Vous êtes sur la page 1sur 6

Votre PROGRAMME d’introduction

ANNALES 2 0 1 9
générale au droit L1-S1 traité à travers
les DIFFÉRENTES ÉPREUVES
rencontrées en TD et lors de l’EXAMEN
FINAL (dissertation, commentaire,
Les CORRIGÉS sont CONFORMES
aux attentes de votre professeur et à ce que ANNALES

CORRIGÉES ET COMMENTÉES
vous pouvez réaliser dans le temps imparti. CORRIGÉES ET COMMENTÉES
cas pratique, questions de cours, QRC
et QCM).
2019
nu
de sécurité. Le conte
ratif d’égalité et le, pro-
par le double impé es (condition socia
est rendu nécessaire ularités individuell de l’impersonnalité
endant des partic tous. Le principe
de la règle est indép être la même pour Pourtant, cela
et Dissertation
La loi doit de chac un.
fessionnelle…). tion les spécificités d pas for-

Question de cours llé)


re en considéra ns ne correspon
est de ne pas prend stice : l’égalité de droit des citoye spéciaux
d’inju uoi des régimes
peut être source ions. C’est pourq

Sujet 2 e (pla n dé tai cément à une égali


té de fait, de situat urs ou des déme
nts par exemple).

juridiqu comp te (cas des mine dans une même

LICENCE 1
en tenir dus qui sont
sont prévus pour la mêm e pour tous les indivi sont les mêmes pour
que est maria ge
Mais la règle juridi règles relatives au conserve

Sophie Druffin-Bricca
ntes : de la société (les s). La règle de droit
aux questions suiva situation au sein t les individus marié conditions.
Durée de l’épreuve
: Vous répondrez mais uniquemen en remplissent les
(8 points). tous les individus, à tous ceux qui
la règle de droit ral, s’appliquant e. Toutefois,
Les caractères de
2 heures essayez
son caractère géné uit pas à sa remise en caus Encore une fois,
réflexion.
1 ne cond comme d’introduire une
Aucun document caractère général anisation sociale,
exion sur le sujet La souplesse du D’autres règles d’org caractère ne constitue
Présentez votre réfl
n’est autorisé e à la règle de droit.
de plan détaillé
Ce
il n’est pas propr aussi générales.
ion » sous forme
2
ou religieuses, sont

LICENCE 1
« Le droit et la relig et vos transitions
les règles morales
e du juridique.
en réd igea nt une introduction donc pas le critèr
tout obligatoire s’applique
B) Le caractère celui auquel elle 1387 du Code
(12 points). andement pour
constitue un comm un droit, elle est un ordre adressé
à tous les Par exemple, l’article loi ne régit
civil dispose que
: « La
La règle de droit té ou finalité sociale ale, quant aux
accorde une facul justifie à travers la l’association conjug conventions
et, même si elle carac tère obligatoire se une certaine orga- biens, qu’à défaut
de
peuvent
cter. Ce ine sécu rité, époux
autres de le respe
les
Druffin-Bricca)
que
garantir une certa apparaissent spéciales ,
CORRECTEUR (S. soum ettre c’est temp éram ents faire comme ils le
jugent à propos
OBSERVATIONS DU de la règle : s’y pas uniforme, des ne soient pas
suffit d’y répondre.
Tou- Ce caractère n’est règles supplétive
s. pourvu qu’elles
commentaire. Il nisation sociale. s impératives et contraires aux bonne
s mœurs ni
n’appelle aucun il faudra développe
r ction entre règle sujets de suivent ».
autour d’une distin
qui
liquent que si les aux dispos itions
La question de cours ent être accordés, règles qui ne s’app de volonté
re où 8 points peuv

INTRODUCTION
tefois, dans la mesu létives sont des suppléent l’absence
Les règles supp contr aire. Elles ie. Elles Par opposition, toujou
rs en matière
votre réponse. sser la polémique mé une volonté tre disposition chois 1388 du Code
n juridique qui doit dépa droit n’ont pas expri Elles s’appliquent à défaut d’au peuvent matrimoniale, l’article époux ne
est une dissertatio les concepts et
fonde- mée. où les particuliers civil dispose que
: « Les
Le second sujet devez mobiliser particulière expri s dans la mesure t de façon r ni aux devoirs ni
s personnelles. Vous eurs trouver utilem
ent lement facultative t à elles, s’imposen peuvent déroge
et les conviction .Vous pouvez d’aill apparaissent simp s impé rative s, quan possi ble qui résulte nt pour eux du
ces. Il n’est pas
droits
lication. Les règle
aux té
étudiés en cours

