Vous êtes sur la page 1sur 197

Petit Dictionnaire

de la Langue Ngambaye

Nangone Jacob Chata

Simeon Mbayrem Djimadoum

John M. Keegan

The Sara Language Project

Morkeg Books
Cuenca
Cinquième edition

avril, 2014

information sur
le Projet des Langues Sara-Bagirmiènnes
est disponible à

http://morkegbooks.com/Services/World/Languages/SaraBagirmi
Introduction

Ngambay est une langue Sara parlée au sud du Tchad dans les
régions de Logone Occidental, Logone Oriental, et Mayo-Kebbi Ouest. Selon
Keegan (2012) Ngambay est très apparentée aux langues Saras Occidentales,
Kaba et Laka. Selon Lewis, Simons et Fennig (2013), il y avait a peu près 896,
000 locuteurs de Ngambay au Tchad en 2006.

Ce lexique contient environ 3050 mots, 2480 phrases illustratives et


900 expressions idiomatiques. Les informations sur la langue Ngambay ont
été recueillies à N’Djaména au cours des étés 2010, 2011, 2012 et 2013, en
travaillant surtout avec Nangone Jacob Chata, linguiste-traducteur. On a
aussi travaillé quelques sessions avec Simeon Mbayrem Djimadoum. Mssr.
Chata parle le dialecte Mbaw, et Mssr, Mbayrem parle le dialecte Mang. Cet
ouvrage repose sur le travail du Collège Charles Lwanga à Sarh, et surtout
Negor et Mekongoto (1978) et Djemadjioudjielet Fedry (1979). Nous
remercions aussi Dr. Jim Roberts pour son assistance à trouver des solutions
aux problèmes phonologiques qui se posent dans les langues Saras.

Ce travail a été rendu possible par des dons de National Endowment


to the Humanities (FN-5007410 et FN-5010412).
Abréviations

acc. - accusatif Pr. -


pronom
Aux. - verbe auxiliaire PrA -
affixe pronominal
Av. - adverbe qqc -
quelque chose
Cmp. - « complementizer » qqn -
quelqu’un
Cnj. - conjunction Spc. -
« specifier » (article
Exp. - expr. idiomatique ou demonstratif)
fréq. - fréquentetif NPl - marque le pluriel
Id. - ideophone d’un nom
Inf. - infinitif Num. - numéro
Inj. - interjection Syn. - synonyme
Int. - interrogatif v. - voir
irrég. - forme irrégulière V. - verb
Loc. - locatif VN - nom verbal
N. - nom VPl - marque le pluriel du
Nin. - nom inalienable verbe
NP. - nom propre VT - verbe transitif
pl. - pluriel

Ordre Alphabétique

a, ½, b, ß, Ž, d, e, õ, Â, g, h, i, ¿, ‹,
j, k, l, m, mb,n, nd, ng,nj,o, ¢, ê, p, r/È,*
÷, s, t, u, ¾, w, y
Lexique Ngambay-Français

à ábà
Av marque d'interrogation. N mil [Sorghum
ÀÛ ÷á à? Où est-il parti? arundiaceum]
à àbÕ
VI auxiliaire du futur N hippopotame. ÀbÕ lé tö
(3me personne) {2me dä g‡ bòý àsÕ n¼º gÕ kÆ®
personne: ä} ÷í ßá à ÷ä-né nè Ÿ tò màñ. L'hippopotame
wà? Qu'a-t-il en faire? À est un animal, grand comme
÷èë bèlè. Il viendra l'éléphant, mais il vit
demain. dans l'eau.
à àbÕlày (Arabe)
V regarder {normalement N fouet (de peau
avec òö 'regarder et d'hippopotame)
voir'} Á lò ö né g‡-µ. àbtàládà (Arabe)
Regarde cette chose là. N dame (cartes)
ä àbtìnéµ (Arabe)
Aux auxiliaire du futur (1 N valet (cartes)
et 2ème pers.). Ã dÕ kàÛ.
Tu t'apprêtes à aller. Ã
äßëlÆkÇ¿ (Syn. käßëlÆkÇ¿)
ndìgì Æ• wà? Est-ce que tu NP mois (vers Septembre)
ne vas pas vouloir? M-ä NP nom propre de garçon
kàÛ ndîû-ô. J'irai au àdÕ
champ. VI être tranchant, pointu.
ä Ngön kìyä lé àdÕ Æ•. Ce
VT donner {forme petit couteau n'est pas
contractée de är, tranchant. NdÅ kìyä lÆ-»
impérative} Ã-m bèlö lÆ-í àdÕ yº. La lame de mon
m-äw-né mbä. Donne-moi ton couteau est très
vélo pour que je fasse un tranchante.
voyage avec. VE Jï-á àd¸ - Il est
VT laisser {contraction de adroit.
är} Ã-« m-äw; ä-ï j-àÛ! VE Mbï-á àd¸ - Il a l'ouïe
Laisse-moi partir; fine.
Partons! àd¸
-á VI être amer. Kòs‡ g‡ à®-«
Pr personnel 3me pers. lé àd¸. (=Kòs‡ g‡ à« lé
suffixé aux verbes (objet) àd¸.) Le concombre que tu
{utilisé après les m'as donné est amer. Gôrî
voyelles: i, a et ê} M- lé àd¸ yº. La noix de kola
úndä jï-á dæ nàÑg bîrîg. est très amère.
J'ai baissé sa main d'un VE ÷ï-á àd¸-é - il n'est
coup sec. pas à l'aise
àä àgàgà
V aller {v. àÛ} Id grand (ouvrir). Tád¸
tì-á àgàgà. Il ouvre
à-Ñ grandement la bouche.
Cnt rester là {contraction
de àÛ nÅÇ}

1
àgÕ VI sauter. À£ dî büwá. Il
VI ramper. Ngön àÛ àgÕ. Lï a sauté sur un trou.
àÛ àgÕ. L'enfant est en VT être trop grand pour.
train de ramper. Le Kübü à£-«. Le vêtement est
serpent est en train de trop grand pour moi.
ramper. Ngön-» àgÕ mbª, V traverser (une route)
wàgà dáà à k¡ tàá. Mon {avec la préposition dî}
enfant rampe déjà, bientôt ál (Syn. wôl) (Arabe)
il sera sur pieds. N caractère, tempérament.
VE àgÕ làr - gagner de Ál-é màjÆ•. Son caractère
l'argent (au jeu) est mauvais.
VI terrasser. Ùwà-á àgÕ-é. álà (Arabe)
Il l'a terrassé. NP Dieu
àjì álápëlë
VT sauver, rendre la vie. N milan. Álápëlë ùn ngön
ßölé ájï ngön-» dá né g‡ künjá lì-á. Le milan a
mŸ-í ndìgì yàá mº kàrï. Si attrapé son poussin.
tu guéris mon enfant, je
te donnerai n'importe
àlè
quelle chose que tu veux. VT nager {l'objet est màñ
VT guérir "l'eau"} Bísï g‡ sÏ bè àlè
V rester en vie. Ngön lé màñ sÏ sÏ ßá àÛ ùwà Æ• ÷èë
ùy ndáä, kîyî lé ßá àjì. sÆ-á ÷ágá. Le petit chien
L'enfant mourut tandis que nage dans l'eau à petites
le placenta resta en vie. brassées, il attrape
l'oiseau et le ramène sur
ájíbà [ájíbà,ájíbàr] (Arabe) la rive.
N prostituée. Ô ájíbà g‡ àlè
¼€. Regarde la prostituée
VI ramper par terre
qui passe.
(végétaux et animaux).
àl Kòs‡ àÛ àlè. Le concombre
N orphelin {souvent ngön rampe par terre. Wàs¸ tö
àl} Ÿ ndáä tö gæ ngön àl. käg¸ g‡ àlè nàÑg. Le melon
Lui il est un orphelin. est une plante qui rampe
Ngön àl lé tö ngön g‡ njé- par terre.
kòjì-é jë d-óy. Un VE tà [dÆÛ] àlè yº - [qqn]
orphelin est un enfant être trop bavard Ngön lé
dont les parents sont tì-á àlè yº. L'enfant est
morts. trop bavard.
࣠àlíwà
VT monter, grimper. Òö N gros bonbon rayé
ngön g‡ ùwà kæm-käg¸ ࣠ànd¸ [¼nd¸]
tà© lé Æ•. Il ne voyait
VI donner du fruit. Mìnjì
pas l'enfant qui avait
ànd¸ yº wàlá nÅ. Les
attrapé une branche
haricots ont beaucoup
d'arbre et y était grimpé.
produit là-bas en brousse.
Ngö-kƒ-á ࣠gìr-é g‡. Son
Wæ•-nè lé mángò ànd¸ yº.
frère le monta sur le dos.
Cette année les manguiers

2
Lexique Ngambay-Français

donnent beaucoup de donne, nous donnons, vous


fruits. donnez, ils donnent YŸ à®-
ànd¸ [¼nd¸] «, yŸ ä-«, yŸ à®-ï, yŸ à®-
VI entrer é, yŸ à®-sí jŸþ, yŸ à®-sí
àng [¼§gÕ] sŸþ, yŸ à®-dé dÏ Il me
N sous-marin, génie donne, il me donne (forme
aquatique. Àng lé tö njè- contracté), il te donne,
kùmä g‡ tö màñ ùwà dÆÛ jë. il nous donne, il vous
Le sous-marin métamorphosé donne, il les donne Ãr-«
est un féticheur qui est bèlö lÆ-í m-äw-né mbä.
dans l'eau pour attraper Donne-moi ton vélo pour
les gens. que je fasse un voyage
avec.
àngÕrébÕ [¼§gÕrébÕ] (Arabe) VT permettre
Av lit mobile {en VT laisser
baguettes de l'arbuste
à® [à®,àr¸]
jïngä}
VI être propre. Jï jöó ßá
ánjï [ªnjï] tógö mà®-é àr-é à®. Deux
N argile pour poterie. mains lavent l'autre pour
Ánjï lé d-úbä-né t¼wª jë. qu'elle soit propre.
On utilise l'argile pour Expr: lò à® - faire jour,
en faire des marmites. être l'aube Bèlè g‡ lò à®
ápërmë (Fran#ais) dáà ... le lendemain à
N infirmier. Ngà ápërmë pà l'aube ...
bàÑ wà? Et qu'est-ce qu'a VE kÆm [dÆÛ] à® - [qqn]
dit l'infirmier? Ápërmë être gentil
àä-« kùmä kárä bè. VI être clair. Tàr lÆ-í à®
L'infirmier m'a donné un yàá. Ta parole est bien
médicament. claire. Màñ bä nè lé à®
àr yál-yál. L'eau dans cette
VI être debout, être de rivière est parfaitement
pied. Käg¸ g‡ àr mbîr kÉy claire.
lÆ-» dÆbÕ lé kám-é yº yº. VI devenir clair. Màñ à®.
L'arbre qui est à côté de L'eau devient claire.
ma maison a beaucoup de à® [à®,àr¸]
feuilles. Cmp ainsi que, si bien
VE àr nàÑg - s'arrêter que. Ndï Ær à®-é àÛ Æ•. Il
Kàmyç àr nàÑg tà bä d‡. Le a plu si bien qu'il n'a
camion est arrêté au bord pas pu aller.
de la rivière. Prp pour que. Ùndä màñ
à® pÆrÉ à® mbáy ndògö. Elle
VT donner. Mbä-÷í ßá à® Æ• mit de l'eau sur le feu
wà? Pourquoi n'en a-t-il pour que le roi se lave.
pas donné? D-ár-é tÆnjì kü är [är,är¸]
kárä. Ils lui donnèrent V {donne, donnes (1 et 2
une gourde de miel. Mº m- pers. de à®)}
är, ï är, Ÿ à®, jŸþ j-à®- áràbÕ
jë, sŸþ är-jë, dÏ d-ár Je NP Arabe
donne, tu donnes, il

3
árgè (Arabe) àÿ
N alcool, bière de manioc VT boire. Ãw ï-tä màñ g‡
ou son distillés. Árgè lé nè ä-m m-äy. Va prendre de
÷ä gÕ ngàlì nè kïdö ndáà l'eau et donne m'en pour
÷ä gÕ kö. L'"Argi" est une que je boive. Lò-g‡ d-áy
boisson fabriquée à base màñ mbád‡ dáà, dÆjì dèné
du manioc tandis que la lÆ-á pà nà: "'÷èë dÕ mùrü
"bili-bili" est fabriqué à lé är-sí j-Å." Quand ils
base du mil. ont bu tout l'eau alors,
àrkàsÕ il demande à sa femme:
N ourébi "Apporte-nous la boule que
nous mangions." Ã-m màñ m-
àsÕ äy. Donne-moi de l'eau à
VI suffire, être à mesure
boire.
de. ßög‡-nè ndáä àsÕ ngàä,
VT fumer
sŸþ dàw jë yº. Cela suffit
pour aujourd'hui, car vous àÿ
êtes très fatigués. VI sécher (en surface).
Expr: àsÕ kÆm [÷ä] - être Kübü lÆ-» lé àÿ Æ• ßÉy.
capable de [faire] Mon vêtement n'est pas
VI être à peu près. Tò nè encore sec.
àsÕ mƒ jë bè. Il y a áytìsó [áytìsó,áytìsÉ]
environ cinq. N éternuement. M-úrü
VT arriver (le temps pour áytìsó. J'éternue. M-ndìgì
faire qqc]. kùr áytìsó nè tŸþ Æ•. J'ai
ásÕgàr (Arabe)
besoin d'éternuer, mais il
N soldat; armée ne me sort pas.
Expr: kùr áytìsó -
àÛ éternuer
V aller. Ãw dæ ÷á wà? Où
vas-tu? Ngön lé àÛ dæ ÷á
¼º
wà? L'enfant est allé où? Av oui
KÇ-» jë àÛ súgÕ g‡ ndûô- ¼ª
nè. Ma mère est allée au Int hein?. ¬ dá, ï-njä yº
marché ce matin. ¼ª! Toi vraiment, tu
VE màñ àÛ - le fleuve est marches vite, hein!
en crue ¼ª¼
VE tèë àÛ - sortir pour Inj ah bon!
aller Dèné lì-á lé tèë àÛ ª-¼
dæ màñ. Sa femme sortit Av non!
pour aller à l'eau. ¼€
Expr: àÛ gÕ rö [dÆÛ] g‡ - V aller là-bas loin
se diriger vers [qqn] ÀÛ {contraction de àÛ nø} ƒ
gÕ rû-» g‡ nè. Il se ÷á ßá ¼€ wà? Tu reviens
dirige vers moi. d'où? (là loin)
äw ¼ÿ
V {vais, vas (1 et 2 pers. V fuir, s'enfuir. Ndáà
de àÛ)}. ÷í äw sáñg wà? mbáy lé ¼ÿ àÛ ßë lÆ-á, àÛ
Qu'es-tu venu chercher? à® dèné lÆ-á lé. Alors le

4
Lexique Ngambay-Français

roi s'enfuit et rentre pluie est tombée un peu


dans son village et il le seulement.
donne à sa femme. Bísï àÛ VE àÛ Æ• bàá. - Il n'est
gÕ dî-« g‡ né mbä tÇ-« nè pas parti.
m-ºy m-äw. Le chien se Av exactement (avec
dirigeait vers moi pour me négation). «-gÆ® Æ• bàá.
mordre, mais j'ai fuit. Je ne sais pas exactement.
VE ¼ÿ àÛ - courir Dèné lé bàá
y¼ tásä mìnjì nàÑg dáà ¼ÿ Av en entier {contraction
àÛ ßë-é gö ngàb-é d‡. La de bùrá}
femme laisse la cuvette de bä-jàng [bä.j¼§]
haricots à terre et court N filet de pêche
au village après son mari.
Expr: ¼ÿ tà© - s'enfuir
bàb
(avec l'idée d'avoir Id en plein (milieu). Tò
échappé) dàn-á bàb. C'est en plein
V courir {suivi de ngûd¸} milieu. Mám lò bàb bàb. Il
Nª ßá ¼ÿ ngûd¸ nè wà? Qui cherche à tâtons (en
est-ce qui passe ici en vain).
courant? Id {en vain (descr. de
V danser, courir (ombre). mám)}
Ndíl-é ¼ÿ dî màñ d‡. Son bàbá
ombre courait sur l'eau. N papa
Expr: ¼ÿ gÉm - se glisser, bàbÕ [bàb,bàbÕ]
être glissant Rû känjï kü© N plein milieu de {normale
lé ¼ÿ gÉm tög‡ gÉm bè. Le accompagné de dàn} Ÿ ùn
corps du poisson "kur" est làr lì-á dàn nºy g‡ bàbÕ.
visqueux comme la sauce Il a reçu son salaire au
longue. milieu du mois. Kàmyç lÆ-
bà (Syn. bùwà) dé òy mŸ-kî® g‡ dàn-á bàbÕ
N amitié, compagnie. = Dàn mŸ-kî® g‡ bàbÕ yàá
VE kùwà bà - se lier kàmyç lÆ-dé òy kènéng.
d'amitié Leur camion est tombé en
bä panne en plein milieu de
N fleuve. Màñ bä tö lò la forêt.
ndäm Æ•, ƒyª ngán jë à® dé bäb¸lä
d‡-ndäm kènéng g‡ Æ•. N culture pour un autre
L'eau au fleuve n'est pas bäbòyò (Syn. bür-mbáyò)
un endroit pour s'amuser - N plante cultivée
- ne laisse pas les [Plectranthus esculentus]
enfants y aller. bábúrü
bàá N poussière; sable. M-ún
Av seulement, simplement. mŸ bábúrü d‡ = M-ún mŸ
M-ä kî® sÆ-í sùrü g‡ kàrï bábúrü g‡. Je l'ai
bàá yàá. Je viens ramassée dans le sable.
simplement bavarder avec bàdàkúmbá
toi. Sô né lám bàá bè. Tu N aide chauffeur. Kédé g‡
manges un peu seulement. m-äw gÕ kàmyç lé bàdàkúmbá
Ndï lé Ær lám bàá yàá. La

5
ßògò-«. Avant quand je bájàw
suis parti en camion N couverture
l'aide chauffeur m'a volé. bàktàbäy (Syn. bàgÕdàbäy)
bàd¸ N esp. de poisson
N mouton. Bàd¸ jë ßæ• ßéë- bàkúrä
dé jë yº ùndä b¬yº jë. Les N amitié. "J-àÛ ndògö màñ"
moutons ont plus peur de à tél bàkúrä. "Allons nous
leurs propriétaires que baigner" deviendra amitié.
les chèvres. (proverbe)
bäd¸m bákürú
N exaspération {î® bäd¸m: N tourteau d'arachides
exaspérer par demandes
répétées}
bàl
N mâle de certains
bàdÕmàkÅ animaux. Bàl b¬yº tö bàÛ
N conjonctivite b¬yº. Le bouc est un mâle
bágá (Syn. kùrü-Æ•) chèvre.
N esp. de plante NE bàl-b¬yº - bouc
[Digitaria gayana] NE bàl-kî® - bouc castré
bágìr Dèné lé ùwà bàl-kî® tûl-é
Av assis {túgä bágìr 'être à® ngàb-é jë ùsà dÕ káré
assis en tailleur'} láy. La femme prend un
bäg¸ (Syn. dî-bäg¸) bouc, le tue et le donne à
N épaule son mari qui le mange tout
N aile d'oiseau. Ô bäg¸ seul.
dö. Vois les ailes de la NE bàl-bàdæ - bélier
chauve-souris. Wº lé tö bá¥
kù® g‡ ùbà bäg-é jë ndáà N football. Ngán jë d-úndä
dÆÛ jë d-ísû. Le termite bᥠtà kÉy-lèkó¥ g‡. Les
ailé est un insecte qui a enfants jouent au football
des ailes et les gens le devant l'école.
mangent. bälä
VE ¡ gÕ bäg¸ - voler Mírò N tremblement {dans
lé tö yè£ g‡ bòý ßö ¡ gÕ l'expression ùndà bälä,
bäg¸ è•. L'autruche est un 'trembler'} ßölé úwá njè-
très grand oiseau, et il ßògò ndáà à kùndà bälä. Si
ne vole pas. tu attrapes un voleur il
bág¸ (Arabe) va trembler
N porte en bois Expr: ùndà bälä - trembler
bäg¸-dö bálà-bálá
N parapluie {litt: 'aile N espèce de plante
de chauve-souris'} [Adenodolichos
bàgÕdàbäy paniculatus]
(Syn. bàktàbäy) bàlkëè (Fran#ais)
N espèce de poisson VT virer [voiture]
bájàl (Arabe)
bàÑ [b¼Ñ]
N maladie vénérienne Int comment?. í-÷ä bàÑ ßá
í-gÆ® wà? Comment as-tu

6
Lexique Ngambay-Français

fait pour savoir? Sé ÷ä bàngÕlà [b¼§gÕlà]


bàÑ ßá är dÆÛ jë ngínä-ï N cynocéphale, babouin {v.
pí bè wà? Comment se fait- bàngÕrà}
il que les gens bàngÕrà [b¼§gÕrà]
t'attendent en vain?
AE bàÑ Æ• dáà - sinon (Syn. bàngÕlà)
AE bàÑ bàÑ kàrà - N cynocéphale, babouin.
n'importe comment BàngÕrà lé tújï né yº ùndä
Exp Tò bàÑ wà? - Comment ßÆd¸. Le cynocéphale
vas-tu? détruit plus de choses que
Expr: kàr g‡ bàÑ - à le singe.
quelle heure Î-÷èë dÕ kàr bänjï [bºnjï]
g‡ bàÑ wà? Tu es venu à N lèpre. Njè-ræm ndïngä
quelle heure? bänjï. Le paresseux
Expr: (né) g‡ bàÑ - quel convoite la lèpre.
genre de [chose] Kùmä g‡ NE njè-bänjï - un lépreux
bàÑ? Quel genre de bàr
médicament? N vieux.
Int pourquoi?. ÷èë bàÑ wà? NE bàr ngïrä - vieille
Pourquoi viens-tu? peau
bàÑ [b¼Ñ] NE bàr ngó - calebasse
N remède préventif; cassée
protection magique. Güm- bàr
dî-käg¸ lé m-Ç bàÑ-é. J'ai N esp. de plante [esp. de
pris le remède préventif Stylochiton]
contre le piège invisible bàr
pour attraper les hommes. N omoplate, partie plate
bàndë [b¼ndë] en haut du dos
N cache-sexe des femmes. bàr-gìr (Syn. gìr)
ßög‡-nè dÆÛ à tŸþ gÕ ngïrä NIn dos. Bàr-gìr-» ÷ä-«
kùd-é g‡ Æ• lÉm, bàndë yº. Mon dos me fait
kùd-é g‡ Æ• lÉm tî. beaucoup mal.
Aujourd'hui les hommes ne
portent pas de tablier de
bàr-kæm
N branche; par extension,
peau, ni les femmes de
membre
cache-sexe non plus.
bánd¸ [bªnd¸] bá®-mbä
N position de
N filet de chasse
prosternation.
bàngà [b¼§gà] VE ùndà bá®mbä - se
N victoire {Chr.} prosterner
bängàw [bº§gàw] bàr-ngïrä [bàr.§gïrä]
(Syn. ngúl-jàmä) N vieille peau sans poil
N patate douce. Bängàw g‡ bärä
tôl lé d-ôb¸ gÕ ùbü. La N cigogne
patate douce pelée, on la bàrádÕ
prépare avec d'huile. N théière. Ún wé± nà ündä
kàr bàrádÕ d‡. Prends ce

7
verre pour mettre a côté bîb-»,bîb-í 'mon père, ton
de la théière. père, etc.'} Tö bîb-» ßá
bäréñg [bär϶] ùlà-«. C'est mon père qui
N qualité de filet de m'envoie. BàÛ ngön jë d-ó
pêche ndü ngön-dé dî käg¸ d‡.
bàrÉm Les parents de l'enfant
N épi de mil cuit à l'eau entendirent la voix de
leur enfant dans l'arbre.
báræm-tànjì [báræm.t¼njì] Mbàng lé ùwà ngön-bàsá nè
N espèce d'herbe de bîb-ô jë mºy dì-á. Le chef
fourrage a arrêté un jeune homme,
bár¸m mais son père a nié les
N ligne de culture accusations portées contre
{séparant les diverses lui.
cultures dans un champ, N as (cartes). KártÕ jë g‡
fait généralement avec le bò bò tò: bàÛ tî, kÇ tî,
sorgho ou le pénicillaire} káygámà tî, àbtàládà tî,
bárò àbtìnéµ tî. Les cartes
N abri séchoir à importantes sont: l'as, le
l'intérieur trois, le roi, la dame et
bàsá le valet.
VI être beau. Ngön g‡ bàsá báÞ
garçon élégant ou beau Id d'un mouvement sec. ”sÕ
Ngön lÆ mbàng lé bàsá yº, dì-á báÞ. Il bouscule sa
dèné jë láy à ndìgì tì-á. tête d'un mouvement sec.
Le fils du chef est très báw-käg¸
beau, toutes les jeunes N esp. de serpent trouvé
filles veulent se marier dans les arbres
avec lui. báw-kïdö
NE ngön-bàsá - jeune-homme N grand buveur
básàl (Syn. básàr) (Arabe) báÞ-kòrè
N oignon N enfant né de père
básàr (Syn. básàl) (Arabe) inconnu
N oignon bàw-ndày
básûl N sorte de danse Ngambay
N sorte de chenille báw-ndîû
comestible {on le trouve N bon cultivateur. BàÛ-»
près des fleuves} jë tö báw-ndîû àsÕ kÆm
bàtäng [bàtº§] ndîû ngán ndîû dîgÕ mŸ
N galago læb¸ kárä. Mon père est un
bàtú grand-cultivateur, il peut
N chat domestique. Bàtú labourer dix champs de
ngŸy yég¸ mbä kùwà-á. Le coton chaque année.
chat guette le rat pour le bày
saisir. N pot pour la sauce. Bày
bàÛ (Mang) lé tá n¼º gÕ ngö nè Ÿ ßá
N père {avant les noms qui ÷ä gÕ ánjï. La petite
contiennent la voyelle ê; marmite pour la boule est

8
Lexique Ngambay-Français

pareille à la marmite en NE njè-b¼º - ennemi


bois, mais il est fait VE ùwà b¼º - garder
d'argile. rancune
bày-sà (Syn. käg¸-bày-sà) VE dàl b¼º - venger
N pipe bªnÅý
bày-tà-bídí N cormoran ou anhinga
N porte mobile en secko b¼y
bàylà N odeur
N ruse, escroquerie. Ÿ lé b¼y¼
÷ä bàylà tä-né né lÆ-». Il N excision
a fait une ruse pour N initiation des jeunes
prendre ma chose. filles
báylà b¼yräng [b¼yrº§]
N margouillat. Mbôl-dî N ulcère, plaie
künjá ßá bàylà àÿ-né màñ. inguérissable
C'est grâce à la poule que bè
le margouillat boit de Av seulement {souvent
l'eau. {proverbe} Báylà, après bàá}
ƒyª-« ä-« m-ïlä mèr gôb-í Expr: jëÑ bè - environ Jöó
g‡. Ô margouillat, laisse- jëÑ bè environs deux
moi mettre des perles AE ßúgä yº bè - très âgé
autour de ton cou. comme ça
bàynä Expr: bè dáà = bè ndáà -
N ulcère de la peau alors Bè dáà m-ä kàÛ ßë-é
b¼ ngàä. Alors je vais
Id {ouverte (descr. de rentrer à la maison
tád¸)} maintenant.
b¼ Av ainsi, comme ça. Jöó bè
N fourche {b¡-á 'sa deux comme ça (geste)
fourche'} B¼ käg¸ nè lé bèbè
màjì ìlä ndògö yº. Ce bois Id bien (installer) {ìsì
fourchu est très bon pour nàÑg bèbè - "il s'installe
mettre le secko. M-ä m-äw bien"}
dî käg¸ g‡ nà «-sí b¡-á béèdé
g‡. Je suis monté sur N criquet dévastateur
l'arbre est assis sur la bè£
fourche. NIn plume. BàÑ ßá sé bè£
VE tû b¼ - être fourchu dÉr tò yº tà güm d‡ lÆ-»
Käg¸ g‡ tû b¼ nè lé màjì wà? Comment donc se fait-
lá ndíl yº. Ce bois qui il que de nombreuses
est fourchu est très bon plumes de tourterelle se
pour faire un hangar (pour trouvent au bord de mon
l'ombre). piège? Láw jë d-úr tülä
b¼º bè£ dî-dé g‡. Les jeunes
N haine, inimitié, de l'initiation mettent
rancune. B¼º lÆ bîb-í jë des plumes dans les
n¼y dî-í g‡. La rancune de cheveux.
ton père reste sur toi.

9
NIn poil. Bîû-» jë lé tö bërgáñg [bŠrgª¶]
dÆÛ g‡ bè£ rï-á yº. Mon N espèce de plante [esp.
père est un homme avec de Dichrostachys]
beaucoup de poils [dans bèrmèsÕ [b™ rm™ sÕ]
son corps]. N rougeole
bèlè (Syn. bèrè) bæ
Av demain. À ÷èë bèlè. Il VT retarder
viendra demain.
Av lendemain. Bèlè g‡ lò
bÆbÆrÆ
à® ndáà ... Le lendemain à Id brutalement
l'aube ... (s'écrouler). Òsö nàÑg
bÆbÆrÆ n¡-á g‡. Il est
bélë tombé brutalement devant
VI se vanter. Bî ngön jë lui.
lé bélë gÕ ngön-é yº. Le
père de l'enfant se
bÆgÆrÆ
vantait beaucoup de son N vieille planchette de
fils. bois. Ngön ùn bÆgÆrÆ, ìlä
nàÑg mbôr njé ndäm jë d‡.
bèlö [bèlö,bèlóò,vèlö] Un enfant prit une planche
N vélo, bicyclette et la posa par terre à
bémë côté de ceux qui jouaient.
N fourmi magnan bæg‡
bèñ N esp. de plante
N tante paternelle. Bèñ-» [Digitaria gayana]
jë lé tö kÇ-nän bî-» jë. bÉg¸
Ma tante paternelle est la V gêner, embêter. Ÿ bÉg¸-é
soeur de mon père. yº à®-é òö lò kÆ«-É Æ•. Il
bènè le gêne beaucoup qu'il n'a
N sorte de sorgho hâtif pas le temps de respirer.
bènëng [bŸnþ§] bæg¸ræ
Av ainsi. Sî sì-á né N partie supérieure de la
bènëng. Il a ainsi mangé cuisse
avec lui. bÉlæ
bèngè [bŸ§gè] N plante rampante
N espèce de poisson [Chasmantera dependans]
[Clarotes laticeps] bæn (Syn. mîdÕ)
bèrè (Syn. bèlè) N verge (des hommes et de
Av demain. Bèrè ßá m-ä certains animaux)
kàÛ. Demain je vais bændÉrÉ
partir. ÷í ä ÷ä bèrè dÕ-sƒ VI être multicolore
wà? Qu'est-ce que tu vas
faire demain matin?
bÉnjí-bÉnjí
Id en lambeaux
béréré
Id bien (égal) {descr. de
bÆ®
àsÕ n¼º} ÀsÕ béréré être N phacochère. BÆ® lé ÷ä
bien égal dìngàm yº. Le phacochère
est très agressif.

10
Lexique Ngambay-Français

bÆ© bìnä [b¡nº]


Av en bas. Ÿ g‡ sì tà© lé N son après avoir pilé
Ænjï dî Ÿ g‡ sì bÆ© è•. {par extension, gâteau de
Celui qui est en haut ne manioc, de mil, etc.} Dèné
se soucie pas de celui qui òm kö mŸ kèë g‡ mbä kî®
est en bas. bìnä. La femme a versé le
Av à l'est mil dans le van et l'a
bÆ®-kósö (Français) secoué pour enlever le
N cochon. M-ä «-sáñg s¡ son.
árgè mbä kà® bÆ®-kósö jë bìñg [b¡§g¸,b¡¶]
lÆ-» d-ísû. Je suis à la N cuisse. Lò g‡ nº bè
recherche des résidus de ndáà, lè£ yº ndáà, ùn
la bière pour en donner à bìñg-é kárä ùsà. A peine
manger à mes cochons. a-t-elle goûté, c'était
bÉsÕrÉ tellement bon qu'elle
N ce qui n'est pas mûr prend une cuisse et la
mange. Lï tÇ bìñg¸-». Un
bÆsÕsÆ serpent m'a mordu dans la
Id grande (ouvrir les
cuisse.
yeux). TŸþ kÆm-é bÆsÕsÕ.
Ouvre grand les yeux. bìng‡mbò [b¡§g‡mbò]
N espèce de plante
bÆý (Syn. bòý) [Portulaca oleracea] {CCL}
VI être gros {dialectale}
Mº m-íngä känjï g‡ bÆý. bìr-bíndï [bìr.bƒndï]
Mois, j'ai eu un gros N libellule
poisson. bìrï
VI être grand N mortier {locatif: bìrí}
bÐ Òm bìr-í sÆbÕ ndáà kö lé
Id éclairant. PÆr Å bÐ. Le à® Æ•. Il le verse dans un
feu éclaire. mortier et l'écrase, mais
le mil n'est pas propre.
bðr (Syn. bæn) Dèné lé mbél kö mŸ bìr-í.
N verge
La femme a versé le mil
bí dans le mortier.
VT essuyer, enlever en bírï (Syn. bílï)
frottant. Bí dî tábÕl ä-«.
VT faire tourner
Essuie la surface de la
table pour moi. bìrï-ngäng [bìr gº§]
N molaire
bìgìm
N sombre bísï
N chien. Bísï lé àÛ mbä
bíl-bìl kùn mùrü lé. Le chien
N bière de mil
partit pour prendre le
bílï (Syn. bírï) morceau de boule {jeté}.
VT faire tourner autour Bísï lÆ-» ßæ• bÆ® jë Æ•.
d'un axe Mon chien ne craint pas
VT ne pas être franc avec les phacochères.
quelqu'un bísï-käg¸
N esp. de fourmi

11
bísï-kûr b¡y¼
N chien enragé N abeille de terre. B¡y¼
bísï-tàl jë lé ÷ä kÉy lÆ-dé nàÑg nè
N chacal dÏ ÷ä dìngàm yº Æ•. Les
bìs¸ abeilles de terre vivent
NIn résidu après filtrage dans des trous dans le
ou extraction. sol, mais ils ne sont pas
NE bìs¸-sáØ - dernière très agressifs.
préparation du thé (moins N miel de l'abeille de
forte) terre. KÆr-gös¸ dî b¡y¼ d‡
N boisson fait avec ce kÅ-né nàng. L'astuce sur
résidu le miel de l'abeille de
terre pour manger de
bíyä sable.
N bouillie. M-äw m-äy
bíyä. Je suis en train de
b¬yº
manger la bouillie. N chèvre, cabri. Báw-ndîû
kárä ù£ künjá jë yº, ù£
bƒ b¬yº jë, ßá ù£ bísï jë tî.
N coton; cotonnier [esp. Un maître cultivateur
de Gossypium]. Kàmyç òdö élevait beaucoup de
bƒ àÛ-né Mündüú mbä-tà poules, des chèvres et
kÉy-kùndà-bƒ gòdó Döbäá. aussi des chiens. KÇ-b¬yº
Les camions transportent lÆ-» àÛ gÕ ngán jë yº. Ma
le coton à Moundou parce chèvre a eu beaucoup de
que l'usine de Doba est petits.
fermée. Expr: kÇ-b¬yº - chèvre
NE dà-kàsÕ-bƒ - premier (femelle)
sarclage du coton
bò (Syn. bòý)
b¡¬ VI être gros
N poil. BîÛ-» jë tö dÆÛ g‡ VI être large. D-ƒyª ngön
b¡¬ rï-á yº. Mon père est lé dî bÆgÆrÆ g‡ nàÑg, dàn
un homme avec beaucoup de ÷Éw bò g‡. Ils ont laissé
poils [sur son corps]. l'enfant sur la planchette
NE b¡¬-kÆm - cil à terre, au beau milieu de
NE b¡¬-dî-kÆm - sourcil la grande route.
NE b¡¬-dî-bûd¸ - poils du
pubis
bòdè (Syn. bòdò)
NE b¡¬-bòrò-kàr - poils de N liquide blanc de
la poitrine certains végétaux latex
NE b¡¬-màsôl - poils de bòdÕ
l'aisselle N l'absence de quelqu'un
bƒ-s¡ bòdÕrò
N scarabée. DÆÛ jë d-ísû N sésame [Sesamum
bƒ-s¡ Æ• mbä-tà bƒ-s¡ lé Å radiatum]
sì. Les gens ne mangent bòdò [bòdò,bÆdÆ]
pas le scarabée parce que (Syn. bòdè)
le scarabée mange N liquide blanc de
l'excrément. certains végétaux latex
NIn venin (d'un serpent)
12
Lexique Ngambay-Français

N farine délayée dans bç


l'eau N fin.
bòdò VE îsÆ bç - être fini
NIn à la place de. Bòdò bÇ
mà®-é d‡ ßö bòdò nòjï d‡ Id complètement (fini)
Æ•. Si quelqu'un te donne
quelque chose, il te faut
bÅtí± (Fran#ais)
N voiture
aussi lui donner (parce
qu'il n'est pas de la bî
famille) [litt: à la place N renvoi malodorant.
de l'autre (chose), et non VE ùndà bî - roter avec un
à la place de la famille]. renvoi malodorant À-« m-
Ã-m bòdò màr-é g‡ m-är-ï úndä bî yº. Il m'a fait
g‡ lé. Donne-moi cela à roter beaucoup.
place de ce que je t'ai bîû
donné. N espèce d'oiseau jaune
bòlè (Syn. bòlò) bîû
N trou. Ùlà jï-á bòlè NIn père {v. bàÛ}
tÆnjì d‡. Il a mit sa main bîb-
dans le trou à miel. DÆÛ N père {v. bàÛ} DÆÛ g‡ m-
ndögö bür bòlè g‡ Æ•. On ë-é súgÕ tàg‡-nè lé tö
n'achète pas un varan dans bàb-á lÆ-í. La personne
le trou {de l'arbre.} que j'ai vue au marché
{proverbe} hier était ton père.
Expr: bòlè käg¸ - trou bîm
dans un arbre; arbre creux N secko spécial.
bòlò (Syn. bòlè) NE kÉy bîm - case
N trou. entièrement en paille
AE bòl-ó - dans un trou bôn
DÆÛ ndögö bür bòlò g‡ Æ•. N poils pubis pour femmes
On n'achète pas un varan
dans le trou {de l'arbre.}
bôn-ßÆd¸
{proverbe} (Syn. mbáy-tà-bàl)
bòrò-kàr N espèce de plante de
petite taille [esp. de
N devant de la poitrine
Cyperacea]
bòý
VI être grand. KÉy g‡ ngö-
bîr (Syn. bîrî)
N muraille fait de la boue
kÇ-í ùndä lé bòý yº wà? La
N boue
maison que ton frère a
construite, est-elle bî®
grande? Mbàg¸ lé tö käg¸ VT effacer, évacuer. Bî®
g‡ bòý. Le caïlcédrat est dî tábÕl à-«. Essuie la
un grand arbre. surface de la table pour
VI être gros. Sé ÷ä bàÑ ßá moi.
ngön-í bòý bè wà? Comment bôr
se fait-il que ton enfant Av ensemble (en parlant de
est si gros? deux). ÷èë gÕ b¬yº jë g‡
tô-dé nø lé jöó bôr nè.

13
Amène les deux cabris búdü
attachés là-bas ici. N terrain défriché.
bîrî VE îsÕ lö búdü - faire un
N muraille fait de la champ de sésame
boue. Bîrî nè dá àsÕ kÆm bùgùrù
k¡y¼ bè ngàä. Ce mur là, VT brouiller, camoufler.
on peut le laisser comme VE òrë dÕ bùgùrù - agir
ça maintenant. avec malhonnêteté
VE î® bîrî - fabriquer des NE njè bùgùrù - un
briques malhonnête
N boue. «-mbìdà m-ösö dàn bújï
bîrî g‡. Je me suis glissé VT effacer
et tombé dans la boue.
bùlà
bîrî-kïdö N abri des bêtes. Ô bùlà
N bière épaisse b¬yº jë. Voilà l'abri des
bîrîg chèvres. Bùlà kïnjá jë lÆ-
Av brusquement, d'un coup » ngìsì, m-ä «-tújï mbä gÕ
sec. M-úndä jï-á dæ nàÑg ÷ä Ÿ g‡ sìgì. Mon
bîrîg. J'ai baissé sa main poulailler est devenu
d'un coup sec. ancien, je vais construire
bü un nouveau.
N cendre; poudre. Dèné jë Expr: bùlà kïnjá jë -
lé d-ódö bü ÷ä-né sàbç- poulailler
kàd¸. Les femmes apportent Expr: bùlà b¬yº - abri
les cendres pour fabriquer pour les chèvres
le savon indigène. bùlà
bü-mäd¸ VI être nombreux,
V farine de néré [Parkia beaucoup. Kédé lé kÆ® jë
africana] bùlà-ï yº ndáà ßàsí-nè
bùdù ndáà dÆÛ jë tûl-dé láy.
N esp. de plante Auparavant les éléphants
comestible étaient nombreux, mais
büdú (Syn. mbél) maintenant les gens les
VT verser, vider. Büdú màñ ont tous tués.
lé mŸ jó g‡. Vide l'eau búlä
dans la jarre. N intérieure des jambes
búdü bùlà-màñ [bùlà.m¼ñ]
N espèce d'herbe (Syn. gùlà-màñ)
[Andropogon gayanus]. Ìngà N puits. Bùlà-màñ g‡ ßë
dÉr kárä g‡ tû ngán tò-né lÆ-sí lé ùr yº. Le puits
gél búdü d‡. Il rencontra dans notre village est
un pigeon avec ses petits très profond.
sous {une touffe de} búm
l'herbe. N petites particules (cf.
poussière)

14
Lexique Ngambay-Français

bùmà bürä
N voeu. N filet de pêche. Bürä lÆ-
VE bùmà túngá - le voeu » sÏ ßá ßö à kùwà kèm-ndçy
(non tenu) l'a tué Æ•. Mon filet est trop
Expr: pä bùmà - faire un petit pour prendre le
voeu capitaine. Mbàw ìlä bürä
bùndä lÆ-á màñ. Le pêcheur
N technique de jadis pour lançait le filet dans
extraire le fer du minéral l'eau du fleuve.
búndù NE bürä-dî-käg¸ - sorte de
N fusil filet de pêche
bürmbáyö
búndùm (Arabe)
N plante cultivée
N fusil.
[Plectranthus esculentus]
VE ùndà búndùm - tirer sur
un fusil búrú
Id en piétinant
bùnjúm
N espèce d'arbre [esp. de bürürü
Ficus] N tunnel. Tàr g‡ yúrúrú ßá
¡y¼ bürürü à® ßûn tò g‡.
bür La douce parole laisse un
N varan de terre. Bür lé
trou pour l'écureuil.
tá n¼º gÕ báylà bè nè Ÿ bò
(proverbe)
yº. Le varan est un animal
pareil au margouillat, bùs
mais il est plus grand. Id à l'improviste. Ùbà-dé
nàÑg bùs. Il est venu sur
bùr-bùr eux à l'improviste.
Id avec énergie
bùsü
bür-mbáyò (Syn. bäbòyò)
N le ridicule. Ùlà bùsü
N plante cultivée
dì-á d‡. On l'a
[Plectranthus esculentus]
ridiculisé. [litt: il a
bùrá jeté le ridicule sur lui]
Av en entier. À®-é bùrá bùsú (Syn. ngàw-ndçy-j‡)
yàá. Il le lui a donné en
N luciole
entier.
AE bùrá Æ• - c'est manqué büsürü
AE bùrá Æ• dáà - puisqu'on VT défaire des buttes ou
ne peut faire autrement des boules
Av une partie assez VT réduire en miettes
considérable. ¡y¼ kïdö né büsüsü (Syn. ßër)
g‡ bùrá yàá mbél kûrô. Il VT sarcler en surface
à versé de la bière (qui VT enfoncer en forçant
est quand même bùwà
considérable) N célibataire. KàÛ ján-ján
Av en personne. Mº g‡ bùrá yàá kùmä tèë ßë g‡, kàÛ
yàá. Moi-même en personne. bùwà ndáà kùmä tä mbáy
Av propre. Kéré lÆ-» mº g‡ dèné. C'est en allant
bùrá yàá. Ma propre clef. lentement qu'on (litt: le
remède) arrive au village,

15
c'est en restant longtemps Tö ¡ ßá ùndä-ï. C'est un
célibataire qu'on prend scorpion qui t'a piqué.
une femme honorable. Lò-g‡ dèné àÛ ßá òö ßÉy.
büwá C'est quand la femme y va
N trou. M-úr büwá mbä kùlà qu'elle voit. M-ä kàÛ kìlä
käg¸ ndògö lÆ-» kènéng g‡. kìï ßá m-ä tél ÷èë ßÉy. Je
J'ai fait un trou dans la vais aller à la pêche
terre pour y mettre le d'abord avant de revenir.
poteau pour le secko. DÆÛ Cmp précisément qui, que
jë d-úr büwá gÕ dígà jë. (avec les interrogatifs).
Les gens creusent les Nª ßá à®-ï wà? Qui te l'a
trous avec des pioches. donné? {Lit: c'est qui qui
KÉy d‡ büwá mŸ m“ d‡ dÆÛ. te l'a donné?} ÷í ßá à ÷ä-
La maison est un trou, né wà? Que donc va-t-il en
mais la brousse est une faire? {litt: c'est quoi
personne. (proverbe: tu ne qu'il va en faire?} Sé ÷ä
vas pas tuer quelqu'un bàÑ ßá ngö-kÇ-í lé ìngà
dans la brousse sans qu'on làr yº bè wà? Comment se
te voie.) fait-il que ton frère a
NE büwá-känjï - trou à trouvé autant d'argent? Sé
poisson KÇ-» ùy yàá ndáà, ÷í ßá ï-ndögö ßög‡-nè wà?
dùb-é büwá-känjï d‡. Ma C'est quoi que tu as
mère est morte et on l'a acheté aujourd'hui? Sé nª
enterré dans le trou à ßá ï-é tàg‡-nè wà? C'est
poisson. qui que tu as vu hier?
NIn trou de termitière. ßá
Bür tò mŸ büwá ndörörö d‡. Av d'abord, avant que.
Un varan se trouvait dans Lél-mä• ùn bìrï ßá njè-
un trou de la termitière. kÉy-sìngä èsÕ kÆm Æ•. Le
Dä büwá Å n¼y ÷ágá Æ•. Un tourbillon soulèverait un
animal avec un trou ne mortier avant qu'une
dort pas dehors. vieille veuve ne devienne
(proverbe) [Litt: quand enceinte.
l'animal (avec un trou) Spc nominatif
mange, il ne reste pas topicalisateur. ºy lél ßá
dehors] ºy ndï. Si tu fuis le vent
büwá-s¡ alors tu va fuir la pluie.
N WC. M-úr büwá m-är-é ùr ßàä
yº mbä ÷ä büwá-s¡ mŸ kÉy VT ramasser un objet
g‡ lÆ-». J'ai creusé un perdu. «-ßàä gúsù nàÑg tà
trou profond pour en faire bä g‡. J'ai trouvé de
le WC dans ma concession. l'argent sur la terre à
bùý (Syn. bòý) côté du fleuve.
VI être gros; être ßáà
important Av s'il te plaît
ßá Int n'est-ce pas. Ãw dáà
Cmp qui, que {particule ÷èë ßí ßáà. Va et il faut
mettant en valeur un nom}. que tu reviennes, n'est-ce
pas?

16
Lexique Ngambay-Français

ßàßûr (Syn. ßûr) pluvieuse est arrivée, on


N punaise ne joue plus, on cultive
ßàdÕ les champs.
Av tôt, vite ßà®
ßád‡-ßá VI être mécontent,
Av premièrement, d'abord. insatisfait
M-är-é ßúl-ùbü yàá ßád‡-ßá ßär
«-tél m-är-é kö-kàsÕ dî g‡ VT appeler. SÏ gö-g‡ ndáà,
ßÉy. Je lui ai donné njè ndögö künjá lé tél ßär
d'abord des arachides, et gö njè ÷àb-é lé. Un peu de
ensuite du sorgho. ßád‡-ßá temps après, le client
túgä käg¸ ßö únjä wàlà Æ•. revient et appelle le
Avant de couper le bois il vendeur de poule. DÆÛ ßär-
faut d'abord couper la «. Quelqu'un m'appelle.
paille. (proverbe) VI résonner. Dàlè láw ßär
ßäl ndáà ngön láw n¼y ÷àng Æ•.
N année. ßäl kárä bè ndï Quand le tambour
Ær Æ•. Une année la pluie d'initiation résonne,
n'était pas tombée. Sé aucun jeune ne manque d'y
ßäl-í kándá wà? ßäl-» ÷û- être.
sô. Quel âge as-tu? J'ai Expr: tà [dÆÛ] ßär yº -
quarante ans. [qqn] parler beaucoup Tö
dèné g‡ gîjì dúmsú bàá yàá
ßäl ßá tì-á ßär yº nÅÇ. C'est
N monnaie ancienne une femme très courte qui
ßál parle beaucoup là.
N tâche naturelle sur la VT inviter. ßär-dé kà®-dé
peau d-áw d-úsä né ßë lì-á. Il
ßàlà les invita à manger chez
N nénuphar lui. ßär-» àÛ sÆ-» ßë lÆ-
ßám á. Il m'a invité à aller
N fourreau de couteau de avec lui [litt: il va avec
jet moi] dans son village.
ßàn [ß¼n] VT demander. Úwä né ßá ä
N pot encore non cuit ßär kü ßí. Attrape d'abord
le gibier et demande ta
ßándáng [ߪndª§] gibecière après.
N arc
ßá®
ßäng [ߺ§,ߺ§g¸] N étang, marécage
VT réclamer une dette N plaine inondée
N dette. Lò g‡ yŸ ùn là
lÆ-á ndáà àÛ ùgä ßäng dì-á
ßär-bìsï
g‡. Quand il a reçu son N tas d'ordures
salaire il est parti payer ßárßád¸
sa dette. N terrain aride et dur
ßàr ßàsí-nè
N saison des pluies. ßàr Av maintenant. Ngàä ßàsí-
÷èë mbª ndáà lò ndäm gòdó, nè ÷í ßá ä ÷ä wà? Et
kùlà yàá bàá. La saison

17
maintenant qu'est-ce que ᐑ (Syn. ႉ) (Mang)
tu vas faire? NIn propriétaire de,
ßàw maître de
N sel traditionnel ßæ-dÕ (Syn. ßö-dÕ)
ßàÿ Prp pour, dans l'intention
N billon. de. Ìlä kùmä kènéng ßæ-dÕ
VE ùn ßàÿ - buter tûl-é-né. Il a versé du
VE tû ßàÿ - s'arrêter net poison pour le tuer.
ßày-ßày Av il faut que. ßæ-dÕ úwá
Id en grand quantité jï-á ä-«. Pense bien à le
ßë saluer de ma part.
N village. ÷ó lé dæs‡ ßÆbÕ
njóróng mŸ ßë g‡ lÆ-sí. Le VI salir
chemin passe directement VI être troublé
par notre village. ßæb¸ræ
NE ßë-näs¸rä - ville VI être durci
NE ßë-kÅ - royaume ßÆd¸
{Chrét.} N singe. ßÆd¸ lé tá n¼º gÕ
NE ßë-kö - petit village bàngÕrà nè Ÿ tÏ bàá. Le
Expr: ßë-é - au village, à singe est pareil au
la maison Mbáy gòdó ßë-é. cynocéphale, mais il est
Le chef n'est pas à la plus petit.
maison. NE ßÆdæ-kàsÆ - espèce de
N chez, à là maison de. Ã singe rouge, Patas
tò ßë lÆ nª wà? Tu vas NE ßÆdæ-kü• - espèce de
loger chez qui? singe vert
ßë ßæd¸
N trou habité, terrier NIn tronc (corps)
ႉ (Syn. ᐑ) N tour de taille
NIn propriétaire. Bàd¸ jë ßÉd‡
ßæ• ßéë-dé jë yº ùndä b¬yº Av différent, distinct
jë. Les moutons ont plus {pl. ßÉd‡-ßÉd‡} Gél dàlè
peur de leurs jë ßÉd‡ ßÉd‡. Il y a
propriétaires que les différentes sortes de
chèvres. tambour. DÆÛ ßÆ® ßÉd‡ lÉm,
ßëkàmsàjë dÆÛ kùjì ßÉd‡ lÉm tî.
N sorte de sorgho hâtif L'esclave est différent,
ßèlè (Syn. mbàrì) et le libre est différent
N jeu de hasard avec aussi.
noyaux. ßÆgÕrÆ
Exp ìl ßèl - jouer "bele" Av gros, énorme
ßèndè ßæ•
N petit filet pour la VT avoir peur de. ßæ• gîjì
pêche mbä dÕ ngö-kÇ-á d‡ ngäl.
ßÉÆ On craint le petit à cause
Inj oh! de son frère qui est
grand. {proverbe} Dèné lÆ-

18
Lexique Ngambay-Français

» lé ßæ• lï yº. Ma femme a Ils le frappaient pendant


beaucoup peur du serpent. longtemps, puis ils l'ont
VE tö ßæ• - être terrible laissé.
VT respecter ßÉy-ßÉy
ßÉl Id répété. Né g‡ ßÉy-ßÉy
Av un peu lè£ dä jë ßö lè£ dÆÛ jë
ßÆndæng [ßÆndæ§] Æ•. Une chose répétée et
N imaginaire, "soit répétée plaît les animaux
disant" {chose prise pour mais pas les hommes.
une autre} Mùrü ßÆndæng ßï
lÆ-í Ce que tu avais pris N sommeil. «-ndó né yº tìl
pour la boule g‡ ndáà «-tò ßï Æ•.
ßængæræ [ßð§gæræ] J'étudie beaucoup la nuit,
N coeur. je ne dors pas.
VE î® ßængæræ - exaspérer VE tò ßï - dormir
VE ßængær-é àä dÕ gäng VE lÉñg ßï - somnoler
(=àä gÕ gäng) - être hors Exp ßï ÷ä [dÆÛ], ßï ÷ä kÆm
de lui (avec colère) [dÆÛ] - [qqn] a sommeil
ßÆ® Ngön kárä, ßï ÷ä kÆm-é yº.
N esclave. DÆÛ jë g‡ ndùl L'un des enfants avait
g‡ d-ísï àmèríkÕ kédé lé très sommeil.
tö gæ ßÆ® jë. Les noirs ßï
qui habitaient l'Amérique VI devenir solide, se
avant étaient des figer {pour un liquide}
esclaves. ßí
ßær [ßær,ßër] Av encore. Ãw ßë-é Æ• ßí
VT clouer en tapant. ßær wà? Tu n'es pas encore
mbï dàlè Tendre la peau du rentré chez toi? Ã tél kàÛ
tambour en donnant des yàá ßí wà? Est-ce que tu
coups sur les bords. vas encore repartir?
VE ßær tàr - s'obstiner; Av en fin, après. Tènjì òö
être têtu Ÿ lé ßær tàr yº mîngÕr-é ßá ùndä ùbü ßí.
léè. Lui il est très têtu. L'abeille mesure sa force
VT enfoncer en forçant d'abord et après produit
ßÉy (Syn. ßí) du miel.
Av encore. Ó« màñ lé ä-« ßìdà
sÆ-í ßÉy. Donne-moi encore N espèce d'arbre [Daniella
de l'eau, s'il te plaît. oliveri]
[litt: ... avec toi.] ßïlä
AE Æ• ßÉy - pas encore VI se débloquer, se
÷éèë Æ• ßÉy. Ils ne sont détendre (piège)
pas encore venus. ßìndï
Expr: gîl kárä Æ• ßÉy - VT enchevêtrer
jamais M-ä m-ö Njàménà gîl VI être enchevêtré
kárä Æ• ßÉy. Je n'ai VI s'enrouler. Kùlà ßìndï
jamais vu N'djamena. gîl-é g‡ à®-é òsö. La
Av en fin, après. K-únd-á corde s'est enroulée au
sár-sár ßá d-ƒyº-á ßÉy. pied et il est tombé. KÉm

19
ßìndï rï-á jám g‡ lÆ gád‡- ßö-dÕ (Syn. ßæ-dÕ)
màgär. La mouche Av il faut que. Dáà, ßö-dÕ
s'enroulait dans la toile úwä jï-á ä-«. Alors, il
d'araignée. faut lui dire bonjour de
ßìr-ßìsï ma part.
(Syn. ßìr-ßìsï-lò) ßö-gÕ (Syn. ßö-dÕ)
N tas d'ordures Av il faut que. ßö-gÕ ÷èë
ßìr-ßìsï-lò gÕ ngön lé ä-«-é. Il faut
que tu viennes avec
(Syn. ßìr-ßìsï)
l'enfant pour moi.
N poubelle, tas d'ordures.
Wàs¸ g‡ ndîû dî ßìr-ßìsï- ßòbÕ
lò g‡ d-úlá pÆr lé ànd¸ VI être boueux. Màñ lé
màjì yº. Le melon labouré ßòbÕ yº, ßö màjì kàÿ è•.
sur le tas d'ordures Cette eau est très
brûlées produit très bien. boueuse, alors elle n'est
pas bonne à boire.
ßìrï
VT enrouler ßög‡-nè
Av aujourd'hui. Sé ßög‡-nè
ßò dÆÛ kárä yàá kàrà ÷ä kïdö
Av marque d'insistance. N-
Æ• wà? Est-ce que
àÛ Æ• ßò. Il ne part pas -
aujourd'hui il y a au
- n'as-tu pas entendu?
moins une personne qui ait
Expr: M-úwá jï-í ßò. -
fait de la bière? JŸþ j-
Bonjour (litt: "Je prends
ìsî né yº ßög‡-nè ndáà rû
ta main")
dÆÛ jë láy yàá lè£-dé. On
ßö a bien mangé aujourd'hui,
N faim. Ndï Ær Æ• à® ßö Å et tout le monde est
dÆÛ jë yº. La pluie n'est content.
pas tombée et la faim ßògò
rongeait les gens. ßö ÷ä-«
VT voler. Bàdàkúmbá ßògò
yº, nè äw gÕ né-sî wà?
gúsù lÆ kàgá lÆ-» ÷ÉbÉ.
J'ai beaucoup faim -- as-
L'assistant au chauffeur a
tu quelque chose à manger?
volé l'argent de mon
Exp ßö ÷ï-á - il a faim
grand-père sur la route.
ßö NE njè-ßògò - voleur
Av marque d'une N vol. D-úwá dî ßògò d‡.
opposition. Mº ßá ßär-« ßö On l'a pris pendant le
ï Æ•. C'est moi qu'on vol.
appelle, et non toi. Né g‡ ßò£
ßÉy-ßÉy lè£ dä jë ßö lè£
VT enlever l'écorce par
dÆÛ jë Æ•. Une chose
torsion.
répétée et répétée plaît
VE ßò£ màñ - marquer par
les animaux mais pas les
un piquet la propreté d'un
hommes. (proverbe: il faut
cours d'eau
avoir patience comme les
animaux) ßölé (Syn. lé)
Cnj alors, ainsi que Cnj si

20
Lexique Ngambay-Français

ßòng [ßŧgÕ,bŧ] ßû•-dò-dƒ¬


N queue. Ndàm ùndà ßòng-é N esp. d'arbre [Maerua
pÆr d‡. L'écureuil plonge aethipica]
sa queue dans le feu. ßòng ßîlîlî (Syn. ngúl-ßîlîlî)
kÆ® lé gîjì yº ùndä ßòng N espèce d'igname
màñg. La queue de ßûn
l'éléphant est plus courte N écureuil brun. ßûn jë d-
que la queue du boeuf. ál käg¸ g‡ yº nè dèné jë
Jímï lé tö yè£ g‡ ndùl g‡ g‡ mŸ ßë g‡ d-ísû dé Æ•.
ßòng-é ngäl. Le drongo est Les écureuils montent
un oiseau noir avec la beaucoup dans les arbres.
queue longue. Les femmes dans les
ßòyò villages ne les mangent
N champignon. ßòyò jë bùlà pas.
yàá à ÷ä-dé ßá à sî ßÉy. ßûr (Syn. ßàßûr)
La plupart des champignons N punaise
il faut les traiter avant
de les manger.
ßü (Syn. mírò)
N autruche
ßûgÕlû
N esp. de tubercule avec
ßúgä
la peau épaisse N vieillard, vieux.
VI être vieux. Bî-» jë lé
ßû• ßúgä yº ßö tôg-é kà® ÷ä-né
N espèce d'arbre [Ficus kùlà gòdó. Mon père est
ingnes] déjà vieux; il n'a plus la
ßôl force de travailler. Bî-»
N joue. ßôl ngön lé bòý jë ßúgä yº àsÕ njä Æ•
yº. La joue de l'enfant ngàä. Mon père est très
est très grosse. vieux, il ne peut plus
N bouche, intérieur de la marcher.
bouche ßügú
ßôl VT renverser
N poche. Gél ßôl lÆ-» ßù•
mbùdù. Le fond de ma poche VI être lent (pour la
est percé. cuisine)
N sac. Dùl ìsì mŸ ßôl d‡
lé, ùr mbï-á òö-né pà lé.
ßù•
La biche était dans le sac N mois de l'année
et écoutait cette chanson. ßù•
Ÿ mbüsü kübü jë lÆ-á mŸ N sorte de mouche
ßôl g‡ ndáà gès-é g‡ n¼y ßúl (Syn. ßúl-ùbü)
lé òm-dé mŸ kàrè g‡. Ses N arachide
vêtements étaient bourrés ßúl-bürä
dans le sac et ce qui N largeur d'un filet
restait, il les a mis dans ßül-màñ [ßül.m¼ñ]
le panier. N eau profonde. Mbàw jë g‡
ßû•-dà-dƒ¬ d-ôs¸ känjï ßül-màñ g‡ lé
N espèce d'arbre [Maerua d-úwä känjï yº. Les
aethipica] pêcheurs qui font la pêche

21
dans l'eau profonde lè£-é yº pà nà n-ìngà dä
attrapent beaucoup de ngàä. Il était content, se
poissons. disant qu'il avait trouvé
ßúl-ndà (Syn. wúl-ndà) de la viande maintenant.
N pois de terre. À túngä- Nªy g‡ kûr dä gòdó kènéng
né ßúl-ndà. Il va griller lé lè£-« yº. J'aime
des pois de terre. beaucoup la sauce sans des
ßúl-ùbü (Syn. wúl) morceaux de viande.
N arachide dä
ßúñdúrù (Syn. múñdúrü) VT rassembler en tas. Dä
N espèce de plante wúl g‡ nàjì lé dî n¼º-d‡.
[Pterocarpus lucens] Rassemble les arachides
étalées en tas.
ßúngä [ßø§gä]
VI être enlevé de son

emplacement. ßúngä n¼º NIn repousse de culture.
÷éèë. Ils viennent en Dä kö tò wæ•-nè yº. Il y a
masse. beaucoup de repousse de
mil cette année.
ßùr NE dä kö - repousse de mil
N glanure. KÇ-dèné jë d-áw NE dä ßúl - repousse
d-úwä ßùr kö g‡. Les d'arachides
vieilles femmes glanent le
champ de mil.

VE ùwà ßùr - glaner N espèce d'arbre
[Sterculia setigera].
d- Kànd¸ dä lé lè£ yº ùndä
Pr ils. D-úlä-« dÕ kùlà. kànd¸ mbîr. Le fruit de
Ils m'ont envoyé avec une l'arbre Sterculia setiger
commission. là est plus délicieux que
Pr on. D-áw körë mùrü gÕ le fruit de la pomme
ndùjï kö. On prépare la cannelle.
boule avec la farine du
mil. dá (Syn. ndá) (Arabe)
d-á-« Spc ce, cet. Ngön dá cet
enfant
Cnt ils m'ont donné
Av là. Î dá, bàÑ ßá äw mbÉ
{contraction de d-ár-«}
sÆ-» yº bè wà? Toi là,
Kùmä g‡ d-á-« lé màjì yº.
comment te moques-tu de
Le médicament qu'ils m'ont
moi ainsi?
donné est très bon.
dä dàä
N espèce d'herbe à balai
N animal. MÆm-é jë lé tûl
[Loudetia simplex]. Ndìsä
dä à®-é. Ses beaux-parents
dàä lé ng¼º yº ùndä ndìsä
lui tuèrent une bête.
púrpù. Le balai de l'herbe
{mouton ou chèvre} KÆ® lé
Loudetia simplex est plus
tö dä g‡ bòý ùndä mà®-é
résistant que le balai de
jë. L'éléphant est un
l'herbe 'purpu'.
animal qui est plus grand
que les autres. dáà (Syn. ndáà)
N viande. Rû-á lè£-é yº pà Av alors. Bè dáà, j-àÛ tä.
nà n-ìngà dä ngàä = Rï-á Si c'est ainsi alors,

22
Lexique Ngambay-Français

partons. Bè dáà, ï-÷èë dÕ terre avec la plante de


ngàlì ä-«. Alors, rapporte mon pied. DàbÕlà jï-» ùndä
du manioc pour moi. m¡¬. J'ai de callosité aux
dàaa mains.
Id subitement. Ùndà dî dàd¸
nàng dàaa. ça a disparu VI trembler. ßölé úwä njè-
subitement. ßògò ndáà à dàd¸. Si tu
dä-käl (Syn. käl) attrapes un voleur il va
N esp. d'antilope. Ndû nè trembler
m-ö màm g‡ ùr ngön dä-käl. dàd¸
Ce matin j'ai vu un boa VT entasser sans les mains
avaler une petite {avec les bras ou les
antilope. pieds} Dàd¸ kánd¸ kö lé dî
dä-kàsÕ n¼º d‡. Entasse les grains
NIn la chair. Dä-kàsÕ de mil ensemble.
tànjì lé lè£ yº ùndä kª dàgÕyà
künjá. La chair de la N enfant unique. DàgÕyà lé
pintade est plus kƒ-á jë ùnd-á dàn kèm-é
succulente que celle du g‡. L'enfant unique, sa
poulet. mère le pose dans ses yeux
dä-màñ [dä.m¼ñ] (elle l'aime beaucoup).
N lamantin. Dä-màñ lé tö N un seul fils ou milieu
dä g‡ tö mŸ bä g‡ Lèrëé de plusieurs filles
yàá kárä bà. Le lamantin dákàl
est un animal qui habite Id en tapant les jambes.
seulement dans le lac de Ùndà dákàl. Il a plongé en
Léré. tapant les jambes (dans
dà-mè-gîl l'eau).
N plante du pied {dialecte dàl
Mang} VT faire de nouveau une
dä-rû opération manquée.
V corps, chair. Dä-rû dÆÛ VE dàl bƒ - ressemer le
lé à kòy yàá Le corps coton pour remplacer les
humain va mourir! manquants
NE dà-rï-á Ÿ yàá - lui VE dàl ndùjï - tamiser de
même en personne nouveau la farine
dàbÕ VE dàl b¼º - se venger
VI être paresseux. Î-dàbÕ VE dàl mùrü - réchauffer
yº, ngàb-í à kà®-ï né Æ•. la boule de la veille en y
Tu es très paresseuse, ton ajoutant de la farine
mari ne te donnera rien. dᥠ(Syn. dî-ndá) (Français)
N paresse NIn pont
VI être nonchalant dálá
dàbÕlà N sorte de danse. Dálá lé
NIn plante du pied {avec tö ndäm rû-lè£ g‡ dÆÛ jë
jï ou gîl} M-úbä pÆr nàÑg ndäm lò-ndùl g‡. Le 'dala'
gÕ dàbÕlà gîl-». J'ai est une dance de joie que
piétiné le feu sur la les gens dansent la nuit.

