Vous êtes sur la page 1sur 128

ÉTUDE DE PROGRAMMATION POUR LA CRÉATION D’UNE SALLE MULTIMODALE

PROGRAMME ARCHITECTURAL ET TECHNIQUE DÉTAILLÉ

IDA CONCEPT à Paris - 106 Rue de la Folie Méricourt 75011 PARIS


Tél. 01 48 04 03 24 – Fax : 01 48 04 03 47

IDA CONCEPT à Nantes - 60 boulevard des Anglais 44 000 NANTES


Courriel : contact@idaconcept.fr - www.idaconcept.fr

Février 2016
SOMMAIRE

1 PREAMBULE 7
1.1 ORGANISATION DE LA MAITRISE D’OUVRAGE 7
1.2 OBJET DU PRÉSENT DOCUMENT 7
1.3 EXPOSÉ DES MOTIFS ET ÉQUIPEMENT PROJETÉ 7
1.4 OBJET DE LA CONSULTATION 8

2 LE SITE D’IMPLANTATION DU PROJET 9


2.1 LOCALISATION 9
2.2 LES CARACTÉRISTIQUES DU SITE 9
2.2.1 ADAPTATION AU SOL – PRINCIPES DE FONDATION 9
2.2.2 LES CONTRAINTES D’INTERVENTION AU SEIN DU SITE 9
2.2.3 EXTRAIT DE L’ETUDE DE PROGRAMMATION DES ESPACES PUBLICS DE L’ENTREE EST / ELABORATION DES ORIENTATIONS 10
2.3 LA PAROLE EST AU MAITRE D’OUVRAGE … 19

3 LA SALLE MULTIMODALE 23
3.1 UN CONCEPT RÉPONDANT A LA SPÉCIFICITÉ DES DEMANDES EXPRIMÉES 23
3.2 CONFIGURATIONS MANIFESTATIONS SPORTIVES 26
3.2.1 SCHEMAS 26
3.2.2 JAUGES DES PRINCIPALES MANIFESTATIONS SPORTIVES 27
3.3 CONFIGURATIONS SPECTACLES 28
3.3.1 SCHEMAS 28
3.3.2 JAUGES SPECTACLES, EVENEMENTIELS ET SALONS/EXPOSITIONS 29
3.4 CONTRAINTES DUES AUX CRITÈRES ACOUSTIQUES 30
3.5 SCHÉMA FONCTIONNEL GENERAL ET ORGANISATION 31
3.5.1 SCHEMA FONCTIONNEL GENERAL 31
3.5.2 ORGANISATION FONCTIONNELLE GÉNÉRALE 32
3.5.3 LES DIFFERENTES CONFIGURATIONS D’EXPLOITATIONS 33
3.6 SURFACES DU PROGRAMME 36
3.6.1 TABLEAU GENERAL DES SURFACES 36
3.6.2 SURFACES DES ESPACES EXTERIEURS DEDIES AUX ACTIVITES DE L’EQUIPEMENT 37

4 LES COMPORTEMENTS ET LES PRATIQUES SELON LES CIRCUITS FONCTIONNELS 38


IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
2/128
4.1 SPORTIFS ET OFFICIELS (JUGES, ARBITRES, DELEGUES, MEDECINS) 39
4.2 ARTISTES 41
4.3 ORGANISATEURS 44
4.4 MEDIAS 45
4.5 PARTENAIRES / VIP 47
4.6 PUBLIC 48
4.7 SERVICES AUX SPECTATEURS 49
4.8 EXPOSANTS 50
4.9 EXPLOITATION DU COMPLEXE PLURIFONCTIONNEL 51

5 LE PROGRAMME 52
5.1 ACCUEIL 52
5.1.1 TABLEAU DES SURFACES “ ACCUEIL ” 52
5.1.2 GESTIONS DES FLUX 53
5.1.3 DESCRIPTIONS DES ESPACES D’ACCUEIL 54
5.1.4 TABLEAU DES SURFACES DES SALONS DE RECEPTION PARTENAIRES/CONGRES 55
5.1.5 DESCRIPTION DES ESPACES DE RECEPTIONS 55
5.2 LA SALLE PRINCIPALE 57
5.2.1 INTRODUCTION 57
5.2.2 LES ASPECTS ACOUSTIQUES 58
5.2.3 LE PLATEAU TECHNIQUE 60
5.2.4 LES ANNEXES TECHNIQUES DU PLATEAU 64
5.2.5 LES GRADINS 65
5.2.6 TABLEAU DES SURFACES DE LA SALLE PRINCIPALE 68
5.3 LES ANNEXES « ARTISTES ET SPORTIFS » 69
5.3.1 ACCUEIL 69
5.3.2 ANNEXES ACTIVITES SPORTIVES 70
5.3.3 ANNEXES ACTIVITES SPECTACLES 72
5.3.4 TABLEAU DES SURFACES DES ANNEXES DES SPORTIFS ET DES ARTISTES 73
5.4 ANNEXES ORGANISATEURS 74
5.4.1 GENERALITES « ORGANISATEURS » 74
5.4.2 TABLEAU DES SURFACES DES ANNEXES « ORGANISATEURS » ET DU CLUB RESIDENT 75
5.5 ANNEXES MÉDIAS 76
5.5.1 GENERALITES 76
5.5.2 TABLEAU DES SURFACES DES LOCAUX MEDIAS 78
5.6 ADMINISTRATION 80
5.6.1 DESCRIPTION DES ESPACES ADMINISTRATIFS 80

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
3/128
5.6.2 TABLEAU DES SURFACES DE L’ADMINISTRATION 81
5.7 EXPLOITATION 82
5.7.1 LA LOGISTIQUE 82
5.7.2 TABLEAU DES SURFACES DES LOCAUX LOGISTIQUES 83
5.7.3 LA SECURITE 83
5.7.4 TABLEAU DES SURFACES DES LOCAUX SECURITE 83
5.7.5 LES LOCAUX DU PERSONNEL D’EXPLOITATION 84
5.7.6 TABLEAU DES SURFACES DES LOCAUX DU PERSONNEL D’EXPLOITATION 84
5.7.7 LES LOCAUX TECHNIQUES 85
5.7.8 TABLEAU DES SURFACES DES LOCAUX TECHNIQUES 85
5.8 LES ABORDS 86
5.8.1 LE PARVIS 86
5.8.2 LA COUR DE SERVICE 86
5.8.3 LES VOIES DE SECURITE 87

6 PROGRAMME DU DEUXIEME SOCLE DE L’OPERATION 88


6.1 LA SALLE SECONDAIRE 88
6.1.1 L’AIRE D’EVOLUTION 89
6.1.2 LES GRADINS 90
6.1.3 TABLEAU DES SURFACES DE LA SALLE SECONDAIRE 90
6.2 LES ANNEXES DES SPORTIFS DE LA SALLE SECONDAIRE 91
6.2.1 TABLEAU DES SURFACES DES ANNEXES SPORTIVES DE LA SALLE SECONDAIRE 92
6.2.2 LES LOCAUX DU CLUB SPORTIF 92

7 RECOMMANDATIONS TECHNIQUES 93
7.1 OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES 94
7.1.1 REGLEMENTATIONS PARTICULIERES 94
7.2 APPLICATION DE LA REGLEMENTATION RELATIVE AUX E.R.P. 94
7.3 ACCESSIBILITE AUX PERSONNES A MOBILITE REDUITE (P.M.R.) 95
7.4 RESISTANCE AU VANDALISME 95
7.5 ENTRETIEN - MAINTENANCE - PERENNITE 95
7.5.1 PERENNITE DES OUVRAGES 96
7.5.2 EMPLOI DE MATERIAUX ET D’EQUIPEMENTS TECHNIQUES FACILES A NETTOYER ET A ENTRETENIR 96
7.5.3 FACILITE D’ACCES AUX MATERIAUX ET AUX EQUIPEMENTS POUR L’ENTRETIEN, LE NETTOYAGE ET LA MAINTENANCE 96
7.5.4 FACILITE D’ACCES AUX AIRES D’EXPLOITATION DES SALLES 97
7.5.5 MATERIELS DE RECHANGE 97
7.6 RECOLLEMENT 97

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
4/128
7.7 GESTION PERFORMANTE 97
7.8 QUALITE DE LA SIGNALETIQUE 98
7.9 QUALITE DE L’ACOUSTIQUE ET PROTECTION CONTRE LE BRUIT 98
7.9.1 LES ELEMENTS CONSTITUTIFS DE LA QUALITE ACOUSTIQUE 98
7.9.2 LES CARACTERISTIQUES ET EXIGENCES ACOUSTIQUES DES DIFFERENTES ACTIVITES ACCUEILLIES 98
7.9.3 LES CRITERES MORPHOLOGIQUES 99
7.9.4 LES CRITERES ACOUSTIQUES OBJECTIFS QUANTIFIABLES 100
7.9.5 PRECAUTIONS CONTRE LES BRUITS DE PRECIPITATIONS CLIMATIQUES 102
7.9.6 PRECAUTIONS CONTRE LES TRANSMISSIONS DE VIBRATIONS 102
7.9.7 LES CRITERES COMPLEMENTAIRES DE QUALITE ACOUSTIQUE INTERNE (A PRENDRE EN COMPTE POUR LA SALLE PRINCIPALE) 102
7.9.8 LES EXIGENCES EN MATIERE D’ETUDES ET DE VERIFICATIONS ACOUSTIQUES 103
7.9.9 TABLEAU DES CARACTERISTIQUES ACOUSTIQUES 105
7.10 GESTION DE L’ENERGIE 106
7.10.1 REDUCTION DE LA CONSOMMATION D’ENERGIE PRIMAIRE 106
7.11 CONFORT HYGROTHERMIQUE 106
7.12 CONFORT VISUEL 107
7.13 LIMITES DE PRESTATIONS 107
7.14 CHANTIER A FAIBLES NUISANCES 108

8 PRESTATIONS PARTICULIERES AUX CORPS D'ETATS 108


8.1 STRUCTURE – GROS - ŒUVRE : SURCHARGES D’EXPLOITATION A PRENDRE EN COMPTE 108
8.2 CHARPENTE 109
8.2.1 SURCHARGES D’EXPLOITATION ET CONTRAINTES A PRENDRE EN COMPTE 109
8.3 QUALITE DES SOLS 110
8.4 LOCAUX EVENTUELLEMENT RAFRAICHIS 111
8.5 ÉLECTRICITE COURANT FORT 111
8.5.1 ALIMENTATION 111
8.5.2 ÉCLAIRAGE 112
8.5.3 ATTENTES ELECTRIQUES 113
8.6 ÉLECTRICITÉ COURANTS FAIBLES 114
8.6.1 TELECOMMUNICATIONS - INFORMATIQUE 114
8.6.2 SONORISATION 115
8.6.3 APPEL DE PERSONNES 116
8.6.4 DISTRIBUTION DE L’HEURE 116
8.6.5 GESTION TECHNIQUE 116
8.6.6 SURETE 117
8.6.7 INCENDIE 118

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
5/128
8.6.8 SURVEILLANCE VIDEO 118
8.6.9 CHRONOMETRAGE ET AFFICHAGE ELECTRONIQUE 119
8.6.10 TELEVISION EN CIRCUIT FERME 119
8.6.11 TELEVISION DE PRODUCTION 120
8.6.12 AIRE REGIE 120
8.6.13 ÉNERGIE 121
8.7 GRADINS 122
8.7.1 GENERALITES 122
8.7.2 PLACES 122
8.7.3 PERSONNES A MOBILITE REDUITE 122
8.7.4 GARDE-CORPS 122
8.8 MOBILIERS 123
8.9 ÉQUIPEMENTS SCENOGRAPHIQUES 124
8.10 VRD ET AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS 126
8.10.1 RESEAUX DIVERS 126
8.10.2 AIRES DE SERVICE ET STATIONNEMENTS 127
8.10.3 LE PARVIS 127
8.10.4 LES CHEMINEMENTS PIETONS D’ACCES AU PARVIS DEPUIS LE(S) PARKING(S) PUBLIC(S) 127
8.10.5 LES VOIRIES AU SEIN DU SITE 128

   

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
6/128
1 PRÉAMBULE

1.1 ORGANISATION DE LA MAITRISE D’OUVRAGE


Maître d’ouvrage : Ville de Narbonne
Agence de programmation architecturale : IDA Concept

1.2 OBJET DU PRÉSENT DOCUMENT


Le présent document a pour but de présenter les objectifs du Maître d’ouvrage, de préciser les « attendus du projet», les espaces à créer, ainsi
que le site d’implantation, les contraintes urbaines, fonctionnelles, techniques, qualitatives et performancielles à respecter, pour répondre aux
demandes de la ville de Narbonne et de ses partenaires, et plus globalement pour offrir au bassin de la population locale, aux secteurs culturel,
sportif et économique, un équipement à la mesure de leurs attentes.

Le programme est une pièce essentielle constitutive du dossier de consultation. Validé par le Maître d’Ouvrage, il objective ses orientations et
ses choix, précise l’urbanité et la fonctionnalité attendue du projet et ses exigences techniques, Il permet aux équipes consultées de construire
des réponses adaptées aux enjeux spécifiques du projet.

Le présent dossier programme, s’il précise la commande, laisse aussi dans le même temps une grande marge de liberté pour l’expression du
talent créatif des concepteurs, permettant ainsi de pouvoir décider entre plusieurs types de réponses architecturales et à l’équipe lauréate de
pouvoir développer son idée dans le respect des objectifs fixés.

1.3 EXPOSÉ DES MOTIFS ET ÉQUIPEMENT PROJETÉ


La ville de Narbonne compte plus de 50 000 habitants et s’étend sur 17 554 hectares. C’est un lieu chargé d’histoire et possédant un fort attrait
touristique avec ses paysages mêlant plage et nature. De plus, Narbonne fait preuve d’une grande dynamique sportive notamment avec son
club historique de rugby le Racing Club Narbonne Méditerranée.

Le projet de la ville consiste en la réalisation d’une salle multimodale permettant de répondre à plusieurs usages : sportifs, culturels,
évènementiels, ...
Il se situera en un point stratégique du territoire, à l’entrée Est de la ville, à proximité immédiate du Parc des Sports et de l’Amitié ainsi que
du Parc des Expositions.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
7/128
Suite aux études préalables, la Ville de Narbonne a ainsi choisi le scénario présenté ci-après et planifié en 2 phases travaux.

Le 1er socle intègre la grande salle principale disposant :

• d’une jauge modulable de 1500/2000 places assises en configuration arène et jusqu’à 5000 places en assis/debout en configuration
zénith. Il s’agit d’une salle multifonction : sports, spectacles, concerts, conventions, événements économiques foires, expositions,
salons…
• des annexes fonctionnelles et logistiques nécessaires à son fonctionnement : accueil du public, des sportifs et professionnels sportifs,
des artistes, des gestionnaires, locaux de stockages et techniques…
• d’espaces qualitatifs dits de réception pour des partenaires et public VIP

L’opération envisagée ne prévoit pas l’accueil de plus de 5 000 personnes.

Le 2ème socle prévoit une salle secondaire disposant

• d’un plateau omnisport 44x24 m avec une capacité de 100 places assises en gradins fixes en configuration handball
La salle secondaire servira à terme de salle d’entraînement et d’échauffement pour certaines manifestations sportives qui se dérouleront
dans la salle principale. L’espace devra pouvoir également accueillir des salons et expositions limités à cette salle ou en complément de
la salle principale
• des annexes fonctionnelles et logistiques pour cette salle et en complément de ceux prévus lors de la première phase travaux.

1.4 OBJET DE LA CONSULTATION


La consultation a pour objet :

• La construction de la salle multimodale et de l’ensemble de ses espaces extérieurs dédiés : parvis/esplanade, aires de services,
stationnements des organisateurs, médias, partenaires/VIP, équipe gestionnaire, sportifs/artistes, traiteurs, logistique/maintenance, voie
échelle pompiers,

Le dessin des voiries aux abords pour les accès au site sera élaboré par les services de la ville. La réalisation des voiries n’est pas incluse au
présent marché.

Si la salle secondaire et ses annexes seront réalisés dans une seconde phase de travaux, l’esquisse/APS porte sur l’ensemble du projet et
intègre donc tous les aménagements prévus à terme afin d’anticiper l’implantation de l’ensemble de l’opération.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
8/128
2 LE SITE D’IMPLANTATION DU PROJET

2.1 LOCALISATION
Shéma d’implantation à intégrer selon le périmètre d’intervention

Le site est situé le long de l’avenue Maître Hubert Mouly


Il est situé en zone UE du PLU.

Le PLU est joint en annexe

La salle multimodale va participer à la valorisation de l’entrée de ville et lui conférer avec l’aménagement des espaces extérieurs, une identité
de lieu d’événementiels, de loisirs sportifs et de promenade.

2.2 LES CARACTÉRISTIQUES DU SITE


2.2.1 Adaptation au sol – Principes de fondation
Etude de sol réalisée et jointe en annexe

Si elle précise la nature des sols et fait des recommandations quant aux types de fondations pour la réalisation de la salle multimodale sur le site.
L’étude des ouvrages géotechniques du projet et de leurs adaptations devra être réalisée dans le cadre d’une étude géotechnique de projet
(G2) ; une étude type G4 pourra être adaptée au contexte particulier géologique du projet.

2.2.2 Les contraintes d’intervention au sein du site

Les concepteurs prendront pour fondements de leurs projets, les orientations et principes d’intervention suivants :

• …/…
• Moindre consommation du foncier et impact du bâti sur le site (voirie et bâtiment)
• Gestion de l’eau
• Chantier à faible nuisance

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
9/128
2.2.3 Extrait de l’étude de programmation des espaces publics de l’entrée Est / Elaboration des orientations
Etude de vues et perceptions

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
10/128
IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
11/128
IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
12/128
Etude paysagère et patrimoniale

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
13/128
IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
14/128
Etude urbaine et d’usages

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
15/128
IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
16/128
Etude mobilité

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
17/128
IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
18/128
2.3 LA PAROLE EST AU MAITRE D’OUVRAGE …
S'il appartient à ce dossier programme de rendre compte à vous concepteurs, globalement et dans les détails, de nos visées, de notre projet
pour la salle multimodale, s'il peut même sembler à sa lecture que tout y est mesuré, prévu, des données de surface aux schémas fonctionnels
jusqu'aux exigences techniques, nous savons aussi que pour être une véritable création, l’acte d’architecture se nourrit d'éléments qui ne sont
pas réductibles aux différentes dimensions et données rationnelles d'un programme. Dans le même ordre d'idées, il ne suffit pas qu'un projet
soit bien pensé, rationnel, bien dessiné, l'espace maîtrisé et bien organisé, pour qu'il suscite une vraie émotion et qu'il rencontre l'adhésion.
Nous savons que l'essentiel, l'acte de création, l'idée quant au nouvel équipement à réaliser, celle qui synthétisera l'ensemble des particularités
de notre projet et qui assujettira les formes de votre ‘’dessin’’, a besoin d'autres détours et dialogues pour prendre vie. Aussi, nous souhaitons
vous faire partager quelques-unes des idées auxquelles nous tenons particulièrement et qui seront les premières pierres pour construire et
donner du sens à notre relation.

Le projet de création de la salle multimodale est un moment particulier pour la ville de Narbonne et du lieu d’accueil du projet. La salle
multimodale est un projet attendu par les Narbonnais et s’intègre sur un site identifié d’une part comme l’une des entrées de la ville (axe
principal depuis la Languedocienne à l’Est) et d’autre part comme un lieu de vie de plein air pour la population locale qui profite largement de ce
lieu dans les moments de loisirs. Cet équipement va ainsi participer à l’évolution de ce secteur qui prévoit de profondes modifications au sud.

Cinq grands axes de réflexion ont toute notre attention :


• La valorisation du caractère paysager et urbain du site.
• La fonctionnalité, comme réponse aux différents usages et comme outil d’optimisation de son exploitation, avec la minimisation des
coûts de fonctionnement associée aux performances techniques et environnementales,
• Un concept d’équipement permettant un confort optimum aussi bien en configuration sport qu’en configuration spectacle,
• L’architecture de l’édifice et sa lisibilité/visibilité, son intégration dans le site, sa symbolique et son architecture intérieure
• L’économie globale contrainte

La valorisation du caractère paysager et urbain du site


L’équipement devra dialoguer avec son environnement et être visible depuis l’axe urbain structurant de l’entrée Est de la ville.
Pour le visiteur, il s’agit en premier lieu d’apporter de la visibilité (signal) et de la lisibilité (caractère architectural symbolisant les fonctions de
l’équipement), puis de créer de l’espace public au sein du site à travers des aménagements (voiries, cheminements piétons depuis les
accès au site et depuis les stationnements, esplanade/parvis de la salle multimodale,…). Quelle localisation pour l’équipement ? Quels
traitements pour les cheminements piétons depuis les entrées du site et depuis les stationnements ? Quelles localisations pour les voiries et les
différents stationnements logistiques/médias/partenaires/artistes/sportifs/organisateurs/secours ? …
Le projet s’inscrit dans le prolongement et au sein d’un lieu de détente, promenade et activités de loisirs. Le site dévolu au projet est ainsi à
penser comme le prolongement ou le commencement d’un grand espace de respiration au sein d’un ensemble urbain, lieu de promenade et
d’activités de loisirs de plein air. Tout ceci induit pour notre projet, une recherche de moindre consommation du foncier, une intégration
harmonieuse de la salle multimodale et de ses moyens d’accès véhicules ou piétons.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
19/128
La fonctionnalité, comme réponse aux différents usages et comme outil d’optimisation de l’exploitation de l’équipement,
avec la minimisation des coûts de fonctionnement associée aux performances techniques et environnementales
L’espace et les installations techniques sont des outils « au service de ». Ils sont à penser comme de véritables ressources venant soutenir et
dynamiser le projet d’exploitation dans la durée et faciliter la mise en place et le déroulement des activités pour les organisateurs. L’optimisation
des conditions d’exploitation (adéquation avec les contraintes fonctionnelles d’usage, facilité d’entretien et de maintenance) ainsi que la
minimisation des coûts d’exploitation/maintenance et de consommation énergétique, sont des objectifs prioritaires qui pour être atteints
doivent être fondateurs des choix conceptuels et des principes d’élaboration du projet d’architecture et non une intervention à postériori
une fois le projet dessiné dans ses grandes lignes.
Les principes et les choix techniques et énergétiques se feront en bonne intelligence économique, en intégrant les notions de coûts
d'investissement et d’exploitation énergie/entretien/maintenance.
Pour inscrire le projet dans une démarche raisonnée de développement durable, nous souhaitons que vous fassiez vôtres, les principes
suivants :
• Minimisation/sobriété de la consommation énergétique. « L’énergie la moins chère et la moins polluante est celle que l’on ne
consomme pas »
• Efficacité des installations techniques, pour réduire les pertes lors de l’exploitation et Gestion technique du Bâtiment
• Recours aux énergies renouvelables, pour couvrir ou compenser éventuellement les besoins restants

D’un point de vue concret, il s’agit donc d’abord de commencer par épuiser les principes bioclimatiques qui ne coûtent que de la matière grise
et de s’intéresser à l’isolation renforcée de l’enveloppe avant de penser aux équipements techniques et aux énergies renouvelables.

