Vous êtes sur la page 1sur 8

DEVOIR DE DYNAMIQUE DES OUVRAGES

Année 2012

Etude du comportement sismique


d’une structure portuaire
LIVRABLE I – Définition d’hypothèses et de méthodologie

A RENDRE le 15 Mai 2012

PREAMBULE
L’objectif de ce devoir est d’étudier le comportement sismique d’une structure portuaire existante.

Le devoir est structuré en deux livrables comme suit :

- LIVRABLE I - Définition d’hypothèses et de méthodologie : pour le premier livrable, une


description générale du problème étudié vous est fournie dans le document ci-après. Votre rôle est
de comprendre le problème et de préciser la méthodologie que vous jugez qu’il faut appliquer
pour le résoudre. En particulier, vous devez préparer un rapport où vous décrivez comment vous
concevez le problème, vos suggestions sur les méthodes à adopter pour le résoudre et la liste
exhaustive de tous les paramètres et données dont vous aurez besoin pour mettre en œuvre la
méthode de résolution que vous proposez. L’objectif de cette première phase du devoir est de
vous mettre dans la position de l’ingénieur lors de la phase de la définition d’un projet. Chaque
projet est concrétisé en rédigeant une note de méthodologie. Cette note est révisée par le client et
acceptée avant que l’on puisse procéder à la phase de réalisation des calculs.

- LIVRABLE II – Exécution des calculs : pour le deuxième livrable du devoir, on uniformisera les
hypothèses et la méthodologie à retenir pour le calcul de la structure. Par ailleurs, on fournira les
paramètres nécessaires pour la mise en œuvre des méthodes de calcul retenues. Votre rôle est de
mener les calculs et de répondre à des questions particulières qui vont porter sur le comportement
sismique de l’ouvrage.

Le premier livrable est dû le 15 mai 2012 au début de l’amphi. Le deuxième livrable est dû à la journée
pédagogique qui aura lieu le 8 juin 2012.

Vous pouvez travailler en binôme. Une seule équipe de trois personnes peut être acceptée dans chaque
groupe. Les équipes doivent être formées strictement de membres du même groupe.
DESCRIPTION DE L’OUVRAGE
On s’intéresse au comportement sismique de l’épi présenté sur la Figure 1 (vue en plan). Cette structure
portuaire sert pour l’approvisionnement de grands bateaux qui accostent au droit de différentes piles de
l’ouvrage. Des véhicules peuvent circuler le long de l’épi.

Il s’agit d’un ouvrage de 270m de longueur, constitué de 7 piles et 6 travées plus une travée de
raccordement à la jetée sud. Chaque travée entre piles est constituée de deux poutres mixtes (acier – béton
armé) supportant un plancher en béton. Les poutres s’appuient sur les piles par l’intermédiaire d’appuis en
élastomère fretté. Chaque travée est considérée simplement appuyée (articulée) au niveau de ces
extrémités. La Figure 2 présente des plans et des coupes représentatives de la travée TR2.

Chaque pile est formée d’un caisson préfabriqué en 2 opérations. Une première phase de bétonnage des
parois est réalisée sur une hauteur de 10.5m à 13.5m. Les caissons sont transportés par flottaison jusqu’à
leur emplacement où ils sont échoués sur une plateforme de 0.25m à 1.00m d’épaisseur constituée de
granulats. Les caissons sont remplis d’un remblai pierreux. La deuxième opération de bétonnage a lieu
après l’échouage des caissons afin de réaliser les sommiers d’appui des poutres et leurs couronnements.
Une élévation schématique des piles est donnée sur la Figure 3.

