprise entre 2 et 5 cm
– plancher en béton cellulaire sans isolant en about de dalle
PS : Extrapolation et Interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 35 cm
ep
em
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,13 0,14 0,15

– plancher en béton cellulaire avec isolant en about de dalle

ep
em
15 20 25
25 ≤ em ≤ 40 0,11 0,12 0,12

(*) Si le plancher est à entrevous béton ou terre cuite, ψ doit être réduit de 5 %
(**) Dans le cas d’un plancher en béton plein uniquement, si l’épaisseur d’isolant
en about de dalle augmente (ou diminue) de 1 cm, le pont thermique doit être
réduit (ou majoré) de 5 %.
PS : Extrapolation et Interpolation possibles pour 10 ≤ ep ≤ 35 cm

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
62 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient Ψ du pont thermique Coefficient linéique ψ du pont thermique

Plancher haut léger – Mur extérieur Plancher haut – Mur


Isolation répartie (terre cuite ou béton cellulaire) Isolation par l’intérieur
(dimensions en cm) (dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
Résistance isolant du plancher ≥ 3,2 m2.K/W
L’isolant du plancher recouvre toute l’épaisseur du mur.
Mur en isolation répartie λ = 0,15 W/(m2.K)

1 – Liaison plancher haut léger – mur de façade

0 – Hypothèses générales
– Résistance isolant horizontal extérieur ≥ 2 m2.K/W
– Toute épaisseur du plancher

1 – Plancher en béton plein sans chape flottante

Mur Béton Maçonnerie courante


ep
em 15 ≤ em < 20 0,91 0,47
20 à 25
20 ≤ em < 25 1,01 0,52
25 ≤ em ≤ 40 0,03
25 ≤ em ≤ 30 1,11 0,56

2 – Liaison plancher haut léger – mur de pignon – Si la résistance de l’isolant horizontal extérieur augmente de
50 %, ψ est réduit de : 5 % si le mur est en béton et de 10 %
si le mur est en maçonnerie courante.
Avec : ψ1 = 10 % ψ ψ2 = 40 % ψ ψ3 = 50 % ψ

2 – Plancher en béton plein avec chape flottante quelle que soit


la valeur de Rsc
La valeur totale ψ du pont thermique reste la même.
Avec : ψ1 = 0 ψ2 = 50 % ψ ψ3 = 50 % ψ
– Si la résistance de l’isolant horizontal extérieur augmente de
50 %, ψ est réduit de : 10 % si le mur est en béton et de 15 %
si le mur est en maçonnerie courante.

3 – Plancher à entrevous béton ou terre cuite sans chape flottante


La valeur totale ψ du pont thermique reste la même.
Avec : ψ1 = 10 % ψ2 = 40 % ψ ψ3 = 50 % ψ
– Si la résistance de l’isolant horizontal extérieur augmente de
50 %, ψ est réduit de : 10 % si le mur est en béton et de 15 %
ep si le mur est en maçonnerie courante.
em
20 à 25 4 – Plancher à entrevous béton ou terre cuite avec chape flot-
25 ≤ em ≤ 40 0,11 tante quelle que soit la valeur de Rsc
ψ est réduit de 5 % s’il s’agit d’un mur en béton et de 0 % si le
mur est en maçonnerie courante
Avec ψ1 = 0 % ψ2 = 50 % ψ ψ3 = 50 % ψ
– Si la résistance de l’isolant horizontal extérieur augmente de
50 %, ψ est réduit de : 10 % si le mur est en béton et de 15 %
si le mur est en maçonnerie courante.
Rsc étant la résistance de la couche isolante sous chape flottante

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 63

Coefficient linéique Ψ du pont thermique Coefficient linéique Ψ du pont thermique

Plancher haut – Mur Plancher haut – Mur


Isolation par l’extérieur Isolation répartie (terre cuite)
(dimensions en cm) (dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
– mur en béton plein ou en maçonnerie courante, en toute 0 – Hypothèses générales
épaisseur – Les surfaces intérieures du mur supérieur et du refend infé-
– plancher avec ou sans entrevous béton ou terre cuite, en rieur sont alignées
toute épaisseur, avec ou sans chape flottante – Mur supérieur en maçonnerie isolante, em > 25 cm
– résistance minimale de l’isolant extérieur supérieure à – Plancher béton plein avec ou sans entrevous béton ou terre
2 m2.K/W cuite, et en toute épaisseur
– chaînage dans l’épaisseur du mur – Résistance minimale de l’isolant horizontal extérieur est
supérieure à 2 m2.K/W.
ψ = 0,03 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = Ψ Ψ3 = 0,0 – Epaisseur plancher 18 ≤ ep ≤ 22 cm
– Epaisseur mur 15 ≤ em ≤ 20 cm

