Vous êtes sur la page 1sur 10

JAUGES OUTILS

1. RAPPEL DE LA DEFINITION ET DE L’ORIENTATION DES AXES :

Un système de
coordonnées permet de
Z+
repérer les positions et les
déplacements d’un objet
Y+
par rapport à un point
origine.

Un repère est
X+
constitué de trois axes X, Y
et Z auxquels sont associés
trois axes rotatifs A, B et
C.

La règle des trois doigts permet de retrouver facilement


l’orientation des axes X, Y et Z.

Le sens positif du mouvement d’un chariot de la machine est celui


qui provoque une augmentation de la distance de l’outil par
rapport à la pièce (sécurité car dégagement de l’outil).

D’après la norme, on suppose toujours que l’outil se déplace et


que la pièce reste fixe.

Pour le cas d’une fraiseuse :

• L’axe Z est confondu avec l’axe de la broche.


• L’axe X est perpendiculaire à Z et correspond au plus grand
déplacement (généralement il correspond au chariot longitudinal).
• L’axe Y forme avec les axes X et Z un trièdre direct.

Pour le cas d’un tour :

• L’axe Z est confondu avec l’axe de la broche.


• L’axe X est perpendiculaire à l’axe Z et correspond au
déplacement radial de la tourelle porte outil.
• L’axe Y (généralement fictif) forme avec les axes X et Z un
trièdre de sens direct.

1 / 10
2. DEFINITION D’UNE JAUGE-OUTIL :

Une jauge outil est la distance orientée allant du point piloté P


vers le point de référence R relatif à la liaison encastrement
entre l’outil et la machine. Elle est représentée par un vecteur.

Si ce vecteur est orienté dans le même sens que le sens positif


de l’axe concerné, la valeur ‘’tapée’’ dans la page « jauge outils »
du calculateur sera positive.

Si ce vecteur est orienté dans le sens opposé du sens positif de


l’axe concerné, la valeur ‘’tapée’’ dans la page « jauge outils » du
calculateur sera négative.

FRAISAGE
1ier cas : fraise 2T 2ième cas : foret
R
R
Fig. : 1 Fig. : 2
Jauge L

Jauge L

Z+ P Z+ Jauge R = 0
Jauge R Y+ P
Y+
X+ X+

Nota : la jauge R sera « tapée » Nota : le pt P étant sur l’axe, la


positivement !! jauge R vaut donc 0 !!

Remarque :
Ces 2 cas recensent la quasi-totalité des situations rencontrées dans
l’atelier. Il suffira de choisir un des 2 cas en fonction du mode de travail
de l’outil.

2 / 10
TOURNAGE
er
1 cas : outil pour usinage extérieur R

Fig. : 3

Jauge X
X+

Z+ Jauge Z
P
Nota : Les 2 vecteurs étant orientés dans le même sens que X+ et Z+,
ceux-ci seront « tapés » positivement
2ième cas : outil travaillant à l’axe
R

Fig. : 4

Jauge X = 0
X+

Z+
Jauge Z

Nota : Le point P étant sur l’axe, la jauge R vaut donc 0 !!


3ième cas : outil d’usinage intérieur
R
P
Jauge X

Fig. : 5

X+

Z+

Jauge Z

Nota : Le vecteur de la jauge R étant orienté dans le sens contraire de X+,


celui-ci sera « tapé » NEGATIVEMENT

Remarque :
Ces 3 cas recensent la quasi-totalité des situations rencontrées dans
l’atelier. Il suffira de choisir un des 3 cas en fonction du mode de travail
de l’outil.

3 / 10
QUESTIONNAIRE

1. Dans chacun des 2 tableaux précédemment (Fraisage et Tournage),


représenter, sur chaque schéma d’outil, le point piloté ainsi que les
vecteurs orientés.

2. Cas du fraisage :

2.1. Sur la fig. 2, quelle est la valeur de la jauge R (le point piloté
étant sur l’axe de rotation) ? Justifier :

La jauge R = 0 car, le point piloté étant positionné sur l’axe, la distance


orientée allant du point piloté P vers le point de référence R est donc
nulle.

2.2. Sur les fig. 1 et 2, les jauges L sont-elles orientées dans le même
sens que Z+ ? (entourer la réponse correspondante)

OUI NON

2.3. Si la réponse est positive, quelle sera le signe pour la valeur de ces
jauges qui seront tapées dans le panneau « jauges outils » du
calculateur ?

Le signe pour la valeur de ces jauges sera positif ( + ). Par défaut, ce signe
n’est pas tapé.

