Vous êtes sur la page 1sur 9

Chapitre II capteur - Transmetteur

I .Capteur :
I .1.Qu’est ce qu’un capteur :
Un capteur transforme une grandeur physique en une grandeur normée, généralement
électrique, qui peut être interprétée par un dispositif de contrôle commande.

ENERGIE

Grandeur physique CAPTEUR Signal électrique


(T, P, m …) (Logique (TOR), numérique,
Analogique)

I .2.Le capteur dans la chaine de mesure :

Ces deux étages sont souvent intégrés au capteur

Page 07
Chapitre II capteur - Transmetteur

I .3.Schéma de principe d’un capteur industriel :

Exploite un effet physique Traitement numérique Circuit électrique


de la modification des d’ interface
propriétés un d’ corps Par microprocesseur

Signal Signal Signal électrique norme


électrique électrique de (+/-10v ,0..20mA,4..20mA)
de l’ordre du l’ordre du V interprétable par le circuit de
mV ou du UA ou du mA contrôle commande

I .4.Quelles sont les caractéristiques d’un capteur :


Etendue de mesure : Valeurs extrêmes pouvant être mesurée par le capteur.
Résolution : Plus petite variation de grandeur mesurable par le capteur.
Sensibilité : Variation du signal de sortie par rapport à la variation du signal d'entrée.
Précision : Aptitude du capteur à donner une mesure proche de la valeur vraie.
Rapidité : Temps de réaction du capteur. La rapidité est liée à la bande passante.
Linéarité : représente l'écart de sensibilité sur l'étendue de mesure.

Page 8
Chapitre II capteur - Transmetteur

II .Transmetteur :
II .1.Définition :
Le transmetteur est un dispositif qui convertit le signal de sortie du capteur en un signal de
mesure standardisé. Il fait le lien entre le capteur et le système de contrôle et de commande.
II .2.Principales fonctions :
- l ‘alimentation du capteur
- linéarisation du signal
-décalage du zéro
- mise à l’échelle (amplification)
II.3.Caractéristiques :
-Saisie fiable de l’inversion du sens d‘écoulement
-Elément de filtrage intégré, protégeant le capteur contre l‘encrassement
-Capteur de pression dynamique, fabriqué selon la technologie des couches minces
II .4.Description technique :
-Tension d’alimentation 24 V~
-Plage de mesure 0…1 Pa
-Linéarité de 2% par rapport au signal de sortie
II .5.Le rôle du transmetteur :
C'est un dispositif qui converti le signal de sortie du capteur en un signal de mesure standard.
Il fait le lien entre le capteur et le système de contrôle commande .Le couple
capteur+transmetteur réalise la relation linéaire entre la grandeur mesurée et son signal de
sortie.
Dans cette figue on a présenté la relation qui existe entre la grandeur mesurée et la sortie de
transmetteur.

Figure II.5. Relation entre grandeur mesurée et sortie d'un transmetteur

Page 9
Chapitre II capteur - Transmetteur

II .6.Paramétrage d'un transmetteur :


Le transmetteur possède en général au moins deux paramètres de réglage ; le décalage de zéro
et l'étendue de mesure. Si le transmetteur possède un réglage analogique, pour paramétrer le
transmetteur il suffit (respecter l'ordre) :
-De régler le zéro quand la grandeur mesurée est au minimum de l'étendue de mesure
(réglage du 0)
-De régler le gain quand la grandeur mesurée est au maximum de l'étendue de mesure
(réglage du 100)
II .7.Les types d’un transmetteur :
-Les transmetteurs 4 fils (dits actifs) qui disposent d'une alimentation et qui fournissent le
courant I. Leur schéma de câblage est identique à celui des régulateurs (fig. 1).
-Les transmetteurs 3 fils sont des transmetteurs 4 fils, avec les entrées moins reliées (fig. 2).
-Les transmetteurs 2 fils (dits passifs) qui ne disposent pas d'une alimentation et qui contrôlent
le courant I fournie par une alimentation externe (fig. 3).

Transmetteur 4 fils
Figure 1

Transmetteur 3 fils
Figure 2

Transmetteur 2 fils
Figure 3
III.7. Les types d’un transmetteur

Page 10
Chapitre II capteur - Transmetteur

Ш .Les détecteurs de flamme:


Ш .1.Généralités
Les détecteurs de flamme photoélectriques sont installés autour de la station de
compression, des salles de contrôle et de zone des transformateurs de poste électrique de
l’installation d’exposition .les détecteurs de flamme sont mises en place dans des positions
qui assurent la capacité de détection maximale sur les zones désignés. Les signaux des
détecteurs de flamme venant de deux détecteurs de la même zone ; sont requis pour
déclencher un arrêt d’urgence

Les éléments de détection photoélectriques utilisent des capteurs optiques fonctionnant a


une sensibilité spectrale spécifique pour enregistrer les rayonnements d’entrée a des longueurs
d’ondes sélectionnées .une grande partie de l’énergie émise a partir d’un incendie est un
rayonnement électromagnétique qui peut être mesure a des gammes de sensibilité spectrale
diverses telles que ultraviolets (UV) et infrarouges (IR).

Description :
Le détecteur de flamme est conçu pour la détection de feux ouverts. Il est sensible à la lumière
émise par les flammes durant la combustion. Il est capable de faire la distinction entre les
flammes et les autres sources lumineuses, en étant sensible uniquement aux longueurs d'ondes
optiques et fréquences de pulsation spécifiques de flamme. Ceci permet au détecteur d’éviter
les fausses alarmes engendrées par des facteurs tels que les fluctuations de la lumière solaire.