1 – Plancher sans chape flottante

ψ = 0,1 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = 0,4 Ψ Ψ3 = 0,6 Ψ

2 – Plancher avec chape flottante quelle que soit la valeur de


Rsc

ψ = 0,1 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = 0,5 Ψ Ψ3 = 0,5 Ψ

Rsc étant la résistance de la couche isolante sous chape


flottante

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
64 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient linéique Ψ du pont thermique Coefficient linéique ψ du pont thermique

Plancher haut – Mur Plancher haut – Mur


Isolation répartie (béton cellulaire) Isolation par l’intérieur
(dimensions en cm) (dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
– Résistance isolant horizontal extérieur ≥ 2 m2.K/W
– Toute épaisseur du plancher
0 – Hypothèses générales 1 – Plancher en béton plein sans chape flottante
– Les surfaces intérieures du mur supérieur et du refend infé-
rieur sont alignées Mur Béton Maçonnerie courante
– Mur supérieur en maçonnerie isolante, em > 25 cm 15 ≤ em < 20 0,87 –
– Résistance de l’isolant horizontal extérieur est ≥ 2 m2.K/W. 20 ≤ em < 25 0,97 0,51
– Epaisseur plancher 18 ≤ ep ≤ 22 cm
25 ≤ em ≤ 30 1,06 0,56
– Epaisseur mur 15 ≤ em ≤ 20 cm

1 – Plancher en béton plein avec ou sans entrevous béton ou – Si la résistance de l’isolant horizontal extérieur augmente de
terre cuite, et en toute épaisseur 50 %, ψ est réduit de : 5 % si le mur est en béton et de 10 %
si le mur est en maçonnerie courante.
1.1 – Sans chape flottante
Avec : ψ1 = 15 % ψ ψ2 = 85 % ψ
ψ = 0,1 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = 0,4 Ψ Ψ3 = 0,6 Ψ
2 – Plancher en béton plein avec chape flottante quelle que soit
1.2 – Avec chape flottante quelle que soit la valeur de Rsc la valeur de Rsc
La valeur totale ψ du pont thermique reste la même.
ψ = 0,1 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = 0,5 Ψ Ψ3 = 0,5 Ψ
Avec : ψ1 = 0 ψ2 = ψ
2 – Plancher en béton cellulaire et en toute épaisseur – Si la résistance de l’isolant horizontal extérieur augmente de
50 %, ψ est réduit de 10 % quelque soit la nature du mur
2.1 – Sans chape flottante
3 – Plancher à entrevous béton ou terre cuite sans chape flottante
ψ = 0,08 avec : Ψ1 = 0,2 Ψ2 = 0,2 Ψ Ψ3 = 0,6 Ψ
ψ est réduit de 5 % quelle que soit la nature du mur.
2.2 – Avec chape flottante quelle que soit la valeur de Rsc Avec : ψ1 = 15 % ψ2 = 85 % ψ
– Si la résistance de l’isolant horizontal extérieur augmente de
ψ = 0,08 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = 0,2 Ψ Ψ3 = 0,8 Ψ
50 %, ψ est réduit de : 5 % si le mur est en béton et de 10 %
Rsc étant la résistance de la couche isolante sous chape si le mur est en maçonnerie courante.
flottante
4 – Plancher à entrevous béton ou terre cuite avec chape flottante
quelle que soit la valeur de Rsc
ψ est réduit de 10 % s’il s’agit d’un mur en béton et de 5 % si
le mur est en maçonnerie courante
Avec ψ1 = 0 % ψ2 = ψ
– Si la résistance de l’isolant horizontal extérieur augmente de
50 %, ψ est réduit de : 5 % si le mur est en béton et de 10 %
si le mur est en maçonnerie courante.
Rsc étant la résistance de la couche isolante sous chape flottante

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 65

Coefficient linéique Ψ du pont thermique Coefficient linéique Ψ du pont thermique

Plancher haut – Mur Plancher haut – Mur


Isolation par l’extérieur Isolation répartie (terre cuite)
(dimensions en cm) (dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales 0 – Hypothèses générales


