Vous êtes sur la page 1sur 12

Chapitre 2 : Les produits du marché financier

Action
Titre de propriété; ce titre représente une fraction du capital d’une personne morale
(compagnie, corporation,...).
Le détenteur possède ici une part, un «morceau» de la compagnie. Il est propriétaire de cette
part de compagnie.
Les actions sont des valeurs mobilières qui représentent des parts de capital d’une
entreprise. Une société peut lever une partie de son capital sous forme d’actions en Bourse.
Ce capital lui permet de faire face à ses dépenses et d’assurer le développement de
l’entreprise.
Détenir une action permet d’être “copropriétaire” de l’entreprise, autrement dit de détenir un
titre de propriété sur une partie de la société. Le cours (c’est-à-dire la valeur) de l’action de la
société peut évoluer à la hausse ou à la baisse par rapport au montant placé initialement. Cela
permet également à l’investisseur de bénéficier d’une partie des bénéfices de la société
lorsque celle-ci distribue des dividendes à ses actionnaires. Les actions sont les produits les
plus négociés par les particuliers.
Une action est un titre financier représentatif d’une part de propriété d’une société. Une
action donne des droits (qui en font sa valeur) :

Droit de vote Droit aux dividendes Droit à l’information Droit sur l’actif social

Ce droit permet à Le dividende représente L’actionnaire détient Ce droit est un droit


chaque actionnaire de la part des bénéfices également un droit préférentiel en cas
prendre part aux reversée aux à l’information d’opération sur titres
décisions de l’entreprise actionnaires. Chaque communiquée par la comme une
lors des assemblées détenteur d’une action a société sur ses comptes. augmentation de capital.
générales. un droit sur les Certaines entreprises
L’actionnaire, tenu dividendes versés. envoient directement
informé des comptes Quelle que soit la part leurs rapports annuels
et de la stratégie de capitaux détenus, et leurs communiqués
d’entreprise, détient un chaque actionnaire de presse à l’ensemble
droit de vote en fonction obtiendra-le même de leurs actionnaires.
du nombre d’actions dividende par action.
détenues.

Obligation
.
titre de créance; ce titre représente un emprunt à court ou à long terme émis par une personne
morale (compagnie, corporation, municipalité, état...) et donnant droit à son détenteur de
percevoir un intérêt (généralement fixe) et droit au remboursement de la somme ainsi
avancée, ceci à une échéance déterminée. Le détenteur Prête son argent à une compagnie, à
un emprunteur, à un gouvernement.
Une obligation est une reconnaissance de dette de la part d’un émetteur; elle
représente une fraction d’un emprunt émis par un émetteur pour lequel le détenteur de
l’obligation perçoit des intérêts (coupons1).
L’émetteur peut être :
- un organisme public, marocain ou étranger;
-une entreprise privée, marocaine ou étrangère;
-un organisme international;
-un établissement de crédit (on parlera alors de bon de caisse 2plutôt que d’obligation).
Leur principe est simple:
un taux d’intérêt qui donne droit au paiement d’un coupon périodique, une durée
d’emprunt, un prix d’achat et un prix de remboursement à l’échéance.
Certaines obligations présentent toutefois des particularités.

Caractéristiques des obligations


1. Droits du détenteur d'obligations
Le souscripteur d'obligations est un créancier ou un prêteur. En contrepartie de l'argent mis à
disposition de l'entreprise, il a droit à une rémunération sous forme d'intérêts et au
remboursement du montant prêté.
Les intérêts perçus par le porteur d'obligations sont également appelés coupons par référence
aux coupons détachables des obligations avant que celles-ci ne soient dématérialisées. Le
montant de l'intérêt est connu dès l'émission de l'obligation ; il est fixé en fonction des taux
d'intérêt du marché à ce moment-là.
Le porteur d'obligations n'a pas le droit d'intervenir en votant ; il n'a pas non plus de droit sur
les bénéfices. En cas de faillite de l'émetteur, le porteur d'obligations est remboursé
prioritairement sur le porteur d'actions.
2. L'obligation est un titre à revenu fixe
La situation du porteur d'obligations est confortable puisqu'il sait à l'avance quelle sera sa
rémunération :
l'obligation est un titre à revenu fixe.
Au contraire, l'actionnaire qui perçoit une rémunération sous forme de dividendes ne sait pas
quelle rémunération son placement lui permettra de recevoir : il s'agit d'un titre à revenu
Variable dont la rémunération dépend de la bonne marche des affaires de l'entreprise.
3. Les obligations convertibles
Les obligations convertibles sont un type particulier d'obligations. Ce sont des titres hybrides.
En effet, le porteur d'obligations convertibles peut les convertir en actions à tout moment,
selon une parité d'échange définie au moment de l'émission.
Définition :La différence entre le prix de l'obligation convertible et celui de l'action est
appelée prime de conversion. Plus l'action monte, plus la prime diminue.
L'intérêt pour l'émetteur est de se financer à un moindre coût, car le rendement proposé pour
les obligations convertibles est inférieur à celui d'une obligation classique.