INTRODUCTION GÉNÉRALE AU DROIT


règles de l’autori
ments juridiques constitutionnel. en écarter l’app en toutes circonstan un ordre mariage, ni aux
votre cours de droit liquent à tous et aires. Elles expriment parentale, de l’admin
istration légale
des maté riaux dans
« Le droit  » dans une absolue. Elles s’app conventions contr possibles. Parmi
plan qui traiterait lication par des ines exceptions et de la tutelle ».
une comp arais on. Le
est à prosc rire. Il faut d’en écarter l’app malg ré certa Ce sont les
Le sujet implique une seconde partie doit se soumettre, atoire renforcée.
et « La religion » dans onte les deux notio
ns. auquel chacun une force oblig s’imposent pour
des A contrario, il peut
être dérogé aux
première partie un plan) qui confr s, certaines ont
ématique (et donc les règles impérative e essentielles qui ssible règles qui n’intére
ssent pas l’ordre
trouver une probl c considérées comm ux. Il est alors impo s. Celles-ci sont
du sujet. règles d’ordre publi de sécurité dans les rapports socia er, par public et les mœur
: « on ne peut dérog

GÉNÉRALE AU DROIT
C’est tout l’intérêt raisons de mora
lité ou
précise ainsi qu’
donc supplétives.
le 6 du Code civil les bonnes
l’ordre public et
d’y déroger. L’artic lois qui intéressent
particulières, aux
des conventions
QUESTION N° 1 rs). garantir ce
(question de cou mœurs ». socia l. Pour
ctées par le corps
la règle de droit doivent être respe tères obligatoire
et coer-
Les caractères de s celles qui Les règles de droit
des sanctions s’imp
osent. Les carac
s qui, parmi toute caractère obligatoire
es sont les règle les ou
de règles. Or, quell e des règles mora citif peuvent être
liés.
Le droit est formé vie en société, comm caractéristiques
de
d’une question l’organisation d’une Quels sont les traits
Même s’il s’agit
introduction peuvent assurer règle s de droit. coercitif leur res-
de cours, une mini
religieuses, cons
tituent des C) Le caractère une condition de
est bienvenue.
sanctionnées, c’est anisation
la règle de droit
? et abstraite, oblig
atoire e des règles d’être toutes règles d’org
le, géné rale Il est de la natur l’inexécution de sanctions sont
conduite socia possible existence. Ainsi tionnée. Mais leurs
est une règle de étatique. Il est ainsi pect, voire de leur est sanc l’indi-
La règle de droit ée par la contrainte : général et abstr
ait, morale ou religie
use
règle purement
mora le,
Définition opport
une. ion est sanctionn de la règle de droit sociale, juridique, violation d’une sa propre
et dont la violat ntes. En cas de les reproches de
nce trois caractères de natures différe regrets, c’est-à-dire
de mettre en évide des remords, des me la sanction
Les enseignants
peuvent mettre et coerc itif. vidu éprouvera tions purem ent internes. Com l’hom me
tel caractère. obligatoire t donc de sanc ement en cause
l’accent sur tel ou conscience. Il s’agi e, mettant uniqu de droit
e au contenu
Adaptez votre répons votre cours. général et abstr
ait
générale et religieuse est intern religieuses. La règle
A) Le caractère lée de manière morale, la sanction avec les institutions
avec Dieu et non
de
tous. Elle est formu Le droit est dans ses relations
est la même pour e », « chacun »…). 25
La règle de droit t fait quelconqu traire et
iconque », « tou ntie contre l’arbi
impersonnelle (« qu taire. Ce carac tère est une gara
égali
impartial, abstrait,