– mur en béton plein ou en maçonnerie courante, en toute – mur supérieur en maçonnerie isolante type a, em > 25 cm
épaisseur – plancher béton plein avec ou sans entrevous béton ou terre
– plancher avec ou sans entrevous béton ou terre cuite, en cuite, avec ou sans chape flottante et en toute épaisseur
toute épaisseur, avec ou sans chape flottante – résistance de l’isolant extérieur horizontal est ≥ 2 m2.K/W
– résistance de l’isolant vertical ou horizontal est ≥ 2 m2.K/W
ψ = 0,1 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = Ψ
ψ = 0,03 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = Ψ

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
66 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient linéique Ψ du pont thermique Coefficient Ψ du pont thermique

Plancher haut – Mur extérieur 5 Refend – Plancher haut


Isolation répartie (béton cellulaire) (dimensions en cm)
(dimensions en cm)
1 – Le refend s’arrête à la face inférieure du plancher

Plancher en béton plein ou en béton cellulaire


Toute épaisseur de parois (ep, er)
Ri ≥ 4 m2.K/W
Ψ = 0,02 W/(m.K)

0 – Hypothèses générales 2 – Le refend se prolonge au dessus du plancher


– mur supérieur en maçonnerie isolante type a, em > 25 cm
– résistance de l’isolant ext. est ≥ 2 m2.K/W

1 – Plancher en béton plein avec ou sans entrevous béton ou


terre cuite, avec ou sans chape flottante et en toute épaisseur

ψ = 0,1 avec : Ψ1 = 0,0 Ψ2 = Ψ

2 – Plancher en béton cellulaire avec ou sans entrevous béton


ou terre cuite, et en toute épaisseur

2.1 – Sans chape flottante

ψ = 0,07 avec : Ψ1 = 0,2 Ψ Ψ2 = 0,8 Ψ

2.2 – Avec chape flottante quelle que soit la valeur de Rsc – épaisseur isolant sur plancher ei ≥ 20 cm
– résistance du retour vertical de l’isolant Riv ≥ 1 m2.K/W
ψ = 0,07 avec : Ψ1 = 0 Ψ2 = Ψ – plancher en toute épaisseur
Rsc étant la résistance de la couche isolante sous chape a – Plancher en béton plein
flottante
Refend en béton

er
d
10 15 20
20 0,54 0,71 0,87
40 0,35 0,48 0,61
60 0,28 0,39 0,49
80 0,26 0,35 0,43
100 0,24 0,32 0,40

Refend en maçonnerie courante

er
d
10 15 20
20 0,25 0,34 0,42
40 0,15 0,21 0,27
≥ 60 0,13 0,17 0,21

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 67

Refend en maçonnerie isolante type a Coefficient Ψ du pont thermique

er Refend – Plancher haut


d
10 15 20 (dimensions en cm)
20 0,06 0,09 0,11
0 – Hypothèses générales
40 0,04 0,06 0,07
≥ 60 0,03 0,04 0,06
Résistance du plancher léger Ri ≥ 3,2 m2.K/W
Epaisseur du refend : 15 ≤ er ≤ 20

1 – Le refend s’arrête à la face inférieure du plancher


b – Plancher en béton cellulaire
Refend en béton

er
d
10 15 20
20 0,17 0,22 0,26
40 0,14 0,18 0,22
≥ 60 0,12 0,16 0,20

Refend en maçonnerie courante

er
d
10 15 20
20 0,12 0,16 0,19 Refend en béton plein ou en maçonnerie courante
40 0,08 0,11 0,14 Ψ = 0,05 W/(m.K)
≥ 60 0,07 0,10 0,13
2 – Le refend se prolonge au dessus du plancher dans le local
Refend en maçonnerie isolante type a non chauffé

er
d
10 15 20
20 0,04 0,06 0,08
≥ 40 0,03 0,04 0,05

d étant la hauteur totale du retour d’isolant, mesurée à partir de


la surface supérieure du plancher

Refend en maçonnerie
er Refend en Béton plein
courante
15 0,72 0,31
20 0,88 0,38

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
68 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

d – Liaisons courantes entre parois verticales

d.1 – Liaisons mur-mur

Liaison Description Schémas Page

Ext.
Angle sortant entre deux murs Lnc
d.1.1 donnant sur l’extérieur ou sur 69
un local non chauffé.
Int.

