Vous êtes sur la page 1sur 18

chap_05.

qxd 26/08/2004 15:18 Page 45

RÈGLES DE PROTECTION
DANS LES RÉSEAUX INTERIEURS

Fiche n° 1 Règles de détermination des points


et éléments de protection

Fiche n° 2 Définition, codification et certification


des ensembles de protection

Fiche n° 3 Equipements terminaux dont


la conception intègre la protection

Fiche n° 4 Règles de protection des équipements


dont la conception n’intègre pas
la protection

Fiche n° 5 Echangeurs

Fiche n° 6 Usages techniques - robinets et bouches


de puisage, d’arrosage et de lavage,
fontaines décoratives

Fiche n° 7 Réseaux intérieurs d’eau destinée


à la protection incendie

Fiche n° 8 Exemple de solution -


exploitation agricole

Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004


chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 46

Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004


chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 47

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

Règles de protection dans les réseaux intérieurs 47

Chapitre V Règles de détermination des points


Fiche n° 1 et éléments de protection

q Au niveau NP
1 Règles générales • Règle n° P1 : A chaque piquage sur un réseau de
la série RT1 occasionnant un changement de type
de réseau (voir fiche n° 2 du chapitre II), il convient
d'installer un ensemble de protection EA au plus
On doit se poser la question du dispositif de protection près du piquage (dans tous les cas à une distan-
approprié en 3 points : ce inférieure à 3 m).
- NB = niveau branchement. • Règle n° P2 : Si la distance entre le piquage et le
- NP = niveau piquage dispositif de protection des équipements desser-
vis est inférieure à 3 m, on peut se dispenser d'une
- NE = niveau équipement
protection de niveau Np.
• Règle n° P3 : A l'intérieur d'un réseau de type
Les règles générales de protection sont les suivantes : RT1, il convient d'évaluer à chaque piquage la
possible dégradation de l'eau dans la partie aval
(par exemple risque de stagnation). En cas de
q Au niveau NE doute, il peut être nécessaire d'installer un ensem-
ble de protection de niveau EA au plus près du
• Règle n° E1 : Tous les équipements raccordés à un piquage (dans tous les cas à une distance infé-
réseau RT1, RT2 ou RT5 doivent être munis d'un rieure à 3 m).
dispositif de protection (voir fiches n° 2 à 7 de ce
chapitre). Pour les autres cas, voir règle n° E2.
• Règle n° E2 : Il est recommandé que les équipe-
q Au niveau NB
ments raccordés à un réseau RT3 ou RT4 soient • Règle B1 : Si les règles ci-dessus sont respectées,
munis de dispositifs de protection. Toutefois, il est et si le réseau en aval du compteur est de type
admis, lorsque plusieurs équipements présentant RT1, un niveau de protection EA est suffisant au
un risque similaire sont raccordés sur un même niveau du branchement. En cas de doute, ou si le
piquage, d'équiper uniquement le piquage d'un réseau en aval du compteur n'est pas de type RT1,
dispositif de protection équivalent à celui qui le service de distribution peut être amené à préco-
devrait être installé sur les équipements. niser un niveau supérieur. (Voir procédure de bran-
chement en annexe A1).

Ces règles ne dispensent pas d'installer des clapets


supplémentaires pour des raisons hydrauliques.

Partie de réseau
avec risque particulier

EA EA

EA
EA

EA EA
NE

EA EA EA EA EA
EA
NP
NB

Réseau intérieur
NE
Equipements non protégés, NE
donc protection du tronçon amont
NE

Exemple d'organisation type de réseau avec réseau stagnant

Les indications et schémas de cette fiche doivent être adaptés en fonction de chaque application. Ils sont destinés à être utilisés par des professionnels spécialisés dans le domai-
ne de l’eau de la plomberie sanitaire, et capables de les interpréter en fonction de besoins spécifiques.
1
2
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 48