23
dàlè parti glaner de la
N tambour à deux faces. nourriture pour qu'il soit
Òdö kúndü jë òdö dàlè jë rassasié.
àÛ g‡ gö Sú d‡ lé. Il dàmè-lò
prend des balafons, il Av en pleine nuit
prend des tambours et s'en {dialecte Mang}
va à la recherche de Su. dàmlà-gîl
N tambour en général. ßë (Syn. dàbÕlà-gîl)
lÆ Ngàmbáy jë lé gél dàlè N plante du pied
jë ßÉd‡-ßÉd‡, gáñg lÉm,
kîdÕ lÉm-á, màsàng lÉm tî.
dàmlà-jï
Il y a différents types de N paume de la main
tambours chez les Sara: le dámsä
"gang", "le kode", le Av croisé. Ìlä mÆr dámsä.
"masang" et d'autres Il porte un collier de
encore. perles croisé.
dàl¸m dàn [d¼n]
N vagabondage NIn milieu. DÆÛ jë d-ílä
N vagabondage sans mùrü lé dàn-á ßá d-Ç. Les
travailler {normalement gens mettent la boule au
njä dàl¸m} Ÿ tö dèné g‡ àÛ centre pour la manger.
njä dàl¸m kàrï bàá. C'est AE dàná - au milieu;
une femme qui ne fait que droit, juste
vagabonder sans AE dàn-lò - tard dans la
travailler. nuit
dàl¸m-lò AE dàn kàrá - en plein
N un terrain en jachère, jour; sous le soleil
inculte (qui doit être Prp entre. Sé dàn-dé d‡
riche) mùndá nè lé, nª ßá ÷ä gösü
yº wà? De (entre) ces
dàm trois personnes, quelle a
N grenier. Ngàb-é lé àÛ été la plus maligne?
sÆ-á ìlä dàm-á. Son mari
le prend et le dépose dans
dän [dºn]
le grenier. Dàm lé tö lò VT accompagner. ÷ä né lé
ngæm kö. Le grenier est un dän-é-né. Fait ça pour
endroit pour garder le l'accompagner. M-ä dän-ï
mil. ÷ÉbÉ. Je vais
t'accompagner en route.
däm VT souffler légèrement
N partie supérieure de (cf. le vent). Lél dän-é.
l'épaule. Ngön lé òdö jó Le vent souffle légèrement
dî däm-é g‡. L'enfant sur lui.
porte la jarre sur la
partie supérieure de
dàn-g‡ [d¼n.g‡]
l'épaule. Av dedans. Ÿ òng màñ mŸ
ngórö g‡ ndáà òm kàd¸ dàn-
dám g‡. Elle a versé l'eau dan
VT glaner, récolter les le canari et a mis le sel
miettes. Ÿ àÛ dám né-sî dedans.
mbä kà® mŸ-é ndän. Il est

24
Lexique Ngambay-Français

dàn-kàrá [d¼n.kàrá] (le jus) alors il va


Av à midi. Dàn-kàrá lé, ï- soigner la maladie de la
÷ä ÷í wà? à midi, qu'est- fièvre (typhoïde).
ce que tu as fait. dàngªØ [d¼§gªØ] (Arabe)
dàn-lò N prisonnier
Av en plein nuit. Dàn-lò N prison. D-úw-á dàngªØ.
bàbÕ yàá ngön lé tŸþ kÆm-é Il est en prison.
nç. En plein milieu de la dàngÕrà-dî [d¼§gÕrà dî]
nuit l'enfant a ouvert ses N plein milieu de la tête.
yeux et a pleuré. Dèné lì-á ùn käg¸ ùndà-né
dàng [d¼§] dàngÕrà-dì-á tûl-é. Sa
N flaque d'eau. Ndï lé Ær femme a pris un bois et
yº à® màñ-é àr dàng mŸ-kÉy l'a frappé avec en plein
g‡. La pluie est beaucoup milieu de sa tête et l'a
tombé et l'eau a formé une tué.
flaque dans la concession. dàr
N marigot VT heurter. Lò ndùl g‡ lé
däng [dº§] Ÿ dàr jïgï käg¸ à® gîl-é
N grue couronnée {dialecte tò dò. Dans l'obscurité il
Mang; on dit aussi dºw} a heurté contre une souche
däng-d‡ [dº§.d‡] et son pied est blessé.
Expr: dàr n¼º - se cogner
(Syn. däng-g‡)
Av sans protection, sans
dàrä
secours. Mº lé «-tó dÆÛ g‡ N le ciel. M-ä k¼ÿ màñ k‡
däng-d‡ ßö dÆÛ dî-» gòdó. dàrä = M-ä k¼ÿ màñ g‡
Moi je suis quelqu'un sans dàrä. Je boirais bien de
protection et je n'ai l'eau du ciel. Ndï ì£ dàrä
personne pour m'aider. yº. Les nuages couvrent
N pauvreté. Däng-d‡ ÷ä-«. complètement le ciel.
Je suis pauvre. AE dàrá - au ciel
däng-g‡ [dº§.g‡] dás¸m
N oisiveté, nonchalance. À
(Syn. däng-d‡) ndó dás¸m = àÛ ndó dás¸m.
Av sans protection. Ngön Il mène une vie oisive.
g‡ däng-g‡ lé tûl dä ÷ÉbÉ Expr: tür dás¸m - se
Æ•. L'enfant sans torturer tout seul (pour
protection ne tue pas un montrer la tristesse) Lò-
animal sur la route. g‡ òö tà tújï g‡ tŸþ dî
(proverbe: il ne peut pas ngö-kƒ-á g‡ ndáà yŸ tü©
se risquer) dás¸m. Quand il a écouté
dángá [dª§gá] (Syn. jäng) du malheur de son frère il
N espèce d'arbre s'est torturé tout seul.
[Balanites aegyptiaca]. dàw (Syn. îr)
Kánd¸ dángá lé ölë äy ndáà VI être fatigué. «-dàw yº,
à kî® mÅy rû-núngä dî-í m-ä tò nàÑg sÏ. Je suis
g‡. Les grains de l'arbre très fatigué, je m'étends
Balanites aegyptiaca là, un peu. «-÷ä kùlà yº ndáà
si tu les boues pour boire ßàsí-nè «-dàw yº. J'ai

25
beaucoup travaillé et déréré-dèrèrè
maintenant je suis Id son de l'eau oscillant.
fatigué. Màñ ùlà déréré-dèrèrè.
N fatigue L'eau oscille.
dày dÏ (Syn. dÏÿ)
N espèce de plante Pr ils (forme
[Citrullus lanatus] indépendante). DÏ lé d-áw
dáy-dáy ngàä. Ils sont déjà
Id {intacte; sans rien partis.
perdre (disposer, Expr: dþ nª jë ... dþ ná
remettre: descr. de jë - quelques uns ...
tôs¸)}. Njè-ndîû lé ùnjà d'autres
kö lì-á ndáà tôs¸ dàm-á Expr: dþ gÕ - avec (deux
dáy-dáy. Le cultivateur a personnes, 3me pers.)
récolté son mil et l'a Pr eux (forme
disposé dans le grenier indépendante)
sans rien perdre. dŸdŸ
-dé N espèce d'oiseau
Prp eux. ÷èë sè-dé wà? Es dÏÿ
tu venu avec eux? YŸ à®-dé Pr ils sont {dialectale:
né d-ísû. Il leur a donné v. aussi dÏ} DÏÿ mƒ. Ils
à manger. sont cinq. À£ tà© ùr gél
dém-dém búdü d‡ dÕ mbä kùsà dÉr
Id beaucoup (se dÏÿ dÕ ngán-é. Il bondit
rassembler). D-áw dî n¼º au lieu guetté pour
d‡ dém-dém. Ils se attraper le pigeon et ses
rassemblent beaucoup. petits. Òö dÉr dÏÿ sÆ
dèné ngán-é Ñ-tò kèné. Il vit
N femme. Tö dÆÛ g‡ dèné sé le pigeon avec ses petits
dìngàm wà? Est-ce une qui étaient dedans.
femme ou un homme? Dèné lé Expr: dÏÿ dÕ - et, avec
nº nªy ndáà lè£ tì-á g‡ yº Njà-»-gòdó dÏÿ dÕ Sú d-áw
à®-é ùsî láy. La femme a d-íyä güm. Njamgoto et Sou
goûté la sauce, et elle allèrent poser des pièges.
l'a aimée tellement Pr ceux qui
qu'elle a toute mangée. dæ (Syn. gæ)
N épouse, femme. Dèné lÆ-» Prp vers, à. M-äw-né dæ
ma femme ßölé dèné lÆ-» òö súgÕ d‡. Je les emporte au
né ndáà ndïngä. Si ma marché.
femme voit quelque chose Prp de (provenance
elle la désire. incertaine)
déngél [dé§gél] Prp comme. ¡ dæ súgÕ d‡
Id petit et beau. Ngön g‡ jëÑ. Peut-être revient-il
déngél. garçon tout petit du marché.
et beau dÆbÆ (Syn. ngûsí)
Av proche. TŸþ tà màñ bä
d‡ dÆbÆ. Ils marchent
longtemps et ils arrivent

26
Lexique Ngambay-Français

tout près d'un fleuve. KÉy dÆjì


lÆ-á tö dÆbÕ gÕ kª mº. Sa VI roter, éructer. Wúl lé
maison est proche de la à-« dÆjì yº. Les arachides
mienne. me font roter beaucoup.
dæbÉ [dëb‡,dæb‡] dæ•
N moitié de sphère, N espèce de poisson
hémisphère. Bàbá lé gäng [Alestes baremoze]. Dæ• lé
dæbÉ lò-ndîû lì-á ä-« «- tö känjï g‡ lè£ yº nè
ndîû sì-á wæ•-nè. Papa a sïngä-á ßá yº yº.
divisé la moitié de son L'Alestes baremoze est un
champ pour que je puisse poisson qui est délicieux
cultiver avec lui cette mais il a beaucoup
année. d'arêtes.
NE dæbÉ-kä - l'autre dæÑ (Syn. dæs‡)
moitié de calebasse VT passer, croiser. Njè-
Expr: gäng dæbÉ - séparer bàdà-kÉy lÆ-» dæÑ ÷ÉbÉ gÕ
en deux parties bèlóò. Mon voisin est
dÆbÕ passé sur le chemin avec
VI se camoufler, se son vélo.
cacher. Lëb¸ ÷û jë lé m-ºy dÆr
m-äw «-dÆbÕ wàlá. Pendant N bouclier. DÆÛ túngä dÆr
les années de guerre, j'ai ndû ÷û d‡ Æ•. On ne tresse
fuit pour me cacher en pas le bouclier le jour de
brousse. la guerre. {proverbe}
dÆbÕ dÆ®
Av près, proche. D-ƒ lò g‡ N premier-né d'une
dÆbÕ nè yàá ÷éèë. Ils famille. Ngön dÆ®-» lé tö
viennent d'un lieu plus ngön g‡ dìngàm. Mon enfant
proche. aîné est un garçon.
dÉb¸ Expr: ngön dÆ® - premier
VT renverser (un enfant
récipient). Ngön-g‡-dèné dÆ®
lé ùn jó lÆ kƒ-á jë g‡ bòý N mont, terrain découvert
yàá dÉb¸ nàÑg. La jeune NIn sommet (d'une
fille a prit la grande montagne, mur, mais pas
jarre de sa mère et l'a arbre). Mb࣠g‡ Ngàw-ndërë
renversée à terre. lé dÆ®-é ngäl ùndä dÆ® Ÿ
VT cacher (en renversant g‡ Lërë. La montagne de
un récipient dessus) Ngaoundéré, son sommet est
dÆjì plus haut que le sommet de
VT demander. «-dÆj-ï gösü celle de Léré.
÷ä ùbü ÷ûý. Je te demande dÉr
comment on fait l'huile de N pigeon, tourterelle. Güm
karité. DÆjì-« kà-« «-lá lÆ-á ùwà dÉr. Son piège
sà-á ndáà «-ndìgì sà-á. Il prit un pigeon. Tübä dÉr
m'a demandé d'aller jë dî kö g‡ nà d-á kÅ.
l'aider et j'ai accepté. Chasse les pigeons du mil
pour qu'ils ne le mangent

27
pas. lé cette personne, la
NE dÉr-kü• - pigeon vert personne DÆÛ-ndùl lé tö
NE dÉr-mÉs¸ - espèce de dÆÛ g‡ àÛ kòy. Un être
pigeon sauvage humain est une personne
dÉr qui va mourir.
N espèce de poisson NE dÆÛ-ndùl - être humain
[Citharinus citharus]. DÉr NE dÆÛ g‡ ndùl - un Noir;
lé dä-kàs-é kül yº ùndä kª une personne à la peau
dæ•. Le poisson Citharinus très foncée
citharus là, sa chair est VE tél dÆÛ - ne cuit pas
plus tendre que celle du bien Wàs¸ lé tél dÆÛ. La
poisson Alestes baremoze. courge ne cuit pas bien.
dÉr-sïrí -dì-á-
N espèce de poisson Num connecteur entre les
[Citharinus deux premiers chiffres
distichodoides] quand il y a plusieurs {v.
aussi -gìr-é-} Tûl-dì-á-
dÆrÕngël [dÆrÕ§gël] (Arabe) rû-sô-gìr-é-mƒ cent
N brique. KÉy g‡ d-úndä gÕ
quarante cinq
dÆrÕngël g‡ núngä lé ngàñg
yº ùndä yè g‡ d-úndä gÕ dìb-dìb
dÆrÕngël g‡ kÆm. Une Id en grosse gouttes
maison construite avec les épaisses. Tósö dìb-dìb
briques cuites est plus tomber en grosse goûte
résistante que celle épaisses
construite avec les dìdö
briques non-cuites. VI être un peu chauffé.
dæs‡ (Syn. dæÑ) Màñ lé dìdö dìdö l'eau est
V passer, dépasser. Mbáy tiède
lé dæs‡ òö-é. Le roi dìg-dìg
passait et l'a vu. Njè- Id en masse. D-áw dî n¼º
bàdà-kÉy lÆ-» dæs‡ ÷ÉbÉ gÕ d‡ dìg-dìg. Ils pullulent
bèlóò. Mon voisin est en masse.
passé sur le chemin avec dígà (Arabe)
son vélo. Yè£ jë dæs‡ dî- N pioche. D-ódö dígà jë gÕ
sí g‡ tà©. Des oiseaux ont kîsÕ jë d-áw d-ú®-né büwá
passé au dessus de nous. yè-é. Ils ont ramassé les
Expr: dìmásÕ/nºy/ßäl g‡ pioches et les houes pour
dæs‡ - la semaine passée, aller creuser le trou de
le mois passé, l'année sa mort.
passée dïjó (Syn. düjó-lò-kà®)
VT croiser (bois) N étoile du matin
dÆÛ {dialecte Mang}
N personne, être humain Dìlà
{dÆbé lé la personne, la N nom de jumeau
personne en question} DÆb-
é lé rï-á gòdó wà? La
dìmásÕ
N semaine.
personne en question, n'a-
Expr: dìmásÕ g‡ dæs‡ - la
t-elle pas de nom? DÆb-é
semaine passée Ngö-kÇ-» g‡

28
Lexique Ngambay-Français

tîgÕ lé ¡ Bàngï ÷èë gÕ Acacia albida là, les


dìmásÕ g‡ dæs‡ nÅÇ. Mon boeufs aiment beaucoup
grand-frère a quitté leurs grains. [litt:
Bangui et est venu ici la ...ses grains plaisent
semaine passée. beaucoup les boeufs].
Expr: dìmásÕ g‡ àÛ ÷èë - dìrò
la semaine prochaine N espèce d'arbre
N dimanche [Combretum glutinosum].
dìmsì Tém dìrò lé dÆÛ jë tÉd¸
Id {très (costaud: descr. náäjï-né. Le gui de
de ndÆ®)}. Dìngàm g‡ ¼€ lé l'arbre Combretum
ndÆ® dìmsì. Cet homme qui glutinosum là, les gens
est là-bas est très cassent pour jurer avec.
costaud. d¡
dìngà [d¡§gà] VT ramasser plusieurs
VI trembler, tressaillir. choses en même temps. D¡
«-tÇ nàng tôg¸ d‡ lé à® ßôl jë g‡ nø lé jöó bôr
dî-» dìngà yÆr-yÆr. J'ai ÷èë-né. Ramasse ses deux
croqué du sable dans les sacs là-bas ensemble pour
grains de mil et ma tête les amener ici.
vibre. d¬
dìngàm [d¡§g¼m] N espèce d'arbre
N homme, mâle. Ÿ àÛ gÕ [Strychnos spinosa]
ngán jë sïrí, dìngàm jë d¡¬
mùndá, dèné jë sô. Il a VT poursuive {normalement
sept enfants, trois avec gö} M-ä m-d¡¬ gë-é.
garçons et quatre filles. Je le poursuis.
Òý-yö, òjì ngön k‡ dìngàm. d¡yÅ
Oui, elle a mis au monde N mâle. Tò d¡yÅ sé dèné
un garçon, wà? Est-il homme ou femme?
VE tö dìngàm - être
méchant (chien)
dÕ (Syn. gÕ)
VE ùwà dìngàm mŸ-é (=ùwà Prp avec
dìngàm mÆ» d‡) - être Cmp pour.
courageux Expr: dÕ mbä ÷í (=gÕ mbä
Expr: ÷ä dìngàm - être ÷í) - pour quelle raison?
agressif à ºy ngûd¸ dÕ mbä-÷í wà?
Tu cours pour quelle
dìngÕrï [d¡§gÕrï] raison?
VI être têtu. Tö ngön g‡
d-úndä gÕ kás-é bàá d-ár-é
d‡ (Syn. g‡)
dìngÕrï. C'est un enfant Prp dans, en (locatif,
qu'on a tapé depuis qu'il après nom). MŸ ßë d‡ g‡-÷á
est petit et l'a rendu wà? Dans quel village?
têtu. dÕ-nÅ-á [dÕnÅwª]
dïrí (Syn. gÕ-n¡-á)
N espèce d'arbre [Acacia Av pour toujours
albida]. Dïrí lé kª-dé lè£
tà màñg jë g‡ yº. L'arbre

29
dÕ-sƒ (Syn. gÕ-sƒ) dòlè
Av matin. ÷í ä ÷ä bèlè dÕ- VT couvrir le toit de
sƒ wà? Qu'est-ce que tu paille. Dìngàm nè lé dòlè
vas faire demain matin? dî-kÉy lì-á gÕ m“. Cet
dò homme couvre le toit de sa
N plaie; blessure. ÷èë dÕ maison avec la paille.
pÆr ä-« m-ö-né dò nè. dólë
Apporte du feu pour que je N espèce d'herbe
voie cette blessure. Dò g‡ dóróng [dórǧ]
gîl-» lé îg¸-« dî njä. La Id très (troué) {descr. de
plaie sur mon pied mbùdù} M-úlä kübü g‡ mbùdù
m'empêche de marcher. dóróng. Je porte une
dö chemise qui est
N chauve-souris. Dö jë complètement trouée.
tújï mángò lÆ-». Les dÅ
chauves-souris détruisent VI être trop salé
mes mangues. V avoir sa saveur de sel.
dö-dìngò [dö.d¡§gò] Nªy lÆ-í lé kàd¸ dÅ kÆnÉng
(Syn. dö-dòngò) yº. Ta sauce est trop
N sorte de chauve-souris salée.
très grosse dÅdÅ
dö-dòngè [dö.dŧgè] N trou de termitière
N roussette abandonnée. Ùbà dÅdÅ mbùdù
òsö kÆnÉng. Il a piétiné
dö-dòngò [dö.dŧgò] la termitière et l'a
(Syn. dö-dìngò) percée et il est tombé
N sorte de chauve-souris dedans.
très grosse. Dö-dòngò lé dî
sî mángò yº. La chauve- N tête. Ùn bè£ künjá ùlà
souris grosse mange dî-á d‡ ÷ä-né bàsá. = ùn
beaucoup de mangues. bè£ künjá ùlà dì-á g‡ ÷ä-
dö-ngír-ngªy né bàsá. Il prend les
[dö.§gír.§gªy] plumes (du poulet) et les
N chauve-souris de maison. met sur sa tête pour faire
Dö-ngír-ngªy lé ùdü mbï lò le jeune homme. Dî-» tö-«.
yº. Les chauves-souris de J'ai mal à la tête.
maison font beaucoup de Exp dî-í àÿ sÉgÉrÉ - que
bruit. tu sois béni
dògÕrò VE dî [dÆÛ] î® - [qqn] est
N pélican chauve
dòktú± (Français)
Exp dî [dÆÛ] tÇ d‡ kÆÑg Æ•
N médecin, docteur - [qqn] reste passif,
N dispensaire. M-äw dæ indifférent
dòktú± d‡, m-ƒyº-sí ngàä. VE tä dî [dÆÛ] - protéger
Je vais au dispensaire, je [qqn]
vous laisse maintenant. Exp ìngà dì-á - devenir
[qqn]
Exp ¡y¼ [dÆÛ] dì-á d‡ bàá

30
Lexique Ngambay-Français

yàá - laisser [qqn] seul n'arrive pas à comprendre


sans aucune surveillance le sens de ce que tu dis.
¡y¼ ngön lé dì-á d‡ bàá dî
yàá. Il a laissé l'enfant Prp sur, dans. M-äw dî
seul sans aucune käg¸ g‡ mbä kòö né jë. Je
surveillance. monte dans l'arbre pour
Exp àÛ dæ dî [dÆÛ] d‡ - veiller [litt: ... pour
aller chez [qqn] M-äw dæ voir les choses].
dî-í d‡. Je vais chez toi Prp de (sommeil). NdÉl dî
{pour te rendre visite}. ßï d‡ se réveiller (du
Exp dî [dÆÛ] d‡ - avant sommeil)
[qqn] «-tûl tà kùlà lÆ-» dî-bäg¸ (Syn. bäg¸)
dî-í d‡. J'ai fini mon NIn épaule. Dòktú± lé îsÕ
travail avant toi. dî-bäg¸ ngön lé. Le
Exp ùndä mŸ-nè dî [dÆÛ] médecin a donné
d‡. - Je compte/comptais l'injection à l´'épaule de
sur [qqn] {Chrét.} M-ündä l'enfant.
mÆ-» dî-í d‡. Je compte
sur toi.
dî-bûd¸
Exp ndï ùndà dî. - les N région pubienne (pour
nuages (qui allaient l'homme)
donner de la pluie) ont dî-ßár
disparu. N tombe
Exp màñ ùndà dî - L'eau N cimetière. DÏ d-ún nïÑ
(qui bout) cesse d-áw-né dî-ßár g‡. Ils ont
d'éclabousser. pris le cadavre et l'ont
Exp tàr dî [dÆÛ] ùdù - on amené au cimetière.
ne s'en occupe plus d'une dî-ßär-bìsï
affaire Tàr lÆ-í lé dì-á N tas d'ordures
ùdù. Ton affaire, on ne dî-ßë
s'en occupe plus. N village ou pays étranger
Exp ìyä sÆsí dî [né] - dôî-ßúgä
cacher [qqc] Ìyä sÆ-sí dî N espèce de plante
gúrsù g‡ d-ár-é lé. Il [Tribulus terrestris]
nous a caché l'argent
qu'on lui a donné.
dî-dᥠ(Syn. dî-ndá)
Exp pà dî mbÉ d‡ bàá - N pont
parler bêtement, sans dî-dÆ®-lò
réfléchir N monticule, partie
Expr: ùndä dî [dÆÛ] dÆbÆ - élevée. Nän-é jë ÷ä kÉy
arriver près de [qqn] Lò- lì-á dî-dÆ®-lò g‡ tà©. Son
g‡ ùndä dî-dé dáà, ngŸy oncle a fait sa maison en
léb-léb. Quand il est haut sur le monticule.
arrivé près d'eux, il dî-dìlà
avança à pas feutrés. N espace étendue et
N sommet ouvert.
NIn sens de [paroles]. Tàr NE dî-dìlà ndîû - étendue
lÆ-í lé m-ö dì-á Æ•. Je d'un champ
NE dî-dìlà lò - endroit

31
sans arbres dî-jï
Expr: dî-dìlà mbö - la N longueur de deux bras
partie à côté de la étendus
rivière qui a été inondée dî-kàl
mais maintenant l'eau N en surnombre (reste
s'est retirée après avoir fait des
dî-dìsä (Syn. kàrnà) paires)
N cadeau qu'on fait à un dî-kàsÕ
client N chéchia
dî-dƒ¬ dî-kàsÕ-bƒ
N termitière N premier sarclage d'un
dî-düm champ de coton
N morceau, bout dî-kö
dî-gäd¸-náng¸rä N épi
[dî.gäd¸.nª§g¸rä] dî-kóngö [dî.kǧgö]
N plage
(Syn. kóngö)
dî-g‡-dïí [dîg‡dïí,dîjïí]
N falaise
N monticule; termitière.
Tðy g‡ ndîû kàr dî-g‡-dïí dî-kóngö-màñ
lé ànd¸ màjì yº. Le petit [dî.kǧgö.m¼ñ]
mil labouré à côté des N esp. de poisson: la vive
termitières produit très dî-lò
bien. N besoins. ÀÛ dî-lò g‡.
dî-gó aller faire ses besoins
N ouest, région ouest du dî-mºy-wàä
pays Ngambay. Kàr lé ùbà N bottes d'épi de mil
bÆ© ànd¸ dî-gó. Le soleil dî-mbáy-Æ•-jë
se lève à l'est et se N sorte de sorgho hâtif
couche à l'ouest. dô-mbùl
dî-gòg‡ N maison rectangulaire.
Av tardivement Expr: kÉy dô-mbùl - maison
dî-gîl rectangulaire
NIn manière, façon de dî-mbül-kÉy
faire. N sommet du toit
VE ùn dî-gîl - imiter dî-nàng [dî.n¼§]
[qqn.] V terre, territoire. TòbÐy
Exp tò dî-gîlé d‡ yàá - jë láy yàá d-ªy dî-nàÑg lÆ
c'est normal, légitime Bäyä jë. Tous les lions
NIn traces. DÏ sáñg dî- ont fuit sur la terre des
gîl-sí sár tŸþ nè. Ils ont Gbaya.
suivi vos traces
jusqu'ici.
dî-ndá (Syn. dá¥)
N pont. PÉñ MùrsᥠgÕ
dî-jï àrdèpjùmbᥠlé dî-ndá tò
Prp soi-même. Îlä dÕ dî- kènéng. Entre Moursal et
jï-í. Pose-le toi-même. Ardepjumbal il y a un
pont.

32
Lexique Ngambay-Français

dî-ndád‡ dîdî-æm (Syn. æm)


N taxe que les chefs de N lièvre. Dîdî-æm lé tö dä
terre prennent au marché g‡ mbï-á ngäl yº lÉm gösü
dî-ndùbä lÆ-á Ÿ yº lÉm tî. Le
N terre héritée des lièvre est un animal aux
anciens oreilles longues, et il
N lieu d'habitation d'un est très malin.
clan, transmis par les dîg-gìr-é-kárä
ancêtres Num onze. KÇ kïnjá lÆ-» tû
dî-ngàñg [dî.§g¼§] ngán jë dîg-gìr-é-kárä. Ma
N entêtement, obstination poule a éclos onze
dî-ngäng [dî.§gº§] poussins.
NIn gencive. M-ás¸ sî dä dîgÕ
g‡ ngìrà Æ•, dî-ngäng-» Av dix. M-úwä kám-mbëdë jë
tí. Je ne peux pas manger nàÑg lò dîgÕ dîgÕ. J'ai
cette viande dure, mes mis les papiers en groupes
gencives sont enflées. de dix.
dî-ngû [dî.§gû] dîgÕ
Av intact, en entier. Tò N buffle. DîgÕ lé bòý tög‡
dî-ngû bàá. C'est entier. màñg bè nè ÷ä dìngàm yº.
DÆÛ dî-ngû yàá tîô à®-ï lé Le buffle est un animal de
wà? Qui donc a été assez la taille du boeuf, mais
bon pour te le donner? il est beaucoup plus
dî-ngîré [dî.§gîré] agressif.
Av d'abord. Dî-ngîré, m-äw dîgùrù
wàlá m-äw m-ödö kánd¸ ÷ûý. N monnaie ancienne
D'abord je vais en brousse dûjï
et je ramasse des noix de N sorte de sorgho hâtif
karité. dîktú± (Syn. dùktú±)
dî-tà© V dispensaire
Av au commencement dîngîr [dî§gîr]
dî-tè£ N commencement.
N mal de tête AE dîngîr-é - au
dî-tél commencement, d'abord
N partie supérieure d'une N premier, première. Ngön-
tige. dÉr g‡ dîngîr lé ùndä rï-á
NE dî-tél ndíl - zone où nà "Njä-ndän-dá". Le
progresse l'ombre d'un premier petit pigeon, il
arbre le soir l'a nomma "Le renard est
dîb¸ déjà rassasié".
VT manifester son mépris dîrû
en clignant des yeux Av par soi-même, de son
V faire un signe. Dîb¸-« propre chef.
gÕ kÆm-é. Il m'a fait Exp dî-rû-í bàá yàá ... -
signe avec ses yeux. tu as osé ...

33
dîrû lÆ-í. Si la pluie arrose
Av encore. GÆ® Æ• yàá dîrû bien la terre, appelle-moi
ßí wà? Tu n'as pas encore que je vienne avec toi
compris? semer tes arachides.
dîrô VI s'enliser (cf. camion)
Cnj c'est pourquoi. D-ár-é dübü
kübü g‡ sìgì dîrô ÷í-á N morceau de bois; souche.
lè£-é-né. On lui a donné Ngön lé ùn dübü käg¸ ÷èë-
un nouvel habit, c'est né ßë-é. L'enfant a pris
pourquoi il est content. un morceau de bois et l'a
dú apporté à la maison.
N recoin, fin, fond. ÀbÕ NE dübü kúndä - pied
lé tò dú màñ g‡. d'attache du cheval
L'hippopotame reste au dúgà
fond de l'eau. N piment pilé
dú dúgdùr
VI se dresser sur la N maison en terrasse
pointe des pieds {pour düjé (Syn. dïjó)
observer ou prendre qqc} N étoile du matin
Dèné lé dú dî-lò mbä kòö düjó-lò-kà® (Syn. dïjó)
lï. La femme se dresse sur N étoile de matin. Lò g‡
la pointe des pieds pour kønº jë nç ndáà düjó-lò-
voir le serpent. kà® ùbà. Quand les coqs
düú chantent alors l'étoile du
VI petite. Ngön g‡ düú un matin apparait.
petit enfant dùktú± (Syn. dîktú±)
dùú-dùú N dispensaire. M-äw dæ
N esp. d'oiseau (Coucou du dùktú± d‡, m-í-yº-ï ngàä.
Sénégal) Je vais au dispensaire, je
dùbü te laisse maintenant.
VT enterrer. D-ún yò kÇ-dé dùl
d-áw dùbü. Ils prirent le N biche-cochon [Céphalphe
corps de leur mère et de grimm]
allèrent l'enterrer. Ngán dùlà-dùlà
jë dúbü làr lé nàÑg. Les Id à flots. Màñ ¼ÿ dùlà-
enfants ont enterré dùlà. L'eau coule à flots.
l'argent dans le sol. Mº
«-dùbü, ï-dùbü, yŸ dùbü,
dùlùg-dùlùg
Id à grand bruit (battre).
jŸþ µ-dùbü-jë, sŸþ µ-dùbü-
Kàr-é ßär dùlùg-dùlùg. Son
jë, dÏ dúbü J'enterre, tu
coeur bat à grand bruit.
enterres, il enterre, nous
enterrons, vous enterrez, dùm
ils enterrent N remède préventif contre
Exp Dùbü yò mÆméjë - Il a certaines sorcelleries
payé la levée de deuil de dùm
son beau-père. N Arabe boutiquier,
VT semer. Ndï Æ® nàÑg, musulman.
ßär-» ä-« «-dùbü sÆ-í wúl Exp àw dùm d‡ - aller loin

34
Lexique Ngambay-Français

NE dùm-tél - converti à dùndáy-bángá


l'Islam [dùndáy.bª§gá]
dù« N plante à feuilles
VT dépasser, surpasser épineuses [Solanum
{pour exprimer l'idée de cerasirerum]
'impossible'} Dùm kàÛ. dùrà
C'est impossible d'aller. N grande jarre
DÆÛ dù«-ï gÕ ngûd¸ ndáà ï- dùrgùrù
dù«-é gÕ njä. Si quelqu'un Av épais, visqueux
te dépasse en courant, il (liquide)
te faut le dépasser en
marchant.
dùrùrù
VI être têtu, indomptable Id en gros morceaux. Ùnjà
dùrùrù gäng. Il coupe en
düm gros morceaux.
Av nu. ÀÛ gÕ kùd-é düm
bàá. Il est tout nu.
dùsù
N extraordinaire. DÆÛ g‡
düm dùsù une personne
VI être coupé ou atrophié extraordinaire
dùm-dîgÕ (Syn. gùmü)
N espèce de plante [Urena
düsüwá± (Fran#ais)
N palabre, des problèmes
lobata]
{du français
dúmsú "d'histoires"}
Id {très (court: descr. de
gîjì)}. Tö dèné g‡ gîjì
dùwà
N plantoir
dúmsú bàá yàá ßá tì-á ßär
N trou de semence
yº nÅÇ. C'est une femme
très courte qui parle dùwä
beaucoup là N espèce de plante [Bagrus
dün bayad]
N bas de dos. M-ƒ dî käg¸ -è
g‡ m-ö-sö ndáà dün-» Pr le (3me p. sing.)
ndàng. Je suis tombé de -é
l'arbre et je me suis PrA lui, le (obj.). ÷í m-ä
cassé le bassin. kà®-é wà? Que vais-je lui
NE sïngä dün - colonne donner? DÏ d-ár-é né sî.
vertébrale Ils lui ont donné à
dúnyà (Arabe)
manger.
N la vie, cours de la vie PrA son, sa, ses. Ngön-é
{on dit aussi dúny¼} rï-á të-é. Son enfant est
malade.
dùndä
Av pendant la nuit
ébë
{normalement suivi de d‡} N papillon
Dùndä d‡ nè ï-tò ßï dÕ è£ [è£,Æ£] (Syn. yè£)
màjé yàá wà? Pendant la N oiseau. D-ó ngá lÆ è£-bò
nuit as-tu bien dormi? jë dî màs¸ d‡. Ils
dùndáy (Syn. njòr) aperçoivent les petits du
N aubergine [Solanum gilo] Gros-Oiseau (perché) sur
un tamarinier.

35
è• (Syn. à•) Æd‡
Av pas, ne pas VI se trouver quelque
érë part. M-Éd‡, Éd‡, Æd‡ je
N petit poisson [Schilbe me trouve, tu te trouves,
uranoscopus] and il se trouve
[Eurtropius niloticus] Ég¸ (Syn. yég¸)
èsÕ N rat
N gonfler. Ég¸-würï (Syn. yég¸-würï)
VE èsÕ kèm - être enceinte N aulacode
VE èsÕ ngàm = èsÕ ndàm - Æjï (Syn. Ænjï)
avoir une hernie V penser, réfléchir
testiculaire {normalement avec tà} ƒyª-
VE èsÕ tà - être « ä-« m-æjï tà lám ßá.
présomptueux Laisse-moi réfléchir un
Ÿ peu d'abord.
Pr lui (pronom æk¸dÉ
indépendant). Ÿ ßá m-ë-é N côté
Æ• ßí. Lui-là, je ne l'ai Æ£ (Syn. yè£)
pas encore vu. N oiseau
Expr: dÏ gÕ dèné lÆ-á -
eux (lui et sa femme)
Æ• [Æ•,à•]
Pr ça, celui, celle. Ÿ-Ñ Av pas, ne pas. JŸ tö njè-
dá «-gÆ® Æ•. Ça je ne sais ßògò jë Æ•. Nous ne sommes
pas. Ÿ g‡ ngàw dèné jë lé pas des voleurs. Dùndä d‡
Ænjï pà nà kúrä-mà®-é-nè nè «-tò ßï dÕ màjé Æ•.
lé ùn tànjì lÆ-nè ¼ÿ-d‡ Cette nuit je n'ai pas
àÛ. Celui qui est le mari bien dormi.
de la femme là pense que Æm
son ami avait pris la N nez. Úlä jï-í Æm-í d‡
pintade et avait fuit Æ•. Ne mets pas le doigt
avec. dans le nez. Úlä jï-í ÷Éw
Pr un, une, des. Î-tèë gÕ Æm-í g‡ Æ•. Ne met-pas le
Ÿ g‡ ÷àng là. Maintenant doigt dans le nez.
tu joue une autre {carte}. Æ«
Ÿþ N écume, mousse
Av oui. Ÿþ, tö k‡ lÆ-sí æm (Syn. dîdî-æm)
yàá láy. Oui, c'est bien N lièvre. Ndû kárä ùwà æm
le nôtre à nous tous. ìlä kùlä gôs-é d‡ àÛ ìngà-
-É né mbàw lé. Un jour il a
Loc en, dans attrapé un lièvre, lui a
ÆbÕ mis une corde au cou, et
N tesson de poterie (pour l'a amené pour trouver le
griller) pêcheur. æm lé tö dä g‡
mbï-á ngäl yº lÉm gösü lÆ-
Æd¸ á Ÿ yº lÉm tî. Le lièvre
N urine. est un animal avec les
Expr: Ær Æd¸ - uriner oreilles longues, et il
est très malin.

36
Lexique Ngambay-Français

ÆmÆ ænjï tà lám ßá. Laisse-moi


VI être impatient; se réfléchir un peu d'abord.
presser trop. Î dá Émæ yº. VE Ænjï tàr - avoir des
Toi tu te presses trop. soucis
Æmæ VE Ænjï ngÆy - être
VI respirer perplexe
VI se reposer VE Ænjï pí - ne savoir que
faire
ÆmÕ Expr: Ænjï dî - penser à,
VI devenir graisseux. KÉr se concerner de Ndû g‡-÷á
lé ÆmÕ. Ce sésame (pilé) ßá ngàb-» Ænjï dî-» d‡ wà?
devient graisseux. Dä nè Depuis quand mon mari
lé ÆmÕ yº. Cette viande a pense-t-il à moi?
beaucoup de graisse.
Ænjï
Æñ VT dédaigner
VT nager sous l'eau. Lò-g‡
ndäb‡ Æñ màñ ndáà tŸþ
Ær
kànàng Æ•. Quand le canard V tomber (la pluie),
pénètre dans l'eau, il ne pleuvoir. ßäl kárä bè ndï
sort pas vite. Ær Æ• à® ßö Å dÆÛ jë yº
ngön ßë g‡ kárä bè. Une
ÆndÕ année la pluie n'était pas
VI répandre une odeur. tombée et la faim rongeait
Ngön lé ÆndÕ s¡. L'enfant les habitants d'un petit
a pété. Né ÆndÕ màjÆ• nè. village. Ndï Ær yº ßö j-à
Quelque chose sent mauvais dùbü né ßög‡-nè Æ•. Il
ici. pleut beaucoup alors nous
VE ÆndÆ s¡ - péter, lâcher ne pouvons pas semer
un pet, fesser aujourd'hui.
VT sentir, flairer V {uriner (avec Æd¸)}. M-ä
ÆndÕ-bìnì m-É® Æd¸, ï É® Æd¸, yŸ Ær
N espèce d'herbe Æd¸, jŸþ j-Ær Æd¸ j'urine,
[Gynandropsis gynandra] tu urines, il urine, nous
{CCL} urinons (ou bien j'ai
Ængæ [Чg¸] (Syn. yðm) uriné) JŸþ j-Ær jë Æ®, sŸþ
VI maigrir. MÅy lé jûg¸ Ér jë Æ®, dÏÿ d-Ér Æ®-d‡
kúrä-mà®-» yº à®-é Ængæ. nous urinons, vous urinez,
La maladie a dérangé mon ils urinent Ngön Ær Æd¸
ami à tel point qu'il a gìr kƒ-á jë g‡. L'enfant a
beaucoup maigri. Sî né yº uriné sur le dos de sa
nŸ Ængæ kÉng-kÉng. Il mère.
mange beaucoup mais il est Ær
toujours très maigre. VI grossir
Ænjï (Syn. Æjï) VI être gras. Màñg lÆ-á Ær
VI penser, réfléchir ndòl-ndòl. Son boeuf est
{normalement avec tà} bien gras.
Kúrä-mà®-é lé Ænjï pà nà Ær
àÛ kórö-nè mbä tûl-nè. Son V pierre. Ngön lé ìlä-« gè
ami pense qu'il le chasse kôrí Ær kàrï bàá yàá.
pour le tuer. ƒyª mº m-

37
L'enfant a jeté une pierre ÆÛ
sur moi pour rien. M-ún Ær VT cesser. Ndû g‡-ñ lé
m-ílä-né yè£. Je prends bîû-dé jë ÆÛ k-àÿ kïdö gÕ
une pierre pour lancer sur sà. A partir de ce jour-
un oiseau. là, leur père cessa de
Æ® boire la bière et de fumer
VT tromper du tabac.
Æ® Expr: æw rû [dÆÛ ÷ä] -
VI être cuit. Lò g‡ ngúl [qqn] cesser de [faire] æw
lé Æ® mbª dáà, ùlà jï-á dÕ rû-í tïbï yürö nàÑg mbîr
mbä kùn kárä nº. Une fois kÉy g‡ bè. Ne crache pas
les ignames étaient sur le sol à côte de la
cuites, il a mis la main maison comme ça!
pour prendre une et la Éylépëlë
goûter. Sô dä nè Æ• nà Æ® V épervier. Éylépëlë tö
Æ•. Ne mange pas cette yè£ g‡ bòý g‡ sî ngán
viande, ce n'est pas bien kïnjá jë. L'épervier est
cuite. un grand oiseau qui mange
Expr: Æ® kÆm - être assez les poussins.
mûr pour [inf.] Kö lé Ær ÐÜÐ
kÆm kÆm kìnjà ngàá. Le mil Inj oui, c'est comme cela
est assez mûr pour ÜÐÜ
récolter. Inj non, ce n'est pas cela
VI être mûr, devenir mûr
(grains). Másàr lé Æ®. Le
Ðy
maïs est mûr. Tðy lé Æ® VI être suffisant
kÆm nÅ wàä g‡. Le (toujours avec la
pénicillaire devient mûr négation). Né g‡ ä-« lé Ðy
avant le sorgho. Æ•. Ce que tu m'as donné
n'est pas suffisant.
Æ®
N urine {v. aussi Æd¸}
gá-màgär
Expr: lò Æ® - l'endroit (Syn. gád‡-màgär)
pour uriner N araignée
Æw gàb
V être loin {devient Æb Id très (troué) {descr. de
quand il y a un objet îsÕ; fréq. = gàb-gàb}
personnel} ßë lÆ mÆm-» jë gàb-gàb (Syn. gùb-gùb)
Æw. Le village de mon Id descr. d'avaler. Münú
beau-père est loin. ndùjï gàb-gàb. Il avale de
VI être long. Kùr-í Æw yº. la farine.
Tu as beaucoup tardé à gàbà-gàbà
revenir. (litt: ton Id très (fâché). Wöng ÷ï-á
absence était long) à®-é àÛ dî-» d‡ gàbà-gàbà.
VT être long pour. ÷Éw Æb- Il est en colère contre
«. Le chemin est long pour moi.
moi. gábÕrà
N criquet. Ùwà gábÕrà,
ndÆ« gÕ kám àÛ dÕ kÉy lÆ-

38
Lexique Ngambay-Français

á. Il attrape un criquet, gág¸


l'enveloppe dans des VT embêter, compliquer les
feuilles et le rapporte à choses
la maison. GábÕrà lé tö gág‡
kù® g‡ sî kám käg¸. La Inj tant pis pour toi
sauterelle est un insecte
qui mange les feuilles des
gàgÕ-súùnú
herbes. (Syn. gàgÕ-súngÕrú)
gäd¸ N espèce de poisson
N prix. Sé gäd¸ kòs‡ lÆ-í [Auchenoglanis biscutatus]
lé kándá wà? Le prix de gàgÕ-súngÕrú
tes concombres est [gàgÕ.sø§gÕrú]
combien? (Syn. gàgÕ-súùnú)
VE ÷ä gäd¸/î® gäd¸ - N espèce de poisson
discuter le prix [Auchenoglanis biscutatus]
gäd¸ gágö (Syn. ngáägö)
N surface, étendue, N plante cultivée [Solanum
limite. aethicopicum]
VE ùnjà gäd¸ - délimiter gàjì
VE ìlä gädæ - faire un
NIn félicitation.
cercle
VE îsÕ gàjÕ - féliciter
NE dî-gädæ - étendu de
Dèné lé îsÕ gàjì njè-kùlà
sable
lÆ-á. La femme félicite
gád‡-kÅç son travailleur.
N martin-pêcheur gàjì
gád‡-màgär N corne d'un animal. Gàjì
(Syn. gá-màgär) màñg Mbörö ngäl yº ùndä
N araignée. Gád‡-màgär jë gàjì màñg jë g‡ ÷àng. Les
d-ílä jám d-úwä-né kÉm jë. cornes des boeufs Mbororo
Les araignées tissent des sont plus longues que
toiles pour attraper des celles des autres boeufs.
mouches. N amulette. è tö njè gàjì.
gágà C'est le responsable des
N corbeau. Gágà lé tö yè£ amulettes.
g‡ ndà lÉm ndùl lÉm nè ßæ• N sorte d'initiation
dÆÛ jë yº. Le corbeau est Ngambaye
un oiseau blanc et noir gàjì
qui a beaucoup peur des NIn fourche, bois fourchu.
gens. Gàjì gòdó dáà kÉy òsö.
gàgÕ S'il n'y a pas de bois
N espèce de plante fourchu, la case tombe.
[Synodontis schall] Expr: gàjì käg¸ - la
{[Meisynodontis fourche d'un arbre
membranaceus]} gäjï
gàgÕ VT couper en deux {quelque
N poisson-chat. Ìngà gàgÕ chose de cuit; quand il
jöó bàá. Il a trouvé deux est cru, on utilise rïbä,
poissons-chat seulement. rïyä}

39
N débris, morceau gàndÕrà [g¼ndÕrà]
gájï (Syn. kürä-ßòr)
VT couper en petits N espèce d'arbre épineux
morceaux [Bombax costatum]
gàjì-gÉl gäng [gº§,gº§g¸]
NIn la fente des fesses VT couper, diviser. Bä
g࣠gäng lò mbád‡. Le fleuve
N esp. de gourde avec cou coupe complètement la
gál route. M-ä gäng kùlä nòjï
N espace entre les jambes. lÆ-sí. Je vais couper vos
Bísï lé ànd¸ gál-» g‡ à-« liens fraternels.
m-tèë m-ösö. Le chien VE gäng mbä - retenir un
courait entre mes jambes hôte chez soi
et m'a fait tomber. Exp gängæ-« ìlä-« türä. -
NE njè-gál - personne aux Il m'a fait passer de
jambes arquées l'autre côté en pirogue.
gáláw Exp gäng dî-» d‡ - passer
Id à contre coeur (mais on chez moi
donne et il ne lui reste VT prendre un raccourcit
rien). M-ún gáláw m-ár-é. VT traverser (fleuve). «-
Je le lui ai donné à gäng bä gÕ tò. J'ai
contre coeur. traversé le fleuve avec
gämä une pirogue.
N fanfaronnade. gáñg [gª§g¸,gª¶]
VE ùwà gämä - faire le N grand tambour. Gáñg lé
malin ßär yº ùndä kîdè. Le
gámàgär (Syn. gád‡-màgär) tambour "gang" résonne
plus fort que le tambour
N araignée
en deux faces.
gámàtúrí
N insecte ailé
gáng-ndà [gª§.ndà]
Av couché sur le dos
gàmlà
N femme remariée
gàngÆrà [g¼§gÆrà]
N brousse épaisse
gámsá
Id bien (coagulé) {Descr.
gáng¸ [gª¶,gª§g¸]
VT couper {plus. fois}
de ßï}
{fréq. de gäng}
gàÑ [g¼Ñ]
VT contourner
gànjáng [g¼njª§]
N circoncision
VI faire le rusé
gànú¯ gàr
N qualité, espèce, modèle,
N réchaud à braises
catégorie.
gándáng [gªndª§] NE gàré - un du même
Av inoccupé modèle
gánd¸-gö [gªnd¸.gö] gár-gö (Syn. gö)
(Syn. gá®-gö) NIn nuque. YŸ ùndà gár-gö
N partie supérieur convexe ngön-é. Il a tapé son
de la nuque enfant sur la nuque.

40
Lexique Ngambay-Français

gá®-gö (Syn. gándæ-gö) gáwä (Syn. kìnglèbä)


N partie supérieur convexe N espèce d'arbre [Cassia
de la nuque occidentalis]
gàárä (Syn. gàýrä) gàyìm (Syn. gàyìm-dÆÛ)
N palmier-doum [Hyphaena N brigand
thebaica] gàyìm-dÆÛ
gàràrà N brigand
Id faisant un tour. Tèë gàýlà-ÆbÕ
÷ágá gàràrà. Il est sorti N tesson de poterie
faire un petit tour. gàýlà-kä
gàrgàsÕ N débris de calebasse
N nourriture grossière gàylàbàl
pour collectivités N esp. de fourmi ailée
gàrgò gàýrä (Syn. gàárä)
N harpon de pêche barbelé N palmier-doum [Hyphaena
gá±wájë thebaica]. Gàýrä lé tá n¼º
N espèce de sorgho hâtif gÕ màr nè Ÿ ngäl yº Æ•. Le
gàásà (Syn. gàsásà) palmier doum est pareil au
N bouteille rônier, mais il n'est pas
gàsàng [gàs¼§] si grand.
N entêtement. g¼
NE kúndä g‡ ÷ä gàsàng - un N reste.
cheval têtu Exp tìá n¼y g¼ - c'est
gàsásà (Syn. gàásà) inachevé
N bouteille g¼
gàsásÕ (Arabe) N labour rapide, par
N bouteille occasion.
Exp ìlä g¼ - il a passé un
gás¸rá moment dans son champ pour
N oseille sauvage
y labourer
gäw g¼
VT réchauffer. M-ndìbì pÆr
N motif, raison. ÷ä ôjï né
m-är rû-» gäw gáw-gáw. Je
g¼ ÷í wà? En vertu de quoi
me suis bien réchauffé.
as-tu fait cela? [litt: tu
gáw fais tu montres la chose
Id parfaitement, exprès pour quelle raison]
(savoir) {descr. de òö, gª
gÆ®} GÆ® gáw. Il sait
Id fermement (tenir)
parfaitement.
{descr. de ùwà}
Exp òö gáw yàá ÷ä. - Il
l'a fait exprès. g¼º
Exp ìsì gáw. - Il se met VT étirer.
en évidence. VE g¼º gîl - se dresser
sur la pointe des pieds
gáw-gáw G¼º gîl-í. Dresse-toi sur
Id {bien (réchauffer):
la pointe des pieds.
descr. de gäw}
VE g¼º mè - rétracter le
ventre

41
gªg¼º (Syn. gágà) d'arachides s'élargissent
N corbeau bien.
g¼y NIn sorte, genre; couleur.
VT fendiller, casser en KártÕ gél sô: jìnárì tî,
deux sènégÕ tî, kóbì tî, sùbátà
tî. Il y a quatre
gè (Syn. ndìgì) couleurs: carreau, trèfle,
VT vouloir. Tög‡ ï-gè dáà coeur et pique. Dìngàm
ä-« gúsù dî-mùndá gìr-é mƒ kárä ù£ künjá jë yº, dáà
= Tög‡ ï-gè ndáà ä-« gúsù künjá jë lé gél-dé ßÉd‡
÷û-mùndá gìr-é mƒ. Si tu ßÉd‡. Un homme élevait
veux, donne-moi 175 francs beaucoup de poules, et les
(35 "gours"). poules étaient des espèces
gé différentes.
Av à l'écart. Úwä dæ gé. gél-tà
Mets-le à l'écart. N menton. Kúrä-mà®-» ùndä-
gèl « gél-tà-» g‡ ìlä-« nàÑg.
N gauche. Bî-» jë tö gèl. Mon ami m'a frappé au
Mon père est gaucher. menton et m'a terrassé.
AE dî-gèl - à gauche gèng [gè§]
NIn défaut. Gèl-é tò g‡-ñ. Id hésitant. Àr ùy gèng.
Il a son défaut. Il reste pensif, hésitant.
gél [gél,gÉl] gès¸ [gès¸,gÆs¸]
NIn fondement, fond. Gél N reste. Gès¸-é jë dá tö
ßôl lÆ-» mbùdù. Le fond de m“ yàá láy. Le reste (des
ma poche est percé. Sóò lé cartes) est du "foin".
òsö gél màñ bùlà g‡. Le
seau est tombé au fond du

puits. VT prendre du bout des
NE gél kà - lignée doigts
familiale VI marcher sur la pointe
VE î® gél - trahir des pieds
Exp gél-é gäng - cela gæ (Syn. dæ)
cessa (de couler) Prp vers. Sé äw gæ ÷á wà?
Exp òsö gél-» d‡ - se M-äw gæ súgÕ g‡. Vers où
rallier à moi tu te diriges? Je vais
Exp ùndà gél - commencer vers le marché.
Bür ùndà gél kîsÕ pä. Le Prp de {idée de
varan commença à chanter. provenance} ¡ gæ ÷á ÷á
Prp sous {avec d‡} kàrà, dÆÛ gÆ® Æ•. Il vient
Expr: gél-é g‡ nè ßá - d'où, on n'en sait rien.
c'est pourquoi Bäg¸ yè£ nè Prp comme (indique
lé tÆdÕ gél-é g‡ nè ßá yŸ l'utilisation de qqc. dont
òsö-né nàÑg. L'aile de cet on a déjà parlée). Njè-kî®
oiseau s'est cassée en lé ùn ngàw-làr ÷ä gæ kîsÕ.
dessous, c'est pourquoi il Le forgeron a pris un
est tombé. morceau de fer et en a
VI s'élargir. Wúl lÆ-» ¼ÿ forgé une houe.
gél yº. Mes plants

42
Lexique Ngambay-Français

gæ Expr: ùwà gÉm - être


Av marqueur d'existence gluant, visqueux
{toujours avec tö} Tö gæ N sauce longue
mbáy. Il est un chef. V matière gluante
Expr: [÷ä né] gæ [inf] - gÆmjë
ne faire que Ndï mbél màñ N bébé de sexe masculin
gæ mbél. Il y a eu une gÆÑ
pluie torrentielle. [litt: V construire l'intérieure
la pluie ne fait que du toit
tomber] gÆndÆrÆ
gÆbÆ Id écarquillé (yeux). KÆm-
N espèce de petit poisson é tò gÆndÆrÆ. Il a les
gÆbÆrÆ yeux écarquillés.
Id descriptif. Ùwà dî käg¸ gÆng [gЧ]
gÆbÆrÆ ìsì d‡. Il se pose N petit tambour à deux
sur un arbre. faces
gÆbÉræ gÉñg [gܧg¸]
N esp. de courge N mante religieuse. GÉñg
gÆbÕ lé tö kù® g‡ bòý yº g‡ sî
N idiot ngán kù® jë g‡ ÷àng. La
gÆb‡ræ mante religieuse est un
N espèce de plante insecte très grand qui
[Citrullus lanatus] mange beaucoup des
gæd¸ insectes plus petits.
VT soutenir. gÉñg [gɶg¸]
VE kàré gædæ - il est trop VI venir à plusieurs
pressé, anxieux reprises
gÉd‡-gÉd‡ gÆngÆrÆ [gЧgÆrÆ]
Id bien (en plein milieu). N carcasse.
Tò dàn-á gÉd‡-gÉd‡. C'est NE gÆngÆrÆ wöd¸rö -
bien en plein milieu. carcasse de voiture
gÆdÕrÆ-gÆdÕrÆ gÆ®
Id avec peine {descr. de VT connaître. Mº «-gÆ®-dé
ùwà} D-úwä nàÑg gÆdÕrÆ- Æ•. Je ne les connais pas.
gÆdÕrÆ. On l'a retenu avec Sé ï-gÆ®-é wà? Est-ce que
peine. tu le connais?
gÆjïræ VT savoir. «-gÆ® Æ• ßí. Je
N culotte ne sais pas encore.
VT comprendre
gÆm
N testicules. GÆm bàl g‡
gÆ®
núngä lé lè£ yº. Les N spatule pour remuer la
testicules du bouc grillés boule. Ún gÆ® g‡ nè äm «-
sont délicieux. körë-né mùrü. Prend-moi ce
spatule en bois pour que
gÉm je puisse remuer la boule
N espèce d'arbre [Grewia avec.
venusta].
VE ¼ÿ gÉm - être gluant

43
gÉr gín
N tapioca [Tacca NIn fond. Sóò lé òsö gín
leontopetaloides]. Dèné jë màñ bùlà g‡. Le seau est
lé d-úr gÉr mbä tá g‡ tombé au fond du puits.
bíyä. Les femmes creusent Prp sous, dessous de
la racine du tapioca pour gìnà
faire la bouillie. N bosse.
gÉr NE njè-gìnà - un bossu
NIn tombe. DÆÛ kùndà ngön gìnà-gôs¸
dî gÉr yég¸ d‡ lì-á Æ•. On N partie inférieure de la
ne frappe pas l'enfant sur nuque
la tombe de son souris. gìndö (Syn. jám)
(proverbe) (On ne doit N toile d'araignée
arracher de l'enfant ce
qu'il a découvert.)
gìr
N dos {v. aussi bàr-gìr}
gÉ®
VT gratter [sol]
gìr
V glaner Prp derrière. Ngán jë d-áw
ndäm gìr kÉy g‡. Les
gÆrÆm enfants jouaient derrière
N champ laissé en jachère la maison.
gÉrÉrÉ Prp à côté de. Ãw tò gìr
Av attentivement mbáy d‡. Va coucher à côté
gÉrgÉndæ (Syn. gírgíndï) du roi.
N espèce de plante gír (Syn. ká-gír)
[Asparagus africanus] N bruit
gÆs -gìr-é-
Id dignement. Àr nàÑg gÆs. Num connecteur entre les
Il s'arrête dignement. numéraux {v. aussi -dì-á-}
gÉÞ Dîg-gìr-é-sô quatorze
Av qui a font plat, à gír-gîl
angle droit. Bìrï lé gél-é N talon
tò gÉÞ. Le fond de ce gìrà
mortier (neuf) est plat. N fourche.
gÜy Expr: gìrà käg¸ - fourche
VT tomber à plusieurs à la d'un arbre
fois [feuilles, seins, gìrä
rosée). GÜy né ndäm ÷í-á N fétiche sous la peau de
d‡ ngàä. Il a déjà cessé la main, pour être adroit
de porter (régulièrement)
sa tenue d'initié.
gìrä (Syn. gìdä)
VI boire à deux en même
gìdä (Syn. nîd¸) temps dans la même
VI boire à deux en même calebasse
temps dans la même
calebasse
gìrä
N singe ravisseur
gídï (Syn. ngídï)
VT chatouiller

44
Lexique Ngambay-Français

gírgíndï (Syn. gÉrgÉndæ) gÕ-lò-jë-láy


N espèce de plante Av partout
[Asparagus africanus] g‡-µ
gírírí Spc ce, cette {contraction
Av rond de g‡ nè}
gìrmìsì g‡-ñ
N fourou Av là (dans le passé).
gÕ (Syn. dÕ) Dèné g‡-ñ lé Å mùrü lé gÕ
Prp avec; en. ÀÛ gÕ bîb-é. kárë-bàá láy. Cette femme
Il est parti avec son là (en parlant du passé) a
père. ÀÛ gÕ wöd¸rö. Il est mangé toute la boule
parti en voiture. DÏ gÕ seule.
dèné lÆ-á d-úsä ngúl lé Expr: tò g‡-ñ - être,
n¼º d‡. Lui et sa femme exister
mangèrent les ignames g‡-ñ
ensemble. Spc ce (qui est là)
Expr: àÛ gÕ - avoir JŸ j- {contraction de g‡ nÅÇ}
àÛ gÕ ngán jë Æ•. Nous gÕ-n¡-á (Syn. dÕ-nÅ-á)
n'avons pas des enfants. Av pour toujours
Prp et. è ndìgì né-sî g‡ g¸-ndäÑg [g¸.ndºÑg]
l࣠dä gÕ känjï. Il veut Av pour rien. Ngön lé ìlä-
un repas sans viande et « gÕ Ær g¸-ndäÑg. L'enfant
(sans) poisson. a jeté une pierre sur moi
gÕ pour rien.
Aux futur proche. À gÕ gÕ-ndûô (Syn. ndûô)
kàÛ. Il s'apprête à aller. N le matin. ßölé Ç mùrü
g‡ gÕ-ndûô ndáà ä tò ßï yº.
Cmp que, qui. SúgÕ g‡ Si tu manges la boule le
Mündüú bòý yº ùndä yè g‡ matin, tu dormiras
Sá±. Le marché de Moundou beaucoup (pendant la
est plus grand que celui journée).
de Sarh. DÆÛ g‡ ßògò-« lé Expr: gÕ-ndûô nè - ce
tö ï à. La personne qui matin
m'a volé était toi même. g‡-÷á
g‡ Int lequel, laquelle. MŸ
Prp dans, en (locatif, ßë g‡-÷á wà? Dans quel
après nom). ÀÛ sì né dî village? Sé b¬yº g‡-÷á ßá
pà• g‡. Il alla s'asseoir rï-á tï-é wà? Laquelle
avec (la chose) sur le chèvre est malade?
séchoir. SúgÕ-d‡ = súgÕ-g‡ Expr: ndû g‡-÷á? - quand,
[súgg‡] au marché MŸ ßë g‡ quel jour? Sé ä ÷èë ndû
au village ÀÛ sì né dî pà• g‡-÷á wà? Quand (quel
g‡. Il alla s'asseoir avec jour) vas-tu venir?
(la chose) sur le séchoir. gÕ-sƒ (Syn. dÕ-sƒ)
Ÿ mbél kö lé mŸ kèë g‡. Av matin. ÷í ßá ä ÷ä bèrè
Elle a versé le mil dans gÕ-sƒ wà? Qu'est-ce que tu
le van. vas faire demain matin?

45
gö gòdó
N nuque. Ÿ ùndà gö ngön-é. VI être absent. Mbáy gòdó
Il a tapé son enfant sur ßë-é. Le chef n'est pas
la nuque. chez lui. Ngö-kÇ-í lé
NE njè gö» d‡ - mon cadet gòdó. Ton frère (que tu
Expr: àÛ gö [dÆÛ] - suivre demandes) est absent. Né
[qqn] ÀÛ ndíl-í dÕ mbä sî-sí gòdó. Il n'y a rien
kà®-« m-äw gö-é d‡. Il est à manger pour nous.
allé à l'ombre pour que je Exp (né) lÆ [dÆÛ] gòdó -
le suive. [qqn] n'a pas (qqc) Sëngë
gö lÆ-í gòdó wà? Tu n'as pas
Prp derrière. Bísï jë lé de moustiquaire?
tò gö-dé d‡. Les chiens se gòg‡ (Syn. gògó)
couchèrent derrière eux. Av en arrière. DÏ g‡ d-áw
Prp après, à la suite de. kédé lé gÆ® né g‡ tŸþ dî
Tðy lé Ær kÆm gö másàr g‡. dÏ g‡ n¼y gòg‡ lé Æ•. Ceux
Le petit mil devient mûr qui étaient avant n'ont
après le maïs. pas vu ce qui est passé à
Prp en l'absence de ceux qui étaient derrière.
gó Exp tél gòg‡ - reculer
N idée de rattrapement. VE tél kàÛ gòg‡ - partir à
NE né gó lìá - la chose nouveau, rentrer Lò g‡ ä
sur laquelle il se tél kàÛ gòg‡ ndáà ï-÷èë ä-
rattrape « m-úlä-ï. Quand tu
gó-bür partiras (encore), viens
N vieux varan ici, je te donnerai une
commission.
gö-d‡ Av à nouveau.
Av après. Ngà gö-g‡ ndáà, Av derrière, de derrière.
ä ÷ä-né bàÑ? Et après, Jï dä g‡ kédé lé yàá òm
qu'est-ce que tu en fais? büwá g‡ ßá, Ÿ g‡ gòg‡ à
gö-g‡ kòm büwá g‡ ßÉy. Les
Av après pattes de devant tombent
gö-ngäl [gö.§gäl] dans le trou d'abord, et
NIn surveillance. ƒyª dÕ les derrières vont tomber
gö-ngäl-é Æ•. Ne le laisse aussi. (proverbe)
pas sans surveillance. gògó (Syn. gòg‡)
gòdè Av en arrière.
N creux Expr: (kübü) tél ÷èë gògó
gòdÕ - (style de vêtement)
N trace. RígÕm ùn gòdÕ devenir encore populaire
gîl-é àÛ sáñg ngön lé. Kübü g‡ nèë lé tél ÷èë
L'hyène suivit les traces gògó. L'habit là est
de ses pas et cherche revenu à nouveau.
l'enfant. gól
NE gòdÕ gîlé - la trace de VT consoler, bercer. Dèné
ses pieds àÛ gól ngön-é. La femme
berçait son bébé.