1
le coupon attaché à une obligation est en fait l'intérêt que verse cette obligation à son
détenteur. Certaines obligations ne versent pas de coupon, ce sont les obligations « zéro-
coupon ».
2
Le Bon De Caisse (BDC) est un compte bloqué rémunéré vous permettant de bloquer votre
argent pendant une durée de placement convenue à l’avance, en contre partie du versement
d’intérêts. Le BDC est un titre de créance nominatif matérialisé en un bon nominatif ou
anonyme.
4. Les modalités de remboursement
En plus des intérêts qu'il verse, un émetteur d'obligations doit rembourser le capital qu'il a
emprunté.
Deux modalités principales sont utilisées pour le remboursement
L'émetteur peut choisir de rembourser à l'échéance de l'émission la totalité de l'emprunt
(remboursement infine). Les intérêts sont versés annuellement et le remboursement du capital
intervient à l'échéance.
L'émetteur peut également rembourser par tranches annuelles. Les obligations remboursées
chaque année
sont tirées au sort. Les porteurs des obligations tirées au sort peuvent alors subir une perte si
le cours de
l'obligation est supérieur à la valeur nominale des obligations tirées au sort (le prix de
remboursement
étant inférieur à la valeur de marché)

NB : Les emprunts d état c est la même chose que les obligations 3

Les Warrants (ou Bons d’option)

Un warrant est un instrument spéculatif coté (compartiment Next Warrants d’Euronext4)


Émis par des établissements de crédit ou des entreprises d’investissement, qui donne le droit
(Et non l’obligation) :

 d’acheter (call warrant) ou de vendre (put warrant) un sous-jacent 5existant (action,


obligation, indice...) à un prix prédéterminé et à une échéance donnée moyennant le
paiement d’une prime, ou ;
 de percevoir la différence entre le cours de l’élément sous-jacent à la date de son
exercice et le cours d’exercice fixé dans le contrat d’émission lorsqu’il s’agit d’une
option d’achat ; soit l’inverse, lorsqu’il s’agit d’une option de vente.

L’émetteur du warrant est en général indépendant de l’émetteur du sous-jacent et le


warrant est émis indépendamment de toute opération financière de l’émetteur du sous-
jacent ou du groupe auquel il appartient. Un warrant ne peut être vendu à découvert. Le
prix d’un warrant dépend du rapport entre le prix du sous-jacent et le prix d’exercice,
de la date d’échéance (maturité), du niveau du taux d’intérêt, des éventuels dividendes à
percevoir sur la période et du niveau de volatilité implicite.

3
Une obligation est une reconnaissance de dette. Détenir une obligation, c’est donc détenir
une part de la dette d’une entreprise ou d’un État qui s’engage à rembourser à l’échéance
prévue
4
Le Next warrant est un compartiment qui regroupe l'ensemble des warrants et des
certificats cotés sur le Nyse Euronext depuis 2002. L'objectif étant de créer un marché
permettant d'apporter une plus grande visibilité sur les warrants et ainsi d'en faciliter la
négociation. Le nombre de warrants cotés varie, en fonction des nouvelles émissions et des
retraits.
5
Un actif sous-jacent est un actif sur lequel porte une option ou plus largement un produit
dérivé. Il peut être financier (actions, obligations, bons du Trésor, contrats à terme, devises,
indices boursiers...) ou physique (matières premières agricoles ou minérales...)
Un warrant est un instrument financier dérivé destiné à des investisseurs avertis.
Un warrant est un actif financier de la famille des produits dérivés. Son prix est
directement lié à celui d’un autre actif financier appelé sous-jacent . Il existe différents
types de sous-jacent : actions françaises , actions étrangères , indices, devises et matières
premières.
Les warrants sont aussi des valeurs mobilières émises par des établissements bancaires
dont l’espérance de rendement est bien plus importante que celle des actions ou des
obligations. Ils sont en contrepartie plus risqués que ces derniers.
Leur principal intérêt est d’offrir à leur détenteur un effet de levier par rapport
aux mouvements du sous-jacent.
Ce phénomène est illustré par le schéma suivant.