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

48 Règles de protection dans les réseaux intérieurs

Fiche n° 1 Règles de détermination des points


(suite) et éléments de protection

EA EA

EA EA

EA EA
NE

EA
EA EA

NP EA
NB

Réseau d’adduction Réseau intérieur


NB

Exemple d'organisation type de réseau avec réseau incendie séparé

2 Regroupement d’équipements
de protection équivalente

Comme indiqué ci-dessus, dans le cas d'équipements


présentant un risque équivalent, et qui ne sont pas proté-
gés individuellement, il est possible d'équiper le niveau
amont d'un ensemble de protection approprié au risque
identifié. Bouches d’arrosage
automatiques
Usages alimentaires Bouches d’arrosage
et sanitaires manuelles

Arrosage
EA micro-poreux
EA irrigation
NB

Protection globale

Bouches
d’arrosage
automatiques

Usages alimentaires Bouches d’arrosage


et sanitaires manuelles

EA Arrosage
micro-poreux irrigation
NB

Protection globale
Les indications et schémas de cette fiche doivent être adaptés en fonction de chaque application. Ils sont destinés à être utilisés par des professionnels spécialisés dans le domai-
ne de l’eau de la plomberie sanitaire, et capables de les interpréter en fonction de besoins spécifiques.
2
2
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 49

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

Règles de protection dans les réseaux intérieurs 49

Chapitre V Définition, codification et certification


Fiche n° 2 des ensembles de protection

La norme NF EN 1717 identifie un certain nombre de


dispositifs de protection, et définit pour ces dispositifs les
Comment reconnaître qu'un appareillage est
exigences d'installation. Il est recommandé de s'y référer
équipé d'un ensemble de protection approprié ?
avant toute installation d'ensemble de protection.
Le tableau pages suivantes, dresse une liste des disposi- Trois types de reconnaissance de conformité des
tifs répertoriés dans la NF EN 1717, et de certains dispo- produits manufacturés existent :
sitifs couramment utilisés en France et faisant l'objet d'une - pour les équipements (robinetterie…) relevant
norme NF, ou de spécifications techniques définies dans d'une norme ou d'un cahier des charges,
le cadre de la marque NF antipollution des installations la certification inclut le contrôle du niveau
d'eau. de protection approprié ;
Les dispositifs complexes (disconnecteurs, etc.) doivent - pour les équipements ne relevant pas d'une
être installés dans un local, si possible dédié, non accessi- norme ou d'un cahier des charges, il convient
ble au public. de s'assurer qu'ils disposent :
- soit d'un avis technique favorable pour l'em-
Un ensemble de protection comprend le dispositif de pro- ploi considéré, délivré par le CSTB,
tection et les éléments associés. complété éventuellement par une
certification CSTBat,
Certains dispositifs de protection peuvent être fabriqués - soit d'une autorisation délivrée par le ministère
in situ : dans ce cas, il convient de s'assurer que le pro- chargé de la Santé.
cessus de fabrication est conforme à la norme concernée.
Les certifications et incluent la
Pour les dispositifs manufacturés, il existe des certifica- vérification de l’obtention d’une attestation de
tions : dans ce cas, il convient de s'assurer de l'existence conformité sanitaire (ACS).
d'un marquage approprié avant la pose du dispositif.
Certains produits fabriqués in situ relèvent égale-
ment d'une norme ou d'un cahier des charges
(voir tableau pages ci-après).

La norme NF 1717 définit pour tous les dispositifs de protection des règles précises de mise en œuvre. Il est indispensable de
s’y référer.

1
4
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 50

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

50 Règles de protection dans les réseaux intérieurs

Fiche n° 2 Définition, codification et certification


(suite) des ensembles de protection

2
4
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 51

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

Règles de protection dans les réseaux intérieurs 51

Fiche n° 2 Définition, codification et certification


(suite) des ensembles de protection

b
ED

non contrôlable

3
4
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 52

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

52 Règles de protection dans les réseaux intérieurs

Fiche n° 2 Définition, codification et certification


(suite) des ensembles de protection

4
4
2
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 53

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

Règles de protection dans les réseaux intérieurs 53

Chapitre V Equipements terminaux dont la conception


Fiche n° 3 intègre la protection

La liste ci-dessous n'est pas exhaustive.