Int.
Angle rentrant entre deux murs
d.1.2 donnant sur l’extérieur ou sur 69
un local non chauffé. Ext.
lnc.

d.2 - Liaisons mur-refend

Liaison Description Schémas Page

Ext.
Liaison en T entre un mur
donnant sur l’extérieur ou sur Lnc
d.2.1 un local non chauffé et un 69
refend entièrement situé dans
le local chauffé. Int. Int.

Ext.
Liaison entre un mur donnant Lnc
sur l’extérieur ou sur un local Int.
d.2.2 74
non chauffé et un refend sur
« décroché ». Int.

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 69

MUR – MUR

d.1.1 – Angle sortant donnant sur l’extérieur ou sur un local non chauffé

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

EXT EXT EXT EXT


ou ou ou ou
LNC LNC LNC LNC

INT. INT. INT. INT.

Page 70 Page 71 Page 71 Page 71

MUR – MUR

d.1.2 – Angle rentrant donnant sur l’extérieur ou sur un local non chauffé

INT. INT. INT. INT.

EXT EXT EXT EXT


ou ou ou ou
LNC LNC LNC LNC

MUR – REFEND

d.2.1 – Liaison en T entre un mur donnant sur l’extérieur ou sur un local non chauffé et un refend entièrement situé dans le local
chauffé.

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

EXT EXT EXT EXT


ou ou ou ou
LNC LNC LNC LNC

INT. INT. INT. INT. INT. INT. INT. INT.

Pages 72 Page 73 Page 73 Page 73

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
70 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient Ψ du pont thermique b – Murs en maçonnerie courante, avec ou sans chaînage


vertical
Mur – Mur
Isolation par l’intérieur em1, em2 Ri = 2 m2.K/W Ri = 2,5 m2.K/W Ri = 3 m2.K/W
(dimensions en cm) 15 à 30 0,18 0,16 0,14

1 – Angle sortant
PS : Extrapolation et interpolation possibles pour 1.5 < Ri < 3.5 m2.K/W

– Murs de toute nature et en toute épaisseur


– Résistance de l’isolant intérieur Ri ≥ 2 m2.K/W
Ψ = 0,02 W/(m.K)

2 – Angle rentrant

a – Murs en béton
Ri = 2 m2.K/W

e m1
e m2
15 ≤ em1 < 20 20 ≤ em1 < 25 25 ≤ em1 < 30
15 ≤ em2 < 20 0,17 0,19 0,2
20 ≤ em2 < 25 0,19 0,21 0,22
25 ≤ em2 ≤ 30 0,20 0,22 0,24

Ri = 2,5 m2.K/W

e m1
e m2
15 ≤ em1 < 20 20 ≤ em1 < 25 25 ≤ em1 < 30
15 ≤ em2 < 20 0,14 0,16 0,17
20 ≤ em2 < 25 0,16 0,17 0,18
25 ≤ em2 ≤ 30 0,17 0,18 0,19

Ri = 3 m2.K/W

e m1
e m2
15 ≤ em1 < 20 20 ≤ em1 < 25 25 ≤ em1 < 30
15 ≤ em2 < 20 0,12 0,14 0,15
20 ≤ em2 < 25 0,14 0,15 0,17
25 ≤ em2 ≤ 30 0,15 0,17 0,18

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 71

Coefficient Ψ du pont thermique Coefficient Ψ du pont thermique

Mur – Mur Mur extérieur – Mur extérieur


Isolation par l’extérieur Isolation répartie (terre cuite ou béton cellulaire)
(dimensions en cm) (dimensions en cm)

1 – Angle sortant 1 – Angle sortant

a – Murs en béton plein


– Sans chaînage vertical : Ψ = 0,07 W/(m.K)
Ri = 2 m2.K/W (*) – Avec chaînage vertical : Ψ = 0,10 W/(m.K)
em1 2 – Angle rentrant
e m2
15 ≤ em1 < 20 20 ≤ em1 < 25 25 ≤ em1 < 30
15 ≤ em2 < 20 0,15 0,17 0,18
20 ≤ em2 < 25 0,17 0,18 0,20
25 ≤ em2 ≤ 30 0,18 0,20 0,21