Un concept d’équipement permettant un confort optimum aussi bien en configuration spectacle qu’en configuration sport
Si les grandes salles appelées polyvalentes ou multifonctions sont adaptées à l’organisation de tous types d’évènements, leur concept est
cependant à faire évoluer. En effet
• Les équipements à vocation sportive dominante type Aréna avec un plateau sportif central, ont des inconvénients certains en
configuration spectacle : l’inconfort d’une partie des spectateurs (ceux situés dans les gradins latéraux qui de fait ne sont pas face à la
scène), un espace scénique majoritairement sur un petit coté ce qui le met à une distance importante des gradins qui lui font face… les
manifestations culturelles s’y déroulent en complémentarité du sport pour optimiser les temps d’utilisation de la salle.

• Les équipements à vocation culturelle et spectacles type Zénith privilégiant au contraire le rapport frontal entre la scène et le public,
révèlent quant à eux des inconvénients pour s’adapter aux configurations sportives en arène, leur inconvénient majeur étant l’importance
du travail logistique et de mise en place de gradins supplémentaires pour configurer une ‘’arène’’ avec un plateau sportif central. Cela est
réalisable exceptionnellement mais si l’on doit accueillir plus ou moins régulièrement des manifestations sportives, le concept de zénith
n’est pas adapté. Il faut aussi noter le fait que les zéniths ne disposent pas forcément de l’espace nécessaire pour configurer un plateau
sportif central suffisamment grand pour accueillir la majorité des disciplines sportives en salle. Les manifestations sportives ne s’y
déroulent que sous la forme évènementielle.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
20/128
Pour la salle multimodale il n’y a pas, de façon évidente, de dominante entre sport et spectacle, aussi nous souhaitons un concept qui
permette :
• Un confort optimum du public quelque soit le type de manifestation sportive ou de spectacle, autrement dit un concept sans les
inconvénients spectacles de l’Aréna ni les inconvénients ‘’sports’’ du Zénith
• Une minimisation des interventions des techniciens pour répondre aux différents besoins de configurations de la salle principale.

Ce concept est développé au chapitre suivant et nous souhaitons que vous vous l’appropriiez et le développiez, pour en faire un élément
valorisant et différenciateur au regard des salles existantes.

L’architecture de l’édifice et sa lisibilité/visibilité, son intégration dans le site, sa symbolique et son architecture intérieure
L’expression de la fonction symbolique de la salle multimodale, son identité architecturale, son expression, devront faire que soient
associés au lieu : dynamisme, efficacité, convivialité, sérénité, accueil et ouverture, modernité, authenticité, qualité. Votre futur projet
doit donner lieu à une réalisation remarquable dans laquelle les dimensions sensibles et poétiques seront recherchées, bien plus qu'une pure
séduction formelle ou une monumentalisation contraire à une bonne insertion dans le site et aux significations attendues du projet. Nous
souhaitons un signal fort, que l’implication de la collectivité soit signifiée, mais ces objectifs peuvent être atteints par d'autres voies dont il est
question ci-après.

La spécificité de notre projet, nos attentes urbaines et architecturales, le contexte environnemental, les spécificités du site dans lequel il
s’inscrit ; tout cela devra participer à conférer au projet une image de sérénité, une modernité accueillante dans laquelle la nature et le
paysage sont mis en scène aussi bien dans le cadre des accès piétons au parvis de la salle multimodale que depuis l’équipement.
Ainsi selon le parti pris d’implantation, il pourrait être intéressant que l’environnement dialogue avec et depuis les différents espaces du futur
équipement, au travers des vues panoramiques, des vues cadrées, des vues biaises... une nouvelle lecture des abords qui n’existe pas
actuellement, ainsi qu’un surcroît de respiration et de sérénité au sein de l’équipement. Ceci pourrait être constitutif de l’identité du projet qui
prendrait véritablement en compte son environnement, se différenciant ainsi des équipements de ce type parfois très fermés sur eux
mêmes.

Ceci nous amène à la qualité de l’architecture intérieure. Nous souhaitons aussi que vous fassiez vôtre, la question de la scénographie des
espaces, de la création d’univers, et que vous vous en saisissiez comme d’une donnée fondamentale :
Une nouvelle dimension ‘’culturelle’’ est cette nécessaire mise en scène des espaces. En effet, « l’activité » ne constitue plus l’unique attente du
public et l’espace tend à faire partie du « spectacle », scénarisant des styles de vie, des univers spécifiques, porteurs de significations, de
préceptes, et véhiculant des valeurs. L’espace participe aussi de la validation d’une expérience et d’un moment heureux, d’un sentiment
agréable que l’équipement aura fait vivre au public à travers une mise en scène des espaces de circulation, un cadre et un accueil général
particuliers, une scénographie générale des espaces, des univers particuliers pour chacune des fonctions …

L’économie globale contrainte

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
21/128
Si le coût d’objectif travaux annoncé constitue pour nous un impératif et une limite, la question de la prise en compte de la minimisation des
coûts d’exploitation est quant à elle fondamentale. Nous attendons une véritable recherche et démarche d’innovation quant à ces questions, à
travers le choix de dispositions particulières, la réflexion menée pour une exploitation simplifiée des espaces (dispositifs et installations de la
salle, circulations logistiques…), procédés de construction, de choix de matériaux…

Pour conclure provisoirement, nous tenons à insister sur le caractère exceptionnel et original de l'opération et sur l'importance que nous
attachons aux éléments qui viennent de vous être présentés ; éléments que nous souhaitons supports de votre stratégie de conception et de
projet.
Nous voulons un projet qui surprenne, qui étonne par son élégance, son évidence et sa simplicité, sa visibilité/lisibilité, par la mise en scène de
ses espaces, par son dialogue avec son site ; un lieu vivant, au service aussi bien de ses activités quotidiennes que de ses manifestations
exceptionnelles. Un lieu ou la qualité d’accueil de ses espaces soit visible, palpable, avant même d'être vécue.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
22/128
3 LA SALLE MULTIMODALE

3.1 UN CONCEPT RÉPONDANT A LA SPÉCIFICITÉ DES DEMANDES EXPRIMÉES


Jusqu’à présent les grandes salles multifonctions ont été déclinées à partir d’un espace central devant pouvoir régulièrement ou
ponctuellement être dédié à des compétitions sportives de haut niveau, ceci contraignant fortement les configurations possibles pour les
spectacles ainsi que le confort. Une salle uniquement sportive ne pouvant constituer un modèle économiquement viable, une plus grande
polyvalence de ces équipements a été recherchée afin d’optimiser leur temps d’utilisation en s’ouvrant vers d’autres types de manifestations :
des évènements culturels (pris au sens large), des concerts et des manifestations à caractère privé (congrès, salons, expositions … ).
Cette évolution qui répond aux exigences des gestionnaires soucieux d’augmenter le temps d’utilisation des équipements (les temps
d’inoccupation de ces équipements ont un coût nettement supérieur à leur temps d’utilisation), s’est également produite dans le champ des
équipements culturels.
Si d’un côté les Palais des Sports ou maintenant ‘’Aréna’’, sont devenus des équipements pouvant accueillir des manifestations culturelles, d’un
autre côté, les équipements de type « Zénith », sont conçus pour pouvoir accueillir des manifestations sportives en plus des spectacles
culturels.

• Les Aréna privilégient une position centrale de l’aire de jeu et donc la possibilité de répartir le public sur des gradins entourant le
terrain sportif (effet chaudron), ce qui conditionne fortement la configuration générale de la salle dans laquelle il faut aussi inscrire la ou
les localisations possibles d’espaces scéniques. Cette configuration est largement présente dans les cahiers des charges pour
l’homologation des enceintes sportives élaborés par les différentes fédérations sportives. Les arénas restent des équipements sportifs,
dont souvent la présence de clubs sportifs résidents marque l’identité. Les polyvalences vers les manifestations culturelles
s’organisent dans une forme de complémentarité. Équipement adapté aux manifestations sportives, ses principaux inconvénients en
configuration spectacle sont : l’inconfort d’une partie des spectateurs (ceux situés dans les gradins latéraux qui de fait ne sont pas face
à la scène), un espace scénique majoritairement sur un petit côté, ce qui le met à une distance importante des gradins qui lui font face
et avec pour conséquence une visibilité limitée de la scène.

• Les équipements, à vocation culturelle et spectacles type Zénith, privilégient au contraire le rapport frontal entre la scène et le
public selon une tradition largement établie mais ils doivent aussi maintenant permettre :
- des localisations multiples de l’espace scénique et de l’espace du spectateur : scène en position centrale, scène bi-frontale,
configuration tri-frontale, quadri-frontale…
- la possibilité de faire varier très fortement les jauges selon le type de manifestation
Les manifestations sportives ne s’y déroulent que sous la forme évènementielle. Équipement adapté aux spectacles, leur
inconvénient majeur pour une configuration sportive, est l’importance du travail logistique et de mise en place de nouveaux gradins pour
configurer une ‘’arène’’ avec un plateau sportif central. Cela est réalisable exceptionnellement mais si l’on doit accueillir plus ou moins

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
23/128
régulièrement des manifestations sportives, le concept de zénith n’est pas adapté. Il faut aussi noter le fait que les zéniths ne disposent
pas forcément de l’espace nécessaire pour configurer un plateau sportif central répondant aux besoins en surface de la majorité des
disciplines sportives en salle et que pour les manifestations sportives il faut souvent une salle secondaire d’échauffement.

Les besoins sportifs pour le présent projet : L’équipement devrait accueillir à terme le club de Volley qui évolue actuellement en ligue A. Les
besoins recueillis auprès des partenaires sportifs locaux et les jauges attendues pour des rencontres sportives qui pourront avoir lieu au sein du
nouvel équipement, sont estimés entre 500 et 1500/2000 spectateurs. Cela signifie que certaines rencontres sportives pourront avoir lieu dans
la salle secondaire et d’autres pour les plus grandes jauges auront lieu dans la salle principale. Quelques évènements sportifs nécessitant une
jauge plus grande, plus de 3 000 spectateurs seront aussi organisés ponctuellement au cours d’une année.

Concernant les spectacles : leur programmation sera régulière et les jauges plus importantes qu’en sport pourront atteindre une jauge
maximale de 5000 spectateurs (assis/debout) et 3600 spectateurs (tout assis).
Le concept d’un équipement mixte ‘’Aréna/zénith’’, répond à cette particularité d’un lieu au sein duquel il n’y a pas d’activité dominante
évidente ; entre les manifestations sportives et les manifestations culturelles, aucune ne prend véritablement le dessus de façon
décisive.
Aussi, ce qui est recherché dans le présent projet, est un confort optimum du public quelque soit le type de manifestation sportive ou de
spectacle, ainsi qu’une minimisation des interventions des techniciens pour répondre aux différents besoins de configurations de la salle
principale.

Le concept de la salle multimodale prendra pour base, un plateau technique de 44x27 m, entouré d’une première ‘’couronne’’ d’environ
1500 places assises formant une arène, puis au-dessus de la première ‘’couronne’’, une deuxième couronne d’environ 1500 places assises
concentrées sur un des grands côtés de la salle, côté correspondant à ce que l’on appelle la tribune d’honneur dans les enceintes sportives.
(Cf. schéma page suivante).
En configuration spectacle, l’espace scénique sera situé sur le grand côté face à la deuxième couronne, reproduisant ainsi le rapport frontal
scène/public des Zéniths.
En configuration sport, le plateau sportif central et la première couronne permettront 1 500 à 2 200 places assises selon la dimension
des aires de jeux des sports pratiqués et l’espace laissé libre sur le plateau pour des gradins télescopiques. Par exemple pour le basket, la
‘’faible’’ surface de l’aire de jeux permet d’ajouter environ 700 places en gradins télescopiques. La configuration Aréna est ici reproduite. Lors
de manifestations sportives exceptionnelles, l’utilisation des gradins fixes en partie haute de la tribune d’honneur permettra une jauge
d’environ 3 600 places assises.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
24/128
2ème couronne
Tribunes loges/VIP

Gradins télescopiques

1èrecouronne
formant arène

Gradins télescopiques

Gradins télescopiques
Plateau technique
44x27m

75,00°

Espace scénique
amovible
Gradins télescopiques

Locaux logistiques et techniques


accès et aire de déchargement

Ce schéma d’un équipement ‘’mixte’’ qui synthétise les qualités d’un équipement type Aréna dédié au sport et celles d’un équipement
type Zénith dédié au spectacle, est à aborder comme un exemple de traduction fonctionnelle formelle des besoins du maître
d’ouvrage et de ses partenaires. D’autres traductions sont possibles suivant les partis pris fonctionnels et architecturaux à travers des
variations de formes et de configurations des gradins, notamment la partie haute des gradins fixes débordant plus ou moins sur les
virages …

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
25/128
3.2 CONFIGURATIONS MANIFESTATIONS SPORTIVES
3.2.1 Schémas
Ces schémas montrent les configurations pour
le basket-ball, le tennis, le handball, le volley-
ball et le badminton avec l’utilisation ou pas de régie permanente

la deuxième couronne de gradins de la tribune


régie permanente

tribune loges/VIP/partenaires tribune loges/VIP/partenaires

d’honneur.
Selon les surfaces des aires de jeux, des
gradins amovibles sont déployables.

Des rideaux de partition permettront de


neutraliser les parties de gradins non occupées,
en fonction du nombre de spectateurs.

régie permanente régie permanente régie permanente

tribune loges/VIP/partenaires
tribune loges/VIP/partenaires tribune loges/VIP/partenaires

0 5 10 20 m

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
26/128
3.2.2 Jauges des principales manifestations sportives
SPORTS JAUGES
(Places)
Handball 3 300 places
Basket-ball 3 700
Volley-ball 3 300
Badminton 3 500
Gymnastique 3 000
Tennis 3 700
Tennis de table 3 000
Arts martiaux 3 200
Boxe 4 500
Escrime 3 000

CONFIGURATIONS SPORTS - PLATEAU TECHNIQUE SPORTIF 44 X 27 m.


Emprises des aires de jeux et potentialités d’ajout de gradins télescopique aux gradins fixes.

Selon la surface de l’aire de


jeux, le nombre de places en
gradins télescopiques varie. Le
plateau sportif est « ceinturé »
par les gradins fixes.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
27/128
3.3 CONFIGURATIONS SPECTACLES
3.3.1 Schémas
Il s’agit ici de recréer une salle « orientée » acoustiquement dans une salle à configuration « en anneau ». La configuration type zénith est créée
en positionnant l’espace scénique sur le grand coté face à la tribune d’honneur.
Les jauges varient :
• de 3600 places en configuration tout assis (environ 2150 places sur gradins fixes, 450 en gradins télescopiques et 1 000 en sièges sur
parterre).
• à 5 000 en assis/debout (environ 2 150 places sur gradins fixes, 450 en gradins télescopiques et 2 400 debout dans la ‘’fosse’’).

L’espace scénique (emprise de 14x24m) modulable et amovible, peut être positionné plus ou moins éloigné des gradins faisant ainsi varier la
jauge selon les besoins.

La tribune coté espace scénique est assez étroite et proche des aires logistiques pour que les semi-remorques stationnent au niveau d’un quai
de déchargement et que les matériels soient acheminés sur le parterre et la scène à travers deux grands couloirs de chaque coté de la scène,
couloirs de 3,5 m de largeur et d’environ 3 m de hauteur.

régie permanente

régie mobile

Gradins télescopiques Gradins télescopiques Gradins télescopiques

2 000 pers.
env. 700 places debout
à plat

24m
Espace
scénique

Espace

14m
14m

Espace scénique
scénique

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
28/128
3.3.2 Jauges spectacles, événementiels et salons/expositions

SPECTACLES ÉVÈNEMENTIELS JAUGES


SPECTACLES
Spectacles ‘’tout assis’’ 3 600 places
Spectacles ‘’assis/debout’’ 5 000 places

SALONS PROFESSIONNELS
Salle principale 74 stands (3*3m)
Salle secondaire 56 stands
Ensemble des 2 salles 130 stands

CONVENTIONS
Salle principale 3 600 places
Espace de réception / configuration plénière 200 places

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
29/128
3.4 CONTRAINTES DUES AUX CRITÈRES ACOUSTIQUES
Le projet est complexe et il offre de multiples espaces pouvant être exploités simultanément. Pour cela, le respect des contraintes acoustiques
est primordial : Tant sur la qualité acoustique des espaces destinés à accueillir des manifestations que sur le degré d’isolation entre les
différents espaces pouvant fonctionner simultanément. Sur cet aspect, la création d’espaces tampons facilitera les affaiblissements
acoustiques nécessaires.
• L’impact sur le projet des questions de qualité acoustique et de protection contre le bruit
- Compte tenu de l’utilisation culturelle et musicale de la salle principale, les exigences de qualité acoustique et de protection contre le
bruit revêtent un caractère particulièrement sensible en ce qui concerne cette salle. Elles auront en outre un impact important sur le
projet, d’ordre architectural, technique et économique.
- Il conviendra donc de prendre en compte ces exigences dès les premières étapes de la conception afin d’en optimiser les incidences.
- La réflexion des concepteurs devra porter une attention particulière d’une part aux orientations morphologiques de la salle
principale, d’autre part à sa localisation sur le site et par rapport aux différentes parties qui composeront la salle multimodale
• Le choix des orientations morphologiques :
- Certaines caractéristiques morphologiques peuvent être à l’origine de défauts graves d’homogénéité acoustique (voir document
Recommandations Techniques). C’est notamment le cas de vastes surfaces concaves pouvant induire focalisations, « trous sonores »,
propagation rasante. La nécessaire correction de ces phénomènes acoustiques entraînera immanquablement la mise en œuvre de
moyens correctifs lourds, ne se limitant pas à un simple traitement de surface, notamment pour agir sur les fréquences graves.
- Leur mise au point sera d’autant plus complexe qu’il s’agit d’un lieu appelé à se prêter à des configurations spatiales multiples
pouvant induire une grande diversité de localisations des sources sonores, (naturelles ou électroacoustiques). Il convient donc d’éviter
de se trouver dans la situation paradoxale de devoir déployer des dispositifs coûteux et encombrants, principalement destinés à
« casser » les effets acoustiques d’un choix morphologique initial trop contraignant.
• Le choix de l’implantation de la salle principale :
- Outre la nécessaire protection de la salle contre les interférences sonores en provenance de l’extérieur (bruits) ou de l’intérieur, il
conviendra de se conformer aux obligations de la Loi du 18 avril 1995 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage. En effet, les
émergences sonores en provenance de la salle, perçues dans l’environnement du site, devront être ≤ à + 5 dBA en période diurne et ≤
à 3 dBA en période nocturne, ce qui peut induire des niveaux d’isolement particulièrement sévères (≥ 75 dBA) dans le cas des musiques
amplifiées de type Rock ou dérivé.
- Les choix d’implantation de la salle principale, ainsi que les orientations des sorties d’air, accès de secours, etc., devront donc
contribuer à optimiser les précautions d’isolement vis-à-vis de l’environnement et des abords de l’équipement.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
30/128
3.5 SCHÉMA FONCTIONNEL GENERAL ET ORGANISATION
3.5.1 Schéma fonctionnel général

ACCÈS  PRINCIPAL
STATIONNEMENTS  ASSOCIES
PARVIS Administration  -­  Exploitation
Public  PMR
Billetterie
ACCUEIL  PUBLIC Administ.