Un petit mouvement de la grande roue (le sous-jacent) entraînera un mouvement


proportionnellement plus important de la petite roue (le warrant).
Attention, la roue tourne dans les deux sens : l’effet de levier amplifie les mouvements
du warrant à la hausse, mais aussi à la baisse.
Selon le type de warrant choisi et en fonction du sous-jacent, du prix d’exercice ou de
la maturité, l’effet de levier du warrant est plus ou moins
important. Certains warrants amplifient jusqu’à 50 fois les mouvements de leur
sous-jacent !
Fonctionnement
Acheter un warrant, c’est d’abord acquérir le droit, et non l’obligation, d’acheter (Call)
ou de vendre (Put)
un sous-jacent à un prix déterminé à l’avance (prix d’exercice) à une date ou jusqu’à
une date donnée (maturité ou date d’échéance). Ce droit a une valeur marchande,
qu’on appelle prime ou cours : c’est le prix du warrant. Sous-jacents warrants

Le cours du warrant évolue en étroite corrélation avec celui du sous-jacent.


Il amplifie les mouvements de celui-ci à la hausse comme à la baisse de manière
plus ou moins marquée en fonction de ses propres caractéristiques : son type (Call ou
Put), son prix d’exercice et sa maturité. En effet, il existe plusieurs types de warrants
pour un même sous-jacent. Par exemple, deux Calls de même maturité mais de prix
d’exercice distincts ne réagiront pas de la même manière aux mouvements du
sous-jacent.
De même, deux Calls de prix d’exercice identiques mais de maturités différentes ne
fluctueront pas de la même manière, et chacun aura un effet de levier qui lui est
propre.
Un warrant a des perspectives de rendement plus intéressantes que les actions ou les
obligations, mais il est aussi plus risqué.
Un warrant bénéficie d’un effet de levier qui amplifie à la hausse comme à la baisse
les mouvements du sous-jacent.
Il existe des warrants sur une multitude de sous-jacents :actions, indices, devises,
matières premières.6

Les Futures (ou contrats à terme)


Un contrat à terme ou « future » en anglais, est un engagement négocié entre deux
contreparties qui permet :

 d’acheter ou de vendre ƒ
 une quantité déterminée d’un actif sous-jacent
 à une date prédéterminée (la date d’échéance)
 à un prix convenu à l’avance.

les contrats à terme sont des produits standardisés négociables sur un marché réglementé
par le biais d’intermédiaires spécialisés en produits dérivés. Ils peuvent être achetés ou vendus
tout au long de leur durée de vie.

Vous pouvez ouvrir une position indifféremment en achetant ou en vendant un contrat à


terme. Inversement, vous pouvez fermer votre position en rachetant ou en revendant ce même
contrat à terme avant la date d’échéance. En pratique, la plupart des positions ouvertes sont
closes avant leur expiration.

Si vous anticipez la hausse d’un actif sous-jacent, vous pouvez acheter un contrat à terme,
c’est-à-dire prendre une position longue, ce qui vous engagera à acquérir l’actif sous-jacent,
ou l’équivalent en espèces, à un prix pré-convenu et à unecertaine date.
Si vous anticipez la baisse d’un actif sous-jacent, vous pouvez vendre un contrat à terme,
c’est-à-dire prendre une position courte, ce qui vous engagera à livrer l’actif sous-jacent, ou
l’équivalent en espèces, à un prix pré-convenu et à une certainedate.
Si à la clôture de la position ou au plus tard à la date d’échéance, le prix du support du contrat
est supérieur au prix spécifié à la conclusion du contrat, l’acheteur du contrat réalise un profit
et le vendeur du contrat subit une perte.