Dans tous les cas, il est recommandé de vérifier le certifi-
cat de conformité (voir fiche n° 2 du chapitre I).

Equipement Niveau Marque Equipement Niveau Marque


de protection de de protection de
intégré conformité intégré conformité

Robinet avec douchette


Surverse (douches et bains dou- EB ou HC
de hauteur che), avec obturation à sur sortie douche
Robinetterie l’amont de la chambre de Robinetterie
> 20 mm du robinet sanitaire
sanitaire mélange (ex. mélangeurs
et mitigeurs mécaniques) (sur robinet)
Robinetterie fixe

Douchette avec robinet,


EB entre la sortie douches et bains dou-
che, avec obturation à EB sur chaque
du robinet entrée du robinet Robinetterie
et le flexible Robinetterie l’aval de la chambre de
sanitaire sanitaire
mélange (ex. mitigeurs
(sur robinet)
Eviers / lavabos thermostatiques)
équipés de douchettes

EB ou EA
Appareils Douchette sur les alimentations
AC
sanitaires de plonge du robinet
pour cuisine survase de hauteur
de > 20 mm
WC avec réservoir
de chasse

Marquage Marquage
Lave-linge

Lave-vaisselle

EB sur l’entrée Robinet


d’eau froide de puisage HA
et sur l’entrée Robinetterie avec raccord Antipollution
d’eau chaude sanitaire au nez
Mitigeur thermosta-
tique ou mécanique
centralisé

Fontaine à boire EA
EA Garde d’air
d’eau glacée
20 mm

Distributeur de boissons

• CB intégré au cir-
Chaudière cuit de chauffage.
• Rupture de charge
de puissance YA sur évacuation.
DC P < 70 kW, • Si échangeur voir
Robinetterie mixte ou non, fiche n° 6 du cha-
sanitaire avec remplissage pitre IV.
intégré • Si injection de
(ex. chaudière produits, vérifier
WC et urinoirs avec l’agrément (circ.
murale individuelle)
fermeture temporisée du 28 mars 2000).

1
1
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 54

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

54 Règles de protection dans les réseaux intérieurs

Chapitre V Règles de protection des équipements


Fiche n° 4 dont la conception n’intègre pas la protection

Précautions
Equipement Disp. Protection d’installations

Lavabo collectif, Garde d’air > 20 mm


auge

Douche collective Garde d’air > 20 mm

Mitigeur Pour les mitigeurs non certifiés, EA


thermostatique sur l’entrée d’eau froide
ou mécanique et sur l’entrée d’eau chaude
centralisé

• EA sur entrée adoucisseur (en amont du Voir fiche n° 3


bipasse) du chapitre IV
Adoucisseur
individuel • Rupture de charge YA sur évacuations
• Les résines échangeuses d’ions doivent être
agréées

• Ballons électriques : groupe de sécurité (VA) Voir note ci-dessous


Ballon d’eau obligatoire sur l’alimentation en eau froide du
chaude sanitaire ballon
individuel • Autres ballons : EA ou EB
• Rupture de charge YA sur évacuations

Chaudière
(puissance • CA sur le remplissage du circuit de chauffage
P < 70 kW) • Rupture de charge YA sur évacuations
sans remplissage • Si échangeur voir fiche n° 5 chapitre V
intégré • Si injection de produits, vérifier l’agrément

Installation de
chauffage avec
La protection est constituée par le vase lui-même
vase ouvert et
remplissage par
le vase

Chaudière • BA sur le remplissage du circuit de chauffage


(puissance • Rupture de charge YA sur évacuations
P > 70 kW) • Si échangeur voir fiche n° 5 chapitre V
• Si injection de produits, vérifier l’agrément

Note : Sur les ballons électriques, des raccords isolants doivent être installés directement sur les tubulures eau
froide et eau chaude. Si le groupe de sécurité est placé directement sur la tubulure eau froide, un raccord iso-
lant n’est pas nécessaire entre le groupe de sécurité et l’entrée d’eau froide de l’appareil.