(*) si Ri = 2,5 m2.K/W, Ψ doit être minoré de 0,02 W/(m.K)


si Ri = 3,0 m2.K/W, Ψ doit être minoré de 0,04 W/(m.K)

b – Murs en maçonnerie courante


Ri = 2 m2.K/W *

em1
e m2
15 ≤ em1 < 20 20 ≤ em1 < 25 25 ≤ em1 < 30
15 ≤ em2 < 20 – – –
20 ≤ em2 < 25 – 0,15 0,16 – Sans chaînage vertical : Ψ = 0,09 W/(m.K)
25 ≤ em2 ≤ 30 – 0,16 0,17 – Avec chaînage vertical : Ψ = 0,10 W/(m.K)

(*) si Risolant = 2,5 m2.K/W, Ψ doit être minoré de 0,02 W/(m.K)


si Risolant = 3,0 m2.K/W, Ψ doit être minoré de 0,04 W/(m.K)

2 – Angle rentrant

Toute épaisseur de mur


Toute résistance d’isolant
Avec ou sans chaînage vertical :
Ψ = 0,03 W/(m.K)

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
72 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient linéique (Ψ) du pont thermique Mur en maçonnerie isolante type a – refend en maçonnerie iso-
lante type a
Refend – Mur
Isolation par l’intérieur er
em
(dimensions en cm) 10 15 20
15 ≤ em ≤ 20 0,05 0,07 0,09
1 – Cas sans correction par un isolant entre le refend et le mur
20 < em ≤ 25 0,05 0,07 0,08
25 < em ≤ 30 0,04 0,06 0,07

2 – Cas avec correction par un isolant de résistance ri (m2.K/W)


entre le refend et le mur
– Epaisseur du mur comprise entre 15 et 30 cm.

Mur en béton – refend en béton

er
em
10 15 20
15 ≤ em ≤ 20 0,65 0,83 0,99
20 < em ≤ 25 0,63 0,80 0,97
Mur en béton – refend en béton
25 < em ≤ 30 0,61 0,78 0,92
er
ri
Mur en béton – refend en maçonnerie courante 10 15 20
0,5 0,18 0,25 0,31
er
em 1,0 0,11 0,14 0,18
10 15 20
1,5 0,07 0,10 0,12
15 ≤ em ≤ 20 0,34 0,45 0,55
2,0 0,05 0,07 0,09
20 < em ≤ 25 0,33 0,44 0,54
25 < em ≤ 30 0,32 0,42 0,52 Mur en béton – refend en maçonnerie courante

er
Mur en maçonnerie courante – refend en béton ri
10 15 20
er 0,5 0,14 0,20 0,24
em
10 15 20 1,0 0,09 0,12 0,16
15 ≤ em ≤ 20 0,43 0,54 0,65 1,5 0,06 0,09 0,11
20 < em ≤ 25 0,40 0,50 0,60 2,0 0,05 0,07 0,09
25 < em ≤ 30 0,37 0,46 0,55
Mur en maçonnerie courante – refend en béton
Mur en maçonnerie courante – refend en maçonnerie courante er
ri
10 15 20
er
em 0,5 0,15 0,20 0,25
10 15 20
1,0 0,10 0,12 0,16
15 ≤ em ≤ 20 0,26 0,34 0,41
1,5 0,06 0,09 0,11
20 < em ≤ 25 0,25 0,32 0,39
2,0 0,05 0,07 0,09
25 < em ≤ 30 0,23 0,30 0,36

Mur en maçonnerie courante – refend en maçonnerie courante


Mur en maçonnerie isolante type a – refend en béton
er
er ri
em 10 15 20
10 15 20
0,5 0,12 0,16 0,21
15 ≤ em ≤ 20 0,13 0,17 0,20
1,0 0,08 0,11 0,14
20 < em ≤ 25 0,11 0,15 0,17
1,5 0,06 0,08 0,10
25 < em ≤ 30 0,09 0,12 0,14
2,0 0,04 0,06 0,08

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 73

Coefficient linéique (Ψ) du pont thermique Coefficient linéique (Ψ) du pont thermique

Refend – Mur Refend – Mur


Isolation par l’extérieur Isolation répartie (terre cuite ou béton cellulaire)
(dimensions en cm) (dimensions en cm)

0 – Hypothèses générales
– Mur en béton, en maçonnerie courante ou en maçonnerie
isolante type a