6
Commerzbank AG Paris 23, rue de la Paix 75002 Paris Tél. 0 800 80 10 80 (numéro
vert)
www .warrants.commerzbank.com
Commerzbank Aktiengesellscharft est une société anonyme à directoire de droit
allemand,
immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Frankfurt am Main.
A l’inverse, si à la clôture de la position ou au plus tard à la date d’échéance, le prix du
support du contrat est inférieur au prix spécifié à la conclusion du contrat l’acheteur du contrat
subit une perte et le vendeur réalise un profit.7

Les Options

Plusieurs types d’options existent sur le marché, négociées sur des marchés réglementés tel
EURONEXT.LIFFE (Options listées) ou de gré à gré (Options OTC)...
dotées de leurs caractéristiques propres :
 Option de vente : une option de vente (ou « put ») est un contrat d’option qui confère
au titulaire (acheteur de l’option) le droit de vendre une certaine quantité d’un titre
sous-jacent au vendeur de l’option à un prix fixé à l’avance (prix d’exercice ou « strike
») jusqu’à une date déterminée (la date d’échéance) ;
 Option d’achat : une option d’achat (ou « call ») est un contrat d’option qui confère
au titulaire (acheteur de l’option) le droit d’acheter une certaine quantité d’un titre
sous-jacent au vendeur de l’option à un prix fixé à l’avance (prix d’exercice ou « strike
») jusqu’à une date déterminée (la date d’échéance)....
et dont l’achat ou la vente présentent les risques suivants :
 L’achat d’option : acheter une option implique un moindre risque que vendre une
option. En effet, si la variation du prix de l’actif sous-jacent est défavorable à
l’acheteur, la perte maximale est limitée à la prime payée (coût de l’option),
augmentée de toute commission ou autres frais d’opération ;
 La vente d’option : lors de la vente d’une option, le risque encouru est
considérablement supérieur à l’achat d’options. Il peut s’avérer nécessaire de payer des
marges pour conserver sa position et il est possible de subir une perte très supérieure à
la prime encaissée en cas d’évolution défavorable du sous-jacent. Le vendeur d’une
option est conduit à acheter ou vendre l’actif sous-jacent si l’option est exercée contre
lui (ou à verser à l’acheteur de l’option une somme en numéraire liée à la différence
entre le prix du marché et le prix d’exercice).

Si le vendeur d’une option détient l’actif sous-jacent, la vente d’option est dite « couverte ».
Si le vendeur ne possède pas l’actif sous-jacent, son risque peut être illimité. Seules des
personnes expérimentées devraient envisager la vente d’options non couvertes et ce,
seulement après avoir obtenu toutes les informations relatives aux conditions applicables et
au risque potentiel. Il est donc recommandé de solliciter un conseil indépendant à ce sujet.

7
Contacts Tel. +33 (0) 1 49 27 12 27 infoeu@nyx.com www.boursedeparis.fr
Paris39, rue Cambon 75039 Paris Cedex 01 France
Les indices
Définition Un indice boursier est un indice de prix qui se définit par trois caractéristiques :

 la date de référence et l'indexation : date de création et base de l'indice


 l'échantillon : ensemble de valeurs représentatives d'un marché ou d'un secteur
 la méthodologie de calcul : poids des titres au sein de l'indice

Les indices de la bourse de Casablanca


Les indices nus
•Le MASI : Moroccan All Shares Index
•Le MADEX : Moroccan Most Active shares inDEX
•Les indices sectoriels

