Vous êtes sur la page 1sur 4
96 5 + Systemes hyperstatiques 5.3 POUTRE CONTINUE 5.3.1 Notations et définitions Une poutre continue (voir Figure 5.21) est une poutre reposant sur plus de deux appuis simples. Pour une poutre de n travées, on numérote les appuis de 0 4 n. La travée i de portée J; est la travée comprise entre les appuis Aj_1 et A;, de moment quadratique J; suivant I’axe de flexion concerné, de module d’ Young E. On appellera ¥; le chargement extérieur sur la travée i Ana An X \ 4 be J<—_>|<_*1_,| <*> Figure 5.21 Poutre continue Le nombre des inconnues hyperstatiques est égal au nombre des appuis intermédiaires (n — 1). On peut choisir comme inconnues hyperstatiques les moments fléchissants sur les appuis intermédiaires. 5.3.2 Poutre isostatique associée Une poutre continue comportant n travées peut étre décomposée en n poutres isostatiques sur lesquelles s’appliquent les mémes charges que sur la poutre continue avec en plus les moments aux appuis. Nous obtenons alors pour Ia travée i + 1 la figure 5.22 od = M, désigne le moment sur l’appui A; = Mis; désigne le moment sur P'appui Aisi = Misi(x) désigne le moment fléchissant dans la travée i + 1 de la poutre continue — Mo,+1(x) désigne le moment fléchissant dans la travée i + 1 isostatique associée et chargée uniquement par ¥;.; sans les moments sur appuis © Dunod - La photocopie non autorisée est un délit 5.3 Poutre continue 7 — Vo +i(x) désigne I’ effort tranchant dans la travée i +1 isostatique asso- ciée et chargée uniquement par ¥;,; sans les moments sur appuis — QP? , la rotation a droite de l’appui i dans la travée i + 1 isostatique associée et chargée uniquement par F;. sans les moments sur appuis = Vag la rotation a gauche de l’appui i+1 dans la travée i+] isostatique associée et chargée uniquement par F;,, sans les moments sur appuis Y. M, Mit x —>+ Ay hat Aist J<—_—____*1____~, Ria OAR Figure 5.22 Poutre continue Pour que nos poutres isostatiques associées se comportent comme la poutre continue d’origine, il faut écrire la continuité des rotations sur les différents appuis. Nous obtenons ainsi la formule des trois moments. 5.3.3 Formule des trois moments a) Travées quelconques 1 m,.(—_) 42m, hi fist 6El; 6El, 6Elis list +Mis( Fi) = (a2.-08,) (5.19) b) Travées de mémes inerties My-1li + 2Mi(Li + list) + Misiliss = OE (94 - a) (5.20) 98 5 + Systemes hyperstatiques ©) Travées identiques Mj-1 + 4M; + Mist set (#4 2°.) (5.21) d) Travées quelconques avec dénivellations d’appui Les dénivellations d’appui (v; pour l’appui A; par exemple) sont comptées positivement vers le haut. L qi list list Me (ci) Mi (az * atin) + Mit (az) =(0°,-9° ee ( Tan 5.3.4 Expression des sollicitations et actions de liaison s vj L (5.22) Les sollicitations dans la travée hyperstatique i sont déterminées par super- position des sollicitations dues au chargement extérieur et celles dues aux moments sur appuis. Soit, pour le moment fléchissant, on peut écrire : M(x) = Moj(x) + Mj i(1 - ) +M, (F) (5.23) i i De méme pour I’ effort tranchant : Vice) = Vox) + Mt — (624) On déduit les actions de liaisons de l’appui A; des valeurs de 1’effort tranchant a droite et 4 gauche de celui-ci : Ya, = Vili) — Vin (0) (5.25) ce qui donne pour des travées quelconques : M-1-Mi | Mi—Min Ys, = Yq, + 7 Ta i mn (5.26)