1
2
1
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 30/09/2004 16:44 Page 55

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

Règles de protection dans les réseaux intérieurs 55

Chapitre V
Échangeurs
Fiche n° 5

1 Principes de mise en œuvre


des échangeurs

Il existe deux classes d'échangeurs :

Usages Usages

Usages

Fluide vecteur
Fluide
vecteur

Fluide
vecteur

Echangeurs à simple paroi Type FA

Usages Usages

Fluide
vecteur

Echangeurs à double paroi Type FB

Pour ces usages le fluide vecteur ne doit conte-


2 Application nir que des fluides ou additifs autorisés
aux réseaux d'eau destinée (Circulaire du 2 juillet 1985, Cahier du CSTB
n° 1815). Ces fluides sont de catégorie 3 (NF EN 1717).
à la consommation humaine
(RT1) Remarque

Seuls les systèmes ouverts ou fermés contenant ou véhi- Outre les caractéristiques techniques des parois défi-
culant un fluide vecteur transmettant, par l'intermédiaire nies pour les types FA et FB, toute perforation d'une
d'une paroi, de la chaleur ou du froid à l'eau, peuvent être des surfaces d'échange doit pouvoir être détectée
utilisés pour produire une eau destinée à des usages ali- immédiatement par une alarme visuelle ou sonore.
mentaires ou sanitaires.

1
2
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 30/09/2004 16:37 Page 56

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

56 Règles de protection dans les réseaux intérieurs

Fiche n° 5
Échangeurs
(suite)

En revanche, il appartient à l'utilisateur final d'examiner si


3 Application la catégorie du fluide vecteur ne présente pas de risque
aux réseaux techniques pour l'usage final en cas de perforation de la simple paroi
(FA).
et professionnels
(RT2 / RT5) Les échangeurs double paroi, de type FB, mis en œuvre
pour ces mêmes usages sont réputés ne pas présenter de
risque majeur pour l'eau potable qui les alimente à condi-
Les échangeurs simple paroi, de type FA, mis en œuvre pour tion que l'ensemble de protection mis en place sur la
des usages exclusivement techniques ou exclusivement pro- canalisation d'arrivée d'eau potable couvre à la fois le
fessionnels, peuvent être dispensés des contraintes liées aux risque lié à la catégorie de fluide de l'usage final et celui
usages alimentaires et sanitaires à condition que l'ensemble du fluide intermédiaire, s'il existe. Le fluide intermédiaire
de protection, mis en place sur la canalisation d'eau potable, doit appartenir au maximum à la catégorie 3, et être sans
couvre à la fois le risque lié à la catégorie du fluide vecteur et pression.
à la catégorie de fluide de l'usage final.

Usage professionnel
(catégorie de fluide 3)

Fluide vecteur
(catégorie 4)
sous pression

Echangeur type FA

Fluide intermédiaire
(catégorie de fluide 3)

Usage professionnel
(catégorie de fluide 3)