Les indices de rentabilité


 𝑀𝐴𝑆𝐼𝑟𝑒𝑛𝑡𝑎𝑏𝑖𝑙𝑖𝑡é 𝑏𝑟𝑢𝑡 , 𝑀𝐴𝑆𝐼𝑟𝑒𝑛𝑡𝑎𝑏𝑖𝑙𝑖𝑡é 𝑛𝑒𝑡

 𝑀𝐴𝐷𝐸𝑋𝑟𝑒𝑛𝑡𝑎𝑏𝑖𝑙𝑖𝑡é 𝑏𝑟𝑢𝑡 , 𝑀𝐴𝐷𝐸𝑋𝑟𝑒𝑛𝑡𝑎𝑏𝑖𝑙𝑖𝑡é 𝑛𝑒𝑡

Les indices en devise


•MASI USD, MASI EURO
•MADEX USD, MADEX EURO
Les indicateurs
Les indices nus
MASI Flottant(MoroccanAll SharesIndex) :
•Indice de capitalisation
•Indice global
•Mesure de la performance à long terme
•Environ 9275,98 points au 23 avril 2013
•Calcul et diffusion tout au long de la séance (chaque minute)
MADEX Flottant (Moroccan Most Active shares inDEX) :
•Indice de capitalisation
•Indice compact
•Indexation des fonds investis en actions
•Environ 7559,71 points au 23 avril 2013
•Calcul et diffusion tout au long de la séance (chaque minute)
Indices sectoriels
•Indices de capitalisation
•Calcul et diffusion une fois à la clôture de la séance
Les indices nus : mode de calcul
Formule: moyenne arithmétique
𝐼(𝑡) = 𝐵𝑎𝑠𝑒 ∗ 𝐶𝑎𝑝𝑖(𝑡)/𝐶𝑎𝑝𝑖𝐵𝑎𝑠𝑒𝐴𝑗(𝑡)

•Composition:
MASI : Toutes les valeurs de type action : 77 valeurs
MADEX : Les valeurs les plus liquides et cotées en continu 54 valeurs
•Pondération: par les capitalisations flottantes
date de référence= 31/12/1991
 1993 : Promulgation des réformes réglementaires du marché financier.
 1993 : Démarrage du programme de privatisation.
Base = 1000
Cours utilisés
 Au cours de la séance : les cours de référence pour les valeurs non traitées, réservées
ou suspendues et les derniers cours pour les valeurs traitées.
 A la clôture on tient compte des réservations.

Les indices de rentabilité


Indices de rentabilité globale
-Intègrent le montant des dividendes
MASIR(t) =( MASIR(t-1) / MASI(t-1)) * ( MASI(t) + 1000 * (SOMME(Qi(t) * Dgi(t) ) /
CBA(t) )
-Calcul et diffusion une fois à la clôture de la séance
Les indices en devise
-Indices nus calculés sur la base de capitalisations exprimées en devise (USD ou EURO)
-Instruments servants à calculer la performance de portefeuilles valorisés en devise
-Calcul et diffusion une fois à la clôture de la séance
Les indicateurs
Calculés et diffusés pour chaque indice nu :
 Nombre de valeurs en hausse
 Nombre de valeurs en baisse
 Nombre de valeurs dont le cours reste inchangé
 Nombre de valeurs non traitées
 Nombre de valeurs traitées
 Part de la capitalisation flottante des valeurs traitées dans la capitalisation flottante de
l’échantillon
•Nombre de valeurs de l’échantillon
•Capitalisation flottante de l’échantillon

Principaux indices français

1 - Le CAC40

Le CAC40 (Cotation Assistée en Continu), créé en 1988 avec une base de 1000 points, est
l'un des principaux indices en France. Comme son nom l'indique il est composé de 40 valeurs
qui sont choisies parmi les 100 premières capitalisations de la Bourse de Paris.

Les actions sont choisies en fonction de différents critères :


- la capitalisation boursière : nombre de titres x la valeur du titre
- la liquidité : nombre de titres disponibles dans le public
- le secteur : support représentatif de l'économie française

L'indice CAC40 est l'indice phare de la Bourse de Paris, il représente la tendance des grandes
capitalisations de l'économie française.

2 - Le SBF 80
Le SBF 80, créé en 1997 avec comme base 1000 points, signifie Société des Bourses
Françaises. Il regroupe 80 valeurs autres que celles qui composent le CAC40, dont un tiers est
composé des valeurs du secteur des services. Il permet d'indiquer plus spécifiquement
l'évolution des entreprises de tailles moyennes.

3 - Le SBF 120

Le SBF 120 (Société des Bourses Françaises), créé en 1993 avec comme base 1000 points, est
l'un des principaux indices en France. Comme son nom l'indique, il est composé de 120
valeurs parmi les 200 premières capitalisations de la Bourse de Paris. Il est composé des 40
valeurs du CAC40 et des 80 valeurs du SBF 80.