24

Dissertations
Dont un dossier de
3 COPIES RÉELLES
(notées 6, 12 et 17/20) sont reproduites
Des COMMENTAIRES et des
CONSEILS sont placés en marge
de tous les corrigés pour comprendre
22 SUJETS 3 COPIES RÉELLES
D’ÉTUDIANTS
Commentaires
Cas pratiques
et commentées dans le dossier. leurs points forts et leurs points faibles. Questions de cours

a ve c d e s c o n s e i l s d e m é t h o d o l o g i e

Prix : 12,80 €
ISBN 978-2-297-06840-6
9 782297 068406 www.lextenso-editions.fr
Cas pratique Sujet 6
Durée de l’épreuve :
À partir de vos connaissances vous résoudrez le cas pratique suivant. 1 heure
Aucun document
n’est autorisé

1. Arthur est étudiant en droit. Il loue depuis septembre 2017 un appartement de deux pièces à M. Xana. Son ami Louis
lui a proposé de faire avec lui une année de césure en Australie. Examen réussi et visa en poche, ils ont obtenu des billets
d’avion à un prix défiant toute concurrence mais pour un départ précipité, la semaine prochaine. Arthur a donc donné
son congé à son propriétaire le 10 mai 2018. La loi (loi ALUR de 2014 et loi Macron de 2015) prévoit un délai de préavis
d’un mois car le logement se situe en « zone tendue ». Une nouvelle loi a été adoptée et publiée au Journal officiel le 15 mai.
Cette loi prévoit un nouveau préavis réduit à 15 jours pour les étudiants souhaitant quitter leur logement, et ce sans avoir
à fournir de justification.

Arthur y voit une possibilité de récupérer 15 jours de loyer si le délai de préavis est réduit. Peut-il se prévaloir des dispositions
de la nouvelle loi ?

Quelle aurait été la durée du préavis si Arthur avait donné congé le 14 avril 2018 ?

Arthur se rappelle avoir vu en cours qu’un projet de règlement européen prévoit qu’en cas de location à un étudiant, le
bail ne pourrait être résilié avant le 30 juin de chaque année. Qu’en serait-il si le règlement était adopté ?

2. Arthur est allé le week-end dernier en Espagne. Profitant des prix bas pratiqués, il a ramené 10 cartouches de cigarettes
pour lui et ses amis. Malheureusement, il a fait l’objet d’un contrôle par les douanes lors du passage de la frontière. Les
douaniers l’ont informé qu’il avait dépassé les quatre cartouches autorisées par personne et qu’il encourait jusqu’à 3 ans
d’emprisonnement pour contrebande (C. douanes, art. 414). Déjà terrorisé, il vient d’entendre aux informations qu’une loi
venait être adoptée pour sanctionner de 5 ans d’emprisonnement les auteurs de cette infraction. Que risque-t-il ?

45
OBSERVATIONS DU CORRECTEUR (S. Druffin-Bricca)

Piège à éviter : vous ne devez pas réciter votre cours à propos du cas pra-
tique. Le cas pratique exige une réponse à la question posée par les faits.
Il faut sélectionner les éléments de droit qui permettent d’y apporter une
réponse circonstanciée et argumentée.
Méthodologie : il ne faut pas appliquer la technique des magistrats, à sa-
voir le syllogisme : la majeure, la mineure, la conclusion. Après avoir identifié
les faits il faut les qualifier juridiquement. Une fois le problème de droit connu,
il faut recenser les solutions offertes par le législateur et/ou la jurisprudence
pour ensuite les appliquer. N'oubliez pas de vérifier si toutes les conditions
réunies et si les faits ne renvoient pas à une exception. En toute logique, l’ap-
plication des règles (la majeure) aux faits (la mineure) donne la solution au
problème posé (conclusion).
Remarque : Si les faits sont suffisamment précis, il faut répondre à la ques-
tion (cas pratique « fermé »). À défaut, il faut envisager toutes les hypothèses
possibles (cas pratique « ouvert »).

Répondez point par point aux Arthur est confronté à plusieurs problèmes qui relèvent de la question de l’applica-
questions. Le cas pratique n’est pas
soumis à la règle du plan en deux
tion de la loi dans le temps. La réponse est différente selon que la loi en question
parties et deux sous-parties. est civile (1) ou pénale (2). Dans le premier cas vient se greffer un conflit entre une
loi française et un règlement européen.

Question n° 1 : L’application dans le temps d’une loi civile

Il est inutile de recopier les faits, Arthur souhaite résilier son bail. Il a notifié son congé à son propriétaire le 10 mai
il faut juste retenir ceux qui sont
importants pour la mise en œuvre
2018. La loi prévoyait un délai de préavis d’un mois. Or une nouvelle loi a été adop-
des règles de droit. tée, le rapportant à seulement 15 jours. La question est de savoir quelle est la loi
applicable au bail dans les deux hypothèses : que le congé ait été donné le 10 mai
ou le 14 avril ?