ANNEXES  DU  PUBLIC Salons  réceptions


VIP-­  Partenaires
2ème  phase  de  travaux

Office
SALLE traiteur

SECONDAIRE

AIRES  DE  SERVICE


Organisat.
salle  principale
 annexes

SALLE  PRINCIPALE
LOCAUX
24m
TECHNIQUES
dépots
 annexes Zone  dédiée
salle 14m

Club secondaire SPORTIFS


sportif ARTISTES DEPOTS
MÉDIA Catering D'EXPLOITATION

STATIONNEMENTS  ASSOCIES AIRES  DE  SERVICE


Artistes  et  sportifs
Médias
Partenaires ACCÈS    SECONDAIRE
Exposants LOGISTIQUE
Fournisseurs

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
31/128
3.5.2 ORGANISATION FONCTIONNELLE GÉNÉRALE
En termes de fonctionnement, la salle multimodale réunit donc trois grandes entités :

• La grande salle dite ‘’Principale’’ avec son accueil général, ses espaces du public, ses annexes artistes/sportifs/médias/partenaires et
ses locaux logistiques,

• L’entité espaces de réceptions, espace modulable au service des ‘’Partenaires/VIP’’ qui peuvent être configurés en salle plénière ou
en salles de commission.

• La salle ‘’secondaire’’, ou salle annexe : un plateau omnisport, avec un gradin fixe un déambulatoire sommital pour le public, les
annexes sportives et les locaux logistiques. Cette entité et ses annexes font l’objet d’une seconde phase de travaux mais doivent être
intégrées lors de l’esquisse afin d’anticiper la localisation et l’implantation des différents espaces.

Ces trois entités devront pouvoir fonctionner :

• Séparément et simultanément, ce qui implique une autonomie fonctionnelle, technique et logistique, de chacune des 3 entités ;
sachant que l’ensemble des effectifs ne dépassera pas 5000 personnes
• Et fonctionner ensemble, lors de grandes manifestations ayant besoin de tous les espaces. Par exemple lors d’une convention/grand
congrès avec salon/exposition ou bien lors d’une grande manifestation sportive utilisant la salle principale avec la salle secondaire
comme espace d’échauffement et l’entité congrès/salons comme lieu de réception des partenaires et VIP

Les différents accès :


Depuis le hall principal d’accueil du public, chacune des 3 entités la salle principale, la salle secondaire et l’entité congrès/salons de réception,
devra être accessible. Pour la salle principale lors de compétitions sportives, l’accès se fait au niveau du déambulatoire/foyer des spectateurs.
Lors de spectacles avec une partie du public assis ou debout sur le parterre, une liaison depuis le déambulatoire ou l’accueil devra permettre
l’accès au parterre.

Des accès ‘’spécifiques privatifs’’ pour les artistes/sportifs, les médias, les organisateurs, les congressistes, la logistique/maintenance et le
technique sont situés à l’opposé des accès publics à partir d’aires de services non accessibles au public.

La salle secondaire bénéficie d’un accès spécifique utilisable lorsque le hall d’accueil général est fermé ou bien lorsqu’une autre manifestation a
lieu dans la grande salle.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
32/128
L’espace modulable congrès/salons de réception, bénéficie d’une entrée ‘’spécifique privative’’ utilisable pour accueillir les partenaires/VIP lors
des manifestations dans la grande salle et lorsqu’il y a besoin de séparer les flux d’une manifestation dans la grande salle et par exemple un
congrès dans l’espace modulable congrès/salons de réception.

Quelques principes fondamentaux :


• Le (ou les accès) du public est situé à l’opposé des accès ‘’sportifs/artistes/médias/logistique et technique’’
• Les issues de secours évacueront les utilisateurs et spectateurs sur l’espace public.
• L’administration doit être accessible en façade
• Les différentes aires de service seront protégées car non accessible au public
• Les parkings du public seront indépendants des espaces extérieurs dédiés au complexe multifonction et situés à distance, afin de
permettre une fluidité des départs et ne pas créer ‘’d’embouteillage’’.

3.5.3 Les différentes configurations d’exploitations


Sport dans la salle principale avec échauffement dans la salle secondaire et accueil VIP dans les salons
Dans cette configuration d’une manifestation sportive avec utilisation de la salle secondaire comme salle d’échauffement et accueil/réception
des partenaires dans les salons, sont utilisés tous les espaces.
L’accès au parterre de la salle principale, n’est activé que pour des compétitions de sport de combat.
La liaison entre les déambulatoires des salles principale et secondaire est fermée
Les salons et la salle de presse sont modulés selon les audiences attendues.

Sport uniquement dans la salle principale et accueil VIP dans les salons
Dans cette configuration, la salle secondaire est neutralisée ainsi que ses accès.
L’accès au parterre de la salle principale, n’est activé que pour des compétitions de sport de combat.
Les salons et la salle de presse sont modulés selon les audiences attendues.
La liaison entre les déambulatoires des salles principale et secondaire est fermée.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
33/128
Activité sportive dans la salle secondaire
Dans cette configuration, deux situations sont possibles :
• Le public rentre par le hall principal et accède au déambulatoire de la salle secondaire et à ses gradins depuis l’accueil général
• Le public rentre par l’accès annexe de la salle secondaire ; l’accès depuis le hall d’accueil général étant fermé, soit parce que le reste de
l’équipement avec la salle principale est fermé, soit parce qu’il y a besoin de différencier les flux du fait d’une manifestation autre dans la
salle principale. Dans ce deuxième cas, la liaison avec le déambulatoire de la salle principale est fermée

Sport se déroulant simultanément dans les deux salles principale et secondaire


Pour cette configuration ou deux manifestations sportives différentes ont lieu simultanément, tous les espaces sont activés. Deux organisations
peuvent néanmoins être envisagées :

• Les publics des deux manifestations accèdent aux gradins de chacune des salles par le hall d’accueil général, et dans ce cas la liaison entre
les déambulatoires de chacune est ouverte.
• Les publics sont séparés dès le parvis. Le public de la manifestation dans la grande salle accède par le hall principal et le public de la
manifestation se déroulant dans la salle secondaire accède à ses espaces par l’entrée annexe de la salle secondaire. Cette situation pourra
être fréquente dans d’autres cas comme : lors de l’utilisation de la salle secondaire pour les entraînements ou matchs (volley, hand, basket
…) l’accès se fera par l’entrée annexe de celle-ci. Une attention devra être apportée à la séparation fonctionnelle entre les vestiaires/dépôt
de la salle secondaire et les espaces de la salle principale dédiés aux artistes/sportifs (vestiaires /catering/loges/locaux arbitres …). La
liaison entre les deux déambulatoires est fermée, les espaces de convivialité sont affectés. Hormis pour une compétition de boxe, l’accès
au parterre de la salle principale est neutralisé.
Les sportifs accèdent aux vestiaires de la salle secondaire par une entrée dédiée, différenciée de celle du public et de celle des sportifs de
la salle principale.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
34/128
Spectacle dans la salle principale et sport dans la salle secondaire
Dans cette configuration, tous les espaces sont activés.
Le public est dirigé vers l’entrée de chacune des salles ; entrée du hall principal et entrée annexe de la salle secondaire. La liaison entre les
deux déambulatoires est fermée, les espaces de convivialité sont affectés.
L’accès aux espaces acteurs et sportifs est bien sûr contrôlé (vestiaires, loges, catering…) et la séparation des annexes fonctionnelles de la
salle secondaire (vestiaires/dépôts) et celles de la salle principale (vestiaires/loges/catering, locaux logistiques, locaux des organisateurs …),
est effective.
La liaison entre l’accueil/déambulatoire de la salle principale et le parterre est activé pour les manifestations avec public assis ou assis/debout
sur le parterre.

Configuration expositions/salons
Dans le cas d’expositions ou de salons nécessitant un maximum d’espace, les plateaux techniques de la salle principale et de la salle
secondaire ainsi que le hall d’accueil du public sont affectés aux expositions/salons.
L’entité modulable congrès/salons de réception pourra être si besoin utilisée comme espaces de réception, restauration…
Les tribunes sont neutralisées, le public accède au niveau du parterre de la salle principale.
Les salles principale et secondaire sont en liaison directe au niveau du parterre.
Les vestiaires et locaux des artistes/sportifs (vestiaires, catering, sanitaires…) peuvent être utilisés comme espaces d’accueil et de commodités
des exposants.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
35/128
3.6 SURFACES DU PROGRAMME
3.6.1 Tableau général des surfaces
Surfaces
ESPACES/ACTIVITES Surfaces Plancher m2 Hauteur libre m OBSERVATIONS
Utiles m2
A ACCUEIL PUBLIC 1 065 1 170 3,5 Ouvert sur le parvis

SP SALLE PRINCIPALE 2 600 2 850 13 tribunes ajustées autour d’un plateau de 44x27m
Ouvert sur le stationnement dédié / accessible
AP ANNEXES VIP-PARTENAIRES 450 3,5
635 directement depuis les tribunes VIP
OT OFFICE TRAITEUR 100 3 Accès facilité pour la livraison
AS ANNEXES SPORTIFS ET ARTISTES 700 880 2,8 Ouvert sur le stationnement dédié

OR ANNEXES ORGANISATEURS 140 180 3


Ouvert sur le stationnement dédié
AM ANNEXES MÉDIAS 145 180 3

AD ADMINISTRATION 140 180 2,5 Accès direct et dédié depuis l’extérieur

LO LOGISTIQUE 515 590 -

SE LOCAUX SECURITE 50 60 2,5

EX LOCAUX D'EXPLOITATION 70 90 2,5

LT LOCAUX TECHNIQUES 200 245 - Hors CTA


ère
Total 1 phase de travaux hors salle
6 175 7 060
secondaire et annexes
Plateau technique 44 x 24 m avec tribune de 100
SS SALLE SECONDAIRE 1340 1 450 12,5
places
ANNEXES SPORTIFS SALLE Mitoyen à terme avec les annexes de la salle
ASS 145 180 2,8
SECONDAIRE principale
CR LOCAUX CLUB SPORTIF 120 155 2,8 Accès direct et dédié depuis l’extérieur
ème
Total 2 phase de travaux hors salle
1 605 1 785
secondaire et annexes

Total des surfaces utiles : 7 780 m2


Total des surfaces de plancher : 8 845 m2

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
36/128
3.6.2 Surfaces des espaces extérieurs dédiés aux activités de l’équipement

ESPACES/ACTIVITES Surfaces m2 OBSERVATIONS

Entre 1000 et
Parvis / Accueil du public
1200
Aire de service / logistique 4 500 aire de retournement et de stationnement PL

Stationnement dédié
Administration / Exploitation 250 10 places
Sportifs / Artistes / Organisateurs /
1 500 60 places
Média
Partenaires / VIP Prévue au niveau de parking public le plus proche de l’implantation de
pm
P.M.R l’équipement
TOTAUX Env. 7 500m2

Ce bilan ne tient pas compte du stationnement public qui sera réparti dans les parcs de stationnements alentours.
Les différentes configurations définissent une jauge entre 1900 et 5000 personnes.
Ces jauges sont bien inférieures à celles du Stade mais déterminent en théorie un besoin de 600 à 1500 places de stationnement dont 2% de
place PMR.

Les aires de services totaliseront environ 4 500 m2 (aire logistique, quai de déchargement, aire office traiteur, aire camions TV)

Les stationnements réservés sont dédiés à l’administration, aux artistes, aux sportifs, aux médias et aux personnes à mobilité réduite.

L’équipement doit disposer d’une voie pompier, celle-ci intègre des espaces des parties de voies d’accès aux aires de services et
stationnements dédiés.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
37/128
4 LES COMPORTEMENTS ET LES PRATIQUES SELON LES CIRCUITS FONCTIONNELS

Depuis quelques années les pratiques commerciales et la professionnalisation des sportifs ont généré une évolution importante des contraintes
dans les espaces accueillant des compétitions sportives de haut niveau et des manifestations exceptionnelles. Sur certains points, les pratiques
se rapprochent de celles qui accompagnent les spectacles et les concerts de grande audience (en particulier sur les contraintes de sécurité).
Ces nouvelles données impliquent un respect très strict des contraintes fonctionnelles pour faciliter les contrôles et assurer la sécurité de tous
les usagers et utilisateurs.

Nous présentons ci-après, pour des manifestations types, les comportements et les pratiques des :

• Sportifs en compétition et officiels (arbitres, juges, encadrement médical),


• Sportifs en entraînement,
• Artistes,
• Organisateurs,
• Médias,
• Personnalités,
• Publics,
• Services
• Exploitants,

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
38/128
4.1 SPORTIFS ET OFFICIELS (juges, arbitres, délégués, médecins)

Ils arrivent au complexe en cars ou en véhicules particuliers 1 à 2


heures avant la compétition, ils doivent bénéficier d'une zone de
stationnement protégée du public et directement en liaison avec
l'accès aux vestiaires.

Les locaux qui leur sont réservés doivent être groupés dans une zone
protégée vis-à-vis de toutes les autres fonctions, afin de limiter le
nombre de personnes appelées à circuler dans ce secteur.

Les vestiaires des deux équipes doivent être séparés et


implantés de préférence de part et d'autre d'un noyau recevant
les espaces destinés aux officiels, sans toutefois être mitoyens
avec le vestiaire des arbitres.

Avant et après les matches, pour certaines disciplines, les capitaines


des deux équipes se rendent dans le bureau des arbitres pour
accomplir les procédures administratives et recevoir des consignes.
Ce bureau sera accolé à l'espace arbitre qui comprendra également
le vestiaire proprement dit associé aux sanitaires.

Pour certaines compétitions de sports individuels, les sportifs doivent


passer par une chambre d’appel ou secrétariat de compétition pour
connaître leur ordre de passage, espace situé entre les vestiaires ou
la salle d’échauffement et l’entrée dans la salle de compétitions. Ce
type de compétitions nécessite également une salle d’échauffement
(salle secondaire).

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
39/128
Durant la compétition, les officiels géreront le chronométrage, l’affichage des résultats, des scores, des pénalités et les annonces depuis une
table de marque située généralement au pied de la tribune d’honneur.

L’éclairage, la musique d’ambiance ou les musiques d’accompagnement sont gérés depuis la régie technique ayant vue sur la salle.

À l'issue de la compétition, les sportifs désignés pour le contrôle antidopage doivent se rendre, sans passer par leur vestiaire, dans le
local prévu à cet effet. Ils sont accompagnés par un dirigeant. Afin qu'il ne puisse y avoir de suspicion sur le prélèvement, ces espaces ne
doivent comporter qu'un accès dans la salle d'examens, sur laquelle seront articulées la salle d'attente (certains sportifs doivent attendre
plusieurs heures avant de pouvoir satisfaire à la procédure de prélèvement) et la salle d’eau (douches et sanitaires).

Après les compétitions, les entraîneurs et certains joueurs sont invités pour des interviews radio - télévisées. De ce fait, le studio d'interviews
devra être implanté près de la zone vestiaires avec un accès contrôlé. À leur sortie, tous les sportifs traverseront la zone mixte, (médias /
joueurs) où ils pourront répondre spontanément à des interviews (ce dispositif permet d’interdire l’accès des médias dans les vestiaires).

À l’issue de certains matches les joueurs pourront se rendre au salon de réception pour y côtoyer les partenaires, les officiels, des membres
des comités sportifs.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
40/128
4.2 ARTISTES

Pour les artistes, les circuits seront semblables à ceux des


sportifs et les secteurs qui leur sont affectés doivent être isolés
vis-à-vis de toute autre catégorie d’usagers.

Des loges complémentaires seront aménagées dans les


vestiaires destinés aux arbitres et aux juges. Pour les musiciens,
les chœurs et les figurants, dont le nombre peut varier de 20 à
plus de 100 personnes, les vestiaires seront assurés, par les
vestiaires sportifs.

L’espace organisateur sera occupé par l’équipe technique dirigée


par le régisseur.

L’accès à la scène, hors circuit public, s’effectuera par l’arrière


scène pour une configuration frontale.

Un espace catering permettra aux artistes et aux techniciens et à


l’équipe de montage et de démontage de se restaurer.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
41/128
• Le montage des spectacles

Selon les spectacles concernés et l’importance des éventuels décors associés aux représentations, et/ou d’équipements techniques
divers nécessaires pour le spectacle tels que clusters d’enceintes, …, les besoins en temps de montage peuvent aller de quelques heures
ou d’une demi-journée à plusieurs jours.
Nombre de spectacles, s’inscrivant dans le cadre de tournées et mobilisant de nombreux semi-remorques, doivent pouvoir être montés
en un temps très bref : arrivée en matinée ou milieu de journée, installation dès l’arrivée, spectacle le soir, démontage dans la nuit, départ
vers l’étape suivante.
Afin de réduire les temps d’installation au maximum, l’organisation des espaces, les liaisons et les proximités, doivent être pensées dans
le souci de la meilleure efficacité.
Si dans ce type d’équipement il est préconisé habituellement que les véhicules, y compris les semi-remorques, puissent pouvoir pénétrer
sur le plateau au montage comme au démontage - les baies d’accès devant être dimensionnées en conséquence, en largeur comme en
hauteur libre, depuis les accès au bâtiment depuis l’extérieur – dans le cas présent étant donné le faible nombre de place spectateurs
sur le grand coté d’implantation de l’espace scénique, deux grands couloirs d’accès logistique de chaque coté de ce dernier
depuis une grande aire extérieure de déchargement des semi-remorques, peuvent suffire. La faible largeur des tribunes sur le
grand coté d’implantation de l’espace scénique permet cette configuration. Les capacités de surcharges du plateau technique seraient
dans ce cas plus faibles. Ces 2 couloirs d’accès logistique au plateau technique devront permettre néanmoins le passage de véhicules
légers et d’engins d’entretien/maintenance.

Des aires d’entreposage provisoire doivent en outre être disponibles à proximité, aisément accessibles aux engins tels que chariots
élévateurs…, pour acheminer les produits concernés vers ou depuis le plateau.
Des éléments de décors ou des équipements techniques acheminés par le tourneur peuvent parfois subir des dommages dans le
transport ou à l’arrivée. Il doit donc être possible de procéder aux réparations nécessaires dans un délai très bref sur le plateau si la
configuration scénique le permet, ou dans des espaces situés à proximité du plateau sans occasionner de gêne pour le montage des
autres éléments du spectacle.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
42/128
• L’accueil des artistes

Les artistes en tournée disposent de temps et de conditions de récupération généralement insuffisants.


Une des premières caractéristiques de l’accueil des artistes est donc le confort et la disponibilité d’espaces de repos, de restauration, de
rafraîchissement et de préparation, leur permettant de se concentrer et d’être opérationnels à l’heure exacte de démarrage du spectacle.

Il s’agit notamment de loges de diverses tailles (individuelles pour vedettes, solistes ; collectives pour musiciens, danseurs, choristes…,
dotées de sanitaires, douches, … ), et d’un espace type : catering ou bien foyer cafétéria (l’espace salon de réception pourrait remplir
aussi cette fonction lors qu’elle s’avérera nécessaire, si l’espace du catering est insuffisant lors de certains spectacles).

L’entrée en scène suppose souvent une préparation « de dernière minute ». Celle-ci se fait généralement dans un endroit aménagé près
de la scène, où l’on pourra trouver un miroir, une table avec accessoires, … Cet espace n’est pas un local installé à demeure.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
43/128
4.3 ORGANISATEURS

Les organisateurs de manifestations sportives ou de spectacles


(tourneurs, régisseurs), interviennent comme “ locataires ” des lieux
et responsables du déroulement du spectacle.
Cette fonction est plus particulièrement associée à la salle
principale.
Selon l’importance de la manifestation et des aménagements
nécessaires, ils peuvent s’installer un ou plusieurs jours avant celle-
ci.
Leurs bureaux implantés stratégiquement à proximité de la salle et
des vestiaires, avec une liaison aisée sur l’accès des véhicules
d’approvisionnement, doivent être accessibles sans perturber le
déroulement des manifestations précédentes.
En sport, la fonction des organisateurs comprend :
• L’encadrement logistique de la manifestation,
• La saisie et la duplication des résultats pour transmission
informatique et manuelle (par estafettes) aux médias,
• La gestion protocolaire,
• Et éventuellement les contrôles d’accès, des espaces affectés
aux sportifs et aux médias.
Ce qui implique des liaisons contrôlables avec les secteurs réservés
à la presse et aux personnalités.

Pour les spectacles, la fonction régisseur comprend :


• La gestion du personnel technique chargé de l’aménagement scénique, du son, des éclairages, de la logistique, et du matériel,
• L’assistance aux artistes durant le spectacle,
• Et éventuellement les contrôles d’accès, des espaces affectés aux artistes et techniciens.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
44/128
4.4 MEDIAS

Pour ce qui concerne les spectacles, les protocoles concernent des


conférences de presse et des interviews sur rendez-vous organisés par
l’attaché de presse du spectacle.
En revanche, pour les manifestations sportives, la fonction “ médias ”
est régie par des protocoles précis, évolutifs, mais basés sur deux
principes essentiels :
• La presse doit disposer de circuits réservés, hors circuits
publics,
• Elle doit bénéficier d’une proximité entre la tribune de presse, la
salle de presse et les espaces mitoyens des vestiaires sportifs,
Pour préserver l’intimité des sportifs et éviter des incidents, il sera
prévu un studio d’interviews près des vestiaires et une zone mixte
(sportifs et journalistes) sera aménagée entre les vestiaires et le
stationnement des sportifs pour des interviews libres ou conférence de
presse d’après match. Dans le cas présent, le studio d’interview est
mutualisé pour accueillir aussi les séances de photos.
Ces dispositions ont été prises pour des événements mondiaux afin de
permettre à un maximum de journalistes d'approcher les sportifs, sans
pénétrer les espaces réservés aux sportifs.
Il se dégage de ces pratiques qu'il est indispensable de disposer d'une
liaison contrôlée et réservée, entre les espaces affectés à la presse
(tribune, salle de presse) et la circulation d'accès aux vestiaires des
sportifs.
Les positions commentateurs en tribune doivent impérativement être
du côté des caméras principales pour qu’ils disposent d’une image
télévisuelle conforme à leur vision directe du jeu.

