Vous êtes sur la page 1sur 24

CURRICULUM APPRENTISSAGE EN ANIMATION

EN AMONT POUR LA CONCEPTION PARTICIPATIVE


DES AHA

Module 5
Démarche d’élaboration de
L’Avant - Projet Sommaire
2
SOMMAIRE

SIGLES ET ABRÉVIATIONS.............................................................................4

I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION.................................................................6

II. OBJECTIFS DU MODULE............................................................................7

III. PUBLIC CIBLE.................................................................................................7

IV. DURÉE DU MODULE.....................................................................................7

V. DÉROULEMENT...............................................................................................7
5.1.Séance 1: L’avant - Projet Sommaire (APS).....................................7

5.2. Séance 2: Rôles et responsabilité des acteurs impliqués..........11

VI. ANNEXES.........................................................................................................20

VII. BIBLIOGRAPHIE.........................................................................................21

3
SIGLES ET ABRÉVIATIONS

AE Auto Evaluation
AEP Auto Evaluation Programmation
AG Assemblée Générale
AHA Aménagement Hydro Agricole
APD Avant-Projet Détaillé
APRA Apprentissage Participatif Recherche Action
APS Avant-Projet Sommaire
BE Bureau d’Etude
BF Bas-fond
BPOR Budget Programme par Objectif
BPOR Budget Programme par Objectif Régional
CC Conseil de Cercle
CLE Comité Local de l’Eau
CoC Le Conseil Communal
CR Conseil Régional
CRA Chambre Régionale d’Agriculture
CRA Chambre Régionale d’Agriculture
CROCSAD Comité Régional d’Orientation et de Suivi des Action de développement
CT Collectivité Territoriale
DAO Dossier d’Appel d’Offre
DCE Dossier de Consultation des Entreprises
DNGR Direction Nationale du Génie rural
DRGR Direction Régionale du Génie rural
DRH Direction Régionale de l’Hydraulique
EA Entreprise Agricole
EAF Exploitation Agricole Familiale
EIES Etudes d’Impact Environnemental et Social
GPS Système de Géo-positionnement
IGM Institut de Géographie du Mali
IP Irrigation de Proximité
MAO Matériels Appareillages et Outils
ONG Organisation Non Gouvernementale
OP Organisation Paysanne
OPA Organisation Paysanne Agricole
PDESC Plan de Développement Economique Social et Culturel

4
PNIP Programme National d’Irrigation de Proximité
PV Procès-Verbal
SA Structure d’Accompagnements
SA Secteur d’Agriculture
SSA Sous- Secteur d’Agriculture
SLGR Service Local du Génie Rural
SLH Service Local de l’Hydraulique
ST Structures Techniques
STD Service Technique Déconcentré
TDR Termes de Références

5
I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

L’aménagement des bas-fonds dans le cadre de l’irrigation de proximité est un processus complexe
dont le but est de répondre à une demande paysanne dans un environnement géographique et
socio-économique souvent mal connu.
Aussi, la mise en œuvre d’un tel projet doit avoir comme préalable, au-delà de la vérification de
la pertinence de la demande, de mener des actions visant à vérifier la faisabilité technique et
socioéconomique du projet. Les conclusions de ces actions confinées dans un document appelé
Avant-Projet Sommaire (APS), impliquant les techniciens et les bénéficiaires du projet, doivent aider
à la prise de décision pour la poursuite de l’action.
Le présent module est conçu pour non seulement informer les intervenants dans le processus sur
la démarche, mais aussi clarifier les rôles et responsabilité de chaque acteur ou groupe d’acteurs
devant prendre part au processus. Il est consacré à la démarche d’élaboration de l’APS et comporte
deux séances de facilitation :
Séance 1 : Définition et démarche d’élaboration de l’APS.
Séance 2 : Rôles et responsabilité des acteurs impliqués.
Chaque séance de facilitation comprend les éléments suivants :
Objectifs d’apprentissage
Démarche d’animation
Temps nécessaire
Matériels, appareils et outillages

6
II. OBJECTIFS DU MODULE

2.1. Objectif général


L’objectif de ce module est de renforcer les capacités des acteurs de l’irrigation de proximité dans la
démarche d’élaboration d’un Avant-Projet Sommaire.

2.2. Objectifs spécifiques


Définir l’APS.
Décrire la démarche d’élaboration de l’APS.
Décrire les rôles et responsabilité des acteurs impliqués

III. PUBLIC CIBLE

Ce module est destiné aux acteurs intermédiaires de l’irrigation de proximité : Services techniques
de l’État, Bureaux d’Études/ ONG, Collectivités Territoriales, Chambres Régionales d’Agriculture.