Fluide vecteur
(catégorie 4)
sous pression

Echangeur type FB

2
2
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 57

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

Règles de protection dans les réseaux intérieurs 57

Chapitre V Usages techniques - robinets et bouches de puisage,


Fiche n° 6 d'arrosage et de lavage, fontaines décoratives

1 Robinets de puisage 2 Robinets de puisage


accessibles au public non destinés au public

- Les robinets de puisage accessibles au public doivent - Les robinets de puisage non destinés
être alimentés par un réseau-type destiné aux usages au public (arrosages d'espaces verts,
alimentaires et sanitaires (RT1). lavage de parcs autos, de locaux vide-
- Le nez du robinet doit être sans raccordement (nez ordures…) doivent, dans la mesure du
lisse). possible, être alimentés par un
réseau-type non destiné aux usages alimentaires et sani-
- Le tronçon alimentant les robinets accessibles au taires (RT2).
public doit être protégé par un dispositif de type EA
- Les robinets de puisage sont de type « raccord au nez »
(clapet).
pour tuyau flexible.
- La distance au sol du nez du robinet doit être au moins
- L'organe de manœuvre du robinet doit être démontable
de 0,80 m.
(têtes dites « cache-entrée »). Si ce n'est pas possible, le
- Une rigole d'évacuation doit être prévue au droit du robinet doit être placé dans un local fermé.
robinet. - La distance au sol du nez du robinet doit être au moins de
0,40 m.
- Une rigole d'évacuation doit être prévue au droit du robi-
net.
- La protection doit être intégrée au robinet de puisage.
A défaut, un ensemble de protection de type HA (indé-
montable après pose) doit être placé au nez du robinet.
Pour les installations existantes, les robinets non protégés
doivent être soit changés, soit équipés d'un ensemble de
protection de type HA.

Usages alimentaires et sanitaires

0,80 m
EA
au-dessus
EA
NP du sol
NB

Tout
écoulement
Robinets de puisage accessibles au public doit pouvoir
être canalisé

Local fermé

Usages alimentaires et sanitaires HA

HA

HA
EA
EA

NB Usages techniques
0,40 m
RT2 au-dessus
du sol
Robinets de puisage non destinés au public
Les indications et schémas de cette fiche doivent être adaptés en fonction de chaque application. Ils sont destinés à être utilisés par des professionnels spécialisés dans le domai-
ne de l’eau de la plomberie sanitaire, et capables de les interpréter en fonction de besoins spécifiques.
1
3
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 30/09/2004 16:40 Page 58

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

58 Règles de protection dans les réseaux intérieurs

Fiche n° 6 Usages techniques - robinets et bouches de puisage,


(suite) d'arrosage et de lavage, fontaines décoratives

3 Bouches automatiques ou manuelles


arasées au niveau du sol

Bouches d’arrosage
automatiques

Usages alimentaires Bouches d’arrosage


et sanitaires manuelles

EA Arrosage micro-poreux
irrigation
BA NE = NP

NB

Protection globale

S'il n'existe qu'une seule bouche, alimentée par le réseau RT4, l’ensemble de protection de niveau BA peut-être rem-
placé par un ensemble de protection HA.

4 Fontaines ornementales et bassins

Usages alimentaires Fontaine ornementale


et sanitaires
Bassin d’agrément

EA
EA
NP
NB
BA

NE

Si l'alimentation des fontaines et bassins s'effectue par une « surverse totale » de type AA, un ensemble de protection
de type EA, au niveau NP de RT4 est suffisant.

Les indications et schémas de cette fiche doivent être adaptés en fonction de chaque application. Ils sont destinés à être utilisés par des professionnels spécialisés dans le domai-
ne de l’eau de la plomberie sanitaire, et capables de les interpréter en fonction de besoins spécifiques.

2
3
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 59

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

Règles de protection dans les réseaux intérieurs 59

Fiche n° 6
Usages techniques - robinets et bouches de puisage,
(suite) d'arrosage et de lavage, fontaines décoratives

5 Situations mixtes

Robinets
de puisage Bouches d’arrosage
automatiques
Usages alimentaires Bouches d’arrosage
et sanitaires HA manuelles

HA
EA
EA
NP
NB
BA
Arrosage micro-poreux
irrigation

Bassin
d’agrément

Les indications et schémas de cette fiche doivent être adaptés en fonction de chaque application. Ils sont destinés à être utilisés par des professionnels spécialisés dans le domai-
ne de l’eau de la plomberie sanitaire, et capables de les interpréter en fonction de besoins spécifiques.