1 – Refend en béton

er
Risolant
10 15 20
2,0 0,06 0,09 0,11
2,5 0,05 0,07 0,09
3,0 0,04 0,06 0,07

2 – Refend en maçonnerie courante ou isolante type a


0 – Hypothèses générales
er
Risolant – Chaînage vertical de section équivalente
10 15 20
– S = ec × ec avec ec ≤ er
2,0 0,04 0,06 0,08 – Mur à isolation répartie
2,5 0,03 0,05 0,06
3,0 0,03 0,05 0,06 1 – Refend en béton plein ou en maçonnerie courante

er Sans chaînage vertical Avec chaînage vertical


em 10 15 20 10 15 20
25 ≤ em ≤ 30 0,06 0,09 0,12 0,12 0,17 0,22
30 < em ≤ 35 0,05 0,07 0,10 0,10 0,13 0,17
35 < em ≤ 40 0,04 0,06 0,08 0,07 0,09 0,11

2 – Refend en maçonnerie isolante type a

er Sans chaînage vertical Avec chaînage vertical


em 10 15 20 10 15 20
25 ≤ em ≤ 30 0,06 0,08 0,10 0,10 0,14 0,18
30 < em ≤ 35 0,05 0,07 0,09 0,07 0,11 0,14
35 < em ≤ 40 0,04 0,06 0,07 0,05 0,07 0,10

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
74 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient linéique (Ψ) du pont thermique 2 – L’isolation du refend se prolonge au delà de la face inté-
rieure de l’isolant du mur d’au moins 40 cm.
Refend – Mur sur « décroché »
Isolation par l’intérieur
(dimensions en cm)

1 – L’isolation du refend s’arrête au niveau de la face intérieure


de l’isolant du mur.

Refend en béton – mur en béton

er
em
10 15 20
15 ≤ em ≤ 30 0,57 0,68 0,78

Refend en béton – mur en béton


Refend en béton – mur en maçonnerie courante
er
em er
10 15 20
em
15 ≤ em ≤ 30 0,63 0,75 0,87 10 15 20
15 ≤ em ≤ 20 0,49 0,60 0,70
20 < em ≤ 25 0,47 0,57 0,67
Refend en béton – mur en maçonnerie courante
25 < em ≤ 30 0,45 0,55 0,64
er
em
10 15 20 Refend et mur en maçonnerie courante
15 ≤ em ≤ 20 0,54 0,67 0,79
20 < em ≤ 25 0,52 0,64 0,75 er
em
25 < em ≤ 30 0,49 0,60 0,71 10 15 20
15 ≤ em ≤ 30 0,26 0,30 0,33

Refend et mur en maçonnerie courante ψ1 = 20 % ψ ψ2 = 80 % ψ


er
em
10 15 20
15 ≤ em ≤ 30 0,28 0,32 0,36

ψ1 = 55 % ψ ψ2 = 45 % ψ

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 75

e – Liaisons courantes entre menuiserie et parois


opaques

e.1 – Appui

Liaison Description Schémas Page

Ext. Int.
Liaison entre menuiserie et mur Lnc
e.1.1 au niveau de l’appui de la 76
fenêtre ou de la porte fenêtre.

e.2 – Tableau, linteau

Liaison Description Schémas Page

Ext.
Liaison entre menuiserie et mur Lnc
e.2.1 au niveau du tableau de la 77
fenêtre ou de la porte fenêtre.
Int.

Ext.
Liaison entre menuiserie et mur Lnc
e.2.2 au niveau du linteau de la 77
fenêtre ou de la porte fenêtre.

Ext.
Lnc
Liaison entre menuiserie et
e.2.3 88
refend.
Int. Int.

e.3 – Seuils de portes d’entrée

Liaison Description Schémas Page

Ext. Int.
Liaison entre menuiserie et mur Lnc
au niveau du seuil de portes
e.3.1 86
d’entrée (ou de portes-fenêtres
sans soubassement). Tp ou
Lnc.

e.4 – Fenêtres de toit

Liaison Description Schémas Page

Liaison entre menuiserie de Ext.


e.4.1 87
fenêtre de toit et la toiture.

Int.