A) Le congé signifié le 10 mai


À défaut d’indication particulière,
pour fixer une date et calculer un Conformément à l’article 1er du Code civil, une loi entre en vigueur à la date qu’elle
délai, placez-vous le jour
fixe ou, faute de cette mention expresse, le lendemain de sa publication. D’après
de l’examen.
les faits, et en l’absence de précision autre, la loi a été publiée au JO le 15 mai. Elle
est donc entrée en vigueur le 16 mai 2018. Est-elle applicable au bail ?
Il s’agit, en tout premier lieu,
de déterminer s’il existe ou non Si le préavis a été donné le 10 mai, par application de la loi en vigueur à ce moment,
un conflit de lois dans le temps. il devrait être d’un mois et expirer le 11 juin. Or, il a été démontré que la loi allon-
geant la durée de préavis est entrée en vigueur le 16 mai. La loi nouvelle était donc
en vigueur alors que le contrat de bail était toujours en cours. Il y a bien un conflit
de lois dans le temps.
Le délai est calculé de date La règle applicable est la non-rétroactivité de la loi nouvelle, posée à l’article 2 du
à date. Autrement dit, tout mois Code civil. La loi nouvelle n’a aucune incidence sur les effets passés du contrat. En
commencé n’est pas dû.
revanche, la question se pose de son application aux effets futurs du contrat.

46
Le principe est ici celui de l’application immédiate de la loi nouvelle qui s’applique Énoncez les règles : principes
et textes applicables. Inutile de
à compter de son entrée en vigueur à toutes les situations juridiques, y compris recopier les articles du Code.
celles en cours. Énumérez leurs conditions
d’application.
À s’en tenir à ce principe, la loi entrée en vigueur pendant l’exécution du contrat,
devrait s’appliquer au contrat de bail en cours et supprimer les dispositions
contractuelles.
Mais ce principe connaît une exception en matière contractuelle. La loi ancienne, Vérifiez si les faits ne relèvent pas
c’est-à-dire celle sous l’empire de laquelle le contrat a été prévu, continue de d’une exception à la règle.
s’appliquer et régit les effets à venir du contrat. En l’espèce, le contrat de bail
conclu en septembre 2017 était soumis aux lois de 2014 et 2015. Par application du
principe de la survie de la loi ancienne, la loi nouvelle ne devrait pas s’appliquer.
Arthur, tenu par les clauses contractuelles mettant en œuvre la loi ancienne, doit
respecter le préavis d’un mois et payer pour ce temps.
Toutefois, cette règle de la survie de la loi ancienne connaît une exception : Vérifiez encore si l’exception
ne souffre pas à son tour
lorsque la loi nouvelle est d’ordre public, c’est-à-dire lorsqu’elle exprime un inté- d’une exception.
rêt social impérieux, elle s’applique immédiatement au contrat en cours.
À défaut de précision, il faut
Aucune indication n’est donnée quant à la nature de la loi nouvelle qui réduit examiner les deux hypothèses :
le délai de préavis. On sait cependant qu’en matière de baux, les lois sont consi- si la loi n’est pas d’ordre public,
dérées comme d’ordre public, devant s’appliquer à tous. La loi nouvelle dont les elle ne s’applique pas, si elle est
d’ordre public, elle s’applique.
dispositions sont impératives s’applique aux contrats en cours. Arthur bénéficiera
du délai réduit. Il faut répondre à la question
posée.