IV. DURÉE DU MODULE

Durée :4 H30mn

V. DÉROULEMENT

5.1. Séance 1 : Définition et démarche d’élaboration de


l’Avant - Projet Sommaire (APS).

5.1.1. Objectifs d’apprentissage


A l’issue de cette séance, les apprenants seront capables de :
Définir l’APS;
Décrire la démarche d’élaboration de l’APS ;

5.1.2 Démarche d’animation


A l’issue de cette séance, les apprenants seront capables de :

7
Présentation des participants, facilitateurs
Élaboration des normes de conduite
Formulation des attentes des participants
Etape 1 : Définition de l’APS 
En brainstorming le facilitateur demande aux participants de définir l’APS.
Il leur demande ensuite de dire l’utilité de l’APS.
Le facilitateur recense les réponses puis fait la synthèse.
Il complète les réponses des participants.

Etape 2 : Description de la démarche. 


En brainstorming, le facilitateur demande aux participants de citer les différentes étapes de
l’élaboration de l’APS d’un projet d’Aménagement de Bas-fond.
Il leur demande notamment de dégager les activités à mener à chaque phase. 
Le facilitateur note les réponses sur un tableau papier puis les complète avec les données ci-
dessous.

Références techniques

Définition de l’APS
L’avant-projet sommaire est le Document qui donne les grandes lignes de la conception fonctionnelle,
architecturale et technique de l’ensemble d’une opération d’investissement. Il permet au maître
d’ouvrage à partir de l’étude d’un ou plusieurs scénarios de décider de la réalisation de l’opération
et de choisir la technique et l’aménagement adéquat.

Utilité de l’APS
L’APS permet d’étudier avec les villageois
différents scénarios de mise en valeur et
d’aménagement du bas-fond. Son succès
repose sur la qualité du travail des techniciens
et sur le dialogue instauré avec les villageois,
à toutes les phases de l’étude.

Démarche d’élaboration de l’APS


L’avant –projet sommaire peut se faire en deux phases :
A. Les études préalables
Elles visent toutes la compréhension de la morphologie et du fonctionnement hydrologique du bas-
fond (reconnaissance et caractérisation du bas-fond). Des études sur les éléments ci-dessous sont
nécessaires pour cette compréhension.

8
a) La topographie 
Le but de la topographie n’est pas de disposer d’un joli plan à mettre dans un dossier, mais
d’obtenir ne image cotée du bas-fond, pour préciser, confirmer ou infirmer le diagnostic
qualitatif de son fonctionnement hydraulique. Les levées topographiques doivent répondre
aux questions mises à jour à la fin de la visite de terrain, par exemple :
Quelles sont la pente et la dénivelé sur telle ou telle partie ;
Y a-t-il un seuil hydraulique à tel ou tel endroit ?
Quelles sont la profondeur et l’ampleur de telle zone inondable ?
Quelle est la position topographique des aménagements existants ou des formes
d’exploitation (puits, jardins, verger, bois sacré etc.).
Les levées topographiques doivent se faire conformément à un cahier de charge établi à cet
effet. Cette approche opérationnelle et efficace nécessite une définition correcte du travail à
conduire sur le terrain et donc une rédaction des prescriptions à destination du topographe.

b) L’hydrologie du bas-fond
En matière d’hydrologie, trois types d’informations sont essentielles :
Les débits exceptionnels ;
L’alimentation en eau suivant les années (sèche, moyenne, humide) ;
Les risques de déficit ou d’excédent.

c) Les éléments de pédologie


Les sols renseignent sur les cultures adaptées sur la dynamique de l’eau (infiltration,
perméabilité) et sur le fonctionnement du bas-fond (atterrissement sableux). Il faut s’intéresser
en priorité à la valeur agricole de sols, en utilisant surtout les connaissances paysannes. Il faut
également recenser toutes ses informations à chaque visite du bas-fond par des observations
et des discussions sur le terrain même, avec les paysans.
Les éléments de pédologie les plus importants sont :
La cartographie sommaire et profils caractéristiques ;
L’alimentation en eau des sols, infiltrométrie, drainage.

d) Investigation du sous-sol et des fondations des ouvrages pour la gestion de la nappe