46
Lexique Ngambay-Français

gólë pour donner des noms à ses


N gourde. Njè-ndîû ùlà neveux.
gólë gÕ màñ kènéng sôl-é Exp ÷ä gösú - être
g‡. Le cultivateur met sa malin/maligne Sé dàn-dé d‡
gourde "gal" pleine de mùndá nè lé, nª ßá ÷ä gösü
l'eau sous les aisselles. yº wà? De ces trois
gònèy (Syn. gùnày) personnes, quelle a été la
N esp. d'herbe à tubercule plus maligne?
[Cochlosperumu tinctorium] NIn façon de [faire qqc.].
M-gè dÆj-ï gösü ÷ä ùbü
góngÉrç [gǧgÉrç] ÷ûý. Je voudrais te
VI se recroqueviller demander la façon de faire
[peau] l'huile de karité.
VT bondir sur
görë gòyábÕ (Fran#ais)
N goyavier [Psidium
VT sélectionner. Görë lò
guajava]
¡y¼. Laisser intact le
lieu (sans le balayer, par gòyírö, gòýrö
exemple). (Syn. gòríyö)
görë N espèce de plante [Vitex
VI avoir rond de graisse. simplicifolia]
Tì-á görë jìm. Il a un gÇ
rond de graisse sur la VT examiner attentivement
bouche. {fréq. de gÅç}
gòríyö gÅç
N espèce de plante [Vitex VT examiner {voir aussi
simplicifolia] gÇ}
gös‡ VT rendre [qqn.] visite.
VT travailler [qqc] pour M-÷èë dÕ mbä gÅç-ï bàá
en obtenir [qqc] yàá. Je suis venu tout
VT approcher un animal simplement te rendre
avec précaution visite. Kúrä-mà®-» àÛ gÅç
gösö [gösö,gös¸] kƒ-á jë. Mon ami est allé
visiter sa mère.
(Syn. gösü)
gÅç
NIn technique. Ÿ lé tö
VT courber, tordre
gösö kòndè g‡ tûg‡rû. Il
VI être courbé
est un vrai des vrais
artistes de la cithare. gÅy-gÅy
NE njè gös¸ - artiste, Id noir de nuages. Ndï ¡
débrouillard gÅy-gÅy. Le ciel est noir
de nuages.
gösü (Syn. gösö)
N ruse, astuce {gösú est gîbÕ [gîbÕ,gîb¸]
aussi possible} Njä ÷ä VI être maladroit {gòb¸
gösú ùlà dÉr pà nà n-Ÿ µ- est aussi possible}
÷èë dÕ mbä kùndä rï ngán N maladresse
nän-nè. Le renard usa gôb¸ (Syn. gôs¸)
d'une ruse en disant au NIn cou
pigeon qu'il était venu

47
gîb¸rû gourdin afin que je le
NIn gésier d'oiseau mette sur l'épaule.
NIn sternum de mammifère gîl
ou d'oiseau N fois. «-÷èë Mündüú nè
gîjì àsÕ gîl jöó. Je suis venu
VI être court, petit de ici à Moundou à peu près
taille. Bî-» jë lé tö dÆÛ deux fois. M-ä m-ö Njàménà
g‡ gîjì yº. Mon père est gîl kárä Æ• ßÉy. Je n'ai
un homme de petite taille. jamais vu N'Djaména.
gîjì (Syn. kùnà) gôl
N sorgho hâtif N hibiscus [Hibiscus
gîl cannabinus]
NIn jambe. Dèné lé ìlä gôl
kùlä gîl-é d‡ tô-á nàÑg. = VT effacer
Dèné lé ìlä kùlä gîl-é d‡ VT séparer [les grains du
tí-á nàÑg. La femme met sable, par exemple]
une ficelle à sa patte et gôl
l'attache par terre. ¡ dî VT aplanir. Î-gôl lò dàn-á
käg¸ g‡ òsö à® gîl-é tÆdÕ. nÅÇ ä-«. Aplanis-moi ce
Il est tombé de l'arbre et milieu là.
s'est cassé la jambe. gôlÆ•
Exp m-ûr gîlÉm - Je me N espèce d'oiseau
presse gôngû [gô§gû] (Syn. túdü)
NE gîl màjì - bon moment, N boule sèche
chance, heureuse
coïncidence
gôrî
Exp dÕ gîlÉm/gîlí/gîlé - a N noix kola. Bôrnû jë lé
pied (moi, toi, lui, etc.) dÏ ÷àb¸ gôrî gÕ-lò-jë-láy.
÷èë dÕ gîl-é. Il est venu Les Bornous vendent des
à pied. noix de kola partout.
Exp làr dî gîl - gôs¸ (Syn. gôb¸)
récompense NIn cou. Ndû kárä ùwà æm
NE gîlé - endroit où ìlä kùlä gôs-é d‡. Un jour
quelque chose est M-ö dî il attrapa un lièvre et il
gîl-é Æ•. Je ne sais plus attacha une corde à son
où je l'ai mis. cou.
NE gîl màjì - bonne chance gîy
Gîl màjì túngä-ï. Tu es N pilon. D-ódö gîy ÷èë
chanceux kùndà-né kàgÕ lé tûl-é.
Exp ïlä ngäng gîlí - n'y Ils apportent un pilon
retourne plus pour taper la panthère et
Exp gîlé này tì dáà - la tuer. Gîy lé d-áw d-úr-
alors qu'il n'est pas né kö mŸ bìr-í. Le pilon,
encore arrivé on l'utilise pour piler le
gîl mil dans le mortier.
N gourdin. Ã-« gîl lé m- VE ndèÿ [dÆÛ] gîy -
ílä däm-» g‡. Donne-moi le confier [qqc] à piler
NE gîy dübü - pilon à

48
Lexique Ngambay-Français

têtes ronflées caché en renversant dessus


VE ùr gîy dä - piler à un récipient.
trois dans un même mortier gübürü
de façon rythmée VI être rond
NE ngór gîy - pilon (sans gúdgùr
renflement) N paralytique
N pilage
gùdü
gôy VT réduire en farine
Id dépourvu de poils {îsÕ
gôy : "être dépourvu de
güdúrü
poils"} VT froisser, écraser
Exp tìá îsÆ gôy - ses V remuer. Dèné güdúrü nªy
lèvres son retroussées mbä kà® kàd¸ yûlë. La
femme remue la sauce pour
gôy que le sel dissolve.
N hauteur de la fesse
{normalement avec les
gügü (Syn. gübü)
singes} ßÆd¸ ùndä gôy-é dî V contourner, entourer
käg¸ g‡. Le singe a posé gù•-gä (Syn. gú®-bä)
sa fesse sur l'arbre. N espèce d'arbre
gôy-bíyä [Stereospermum kunthianum]
N dépôt solide au fond de gúlä (Syn. túlä)
la bouillie VT combler, aplanir
Gîyjë [terrain]
N nom de jumelle gùlà-màñ [gùlà.m¼ñ]
gù (Syn. bùlà-màñ)
Av sombre. Lò tò gù. Il N puits
fait sombre. gù«
Av muet; calme. Ìsì gù. Il N espèce de plante [Sida
reste sans rien dire. rhombifolia]
gú güm
Id bien (réussi dans le N piège. Güm lÆ Njà-»-gòdó
développement physique ou ùwà dÉr, k‡ lÆ Sú ùwà
bien social) {descr. de báylà. = Güm lÆ Njà-»-gòdó
tï} YŸ lé kédé kÆm-é tö ùwà dÉr, nè kª lÆ Sú ùwà
ndòö nè ßàsí-nè tï gú. báylà. Le piège de
Avant il était malheureux Njamgoto saisit une
mais maintenant il est tourterelle, celui de Sou
heureux. un margouillat. Güm lÆ-»
gúù kïlä ùwà yè£. Mon piège a
Av de force sauté et il a attrapé un
gùb-gùb (Syn. gàb-gàb) oiseau.
Id descr. d'avaler NE güm-dî-kägæ - piège
gübü (Syn. gügü) invisible pour attraper
les hommes
VT contourner, entourer
Expr: ìyä güm - tendre un
gúbú [gúbú,gúb‡] piège
Id idée de renversement.
DÉb¸ né tà d‡ gúbú. Il l'a

49
gùm-tä gü©-müú (Syn. gü©-mögó)
N extrémité du fruit ou de N espèce de poisson
la graine à laquelle la [Ophiocephalus obscurus]
tige est fixée gü©-ngÅý [gü©.§gÅý]
gùmà N espèce de poisson
Av sombre d'arbrisseau [Protopterus annectens]
[Urena lobata]. Lò tò gúrsù (Syn. gúsù)
gùmà. Il fait sombre. N argent {peut-être
gùmä d'origine autrichienne
N guêpe maçonne. Gùmä ÷ä "groschen"} í-÷èë gÕ gúrsù
kÉy bîr lÆ-á kàr kÉy jë wà? Es tu venu avec de
g‡. La guêpe maçonne fait l'argent?
son nid de boue dans les gùrü
murs des maisons. VT mélanger de la farine
gúmìyà (Arabe) avec de l'eau. Dèné lé
N serviteur du chef gùrü ndùjï gÕ màñ mbä tá-
gùmü (Syn. dùm-dîgÕ) né bíyä. La femme mélange
N espèce d'arbrisseau la farine avec de l'eau
[Urena lobata] pour en faire la bouillie.
V tomber brutalement en
gùn tortillant. Màm gùrü nàÑg.
N rangée tressée dans le
Le python tombe
même sens
brutalement à terre en se
gúná-bƒ tortillant.
N premier sarclage de gúrü
coton
VT réduire en petits
gùnày (Syn. mbáy) morceaux
N esp. d'herbe à tubercule gùrùrù
[Cochlosperumu tinctorium]
Id descr. de qqc qui roule
gùr güsü (Syn. gösü)
N bâton court
N ruse, astuce
gü© gúsù [gúsù,gúsÕ]
N espèce de poisson
[Clarias lazera] (Syn. làr)
gú® N argent {peut-être
V écraser. «-gú® lÉm-m“ d'origine autrichienne
mbä gÕ yël-né pÆr. J'ai "groschen"}
écrasé des brins d'herbe gùsùsù
pour en faire du feu. Id bouffis (yeux). KÆm-é
gú®-bä (Syn. gù•-gä) tò gùsùsù. Il a les yeux
N espèce d'arbre bouffis (naturellement ou
[Stereospermum kunthianum] sommeil)
gü©-mögó (Syn. gü©-müú) g“r¦ (Syn. tùÑg)
N espèce de poisson N espèce d'arbre [Ficus
[Ophiocephalus obscurus] Capensis]

50
Lexique Ngambay-Français

hàbàg häyä (Syn. häyä)


Id d'un coup (trouer). ”sÕ N espèce d'herbe
hàbàg mbùdù. Il le troue [Rottboellia exaltata]
d'un coup sec. háylá [áylá] (Syn. îýlû)
hàdÕrà Av léger {dialecte Mang}
Id avec force. Ùwà hàdÕrà. Gàýlà-ÆbÕ g‡ háylá bè.
Il tire avec force. petit tesson de pot léger
hàg-tìbà hª
N gros crachat Inj ah!
hàgìyà-hàgìyà h¼€
Av dur, rugueux Id idée de déchirer. Ùwà
hàgÕdà kübü lì-á h¼€ tï©. Il
Id d'un coup (rompre). Ùwà déchire son habit.
hàgÕdà rïbä. Il le rompt hè-hè
d'un coup. Id haletant. Ùlà hè-hè Il
hál (Syn. kál) (Arabe) halète.
N caractère hègè-hègè (Syn. hè-hè)
hàmjà-hàmjà Id haletant. Ùlà hègè-
Id plein d'eau. Tò hàmjà- hègè. Il halète.
hàmjà. C'est plein d'eau hÆdÆdÆ
(concombre, par exemple) Id idée de mouiller. Òrè
hàndÕ [h¼ndÕ] màñ kübü dæ hÆdÆdÆ. Il
Id d'un mouvement sec presse son habit mouillé.
(soulever). ”sÕ hàndÕ ùn. hÆmÆmÆ
Il soulève d'un mouvement Id subitement (soulever).
sec. Kïdö lé Æ«-é ¡ hÆmÆmÆ. La
hà© mousse de la bière s'est
Id d'un coup (tirer). Ùwà soulevée subitement.
hà© dæ ÷í-á d‡. Il tire hÆrÆm
d'un coup sec vers lui. Av insolent, grossier.
háw-háw NE tàr g‡ hÆrÆm - parole
Id à plusieurs reprises insolente
(bâiller) {descr. de ló} hÉÞ
háwà Id rapidement (sécher)
N mile dégénéré {descr. de àÿ}
háy (Syn. háy) híï
N pagaie. Háy lé tö käg¸ Inj eh! mais!
g‡ d-áw lël-né tò. Une hùläy
pagaie est une chose pour VT tromper
pagayer une pirogue. ì
háy VI s'épuiser lentement
Inj attention! (céréales). Kö lÆ-í lé ì
Inj tiens. Háy! äw ßë-é Æ• yº wæ•-nè. Ton mil a duré
ßí wà? Tiens! Tu n'es pas beaucoup cette année.
encore rentré chez toi?

51
ï ìbì
Pr toi (pronom VT éventer. Kàr ìbì lò yº.
indépendant). Î à úlá kà® Il y a une bouffée d'air
ï-mºy Æ•. C'est toi qui chaud. Ngön ìbì pÆr kùdù
l'as dit, il ne faut pas bàrádÕ lÆ bîb-é jë.
le nier. Î nª wà? Toi qui L'enfant active le feu
es tu? Bèrè ï-÷èë ündä rï- sous la théière pour son
á. Demain viens lui donner père.
un nom. ìdì
ï- [ï,¸] VT verdoyer, bourgeonner
Pr tu (pronom: sujet) ídÕr
{souvent omis} Î-÷ä = ÷ä N parfum
tu fais Î-÷ä ÷í wà? (ï-rä ìgì [ìgì,ìgÕ]
rí wà?) Qu'est-ce que tu VI être perdu. Ndáà ìlä
fais? Î lé ÷ä né kárä kàrà kìyä lé à®-é ìgì. Alors il
Æ•. Toi là, tu ne fais laisse le couteau tomber
rien. ainsi qu'il (quelqu'un
-ï d'autre) s'échappe.
Pr te (pronom: objet). Mbä VT échapper (idée
÷í ßá à®-ï Æ• wà? Pourquoi d'oublier). Ìgì-« sél. ça
ne t'en a-t-il pas donné? m'a échappé (je l'ai
M-ä m-ö-ï ndû kárä Æ•. Je oublié).
ne t'ai jamais vu ìl
auparavant. VT sucer, aspirer (à
-í partir d'un orifice)
Pr ton, ta (pronom suffixé ì£
au nom). Î-tógö jï-í är-sí VI être nuageux, noir. Ndï
j-Å mùrü. Lave-toi les ì£ à® lò ndùl. Il fait
mains pour que nous sombre et nuageux.
mangions la boule.
PrA toi (après
ìlä
prépositions et noms VT lancer, jeter. Ìlä-á gÕ
inaliénables). ƒyº-« ä-« m¡yº lì-á tûl-é. Il lance
m-äw sè-í. Laisse-moi le couteau de jet sur lui
partir avec toi. et le tue. Ngön lé lá
mángò g‡ m-ïlä m-är-é lé
ìï ùwà. Le garçon a attrapé
Pr tarir, s'assécher la mangue que je lui ai
(puits). Nºy-kàr lé ÷èë jetée.
ndáà màñ bä ìï. La saison VE ìlä kûrô - perdre M-ïlä
sèche est arrivée, et né lÆ-» kárä kûrô. J'ai
l'eau du fleuve a tari. perdu quelque chose.
ìï VE ìlä bè£ - aller à
VT incliner un récipient l'initiation "bel"
pour faire apparaître le VE ìlä bò ndï-é nàÑg -
contenu hurler
VI être incliné VE ìlä ßèlè - jouer au jeu
de hasard
VE ìlä d‡ - répondre à

52
Lexique Ngambay-Français

question secco
VE ìlä dæ tàsí d‡ nè - Exp ìlä ndû• dî lò d‡ -
rôder autour de nous attirer la malédiction
VE ìlä dì-á d‡ = ìlä dì-á Exp ìlä ngúdù - faire un
g‡ - il l'a incité contre bruit de bouche (sorte de
lui click) pour approuver
VE ìlä kìlä là pí - faire Exp ìlä rû-kül dì-á d‡ -
des démarches pour avoir s'attirer la honte sur
de l'argent en vain soi-même
VE ìlä kòjì dì-á d‡ - il Exp ìlä rìyà - se vanter
le respecte Exp ÷û» ìlä - mon corps
VE ìlä kîsÕ - forger une est marqué de coups
houe Exp nò» ìlä - j'ai des
VE ìlä kïdö - il distribue vertiges
la bière Expr: ìlä mŸ-é dî [dÆÛ] d‡
VE ìlä kÆm - rapiécer Ìlä - garder rancune contre
kÆm kübü g‡ læw gÕ è g‡ [qqn]
sìgì. Il a rapiécé le Expr: ìlä [dÆÛ] tà g‡ -
vieux habit avec le neuf. répondre à [qqn] Njè-ßògò
VE ìlä kùlä - tresser une lé ndìgì kìlä mbàng tà g‡
corder Æ•. Le voleur ne voulait
VE ìlä kùlä - se suicider pas répondre au chef.
VE ìlä kïdö - elle fait VT poser (à plat);
germer le mil pour la étendre. Ùn tüwä ÷èë ìlä
bière ÷ágá tò d‡. Elle prend une
VE ìlä kúÿ tàr - prononcer natte l'étend dehors et se
des paroles vexantes couche dessus.
VE ìlä màñ - verser de VT pondre [oeuf]
l'eau sur (pour délivrer VT limer (les dents)
l'âme: sorcellerie) ìm
VE ìlä màñ lé ndás‡ - VT jouer d'un instrument
boire d'un trait toute ì«
l'eau VT se montrer de mauvaise
VE ìlä mŸ-é dî mà®-é d‡ - humeur. Ì« rï-á dî-dé g‡.
se patienter, persévérer Elle a été de mauvaise
[litt: mettre son ventre humeur avec eux.1
sur l'autre ventre] Expr: ì« rû (dÆÛ) dî [né]
Exp ìlä mÉs¸ - tuer [lit. - (qqn) s'ennuyer sur
verser le sang] [qqc] M-ïm rû-» dî né ÷ï-á
Exp ìlä ndï - faire tomber g‡. Je m'ennuie sur les
la pluie (le chef de choses qu'il fait.
pluie)
Exp ìlä kás¸ - se
ímä
décourager N gombo [Hibiscus
Exp ìlä làmbö - payer esculentus]. Dèné lé ndïr
l'impôt nªy ímä mbä kà® ngàb-é jë.
Exp ìlä ndí£ - pousser des La femme préparait une
youyous sauce de gombo pour son
Exp ìlä ndògö - mettre un mari.

53
ímä-nàng [ímä.n¼§] ìnjï
N espèce de plante VT allumer [feu] {avec une
[Corchorus aestuans] baguette}. Lò ndùl dáà
ìngà [¡§gà] ùnjï pÆr tò dæ nàÑg. Quand
VT trouver, rencontrer. ÀÛ il fait nuit il allume du
ìngà dÆÛ sì ùr büwá-màñ. feu et se couche par
Il est allé et il a trouvé terre. Înjï pÆr lé ä-«.
un homme qui était en Allume le feu pour moi.
train de creuser un puits. Ngön ìnjï pÆr mbä ró-né
M-íngä bîb-í jë ÷ÉbÉ. J'ai m“. L'enfant a allumé le
rencontré ton père sur le feu pour brûler les
chemin. herbes.
VE àÛ ìngà - il est allé ìrï
trouver VT être réduit en farine.
VE àÛ ìngà - il est en M-äw m-ôs¸ bìrï-í m-är-é
train de trouver ìrï. Je vais les écraser
Exp ìngà rï-á - être de dans le mortier pour
mauvaise humeur qu'ils se réduisent en
Exp ìngà dì-á - il a farine.
réussi (dans la vie) VI être mou
VT posséder írï
VT recevoir. íngä mbä jë N oseille [Hibiscus
wà? As-tu reçu des hôtes? sabdariffa]. M-ä kÅ írï gÕ
VT avoir. D-íngä né kùsà- mùrü. Je mangerais
dé Æ•. Ils n'ont pas de l'oseille avec la boule.
quoi manger. Nªy lé ndïr gÕ kànd¸ írï
VT attraper (poissons). ndà. On fait cette sauce
íngä känjï dùndä d‡ nè wà? avec le fruit de l'oseille
Est-ce que tu as attrapé blanc.
du poisson cette nuit? írï-yáÿrä (Syn. yáÿrä)
ìngà [¡§gà] N espèce d'oseille
N cheveu {normalement avec [Hibiscus asper]
dî} Mbï käg¸ nè lé rþ ìngà ìsà
dî-» g‡. Les feuilles de VT malaxer, pétrir dans
cet arbre se collaient à l'eau {ex. écorce pour la
mes cheveux. sauce longue}
íngä [yƒngä] ìsà
N rasoir traditionnel. VI trembler
íngä lé tö né dÆÛ ndìsä-né
mbäý tà. Le rasoir est une
ìsì (Syn. sì)
chose pour raser les VI s'asseoir {inf: kìsì}
barbes. Î-÷èë ísï nàÑg mŸ tüwä d‡
nè. Viens ici, assieds-toi
ìnjà (Syn. ùnjà) sur la natte. ísï jë ï-
VT couper; trancher ngínä-« jë lám. Asseyez-
ínjº vous ici et attendez-moi
VT ramasser un par un un instant.
ínjë V rester. M-ä kìsì nè ndû
Inj maman! mƒ jë m¡sª jë bè. Je vais

54
Lexique Ngambay-Français

rester ici pendant cinq ou pourrais pas dormir la


six jours. nuit.
Expr: ìsì nÅÇ - il y a Òý- ¡
yö, mbä jë d-ísï nÅÇ. Oui, V gronder, réprimander. ¡
il y a des hôtes. dÕ ngön-é. Il a grondé son
Aux auxiliaire (en train fils.
de) ¡
ìsî (Syn. ùsî) VI venir de quelque part.
V manger Mbä jë g‡ d-ƒ ÷á wà? Des
ìyä hôtes qui viennent d'où? ƒ
V tendre, poser [piège]. jë ÷á wà? = sé ƒ jë ÷á wà?
D-áw íyä güm. Ils sont D'où venez-vous?
allés poser des pièges. VE ndï ¡ - les nuages se
Tàg‡-nè m-ïyä güm mbä kùwà forment
dÉr jë nè kárä kàrà m-úwä Exp kïdö ¡ - la bière a de
Æ•. Hier j'ai tendu un la mousse
piège pour les pigeons VI se lever. Lò-g‡ ngàb-é
mais je n'ai rien attrapé. òö bè dáà, ¡ dÕ kìyä jï-á
V cacher {avec rû [dÆÛ]} d‡ mbä kórö-né kúrä-mà®-é
Lëb¸ ÷û jë lé m-ä m-äw m- lé. Quand son mari a
ïyä rû-» wàlá. Pendant les entendu cela, il se leva
années de guerre, j'ai avec le couteau dans la
fuit pour me cacher en main pour donner la chasse
brousse. à son ami.
ïyä V revenir, rentrer. Bîb-»
N porc-épic. Îyä lé tö dä ßá ¡ mbä d‡ ÷èë léè. C'est
g‡ kün-é tò gìr-é g‡ tög‡ mon père qui est rentré de
ndú® bè nè kª-è ßá ngäl voyage! ƒ Æw yº wà?
yº. Le porc-épic est un Reviens-tu de très loin?
animal qui a des piquants ¬ (Syn. ï)
sur le dos, comme le Pr toi
hérisson, mais c'est plus ¡y¼
grand. VT laisser. M-ƒyº m-är-é
íyä tò kàrá ndû jï-này-jöó jë
N tortue d'eau dîgÕ jë bè. Je les laisse
ìy¼ étendus au soleil huit à
VT laisser. M-ƒyº-ï ngàä. dix jours. M-ƒyº kübü jë
Je te laisse maintenant. lÆ-» kÉy mbä g‡ lÆ-». J'ai
¡ laissé mes vêtements dans
N scorpion. Tö ¡ ßá ùndä- la maison de mon hôte.
ï. C'est un scorpion qui VT avoir. YŸ g‡ kárä lé
t'a piqué. ßölé mbáy-¡ ¡y¼ m¡yº jï-á g‡. L'un
ùndà-ï ßá d-ô® bòd-é Æ• d'eux avait son couteau de
ndáä ä tò ßï tìl g‡ Æ•. Si jet en mains.
un scorpion te pique et j-
qu'on ne peut pas faire PrA nous (pronom sujet
sortir le poison, tu ne préfixé). J-à tél kàr g‡
bàÑ wà? Nous allons

55
revenir à quelle heure? J- s'enroulait dans la toile
Å mùrü. Nous deux mangeons d'araignée.
la boule. JŸþ j-ìsî né jám
mbª. Nous avons déjà N mors
mangé. Sé j-à tél ÷èë kàr jám
g‡-÷á g‡ wà? Nous allons N sorte de piège
revenir à quelle heure?
jám-tà
jáä N commissures des lèvres
N équilibre d'un enfant
qui commence à se tenir
Jàmä
debout {avec àr} NP Peul; musulman
jàb-jàb jámàl (Syn. jámbàl)
Id son de coup (avec une N chameau
chicotte avec feuilles) jámbàl (Syn. jámàl)
{descr. de ùndà} N chameau. Jámbàl lé òdö
jàbÕrà né yº ùndä màñg. Un
Id seulement. Jöó bàá chameau peut porter plus
jàbÕrà deux seulement qu'un boeuf.
jág¸lä ján [jªn]
VT fouiller. «-jág¸lä pí Inj bon! on verra bien!
m-íngä Æ•. Je l'ai fouillé ján-ján [jªn.jªn]
en vain, je ne l'ai pas Av petit à petit. Ján-ján
trouvé. ßá gæ kùmä tŸþ ßë g‡.
N habit d'occasion, Petit à petit on arrive au
"choisi" village [litt: le remède
jág‡m arrive].
N cynhyène jänë
jág‡rá-jág‡rá VT éparpiller
Id idée de gambader {descr ján, ján-ján [jªn,
de tál} Tál jág‡rá-jág‡rá jªn.jªn]
gambader Av lentement, doucement.
jàjárï Î-pà tàr ján-ján bè, ßá m-
N boucher ä kòö dî tàr lÆ-í ßí.
Parle plus lentement et je
j࣠te comprendrai.
N cobe des roseaux Av silencieusement, sans
jál-jál faire du bruit. RígÕm ngŸy
Id très (clair, blanc) ján-ján rû ngön d‡ lé.
{descr. de ndà} L'hyène approcha
jàlàbíÿä silencieusement de
N tunique des musulmans l'enfant à pas feutrés.
jàm jàng [j¼§,j¼§gÕ]
N oiseau aquatique N rivalité en amour (entre
jám (Syn. gìndö) les hommes). æw rû-í tél
N toile d'araignée. KÉm tö jàng-» jë. Cesse de
ßìndï rï-á jám g‡ lÆ gád‡- devenir mon rival.
màgär. La mouche

56
Lexique Ngambay-Français

jäng [jº§] (Syn. dángá) d'argent, lui peut-être en


N espèce d'arbre a.
[Balanites aegyptiaca] Expr: sár jëÑ à - jusqu'à
járä ce que «-÷ä kùlà sár jëÑ à
N peigne «-dàw yº. J'ai travaillé
jusqu'à ce que je sois
jàárà très fatigué.
N bouton (de vêtement)
jérè
jë N espèce d'arbre
Spc marqueur du pluriel
des noms et des verbes.

Ngà känjï jë g‡ bàÑ ßá úwä N batracien anoure
wà? Et quel genre de indéterminé
poissons as-tu pris? M-äw jŸþ
gÕ b¬yº jë yº nè màñg kárä Pr nous (forme
bà. J'ai beaucoup de indépendante). JŸþ µ-tél
chèvres mais un seul µ-÷èë tàg‡-nè. Nous sommes
boeuf. revenus hier.
Av marque de respect. jÏmªjÏ
jë (Syn. jëÑ) N plante aquatique {entre
Av à peu près, quelque; dans la composition de la
environs. «-tél «-nàjì sauce longue}
kàrá ndû mùndá jë bè. Je jŸÿ
les retends encore au Pr nous (pronom
soleil pendant à peu près indépendant, duel,
trois jours. exclusif et inclusif non
Exp Ÿ jë bè - tel que lui distingués)
Exp (mí) jë (mìsª) jë - jÆb
(cinq) ou (six) M-ä kìsì Av vide. Òm jï-á jÆb yàá
nè ndû mƒ jë m¡sª jë bè. ÷èë. Il est venu les mains
Je vais rester ici pendant vides [litt: il verse la
cinq ou six jours. main vide et revient].
-jë jÉb-jÉb
PrA marqueur qui indique Id monté les uns sur les
que le sujet du verbe est autres. Òm dî n¼º d‡ jÉb-
pluriel jÉb. Mets-les bien les uns
jëÑ (Syn. jë) sur les autres.
Av environ. D-á kàsÕ dîgÕ jÆlÆlÆ (Syn. jÆrÆrÆ)
jëÑ bè. Ils sont dix N tubercule, plante
environ. DîgÕ jëÑ bè grimpante [Dioscorea
environs dix dumetorum]
Prp entre, de ...à. M-ƒyº jÆm
m-är-é tò kàrá ndû jï-này- N espèce d'arbre [Ficus
jöó jëÑ, dîgÕ jëÑ bè. Je thonningii]
les laisse (étendus) au
soleil huit à dix jours.
jæm
Av peut-être. Gúrsù gòdó N caracal
jï-» d‡, Ÿ jëÑ ßá à tò jï-
á d‡. Je n'ai pas

57
jæm Exp m-úwä jïí/jïsí -
Av sans donner des grains. Bonjour à toi/vous
Kö lÆ-» àr jæm. Mon mil N patte antérieure
n'a pas donné des grains. Prp de, de la main de. M-
jÉm ndìgì tä m¡yº lÆ-» jï-í d‡
VT murmurer {objet est ßög‡-nè. Je veux reprendre
tàr} mon couteau de toi
aujourd'hui. Njè-ßògò när
jÆm-ndà làr lÆ-» jï-» g‡. Le
N espèce d'arbre voleur a arraché l'argent
jÉng¸ [jܧg¸] de ma main.
VT couper en petites jï-Æm
parties NIn trompe. KÆ® lé î® kö
jær gÕ jï-Æm-é. L'éléphant
N gravier enlève le mil avec sa
jÆrÆrÆ trompe.
Av quelques .... jï-käg¸
seulement. DÆÛ jë d-áw láy N branche. ¡ tà© ján ßá
ndáà ngán jë ßá n¼y ùwà kæm jï-käg¸ ࣠tà©
jÆrÆrÆ. Les gens sont tous ján. Il se redressa
partis et il ne reste que doucement et attrapa une
quelques enfants branche d'arbre où il
seulement. grimpe silencieusement.
jì- jï-này-jöó
PrA nous (pronom sujet Num huit. M-ƒyº m-är-é tò
préfixé) kàrá ndû jï-này-jöó jëÑ,
jï dîgÕ jëÑ bè. Je les laisse
N main, bras. Jï-» Å pÆr. (étendus) au soleil huit à
= PÆr Å jï-». J'ai brûlé dix jours.
ma main dans le feu. jï-này-kárä
Exp à jï dîbæ d‡ - vers le Num neuf. Ngán-» jï-này-
matin kárä = Ngán-» jë dÏ jï-
VE tä jï [dÆÛ] - insulter này-kárä. J'ai neuf
[qqn] enfants.
AE jï n¼º d‡ nè - tout de jìb
suite Id idée de rapidité.
Exp ùndá jï-á jöó - lui Expr: kÕ kÆm g‡ m-túngä
donner deux coups de mains jìb = gÕ kÆm-» g‡ túngä
Exp jï-á îýlû - il est un jìb - en un clin d'oeil
voleur
NE kägæ-jï - bras, avant-
jïgï
bras N souche. Jïgï túgä gîl-».
Exp ùwà jï [dÆÛ] ä [dÆÛ] - J'ai frappé mon pied
Saluer [qqn] de la parte contre la souche. ßölé
de [qqn], dire "bonjour" à jïgï túgä gîl-í gèl ndáä,
[qqn] Ãw úwä jï-á ä-«. Va tö nÅ-kà® lÆ-í Æ•. Si tu
lui dire bonjour de ma frappes le pied gauche
part. contre une souche, ce
n'est pas la bonne chance.

58
Lexique Ngambay-Français

jígírí le mil en laissant les


Id se dressant sur les épis vides.
pattes en équilibre. À£ jïngä [j¬§gä]
jígírí ùr. sauter et se N espèce de plante
dresser sur les pattes en [Sesbania pachcarpa]
équilibre jíngä [jƒ§gä]
Expr: ý - N semoule. Ã-« jíngä «-tá
jìm m-är-ï là. Donne-moi de la
Id descr. de l'eau. Màñ semoule de mil et je vais
ùwà ßæd-é jìm. L'eau lui te la préparer. Dèné lé
est venue jusqu'au niveau sïyä kö ndáà ¡y¼ jíngä òng
de la hanche. bìrï-í. La femme tamisait
jìm la farine avec un tamis et
Id pensif. Àr ùy jìm. Il après mit la semoule dans
reste pensif. le mortier.
Id entre les mains (la jïngä-bä [j¬§gä.bä]
tête) {aussi l'idée d'être N esp. de plante [Sesbania
pensif} Ùwà dì-á jìm. Il a sesban]
la tête entre les mains. jírírí (Syn. njírírí)
jímï Id strident (cri). Ùr kíïí
N drongo. Jímï lé tö g‡ jírírí. pousser un cri
ndùl lÉm, ßòng-é ngäl lÉm strident
g‡ sî ngán kù® jë lÉm gÕ jó
ngán yè£ jë g‡ ÷àng lÉm N jarre. Lò g‡ ùsà bè
tî. Le drongo est un ndáä, ùn dÕ jó bàá yàá
oiseau noir avec la queue ùndä nàÑg ùsî mbád‡. Quand
longue qui se nourrit de elle l'avait mangé alors
petits insectes et elle a pris la marmite,
d'autres petits oiseaux. l'a déposée à terre et a
jímkíl mangé tout le reste. Jó lé
N sorte de lézard {habite à® màñ kül. La jarre
dans les maisons, et se d'argile maintient l'eau
déplace lentement} Jímkíl fraîche.
lé sî kÉm jë. Le lézard jöó
mange les mouches. Num deux. DÆÛ kárä à kìngà
NE njè-jímkíl - kártÕ sô sô dáà à ÷û jöó
épileptique Ôsö pÆdÉ gîl-í jöó ßá à kîy nàÑg jöó jöó
jöó dáà ßär-ï njè-jímkíl. tî. Ensuite, chacun reçoit
Si tu tombes deux fois 4 cartes, puis les joue
dans le feu, on dit que tu deux par deux, et en terre
es épileptique. encore deux. «-÷èë nè àsÕ
jìnárì (Arabe) kàr jöó ngàä. Je suis
N carreau (cartes) arrivé ici il y a deux
jìngà [j¡§gà] heures.
NIn reste d'épi après jòb¸lö (Syn. jòÑg)
battage. D-úndä kö lé d- N mue de serpent. Dèné lé
ƒyº jìngà-á. Ils ont battu ¼ÿ jòb¸lö lï. La femme
fuit la mue de serpent (en

59
pensant qu'il était le jùgä (Syn. júg¸m)
serpent). N bosse des boeufs
jò•-jò• jùgÕm
Id essayant de résister. N triste, abattu. Yò g‡
”dÕ gï-é d‡ jò•-jò•. Il le tûl-é lé yàá à®-é sì
suit en essayant de jùgÕm. Il est abattu a
résister. cause du décès.
jòÑg [jÅÑg] (Syn. jòb¸lö) Expr: sì jùgÕm - être
N mue de serpent abattu, très triste
jóróng [jórǧ] Expr: ànd¸ sì jùgÕm - être
comme un imbécile
(Syn. njóróng)
Av droit, directement júg¸m (Syn. jùgä)
(chemin) N bosse des boeufs
jî jùgùgù
Id somnolent. Ìsì jî. Il Id hérissé de peur. Ìngà
reste somnolent. dì-á àr tà© jùgùgù. Ses
cheveux se hérissent de
jîd-jîd peur.
Id irréguliers (cheveux).
Ìngà dì-á tûr jîd-jîd. Ses jùng‡lü [j“§g‡lü]
cheveux sont irréguliers. VT enchevêtrer
VI être enchevêtré
jûg¸
N petit chapeau jùrà
VI s'écrouler
jûg¸
VT ennuyer, agacer. KÉm jë jùrá
jûg¸ lò nè-g‡ yº, bè ndáà N mil germé {pour boisson}
m-ä kàÛ ÷ä kùlà ÷ágá. Les júrú
mouches dérangent beaucoup Id en un instant (brûler).
ici, alors je vais Bè£ òsö pÆdÉ Å júrú. La
travailler dehors. plume tomba dans le feu et
jôg‡ brûla en un instant.
Av un peu (mais toujours jùrùrù (Syn. júrúrú)
dans le négatif: Id bien droit
beaucoup). Ngön lé sî né júrúrú (Syn. njúrúrú)
jôg‡ è•. L'enfant mange Id bien droit. Túngä käg¸
beaucoup. g‡ tò júrúrú. Il coupe du
jîgîgî bois qui est bien droit.
Id très gros (yeux) Nìngà lé àÛ júrúrú. La
jûm sagaie est allée tout
VT cuire de la viande ou droit.
du poisson séché avec de k-
l'oseille PrA ils {avant les
júù voyelles} K-únd-á sár-sár
N joug des boeufs ßá d-ƒyº-á ßÉy. Ils le
frappaient pendant
jùg-jùg longtemps, puis ils l'ont
Id idée de savoir pas. M-
laissé.
ïlä jùg-jùg. Je ne sais où
aller.
60
Lexique Ngambay-Français

kà kàá-tìbé
NIn grand-parent. Kúndä àÛ Av après demain {dialecte
sÆ-dé ßë-é lÆ kà-dé jë. Le Máng¸}
cheval les amenait chez käbä (Syn. màndÕràw)
leurs grands-parents. Kà-» N piment [Capsicum
jë g‡ dìngàm lé gÆ® sú-ßë frutescens]. ¡ àÛ kÉy, àÛ
yº. Mon grand-père connaît îsÕ käbä ÷èë mbél kÆm ngö
beaucoup de devinettes. lÆ nàng d‡. Elle se leva,
kä (Syn. kü) alla dans sa case, écrasa
N calebasse. Kä màjì mbä du piment et revint le
kám-é, dèné màjì mbä ngàb- jeter dans les yeux du
é jë. La calebasse est fils de la terre. M-ä «-
bonne à cause de sa ndìgì nªy g‡ käbä tö
feuille, la femme est kènéng yº Æ•. Je n'aime
bonne à cause de son mari. pas les sauces avec trop
(proverbe) de piment.
ká (Syn. kár) käbä
NIn bruit. M-ö ká búndù g‡ N ami. Käbä-», sé mbä lÆ-í
ßär. J'ai entendu le bruit tîÿ kÉ lÆ-» wà? = Käbä-»,
d'un fusil. sé mbä lÆ-í tîÿ g‡ lÆ-»
kà-bágá (Syn. kà-bÉg‡) wà? Mon ami, est-ce que
N esp. d'herbe [Eleusine ton voyage a surpassé à le
indica] mien?
kà-bÉg‡ (Syn. kà-bágá) Käbá
N esp. d'herbe [Eleusine NP Kaba {groupe voisin des
indica] Ngambay}
kà-dîgÕ kàbÕ
NIn arrière grand-parent N esp. d'arbre
NIn arrière petit- [Isoberlinia doka]. Kám
fils/petite fille. Òö ngá- kàbÕ lé dèné jë d-ólë
kì-á jë sár òö ngá kà-dîg- ndògö ngán jë g‡ kás¸. Les
é. Il a vu ses petits-fils feuilles de l'arbre
jusqu'à voir ses arrières Isoberlinia doka là, les
petits-fils. (Il est femmes les bouillent pour
honoré en ayant vu ses laver les nouveau-nés.
arrières petits-fils) káb¸rä
ká-gír (Syn. gír) N espèce d'herbe
N bruit. M-ö ká-gír ngìsì [Cymbopogon giganteus]
bèlö lì-á. J'ai écouté le kàbúdù
bruit de son vieux vélo. Av perdu {aux cartes:
kä-láw moins de 40}
N femme initiée à kàbùlà [kàbùlà,kàbÕlà]
l'initiation "law" Av dégoûtant, mauvais. Lò-
kà-ndùú g‡ Ÿ àÿ kìdö ndáà ÷ä né jë
N esp. de plante grimpante g‡ kàbùlà. Quand il boit
[Ampelocissus africana] de la bière il fait des
choses dégoûtantes.

61
NE kàbùlà-dÆÛ - dégoûtant coton sans l'engrais ne
personnage produit pas beaucoup.
käßëlÆkÇ¿ kàgá
(Syn. äßëlÆkÇ¿) N grand-parent {v. aussi
N mois (vers Septembre) kà}
kàdÕ kàgÕ
N stérilité. Dèné lÆ-» àÛ N panthère. BàÛ dèné jë
kàdÕ ßö j-àÛ gÕ ngán jë ùlà pà nà sé àÛ tûl kàgÕ.
Æ•. Ma femme est stérile Le père de la fille lui
et nous n'avons pas dit qu'il allait tuer une
d'enfants. panthère. KàgÕ lé tö àsÕ
Exp àw kàdÕ - être stérile n¼º gÕ bàtú bè nè Ÿ màjÆ•
NE káw-kàdÕ - personne yº. La panthère est un
stérile animal pareil au chat,
kàd¸ mail elle est plus longue
N sel (en général). Kàd¸ et plus grande.
îr nªy lé è• = Nªy nè lé kàgÕ
kàd¸ îr-é è•. Il n'y a pas N espèce d'insecte [esp.
de sel dans cette sauce. de Hyménoptère]
NE kàdæ-ßàw - sel végétal kàgÕ
NE kàdæ-bînô - sel blanc VN ramper {inf. de àgÕ}
(du commerce) käg¸
NE kàdæ-síngà - engrais N arbre. Käg¸ ùbà n¼º yº
Expr: kàd¸-ngàmbäy - sel nè lé, lò g‡ -÷á ßá j-à
indigène kàÛ kèné wà? Les arbres
kád‡-kád‡ sont très touffus, par où
Id partout (éparpillé) allons-nous entrer dedans?
{descr. de jänë} Künjá lé DÆÛ jë túngä käg¸ láy láy
jänë wúl lé kád‡-kád‡. Le dáà lò kìngà sï Å yº. Les
poulet là a éparpillé les gens ont coupé tous les
arachides partout. arbres et maintenant il
käd¸-käy est devenu difficile de
N bile, vomissement trouver du fagot.
jaunâtre. Rï-á të-é à®-é NE kägæ-gîl - jambe, tibia
tûmë käd¸-käy yº Il est NE kägæ-jï - bras, avant-
malade et a vomi beaucoup bras
de la bile. NE kägæ-tôs¸ - canne
kàd¸-ngàmbáy NE kägæ-mbëdë - écritoire
[kàd¸.§g¼mbáy] {crayon, stylo, bic, etc}
N sel indigène. Kàd¸- Exp àlé kägæ - faire
ngàmbáy lé màjÕ kÅ nªy kúl souffrir {ex. un enfant
yº. Le sel indigène est pénible avec sa mère}
très bon pour la sauce Exp ùwà kägæ - médire de
longue. qqn en son absence
Exp tÆdÆ kägæ - respecter
kàd¸-síngä [kàd¸.sƒ§gä] qqn
N engrais. Bƒ g‡ l࣠kàd¸- Expr: ìlá kägæ - enchaîner
síngä lé ànd¸ yº Æ•. Le [un fou]

62
Lexique Ngambay-Français

N bois. B¼ käg¸ nè lé màjì L'enfant paralysé


ìlä ndògö yº. Ce bois s'attache à la canne.
fourchu est très bon pour kág‡dá
mettre le secko. Id entièrement (renversé).
N bâton Kö lé ¡ kág‡dá mbél kûrô.
N chaise. ísï dî käg¸ d‡ Le mil s'est renversé
kÆÑ. Assieds-toi sur cette entièrement.
chaise là-bas. kàjä (Syn. kàyàjë)
käg¸-bängá [käg¸.bº§gá] N espèce d'arbre [Cordia
(Syn. ngàlì-ndíl) africana]
N espèce d'arbre [Manihot kàjì
glaziovii] VN guérir; sauver {inf. de
käg¸-bày-sà (Syn. bày-sà) àjì}
N pipe. Pà nà n-àÛ n-ùn kákòwálï
käg¸-bày-sà ÷èë àÿ d‡ sà. N perruche, perroquet.
Il dit qu'il est allé Kákòwálï lé tö yè£ g‡
chercher sa pipe pour ndájï ndü dÆÛ jë. Le
fumer du tabac. perroquet est un oiseau
käg¸-gîl qui imite la voix des
NIn tibia. Ngön-í túngä gens.
käg¸-gîl-». Ton fils vient kà£
de me donner un coup de V monter {inf. de à£}
pied dans le tibia. kà•
käg¸-mìï N l'an prochain.
N jeu enfantin {consiste à Exp kà•-nè - l'année
faire rire l'adversaire dernière
par des singeries} Ngön g‡ NE gúsù g‡ kà• - pièce ou
nè lé ÷ä né lè£ kògö yº lò billet qui n'a plus cours
käg¸-mìï g‡. Cet enfant là käl (Syn. dä-käl)
fait des choses très N esp. d'antilope (cob de
rigolo pendant le jeu Buffon). Dä käl lé ¼ÿ
'kagimi'. ngûd¸ ùndä kúndä. Le cob
käg¸-mbëdë de Buffon court plus vite
N stylo, bic, crayon. M-äw que le cheval.
lèkó¥ g‡ Æ• mbä-tà käg¸- kál (Syn. ál) (Arabe)
mbëdë lÆ-» gòdó. Je ne N caractère
vais pas à l'école parce
que je n'ai pas de bic.
kà•-nè
Av l'année passée. Kà•-nè
käg¸-mbögö lé dÆÛ jë ndögö kö lÆ-dé
N espèce d'arbre [Moringa láy ndáà wæ•-nè ndáà ßö
oleifera]. Ngìrà käg¸- ÷ä-dé. L'année passée les
mbögö lé î® gín njé-mbþ gens ont vendu tout leur
jë. La racine de l'arbre mil et maintenant ils
Moringa oleifera dénonce meurent de faim.
les sorciers.
kálä (Syn. kálï)
käg¸-tôs¸ N banc, tabouret
N canne. Ngön g‡ gîl-é òy
lé nàm kàr käg¸-tôs¸ g‡.
63
kàlàng [kàl¼§] kám-ndà
(Syn. kànàng) N espèce d'arbre [Guiera
Av vite. senegalensis]
Expr: kàlàng kàlàng - très kám-ndà-bìnä
vite N espèce d'arbre
Av tôt, de bonne heure [Calotropis procera]
kàlásÕ (Arabe) kám-sôbÕlô
Inj c'est fini N esp. d'arbre [Justicia
kàlè kotschyi]
VN nager {inf. de àlè} kàmyç
ßölé gÆ® kàlè màñ Æ• ndáä, N camion. Kàmyç lé ÆÛ rï-á
màjì kà® ï-äw màñ Æ•. Si kàr nàÑg tà bä g‡. Le
tu ne sais pas nager, il camion ne s'est pas arrêté
ne faut pas aller au à côté du fleuve.
fleuve de peur que tu te kàñ [k¼n¸,k¼ñ]
noies. NIn sexe de la femme
kálë (Syn. kálä) kànà [k¼n¼] (Syn. kàrà)
N banc, tabouret Av aussi.
kálï (Syn. kálë) Exp mä kànà - moi aussi
N banc, tabouret. Î-tä Cnj même si. Ãw yàá kànà ä
kálï ísï-d‡ là. Prends ce kìngà-á Æ•. Même si tu y
tabouret et assieds-toi. vas, tu ne le trouveras
Kálï lé tö käg¸ g‡ tôl g‡ pas.
dèné jë d-ísï gÕ nàÑg ÷ä Av peut-être. M-ä kàÛ
kùlà. Un tabouret est un kànà, «-gÆ® Æ• ßí. Peut-
bois taillé où les femmes être j'y irai, je ne sais
s'assoient pour pas encore.
travailler. Av au moins, même pas.
kà« ßög‡-nè dÆÛ kárä yàá kànà
÷ä kïdö Æ• wà? Aujourd'hui
Cnt pour moi; pour que je
n'y a-t-il au moins une
{abréviation de kà®-«}
personne qui fait de la
kám boisson?
N feuille. M-ündä màñ pÆdÉ
dÕ kám m-är-é núngä. Je
kànàng [kàn¼§]
mets l'eau sur le feu avec (Syn. kàlàng)
des feuilles pour qu'elle Av vite. ÷èë kànàng nà
chauffe. njè-ßògò àr mŸ ndògö g‡
Exp îû kám - porter des nè. Viens vite, il y a un
feuilles (femmes) voleur dans la concession.
NE kám kùjì - arbuste kànë
poussé après le premier N grain
défrichage kàndà [k¼ndà]
N arbuste N croquette de viande dans
kám-móñg [kám.mÇñg] la sauce
(Syn. móñg)
N espèce d'arbre
[Piliostigma thonningii]

64
Lexique Ngambay-Français

kándá [kªndá] känjï [kºnjï]


(Syn. kánd‡) N poisson. Ã kàÛ lò kùwà
Int combien. Sé dä lé làr- känjï d‡ ßög‡-nè ßí wà?
é kándá ßá nè wà? La Vas-tu encore aller à la
viande, son prix est pêche aujourd'hui? Ngán
combien? íngä làr kándá känjï jë bùlà dàn ßá® g‡.
wà? Combien d'argent as-tu Des petits poissons
trouvé? abondent dans les étangs.
VE îsÕ känjï - pêcher,
kànd¸ [k¼nd¸] aller à la pêche Màjì kàrï
N fruit.
'tél äw lò kîsÕ känjï d‡
Expr: kànd¸ käg¸ - le
dùndä d‡ nè. Il faut que
fruit d'un arbre
tu repartes à la pêche
Expr: kánd¸ kö - semence
cette nuit.
kánd¸ [kªnd¸] (Syn. kànd¸) N la pêche. ƒ lò kùwà
NIn fruit. Kánd¸ käg¸ nè känjï d‡ wà? Est-ce que tu
lé túgä ndùl ßá dÆÛ jë d- reviens de la pêche?
ísû ßÉy. Le fruit de cet kàr
arbre devient noir d'abord
N soleil. Dèné òng kö lé
et après les gens le
mŸ tüwä g‡ nàjì kàrá. La
mangent.
femme a mis le mil sur la
NIn grain
natte et l'a étendu au
N noyau. Kánd¸ mángò ùwà
soleil.
màñg. Le noyau de mangue
Exp kàr g‡ bàÑ wà? - à
s'est coincé dans (la
quelle heure? Bèrè dÕ kàr
gorge de) la vache.
g‡ bàÑ wà? = Bèlè gÕ kàr
kánd‡ [kªnd‡] (Syn. kándá) g‡ bàÑ wà? Demain à quelle
Int combien. íngä làr heure?
kánd‡ wà? Combien d'argent Exp kàr îsÆ - le soleil
as-tu trouvé? tape dur {il fait très
kánd¸-búndùm chaud} Dàn kàrá lé, kàr
[kªnd¸.bønd“m] îsÕ yº à-« m-äw ÷àng Æ•
N balle (fusil) bàá. à midi, comme le
kánd¸-kónd‡ró soleil tape dur, je ne
[kªnd¸.kÇnd‡ró] suis pas sorti ailleurs.
(Syn. ndÅ-kónd‡ró) AE kàrá - au soleil Ngà ï-
nàjì kàrá ndû kánd‡ wà? Et
N flèche. DÆÛ jë pà nà
tu les laisses étendus au
Mbörörö jë lé ÷ä kánd¸-
soleil pendant combien de
kónd‡ró lÆ-dé gÕ kùmä. Les
jours?
gens disent que les
N heure. ÷í ßá ¬ ºy ngûd¸
Mbororo préparent la
kàr g‡ nè, äw sáñg wà?
pointe de leurs flèches
Pourquoi cours-tu à cette
avec du poison.
heure-ci, que cherches-tu?
kánd¸-kôlô [kªnd¸.kôlô]
N espèce d'arbre
kàr
NIn poitrine; côté; buste;
[Strychnos innocua]
torse. Lò g‡ ¡ òsö käg¸ g‡
ndáà sïngä kàr-é tÆdÕ. Ses
côtes sont cassées quand

65
il est tombé de l'arbre. Ÿ tî. Moi aussi, je vais
tö yè£ g‡ àsÕ n¼º gÕ dÉr bien.
nè kàr-é ndà. C'est un Expr: m-ä kàrà - moi aussi
oiseau de la taille d'une Av peut-être
colombe, mais sa poitrine Av au moins
est blanche. kàrá
kàr Av au soleil, dans le
Prp à côté de, au bord de soleil {loc. de kàr
{objet suivi de d‡} J-àÛ 'soleil'} Dèné lé mbél kö
njä kàr bä d‡. Nous allons mŸ tüwä-tôg¸ g‡ ndáà nàjì
nous promener au bord du kàrá. La femme a versé le
fleuve. M-ïlä tüwä lé kàr mil sur la natte et l'a
kÉy g‡. J'ai mis la natte étalé au soleil.
au côté de la maison. Av pendant la journée.
kà® Ngön g‡ kÉy Å dä kàrá Æ•.
Cmp pour que Il faut laisser les
Cmp que. Ndìgì kà® bîb-é invités manger d'abord.
¡y¼ à® àÛ sì-á. Il veut kárä
que son père lui laisse Num un. DÆÛ kárä kárä gòdó
partir avec lui. ßë-é ßög‡-nè. Il n'y a
kà® même pas une personne dans
VN donner {inf. de à®} le village aujourd'hui.
kár (Syn. ká) NE né-kárä - quelque
N bruit chose, une chose M-÷èë dÕ
mbä dÆj-ï né kárä. Je suis
ká® venu te demander quelque
N tige. MŸ ngán ßë-é jë chose.
lé, dÆÛ jë ÷ä kÉy jë lÆ-dé Expr: kárä kàrà - même
gÕ ká® kö. Dans les petits (pas) un Tàg‡-nè m-ïyä güm
villages, les gens font mbä kùwà dÉr jë nè kárä
les toits des cases avec kàrà m-úwä Æ•. Hier j'ai
la tige de mil. tendu un piège pour les
kàr-bè pigeons mais je n'ai rien
Av maintenant attrapé.
kàr-kùm-à-tàg‡ kárä-bà
Av l'après midi, le soir Av le même. Bî-dé kárä-bà
kär-mbï nè kÇ-dé ßÉd‡ ßÉd‡. Ils
N cuillère en calebasse. ont le même père, mais
Kär-mbï lé tö né g‡ d-áy- leurs mères sont
né bíyä. La cuillère de différentes.
calebasse est une chose kärä-mbï
qu'on utilise pour boire N calebasse. «-tôs¸ ùbü dî
la bouillie. g‡ gÕ ngön kärä-mbï. Je
kàrà (Syn. kànà) retire l'huile qui est
Av aussi. Ãw yàá kàrà ä dessus avec une petite
kìngà-á Æ•. Même si tu y calebasse.
vas, tu ne le trouveras
pas. Mº kàrà «-tò kàrï yàá

66
Lexique Ngambay-Français

kàrè kàsÕ
N panier ajouré (pour VI être rouge. Dî báylà lé
récoltes). M-ä m-ún kàrè kàsÕ. La tête du
mbä kàÛ kòdö-né bƒ mŸ ndîû margouillat est rouge.
g‡ lÆ-». J'ai pris un VI être mûr (fruit) {v.
grand panier ajouré pour aussi Æ®} Mángò lÆ-» lé
ramasser le coton dans mon kàsÕ j-à sî ßàsí-nè ngàä.
champ. Mes mangues sont bien
káré mûres, on peut les manger
N tige maintenant.
kárë-bàá käs¸
Av seul, tout seul N visite de "pique-
kàrï assiette"
Av sans rien de spécial. kás¸
Expr: kàrï bàá yàá - pour N nouveau-né.
rien Ngön lé ìlä-« gÕ Ær Exp ìlä kás¸ - se
kàrï bàá yàá. L'enfant a décourager
jeté une pierre sur moi NE ngön-g‡-kásæ - enfant
pour rien. nouveau-né
Av vide. D-ó mŸ bÆgÆrÆ tò Expr: mŸ [dÆÛ] ìlä kás¸ -
kàrï. Ils virent que la [qqn] se décourager,
planche était vide. s'inquiéter Ãr mŸ-ƒ ïlä
Av bien, en bonne santé. kás¸ Æ•, lò-g‡ tîgÕ ndáà ä
Î-tò bàÑ wà? -- «-tò kàrï. kàÛ ßÉy. Ne t'inquiètes
Comment vas-tu? Je vais pas, quand tu seras plus
bien. grand tu pourras partir.
kárí kás¸
Av seule. ßölé sô né kárí VT piler pour obtenir de
bà ndáà ä kòy yò tûmë. Si l'huile
tu manges tout seul, tu kàsÕ-bànï
vas mourir de vomissement. (Syn. kàsÕ-b¼rƒ)
Expr: kárí bà - tout seul N rhinocéros. KàsÕ-bànï î®
kàrnà (Syn. dî-dìsä) ùbü tÏ gÕ gàj-é. Le
N cadeau en plus de rhinocéros enlève le miel
l'achat de l'abeille 'ko-teen' à
kártÕ (Fran#ais) l'aide de sa corne.
N carte. J-à kòdö kártÕ ÷û kàsÕ-b¼rƒ
sô. Nous prenons un jeu de (Syn. kàsÕ-bànï)
40 cartes. N rhinocéros
kás kàw (Syn. kÆm-ndçy)
Id complètement (brisé). N esp. de poisson,
Òsö kás tû c'est brisé "capitaine" [Lates
kàséè niloticus]
N espèce d'arbre kàw
[Securinega virosa] NIn oeuf. Kàb-é, kàb-é jë
son oeuf, ses oeufs Mùlà
ùwà kÇ kïnjá lÆ-» dî kàb-é

67
g‡. Le chat sauvage a káygámà (Syn. káØ)
saisi ma poule sur ses N roi (cartes)
oeufs. kª
kàÛ VT déposer, chier {obj.
VI aller {infinitif de àÛ} s¡} T࣠g‡ dä pà nà njè
M-ä kàÛ kòö kÇ-». Je vais kùlà nè tàr gòdó ßá «-kª-
aller voir ma mère. né s¡ ÷ÉbÉ. Le chacal dit
Expr: kàÛ mbä - voyager, quelqu'un qui donne un
partir en voyage conseil n'est pas la c'est
kàw-kàdÕ pourquoi je scie sur la
N personne stérile route.
kàÛ-mbï kª
N organe intérieur de Id idée de ne plus
l'oreille supporter. Ùnd-á kª. Il ne
kàw-yïró peut plus supporter.
N crachat VE kª s¡ - déféquer
kàwsú kª
N caoutchouc; plastique Prp celui de, celle de. Tö
kàÿ kª-mº; tö kª-mº jë. C'est
VT boire {infinitif de àÿ} à moi; ce sont à moi. Kª-
DÆjì kïdö lé dÕ mbä kàÿ. mº, kª-ï, kª-è = kƒyª-è,
Il lui demanda de la bière kª-sí jŸþ, kª-sí sŸþ, kª-
pour boire. dé dÏ le mien, le tien, le
sien, le nôtre, le vôtre,
käy le leur
VT partager. Ngán jë käy
n¼º wúl. Les enfants
k¼º (Syn. ndúbü)
partageaient les N goitre
arachides. k¼® (Syn. kànë)
VT verser en laissant un NIn sexe de la femme
reste k¼ÿ
VI se diviser VN s'enfuir; courir {inf.
V distribuer. DÆÛ jë käy de ¼ÿ}
né-sî njè-k¼ÿ jë. Les gens Expr: k¼ÿ ngûd¸ - courir
ont distribué la kªy-kªy
nourriture aux réfugiés. Id très (clair, blanc)
káØ (Syn. káygámà) {descr. de ndà} Nºy ndà
N roi (cartes) kªy-kªy ßög‡-nè. La lune
kàyà est très claire
N espèce d'antilope; aujourd'hui.
bubale ké (Syn. kÉ)
kàyà VT enrouler
N faute, dévergondage kèë (Syn. tìyë)
N péché {Chrét.} N van. Dèné à àÛ sïyä
kàyàjë (Syn. kàjä) ndùjï gÕ kèë. Une femme
N espèce d'arbre [Cordia est en train de trier la
africana] farine avec un van.