Par ailleurs, selon la nature des manifestations, le nombre de journalistes et de commentateurs évolue. L'aménagement d’extension de ces
secteurs de tribune doit pouvoir s'effectuer tout en respectant l'organisation fonctionnelle qui implique la communication directe de la tribune
de presse avec la salle de presse et les circulations réservées aux médias.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
45/128
L’évolution des techniques informatiques a généré la présence de statisticiens dans les tribunes et induit une connexion entre ceux-ci et la
presse pour une mise à disposition immédiate des données techniques sur les rencontres.

• Photographes et techniciens de télévision :

Dotés de chasubles attribuées par le syndic de presse, ils sont autorisés à pénétrer sur l’aire d’évolution et dans des espaces déterminés. Pour
maîtriser le nombre de personnes circulant dans le secteur des vestiaires, il est impératif de ménager un accès particulier à l’aire d’évolution
pour cette catégorie d'usagers et favoriser ainsi les contrôles. Ce cheminement particulier devra tenir compte de l'implantation des cars de
régie de télévision et de l'accès à la tribune de presse pour limiter le trajet des techniciens et faciliter le passage des câbles de caméras et de
prise de son. Il sera recherché des dispositions facilitant l’implantation de caméras sans que celles-ci soient gênées par le public et
réciproquement qu’elles n’apportent pas de gêne pour les spectateurs.

Nota : les positions préférentielles des caméras et des commentateurs sont précisées dans le paragraphe « Télévision » des
Recommandations Techniques Particulières.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
46/128
4.5 PARTENAIRES / VIP

• Personnalités
Ces usagers doivent disposer depuis leur parking d'un accès
particulier au salon de réception, d'où ils se rendront à leur place
dans la tribune d’honneur.
• Clients des loges et des sièges affaires
L'apparition dans les salles de sports de places commercialisées
avec des prestations servies dans des espaces de réceptions
collectives, génère des contraintes d'accessibilité et de
fonctionnement au-delà des horaires des compétitions (ce public
peut quitter l’équipement 1 à 3 heures après une manifestation).
Il s’agit des acheteurs de places en loges ou aux “ sièges
affaires ” dont le secteur de tribune est en relation directe avec
les espaces de convivialité.
Il est impératif pour ces espaces de réception de disposer
d'accès et d'évacuations indépendants du reste de
l’équipement pour en permettre une utilisation indépendante
des manifestations ou un usage sur des plages horaires
étendues après ces manifestations, sans impliquer un
gardiennage sur d'autres secteurs du complexe. Ceci est
d’autant plus nécessaire dans le cas présent du fait que ces
espaces sont aménageables en congrès, en salles de
commission et en salons collectifs de réception.
Par ailleurs, ces espaces de réception ne doivent pas constituer une provocation pour le "grand public" et de ce fait, ils doivent être discrets
sur l'extérieur. Les joueurs venant se mêler à ce public après les matchs, il est nécessaire de disposer de liaisons contrôlées entre le secteur
des vestiaires et les salons. Le service à ces abonnés et invités implique l’activité d’un traiteur qui doit bénéficier d’un stationnement proche de
l’office lui permettant la préparation des cocktails ou éventuellement des repas qui seront servis dans les salons (selon le parti architectural il
pourra être nécessaire d’installer un monte-charge dédié). Les aménagements devront prendre en compte les contraintes de continuité de la
chaîne de froid et les contraintes de circuits séparés pour les produits propres et les déchets ou produits sales.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
47/128
4.6 PUBLIC

• Grand public
Les tribunes “ grand public ” sont réparties en périphérie
de l’aire d’évolution. Il sera recherché une proximité de
l’aire d’évolution de chaque configuration et une
continuité de spectateurs pour garantir une ambiance
chaleureuse. Le public devra pouvoir trouver des
sanitaires et des buvettes à proximité de son secteur de
tribune. Il est recommandé que ces annexes soient
directement desservies par le déambulatoire distribuant
les gradins et il est recommandé d’éviter d’implanter
celles-ci à un niveau différent.

• Personnes handicapées
La capacité d'accueil des personnes à mobilité réduite
(P.M.R.) en tribune sera au minimum de 21 places, pour
la salle principale. Ces places seront associées à autant
de places d'accompagnateurs (un arrêté municipal
devra fixer le nombre de places à aménager). Ces
places doivent être réparties au moins dans deux
secteurs distincts. Dans les gradins, elles seront
implantées à une hauteur de 1,50 m minimum pour
garantir une bonne vision des aires d’évolution. Chaque
secteur de places PMR devra disposer de buvette et
sanitaires adaptés à la situation de cette clientèle.
Les tribunes et tous les autres secteurs du Complexe
(salons, bureaux ...) devront être aménagés
conformément à la réglementation “ accessibilité ”.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
48/128
4.7 SERVICES AUX SPECTATEURS

Cette catégorie d’utilisateurs comprend, le traiteur et le service


d’exploitation des buvettes et distributeurs de boissons et autres
produits d’alimentation.

Traiteur/Office :
Titulaire d’un contrat temporaire, il assure l’approvisionnement
d’un office, doté d’une chambre froide, pour la préparation de
repas ou de cocktails, servis dans les espaces réceptifs
(lounge/bar VIP).
Le respect des réglementations d’hygiène sur la “ marche en
avant ” et la chaîne du froid implique une bonne organisation des
espaces et une proximité entre le stationnement du véhicule
frigorifique et l’office.
Comme nous l’avons indiqué par ailleurs, l’usage des salons de
réception peut également avoir lieu hors manifestations.

Buvettes :
Pour les buvettes et les distributeurs, l’approvisionnement
s’effectue avant les manifestations. Les produits sont stockés
dans des réserves associées aux comptoirs des buvettes. Le
comptoir est équipé de modules réfrigérés.
Pour favoriser la vente dans le temps restreint d’un entracte, il
est nécessaire que les comptoirs soient concaves avec un
linéaire important (1m pour 100 spectateurs). On scindera les
points de vente de boissons des points de vente de restauration
rapide.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
49/128
4.8 EXPOSANTS

Les plateaux techniques des deux salles (principale et secondaire)


sont aménagés pour recevoir des stands.

Les exposants sous contrôle du régisseur, dont le bureau contrôle


l’accès, pourront approvisionner leurs stands à partir de l’aire de
service.

La liaison entre les deux plateaux techniques est dans le cas présent
destinée au public.

Les salons de réception pourront éventuellement être eux aussi


affectés pour des expositions ou comme espace de
réunions/restauration.
Les vestiaires et le catering pourront aussi suivant les demandes être
utilisés par les exposants.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
50/128
4.9 EXPLOITATION DU COMPLEXE PLURIFONCTIONNEL

Implantés à l’opposé de l’accès public, les locaux d’exploitation


seront situés entre la cour de service et l’aire de manifestation.
Les locaux d'exploitation (entretien, ateliers, dépôts et service de
nettoyage) doivent se trouver sur l'accès à l’aire d’évolution réservée
à la maintenance et à l’aménagement des aires de manifestation.
Cet accès permanent est contrôlé par le PC de sécurité et de
contrôle de gestion technique du bâtiment.

La vocation polyvalente de l’équipement et le niveau des pratiques


nécessiteront l’installation de sols sportifs spécifiques dont le
stockage devra être proche et de plain-pied (parquet basket-ball,
parquet handball, sol souple handball, volley-ball), ainsi que la scène
et les sièges du parterre.

Pour faciliter la mise en configuration des salles, la liaison des salles


avec les dépôts de matériels permanents (sièges, sols …) devra être
distincte de la liaison cour de service / salle, réservée à
l’approvisionnement externe.

Les billetteries (informatisées) seront implantées près de l’accès et en


connexion directe sur des espaces internes contrôlés pour des
raisons de sûreté. Des guichets seront ouverts sur l’extérieur et sur le
hall d’accueil pour assurer des opérations de prévente.

La régie technique (éclairage, sonorisation) devra bénéficier d’une vue


générale.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
51/128
5 LE PROGRAMME

Le programme est présenté par grandes fonctions, avec pour chacune d’elles une présentation des fonctions secondaires par catégorie
d’usagers et d’utilisateurs.
Dans ces chapitres, nous développons les contraintes fonctionnelles, spatiales et techniques des unités fonctionnelles principales et
secondaires. Nous présentons également les particularités liées à l’utilisation selon les configurations.

Un tableau de surface récapitule chaque chapitre des fonctions attendues.

Le « Programme Fonctionnel » est complété par les « Recommandations Techniques Particulières ».

5.1 ACCUEIL
Comme nous l’avons déjà évoqué, il est nécessaire de séparer les accès des différentes catégories d’usagers et d’utilisateurs pour faciliter les
contrôles et la sécurité. Toujours pour des raisons de sécurité, il est nécessaire d’implanter l’accès du “ grand public ” à l’opposé de l’accès
des sportifs et artistes et de l’accès dédié aux véhicules d’approvisionnement et de maintenance.

5.1.1 Tableau des surfaces “ Accueil ”

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
A1 Hall principal d’accueil du public 250 Ouvert sur le parvis
A2 Billetterie 25
A3 Sanitaires hall 25
Accueil du public A4 Déambulatoire/foyer du public 600 déambulation+merchandising
A 1065
salle principale H et F répartis dans déambulatoire des
A5 Sanitaires publics 100 gradins et du parterre (spectacles debout).
A6 Buvettes et réserves 50 Blocs buvette répartis dans déambulatoire
A7 Infirmerie "public" 15
Sous total S.U 1065
Sous total S.P 1172

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
52/128
5.1.2 Gestions des flux
Les publics sont décomposés selon les prestations d’accueil qui peuvent leur être destinées.

Le « grand public » accède dans l’accueil depuis le parvis du Complexe. L’accueil doit
être largement ouvert et transparent. Lors des manifestations, les portes d’accès servent
pour filtrer les spectateurs et vérifier qu’ils sont bien en possession de billets. Les
contrôles de billets s’effectueront à l’origine des circuits d’accès des déambulatoires ou
du parterre. Les personnes à mobilité réduite (PMR) empruntent les mêmes accès avec
des dispositions adaptées.
Hors manifestation, ce hall d’accueil pourra rester ouvert au public pour les locations de
places et l’information sur les manifestations à venir.
Les personnalités et clients aux “ sièges VIP ” disposeront d’un accès particulier
connecté ou non sur le hall d’accueil public selon le parti architectural proposé, pour
leur permettre de rejoindre les places réservées, via les espaces de réception.

La billetterie comportera 4 guichets ouverts sur le parvis et 2 guichets ouverts sur le hall
d’accueil pour les locations, et le retrait de réservations. Les guichets
seront équipés d’un dispositif de billetterie informatisée.

Le hall d’accueil sera doté d’affichage d’information sur les programmes à venir.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
53/128
5.1.3 Descriptions des espaces d’accueil

Foyer - déambulatoire
Le foyer déambulatoire accessible depuis le hall d’accueil desservira l’ensemble des tribunes. Il desservira les sanitaires et les buvettes et sera
isolé de la salle par des portes afin de supprimer les gênes acoustiques lors de spectacles.
Les issues de secours comporteront des portes au niveau du déambulatoire pour en faciliter la surveillance par les contrôleurs et éviter toutes
fraudes.
Les accès au parterre, depuis le hall d’accueil, desserviront également les buvettes et sanitaires destinés à ce secteur.
Des attentes électriques seront installées dans le foyer–déambulatoire pour permettre l’aménagement de stands de vente de produits liés à la
manifestation. Des téléviseurs seront installés pour permettre la diffusion des images de la manifestation se déroulant dans la salle.
L’implantation d’un accès vers la salle secondaire sera anticipé et prévu pour le deuxième socle des travaux. Ce foyer déambulatoire accessible
depuis le parvis sera le point d’entrée de la salle secondaire et répondra aux besoins à terme des manifestations se déroulant simultanément
dans les deux salles.

Sanitaires
Ils seront obligatoirement répartis sur la circulation distribuant les secteurs de tribunes concernés et/ou le parterre en tenant compte des
capacités spectateurs, desservies. Il ne peut être admis que les spectateurs changent de niveaux pour atteindre ces services.
Dans chaque bloc sanitaire hommes et femmes, il sera aménagé des sanitaires accessibles aux PMR.
Le nombre global de sanitaires sera basé sur un ratio de 1 W-C pour 100 spectateurs (40% hommes, 60% femmes). Dans les sanitaires
hommes, il sera ajouté 1 urinoir pour 300 spectateurs.
Les sanitaires comprendront 1 lavabo pour 300 spectateurs. Les lavabos seront surmontés de miroirs et comporteront des sèche-mains.
Un robinet de puisage par bloc permettra d’effectuer un lavage au jet.

Buvettes
Comme les sanitaires, elles seront implantées sur la circulation d’accès aux tribunes et réparties sur les différents secteurs. Elles seront
composées d’un comptoir avec aménagement partiel pour accueillir des PMR, d’un bac avec évier et de réserves sous comptoir.
Pour faciliter un service rapide, les comptoirs seront de forme concave et présenteront un linéaire maximum (1 m pour 100 spectateurs). Des
réserves réfrigérées seront prévues sous comptoir.
Elles seront équipées d’attente électrique de 10 KVA par buvette et d’une prise T.V. avec P.C. pour raccordement d’un téléviseur par buvette.
Si ces buvettes sont implantées en étage, il sera prévu un monte-charge pour leur approvisionnement.
Un dépôt sera réservé au stockage des produits de consommation.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
54/128
Infirmerie
Une infirmerie sera judicieusement implantée pour répondre aux besoins des deux salles. Elle sera aménagée au niveau des parterres pour
répondre aux risques particuliers générés par le rassemblement de spectateurs debout. Cette infirmerie comprendra trois espaces : un espace
d’attente, un espace de déchoquage associé à un bloc sanitaire et douche, ainsi qu’un espace de soins.

5.1.4 Tableau des surfaces des salons de réception partenaires/congrès

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m²
FONCTIONNELS
AP1 Accueil "partenaires" 30
AP2 Espace modulable 240
AP3 Espace lounge/bar 100
AP Annexes partenaires 452 AP4 Bars dans espace lounge (3 à 4 bars) 30
AP5 Vestiaires 12
AP6 Sanitaires (2 blocs H/F) 40
OT1 Office 50
OT2 Chambre froide 15
OT3 vestiaires personnels (2 unités H/F) 22 OT3.1 Vestiaires 14
OT Office traiteur 97
OT3.2 Douches 4
OT3.3 Sanitaires 4
OT4 Local déchets 10
Sous total S.U 549
Sous total S.P 659

5.1.5 Description des espaces de réceptions


Ils sont destinés à accueillir les partenaires, les VIP, des comités sportifs (ou de l’organisateur) concerné. Il sera servi à ces usagers des
cocktails lors des entractes ou à l’issue de la manifestation. Ces données impliquent que les partenaires bénéficient d’une entrée distincte qui
leur permet d’accéder à leur place en tribune (loges et sièges partenaires/VIP) depuis l’espace de réception.

L’ensemble de ces espaces totalement modulables et polyvalents est accessible depuis le hall d’accueil du public et en liaison contrôlée avec
la tribune d’honneur de la salle principale. Dans la mesure où ces espaces constituent des lieux de convivialité lors de manifestations
importantes et de salle de réunions/assemblées/congrès, un accès spécifique depuis la zone de stationnements/logistiques sera aussi possible.
Ces espaces font le lien entre les 200 places au niveau de la tribune d’honneur et la zone d’accueil. Ainsi ces places sont directement en liaison
avec un espace salon/bar commun d’environ 130m2 qui proposera aux partenaires un lieu pour se rencontrer et partager des moments de

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
55/128
convivialité lors d’entractes, pauses… Cet espace bénéficie d’une vue directe sur la salle et est protégé acoustiquement par des cloisons
vitrées.
Associés à ces espaces spectateurs, 240m2 assurent l’accueil d’un ensemble totalement modulable pour disposer soit de plusieurs salles de
commissions soit de la totalité de l’espace.
Les espaces de réception/congrès disposeront d’un local vestiaire et de sanitaires dédiés.
L’office traiteur disposera d’un accès facilité depuis les voies de circulations logistiques et sera en liaison directe avec ces espaces.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
56/128
5.2 LA SALLE PRINCIPALE

5.2.1 Introduction
La salle multimodale, équipement à vocation polyvalente, nécessite une grande flexibilité et une fiabilité des dispositifs, pour satisfaire les
différentes configurations attendues et la diversité des jauges.
En particulier il sera apporté un soin important aux cinq critères suivants :

• Forme de la salle pour favoriser l’acoustique et l’ambiance,


• Continuité de spectateurs face ou autour de l’aire de manifestation, selon la configuration,
• Proximité des spectateurs vis-à-vis des différentes aires « scéniques »,
• Facilité de mise en configuration des gradins,
• Performances du gril technique pour faciliter toutes les installations techniques nécessaires à l’accueil de manifestations exceptionnelles.

La salle sera composée :


• D’un plateau technique de 44 x 27 m minimum, sur lequel seront aménagés les aires sportives ou les espaces scéniques,
• De gradins fixes, dont la courbe de visibilité devra satisfaire la plus contraignante des configurations,
• De gradins mobiles, qui déployés, ceintureront l’aire d’évolution, ou feront face à la scène,
• D’un gril technique supportant les éclairages et la sonorisation permanente, d’un cube vidéo, les éléments de partition de la salle, les
éléments d’acoustique et pouvant admettre les accrochages des équipements complémentaires nécessaires aux différentes manifestations.
• Pour le sport, des tableaux d’affichage des scores et fautes, ainsi qu’une ligne matricielle d’information.

La vocation de cette salle n’exige pas d’éclairage naturel. Néanmoins, si toutefois le concepteur prévoyait un éclairage naturel celui-ci
devra être occultable mécaniquement, et devra garantir aucune pénétration de la lumière du jour.

Les portes des locaux et d’accès aux différents espaces pouvant accueillir les sportifs et être utilisés par ces derniers, auront toutes
une hauteur minimale de 2,20m.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
57/128
5.2.2 Les aspects acoustiques

Parmi les différentes activités accueillies, ce sont les activités de spectacles musicaux dont les exigences de qualité acoustique seront
les plus contraignantes. En effet pour ces activités, les questions acoustiques revêtent une importance stratégique pour assurer les
conditions optimales tant de leur production que de leur appréciation par le public.
Deux types de concerts peuvent être organisés : musiques reposant sur des sources sonores amplifiées éléctroacoustiquement
(musiques actuelles et amplifiées) et musique classique (non amplifiée).
Pour les musiques amplifiées les parois demandent à être absorbantes (faible temps de réverbération) alors que pour la musique
classique et notamment la musique symphonique, les parois sont de type réfléchissantes ; en effet dans ce second cas c’est la qualité
des réflexions sonores en provenance des parois du local, constituant une « réponse » acoustique qui prolonge les sons instrumentaux,
assure la « fusion » et l’ampleur sonore souhaitée et oriente la propagation du son en direction de l’auditoire. De plus, les dynamiques
souvent très larges des musiques symphoniques nécessitent en effet la réduction du bruit ambiant perceptible dans la salle à un niveau
extrêmement faible, pour mettre en valeur les séquences pianissimo, les pizzicati des cordes, les instruments de percussions les plus
ténus, les solides chanteurs ....

Nous concevons les difficultés rencontrées pour assurer ces conditions dans un volume avoisinant 50 000 m3 et dont les auditeurs
seront pour certains d’entre eux placés à quelques dizaines de mètres des sources sonores musicales.
Dans ces conditions, délicates à satisfaire dans de vastes espaces à vocation multiple, il s’agirait de recréer une salle « orientée »
acoustiquement dans une salle de sport à configuration « annulaire » ; ces conditions exigeraient la mise en œuvre d’un dispositif
complexe, couteux (éléments de parois, plafonds mobiles, conques amovibles…) et n’assurant tout de même pas des conditions
acoustiques optimales. La salle pourra accueillir des orchestres symphoniques mais avec un système d’amplification (micros suspendus
au dessus de l’orchestre,…)

Cette dimension acoustique (précisée dans le programme acoustique détaillé - Cf. Document Recommandations Techniques) est
attendue dans la configuration spectacle de la salle en considérant tous les dispositifs aménagés autour de la scène pour occulter la
partie inutilisée des gradins. Par conséquent la modularité acoustique (différenciation sport et différents types de spectacles amplifiés),
sera assurée par le changement de configuration de la salle.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
58/128
Les conditions générales à remplir :

• Assurer une morphologie de base favorable à l’équilibre et à l’homogénéité du champ sonore.

• Assurer une correction acoustique de base efficace permettant d’apporter l’absorption et la diffusion souhaitées et d’éviter les
défauts d’homogénéité sonore du type échos francs, focalisations…

• Conférer une pente progressive aux zones d’installation du public en évitant notamment de constituer de larges zones planes
faisant office de « tapis absorbant ».

• Assurer un isolement acoustique élevé par rapport aux bruits extérieurs et par rapport aux sources de bruits existants dans l’enceinte
du bâtiment (à fixer définitivement en fonction de l’exposition du projet et des niveaux sonores constatés dans l’espace urbain
extérieur).

• Limiter les émergences sonores externes ou internes au bâtiment susceptibles de « parasiter », voire masquer les sources
musicales : il conviendra notamment de : réduire le bruit de fond produit par les installations techniques (ventilation, chauffage,
éclairage…),

On trouvera un développement de ces différents points dans les chapitres ‘’Recommandations techniques’’.