En plus de la maitrise des écoulements superficiels, il faut influencer, voir maitriser le
fonctionnement de la nappe en favorisant son alimentation et en freinant sa vidange. Pour
cela, il faut connaître son fonctionnement pour intervenir de manière efficace. Cela demande
des investigations supplémentaires.
Localisation et extension :
- Où la nappe se trouve-t-elle ? Jusqu’où va-t-elle ?
- Comment communique-t-elle avec la nappe exploitée par les puits de versant ?
Profondeur :
- Quelle est la puissance de la nappe ?
- Varie-t-elle dans l’espace ?
- Peut-on l’influencer
Dynamique :
- Vitesse de réponse de la nappe à l’alimentation et à la vidange ;
- Destination de vidange (nappe en aval du cours d’eau ou nappe plus profonde) ;
9
- Lieu privilèges d’écoulement (drainage) ;
- Alimentation de la nappe.
Lieu de contrôle ou de stockage 

e) Contraintes liées au mode d’exploitation souhaité.


Au cas où cet aspect n’a pas été suffisamment travaillé lors du pré-diagnostic, l’avant-projet
sommaire peut contenir un volet agronomique. Ce volet vise à analyser plus en détail le mode
d’exploitation souhaité (abreuvement du bétail, riziculture, etc.) et les pratiques actuelles, afin
de préciser les contraintes qui se posent actuellement. Les caractéristiques physiques du site
prévues permettent-elle de les lever ou posent-elles au contraire des problèmes particuliers ?
Quel gain de production et de productivité sont-ils envisageables de façon réaliste, et quelles
sont les mesures d’accompagnement nécessaires ?

f) La recherche de matériaux de construction


L’avant-projet sommaire se soucie des matériaux intervenant dans la construction des différents
ouvrages possibles en regardant :
Leur proximité par rapport au site ;
Leur qualité ;
Leur disponibilité et les conditions de leur obtention ;
La quantité disponible.

B. Le dossier final d’avant-projet sommaire et son rôle de simulation


a) Étude des variantes et des alternatives
L’ensemble de ces informations permet de discuter la faisabilité de la demande des villageois
et de proposer une ou plusieurs alternatives, pour que le maître d’ouvrage puisse opter
définitivement pour une des options (ou une première tranche de travaux). Ces alternatives
peuvent être :
Des variantes d’un même type d’ouvrage sur un même site;
Une proposition des sites plus adaptés ;
Une proposition d’une autre forme de valorisation, faisant appel à d’autres types d’ouvrages.

b) Constitution du dossier d’avant-projet sommaire (Conception du schéma d’aménagement


global)
Pour constituer le dossier d’avant-projet sommaire, il faut rassembler et présenter toutes les
données collectées (avant d’introduire et présenter le projet retenu) :
Cartes d’état-major ;
Données sur le village ;
Cartographie du terroir ;
Cartographie du bas-fond ;
Levées topographiques ;
Implantation des suivis limnimétriques et piézométriques et leur dépouillement ;
Différents schémas et scénarios d’aménagement avec le coût estimatif ;
Eléments de calculs économiques sur les différentes variantes ;
Tableaux ou explications rappelant leurs avantages et inconvénients.

10
Après la restitution, le débat avec le maître d’ouvrage et le choix d’une solution le dossier est
complété puis transmis au prestataire chargé de l’avant-projet détaillé, avec :
Le compte rendu de la restitution et des réunions ;
La décision finale d’aménagement et les variantes retenues ;
Les termes de référence des études spécifiques à mener en vue de l’avant-projet détaillé.

5.1.3. Temps nécessaire :


2 Heures.

5.1.4. Matériels Appareillages et Outils


Papier Kraft, Vidéo projecteur, Ruban adhésif, Marqueurs, flitchart, fournitures de bureau,
ordinateurs, papier padex, papier chemise, maquettes, plans, cartes, schémas d’aménagement,
cordeaux, piquets, rubans, jalons, matériels de topographies.

5.2. Séance 2:
Rôles et responsabilité des acteurs impliqués

5.2.1. Objectifs d’apprentissage


A l’issue de cette séance, les apprenants devront être capables de :
Identifier les acteurs par phase et les outils utilisés.
Dégager les rôles et responsabilités des acteurs.

5.2.2. Démarche d’animation


Etape 1 : Travaux de groupe
En brainstorming, le facilitateur présente le tableau n°1 sur le Processus d’élaboration de l’APS.
Puis demande aux participants d’expliquer le contenu.
Le facilitateur repartit ensuite les participants en trois groupes puis donne les consignes.
Consignes : complétez le tableau en faisant ressortir les acteurs impliqués et les outils utilisés par
activités pour l’élaboration d’un APS en IP
En plénière chaque groupe présente son travail qui est discuté.