Page 11
Chapitre II capteur - Transmetteur

Considérations électriques :

Le détecteur de flamme peut être connecté selon différentes configurations en fonction de


l’application. Le détecteur doit être alimenté en 24Vdc (14Vmin. à 30Vmax.) pour être
fonctionnel. Le détecteur peut être connecté en tant que dispositif fonctionnant via une boucle
à deux conducteurs, augmentant son courant de consommation en présence d’une flamme
détectée. Les connexions d’alimentation sont polarisées.
Des contacts sans potentiel sont également disponibles via deux relais internes RL1 (Feu) et
RL2 (Défaut ou pré-alarme). Le statut du détecteur peut être remonté à la centrale en utilisant
les contacts relais connectés selon une configuration à quatre fils.
Les borniers de raccordement du détecteur et le sélecteur de configuration (DIL) sont
accessibles en retirant la face avant du détecteur.

Modes de réponses Alarme :

Le détecteur est normalement configuré pour mémoriser un état d'alarme lorsqu’une


flamme est détectée. L’alimentation du détecteur doit être coupée afin de pouvoir remettre en
veille le détecteur. Le détecteur peut être configuré en mode non-mémorisé par réglage du
sélecteur de configuration (DIL) à l’intérieur du détecteur. Le détecteur pourra fournir alors
des signaux analogiques proportionnels de courant d’alarme (8-28mA ou 4-20mA). En mode
non mémorisé, le détecteur produit un signal d’alarme uniquement en présence de flamme, se
réarmant lorsque la flamme disparait.
III .2.Application des Détecteurs de Flamme

Les détecteurs de flamme sont utilisés dans les cas suivants :


• Insensibilité aux courants de convection, aux courants d’air ou au vent

• Tolérance vis à vis des fumées, des vapeurs, de la poussière et du brouillard

• Sensibilité à une flamme éloignée de plus de 25m

• Grande réactivité

Page 12
Chapitre II capteur - Transmetteur

Le détecteur est capable de détecter le rayonnement optique émis par un matériau


en feu, même pour des matériaux non carbonés (comme l’hydrogène par
exemple). De nombreuses autres sources peuvent être détectées :
Liquides Solides Gaz
●Aviation (kérosène) ● Charbon ● Butane
● Ethanol ● Coton ● Fluor
● Alcools Methylés ●Graines / Fourrage ● Hydrogène
● n-Heptane ● Papier ● Gaz Naturel
●Gaz
● Parafine ● Détritus d’évaporation
● Pétrole (Essence) ● Bois ● Propane

III .3.Quantité requise de Détecteurs et Positionnement

Le nombre requis de détecteurs et leur position dépendent de :


• La taille prévisionnelle de la flamme

• La distance de la flamme au détecteur

• L’angle de vue du détecteur de flamme

Le détecteur de flamme est conçu pour une performance de Classe 1 selon la norme
EN54-10:2002, en configuration haute sensibilité. Ceci correspond à une détection
d’un feu n-heptane (jaune) de 0.1m² ou d’un feu d’alcool à brûler (clair) de 0.25m²,
jusqu’à 25m de distance et dans les 30s qui suivent le feu.
Le détecteur peut être configuré en sensibilité plus basse, équivalente à une
performance de Classe 3. La performance de Classe 3 correspond à la détection
d’une même taille de feu que la Classe 1 mais seulement jusqu’à 12m de distance.

Page 13
Chapitre II capteur - Transmetteur

III .4.Caractéristiques
 Sensibilité: très élevée, élevée, moyenne et faible – commutateur sélectionnable
 Tension de fonctionnement: 24 Vcc nominale (18 à 32 Vcc) – régulée
 Plage d'humidité: 5 à 98 % (humidité relative, sans condensation)

III .5.Principe de Fonctionnement

Le détecteur est sensible aux pulsations basses fréquences (1 à 15 Hz) du rayonnement


IR émis par les flammes durant la combustion.
La prise en compte de la pulsation de flamme IR permet au détecteur de fonctionner à
travers une couche d’huile, de poussière, de vapeur d’eau, ou de glace.
La plupart des détecteurs de flamme IR sont sensibles à un rayonnement de 4.3µm, émis
par les flammes d’hydrocarbone. En étant sensibles à un rayonnement du feu compris entre
1.0 et 2.7µm, la plupart des flammes pulsées peuvent être détectées. Les feux de gaz
non visibles à l’oeil nu comme l’hydrogène peuvent également être détectés.
Les double (IR²) et triple (IR3) détecteurs
photo-électriques, sensibles aux longueurs d’onde IR proches, leur permettent de faire
la distinction entre flammes et sources de rayonnement IR indésirables.
La combinaison de filtres et d’un traitement du signal permet au détecteur d’être
utilisé avec un faible risque de fausses alarmes dans des situations difficiles telles que
les conditions de lumières pulsées.

Page 14
Chapitre II capteur - Transmetteur

III.5. L’incendie dans l’usine et les pompiers qui travail

III .6. Fonctions et avantage

 Détection d'incendies de substances hydrocarbures ou non dans toutes les conditions


ambiantes
 Sorties sélectionnables par l'utilisateur
 Rejet optimal des fausses alarmes dans toutes les conditions ambiantes
 Minimal maintenance for trouble-free operation
 Compatibilité avec de nombreuses applications
 Remplacement simple du module électronique
 Lampes de test pour tests manuels

III .7.Maintenance & Réparations

Il est recommandé d’effectuer la maintenance du système de protection incendie par des


personnes selon les règlements locaux en vigueur.
Seul le fabricant est habilité à effectuer les réparations.

Page 15