Nota : L’objectif d’un fonctionnement simultané des deux salles pour des manifestations différentes devra notamment être pris en compte :
par exemple, manifestation sportive ou entraînement dans la petite salle et répétition de spectacle musical dans la grande salle.
L’interposition « d’espaces tampons » (espaces de services, …), ainsi que la désolidarisation structurelle entre les deux salles permettraient
notamment d’optimiser les solutions d’isolement.

En phase d’étude de conception, des simulations informatiques des dispositions du projet aux différentes configurations, devront être
effectuées pour vérifier leur compatibilité avec les différents critères du programme.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
59/128
5.2.3 Le plateau technique
(Espace d’évolution et d’aménagements temporaires)

Dans ses dimensions maximum, il devra pouvoir accueillir une compétition nationale de gymnastique (44 m x 27 m).
Le sol sera constitué d’une dalle neutre béton destinée à recevoir les différents sols de pratique sportive et les aménagements scénographiques
des spectacles ou encore de manifestations commerciales.
La hauteur libre de la salle sera au minimum de 13 m.

Les accès pour la maintenance et les aménagements de l’aire d’évolution et en particulier de l’espace scénique auront une hauteur libre de
3,50m et une largeur de 3,50m (couloirs d’accès entre plateau et aire extérieure de déchargement).
Les véhicules d’approvisionnement des aménagements scéniques devront pouvoir stationner en deux points distincts au niveau de l’aire de
déchargements et effectuer les livraisons selon 2 circulations distinctes au sein de la salle, à savoir de part et d’autre de l’espace scénique en
configuration spectacle.
Les liaisons plateau / dépôts de mobiliers et revêtements de sols devront être éloignées de l’accès des approvisionnements externes pour
faciliter les interventions simultanées.

La surcharge d’exploitation devra être adaptée selon le parti pris de ne pas faire circuler les semi-remorques sur le plateau. L’incidence
de surcharges des gradins télescopiques sera prise en compte selon le projet.

Dans cette dalle, il sera prévu les ancrages de gymnastique, dont la résistance à l’arrachement devra être de 800 kg par point, les ancrages
pour la fixation des buts de handball et de basket-ball, ainsi que les réservations pour la mise en place des poteaux de volley-ball et de tennis.

Pour des spectacles de cirque, il sera prévu des ancrages d’une résistance à l’arrachement de 2000 kg, à raison d’un point tous les 5m, en
limite d’une emprise de 40 x 20m axées sur le plateau technique.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
60/128
Les dimensions d’aire de jeux et les dégagements à prendre en compte sont les suivants :
Disciplines Niveau de pratique Dimensions Dimensions Revêtements
des aires de jeux avec dégagements mini.
Badminton National et International 13,4 x 6,1 m 6 aires de (19,4 x 12,1m) Tapis
Basket-ball (1) National 28 x 15 m 32 x 20,5 m Parquet
Basket-ball (2) International 28 x 15 m 38 x 27 Idem ci-dessus
Gymnastique National 44 x 27 m Moquette
Handball International 40 x 20 m 44 x 25,7 m Sol souple sur parquet
Tennis Mondial 23,77 x 10,97m 40,23 x 20,11 m Sol souple rapporté ou terre battue
Volley-ball Mondial 18 x 9 m 42 x 27 m Sol souple sur parquet

Les parquets amovibles pour le basket-ball et le handball constituant une surépaisseur sur le sol, il sera prévu des éléments de chanfreins
périphériques. Des trappes dans les panneaux permettront d’accéder aux ancrages (basket-ball, handball et volley-ball).
Les revêtements de sol souples amovibles seront roulés sur des mandrins et stockés sur des râteliers, dans un dépôt proche de l’aire
d’évolution. Ces revêtements pourront être utilisés dans les 2 salles, d’ou le besoin de dépôts en liaison avec les plateaux des 2 salles.
Nota : Il sera prévu un parquet dimensionné handball avec tracé basket-ball - Un sol souple handball - Un sol souple volley-ball. Le
tracé retenu pour le parquet sera confirmé lors des études de conception et le choix des sols souples qui en découlent également.
Le principe est le suivant : lors d’une compétition de handball dans la salle principale, le parquet dans tout son dimensionnement est installé
revêtu du sol souple avec le marquage handball.
Pour une compétition de basket-ball, le parquet de l’aire de jeu correspondante est installé, le marquage figure sur le parquet.
Pour le volley-ball le parquet correspondant à l’aire de jeu de la discipline est installé revêtu du sol souple correspondant.
Pour les compétitions majeures, le niveau d’éclairement des aires d’évolution sportives définies ci-dessus sera de 1 500 lux verticaux avec un
cœfficient d’uniformité de 0,7 minimum. Pour favoriser la mise en scène de ces manifestations sportives, il sera prévu un éclairage instantané
(HMI) et quatre projecteurs de poursuites. Il devra être possible de disposer de commande d’éclairage permettant au minimum de cadrer
l’éclairage des configurations suivantes :
Gymnastique, badminton et escrime, arts martiaux 44 x 27m,
Basket-ball, handball, tennis, volley-ball 40 x 20 m
Basket-ball de niveau national 30 x 20 m
Pour l’entretien et l’aménagement, il devra être possible d’obtenir un niveau d’éclairement de 100 à 150 lux, sans contrainte d’uniformité.
Pour la boxe, l’éclairage installé sur une herse mobile devra permettre d’obtenir un niveau d’éclairage de 3 400 lux à 1 m au-dessus du ring.
En configuration handball, il sera prévu des filets de protection des spectateurs, à l’arrière des buts.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
61/128
CONFIGURATIONS SPECTACLES

ESPACE SCÉNIQUE SUR LE GRAND COTÉ


Pour la configuration concerts et
spectacles, il sera prévu :

• Une scène modulaire mobile de 350 m2

• Des passerelles et un gril technique


permettant l’accrochage et la
suspension des enceintes acoustiques,
de l’éclairage scénique, des rideaux de
partition et éventuellement les éléments
de correction acoustique.

• Le revêtement de sol amovible du


parterre.

• Les sièges du parterre.

• Les contraintes techniques et les


attentes électriques nécessaires, sont
précisées dans les recommandations
techniques particulières.

• Pour optimiser la capacité d’accueil de


cette configuration, il sera proposé des
gradins télescopiques à l’arrière de
l’espace scénique, pour décaler ce
dernier au maximum, sans générer des
incidences pénalisantes sur les autres
configurations.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
62/128
Les alimentations électriques seront réalisées de la façon suivante :

• les alimentations courant fort et courant faible seront regroupées dans 3 regards (Cf. schéma ci-dessous).
• l’implantation des regards sera réalisée entre l’extérieur du sol sportif et les gradins mobiles dépliés de manière à ne pas gêner les
mises en œuvres de ces derniers

• l’équipement technique de chaque regard sera le suivant :


- 1 prises P17 32 A Tri + N + T Plateau technique
- 8 prises 10/16 A sur circuit normal (3 Alimentations séparées)
- 8 prises 10/16 A sur circuit son aval transformateur d’isolement (3 alimentation

HANDBALL
séparées)
- report d’éclairage salle gradué (DMX)
- 8 paires audio sur prises XLR male/femelle donnant sur un panneau de
brassage
- 6 prises RJ 45
Espace scénique
- 2 lignes vidéo câble KX 6
- dans chaque angle de la salle fixé au mur une prises P17 32 A Tri + N + T et deux
prises 10/16 A.
- pour les panneaux de basket, certains nécessitent des liaisons techniques, une synthèse sera à réaliser avec le fournisseur de ces
panneaux.

Pour les manifestations, expositions et salons, elle permettra l’installation de stands qui seront alimentés en électricité à partir d’attentes en
limite de plateau. Dans les allées, le sol sera protégé.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
63/128
5.2.4 Les annexes techniques du plateau

Les annexes techniques de la salle principale concernent :


• Les passerelles et le gril technique,
• La régie permanente d’éclairage, de sonorisation et d’affichage.
• Un emplacement pour l’installation d’un cube vidéo pour lequel il sera pris en compte une surcharge minimum de 5T et une alimentation
électrique de 100 KVA.

Les passerelles devront supporter la charge d'appareils d'éclairage du terrain, d’éléments de sonorisation, l'installation de caméras
télécommandées de télévision et la circulation du personnel d'entretien et d'exploitation.
Les passerelles seront accessibles du côté de l’aire de préparation et de la liaison avec la cour de service (pour faciliter l’installation des
équipements temporaires), ainsi que du côté de la régie (pour faciliter l’entretien et les réglages des équipements permanents).

Sur l’ensemble de la surface couverte par le gril, celui-ci devra permettre de reprendre des charges ponctuelles de 2 tonnes selon une trame de
2,80m x 2,80m. Sur chaque position d’espaces scéniques, la surcharge d’exploitation sera de 40 tonnes réparties sur une emprise de 30m x
25m, non compris la structure des passerelles et du gril.
Sur chaque position envisageable, les trames latérales sont principalement destinées à supporter la sonorisation (16T environ de part et d’autre
de la scène) et les trames centrales sont principalement destinées à supporter l’éclairage scénique (24T réparties, avec 2/3 en fond scène et 1/3
en avant scène) : L’évolution de la mise en scène des concerts et des éclairages par des contres jours latéraux et de fond de scène, avec peu
d’éclairage de face - les artistes étant éclairés par des poursuites ou autres dispositif, entraînent en effet une surcharge admissible plus
importante vers le fond de scène.

Les concurrents devront respecter la trame des surcharges et offrir un dispositif d’accès sécurisé, aux points d’accrochage.

La régie permanente de sonorisation et d’éclairage disposera d’une vue générale de la salle et fera face à la scène dans sa configuration
latérale.

Le cube vidéo devra pouvoir être descendu sur le plateau technique pour sa maintenance.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
64/128
5.2.5 Les gradins

Pour favoriser une ambiance chaleureuse lors des manifestations, les tribunes devront être le plus près possible des aires d’évolution des
disciplines concernées et permettre d’assurer une continuité de spectateurs en périphérie des aires d’évolution.
La variation de dimensions des aires d’évolutions des différentes disciplines implique l’installation de gradins mobiles qui pour des raisons de
facilité de mise en configuration devront être télescopiques et motorisés.
Afin de conserver pour le public, une organisation identique quelle que soit la configuration, il sera nécessaire d’accéder aux gradins par un
niveau supérieur au dernier rang de gradins mobiles.
La base de calcul de capacité de la salle sera de :
- 3 600 places assises en configuration spectacles (compris gradins fixes, gradins télescopiques et sièges posés sur le parterre
- 3 600 places assises en configuration volley-ball (gradins télescopiques déployés)
- et dont 200 places de Partenaires/VIP, et environ 100 places pour les tribunes média

Les gradins télescopiques seront installés pour assurer la proximité des spectateurs dans la configuration de basket-ball. En configuration
spectacles, un dispositif d’éléments de partition devra permettre de masquer les gradins condamnés.
Pour les gradins, il sera pris un giron de 0,78 m minimum, pour élargir le choix de sièges préfabriqués. L’entre axes des sièges sera au
minimum de 0,50 m dans les secteurs affectés au « grand public », de 0,55 m minimum pour les sièges (avec accoudoirs) de la tribune
d’honneur et les places de partenaires, et de 0,60 m minimum pour les loges. Directement en liaison avec les sièges et les loges
‘’partenaires’’ et avec la vue sur la salle et protégé acoustiquement par des cloisons vitrées, un espace salon/bar commun d’environ 130 m2
permettra aux partenaires de se rencontrer et de se détendre lors d’entractes, pauses…

Pour les gradins mobiles en partie basse de la zone des VIP, il sera prévu des dispositifs permettant l’aménagement de loges temporaires
réparties en modules de 6 places. Ces loges seront délimitées par des panneaux pleins de 0,90 m de hauteur.

Rappel de la réglementation accessibilité : Le nombre minimal d’emplacements pour les places PMR est de 2 pour une installation de 50
spectateurs ou moins et d’1 place par tranche de 50 places spectateurs supplémentaire. Pour une jauge de 1000 places et au-delà, le nombre
minimum est de 20 emplacements minimum et est fixé par arrêté municipal ou préfectoral
Les places P.M.R. doivent être réparties en plusieurs points dans les gradins.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
65/128
Épures de visibilité
Pour garantir aux spectateurs une bonne visibilité des aires d’évolution et leur offrir un confort satisfaisant, la conception des gradins devra
prendre en compte une courbe de visibilité basée sur un relèvement visuel C = 0,10 m et la vision des spectateurs sur :
• Les limites des aires de jeux basket-ball, en configuration niveau international,
• Les limites des aires de jeux badminton, tennis, et de volley-ball,
• Les lignes de buts du handball en configuration de niveau national,
• Les limites de l’aire de jeux handball en configuration de niveau mondial,
• L’ensemble du podium gymnastique (surélevé de 1,00 m).

Les données ci-avant sont basées sur la mise en valeur de l’ambiance et sur la proximité des spectateurs autour des aires de jeux. Cette
proximité interdit la vision des limites d’aire de jeux dans le cas de zones de dégagement réduites (niveau national de basket-ball, en
particulier).

Divers
Dans les configurations sportives, des positions seront affectées aux statisticiens pour la saisie des phases de jeux. Ils seront implantés côté
tribunes commentateurs TV. Comme les commentateurs, ils disposeront d’une table de 1,80m x 0,80m pour 3 personnes, avec 3 P.C. 240V+T,
et 3 prises RJ45

(Nota : la spécificité de ces positions ne doit pas être prise en compte pour le calcul de la jauge de base).

Pour la presse, deux implantations de tribune sont à prévoir :

• L’une dans l’axe transversal de la salle, position la plus courante, (position A1),

• L’autre dans l’axe longitudinal de la salle, côté cour de service, pour des
compétitions de tennis (position A2).

(Nota : la spécificité de ces positions ne doit pas être prise en compte pour le
calcul de la jauge de base).

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
66/128
Pour les journalistes :
• En position A1 : une possibilité d’aménagement temporaire de 15 places extensibles à 30 places équipées d’une tablette de 0,70 m de large
par 0,45 m de profondeur et d’un emplacement de téléviseur pour 4 journalistes. Équipement technique par place : 2 prises RJ45 + 2 P.C.
240V / 16A et une prise TV pour 4 journalistes.
• En position A2 : une possibilité d’aménagement temporaire de 15 positions journalistes,

Pour les commentateurs


• En position A1 : une possibilité d’aménagement de 5 positions (avec 3 sièges chacune) extensibles à 15 positions équipées d’une table de
1,80 m de long et 0,80 m de profondeur, avec défoncé pour installation de 2 moniteurs de contrôle et joues latérales transparentes pour
séparation phonique. Équipement technique par position : 3 prises RJ45 + 3 P.C. 240V / 16A, 2 prises TV.
• En position A2 : une possibilité d’aménagement de 10 positions.

Ces secteurs de gradins médias devront être extensibles sans modification des données fonctionnelles.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
67/128
5.2.6 Tableau des surfaces de la salle principale

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
SP1 Plateau Technique 1188 44*27m Gril entre 13 et 15m
Gril technique pm Espace scénique et pourtour de la salle
SP2 Régie permanente 30 dans emprise des gradins
SP3 Gradins fixes grand public 1050
SP Salle principale 2588 SP4 Gradins fixes VIPpartenaires/médias 250
SP5 Rangement gradins télescopiques 100
SP6 Gradins télescopiques sur plateau pm
SP7 Siège du parterre pm
Sous total S.U 2588
Sous total S.P 2847

Le plateau technique disposera d’une hauteur libre minimum de 13 m. Le gril et les passerelles techniques dont l’emprise sera à l’aplomb de
l’aire de jeu du volley se situeront dans l’amplitude de 13 à 15 m.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
68/128
5.3 LES ANNEXES « ARTISTES ET SPORTIFS »

Ce secteur d’annexes sportives et artistiques doit pouvoir être isolé vis-à-vis de toutes les autres catégories d’usagers. Les liaisons avec les
espaces médias et les salons de réception devront être commandées et facilement contrôlables.
Ces annexes seront complétées par le deuxième socle de travaux de l’opération.

5.3.1 Accueil

Cet accès spécifique sera en liaison avec l’espace de stationnement réservé à cette
catégorie d’utilisateurs. Cet accès permanent disposera d’un contrôle d’accès.
Le hall d’accueil d’information des sportifs et des artistes donnera accès aux loges
et aux vestiaires de la salle principale ainsi qu’aux annexes qui y sont rattachées.
Il est équipé de panneaux d’information, de la signalétique d’orientation, de
téléviseurs et d’une horloge.

Les vestiaires de la salle secondaire seront accessibles par une autre entrée
réservée aux annexes sportives de la salle secondaire. Par contre pour des
nécessités possibles de mutualisation, une connexion voire une proximité est
demandée entre les vestiaires des deux salles.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
69/128
5.3.2 Annexes activités sportives

Les vestiaires sportifs seront répartis sur la circulation de distribution, avec la possibilité pour les équipes en présence de pénétrer sur l’aire
d’évolution par la même entrée ou par deux entrées différentes selon le protocole qui pourrait être mis en place.
Près de la liaison entre les aires d’évolution de la salle secondaire et celle de la salle principale, seront implantés la chambre d’appel, le contrôle
antidopage et les vestiaires arbitres.
L’infirmerie sera implantée au plus près de la sortie vers le stationnement d’une ambulance.
La zone mixte (espace de circulation élargie) sera implantée entre les vestiaires et l’accès réservé aux sportifs. Pour les médias, son accès en
sera contrôlé.
Le studio d’interviews radio/télévision utilisé aussi pour la prise de photos, sera à proximité des vestiaires et comportera deux entrées, l’une
réservée aux sportifs ou entraîneurs, l’autre aux médias à partir de la liaison issue de leur secteur en tribune.

Vestiaires équipes
Les 3 vestiaires seront semblables, ils sont destinés à accueillir 15 à 22 sportifs selon les disciplines et leur encadrement. L’espace
déshabillage sera équipé de bancs, patères et porte-paquets fixés en console aux murs afin de faciliter le nettoyage.
Ils comporteront :
• Un espace déshabillage avec bancs sur trois côtés, le dernier côté étant destiné à
l’entraîneur avec tableau mural,
• Un espace massage pour une table, avec lavabo, paillasse et 3 P.C. pour les
appareillages du kinésithérapeute,
• Un sas avec patères, lavabo double, miroir, sèche-mains et 2 sèche-cheveux
avant l’espace douches,
• Un espace sanitaires avec 2 W-C et 2 urinoirs,
• Et un espace douches, équipé de 8 pommes de douche,
• 1 robinet de puisage permettra le lavage au jet des vestiaires.
• Les vestiaires seront conçus pour pouvoir accueillir des sportifs en situation
de handicap (rencontres handisports).
Sanitaires banalisés
Des sanitaires banalisés seront implantés sur la circulation de distribution des vestiaires. Ils comprendront un bloc pour les femmes de 4 W-C
et 1 lavabo double avec miroir et sèche-mains et un bloc hommes de 3 W-C, 3 urinoirs et un lavabo double avec miroir et sèche-mains. Des
robinets de puisage permettront d’effectuer un lavage au jet.

Vestiaires arbitres

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
70/128
Les deux vestiaires seront articulés sur un bureau destiné aux formalités administratives
des compétitions.
Le bureau sera équipé d’un téléphone disposant d’une ligne extérieure dédiée, Wi-Fi et de
2 P.C.
Chaque vestiaire comportera :
- Un espace déshabillage équipé de 4 casiers individuels et de 4 sièges,
- Un espace avec 1 lavabo, miroir, sèche-mains et sèche-cheveux, 1 W-C et 1 douche
individuelle
Ces vestiaires pourront constituer des loges supplémentaires lors de spectacles
importants.

Infirmerie
L’infirmerie implantée entre l’aire d’évolution et le stationnement d’une ambulance, comprendra une salle de premiers soins équipée d’une table
de soin, d’un brancard, d’une armoire avec l’ensemble des équipements de premiers soins, d’un bureau avec siège, d’un téléphone et de 2
P.C. Elle comprendra un espace avec douche, W-C et lavabo avec miroir, sèche-mains et sèche-cheveux.
Les portes seront dimensionnées pour le passage de brancards.

Local antidopage
Implanté près de la sortie de l’aire d’évolution, cet espace ne comportera qu’une
ouverture sur la salle d’examen.
Cet espace sera traité en bureau avec téléphone et 3 P.C., Wi-Fi et donnera accès à :
• Un espace comprenant 1 douche, 1 W-C et 1 lavabo avec miroir, sèche-mains, et
sèche-cheveux,
• Un espace salle d’attente.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
71/128
Chambre d’appel
Cet espace servira de chambre d’appel et de secrétariat des compétitions pour des
disciplines de sports individuels. Il sera implanté entre la salle d’échauffement et les
vestiaires d’une part et l’aire d’évolution d’autre part.
Il sera équipé de 6 P.C., 2 prises RJ45, d’une prise T.V., Wi-Fi, de deux lignes
téléphoniques privées en attente et d’un poste d’interphonie compétition.

5.3.3 Annexes activités spectacles

Loges d’artistes

Les loges seront implantées à proximité de l’accès à la salle principale, côté espace
scénique latéral, qui constitue la configuration la plus courante et comporteront :

• Un espace salon, avec sièges, table basse, et penderie,


• Une salle d’eau avec douche, baignoire, lavabo et W-C, équipée de miroir et
sèche-cheveux,
• Un espace maquillage avec table, siège, miroir et éclairage.