B) Le congé signifié le 14 avril

Le congé d’un mois, donné le 14 avril serait échu le 15 mai, soit avant l’entrée en L’analyse précise des faits et,
vigueur de la loi nouvelle le 16 mai. L’article 2 du Code civil interdit à la loi d’avoir un en particulier, des dates est
quelconque effet sur une situation juridique entièrement réalisée avant son entrée déterminante. La loi n’était pas en
vigueur et elle n’est pas rétroactive.
en vigueur. C’est la simple application du principe de non-rétroactivité des lois.
La situation juridique s’est éteinte sous l’empire de la loi ancienne, Arthur ne peut
prétendre au bénéfice des dispositions de la loi nouvelle, quand bien même lui
seraient-elles plus favorables.
Arthur ne pourrait invoquer un délai réduit pour réclamer le remboursement des Évoquez, pour l’écarter,
quinze jours de loyers perçus en plus que si la loi était rétroactive. Or, ce n’est la possibilité d’exceptions.

qu’exceptionnellement qu’une loi civile peut avoir ce caractère : soit que le légis-
lateur l’ait déclarée expressément rétroactive, soit qu’il s’agisse d’une loi de procé-
dure, d’une loi confirmative ou rectificative d’erreur matérielle (erratum), ou d’une
loi interprétative. La lecture des faits ne permet de conclure à aucune de ces
qualifications. Arthur serait resté soumis à l’application des lois de 2014 et 2015 et
n’aurait pu espérer une rétroactivité de la loi de 2017.

C) Le conflit de normes

Si le règlement européen prévoyant la résiliation du bail après le 30 juin est adopté Il ne s’agit plus d’un conflit de lois
et entre vigueur avant l’échéance du préavis donné par Arthur, celui-ci pourra-t-il dans le temps mais d’un conflit
s’en prévaloir ? Il faut déterminer quelle norme l’emporte : la loi ou le règlement de normes.
européen ? La réponse dépend de la hiérarchie des normes.
Le règlement européen est un acte normatif adopté par les institutions euro- Il n’est pas inutile de rappeler
péennes, obligatoire en tous ses éléments et directement applicable dans tous la nature du règlement européen
puisqu’elle détermine son
les États membres. Contrairement aux directives, il s’applique dans l’ordre juridique application dans le temps.

47
français sans le relais des autorités législatives nationales. Il entre en vigueur à la
date qu’il fixe ou vingt jours après sa publication.
Citez le fondement juridique.
Il peut s’agir de fondements textuels Le principe de la primauté du droit de l’Union européenne sur le droit national a
(Code, loi…), jurisprudentiels très tôt été consacré par la jurisprudence de la Cour de Justice (CJCE, 15 juill. 1964,
(arrêt de principe, arrêt des cours Costa c/ ENEL). Les normes communautaires sont supérieures aux lois et règle-
européennes…) ou de principes
généraux du droit.
ments internes. Le principe de primauté vaut pour toutes les dispositions du droit
originaire comme du droit dérivé. Ainsi, une loi interne ne peut contredire un règle-
La solution est énoncée ment européen. Même sans abrogation formelle de la loi, Arthur sera soumis au
clairement. règlement européen et ne pourra résilier son bail avant le 30 juin.

Question n° 2 : L’application dans le temps d’une loi pénale

Arthur a importé en fraude des cigarettes en France. Une loi est entrée en vigueur
Il faut déterminer la question de fait.
aggravant les sanctions encourues. Il s’agit d’examiner si cette loi peut s’appliquer
à Arthur.
Si la loi entre en vigueur avant que l’infraction ne soit définitivement jugée, la ques-
tion de son application au cas d’Arthur se pose bien.
Arthur encourt-il une peine de 3 ans ou de 5 ans d’emprisonnement pour la réa-
Il faut ensuite poser la question
lisation de son infraction ? Autrement dit, la loi nouvelle qui aggrave la sanction
de droit. applicable à la réalisation d’une infraction peut-elle s’appliquer à une infraction
commise avant son entrée en vigueur ?
En vertu de l’article 112-1 du Code pénal, les lois pénales plus sévères, qui créent
Citez les fondements textuels pour une nouvelle infraction ou aggravent une sanction, ne sont pas rétroactives. Seules
apporter une réponse en droit. peuvent être prononcées les peines légalement applicables à la date à laquelle
les faits constitutifs de l’infraction ont été commis (C. pén., art. 112-1, al. 2).

La réponse.
Arthur n’encourt alors que les peines prévues par la loi au moment où il a commis
les infractions. Peu importe qu’avant son jugement ces peines aient été aggravées
par une nouvelle loi. Il ne pourra être puni que d’un emprisonnement de 3 ans
comme prévu lors de la commission de son infraction.