Etape 2 : Vidéo-projection :


Le facilitateur complète les résultats des travaux de groupe en faisant une vidéo-projection sur le
référentiel technique des thèmes traités (voir tableau n°2).

Etape 3 : Rôles et responsabilités des acteurs :


En brainstorming, le facilitateur demande de dégager les acteurs clefs du processus et de dire leurs
rôles et responsabilité. Il fait la synthèse et complète les réponses des participants.

11
12
Références techniques

Les acteurs par phases et les outils utilisés


Tableau 1 (incomplet) : Processus d’élaboration de l’APS

PHASES ÉTAPES ACTIVITÉS ACTEURS OUTILS

Choix d’une équipe technique paysanne


Prospection Visite de terrain
Entretien avec les villageois
Schéma d’occupation du bas-fond
avant aménagement
RECONNAISSANCE DU Choix de la zone
Traitement des informations de la
BAS-FOND
prospection
Conception du dispositif

Suivi pré aménagement Suivi du dispositif

Traitement des données


Topographie
Hydrologie
Agro-sylvo-pastorale
Étude technique du bas-fond
Pédologie
CARACTÉRISATION DU Géologie
BAS-FOND
Identification des carrières
Traitement des résultats des études
Analyse croisée des résultats
techniques
Visite de certains aménagements
Hypothèse d’aménagement
Propositions
PHASES ÉTAPES ACTIVITÉS ACTEURS OUTILS

Synthèse des résultats du DT et


Compilation des résultats DP et DT
du DP
Identification des types
Traitement des hypothèses
CONCEPTION DU SCHÉMA d’aménagements et ouvrages d’aménagements
D’AMÉNAGEMENT possibles
GLOBAL Matérialisation sommaire des
aménagements retenus sur une Dessin du schéma d’aménagement
carte
Restitution du schéma Restitution du schéma
Calcul des ouvrages
Calculs hydrauliques des ouvrages Vérification de la stabilité des
ouvrages
DIMENSIONNEMENT DES Plans d’exécution Plans d’exécution
OUVRAGES
Quantitatifs
Devis Estimatifs
Restitution

13
14
Tableau 2 : Processus d’élaboration de l’APS

PHASES ETAPES ACTIVITÉS ACTEURS OUTILS

Choix d’une équipe technique paysanne Paysans AG


Techniciens (sociologues,
hydrologue, environnementaliste) Carte IGN, Photos
Prospection Visite de terrain aériennes, entretiens ;
Paysans (équipe Technique guide de prospection,
Entretien avec les villageois
Paysanne, exploitants, décideurs maquettes
villageois)
Techniciens (sociologues, Carte IGN, Photos
Schéma d’occupation du bas-fond hydrologue, environnementaliste) aériennes, entretiens,
avant aménagement carte du terroir, GPS,
Choix de la zone Paysans (équipe Technique
RECONNAISSANCE DU transect maquettes
Traitement des informations de la paysanne, exploitants, décideurs
BAS-FOND Logiciel approprié
prospection villageois)
Conception du dispositif Hydrologue
Fiche de suivi,
Suivi du dispositif Equipe technique. Paysanne pluviomètre, appareil
de suivi
Suivi pré aménagement
Hydraulicien
Traitement des données Logiciel
Equipe Technique Paysanne

Topographie
Référentiel régional
Hydrologie
Equipe Technique Paysanne Appareil topo
Agro-sylvo-pastorale et accessoires,
Etude technique du bas-fond Hydraulicien, pédologue, géologue,
entretiens, cartes, les
CARACTÉRISATION DU Pédologie agronome, topographe, forestier et
photos, maquettes,
BAS-FOND éleveur
Géologie pluviomètre,
logiciels…
Identification des carrières
Traitement des résultats des études Hydraulicien Entretiens, logiciel,
Analyse croisée des résultats
techniques Equipe Technique Paysanne Référentiel régional
PHASES ETAPES ACTIVITÉS ACTEURS OUTILS

Hydraulicien et équipe Technique


Visite de certains aménagements Guide de visite
Paysanne

Hypothèse d’aménagement Référentiel régional,


Hydraulicien et équipe Technique
Propositions Maquette, AG,
Paysanne
entretien...