Les loges seront équipées d’un retour de scène, de 3 P.C. 240V+T, de prises TV et
téléphone et d’une prise RJ 45, Wi-Fi.
Elles comporteront également un retour de son de l’ambiance de la salle.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
72/128
5.3.4 Tableau des surfaces des annexes des sportifs et des artistes
ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
AS1 Accueil sportifs et artistes 30 Espace d'accueil 30
AS2 Vestiaires équipe résidente 70 AS1.1 Espace déshabillage 35
AS1.2 Espace massage/Kiné 15
AS1.3 Sas 3
AS1.4 Douches 12
AS1.5 Sanitaires 5
AS3 Vestiaires sportifs (2 unités de 52m 2 ) 104 AS2.1 Espace déshabillage 25
AS2.2 Espace massage/Kiné 9
AS2.3 Sas 3
AS2.4 Douches 10
AS2.5 Sanitaires 5
Sanitaires banalisés (2blocs H/F
AS4 20 2 (F : 3WC, 2 lav ; H : 2WC, 2 Ur.,2 lav)
*10m 2 )
AS5 Espace 160 Salle de musculation 100
musculation/relaxation/Balnéo
Saunas (2 unités) 20 2 unités avec saunas +dégagement et douche
Annexes sportifs et Espace de relaxation 40
AS artistes salle 684 vestiaires/douches pm Vestiaires sportifs
principale Vestiaires arbitres et juges (2 unités Avec casiers indiv. et sièges pour 4 personnes
AS6 40 AS5.1 Vestiaires 14 - 1 douche, 1 W-C, 1 lavabo
de 20m 2 )
AS 5.2 Douches, sanitaires 6
AS7 Bureau arbitres 10 Commun aux 2 vestiaires arbitres
AS8 Infirmerie 20 AS7.1 Salle de soins 15 Équipée des équipements de 1 er soins
AS7.2 Douches, sanitaire 5 1 douche, 1 W-C, 1 lavabo
AS9 Antidopage 35 AS8.1 Attente 15 Sièges de relaxation pour 3 personnes
AS8.2 Espace d'examen 15
AS8.3 Douches, sanitaire 5 1 douche, 1 W-C, 1 lavabo
AS10 Chambre d’appel 30 Sur accès à la salle
AS11 Catering artistes 70
Catering techniciens des
AS12 35
manifestations
Loges individuelles artistes (2 unités Table à maquillage et penderie - Utilisation de vestiaires aménagés pour les
AS13 50 1 douche, 1 W-C, 1 lavabo loges collectives
de 25 m2) dont sanitaires/douches
AS14 Local entretien 10
Sous total S.U 684
Sous total S.P 855

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
73/128
5.4 ANNEXES ORGANISATEURS

5.4.1 Généralités « Organisateurs »


Comme nous l’avons déjà indiqué, cet espace peut-être occupé par des organisateurs dans les jours précédant la manifestation (sport,
spectacles, congrès, conventions, salons, expositions…) dont ils ont la charge. Cette donnée implique une implantation autorisant un circuit
d’accès sans gêne pour les organisations en cours, et proche des espaces vestiaires et aire de manifestation lors de la manifestation
concernée. Les organisateurs peuvent séjourner dans l’équipement bien après le départ des gestionnaires.

Ce secteur comprend :
• le bureau du responsable de la manifestation (régisseur …),
• les bureaux du secrétariat de la compétition ou du spectacle,
• l’espace traitement des résultats ou gestionnaire de la logistique,
• une salle de réunions,
• la salle de catering avec son office
• les sanitaires réservés aux organisateurs

Sur l’aspect technique, ce secteur nécessite :


• Des attentes téléphoniques (14 paires) qui seront raccordées sur le
répartiteur général après contrats avec l’opérateur, Wi-Fi
• Des attentes informatiques en liaison avec les aires de manifestation,
la salle de presse, les positions statisticiens et les tribunes de presse,
• Des P.C. 240V + T pour le raccordement des postes de travail, le
traitement des résultats et la duplication des informations, à raison
d’une prise pour 8 m2.
• Des prises TV pour la distribution dans ces espaces des images de la
manifestation et des programmes nationaux à raison d’une prise pour
15 m2.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
74/128
5.4.2 Tableau des surfaces des annexes « organisateurs » et du club résident

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
AO1 Accueil organisateurs pm Communs accueil artistes/sportifs
AO2 Bureau régisseur 12 1 poste de travail
AO3 Secrétariat 24 3 postes de travail
Annexes AO4 Traitement de résultats – duplication 50 10 postes de travail
AO 142
organisateurs AO5 Salle de réunion 35
Évier, plan de travail, 4 plaques chauffantes,
AO6 Office 15 four et réfrigérateur
AO7 Sanitaires 6 1 W-C, 1 lavabo H et F
Sous total S.U 142
Sous total S.P 178

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
75/128
5.5 ANNEXES MÉDIAS
5.5.1 Généralités
L’affluence des médias varie selon le niveau des manifestations notamment sportives et culturelles. Elle implique donc une souplesse
d’affectation des espaces qui leur sont dédiés. Nous considérerons deux secteurs : l’un permanent et l’autre polyvalent en extension du
premier. L’espace polyvalent pouvant être implanté en articulation avec les espaces de salons/réception afin d’augmenter le potentiel des salles
de réception affectées à divers usages hors manifestation. Inversement il peut être admis que l’extension des espaces de presse permanents
puisse s’effectuer sur une partie des espaces de salons/réception.

Le secteur médias devra bénéficier d’un accès spécifique et être en liaison avec les tribunes de presse des salles principale et secondaire.
L’accès sera sous contrôle du syndic de presse comme présenté dans l’article consacré aux accueils.
Les annexes médias comporteront :

• Une salle de commission pouvant être affectée en salle de presse avec extension possible sur une seconde salle de commission, ceci en
liaison avec les tribunes de presse courantes (position 1)
• Un espace photos, au niveau des aires d’évolution pour favoriser le travail des photographes,
• Une zone mixte déjà évoquée avec le secteur sportif (L’accès à la zone mixte doit pouvoir être contrôlé par l’organisateur).
• Le local TV distribution, qui proche de l’aire de stationnement des cars de régie de production TV permettra la diffusion des images TV dans
les différents espaces du complexe plurifonctionnel.

Principe d’organisation d’une couverture T.V.


Les couvertures s’effectuent principalement sur 180°, côté tribune commentateurs (image télévisuelle dans la même orientation que la vision
directe du commentateur) avec caméras de plateau pour les détails, caméras au niveau intermédiaire pour suivi d’actions (hauteur de 3 à 6m du
niveau de plateau) et caméras au niveau haut pour des plans larges. Les positions principales se situent sur l’axe transversal de la salle. Pour
les autres positions, l’implantation dépendra de la discipline couverte (Cf. recommandations techniques particulières).
Si les positions hautes ne posent pas de problème, celles du niveau intermédiaire créent souvent des gênes vis-à-vis du public du fait de la
hauteur d’une caméra (2 m) et c’est dans ce niveau que le concepteur devra proposer des dispositions permettant de limiter cette gêne.
Dans la tribune opposée à la tribune commentateurs et dans la charpente, des caméras complémentaires pourront être implantées pour des
ralentis ou des effets particuliers.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
76/128
Accueil et bureau du syndic (P.M., Cf. § accueils)
L’accueil de la presse est sous le contrôle d’un syndic de presse. Il attribue les
accréditations et les chasubles pour les photographes et les techniciens admis en
périphérie du plateau d’évolution.
Il est situé à proximité des stationnements réservés aux médias.
Le bureau du syndic comprend une banque sur l’accueil, et il est associé à un
espace de rangement des éléments d’accréditation.
L’accueil est équipé de panneaux sur lesquels seront affichées les informations sur
le programme de la manifestation et de casiers pour les dossiers de presse.

Salle de presse
La salle de presse pourra accueillir jusqu’à 50 journalistes avec
une extension sur les salles de commissions/salons. Cette salle
en liaison directe avec les tribunes de presse permettra aux
journalistes de prendre connaissance des données de la
compétition, de rédiger et d’émettre leurs articles.
Équipée de tables, elle sera innervée de lignes numériques en
attente avec de prises RJ45, Wi-Fi, de 3 P.C. par position et de
prises T.V. pour l’installation de téléviseurs à raison d’un poste
tous les 10 m.
Les lignes téléphoniques RNIS seront reliées au répartiteur et
raccordées à la demande, par l’opérateur. Cette salle pourra
servir également de salle de conférence de presse avec
l’aménagement d’une estrade latérale. Ce qui implique une
sonorisation locale, mobile avec micros HF. Une estrade pour 5
personnes permettra la tenue de conférences de presse.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
77/128
Zone mixte
Implantée sur le circuit des sportifs quittant leurs vestiaires, elle est constituée par une excroissance de la circulation permettant d’installer des
barrières entre les circulations des sportifs et des médias pour des interviews individuelles, spontanées. Elle sera équipée de 8 P.C.

Studio d’interviews/ photos


Implanté au niveau des aires de manifestations et facilement accessibles par les journalistes et photographes, cet espace permet la
transmission de photos numériques. L’espace sera équipé d’une attente 28 paires numériques et Wi-Fi.

Sanitaires
Accessibles du circuit réservé aux médias, ils comporteront deux blocs hommes (2 W-C, 6 urinoirs et 2 lavabos) et femmes (2 W-C, 1 lavabo).

5.5.2 Tableau des surfaces des locaux médias

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
AM1 Accueil médias 15
AM2 Bureau du syndic et rangement 15 Mitoyen de l'accueil des médias
AM3 Salle de presse 80 50 postes + conférences de presses
AM4 Sanitaires (2 blocs H/F) 14
AM Annexes médias 144
AM5 Studio d'interview - Espace photos 20 Proche des vestiaires
dans circulation au croisement arrivée du
AM6 Zones mixtes (médias et sportifs) pm plateau technique, vestiaires, circulation
médias
Sous total S.U 144
Sous total S.P 180

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
78/128
Espaces modulables Salon de réception/congrès
Ces espaces modulables selon les audiences attendues comporteront une zone bar. Si un éclairage naturel est souhaité pour l’ambiance et la
qualité de ces espaces, il sera prévu une occultation pour éviter son effet provocateur vis-à-vis du « grand public». Un des espaces de
réception sera directement en lien avec les sièges partenaires/VIP et les loges, avec vue sur la salle et protégé acoustiquement.
Il sera équipé de P.C. et de prise T.V. tous les 10 m. Son éclairage sera décoratif et le sol bien que confortable devra être facile à entretenir et
devra résister aux brûlures de cigarettes.
L’espace modulable permettra la configuration plénière de 200 places assises.

Office traiteur
Facilement accessible depuis le stationnement du véhicule traiteur (prévoir un monte-charge si l’office est à l’étage), il devra permettre au
traiteur de conditionner les cocktails qui seront servis.
Pour la conception, il sera pris en compte les règlements sanitaires avec circuits propre et sale, maintien de la chaîne de froid...
Il sera équipé d’une chambre froide, de fours pour le réchauffage des aliments, d’une paillasse et d’évier, de plans de travail et d’éléments de
rangement des couverts.
Une déchetterie de proximité sera également prévue.
Associé à l’office traiteur, il sera aménagé des vestiaires sanitaires pour le personnel de service.

Sanitaires
Deux blocs sanitaires au minimum, hommes avec 2 W-C, 2 urinoirs et 2 lavabos, miroir et sèche-mains ; femmes avec 4 W-C et 2 lavabos,
miroirs et sèche-mains.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
79/128
5.6 ADMINISTRATION

5.6.1 Description des espaces administratifs

Quelle que soit la forme de gestion et le gestionnaire habilité à exploiter l’équipement, celui-ci disposera d’une structure administrative
permanente in-situ.

L’administration générale de gestion couvre : la promotion, la communication, la comptabilité pouvant être centralisée hors site.
Selon le fonctionnement de l’équipement, manifestation en cours, en préparation ou hors manifestation, l’administration devra pouvoir
s’organiser différemment.

• En période de veille, elle devra pouvoir fonctionner en totale autonomie sans aucune liaison avec les autres fonctions du complexe, ce qui
implique une entrée et des services privatifs d’accueil, de bureaux, de commodité ainsi que des aires de stationnement à proximité pour le
personnel permanent et les visiteurs.

• Les espaces de travail devront bénéficier d’un éclairage naturel obligatoire, le poste accueil secrétariat sera positionné de façon visuelle
aisément perceptible.

• Pendant la préparation des manifestations et pendant leur déroulement, le personnel devra pouvoir accéder, par des cheminements
internes et distincts de ceux du public aux principales fonctions de l’équipement.

Un bureau sera conçu pour l’installation d’un coffre-fort, ce qui impliquera sa liaison par pneumatique avec les billetteries.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
80/128
5.6.2 Tableau des surfaces de l’administration

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
Accès direct depuis l’extérieur, pouvant
AD1 Accueil 15 admettre un groupe de 15 à 20 personnes.
Donnant sur l’accueil, vue sur l’accès
AD2 Secrétariat/accueil 18 extérieur, aménagé pour 2 postes
AD3 Bureau du Directeur Administratif 14 Avec espace de réunion intégré
AD4 Bureau Adjoint de direction 1 11
AD5 2 bureaux adjoint de direction 22
AD Administration 141
AD6 Espace bureautique/archives 6 Pour photocopieur, fax, fournitures, archives…
Proche de l’accueil, d’une capacité de 20
AD7 Salle de réunion 30 places assises et de préférence éclairée
Usage mixte, personnel et visiteurs
AD8 Sanitaires 10 comprenant 2 W-C avec lavabo
Équipé d’un évier, une paillasse, plaque
AD9 Office Kitchenette 12
chauffante, four micro-ondes et un frigo.
AD10 Local entretien 3
Sous total S.U 141
Sous total S.P 183

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
81/128
5.7 EXPLOITATION
La fonction exploitation groupe un certain nombre d’activités et de services liés directement ou indirectement à l’organisation et à la
préparation des manifestations ainsi qu’à l’entretien, à l’exploitation et à la maintenance des équipements.
L’ensemble exploitation s’organise autour de cinq sous ensembles fonctionnellement et spatialement cohérents :
• La logistique
• La sécurité
• Les locaux du personnel d’exploitation
• Les locaux techniques
• Les aires de services et de manutention

5.7.1 La logistique
La plus grande partie des matériels stockés et des manutentions à effectuer, concernera l’aire d’évolution de la salle principale. Il conviendra
donc d’implanter ces dépôts de plain-pied et à proximité de ces espaces. La hauteur libre dans ces dépôts et dans les circulations d’accès,
devra permettre d’y manœuvrer avec des engins mécanisés de manutention et de levage.
Cinq catégories de dépôts sont à considérer :
• Les dépôts généraux pour l’ensemble des équipements spécifiques comme les sols amovibles, les gradins mobiles, les praticables de
scènes démontables, du matériel scénique et autres « accessoires lourds »
• L’entreposage des mobiliers sportifs et des aménagements spécifiques liés aux activités programmées dans les salles et mobilisés avant et
pendant les spectacles et les manifestations sportives : éclairages, équipements sono, praticables….
• Le garage des engins de manutention, d’entretien et de levage des aires d’évolution des deux salles. Il sera très facilement accessible aux
deux salles et aux locaux de dépôts et entrepôts d’où il sera très proche. Il sera associé aux locaux nécessaires pour recharger les batteries
de véhicules électriques et au stockage de gasoil ou d’essence (dépannage).
• Les locaux de déchetterie et poubelles seront équipés de containers à ordures avec accès direct depuis l’extérieur et porte à section
dimensionnée pour l’accès de camions bennes.
• Les dépôts de nettoyage qui sont destinés au rangement de produits et petits appareils de nettoyage. Ils seront répartis sur l’ensemble du
complexe et sur les différents niveaux selon proposition des concepteurs.
Il est souhaitable d’implanter l’entrée de ces dépôts à proximité immédiate des aires de services.
Une aire d’entrepôt, de préparation et de transit sera organisée tel un grand sas entre les aires de service et les dépôts. Elle sera abritée et très
sobrement traitée.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
82/128
5.7.2 Tableau des surfaces des locaux logistiques

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
LO1 Zone stockage des réserves : 2*20 40
LO2 Pour matériels scéniques 200
LO3 Entrepôt : mobiliers et équipements 120
LO4 Garage des engins de manutention 75
LO Logistique 515
LO5 Déchetterie - poubelles 20
LO6 Dépôts : matériels de nettoyage 15
LO7 Locaux d'entretien répartis sur site 25
LO8 Atelier maintenance 20
Sous total S.U 515
Sous total S.P 592

5.7.3 La sécurité ENSEMBLES


ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
Indépendamment des installations techniques de sécurité propres au fonctionnement FONCTIONNELSde l’équipement, des installations spécifiques liées à la
LS1 Local Police 12 ENSEMBLES Sur circulation accès aux salles
sécurité des publics, des S.U
ESPACES/ACTIVITES utilisateurs
m² et au gardiennage
ACTIVITES du complexe, sont
COMPOSANTES S.Uàm²prévoir. Trois natures de locaux
S.U m² sont recensées :
OBSERVATIONS
LS Locaux sécurité 49 LS2 Régie PC sécurité 12 FONCTIONNELS Sur accès de service du personnel
• Le PC de sécurité destiné à LS3la
LO1police lors
LocalZone
du de manifestations
stockage
personnel très25importantes.
des réserves : 2*20
sécurité 40 Il sera situé sur un accès conduisant
Avec sanitaires, douches, àoffice
la Salle Principale et
proche Sous
d’untotal
espace
S.U de 49stationnement
LO2 de leurs véhicules.
Pour matériels scéniques Ce local devra
200 disposer de lignes téléphoniques directes avec les autorités et d’un
Sous total S.P 59
renvoi de la télésurveillance. LO3 Entrepôt : mobiliers et équipements 120
•LO Les locaux destinés aux515 LO4 Garage des engins de manutention
personnels de placement et de veille des spectateurs 75 pour leurs changes de vêtements. Ils sont dimensionnés pour
Logistique ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² LO5 ACTIVITES
Déchetterie - poubelles
COMPOSANTES S.U m² 20 S.U m² OBSERVATIONS
y déposer les effets personnels des agents dans des casiers vestiaires prévus à cet effet. Une
FONCTIONNELS petite salle de repos annexe et l’usage des
LO6 Dépôts : matériels de nettoyage 15
LE1
sanitaires du personnel d’exploitation Logement du
seront gardien
prévus,répartis
d’où sur
leur ?
LO7 Locaux d'entretien sitenécessaire
25 proximité. Équipé de 30 casiers individuels
LE2 Vestiaire (H) du personnel 20
•LE LaLocaux
loge d'exploitation
qui sera implantée 70
sur l’accès
LE3LO8 Vestiaire
des
Atelier sportifs
(F)maintenance
du personnel
et des artistes. En plus de sa fonction de surveillance
15 20
des
Équipé de accès,
20 casiers elle sera équipée de la
individuels
GTB et de Sous total S.U 515
la commande deLE4
la surveillance vidéo (la loge est prévue15avec l’accueil des sportifs et des Différenciés
Sanitaires/douches acteurs).H/F
Sous total
5.7.4 Tableau des surfacesS.P 592 LE5desOffice,
locaux salle de repos du personnel
Sécurité 20
Sous total S.U 70
Sous total S.P 91
ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
LS1 Local Police 12 Sur circulation accès aux salles
LS Locaux sécurité 49 LS2 Régie PC sécurité 12 Sur accès de service du personnel
LS3 Local du personnel sécurité 25 Avec sanitaires, douches, office
Sous total S.U 49
Sous total S.P 59

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
IDA Concept février 2016 FONCTIONNELS
Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
83/128
LE1 Logement du gardien ?
LE2 Vestiaire (H) du personnel 20 Équipé de 30 casiers individuels
LE Locaux d'exploitation 70 LE3 Vestiaire (F) du personnel 15 Équipé de 20 casiers individuels
5.7.5 Les locaux du personnel d’exploitation

Ils concernent les locaux dédiés aux personnels permanents et vacataires chargés de l’exploitation et de l’entretien de l’équipement. Situés
dans le site, ils comprennent les vestiaires, un office, ainsi que les vestiaires du personnel de nettoyage.

Les vestiaires seront constitués d’un espace déshabillage avec placards individuels et d’un espace douche, W-C et lavabo. Les locaux seront
situés à proximité de l’aire de service depuis laquelle ils seront accessibles par une « entrée de service ».

5.7.6 Tableau des surfaces des locaux du personnel d’exploitation

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
LE1 Vestiaire (H) du personnel 15 Équipé de casiers individuels
LE2 Vestiaire (F) du personnel 10 Équipé de casiers individuels
LE Locaux d'exploitation 55 Différenciés H/F
LE3 Sanitaires/douches 15
LE4 Office, salle de repos du personnel 15
Sous total S.U 55
Sous total S.P 72

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
84/128
5.7.7 Les locaux techniques

Ils sont donnés et dimensionnés à titre prévisionnel. Ils devront être adaptés et disposés en fonction des solutions techniques et des systèmes
présentés par les concurrents.
Les locaux destinés à accueillir des équipements de concessionnaires seront obligatoirement en façade.

Ils comprendront entre autres : le poste de transformation, le local des groupes électrogènes de sécurité et le groupe pour source de
remplacement, le TGBT, le local onduleur, le local chaufferie, la production de froid pour le rafraîchissement (en option), les centrales de
ventilation et le local répartiteur téléphonique et informatique.
L’ensemble des installations et des locaux techniques sera disposé sur l’aire de service. Il sera très facilement accessible par des véhicules
lourds, protégé et sécurisé.

5.7.8 Tableau des surfaces des locaux techniques


Surfaces pour mémoire, les surfaces définitives des locaux techniques dépendront des solutions techniques proposées.