48
Votre PROGRAMME d’introduction

ANNALES 2 0 1 9
générale au droit L1-S1 traité à travers
les DIFFÉRENTES ÉPREUVES
rencontrées en TD et lors de l’EXAMEN
FINAL (dissertation, commentaire,
Les CORRIGÉS sont CONFORMES
aux attentes de votre professeur et à ce que ANNALES

CORRIGÉES ET COMMENTÉES
vous pouvez réaliser dans le temps imparti. CORRIGÉES ET COMMENTÉES
cas pratique, questions de cours, QRC
et QCM).
2019
nu
de sécurité. Le conte
ratif d’égalité et le, pro-
par le double impé es (condition socia
est rendu nécessaire ularités individuell de l’impersonnalité
endant des partic tous. Le principe
de la règle est indép être la même pour Pourtant, cela
et Dissertation
La loi doit de chac un.
fessionnelle…). tion les spécificités d pas for-

Question de cours llé)


re en considéra ns ne correspon
est de ne pas prend stice : l’égalité de droit des citoye spéciaux
d’inju uoi des régimes
peut être source ions. C’est pourq

Sujet 2 e (pla n dé tai cément à une égali


té de fait, de situat urs ou des déme
nts par exemple).

juridiqu comp te (cas des mine dans une même

LICENCE 1
en tenir dus qui sont
sont prévus pour la mêm e pour tous les indivi sont les mêmes pour
que est maria ge
Mais la règle juridi règles relatives au conserve

Sophie Druffin-Bricca
ntes : de la société (les s). La règle de droit
aux questions suiva situation au sein t les individus marié conditions.
Durée de l’épreuve
: Vous répondrez mais uniquemen en remplissent les
(8 points). tous les individus, à tous ceux qui
la règle de droit ral, s’appliquant e. Toutefois,
Les caractères de
2 heures essayez
son caractère géné uit pas à sa remise en caus Encore une fois,
réflexion.
1 ne cond comme d’introduire une
Aucun document caractère général anisation sociale,
exion sur le sujet La souplesse du D’autres règles d’org caractère ne constitue
Présentez votre réfl
n’est autorisé e à la règle de droit.
de plan détaillé
Ce
il n’est pas propr aussi générales.
ion » sous forme
2
ou religieuses, sont

LICENCE 1
« Le droit et la relig et vos transitions
les règles morales
e du juridique.
en réd igea nt une introduction donc pas le critèr
tout obligatoire s’applique
B) Le caractère celui auquel elle 1387 du Code
(12 points). andement pour
constitue un comm un droit, elle est un ordre adressé
à tous les Par exemple, l’article loi ne régit
civil dispose que
: « La
La règle de droit té ou finalité sociale ale, quant aux
accorde une facul justifie à travers la l’association conjug conventions
et, même si elle carac tère obligatoire se une certaine orga- biens, qu’à défaut
de
peuvent
cter. Ce ine sécu rité, époux
autres de le respe
les
Druffin-Bricca)
que
garantir une certa apparaissent spéciales ,
CORRECTEUR (S. soum ettre c’est temp éram ents faire comme ils le
jugent à propos
OBSERVATIONS DU de la règle : s’y pas uniforme, des ne soient pas
suffit d’y répondre.
Tou- Ce caractère n’est règles supplétive
s. pourvu qu’elles
commentaire. Il nisation sociale. s impératives et contraires aux bonne
s mœurs ni
n’appelle aucun il faudra développe
r ction entre règle sujets de suivent ».
autour d’une distin
qui
liquent que si les aux dispos itions
La question de cours ent être accordés, règles qui ne s’app de volonté
re où 8 points peuv

INTRODUCTION
tefois, dans la mesu létives sont des suppléent l’absence
Les règles supp contr aire. Elles ie. Elles Par opposition, toujou
rs en matière
votre réponse. sser la polémique mé une volonté tre disposition chois 1388 du Code
n juridique qui doit dépa droit n’ont pas expri Elles s’appliquent à défaut d’au peuvent matrimoniale, l’article époux ne
est une dissertatio les concepts et
fonde- mée. où les particuliers civil dispose que
: « Les
Le second sujet devez mobiliser particulière expri s dans la mesure t de façon r ni aux devoirs ni
s personnelles. Vous eurs trouver utilem
ent lement facultative t à elles, s’imposen peuvent déroge
et les conviction .Vous pouvez d’aill apparaissent simp s impé rative s, quan possi ble qui résulte nt pour eux du
ces. Il n’est pas
droits
lication. Les règle
aux té
étudiés en cours

