Vous êtes sur la page 1sur 6

Calcul des coefficients de répartition transversales (CRT) :

1) Calcul des caractéristiques géométriques :


-Rigidité flexionnelle de la poutre :

Le calcul de l’inertie de flexion par la formule de poutre avec talon a donné :


Ip=0.6101 m4
D’où on déduit la rigidité flexionnelle :

ρp= (Ip/b1) *E=0,221854545*E m 3


avec (b1=2.75 m)

-Rigidité torsionnelle de la poutre :

On utilise la méthode de décomposition de la section en rectangles dont on calcul leurs


inertie par la formule Ki=f(b/a) *b*a^3 avec f est la fonction :
f(R=ba)=13−(0.051+0.168R)e−0.13R
-On a fait le calcul en utilisant hd=0.1+0.05/2=0.125 m
-Pour l’hourdie ki=0.5* f(b/a) *b*a^3
-pour l’âme ki=0.5* f(2b/a) *b*a^3
D’où on trouve l’inertie de torsion :
Kp=0.01793 m4
La rigidité torsionnelle est donné par la formule :
ɣp=Kp/(2*b1) = 0,00326 m3

-La rigidité flexionnelle et torsionnelle de l’hourdis :

Puisque l’entretoisement dans notre cas est assuré par l’hourdie, les rigidités de l’hourdie
sont donné par la formule :

ρe = γe = E.e3 / 12

Dans notre cas la hauteur de l’hourdie est de 20 cm et on trouve :

ρe = γe = 0.000667 E.

-Calcul des paramètres alpha et téta :

ɣ𝑒 + ɣ𝑝
𝛼= = 0.161
2√𝜌𝑝 + 𝜌𝑒

𝑏 4 𝜌𝑝
𝜃= × √ = 0.587
𝐿 𝜌𝑒

-Résumé des calculs :

2) Calcul des coefficients de répartition transversales CRT :


Le calcul des crt est faite par la méthode de Guyon-Massonnet car le paramètre téta es
supérieur à 0.3.
La méthode consiste à interpoler les tableaux de Guyon-Massonnet pour trouver un tableau
final qui correspond aux valeurs d’alpha et téta de notre projet et à la valeur de la position de
la poutre y considérée.
Ce tableau va nous permettre de tracer la ligne d 'influence de la poutre, placer les charges
selon le règlement et après déduire la valeur de crt de chaque chargement.
-interpolation sur téta et y :
La valeur de téta de notre projet est 0.587, donc on va interpoler sur les tableaux de θ=0.55
et θ=0.6 par la formule linéaire :
K (θ=0.587) = 0.26*K (θ=0.55) + 0.74*K (θ=0.6)
Pour la poutre de rive y=4.7m=0.855b donc l’interpolation sera faite entre 0.75b et b par la
formule ;
K (y=0.855b) = 0.58*K (y=0.75b) + 0.42*K (y=b)

Et pour la poutre centrale (y=1.567m=0.285b) :


K (y=0.285b) = 0.86*K (y=0.25b) + 0.14*K (y=0.5b)
L’interpolation sur alpha est faite par la méthode de Satler :
K(α=0.161) =K0*(1-X) +K1*X avec
X=α(1-Exp(θ0))
θ0=(0.065-θ) /0.663
Ainsi on trouve le tableau final de K (α, θ, y, e) et on trace la ligne d’influence :
-Pour la poutre de rive :
-Pour la poutre centrale :

La disposition des charges est choisie de façon à avoir le cas de charge le plus défavorable.
Le tableau suivant regroupe les valeurs obtenues correspondant aux différentes surcharges
pour la poutre intermédiaire et celle de rive.
La poutre modèle est déduite à partir des deux poutre en prenant le cas le plus défavorable
des deux poutres :

Cette poutre sera la base sur laquelle on vas calculer les sollicitations et le ferraillage qui sera
appliqué à tous les poutres de notre projet.