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
LT1 Poste transformateur 15 En façade, accès privatif concessionnaire
LT2 Local groupe électrogène 30 En façade, accès direct pour maintenance et
LT3 Local T.G.B.T. 12 isolation phonique renforcée. Dispositif de
LT4 HT-BT 10 couplage avec groupe d’appoint extérieur.
LT5 TGS 7
LT Locaux techniques 151 LT6 Local onduleur 10
En façade, accessible directement par
LT7 Local télécom 10 l’opérateur
LT8 Local chaufferie et ECS 40
LT9 Branchement eau 7
LT10 Local TV 10 Sur aire de stationnement des cars régie TV
LT11 CTA pm
Sous total S.U 206
Sous total S.P 247

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
85/128
5.8 LES ABORDS
Les abords comprennent des espaces publics et des espaces non publics. On distinguera les 5 ensembles suivants :

5.8.1 Le parvis
Il s’agit d’une composante essentielle de l’opération.
Le parvis remplit des fonctions différentes à l’arrivée et à la sortie des manifestations sportives et des spectacles.

Le public arrive généralement sur une durée assez étalée et, pour la plupart, les personnes possèdent déjà leurs billets. Cet espace est
cependant appelé à jouer un rôle important. Ses dimensions doivent être suffisantes pour permettre de se déplacer au milieu de groupes de
personnes qui peuvent se former dans l’attente du début de la manifestation sportive ou du spectacle : rendez-vous, discussions, déambulation
….
Son organisation doit en outre permettre de repérer aisément les accès au bâtiment, de s’orienter.

À la fin des manifestations, ses dimensions, la distance qu’il crée entre les bâtiments et les parkings, arrêts de transports en commun, voiries,
doivent permettre une sortie étalée afin d’éviter la création d’attroupements bloquant la foule dans l’équipement, avec les mouvements de
panique consécutifs, ou en déportant une partie sur la voirie, avec les dangers que cela comporte.
Il doit être dégagé de tout obstacle qui pourrait présenter un danger en cas de mouvements de foule.

Sa superficie minimum, fonctionnellement, est de 1500 m2. Elle peut être augmentée selon le parti architectural et urbain et servir également
d’espace d’animations et de manifestations extérieures.

5.8.2 La cour de service


D’une superficie minimum de 6 000 m2, elle est située en contiguïté avec le bâtiment et ses accès techniques. Espace clos et protégé vis-à-vis
du public, il doit permettre le stationnement :
- Des véhicules de livraisons : matériel sportif, équipements divers, matériel de maintenance, … ;
- Des semi-remorques des tourneurs, qui attendent sur cette aire que le spectacle soit terminé pour enlèvement des décors,
équipements lors du démontage ;
- Des véhicules des traiteurs ;
- Des cars de production télévisuelle : ceux-ci doivent en outre pouvoir être raccordés (câbles) avec les équipements de prise de
vue et de prises de sons, …, installés à l’intérieur de la salle.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
86/128
5.8.3 Les voies de sécurité
Les surfaces mentionnées ci-avant, et récapitulées sur le tableau figurant ci-dessous comprennent les surfaces des circulations internes aux
zones de stationnement, c’est-à-dire nécessaires aux manœuvres des véhicules.
Les surfaces des voies de circulation de sécurité nécessaires aux engins de secours en cas d’incendie, doivent permettre l’accès aux quatre
façades du bâtiment dans le respect du règlement de sécurité incendie correspondant au classement de l’établissement.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
87/128
6 PROGRAMME DU DEUXIÈME SOCLE DE L’OPÉRATION

La deuxième phase du projet concerne l’aménagement de la salle secondaire et de ses annexes.

6.1 LA SALLE SECONDAIRE


Cette salle aura une vocation sportive et économique.
Elle servira :
• de salle de compétitions sportives complémentaires pour des manifestations utilisant les deux salles (tournoi de tennis par exemple),
• de salle d’échauffement pour des compétitions de disciplines individuelles dans la salle principale,
• ou encore de salle d’exposition en liaison ou non avec le plateau technique de la salle principale selon l’importance des salons

Ces différents usages, en synergie avec l’activité de la salle principale ou indépendants de l’activité de cette dernière, impliquent que les
liaisons entre les deux salles soient commandées et contrôlées.
Cette salle sera composée d’une aire d’évolution multifonctionnelle de 44 m x 24 m avec une hauteur libre de 12,5m pour le plateau omnisport
et de tribunes d’une capacité globale de 100 places assises.
Elle sera associée à 2 vestiaires sportifs plus un espace casiers individuels, un dépôt de proximité pour le stockage du mobilier sportif.
L’usage de la salle secondaire en tant qu’espace d’échauffement pour des compétitions se déroulant dans la salle principale implique une
liaison aisée et de plain-pied avec l’aire d’évolution de la salle principale.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
88/128
6.1.1 L’aire d’évolution

Le sol de la salle secondaire multisports, sera composé d’un revêtement sportif souple, multicouche de 6 mm d’épaisseur, avec un revêtement
constitué d’un élastomère de PVC ou de polyuréthane, conforme à la norme NF P 90-203. Il comportera des réservations pour la fixation des
mobiliers sur les ancrages.

Un éclairage naturel pourra être proposé. Il devra être occultable. Le niveau d’éclairement artificiel horizontal sera de 1200 lux avec un
cœfficient d’uniformité de 0,7 minimum. Une commande permettra un allumage avec un niveau de 150 lux environ pour l’entretien.

Cette salle disposera d’une sonorisation propre et d’une possibilité d’être commutée sur la sonorisation générale de la salle principale. Elle sera
dotée de prises en attente en pied de tribune pour l’installation de micros et de périphériques à la table de marque. Un accès maintenance
permettra le passage d’engins d’entretien.

Dans cette salle, il sera prévu l’installation suivante :


• Les ancrages nécessaires aux mobiliers sportifs suivants : basket-ball, gymnastique, handball, volley-ball,
• 2 buts de handball en aluminium, extractables, avec filets et 4 boîtiers d’ancrage,
• 2 tableaux d’affichage omnisports, avec scores, chronométrage, signal sonore, périodes, service ..., prises en attente pour installation du
pupitre de commande en bord de terrain au pied des gradins.

Pour les manifestations expositions et salons, elle permettra l’installation de stands sur la partie omnisport, qui seront alimentés en électricité à
partir d’attentes en limite de plateau. Dans les allées le sol sera protégé par un tapis.

Cette salle devra disposer d’un accès livraison pour les équipements et les divers éléments d’une exposition.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
89/128
6.1.2 Les gradins
Capacité minimale de 100 places assises dont 2 places PMR
L’accès du public s’effectuera depuis un déambulatoire accessible du hall d’accueil.
Il sera aménagé une liaison commandée, entre le déambulatoire de cette salle et celui de la salle principale pour répondre aux besoins de
compétitions pouvant se dérouler simultanément dans les deux salles.
Épures de visibilité
Pour garantir aux spectateurs une bonne visibilité des aires d’évolution et leur offrir un confort satisfaisant, la conception des gradins devra
prendre en compte une courbe de visibilité basée sur un relèvement visuel C = 0,10 m et la vision des spectateurs sur les lignes de buts du
handball,

6.1.3 Tableau des surfaces de la salle secondaire

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
SS1 Accueil salle secondaire 30
SS2 Billetterie
SS3 Sanitaires 25
SS4 Plateau d’évolution 1056 44 x 24 m
SS Salle secondaire 1338 Avec vue sur la salle
SS5 Régie technique
SS6 Gradins 100 places 47
SS7 Déambulatoire sommital 80 Desserte des gradins
SS8 Dépôt de mobilier 100
Sous total S.U 1338
Sous total S.P 1472

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
ASS1 Vestiaires sportifs (2 unités de 52m 2 ) 104 ASS1.1 Espace déshabillage 25
Le plateau d’évolution disposera d’une hauteur libre de 12,5 m.
ASS1.2 Espace massage 9
ASS1.3 Sas 3
ASS1.4 Douches 10
Annexes sportifs ASS1.5 Sanitaires 5
ASS 144
salle secondaire Sanitaires banalisés (2blocs H/F
ASS2 20 F : 4 W-C, 2 lav ; H : 3 W-C, 3Ur. ,2 lav)
*10m 2 )
ASS3 Vestiaires arbitres 20 AS4.1 Vestiaires 14 casiers individuels, sièges pour 4 personnes

IDA Concept février 2016 ASarchitectural


Programme 4.2 Douches,et
sanitaires
technique détaillé 1 douche,
6 – Salle 1 W-C, 1 lavabo
multimodale / Ville de Narbonne
90/128
Sous total S.U 144
Sous total S.P 180
6.2 Les annexes des sportifs de la salle secondaire
Les vestiaires
Les 2 vestiaires seront semblables, ils sont destinés à accueillir 15 à 22 sportifs selon les disciplines et leur encadrement. L’espace
déshabillage sera équipé de bancs, patères et porte-paquets fixés en console aux murs afin de faciliter le nettoyage.

Ils comporteront :
• Un espace déshabillage avec bancs sur trois côtés, le dernier côté étant destiné à
l’entraîneur avec tableau mural,
• Un espace massage pour une table, avec lavabo, paillasse et 3 P.C. pour les
appareillages du kinésithérapeute,
• Un sas avec patères, lavabo double, miroir, sèche-mains et 2 sèche-cheveux
avant l’espace douches,
• Un espace sanitaires avec 2 W-C et 2 urinoirs,
• Et un espace douches équipé de 8 pommes de douche,
• 1 robinet de puisage permettra le lavage au jet des vestiaires.
• Les vestiaires seront conçus pour pouvoir accueillir des équipes handisports
Nota : sur la circulation de distribution des vestiaires, il sera installé des casiers
individuels pour répondre aux besoins de la pratique individuelle.
Les sanitaires
Les sanitaires banalisés pour les sportifs et les scolaires comprendront deux blocs :
- H : 3 W-C, 3 urinoirs et 1 lavabo double avec miroir et sèche-mains,
- F : 4 W-C et 1 lavabo double avec miroir et sèche-mains.
Les sanitaires comporteront un robinet de puisage pour le nettoyage eu jet.

Le dépôt de proximité
Sur un accès à la salle, le dépôt sera équipé de râteliers pour le stockage des matériels sportifs (100 m2). Le sol sera revêtu d’une peinture anti-
poussière.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
91/128
SS5 Régie technique Avec vue sur la salle
SS6 Gradins 100 places 47
SS7 Déambulatoire sommital 80 Desserte des gradins
SS8 Dépôt de mobilier 100
Sous total S.U 1338
6.2.1 Tableau des
Sous total S.Psurfaces
1472 des annexes sportives de la salle secondaire

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
ASS1 Vestiaires sportifs (2 unités de 52m 2 ) 104 ASS1.1 Espace déshabillage 25
ASS1.2 Espace massage 9
ASS1.3 Sas 3
ASS1.4 Douches 10
Annexes sportifs ASS1.5 Sanitaires 5
ASS 144
salle secondaire Sanitaires banalisés (2blocs H/F
ASS2 20 F : 4 W-C, 2 lav ; H : 3 W-C, 3Ur. ,2 lav)
*10m 2 )
ASS3 Vestiaires arbitres 20 AS4.1 Vestiaires 14 casiers individuels, sièges pour 4 personnes

AS 4.2 Douches, sanitaires 6 1 douche, 1 W-C, 1 lavabo


Sous total S.U 144
Sous total S.P 180

6.2.2 Les locaux du club sportif

ENSEMBLES
ESPACES/ACTIVITES S.U m² ACTIVITES COMPOSANTES S.U m² S.U m² OBSERVATIONS
FONCTIONNELS
CR1 Accueil 15
CR2 Bureau coach 15
CR3 Bureau assistant 12
CR4 Bureau manager 15
CR Locaux club sportif 119 CR5 Salle de réunion / vidéo 40 capacité 20 personnes
CR6 Repro/fournitures 5
CR7 Sanitaires 7
CR8 Local entretien 5
CR9 Local dépôt 5
Sous total S.U 119
Sous total S.P 155

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
92/128
 

7 RECOMMANDATIONS TECHNIQUES

Ces derniers chapitres du dossier programme, précisent les spécifications techniques générales à respecter, les performances à atteindre et les
équipements à prévoir pour l'ensemble du complexe multifonction.

C’est un document d’orientation, de prescriptions et/ou de performances minimum exigées par le Maître d’Ouvrage en vue de faciliter la
définition et la conception du projet.

Il ne se substitue pas aux propres fiches techniques du Maître d’Œuvre. Ce dernier, ainsi que les autres concepteurs, bureaux d’études et
entrepreneurs qui interviendront aux différents stades du projet ou de la réalisation conservent toute leur liberté et leur responsabilité de
conception et d’exécution, tant des points de vue du respect des Normes et réglementations en vigueur, que de celui des Règles de l’Art et des
DTU (correspondant aux solutions techniques proposées par les concurrents), au cahier des charges du CNV pour les spectacles, ainsi qu’au
référentiel HQE des salles sportives.

Il contient également les exigences techniques particulières.

Selon l’évolution du projet, il pourra être complété des fiches d'espaces et autres documents joints au dossier de consultation.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
93/128
7.1 OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES
7.1.1 Réglementations particulières
Les équipements devront satisfaire notamment à :
• La loi n° 92-652 du 13 juillet 1992 modifiant la loi n° 84-610 du 16 juillet 1984 relative à l'organisation et à la promotion des activités
physiques et sportives,
• L'arrêté du 31 Mai 1991 portant approbation des dispositions modifiant et complétant le règlement de sécurité contre les risques
d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public. Concerne notamment les articles C 055, C 057,
• Les règles fédérales d’homologation des salles multisports et le décret 96-495 du 04/06/96 concernant les exigences de sécurité des
équipements de sports collectifs.
• Réglementation Thermique : RT 2012
Les décrets portant sur l'accessibilité des équipements publics aux personnes handicapées. Les équipements devront satisfaire notamment à :
• La loi n° 92-652 du 13 juillet 1992 modifiant la loi n° 84-610 du 16 juillet 1984 relative à l'organisation et à la promotion des activités
physiques et sportives,
• L'arrêté du 31 Mai 1991 portant approbation des dispositions modifiant et complétant le règlement de sécurité contre les risques
d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public. Concerne notamment les articles C 055, C 057,
• Décret n° 96-926 du 17 octobre 1996 relatif à la vidéosurveillance pris pour l’application de l’article 10 de la loi n° 95-73 du 21 janvier
1995 d’orientation et de programmation relative à la sécurité,
Les recommandations relatives à l'éclairage des installations sportives, brochure publiée par l'Association Française de l'Éclairage (3ème
édition mars 1987), et le cahier des charges de l'éclairage des salles (Fédérations Françaises de Basket-ball et de Handball),
Le mémento “Installation Électrique dans les Établissements Sportifs" de PROMOTELEC (janvier 1988)
Les Cahiers des Charges ou Prescriptions d’utilisation et de mise en œuvre des fabricants des matériaux utilisés ou de leurs groupements
professionnels.

7.2 Application de la réglementation relative aux E.R.P.


Vis-à-vis de la Réglementation des Établissements Recevant, du Public, l’ouvrage entrera dans la catégorie :
• « Établissements polyvalents », classement de type L, pour la Salle Principale,
• « Établissements prioritairement sportifs couverts » type X, pour la Salle Secondaire et les annexes sportives,
• « Établissements de type N », pour les espaces de réception et la restauration,
• « Établissements de type W », pour les espaces de bureaux,
Compte tenu de la capacité maximale instantanée admissible dans le complexe (jauge maximum 5 000 personnes environ selon la
configuration), l'établissement sera classé en première catégorie.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
94/128
7.3 Accessibilité aux personnes à mobilité réduite (P.M.R.)
En complément des tribunes qui comporteront au moins deux zones accessibles à cette catégorie d'usagers, l’ensemble des autres locaux
devra être accessible aux personnes à mobilité réduite à partir de l’espace urbain et répondre à la réglementation en vigueur.
Les accès de l’espace urbain à l’ouvrage devront se faire sans marches ou ressauts susceptibles d’entraver la progression de ces personnes.
Les couloirs, portes des circulations et des ascenseurs devront être de largeur appropriée. Les portes auront une largeur de 93 cm. Les
portes à deux ventaux auront les largeurs suivantes : 93 cm + 67 cm pour faciliter l’autonomie des personnes handicapées.
L’équipement pourra accueillir des compétitions handisports, de ce fait les vestiaires seront conçus pour permettre l’accès des
sportifs en situation de handicap.
Dans chaque zone fonctionnelle, il sera prévu des sanitaires aménagés pour les personnes handicapées.
La capacité de places pour personnes à mobilité réduite en tribune sera de 21 places dans la salle principale et de 11 places dans la salle
secondaire.

7.4 Résistance au vandalisme


Les matériaux mis en œuvre pour les façades dans les parties basses de l’édifice (sur la hauteur du rez-de-chaussée) résisteront aux chocs et
dégradations divers.
Il sera prévu une application de produit anti-graffitis sur une hauteur de 3m sur tous les murs pleins accessibles. Les baies vitrées accessibles
depuis l’espace urbain seront constituées de verre feuilleté (anti-effraction).
Les appareillages et accessoires des zones « grand public », susceptibles d’être volés ou arrachés (miroirs, cendriers, accessoires des
sanitaires, ...) seront fixés de manière définitive et inviolable. Dans ces zones, les canalisations seront encastrées et remplaçables.
Les sièges en tribune comporteront au moins trois points de fixation.

7.5 Entretien - Maintenance - Pérennité


Les objectifs en terme d’entretien et d’exploitation sont de :
• Faciliter l’entretien et minimiser la maintenance, afin de réduire les coûts d’exploitation et d’augmenter la durée de vie des ouvrages ;
• Réduire l’entretien et la maintenance, afin de réduire leur impact sur l’environnement en limitant le prélèvement des ressources,
l’utilisation de produits polluants et les nuisances induites ;
• Préparer et faciliter l’entretien, la maintenance et l’exploitation pour les usagers et/ou le personnel en charge, afin de favoriser l’efficacité
des équipements techniques et la durabilité du bâtiment. En effet, le nettoyage régulier, la maintenance des installations et le
remplacement d’éléments sont indispensables pour assurer la pérennité de la construction.
De manière générale, traiter de façon performante cette problématique de l’entretien et de la maintenance, c’est donner les moyens au
bâtiment de remplir les fonctions pour lequel il a été conçu, en adéquation avec l’usage qui va en être fait, tout en minimisant les incidences
économiques et environnementales.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
95/128
7.5.1 Pérennité des ouvrages
Il sera recherché pour la construction de l’ouvrage l’utilisation de techniques simples et de matériaux robustes garantissant une longévité de
l’immeuble et diminuant les coûts d’entretien et de remplacement.
Toutes les parties métalliques devront résister à la corrosion : utilisation de matériaux inoxydables dans la masse ou traités superficiellement en présentant
une garantie de 10 ans, confirmée par les fiches techniques des fournisseurs. L’acier galvanisé ne sera pas peint.

7.5.2 Emploi de matériaux et d’équipements techniques faciles à nettoyer et à entretenir


Tous les matériaux seront faciles à nettoyer et à entretenir (façades, toitures, revêtements intérieurs, fenêtres/menuiseries, protections solaires,
cloisons intérieures, plafonds, etc.).
Tous les équipements techniques seront faciles à nettoyer et à entretenir (équipements thermiques et électriques ; ventilation mécanique,
plomberie, ascenseurs, etc.).
Tout produit créé spécifiquement, dont éléments architecturaux, sera mis à disposition du maître d’ouvrage à raison de 5%. Les moules de
fabrication seront aussi remis. Cette sujétion figurera dans les DCE.

7.5.3 Facilité d’accès aux matériaux et aux équipements pour l’entretien, le nettoyage et la maintenance
Tous les matériels et les équipements seront facilement accessibles pour l'entretien et le nettoyage quotidiens.
Tous les équipements pouvant faire l'objet d'une maintenance préventive ou curative (notamment les projecteurs d'éclairage, les tableaux
d’affichage, les caméras vidéo, les installations de chauffage, ventilation, climatisation...), devront comporter des cheminements d'accès et des
possibilités d'intervention, installés à demeure. Les accès à ces équipements devront être protégés vis-à-vis des agressions du public.
Toutes les circulations et les espaces de pratique disposeront de prises électriques tous les 20 m pour le branchement d’appareils de
nettoyage.
Les travaux de ménage en hauteur (entretien des verrières ou appareils d’éclairage) seront facilités par l’installation de dispositifs de sécurité
(anneaux, passerelles munies de garde-corps ou autres) validés par le SPS de l’opération.
Des dispositions satisfaisantes devront être prises pour faciliter l’exécution de l’entretien et de la maintenance sur les installations et organes
techniques, ainsi que pour la manutention des matériels à remplacer :
• Par le dimensionnement des vides techniques
• Par des dimensions de gaines techniques adéquates
• Par la facilité de circulation dans les zones d'évolution
• Par la facilité d'exécution des opérations dans les zones de travail
• Par l'éclairage
Pour les systèmes de traitement d’air, les filtres d’air, les prises d’air neuf et les sorties d’air vicié devront être accessibles. L’implantation des
équipements dans les locaux techniques sera étudiée pour que ces dispositions soient respectées.
Enfin, les trappes seront démontables et remontables aisément et la fréquence de ces démontages ne sera pas une cause de leur dégradation

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
96/128
7.5.4 Facilité d’accès aux aires d’exploitation des salles
Les accès aux aires d’exploitation de la salle principale seront idéalement de deux situés de part et d’autre de l’espace scénique et pour la salle
secondaire au moins un accès. Ces accès seront a minima de 3 à 4m de hauteur libre avec une largeur de 3,50 m. Les accès aux dépôts
principaux devront disposer d’une hauteur libre de 3,50 m et d’une largeur minimum de 3 m pour le passage des engins d’entretien et des
engins de manutention.
Les accès de toutes les autres salles, devront comporter au moins un accès permettant le passage de chariots de manutention des mobiliers
sportifs avec une largeur minimum de 3,00 m.