Synthèse des résultats du DT et


Compilation des résultats DP et DT Hydraulicien Référentiel régional
du DP

Identification des types Référentiel régional,


Traitement des hypothèses
d’aménagements et ouvrages Hydraulicien logicielles, cartes,
CONCEPTION DU SCHÉMA d’aménagements
possibles photos,
D’AMÉNAGEMENT
GLOBAL
Matérialisation sommaire des
aménagements retenus sur une Dessin du schéma d’aménagement Hydraulicien GPS, cartes, logiciel
carte
Hydraulicien, sociologue, équipe
Restitution du schéma Restitution du schéma Cartes, maquettes
Technique paysannes
Calcul des ouvrages
Vérification de la stabilité des Logiciel
Calculs hydrauliques des ouvrages
ouvrages Hydraulicien Référentiel régional

DIMENSIONNEMENT DES Plans d’exécution Plans d’exécution Dessinateur, Hydraulicien Logiciel


OUVRAGES
Quantitatifs
Devis Estimatifs Hydraulicien et agent métreur Logiciel
Restitution

15
Rôles et responsabilité des acteurs
Au niveau régional
La Direction Régionale du Génie Rural (DRGR) assure les fonctions de coordination au niveau
régional et rend compte respectivement au CROCSAD et à la DNGR. Elle a comme tâches :
Réceptionner et centraliser toutes les demandes d’AHA;
Préparer les termes de références pour les APS, recruter les bureaux d’études et valider les
études APS;
Faire la synthèse des demandes faisables et demandes non-faisables;
Proposer une liste priorisée des demandes retenues au CROCSAD;
Élaborer et consolider le BPOR au niveau régional;
Informer le niveau national (envoyer les BPOR à la DNGR);
Informer les parties prenantes sur les résultats de la programmation pour la mise en œuvre des
études et des investissements;
Cosigner les conventions sur les rôles des acteurs (maître d’ouvrage, maîtrise d’œuvre et
populations cibles) ;
Préparer et lancer les DAO des études APD et le DCE des travaux;
Appuyer la sélection d’un (ou des) prestataire(s) de services (bureaux d’études) pour la
réalisation des études de faisabilité;
Appuyer la validation des études APD;
Appuyer le lancement des DCE des travaux et le DAO de contrôle;

Le Conseil Régional (CR) a comme tâches :


Réceptionner les demandes d’AHA émanant des CT et les transmettre à la DRGR ;
Participer au lancement et à la validation des APS ;
Informer les parties prenantes sur les résultats de la programmation pour la mise en œuvre
des études et investissements ;
Participer au lancement des DAO/DCE et à la validation des APD

La Chambre Régionale d’Agriculture (CRA) a comme tâches :


Réceptionner les demandes d’AHA émanant des OPA, EAF, EA et les transmettre à la
DRGR ;
Participer au lancement et à la validation des APS ;
Informer les parties prenantes sur les résultats de la programmation pour la mise en œuvre
des études et investissements ;
Participer au lancement des DAO et à la validation des APD ;

Au niveau local
Le Service Local du Génie Rural (SLGR) a comme tâches :
Appuyer la formulation des demandes d’AHA ;
Étudier et pré-valider (techniquement de façon sommaire) les sites, objets de la demande
d’AHA ;

16
Le Secteur de l’Agriculture / Sous-secteur de l’Agriculture (SA/SSA) a comme tâches :
Appuyer la formulation des demandes d’AHA ;

Le cantonnement des Eaux et Forêts a comme tâche de contribuer à la mise en œuvre des
recommandations de l’EIES.

Le Service Local de l’Hydraulique (SLH) a comme tâche de contribuer à la mise en œuvre des
recommandations de l’EIES ;

Le Comité Local de l’Eau (CLE) a comme tâches de contribuer à la mise en œuvre des
recommandations de l’EIES ;

Le Conseil de Cercle (C Cercle) est chargé de la transmission au niveau régional des demandes
d’AHA inscrites dans les PDESC.