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
76 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

MENUISERIE – MUR

e.1.1 - Appui

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

Page 78 Page 80 Page 82 Page 84

Page 78 Page 80 Page 82 Page 84

Page 78 Page 80 Page 82 Page 84

Page 78 Page 82 Page 84

Page 78 Page 84

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 77

e.2.1 - Linteau – tableau

Isolation intérieure Isolation extérieure Isolation répartie (TC) Isolation répartie (BC)

Page 79 Page 81 Page 83 Page 85

Page 79 Page 81 Page 83 Page 85

Page 81

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
78 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient Ψ du pont thermique

Appui
Isolation par l’intérieur
(dimensions en cm)

e’i
Mur
2 4 6 8 10
Béton plein 0,13 0,06 0,03 0,02 0,0
Maçonnerie courante 0,13 0,07 0,04 0,02 0,0
e’i est l’épaisseur de l’isolant derrière la pièce d’appui

Avec des pattes


Mur Avec équerre filante
de fixation
Béton plein 0,11 0,0
Maçonnerie courante 0,11 0,0

e’i
Mur
2 4 6 8 10
Béton plein 0,19 0,14 0,12 0,11 0,11
Maçonnerie courante 0,20 0,14 0,12 0,11 0,11
e’i est l’épaisseur de l’isolant derrière la pièce d’appui

Mur Avec équerre en acier Avec équerre en alu


Béton plein 0,13 0,15
Maçonnerie courante 0,14 0,15

Equerre en acier
Mur
bavette en alu
Béton plein 0,14
Maçonnerie courante 0,14

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 79

Coefficient Ψ du pont thermique

Linteau – Tableau
Isolation par l’intérieur
(dimensions en cm)

Mur Linteau
Béton ou maçonnerie courante 0,00

Mur Tableau
Béton ou maçonnerie courante 0,00

Mur Linteau
Béton ou maçonnerie courante 0,00

Mur Tableau
Béton ou maçonnerie courante 0,00

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
80 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient Ψ du pont thermique

Appui
Isolation par l’extérieur
(dimensions en cm)

Equerre Alu Equerre Acier


Mur Risolant (m2.K/W) Risolant (m2.K/W)
2 2,5 3 2 2,5 3
Béton plein 0,37 0,40 0,42 0,32 0,34 0,36
Maçonnerie courante 0,25 0,27 0,29 0,22 0,24 0,25

Equerre Alu Equerre Acier


Mur Risolant (m2.K/W) Quelle que soit la
2 2,5 3 résistance de l’isolant
Béton plein 0,15 0,16 0,17 0,14
Maçonnerie courante 0,13 0,14 0,15 0,12

Equerre Alu Equerre Acier


Mur Risolant (m2.K/W) Risolant (m2.K/W)
2 2,5 3 2 2,5 3
Béton plein 0,39 0,41 0,42 0,34 0,36 0,37
Maçonnerie courante 0,23 0,24 0,25 0,21 0,22 0,23

Pattes ponctuelles
mur
Mur
Quelle
Quelque
quesoit
soitlalarésistance
résistancede
del’isolant
l’isolant
Béton plein 0,12
0.12
Maçonnerie courante 0.10
0,10

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 81

Coefficient Ψ du pont thermique

Linteau – Tableau
Isolation par l’extérieur
(dimensions en cm)

Mur Linteau
Béton plein 0,04
Maçonnerie courante 0,05

Mur Tableau
Béton plein 0,04
Maçonnerie courante 0,03

Mur Linteau
Tout type 0,00

Mur Tableau
Tout type 0,00

Mur Linteau
Tout type 0,11

Mur Tableau
Béton plein 0,11
Maçonnerie courante 0,09

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
82 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient Ψ du pont thermique

Appui
Isolation répartie (terre cuite)
(dimensions en cm)

Pièce d’appui
emur
béton terre cuite
25 ≤ emur ≤ 30 0,20 0,19
30 < emur ≤ 35 0,22 0,20
35 < emur ≤ 40 0,24 0,22

Pièce d’appui
emur
béton terre cuite
25 ≤ emur ≤ 30 0,08 0,07
30 < emur ≤ 35 0,10 0,09
35 < emur ≤ 40 0,11 0,10

Pièce d’appui
emur
béton terre cuite
25 ≤ emur ≤ 30 0,31 0,28
30 < emur ≤ 35 0,32 0,29
35 < emur ≤ 40 0,33 0,30

Pièce d’appui
emur
béton terre cuite
25 ≤ emur ≤ 30 0,11 0,10
30 < emur ≤ 35 0,13 0,12
35 < emur ≤ 40 0,14 0,13

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 83

Coefficient Ψ du pont thermique

Linteau – Tableau
Isolation répartie (terre cuite)
(dimensions en cm)

lf
emur
2 4
25 à 40 0,11 0,09 lf

lf
emur
2 4
25 à 40 0,08 0,06

lf

lf
emur
2 4
25 à 40 0,08 0,07
lf

lf
emur
2 4
25 à 40 0,04 0,03

lf

lf étant la largeur de la feuillure ou la distance entre le fond de


feuillure et le bord du tableau.