68
Lexique Ngambay-Français

kébë (Syn. ébë) kèm


N papillon. Kébë jë mbÇ dî N grossesse. Ndû kárä àÛ
n¼º tà bùlà màñ g‡. Les ndÅ, tèë dî dùl g‡ àÛ gÕ
papillons se rassemblent à kèm. Un jour il va à la
côté du puits. chasse et rencontre une
kédé biche-cochon qui était
Av avant. Yég¸ jë g‡ bùlà pleine.
kÉy lÆ-» kédé lé, bàtú VE èsÆ kèm - être enceinte
tûl-dé láy. Les rats qui Exp ìlá d‡ kèm - il l'a
abondaient dans la maison rendue enceinte
avant ont tous été mangé Exp èsÕ kèm - former des
par le chat. épis. Kùnà àÛ èsÕ kèm
Av devant, de devant. Ùn ngàä. Le sorgho a déjà
kùlä tô njà d‡ kédé. Il formé des épis.
prend une corde et il Expr: kèm ùlà [dèné] -
attache les pattes de [femme] être en grossesse
devant. kèm-ndûy
Expr: àÛ kédé - poursuivre N esp. de poisson,
la route Úr nàÑg ngàä, m-ä capitaine
kàÛ kédé. Descends kèné [kèné,kÆnÉ]
maintenant, je vais
(Syn. kÆnÆng‡)
poursuivre ma route.
Av dedans
Av premièrement, d'abord.
Kàmyç g‡ à-Ñ lé Ÿ yàá à kënë
tèë kédé. Ce camion qui VI faire un trou pour
reste là, c'est lui qui pouvoir regarder à travers
sortira le premier. le secko
kédé-gàlá (Sango)
kèné-kèné
N petit marché (soir) Av dedans (en indiquant
l'habitude). Lò g‡ äw
kég ndòlè kèné-kèné læw læw lé
Av avec force, fortement.
là où tu as l'habitude
Lò g‡ äw sì-á ndÅ g‡ ndáä,
d'en chercher depuis
úw-á jï-í g‡ kég. Quand tu
longtemps déjà
l'amènes à la chasse,
prends-le avec ta main kènéng
fortement. [kènϧ,kènŸ§g‡,kÆnɧ]
kè£ [kè£,kÆ£] (Syn. kèné)
VI faire des éclairs Av dedans. KÉy nè ßá «-tò
kè• kènéng g‡. C'est dans
Prp du côté de. Kè• ÷á d‡? cette maison où j'habite.
De quel côté? MŸ ßôl nè ßá «-ílä làr lÆ-
» kènéng. C'est dans ce
kël (Syn. kæl) sac où j'ai mis mon
V regarder derrière soi argent.
kèlèlè (Syn. kéëlélë) kèndé (Syn. kèné)
N ver de terre Av dedans
kéëlélë (Syn. kèlèlè)
N ver de terre

69
kèrè kÆdé (Syn. kÆndé)
N perdrix. Kèrè lé tö yè£ Av dedans
g‡ tá n¼º gÕ tànjì bè nè Ÿ kÉdÉrÉ (Syn. ng¼º)
tög‡ sÏ bà lÉm bè£-é ndàng VI être difficile. TîgÕ nè
lÉm tî. La perdrix est un lé kÆmæ lì-á kÉdÉrÉ yº. La
oiseau pareil à la pintade respiration est devenue
mais elle est plus petite très difficile pour ce
et ses plumes sont rayées. vieux là.
kéré (Syn. làkéré) VI être dur. Käg¸ käg¸ nè
N clef. M-ílä kéré kûrô. lé kÉdÉrÉ yº. Le bois de
J'ai perdu une clef. cet arbre est très dur.
ké±mëé (Syn. kϱwÏ) kæl (Syn. kël)
N étoile. Ké±mëé jë bùlà VI regarder derrière soi
dàrä ßög‡-nè. Il y kÉlú-kÉlú
beaucoup d'étoiles dans le Id très (blanc) {descr. de
ciel aujourd'hui. ndà}
kés¸ kÆm
VI tousser. Ngön lé kés¸ NIn oeil. DÆÛ g‡ tîgÕ dÆjì
yº dá d-ár-é kàd¸-ngàmbáy né dÕ kÆm-é. Le vieillard
kà®-é Å. L'enfant toussait quémande avec ses yeux.
beaucoup alors on lui a {proverbe} Ngö-mà®-é ùndà
donné du sel indigène pour kÆm-é à® kÆm-é tí. Son ami
sucer. l'a tapé dans l'oeil, et
Exp kés¸ lÉl wú - son oeil est gonflé.
coqueluche NE kÆm kÆÿ - la convoitise
N toux NE kÆm kÉy kùlä - maille
kés¸ large (corde)
N esp. de fourmi rouge NE kÆm kædÉræ - égoïsme
kþrþ NE kÆm kàsÆ - regard
VT regarder tout autour méchant
{objet est lò} NE kÆm kàsÆ - ictère
kϱwÏ (Syn. ké±mëé) NE kÆm kàr¸ - sagesse
N étoile NE kÆm-÷ÆÛ - trajectoire
NE kÆm bánd¸ - maille du
kÉ (Syn. ké) filet
VT enrouler. Ndï à kÆr NE kÆm-kül - honte,
ndáà m-ä kÉ tüwä kìlä kÉy. timidité
Il va pleuvoir, alors je NE kÆm ndòö - pitié
vais enrouler la natte et NE kÆm ndç`y - curiosité
la mettre dans la maison. NE kÆm ngàñg - avarice
kÆbÕ (Syn. kòbÕ) NE kÆm tùdù - avarice
N espèce d'arbre [Ficus NE kÆm pÆr - séchoir à
sycomorus] l'intérieur de la case
kæb¸ Exp ndájï kÆm [dÆÛ] -
VI faire des signes avec imiter [qqn]
la main {pour demander à VE î® kÆm - trier,
quelqu'un de venir} favoriser
Exp òsö kÆm-é d‡ - ça

70
Lexique Ngambay-Français

rembourse [litt: fermer la


Exp òsö kÆm-é d‡ - il est respiration]
saoul kæm
Exp tä kÆm [dÆÛ] - [qqn] NIn aisselle.
être satisfait NE kæm-kägæ - branche Òö
Exp tôs¸ kÆm [dÆÛ] - ngön g‡ ùwà kæm-käg¸ à£
provoquer [qqn] tà© lé Æ•. Il n'a pas vu
Exp d-úlä kÆ» ndòö - Ils que l'enfant avait attrapé
me font souffrir une branche d'arbre et y
Exp ùndä dÕ kÆm-é - mettre était grimpé.
à part kÉm
Exp tò kÆm - c'est digne N mouche. Ùwà bè£ lé mbä
de tûb¸-né kÉm jë dî ngön d‡.
NE màñ g‡ tò kÆm kàÿ - eau Elle prit l'éventail pour
buvable en chasser les mouches sur
Exp tä kÆm [né] sé kÆm [né son fils. KÉm jë jûg¸ né
ràng] wà? - prendre pour yº. Les mouches dérangent
payer avec [qqc] ou [qqc beaucoup.
d'autre]? Tä kÆm köò sé
kÆm làr wà? L'as-tu pris
kÉm [kÜm]
pour payer avec du mil ou NIn branche (d'arbre)
avec de l'argent? kÆm-ndòö
Exp ìsì-né dÕ kÆm-é yàá ßí N pitié.
- quand il était encore NE òö kÆm-ndòö - avoir
vivant pitié
NE dä g‡ kÆm - viande crue kÆm-ndçy (Syn. kàw)
NE tàr g‡ kÆm - parole N "capitaine" (espèce de
grossière poisson) [Lates
NIn présence de. KÆm-» d‡ niloticus]. Î-÷ä bàÑ ßá
en ma présence úwä kÆm-ndçy g‡ bÆý Æ• wà?
NIn visage Comment se fait-il que tu
kÆm n'aies pas pris un gros
Av cru, pas cuit. Ngàlì g‡ capitaine.
kÆm, bängàw g‡ kÆm, mìnjì kÆmæ (Syn. kÆ«)
g‡ kÆm manioc cru/ patate N respiration. TîgÕ nè lé
douce crue/ haricot cru kÆmæ lì-á kÉdÉrÉ yº. La
kÆm respiration est devenue
Prp pour (faire qqc). Tö très difficile pour ce
né g‡ kÆm ndàm-né è•. vieux là.
C'est une chose qu'on ne VE tä kÆmæ - se reposer
doit pas jouer avec. N vie {Protestantisme}
Expr: àsÕ kÆm [÷ä ñé] - N souffle
pouvoir [faire qqc] kÆñ
kÆ« (Syn. kÆmæ) VI ronfler. Ngön tò ßï yº,
N respiration. kÆñ yº. L'enfant dormait
VE tä kÆ« - se reposer «- fort et il ronflait
ndìgì tä kÆ«. Je veux me beaucoup.
reposer.
Exp ùdü kÆ« - étouffer

71
kÆñ VN tromper {inf. de Æ®}
V tremper. Mº «-ndìgì kÆñ ßölé lï tÇ-í ndáà dÆÛ à
kübü lÆ-» màñ mŸ sóò g‡. kÆ®-ï gÕ kùlä Æ•. Si un
Je vais tremper mes serpent t'a mordu, on ne
vêtements dans le seau. te trompe pas avec la
kÆÑ corde.
Av là-bas. ÀÛ yàá kÆÑ. Il kÆ®
est sans doute parti. VI essayer de se lever
kÆnÆng‡ [kÆnЧg‡] avec peine
kæ©
(Syn. kènéng)
VT récurer. «-kæ© ùbü nÅÇ
Av dedans. ÀÛ òdö sïngä,
lé m-ündä dî pÆr d‡ m-är-é
÷èë ndïr-nè òm ùbü kÆnÆng‡
lŸþ. Je récure l'huile et
Æ•. Elle rassembla des os,
je l'ai mis sur le feu
les fit cuire, mail elle
pour qu'elle fonde.
ne verse pas d'huile
dedans. kÉr
N sésame [Sesamum
kÆndé [kÐndé,kÐndÉ] indicum]. M-ä kùsà tðy g‡
(Syn. kÆdé) pÉlæ gÕ kÉr. Je mangerais
Av dedans bien du petit mil mélangé
kÆndÕ au sésame. KÉr ßá d-ôs¸-né
VN répandre une odeur kàndà. On utilise le
{inf. de ÆndÕ} sésame pour préparer la
Expr: kÆndÕ s¡ - lâcher un sauce appelée 'kanda'.
pet kÉr-bòdÕrò
kÉng [kܧ] N espèce de sésame
Id net (cesser de parler) [Sesamum radiatum].
{descr. de ÆÛ} kÆr-gös¸
kÆngæ [kЧgæ] N ruse, astuce
VN maigrir {inf. de Ængæ} kÆrÕdæ
kÉng‡ng [kܧg‡§g] VN uriner {inf. de ÆrÕdæ}
Id dégagé. ”® kÆm kÉng‡ng. kÆs¸
C'est un peu dégagé. VI être avare
kÆnjï kæs¸
Av dégoûtant. Lò tö kÆnjï. VI mûrir (grains)
L'endroit est dégoûtant. kÉw
kÆnjï N héron garde-boeufs. KÉw
VN penser, réfléchir {inf. lé tö yè£ g‡ gîl-é ngäl yº
de Ænjï} lÉm bè£-é ndà kÉlú-kÉlú
kÆr lÉm tî. Le héron garde-
VN tomber (pluie, liquide) boeufs est un oiseau à
{inf. de Ær} longues pattes et avec des
kÆ® plumes d'une blancheur
N éléphant éblouissante.
kÆ® kÉy
N tromperie N maison; case. DÕ ndûô lé
m-äw m-ö kÉy g‡ ngö-kÇ-»

72
Lexique Ngambay-Français

÷ä. Le matin je suis allé bière n'a pas encore


voir la maison que touché ma bouche. Ãw ún
construit mon frère. kïdö lé ÷èë-né ä-«. Va
NE kÉy bîm - case prendre de la bière de
entièrement en paille mil, donne en moi.
NE kÉy kî® - forge kìgì (Syn. sìgì)
NE kÉy kürüm = kÉy sürüm - VI neuf; nouveau
piège pour attraper les kíl (Syn. síl)
oiseaux NIn coude
NE kÉy lèbè - hutte au NIn coin
champ NIn côté de secko
NE kÉy ndà - case en
paille recouverte d'un
kíl-jï (Syn. síl-jï)
secko conique NIn coude
NE kÉy ngán-tÆnjì - rayon kìlä
de miel VN jeter; pondre {inf. de
NE kÉy pàgÆ - cuisine ìlä}
NE kÉy kàdæ - vésicule kïlä
biliaire VI se détendre (piège)
NE kÉy Æ® - vessie kílä
N réceptacle; poche du NIn trace, piste.
corps NE kílä ÷Éw - piste
N nid. Gùmä ÷ä kÉy lÆ-á kílä-máylä
kàr kÉy jë g‡. La guêpe N espèce de plante
maçonne fait son nid dans
les murs des maisons.
Kìlàng [Kìl¼§]
NP Kilang (groupe Ngambay,
kÉy-lèb (Syn. lèbè) région de Tapol)
N hutte au champ
kìlöò
kÉyÏþ (Syn. kÉw) N bascule pour peser le
N héron garde-boeufs coton. Ùndä bƒ dî kìlöò d‡
kìï peser le coton
N hameçon. Ÿ ùwà känjï jë Exp ùn kìlöò màjì - peser
gÕ kìï. Il pêche les lourd (sur la bascule)
poissons avec l'hameçon. kìníµ [kìnƒµ]
kíïí (Syn. kúyïí) N quinine; médicament
N cri. {pour le paludisme}. À®-«
Expr: ùr kíïí - crier kìníµ tî îsÕ-« tî. Il m'a
kìbì donné de la quinine et m'a
N espèce de poisson fait une piqûre.
[Malapterus electricus] kïndí (Syn. màý-kïndí)
kídä-tà N zorille
NIn couvercle [de kìndírï (Syn. ndírï)
récipient N espèce d'herbe [esp. de
kïdö Cyperaceae]
N bière, boisson kìngà [k¡§gà]
alcoolisée. ßög‡-nè dá VN trouver {infinitif de
kïdö îdÕ tà-» Æ• yàá ßí. ìngà} ßölé ï-gòdó ndáà, m-
Aujourd'hui, vrai, la ä kìngà kéré lÆ-» Æ• yàá

73
sár. Si tu n'avais pas été wà? Que vas-tu faire
là, je n'aurais jamais {pendant ce temps}?
trouvé ma clef. kíìsí (Syn. ndírï)
VT avoir. Pà nà n-à ÷ä bàÑ N espèce d'herbe [esp. de
ßá n-à kìngà-né bísï lÆ Cyperaceae]
mbàw nè lé wà? Il se kìyä
demandait ce qu'il N couteau. D-úwä b¬yº gÕ
pourrait bien faire pour d-ún kìyä d-ár-dé. Ils
trouver le chien de ce leur donnent un cabri et
pêcheur. un couteau. [litt: ils ont
kìnglèbä [k¡§glèbä] saisi un cabri et pris un
(Syn. gáwä) couteau leur donner] Kìyä
N espèce d'arbre [Cassia lé d-ínjä-né dä. Le
occidentalis] couteau, on l'utilise pour
kìnjà couper la viande.
VN couper {inf. de ìnjà} kìyä
kïnjá (Syn. küsá) VN tendre (un piège) {inf.
N poule. Kédé lé dèné jë de ìyä}
d-Ç kïnjá Æ•. Auparavant kíyä
les femmes ne mangeaient N espèce de liane
pas de poulet. [Landolphia owarensis]
kïr (Syn. tà-kïr) N caoutchouc
N bois de chauffage, kìyä-mbàs
fagot. KÇ ngán jë lé tä N grand couteau, épée
kïr ùndà dî ngön-é d‡ g‡ kìyë (Syn. kèë)
dìngàm = KÇ ngán jë lé tä N van
kïr ùndà dî ngön-é g‡ g‡ kíyëé
dìngàm. La mère des N morceau de calebasse
enfants prend le fagot et pour couper la boule
le pose sur la tête de son k¡
fils.
VN gronder, reprocher
kír-kìr {inf. de ¡} Lò-g‡ m-äw
N chose ou comportement ndáà lé métÆr à k¡ sÆ-» ßá
bizarre «-ßæ•-né. Si j'y vais, le
kïrí maître va me gronder,
VT clôturer avec du secko c'est pourquoi j'ai peur.
kïrö k¡
N espèce d'herbe [Striga VN venir; se lever {inf.
hermonthica] de ¡} K¡-» ÷ÉbÉ yàá ßí m-
kìsì ár nè. Je viens d'arriver
VI rester {infinitif de tout de suite.
ìsì} M-ä kìsì rû kÇ-» d‡. kƒ
Je vais rester près de ma NIn mère {seulement dans
mère. kƒ-á 'sa mère'; v. kÇ}
Aux auxiliaire marquant le Kúrä-mà®-» àÛ òö kƒ-á jë.
duratif. à kàÛ kìsì ÷ä ÷í Mon ami est allé visiter
sa mère.

74
Lexique Ngambay-Français

k¡y¼ köbö (Syn. kögö)


VN laisser {inf. de ¡y¼} N petit (village).
k¬yº Expr: ßë köbö - petit
VT écarter, disjoindre village
[hameçon, plume à écrire] kóbö
k‡ N couvercle de grenier.
Cmp substitutif. Tö k‡ lÆ- Ìlä dàm-á ìlä kóbö tì-á
». C'est le mien. d‡. Il le dépose dans le
kÕndÕrì grenier à mil et met un
N espèce d'herbe couvercle par dessus.
[Gynandropsis gynandra] kódë
kò N espèce d'arbre [Ficus
N parcelle de champ à sycomorus]
cultiver en une allée. kòdö
Ndîû ndîû kò jöó. Il a VN porter {inf. de òdö}
labouré deux parcelles. kògö
kö V rire. Ngán jë g‡ d-ó sú
N semence, céréales. «- lÆ bî-dé jë lé kógö yº.
mbÉ® kánd¸ kö g‡ màjì mbä Les enfants qui écoutaient
dùbü. J'ai choisi les le conte de leur père
meilleures semences pour riaient beaucoup.
semer. Kàr kìnjà kö lé n¼y V sourire. Ngäng g‡ kògö à
ßÉy. Il n'est pas encore tél ngäng g‡ nç. Dents qui
le temps pour la récolte sourient deviendront dents
du mil. que pleurent. (proverbe)
Expr: kánd¸ kö - semence kögö (Syn. köbö)
de céréale N petit (village).
NIn variété, espèce. Kö Expr: ßë kögö - petit
wúl g‡ nè dá màjì yº. village
Cette variété d'arachide kòjì
est très bonne. VN enfanter, mettre au
kö monde {inf. de òjì}
NIn nouvelle. M-ö kö-í. kòjï
J'ai entendu de tes VN tresser {inf. de òjï}
nouvelles. M-ä kòjï ndògö kìlä gìr
kòö kÉy lÆ-». Je vais tresser
VT voir {infinitif de òö} du secko pour entourer ma
Ndáà bèrè yàá ßá j-à kòö maison.
n¼º ßÉy tä. Ainsi demain kólë
nous nous reverrons donc. N passériformes, espèce
Bèrè ßá m-ä kàÛ kèë-é ßí. d'oiseau
Demain j'irai le voir. kòm
kóbì (Arabe) VN verser {inf. de òm}
N coeur (cartes) kónónó [kÇnÇnÇ]
kòbÕ (Syn. kÆbÕ) Id entièrement (noir)
N espèce d'arbre [Ficus {descr. de ndùl}
sycomorus]

75
kòndè [kÅndè] kòrè
N harpe à 6 ou 7 cordes. VT presser {infinitif de
YŸ ùndà kòndè màjì yº. Il òrè}
joue la cithare très bien. VI suivre {suivi de gö}
kónd‡ró [kÇnd‡ró] Njè kòrè gö-é lé ùndä rï-á
nà "Njä-ùsà-kàr-dàm-d‡".
(Syn. ßándáng)
Celui qui suive, il le
N arc. DÆÛ jë pà nà
nomma "Le renard mange à
Mbörörö jë lé ÷ä ndÅ-
côté du grenier".
kónd‡ró lÆ-dé gÕ kùmä. Les
gens disent que les körë
Mbororo préparent la VT contourner {avec gír}
pointe de leurs flèches körë
avec du poison. VT enduire l'intérieur
kóµg [kǵg] d'une calebasse avec du
N sorte de houe (genre kaolin ou du graphite
daba) körë (Syn. körö)
kóñg-màñ [kǶ.m¼ñ] V préparer la boule. Dèné
àr körë árgè. La femme
(Syn. dî-kóngö) remue la boule pour le
N falaise, berge "argi". (boisson
kóngö [kǧgö] alcoolisée de manioc).
(Syn. dî-kóngö) V remuer
N falaise. ÀÛ-né tîÿ sÆ-á kòrö (Syn. kòrörö)
mbùnä käg¸ d‡ dî kóngö-màñ N âne. Kòrö lé òdö né yº
d‡. Il est parti avec lui ùndä kúndä. Un âne peut
parmi les arbres le long porter plus qu'un cheval.
de la falaise. körö (Syn. körë)
Expr: kóngö-màñ - berge de VT préparer la boule. Ùndä
la rivière màñ pÆr-É mbä körö-né
kò® mùrü. Elle fait bouillir
N poussière. Lél ùlà yº à® l'eau pour préparer la
kò® ùdü lò réd-réd. Le boule de mil.
vent a soufflé beaucoup et VT se nettoyer
la poussière ne permet [l'intérieur de l'oreille]
même pas de voir. kórö
kò® V chasser. Kórö báylà g‡
N panier de capture (en àÛ túrü kö. Chasse le
filet) margouillat qui avale la
kó® céréale. Kúrä-mà®-é lé
VT chasser, renvoyer. Ngön Ænjï pà nà àÛ kórö-nè mbä
bísï lé àä dÕ kàÛ sÆ-dé; tûl-nè. Son ami pense
njé-tîgÕ jë kó®-é. Le qu'il le chasse pour le
petit chien allait partir tuer.
avec eux; les grands le kòrörö (Syn. kòrö)
chassent. N âne
VE kó® gö - poursuivre

76
Lexique Ngambay-Français

kòs‡ NIn chose important {ex.


N concombre [Cucumis kÇ-ndï,kÇ-tàr}
sativis]. Kòs‡ lé à®-ï Ér N trois (cartes)
Æd¸ yº. Les concombres te kÇ-b¿yº
font uriner beaucoup. N chèvre
kósÕ [kósÕ,kós] kÇ-gîl
N jeu de cartes. Î-÷èë jì- NIn gros orteil
÷û kósÕ. Viens jouer aux kÇ-jï
cartes avec moi. N pouce
N atout (cartes). Tö kósÕ kÇ-jïí-gèl
÷í? = Sé tö kósÕ ÷í wà?
L'atout est quoi? (Syn. kÇ-yïí-gèl)
kòsö NIn seconde épouse
VN tomber {inf. de òsö} kÇ-kéré
kòy (Syn. kùy) N cadenas
N la mort. Kòy lÆ ngön lé kÇ-màñ [kÇ.m¼ñ]
tö yº ùndä kòy lÆ dÆÛ g‡ N eau profonde
tîgÕ. La mort d'un petit kÇ-nän [kónº,kónºn]
enfant fait plus mal que NIn soeur (pour un garçon)
la mort d'un adulte. {en certains endroits,
VN mourir {inf. de òy} terme réciproque (soeur-
kòyò frère)} Tö dæ kÇ-nän-» g‡
N espèce d'herbe [esp. de dèné. C'est ma soeur.
Crotalaria] kÇ-ndï
köyö N pluie torrentielle
N espèce d'arbre [Lophira kÇ-ndû
lanceolata] N tard dans la nuit
kÅ kÇ-tàr
N souffrance N proverbe
kÅ kÇ-yïí-gèl
VN manger [qq de mou] (Syn. kÇ-jïí-gèl)
{inf. de Å} NIn seconde épouse
kç kÅý
Av bouché {dans Id net (refuser) {descr.
l'expression îsÕ kç 'être de mbäd‡}
bouché'} kûô
kÇ Av dehors.
NIn mère. M-ä kìsì rû kÇ-» VE ìlä kûô - jeter
d‡ yàá lám mbä-tà m-ö-é VE òsö kûô - se perdre
(=m-ë-é) Æ• yàá lëw bàá. kôb
Je vais rester un peu près
Id mou, pas dur
de ma mère, parce que je
ne l'ai pas vue depuis kîbÕ
longtemps. KÇ-í jë gòdó N rupture d'un interdit
ndáà nàm gÕ kà-í jë. Si tu sexuel; punition de cette
n'as pas de mère, tu faute
vivras avec ta grand-mère. N un prodige, quelque
chose d'incroyable. Käg¸

77
l࣠jï ßÆd¸ ndáä tò kîbÕ. Expr: kîjì tà=kîjì tàr -
Si le singe rate (la bavarder, causer
branche d') un arbre, kûjï
c'est incroyable. N grêlon, grêle. Ndï Ær
kîb¸ kûjï. Il pleut de grêle.
VN brûler la base d'un kûjï (Syn. ßôl)
arbre pour le tuer {inf. NIn joue. Kûjï ngön lé bòý
de îb¸} yº. Les joues de ce petit
kîdè enfant sont très grosses.
N tambour kôjîl (Syn. kôjîr)
kîdÕ N coquillage; toupie
VN quitter, s'en aller N escargot. Kôjîl lé tö né
{inf. de îdÕ} kùndä g‡ àÛ gÕ kÉy lÆ-á
VI bouger, se déplacer. gìr-é g‡. L'escargot est
Kàr lé jûg¸-« yº ndáà m-ä une créature qui se
kîdÕ kàÛ ndíl-í. Le soleil promène avec sa case sur
me dérange beaucoup, alors le dos.
je vais bouger à l'ombre. kôjîr (Syn. kôjîl)
kûd¸ N coquillage; toupie
VT dégager un trou bouché kîl
VI se dégager {avec ÷ï-á} NIn droite. M-ä m-Ç mùrü
kîdÕrî (Syn. kîgÕrî) gÕ jï kîl-». Je mange la
Id fermement boule avec la main droite.
kîg¸ NE jï kîl-m - ma main
N seuil de la concession. droite
NÅ kîg-ô au seuil de la AE dî-jï kîl, dî kîl - à
concession droite
NE ÷Éw kîgæ - passage N droitier
principal d'entrée dans la kîl
concession VN aiguiser, affûter {inf.
N lieu de sacrifice de îl}
kîg¸ kûl
VN empêcher {inf. de îg¸} VI se disputer {suivi de
kîgÕrî (Syn. kîdÕrî) n¼º} Ngán jë kûl n¼º dî
Id fermement mùrü g‡. Les enfants se
kûg¸rû (Syn. kÇ-kéré) querellent sur la boule.
N cadenas NE ndü-kûl - parole
désagréable de dispute
kôg‡rô VT réprimander. Kûl sÆ-»
Av de grâce Il m'a réprimandé.
kîjì kûl
VT montrer, expliquer N espèce d'arbre [Ficus
{infinitif de îjì} M-ä glumosa]
kîj-ï né jë yº ßí = M-ä
kîj-ï né jë yº ßÉy. Sois
kû•
patiente, je vais te VI siffler
montrer encore beaucoup de N sifflement
choses

78
Lexique Ngambay-Français

kô¥ kî®
N plomb (de filet) N forge.
kô¥ Expr: tŸþ kî® - réussir
N dissolution (pour vélo) [lit: sortir de la forge]
N pommade pour plaies, kûr
yeux N folie; rage
kûl-tìsá kûr
N espèce d'arbre N morceau solide dans la
[Combretum molle] sauce.
kôm (Syn. kôm-käg¸) Expr: morceau dä - morceau
N espèce d'arbre de viande
[Diospyros mespiliformis] kûr
kôm-käg¸ (Syn. kôm) N brousse éloignée. ÀÛ kûr
N espèce d'arbre d‡ àÛ túgä kïr. Elle s'en
[Diospyros mespiliformis] va au champ pour couper du
kû»lû bois mort.
VI se gondoler (calebasse) kûr
kôndû N nombre. Kûr dÆÛ jë mŸ ßë
Av tard dans la nuit g‡ nè lé àsÕ tûl Æ•. Le
nombre de gens dans ce
kîr village là n'est même pas
N accompagnement avec cent.
tambour
kô®
kîr N panier en feuilles
N fatigue {inf. de îr} cousues
Njè-ndîû lé ndîû sár-sÆnà
kîr ùn-é. Le cultivateur a
kûr-bíyä
travaillé si fort que la N espèce d'herbe
fatigue enfin s'empara de kûr-mbä
lui. N ganglion inguinal. Kûr-
Exp kîr ÷ä [dÆÛ] - [qqn] mbä ìlä-«. J'ai un
être fatigué Kûr ÷ä-« yº ganglion (à l'aine,
yàá tôg-» g‡ kà® m-üsü-né provoqué par une
nàÑg gòdó. Je suis très infection)
fatigué et je n'ai plus de kûr-pÆr
force pour le descendre N braises. Kûr-pÆr ndûb¸
par terre. òsö dî-» g‡. Les braises
kî® du feu ont étincelé et
VT enlever {infinitif de elles sont tombées sur
î®} Ngìrà käg¸ nè lé lò moi.
kî®-é Å yº. Les racines de kûr-sà
cet arbre sont très N boule de tabac
difficiles à enlever. kôrí
Expr: kî® dÆrÕngël - NIn morceau (de boue,
fabriquer des briques etc.)
kîríd‡
N espèce d'oiseau

79
kûrô kîyî
Av dehors. N placenta. Lò-g‡ dèné òjì
VE ìlä kûrô - perdre Î-÷ä ngön ndáà kîyî tŸþ gòg‡.
bàÑ ßá ündä-né ïlä kûrô Quand une femme donne
wà? Comment as-tu fait naissance à un enfant, le
pour la perdre? placenta sort après.
kûrô kù
Av en brousse {v. kûô} N forêt, galerie
kîsÕ forestière (lieu humide)
N houe. KîsÕ lÆ-í lé m- V rivière. J-àÛ j-îsÕ
ndîû-né wúl. C'est avec ta känjï kù-ú. Nous sommes
houe que j'ai désherbé les allés pêcher à la rivière.
arachides. KîsÕ lé tö né kü (Syn. kä)
g‡ ndîû-né ndîû. La houe N gourde, calebasse. Òdö
est une chose pour màñ mŸ kü g‡. Elle portait
travailler le champ. de l'eau dans une gourde.
kîsÕ Kà-sí jë lé kü ßá d-áy-né
NIn tubercule. màñ. Nos ancêtres
NE kîsÕ-ngúl - tubercule utilisaient la gourde "ku"
d'igname pour boire de l'eau.
NE kîsÕ-ngàlì - tubercule kü
de manioc N sac de chasse
kîsÕ kü-dî-kîÿ
VT chanter (Syn. mbàdà-kîÿ)
kîsÕ-gòdè-mbà N gourde avec col
N chaussure en plastique kü-gôb¸ (Syn. kü-dî-kîÿ)
pour femmes N gourde avec col
kîy kùbà
VT quémander, solliciter N issue de secours du rat
un don. Kîy-é kö Æ• nà à kùbà
kòg-ï. Ne lui quémande pas N herminette
du mil de peur qu'il ne se
moque de toi.
kùbà
VN serrer, monter,
kîÿ piétiner, pousser {inf. de
N hibou. Úsä kîÿ dáà úsä ùbà}
dÕ kÆm-é n¼º d‡. Si tu
manges le hibou, mange
kùbä
aussi ses yeux. {proverbe} VN rendre (qqc prêté)
Kîÿ lé tö yè£ g‡ kèm-é bòý {inf. de ùbä}
yº g‡ tŸþ tìl g‡ tàá-tàá. kùbü (Syn. kùgü)
Le hibou est un oiseau N tas (au champ)
avec des grands yeux qui kübü
sort beaucoup la nuit. N habit. Mº, kübü g‡ rû-»
N non-initié. Kîÿ gÆ® tàr d‡ gòdó ßö mº m-ä kàÛ
g‡ mŸ láw g‡ Æ•. Les non- làkô¥ Æ•. Moi, puisque je
initiés ne connaissent pas n'ai pas de vêtement, je
ce que les initiés ne vais pas à l'école.
pensent. Kübü jë lÆ-» ùwà yïró yº

80
Lexique Ngambay-Français

mº tógö-dé. Mes vêtements l'arbre Detarium


sont très sales, je vais microcarpum.
les laver. kúdú
NE tà-kübü - morceau de Av en rythme (piler à
tissu deux). Ùndà kúdú piler en
N coton. M-ä «-óm bƒ kübü rythme à deux [les noix de
mŸ kàrè d‡. Je mets le karité]
coton dans le panier à
coton.
kùdùbÇÅ (Fran#ais)
N coup de poing
kübürü
N entier.
kúdúg‡jî»jë
N espèce d'herbe
AE dÆ kübüré - en entier
[Dactyloctenum aegyptium]
kùdé
N début, commencement
kùgä (Syn. kùbä)
VN payer {inf. de ùgä} Ngà
(d'une maladie) {dérivé de
ndû g‡-÷á ßá ä kùgä-« wà?
kùdù-é} Ùndä sÆ-í kùdé ndû
Et dans quel jour vas-tu
g‡-÷á g‡ wà? Cela a
me le payer?
commencé avec toi quand?
Expr: ùndä gÕ [dÆÛ] kùdé - kùgù
commencer avec [qqn] VN pincer {inf. de ùgù}
kùdù kùgü (Syn. kùbü)
NIn fesses. Ngön-» lé nç N tas (au champ)
mbä-tà dòktú± îsÕ kùdù-é. kùgúlü
Mon enfant pleure parce N iule
que le médecin lui a donné kùjì
une piqûre à la fesse. N respect.
Expr: ùn kùdù - commencer Expr: dÆÛ kùjì - une
Dä g‡ d-ílä dî pÆr-É lé ùn personne libre
kùdù ndü©. La viande qu'on kù£
met sur le feu commence N régime (de banane)
par gondoler.
NIn fond
kù£
VN élever {inf. de ù£}
kùdü
VN fermer {inf. de ùdü}
kül
NP manche (hache, couteau,
Küdü etc.). Kül tínä lé yôg¸.
NP nom de jumelle Le manche de la hache a de
küdü jeu.
N femme querelleuse. kül
Expr: küdü g‡ njè tàr - VI être froid ou frais.
femme querelleuse Exp òsö kül nò - respecter
kúdü (Syn. múr-küdúrü) qqn
N espèce d'arbre [Detarium Exp ùndä kül - garder un
microcarpum] reste
N fruit de cet arbre. MÆm VI être mou, tendre
lé tö dä g‡ lám g‡ sî kúdü VT rafraîchir. Màñ kül lé
yº. Le rat de Gambie est kül kàr-» yùdùdù. L'eau
un petit animal qui mange fraîche m'a rafraîchi
beaucoup le fruit de beaucoup.

81
VI refroidir. M-är-é ndùl kùlà-kárä
ngà-ßá m-üsü m-ündä nàÑg N lundi
m-är-é kül. Je les laisse kùlà-mí
noircir, alors je les pose N vendredi
sur la terre pour qu'elles
refroidissent.
kùlà-mùndá
VI être doux. Màr lé tö N mercredi
käg¸ g‡ ngäl ndáà kánd-é kùlà-sô
kül yúrúrú. Le rônier est N jeudi
un arbre haut et droit kúlü
avec un fruit qui est très N charbon. Kúlü lé tùdù Æ•
doux. ùn pÆr kànàng Æ•. Le
N le froid. ßög‡-nè lé kül charbon n'est pas du tout
Å-sí yº. Aujourd'hui le sec, il ne prend pas feu
froid nous dérange vite.
terriblement. kúlülü (Syn. kùgúlü)
kúl N mille-pattes. Kúlülü g‡
VT préparer la sauce bòý lé àÿ mÉs¸ dÆÛ jë. Les
longue. Dèné lé kúl gÉm gÕ mille-pattes grands sucent
mbä-tà lÆ mbä jë. La femme le sang des gens.
préparait la sauce longue küm
pour les invités. NIn nombril. Küm ngön-»
kùlà ndùm ndáä òsö. Le nombril
N travail. Kùlà g‡ kïdö ÷ä de mon enfant est pourri
dÕ bîb-í jë lé! Un beau et il est tombé.
travail que la boisson a küm
fait avec ton père! «-tûl NIn coin {suivi de kÉy}
tà kùlà lÆ-» ßàsí-nè ngàä. kúm
J'ai fini mon travail N germe.
maintenant. Exp ùn kúm - germer
N commission. D-úlä-« dæ
kùlà. On m'a chargé d'une
kùmä
commission. N médicament, substance
efficace. À®-m kùmä kárä
kùlà bè. Il m'a donné un
VN envoyer {inf. de ùlà} médicament. Kùmä g‡ d-á-«
kùlä lé màjì yº, rû-» tö màjì
N fil, corde. Ùn kùlä tû- ngàä. Le médicament qu'on
né gîl-é g‡ kédé gÕ gîl-é m'a donné était bon, je
g‡ gògó. Il prend une suis mieux maintenant.
corde et il attache les Kùmä lé ßá d-áw d-ájí-né
pattes de devant et celles dÆÛ jë. Les médicaments
de derrières. M-ínjä kùlä sont ce qu'on utilise pour
«-gäng gÕ kìyä. J'ai coupé guérir les maladies.
la corde avec un couteau. NIn cause, moyen
N demi-hectare kùmä
kùlà-jöó VT décrier, en vouloir à.
N mardi Exp ndîû ndî kùmä n¼º -
cultiver en association (à

82
Lexique Ngambay-Français

tour de rôle dans le champ pîrîrî ßí. L'éléphant voit


de l'autre) son grand anus d'abord il
kùmä (Syn. röng-bä) mange des grand épines.
N espèce d'arbre [Jatropha kùnà (Syn. gîjì)
curcas] N variété de sorgho hâtif
kúmä kùndà
N esp. d'arbre [Parinari VN frapper, taper {inf. de
curatellifolia] ùndà}
kùmä-yò NE kùndà mŸ bƒ - deuxième
N poison sarclage de coton
kùmàtàg‡ kùndä
N après-midi; le soir N soif. DÆÛ jë d-ísû póy
{avec kàr} Bèrè kàr mbä tûl-né kùndä. Les gens
kùmàtàg‡. Demain dans mangent le tubercule 'poy'
l'après-midi. pour arrêter la soif.
kùn kùndä
VN prendre {inf. de ùn} Ún VN mettre {inf. de ùndä}
bìrï dáà ä kùn gîy. Quand kündä
tu prends le mortier, tu VT frapper (plusieurs
va prendre le pilon. reprises) {fréq. de ùndà}
(proverbe: il y a deux «-kündä ngôy gìr-é «-tûr
choses qui vont ensemble, m-ôm kûrô ngàä m-ƒyº kánd-
et on ne peut pas avoir é. Je frappe leur pulpe et
l'une sans l'autre) je l'enlève et le jette,
kün et je laisse son fruit
N épine. Kün g‡ ùbà gÕ kö (l'amende de karité).
nàÑg lé ùd-é kÆ«. Les kúndä
épines poussent avec le N cheval. Bîû-» jë ndögö
mil et l'étouffent. kúndä gÕ-mbä ngæm-né màñg
N piquant (de porc-épic, jë lÆ-á. Mon père a acheté
hérisson, tétraodon, etc.) un cheval pour garder ses
kún boeufs.
N pratique magique kúndä-kíyä
permettant de transférer N bicyclette
dans son champ le mil du kúndä-lÆ-mbáy-¡
champ de qqn.. (Syn. mºy-m-ündä-kúndä)
NE lï-kún - serpent minute
N solifuge {"cheval du
(qu'on envoie faire le
scorpion"}
transfère par la pratique
magique) kúndá-rás¸
kün-kàd¸ (Syn. rás¸)
N espèce d'arbre [Maytenus N sorte de guêpe
senegalensis] kùndú
kün-pîrîrî N boisson fermentée
N espèce d'arbre épineux obtenue avec le jus de
[Acacia sieberiana]. KÆ® Citrullus lanatus
òö bòlò kùd-é ßá ùsà kün-

83
kúndü est très longue aussi.
N balafon. Ùn kúndü îsÕ-né (parlant d'un travail)
pä. Il prit le balafon et kùr
chante une chanson. Kúndü VN descendre; piler; etc.
ßär ùndä kòndè. Le balafon {inf. de ùr} Ngön mbäd‡
résonne plus que la kùr nàÑg. L'enfant refuse
cithare. de descendre.
kúndü kù® (Syn. kùrü)
N vapeur N insecte; chenille. Tìl
küngä-ßënjï [k¦§gä.ßënjï] nè lé kù® jë jûg¸ yº.
N fort rhume accompagné de Cette nuit les petits
congestion insectes me dérangeaient
kùnjä beaucoup. Ÿ Å kù® jë lÉm
VI bondir. ngán yè£ jë g‡ ÷àng lÉm
VE kùnjä dÕ ngûd¸ - tî. Il mange des petits
détaler insectes et des autres
VI sortir les uns après petits oiseaux.
les autres. Kùnjä gö n¼º N bestiole, surtout ver à
d‡. Ils sortent les uns bois
après les autres. kù®
künjá (Syn. kïnjá) VN coudre {inf. de ù®}
N poule. Künjá lÆ-í nè lé kü©
làr-é kánd‡ wà? Ta poule N esp. de poisson. Rû
là, son prix est combien? känjï kü© lé ¼ÿ gÉm tög‡
Kédé lé dèné jë d-Ç künjá gÉm bè. Le corps du
Æ•. Auparavant les femmes poisson "kur" est visqueux
ne mangeaient pas de comme la sauce longue.
poulet. kúr
künjá-kûr N toupie (avec morceau de
(Syn. künjá-kôyrû) calebasse)
N poule des rochers kù®-dî
künjá-kôyrû NIn cerveau; intelligence
kùr-dî-b¬yº
(Syn. künjá-kûr)
N larve blanche
N poule des rochers
kùr-lò
kùnjï N distance
N feuille nouvellement
éclose kü©-ngäng [kü©.§gº§g]
N carie dentaire. Kü©-
kùnjï ngäng tï-á yº à®-é tò ßï
VN tresser {inf. de ùnjï}
tìl Æ•. La carie dentaire
M“ dî jöó ßá àsÕ-né kùnjï.
le faisait mal de sorte
Deux bottes d'herbes
qu'il ne pouvait pas
d'abord suffisent pour
dormir la nuit.
tresser. (proverbe)
kürä
kùr N kapokier [Ceiba
N durée. Kùr-í Æw yº. Tu
pentandra]. Púdü kürä lé
as tardé (à revenir) ßá
ndïr-nè nªy. La fleur du
kùr-é Æw yº lÉm. Sa durée

84
Lexique Ngambay-Français

kapokier, on l'utilise kúrúm


dans les sauces. Id {très (sec): descr. de
kúrä tùdù}. ×ndä-jë mbï-sí màjì
VI être beau (garçon). ö-ï-jë-né tàr lé, là tà-»
Exp î® kúrä dÆ - tenir tùdù kúrúm kúrúm. Prêtez
compagnie à bien l'oreille et écoutez,
Exp ùwà kúrä - lier amitié car j'ai la bouche très
N amitié entre garçons; sèche.
ami (entre garçons). DÏ kùsà
ngán bàsá jë nè lé tö kúrä VT manger {infinitif de
mà® n¼º jë. Ces jeunes ùsà} ßö ÷ä-dé yº, d-íngä
garçons sont des amis. né kùsà Æ•. C'est la
kürä-ßòr (Syn. gàndÆrà) famine, ils n'ont plus de
N espèce d'arbre [Bombax quoi manger.
costatum] küsá (Syn. künjá)
kúrä-käg¸ N poule
N jeune plante küsá-dÉr
kúrä-mà® N pigeon élevé
NIn ami, copain küsá-dî-ndògö
(masculin). J-à kàÛ kòö N espèce de liane
kúrä-màr-sí jë. Nous [Momordica charantia]
allons visiter nos amis. kùsédÕ
M-íngä kúrä-mà®-» kárä N boisson fermentée avec
yàá. J'ai rencontré un sorgho
copain en chemin. Kúrä-
mà®-» Æ®-« gÕ làr. Mon
kùsù
copain m'a trompé avec VN frotter {inf. de ùsù}
l'argent. Ngön-» àÛ kùndà kúsü
bᥠgÕ kúrä-mà®-é jë. Mon VT cacher
fils est parti jouer au VT garder dans le coeur
football avec ses copains. kùwà
Kúrä-mà® màjì ùndä nòjï. VN prendre {inf. de ùwà}
Les relations d'amitié Bürä lÆ-» sÏ yº ßö, à kùwà
sont mieux que celles de känjï g‡ bÆý Æ•. Mon filet
famille. est trop petit pour
kùrkùdù prendre un grand poisson.
N batracien Anouré Expr: kùwà känjï - faire
indéterminé la pêche M-äw lò kùwà
kùrü känjï d‡. Je suis allé à
N noeud (de tige) la pêche.
Expr: kùwà rû-nè - se
kùrü (Syn. kù®) reposer M-ä kùwà rû-» lám.
N insecte. Tö kùrü g‡ tò Je vais me reposer un peu.
nè. C'est cet insecte-là.
kùy
kùrü-Æ• (Syn. bágá) VN mourir {infinitif de
N espèce de plante ùy}
[Digitaria gayana]

85
VN être fini {inf. de ùy} lá
Nºy à kùy ßá. A la fin du VT aider. Î-tä bíkÕ nè sé
mois. à lá sÆ-í wà? Prends ce
kúy (Syn. sí) bic, est-ce que ça peut
Inj ah bon. Kúy, né lé tò t'aider?
nè yàá wà! Ah bon, la lá
chose est là! VT construire [un hangar]
Inj mais! {objet : ndíl}
kúyïí (Syn. kíïí) lá (Syn. lám)
N cri VT attraper au vol
kønº (Syn. kørº) làá
N coq. Kønº lÆ-í lé nç tìl N espèce de plante
nè sár îg¸-« lò tò ßï. Ton cultivée [Colocasia
coq a chanté toute la esculenta]
nuit, il m'empêche de làbà
dormir! N escargot
N mâle de certains oiseaux
làbÕ
k“r¼ (Syn. kùnà) N fringale, "faim de loup"
N sorgho hâtif
làb¸
kørº (Syn. kúnº) VT coller à, s'attacher à.
N coq {dialecte Mang} Báylà làb¸ rï-á kàr käg¸
là g‡. Le margouillat s'est
Cnj car attaché au côté de
Cnj sinon, de peur que. Ún l'arbre.
ßá là mÆ-í à kùy = ún ßá láb¸
nà mÆ-í à kùy. Prends-le VT étendre, étaler
car tu risques de
l'oublier.
làbÕdáµ [làbÕdªµ,làbÕdºn]
N hôpital, dispensaire. Ãw
là làbÕdäµ d‡ ngàä à? = Sé äw
Av donc; alors. Màjì, ï-tä làbÕdäµ g‡ ngàä wà? Es-tu
là. Bien, prends-le donc. déjà allé à l'hôpital?
Ãw tä-né kïdö ä-« «-äy là.
Va donc prendre de la
lág‡-làä
bière de mil pour moi. N chenille. M-ô® rû lág‡-
làä ndáà jï-» tí. J'ai
lä touché une chenille et
VI danser maintenant j'ai la main
N danse enflée.
lá láàjë
Id descriptif qui indique N fille (péjoratif) {v.
perte de saveur aussi ndíìjë} Tò ndíìjë sé
{normalement ùy yò lá} láàjë wà? Es-tu une fille?
Másàr lé ùy yò lá. Le mais {dit à un garçon}
a perdu sa saveur (on a
trop attendu avant de le
làkéré (Syn. kéré)
cuire). N clé
làkô¥ (Fran#ais)
N l'école. ÷í ßá ï-tél-né
÷Éw làkô¥ d‡ wà? Que se
86
Lexique Ngambay-Français

passe-t-il pour que tu mange beaucoup le fruit de


reviennes sur la route de l'arbre Detarium
l'école? microcarpum.
l࣠làm-làm
VT manquer. Tög‡ kÇ-sí l࣠Id très (tranchant). NdÅ
kàÿ kïdö lé, àÛ lò-kàÿ- kìyä lì-á àd¸ làm-làm. Son
kïdö g‡ ßò. Comme votre couteau est très tranchant
mère ne manque jamais de lám-lám
boire de la bière, elle Av lentement. Pà tà lám-
est partie au cabaret lám nà m-ä «-gÆ® Æ•. Parle
donc. lentement ou je ne vais
V rater. Ùr-« là£-«. Il pas comprendre.
m'a raté. «-ndìgì kùwà làmúµ
ngön lé nè m-úr-é «-là£-é. N citron
J'ai essayé d'attraper
l'enfant mais je l'ai làmbö (Fran#ais)

raté. N impôt
l࣠láñjï [lªñjï]
N espèce d'arbre VI réfléchir; songer
[Oxytenanthera abyssinica] {Chrét.}
l࣠làñg [l¼ñg]
Prp sans. Bƒ g‡ ndîû l࣠VT mettre un peu de farine
kàd¸-síngä lé ànd¸ màjÆ•. dans de l'eau.
Le coton cultivé sans VE làñg kèmá - il l'a
l'engrais ne produit pas flatté
bien. láñg [lªñg]
läm N rat rayé
N espèce de chenilles qui lánjï [lªnjï]
dévastent les cultures V réfléchir
lám (Syn. lá) V songer {Chr.}
VT attraper au vol làpälä
lám N avion
Av un peu. Bè ndáà ÷èë gÕ lápíyà
ngàlì lám. Alors rapporte Int salut. Lápíyà lÆ-í.
un peu de manioc. «-gÆ® Salut à toi. Òý-yö, lápíyà
lám lám. Je sais un tout yàá. Oui, salut bien.
petit peu. Kànd¸ käg¸ nè Exp tò lápìyà - cela va
lé lè£ lám. Le fruit de bien Lò g‡ ßë lÆ-» tò
cet arbre est un peu lápíyà kàrï ßí. Chez moi
sucré. Lám bàá bè cela va encore bien.
seulement un peu làr (Syn. gúrsù)
Av petit. Ngön lé tö lám N l'argent. Làr gòdó jï-»
bà ßö àsÕ ÷ä kùlà Æ•. d‡. Je n'ai pas d'argent.
L'enfant est tout petit, Làr lé kÆm-é tû ßö sáñg
il ne peut pas travailler. dÆÛ jë Æ•. L'argent est
MÆm lé tö dä g‡ lám g‡ sî aveugle, il ne cherche pas
kúdü yº. Le rat de Gambie les gens.
est un petit animal qui NE làr-ndùl - monnaie

87
traditionnelle va à l'initiation mais ne
NE làr-dèné - dot se marie pas. KÇ dÆÛ jë
NE làr dî mbä - élément de àsÕ láw Æ•. La mère de
la dot donné à la mère de quelqu'un ne suffit pas
la fille pour l'initiation.
NE làr mìsó - partie de la (proverbe)
dot donnée aux beaux- VE tûl láw - faire
parents l'initiation
NE làr dî-gîl - récompense NE láw-bòdò - enfant
N prix. Sé làr kòs‡ lÆ-í initié tout petit
lé kánd‡ wà? Le prix de lày
tes concombres est à VI être plat
combien? Künjá lÆ-í nè láy
làr-é kánd‡ wà? Ta poule Av tout, tous {v. aussi
là, son prix est combien? láy-láy} Ngán jë lé d-Ç
N fer. mùrü lé láy. Les enfants
Expr: kùlä làr - fil de ont mangé toute la boule.
fer «-tô kïr lé gÕ kùlä Av entièrement. Ùn ngön dÕ
làr nj‡m-nj‡m. J'ai bÆgÆrÆ láy ùnd-á dî-á d‡.
attaché le fagot fortement Il prit l'enfant sur la
avec le fil de fer. planche (entièrement) et
läs¸ la posé sur sa tête.
Inj tant pis {normalement láy-láy
avec rû [dÆÛ]} Läs¸ rû-í Av tout, entièrement
d‡. Tant pis pour toi. {forme d'accentuation de
làsÇÅ (Français) láy}
N distribution de lë
nourriture à l'hôpital {et Av ni ... ni. Gúsù lë gòdó
par extension, jï-á d‡ kö lë gòdó. Il n'a
distribution de cadeaux; ni argent ni mil.
du français "ration"} Av et ... et
làtásÕ (Français) lé
N parcelle à cultiver par Spc le, ce. Dìngàm lé ÷èë.
chacun {du français "la L'homme est venu. Ngön g‡
tâche"} m-ï-é tàg‡-nè súgÕ d‡ lé
làÛ (Syn. núngä) tö ngön-í. L'enfant que
VI être chaud j'ai vu au marché hier
láw c'était ton fils. Né g‡-ñ
N initiation des jeunes lé äw ßär-é bàÑ wà? Cette
hommes (pratiquée surtout chose, comment vas-tu
dans le Logone Oriental) l'appeler?
{v. aussi ndò} Tûl ngán jë Expr: mº lé,¬ lé,Ÿ lé -
láw lé tö gæ ngön-kÆm moi là, toi là, lui là
Ngàmbáy jë. Le rite Spc marqueur de la fin
d'initiation des jeunes d'une proposition
hommes est la prunelle des relative. Òö rï ngán lÆ
yeux des Ngambays. MbÉ tûl dÉr g‡ njä ùndä lé. Il
láw ßö tä dèné Æ•. L'idiot avait entendu les noms des

88
Lexique Ngambay-Français

petits pigeons que le lèb¸ng [lèb¸§,lÆb¸§]


renard les avait donnés.
(Syn. rÆmæ)
lé N espèce d'herbe
Cnj marqueur de la fin [Corchorus olitorius]
d'une phrase. Ãw lé íng-á
yàá wà? Tu es allé, est-ce lèkó¥ (Français)

que tu l'as trouvé? N l'école


lé (Syn. ßölé) lè£ [lè£,lÆ£]
Av si. Lé ï gòdó dáà m-ä VI être agréable. Nªy lÆ-í
kùy yò ßö. Si tu n'avais lè£ yº. Ta sauce est
pas été là je serais mort agréable.
de faim. Exp rû [dÆÛ] lè£-é -
Av même si {avec kàrà; à plaire à [qqn]; [qqn] être
la fin de la phrase} Lé äw content Lé rû-í lè£-ï lé,
ndîû-ô yàá kàrà ä ÷ä kùlà rû-í lè£-ï Æ• kàrà, j-à
Æ•. Même si tu vas au kàÛ n¼º d‡. Que cela te
champ, tu ne travailleras plaise ou non, nous irons
pas. ensemble.
VT plaire. Mbä g‡ äw Mùndú
léè lé lè£-ï yàá wà? As-tu été
Inj exclamatif. Tö mº ßá
content de ton voyage à
«-ßär-ï léè. C'est moi qui
Moundou? Nªy nè lé lè£-«
t'ai appelée.
yº. Cette sauce là me
lèb-lèb (Syn. léb-léb) plaît beaucoup.
Id {à pas feutrés (descr. lël [lël,læl]
de ngÐy)}. NgÐy lèb-lèb
VT transporter {plus.
marcher à pas feutrés
fois}. Dèné jë lé lé£ kö
léb-léb [lébléb,lÉblÉb] lé d-áw-né ßë-é. Les
Id léger. Mùrü g‡ körë lé femmes transportent le mil
tò léb-léb. La boule plusieurs fois au village.
préparée là est légère. lël [lël,læl]
léb-léb (Syn. lèb-lèb) V pagayer, conduire
Id {à pas feutrés (descr. (pirogue) {avec pagaie ou
de ngÐy)} perche}
lèbè VE lël mbï - tendre
N hutte au champ {on dit l'oreille
aussi kÉy lèbè} lél (Syn. lél)
lèbè-kÉr N vent; air. Lél ùlà yº.
N pain de sésame Le vent souffle beaucoup.
lëb¸ [lëb¸,læb¸] Lél lé tûl pÆr lámpà. Le
N temps. Sé lëb¸-í Ÿ kándá vent a éteint la lampe.
wà? Lëb¸-» ÷û-sô. Quel âge Exp lÉl ùndäm - j'ai le
as-tu? J'ai quarante ans. rhume
N année. N rhume
AE læb¸ g‡ dÉñ - l'année lél-mä• [lélmä•,lÉlmä•]
passée N tourbillon

89
lém-lém médiat} Nª ßá ùn dä lÆ-»
Id tout (lécher) {descr. dî-» d‡ wà? Qui donc a
de tûÑ} Bísï ï lé tûÑ dò pris ma viande sur ma
lém-lém. Le chien lèche la tête? LÆ-», lÆ-í, lì-á,
plaie complètement. lÆ-sí, lÆ-sí, lÆ-dé de
lém-mù moi, de toi, de lui, de
N brindilles. Lém-mù lé Å nous, de vous, d'eux Ndï
pÆr kàlàng yº. Les ßá ÷èë ßë lÆ nàng, ßö nàng
brindilles ont pris feu àÛ ßë lÆ ndï Æ•. La pluie
très vite. vient au village de la
terre, mais la terre ne va
lémsé pas au village de la pluie
Id posément (se coucher). (proverbe: Tu ne visites
Òsö nàÑg lémsé. se coucher pas tes parents, mais tes
posément parents te visitent chez
lénd‡-lénd‡ toi.).
Id glissant; soyeux. Tò Expr: (né) lÆ [dÆÛ] gòdó -
lénd‡-lénd‡. C'est soyeux. [qqn] n'avoir pas (qqc)
lèngè [lŸ§gè] Sëngë lÆ-í gòdó wà? Tu
N filet à calebasse n'as pas de moustiquaire?
lèr læg‡ (Syn. òlë)
VT coller une fissure V bouillir
lèrè lÉm
N semoule très fine Av aussi; et ... et
lèrè-Çy {dernier lÉm suivi de tî,
N petit poisson [Alestes avant-dernier suivi de á}
nurse] Dèné jë lÉm, dìngàm jë
léréré lÉm, d-áw. Les femmes et
Id {très (blanc): descr. les hommes sont partis.
de ndà}. Ndùjï ngàlì lé Mùrü lé ÷ä gÕ kö lÉm,
ndà léréré. La farine du ngàlì lÉm á, másàr lÉm tî.
manioc est très blanche. On fait la boule avec le
mil, le manioc et le maïs.
léw-léw
Id avancée (grossesse).
lÉm-m“
KÆm ùlà-á léw-léw. Sa N brin d'herbe
grossesse est avancée. lÉñg [lɧg¸,lɶ]
lŸþ VI osciller.
VI fondre. M-kæ© ùbü nÅÇ VE lÉñg ßï - somnoler
lé, m-ündä dî pÆr d‡ m-är- V clapoter. Né îdÕ màñ ßá
é lŸþ. Je récolte cette lÉñg ßï. Si quelque chose
huile, je la mets sur le touche l'eau elle clapote.
feu pour qu'elle fonde. læw
Ùbü ÷ûý g‡ ßï lé lŸþ pÆr- N depuis longtemps. Î-÷èë
É. L'huile de karité læw bàá wà? Es-tu arrivé
concentrée se fond au feu. depuis longtemps? Tèë læw
lÆ bàá wà? Est-il sorti
Prp de {connectif du depuis longtemps?
groupe nominal complétif

90
Lexique Ngambay-Français

Exp læw ßö d‡ - au temps a perdu son argent


de famine Exp lò-g‡ - quand, le
N vieux (avec chose) moment que
lì- Exp lò túngä - il fait
Prp de (possessif) {v. lÆ} chaud
lï N moment, temps. Ndû kárä
N serpent. DÆÛ g‡ lï tÇ-á njä ¡ lò kùsà né d‡. Un
(=tƒ-á) lé, ä kùn kùlä jour le renard revint de
kÆ®-é-né Æ•. Qui a été manger.
mordu par un serpent, ne N façon, manière de faire
t'amuse pas à lui faire lò
peur avec une corde. Inj interpellation,
{proverbe} prolongation quand on
lï-kún appelle avec insistance
N serpent minute non lö
venimeux {a la réputation VI couler (liquide épais)
de servir à la pratique {v. aussi lŸþ}
magique (voir kún)} V fondre. Ùbü ÷ûý g‡ ßï lé
lìbà (Syn. nìbà) lö pÆr-É. L'huile de
N argile rouge, colorant karité concentrée se fond
au feu.
lìbì
VT fermer les paupières

VI bâiller. ßö ÷ä-« ndáà
líbÕrì «-ló yº. J'avais beaucoup
N aiguille. YŸ ù® kübü g‡ faim et je bâillais
tï• gÕ líbÕrì. Elle beaucoup.
cousait le vêtement
déchiré avec une aiguille.
lò-gäng-ró-tà
[lò.gº§.rö.tà]
líyä N justice, place de
N caméléon. Líyä lé tél jugement
ndà, líyä lé tél ndùl.
(Chanson) Oh caméléon,
lò-g‡
deviens blanc, oh Cnj quand, lorsque. Lò-g‡
caméléon, deviens noir. bàÛ-d‡ Å né mbád‡ ndáà, ¡
àÛ tò kÉy. Quand leur père
líyä avait tout mangé, il se
VT remuer [récipient] pour leva et alla se coucher
faire tourner le contenu dans sa hutte. Lò-g‡ «-tûl
{par exemple bouille, pour tà né-ndó lÆ-» ngàä m-ä
le refroidir} kàÛ sáñg kùlà Njàménà.
l¡lçÅ Quand je finirai mes
N nylon, plastique. études, je vais chercher
NE màndÕ l¡lçÅ - jeune le travail à N'Djaména.
fille de la ville lò-kàÿ-kïdö
lò N cabaret. Tög‡ kÇ-sí là£
N endroit. M-ä m-äw lò Æ•. kàÿ kïdö lé, àÛ lò-kàÿ-
Je ne vais nulle part. Lò kïdö g‡ ßò. Comme votre
g‡ ìlä làr lÆ-á kûrô mère ne manque jamais de
kènéng g‡ l'endroit où il boire de la bière, elle

91
est partie au cabaret lîm
donc. VT cacher pour dérober
lò-kÆnjï lôm
N dégoût Av tranquillement, en paix
lò-kòsö-àbÕsç lôs¸ (Syn. rísï)
N piste d'atterrissage, N riz
aéroport lôy-lôy
lò-ndìr-dî Id au loin; partout. ßär
N fontanelles î® lò lôy-lôy. Sa voix
lò-ndùl porte au loin. B¼y-é î® lò
N la nuit lôy-lôy. Son odeur embaume
N obscurité. JŸþ gÕ kúrä- partout.
mà®-» dàr jë n¼º lò-ndùl lü
g‡. Nous nous sommes VI être sans vie, inanimé.
cognés avec mon ami dans MŸ pïl lü lú-lú. Il n'y a
l'obscurité. pas la moindre braise dans
lò-ndùl-g‡-nè le foyer.
Av cette nuit VI être sans rien. Lò g‡
lögö kÉy lü lú-lú. absence
N boisson offerte au totale dans la maison
client avant la commande lú
lóndóng-lóndóng N maladie contagieuse des
[lÇndǧ.lÇndǧ] poules
Id très (blanc) {descr. de lú-lú
ndà} Id complètement (sans vie)
lô {descr. de lü}
N bouillie de haricots lübä (Syn. rübä)
lôb-lôb N perche à conduire la
Id mou {avec tò} pirogue
lôb¸ (Syn. rôb¸) Lúbä
N espèce d'arbre NP Luba, personnage
[Sclerocarya birrea] important dans la
lôd‡ mythologie Sara. Lúbä lé
Av tout, entièrement tö ngö-kÇ Sú nè Ÿ sáñg tà
tög‡ ngö-kƒ-á bè Æ•. Luwa
lôd‡ est le frère de Sou, mais
Id grosse partie. M-ínjä il ne cherche pas de
lôd‡ m-är-é. J'ai coupé problèmes comme son frère.
une grosse partie pour NP Dieu
lui.
lúdú
lûl Id tout (pourri) {descr.
VI être mouillé de òsö}
VT mouiller
VI être glissant
lü•
VT huer
lô¥
N têtard
lúm
N élan de Derby

92
Lexique Ngambay-Français

lúm (Syn. mùndü) mäd¸ mbä (gÕ) tá-në bíyä.


N paille fine Je pétrie la farine de
m- néré pour en faire la
PrA je {forme qui précède bouillie.
une voyelle} mäd¸-màñ [mäd¸.m¼ñ]
«- (Syn. ndájï-mäd¸)
Pr je {on ne note le ton N espèce d'arbre [Delonix
que devant une consonne} regia]
«-tèë/ m-äw je suis sorti/ màg¸
je suis allé M-ä kàÛ kÉy N initiation des femmes.
lÆ-» ngàä. Je vais chez Exp ùndä màg¸, òsö màg¸ -
moi maintenant. faire initiation des
-« femmes
Pr me {objet}. Sé ï ndìgì N fétiche qu'on met au
ßògò-« wà? Alors tu veux champ comme gardien
me voler quoi? «-gÆ® Æ•. mág‡
Je ne sais pas. Id bien (perdu). Né lÆ-»
-» lé ìgì mág‡. Ma chose est
PrA mon, ma. Ngön-», ngán- bien perdue.
» jë mon enfant, mes Id tout de bon (s'en
enfants aller). KÆ® jë d-ªy d-áw
PrA moi (forme oblique) dú mág‡. Les éléphants
»« sont enfuis pour tout de
Av oui bon.
má màjé
Int marque le début d'une Av bien {précédé de dÕ} Ãw
question. Má ä kàÛ yàá Æ• dÕ màjé. ísï dÕ màjé. Au
wà? Tu iras, n'est-ce pas? revoir. [Litt: Va bien] Au
màä revoir. [litt: reste bien]
Ndógö sÆ-» dÕ màjé yàá.
VT repiquer, transplanter
Ils ont bien acheté avec
mà-kûr moi.
N serval. Ndï ùndà kàgÕ
dáà tél mà-kûr. Quand la
màjÆ•
VI être mauvais. Kïdö lÆ-á
pluie frappe la panthère
tŸþ ndáà òng nàÑg. Sa
devient serval. (proverbe)
bière de mil est sortie
mà-sôl (Syn. sôl) mauvaise et elle l'a jetée
NIn aisselle. Tógö mà-sôl- par terre.
í mbä-tà Énd¸ yº. Lave-toi
bien les aisselles, tu
màjì
VI être bon. M-íngä ùbü g‡
sens très mauvais.
màjì kà® «-nïr-né nªy.
màdäm (Fran#ais) J'ai trouvé de la bonne
N femme Européenne huile pour faire la sauce.
N femme de la ville, Kùlà g‡ ÷ä-« lé màjì yº.
coquette Le travail que tu as fait
mäd¸ pour moi est excellent.
N espèce d'arbre [Parkia Exp màjì kà® - il faut que
africana]. M-übä ndùjï Màjì kà® äw-né dùktú± d‡.

93
Il faut que tu ailles au un trou, et le python les
dispensaire. chercha en vain. GÕ-ndû-nè
Expr: màjì kà®-ï [÷ä né] m-ö màm g‡ ùr ngön dä käl.
Æ• - il ne faut pas [faire Ce matin j'ai vu un boa
qqc] Màjì kà®-ï àÿ màñ lé avaler un cob de Buffon.
è•, ùwà yïró yº. Il ne mám
faut pas boire cette eau, VT tâter, palper, chercher
c'est très sale. à tâtons
mäjï màmä
N espèce d'arbre [esp. de N écorce sèche (d'arbre).
Gardenia] Wàlá lé dÆÛ jë d-ódö màmä
màktübü (Arabe) käg¸ ßáà ÷ä né pÆr. En
N livre, lettre brousse les gens ramassent
mäl les écorces sèches pour en
N charognard. Mäl lé tö faire le feu.
yè£ g‡ dì-á ngî ndáà sî dä màmá
g‡ ndùm yº. Le charognard N maman
est un oiseau à la tête màmbéré
chauve qui mange la viande N galette de manioc
pourrie. M-ïyä kùlä dáà, màn [m¼n]
ùbà mäl, büwá dáà ùwà V maudire. Bèñ ngön jë màn
rígÕm. Quand je tends un ngön-é. La tante de
collet, j'attrape un l'enfant a jeté une
charognard; quand je tends malédiction sur lui.
un piège fait dans un VE màn ÷ï-á - faire un
trou, une hyène. serment
(proverbe: je n'ai pas la V bénir (Chrét.)
chance) màñ [m¼ñ]
mä• N eau. Dèné lé îdÕ màñ lé
NIn envie de; appétit àÛ-d‡ à®-é. La femme puise
pour. ßög‡-nè mä• kàÿ bíyä de l'eau, l'apporte et la
÷ä-« sÏ. Aujourd'hui j'ai lui donne. Ndï Ær wæ•-nè
un peu d'appétit pour la yº ndáà màñ bä lé ßòbÕ yº.
bouillie. Il a beaucoup plu cette
N sorcellerie année et maintenant l'eau
mä• du fleuve est boueuse.
VT quémander NE màñ mîdÆ - sperme
mälä NIn jus, liquide
NIn joueur [de balafon] màñ [m¼ñ]
{suivi de kúndü} NIn bénéfice {màñ-é: "son
málá bénéfice, le profit qu'il
N espèce de poisson rapporte'} Màñ-é son
[Marcusentus isidori] bénéfice, le profit qu'il
màm rapporte
N python. Ngán jë lé d-áw màn-kàÛ [m¼n.kàÛ]
kÆm büwá d‡, màm lé sáñg- N crue (du fleuve)
dé tás‡rá. Les enfants
allèrent {se cacher} dans
94
Lexique Ngambay-Français

màñ-náy Máñg [mª§,mª§g¸]


N la sauce, l'eau pour la N "terrain", non-pêcheur
sauce. Lò g‡ ÷èë àÛ ùlà {le terme s'oppose à mbàw}
kïr pÆdÉ ndáà nº màñ-náy NP Mang, sous-groupe
lé òö. Quand elle revient, Ngambay.
elle met du bois sur le Expr: tà máñg - dialecte
feu, elle prépare la sauce du Ngambay parlé par les
et la goûte pour voir. Mang
màndÕ [m¼ndÕ] mángò [mª§gò]
VI être belle. Òö ngön g‡ N manguier, mangue
dèné g‡ màndÕ yº. Il vit [Mangifera indica]
une jeune fille très mápà
jolie. Dèné g‡ màndÕ lé N pain. GÕ ndûô-nè «-tŸþ
gÆ® körë mùrü Æ•. Une mº m-äy sáØ gÕ mápà. Ce
femme belle ne saura pas matin je suis sorti pour
préparer la boule. prendre du thé avec le
NE ngön-màndÆ - jeune pain.
fille màr
Exp î® màndÆ - se lier N crocodile. Màr lé tá n¼º
amitié à (filles) gÕ ngàrÕm nè Ÿ bòý yº. Le
Exp ¡ màndÆ - s'épanouir crocodile est un animal
dans toute sa beauté pareil à l'iguane, mais il
(jeune fille, plante) est beaucoup plus grand
mänd¸ [mºnd¸] que celle-ci.
N sonnette qu'on installe màr
à l'entrée de la N rônier : [Borassus
concession aethiopum]. Màr lé tö käg¸
màndÕ-ßárá [m¼ndÕ.ßárá] g‡ ngäl ndáä kànd-é lè£
N espèce d'herbe yº. Le rônier est un arbre
[Hyperthelia dissoluta] haut et droit avec un
màndÕ-kîsÕ [m¼ndÕ.kîsÕ] fruit qui est très
(Syn. màr-kîsÕ) délicieux.
N petit morceau de houe mà® (Syn. kúrä-mà®)
rongée par le labour NIn autre de même espèce.
màndÕràw [m¼ndÕràw] Bàl òö kùlä gôs¸ mà®-é g‡
ndáà kògö-né è•. Quand le
(Syn. käbä) bouc voit la corde au cou
N piment [Capsicum de son semblable, il n'en
frutescens] rit pas. Yè£ g‡ bòý ùn né
màñg [m¼§g¸,m¼¶] dî ßë d‡ lÆ mà®-é Æ•. Un
N bovin; boeuf, vache. grand oiseau ne prend pas
Màñg jë ÷èë d-ísû né tà bä une chose du village des
g‡. Les boeufs venaient et autres.
mangeaient (les herbes) au Exp dî mà®-é d‡ - sur
bord du fleuve. l'autre (chose)
màng [m¼§gÕ,m¼§] Exp dî mà®-é d‡ - sur son
N espèce d'herbe [esp. de compagnon
Amorphophalius] Expr: njè-màr (dÆÛ) -

95
l'autre (personne) DÆÛ g‡ d'ordures brûlées produit
ùwà njè-mà®-é ùnd-á nàÑg très bien.
ndáà lé, mà®-é lé yàá tö màs¸
njè-ßògò. Celui qui jette N tamarinier; tamarin
l'autre à terre (montre [Tamarinus indica]. Käg¸
que) l'autre est le màs¸ lé tö käg¸ g‡ ngìrà
voleur. yº. Le tamarinier est un
NIn camarade, ami arbre avec beaucoup de
NIn même chose, même racines.
personne que. ÷ä kÉy Æ• Expr: käg¸ màs¸ -
ndáà, mbÉ mà®-ï lë ndï ßö, tamarinier
ndîû ndîû Æ• ndáà mbÉ mà®- màs¸
ï lë ßö. Si tu ne fais pas VI être acide. Kïdö lÆ-í
une maison, le fou comme dá màs¸. Ta boisson là est
toi est la pluie, et si tu acide. Làmúµ lé màs¸ yº.
ne laboures pas, le fou Le citron est très acide.
comme toi est la faim. Mº
«-tö njè-ßògò mà®-í Æ•. Je
màs¸
ne suis un voleur comme NIn liquide blanc que
toi. jette un serpent, poison.
Pìr lé tö lï g‡ màs-é yº
màr-kîsÕ yº. Le 'pir' est un
(Syn. mbí-dálà-kîsÕ) serpent avec beaucoup de
N petit morceau de houe poison.
rongée par le labour más¸-ngÆ® [más¸.§gÆ®]
màr-mángá [màr.mª§gá] N mil consommé en grains
N pangolin. Màr-mángá lé crus
tö dä g‡ njè-yò. Le màsîbÕlî-jë
pangolin est un animal N sorte de sorgho hâtif
sorcier.
màý-kïndí (Syn. kïndí)
már¸m N zorille {CCL}
N faucille. Ã-« már¸m lé
m-äw-né wàlá. Donne-moi
màyé±
une faucille pour que je N ruse
l'amène au champ. máylä
màrkóbÕ (Syn. né-gîl) N rat (gerbille)
N chaussure couvrant les mº
pieds (Arabe) Pr moi {forme
márwày (Arabe)
indépendant}. Nª àÛ nè? --
Tö mº. Qui va là? -- C'est
Av pour tout bon
moi. Mº m-ä kàÛ kÉy lÆ-».
màsà (Syn. màsàng) Moi je vais rentrer chez
N sorte de tambour moi.
màsàng (Syn. màsà) mºy
N sorte de tambour VT nier. Mºy Æ• ï yàá pà.
másàr Ne le nie pas, c'est toi
N maïs. Másàr g‡ dùbü dî qui l'as dit!
ßìr-ßìsï g‡ lé ànd¸ màjì. VT discuter, contester
Le maïs planté sur les tas

96
Lexique Ngambay-Français

V douter {avec gÕ rû colère.