4 - Le CAC All-Tradable

Le CAC All-Tradable a remplacé en 2011 le SBF 250 (créé en 1993, avec une base de 1000
points). Il est l'indice le plus large de la Bourse de Paris. Il regroupe 250 valeurs dont le SBF
120. Il représente l'ensemble de l'économie française et permet d'indiquer l'évolution globale
du marché des actions françaises. Cet indice est également calculé selon la méthode du capital
flottant mais est coté deux fois par jour.

5 - Le CAC IT

Le CAC IT a remplacé en 2005 l'IT CAC qui avait été créé en 2000 avec une base de 1000
points. Il signifie Indice Technologique. Il n'est pas limité en nombre de valeurs. Toutes les
valeurs du secteur technologique (télécommunication, électronique, etc.) appartenant au CAC
All-Tradable peuvent y figurer.

6 - Le CAC IT 20

Le CAC IT 20 a remplacé en 2005 l'IT CAC 50 qui avait été créé en 2000 avec une base de
1000 points. Il représente 20 valeurs du secteur technologique qui ont une capitalisation et une
liquidité suffisante mais qui n'appartiennent pas au CAC40.

7 - Les autres indices

La Bourse de Paris calcule d'autres indices :


- Le CAC Next 20 : composé des 20 valeurs les plus importantes après celles du CAC40
- Le CAC Mid 100 : composé de 100 valeurs de moyenne capitalisation
- Le CAC Small 90 : composé de 90 valeurs de petite capitalisation
- Le CAC Mid&Small 190 : regroupe les deux indices précédents
- Le CAC all Shares : composé de toutes les valeurs cotées sur Euronext Paris ayant plus de
5% de rotation annuelle du capital

Les principaux indices mondiaux

1 - Les indices européens

- Le Dow Jones Euro Stoxx 50 : créé en 1992 avec comme base 1000 points, il est composé
des 50 premières valeurs du Dow Jones Euro Stoxx qui couvre les 326 premières
capitalisations de la zone euro. Il est calculé selon la méthode de pondération par la
capitalisation boursière et est coté en continu toutes les 15 secondes de 9h à 17h45.

- Le DAX30 (Deutscher Aktienindex) : créé en 1987 avec une base de 1000 points, il est
composé des 30 entreprises les plus importantes cotées à la Bourse de Francfort.
Il est fondé principalement sur deux critères :
- la capitalisation boursière
- le chiffre d'affaires
Il est coté de 9h à 20h.

- Le FTSE 100 (Financial Times Stock Exchange) : créé en 1983 avec une base de 1000
points, il est composé des 100 entreprises les plus importantes cotées à la Bourse de Londres.
Il est coté de 8h à 16h30 (heure locale).

2 - Les indices étrangers (Etat-Unis et Japon)

- Le Dow Jones : créé en 1928 avec une base de 100 points, il est composé des 30 valeurs
principales du NYSE (New York Stock Exchange, la première place boursière sur les actions
aux Etats-Unis). Il est l'indice le plus ancien et le plus célèbre de la Bourse de New-York. Il
est majoritairement composé du secteur industriel. Il n'indique pas fidèlement l'évolution du
marché américain du fait du nombre de valeurs faibles qui le composent et de sa méthode de
calcul. En effet, il a une méthode de calcul simple puisqu'il n'est pas pondéré par les
capitalisations boursières. Il est égal à la moyenne de la valeur des actions des sociétés de
l'indice.

Les swaps
Définition
Un swap est un accord entre deux entreprises pour échanger des flux de trésorerie dans le
futur. Cet accord définit les dates aux quelles ces flux (ou cash-flows8) seront échangés et la
façon dont ils seront calculés.
Définition
Le swap "vanille" est un swap dans lequel une entreprise s’engage à payer des cash-flows
égaux aux intérêts à taux fixes sur un principale donné, pendant un certain nombre d’années,
et en retour, elle reçoit des intérêts à taux variable sur le même principale pendant la même
durée.
Exemple de taux variables
Le taux variable le plus courant est le taux LIBOR (London Inter Bank Offered Rate) ou
EurIBOR pour la zone euro .C’est le taux des échanges interbancaires pour différentes
échéances de court terme (1 mois, 3 mois, 6 mois, 1 an).
Exemple de SWAP
On considère un swap à 2 ans entre deux entreprises A, et B, initié le 5 mars 2005.
L’entreprise A s’engage à payer un taux d’intérêts de 5% à B sur un principal de 100M.
En retour B s’engage à payer des intérêts à A au taux LIBOR 6 mois
Swap sur devises
Description