INTRODUCTION GÉNÉRALE AU DROIT


règles de l’autori
ments juridiques constitutionnel. en écarter l’app en toutes circonstan un ordre mariage, ni aux
votre cours de droit liquent à tous et aires. Elles expriment parentale, de l’admin
istration légale
des maté riaux dans
« Le droit  » dans une absolue. Elles s’app conventions contr possibles. Parmi
plan qui traiterait lication par des ines exceptions et de la tutelle ».
une comp arais on. Le
est à prosc rire. Il faut d’en écarter l’app malg ré certa Ce sont les
Le sujet implique une seconde partie doit se soumettre, atoire renforcée.
et « La religion » dans onte les deux notio
ns. auquel chacun une force oblig s’imposent pour
des A contrario, il peut
être dérogé aux
première partie un plan) qui confr s, certaines ont
ématique (et donc les règles impérative e essentielles qui ssible règles qui n’intére
ssent pas l’ordre
trouver une probl c considérées comm ux. Il est alors impo s. Celles-ci sont
du sujet. règles d’ordre publi de sécurité dans les rapports socia er, par public et les mœur
: « on ne peut dérog

GÉNÉRALE AU DROIT
C’est tout l’intérêt raisons de mora
lité ou
précise ainsi qu’
donc supplétives.
le 6 du Code civil les bonnes
l’ordre public et
d’y déroger. L’artic lois qui intéressent
particulières, aux
des conventions
QUESTION N° 1 rs). garantir ce
(question de cou mœurs ». socia l. Pour
ctées par le corps
la règle de droit doivent être respe tères obligatoire
et coer-
Les caractères de s celles qui Les règles de droit
des sanctions s’imp
osent. Les carac
s qui, parmi toute caractère obligatoire
es sont les règle les ou
de règles. Or, quell e des règles mora citif peuvent être
liés.
Le droit est formé vie en société, comm caractéristiques
de
d’une question l’organisation d’une Quels sont les traits
Même s’il s’agit
introduction peuvent assurer règle s de droit. coercitif leur res-
de cours, une mini
religieuses, cons
tituent des C) Le caractère une condition de
est bienvenue.
sanctionnées, c’est anisation
la règle de droit
? et abstraite, oblig
atoire e des règles d’être toutes règles d’org
le, géné rale Il est de la natur l’inexécution de sanctions sont
conduite socia possible existence. Ainsi tionnée. Mais leurs
est une règle de étatique. Il est ainsi pect, voire de leur est sanc l’indi-
La règle de droit ée par la contrainte : général et abstr
ait, morale ou religie
use
règle purement
mora le,
Définition opport
une. ion est sanctionn de la règle de droit sociale, juridique, violation d’une sa propre
et dont la violat ntes. En cas de les reproches de
nce trois caractères de natures différe regrets, c’est-à-dire
de mettre en évide des remords, des me la sanction
Les enseignants
peuvent mettre et coerc itif. vidu éprouvera tions purem ent internes. Com l’hom me
tel caractère. obligatoire t donc de sanc ement en cause
l’accent sur tel ou conscience. Il s’agi e, mettant uniqu de droit
e au contenu
Adaptez votre répons votre cours. général et abstr
ait
générale et religieuse est intern religieuses. La règle
A) Le caractère lée de manière morale, la sanction avec les institutions
avec Dieu et non
de
tous. Elle est formu Le droit est dans ses relations
est la même pour e », « chacun »…). 25
La règle de droit t fait quelconqu traire et
iconque », « tou ntie contre l’arbi
impersonnelle (« qu taire. Ce carac tère est une gara
égali
impartial, abstrait,

24

Dissertations
Dont un dossier de
3 COPIES RÉELLES
(notées 6, 12 et 17/20) sont reproduites
Des COMMENTAIRES et des
CONSEILS sont placés en marge
de tous les corrigés pour comprendre
22 SUJETS 3 COPIES RÉELLES
D’ÉTUDIANTS
Commentaires
Cas pratiques
et commentées dans le dossier. leurs points forts et leurs points faibles. Questions de cours

a ve c d e s c o n s e i l s d e m é t h o d o l o g i e

Prix : 12,80 €
ISBN 978-2-297-06840-6
9 782297 068406 www.lextenso-editions.fr