[dÆÛ]} «-mºy gÕ rû-» à ÷èë Exp mŸ-kül/mÆ-» kül -
bèlè Æ•. Je doute qu'il nausée/j'ai de la nausée
viendra demain. NE mŸ-kàsÆ-n¼º - entente
mºy-m-ündä-kúndä NE mŸ-kùn - conversion
(Syn. kúndä-lÆ-mbáy-¡) NE mŸ-kîýlû - impatience
Exp mÆ-» ùläm pànà - je me
N solifuge
suis dit
méd¸lé Exp mÆ-» tû jöó - j'hésite
N sorte de tubercule entre deux possibilités
[Solenostemon Exp mÆ-» òlë dî - je songe
rotundifolius]. à; je me souviens de
Expr: - Exp òlë mÆ-» - ça me
mënë rappelle
VT plaisanter avec [qqn] NE ngö mÆ-» = ngön mÆ-» -
en lui disant des choses mon propre fils
qui apparemment lui font Exp tä mÆ-» - il a pris
mal {entre cousins, amis} modèle sur moi
NE mënë ndäm - Exp m-úwá mÆ-» d‡ - j'ai
plaisanterie de cette décidé de faire pour lui
sorte [qqc]
ménë [ménë,mÉnë] NE mŸ ndùl/mÆ-» ndùl -
(Syn. mÏrþ) méchanceté/je suis méchant
N espèce d'arbre NE mŸ yèr - méchanceté
[Amblygonocarpus NE mŸ kùy/mÆ» ùy -
andonsensis] {CCL} oubli/j'ai oublié
Exp mŸ-ndà/mÆ-» ndà -
mèr (Syn. mìyèr) bonté/je suis bon
N souffrance. Expr: mŸ [dÆÛ] Å-á - [qqn]
VE òö mèr - souffrir être fâché
més-més NIn intérieur de. ÷í tò mŸ
Id bien (fouiller) {descr. d‡ wà? Qu'est-ce qu'il y a
de mbçy} dedans? MŸ ndògö intérieur
métÕr (Fran#ais) de la concession
N professeur, maître NIn sens de. M-ä kî® mŸ-é
mŸ dÕ tàr näs¸rä kàrï ö. Je
NIn ventre {m¡-á 'son vais expliquer le sens du
ventre'} M¡-á ùndà njáb- mot avec la langue
njáb = MŸ-é ùndà njáb- française.
njáb. Son ventre est bien mŸ
étiré. Prp dans. Sé mŸ ßë g‡ ÷á
Exp mŸ-kàr/mÆ-» àr - wà? Dans quel village? ÷í
inquiétude/je suis ßá tö mŸ d‡ wà? Qu'est-ce
inquiété qu'il y a dedans?
NE mŸ-kìlä - patience Prp de (en parlant de
Exp mŸ-kÅ - colère/je suis quelque chose qui était
fâché Tà g‡ úlä-« lé à® dedans). Tèë mŸ ßôl d‡ lÆ-
mŸ-kÅ ÷ä-« yº. Ce que vous » ßá òsö. Elle est tombée
m'avez dit me rendit en de ma poche.

97
mŸ-kÇ présence de mes beaux-
NIn frère de la même mère. parents.
Njé mŸ-kÇ jë ùwà pÆr ßá mæm
káÿ-né n¼º nªy Æ•. Les VT tenir sans les mains
frères de la même mère (avec les bras)
n'allument pas le feu pour mÆnjì
partager la sauce. N cigale
mŸ-mbä mÆr
NIn entrejambes. Dèné tŸþ N perles. Ngán dèné jë g‡
mŸ-mbï-á mbä kà® ngön ÷èë d-áw b¼y¼ g‡ lé nì« mÆr.
nàÑg. La femme a ouvert Les jeunes filles qui vont
ses entrejambes pour que à l'initiation enfilent
le bébé y sorte. des perles.
mŸ-ndùbä mÉs¸
N village abandonné NIn sang. Lò-ndùl-g‡-nè lé
mŸ-pïl íl jë d-áy mÉs¸-» yº.
V foyer. MŸ-pïl-é d-úndä Cette nuit les moustiques
ngórö jë dî g‡. Le foyer ont beaucoup bu mon sang.
on l'utilise pour mettre Exp mÉs¸ ÷ï-á - elle a ses
les marmites dessus. règles
mÏrþ [mérþ,mÉrþ] Exp tál mÉs¸ - elle a
avorté (2me mois)
(Syn. ménë)
N espèce d'arbre mÆsÕrÆ (Fran#ais)
[Amblygonocarpus N souffrance. MÆsÕrÆ à
andonsensis] {CCL} tÆdÕ kÆm-í d‡. Tu vas
mæ souffrir. [Litt: La
Int vraiment?. Ã kàÛ yàá souffrance va te casser le
mæ? Tu iras vraiment? coeur]
mÉ mÐy
Inj marque d'étonnement N tortue d'eau. MÐy lé tá
n¼º gÕ íyä nè Ÿ bòý yº
mÆdÕ ndáà tö dàn màñ. La tortue
N infirmité. Ngön lé ¡ dî d'eau est pareille à la
käg¸ g‡ òsö ndáà njà-á tortue de terre mais elle
mÆdÕ. L'enfant est tombé est grande et elle habite
d'un arbre et sa jambe est dans l'eau.
blessée.
NE njè-mÆdÆ - un infirme
mÐy
N maladie. MÐy dá ÷èë dÕ
mÆm (Syn. mùm) tôgé, ngà tél dÕ tôgé Æ•
N rat de Gambie. MÆm jë lé yàá sár. La maladie vient
d-ísû kúdü yº. Les rats de vite mais elle ne repart
Gambie mangent beaucoup la pas vite.
plante appelée 'kudu'. Exp ùn mÆy - attraper une
mÆm maladie contagieuse
NIn beau-père; belle-mère. míï-ndà-sò
Mº lé «-sô né tà mÆm jë jë
g‡ Æ•. Je ne mange pas en (Syn. ním-ndà-sò)
N crocidure, musaraigne

98
Lexique Ngambay-Français

mïnä mƒ
VI être couvert de crasse Num cinq. Ÿ àÛ ngán jë mƒ,
mínä dìngàm jë jöó, dèné jë
Av avec viande ou poisson mùndá. Il a cinq enfants,
(sauce) {avec nªy} deux garçons et trois
míndákörö filles.
(Syn. múndákörö) mƒ
N variole Av idée de pleuviner. Ndï
ùdü mƒ. Il pleuvine.
mïndé Exp ndï-mƒ - visite
Av irréfléchi, sans but pendant ou après la pluie
mìndí¥ (Syn. mìndírì) (avec l'intention
N mouchoir de tête (Arabe) d'obtenir qqc]
mìndírì (Syn. mìndí¥) m¡¬
N mouchoir de tête (Arabe) VI être fort. Árgè lé m¡¬
mìnjì yº ùndä kïdö. Argi est
N haricots. Mìnjì lÆ-» mº plus fort la bière.
yàá. Mes haricots à moi, Expr: m¡¬ mbídí-mbídí -
bien sûr. Mbáy lé à®-dé être qqn qui ne sourit
ndïr mìnjì mbúlä gÕ kÉr. pas, est toujours triste
Le roi ordonna qu'on fasse Dìngàm nè lé kògö Æ•, m¡¬
cuire une purée de mbídí-mbídí. Cet homme ne
haricots accommodée au sourit jamais, il est
sésame. Mìnjì g‡ ndïr l࣠toujours triste.
îdÕrô¯ lé ÷ä wùr yº. Les Expr: ji/gîl [dÆÛ] ùndä
haricots cuits sans du m¡¬ - [qqn] avoir de
natron font mal au ventre. callosité aux mains/pieds
mìr-mìr m¡sª
N tremblement. Num six. Ìngà gàgÕ jöó bä-
Expr: ùwà mìr-mìr - á. Il n'a trouvé que deux
trembler poissons-chat seulement.
mìrï Ngön lé ÷ä nºy m¡sª ndáà
N ver de Guinée ou filaire àgÕ nàÑg. L'enfant a six
de Médine mois et il commence à
ramper par terre.
mírò (Syn. mùgÕmúr)
N autruche. Mírò lé tö yè£ m¡y¼
g‡ bòý ßö ¡ gÕ bäg¸ è•. N tique (insecte). ßölé
L'autruche est un très m¡y¼ ùbà-ï ßá ïlä ùbü dì-á
grand oiseau; il ne vole g‡ ndáà tŸþ kànàng. Si une
pas. tique te prend, et tu mets
de l'huile sur lui, il te
mìyèr (Syn. mèr) laissera vite.
N souffrance
m¡yº
m¬ N couteau de jet. M¡yº lÆ-
N espèce d'arbre [Vitex
» kárä bàá, m-ö lò kà®-ï
doniana]
Æ•. Je n'ai qu'un couteau
de jet, je ne peux pas te
le donner. M¡yº lé tö gÕ-

99
mbä kà® d-ílä-né dä. Le ÷èë ßög‡-nè. La maladie
couteau de jet est pour qui m'a frappé avant m'est
jeter sur les animaux. revenue aujourd'hui.
NE m¡yº kòö tàr = m¡yº kòö mîdÕ (Syn. bðr)
tà - symbole de demande en NIn verge. MîdÕ kúndä lé
mariage ("couteau de jet ngäl yº. Le pénis d'un
pour écouter la parole") cheval est très long.
m¡yº-lÆ-gág¼º NIn douille (de houe)
N espèce d'herbe [Gloriota N boucle ouverte de corde
superba]) {"couteau de jet mîngÕrû [mî§gÕrû]
du corbeau"} NIn rayon de miel. Tènjì
möng [mç§g¸,mç§] òö mîngÕr-é ßá ùndä ùbü
VI développer ßÉy. L'abeille mesure sa
{métamorphose d'insectes force d'abord et après
ou de grains} produit du miel.
móñg [mǧg¸,mǶ] mî®
(Syn. kám-móñg) N la cour.
N espèce d'arbre NE njè-mî® - prétendant
[Piliostigma thonningii] Expr: àÛ mî® - courtiser
{écorce utilisé pour DÆÛ jë d-áw mî® lÆ-á pƒ-
fabriquer la corde} Jöó jë pƒ. Les gens étaient venus
tô n¼º dÕ móñg Æ•. Deux ne la courtiser, mais en
s'attachent pas avec la vain.
corde. N fiançailles.
móñg-yÅ [mÇñg.yÅ] VE ìngà mî® - accueillir
la fiancée dans une case
N coléoptère indéterminé
mòngsÅ [mŧgsÅ] mîyî
N esp. de canne à sucre
Av par force. Ùndä mòngsÅ
précoce. Dèné ùr mîyî mbä
tà d‡. prendre par force
körë. = Dèné ùr mîyî mbä
mórö körë mùrü. La femme pilait
N foin. Mórö lé tö né sî le mil pour en faire la
dä kù£ jë. Le foin est la boule.
nourriture des animaux
mùgäy
domestiques.
N sorte de sorgho hâtif
mösö mùgÕmúr (Syn. ßü)
N commerce. Mösö känjï lé
N autruche {CCL}
ùsà yº. Le commerce de
poisson rapporte bien. mùlà
mÇ N chat sauvage. Dî ndògö-ó
g‡ gîjì ndáà mùlà ùwà
N gros marteau du forgeron
kïnjá kènéng. C'est sur le
mÅy (Syn. mÐy) court secko que le chat
N maladie. MÅy jûg¸ kúrä- sauvage saisi vite la
mà®-» sár à®-é Ængæ yº. La poule.
maladie a dérangé mon ami
mùlà
à tel point qu'il a
N lutte. Ùn-é dÕ mùlà ùnd-
beaucoup maigri. MÅy g‡
á nàng g‡. Il l'empoigne
÷ä-« kédé lé yàá ßÉy tél
pour la lutte et le jette

100
Lexique Ngambay-Français

à terre. Ngán jë d-áw d- mündü (Syn. mündürü)


úwä mùlà. Les enfants Av silencieusement.
luttent ensemble. AE dî mündü - (air) sans
Exp ùwà mùlà - faire la parole
lutte D-ál käg¸ tà©, d-úwä mündürü (Syn. mündü)
n¼º mùlà. Ils grimpèrent à Av silencieusement
un arbre et firent la
lutte.
mú±
VI être fort (le thé).
mùm (Syn. mÆm) NE mú± sáØ - thé de
N rat de Gambie première décoction
múm múr-küdúrü (Syn. kúdü)
N brouillard. Múm g‡ ndû N esp. d'arbre [Detarium
g‡ nÅÇ lé îg¸-sí lò kòö microcarpum]
lò. Le brouillard ce jour
là nous empêchait de voir.
múrkü (Syn. kúdü)
N espèce d'arbre [Detarium
müÑ (Syn. münú) microcarpum]
VT manger [qqc de
farineux]. Ngán jë lé d-áw
mùrü
müÑ ndùjï wúl. Les enfants N boule. Tógö jï-í är-sí
mangent de la farine j-Å mùrü. Lave-toi les
d'arachide. mains pour que nous
mangions la boule. Ún ngó
múñdúrü ä-« m-ïlä mùrü kènéng.
N espèce d'arbre Prends une calebasse pour
[Pterocarpus lucens] que je puisse mettre la
münú (Syn. m¦rø) boule dedans.
V manger [qqc de farineux] Mùrùm
mùndá NP Mouroum (group voisin
Num trois. Sé dàn-dé d‡ des Ngambay)
mùndá nè lé ... De ces m“
trois personnes, ... DÆÛ N herbe, paille. Áw únjä
jë búlä Njàménà d-úndä dÏ dî m“ ndáà à tél kö. Va
g‡ Mündüú àsÕ gîl mùndá. couper des bottes de
Il y a trois fois le paille et ça deviendra du
nombre de personnes à mil. M-ä kàÛ kìnjà m“ kà®
N'Djaména qu'il y a à b¬yº jë lÆ-». Je vais
Moundou. couper des herbes pour mes
múndákörö chèvres.
(Syn. míndákörö) AE mùú - en brousse
N variole m¦rø (Syn. müÑ)
mùndü (Syn. lúm) VT manger [qqc de
N paille fine farineux]
Mùndú mbà
NP Moundou. Ãw Mùndú ndû NIn seins; mamelles. Dèné
g‡-÷á d‡ wà? Quand es-tu lé à® ngön-é mbà ìl. La
parti à Moundou? femme est en train de
téter son enfant. [litt:

101
femme la donne enfant-son mbä
lait il.suce] NIn intérieur
N lait. ßölé ƒyº mbà dàn NIn entrejambes. MŸ mbä
kàr-á ndáà à màs¸. Si tu intérieur des cuisses
laisses le lait au soleil mbä-÷í
il devient aigre. Mbà kÇ-í Int pour quoi? pour quelle
jë gòdó dáà íl mbà kà-í raison?. à kàÛ dÕ mbä-÷í
jë. Quand ta mère n'a pas wà? Tu vas y aller pour
de lait, tu têtes ta quelle raison? Sé mbä-÷í
grand-mère. ßá ßär-« wà? Pour quoi
mbä m'as-tu appelé?
Prp pour. Mbä Ÿ g‡ nè ßá mbä-tà
rû-» lè£-«-né. C'est pour Cnj parce que. Tél ÷èë
cela précisément que j'en mbä-tà bîb-é jë ùy. Il est
suis content. Tàg‡-nè m-äw revenu parce que son père
òpìtäl g‡ mbä mÅy. Hier je est mort. Ngön lÆ nàng lé
suis allé à l'hôpital pour nç yº mbä-tà kÆm-é òö lò
une maladie. Màñg lé àÛ gæ Æ•. Le fils de la terre
rû-» g‡ nè mbä kîsÕ-« gÕ pleure beaucoup parce que
gàj-é. Le boeuf s'est ses yeux n'y voyaient plus
dirigé vers moi pour rien. Mº m-únd-á mbä-tà
m'encorner. jûg¸-« yº. Je l'ai tapé
mbä parce qu'il me dérange
N voyage, voyageur. M-ä trop.
kàÛ kòö né g‡ ¡-né mbä g‡. Prp pour {suivi de lÆ}
Je vais voir ce qu'il a Dèné lé kúl gÉm gÕ mbä-tà
rapporté de son voyage. lÆ mbä jë. La femme
Exp àÛ (gÕ) mbä g‡ - préparait la sauce longue
voyager M-äw gÕ mbä g‡ = pour les invités.
m-äw mbä g‡. Je pars en mbàdà-kîÿ (Syn. kü-gôb¸)
voyage. N gourde avec col
Exp ÷ä mbä - rendre les
devoirs de l'hospitalité,
mbàdÕ
recevoir qqn Njè ÷ä-í mbä VI être svelte, fluet.
ìsì nÅÇ wà? Celui qui te Dèné g‡ mbàdÕ g‡ àÛ gæ
reçoit, est-il la? súgÕ g‡ ¼€ lé ÷ä n¡ yº.
Expr: àÛ mbä - vouloir Cette femme svelte qui va
voyager M-äw mbä Je veux au marché là est très
faire un voyage. jalouse.
N hôte, invité. Òý-yö, mbä mbäd‡
jë d-ísï nÅÇ. Oui, il y a VT refuser, abandonner. Î-
des hôtes. Mbä jë g‡ d-ƒ mbäd‡ kàÛ làkô¥ d‡ ndáà m-
÷á wà? Des hôtes qui ä kùndà-ï. Si tu refuses
viennent d'ou? Dèné òdö dä d'aller à l'école je vais
à® mbä jë lÆ-á. La femme a te battre. Bîû-» jë mbäd‡
ramassé de la viande et kà« làr «-ndögö né mòtóò.
l'a donnée à ses Mon père a refusé de me
visiteurs. donner l'argent pour
acheter une moto.

102
Lexique Ngambay-Français

mbád‡ mbál
Av tout, tous; N espèce de plante
entièrement. Lò g‡ d-áy [Panicum anabaptistum]
màñ lé mbád‡ ndáà, dÆjì mbàlè
dèné pà nà: "ï-÷èë dÕ mùrü VT coucher
lé är-sí j-Å." Quand ils VI plaquer (herbe)
ont bu toute l'eau, il mbàng [mb¼§]
demande à la femme: N chef de village. Mbàng
"Apporte-nous la boule que lé îg¸ kà® ngán lèkó¥ jë
nous mangions." Ùndä rï ndäm lò ndùl g‡. Le chef a
ngán dÉr jë lé mbád‡ ndáà empêché que les étudiants
òsö ÷ÉbÉ àÛ ßë-é. Quand il dansent pendant la nuit.
eut fini de nommer tous N jeu des enfants
les petits pigeons, il se
mit en route et rentrait
mbàrè (Syn. ßèlè)
chez lui. N jeu de hasard
mbàg mbàrì (Syn. mbàrè)
Id rien (mangé). M-úsä né N jeu de hasard avec
mbàg Æ• yàá sár. Je n'ai noyaux
pas du tout mangé. mbàsÕ
mbàg¸ N grosses pierres qui
N caïlcédrat [Khaya entre-temps servaient à
senegalensis]. Mbàg¸ lé tö allumer le feu
käg¸ g‡ ngäl g‡ à® ndíl mbàw
màjì yº, nè dÆÛ jë pà nà N pêcheur {qui gagne la
ndíl jë g‡ màjÆ• d-ísï vie avec la pêche; v.
kènéng g‡. Le caïlcédrat aussi njè-kîsÕ-känjï} Mbàw
est un grand arbre avec lé tö dÆÛ g‡ ùwà känjï jë.
beaucoup d'ombre, mais les Le pêcheur est celui qui
gens disent que beaucoup capture les poissons.
d'esprits mauvais habitent mbáw
dedans. VI se vanter
mbág‡-mbág‡ mbäý
Id très (amer) {descr. de NIn barbe {normalement
àd¸} suivi de tà} TîgÕ nè lé
mb࣠mbäý tì-á ndà yº. Ce vieux
N pierre. là a une barbe très
NE bòlò-mbà£,bòlè-mb࣠- blanche.
grotte ÀÛ mŸ bòlè-mb࣠g‡ mbáy
bùý yº bè. Elle est allée N espèce d'herbe à
dans une grotte très tubercule [Cochlosperumu
vaste. tinctorium]
N sorte de fétiche pour mbáy
faire mal aux gens N chef, roi. M-äw dæ ßë lÆ
N montagne. M-ö mb࣠tàá mbáy. Je vais chez le
÷Éw. J'ai vu la montagne chef. KÇ òdö à®-é mbáy ßö
en haut. bàÛ òdö à®-é mbáy Æ•. Une
mère élève (un enfant)

103
jusque il est roi mais un il prend la marmite, la
père ne le fait pas. pose à terre et verse [le
(proverbe) contenu] dans une
NE mbáy láw - major d'un calebasse. «-mbél màñ dî
groupe d'initiés (choisi käg¸ mángò g‡. J'ai versé
parce que sa famille peut de l'eau sur le manguier.
donner à manger à tous) VE mbÉl né - échanger
Expr: mbáy déné - une contre
femme honorable VE mbÉl n¼º - ils
mbáy-¡ s'échangent
N scorpion VT échanger. J-à mbél n¼º
mbáy-rö dæ mbél mæ. Nous allons
N sorte de termite tout simplement les
échanger. M-ún kübü lÆ-»
Mbáy-rö «-mbél-né kª ngö-kÇ-».
NP nom propre de jumeau J'ai pris mon habit pour
mbáy-tà-bàl échanger contre celui de
(Syn. bôn-ßÆd¸) mon frère.
N espèce de plante de mbër
petite taille [esp. de N annonce publique. DÏ d-
Cyperacea] ílä mbër mbä tà ndîû bƒ.
mbáy-wº (Syn. ngä±-wº) Ils ont fait une annonce
N reine de la termitière publique à propos de la
mbª culture du coton.
Av déjà. Lò g‡ dìngàm lé Expr: njè kìlä mbër -
ndògö màñ mbª ndáà, ÷èë gÕ crieur publique
mbä kùsà ngúl lé ngàä. mbþ
Quand l'homme s'était déjà N sorte de sorcellerie.
baigné, il vint pour NE njè-mbþ - sorcier
manger enfin les ignames. mbÆ
Lò-g‡ «-sô né mbª ndáà m- N beignet de mil
äw kÉy lÆ-». Quand j'ai mbÉ
déjà mangé, j'irai chez VI être fou, idiot,
moi. stupide. Î mbÉ yº, ö-« dæ
mbº-käg¸ mbÉ mà®-ï wà? Tu es
N fourche d'un arbre complètement idiot, tu me
mbëdë (Syn. màktübü) prends pour un idiot comme
N livre, lettre, cahier toi?
mbël [mbæl,mbël] VI se moquer de quelqu'un
N mal développé. {suivi de sÆ} BàÑ ßá äw
Expr: mbël-ßúl - arachide mbÉ sÆ-» yº bè wà? Comment
mal développée te moques-tu de moi ainsi?
N idiot. MbÉ òjì njè-né-
mbél [mbél,mbÉl] gÆ®. L'idiot donne
(Syn. büdú) naissance à un
VT verser. Mìnjì lé Æ® mbª intelligent. (proverbe)
ndáà ùn ngórö lé ùndä nàÑg PÆr g‡ ùy ndáà d-úlä jï
mbél kä g‡. Quand les mbÉ d‡. Un feu qui est
haricots sont bien cuits,

104
Lexique Ngambay-Français

éteint, on le donne à mbíg-mbìg


l'idiot. (proverbe: il est Id à fond (choqué) {descr.
facile tromper un idiot) de sí ou sígï} Tà-màs¸-»
mbælælæ sí mbíg-mbìg. Je suis
VI se gondoler choqué à fond. Ngön g‡ m-
mbælí únd-á lé nç sí mbíg-mbìg.
N prestidigitation, tours L'enfant que j'ai tapé
extraordinaires pleure choqué au fond.
mbÉ® [mbÉ®,mbÉr¸] mbígì
VT choisir. Ãw mbÉ® bàd¸ N sourd-muet. Mbígì lé tö
g‡ bòý úwä ÷èë sì-á ä-«. dÆÛ g‡ pà tà Æ• lÉm òö tà
Va choisir un gros mouton Æ• lÉm tî. Un sourd-muet
et amène-le moi. est quelqu'un qui ne peut
mbÉrÉrÉ pas ni parler ni entendre.
Id bas mbïrï
mbï VT tordre en tournant
NIn oreille. Mbï æm lé mbïsä (Syn. ndïsä)
ngäl yº. Les oreilles du VT masser, pétrir
lièvre sont très longues. mbƒr-mb¡
Exp tŸþ mbï - devenir N guêpe
quelqu'un mbƒyº
NE dÆÛ g‡ dÕ mbï-á - un N échange de la
homme important nourriture).
Exp ùndä mbï - prêter NE njè-mbƒyº - compagne
l'oreille ×ndä jë mbï-sí d'échange de la nourriture
màjì ö-jë-né tàr. Prêtez mbö
bien l'oreille et écoutez. N la chasse. Ndû kárä mbáy
NIn feuille. àÛ mbö. Un jour le roi
Expr: mbï käg¸ - feuille allait à là chasse.
d'un arbre N plaine inondable autour
Expr: mbï kám - feuille d'un cours d'eau
d'un arbuste
mbórë (Syn. mbÉ®)
mbí-dálà-kîsÕ VT masser
(Syn. màndÕ-kîsÕ) mbórö
N petit morceau de houe N ruche. Ô mbórö tènjì.
rongée par le labour Regarde la ruche
mbìdà d'abeilles. Mbórö lé tö
VI glisser. bòlè käg¸ g‡ tènjì tö
VE mbìdà ßúl - écraser kènéng. La ruche est un
grossièrement les pois de tronc creux pour que les
terre abeilles puissent habiter
mbìdà-tà dedans.
NIn morceau (de tissu, Mbörörö [mbörörö,mbörö]
viande) NP Mbororo, nomade Peul
mbídí-mbídí mbÇ
Id {indique tristesse V rassembler. Mbàng mbÇ
(descr. de m¡¬)} dÆÛ jë dî n¼º d‡ tà kÉy d‡

105
lÆ-á. Le chef a rassemblé Prp à côté de, sur le bord
les gens devant sa maison. de {suivi de d‡} Tò dæ
Mbàng lé mbÇ dÆÛ jë tà kÉy nàÑg mbôr ÷Éw d‡. Il se
lÆ-á mbä kùlà-dé tà. Le couche par terre sur le
chef a rassemblé les gens bord de la route. M-ísí
devant sa concession pour mbôr mà®-» d‡. Je suis
leur annoncer la nouvelle. assis à côté de mon ami.
Expr: mbÇ dî n¼º - se mbôr-dî (Syn. mbôl-dî)
rassembler Prp grâce à
V collecter mbîrè
mbçy VI être mal cuit
V piétiner; bourrer avec mbîrî
les pieds. «-mbçy bƒ mŸ N pomme cannelle [Annona
kàmyç g‡. J'ai bourré le senegalensis]. Kánd¸ mbîrî
coton dans le camion avec lé rïí yº. Le fruit de la
mes pieds. pomme cannelle est très
V pétrir sucré.
V malaxer. M-ä «-mbçy bîrî
mbä kî® dÆrÕngël. Je
mbù
malaxe la boue pour en N sac en peau
faire des briques. mbùdù
VT fouiller (avec les VI être percé, troué. Gél
pieds), tâcher. Njä mbçy ßôl lÆ-» mbùdù. Le fond de
mŸ búdü lé més-més ndáà, ma poche est percé. KÆm
ìngà dÉr dÏÿ dÕ ngá-né Æ•. sóò lÆ-» mbùdù ndáà à®-é
Le renard fouillait dans ndÆÿ. Il y un trou à la
les touffes d'herbes, bien base de mon seau et ça
mais il ne trouvait pas le laisse couler de l'eau.
pigeon avec ses petits. VT percer, faire un trou.
mbôjï KÇ b¬yº mbùdù bòlò dáà
V mesurer. Mbôjï kö lé mŸ ngön-é à mbùdù sÆ-á. Si la
kàrè g‡ ö sé j-àÛ-né yº mère de la chèvre fait un
wà. Mesure le mil dans le trou {dans l'enclos}, son
panier pour voir si nous petit en fera autant.
en avons assez. {proverbe}
mbôl-dî (Syn. mbôr-dî) mbúdü
Prp grâce à. Mbôl-dî künjá V être troué (plus.
ßá báylà ìngà-nè màñ àÿ. endroits) {fréq. de mbùdù}
C'est grâce à la poule que Sëngë lÆ-» tò nÅÇ yàá ngà
le margouillat boit de mbúdü yº. J'ai bien une
l'eau. {proverbe} Mbôl-dî moustiquaire, mais elle
mº ßá Ç-né mùrü ßög‡-nè. est toute trouée.
Grâce à moi tu as mangé la mbülä
boule aujourd'hui. VI se fourrer dans la
mbîr bouche (nourriture)
Av peu après V mélanger (avec la patte
de sésame)
mbôr
NIn côté de la tête

106
Lexique Ngambay-Français

mbùnä -Ñ
N intervalle entre deux Av voilà {abréviation de
choses nø} Yèé tò-Ñ. Le voilà.
Prp entre, parmi. ÀÛ-né nà
tîÿ sÆ-á mbùnä käg¸ jë d‡. Cnj de peur que. ×dü ÷ó nà
Il est allé et est passé kÉm jë dá kànd¸ kÉy. Ferme
avec lui entre les arbres. la porte de peur que les
mbünä (Syn. mb¦rº) mouches y entrent.
VI être cagneux Cnj car. Ãw ßá nà òö-ï Æ•
mbù® ndáà à mbäd‡. Va car s'il
VT manger un épi ne te voit pas il va
mbúr refuser. ÆÛ rû-í sî nà
N esp. d'antilope [Cob ndùm. Il ne faut pas le
defassa] manger car il est pourri.
mbüsü nà
VT bourrer, remplir en Cmp marqueur
tassant ou en piétinant d'accentuation pour une
question indirecte. Î sé
mb“rº (Syn. mbùnä) nà à kàÛ Æ•! = ï sé à kàÛ
N intervalle entre deux Æ• nà! Toi qui disais que
choses tu n'irais pas! Î-pà tög‡
mb¦rº (Syn. mbünä) ä ÷èë Æ• nà! = ï-pà tög‡
VI être cagneux nà à ÷èë Æ•. Et tu dis que
µ- tu ne viens pas!
Pr il, elle {pronom sujet nà
préfixé}. Rû-á lè£-é yº, Cmp que (discours
pà nà n-ìngà dä ngàä. Elle indirect) {avec pà} Pà nà
était contente, se disant n-Ÿ ndìgì Æ•. Il a dit
qu'elle avait trouvé de la qu'il ne voulait pas. Ÿ
viande. Njä ÷ä gösú ùlà ùlà-« pà nà bîû-nè jë rï-á
dÉr pà nà n-Ÿ µ-÷èë dÕ mbä të-é. Il m'a dit que son
kùndä rï ngán nän-nè. Le père est malade.
renard usa d'une ruse en ná-ná
disant au pigeon qu'il Spc quiconque
était venu pour donner des
noms à ses neveux.
nàdÕ
N ombre de repos.
µ- AE nàdá - sur la place
PrA nous; vous (avant
verbes qui commencent avec
nág‡
une consonne, et quand la Id amplement (suffire)
forme indépendante du {descr. de àsÕ} Né g‡ m-sô
pronom est utilisée). JŸþ lé àsÕ-« nág‡. Ce que j'ai
µ-kés¸ yº = jì-kés¸ yº. mangé m'a suffit
Nous toussons beaucoup. amplement.
Ñ- nág‡rä (Syn. náng‡rä)
Pr ils. N sable. Dèné òdö nág‡rä
mbä ndàÛ-nè wúl. La femme
a ramassé du sable pour
griller les arachides. DÏ

107
d-úndä tò lé dî nág‡rä g‡.
Ils ont mis la pirogue nàmä
dans le sable. N douleur due à un excès
nàjì de travail. Kùlà g‡ «-÷ä
VT étendre au soleil. Î- lé à® nàmä ÷ä-« yº. Ce
nàjì kàrá ndû kánd‡? Tu travail que j'ai fait m'a
les laisses étendus au donné beaucoup de douleur.
soleil pendant combien de [litt: ...de sorte que la
jours? Dèné nàjì kö mŸ douleur me fait beaucoup]
tüwä g‡ mbä kà®-é tùdù. La nàmä-nàng [n¼mº.n¼§]
femme a étalé le mil sur N sorte de chenille avec
une natte pour qu'il carapace dure et brillante
sèche.
nän [nºn]
nàjï NIn oncle maternel {v.
VI jurer. Mbàng à® ngön lé aussi näná} ÀÛ mbä ßë lÆ
nàjï. Le chef a obligé nän-é jë. Il s'en va en
l'enfant à jurer. voyage chez son oncle.
Expr: î® tà dî [dÆÛ] g‡ - Nän-» jë tö ngö-kÇ kÇ-»
donner raison à [qqn] jë. Mon oncle maternel est
Mbàng lé î® tà dî ngön le frère de ma mère.
bàsá g‡. Le chef a donné
raison au jeune homme au
näná [nºnª]
jugement. N oncle maternel {v. aussi
N serment nän} Näná lÆ-» tö ngö-kÇ
kÇ-» jë. Mon oncle
näjï maternel est le frère de
VT se disputer quelque ma mère.
chose ou un objet N neveu maternel
revendiqué par plusieurs
nànï (Syn. n¼r¬)
nàm N médisance, racontars.
VI se coller, s'attacher KÉy tò mbä jöó dáà ùndä
à. Ngön g‡ gîl-é òy lé nàm nànï. Rester dans deux
kàr käg¸-tôs¸ g‡. L'enfant maisons d'accueil
paralysé s'attache à la (différentes) sème des
canne. Ngön g‡ bîb-é jë òy racontars. (proverbe:
lé nàm kàr bîû mà®-é g‡. finis ton séjour chez ton
L'enfant dont le père est hôte, et ne change pas de
mort s'attache au père de maison).
son ami. Exp ùndä nànï -
VE nàm tà n¼º d‡ - se moucharder, rapporter
coller
nàn¸ (Syn. n¼®)
nám (Syn. nªw) N espèce de liane [Cissus
N espèce d'arbre populnea]
[Hexalobus monopetalus]
nàng [n¼§]
nàmä N terre, sol, sable. M-
N la soudure (des membres ündä ÆbÕ pÆdÉ, m-ôm nàng
cassés). kènéng m-är-é kàsÕ. Je
Expr: ùwà nàmä - souder mets un morceau de poterie
les membres cassés au feu, je verse du sable

108
Lexique Ngambay-Français

dedans et je le laisse pas la langue Française.


rougir. M-íngä gúsù ÷û-jöó Expr: tà nàsárÕ -
nàÑg. J'ai trouvé 100 CFA français, la langue
sur la terre. française
AE nàÑg - sur la terre M- N fonctionnaire,
dàw yº m-ä tò nàÑg sÏ. Je "monsieur"
suis très fatigué, je nàs¸
m'étends un peu sur la N antilope cheval. Ùlà lò
terre. g‡ nàs¸ tò d‡ lé. Elle lui
nàÑg [n¼Ö,n¼§g‡] a dit l'endroit où
Av en bas, sur la terre. l'antilope se trouve. Nàs¸
Mbäd‡ kùr nàÑg. Il refusa lé tö dä g‡ àsÕ n¼º gÕ
de descendre (en bas). kúndä. L'antilope cheval
nàng-kö [n¼§.kö] est un grand animal, de la
N reste de mil mélangé taille du cheval.
avec de la terre (après näs¸rä
battage) N européen; fonctionnaire
náng‡rä [nª§g‡rä] {v. nàsá±}
(Syn. nªrº) nº
N sable VT goûter. Dìngàm lé gè
kùn ngúl lé kárä dÕ mbä nº
nápàr (Arabe)
yàá ßí. L'homme voulut
NIn sorte, qualité, espèce prendre encore une igname
nà® pour la goûter. Nº nªy lé
V se dresser sur la pointe ö sé lè£ Æ• wà? Goûte la
des pieds pour atteindre sauce pour voir si elle
qqc. élevé est bonne.
när VE nº ndü - saluer qqn en
VT ramasser rapidement. passant chez lui
Ngàá dÆÛ jë när né yº wà? V siroter (pour goûter).
Mais les gens ont-ils pu M-nº sáØ lé m-ö sé sígÕr
ramasser beaucoup de às-é wà? J'ai siroté le
choses? thé pour voir s'il y avait
SV îsÕ î® - arracher Njè- assez du sucre.
ßògò îsÕ làr lÆ-» jï-» g‡ nº
î®. Le voleur a arraché VT séparer [ceux qui se
l'argent de ma main. battent]
VT arracher. Künjá ÷èë när nª
sì-á. Une poule accourt Int qui?. Nª ùlà-ï wà? Qui
pour la lui arracher. Njè- t'a envoyé? Nª ßá ùn dä
ßògò när gúsù lÆ kÇ-» jë. lÆ-» dî-» d‡ wà? Qui donc
Le voleur a arraché a pris ma viande sur ma
l'argent de ma mère. tête? Sé nª ßá tö mbàng g‡
nàsá± [nàsá±,nàsárÕ] (Arabe) ßë-é nè wà? Qui est le
N européen. DÆÛ jë bùlà chef de village ici?
yàá sádÕ g‡ nè gÆ® tà- Expr: kä nª wà? - à qui?
nàsá± Æ•. Beaucoup de gens Expr: njé g‡ nª jë ... dþ
au Tchad ne connaissent g‡ nª jë - certains ...

109
des autres Njé g‡ nª jë d- nªw
áw mbä ndáà dÏ g‡ nª jë d- Id hélas. Ùn nªw! Il a
ísï nè. Certaines pris, hélas!
personnes sont parties en n¼y [n¼y]
voyages, et d'autres sont VT rester. N¼y ßí. N¼y ßí
restées ici. ÷í? Il reste encore (des
n¼º choses à faire). Qu'est-ce
VI être suspendu qui reste (à faire)? N¼y
VT suspendre nºy jöó kà« «-tûl kùlà lÆ-
n¼º » ngàä. Il ne me reste que
Pr pronom marquant la deux mois pour finir le
réciprocité. Kúndä n¼º. travail.
Ils se battent. Tö tö g‡ Exp n¼y dæ ... - c'est
nª n¼º. C'est identique. comme ...
DÏ lé d-áw ßë lÆ n¼º Æ•. VI survivre. Ngán-é d-úy
Ils ne se visitent pas. mbád‡ ndáà ngön-é g‡ dèné
n¼º-d‡ yàá n¼y kárä bàá bè . Tous
Av ensemble. Lò g‡ dìngàm ses fils sont morts, une
lé àÛ wàlá ùr ngúl ndáà, seule fille survit.
÷èë-né ßë-é à® dèné lÆ-á nºy
nìr ndáà, d-úsä n¼º-d‡ N lune. Nºy ndà jál-jál
n¼º-d‡. Quand l'homme part ßög‡-nè. La lune est très
en brousse déterrer des claire aujourd'hui.
ignames, il les rapporte Exp nºy à kùy ßá - à la
chez lui, les fait cuire fin du mois d'abord
par sa femme, et ils les Expr: kÆm nºy g‡ - au
mangent toujours ensemble. clair de lune
ÁsÕgàr jë njä n¼º-d‡ d-áw Expr: nºy kùr nàÑg - la
gæ ßë-é g‡ tà tö kènéng. lune se couche Lò-g‡ nºy à
Les soldats marchent kùr nàÑg ßá m-ä kàÛ ßí.
ensemble vers le village Quand la lune se couchera,
où il y a le problème. je partirai.
Av entièrement. Ùn ngön gÕ N mois. N¼y nºy jöó kà« m-
bÆgÆrÆ n¼º-d‡ ùndä dì-á ínjä kö lÆ-». Ça reste
g‡. Il prit l'enfant sur deux mois avant que je
la planche (entièrement) récolte le mil.
et la posé sur sa tête. nªy
n¼® [n¼®,n¼r¸] N sauce. M-íngä ùbü g‡
(Syn. nàn¸) màjì kà® «-nìr-né nªy.
N espèce de liane [Cissus J'ai de la bonne huile
populnea] pour faire la sauce. Dèné
lé àÛ ndïr nªy. La femme
nªrº (Syn. nág‡rä) est en train de cuire la
NIn sable
sauce.
n¼r¬ (Syn. nànï) nºy-kàr
N médisance, racontars
N saison sèche. Nºy-kàr-á
nªw (Syn. nám) lé màñ g‡ bä-á ìï. Pendant
N espèce d'arbre
[Hexalobus monopetalus]
110
Lexique Ngambay-Français

la saison sèche l'eau du né-gîl (Syn. màrkóbÕ)


fleuve se tarit. NIn chaussure. Lò núngä ßá
nè m-úlä né-gîl-» ndáà gîl-»
Av ici. ÷èë íngä-m nè mº pólë. Quand il fait chaud,
kùlà-ï tàr. Viens me si je porte des chaussures
trouver ici, je veux te des ampoules apparaissent
parler. dans mes pieds.
nè né-jï-ßë
Pr lui {forme réfléchi}. N coutume
Nè nà kàÛ Æ• ßò. Il dit né-kìngà [né.k¡§gà]
qu'il n'ira pas. N richesse. DÆÛ g‡ ùy ßá
nè l࣠né-kìngà. Celui qui
Cmp mais. «-gÆ®-ï yàá nè est mort est dépourvu de
m-ä kà®-ï Æ•. Je te richesse. {proverbe}
connais, mais je ne te le né-kùbà-kùwà
donne pas. M-ä «-ßär-é N proie
kà®-ë sî sÆ-sí né nè Ÿ né-kùsà
mbäd‡. Je l'ai invité à V nourriture. Dèné lÆ-í àÛ
manger avec nous mais il ÷ä né-kùsà yàá ngàä wà? Ta
n'a pas voulu. femme va déjà préparer de
-nè la nourriture?
PrA son, sa, ses nè-lé
né Spc ce, cet, cette. Ún bè£
N chose; chose que/qui; ce nè-lé ä-«. Prends ce van
qui, ce que. M-ä kàÛ kòö là et donne-le-moi.
né g‡ ¡-né mbä d‡. Je vais né-mbä-jë
voir ce qu'il a rapporté N vieille femme riche
de son voyage. Né jë nè lé N Vierge Marie {Chrét.}
tö kª nª wà? Ces choses là
appartiennent à qui?
né-mbï
NE né-kárä - quelque N boucle d'oreille
chose, une chose né-ndùbä
N quelque chose. Né tÇ-»! N chose en héritage. Bîb-é
Quelque chose m'a mordu! ¡y¼ né-ndùbä kárä bàá. Son
-né père lui avait laissé une
Prp en; avec qqc. seule chose en héritage.
{dérivatif fonctionnel né-ndùm (Syn. ndƒ)
instrumental}. Ãw-né dæ N préparation de pépins
÷á? Où les emportes-tu? comme condiment
[litt: tu-vas-avec-eux né-sî
vers où?] ÷èë ún äw-né är- V nourriture. Sé är mbä
é. Viens, prends-le et va lÆ-í né-sî Æ• wà? As-tu
le lui donner. donné de la nourriture à
nèë ton invité?
VI venir {v. ÷èë} néëmé
né-dî-jï N poinçon en fer servant à
NIn récompense coudre les calebasses

111
cassées {à la coiffure jeunes filles initiées
féminine} Saras sont très lourds.
nÆd¸ níngá-bÉlæ [nƒ§gá.bÉlæ]
VT carboniser [cuisine] (Syn. níngá-né-bÉlæ)
VI être carbonisé N engoulevent à balancier
(cuisine)
níngá-né-bÉlæ
nÆr [nƒ§gá.né.bÉlæ]
VT demander qu'on vous
ajoute qqc. (Syn. níngá-bÉlæ)
N engoulevent à balancier
næy
VT faner, tomber nìngà-tèndÆ [n¡§gà.tèndÆ]
N espèce d'oiseau
nìbà (Syn. lìbà) indéterminé
N argile rouge, colorant
nìr
nì« (Syn. sür) VT cuire
N rat {près des cases}
nïr
nì« N espèce de poisson
VT enfiler [ex. perles].
[Distichodus rostratus]
Ngá-màndÕ jë nì« mèr kùlà
g‡. Les jeunes filles nïrï (Syn. ndïr)
enfilent des perles sur la V cuire {nìrì aussi
corde. possible} À® dèné lÆ-á
nïrï dÕ mìnjì bùlà. Il a
ní¯ donne à sa femme beaucoup
N espèce d'arbre
de haricots à cuire. Dèné
ním-ndà-sò lé nïrï tànjì ndáà, ùn
(Syn. míï-ndà-sò) ùndä tà©. La femme fait
N crocidure, musaraigne cuire la pintade, la prend
nïÑ et la dépose au sommet (du
N cadavre. DÏ d-ún nïÑ d- mur de la case).
áw sì-á dî-ßár g‡ d-áw n¡
dùbü-é. Ils ont pris le NIn jalousie entre
cadavre et l'ont porté au femmes;. Dèné jë g‡ nè lé
cimetière pour l'enterrer. tö n¡ n¼º jë, d-áw gÕ ngàw
nìngà [n¡§gà] g‡ kárä. Ces femmes sont
N sagaie. Òdö m¡yº jë dÕ coépouses, elles ont un
nìngà jë àÛ wàlá sáñg kàgÕ seul mari.
lé. Il prend des couteaux n¬
de jet et des sagaies et VI rêver. «-n¬ dî ngö-kÇ-»
s'en va en brousse g‡. J'ai rêvé de mon
chercher la panthère. Ùr-« frère.
gÕ nìngà nè ùr-« là£-«. Il N rêve
a jeté une sagaie sur moi nòjï
mais je me suis esquivé. N parenté.
nïngá [n¬§gá] Exp ùwà nòjï - être
N bracelet ancien. Nïngá charitable
lÆ b¼y¼ jë îÿ yº. Les N amour. Jï-í d‡ ßá nòjï
anneaux portés par les ùwà-ï ßí. Quand tu es
riche tu as des amis.

112
Lexique Ngambay-Français

[litt: dans tes mains pleure là.


d'abord, l'amour te prend NE nö-kägæ - résine
après] d'arbre
N générosité, charité. VE nö-rû - s'encourager
GòdÕ mà®-é d‡ ßö gòdÕ nòjï soi-même
d‡ Æ•. On ne les donne pas N pleur, plainte, cri. Nç
gratuitement [litt: à la lÆ b¬yº îg¸ tûl-é Æ•. Les
place d'autre et non à la cris du cabri n'empêchent
place de la charité] pas de le tuer. {proverbe}
nòng [nŧ] V crier. Kîÿ lé nç yº tìl
VT garder pour faire mûrir g‡. Le hibou crie beaucoup
nÅ pendant la nuit.
NIn front (de la tête). nÅÇ [nÅÇ,nÅ]
Tém ùbà ngó-nÅ-». Tém ùbà Av là, là-bas. Njè ÷ä-í
nÅ-». J'ai un kyste sur le mbä ìsì nÅÇ wà? Celui que
front. te reçoit, est-il là? »«,
VE ùndä nÅ - vanter tò nÅÇ kàrï yàá ßí. Oui,
Exp òö nÅ [dÆÛ] - entendre il est toujours là et il
de nouvelles de [qqn] va bien.
Exp àw dÕ nìá - il est Exp tò nÅÇ - il y a Yò tò
parti définitivement (ou) nÅÇ sé ÷í wà? Y a-t-il un
il est parti après tout décès ou quoi?
Exp d-á kòö nÅ [dÆÛ] - nÅ-kà®
tout le monde va parler de N la bonne chance
ce que [qqn] a fait nîd¸ (Syn. gìrä)
AE dÕ nÅ [dÆÛ] - pour VI boire à deux en même
toujours Mbä tàr g‡ nè ßá temps dans la même
dÆÛ jë d-úy dÕ nÅ-dé ßá calebasse
nºy ùy dáà à ndÉl. À cause
de cela, les hommes
nûmrû (Fran#ais)
N numéro, nombre, chiffre.
meurent pour toujours et
Nûmrû jï-này-jöó jë, jï-
la lune meurt et
này-kárä jë, dîgÕ jë, dÆÛ
ressuscite.
÷û-né Æ•. Les numéraux 8,
Expr: dÕ nÅ - de bon, pour
9 et 10, on ne joue pas.
toujours Mbäd‡ sár dÕ nÅ.
Il a refusé pour de bon. nûng¸rû [nû§g¸rû]
nÅ NIn gomme (de l'arbre). Né
kùsà-í gòdó ndáà úsä
Prp devant. Másàr lé Æ®
nûng¸rû käg¸ ßö màñ kàÿ-ï
kÆm nÅ kö g‡. Le maïs
gòdó dáà äy màñ bòlò. Si
devient mûr avant le mil.
tu n'as rien à manger, tu
nç manges la gomme de
VI pleurer. Ngön lé nç yº l'arbre, et si tu n'as
mbä-tà kÆm-é òö lò Æ•. rien à boire, tu bois
L'enfant pleura beaucoup, l'eau sale (litt: ...l'eau
parce que ses yeux n'y d'un trou).
voyaient rien. ÷èë ún ngön
g‡ àÛ nç nè lé. Viens
nùjì
VT abîmer {non de façon
prendre cet enfant qui
irréparable comme tújï}

113
VI être abîmé. Ngön dèné ndà
lé nùjì. Cette fille a été VI être blanc. Ndùjï à®
abîmée. jï-» ndà. La farine me
nùjï blanchit les mains.
N parenté VI être pleine, claire (la
nün lune). Nºy ndà yº. La lune
VI flotter {v. n¦} était pleine. Màjì, ngà
núná (Syn. nørª) nºy ndà. Bien, mais la
Av après-demain. ÷û g‡ lune est claire.
núná tûl njè mÆdÕ Æ•. La VT blanchir. Ndùjï ndà jï-
guerre d'après-demain ne » g‡. La farine fait
tue pas la personne blanchir mes mains.
paralysée (parce qu'il va ndá (Syn. dá)
fuir). (proverbe) Av déjà. D-áw ndá. Ils
núngä [nø§gä] sont déjà partis.
ndá
(Syn. túngä)
N terrain découvert.
VI être chaud. Màñ g‡
Exp ìlä ndá - faire une
núngä tûl künjá lÆ-» mº lé
terrasse
«-ndìgì Æ•. L'eau chaude a
tué ma poule, moi, je n'en ndá
veux pas. N pont. DÆÛ jë bùlà yº dî
VT griller ndá g‡ gÕ-ndûô-nè. Il y
VI être grillé. GÆm bàl g‡ avait beaucoup des gens
núngä lé lè£ yº. Les sur le pont ce matin.
testicules du bouc grillés ndáà (Syn. dáà,ndáä)
sont délicieux. Cnj alors. Ãw ndáà tél ÷èë
núsù (Arabe)
gÕ tôgé. Si tu pars
(alors), reviens vite. Lò-
N moitié, partie
g‡ bür Å ndáà, ¡y¼ ùb-é
N demie. M-är-é àsÕ kàr
tì-á g‡. Quand le varan
kárä dÕ núsù. Je les
avait mangé (alors), il
laisse à peu près une
laissa l'huile sur sa
heure et demie.
bouche. Bè ndáà, j-àÛ µ-
n¦ (Syn. nün) tàä. Si c'est ainsi alors,
VI flotter. Käg¸ n¦ dî màñ partons. ßölé mº yàá m-ún
g‡. Le tronc flotte sur gúsù lÆ-í ndáà, m-óy yàá.
l'eau. Si j'ai pris ton argent
nø alors que je meure!
Av là-bas (loin). Ãw nø äw Cnj mais, et. Òm bìr-í
÷ä ÷í wà? Tu es parti là- sÆbÕ ndáà kö lé à® Æ•. Il
bas pour faire quoi? GÇ lò le verse dans un mortier
nø dî kóngö bä g‡. Regarde et l'écrase, mais le mil
là-bas sur la rive. n'est pas propre.
nørª (Syn. núná) ndáä (Syn. ndáà)
Av après-demain Cnj alors. Lò-g‡ Sú lé àÛ
ndáà ùsà b¬yº lé láy.
Quand Su est parti alors
il a mangé tout le cabri.

114
Lexique Ngambay-Français

Ngàä gö-d‡ ndáä, ä ÷ä-né ndájï-mäd¸


bàÑ wà? Et après, qu'est-
(Syn. mäd¸-màñ)
ce que tu en fais?
N espèce d'arbre [Delonix
Cnj mais, et
regia]
ndäb‡
N canard. Ndäb‡ lé tö yè£
ndà£
VT avoir des rapports
g‡ ndìgì màñ. Le canard
sexuels avec une femme;
est un oiseau qui aime
coucher avec. Dèné ùsà né
l'eau. Lò-g‡ ndäb‡ àÛ màñ
îg¸ njè ndà£-é Æ•. Une
mbä kàlè ndáà tŸþ ÷ágá
femme ne mange pas sans
kànàng Æ•. Quand le canard
donner à celui qui couche
pénètre dans l'eau, il ne
avec elle. {proverbe} Màjì
sort pas vite.
kà® ï-nd࣠dèné lÆ njè-
ndàbÕrà bàdà-kÉy lÆ-í è•. Il ne
N claie faite avec tige de faut pas avoir des
mil rapports sexuels avec la
ndád-ndád femme de ton voisin.
[ndád‡ndád,ndád‡ndád‡] VE nd࣠mîdÆ - avoir des
Id {bien (lécher: descr. relations sexuelles
de tûÑ)}. TûÑ jï-á ndád- (sujet: homme ou femme)
ndád. Il lèche bien ses ndál (Syn. ndág-ndág)
doigts. Id silencieusement.
ndág-ndág (Syn. ndál) Exp ìsì ndál - il reste
Id silencieusement silencieux
ndäjí ndàm
N cicatrices sur visages, N écureuil fouisseur
scarification. Sàrä jë lé {improprement appelé "rat
d-ínjä ndäjí kÆm ndò jë palmiste"} ÀÛ dæ wàlá ìngà
g‡. Les Saras tracent les ndàm ÷Éw d‡. Elle est
cicatrices sur les visages partie en brousse où elle
des initiés. rencontre un écureuil sur
N dessin gravé sur la route. Bísï jë lÆ-» d-
calebasse ou imprimé sur úwä ndàm tàg‡-nè. Mes
tissu chiens ont attrapé un
N couleur; dessin. Sé écureuil hier.
ndäjí kübü lÆ-í g‡ sìgì lé ndàm
tö bàÑ wà? De quelle N hernie testiculaire
couleur est ton nouveau
vêtement.
ndäm
VI danser. Ngán jë d-áw
ndájï láy d-áw ndäm kÆm nºy g‡.
VT imiter {normalement Les jeunes sont tous
suivi de kÆm} Ngön à ndájï partis à danser au clair
kÆm dÆÛ tîgÕ Æ•. Un enfant de la lune.
ne doit pas imiter un VI jouer. Ndû kárä, ngán
adulte. jë d-áw ndäm dàn ÷Éw bò
Exp né-ndájï - saynète d‡. Un jour les enfants
allèrent jouer sur la
route. Ngán jë d-áw ndäm

115
tà kÉy g‡ nè lé. Les ndáñg-kÆ® [ndªñg.kÆ®]
enfants sont en train de N espèce d'arbre [Entenda
jouer devant cette maison africana]
là. ndä©
ndàm-käg¸ (Syn. ngónjí) NIn peau, cuir. NdÉy lé ÷ä
N hernie. DÆÛ g‡ ndàm-käg¸ gÕ ndä© àbÕ. On fait des
tï-á ndáà tò ßï tìl g‡ Æ•. chicottes avec la peau de
La personne qui a une l'hippopotame.
hernie ne dort pas la ndàràg [ndàràg,ndárág]
nuit. Id bien (à sa mesure). Ùw-
ndän [ndºn] á ndàràg. C'est bien à sa
VI être rassasié. Ngà mŸ-é mesure.
lé ndän yº lé. Alors il ndàrè
(litt: son ventre) était N scolopendre
complètement rassasié. M-ä N initié au "law"
«-ndän mbª m-ás¸ sî né Æ•.
Je suis déjà rassasié, je
ndàrì
ne peux plus manger. N scolopendre
Exp mè [dÆÛ] ndän - [qqn] ndàs
être rassasié Id grande quantité de. Àÿ
ndàng [nd¼§] màñ ndàs ùy. Il a bu une
VI tonner {sujet est ndï} très grande quantité
VT donner une décharge d'eau.
électrique ndàw
VI être foulé (entorse) N jeu (lancement d'une
ndàng [nd¼§] pastèque percée par les
V écrire. ÷èë ndàng mbëdë joueurs)
nè lé ä-« m-úlä-né m-är ndàÛ
ngön-». Viens écrire une VT faire une purée de
lettre pour moi pour que poisson
je puisse l'envoyer à mon ndàÛ
enfant. VT faire griller à sec
VI être rayé. Kèrè lé tö dans un récipient {voir
yè£ g‡ tá n¼º gÕ tànjì bè aussi núngä,îb¸} M-ödö
nè Ÿ tög‡ sÏ bà lÉm bè£-é kánd¸ ÷ûý lé m-ôm dî d‡,
ndàng lÉm tî. La perdrix «-ndàÛ-d‡ sár sár. Je
est un oiseau pareil à la prends les amendes (de
pintade mais elle est plus karité), je les mets
petite et ses plumes sont dessus et ainsi je les
rayées. fais griller longtemps
V graver, faire des traits longtemps. Dèné lé àÛ ndàÛ
ndäÑg [ndºÖ,ndº§g‡] wúl. La femme est en train
de griller des arachides.
(Syn. ngär)
VT refuser de rendre ndäw
service. VI craquer, exploser
Exp ndàng tàr - s'obstiner ndày (Syn. ndîy)
ndáñg [ndªñg] VT passer par. Màjì, lò g‡
VT gronder m-ä kàÛ dáà, m-ä ndày nè

116
Lexique Ngambay-Français

ßí. Bien, quand je laisse les os, mets-les


partirai, je passerai par dans le feu pour que ça
là. s'égoutte pour toi faisant
Exp ùwà ndày - échapper de l'eau salée.
par un écart brusque Expr: ndèÿ ndîû -
Exp ùwà ndày - "dribler", organiser une séance de
faire passer un joueur par culture Ndû kárä ndáà,
une feinte ndèÿ ndîû, ßär dÆÛ jë yº
nd¼-nd¼ kà®-dé ndôîû sÆ-á. Un jour
Id bien exposé; de ses il organise une séance de
propres yeux. M-ï-é nd¼- culture, il invita
nd¼. Je l'ai vu de mes beaucoup de monde à venir
propres yeux. cultiver avec lui.
nd¼ª Æ• ndéy (Syn. ndÉy)
Inj jamais de la vie N chicotte
ndèm [nd™m,ndÐm] ndŸy
N espèce d'arbre
(Syn. ndèm)
[Mitragyna inermis]
VT enduire d'huile;
oindre. Dèné lé ndèm rû-é ndÆbÕ
ùbü. La femme a oint son VI se presser trop,
corps d'huile. Dèné lé grisonner, tressaillir
ndèm ngön-é ùbü ndáà àÛ ndæb‡
sì-á kÉy. La femme a N espèce de plante
enduit le corps de son indéterminée
fils avec de l'huile et ndÆd
après elle l'a porté dans VI être efficace. Kùmä g‡
la maison. nè lé tàá ndÆd yàá bè. Ce
ndè« [nd™«,ndЫ] médicament est très
(Syn. ndƫ) efficace.
VT envelopper. ndÆd¸
Expr: ndè« tà - fermer la VT menacer avec une arme
bouche Ndè« tà-í nà kÉm jë {on a besoin de Æ• pour
dá kànd¸ kènéng. Ferme ta achever le sens de
bouche, les mouches vont y 'menacer'} Ùn käg¸ dáà
entrer. ndÆd¸ né dÆÛ Æ•. Il prend
ndèñg [ndŸ¶,ndж] un bois toujours pour
menacer les gens.
VI diarrhée, avoir. Ngön-»
lé ndèñg mÉs¸. Mon enfant ndæg¸ræ
a la diarrhée avec du N os de la hanche {partie
sang. à proximité du bassin}
NE ndÆñg-mÉs¸ - dysenterie ndæjï
ndèÿ [ndÆÿ,ndèÿ] VT conseiller à plusieurs
reprises. Ndæjï ngön-í nà
(Syn. ndÆÿ)
pänjä-á màjÆ•. Conseille
VI s'égoutter. Núngä úsä, ton fils à changer sa
ƒyº sïngä-á ó« kàd¸ d‡ lÆ- conduite.
í à®-é ndèÿ à®-ï. Fais la Exp ndæjï mbä - dire au
griller et mange-la,

117
revoir à ses hôtes (qui V confier du travail;
vous ont reçu) commander. Báw-ndîû lé
ndÆl ndÆÿ njè-bàdà-kÉy lÆ-á
N mois de l'année, Juillet dèné mùrü mbä-tà lÆ njé-
ndÆ£ ndîû jë lÆ-á. Le grand-
N pâle {î® ndÆ£: devenir cultivateur a commandé de
pâle} la boule d'une voisine
pour les gens qui
ndÉl [ndÉl,ndél] travaillent dans son
(Syn. ndól) champ.
VI se réveiller; être ndÉy (Syn. ndéy)
réveillé. Î-ndÉl ngàä wà? N chicotte. Gúmìyà jë d-
Es-tu déjà réveillé? úndä njè-ßògò gÕ ndÉy lò-
Exp tôsæ ndÉl - reprendre gäng-ró-tà g‡. Les
connaissance serviteurs du chef
VI ressusciter. DÆÛ jë ßá frappaient le voleur avec
d-úy ndáà ndÉl. Les hommes une chicotte à la place de
qui meurent et jugement.
ressuscitent. ndï
VT réveiller [qqn]. M-ä «-
N pluie. Ndï lé ßög‡-nè Ær
ndÉl-é kàlàng yàá nè mbäd‡
nàÑg. La pluie
÷èë sÆ-». Je l'ai réveillé
d'aujourd'hui a bien
de bonne heure mais il a
arrosé la terre. Ndï Ær yº
refusé de venir avec moi.
ßö j-à dùbü né ßög‡-nè Æ•.
ndÆ« Il pleut très fort, on ne
VI s'égarer peut pas semer
ndÆ® aujourd'hui.
VI être épais. Ndä© àbÕ lé Exp ndï Ær - il pleut Gél-
ndÆ® yº. La peau de é g‡ nè ßá ndï Ær-né dî
l'hippopotame est très nàÑg nè. Voilà pourquoi la
épaisse. pluie tombe sur la terre.
ndær NE màñ ndï - l'eau de
VT aller loin à la pluie
recherche de (qqc) ndìï
ndæw VT plonger [qqc] dans
VI être élevé l'eau
ndÆÿ (Syn. ndèÿ) VI chavirer; aller sous
VT égoutter l'eau. Tò lé ndìï ngî-÷Éw-
VI s'égoutter. Yç jë d-Ç bä g‡. La pirogue a
dî-kÉy lÆ-» d-ár ndÆÿ chaviré dans les rapides
ngàä. Les termites ont du fleuve.
rongé le toit de ma maison ndìï
qui s'égoutte. VI faire silence nocturne.
V filtrer. KÇ-» jë ndÆÿ Lò ndìï. Il n'y a plus
árgè. Ma mère a filtré du aucun bruit (plein nuit).
"argi". ndìbì
Expr: ndÆÿ árgè - VI se réchauffer au feu.
fabriquer "argi" PÆr Å-ï dáà ï-ndìbì ßö màñ

118
Lexique Ngambay-Français

ùwà-ï dáà äy. Quand le feu ndíl


te brûle, chauffe-toi NIn ombre. Òö ndíl ngön dî
bien, mais quand l'eau t'a màñ d‡. Il a vu l'ombre de
saisi, il te faut boire. l'enfant sur l'eau. Ndíl
ndìgì mbàg¸ lé kül màjì yº.
V vouloir. J-à kàÛ lò-g‡ L'ombre du caïlcédrat est
ï-ndìgì. Nous irons quand fraîche et très bonne.
tu veux. M-ä «-ndìgì ndögö Exp î® ndíl-» - ça m'a
kübü g‡ sìgì. Je veux effrayé
acheter un nouveau Exp ndíl-m tèë kägæ ìgì -
vêtement. j'ai eu une grande frayeur
Exp ndï ndìgì - il tonne AE ndíl-í - à l'ombre M-
Exp ndìgì tàr - vouloir de ísï rû ngö-kÇ-» d‡ ndíl-í.
palabre, de disputes JŸþ Je suis resté auprès de
ndìgì tàr Æ• yàá tî. Nous mon frère à l'ombre.
ne voulons plus de NIn esprit. Ndíl jë g‡
palabre. màjÆ• d-áy mÉs¸ dÆÛ jë.
VT répondre à un appel. Les esprits mauvais
Bîb-í jë ßär-ï nè sé ä boivent le sang des gens.
ndìgì tì-á g‡ wà? Ton père ndíl-dî-màñ [ndíl.dî.m¼ñ]
t'appelle -- vas-tu lui N sorte d'insecte
répondre? indéterminé
VT accepter. M¬ «-ndìgì ndïlïlï (Syn. ngïlïlï)
kà®-sí jì-mbél n¼º bísï N espèce d'oiseau
lÆ-sí lé ä ndìgì Æ• wà? Je
voudrais que nous nous
ndím
échangions nos chiens, N testicules {péjoratif}
est-ce que tu acceptes? ndïmä
VT aimer. KÇ-í kÉy ßá bîb- VT emprunter {quand la
í ndìgì-ï. Quand ta mère chose même sera rendue} «-
est à la maison, ton père ndïmä kúndä lÆ njè-kÉy-mbä
t'aime. (proverbe) lÆ-» m-ä m-äw-né ßë-é.
ndígù J'ai emprunté le cheval de
N mois de l'année mon hôte pour rentrer chez
moi avec.
ndíìjë
N femme {péjoratif} {v.
ndìng [nd¡§]
aussi láàjë} Tò ndíìjë sé Id sans bruit. Lò tò
láàjë wà? Es-tu une fille? ndìng. L'endroit est sans
{dit à un garçon} bruit.
ndï• ndíng-ndíng [ndƒ§.ndƒ§]
N youyou. Dèné jë d-ílä Id {très (noir): descr. de
ndï• dî njè-kà£-kúndä g‡. ndùl}
Les femmes poussaient des ndïngä [nd¬§gä]
youyous pour le cavalier. VT convoiter, désirer.
Expr: kìlä ndï• - pousser Njè-ræm lé ndïngä bänjï.
des youyous Le paresseux convoite la
lèpre.