8
Solde comptable indiquant la capacité d'autofinancement d'une entreprise
Un swap de devises implique l’échange d’un principal et d’intérêts dans une devise contre un
principal et des intérêts dans une autre devise.
Un swap de devises nécessite de spécifier le principal dans chacune des deux devises.
Ces sommes sont échangés au début et à la fin de la durée de vie du swap
Credit Default Swap (CDS)
Un swap de défaut, connu sous le sigle de CDS (Credit Default Swap), est un contrat qui
procure une assurance contre le défaut éventuel d’une entreprise donnée. L’entreprise en
question est l’entité de référence et la survenance d’un d’un défaut,aléa de crédit.
L’acheteur de l’assurance acquiert le droit de vendre une obligation particulière(obligation de
référence ) émise par l’entité de référence, à sa valeur nominale(qualifié de principal) en cas
d’occurrence d’un aléa de crédit.
L’acheteur du CDS paie au vendeur des montants convenus, à intervalles réguliers, jusqu’à
l’échéance du CDS, ou bien à la survenance d’un aléa de crédit.
Dans ce dernier cas un ultime paiement est effectué par l’acheteur.
Le swap est alors dénoué, soit par livraison du sous-jacent, soit en cash.
Si les termes du contrat prévoient la livraison du sous-jacent, l’acheteur du swap livre les
obligations au vendeur en échange de leur valeur nominale.
Quand le swap est dénoué en cash, le montant payé représente (100-Z)% de la valeur du
nominale.
Z est le prix de l’obligation de référence coté à une date convenue, ultérieure à l’aléa de
crédit.

Le produit structuré
Le produit structuré peut se résumer à la définition suivante: «Contrat conclu entre une
banque et un investisseur sur l’application d’une formule de remboursement précise à une
échéance déterminée».
On peut classer les produits structurés selon un couple «rendement / risque» classique:

Rendement
Acceptation
du risque
Acceptation
Produits à
Acceptation moyenne du
effet de
Aversion faible du risque
levier
au risque risque Produits à
Produits à Produits à capital
capital capital protégé
garanti protégé anticipant
anticipant une hausse
baisse ou
stabilité

Niveau de risque
D’un point de vue financier, un produit structuré est la combinaison d’instruments de types
obligataires et de produits dérivés constituant la mécanique du produit. C’est dans la variété
des combinaisons possibles que les produits structurés peuvent s’adapter à chaque objectif
d’investissement
Un produit structuré se définit principalement avec les caractéristiques suivantes:
sous-jacent, durée, devise, barrière de protection du capital à l’échéance, rendement
attendu, fréquence de constatation, conditions de remboursement.
L’avantage pour l’investisseur est de connaître au préalable à tout engagement, les
conditions fixes et contractuelles de son investissement.9

OPCVM
Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières, les OPCVM sont des fonds
financiers composés de plusieurs titres (différentes classes d’actifs ou zones géographiques,
par exemple un OPCVM peut-être spécialisé sur les marchés asiatiques). Ainsi les épargnants
peuvent acheter des parts d’un OPCVM et ainsi diversifier automatiquement leur
investissement grâce aux différents titres présents en portefeuille. Il faut distinguer 2 grandes
familles d’OPCVM : les FCP (Fonds Commun de Placement) et les SICAV (Sociétés
d’investissement à Capital Variable), la différence majeure entre les deux étant le capital
initial nécessaire à la création.

Des experts (les gérants) sont chargés de composer et de suivre les portefeuilles de titres de
chaque OPCVM afin d’assurer aux clients les meilleurs couples rendement/risque. Ce type de
gestion financière est appelée « gestion pour le compte de tiers ».

9
AUFRADET, A. (2015). comprendre et simplifier les produits structurés.