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
84 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient Ψ du pont thermique

Appui
Isolation répartie (béton cellulaire)
(dimensions en cm)

emur Pièce d’appui en béton


25 ≤ emur ≤ 30 0,14
30 < emur ≤ 35 0,16
35 < emur ≤ 40 0,18

Epaisseur d’isolant (cm)


emur
1 2 3
25 ≤ emur ≤ 30 0,15 0,13 0,10
30 < emur ≤ 35 0,17 0,15 0,12
35 < emur ≤ 40 0,19 0,16 0,13

emur Pièce d’appui en béton


25 ≤ emur ≤ 30 0,17
30 < emur ≤ 35 0,19
35 < emur ≤ 40 0,20

Epaisseur d’isolant (cm)


emur
1 2 3
25 ≤ emur ≤ 30 0,14 0,13 0,11
30 < emur ≤ 35 0,15 0,14 0,13
35 < emur ≤ 40 0,17 0,16 0,14

emur Pièce d’appui terre cuite


25 ≤ emur ≤ 30 0,16
30 < emur ≤ 35 0,14
35 < emur ≤ 40 0,12

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 85

Coefficient Ψ du pont thermique

Linteau – Tableau
Isolation répartie (béton cellulaire)
(dimensions en cm)

lf
emur
2 cm 4 cm
25 ≤ emur ≤ 30 0,10 0,08
30 < emur ≤ 35 0,12 0,09 lf
35 < emur ≤ 40 0,13 0,10

lf
emur
2 cm 4 cm
25 à 40 0,08 0,06

lf

emur
0,11
25 à 40

emur
0,05
25 à 40

lf étant la largeur de la feuillure ou la distance entre le fond de


feuillure et le bord du tableau.

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
86 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient « ∆Ψ » du pont thermique

Seuils de portes d’entrée


(dimensions en cm)

Définition :
∆Ψ est la valeur du pont thermique additionnel, dû aux seuils
de portes d’entrée ou de portes-fenêtres sans soubassement.
La valeur du pont thermique total (seuil + liaison plancher-mur)
devient ΨΤ = Ψ + ∆Ψ
Ψ étant le coefficient linéique de la liaison plancher – mur en
partie courante du linéaire (voir liaisons courantes avec le plan-
cher bas ou intermédiaire).

0 – Hypothèses générales
Risolant ≥ 1 m2.K/W

1 – Planchers bas sur terre plein (Figures 1 et 2)

∆Ψ ∆Ψ

Fig. 1 Fig. 2

Fig. 1 et 2 ∆Ψ W/(m2.K)
avec remontée d’isolant 0,35
sans remontée d’isolant 0,16

2 – Planchers bas sur un vide sanitaire ou sur un local non


chauffé (Figures 3 et 4)

∆Ψ ∆Ψ

Fig. 3 Fig. 4

Fig. 3 ∆Ψ W/(m2.K)
avec remontée d’isolant 0,32
sans remontée d’isolant 0,14

Fig. 4 ∆Ψ W/(m2.K)
plancher à entrevous isolants 0,18

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut 87

Coefficient Ψ du pont thermique

Fenêtres de toit
Menuiserie – Toiture

ψ = 0,05 W/(m.K)

COUPE VERTICALE

ψ = 0,05 W/(m.K)

COUPE HORIZONTALE

Version 2004
Réglementation Thermique 2000
88 Règles Th-U - Fascicule 5 : Ponts thermiques - Chapitre III : Valeurs par défaut

Coefficient Ψ du pont thermique

Menuiserie – Refend
dimensions en cm

1 – Refend en béton

lp
er (cm)
6 8 10
10 0,76 0,72 0,67
15 0,94 0,89 0,84
20 1,12 1,07 1,01

2 – Refend en maçonnerie courante

lp
er (cm)
6 8 10
10 0,38 0,35 0,32
15 0,46 0,43 0,40
20 0,54 0,51 0,48

3 – Refend en maçonnerie isolante type a

lp
er (cm)
6 8 10
10 0,12 0,11 0,10
15 0,14 0,13 0,12
20 0,16 0,15 0,14

lp étant la largeur de la surface de contact entre le dormant de


la menuiserie et le refend

Version 2004