119
ndïr (Syn. nïrï) ndö
V cuire {dialecte Mbikou} N état de la femme avant
Kùlà ÷ä dìngàm lé tö ndîû et après l'accouchement.
nè kùlà ÷ä dèné dá tö ndïr Ndö îsÕ dèné lÆ-». Ma
né. Le travail d'un homme femme commence avec les
est le champ, celui d'une douleurs d'accouchement.
femme c'est la cuisine. NE njè ndö - femme qui
ndï© vient d'accoucher
VI braire; gémir (pour un NE ndö tä ndö - sage femme
malade) N douleur du ventre après
ndírï accouchement. Ngön g‡ òjì
N esp. de grand grillon lé yàá ndö ùndà-á. Elle a
la douleur de ventre après
ndírï (Syn. tígÕsí)
l'accouchement.
N espèce d'herbe [esp. de
Cyperaceae]
ndó
VI apprendre; étudier. Î-
ndìsä (Syn. ngìsä) ndó né Æ• ndáà ä tŸþ kî®
N balai. DÆÛ jë d-úwä mŸ Æ•. Tu ne vas pas réussir
kÉy lÆ-dé gÕ ndìsä. Les si tu n'étudies pas.
gens balaient l'intérieur VT enseigner. ÷èë ä-« ndó-
de leurs maisons avec un ï. Viens, je vais
balai. t'enseigner.
ndìsä (Syn. ngìsä) ndòö
V raser. Lò-g‡ mº «-ndìsä VI être pauvre.
mbäý-tà-» gÕ-ndûô-nè ndáà Exp m-ö ndòö - je souffre;
m-ínjä kûjï-» gÕ dò. Je me je me débrouille en vain
suis coupé la joue quand Exp ÷ä ndòö tà - prier qqn
je me rasais ce matin. Exp òö kÆm-ndòö - avoir
ndïsä (Syn. mbïsä) pitié Òö kÆm-ndòö lÆ kúrä-
VT masser, pétrir mà®-é. Il eut pitié de son
ndísä (Syn. ngísä) ami.
N pou. Ndísä jë d-ísû dî N pauvreté; besoin. Ndòö
ngön-» sár jëÑ à ìngà dò. tö mŸ ßë g‡ lÆ-» yº ßàsí-
Les poux ont mordu la tête nè. Il y a beaucoup de
de mon fils à tel point pauvreté dans mon village
qu'il a eu une plaie. maintenant.
ndƒ (Syn. né-ndùm) ndödíyö
N préparation de pépins N espèce de batracien
comme condiment [Batracien anoure]
ndƒyº (Syn. njªº) ndòdÕ
VT ramasser un à un N fauvette
[grains] ndògö
ndò N secko, clôture en
N initiation des jeunes paille. Ìlä ndògö gìr kÉy
hommes (pratiquée surtout g‡ lÆ-á. Il a mis en place
dans le Logone Oriental) du secko autour de sa
{v. aussi láw} maison.

120
Lexique Ngambay-Français

ndògö ndòlë
VT laver. Ã-« jë màñ VI se flétrir. Kám käg¸ jë
ndògö. Donnez-moi de l'eau láy à ndòlë mbä-tà nàng lé
pour me laver. tùdù. Toutes les feuilles
VT se laver {l'objet est des arbres sont mortes
màñ} Lò túngä yº ï-tä màñ parce le sol n'est pas
ndògö. Il fait chaud, humide.
prends de l'eau, lave-toi. ndólë
TŸþ dî kÇ dèné d‡ g‡ ßúgä VI briller
yº bè àr àÛ ndògö màñ tà ndönë
bä d‡. Il rencontre une VT suivre bêtement
vieille femme en train de
se laver au fleuve.
ndòr
Id descr. de gros ventre
ndögö {péjoratif}. MŸ-é àr kédé
VT acheter. J-à sáñg kìyä ndòr. Elle a un gros
ndögö ÷èë d‡ kà®-ï ßí. ventre devant elle.
Nous allons chercher un
couteau à acheter et nous
ndörörö
te le rapporterons [litt: N termitière, trou de
...te le donnerons termitière abandonnée. Bür
encore]. Ãw ndögö wúl nÅ g‡ tò mŸ ndörörö d‡. Le
ä-« = äw ndögö wúl nÅ är- varan qui est dans la
«. Vas m'acheter ces termitière
arachides. Kübü lÆ-í lé sé ndòý
ndögö làr-é kánd‡ wà? Ton N homonyme
habit là, tu l'as acheté à ndöy
quel prix? N sorte de gazelle à front
SV ùndä ndögö - vendre M- roux
äw m-ündä känjï lÆ-» ndÅ
ndögö. Je suis allé vendre NIn langue {nd¡-á: 'sa
du poisson. langue'} Lò-g‡ «-sô másàr
NE né ndögö - marchandise, ndáà «-tÇ ndÅ-». Lorsque
chose vendue je mangeais le maïs je me
ndögó suis mordu la langue.
VI éblouir NIn la croissance (d'une
ndól (Syn. ndÉl) plante rampante)
VI se réveiller ndÅ
ndòlè VT exercer {dans certaines
VT chercher soigneusement. expressions}
Pà nà n-à kàÛ ndòlè lò d‡ VE ndÅ nàjï - jurer
÷á d‡ wà? Il demande où il VE ndÅ Ær - exercer la
va le chercher? divination
VE ndòlè gö - suivre, ndÅ
poursuivre Dìngàm lé ndòlè VT courtiser pour prendre
gö-é sár-sár. L'homme le en mariage
poursuit longtemps. ndÅ
N la chasse. Ngàw dèné jë
lé àÛ ndÅ yº. Le mari de

121
la femme allait souvent à Nous mangeons ensemble
la chasse. Kà-» jë lé toujours.
ndìgì kàÛ ndÅ yº, Ÿ tûl NIn jour (où qqn va faire
kÆ® jë yº. Mon grand-père qqc). Ã kìsì nè ndû-í
aime beaucoup la chasse, kánd‡ wà? M-ä kìsì nè ndû-
il a tué beaucoup » mƒ jë m¡sª jë bè.
d'éléphants. Combien de jours vas-tu
VE àw ndÅ d‡ - aller à la rester ici? Je vais rester
chasse ici pendant 5 ou 6 jours.
NE njè-ndÅ - chasseur ndô
N la pêche VT se détendre. Tèë ÷ágá
ndÅç ndô gîl-é. Il sort se
VT démanger. Yíl g‡ tÇ-« détendre un peu.
lé tì-á ndÅç-« yº. Les ndîû
moustiques qui m'ont VT labourer, cultiver. ßär
piqué, les traces me dÆÛ jë kà®-dé ndôû ndîû
démangent beaucoup. sÆ-á. Il invita beaucoup
ndÅ-kónd‡ró [ndÅ.kÇnd‡ró] de monde à venir cultiver
(Syn. kánd¸-kónd‡ró) son champ avec lui. Ndîû
N flèche. DÆÛ jë pà nà ndîû mìnjì. Il cultive
Mbörörö jë lé ÷ä ndÅ- pour un autre, payé avec
kónd‡ró lÆ-dé gÕ kùmä. Les des haricots. Ndîû mìnjì.
gens disent que les Il cultive des haricots.
Mbororo préparent la DÆÛ jë ndîû bƒ yº wæ•-nè.
pointe de leurs flèches Les gens ont planté
avec du poison. beaucoup de coton cette
année. Bî-» jë àÛ ùndà mŸ
ndçy kö lÆ-á ndîû-ô. Mon père
VI briller (feu, lumière),
est parti pour sarcler son
luire. Gìr tôrsÕ lé ndçy
champ.
yº. L'extérieur de la
AE ndîû-ô - au champ, du
torche métallique luit
champ M-ƒ ndîû-ô. Je
beaucoup.
reviens du champ.
Exp ndçy ndï-á - faire le
N champ. KîsÕ ßá «-ndîû-né
tapage
ndîû. C'est avec une houe
ndû que j'ai cultivé le champ.
N jour; journée. Ã kàÛ ndû ndûô
g‡-÷á wà? Quel jour vas-tu
N matin.
rentrer? Dìmªs tö ndû kùwà
Expr: ndûô nè - ce matin
rû. Le dimanche est un
jour de repos. ndûô
Exp ndû g‡-÷á? - quand, VI être gai.
quel jour? à kàÛ ndû g‡-÷á VE rû-í ndûô - tu es gai.
d‡? Quel jour vas-tu ndûô-nè
partir? Av ce matin
Expr: gÕ ndû jë láy - ndûb¸ (Syn. ndäw)
toujours JŸþ j-ìsî né n¼º- VI craquer, exploser
d‡ n¼º-d‡ gÕ ndû jë láy. N éclore

122
Lexique Ngambay-Français

ndîg‡rî dans ce village là ne


N espèce de liane [Luffa dépasse pas cent.
cylindrica] V passer par
ndîjì ndü
VI être extraordinaire (en N voix. Àr gìr ndògö d‡ òö
bien ou en mal) ndü-dé. Il restait
ndôjï derrière le secko et
VT étirer, redresser entendit leur voix. M-ö
[bois] ndü nç lÆ tànjì. J'ai
écouté le cri de la
ndîl pintade. M-ö ndü ngön-».
N bave J'écoute la voix de mon
ndû• enfant.
VT dire du mal [de qqn.] Exp dÆjì ndü - dire à qqn:
en son absence "c'est bien fait pour toi"
N malédiction. Ìlä ndû• après un conseil non
dì-á d‡. Il attire la écouté
malédiction sur lui. Exp ùndä ndü - faire du
ndôl bruit; faire des palabres
VI tomber suspendu. Kànd¸ Exp pà gòdÕ ndü [dÆÛ] d‡ -
mángò lé ndôl käg¸-é. Les répéter après [qqn] Pà-ï
mangues tombent suspendues jë gòdÕ ndü-» d‡. Répétez
de (la branche de) après moi.
l'arbre. ndùú
ndîl-ndîl N espèce de plante
Id bien (gros). Màñg lÆ-á grimpante [Ampelocissus
Ær ndîl-ndîl. Son boeuf pentaphylla]
est bien gras. ndùbä
ndôm N endroit de la mort.
VI se suivre (pour une NE mè-ndùbä - village
foule de bête) abandonné
VI se glisser dans un trou NE dî-ndùbä - lieu
(serpent) d'habitation d'un clan,
ndôr (Syn. ndô®) transmis par les ancêtres
VT tirer; trainer. Màñg jë NE ngön-ndùbä - enfant né
ndôr púsÕ gÕ kö. Les après la mort d'un parent
boeufs tiraient une NE né-ndùbä - chose en
charrette chargée de mil. héritage
VI se tirer (cf. un Ndùbä
malade) NP nom donné à un enfant
ndô® (Syn. ndôr) né après la mort d'un
V tirer parent
ndôr-kÆm-tÉy ndübä
N mois de l'année VI s'épanouir (fleur).
ndîy (Syn. ndày) Exp ndübä ÷íá - il exhale
V dépasser. Kûr dÆÛ jë mŸ sa joie
ßë g‡ nè lé ndîy tûl Æ•.
Le nombre des personnes

123
ndúbä très sale qu'il est parti
NIn fanon de boeuf. Ndúbä au bord de l'eau.
màñg ndôl. Le fanon du VI être obscur, sombre. Lò
boeuf tombe suspendu. ndùl yº, ï-÷èë dÕ pÆr. Il
ndüb¸rï (Syn. ndübürü) fait nuit noire, apporte
V faire tourner pour une lampe.
avancer VI noircir. M-är-é ndùl
ngà-ßá m-üsü m-ündä nàÑg
ndùbù m-är-é kül. Je les laisse
N python royal noircir, alors je les pose
ndübü sur la terre pour qu'elles
VI éclater refroidissent.
ndúbü (Syn. k¼º) ndùm
N goitre VI pourrir
ndúbü VI être pourri. Mángò g‡
N soufflet ï-ndögö súgÕ g‡ lé ndùm
ndübürü (Syn. ndüb¸rï) láy. [..súgg¸‡ lé ..] Les
VT faire tourner pour mangues que tu as achetées
avancer au marché étaient toutes
ndùg pourries. Æw rû-í sî nà
Id un peu (se plier). Ùdü ndùm. Il ne faut pas le
rï-á ndùg. Il se plie un manger, c'est pourri.
peu. ndúm
ndúg-ndúg N mauvaise odeur.
Id idée de replier. Ùdü ndúm
rï-á ndúg-ndúg. Il se VI se mesurer avec qqn. à
replie sur lui. la course. DÏ ndúm n¼º
ndújä ngûd¸. Ils se mesurent à
N diverses plantes à bulbe la course.
ndùjï ndùm-küdü
N farine. Lò-g‡ tŸþ ÷ágá N mois de l'année, Mai
ndáà, dÏ d-Ç jíngä jë gÕ ndùnä
ndùjï lé tî. Quand elle N cicatrice de blessure ou
sortait dehors ainsi, ils de plaie
(les poulets) sont venus ndünä
pour manger la semoule et VT poser contre [qqc.]
la farine. Ndùjï ngàrì lé ndünï
ndà yº. La farine de VI être tordu
manioc est très blanche. ndùngà [nd“§gà]
ndùl N jumeaux. Njè-bàdà-kÉy
VI être noir, sombre. Lò lÆ-» òjì ndùngà jë. Ma
ndùl ndíng-ndíng ßö m-ö lò voisine a donné naissance
Æ•. La nuit est très à des jumeaux.
noire, je ne vois rien. ndùngà [nd“§gà]
Exp rû [dÆÛ] ndùl - [qqn] N espèce d'arbre
être sale Mbä-tà rû-» g‡ [Commiphora pedunculata]
ndùl yº ßá àÛ tà màñ d‡.
C'est parce que je suis

124
Lexique Ngambay-Français

ndür VI se transformer en
VI tourner, se. Ngön g‡ terre. S¡ ndüsü.
rï-á të-é lé ndür ndür tìl L'excrément s'est
nè. L'enfant malade transformé en un monticule
tournait et se retournait de terre.
toute la nuit. ndúwä
ndü© N héron
VI se gondoler (peau, ngà [§gà]
viande, etc.). Dä g‡ d-ílä Cnj et. Ngà ï-tò bàÑ wà?
dî pÆr-É lé ùn kùdù ndü©. Et comment vas-tu? Ngà
La viande qu'on met sur le ßàsí-nè ÷í ßá ä ÷ä wà? Et
feu commence par gondoler. maintenant qu'est-ce que
ndú® (Syn. ndúrü) tu vas faire?
N hérisson. Ndú® lé m“ jë Cnj mais. MÐy dá ÷èë dÕ
gÕ gábÕrà jë ßá g‡ né sî tôgé, ngà tél dÕ tôgé Æ•
lì-á. Le hérisson se yàá sár. La maladie vient
nourrit d'herbes et de plus vite qu'elle ne part.
sauterelles. ngá [§gá] (Syn. ngán)
ndú® (Syn. ndúrü) NIn les petits, les
V entasser, poser les uns enfants {pl. irrég. de
sur autres. Dèné ndú® t¼wª ngö}
mŸ n¼º g‡. La femme ngàä [§gàä]
entasse les marmites l'une Av maintenant. GÆ® ngàä
sur l'autre. wà? Est-ce que tu
ndúrü (Syn. ndú®) comprends maintenant? M-ä
VT poser les uns sur les kàÛ ßë lÆ-» ngàä. Je vais
autres, superposer chez moi maintenant. M-äw
ndúrü (Syn. ndú®) dæ ßë-é ngàä. Je vais chez
N hérisson moi maintenant. ßög‡-nè
ndáà àsÕ ngàä. Pour
ndùsü aujourd'hui alors ça
VI verser doucement pour suffit.
décanter. M-ƒyº m-är-é òsö Av déjà. ÀÛ ngàä. Il est
ßá «-ndùsü mŸ kü d‡. Je la déjà parti.
décante et je la verse Av en ce moment. Ngàä gö-
dans une gourde. d‡ ndáä, ä ÷ä-né bàÑ wà?
VI aller directement au Et après, qu'est-ce que tu
fond de l'eau en fais?
ndüsü ngàá [§gàá]
VT retrousser. Spc quel, quelle
VE ndüsü mîdÆ - retrousser {nominatif exclamatif}.
le prépuce, "décalotter" Dèné ngàá màndÕ bè ßë g‡
ndüsü mÉ! Quelle belle femme.
VI être vermoulu. Käg¸ ngàá [§gàá]
÷ïrä lé ndüsü kàlàng Æ•. Cnj mais
Le bois de l'arbre 'dira'
ne devient pas vermoulu
ngà-ßá [§gà.ßá]
vite. Cnj et puis, et ainsi,
donc. Dáà, bèrè yàá ngà-ßá

125
j-à k-òö n¼º ßí tä. Ainsi, ngàmà-kàsÕ [§gàmà.kàsÕ]
demain donc nous nous N brûlure d'estomac {après
reverrons. indigestion}
Ngä-là-käg¸ Exp ngàmà-kàsÕ tä [dÆÛ] -
N esprit ancestral [qqn] a une brûlure
{président à l'initiation: d'estomac
láw} ngáàmäl [§gáàmäl]
ngá-tŸÏ [§gá.tŸÏ] N gerbille
N hyménoptère Ngàmbáy
ngà-túgä [§gà.túgä] N Ngambay.
N maître d'initiation Expr: tà Ngàmbáy - la
ngà-túgä-käg¸ langue Ngambaye Î-gÆ® tà
[§gà.túgä.käg¸] Ngàmbáy yº wà? Sais-tu le
N pic {oiseau} Ngambay bien?
ngád‡-kÅç [§gád‡.kÅç] ngán [§gªn]
N moule, sorte de N {petit (pl. irrég. de
coquillage ngön)}
ngàdÕngÉ [§gàdÕ§gÉ] N enfants
NIn pomme d'Adam. NgàdÕng- ngán-kàr [§gán.kàr]
é bòý yº. Il a la pomme N bourbouille
d'Adam très grand. ngán-kûr-jë [§gán.kûr.jë]
NgàdÕngÉ-», ngàdÕngé-í/ N génies de la brousse
ngàdÕngÉ-í, ngàdÕng-é ma ngán-ndîû [§gán.ndîû]
pomme d'Adam, ta pomme N corde (mesure d'un
d'Adam, sa pomme d'Adam champ). M-úwä ndîû ngán-
ngáägö [§gáägö] (Syn. gágö) ndîû dîgÕ wæ•-nè. J'ai
N plante cultivée [Solanum pris (pour cultiver) dix
aethicopicum] champs cette année.
ngájï [§gájï] (Syn. ngásï) ngán-sì [§gán.sì]
VT semoule NIn intestins. Túr ngán-s¡
ngäl [§gäl] b¬yº mbä kà® ndáÛ. Il a
VI être long. Ngàrà-» jë nettoyé les intestins du
lé ngäl yº. Mon grand- cabri pour qu'ils les
frère est très grand. grillent.
ngàlì [§gàlì] (Syn. ngàrì) ngàñg [§gàñg]
N manioc. Ngàlì g‡ kÆm lé (Syn. kÉdÉrÉ,ng¼º)
lè£ yº ùndä ngàlì g‡ ndïr. VI être dur, fort.
Le manioc cru a meilleur Exp rû [dÆÛ] ngàñg Æ• -
goût que le manioc cuit. [qqn] n'est pas bien,
ngàlì-ndíl [§gàlì.ndíl] malade Rû-» ngàñg Æ•. Je
(Syn. käg¸-bängá) ne suis pas bien.
N espèce d'arbre [Manihot Exp [dÆÛ] ùwà mŸ-é ngàñg
glaziovii] {÷ä né} - [qqn] se forcer
à {faire qqc}
ngämä [§gämä] VI être difficile. M-ö nè
N bague. Ngämä tàä n¼º lÆ dá, kùlà ùbü ÷ûý tö kùlà
dìngàm dÏ gÕ dèné bague de g‡ ngàñg yº. Je vois
mariage
126
Lexique Ngambay-Français

maintenant que le travail est comme le varan, mais


de fabriquer l'huile de il vit dans l'eau.
karité est un travail très ngàrù [§gàrù] (Syn. ngàràw)
difficile. N varan aquatique
ngäng [§gº§g] ngásï [§gáï] (Syn. ngájï)
NIn dent. Kédé dÆÛ jë d- VT semoule
ílä ngäng-dé. Les gens
d'autrefois limaient leurs
ngàw [§gàw]
NIn mari {ngà-»: 'mon
dents.
mari'} ÀÛ kÉy lÆ ngàb-é.
NIn limite, fin
Elle est allée à la maison
ngáängínä [§gªº§gínä] de son mari. Ngàb-é lé îdÕ
N espèce d'arbre [Grewia àÛ ßë lÆ kúrä-mà®-é, à®-dé
cissoides] d-áw lò-kàÿ-kïdö d‡. Son
ngáàngúná [§gª¼§gúnª] mari va chez son ami et
N gale ils partent ensemble au
ngà® [§gà®] cabaret. Ngà-» jë sì kÉy
N espèce d'arbuste épineux nè m-ä «-÷èë m-äy kïdö.
[Cassia ataxacantha]. Ngà® Mon mari est à la maison,
lé d-ílä d-ôn-né njòr. et moi je suis venue boire
L'arbuste Cassia la bière de mil. Ngàb-»/
ataxacantha, on l'utilise ngàb-í/ ngàb-é mon mari,
pour protéger les ton mari, son mari Ngà-»
aubergines. jë mon mari (forme. polie)
ngär [§gär] (Syn. ndäÑg) ngàw [§gàw]
VT refuser de rendre N furoncle, bouton pénible
service sur le visage {v. aussi
ngà®-máñg [§gà®.máñg] tém} Ngàw ùbà ngó-nÅ-».
N esp. d'arbuste épineuse J'ai un furoncle sur le
ngä±-wº [§gä±.wº] front.
ngàw [§gàw]
(Syn. mbáy-wº)
NIn dard (d'abeille)
N reine de la termitière
ngàw-bà [§gáwbà]
ngàrà [§gàrà]
NIn relation entre grand (Syn. ngàw-bùwà)
frère et petite soeur N célibataire
ngàràw [§gàràw] ngàw-bürä-ndï
[§gàw.bürä.ndï]
(Syn. ngàrÕm)
N arc-en-ciel {lit: 'mari-
N varan aquatique filet-pluie'; a la
ngàrì [§gàrì] réputation au pays Ngambay
(Syn. ngàlì) d'empêcher la pluie de
N manioc tomber}
ngàrÕm [§gàrÕm] ngàw-bùwà [§gàw.bùwà]
(Syn. ngàrù) (Syn. ngàw-bà)
N varan aquatique. NgàrÕm N célibataire. Dìngàm g‡
lé tá n¼º gÕ bür bè nè Ÿ dèné lÆ-á gòdó lé tö ngàw-
tö dàn màñ g‡. L'iguane bùwà. Un homme qui n'a pas

127
de femme est un ngènë
célibataire. VT tenir en réserve les
ngàw-kàñ [§gàw.kàñ] morceaux de viande
NIn le clitoris accompagnant la boule
ngàw-làr [§gàw.làr] VT manger petit à petit,
V fer. «-tô kïr lé gÕ faire ses réserves de
ngàw-làr nj‡m-nj‡m. J'ai nourriture
attaché le fagot avec le ngénæ [ngénð]
(fil de) fer fortement. VI se déplacer
ngàw-ndçy-j‡ ngés¸ [§gés¸]
[§gàw.ndçy.j‡] VT pousser
(Syn. bùsú) VI pousser se
N luciole. Ngàw-ndçy-j‡ lé VI se déplacer
tö kù® g‡ ndçy tög‡ pÆr bè ngŸy [§gŸy] (Syn. ngÐy)
lò ndùl g‡. La luciole est VI marcher à pas feutrés.
un insecte qui brille Njä ngŸy léb-léb, ࣠tà©
comme un feu dans la nuit. ùr gél búdü d‡. Le renard
ngàw-rïngä-bänjï avança à pas feutrés et
[§gàw.r¬§gä.bänjï] bondit sous les herbes.
N plocéidés avec couleurs V guetter
rouges et noires ngÉ [§gÉ]
ng¼º [§g¼º] (Syn. ngàñg) VT gratter. Ngön lé ngÉ
VI être dur, fort, solide. kÆm-é sár à® kÆm-é tö dò.
Käg¸ nè lé ng¼º yº. Ce L'enfant grattait son
bois là est très dur. Tà visage à tel point qu'il
nàsá± lé ng¼º yº. La l'a blessé. Mº «-ngÉ, ï-
langue française est très ngÉ, yŸ ngÉ, jŸþ µ-ngÉ-jë,
difficile. sŸþ µ-ngÉ-jë, dÏ ngÉ Je
gratte, tu grattes, il
ngé [§gé] (Syn. ngÉ) gratte, nous grattons,
VT gratter
vous grattez, ils grattent
ngèë [§gèë] VI se gratter
N coussinet {entre la tête ngÉb¸ [§gÉb¸] (Syn. ngínä)
et le fardeau}
VT attendre
ngè£ [§g™£] ngæb¸ræ [§gæb¸ræ]
N torche (de paille). PÆr
VT monter avec peine {sur
ngè£ ßá d-ó-nè lò lò-ndùl
arbre, mur, etc.}
g‡ lò-g‡ pÆr gòdó kènéng
g‡. On utilise la torche ngÆd-ngÆd [§gÆd.§gÆd]
en paille pour voir Id indifférent. Ìsì ngÆd-
pendant la nuit là où il ngÆd. Il reste indifférent
n'y a pas d'électricité. (refus).
ngël [§gŠl] ngÉjí [§gÉjí]
N côté du ventre Id complètement (cessé).
Ndï gäng ngÉjí ngàä. La
ngèl-ngèl [§gèl.§gèl] pluie a déjà complètement
N natron
cessé de tomber.

128
Lexique Ngambay-Français

ngæm [§gæm] (Syn. ngûm) souleva un peu et le


VT garder, surveiller, regarda.
guetter. GÆs-é n¼y ndáà, VI être lent
dèné lé ngæm dÕ màjé yàá ngídï [§gídï] (Syn. ngÉ®)
ßí. Le reste, la femme le VT chatouiller
garde précieusement. Ngön ngïlïlï [§gïlïlï]
g‡ àÛ ngæm dä jë lÆ-» lé
(Syn. njïlïlï)
n¼y wàlá ßÉy. L'enfant qui
N espèce d'oiseau
garde mes animaux est
resté encore en brousse. ngínä [§gínº] (Syn. ngÉb¸)
Ãw ngæm b¬yº jë lé ndáà VT attendre. Î ngínä-« yº
tél nºy-kàr-á. Vas garder Æ• bàá tä? Tu ne m'as donc
les chèvres et reviens pas attendu tellement
dans la saison sèche. longtemps? Î-ngínä-« m-ä
ngÆr [§gÆr] tél ÷èë kànàng. Attends-
V ronger, croquer. Bísï àÛ moi, je reviens toute de
ngÆr sïngä. Le chien est suite.
en train de croquer l'os. ngïr [§gïr]
ngÆ® [§gÆ®] NIn vagin, sexe de la
N maladie de la peau femme. KÆm-kàr lÆ ngïr à®
mÅy wáy túj-é.
ngÉ® [§gÉ®] (Syn. gídï) L'intelligence du vagin
VT chatouiller
est que la maladie l'a
ngÉrÉng [§gÉr‡§] prise et la détruite.
Av loin. ”s-é ngÉrÉng. Il (proverbe)
le repousse au loin. ngír-bÆdÕrÆ [§gír.bÆdÕrÆ]
NgÉrÉng ßá màjì nòjï.
N crapaud. Ngír-bÆdÕrÆ ùlà
Quand on est loin, la
nd¡-á ùwà-né kÉm. Le
relation familiale va
crapaud a enlevé sa langue
bien. (proverbe)
pour attraper la mouche.
Av à l'écart. M-ôs¸ b¬yº
ngÉrÉng àd¸ kàÿ màñ. J'ai ngí®-ngªy-dá
mis à l'écart la chèvre [§gí®.§gªy.dá]
parce qu'elle allait boire N espèce d'herbe
de l'eau. [Biophytum petersianum]
ngæw [§gæw] ngìrà [§gìrà]
N brindille sèche. ƒ NIn racine. Ngìrà màs¸ lé
kàlàng yàá tÉd¸ ngæw óm dî ng¼º yº. Les racines du
käg¸ d‡ tà©. Lève-toi vite tamarinier sont très
et ramasse des brindilles dures.
et pose-les haut sur cet NIn tendon, veine, nerf
arbre. VI être résistant. Kübü jë
g‡ sìgì lé ngìrà yº ùndä
ngÐy [§gÐy] (Syn. ngŸy) kübü jë g‡ læw. Les
VI marcher à pas feutrés,
vêtements neufs sont plus
approcher à pas feutrés.
résistants que les
RígÕm ngÐy ján-ján rû ngön
anciens.
d‡ lé ùn-é kà® òö-é.
Exp ngìrà kùd-é - résister
L'hyène approche de
quand on tire
l'enfant à pas feutrés, le

129
VI être dur, plein de ngö-kÇ-sí, ngö-kÇ-sí, ngö-
tendon (viande) kÇ-dé mon frère, ton
ngïrä [§gïrä] frère, son frère, notre
N peau. JŸþ j-ù« dàlè gÕ frère, votre frère, leur
ngïrä b¬yº. Nous avons frère Ngö-kÇ-» lé tá n¼º
fait un tambour avec la gÕ bî-sí jë yº nè mº ndáà
peau de la chèvre. «-tá n¼º gÕ kÇ-sí jë yº
ngìsä [§gìsä] (Syn. ndìsä) tî. Mon frère ressemble à
VT raser notre père, tandis que moi
je ressemble plus à notre
ngìsä [§gìsä] mère.
N balai. DÆÛ jë d-úwä mŸ
kÉy lÆ-dé gÕ ngìsä. Les
ngö-màndÕ [§gö.màndÕ]
gens balaient l'intérieur N jeune fille. D-úwä ngö-
de leurs maisons avec un màndÕ d-ár-é. Ils
balai. saisirent la jeune fille
et la lui donnèrent.
ngísä [§gísä] (Syn. ndísä)
N pou. NÅ-kàr lÆ kÇ ngísä
ngö-mà® [§gö.mà®]
g‡ tò né mŸ yìngà g‡. Le NIn ami (avec les enfants)
pou a la chance de trouver {pl. ngá-mà®} Ngön-» àÛ
la place dans les cheveux. ndà bᥠgÕ ngá-mà®-é jë.
(proverbe) Mon fils est parti jouer
au football avec ses
ngìsì [§gìsì] copains.
V être vieux, en lambeaux
ngó-nò [§gó.nò] (Syn. nÅ)
ngö [§gö] (Syn. ngön) NIn front (de la tête)
N enfant, enfante. Ngön g‡
nè tö ngö lÆ nª wà? Cet
ngódä [§gódä]
enfant, c'est l'enfant de N espèce d'arbre [Nauclea
qui? latifolia]
ngó [§gó] (Syn. kä) ngòmájì [§gòmájì]
N calebasse {devenu N camisole des femmes
récipient}. YŸ mbél kö lé ngön [§gön] (Syn. ngö)
mŸ ngó g‡ ndáà àÛ tógö. N enfant, enfante. Ngön lé
Elle versa le mil dans la ࣠òsö nàÑg. Cet enfant a
calebasse et le lava. sauté et il est tombé à
VE î® mŸ ngó - enduire terre. Ÿ tö ngön yàá ßÉy,
l'intérieur d'une ßö àsÕ kàÿ sà Æ•. Il est
calebasse d'ocre encore un enfant, il ne
ngö-kà peut pas fumer.
NIn grand-fils, grand- NIn fils, fille. Dèné àÛ
fille njíbï tà ngön-é. La femme
donna un baiser sur la
ngö-kÇ [§gö.kÇ] bouche de son bébé.
NIn frère, soeur. Ngö-kÇ- NIn petit d'une bête. Mº
», ä kàÛ lò kùwà känjï g‡ m-ä ndögö ngön künjá g‡ bè
ßög‡-nè ßÉy mæ? Mon frère, dÕ gúsù ÷û sô Æ• yàá sár.
vas-tu encore aller à la Moi, jamais je n'achèterai
pêche aujourd'hui? Ngö-kÇ- une petite poule comme ça
», ngö-kÇ-í, ngö-kƒ-á, à 200 francs (40 "gours").

130
Lexique Ngambay-Français

ngön-g‡-kás¸ d‡. Quand j'ai fini de


[§gön.g‡.kás¸] retirer l'huile pour lui,
N nouveau-né le résidu pâteux reste
ngön-jèkìsì [§gön.jèkìsì] dans la jarre.
ngòy [§gòy]
(Syn. ngön-jèkîsÕ)
N variété de sorgho blanc
N domestique
ngç [§gç]
ngön-jèkîsÕ [§gön.jèkîsÕ] VI être nain; avoir une
(Syn. ngön-jèkìsì) croissance lente; être
N domestique rabougri (plante)
ngön-jï [§gön.jï] ngÇ® [ngÇ®,ngÇr¸,ngÇñ]
NIn doigt {pl. ngán-jï} N esp. de poisson
Jï-sí àÛ gÕ ngán-é mƒ mƒ. ngÇy [§gÇy] (Syn. ngôy)
Nous avons cinq doigts Av un peu {toujours
dans chaque main. accompagné de la négation
ngön-kà [§gön.kà] Æ•}
NIn petit-fils, petite- ngî [§gî]
fille N bûche; bois sec. DÏ d-
ngön-kÆm [§gön.kÆm] ísï dî ngî käg¸ g‡. Ils
N prunelle des yeux sont assis sur un arbre
ngön-lÆ-dèné mort.
[§gön.lÆ.dŸnÏ] ngî [§gî]
NIn fils ou fille de VI être chauve. Dî mäl lé
l'oncle maternel ngî. La tête de charognard
ngön-lÆ-dìngàm est chauve.
[§gön.lÆ.d¡§g¼m] VI être rugueux
NIn fils ou fille de la ngû [§gû]
tante paternelle N absence de personne.
ngön-ndùbä [§gön.ndùbä] Exp ùwà ngû - être sans
N enfant né après la mort personne (concession,
d'un parent route) KÉy ùwà ngû. Il n'y
ngön-rïngä [§gön.r¬§gä] a personne dans la case.
N mois de l'année, ngôû-g‡-rû [§gôû.g‡.rû]
Novembre N espèce d'arbuste épineux
ngónæ [§gÇnð] [Ziziphus mauritana] {dit
N espèce de poisson "jujubier"}
[Heterotis niloticus] ngôû-g‡-rû-bìsì
ngónjí [§gÇnjí] [§gôû.g‡.rû.bìsì]
N hernie. DÆÛ ngónjí tï-á N espèce d'arbre épineux
ndáà tò ßï tìl g‡ Æ•. Une [Ziziphus mucronata]
personne qui a une hernie ngî-÷Éw-bä [§gî.÷Éw.bä]
ne dort pas la nuit. N rapides, tourbillons de
ngórö [§górö] l'eau dans le fleuve
(Syn. jó) ngûd¸ [§gûd¸]
N poterie; jarre; canari. N course. Ÿ ¼ÿ ngûd¸ gö
Lò g‡ «-tôs¸ ùbü mà®-é b¬yº jë g‡. Il a couru
ndáà, y¼-á n¼y mŸ ngórö derrière les chèvres.

131
VE ¼y ngûd¸ - courir Mbä ngôy [§gôy]
tàr ÷í ßá d-ªy ngûd¸ bè NIn écorce, écaille, cosse
wà? Pourquoi donc courent- (haricot), coque
ils ainsi? (arachide), pulpe
AE dÕ ngûd¸ - en courant, N coquillage
à toute vitesse Tèë dÕ ngôy [§gôy] (Syn. ngÇy)
ngûd¸. Il sort à toute Av un peu {toujours
vitesse. accompagné de la négation
ngîg [§gîg] Æ•}
Id soudain (vomir). Kïdö ngîyî [§gîyî]
îs-é ngîg. La bière N espèce de poisson
provoque en lui un [Alestes lacrolepidotus]
vomissement soudain.
ngùd-ngùd [§gùdÕ§gùd]
ngôûg‡lû [§gôûg‡lû] Id son du moteur. Wöd¸rö
(Syn. ngûwúlû) nìr nàng ngùd-ngùd. On
N crabe entend le ronronnement du
ngîm [§gÅm] moteur de la voiture.
VI faire le malin; faire ngúdù [§gúdú]
le faraud; crâner. N sorte de déclic
VE pà tàr ngîm - mentir indiquant qu'on est
NE njè-ngîm - menteur, un d'accord. Ìlä ngúdù dî tà
malin Î-tö njè-ngîm. Tu es g‡ «-pä g‡ lé. Il a fait
menteur. un déclic sur ma parole
ngûm [§gçm] (Syn. ngæm) (indiquant qu'il est
VT garder, surveiller, d'accord).
guetter ngúl [§gúl]
ngîn-ngîn [§gÅnngÅn] N igname [esp. de
Id péniblement. Né îy-é Dioscorea]. Ngàb-é jë ùr
à®-é àÛ ngîn-ngîn. Il ngúl yº bè ìsì nìr kÉy d‡
marche péniblement sous lÆ-á g‡ wàlá lé dÕ mbä
son lourd fardeau. kùsà. Son mari, qui avait
ngîngÕrî [ngŧgÕrÅ] trouvé beaucoup d'ignames,
VI être robuste était en train de les
faire cuire dans sa hutte
ngîr [§gîr] de brousse pour les
N crotte de poule
manger. DÏ gÕ dèné lÆ-á d-
ngôrôg [§gôrôg] úsä ngúl lé n¼º-d‡. Lui et
Inj tant pis!. Òsö rû-í d‡ sa femme mangèrent les
ngôrôg. Tant pis pour toi. ignames ensemble. Ngúl g‡
ngûsí [§gûsí] ndïr gÕ dä lé lè£ yº. Les
(Syn. dÆbÆ) ignames sont délicieuses
Av proche cuites avec la viande.
ngûwúlû [§gûwúlû] ngúl-ßë [§gúl.ßë]
(Syn. ngôûg‡lû) (Syn. ngúl-kûr)
N crabe N igname sauvage [Diocorea
N pince Ind.]

132
Lexique Ngambay-Français

ngúl-ßîlîlî [§gúl.ßîlîlî] njä


(Syn. ßîlîlî) N renard. Njä ùsà kàr dàm
N espèce d'igname d‡. Le renard mange à côté
du grenier.
ngúl-jàmä [§gúl.j¼mº]
njä-ßòng-dîgÕ
(Syn. bängàw) [njä.ßŧ.dîgÕ]
N patate douce N civette
ngúl-kûr [§gúl.kûr] njä-gö-màñg-jë-dÉ
(Syn. ngúl-ßë) [njä.gö.m¼ñg.jë.dÉ]
N igname sauvage N chaussures en plastique
[Dioscorea Ind.] {pour homme}
ngúnúnú [§gúnúnú] njáà-kám
Av insociable, farouche. N feuilles mortes
Ùndä kÆm ngúnúnú yº. Il njá-kÕríjë
est très insociable. N maïs
ngùr [§gùr] njá-kÅyÅ
N envie de viande N sorte d'argile noire
ngúrï-màr [§gúrï.màr] (caolin) utilisée surtout
N sorte de tubercule donné par les prêtres de
par l'amande du fruit de l'initiation pour leurs
rônier masques
ngúrü [§gúrü] njä-mïnä
N petit profondeur d'un N mangouste
cours d'eau. njä-rðy [njärðy]
NE màn ngúrü - puits près N quadrupède indéterminé
d'un cours d'eau (peu njáb-njáb
profond) Id bien (étiré). M¡-á ùndà
njà (Syn. gîl) njáb-njáb = MŸ-é ùndà
NIn jambe, fois njáb-njáb. Son ventre est
{dialectale} bien étiré.
njä njàbàw
VI marcher, se promener. Av trépassé {pl. njàbàw-jë
J-àÛ njä ÷á bè wà? Où ou njé-njábàw-jë}
allons-nous nous promener? njág‡
Î-njä kàlàng kàlàng à®-sí Av déjà, si vite. ÷èë
÷èë kàlàng. Marche njág‡ yàá ngàä. Il est
rapidement afin que nous déjà venu.
puissions arriver à
l'heure.
njál
VE îsÆ njä - accélérer sa N ergot d'un coq
marche njál
N marche, promenade. Î- Prp jusqu'à. ÀÛ njál tŸþ
dän-« njä d‡ sÏ. Tu dî-sí d‡. Il est parti
m'accompagnes pour une jusqu'à nous voir.
petite promenade.

133
njál-njál njè
Id bien (tranchant). Kìyä NIn propriétaire de. «-÷èë
g‡ àd¸ njál-njál un gÕ kîsÕ lé m-är njè-á jë.
couteau bien tranchant J'ai ramené la houe à son
njälälä (Syn. njäläng) propriétaire.
N pantalon. ßògò njälälä NE njè lä/njé lä jë - le
jë lÆ-» mŸ ßë g‡ nè, m-ä danseur/les danseurs
ndögö Ÿ g‡ sìgì. On a volé NIn celui de
mon pantalon dans ce njéë
village, je vais acheter N maman {vocabulaire
un nouveau. féminin}
njäläng [njälº§] njè-bàdà-kÉy
(Syn. njälälä) N voisin de concession.
N pantalon Njè-bàdà-kÉy lÆ-» àÛ mbä
ndáà m-ö dÆÛ g‡ mbä kîjì
njàm-njàm sì-á tà Æ•. Mon voisin est
Id d'un air menaçant. Ùwà
parti en voyage et je n'ai
kìyä lÆ-á njàm-njàm. Il
personne avec qui causer.
tient son couteau d'un air
menaçant. njè-b¼º
NIn ennemi. ßölé ö njè-b¼º
njáng [njª§,njª§g‡] lÆ-í ndáà ºy-é. Si tu vois
Id fermement soutenir
ton ennemi, tu dois
{descr. de pà} Pà njáng.
l'éviter.
Il le dit et il le
soutient fermement. njè-ßògò
N voleur. Î-÷èë dÕ njè-
njàrè ßògò. Tu es venu avec un
VT couper
voleur.
VT mettre en lambeaux
njè-dàbÕ
njáw N un paresseux/paresseuse.
N jeu ancien des petits
«-÷ä ÷í ßá «-tö-né njè-
enfants
dàbÕ wà? Qu'est-ce que je
njáy fais pour être une
Id parfaitement paresseuse?
(connaître) {descr. de njè-gòdó
gÆ®}
N le défunt
njº njè-kà£-kúndä
VT écosser [haricot]
V chevalier
VT enlever [les feuilles
d'une tige ou l'écorce njè-k¼ÿ
d'un tubercule] N réfugié
njªº (Syn. ndƒyº) njè-kÆm-tû
VT ramasser un à un N aveugle. Njé-kÆm-tû jë
[grains] lé m-úwä-dé gæ rû-» g‡
tàá-tàá. Je suis toujours
njè gentil avec les aveugles.
N parent.
Expr: njè bänjï - lépreux njè-kÉy-sìngä
[njè.kÉy.s¡§gä]
N la veuve

134
Lexique Ngambay-Français

njè-kî® njŸ
N forgeron. Njé-kî® jë N herbe aquatique
gòdó ßë lÆ-í nè. Il n'y a [Ceratophyllum muricatum]
point de forgerons dans njíbï
ton village. Njè-kî® lé ùn VT sucer. Ndíl jë g‡ màjÆ•
ngàw-làr ÷ä g‡ kîsÕ. Le njíbï sïngä dÆÛ jë. Les
forgeron a prit un morceau esprits mauvais sucent les
de fer et en a forgé une os des gens.
houe. Expr: njíbï tà [dÆÛ] -
njè-kîsÕ-känjï donner un baiser à [qqn]
[njè.kîsÕ.kºnjï] njígí
N pêcheur {v. aussi mbáw} Av petit (grains).
Njè-kîsÕ-känjï lé tö dÆÛ NE njígí-gÆbÉræ/njígíjë -
g‡ ùwà känjï jë. Le Citrullus lanatus à petits
pêcheur est celui qui grains
capture les poissons. njíg‡-njíg‡
njè-kùmä
(Syn. njík-njík)
N sorcier. Njè-kùmä lé tö
Id {complètement (brisé):
dÆÛ g‡ ßògò ndíl dÆÛ jë.
descr. de tû}
Un sorcier est une
personne qui vole les njík-njík
esprits des gens. (Syn. njíg‡-njíg‡)
njè-né-gÆ® Id {complètement (brisé):
N une personne descr. de tû}
intelligente njïlïlï (Syn. ndïlïlï)
njè-né-kòö N esp. d'oiseau
N guérisseur, voyant {lit: njìng [nj¡§,nj¡§gÕ]
propriétaire de la chose (Syn. bègègè)
vue} Av doucement
njè-ndòö njírírí (Syn. jírírí)
N un pauvre. Né-kìngà lÆ Id strident (cri). Ùr kíïí
njè-ndòö tò pÆr. La njírírí. pousser un cri
richesse d'une pauvre est strident
le feu. njïyä
njè-ndÅ VT éplucher
N chasseur nj¡
njè-sïngä [njè.s¬§gä] N boue {plus dur que bîrî}
N personne forte. Njè- nj¡ƒ
sïngä à kùwà-ï kà®-ï ndîû
Id furieusement. Tél nj¡ƒ
lò s¡. La personne forte
dæ dî-» d‡. Il retourne
va t'attraper et t'obliger
furieusement vers moi.
à labourer le champ
d'excrément. (proverbe) nj¡¿¿
Id avec les dents (en
njé-tîgÕ faisant une sorte de
N grands, adultes
moue). Yèñ kƒ-á jë nj¡¿¿.
Il fait une moue à sa
mère.

135
nj‡m-nj‡m njúrúrú (Syn. jùrùrù)
Id fortement (attacher) Id bien droit. Túngä käg¸
njòr (Syn. dùndáy) g‡ tò njúrúrú. Il coupe du
N aubergine [Solanum bois qui est bien droit.
gilo]. Njòr lÆ bî-» jë àd¸ Nìngà lé àÛ njúrúrú. La
yº. L'aubergine de mon sagaie est allée tout
père est très amère. droit.
njóróng [njórǧ] ö
V voir (première et
(Syn. jóróng)
deuxième personne, sing.)
Av directement; droit,
tout droit. Ún ÷Éw nè lé ó
njóróng ndáà ä tŸþ ßë-é. VT observer, examiner,
Prends cette route tout regarder
droit et tu arriveras au òö
village. VT forger. D-áw d-ó kìyä
njóy jë tínä jë m¡yº jë né jë
Id idée d'accroupir. Ìsì láy. Ils peuvent forger
dî gîl-é d‡ tà© njóy. Il des couteaux, des haches,
s'accroupit. des couteaux de jet, de
tout enfin. Njè-kî® lé ùn
njç ngàw-làr òö g‡ kîsÕ. Le
VI être étroit
forgeron a prit un morceau
njîd-njîd de fer et en a forgé une
Id son d'une chicotte. houe. M-ö, ö, òö, j-òö, ö-
Ùnd-á njîd-njîd. Il le jë,d-ó je vois, tu vois,
frappe avec une chicotte. il voit, nous voyons, vous
njîg-njîg voyez, ils voient M-ö-í,
Id en désordre. Tò dî n¼º m-ë-é/ m-ï-é, m-ö-sí, m-ö-
d‡ njîg-njîg. Ils sont dé je te vois, je le vois/
entassés en désordre. je le vois, je vous vois,
njîl je les vois
Id à moitié séché. Tò òö
njîl. C'est à moitié VT voir {infinitif: kòö}
séché. Mbáy òö ngön d‡ màndÕ yº.
njúbä Le roi vit une jeune fille
N cantharide. Njúbä lé Ær très belle. KÆm-é tò tág¸
dî-» g‡ tìl g‡ nè. la nè Ÿ òö né lò Æ•. Ses yeux
cantharide a pissé sur moi sont ouverts, mais il ne
cette nuit. voit pas.
njúbä VE òö lò [÷ä né] - pouvoir
VT agacer. Î dá njúbä-« faire [qqc] M-ö lò ÷ï-á
yº. Toi tu m'agaces Æ•. Je n'ai pas pu le
beaucoup. faire.
VT entendre, écouter. Ngön
njùmà lé òö ndü bîb-é jë.
N méchanceté {Chrét.}
L'enfant entendit la voix
njùng [nj“§] de ses parents. M-ö ká
N esp. de singe, colombe ngán jë g‡ d-áw ndäm ÷ágá.
(mâle)
136
Lexique Ngambay-Français

J'ai écouté le bruit des enfant à Doba, mais elle-


enfants qui jouaient même était née à Moundou.
dehors. òjï (Syn. ùnjï)
V savoir. Hª? M-ö bè yàá, V tresser (ex. secko). M“
m-ä kà® njè-ßògò ÷èë sÆ-» nè lé màjì kòjï ndògö yº.
kÉy lÆ-» ßògò né lÆ-» wà? Cette herbe est très bonne
Ah! Si j'avais su, est-ce pour tresser le secko.
que j'aurais invité un òlè
voleur pour venir voler VI être piquant, fort (au
mes affaires? goût). Käbä lé òlè yº. Ce
VT considérer. Î ö-« mº dæ piment est très fort.
njè-ßògò wà? Me VI être turbulent
considères-tu comme un
voleur?
òlè
VT doter une fille
òdö
VT porter. ÷í ßá ödö bè
òlë (Syn. læg‡)
wà? Qu'est-ce que tu VT bouillir. Lò g‡ màñ àÛ
portes ainsi? Kàmyç òdö bƒ òlë ndáà, m-ödö kánd¸ ÷ûý.
àÛ-né mŸ kÉy-kùndä g‡ Pendant que l'eau chauffe
Mündüú. Le camion et va bouillir, je ramasse
transporte le coton à les fruits de karité. Màñ
l'usine de Moundou. òlë ndáà j-à ÷ä-nè sáØ
Exp òdö kÉy - déménager ßàsí-nè ngàä. L'eau bout,
VE òdö lò - balayer alors nous allons faire du
Exp d-ódö-dé kùlà d‡ - on thé maintenant.
les a recrutés Exp òlë mŸ [dÆÛ] -
VT élever [un enfant]. KÇ rappeler [qqn] Ôlë mÆ-».
òdö à®-é mbáy ßö bàÛ òdö Rappelle-moi.
à®-é mbáy Æ•. Une mère òm (Syn. òng)
élève (un enfant) jusqu'à VT mettre (grains,
il est roi mais un père ne plusieurs choses). M-ä «-
le fait pas. (proverbe) óm bƒ kübü mŸ kàrè d‡. Je
VT ramasser. M-äw m-ödö mets le coton dans le
kánd¸ ÷ûý. Je ramasse panier à coton.
(habituel) des noix de Exp d-ôm n¼º d‡ - ils se
karité. Òdö sïngä tànjì lé réconcilient
àÛ dùbü. Elle ramasse les VE îm ndògö - lier la base
os de la pintade et va les du secko (commencement)
enterrer. M-ödö wúl lé m- VI verser. PÆr lé Å dàm g‡
óm mŸ ßôl g‡. J'ai ramassé d-óm ßúl-ndà jë kènéng. Le
les arachides et je les ai feu a détruit les greniers
versées dans le sac. où ils avaient versé les
òjì (Syn. ùjì) pois de terre. MÆm-é g‡
VT mettre au monde. Dèné dèné nïr dä lé òm ùbü
lÆ-í òjì ngön ngàä wà? Ta kènéng. Sa belle mère
femme a-t-elle enfin prépara la viande et y
accouché? Ÿ òjì ngön-é versa de l'huile. M-ôm màñ
Döbäá nè Ÿ dá d-ój-é dî käg¸ mángò g‡. J'ai
Mündüú. Elle a eu son

137
versé de l'eau sur le pis pour (qqn) Òsö rû-í d‡
manguier. ngôrôg. Tant pis pour toi.
VT être versé VT irriter. Kàd¸ òsö ùr-m.
VT pondre. Ndû kárä künjá Le sel (avalé) m'irrite la
òm kàw ÷ùsù gòdó. Un jour gorge.
une poule pond des oeufs VI être profond. Büwá lé
et remplit son trou (à òsö Æ• ßÉy wà? Le trou
couver). n'est pas encore assez
VI tomber (plus. choses) profond?
òng [ŧ] (Syn. òm) òy (Syn. ùy)
VT verser VI mourir. Njè-ndÅ lé ùndà
òpìtäl [òpìtäl,òpìtá¥] tòbÐy gîl mùndá nè òy
kànàng Æ•. Le chasseur a
(Français)
tiré sur le lion trois
N l'hôpital
fois mais il n'est pas
òrè mort vite.
VT presser, serrer. òý-yö
VE òrè gö - suivre
Av oui. Òý-yö, m-úwä jï-í
VE òrè kùlä - tresser une
yàá tî. Oui, salut bien
corde (par torsion contre
{oui, je-prends ta-main
la cuisse)
bien aussi}
òrè Å
VT posséder en commun
VT brûler. PÆr Å kübü lÆ-
òsö ». Le feu brûle mes
VI tomber. Tèë mŸ ßôl d‡ vêtements. PÆr Å kö lÆ
lÆ-» ßá òsö. Elle est ngö-kÇ-». L'incendie a
tombée par le fond de ma détruit (en brûlant) le
poche. [litt: elle-est- champ de mil de mon frère.
sortie dans poche EC de- Exp mŸ [dÆÛ] Å-á = mŸ
moi et est-tombée] Ngön lé [dÆÛ] ¡-á - [qqn] est en
¡ dî käg¸ g‡ òsö. L'enfant colère MÆ-» Å-«. Je suis
est tombé de l'arbre. en colère.
Exp òsö rû-í d‡! - tant VT régner, gouverner
pis pour toi! {objet est un endroit, cf.
VE òsö ù® [dÆÛ] - choquer ßë}
Tàr lÆ-í lé òsö ùr-m yº. VI être usé, détruit. Kül
Ta parole me choque kîsÕ lÆ-» Å. Le manche de
beaucoup. ma houe est usé.
Exp òsö ÷Éw d‡ - se mettre VI être difficile. DÆÛ jë
en route DÏ dÕ kúrä-mà®-é túngä käg¸ láy láy dáà lò
d-ósö ÷Éw d‡ d-áw ßë lÆ- kìngà sï Å yº. Les gens
dé. Lui et son ami se ont coupé tous les arbres
mirent en route et et maintenant il est
partirent chez eux. devenu difficile de
Expr: òsö mbï [dÆÛ] - trouver du fagot.
parvenir aux oreilles de
[qqn]
Expr: òsö rû [dÆÛ] - tant

138
Lexique Ngambay-Français

Å ßí. C'est très peu


VI être difficile. Lò ÷ä probable qu'il vienne.
mbëdë g‡ nè Å yº. Faire ce îdÕ (Syn. îr)
livre est difficile. VT toucher. ßög‡-nè dáà
Å kïdö îdÕ tà-» Æ• yàá ßí.
V manger [qqc de mou]. Aujourd'hui, vrai, la
Tógö jï-í är-sí j-Å mùrü. bière n'a pas encore
Lave-toi les mains, nous touché ma bouche.
mangions la boule. JŸþ Expr: îdÕ àÛ ÷èë d‡ ßë-é -
ngínä-í pí ßá j-Å mùrü lé prendre le chemin du
ßÉy. Nous t'avons attendu retour Lò-g‡ Ÿ ¡y¼ bür îdÕ
en vain, et avons mangé la àÛ ÷èë d‡ ßë-é ndáà, ìngà
boule. Òý-yö, kà®-dé kórö- rígÕm ÷Éw d‡. Aussitôt
né mùrü d-ár dèné lÆ-» Å. après, il prit le chemin
Oui, pour que l'on fasse du retour, et rencontra
la boule pour que ma femme une l'hyène en route.
mange. Expr: ôd¸ äw. - va!
Çy (Syn. wÇy) VT puiser {l'objet est
N espèce de poisson màñ} Dèné lé îdÕ màñ àÛ d‡
à®-é. La femme puise de
-ô l'eau, l'apporte et la lui
PrA son, sa, ses donne.
îû îdÕ
VT porter [un habit]. V quitter, s'en aller. Lò-
Exp îû mÉs¸ - être rouillé g‡ ngán jë ndäm sár-sár
îb¸ àsÕ-dé lé, dÏ d-ôd¸ d-áw
VI être presque mûr. Mángò ßë-é. Quand les enfants
lé àÛ îb¸ ngàä. Les avaient joué très
mangues commencent déjà à longtemps et cela les a
mûrir. suffit, ils s'en sont
îb¸ allés et partis chez eux.
VT faire frire dans DÏ d-úlä pà nà kàmyç à
l'huile. Dèné lé àÛ îb¸ kîdÕ kàr dîg-gìr-é-kárä.
känjï. La femme est en Ils ont dit que le camion
train de griller du va partir à onze heures.
poisson. VE îdÕ gö d‡ - se mettre à
V griller la suite de
V faire du feu au pied VI se déplacer
d'un arbre {pour le îdÕrô¯
détruire}. M-ä m-ûb¸ ngìrà N natron
käg¸ mbä kà® kö lÆ-» ÷ä-né îg¸
tîgÕ. Je brûle les racines V empêcher. M-ûg-é kùndà
de l'arbre pour laisser de ngön. Je l'ai empêché de
place pour que mon mil se frapper l'enfant. Dàlè ßär
développe. ßë jöó lé îg¸ lò tÆdÕ lä.
îb¸ (Syn. ùmä) Tams-tams résonnent dans
Av peut-être (mais peu deux villages rapprochés
probable) {normalement empêchent de danser.
avec pªy} ”b¸ pªy à ÷èë

139
V interdire îjì
VT refuser. «-dÆjì bî-» jë VT conseiller. Œjï ngön-í
gúrsù nè îg¸-«. J'ai tàr à®-é tél pä-njä.
demandé de l'argent à mon Conseille ton fils à
père mais il m'a refusé. changer sa conduite. M-ôjï
îgî tà, ôjï tà, îjì tà, j-îjì
N monnaie ancienne. tà je conseille, tu
Expr: sülä gÕ îgî - une conseilles, il conseille,
monnaie ancienne ou nous conseillons
l'autre Sülä gÕ îgî wà? De îl
quelle argent? (indique VT affûter, aiguiser. M-ôl
refus de discuter sur tà kìyä gÕ Ær mbä kìnjà-né
l'argent) dä. J'aiguise le couteau
îjì avec une pierre pour que
VT concerner. je puisse couper la
Exp îjì dî ÷í? - à quel viande.
sujet? îl
VI être destiné à. M-ôjï VT séparer les grains de
né dì-á yàá «-÷èë-né m-är- la balle ou du sable
é. J'ai apporté cela ô£
spécialement pour lui. V aiguiser. Tä kìyä nè ôl
VI se diriger vers tà-á ä-«. Prends ce
VT mesurer couteau pour me
îjì l'aiguiser.
VT raconter. în
VE îjì kîjì - se proposer VT garder, protéger
de KÇ-» jë îjì kîjì kàÛ
mbä mŸ dìmásÕ g‡ nè. Ma
îr
mère propose de partir en VI être rare
voyage cette semaine. îr (Syn. dàw)
NE njè-tà-kîjì - un bavard VI être fatigué
Exp m-ôjï «-pànà (=môy «- îr (Syn. îdÕ)
pànà) - je croyais que, je V toucher
pensais que V puiser. Dèné àÛ îr màñ
VE îjì [dÆÛ] tàr - mbä-tà lÆ ngán-é jë. La
conseiller [qqn] femme est partie puiser de
VE îjì tàr=îjì tà - l'eau pour ses enfants.
bavarder î®
VT montrer à; expliquer. VT enlever, ôter. Dùndä d‡
Ngön lé òjì-« lò g‡ ìlä dáà lé, Sú ÷èë î® dÉr lÆ
làr lì-á kûrô kènéng g‡. Njà-»-gòdó ùlà güm d‡ lì-
L'enfant m'a montré là où á. Pendant la nuit Su vint
il a perdu son argent. M- ôta la tourterelle de
ôjï, ôjï, îjì, j-îjì je Njamgoto et l'a mit dans
montre, tu montres, il son piège. Ngön î® kídä-tà
montre, nous montrons gàsásÕ. L'enfant a enlevé
la capsule de la
bouteille.