3
3
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 60

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

60 Règles de protection dans les réseaux intérieurs

Chapitre V Réseaux intérieurs d’eau destinée


Fiche n° 7 à la protection incendie

Toutes les dispositions doivent être prises pour que Toute conduite d'essais ou de vidange doit être située en
les exigences liées à la protection sanitaire de l'eau dehors de toute zone inondable et comporter une rupture
potable ne mettent pas en péril, même momentané- de charge avant déversement. L'ensemble de réception
ment (du fait d'opérations de maintenance par exem- des eaux pour essais ou vidange doit être capable d'ab-
ple), le bon fonctionnement de l'ensemble de ces sorber la totalité des débits à évacuer. La solution tech-
installations. nique est à examiner en fonction du site.

Il est rappelé qu’un branchement général spécifique Toutes les précautions doivent être prises lors du puisage
est toujours préférable (voir fiche n° 1 du chapitre V). temporaire, sur un équipement fixe, pour lutter contre l'in-
cendie ou pour le remplissage des réserves d'eau des
véhicules.
L'ensemble de protection à mettre en place au niveau NB
Un ensemble de protections de type EA doit être installé
(ou NP si ce réseau est raccordé sur un autre réseau type)
sur la canalisation d'alimentation de l'appareil public.
du réseau incendie RT3 dépend du type d'équipement
raccordé à ce réseau.

Peuvent être raccordés au réseau RT3 des équipements


« en élévation », tels que RIA, têtes automatiques… et les
équipements « au sol », tels que les bouches d'incendie…

Pour déterminer le niveau de protection du réseau RT3,


on distingue :
• les postes de 1re catégorie : postes en élévation ne
mettant en œuvre aucun additif. Ces postes doivent
être régulièrement soumis à des essais de fonctionne-
ment évitant une stagnation prolongée ;
• les postes de 2e catégorie :
- les postes en élévation mettant en œuvre des additifs,
- les postes au sol,
- les postes au sol ou en élévation alimentés par une
autre origine que le réseau public d'eau potable ou le
réseau RT1.

Un réseau équipé uniquement de postes de 1re catégorie


pourra être protégé par un ensemble de protection de
niveau EA. Un réseau sur lequel est raccordé au moins un
poste de 2e catégorie devra être protégé par un ensemble
de protection de niveau AA ou AB (surverse).

Remarque 1 :
Afin d'éviter la mise en œuvre d'additifs, il peut être utile de
faire appel à un système de purge régulière du réseau RT3.

Remarque 2 :
Un mauvais entretien des surverses peut également être
à l'origine de pollutions dans le réseau amont.

Les ensembles de protection étant soumis aux obligations


d'entretien et de vérifications périodiques conformément
à l'article 1321-59 du Code de la Santé Publique, le pro-
priétaire des installations doit être informé des contraintes
et incidences possibles pour la protection incendie elle-
même.

1
1
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 61

Réseaux d’eau destinée à la consommation humaine à l’intérieur des bâtiments

Règles de protection dans les réseaux intérieurs 61

Chapitre V
Exemple de solution - Exploitation agricole
Fiche n° 8

Le remplissage d'une cuve de traitement des sols à l'aide - mettre un ensemble de protection de type EA à l'origi-
d'un tuyau flexible raccordé sur un robinet alimenté par le ne de tous les usages non sanitaires ou alimentaires.
réseau public d'eau potable peut polluer celui-ci par
siphonage, suite à un incident tel que dépression sur le L'alimentation des installations intérieures d'habitation à
réseau, rupture de canalisation, travaux de réparation… partir d'un puits et d'un réseau public d'eau potable, l'ali-
mentation d'abreuvoirs, de citernes… à partir d'une mare,
Des protections contre les retours d’eau sont nécessaires : ou de systèmes de récupération d'eau de pluie raccordés
- mettre un ensemble de protection de type EA au droit également au réseau public sont des situations dangereu-
du compteur général ; ses pour celui-ci, dans les cas de siphonage ou de refou-
- les robinets à nez fileté doivent comporter la protection lement de pompes.
contre les retours d'eau, sinon placer un dispositif de
type HA ;

1
1
Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004
chap_05.qxd 26/08/2004 15:18 Page 62

Guide technique - Réseaux d'eau intérieurs - Chapitre V - © CSTB 2004