4 / 10
3. Cas du tournage :

3.1. Sur la fig. 3, les jauges X et Z sont elles orientées dans le même
sens que X+ et Z+ ? (entourer la réponse correspondante)

OUI NON

3.2. Si la réponse est positive, quelle sera le signe pour la valeur de ces
jauges qui seront tapées dans le panneau « jauges outils » du
calculateur ?

Le signe pour la valeur de ces jauges sera positif ( + ). Par défaut, ce signe
n’est pas tapé.

3.3. Sur la fig. 4, quelle est la valeur de la jauge X (le point piloté
étant sur l’axe du logement du VDI) ? Justifier :

La jauge X = 0 car, le point piloté étant positionné sur l’axe du logement du


VDI, la distance orientée allant du point piloté P vers le point de
référence R est donc nulle.

3.4. Sur la fig. 5, la jauge X est elle orientée dans le même sens que
X+ ? (entourer la réponse correspondante)

OUI NON

3.5. Si la réponse est négative, quelle sera le signe pour la valeur de


cette jauge qui sera tapée dans le panneau « jauges outils » du
calculateur ?

Le signe pour la valeur de cette jauge sera négatif ( - ).

5 / 10
VERIFICATION DE L’INCIDENCE DE LA PRISE EN COMPTE
D’UNE JAUGE OUTIL

FRAISAGE

 Par défaut, et après avoir effectué les POM,


le point piloté par le calculateur est le point
situé sur le nez de broche et à l’axe.
Après avoir placé une Origine Programme
(OP) sur la face avant du mandrin (demander
Pt piloté
au professeur d’effectuer la manip.), après
avoir entré les valeurs des jauges de l’outil
concerné faire les manipulations suivantes :

MANIPULATION N°1 :

• En mode « IMD », taper l’instruction suivante :

G0 X0 Y0 Z (valeur suivant la cale fournie)

• Valider par la touche « LF » ou « ENTER » (suivant la machine)


• S’assurer que le potentiomètre des avances soit à 0
• Appuyer sur la touche « Départ cycle » et effectuer le déplacement en
ouvrant progressivement le potentiomètre des avances tout en s’assurant
qu’il n’y ait aucune collision entre la broche et la pièce
• Le déplacement terminé, mesurer l’écart entre le nez de broche et la
surface recevant l’OP à l’aide d’un réglet

Quelle est la valeur de l’écart mesuré (arrondi à la valeur entière près) ?

Réponse : La valeur de l’écart mesuré correspond à la valeur de la cale choisie

6 / 10
MANIPULATION N°2 :

• En mode « IMD », taper l’instruction suivante :

G0 X0 Y0 Z (valeur suivant la cale fournie) D (n° du correcteur outil renseigné)

• Valider par la touche « LF » ou « ENTER » (suivant la machine)


• S’assurer que le potentiomètre des avances soit à 0
• Appuyer sur la touche « Départ cycle » et effectuer le déplacement en
ouvrant progressivement le potentiomètre des avances tout en s’assurant
qu’il n’y ait aucune collision entre la broche et la pièce
• Le déplacement terminé, mesurer l’écart entre le nez de broche et la
surface recevant l’OP à l’aide d’un réglet

Quelle est la valeur de l’écart mesuré (arrondi à la valeur entière près) ?

Réponse : La valeur de l’écart mesuré correspond à la valeur de la cale choisie +


la valeur de la jauge outil

A la valeur trouvée ci-dessus, soustraire la valeur de la jauge outil. Quelle


valeur trouve-t-on (arrondie à la valeur entière près) ?

Réponse : La valeur trouvée correspond à la valeur de la cale choisie

MANIPULATION N°3 :

• En mode « MANU », monter l’outil correspondant aux dimensions du


correcteur D choisi
• Mesurer l’écart entre l’extrémité de l’outil et la surface recevant l’OP à
l’aide d’un réglet

Quelle est la valeur de l’écart mesuré (arrondi à la valeur entière près) ?