140
Lexique Ngambay-Français

VE î® sòrü - causer Exp îsÕ tìá béréré gäng -


VE î® tàr - faire un récit il va prendre un
VE î® mŸ [tàr] - traduire, raccourcit devant lui
expliquer M-ä kî® mŸ-é dÕ Exp îsÕ gîlé nàÑg gèng -
näs¸rä kàrï ö. Je vais il s'arrête à un moment
t'expliquer en français. Exp îsÕ-né mbàrì - il l'a
VE î® kÆm - choisir, mis au jeu
favoriser Exp ôs¸ rû-í ßìd - presse-
Exp î® ndè£ - devenir pâle toi un peu
Exp î® ngön - faire une Exp d-ôs¸ jìröò (ìl-á) -
fausse couche on a pointé son absence
Exp î® sÆ [dÆÛ] - insulter VE îsÕ känjï - pêcher ôs¸
[qqn] jë känjï lò g‡-÷á d‡ wà?
Exp î® gîl-í - presse-toi Où êtes-vous allés à la
Exp î® bädæm - excéder par pêche?
des demandes répétées en VT écraser
n'étant jamais satisfait V cogner. M-ôs¸ dî-» kàr
Exp î® ßængæræ - exaspérer bîrî g‡. Je me suis cogné
Exp î® dî [dÆÛ] - [qqn] se la tête contre le mur.
peigne VT piquer; donner une
Expr: î® sú - raconter un injection. Kün îsÕ gîl-»
conte ÷Éw ndîû g‡. Une épine m'a
Expr: î® tènjì - piqué sur le chemin du
recueillir du miel champ. Àä-« kìníµ tî, îsÕ-
Expr: î® kÆm [né jë] - « tî. Il m'a donné des
différencier [choses] Kám comprimés et m'a fait une
kä dÏ gÕ kám rïyä lé lò piqûre.
kî® kÆm-é gòdó. Les îsÕ
feuilles de la courge et VT chanter
de la calebasse sont îy
impossibles à distinguer. VT prendre [plusieurs
VT retirer, recueillir. ”® choses à la fois]
tènjì, ÷èë-né à® mÆm-é jë
g‡ dèné Å. Il va
îÿ
recueillir du miel et il VI être lourd. Käg¸ nè lé
emmène à sa belle-mère îÿ yº ßö ngön nè à kòdö
pour qu'elle le mange. Æ•. Ce bois est trop
VT ouvrir, extraire. Œr lourd, alors ce petit ne
tà-÷Éw ndògö lé är kàmyç peut pas le porter.
tèë-né. Ouvre la porte de VT être trop lourd pour.
la concession pour que le ”ÿ-«. C'est lourd pour
camion puisse y sortir. moi.
îsÕ îÿ
VI pousser. VT éplucher; enlever en
VE îsÕ tél - retourner tirant l'écorce {pour en
Exp (né) îsÕ [dÆÛ] - (qqc) faire une corde}
dégoûte à [qqn] GÉm îsÕ-«. Exp îÿ ÷Éw - dégager une
La sauce longue me route en dégageant les
dégoûte. bords

141
ôîý páä-ngÉm [páä.§gÉm]
VI refuser. M-dÆj-é ÷ä nà N vagues.
ôîý ßò. Je lui ai demandé Exp páängÉm túngä yº - il
de le faire, mais il a y a beaucoup de vagues
refusé. pä-njä
îýlû NIn façon de.
VI être léger. NE pä-njä - comportement,
Exp mè [dÆÛ] îýlû - [qqn] conduite Œjï ngön-í tàr
être impatient à®-é tél pä-njä ÷àng.
pà Conseille ton fils à
VT dire. M-pà nà m-úwä jï- changer sa conduite.
sí ßò. Je vous dis bon pád¸
jour. Ÿ ùlà-« pà nà séè N nom pour différentes
bîû-nè jë rï-á të-é. Il espèces de poisson
m'a dit que son père était {[Campylomormyrus
malade. tamandua], [Mormyrus
Exp pà nà ... - dire que deliciosus], [Hyperopisus
... bebe]}
VE pà tàr - parler pád¸rä
Exp pà sÆ [dÆÛ] - N huître
réprimander [qqn]; dire du pàgÕ
mal de [qqn] N cuisine {normalement
VT parler à. Nª pà sÆ-í dans l'expression kÉy pàgÕ
tàr wà? Qui est en train = 'cuisine'}
de parler avec toi?
pàjä
pä N notable du chef de
N chant, chanson. Pä ÷í ßá village
ï ôs¸ màjì yº bè wà?
Quelle chanson es-tu en
pàjàg-pàjàg
train d'entonner si bien Id en abondance
là? Pä g‡ m-ö mŸ ràdyö g‡ pàl
nè lé lè£-« yº. Cette N vipère aquatique
chanson que je viens pà• (Syn. pàálä)
d'écouter à la radio me N hangar, abri séchoir en
plaît beaucoup. secko et branches. Nàjì
Exp pï-á g‡ ÷ä né sÆ-» tîô ngàlì pà•-d‡. Il a étalé
kÆÑ - c'est aussi de cette le manioc dans le séchoir.
manière qu'il a fait avec Dèné lé nàjì kö dî pà•-á.
moi (qu'il s'est joué de La femme a étendu le mil
moi) sur le hangar.
Exp d-ílä pä - on le fait pàl-bò
passer en chanson N mois de l'année, Mars
pá pàálä (Syn. pà•)
Av pour de bon, pour N hangar, abri séchoir
toujours. RígÕm lé îdÕ ¼ÿ pálë
ngûd¸ àÛ lò lì-á pá. N espèce d'arbuste
L'hyène s'enfuit chez elle [Securidaca
pour de bon. longepedunculata]

142
Lexique Ngambay-Français

pàn [p¼n] pªy [§gìrà]


N céphalophe à flanc roux Id {de tout (possible):
(?) descr. de îb¸}
pänjä [pºnjä] p¼y-p¼y
NIn conduite N maladie du museau des
pápá chèvres
N sandale péd‡ [pÉd‡,péd‡]
pàpáØ (Fran#ais) Av tous. DÆÛ à túrä kÉy-
N papaye [Carica papaya] kî® jë péd‡ Æ•. On ne peut
pas compter toutes les
pärë forges.
N association financière
{chacun reçoit à tour de pënë
rôle une part de salaire N chrysalide {avec ànd¸}
de tous} Ànd¸ pënë. Il devient
chrysalide.
párpàdÕ
N rideau de tiges servant péndë
de porte V tresser (la corde). M-ä
péndë kùlä möng nè lé
pásÕ (Arabe)
kòjï-né ndògö lÆ-». Je
N souffrance. vais tresser la corde de
VE òö pásÕ - souffrir la plante "mong" pour
pásÕ (Syn. tínä-pásÕ) tresser mon secko.
N sorte de hache VE péndë kùlä - tresser la
páw-páw corde avec trous brins
Id bien (éveillé) {descr. VE péndë mù - tresser la
de tünjä} paille du tapis de
páy couverture du toit
Inj jamais! {dans VE péndë gîl - racler
l'expression páy Æ•: [qqn] pour le faire tomber
'jamais de la vie'} për
Expr: páy Æ•! - jamais de N tige creuse {servant de
la vie! sifflet}
pàyàg pÉæÉ (Syn. pÉrpæÉ)
Id son de la clef. Tû tà N espèce de poisson
÷Éw pàyàg. Il a fermé (à [Tilapia galilaea]
la clef) la porte. pÉæÉ-kúdü
p¼w (Syn. p¼y) N espèce de poisson
Av efficace [Hemichromis fasciatus]
p¼y (Syn. p¼w) pÆdÉ (Syn. pÆrÉ)
VI être efficace. Kùmä g‡ Av dans le feu, au feu
p¼y ßá nè un médicament {locatif de pÆr}
qui est très efficace pÉÆdÉr (Syn. púùd‡r)
p¼ý N espèce de poisson
Id indique choque. Kàr-» [Citharinus citharus]
ùwà-« p¼ý. J'ai été choqué pÉl
(par une nouvelle ou une V avoir un trouble
grande peur). digestif {sujet est mŸ}

143
MÆ-» pÉl. J'ai un trouble qu'est-ce que le feu a
digestif. détruit? KÉy lÆ-» Å pÆr
pÉl gó-» g‡ nè = PÆr Å kÉy lÆ-
Id avoir des nuages (le » gó-» g‡ nè. Un incendie
ciel) a détruit ma maison en mon
Id être noir, sombre. MŸ absence.
dàrä pÉl. Il y a des AE pÆdÉ - au feu Tél àÛ ùn
nuages au ciel. màñ g‡ pÆdÉ lé àÛ ndògö.
Expr: tä lò pÉl-pÉl. - Elle repart et prend l'eau
faire que l'air soit qui est sur le feu et se
sombre Lél ùlà yº à® kò® lave.
tä lò pÉl-pÉl. Le vent a Exp njä gîl pÆr - défiler
soufflé beaucoup et la Exp tä pÆr - brûler bien
poussière a rempli l'air. Expr: ùlà [né] pÆr -
pÉ¥ brûler [qqc] Sú ndän ndáà
N espèce d'herbe [esp. de ùlà Ÿ g‡ dàm-à pÆr. Quand
Commelina] Su est rassasié, il brûle
ce qui est dans le
pÉl-pÉl grenier.
Id nombreux. Táä lò pÉl- N lumière
pÉl. Ils sont nombreux
(ou) ils dominent.
pÆr
VT frôler
pælæ
VT rendre un culte à un
pÉr
esprit Id directement (entrer)
VT offrir en sacrifice {descr. de ànd¸}
{Chrét.} pÆrrr
pÉlæ Id rapidement {descr. de
VT mélanger [semences]. M- ¼ÿ}
ä kùsà tðy g‡ pÉlæ gÕ kÉr. pÆrÉ (Syn. pÆdÉ)
Je mangerais bien du petit Av au feu, dans le feu
mil mélangé au sésame. pÉræ (Syn. wör)
pÉlæ N intervalle entre deux
VI avoir des cloques choses
pÉñ [pÜñ,pÜnð] (Syn. pÉræ) pÉrpæÉ (Syn. pÉæÉ)
N intervalle entre deux N espèce de poisson
choses. Dä ànd¸ pÉñ ngäng- [Tilapia galilaea]. M-úwä
» d‡. J'ai un morceau de pÉrpæÉ jë, pÉÆdÉr jë dÕ
viande coincé entre les ngÇ® jë. J'ai pris des
dents. Tilapia, des Citharinus et
Prp entre. ßëbèjá lé tö ßë des Héterotis.
bò g‡ tö pÉñ Mündüú gÕ pí (Syn. pƒ)
Döbäá g‡. Bébédjia est une Av en vain. DÏ sáng-é pí
ville entre Moundou et d-íng-á Æ•. Ils le
Doba. cherchèrent vainement, ils
pÆr ne le trouvèrent pas. M-
N feu. M-ä «-sáñg pÆr. Je sáñg-é pí. Je l'ai
suis venu chercher du feu. recherché en vain. M-är-é
Ngàá pÆr lé Å ÷í wà? Mais tünä-« gúsù ság¸ kárä nè

144
Lexique Ngambay-Français

«-dÆj-é pí. Je lui ai feu, il va provoquer une


prêté 1000 CFA, mais je ampoule sur le doigt.
les lui ai réclamés en (proverbe: on ne doit pas
vain. faire deux choses à la
pídï fois.)
VT apprécier, féliciter. póy
Dèné lé pídï njè-kùlà lÆ- N herbe à tubercule [esp.
á. La femme félicite son de Raphionacme]. Òö póy dî
travailleur. ndàng ndáà käg¸ kùr-é
VT louer gòdó. Il voit le
pïl tubercule, mais il n'a pas
N le foyer de bois pour le creuser.
(proverbe)
pìnïì (Fran#ais)
Expr: póy dî ndàng - esp.
N pneu
de tubercule sauvage
pìnïì (Fran#ais)

N punition Id idée de patience. Îlä
pìr mŸ-í pÇ. Sois patient.
N cobra, naja, serpent pûr
cracheur N craie
píyä pîrî
VT cacher N écurie pour le cheval
pìyàw púùd‡r
Id sans qu'on le voie. ”dÕ N espèce de poisson
pìyàw àÛ. Il est parti [Citharinus citharus]
sans qu'on le voie.
púdü
pƒ (Syn. pí) VI fleurir. Wúl lÆ-» púdü
Av en vain yº. Mes plantes
pòdè d'arachides ont beaucoup
Id penché. Tò pòdè. C'est fleuri.
penché. NIn fleur
pòlè VI blanchir (cheveux,
VT mélanger [grains] {avec barbe)
sable, par exemple} púdürïyä
pólë N souimanga
V avoir une ampoule. Lò pùg-pùg
núngä ßá m-úlä né-gîl-» N poumon
ndáà gîl-» pólë. Si je pùgÕdü
porte des chaussures quand VT remuer [le sol]
il fait très chaud des
ampoules apparaissent dans
pú±
mes pieds. N petits poissons
V provoquer une ampoule. púrpù [púü©pù,púrpù]
PÆr pólë jï-». Le feu m'a N criquet aquatique
donné une ampoule sur la púrpù [púü©pù,púrpù]
main. ×ndä tðy pÆdÉ jöó N espèce d'herbe servant à
ndáà à pólë jï-í. Si tu faire des balais [esp. de
mets deux (épis de) mil au Eragrostis]

145
púsÕ (Français) réd-réd
N charrette Id indique ce qui est
púsü touffu. Lél ùlà yº à® kò®
N charrette ùdü lò réd-réd. Le vent a
soufflé beaucoup et la
púsü-màñg-jë poussière a rempli l'air.
[púsü.m¼ñg.jë]
N charrette règë
N canne à sucre [Saccharum
ràb¸ officinarum]
VT vendre en colporteur
rënd¸
ràdÕ VT coller
Av tôt le matin
Av rapidement rëng
[rþng,rðng,rþng¸,rðng¸]
ràgà N hanche; tour de la
N natte en lamelles de
taille
doum

ràm V coller. Tïbï ÷ûý rþ kübü
VI être malpropre. Dèné lé
g‡ lÆ-». La sève de
ràm yº. La femme est très
l'arbre de karité s'est
malpropre.
collée à mes vêtements.
NE ràm-dÆÛ - une personne
malpropre rþy (Syn. ræy)
N malpropreté N espèce d'herbe
[Tephrosia bacteolata]
rá«-ràm
N grosse chenille rÉb¸
comestible et vert clair V piler ce qui est frais.
qui dévaste les feuilles Dèné à rÉb¸ kám ímä mbä
ndïr kà® ngàb-é jë La
rándáng [rªndª§] femme est en train de
Id par terre. Ndôjï ÷ï-á
piler les feuilles de
rándáng. Il s'étale tout
gombo pour les préparer
droit par terre.
pour son mari.
räng [rº§,rº§g¸] rÉdÉdÉ (Syn. ÷éréré)
N enclume. M-úrü nìngà
Av longtemps. Ndôîû rÉdÉdÉ
räng d‡. J'ai lancé ma
kàr-kùm-à-tàg‡ ßá ÷éèë ßë-
sagaie mais ça a heurté
é ßí. Ils cultivent sans
l'enclume (et pas le
arrêt jusqu'au soir et ils
gibier). (proverbe: je
rentrent au village. ÀÛ
n'ai pas la chance)
ùwà künjá g‡ ndà àÛ d‡
rás¸ (Syn. kúndá-rás¸) rÉdÉdÉ. Il prend une poule
N esp. de guêpe. Käg¸ blanche et s'en va
nìngà lÆ-í ngäl ndáà ùndà longtemps.
rás¸ òm dî-í g‡. Si la rÆd¸
manche de ta sagaie est
VT extraire de l'huile
longue, elle va taper les
{sur le feu}
guêpes (qui vont) tomber
sur ta tête. ræd¸
VT écraser

146
Lexique Ngambay-Français

rÆg-rÆg tu?
Id tendre, plein d'eau Exp ùndä rï - donner des
(jeune plante). Tò rÆg- noms Njä ùlà dÉr pà nà nè
rÆg. C'est tendre. µ-÷èë dÕ mbä kùndä rï ngán
ræm nän-nè lé ßò. Le renard
N paresse. Ngön-í lé ræm dit au pigeon qu'il était
yº ¡y¼ kùlà lé dî ngö-kƒ-á venu pour donner des noms
g‡. Ton enfant là est très à ses neveux.
paresseux; il laisse tout rìï
le travail à son frère. VT frotter. Ngön lé rìï
Expr: njè-ræm - un kèm-é sár à® kèm-é tö dò.
paresseux L'enfant grattait l'oeil à
ræm tel point qu'il a eu une
V reculer. Ræm gæ gògó, plaie.
bùlà nè lé ùr yº. Recule- rïí
toi, ce puits est très VI être sucré. Mbîrî lé
profond. rïí yº. Le fruit de la
rÆmæ (Syn. lèb¸ng) pomme cannelle est très
N espèce d'herbe sucré.
[Corchorus olitorius] rïbä
rÆndÕ VT fendre. Dèné lé rïbä
V râper wàs¸ î® kánd-é. La femme a
VT enlever le poil (par divisé le melon et a
extension) enlevé les grains. Gólë
VI être enlevé, arraché. lÆ-» rïbä dàn-á jöó. Ma
B¡¬-kÆm-» rÆndÕ kÉng-kÉng. gourde s'est cassée en
Mes sourcils sont tous deux. «-rïbä sï mbä ÷ä-né
arrachés. pÆr. J'ai fendu le bois
VT tuer en masse pour allumer le feu.
ræy (Syn. rþy) rïgä
N espèce d'herbe VT discuter [qqc.] par
[Tephrosia bacteolata] force
VT couper avec un couteau
rðy-m¡yº qui n'est pas tranchant
N espèce d'herbe
[Tephrosia linearis]
rïgï
VT discuter par force
rï VT couper avec un couteau
NIn nom. Rï-» tö dæ qui n'est pas tranchant
Räßëkûr. Je m'appelle
Rabekor. Ngö-kÇ-á g‡ kárä
rígÕm
g‡ tîgÕ rï-á dæ N hyène. RígÕm ÷èë mbä
Kùmrèngrèngje. Une de ses kùwà b¬yº jë. L'hyène
soeurs aînées s'appelait arrive pour attraper des
Kumrengrengje. Sé rï-í lÆ chèvres. RígÕm ÷ä b¬yº g‡
nª wà? Rï-» lÆ Chätä. né-kùbà-kùwà lÆ-á. L'hyène
Comment tu t'appelles? Je fait sa proie de la
m'appelle Chata. chèvre.
Exp Rï-í dæ ná? = Rï-í
bàÑ? - Comment t'appelles-

147
rím-tä-sò röng [rç§,rç§g¸]
N esp. de rat, très N espèce d'arbre [Ricinus
agressif communis]
rìndò róñg [rǶ,rǧg¸]
Id pendu {descr. de n¼º} VT être trop grand pour
N¼º rìndò. C'est pendu. (vêtement)
rïngä [r¬§gä] röng-bä [rç§.bä]
VI se réjouir (Syn. kùmä)
rísï (Syn. lôs¸) N espèce d'arbre [Jatropha
N riz curcas]
rìyà röng-bänjï [rç§.bänjï]
Id élégant. Ìlä rìyà. N espèce d'arbre [Jatropha
Faire l'élégant. gossypifolia]
Expr: ìlä rìyà gÕ [dÆÛ] - rî
se vanter de [qqn] Bî ngön N espèce d'arbre [esp. de
jë lé ìlä rìyà gÕ ngön-é. Terminalia]
Le père de l'enfant se
vantait beaucoup de son

NIn corps. M-ísï rû ngö-
fils.
kÇ-» d‡ ndíl-í. Je suis
rïyä resté auprès de mon frère
N esp. de courgette. Kám à l'ombre. M-ísï rû mà®-»-
kä dÏ gÕ kám rïyä lé lò d‡. Je suis auprès de mon
kî® kÆm-é gòdó. Les ami.
feuilles de la courge et VE ùndä rû - présenter un
de la calebasse sont objet
impossibles à distinguer. NE rû-ndûô - gaité
rïyä NE rû-lè£ - joie
VT déchirer NE rû-kÅ - maladie
VI être déchiré NE rû-kàdæ - mauvaise
ró humeur
VI brûler entièrement Exp rû [dÆÛ] ÷ï-á - [qqn]
ròö est malade Ngön-í g‡ rû-á
VT user ÷ï-á lé tò só-d‡ ngàä wà?
VI être usé Ton enfant qui était
ròbÕ malade, va-t-il mieux?
Exp rû [dÆÛ] kül - [qqn] a
N jarre à col
honte Lò g‡ d-ó-dé ndáà
róbÕ (Fran#ais) rû-dé kül, d-úlä dî-dé
N habit féminin nàÑg. Lorsque ils les
ròg-ròg voient, ils ont honte et
Id rougeâtre {normalement baissent la tête.
avec kàsÕ} Exp rû [dÆÛ] lè£-é - [qqn]
rögö (Syn. rügü) être content J-àÛ yàá ßá
VT rouler, se rouler dans rû kúrä-mà®-sí lé à lè£-é.
rómë Si nous y allons, notre
N espèce d'arbuste ami sera content.
[Combretun collinum] Expr: ÆÛ rû-í - il ne faut
pas ÆÛ rû-í kà£. Il ne

148
Lexique Ngambay-Français

faut pas monter. rúndü


Expr: (né) tò rû [dÆÛ] d‡ VT écraser, réduire en
- [qqn] avoir (qqc) sur poudre
lui Làr lÆ-í tò rû-í d‡ rùngä [r“§gä]
wà? As-tu de l'argent sur VI épuiser. finir,
toi? achever. Kùlà lÆ-» rùngä
rû ngàä. «-rùngä kùlà lÆ-»
Prp à côté de, auprès. ÷èë ngàä. Mon travail est
gæ rû-» g‡ nè. Viens près fini. J'ai fini mon
de moi. travail.
rû-kàd¸ ÷ä [÷ä,rä]
N mauvaise humeur VT faire. Î-÷ä ÷í wà?
rû-kÅ Qu'est-ce que tu fais? ÷í
N maladie äw ÷ä-né wà? Qu'est-ce que
rû-lè£ [rûlè£,rûlÆ£] tu en fais? à ÷ä ÷í? Que
N joie. Lä dálá g‡ àÛ ndäm feras-tu? ÷ä-«, ÷ä-ï, ÷ï-
nè-lé tö lä rû-lè£. La á, ÷ä-sí, ÷ä-sí, ÷ä-dé il
danse appelée "Dala" est me fait, il te fait, il le
une danse de joie. fait, il nous fait, il
rû-ndûô vous fait, il les fait «-
N gaîté gÆ® ÷ä né jë yº yàá nè «-
gÆ® kùnjï ndògö Æ•. Je
rôb¸ (Syn. lôb¸) sais faire beaucoup de
N espèce d'arbre choses, mais ne sais pas
[Sclerocarya birrea] tresser le secko. Árgè lé
rîdîdî ÷ä ùndä kïdö. Argi est
Id de près (serrer). Ãw plus fort que la bière de
sì-á rîdîdî yàá ö. Serre- mil.
le de près pour le faire VE ÷ä ÷ä - avoir
parler. l'habitude de faire
rôgÕsí VE ÷ä ÷ä-kül - être
N sorte de scarabée frileux
comestible VE ÷ä ÷û-lè£ - manifester
rîm la joie
Id avec un grand bruit. VE ßï ÷ä [dÆÛ] - [qqn]
Òsö nàÑg rîm. Il tombe par avoir sommeil ßï ÷ï-á. Il
terre en faisant un grand a sommeil.
bruit. Exp ßö ÷ä [dÆÛ] - [qqn]
rübä (Syn. lübä) avoir faim
N perche à conduire la Exp ÷ä sÆ [dÆÛ] - aider
pirogue [qqn]
Exp ÷ä [dÆÛ] mbä - rendre
rùgrùg les devoirs de
N espèce de poisson l'hospitalité à [qqn]
[Chrysichtus auratus] Exp ÷ä ÷ä nç yº -
rügü (Syn. rögö) pleurnicher toujours
VT rouler, se rouler dans Exp kùndä ÷ä [dÆÛ] - [qqn]
avoir soif Kùndä ÷ä bîb-».
Mon père a soif.

149
Exp wöng ÷ä [dÆÛ] - [qqn] beaucoup? {de poisson}
être fâché Mbàng g‡ ßë g‡ ÷àng ndìgì
Exp mòy ÷ä [dÆÛ] - [qqn] tì-á nè Ÿ mbäd‡. Le roi
être malade d'un autre village a voulu
VT faire mal. MÐ-» yàá ÷ä- la marier, mais elle a
« yº. C'est au ventre que refusé. GÉñg tö kù® g‡
j'ai très mal. ngäl yº g‡ sî ngán kù® jë
VI être fort (boisson) g‡ ÷àng. La mante
V gêner, déranger. ÷í ÷ä-ï religieuse est un long
wà? Qu'est-ce qui te insecte qui mange des
dérange? autres petits insectes.
÷á [÷á,rá] Exp àÛ ÷àng - sortir Kàr
Int où. Mbä jë g‡ d-ƒ ÷á îsÕ-« yº à-« m-äw ÷àng Æ•
wà? Des hôtes qui viennent bàá. Le soleil tape dur
d'où? Sé äw gæ ÷á wà? Où ainsi que je ne suis pas
vas-tu? sorti.
÷á [÷á,rá] Av ailleurs; différent
N entrave de cheval ÷àng [÷¼§,r¼§,÷¼§gÕ,r¼§gÕ]
÷àb [÷àb,ràb] Id à l'écart.
Id d'un bond. Ùbà kúndä Expr: ár ÷àng - mettre a
÷àb ìsì tà©. Il monte d'un l'écart
bond sur le cheval. ÷áng [÷ª§,rª§,÷ª§g‡,rª§g‡]
÷àb¸ [÷àb¸,ràb¸] (Syn. ÷àÛ) Av au dessus; au delà. Ùbà
V vendre. «-÷àb¸ bèlö nè dî né ÷áng ìsì tà©. Il se
dÆÛ g‡ njè-ndögö gòdó. Je place en évidence en haut.
veux vendre mon vélo mais ÷àr [÷àr,ràr]
personne ne veut VT poser en équilibre deux
l'acheter. choses l'une contre
÷àd¸ [÷àd¸,ràd¸] l'autre
VI être goinfre, gourmand ÷àÛ [÷àÛ,ràÛ] (Syn. ÷àb¸)
(de viande) VT vendre en colporteur
÷àgà [÷àgà,ràgà] ÷èë [÷èë,rèë]
Id un peu (amer) {descr. VI venir {÷éèë 'ils
de àd¸} Àd¸ ÷àgà C'est un viennent'} Lò g‡ ngàb-é ¡
peu amer, ÷ágá ÷èë ndáà, dÆj-é pà
÷ágá [÷ágá,rágá] nà: "Dèné lÆ-», är-sí màñ
j-àÿ sÆ-í." Quand son mari
(Syn. ÷ágá)
est venu du dehors alors,
Av dehors. Tél àÛ sì-á il lui demande: "Ma femme,
÷ágá Il l'emmène dehors. donne-nous de l'eau pour
M-íngä nän-í jë ÷ágá. J'ai boire, s'il te plaît." «-
rencontré ton oncle ÷èë, ï-÷èë, Ÿ ÷èë, jŸþ ÷èë
maternel dehors. jë, sŸþ ÷èë jë, dÏ ÷éèë je
÷àng [÷¼§,r¼§,÷¼§gÕ,r¼§gÕ] viens, tu viens, il vient,
Av autre. Ngà dÆÛ jë g‡ nous venons, vous venez,
÷àng d-úwä-dé yº yàá tî ils viennent
wà? Mais est-ce que les VE ÷èë sÆ [dÆÛ] - gagner
autres en ont pris contre [qqn] LÆ-» yº Æ•

150
Lexique Ngambay-Français

à®-ï ÷èë sÆ-». Je n'en ai ÷éng‡m [÷ϧg‡m,rϧg‡m]


pas beaucoup, tu as gagné. Id bien (accepter) {descr.
V arriver. Ngán jë d-ƒ de ndìgì} Ndìgì ÷éng‡m. Il
lèkó¥ g‡ tél ÷èë mbª. Les a bien accepté.
enfants de l'école sont ÷éréré [÷éréré,réréré]
déjà arrivés. KÇ-» jë ÷èë
tàg‡-nè. Ma mère est (Syn. ÷Ég‡rÉ)
arrivée hier. Av longtemps
÷èb-÷èb [÷èb÷èb,rèb÷èb] ÷ÏgÏgÏ [÷ÏgÏgÏ,rÏgÏgÏ]
N orgelet, bouton sur Id tranquillement, en
l'oeil paix; entièrement. ƒyª-«
÷ègègè lò kárä ÷ÏgÏgÏ. Laisse-moi
en paix.
Av doucement. Sí jë ÷ègègè
à®-sí j-òö tàr g‡ à pà. ÷ÉbÉ [÷ÉbÉ,rÉbÉ]
Reste tranquillement pour Av sur la route {locatif
que nous poussions écouter de ÷Éw} Né ÷ä-« ÷ÉbÉ Æ•.
ce qu'ils disent. Rien ne m'est arrivé sur
÷égégé [÷égégé,régégé] la route.
Id marque l'idée de ÷Ég‡rÉ [÷Ég‡rÉ,rÉg‡rÉ]
patience. (Syn. rÉdÉdÉ)
Expr: ár ÷égégé - sois Av longtemps
patient ÷Æ« [÷Æ«,rÆ«]
÷ègÕsè [÷ègÕsè,règÕsè] VI être faible.
Id court NE njè ÷Æ« - un faible
÷èÑg [÷ŸÖ,rŸÖ,÷Ÿ§g‡,rŸ§g‡] N faiblesse
NP nom de cadet de jumeaux ÷Æ« [÷Æ«,rÆ«]
÷éñg [÷϶,r϶,÷ϧg¸,rϧg¸] VT baisser (objet, prix)
N piège (filet pour les VT reculer, diminuer
rats) ÷ÆngÕrÆ [÷ЧgÕrÆ,rЧgÕrÆ]
÷éng-÷éng [÷ϧ÷ϧ,rϧrϧ] N vantardise.
Id complètement (épuisé). VE ùndä ÷ÆngÕrÆ - vanter
Dàw g‡ àÛ ÷éng-÷éng. Il Ùndä ÷ÆngÕrÆ né lì-á yº.
est complètement épuisé. Il vante beaucoup son
÷éng-÷éng [÷ϧ÷ϧ,rϧ÷ϧ] bien.
Id bien (aligné) {descr de ÷æng¸ræ [÷ЧgÕrÆ,rЧgÕrÆ]
àr gö n¼º g‡} D-ár gö n¼º N flotteur de ligne de
d‡ ÷éng-÷éng. Ils se sont pêche
bien alignés (les uns ÷Éw [÷Éw,rÉw]
derrière les autres). (Syn. ÷ó)
÷éng-÷éng [÷ϧ÷ϧ,rϧ÷ϧ] N route. Ndû kárä ngán jë
Id bien (refroidie) {descr d-áw ndäm dàn ÷Éw d‡. Un
de kül} Màñ lé kül ÷éng- jour des enfants allèrent
֎ng. L'eau s'est bien jouer sur la route.
refroidie. Expr: ÷Éw bò - la grande
÷ëng¸m [÷þ§g¸m,rþ§g¸m] route
VI se conduire sottement Expr: ÷Éw Æm - le trou de
la narine Úlä jï-í ÷Éw Æm-

151
í g‡ Æ•. Ne mets pas le en les piétinant. Kúrä-
doigt dans le nez. mà®-» lé sïngä yº ßö m-ás¸
÷Éw kÆm ÷û sì-á Æ•. Mon ami
Id très (haut) est très fort, je ne peux
÷í [÷í,rí] pas me battre avec lui.
Int que, quoi. ÷í ßá ngö- VT lancer à plusieurs
kÇ-í ÷ä ßá ìngà-né làr yº reprises
bè wà? C'est quoi que ton VI jouer. Mº «-gÆ® ÷û Æ•.
frère a fait pour trouver Moi, je ne sais pas jouer.
autant d'argent? ÷í ßá ödö N guerre. Lëb¸ ÷û jë lé m-
bè wà? Qu'est-ce que tu ºy m-ä «-dÆbÕ wàlá.
portes ainsi? Pendant les années de
guerre, j'ai fuit pour me
÷ïgí [÷ïgí,rïgí] cacher en brousse.
VT assembler la farine
(par petits coups)
÷û [÷û,rû]
Num dizaine
÷ígï [÷ígï,rígï]
N échelle
÷û [÷û,rû] (Syn. rû)
NIn corps
÷ìrà [÷ìrà,rìrà]
N support tri fourchu
÷û-jöó [÷ûjöó,rûjöó]
Num vingt. Mángò kàsÕ lé
÷ïrä [÷ïrä,rïrä] gäd-é tö làr ÷û-jöó. Une
(Syn. yïrä) mangue mûre coûte 100CFA.
N espèce d'arbre ÷û-kül [÷û-kül,rû-kül]
[Anogeissus leiocarpus] N honte
÷ìsì [÷ìsì,rìsì] ÷û-mƒ
VT déplacer Num cinquante. Làr-é ÷û-mƒ
VI se déplacer bàá yàá. Son prix est 50
÷ìsì [÷ìsì,rìsì] (250 CFA) seulement.
VI descendre. Ngön, ÷ìsì ÷û-mùndá [÷ûmùndá,rûmùndá]
úr nàÑg nà ä kòsö. Petit, Num trente. DÆÛ jë ÷û-
descends de cet arbre ou mùndá ÷èë yò ngö lò mbàng.
tu vas tomber. Ngön lé Trente personnes sont
÷ìsì dî käg¸ g‡ ùr nàÑg. venues aux obsèques du
L'enfant est descendu de fils du chef.
l'arbre. ÷îdÕ [÷îdÕ,rîdÕ]
÷ó [÷ó,ró] (Syn. ÷Éw) VT mettre bout à bout,
N route. ÷ó lé dæs‡ rapiécer
njóróng mŸ ßë g‡ lÆ-sí. Le VT attacher
chemin passe directement ÷ôg‡dô [÷ôg‡dô,rôg‡dô]
par notre village.
Id {très (court): descr.
N porte. ×dü ÷ó nà kÉm jë
de gîjÕ}
dá kànd¸ kÉy. Fermez la
porte de peur que les ÷ô® [÷ô®,rô®]
mouches y entrent. N noeud d'une corde
N pomme d'Adam
÷û [÷û,rû]
VT battre, lutter. ÷û sÆ- ÷ûý [÷ûý,rûý]
dé tûl-dé nàÑg búrú. Ils N karité [Vitellaria
les luttent et les tuent paradoxa] {v. aussi yëb‡}

152
Lexique Ngambay-Français

«-gè dÆj-ï gösü ÷ä ùbü ÷ùngù [÷“§gù,r“§gù]


÷ûý. Je veux te demander
(Syn. ÷ùgù)
la technique de faire
VI être courbé; courber
l'huile de karité. ÷ûý lé
tö käg¸ g‡ j-ìsî yëb‡-é, ÷úsä [÷úsä,rúsä]
ndáä d-ƒyº kànd¸-é ÷ä gÕ N espèce de plante
ùbü. Le karité est un [Leptadenia hastata]
arbre dont on mange les ÷ùsù [÷ùsù,rùsù]
fruits et on laisse la VT remplir (sujet: le
noix pour en fabriquer de contenu). Màñ ÷ùsù jó. La
l'huile. jarre est pleine d'eau.
÷ôy [÷ôy,rôy] Òdö kö lé yº ndáà òm ÷ùsù
N sorte de coquillage kàrè mƒ. Il a ramassé
÷údü [÷údü,rúdü] assez de mil pour remplir
cinq paniers.
NIn fin; dernière (chose).
VI être rempli, plein
«-tèë tä, ÷údü kártÕ lÆ-»
yàá tò-Ñ. Je joue sà
maintenant, c'est ma N fumée. M-äw m-äy sà nè
dernière carte. sé sà lé jûg¸-ï wà? Je
N dernier-né. Ngà Ÿ g‡ fume du tabac, est-ce que
÷údü lÆ-dé ùndä rï-á dáà: la fumée te dérange?
"Bèlè-njä-sî-dÕ-ndûô". Et NE njè-sà - fumeur
le dernier-né, il l'a sà
nommé: "Demain le renard N tabac. KÇ-dèné àÿ sà gÕ
mange le matin." bày-sà. La vieille femme
÷ùgù [÷ùgù,rùgù] fume du tabac avec une
pipe.
(Syn. ÷ùngù)
VI être courbé; courber.
sä (Syn. sáñg)
Gîl lé tö käg¸ g‡ tì-á VT chercher
÷ùgù. Un gourdin est un sä
morceau de bois solide VT tamiser
avec une extrémité sàä
recourbée. VT ramasser, réunir en tas
÷ügürü [÷ügürü,rügürü] sà-kújï
N esp. de plante cultivée N toile d'araignée
[Eleusine caracana] couverte de suie
÷ügürü-käg¸ sàbògò
N bâton court N chaussure
÷ùlà [÷ùlà,rùlà] SádÕ [sádÕ,ŽádÕ]
N vaurien NP Tchad
÷ùngä [÷“§gä,r“§gä] sád‡gà(r)
(Syn. tìgä) N grande commémoration de
VI être épuisé deuil
VI être fini. Î-túgä ká® säg¸
bƒ lÆ-í ÷ùngä ngàä à? As- VT asperger; égoutter
tu fini d'arracher tes
vieux cotonniers?

153
ság¸ (Français) sàng [s¼§]
N sac. M-ödö wúl lé «-mbél VI observer un interdit
mŸ ság¸ g‡. J'ai ramassé alimentaire ou conjugal
les arachides et je les ai sáñg [sª§g¸,sª§]
versées dans le sac. (Syn. sä)
N mille francs. M-íngä VT chercher. ÷í äw ºy
ság¸ jöó. J'ai gagné deux ngûd¸ kàr g‡ nè d‡ äw sáñg
mille francs. «-ndögö b¬yº wà? Pourquoi cours-tu à
nè lé gúsù ság¸ mƒ. J'ai cette heure-ci, que
acheté cette chèvre là cherches-tu? «-sáñg-é pí.
pour 5000 CFA. Je l'ai recherché en vain.
sál-sál säng‡lä [sº§g¸lä,sº§g‡lä]
Id aussitôt. Ngön dáà g‡ VT mélanger de la farine
tò mŸ kÇ-é d‡ lé ùndà lò avec très peu d'eau
à® tèë ¼ÿ sál-sál àÛ. Le
petit qui était dans le sänjé [sºnjé] (Français)
ventre de sa mère tombe VT remplacer
sur le sol, se redresse et sänj¸mä [sºnj¸mº] (Fran#ais)
s'enfuit aussitôt. N recensement
sálàng [sál¼§] sár
N bâton d'éleveurs arabes Id durée indéfinie, pour
sálë de bon. Mbäd‡ sár dÕ nÅ.
VI prier (musulmans) Il a refusé pour de bon.
sàm Av jamais. Mº m-ä ndögö
Id un peu (sécher). NgÉb¸ ngön künjá g‡ bè dÕ gúsù
är lò àÿ sàm ßá. Attends ÷û sô Æ• yàá sár. Moi,
afin que la terre sèche un jamais je n'achèterai une
peu d'abord. petite poule comme ça à
200 francs (40 "gours").
sám Av jusque. ÀÛ sár tŸþ mŸ
N espèce d'arbre [Prosopis
käg¸ kûr g‡ ßá tél ÷èë
africana]
ßÉy. Il est parti jusqu'à
sàmbë [s¼mbè,s¼mbë] la forêt et après il est
N cuvette émaillée. Ãw mŸ revenu.
sàmbë d‡ nÅÇ, äw ún. Va en sár-sár
prendre dans la cuvette
Av long, pour longtemps.
émaillée.
Ngö nç sár-sár. L'enfant
sämbülmä crie à n'en plus finir.
N rassemblement sár-sÆnà
sàñ [s¼ñ] Cnj jusque ce que
N tamis, filtre. Sàñ lé tö
né g‡ sä-né ndùjï. Un
sàrìyà (Arabe)

tamis est une chose pour N jugement


tamiser la farine. sárwáy
sänë (Syn. sºrþ) N espèce de poisson
VT disperser [Hepsetus odoe]
sàndübü [s¼ndübü] sàw
N malle, cantine N mois de l'année, Avril

154
Lexique Ngambay-Français

sáØ (Arabe) sél [sél,sÉl]


N thé Id complètement (oublier).
sºrþ (Syn. sänë) MÆ-» ùy sél. J'ai
VT disperser complètement oublié.
s¼y sé¥
Av à distance, loin. B¬yº N mouche tsé-tsé
àr s¼y nø. La chèvre est séµ
loin là-bas. N fermeture éclaire
sè- (Syn. sÆ) sènè-kàr
Prp avec. SÆ-», sÆ-í, sì- NIn poitrine
á, sÆ ngön avec mois, avec sènégÕ [sŸn¨gÕ]
toi, avec lui, avec N trèfle (cartes)
l'enfant sëngë [sþ§gë]
VE ÷èë sÆ [dÆÛ] - gagner N moustiquaire. Sëngë lÆ-»
contre [qqn] M-÷èë sÆ-í. tò nÅÇ yàá ngà mbúdü yº.
J'ai gagné contre toi. J'ai bien une
sé moustiquaire, mais elle
Cmp si. Pà nà sé äw wà. Il est toute trouée.
te demande si tu es allé. sèngèlè [sè§gèlè]
Ÿ dÆjì-« sé mº ßá m-ún N bride
bèlö lÆ-á wà? Il m'a
séngÆré [sé§gÆré]
demandé si j'avais pris
N petit morceau de poterie
son vélo.
Cmp marque une question séngÆré-nò-kÆjì
appuyée. Sé àÛ wà? Est-ce [sé§gÆré.nò.kÆjì]
que tu es allé? Te dis-je. NIn rotule
Cmp ou. Rû dÆÛ tï-é sé ÷í sèrè
wà? Quelqu'un est malade, N bouillie de semoule
ou de quoi s'agit-il? (étape de préparation de
(mais on parle soi-même) la boule)
Cmp qui, que {phrase sèrëè
exclamative}. Î sé nà à N fille coquette de la
kàÛ Æ•! = ï sé à kàÛ Æ• ville
nà! Toi qui disais que tu sÏ (Syn. tÏ)
n'irais pas! Av un peu. J-àÛ, äw ndögö
séè sÏ ä-« m-äy. Allons,
Cmp que (discours achète m'en un peu à
indirect). M-úlä m-pà nà boire.
séè ... J'ai dit que ... NE Ngön g‡ sÏ - petit
Cnj ou (alternatif). À sì enfant
nè ndû sô séè ndû mƒ wùÑ. Av petit
Il va rester ici quatre sŸþ (Syn. sŸÿ)
jours ou bien cinq. Pr vous (forme
ségÕ indépendante)
VI convoquer en justice.

155
sŸÿ [sŸÿ,sÐÿ] sí (Syn. sígï)
(Syn. sŸþ) VT agiter, secouer. Sí
Pr vous (forme jïgï käg¸ mbä kî®. Agite
emphatique). SŸÿ mƒ. Vous la souche pour l'enlever.
êtes cinq. VT essayer d'enlever ce
qui est coincé; palpiter
sÆ (Syn. sè-)
Prp avec. SÆ-», sÆ-í, sì- -sí
á, sÆ-sí jŸþ, sÆ-sí sŸþ, PrA nous {objet}. D-úndä-
sÆ-dé dÏ avec moi, avec sí. Ils nous frappent (ou)
toi, avec lui, avec nous, ils vous frappent. Tò lé
avec vous, avec eux M-ä bòý mbä kùn-sí láy. La
kàÛ sÆ-í. J'irai avec toi. pirogue est assez grande
pour nous tous. YŸ à®-sí
sÆbÕ né j-ìsî. Il nous a donné
VT piler pour enlever le
quelque chose à manger. Ÿ
son. Dèné lé sÆbÕ wàä nè
ndìgì kà®-sí né j-ìsî Æ•.
gîjì lé màjì sÆbÕ Æ•. La
Il n'a pas voulu nous
femme pile (pour enlever
donner à manger.
le son) le sorgho, mais le
PrA notre, nos. ßë lÆ-sí
sorgho rouge n'est pas bon
Æw yº gÕ lò g‡ nè. Notre
pour piler.
village est très loin
sÆlÆlÆ d'ici.
Id doucement (fondre) -sí
{descr. de lŸþ} Ùbü lŸþ
PrA vous (objet). M-ä kà®-
sÆlÆlÆ. L'huile fond
sí làr bèlè. Je vais vous
doucement.
donner l'argent demain.
sÉ« (Syn. sÉw) PrA votre; vous (après les
Int c'est vrai?. ÀÛ Æ• wà prépositions). Sé kÇ-sí jë
sÉ«? On dit qu'il n'est àÛ ÷á wà? Où est allée
pas parti, c'est vrai? votre mère?
sÉn síì (Syn. kúy)
Spc marque l'aboutissement Inj ah bon. Síì, tò nè lé.
d'une longue action. Ãw Ah bon, c'était pourtant
sÉn «-÷ä ßá ÷èë ßí. Va là!
jusqu'à ce que je finisse sìgì (Syn. kìgì)
avant de revenir.
VI neuf; nouveau. Kübü jë
sÉw (Syn. sÉ«) g‡ sìgì lé ng¼º yº ùndä
Int c'est vrai? kübü jë g‡ læw. Les
sÆÿ vêtements neufs sont plus
Pr vous {pronom résistants que les
indépendant} anciens.
sì (Syn. ìsì) sígï (Syn. sí)
VI s'asseoir; être assis. VT agiter, secouer. Sígï
Sí nè ï-ngínä-« lám. jïgï käg¸ mbä kî®. Agite
Assieds-toi ici et la souche pour l'enlever.
attends-moi un instant. sígÕr (Français)
sï (Syn. kïr) V sucre
N fagot

156
Lexique Ngambay-Français

síl (Syn. kíl) N paresse. Ùnd-á dÕ


NIn coude sïngäsä. Il n'a pas achevé
síl-jï (Syn. kíl-jï) ce qu'il a commencé.
NIn coude N incapacité
sílàng [síl¼§] sïrä
Av façon de coudre les N crasse épaisse sur la
bords d'un pagne. ”® peau
sílàng. Coudre les bords sírá
d'un pagne pour ensuite le Av un peu
couper par le milieu de sïrí
telle sorte que la partie Num sept. DÆÛ jë tûl sïrí,
usée du milieu devienne le tûl-tûl dîgÕ lò sïrí, tûl-
bord. tûl dîgÕ sept-cents
sím personnes, sept-mille,
N sorte de sauterelle mille
sím-tà-dùwà sìró
N mois de l'année, Avril N deuil
sìngä [s¡§gä] sïyä
N branches sèches VT vanner, trier. Ÿ sïyä
N brindilles. Sé gél-é bàÑ ndùjï mbä kî® jíng-á. Elle
ßá dÉr ùlà sìngä ßá tò-né vanne la farine pour
wà? Pourquoi le pigeon enlever ses brisures.
construit-il son nid avec síyä
des brindilles? [litt: VT malaxer. Síyä mùrü gÕ
prend brindilles pour bíyä mbä kàÿ. Elle pétrie
rester-avec Qu] la boule en bouillie pour
sïngä [s¬§gä] manger.
NIn os. ƒyº sïngä ôm kàd¸ s¡
d‡ lÆ-í. Laisse les os, N excréments. Bísï lÆ-í
mets en faire du sel. Bísï ÷èë kª s¡ mŸ-ndògö-ó lÆ-
sî sïngä. Le chien croque sí. Ton chien laisse trop
l'os. d'excréments dans notre
N force. Sïngä kúrä-mà®-» concession.
à£-« lé yº, m-ás¸ kÆm «-÷û VE ÆndÕ s¡ - péter Mìnjì
sì-á Æ•. La force de mon lé ÷ä-« ä-« m-Énd¸ s¡ yº.
ami est trop; je ne puis Les haricots me font péter
pas me battre avec lui. beaucoup.
síngäm-dùl [sƒ§gäm.dùl] s¡
N espèce de plante NIn résidu.
[Ectadiopsis oblongifolia] Expr: s¡ árgè - résidu du
síïngámàd‡r [sí¬§gámàd‡r] procès de faire "argi"
N espèce d'herbe sƒ
[Digitaria acuminatissima] Av de bon matin. Bèrè dÕ-
sïngäsä [s¬§gäsä] ndûô sƒ bàá yàá, njä àÛ dÕ
N grande frayeur. Sïngäsä mbä kàÛ kùsà dÉr dÏÿ dÕ
ùnd-á. Il est saisi de ngá-né ngàä. Le lendemain
grande frayeur. de bon matin, le renard

157
est parti pour manger le sî (Syn. ùsà)
pigeon avec ses petits V manger. ßölé sô né yº Æ•
maintenant. äw kÆngæ. Si tu ne manges
Expr: ndûô-sƒ - à l'aube pas assez tu deviendras
s¡¬ maigre.
VT manger [boule] sans sô
sauce. Njè-ßö s¡¬ dÕ gîl Num quatre. Tûl-dîg-lò-sô-
gàbÕrà. L'affamé mange la dì-á-tûl-sô-gìr-é-rû-sô-
boule avec de cuisses de gìr-é-sô Quatre mille
sauterelles. (Proverbe: quatre cents quarante-
Faute de grives, on mange quatre.
des merles.) sîû
sƒ¡-b¬yº VT retarder, remettre à
N espèce d'arbre [esp. de plus tard
Bridellia] sûb¸
s¡-s¡ VT égoutter (en remuant)
N sorte de rat sîd¸
sƒyº VT enlever parmi les
N canne à sucre. Ngán jë autres
tújï kö d-Énjï tög‡ tö sôd‡
sƒyº. Les enfants ont Id tout, tous (boire). Àÿ
détruit du mil pensant sôd‡ ßö ¡y¼ gès-é Æ•. Il a
qu'il s'agissait de canne tout bu et n'a rien
à sucre. laissé.
sò sôd‡lô
Id un peu (chaud) {descr. Id petites (fesses). Kùd-é
de núngä} Núngä sò tiède tò sôd‡lô. Il a de petites
sö fesses.
N nasse; technique de sûl
pêche avec cette nasse N fourreau. ÁràbÕ î® kìyä
sóò (Français) lÆ-á sûl-é g‡. L'Arabe a
N seau sorti le couteau de son
só-d‡ fourreau.
VI mieux. Ngà tò só-d‡ sÏ sôl (Syn. mà-sôl)
ngàä wà? Et est-ce que NIn aisselle
cela va mieux maintenant? sô¥
Expr: lÆ [dÆÛ] só-d‡ - Id très (pointu) {descr.
[qqn] avoir de la chance de tóbö}
LÆ-sí só-d‡. Vous avez de sîmîmî [sÅmÅmÅ]
la chance.
Id en badaud
sò® (Syn. sòrü) sôy
N causerie.
Av pointu
VE î® sò® - causer
Av restreint. Tö sôy bè.
sòrè C'est très restreint.
VT tordre en tournant sü (Syn. tü)
sòrü (Syn. sùrü) VT enfumer. Dèné àÛ sü
N causerie känjï. La femme enfume le

158
Lexique Ngambay-Français

poisson. Sà sü-« yº ä-« m- sülä (Syn. tülä)


ö lò Æ•. La fumée me VT inciter au mal
dérange beaucoup, je ne sülä
vois rien. N sorte de monnaie
sú ancienne
N conte, histoire. Œr sú sùm
g‡ îjì dî æm är-sí j-òö. N épi vide
Conte-nous une histoire du
lièvre.
súnä
N le fond.
sú Expr: súnä-d‡ - à bout Tò
N nymphe ÷èë súnä-d‡. La pirogue
Sú est arrivée à bout.
N créateur {Dieu ou N le dernier
démiurge} sùr
sú-ßë Av droit.
N devinette. Ÿ tÇ sú-ßë yº Exp dàná sùr - tout droit
ä-« nè m-íngä yàá láy. Il Av normal, acceptable;
m'a posé beaucoup de assez
devinettes, mais j'ai sür (Syn. nì«)
toutes trouvé. V enfiler. Ngá-màndÕ jë
Expr: tÇ sú-ßë - poser une sú® mÆr kùlä g‡. Les
devinette jeunes filles enfilent des
sú-dÆÛ perles sur la corde.
N idiot sùrù
sùbátà (Arabe) VI se tourner vers là bas
N pique (cartes). KósÕ tö VT pencher
sùbátà. L'atout est pique. sùrü [to gánd¸-gö]
súgÕ [súgÕ,súgù] VI se baisser, s'incliner.
N marché. SúgÕ g‡ Mündüú L࣠mÐ-í dáà dî-í sùrü. Si
bòý yº ùndä Ÿ g‡ Döbäá. Le ton ventre manque
marché de Moundou est plus (nourriture) tu as la tête
grand que celui de Doba. baissée (c'est à dire, tu
sùgú attends la morte). Lél g‡
VT rincer, passer à l'eau. ùlà lé à® dî-kö jë sùrü.
ÁràbÕ jë lé súgü ßôl-dé ßá Le vent qui a soufflé a
÷áä tà-màjì ßÉy. Les fait que les épis du mil
arabes rincent leurs s'inclinent.
bouches avant de prier. sùrü
VT secouer [étoffe] pour VT saupoudrer.
enlever la poussière VE î® sÆ [dÆÛ] sùrü -
súl causer un peu avec [qqn]
Av sans points {cartes} «-÷èë mbä kî® sÆ-í sùrü.
sùlä Je suis venu causer un peu
Av avancer [lèvres] en avec toi.
signe de mépris {objet est sùrü (Syn. sò®)
tà} N causerie

159
sùwä prend, nous prenons
VT piler pour enlever les Exp tä dèné - prendre
grains de l'épi femme, se marier (homme)
süwä ÀÛ tûl-é ßá à tä ngön-dé
VT faire une décoction lé bÆý. Qu'il le tue
d'abord et ensuite il va
tà prendre leur fille.
NIn bouche {tì-á 'sa Exp tä pÆr - brûler bien
bouche'} Bísï lÆ-», ä-« «- Kïr g‡ nè tä pÆr. Ce bois
tä tà-í d‡. Mon chien, brûle bien.
laisse-moi le prendre de VE tä dî [dÆÛ] - protéger
ta bouche. Ndè« tà-í nà [qqn]
kÉm jë dá kànd¸ kènéng.
Ferme ta bouche, les
tä (Syn. tº)
mouches vont y entrer. Int donc, non?. Ã kàÛ yàá
NE tà ÷ä [né] - le moment tä? Tu iras, non? {lance
de faire [qqc] Lò-g‡ tà un peu flatteur qu'on
tél ßë-é n¼y dÆbÆ dáà ... emploie, surtout quand on
Quand le moment de rentrer s'adresse aux petits
est proche ... enfants}
NIn bord. ¼ÿ àÛ tà bä d‡. tá (Syn. tánä)
Il s'enfuit au bord du VT ressembler à {avec gÕ
fleuve. ou dÕ} Tá dÕ nª wà? Il
tà ressemble à qui?
N parole, mots. Njè-ßògò tá
lé ndìgì kìlä mbàng tà g‡ VT préparer [la bouillie].
Æ•. Le voleur ne voulait Dèné lé tá bíyä mbä-tà lÆ
pas répondre au chef. ngön-é. La femme prépare
N problème. M-ä «-ndìgì ÷ä de la bouillie pour son
sÆ-í tà Æ•. Je ne veux pas enfant. Î-÷èë tá bíyä ä-«
de problèmes avec toi. m-äy. Viens me préparer de
tà la bouillie pour que je
Prp devant. Ÿ sì tà kÉy mange.
g‡. Il reste devant la tàä
maison. Ùndä kîyî lé tà VT prendre (avec la main)
kïdö d‡ lÆ-á. Elle chargea {v. tä}
le placenta de garder la tàá
bière [litt: il a placé le Av en haut {v. tà©}
placenta devant sa bière]. Av très (efficace)
tä {seulement avec ndÆd}
N prendre des mains de tà-kÆnjï
[qqn.]. Ãw tä-né kïdö ä-« N pensée; souci. ßö ÷ä-«
m-äy là. Va prendre de la à® tà-kÆnjï ÷ä-« yº. J'ai
bière de mil, donne m'en. faim et j'ai trop de
Tä mápà nè lé m-ä m-äw. soucis.
Prends ce pain de ma main tà-kÉy (Syn. tà-÷ó-kÉy)
pour que je puisse partir. N porte. Î g‡ ísï-Ñ lé, äw
«-tä, tä, tä, jŸþ µ-tä je üdü tà-kÉy. Toi qui es là,
prends, tu prends, il va fermer la porte.

160
Lexique Ngambay-Français

tà-kïr (Syn. sï) La piste d'atterrissage à


N fagot. Njàménà dá dèné Moundou est très large.
jë ÷ä pÆr gÕ kúlü, nè ngán VT étendre. Tád¸ jï-á. Il
ßë jë g‡ ndáà dèné jë ÷ä étend ses bras.
pÆr gÕ tà-kïr. À N'Djaména tàg¸
les femmes font la cuisine V secouer {pour faire
avec le charbon de bois, tomber la pulpe}. Dèné jë
mais en brousse elles la tág¸ gÆbÉræ mŸ ndîû g‡.
font avec le fagot. Les femmes secouent les
tà-màjì courges dans le champ
N prière {Chrét.} (pour faire tomber la
tà-màs¸ [mbÉr,mbÉr¸] pulpe).
NIn estomac. «-Ç írï ndáà täg¸
tà-màs¸-» ÷ä-« yº. J'ai N genette. Täg¸ lé tö dä
mangé de l'oseille et mon g‡ tò mŸ bòlè käg¸ g‡. La
ventre me dérange genette est un animal qui
beaucoup. vit dans le trou de
l'arbre.
tà-÷Éw-kÉy (Syn. tà-kÉy)
N porte. ”® tà-÷Éw-kÉy, tág¸
ùdü tà-÷Éw-kÉy ouvrir la VI ouverte. Tà-÷Éw-kÉy tö
porte / fermer la porte tág¸. La porte est
ouverte.
tà-sï (Syn. tà-kïr)
N fagot, branches pour le tàg‡-nè
feu. Tà-sï g‡ tô lé îÿ yº. Av hier. Tàg‡-nè lé jó lÆ-
Le fagot qui est attaché » tû. Hier ma jarre s'est
est très lourd. cassée. Tàg‡-nè äw ÷á wà?
Hier où es-tu allé?
tàá-tàá
Av souvent. «-÷èë nè tàá- tájï
tàá. Je viens souvent ici. VT insulter. Njè bísï lé
táj-é pà nà: "kÆm-í jîgîgî
tä-tôg‡ (Syn. tüwä-tôg¸) kÆm mùlà!" Le maître du
N espèce d'herbe [Jardinea
chien l'insulte en disant:
congoensis]. Tä-tôg‡ lé d-
"tu as de gros yeux
ójï-ï gæ tüwä. Le roseau
(comme) le chat sauvage!"
là, on le tresse comme la
ßölé ï-tájï-m ndáà m-ä
natte.
kùndä-ï. Si tu m'insultes,
táb¸ (Syn. jûg¸) (Arabe) je te frapperai.
VT déranger, faire tàl
souffrir, gêner. KÉm jë lé N rosée. ßàr lé tàl ùwà
táb¸-« yº. Les mouches là gÕ-ndûô yº = ßàr lé tàl
me dérangent beaucoup. ùwà yº gÕ-ndûô. Pendant la
VI souffrir saison pluvieuse, il y a
tábÕl beaucoup de rosée dans les
N table herbes le matin.
tád¸ tà£
VI être large. Lò-kòsö- N chacal. T࣠lé tö dä g‡
àbÕsç g‡ Mündüú tád¸ yº. wàlá g‡ d-á kùwà-á gÕ bísï
Æ•. Le chacal est un

161
animal sauvage qu'on ne tánä [tªnº] (Syn. tá)
peut pas chasser à l'aide VT ressembler à. Ngán
d'un chien. ndùngà jë g‡ nè-lé tánä
tál n¼º yº. Ces jumeaux se
VI sauter {plusieurs fois} ressemblent beaucoup.
{fréq. de àl} Dùl lé tö dä täng [tº§,tº§g¸]
g‡ ¼ÿ ngûd¸ yº lÉm tál yº VT concerner {normalement
lÉm tî. La biche-cochon avec n¼º} Né g‡ äw ÷ä jë
est un animal qui court nè-lé ÷í ßá täng-« kènéng
vite et saute beaucoup. wà? Les choses que vous
Exp tál mÉs¸ - faire une faites là, qu'est-ce qui
fausse couche me concerne?
VT couvrir [femelle]; tängëd‡rë [tº§gëd‡rë]
s'accoupler N sauce longue préparée
VT presser [seins] {pour avec des haricots non
qu'ils coulent} cuits. Tängëd‡rë lÆ-í lé
tálá lè£-« yº. Ta sauce longue
N espèce d'arbre [Afzelia d'haricot me plait
africana]. Käg¸ tálá lé “ beaucoup.
pÆr màjì yº. Le bois de tànjì [t¼njì]
Afzelia africana brûle N pintade. Ìngà tànjì tûl
très bien. kárä, ùn ÷èë-dé kÉy lÆ-á.
tàlbás¸ Il trouve des pintades, en
N fourmilier. Tàlbás¸ tújï tue une, et l'apporte à la
dÆÛ jë gÕ kèm-é. Le maison. DÆÛ jë d-ódö kàw
fourmilier frappe les gens tànjì wàlá ndáà ÷éèë d-óm
avec ses yeux. gín kïnjá jë g‡ lÆ-dé. Les
täm gens ramassent les oeufs
N causerie. Lò-ndùl lé de la pintade dans la
bàbá lÆ-» ndìgì tÇ täm gÕ brousse et les mettent
mà®-é jë yº. Les nuits mon dessous les poules.
papa aime bien causer avec tàpàw
ses amis. N riverain {non
Exp tÇ täm - causer nécessairement pêcheur}
tàmàs¸ DÆÛ jë g‡ njáä gÕ ÷Éw g‡
NIn creux sous le sternum. tàpàw g‡. les gens qui
M-úndä tàmàs¸-Ñ kàr käg¸ marchent sur la route des
g‡ ndáà kÆmæ lÆ-» gäng. riverains (c'est à dire, à
J'ai frappé le ventre côté du fleuve)
contre un bois et ma tàr (Syn. tà)
respiration était coupée. N parole.
Exp tàmàs¸ [dÆÛ] sì mbíg- VE ࣠tàr - désobéir
mbìg - [qqn] est choqué à NE tàr g‡ kÆm - parole
fond Tàmàs¸-» sí mbíg- grossière
mbìg. Je suis choqué à VE ùndä tàr - tempêter
fond. N langue. Î-gÆ® rï né jë
dÕ tàr ngàmbáy yàá wà?
Sais-tu le nom des choses

162
Lexique Ngambay-Français

en la langue Ngambaye? tär


Bîû-» jë gÆ® tàr nàsá± VT dire du mal de [qqn.].
màjì. Mon père connaît la YŸ lé tär-« yº ßö ndìgì-«
langue française très è•. Il dit beaucoup de mal
bien. de moi et il ne m'aime
NE tàr ngàmbáy - langue pas.
Ngambaye (ou) proverbe VT dire d'une manière
Ngambay incertaine
N dispute, histoires. «-gè tä©
tàr Æ•, ƒyº-« lò kárä N espèce de plante
÷ègègè. Je ne veux pas grimpante [Cissus
d'histoires, laisse-moi quadrangularis]. Tä© lÆ-í
tranquille. lé ùwà nàmä màjì yº. Ton
NIn nouvelles. Kùwà g‡ Cissus quadrangularis est
bísï lÆ-á ùwà né yº lé, très pour souder (les
tàr-é òsö mbï mbáy d‡ kárä membres cassés).
bè. La grande capacité du
chien de saisir les
tä©-bür
choses, les nouvelles de N sous-arbrisseau
cela parvinrent aux [Indigofera garckeana]. Ãw
oreilles d'un roi. rïbä tä©-bür ÷èë ölë màñ-é
N problème, difficulté. ä-«. Va me couper du sous-
Úlä-« tàr g‡ ùwà mŸ-í lé. arbrisseau pour m'en faire
Dis-moi le problème qui te l'infusion.
préoccupe. tä©-mbáy
tà© N arbre épineux [Euphorbia
Av en haut, au dessus. D- kameruncica]
ál käg¸ tà©, d-úwä n¼º tà©-tà©
mùlà. Ils grimpèrent (en Av constamment. Ngön-»
haut) à un arbre et firent ndèñg tàr-tàr. Mon enfant
la lutte. Yè£ jë dæs‡ tà©. a constamment la diarrhée.
Des oiseaux ont passé au tàràtärä
dessus. N miroir. Ngá-màndÕ jë lé
Expr: àÛ tà© - se promener ndígì kòö kÆm-dé tàràtärä
partout, errer KàÛ tà© îg¸ g‡ yº. Les jeunes filles
lò tôs¸ ngäng kúndä. La aiment beaucoup voir leurs
promenade constante visages dans le miroir.
empêche le cheval de tásä (Syn. tás¸)
nettoyer les dents. N cuvette; assiette en
(proverbe) métal. ƒ ï-÷èë ún tásä g‡
Av fort (parler). Pà tàr bòý ä-«. Viens prendre une
tà© Æ• à® m-ö dî-á Æ•. Tu grande cuvette pour moi.
ne parles pas assez fort tás¸ (Syn. tásä)
de sorte que je ne N cuvette; assiette en
comprends pas. métal
tà© tás‡
Av à l'ouest Id insuffisant. Nà tás‡.
C'est insuffisant.

163
tás‡rá gourde s'est cassée en
Av en vain. M-ümä sì-á deux.
tás‡rá. J'ai négocié en VT traverser, passer par
vain avec lui. (ville, village, région,
tàÛ etc.). Ÿ tª mŸ ßë bò g‡
N chenille. TàÛ lé tö kù® kárä àÛ ÷û-né Ÿ g‡ kárä.
g‡ dÏ nª jë d-úbä kün dé Il a traversé une ville
dÏ nª jë d-úbä kün dé Æ•. pour faire la guerre à une
La chenille est un insecte autre.
dont certaines poussent t¼wª
des épines et d'autres N marmite. T¼wª g‡ bòý lé
pas. Ils ont beaucoup de tò mbä körë-né mùrü. La
pattes. grande marmite est pour
NE tàÛ-káyrä - espèce de remuer la boule.
chenille tèë (Syn. tŸþ)
NE tàÛ-mbàg¸ - espèce de VI sortir. Dèné tèë ÷ágá
chenille ùwà sì-á bÆgÆrÆ. La femme
NE tàÛ-sîmìndà - espèce de sortit et l'aida à poser
chenille la planche. Œr tà-ró ndògö
NE tàÛ-ßìdà - espèce de lé är kàmyç tèë-né. Ouvre
chenille la porte de la concession
täý pour que le camion puisse
N espèce d'herbe [Imperata y sortir.
cylindrica]. Täý lé d-áw Exp né tì-é - il a des
d-ôs¸-né dî-mbül-kÉy. Le boutons
Imperata cylindrica sert Expr: tèë gÕ [kártÕ] -
pour couvrir le sommet du jouer [une carte] Î-tèë gÕ
toit de la maison. Ÿ g‡ ÷àng là. Maintenant
täyä tu joues une autre
N maladie de la peau. Täyä {carte}.
sî kèm-é láy. La maladie Expr: tèë dî - trouver,
de la peau a détruit tout rencontrer Ndû kárä àÛ
son visage. ndÅ, tèë dî dùl g‡ àÛ gÕ
kèm. Un jour il va à la
tº (Syn. tä) chasse et rencontre une
Int donc, non?. Ã kàÛ yàá biche-cochon qui était
tº? Tu iras, non? {lance pleine.
un peu flatteur qu'on VI apparaitre
emploie, surtout quand on VI jouer (aux cartes)
s'adresse aux petits VT arriver à. ÀÛ sár tèë
enfants} ßë lì-á. Elle marcha loin
tª jusqu'à ce qu'elle arrive
VT fendre. chez elle.
Exp tª ndîû - cultiver une tëbë
ligne pour délimiter une N corne d'appel. Tëbë lÆ
parcelle à cultiver mbÉ lé màñ-tì-á ÷ùsù. La
VI être fendu, cassé. Gólë corne d'appel du fou est
lÆ-» tª dàn-á jöó. Ma remplie de sa salive.