Le Conseil Communal (CC), a comme tâches de:


Inscrire le besoin d’aménagement dans le PDESC
Réceptionner les demandes d’AHA émanant des OPA, EAF, EA ;
Enregistrer les demandes d’AHA et les analyser (aspects administratif, foncier, et accès à
l’eau) ;
Transmettre la demande aux services compétents au niveau régional (CR, CRA ou DRGR) ;
Transmettre la décision de programmation provisoire aux OPA, EAF, EA ;
Assurer la maîtrise d’ouvrage ;
Cosigner les conventions sur les rôles des acteurs (maître d’ouvrage, maîtrise d’œuvre et
populations cibles) ;
Sélectionner un (ou des) prestataire(s) de services (bureau d’études) pour la réalisation des
études de faisabilité ;
Valider les études APD ;

Les OPA, EAF, EA ont comme tâches :


Formuler les demandes d’AHA ;
Participer à la validation des études APS/APD ;
Assurer la maîtrise d’ouvrage ;

Les prestataires de services (ONG, bureau d’études, SFD, banques, commerçants...) ont comme
tâches :
Appuyer la formulation de demandes d’AHA ;
Réaliser les études APS, APD et DCE ;

17
Tableau 3 : Rôles et responsabilités des acteurs suivants pendant la phase de la mise en
place de l’aménagement.

ACTEURS
NIVEAU RÔLE OBSERVATIONS
(Premier responsable)

1. Remontée des demandes motivées et rôle des acteurs

Niveau local

Vient à la suite de la
Mairie de la commune
sensibilisation et de
de rattachement avec
l’information des populations
Village l’appui des services Pré-diagnostic
cibles sur les opportunités du
étatiques techniques
PNIP par les CT, les CRA et
(SET)
les SET
Les OPA, les EAF et les EA
Organisation
pourront transmettre leurs
Professionnelle
demandes au niveau régional
Agricole(OPA),
Village Formulation de la demande à la CRA, mais une copie
Exploitation Agricole
de ces demandes devra
Familiale (EAF) et
être adressée au maire pour
Entreprise Agricole (EA)
l’inscription dans le PDSEC
Enregistrement de la Pour la planification locale, il
demande, analyse des aspects faut renforcer les capacités
Mairie
administratifs, foncier et de de maîtrise d’ouvrage des CT,
l’accès à l’eau OPA, et EA
Mairie avec l’appui des Études et pré-validation Visa de pré-validation
Commune SET technique sommaire technique
Inscription au PDSEC et
transmission de la demande
Après consultation et accord
Mairie aux services compétents du
du conseil communal
niveau régional (AR, CRA ou
DRGR)
Cercle
Transmission des demandes Il n’est pas prévu de validation
(transmission Président du conseil de
inscrites dans les PDSEC au au niveau du cercle pour
à la région via cercle ou préfet
niveau régional alléger le circuit
le cercle)

Niveau régional

DRGR Réception des demandes


Régional
Réception des demandes
CR
transmission à la DRGR
Réception des
CRA demandes,transmission à la
DRGR
Centralisation de toutes les
DRGR
demandes
Études de faisabilités
techniques, économiques
DRGR avec les autres (étude sur le potentiel
Études d’Avant- Projet
Régional acteurs (CR, CRA, et de transformation et
Sommaire (APS)
autres SET) de commercialisation),
environnementales et sociales
sommaires
Synthèse des demandes
faisables et demandes non-
DRGR faisables

Proposition de priorisation des


demandes retenues
18
ACTEURS
NIVEAU RÔLE OBSERVATIONS
(Premier responsable)
Arbitrage et approbation :
analyse et établissement d’une La liste des priorités
liste de priorités des AHA à approuvées pour l’année
CROCSAD programmer en tenant compte N sera la base des
de l’équité et de la stratégie programmations régionales du
développement économique de BPOR N +1
la région
Consolidation du BPOR au
DRGR
niveau régional
Information du niveau national,
DRGR
envoi à la DNGR

Niveau national

Réception et consolidation des


différents BPOR en un seul
DNGR
document de programmation
nationale
National
Rencontre avec la CPS/
DNGR / Cellule de suivi SDR pour la vérification de la
Établissement du BPO de l’IP
et évaluation conformité des demandes avec
la programmation nationale

5.2.3. Temps nécessaire :


2 Heures

5.2.4. Matériels Appareillages et Outils


Papier Kraft, Vidéo projecteur, Ruban adhésif, Marqueurs, flitchart, fournitures de bureau,
ordinateurs, papier padex, papier chemise, maquettes, plans, cartes, schémas d’aménagement,
cordeaux, piquets, rubans, jalons, matériels de topographies.

19
VI. ANNEXES

Référence Annexes – Grille d’évaluation 1

VII. BIBLIOGRAPHIE

Philippe Delville (GRET) /Nicolas Camphuis (ETSHER), «Aménager les bas-fonds dans les
pays du Sahel».
«Eau Terre Communauté Capitalisation des expériences» (Inter-coopération)
«Programme National de l’Irrigation de Proximité» ; Décembre 2010
Mémento de l’Agronome ; Edition 2002

20