Réponse : La valeur de l’écart mesuré correspond à la valeur de la cale choisie

INTERPRETATION (à effectuer avec le professeur) :

Lors de la manipulation n°2, le calculateur a pris en compte la longueur de l’outil


en déplaçant le point piloté P du nez de broche vers l’extrémité de l’outil. C’est
ce qui est vérifié physiquement lors de la manipulation n°3.
7 / 10
VERIFICATION DE L’INCIDENCE DE LA PRISE EN COMPTE
D’UNE JAUGE OUTIL

TOURNAGE
Tourelle
 Par défaut, et après avoir effectué les POM,
le point piloté par le calculateur est le point
Pt piloté situé sur la face avant de la tourelle et à
l’axe de l’alésage en position recevant le
porte-outil.
Après avoir placé une Origine Programme
(OP) sur la face avant du mandrin (demander
au professeur d’effectuer la manip.), après
avoir entré les valeurs des jauges de l’outil
concerné et après avoir mis un brut dans le
Porte-outil mandrin dont la longueur sera inférieure à
celle de la cale, faire les manipulations
suivantes :

MANIPULATION N°1 :

• En mode « IMD », taper l’instruction suivante :

G0 X (en fonction du Ø brut) Z (valeur suivant la cale fournie)

• Valider par la touche « LF » ou « ENTER » (suivant la machine)


• S’assurer que le potentiomètre des avances soit à 0
• Appuyer sur la touche « Départ cycle » et effectuer le déplacement en
ouvrant progressivement le potentiomètre des avances tout en s’assurant
qu’il n’y ait aucune collision entre la tourelle et la pièce
• Le déplacement terminé, mesurer l’écart entre la face avant du mandrin et
la face avant de la tourelle à l’aide d’un réglet

Quelle est la valeur de l’écart mesuré (arrondi à la valeur entière près) ?

Réponse : La valeur de l’écart mesuré correspond à la valeur de la cale choisie

• Mesurer l’écart entre l’axe de l’alésage en position de la tourelle et l’axe


du brut à l’aide d’un réglet

Quelle est la valeur de l’écart mesuré (arrondi à la valeur entière près) ?

Réponse : La valeur de l’écart mesuré correspond à la moitié de la valeur tapée


en X
8 / 10
MANIPULATION N°2 :

• En mode « IMD », taper l’instruction suivante :

G0 X (en fonction du Ø brut) Z (valeur suivant la cale fournie) D (n° du


correcteur outil renseigné)

• Valider par la touche « LF » ou « ENTER » (suivant la machine)


• S’assurer que le potentiomètre des avances soit à 0
• Appuyer sur la touche « Départ cycle » et effectuer le déplacement en
ouvrant progressivement le potentiomètre des avances tout en s’assurant
qu’il n’y ait aucune collision entre la tourelle et la pièce
• Le déplacement terminé, mesurer l’écart entre la face avant du mandrin et
la face avant de la tourelle à l’aide d’un réglet

Quelle est la valeur de l’écart mesuré (arrondi à la valeur entière près) ?

Réponse : La valeur de l’écart mesuré correspond à la valeur de la cale choisie +


la valeur de la jauge outil

• Mesurer l’écart entre l’axe de l’alésage en position de la tourelle et l’axe


du brut à l’aide d’un réglet

Quelle est la valeur de l’écart mesuré (arrondi à la valeur entière près) ?

Réponse : La valeur de l’écart mesuré correspond à la moitié de la valeur tapée


en X + la valeur de la jauge outil

Aux valeurs trouvées ci-dessus, soustraire la valeur de la jauge outil.


Quelles valeurs trouve-t-on (arrondie à la valeur entière près) ?

Réponse :

- sur Z : la valeur trouvée correspond à la valeur de la cale choisie


- sur X : la valeur trouvée correspond à la moitié de la valeur tapée en X

9 / 10
MANIPULATION N°3 :

• Monter l’outil correspondant aux dimensions du correcteur D choisi


• Mesurer l’écart entre l’extrémité de l’outil et la face avant de la tourelle à
l’aide d’un réglet

Quelle est la valeur de l’écart mesuré (arrondi à la valeur entière près) ?

Réponse : La valeur de l’écart mesuré correspond à la valeur de la cale choisie

• Mesurer l’écart entre l’extrémité de l’outil et l’axe du brut à l’aide d’un


réglet

Quelle est la valeur de l’écart mesuré (arrondi à la valeur entière près) ?

Réponse : La valeur de l’écart mesuré correspond à la moitié de la valeur tapée


en X

INTERPRETATION (à effectuer avec le professeur) :

Lors de la manipulation n°2, le calculateur a pris en compte la longueur de l’outil


en déplaçant le point piloté P (situé sur la face avant de la tourelle et à l’axe de
l’alésage en position recevant le porte-outil) vers l’extrémité de l’outil. C’est ce
qui est vérifié physiquement lors de la manipulation n°3.
Les valeurs indiquées sur l’axe X correspondent aux diamètres auxquels on veut
positionner l’outil lors de l’usinage.

10 / 10