164
Lexique Ngambay-Français

tëg‡ [tëg‡,tæg‡] d'abord des arachides, et


VT retirer, vider {d'un ensuite du sorgho.
trou, récipient, mortier, VI tourner
etc.} Tëg‡ büwá lé ä-« m- V rendre. D‡-tél dÕ kánd-é
úlä käg¸ kènéng. Vide le d-á-« «-nàjì kàrá. Ils me
trou là pour que me mette rendent les noyaux que je
la plante dedans. viens étendre au soleil.
tég‡sé [tég‡sé,tÉg‡sÉ] tém
Id peu profond. Büwá lé tò NIn plante parasite des
tég‡sé bàá ßö ùr è•. Le arbres [esp. de
trou est peu profond et Tapinanthus]. Tém jë bùlà
n'est pas profond. yàá tög‡ né kàjì dÆÛ jë.
(répétition n'existe pas Beaucoup de guis servent
en Ngambay) de remèdes traditionnels
tè£ [tè£,tÆ£] [litt: ...comme chose pour
V faire des éclairs. Ndï guérir les gens].
ndáñg ndáà tè£ tä lò dàrä N grain de beauté; bouton
pÉl-pÉl. Le tonnerre a dur dans le visage qui ne
grondé et les éclairs ont fait pas mal {v. aussi
illuminé le ciel. ngàw}
Exp dî [dÆÛ] tè£-á - [qqn] tém
a mal à la tête Dî-» tè£-« VT égrainer [épi] à là
J'ai mal à la tête. main. YŸ lé tém tðy sî
Exp dî-tè£ - mal de tête láy. Il a égrainé l'épi du
VI avoir fièvre petit mil et l'a tout
tél [tél,tÉl] mangé.
VI rentrer, revenir. Ã tél tèmè
ndû g‡-÷á d‡ wà? Quand N espèce d'herbe. Tèmè lé
vas-tu revenir? Ã tél ndû tö m“ g‡ ndÅ yº. "Teme"
g‡-÷á d‡ wà? Quel jour est une herbe qui démange
vas-tu rentrer? Bî-» jë beaucoup.
tél mbä g‡ lÆ-á Æ• ßÉy. tèmë
Mon père n'est pas encore N tamis. Tèmë lé tö né g‡
revenu de son voyage. dá sä-né ndùjï. Le tamis
Exp tél jï - faire le est une chose pour tamiser
commerce la farine.
Exp tél kÆm dèné - séduire tèmlë
une fille par un élixir N maïs {CCL}
d'amour tènjì [tŸnjì] (Syn. tÆnjì)
Expr: tél tö - devenir N abeille. Tènjì jë d-úndä
VT devenir. "J-àÛ ndògö Sú. Les abeilles ont piqué
màñ" à tél bàkúrä. "Allons Su. DÏ túbä tènjì jë gÕ
nous baigner" deviendra pÆr ngè£. Ils ont chassé
amitié. (proverbe) les abeilles avec une
VI répéter, faire encore. torche de paille.
M-är-é ßúl-ùbü yàá ßád‡-ßá N miel. Sú àÛ ìngà njé kî®
«-tél m-är-é kö-kàsÕ dî d‡ tÆnjì jë. Su alla trouver
ßí. Je lui ai donné

165
les gens qui récoltaient est tombé. TÆdÕ wàs¸ lé är
du miel. kÇ-í jë. Coupe le melon et
tÏ (Syn. sÏ) donne-le à ta mère.
Av petit. Mùrü g‡ ä-« lé NE ngön tÆdÆ - enfant
tÏ bàá. La boule que tu victime de la grossesse de
m'as donnée est très sa mère enceinte d'un
petite. frère cadet {croyance}
tÏ Exp tÆdÕ ngön - concevoir
N esp. d'insecte, petit un frère cadet avant que
qui donne du miel; l'aîné ne soit assez grand
moucheron. Ùbü tÏ lé lè£ Exp tÆdÕ ÷û - jouer la
yº ùndä ùbü tÆnjì. Le miel comédie {en faisant plus
du moucheron est plus malade qu'on ne l'est}
agréable que le miel de tÆd¸
l'abeille. VI suer. Lò núngä yº à-«
tŸþ (Syn. tèë) «-tÆd¸. Il fait chaud et
VI ouvrir. TŸþ tà-ró ndògö je suis en train de suer.
lé à® kàmyç tèë ÷ágá. N sueur
Ouvre la porte de la VI être humide. MŸ kÉy lÆ-
concession pour que le » tÆd¸. L'intérieur de ma
camion puisse sortir. maison est humide.
V sortir. «-tŸþ gÕ-ndûô tÉd¸
ràdÕ ßög‡-nè. Je suis VT casser (plus. choses,
sorti très tôt le matin. plus fois, etc.) {fréq. de
VI jouer (avec). Î tŸþ gÕ tÆdÕ} Ngó lé tÉd¸ njígí-
kósÕ mƒ gÕ sènégÕ g‡ lé njígí. La calebasse s'est
ndáà m-úwä-ï-né. Tu joues brisée en menu morceau.
le 5 d'atout avec un VI se casser
trèfle dessous, je te tÆdÕ-mbëdë
prends. N sorte de tambour avec un
tÏŸÏ fil sur la peau qui fait
N hyménoptère vibrer le son
tÏmbÆrè tægÉ (Syn. tëg‡)
N table étalage du petit VT retirer, vider {d'un
commerçant trou, récipient, mortier,
tÆbÕ (Syn. tòbÕ) etc.}
N sorte d'antilope, guib tæn
tÆdÕ VT donner un coup d'oeil
VT casser [bâton, etc.]. tÉn
Mbáy lé tÆd¸ mìnjì g‡ pÉlæ VI pénétrer, dissiper
gÕ kÉr, ìlä nàÑg. Le roi tÆndÕ
casse son pâte d'haricots N idée de bégayer. Ngön g‡
mélangés au sésame et en sî kàw kïnjá yº ndáà à pà
jette à terre. Bäg¸ yè£ nè tÆndÕ. Un enfant qui mange
lé tÆdÕ gél-é g‡ nè ßá yŸ beaucoup d'oeufs va
òsö-né nàÑg. L'aile de cet bégayer.
oiseau s'est cassée en Exp pà tà tÆndÆ - bégayer
dessous, c'est pourquoi il

166
Lexique Ngambay-Français

tÉnd¸ Exp tï ùwà nàng - tomber,


N sangsue. TÉnd¸ ùwà gîl- dégringoler {péjoratif}
». Une sangsue s'est VI se casser
attachée à mon pied. TÉnd¸ VI se détacher. M-ƒ dî
lé tö dàn màñ g‡ ndáà ùwà käg¸ g‡ «-tï m-ösö. J'ai
dÆÛ jë ¼ÿ mÉs¸-dé. La suis sorti (en tombant) de
sangsue vit dans le fleuve l'arbre, je me suis
et elle se fixe aux corps détaché de l'arbre pour
des gens et boit leur tomber.
sang. tï
tÆnjì (Syn. tènjì) VT faire mal {seulement
N abeille. quand suivi de -á 'le'; v.
NE ùbü-tÆnjì - miel tö}
N miel. TÆnjì lé rïí yº tí
ùndä sƒyº. Le miel est N enfler; devenir enflé.
plus sucré que la canne à Kúrä-mà®-» ùndà-á à® kÆm-é
sucre. tí. Mon ami l'a tapé et
tÉr son oeil est enflé.
V traire. Ãw tÉr mbà màñg tì-ßí (Syn. tî-ßÉy)
lé ÷èë-né ä-«. Va traire Av encore
la vache et apporte-moi tí-nòjï
(le lait). N sorte de manioc doux
VT asperger. «-tÉr màñ lé {litt: "désunit la
nàÑg. J'asperge l'eau sur parenté"}
la terre (avant de tïbï
balayer). VT cracher {normalement
tæy (Syn. tðy) avec yürö 'crachat'} æw
N petit mil, mil rû-í tïbï yürö nàÑg mbîr
pénicillaire kÉy g‡ bè. Cesse de
tðy (Syn. tæy) cracher sur le sol à côté
N petit-mil. Tìsá tðy lé de la maison comme ça!
ndÅç yº. La balle du petit N matière collante; glu
mil démange beaucoup. tíbï
tì VT réchauffer près du feu.
NIn bouche {seulement dans Dèné lé tíbï gÆbÉræ dî
tì-á 'sa bouche'; v. tà} pÆr-É mbä kás¸. La femme
tï réchauffe la courge sur le
VT casser [ex. corde]. feu pour le piler.
B¬yº g‡ «-tíyá nàÑg lé tï tìg-tìg
kùlä àÛ sî kö. La chèvre Id beaucoup (trembler)
que j'ai attaché là a {descr. de dàr}
cassé la corde et parti tígÕsí (Syn. kíìsí)
manger le mil. N espèce d'herbe [esp. de
Exp lò tï - il fait jour Cyperaceae]
(un emprunt) tìl
Exp tï ÷ä [dÆÛ] - [qqn] se N nuit. DÏ lé d-Ç mùrü tìl
mets en colère g‡ tàá-tàá. Eux là ils

167
mangent la boule dans la lé à®-sí j-àÛ ndîû. Prends
nuit souvent. la hache et allons au
Expr: tìl g‡ nè - cette champ.
nuit tínä-ngön [tínä.§gön]
tï• (Syn. tï©) (Syn. tƒrº-ngön)
VT déchirer. Lò-g‡ m-ƒ N esp. d'oiseau, petit
wàlá ndáà kün tï• kübü lÆ- calao gris
». Quand je suis revenu du
champ une épine a déchiré
tínä-pásÕ (Syn. pásÕ)
N sorte de hache
mon habit.
Exp tï© ndîû - faire un tíndï
premier défrichage d'un N espèce de plante
champ [Ximenia americana]
VI être déchiré tï©
tílä VT ramasser, puiser
VT lancer plusieurs fois [grains]. Dèné nè-lé tï©
{fréq. de ìlä} Ngán jë kö lÆ ngàb-é jë láy àÛ
tílä yè£ gÕ kôrí Ær. Les ndögö. Cette femme là a
enfants ont jeté des ramassé tout le mil de son
pierres sur l'oiseau. mari pour aller le vendre.
Exp ÷û [dÆÛ] tílä - [qqn] tï©
est tacheté V déchirer. Kün jë tï©
Expr: tílä kÆm [dÆÛ] - kübü lÆ-» láy mŸ ndîû g‡.
aller à la rencontre de Les épines ont déchiré
[qqn] Tílä kÆm-» úwä sÆ-» totalement ma chemise dans
dä lÆ-» nàÑg. Viens à ma le champ.
rencontre et aide-moi à Expr: tï© ndîû - faire un
poser ma viande à terre. premier défrichage d'un
VI différer champ
tílö VI être déchiré
N termitière en forme de tïrä
champignon. D-Ér-é d-úndä N lit (en bois)
tílö dì-á g‡. Ils l'ont {normalement suivi de
trompé pour poser la käg¸} Tïrä käg¸ lÆ-» lé ßû
termitière champignon sur jë ÷ùsù túp-túp. Mon lit
sa tête. en bois est plein de
tímrí punaises.
N sorte de rat à trompe. tírä
Tímrí òjì kÆ®, ndàm òjì N dernier sarclage (d'un
dîgÕ. La souris met au champ). Dìngàm nè-lé ùwà
monde un éléphant, et tírä ndîû lì-á láy ngà.
l'écureuil met au monde un Cet homme là a déjà fini
buffle. le dernier sarclage de son
tínä champ.
N hache. Dèné ùn tínä à®- tìsá
é. La femme prit la hache NIn balle de [grain]. Tìsá
et la lui donna. Ún tínä tðy ndÅç ùndä tìsá wàä. La
lé ä-ï j-àÛ ndîû = ún tínä balle du mil pénicillaire

168
Lexique Ngambay-Français

démange plus que la balle cordon bleu est un oiseau


du mil (normale). qui est tout petit.
tísísí tƒyº
Id très peu {employé de N esp. de fourmi rouge qui
préférence pour les niche dans les arbres.
liquides} Màñ lé tísísí Käg¸ mángò nè lé tƒyº jë
bàá. Il y a très peu de yº kènéng yº ßö æw rû-í
l'eau. kà£. Il y a beaucoup de
tíyá fourmis rouges dans ce
VI être attaché (à terre) manguier là, n'y monte
{normalement avec nàÑg} pas.
Bàd¸ lì-á lé tíyá nàÑg tƒyº
mbª. Son mouton là est VT coller. Kübü lé tÆd¸
attaché déjà. à®-é tƒyº rû-» g‡. Le
tìyë (Syn. kìyë) vêtement là sueur m'a
V van {dialecte Mang} collé sur le corps.
tïyë VI être collant
VT embrasser fortement, tò
étreindre {toujours avec N pirogue. Mbàw jë d-úr mŸ
ùwà} Tïyë tùb ùw-á. Il le tò g‡ nè tÏŸþ Æ• yàá ßÉy.
saisit en plein milieu du Les pêcheurs sont partis
corps. dans la pirogue, mais ils
t¬ ne sont pas encore
VT étaler, répandre. Úlä revenus.
ngön lé à®-é àÛ t¬ ndùjï tò
lé. Dis à l'enfant d'aller VI se coucher. Ùn tüwä ÷èë
répandre la farine. ìlä ÷ágá tò d‡. Elle prend
VT écarter, aérer une natte, l'étend dehors
tƒ et se couche dessus. Dàw
VT désunir. Kúrä-mà® n¼º yº dá òsö tò dî-nàng g‡.
jë lé kûl n¼º ßá tƒ n¼º Il était si fatigué qu'il
tî. Les amis se sont se coucha sur le sol.
disputés et se sont Exp tò nè - il y a Tò nè
désunis. àsÕ mƒ jë bè. Il y a
VT rendre [objet acheté] environs 25 francs (5
pour récupérer l'argent "gours").
Exp (né) lÆ [dÆÛ] tò rû-
tƒrº-ngön [tƒrº.§gön] (nè) d‡ - [qqn] avoir
(Syn. tínä-ngön) (qqc) Làr lÆ-í tò rû-í d‡
N esp. d'oiseau, petit wà? As-tu de l'argent sur
calao gris. Tƒrº-ngön jë toi?
lé nÇç dî kîÿ g‡ yº. Les Exp tò dÕ dèné - coucher
petits calaos crient avec une femme
beaucoup sur le hibou. Expr: (né) tò yº - il y a
tƒt¡ƒ beaucoup (de qqc) BàÑ ßá
N cordon bleu. Tƒt¡ƒ lé tö sé bè£ dÉr tò yº tà güm d‡
ngön yè£ g‡ lám bàá. Le lÆ-». Comment donc se
fait-il qu'il y a

169
nombreuses plumes de tó
tourterel7le au bord de VT faire des rites pour la
mon piège? naissance {présentation
VI être. ÀÛ mŸ kÉy g‡ kárä symbolique des objets,
g‡ lé mbä kàÛ kòö sé mŸ tò 3ème jour pour le garçon,
kàrï wà. Il passa dans 4ème pour la fille}
l'autre maison pour voir tòbÐy [tòbÐy,tòbÅy,tòbÆy]
si elle était toujours N lion. Sïngä-á tö sïngä
vide. tòbÐy. Sa force est la
tö force d'un lion.
VT faire souffrir. Lò g‡ tòbÕ (Syn. tÆbÕ)
÷á ßá tö-ï wà? Jï-» tö-« N guib harnaché (sorte
yº. Où te fait-il mal? d'antilope). TòbÕ lé bòý
J'ai beaucoup mal à la ùndä dùl. Le guib harnaché
main. est plus grand que la
Expr: rû [dÆÛ] tö-é yº - biche-cochon.
[qqn] a beaucoup de
douleur Ùndà Sú nàÑg yàá
tóbö
tì ßí, rû Sú tï-é yº. Il VT prélever [taxe ou
terrassa Sou de nouveau, impôt].
Su avait beaucoup de Exp tóbö làr làmbö -
douleur. ramasser l'argent de
l'impôt

VT être [identité]. Tö
tóbö
näs¸rä. C'est un blanc. Tö VI être pointu. Tì-á tóbö
né g‡ kÆm ndàm-né è•. sôy. Il a une bouche très
C'est une chose qu'on ne pointue.
doit pas jouer avec. Rï-í tòdè-kàsÕ
bàÑ wà? Rï-» tö MbáylásÆ». (Syn. tòrè-kàsÕ)
Comment t'appelles-tu? Je N esp. de petite fourmi
m'appelle Mbaylasem. rouge
Expr: tö g¸ - être Tö gæ tög‡ (Syn. tüg‡)
ngö-kƒ-á. Il est son Cnj si. Tög‡ à dÕ kàÛ dáà
frère. ºy ÷èë úlä-«. S'il doit
tö partir, viens vite me le
VT puiser {au puits} dire.
{l'objet est màñ "l'eau"} Cnj comme. ÷ä tög‡ «-pà né
Dèné lé àÛ tö màñ mbä-tà bè Fais comme je l'ai dit.
lÆ ngán-é jë. La femme est M-ä ÷ä tög‡ «-÷ä kédé lé
partie puiser de l'eau yàá. Je le ferai comme je
pour ses enfants. l'ai fait avant. Tò tög‡
tó kédé Æ• ngàä. Ce n'est pas
VT souffler (le vent) comme avant.
VT dépouiller (bête) tógö
VT vanner en utilisant le VT laver. DÆjì bîb-é à®
vent ndï Ær mbä kà®-é tógö-né
V souffler. Î-tó pÆr lám. kÆm-é. Il implora son père
Active-moi un peu le feu. qu'il fit tomber la pluie

170
Lexique Ngambay-Français

pour qu'il lave les yeux. tòÿ


M-ä kàÛ bä-á kàÛ tógö kübü N esp. de fourmi rouge
lÆ-». Je vais au fleuve tÇ
pour laver mes vêtements. VT causer {dans
tö© l'expression tÇ täm
N coquillage abandonné. "causer"}
NE tö©-jó - vieille jarre Expr: tÇ täm - causer
Exp ìlä kÆm [dÆÛ] tö© d‡ - tÇ
tirer [qqn] d'affaire VT mordre. ßölé bísï g‡
tór [tór,tó®] kûr ÷ï-á tÇ-ï ndáà ä kòy.
(Syn. tü©) Si un chien enragé te mord
NIn trace de. Ngö-kÇ-» ÷èë tu vas mourir.
tór-» g‡ = Ngö-kÇ-» ÷èë V piquer. Yíl jë tÇ-« yº.
ùwà tór-». Mon frère est Les moustiques m'ont piqué
venu me voir en mon beaucoup.
absence. «-nèë tór-í d‡ ßá tÅç
m-íngä-ï Æ•. Je suis venu V gémir
en ton absence, je ne t'ai tÇtÇ
pas trouvé. N grande corne {munie d'un
VE tä tór - remplacer, résonateur}
prendre la place de tî
VE ùwà tór [dÆÛ] - venir
Av aussi; et. Dèné kárä
en l'absence de [qqn]
òjì ngön tî kîyî tî. Une
NIn absence de
femme accoucha d'un enfant
tòrè-kàsÕ et d'un placenta.
(Syn. tòdè-kàsÕ) Av non plus
N esp. de petite fourmi tû
rouge VT casser. Jó lÆ-» tû
töró njík-njík. Ma jarre s'est
NIn vieille chose. ÀÛ brisée en menu morceaux.
ìngà-né njé yò jë g‡ d-ísï NE tû ÷Éw - croisement
nç yò gÕ töró kä. Il s'en Expr: kÆm [dÆÛ] tû - [qqn]
alla avec et rencontra des être aveugle Làr lé kÆm-é
gens qui pleuraient un tû gö sáñg dÆÛ jë Æ•.
mort en se servant d'une L'argent est aveugle, il
vieille calebasse. ne cherche pas les gens.
Expr: töró kä - vielle VI se casser (récipient);
calebasse être cassé
tóróng [tórǧ] VI bifurquer (route)
Id gros (nez). Æm-í VT avoir [des petits]
tóróng, nª dÆj-ï? Gros (oiseau). Ìngà dÉr kárä g‡
nez, qui t'a demandé? tû ngán yº. Il rencontra
{conte} un pigeon qui avait
tósö beaucoup de petits.
VI tomber {plus. fois} V verser, répandre. «-tû
{fréq. de òsö} kö lÆ-» nàÑg. J'ai répandu
mon mil par terre.

171
tô Le frère le plus grand
VT attacher. Ãw tô kùlä vient ôter le couvercle et
gôs¸ b¬yº g‡ ÷èë sì-á ä-«. l'oiseau sort et s'envole.
Vas attacher une corde au VI être vieux. Bîû-» jë lé
cou de la chèvre et amène- tîgÕ yº ßö tôg-é kà® ÷ä
la-moi. Gîjì tô kúndä kÉm kùlà gòdó. Mon père est
käg¸ g‡ Æ•. L'homme de déjà vieux; il n'a plus la
petite taille n'attache force de travailler.
pas le cheval à la branche tôg¸
de l'arbre. (proverbe) N force
VT tromper tôg¸
V bander. Dùktú± tô jï-». N mil consommé en grains
Le médecin m'a bandé la {crus ou cuits}
main. tûg‡rû
tîô N vrai, vraiment
Av aussi. Ãw ö tîô màjì tûjï
ndáà ÷èë úlä-«. Vas voir VT montrer.
aussi et si c'est bon VE tûjï ÷û - se vanter
alors viens me le dire. VT enseigner
tî-ßÉy tûl
(Syn. tì-ßí) Num cent. «-ndögö känjï
Av encore gúsù tûl m-är kÇ-» jë.
tûb¸ (Syn. tübä) J'ai acheté du poisson
VT chasser, poursuivre. pour 500 CFA à ma mère.
VE tûb¸ gö ... - être à tûl
peu près de même taille VT tuer. Mº dá är-« känjï
que ... Æ• är ßö tûl-« yº. Moi, tu
tôgè ne me donnes pas de
N vitesse {accent Mang} poisson, ainsi la faim me
Yáà, ºy ngûd¸ dÕ tôgè. tue. Ùwà künjá mƒ ßá tûl-
Maman, viens vite. dé à® dÆÛ jë lé d-áw ndîû-
AE dÕ tôgè - vite né sì-á. Il prit cinq
tîgÕ poulets et les tue pour
VI grandir, être grand. Ãr ceux qui allaient cultiver
mŸ-ƒ ïlä kás¸ Æ•, lò-g‡ avec lui. ÁsÕgàr tûl tòbÐy
tîgÕ ndáà ä kàÛ ßÉy. Ne gÕ búndùm lÆ-á. Le soldat
t'inquiète pas, quand tu a tué le lion avec son
seras grand tu pourras fusil.
partir aussi. VE tûl tà - finir
NE ngökÇ [dÆÛ] g‡ tîgÆ - Exp tûl kübü - repasser un
frère/soeur ainée de [qqn] habit
Expr: ÷ä tîgÕ - V faire (l'initiation)
développer, grandir {objet est láÛ
VI être lourd, épais 'initiation'}
(liquide) tôl
N plus grand (frère). Ngö- VT tailler [bois]
kÇ-dé g‡ tîgÕ ÷èë ùn kóbö VT peler [fruit]
tì-á d‡ à® yè£ lé tèë àÛ.

172
Lexique Ngambay-Français

tôl-nd¡yº se débrouiller {en faisant


N espèce d'oiseau noir le commerce, par exemple}
tûl-tûl-dîgÕ V nettoyer (les dents).
Num mille. B¬yº jë tûl- KàÛ tà© îg¸ lò tôs¸ ngäng
tûl-dîgÕ mille chèvres kúndä. La promenade
constante empêche le
tûmë (Syn. tömë) cheval de nettoyer les
VI vomir. Ngön-» rï-á tï-é dents. (proverbe)
yº ndáà tûmë yº. Mon
enfant est très malade et
tîÿ
il vomit beaucoup. V passer par
V dépasser. Kûr dÆÛ jë mŸ
tûÑ ßë g‡ nè lé tîÿ tûl Æ•. Le
VT lécher. TûÑ rû-á g‡ nombre de gens dans ce
ùbü-tènjì kèné. Il lèche village là ne dépasse pas
les endroits {de son cent.
corps} où il y a du miel.
tûy
tûr VT enlever l'écorce d'un
VT enlever; ôter {fréq. de tubercule ou d'une tige
î®} Sà tüm yº, ï-tûr ngæw
tà-» d‡ ä-« «-tèë. La
tûy
fumée m'étouffe, ôte ces N tombeau creusé d'une
brindilles et laisse-moi façon spéciale pour les
sortir. gens importants
Exp tûr dä - faire des tôy
quartiers de viande VT caresser
VT déplumer. À® dèné lÆ-á tü (Syn. sü)
òlë màñ ùlà d‡ tûr. Il la VT enfumer. Tü känjï fumer
donne à sa femme qui fait du poisson
chauffer de l'eau, la met Exp sà tü - la fumée monte
dedans et la déplume. Ÿ tùb (Syn. túb)
tûr bè£ kïnjá mbä ndïr kà® Id fortement (embrasser,
mbä jë. Elle déplume la étreindre)
poule afin qu'elle puisse túb (Syn. tùb)
la préparer pour les Id fortement (embrasser,
invités. étreindre)
tôs¸ tübä (Syn. tûb¸)
VT piquer {plus. fois} VT chasser, poursuivre.
{fréq. de îsÕ} Kün jë tôs¸ Bîb-é tüb-á ìlä-á ÷ágá.
gîl-» ÷Éw ndîû g‡. Des Son père le chasse et le
épines m'ont piqué le pied met dehors. «-tübä b¬yº jë
sur le chemin au champ. mŸ ndîû g‡ lÆ-». J'ai
Exp tôsæ ùbü - retirer chassé les chèvres dans
l'huile surnageant au mon champ de mil.
dessus de la pâte
Exp tôsæ kÆm [dÆÛ] -
tübä
provoquer [qqn] VT piétiner {plus. fois}
Exp tôsæ kÆm [dÆÛ] dî - {fréq. de ùbà}
surveiller [qqn]
Exp tôsæ jï [dÆÛ] - [qqn]

173
túbü túgä kÆm-é. La poule sauta
N espèce de gros rat gris et se percha sur le chien
túbú et lui donna des coups de
Id bien (plein) {descr. de bec dans les yeux.
÷ùsù} VT sarcler, défricher.
Túgä lò ndîû, túgä käg¸.
tùdù Il va sarcler le champ, il
VI être sec {dans la coupe un arbre.
masse}. Ngà lò-g‡ ÷ûý tùdù
dáà, ä ÷ä-né bàÑ wà? Et
tüg‡ (Syn. tög‡)
quand les noix de karité Cnj si
sont sèches, qu'est-ce que tügü
tu en fais? Sï lé tùdù Æ•. VT pincer {plus. fois}
Le fagot n'est pas sec. {fréq. de ùgù}
Kübü lÆ-» lé tùdù Æ• ßÉy. Exp tügü kám ngàlì -
Mes vêtements ne sont pas couper les feuilles de
encore secs. manioc
NE kÆm-tùdù - avarice Exp tügü dî - tresser des
túdü (Syn. gôngû) cheveux qui ne sont pas
N boule sèche. Ngön lé s¡ assez longs
túdü mùrü gÕ-ndûô. túgù (Français)
L'enfant mange la boule N touque
(sans sauce) le matin. tùjá±
túdü N commerce
N banc de sable dans le tújï
fleuve. Tò ùndà túdü. La VT détruire, abîmer. Ìsì
pirogue a échoué. tújï àpàrë lé ßá sì-Ñ. Il
túdü (là-bas loin) est en train
VT détacher. Túdü kùlà sóò d'abîmer l'appareil. Ìsì
lé ä-« tô Ÿ g‡ sìgì àÛ tújï kö. Il est train
kènéng. Détache la corde d'abîmer le mil. Lél-mä•
du seau pour que je puisse tújï kÉy jë yº mŸ ßë g‡.
y mettre une nouvelle. Le tourbillon a détruit
VI être détaché beaucoup de maisons dans
túdürú le village.
Av sans sauce VT gaspiller. Ÿ tújï làr
túgä lÆ-á láy ßë lÆ njé-né-kòö
jë. Il a gaspillé tout son
VT couper [qqc. de dur]
argent chez les
{avec une hache}. Î-túngä
guérisseurs.
kár bƒ lÆ-í ÷ùngä ngàä à?
As-tu fini de couper tes tülä (Syn. sülä)
vieux cotonniers? Ÿ túgä VT inciter au mal
käg¸ mbä tôl gæ tò. Il a tülä
coupé un arbre pour en VT mettre {plus. choses}
faire une pirogue. {fréq. de ùlà}
VT heurter [souche] túlä (Syn. gúlä)
VT piquer {plus. fois}, VI être bouché, comblé,
donner des coups de bec. effacé.
Künjá ࣠ìsì dî bísï d‡ lé Expr: túlä rû [dÆÛ] nàÑg -
174
Lexique Ngambay-Français

[qqn] faire des de l'eau sur le feu avec


complications, être des feuilles, je les
compliqué M-ä «-ndìgì ÷ä laisse chauffer.
kùlà gÕ dÆÛ jë g‡ túlä rû- túngä [tø§gä]
dé nàÑg è•. Je ne veux pas VT donner des coups
travailler avec les gens VI bifurquer (route)
compliqués. túngä [tø§gä]
tüm VT tresser. DÆÛ túngä dÆr
N espèce de poisson ndû ÷û d‡ Æ•. On ne tresse
[Gymnarchus niloticus] pas le bouclier le jour de
tú¯ (Arabe) la guerre. {proverbe}
N ail tünjä
tùmä (Syn. tÅç) VT couper {plus. fois}
VI gémir. Ngön g‡ rï-á {fréq. de ùnjà}
tè£-é tùmä tìl nè. VE túnjä páw-páw - il est
L'enfant malade gémit bien éveillé
cette nuit. túp-túp
túmùr (Syn. túmbùr) (Arabe) Id {complètement
N datte (remplir): descr. de
túmbùr (Syn. túmùr) (Arabe) ÷ùsù}. Tïrä käg¸ lÆ-» lé
ßûr jë ÷ùsù túp-túp. Mon
N datte
lit en bois est plain de
tünä punaises.
VT prêter {employé surtout
pour l'argent}. «-gè kàrï
tü©
N indication (remède).
ï-tünä-« tà kübü yárdÆ mƒ.
Úlä-« tür-é ßá nà? Dis-moi
Je veux que tu me prêtes 5
d'abord le mode d'emploi,
yards de tissu. Tünä-«
non?
gúsù ndáà ndìgì kùgä-« Æ•.
Je lui ai prêté de tü©
l'argent, et maintenant il VT enlever. Tü© ngán-s¡
ne veut pas me rembourser. b¬yº. Enlève les
VT emprunter {on rend excréments des boyaux.
l'équivalent} tü©
tùÑg [t“Ö] (Syn. g“r¦) VI se contracter le ventre
N espèce d'arbre [Ficus {pour déféquer: tï© s¡}
Capensis] {CCL} Expr: tür ndò - mettre au
túngä [tø§gä] monde
tü©
(Syn. làÛ)
VT transvaser pour
VI être chaud. Lò túngä
refroidir
yº, ï tä màñ ndògö. Il
fait très chaud, prends de túr
l'eau, lave-toi. N esp. de fourmi noire.
Exp lò túngä - il fait Túr jë d-úndä ndàm ngön-»
chaud d-ár-é tí. Les petites
VI chauffer, devenir fourmis noires ont mordu
chaud. M-ündä màñ pÆdÉ dÕ les testicules de mon fils
kám m-är-é túngä. Je mets et ils se sont enflés.

175
túr (Syn. tór) tüwä
N absence (d'une N natte. Î-÷èë ísï nàÑg mŸ
personne). «-÷èë túr-í g‡ tüwä d‡ nè. Viens,
nè yàá ßá «-íngä-ï Æ•. Je assieds-toi sur la natte.
suis venu en ton absence KÉ tüwä lé úr kàr bîr g‡ =
mais je ne t'ai pas KÉ tüwä lé ndünä kàr bîr
trouvé. Ngö-kÇ-í ÷èë túr-í g‡. Enroule la natte et
d‡. Ton frère est venu à mets-la contre le mur.
ton absence. tüwä
tú® VT répartir [boule] dans
VT cacher (en parlant les calebasses
d'une plante). Kùnà tú® dî túwä
kÉy. Le sorgho cache les VT écoper
cases. tüwä-tôg¸ (Syn. tä-tôg‡)
túr-bèl N espèce d'herbe [Jardinea
N esp. de fourmi ailée congoensis]
túr-màñ [túr.m¼ñ] N esp. de natte (fabriqué
N esp. de fourmi avec cette herbe). Dèné lé
türä mbél kö mŸ tüwä-tôg¸ g‡
N habitant de l'autre côté ndáà nàjì kàrá. La femme a
du fleuve. versé le mil sur la natte
Exp türá - de l'autre côté et l'a étalé au soleil.
du fleuve -ú
túrä Loc à, en, dans {avec noms
VT compter. DÆÛ à túrä qui contiennent la voyelle
kÉy-kî® jë péd‡ Æ•. On ne 'u'}
peut pas compter toutes ùbà
les forges. Lò-g‡ njè-kù£- VT serrer.
né túrä b¬yº jë lÆ-á ndáà Exp ùbà mùlà - faire la
òö tö kárä gòdó. Quand lutte
l'éleveur comptait ses Exp ùbà kÉy lì [dÆÛ] Æ• -
chèvres, il a trouvé ne mettre pas les pieds
qu'une était perdue. chez [qqn]
NE sú-túrä - devinette Exp ùbà-sí nàÑg bùs - il
VI lire nous est apparu
túrü brusquement
VT avaler {plus. fois ou Exp ùbà màjì [dÆÛ] -
plus. choses} {fréq. de profiter du bien de [qqn]
ùrù} Exp d-úbä gö n¼º d‡ - ils
tüsü se suivent en grand nombre
VT enlever [la partie Exp ùbà n¼º - être
interne de l'écorce] touffus, serrés D-áw sár
tŸþ käg¸ d‡ g‡ ùbà n¼º.
tüwä Ils marchent longtemps et
VT attraper {plus. fois} ils arrivent devant des
{fréq. de ùwà} buissons très touffus.
VI monter
VT piétiner

176
Lexique Ngambay-Français

V venir brusquement sur de mon frère.


ùbä Exp ùgä dî - racheter
VT modeler [poterie]. Dèné {Chrét.}
lé ùbä jó gÕ ánjï. La Expr: ùgä làmbóò - payer
femme modèle une jarre l'impôt
avec de l'argile. ùgù
ùbù (Syn. ùgù) VT pincer (pour prendre la
VT jurer; maudire boule). YŸ ùgù mùrü ùlà
ùbü dàn nªy g‡ Å. Il a pincé
N huile. ÷údü ÷ä ùbü lé la boule et l'a pris, l'a
yàá ngàä nÅÇ tä? Est-ce mis dans la sauce et puis
que la fabrication de l'a mangé.
l'huile est finie? Ùbü ÷ûý ùgù (Syn. ùdù)
lé màjì yº ùndä ùbü wúl. VT jurer; maudire.
L'huile de karité est Exp (dÆÛ) ùgù ÷ï-á - [qqn]
meilleure que l'huile a juré (avec foudre, etc.)
d'arachide. Exp ùgù né àré - maudire
NE ùbü-tÆnjì - miel ùjì (Syn. òjì)
N graisse, corps gras VT mettre au monde.
ùdù NE bî-» kùjím - mon propre
VI être fini, terminé (une père
affaire) ù£
VI n'être pas développé. VT élever. Mbàw kárä bè ù£
NdÅ wàs¸ lÆ-í lé ùdù. La bísï g‡ bòý yº lÉm, ùwà né
plante de ton melon ne se kànà yº lÉm tî. Un pêcheur
développe pas. élevait un chien très gros
ùdü et très bon chasseur. Ãw
VT fermer. ×dü ÷ó nà kÉm ù£ b¬yº jë lé ndáà tél ÷èë
jë dá kànd¸ kÉy. Ferme la nºy-kàr-á. Va garder les
porte de peur que les chèvres et reviens dans la
mouches y entrent. saison sèche.
Exp (dÆÛ) ùdü tì-á - (qqn) ù£
expire {lit: fermer la VT avaler.
bouche} Exp màñ ù£ [dÆÛ] - [qqn]
Expr: ùdü mbï lò - faire avale l'eau de travers
du bruit Dö-ngír-ngªy lé Exp kägæ ù£ jï [dÆÛ] -
ùdü mbï lò yº. Les [qqn] a une écharde à la
chauves-souris de maison main
font beaucoup de bruit. ù£
VT recouvrir. Dèné lÆ-í VI se rassembler en masse
ùdü tì-á dÕ tüwä. Ta femme autour de qqc. {insectes,
lui recouvre la bouche par. ex.}
avec la natte. ùlà
VT plier VT envoyer. Tö bîb-» ßá
ùgä ùlà-«. C'est mon père qui
VT payer. M-á m-ügä ßäng m'envoie. M-úlä sÆ mbëdë
dî ngö-kÇ-» g‡. Je suis m-är-é. Je lui ai envoyé
parti pour payer la dette une lettre. Kübü jë g‡ bî-

177
» jë ùlà-nè ä-« lé lè£-« ùlà
yº. Les vêtements que mon VT dire {suivi de pà} Sú
père m'a envoyés me ùlà-« pà nà «-÷èë «-úlä-ï.
plaisent beaucoup. Su m'a dit quelque chose
VE [dÆÛ] ùlà [dÆÛ] pànà - et je suis venu te le
[qqn] dire que M-úlä «-pà dire. Lò-g‡ tél ÷èë kÉy
nà ... Je dis que ... ndáà, ùlà dèné pà nà: "Hª?
Exp màñ ùlà - il y a du M-ö bè yàá ..." Quand il
courant revient chez lui il dit à
Exp ùlà ndúbü - actionner sa femme: "Ah! Si j'avais
le soufflet su ..." Ùlà ngön-é pà nà
Exp ùlà pÆr lò d‡ - ùn làr lÆ-á Æ•. Il a dit à
allumer un incendie Ùlà-m son fils de ne pas prendre
pà nà ngön nÅÇ lé ùlà pÆr son argent. Ÿ ùlà-« pà nà
lò d‡. Il m'a dit que bîû-nè jë rï-á të-é. Il
l'enfant là avait allumé m'a dit que son père était
un incendie. malade.
Expr: ùlà bùsü - ù«
ridiculiser Ùlà bùsü dì-á VT remplir {objet est le
d‡. Il l'a ridiculisé. liquide et pas le
[litt: il a envoyé le récipient} Ù« màñ ßôl-é
ridicule sur lui] d‡. Il s'est rempli la
VT faire une commission bouche d'eau.
VT enfoncer Exp ù« kàw - couver
VT tendre, mettre [feu]. (poule)
D-ôm kïr dî màm d‡, d-úlä Exp kÉy ù« - affût
pÆr kènéng. Ils jettent VT se cacher pour guetter
des branchages sur le boa
et ils y mettent le feu.
ù«
VI souffler (le vent). Lél VT garnir d'une peau
ùlà yº. Le vent souffle [tambour, étui de couteau,
beaucoup. etc.]
VT mettre; damer. Ùn yè£ ùmä [“mº]
lé ùlà ßôl d‡ d-áw. Il VT porter chance à. Kèm
prend l'oiseau, le met dÆ®-é lé ùmä yº. Sa
dans son sac et ils s'en première grossesse lui
vont. M-úlä bƒ mŸ kàrè g‡. porte chance.
J'ai damé le coton dans le Exp ùmä yàá ßá - dans le
panier. meilleur des cas
VT griller (arachides avec Exp né ùmä [dÆÛ] - [qqn] a
la paille sèche) de la chance
ùlà Expr: ùmä [÷ä né] pí -
VT porter [habit]. Ùlà rû- être incapable de [faire
á mŸ kübü jë d‡ g‡ màjì qqc] ×mä dÕ ndîû pí. Tu es
màjì. Il portait de très incapable de labourer.
beaux vêtements. ùmä [“mº]
VT mettre [vêtements]. VI négocier {avec sÆ} M-
Ngön lé ùlà kübü lÆ-á. Cet ümä sì-á tás‡rá. J'ai
enfant a mis ses habits. négocié en vain avec lui.

178
Lexique Ngambay-Français

Exp ùmä pí ßö à kàsÆ ÷ä Æ• longtemps, puis ils l'ont


- il est incapable de laissé. Ùndà kÉm rï-á g‡
faire cela. tûl Æ•. Il frappe la
úmä [ømº] mouche sur son corps
N ancêtre. Tû bòdè nàÑg à® (mais) ne la tue pas.
úmä jë lÆ-í. Fais de (proverbe)
sacrifices pour tes VE ùndà bᥠ- jouer au
ancêtres (en versant le football
liquide blanc du mil). Exp ùndà bälä - trembler
Exp ànd¸ úmä - faire Exp ùndà búndùm - tirer
l'initiation "uma" sur un fusil
N initiation des enfants Exp ùndà dî-né - sonner
{de 7 à 9 ans environs} VE ùndà kùjì - disparaître
ùn VE ùndà ìlä [né] kûrô -
VT prendre {v. aussi tä} perdre [qqc]
Î-÷èë ún äw-né är-é. Viens VE ùndà lò kÉy tèë -
prends-le et va le lui sortir
donner. Ndáà, tél àÛ ùn Exp ùndà tà tæÿ - piler de
màñ g‡ pÆdÉ ndògö. Puis nouveau le mil pour
elle va encore prendre de enlever le reste de son
l'eau sur le feu pour se Exp lÉl ùndà [dÆÛ] - [qqn]
baigner. Ngö-kƒ-á ùn-é a le rhume
gìr-é g‡. Son frère l'a Exp tò ùndà túdü - la
pris au dos. Ún kü-dî-kîÿ pirogue a échoué
nè-lé ä-«. Prends cette Exp ùndà kül - garder un
gourde pour moi. rete
Exp ùn m¡-é - se convertir Exp ùndà Màg¸ - faire
{Chrét.} l'initiation appelée
Exp ùn dî [dÆÛ] - évoquer "Magi"
[qqn] dans la conversation Exp ùndà nànï -
Exp ùn dî pä - entonner moucharder, rapporter
Exp ùn tà gîl dä - suivre Expr: ùndà lò tèë -
un animal s'échapper, sortir pour
Exp ùn kÆm dî [né] d‡ - se s'enfuir Lò-g‡ ÷èë dÕ mùrü
désintéresser d'une chose ndáà, rígÕm ùndà lò tèë.
Exp ùn ndïé à® - il lui a Quand ils apportèrent la
promis boule, l'hyène sortit
Exp ùn ÷Éw - prendre un brusquement et s'enfuit.
chemin/route ¡ ¼ÿ ùn ÷Éw Expr: ùndà mŸ - sarcler
ßë. Il se leva, s'enfuit Bî-» jë àÛ ùndà mŸ kö lÆ-
et prit le chemin du á. Mon père est parti pour
village. sarcler son champ de mil.
V recevoir (salaire). Ùn Expr: ùndä kül - garder un
làr lÆ-á. Il a reçu son reste
salaire. V piquer (scorpion,
fourmi, etc.)
ùndà
VT frapper. K-únd-á sár-
ùndà
sár ßá d-ƒyº-á ßÉy. Ils le VI être désenfler
frappaient pendant

179
ùndä Exp ùndä yò [dÆÛ]-jë -
V surpasser, dépasser organiser la levée de
{utilisé dans les deuil de [qqn] Ùndà yò kƒ-
comparaisons} Ngö-kÇ-» lé á jë. Il a organisé la
sïngä yº ùndä-«. Mon frère levée de deuil de sa
est plus fort que moi. grand-mère.
Käg¸ nè lé îÿ yº ùndä Exp né ùndä dÕ nÅ kàré yàá
sïngä-». Ce bois là est à« m-íngá bús - La chance
trop lourd pour moi [litt. a fait que je l'ai trouvé
pour ma force]. Î dáà, ï- au bon moment.
ndîû ndîû yº ùndä-« mº wà? Expr: ùndä màñ pÆ© - faire
Toi, tu cultives plus que bouillir de l'eau Dèné
moi? ùndä màñ pÆr-É mbä ndògö.
ùndä La femme a bouillit r de
VT porter des grains l'eau pour se baigner.
Expr: ùndä rï [dÆÛ] -
ùndä nommer, donner le nom à
VT poser; mettre {v. aussi [qqn] DÏ d-úndä rï ngön lé
ìlä} ×ndä màñ pÆdÉ är mbáy lÆ ÷ä-màjì. Ils ont nommé
ndògö ßá. Mets de l'eau l'enfant "Ramaji"
sur le feu pour que le Roi Expr: ùndä [né] ndögö -
se lave. ×ndä mùrü lé dî vendre [qqc] M-äw m-ündä
tábÕl g‡ à®-sí j-Å. Mets känjï lÆ-» ndögö. Je suis
la boule sur la table pour allé vendre du poisson.
que nous mangions. Expr: ùndä gél - commencer
Exp ùndä dàn kÆm-é d‡ - Njä ùndä gél kùndä rï ngán
chérir bien jë lé. Le renard commença
Exp ùndä kÆm günúnú - être à nommer les petits
peu sociable, être enfants.
querelleur Expr: ùndä [dÆÛ] dàm kèm-é
VE ùndä nÅ - publier, g‡ - aimer [qqn] beaucoup
vanter DàgÕyà lé kƒ-á jë ùnd-á
Exp ùnd-á kª - il ne peut dàn kèm-é g‡. L'enfant
pas supporter unique, sa mère le pose
Exp ùndä dî kÉy dÆb ngàä - dans ses yeux (elle l'aime
être déjà proche de la beaucoup).
maison VT construire. KÉy g‡ ngö-
Exp ùndä ndü, ùndä tàr - kÇ-í ùndä lé bòý yº wà? La
tempêter maison que ton frère a
Exp ùndä ÷û lè [dÆÛ] - construite, est-elle
avoir la corpulence de grande?
[qqn] Ùndä ÷û lÆ bîb-é jë.
Il a la corpulence de son
ùnjà
père. VT couper. Ùnjà m“ àÛ-né
Exp ùndä mŸ dî - croire en ßë lÆ mÆm-é jë. Il coupa
{Chrét.} de la paille et l'emporta
Exp ùndä tàr tà [dÆÛ] d‡ - à ses beaux-parents. M-
attribuer à [qqn] únjä m“ mbä kòjï ndògö.
injustement ce qu'il n'a J'ai coupé des herbes pour
pas dit en faire de secko.

180
Lexique Ngambay-Français

Exp lò ùnjà - faire jour c'est penché vers l'avant


Lò g‡ m-ƒ ßë-é lé lò ùnjà Exp ù® dî [dÆÛ] - dominer
ngàä. Quand je suis parti, [qqn]
il faisait déjà grand Exp ùr [dÆÛ] n¼º -
jour. confondre [qqn] Làr lé ùr-
Exp kÆm [dÆÛ] ùnjà - être « n¼º d‡. Je n'arrive pas
sage à répartir l'argent.
VT trancher VE ùr gîy dä - piler à
VT écrire trois dans un même mortier
VI pousser (plante). KÉr de façon rythmée
lé ùnjà ngàä. Le sésame VT creuser; déterrer. D-áw
pousse déjà. d-úr büwá kùr ßÉy. Ils
VT graver [calebasse]. Ìsì sont toujours en train de
à ùnjà kä. Elle était creuser le trou.
assise en train de graver VT lancer [sagaie] sur.
une calebasse. Nìngà yàá ßá m-úr-né käl.
ùnjï (Syn. òjï) C'est vraiment avec une
N reverdir (feuilles) sagaie que j'ai lancé sur
ùnjï (Syn. òjï) l'antilope. Njè-ndÅ ùr
VT tresser [cf. secko] nàs¸ gÕ nìngà lÆ-á. Le
chasseur a lancé la sagaie
ùnjï (Syn. ìnjï) sur l'antilope cheval.
V allumer, etc.. Lò ndùl VT traverser (fleuve,
dáà ùnjï pÆr tò dæ nàÑg. etc.)
Quand il fait nuit il VT dépasser. Bür ¡ ¼ÿ
allume du feu et se couche ngûd¸ pÆrrr, ùr líyä tèë
par terre. ×njï pÆr lám. kédé. Le varan se leva et
Allume le feu (un peu). courut vite, dépassa le
ùr (Syn. wùr) caméléon et arrive le
NIn foie premier.
ùr ùr
V descendre. Ngön lé ¡ dî VI être profond. Ræm gæ
käg¸ g‡ ùr nàÑg. L'enfant gògó, bùlà nè lé ùr yº.
est descendu de l'arbre. Recule-toi, ce puits est
VI dépérir très profond.
V disparaître ùr (Syn. wùr)
ùr V avaler. Màm ùr dùl. Le
VT piler (pour faire la boa a avalé la biche-
farine). cochon.
VE ùr gîy - piler quelque ù® (Syn. ùrü)
chose Ndû kárä bè àr àÛ ùr VT coudre. Dèné lé ù®-né
gîy dáà, mbáy lé dæs‡ òö- kü lÆ-á mbád‡. La femme en
é. Un jour elle était en coudre sa gourde
train de piler quand le complètement. Njè-kù®-kübü
roi passait et l'a vue. àÛ ù® kübü jë lÆ-». Le
VE ùr nàÑg - descendre couturier est en train de
Exp ùr kíï - crier, lancer coudre mes vêtements.
un cri
Exp ùr túmá dî kédé -

181
ùrù (Syn. ùr) blessé. M-úsü mŸ jó mbä
VT avaler kà®-é à® màjì. Je frotte
ùrù (Syn. ùr) l'intérieur du canari afin
VI être profond qu'il soit parfaitement
propre.
ùrü (Syn. ù®) VT écraser
V coudre VT aiguiser. Sé ï-÷ä ÷í
úrü ßá, ngàb-» àÛ ùsù ngäng
N espèce de poisson kìyä mbä ÷èë tûl-ï-né nè
[Barbus occidentalis] wà? Qu'as-tu fait à mon
úrü-bî®-màñ [úrü.bî®.m¼ñ] mari qu'il est en train
N espèce de poisson [Labeo d'aiguiser son couteau
senegalensis] pour te tuer? Tä kìyä nè
ùsà (Syn. ùsî) úsü tì-á ä-«. Prends ce
VT manger [qqc. de dur]. couteau pour me
«-÷èë-né m-är dÆÛ jë d- l'aiguiser.
úsä. Je les ramène et les ùsü
donne à manger aux gens. VT déposer à terre. M-üsü
Mº m-úsä, ï úsä, Ÿ ùsà, j- nàÑg. Je le dépose à
Ÿ j-ùsà, sŸþ úsä jë, dÏ d- terre.
úsä je mange, tu manges, ùsü
il mange, nous mangeons, VT concerner. Tà lÆ-í ùsü-
vous mangez, ils mangent «-né è•. Ton problème ne
VT faire (points). DÆÛ g‡ me concerne pas.
ùsà kártÕ ÷û sô Æ• ndáà, ùwà
kàbúdù dî-á d‡ = DÆÛ g‡ VT saisir, attraper,
ùsà kártÕ ÷û sô Æ• ndáà, prendre. Dáà, ùwà künjá jë
kàbúdù dì-á d‡. Celui qui mƒ ßá tûl-dé à® dÆÛ jë d‡
n'a pas fait quarante d-á dÕ ndîû d‡ sÆ-á.
points est "kabout". Alors, il prit cinq
VI être à la mode. Gàr poulets et les tue pour
kübü g‡ kÆÑ lé ùsà ßàsí-nè ceux qui allaient cultiver
Æ•. Cette qualité d'habits avec lui. RígÕm ùwà b¬yº
n'est plus à la mode. lÆ-». L'hyène a saisi ma
VI rapporter. Mösö känjï chèvre. «-sáñg ngön lé m-
lé ùsà yº. Le commerce de úw-á. J'ai cherché
poisson rapporte bien. l'enfant et je l'ai
ùsî (Syn. sî) attrapé.
V manger. Mº m-úsû, ï úsû, Exp (dÆÛ) ùwà rû-á - (qqn)
Ÿ ùsî, jŸþ j-ùsî, sŸþ úsû se reposer, prendre temps
jë, dÏ d-úsû Je mange, tu de repos M-ä kùwà rû-» ndû
manges, il mange, nous jöó jë ßá kùndä kùdù kùlà
mangeons, vous mangez, ils g‡ ÷àng ßÉy. Je vais
mangent prendre deux jours de
ùsù repos, puis je me
VT frotter. Ngön lé ùsù remettrai à un autre
kèm-é sár à® kèm-é tŸþ dò. travail.
L'enfant frottait l'oeil à Exp ùwà ßäng - prendre
tel point qu'il l'avait [qqc] en gage

182
Lexique Ngambay-Français

Exp ùwà dî [dÆÛ] - tresser VT balayer. Mº m-är-é gúsù


les cheveux de [qqn] mƒ mbä kà®-é ùwà-né mŸ-
Exp [dÆÛ] ùwà dî gîl ÷ï-á ndògö lÆ-». Je lui ai
- [qqn] se préparer donné 25 CFA pour qu'elle
Exp ùwà kä - évider une balaie ma concession.
calebasse VI être gluant, visqueux.
Exp ùwà käg¸ - dire du mal Nªy ímä lé ùwà yº. = Nªy
de qqn en son absence ímä lé ùwà g‡ m yº. La
Exp ùwà kÆm nªy d‡ bîrî - sauce de gombo est très
assaisonner la sauce avec visqueuse.
une pâte úwàý (Syn. ôîý)
VE ùwà kúrä - lier amitié Inj non! (un refus). Úwàý
Exp ùwà mìr-mìr - trembler ßò! Absolument non!
Exp ùwà mî® - courtiser ùy (Syn. òy)
Exp d-úwä dî n¼º - ils se VI mourir. Nºy ßá ùy dáà à
réunissent kùy dÕ-nÅ-á. La lune
NE kùwà dî n¼º - réunion mourra et mourra pour
NE tàr ùwà dî [dÆÛ] g‡ - toujours. KÇ-í jë ßá ùy né
l'affaire est retombée sur lò Æ® g‡ ßö bîû-í jë Æ•.
[qqn] C'est ta mère qui va
Exp ùwà tó® [dÆÛ] - venir mourir à la douche (à
en l'absence de [qqn] cause de son enfant), mais
Exp ùwà nòjï - être pas ton père.
charitable VI être fini
Exp ùwà ngû - être V dépasser, faire en
inhabité, non fréquenté excès. Àÿ màñ ndàs ùy. Il
Exp [dÆÛ] ùwà mŸ-é ngàñg a bu une très grande
{÷ä né} - [qqn] se forcer quantité d'eau.
à {faire qqc} Ngö lÆ álà
ùwà mŸ-é ngàñg yàá ùsà. Le
“ (Syn. Å)
fils de Dieu se força à VT brûler
manger. wà
Expr: ùwà jï [dÆÛ] - Av interrogatif {marque
saluer [qqn], dire [qqn] une question}. Làr lÆ-í tò
bonjour Ãw úwä jï-á ä-«. rû-í d‡ wà? As-tu de
Va lui dire bonjour (de ma l'argent sur toi? Ã kàÛ Æ•
part). wà sÉ«? ä kàÛ Æ• wà? Tu
Expr: ùwà ndîû - prendre n'iras pas, est-ce vrai?
pour cultiver M-úwä ndîû (vs.) Est-ce que tu n'iras
ngán-ndîû dîgÕ wæ•-nè. pas? Sé äw mbä wà? Es-tu
J'ai cultivé dix champs parti en voyage?
cette année. wàä
Expr: ùwà [dÆÛ] gæ rû- - N variété sorgho. Wàä lé
accueillir [qqn] Njé-kÆm- Ngàmbáy jë d-Ç yº. Le mil,
tû jë lé m-úwä-dé gæ rû-» les Ngambays le mangent
g‡ tàá-tàá. Les aveugles beaucoup.
là, je les accueille NE wàä-kàsÆ - mil rouge
toujours. NE wàä-ndà - mil blanc

183
wáà lé tö kÇ-nän ngàb-é jë. La
Av non! belle-soeur d'une femme
wàgà est la soeur de son mari.
Av un instant, un moment. NIn tout parent de même
Lò g‡ sò wàgà dáà, tél ÷èë génération du mari ou de
ùn Ÿ g‡ kárä ùsà mbád‡. Au l'épouse de [qqn.] {mais
bout d'un moment, elle plus jeune; tout parent
revient, prend une autre d'une génération
et la mange entièrement. inférieure à celle du mari
ou de l'épouse}
wág‡-wág‡
Id au loin (s'enfuir). ¼ÿ
wàs¸
wág‡-wág‡ àÛ. Il s'est N melon [Cucurbita pepo].
enfuit au loin. Wàs¸ g‡ ndïr-né dä lé màjì
Id vite vite sî yº. Le melon cuit avec
la viande est très bon à
wàlà manger.
N brousse. Wàlà lé tö lò
g‡ d-íngä dä jë kènéng yº.
wày
La brousse est là où on Id brusquement
trouve beaucoup d'animaux (apparaître). Tèë dî-sí d‡
(dedans). wày. Il nous apparait
AE wàlá - en brousse Dî brusquement (nous ne nous
ngîr-é m-äw wàlá m-äw m- attendions pas à le voir)
ödö kánd¸ ÷ûý. D'abord je wáy
vais en brousse et je Int hélas! oh!
ramasse des noix de wº
karité. N termite ailé. Wº lé tö
wàlá kù® g‡ ùbà bäg¸ jë ndáà
Av en brousse {locatif de dÆÛ jë d-ísû. Le termite
wàlà} M-äw gæ wàlá kàÛ ailé est un insecte qui a
sáñg ngìrà né. Je vais en des ailes. Les gens le
brousse pour chercher des mangent.
plantes médicinales [litt: wª
...chercher des racines N syphilis
des choses]. wé± [wé±,wɱ.vé±] (Français)
wàmï V verre
V gémir dans l'agonie {v. wæ•
aussi tùmä} N année en question.
wär Exp wæ•-dÉñ - cette année
VT préparer avec de là
l'huile Exp wæ•-nè - cette année
wár wæ•-nè
NIn beau-frère ou belle- Av cette année. DÆÛ jë
soeur. Wár-é jë g‡ dèné ndîû bƒ yº wæ•-nè. Les
gòdó wà? Ses belles-soeurs gens ont cultivé beaucoup
ne sont-elles pas là? Wár- de coton cette année. Kö
» jë tö ngàw kÇ-nän-» jë. lÆ-sí ì yº wæ•-nè. Notre
Mon beau-frère est le mari mil a duré longtemps cette
de ma soeur. Wár dèné jë année.
184
Lexique Ngambay-Français

wÉl-wÉl (Syn. wól-wól) en colère.


Id partout à la ronde. Exp wöng ÷ä [dÆÛ] dî (dÆÛ)
Ndü-é tä lò wÉl-wÉl. {Le - [qqn] est en colère
son de} sa voix remplit contre (qqn d'autre) Wöng
l'air partout à la ronde. ÷ä kÇ ßÆd¸ yº dî ngö lÆ
wær¸ nàng. Maman singe était
VT emprunter {quand on très en colère contre le
rend l'équivalent} fils de la terre.
VT prêter wòr
wær¸ N paille servant à faire
N mauvaise odeur le sel
wÆÿ (Syn. wòÿ) wör (Syn. pÉræ)
N folie N intervalle
N rage wòÿ (Syn. wÆÿ)
wæy N folie
VT faire un trou dans un wÇy (Syn. Çy)
secko pour voir travers N espèce de poisson
VT se frayer un chemin [Alestes nurses] {wóy dans
wï Negor et Mekongoto}
N pus. Jä-á tí ndáä wï g‡ wôl (Syn. hál)
mŸ jä-á g‡ lé îg¸-é tò ßï. V caractère, tempérament
Il avait la main enflée et wôlôg
le pus dedans l'empêchait Id d'un seul coup. Mbél
de dormir. kûô wôlôg. Il l'a renversé
wöd¸rö d'un seul coup.
N voiture wú
wòl [wòl,wÆl] N cri prolongé
N crinière. Wòl tòbÐy lé wùú
ngäl yº ùndä wòl kúndä. La N cri pour huer qqn.
crinière du lion est plus wúl (Syn. ßúl-ùbü)
longue que celle du N arachide. Wúl g‡ ngôy lé
cheval. ndùm kànàng Æ•. les
wól arachides en coquilles ne
N vallée pourrissent pas
wól-wól (Syn. wÉl-wÉl) rapidement.
Id partout à la ronde. Nç wúl-ndà (Syn. ßúl-ndà)
lÆ-á tä lò wól-wól. Ses N pois de terre. Wúl-ndà
pleurs remplissent g‡ d-úlä Æ• ßÉy lé kÉdÉrÉ
l'espace à la ronde. yº. Les pois de terre
wòndÕ [wÅndÕ] qu'on n'a pas encore
Id idée de disparition. ”® grillé sont très durs.
kÆm wòndÕ. Une bonne wülä
partie a disparu. N cauris
wöng [wç§g¸,wç§] wùläy
N colère. Tà g‡ úlä-« lé N escroquerie
à® wöng ÷ä-« yº. Ce que
vous m'avez dit me rendit

185
wùlwúrï bè nè d-áw tógö-né ndƒ. Un
N tourteau d'arachide tamis "yate" est une chose
frais qui est tissé comme un
wùÑ panier, mais il sert à
Av peut-être {normalement laver les épices "ndii".
après séè} À ÷èë séè à ÷èë yàgÕdà
Æ• wùÑ. Peut-être il N tamis {pour graines de
vient, peut-être il ne gÆbÆrÆ}
vient pas. yàgÕdà
wùnä (Syn. w“rº) N pic, instrument pour
N espèce de poisson creuser
wùr (Syn. ùr) yál
NIn foie Av déjà
NIn ventre. Tàg‡-nè wùr-» yál-yál
÷ä-« yº. Mon ventre me Id {très (claire): descr.
faisait beaucoup mal hier. de à®}
würï yám-yár
VT tourner dan la sauce N chien rayé
[la boule] yàngärÕd¸ [y¼§gärÕd¸]
w“rº (Syn. wùnä) N boule préparé avec le
N espèce de poisson jus de Citrullus lanatus
yàá yàngärÕd¸ [y¼§gärÕd¸]
Av bien; marqueur N esp. de petite fourmi
catégorique. M-äw yàá. Je rouge
suis bien parti. yárdÆ
Av même. Bèrè bàá yàá m-ä N yards.
tél. Je vais revenir NE kübü yárdÕ jöó - 2
demain même. Mº yàá moi- yards de tissu
même Mº yàá m-ár nè. ¬ yàá yày
tî. Moi même je reste ici. VI être faible
Toi aussi. (une
provocation) Mìnjì lÆ nª?
yáÿrä (Syn. írï-yáÿrä)
Mìnjì lÆ-» mº yàá. Les N espèce d'oseille
haricots de qui? Mes [Hibiscus asper]
haricots à moi même! y¼ […¼]
Av pas de tout. «-ngínä-ï N résidu. M-ƒyª y¼-á lé mŸ
yº Æ• yàá ßí. Je ne t'ai ngórö d‡ ndû mùndá jë bè.
pas de tout attendu Je laisse ce résidu dans
longtemps. la poterie à peu près
yàá [yàá,yáà] trois jours.
N maman {vocabulaire yº […º]
féminin}. Yàá, ä-m m-ºy Av très. Dèné lé rû-á lè£-
ngûd¸ gÕ tôg-é. Maman, é yº. La femme était très
laisse-moi courir vite. contente.
yàdÕ Av beaucoup. Dèné lÆ Sú ù£
N sorte de tamis. YàdÕ lé b¬yº yº. La femme de Su
tö né g‡ d-ójï tög‡ kàrè élevait beaucoup de
cabris. Î lé sô né yº nè

186
Lexique Ngambay-Français

mbä ÷í ßá ængæ bè wà? Tu L'autruche est un grand


manges beaucoup, je ne oiseau qui ne vole pas.
comprends pas pourquoi tu Yè£ lé îsÕ pä à®-dé d-ó.
es si maigre. L'oiseau se met à chanter
yª¼kƒyª […ª¼kƒyª] et tous l'entendent.
N résidu de noix de karité yël [yël,yæl]
yè NIn ongles {suivi de jï ou
Pr celui, celle. KÇ màñg gîl}
g‡ nè lé Ær yº ùndä yè g‡ yël [yël,yæl]
nø. Cette vache ici est VT allumer [feu ou bois].
plus grosse que celle là- Î-yël pÆr lám. Allumez un
bas. peu le feu.
yèé yël [yël,yæl]
Spc ce; le {peut-être VI faire des boulettes de
seulement avec les choses; farine (pour bouillie)
v. aussi Ÿ} Yèé àr nè. Le yël [yël,yæl]
voici. Yèé ¼€. Le voilà V empoisonner (avec
partir loin. fétiches). Njé-kùmä jë yël
yëb‡ dÆÛ jë gÕ kùmä lÆ-dé. Les
N fruit d'arbre de karité sorciers empoisonnent les
yég¸ [yég¸,yÉg¸] gens avec leurs fétiches.
(Syn. Ég¸) yè£-dî-pÆr
N rat. Rím-tä-sò lé ÷ä N guêpier, martin-
dìngàm ùndä yég¸ jë láy. chasseur?
Le rat "Rim" est plus yèl-úmä
agressif que tous les N Bagadais Casqué
autres rats. yèñ
yég¸ [yég¸,yÉg¸] (Syn. yÉ) VT faire une moue en
VT balancer. Ngön lé yég¸ montrant les dents. Yèñ
rû-á dî käg¸ d‡. L'enfant kƒ-á jë nj¡¿¿. Il fait une
se balançait sur l'arbre. moue à sa mère.
V secouer. Yég¸ mángò à® yèngÕrè […Ÿ§gÕrè]
mángò lé òm nàÑg. Il N chaîne
secouait (la branche du) yèr [yèr,yÆr]
manguier pour que les
mangues tombent à terre. (Syn. yŸr)
yég¸-würï N dégoûtant, chose
dégoûtante.
(Syn. Ég¸-würï) NE tàr yÆr - parole
N aulacode méchante
yègÕdÆ NE njè yÆr - un avare
Av dispersé NE njè-mè-yÆr - un méchant
yëkër yé® [yÉ®,yé®]
N côté VT porter en équilibre sur
yè£ [yè£,yÆ£] la tête. Dèné yé® tásä dì-
(Syn. Æ£) á g‡. La femme balançait
N oiseau. Mírò lé tö yè£ la cuvette en émail sur la
k‡ bòý g‡ ¡ bäg¸ Æ•. tête.

187
VI s'accroupir yï (Syn. wï)
yŸ […Ÿ] N pus. D-ílä yï lé dàn nªy
Pr lui, il (forme d‡, d-ár bàÛ-dé. Ils
indépendante). YŸ àÛ gÕ versèrent le pus dans la
bîb-é jë. Il est parti sauce et la donnèrent à
avec son père. leur père.
Pr un (de plusieurs). YŸ yìï
g‡ kárä rï-á dæ "M-äw-sÆ- N crin
í-Æ•". L'un d'eux son nom yïl
est "Je-ne-vais-pas-avec- VI s'imprégner d'humidité
toi".
yíl
yŸÑ […ŸÑ] N moustique. Yíl jë tÇ-«
Inj voilà!. YŸÑ, ö kéré yº tìl nè. Les moustiques
lÆ-í g‡ ìgì lé! Voilà, me piquaient beaucoup
vois ta clé qui était cette nuit.
perdue!
yìngà [y¡§gà,…¡§gà]
yŸr […Ÿr] (Syn. yèr) NIn les cheveux
N dégoûtant, chose {normalement yìngà dî}
dégoûtante
yì® (Syn. dì£)
yÉ (Syn. yég¸) NIn gencives
V secouer. YÉ käg¸ mángò
à® mángò lé òm nàng g‡. Il
yïrä (Syn. ÷ïrä)
secouait la branche du N espèce d'arbre
manguier pour que les [Anogeissus leiocarpus]
mangues tombent à terre. yïrö
yÆr-yÆr […¼] N salive, crachat. Yïrö lÆ
Id beaucoup (vibrer, dÆÛ jë láy tánä n¼º Æ•. La
trembler). «-tÇ nàng tôg¸ salive de tout le monde
d‡ lé à® dî-» dìngà yÆr- est différente.
yÆr. J'ai croqué du sable yïró
dans les grains de mil et N saleté. Kübü jë lÆ-» ùwà
ma tête vibre. yïró yº. Mes vêtements
yÉÞ sont très sales. Dèné
Av oui {réponse à un màndÕ ndáà síyä bíyä jï-á
appel; langage féminin} yïró. La belle femme, elle
pétrie la bouillie (avec)
yЫ […Ы] les mains sales.
Av dégoûtant. Lò tò yЫ. (proverbe: et on mange
L'endroit est dégoûtant. parce qu'elle est belle).
yðm […ðm] (Syn. Ængæ) yƒngä [yƒ§gä]
VI être maigre. N rasoir. Yƒngä lé tö né
Exp ÷û» yæm - je ne suis g‡ d-áw ndìsä-né mbäý-tà.
pas gai Le rasoir est une chose
yÜm […Üm] pour raser les barbes.
VI tomber (quelques yò
gouttes de pluie N la mort {yè-é 'sa mort'}
Yò tò nÅÇ sé ÷í wà? Y a t-
il un décès ou quoi? DÏ

188
Lexique Ngambay-Français

tûl màñg lò yò g‡ tàg‡-nè. yçm […çm]


Ils ont abattu un boeuf à VT mouiller (vêtement,
la place mortuaire hier. peau, mil, etc.)
Yò ngön lé tö yº ùndä yò VT tremper, mettre dans
dÆÛ g‡ tîgÕ. La mort d'un l'eau. «-yçm másàr lÆ-»
petit enfant fait plus mal mbä dùbü. J'ai mouillé mon
que la mort d'un adulte. maïs pour semer.
NE njè-yò - sorcier yôg¸
NE njè-yò-né-sî - gourmand V avoir de jeu, sortir
N sorcellerie
N défunt, décès; cadavre.
yûlë
Yò-é ßá d-áw sì-á nÅ wà? VI se défaire; se
Est-ce son cadavre qu'ils dissoudre {par exemple, la
emportent là? Òý-yö, «-tä boule au contact prolongé
dÕ mbä yò yàá. Oui, je le de l'eau}
prends pour un décès. yô®
yó VI être desserré; avoir du
Av à côté; de-ci. ÀÛ yó àÛ jeu
nè. Il va de-ci de-là. yùdùdù
yó-mÆngÆrÆ [yó.mƧgÆrÆ] Id rafraîchi {descr. de
N coléoptère indéterminée kül} Màjì, kàr-bè yàá ngà-
{yó-mÆgÆrÆ dans Negor et ßá rû-» kül yùdùdù. Bon,
Mekongoto} maintenant je suis
rafraîchi.
yò-ndàgÕ
N maladie qui paralyse
yúdúdú (Syn. yúrúrú)
Id bien (doux)
yòlè
VT faire passer légèrement
yùñ (tà) […“ñ (tà)]
sur le feu. Dèné yòlè dî VT bredouiller
bàd¸ mbä ndïr. Il yürö
carbonise la tête du N crachat
mouton pour la cuire. yúrúrú (Syn. yúdúdú)
yóòrí Id bien (doux) {descr. de
N scinque (lézard) kül}
yóróró Av bon (parole). Tàr g‡
Av bien propre (grains) yúrúrú ßá ¡y¼ bürürü à®
ßûn tò g‡. La bonne parole
yÅ […Å] laisse un trou pour
N appât l'écureuil. (proverbe)
yç […ç] yùwà
N sorte de petit termite. N espèce de poisson
Yç jë d-Ç tïrä lÆ-». Les [Hydrocyon forskali]
termites rongent mon lit
en bois.

189
Bibliographie

Djemadjioudjiel, Noel Le Mbaindo et Jacques Fedry 1979: Lexique


ngambay-français, français-ngambay. Centre d'Etudes Linguistiques, Collège
Charles Lwanga, Sarh.

Lewis, M. Paul, Gary F. Simons, and Charles D. Fennig (eds.). 2013.


Ethnologue: Languages of the World, Seventeenth edition. Dallas, Texas: SIL
International. Online version: http://www.ethnologue.com.

Negor, Mianmbaymarde et Kali Mekongoto 1978: Conversations et


textes ngambay. Centre d'Etudes Linguistiques, Collège Charles Lwanga,
Sarh.

191