Les reconnaissances post-sismiques pour les ouvrages de ce type révèlent qu’il peut y avoir plusieurs
modes de défaillance dont les trois suivants qui vont nous intéresser dans le cadre de l’étude :

a) Du fait qu’il s’agit d’ouvrages massifs qui sont fondés sur des formations sous-marines (ces
formations ont souvent de propriétés mécaniques faibles), l’augmentation des efforts exercés au
niveau de la base des piles peut conduire à la perte de portance dans les sols de fondations et à une
perte de stabilité globale des piles.

b) La présence des appuis néoprènes a un effet d’isolation pour la vibration horizontale du tablier. En
particulier, la fréquence propre du système tablier + appuis néoprènes dans la direction
horizontale est beaucoup plus faible que les fréquences propres de la pile sur son support. En
revanche, dans la direction verticale, il est possible que les caractéristiques modales du caisson
coïncident avec les caractéristiques du système tablier + appuis néoprènes et que cette situation
conduise à une résonance dans la direction verticale au niveau du tablier.

c) Par ailleurs, il est possible qu’une liquéfaction se produise dans les sols porteurs. Dans ce cas, le
sol perd brusquement sa résistance et des déplacements excessifs peuvent avoir lieu à la base des
caissons. Ces déplacements peuvent avoir un effet dommageable sur la superstructure de
l’ouvrage et en particulier sur le tablier supporté par les caissons.

Trois aspects fondamentaux concernant la stabilité sismique de l’ouvrage doivent être traités :

1. L’évaluation de la stabilité globale des caissons sous sollicitation sismique (question 1)

2. La réponse du tablier sous une excitation harmonique verticale, imposée au niveau de ses supports
(question 2).

3. La réponse dynamique du tablier suite à un tassement brutal dans une des piles à cause de
liquéfaction dans les sols porteurs (question 3).
1. PREMIERE PARTIE (QUESTION 1) : STABILITE SISMIQUE DES PILES
Pour la première question, vous devez proposer une modélisation permettant de juger de la stabilité
globale des piles. On précise les points suivants :

a) On va s’intéresser à la stabilité de chaque pile séparément. Par conséquent, pour le contexte de ce


devoir, il n’est pas question de chercher à modéliser la structure portuaire dans son ensemble.

b) Même si la structure est sollicitée par un mouvement sismique dans les trois directions, on va
s’intéresser ici uniquement à la sollicitation horizontale transversale par rapport à l’axe du tablier
(sollicitation selon l’axe ) et à la sollicitation verticale (selon l’axe ). On va négliger la
sollicitation horizontale selon l’axe . Par conséquent, on va s’intéresser à la réponse de la
structure dans le plan uniquement.

c) On va s’intéresser à une seule pile, représentative de l’ouvrage, à savoir la pile P3 (cf. Figure 1) et
on va supposer qu’il n’y a aucune interaction entre les piles. La méthode que l’on va proposer
pourra également être appliquée aux autres piles de l’ouvrage.

d) On se place dans le cadre de petits déplacements et de petites rotations pour la cinématique du


problème et on admet toutes les hypothèses permettant d’aboutir à la linéarisation des équations
du mouvement. Le comportement des matériaux est dans tous les cas la viscoélasticité linéaire.

e) Pour le premier livrable, vous ne devez pas faire de calculs. Il suffit de répondre qualitativement
aux questions suivantes. Notez qu’il n’y a pas nécessairement une seule réponse juste. Il peut y
avoir plusieurs choix de modélisation à condition qu’ils soient bien justifiés.

REPONDEZ AUX QUESTIONS SUIVANTES :

- Décrivez les phénomènes qui vous paraissent importants dans la réponse sismique de l’ouvrage

- En vous inspirant de la Figure 3, proposez une modélisation mécanique pour le comportement


sismique de la pile P3 et de la partie du tablier qu’elle supporte dans le plan .

- En particulier, précisez les degrés de liberté du modèle que vous proposez. Est-ce que le
problème peut être traité avec un modèle discret ? Si oui, est-ce que vous pouvez anticiper à
partir de votre modèle (sans aucun calcul) si les matrices de masse et de rigidité sont diagonales
ou non ?

- Dressez la liste des paramètres géométriques et mécaniques nécessaires afin de calculer les
matrices de masse, de rigidité et d’amortissement de votre modèle.

- Expliquez quelle méthode vous utiliserez pour calculer la réponse du modèle que vous avez
proposé ci-dessus. Le modèle est soumis à une sollicitation sismique selon la direction et selon
la direction .

- Evaluez si sous quelques hypothèses, il serait possible de découpler les deux calculs.

- Selon la méthode de résolution que vous proposez, précisez sous quelle forme doit-être définie
l’excitation sismique.
- Précisez comment vous allez tenir compte de l’amortissement dans le système.

- Précisez quelles sont les quantités qui sont nécessaires pour évaluer la stabilité de la fondation
de la pile et expliquez comment vous allez les calculer.

- Expliquez comment les deux directions de séisme et le poids propre de l’ouvrage doivent être
combinés entre eux pour juger de la stabilité de la pile.

- Présenter le sommaire de votre note d’hypothèse avec la liste de toutes les informations
nécessaires pour mener les calculs proposés.

2. DEUXIEME PARTIE (QUESTIONS 2 ET 3) : REPONSE DU TABLIER


Dans la deuxième partie, vous devez proposer une modélisation permettant d’évaluer la réponse verticale
du tablier sous deux types d’excitation : une excitation harmonique au niveau de ses supports (question 2)
et un tassement brutal dans un de ses supports à cause de liquéfaction (question 3). On précise les points
suivants :

a) On va s’intéresser à la réponse verticale de la travée TR2 uniquement. On étudie la réponse de


cette travée dans le plan .

b) Pour la question 2, on exclut le cas d’une excitation « multi-support » (même sollicitations


harmoniques, sans différence de phase pour les deux supports). Cette hypothèse est admise vu que
la distance entre deux piles est faible. Par conséquent, la décorrélation du mouvement sismique au
niveau des positions des piles est négligeable.

c) Pour la question 3, on ne considère que le cas du tassement vertical de la travée TR3 à l’une de ses
extrémités. On exclut le cas d’une translation horizontale et/ou d’une rotation au niveau de la base
de la pile. On suppose que l’autre extrémité reste immobile.

d) La loi de comportement est la viscoélasticité linéaire. On admet toutes les hypothèses nécessaires
permettant la linéarisation des équations du mouvement.

REPONDEZ AUX QUESTIONS SUIVANTES :

- En vous inspirant de la Figure 2, proposez une modélisation mécanique pour la vibration


verticale de la travée TR3 dans le plan .

- Faites la liste des paramètres géométriques et mécaniques qui vont vous permettre de formuler
votre problème et de trouver les fréquences propres et les modes propres de votre modèle.

- Pour le cas de la sollicitation harmonique, expliquez comment vous pouvez déterminer


l’amplitude et la fréquence la plus vraisemblable au niveau des supports des appuis néoprènes
(c’est-à-dire, en tête des piles) en utilisant le modèle que vous avez introduit dans la première
partie du devoir.
- Précisez la méthode de calcul que vous allez suivre pour calculer la réponse de votre modèle
dans les deux cas d’excitation considérés. En particulier, expliquez comment vous allez calculer le
déplacement vertical maximal et le moment fléchissant maximal au milieu de la travée ainsi que
l’effort de cisaillement maximal au niveau des deux appuis.

- Précisez comment vous allez tenir compte de l’amortissement dans le système.


FIGURE 1 – VUE EN PLAN DE LA STRUCURE ETUDIEE

TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6

x
FIGURE 2 – PLANS DU TABLIER – TRAVEE TR2

COUPE BB
COUPE AA

Appuis
néoprènes

COUPE CC

VUE EN PLAN
FIGURE 3 – ELEVATION SCHEMATIQUE DE CHAQUE PILE

Tablier

+6.4CM

17.4m
CAISSON

z
-11CM
15.4m
D y
Couche de sable 8.5m
Couche de graviers H
-19.5CM

Substratum rocheux