7.5.5 Matériels de rechange


La variété des équipements présents dans les installations sera réduite afin de simplifier leur exploitation. Tant que possible, la maintenance
des éléments (équipements et bâti) devra être possible par échange standard de composant sans réglage.

Des pièces de rechange devront être fournies pour tous les éléments susceptibles d'être remplacés ou faisant l'objet d'une fabrication spéciale
(béquilles, serrures, menuiseries, sièges de tribune de modèle particulier, appareils d'éclairage, lampes ...).
Ces fournitures feront l'objet d'un chiffrage particulier, la nature des articles et les quantités nécessaires sont fixées à 5% par poste de petites
fournitures (Cf. supra).

Les matériels de rechange, pour les matériels spécifiques au complexe ou dont la durée d'approvisionnement dépasse les 48 heures, devront
être fournis et stockés sur le site dès l'achèvement des travaux. Les quantités à stocker sont celles qui sont nécessaires au remplacement
pendant toute l'année du parfait achèvement.

Les réseaux enterrés et les équipements techniques majeurs disposeront d’une garantie de 10 ans explicitement prescrite dans les DCE.

7.6 Recollement
Pour rendre la maintenance efficace, Il sera remis au Maître d’Ouvrage un dossier des plans de recollement et plans de synthèses sur support
informatique.

7.7 Gestion performante


Tous les moyens permettant d’assurer une gestion performante des équipements techniques seront proposés au maître d’ouvrage :
• Pour la gestion performante de l’énergie : des compteurs d'énergie sectorisés et un système de GTB - Gestion Technique du Bâtiment.
Un système de GMAO (Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur) sera proposé en option, conformément aux ensembles et
sous ensembles décrits au programme.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
97/128
• Pour la gestion performante des systèmes de ventilation et de rafraîchissement : des équipements indicateurs de pertes de charge en
vue du suivi du colmatage des filtres à air
Les instruments de mesure et de comptabilisation d’énergie devront être compatibles avec le système de GTB.

7.8 Qualité de la signalétique

L'organisation des espaces et la signalétique générale, incluant l'identification fonctionnelle des espaces, devront permettre aux utilisateurs et
aux usagers de se repérer facilement dans les lieux. Le complexe étant destiné à recevoir des équipes et des spectateurs étrangers, il sera
donc proposé une signalétique facilement compréhensible par tout usager et notamment pour les Personnes à Mobilité réduite (PMR).

7.9 Qualité de l’acoustique et protection contre le bruit

7.9.1 Les éléments constitutifs de la qualité acoustique


La qualité acoustique est corrélée à un ensemble de facteurs diversifiés concernant un nombre important de lots. Elle résulte en effet :
• De la morphologie de l’enveloppe et des traitements des parois
• De la maîtrise des émergences sonores en provenance d’autres locaux (bruit aérien, transmission des vibrations)
• De la maîtrise des bruits d’équipements techniques (bruits d’écoulement de fluides, la production de chaleur, et de froid, des
circulations mécaniques de la climatisation), bruits d’ouvertures de portes, de grincement de sièges…
• De la maîtrise des émergences en provenance de l’extérieur (bruit aérien et vibratoire, bruits liés aux phénomènes climatiques).

7.9.2 Les caractéristiques et exigences acoustiques des différentes activités accueillies

Les concerts de musique amplifiée (rock, variétés,…)

Les spectacles de musique amplifiée de types variétés, rock et apparentés recourent systématiquement à l’amplification électroacoustique et
génèrent des niveaux de pression sonore élevés (crêtes à 110, 120 dB A), en particulier dans les fréquences graves.
D’une manière générale, les musiques électrifiées se règlent avec plus d’efficacité et de précision dans une acoustique plutôt « neutre », c’est-
à-dire avec une réverbération faible et homogène aux différentes zones fréquentielles. Cette exigence est d’autant plus forte que les niveaux
sonores produits sont élevés et que leur dynamique est large.

La loi n°98 -1143 du 15 décembre 1998 impose la limitation du niveau moyen d’émission sonore à 105 dBA. La protection de l’environnement
(zone pavillonnaire notamment) du site imposé par le décret du 18 avril 1995 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage nécessitera donc des
isolements acoustiques importants vis-à-vis de l’extérieur.

En effet, les valeurs d’émergences sonores, en provenance de la salle, perçues dans son environnement devront être ≤ à +5 dB A en période
diurne et
≤ à + 3 dB A en période nocturne par rapport au bruit résiduel constaté habituellement.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
98/128
Les activités de rassemblement et de communication
Les meetings, conventions, conférences, congrès, centrés sur la diffusion de messages parlés, comportent une exigence forte
d’ « intelligibilité » des messages. Les dimensions importantes du lieu rendent indispensables l’assistance électroacoustique des
communications parlées.

Les activités sportives


La simple présence d’un public nombreux peut induire un niveau sonore très élevé dans un local réverbérant, pouvant atteindre 90 à 95 dBA, et
induisant des précautions d’isolement élevées pour la protection du voisinage.

L’ambiance acoustique devra être conçue pour :


• Éviter des niveaux sonores trop importants, liés à la présence d’un public important, ainsi qu’au déroulement des activités sportives
(bruits d’impact des pieds, rebonds, etc …),
• Favoriser la compréhension des consignes par les joueurs ainsi qu’une communication aisée entre eux,
• Favoriser l’audition correcte des consignes et des annonces sonorisées par le public,
• Favoriser la détente et la concentration des sportifs,
• Favoriser le confort du public

La constitution d’une ambiance homogène aux différentes zones d’installation du public, sera recherchée. Le recours à des traitements
diffusants devrait permettre d’atteindre ces objectifs sans aboutir à une salle trop amortie, sans ambiance, ni chaleur.

7.9.3 Les critères morphologiques

La morphologie influe sur la répartition du son dans la salle et par conséquent sur l'homogénéité du champ sonore.
Certaines caractéristiques morphologiques des parois peuvent engendrer des défauts d'homogénéité acoustique (à relativiser néanmoins en
fonction de leur position par rapport aux sources sonores) :
• Les parois concaves : qui peuvent être à l'origine de focalisations en certains points d’une salle, et en même temps de "trous" sonores à
d’autres, ou d'effets de propagation rasante le long des parois, en fonction de la longueur du rayon de courbure et de la position relative
des sources sonores et des auditeurs.
Les parois parallèles, qui peuvent engendrer, dans les petits espaces, des "échos flottants" (allers-retours multiples et perceptibles à
l’oreille de réflexions sonores entre deux parois parallèles, si les réflexions ne sont pas déviées ou amorties par des éléments diffusants
et absorbants) et des « échos francs », dans les volumes importants, (lorsque la différence des trajets entre son direct et son réfléchi est
supérieure à environ 14 m, induisant un décalage temporel perceptible).

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
99/128

7.9.4 Les critères acoustiques objectifs quantifiables

La suite de cette note a pour objet d'indiquer les différentes contraintes et obligations de résultat du projet que devront satisfaire les
concepteurs en matière d'acoustique. Les concepteurs devront donc expliciter tous les éléments nécessaires à la vérification du respect des
exigences présentées ici. Néanmoins, l’équipe de conception pourra faire toutes les remarques et observations jugées utiles concernant ce
document et susceptibles de faire l'objet d'un arbitrage de la part de la Maîtrise d'Ouvrage.

Il est à noter que d’une manière générale, les espaces dédiés aux seules activités sportives devront se conformer au moins aux
recommandations de la norme NF P 90-207.

La durée de réverbération Tr

Il s'agit de la durée de prolongation et de décroissance du son après l'interruption de son émission. Ce critère détermine la netteté et la force
des sons produits dans la salle et est fortement corrélé à l'intelligibilité.
Les durées de réverbération de référence To à prendre en compte (au sens de la NFS 31-057, c'est-à-dire l'intervalle nécessaire à la diminution
du niveau sonore de 60 dB(A) après arrêt de la source sonore et référé aux fréquences moyennes) sont explicitées dans les fiches typologiques
du Programme.

Pour ce qui concerne les espaces les plus sensibles du programme la cohérence et l’homogénéité du Tr aux différentes fréquences seront
attentivement recherchées.

La Salle Principale
Le temps de réverbération est un point sur lequel les attentes des sportifs et des productions de spectacles diffèrent de façon notoire : là où les
sportifs – organisateurs, public et joueurs – souhaiteront que la liesse emplisse naturellement l’espace de la salle, les artistes seront attachés à
ce que leur message arrive le plus distinctement au public, via le système de sonorisation installé pour la circonstance.
Dans le premier cas un TR de 2s correspond aux attentes des sportifs, alors que dans le deuxième cas pour les concerts variétés, on peut
considérer, pour un équipement de ce type, que le temps de réverbération ne devrait pas dépasser 1,3s à 400 Hz, avec un soin particulier
apporté aux traitements absorbants de la ‘’cage’’ de scène.
Les arbitrages relatifs au projet de cette salle suggèrent de tendre vers une acoustique adaptée à l’activité zénith.

Les dispositifs d’éléments acoustiques mobiles devront permettre d’ajuster la réverbération en fonction des utilisations sport ou spectacle.
À titre indicatif :
Il est impératif qu’une simulation au stade informatique de l’étude d’avant-projet permette de fixer précisément les performances, ainsi que les
emplacements, positions et conditions d’emplois.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
100/128
Les différentes configurations particulières seront ainsi étudiées, puis testées, sur la base des cas de figures précisés par les utilisateurs, tels
que :
• En configuration spectacles de rock, avec public debout et en tribunes
• En configuration sportive de base
• En configuration meeting

La salle secondaire
D’après la norme NF P 90-207, le T° maximal à ne pas dépasser dans une salle d’activités physiques et sportives sera inférieur à 0,14 3√ v (v =
volume de la salle en mètres cubes).
Néanmoins, compte tenu de l’exigence d’intelligibilité aisée des consignes sonores d’une part, et d’autre part de limitation du niveau sonore
des activités et du bruit engendré par le public pour optimiser l’isolement, vis-à-vis de l’extérieur, il est conseillé d’adopter une valeur < à 3
secondes.

Le niveau de bruit ambiant ou de bruit de fond dans les espaces


Le niveau limite du bruit de fond défini le niveau résiduel maximal permettant le déroulement sans gêne de l’activité.
Il concerne principalement les bruits d’équipements (ventilation, appareils d’éclairage et de chauffage, monte-charges, plomberie, mais est
également indicatif des niveaux maximums admissibles des émergences sonores extérieures au local (qu’elles soient en provenance de locaux
contigus ou de l’environnement extérieur).
Ce critère sera exprimé en dBA ou en courbe NR (défini par la Norme NF S 30 010) dans les fiches typologiques du Programme.
Des valeurs (cohérentes entre elles) de niveaux d'isolement et de niveaux de bruit de fond sont donc indiquées dans ce programme. La
contrainte de niveau de bruit de fond est considérée toutes sources confondues, c'est-à-dire lorsque la ventilation et/ou la climatisation, les
transformateurs, les installations d'éclairages, les ascenseurs et les autres installations techniques sont en état de marche normal.
Les concepteurs devront donc optimiser l'organisation et la localisation des différentes activités internes et externes au bâtiment de manière à
optimiser les dispositions techniques d'isolement et donc à limiter leur impact économique sur le projet.

Les isolements acoustiques entre locaux :


Les valeurs d'isolement entre locaux sont exprimées en termes d'isolement acoustique standardisé pondéré au bruit aérien DnTA
(conformément à la norme NF EN ISO 717 –1).
En absence d'indication sous la rubrique "durée de réverbération", une durée de référence de To = 0,5 secondes sera prise. Ils devront êtres
cohérents avec les niveaux limites de bruits de fond et les niveaux sonores correspondant aux activités dont on souhaite se protéger.
Les valeurs indiquées dans les fiches détaillées de performances pourront être réajustées en fonction des proximités et configurations
spécifiques du projet. .

Les isolements acoustiques vis-à-vis de l'extérieur :


Les isolements extérieurs DnT, A, Tr seront fixés par la Maîtrise d’Œuvre en fonction des expositions des façades et de la spécificité des
activités concernées, en se basant notamment sur les résultats de la campagne de mesures acoustiques réalisée par le Maître d’Ouvrage.
Ils devront êtres cohérents avec les niveaux limites de bruits de fond et les isolements internes exigés pour les différentes activités et indiqués
dans les fiches détaillées de performances.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
101/128
Ils seront en outre établis en fonction des distances et exposition des façades vis-à-vis des grands axes de trafic routier urbain ainsi que des
zones urbaines à protéger (zone d’habitation, notamment).

Les isolements acoustiques aux bruits d'impact


Il s’agit de limiter la transmission dans la structure du bâtiment des bruits d'impact engendrés par la marche ou par des excitations solidiennes
telles que les pieds des instruments musicaux ou des appareils électroacoustiques posés au sol, ou encore du rebond des pieds des sportifs,
ballons,… voire des bruits engendrés par les déplacements dans les circulations verticales en cours de spectacles.

L'isolation au bruit d'impact devra être tel que les niveaux de bruit de pression pondéré standardisé de bruit de choc L’nT,W’ mesurés dans le
local considéré soient inférieurs ou égaux aux valeurs en regard lorsque les chutes, heurts ou déplacements d'objets et personnes provoquent
sur le sol des espaces voisins des impacts semblables en intensité à ceux qui sont explicités par la norme NF EN ISO 140 -7.
• Salle principale : 50 dBA
• salle secondaire : < 65 dBA
• Salle congrès - Espace VIP, loges d’artistes : 50 dBA
• Administration : 55 dBA

7.9.5 Précautions contre les bruits de précipitations climatiques


Le crépitement des précipitations (pluie ou grêle) sur la toiture peut provoquer un bruit excessif se transmettant à la fois par voie aérienne et
solidienne, augmentant de manière parfois considérable, subite, et agressive le niveau du bruit du fond perceptible dans les espaces intérieurs.
Un traitement approprié devra être prévu pour limiter leur propagation dans les salles les plus sensibles : grande salle, loges, salle d’interview.

7.9.6 Précautions contre les transmissions de vibrations


Il convient d’examiner avec une attention particulière toutes les sources de vibrations potentielles (ascenseurs, plomberie, centrale de
ventilation, production de froid …) situées dans le bâtiment ou dans son environnement extérieur, afin d’optimiser les solutions techniques
d’isolement antivibratiles à mettre en œuvre vis-à-vis des espaces les plus sensibles par une implantation judicieuse de ces espaces par
rapport aux sources considérées et une analyse attentive des chemins de propagation possibles.

7.9.7 Les critères complémentaires de qualité acoustique interne (à prendre en compte pour la Salle principale)
Outre les critères indiqués dans les pages précédentes, l'exigence de qualité acoustique interne concernant la salle principale conduira les
concepteurs à utiliser pour cette salle des critères complémentaires d'acoustique physique prévisionnelle pour la mise au point de leur projet.
Ces critères seront notamment utilisés lors des simulations acoustiques et guideront la mise au point du projet.

- La force sonore (G)


Ce critère traduit la différence entre le niveau sonore mesuré à différents emplacements d'auditeurs dans la salle et le niveau de
puissance acoustique d'une source sonore omnidirectionnelle utilisée pour la mesure. On mesure habituellement ce critère dans les
bandes d'octaves 500 et 1.000 Hz. Il paraît souhaitable de l’étendre aux fréquences aiguës. Il conviendra notamment d’évaluer les

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
102/128
zones d’auditoire et les distances à partir desquelles un renforcement électroacoustique des aigus pourrait devenir nécessaire. La
valeur limite de G ≥ -45 dB peut-être retenue en première approche.

- Homogénéité
La variation de G entre les différents emplacements d'auditeur de la salle traduira l'homogénéité de la diffusion sonore dans la
salle. La mise au point du positionnement des panneaux acoustiques mobiles devra tendre à réduire ces écarts autour de 10 dB.

- Clarté (C)
Ce critère, exprimé en dB, traduit le rapport entre l'énergie sonore arrivant dans les 80 premières millisecondes et l'énergie arrivant
après. Une clarté de 0 dB indiquera qu'une quantité d'énergie égale parvient à l'auditeur avant et après 80 ms, comptées après
l'interruption du son direct. Ce critère dépend étroitement de la morphologie du local et de la répartition des premières réflexions. Il
peut de ce fait varier considérablement d'une place à l'autre.

Des valeurs positives indiquent une acoustique claire, des valeurs négatives une acoustique plus fondue. Pour l'écoute musicale, il
est souhaitable que la clarté reste comprise entre - 2 et + 2 dB, Il s'agira de dégager une tendance générale et de détecter les
zones du projet où des fluctuations trop importantes de ces valeurs devront induire des dispositifs de correction.

- Définition (D)
Ce critère, représentatif de l'intelligibilité d'un message sonore, pourra être utilisé pour l'optimisation des performances en
configuration meeting ainsi qu’aux points principaux de diffusion des annonces et consignes aux sportifs. Il s'agit du rapport entre
l'énergie sonore arrivant à l'auditeur pendant les 50 premières ms après le son direct et l'énergie totale mesurée. Plus la quantité
d'énergie sonore arrivant dans les 50 premières millisecondes est importante par rapport à l'énergie totale, plus les sons perçus
seront nets et intelligibles.
D sera ≥ à 30 %

D'autres critères pourront également être proposés par les concepteurs, tels que l'Intercorrélation Binaurale (I.A.C.C.),
représentative de la directionnalité des sons perçus et des performances de diffusion et de spatialisation du son de la salle, ou
d'autres critères axés sur la "Durée de Réverbération Initiale" (E.D.T.). Ces différents critères seront utilisés en référence aux
performances mesurées dans des salles de concerts existantes.

7.9.8 Les exigences en matière d’études et de vérifications acoustiques


En phase d’avant-projet, il est demandé aux concepteurs d'établir des fiches détaillées des traitements acoustiques pour les salles les plus
sensibles :
• Salle principale
• Salle de presse
• Les espaces de réception salon/commission
• Loges d’artistes
IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
103/128
• Salle secondaire
• Foyer (déambulatoire de la salle principale)

Ces fiches préciseront :


• Les différents critères acoustiques retenus
• Le volume utile et le dimensionnement général des éléments
• Les traitements des parois envisagés
• Les dispositifs d'ajustements envisagés

Les durées de réverbération notamment seront détaillées par bande d'octave de 63 Hz à 8000 Hz. Ces fiches seront complétées en phase de
projet par les notes de calcul détaillées correspondantes et transmises à la Maîtrise d’Ouvrage.

Pour la Salle principale

Une simulation informatique tridimensionnelle sera effectuée par les concepteurs en phase d’avant-projet, permettant d’évaluer le
comportement acoustique du projet au regard des différents critères de qualité explicités dans le programme ainsi que dans les différentes
configurations d’emplois évoquées précédemment. La méthodologie et le logiciel utilisés seront au préalable explicités au Maître d’Ouvrage et
soumis à son accord.

En phase de réception, des mesures de contrôles pourront être effectuées par le Maître d’Ouvrage, conformément aux normes NF EN ISO 140
– 4, NF EN ISO 140 – 5, NF EN ISO 140 – 7, NF S31 – 057 (ou normes plus récentes parues ultérieurement à la rédaction du document).

Ces simulations informatiques permettent également de déterminer les différentes positions et quantités d’éventuels éléments acoustiques
mobiles à manœuvrer en fonction des configurations et utilisations types de la salle. Une programmation de base de ces configurations types
ainsi qu’un « mode d’emploi » du dispositif acoustique mobile devront être remis au Maître d’Ouvrage à la réception des travaux.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
104/128
7.9.9 Tableau des caractéristiques acoustiques

NIVEAU MAXIMUM DE ISOLATION ACOUSTIQUE ISOLATION ACOUSTIQUE


Tr (s)
DESIGNATIONS BRUIT DE FOND INTERNE AUTRES LOCAUX VIS A VIS DE L’EXTERIEUR
+/- 0,2s
(LnAT’) (en dBA) (en dBA)
< 1,3 s à 500 Hz, ≥ 70 dB autres locaux
Salle Principale 35 Envi. 70, selon exposition
selon configurations ≥ 50 dB foyer déambulat.
Hall d’accueil 1,5 45 35
Foyer déambulatoire 1,8 45 > 50
Buvette et sanitaires 1,2 45 ≥ 35
Infirmeries 0,8 35 40
Billetterie 1 40
Salle de presse 1,2 35 40
Chambre d’appel 1,2 ≤ 40 50
Vestiaires sportifs 45 Selon exposition
Loges artistes 0,8 30 > 40
Bureaux organisation 0,8 < 40 35
Secrétariat 0,8 < 40 35
Traitement
1s < 40 35
résultats
Salle réunions 1s < 40 35
(75 dBA vis-à-vis la Salle
Salle Secondaire <3 45 Env. 60 (selon exposition)
Principale)
Salle congrès et
1s 35
salons/ commission Selon locaux mitoyens
Administration 0,8 35 Selon exposition
Traitement
Ateliers (logistique) absorbant 45 Selon exposition
recommandé

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
105/128
7.10 Gestion de l’énergie
Les objectifs de la conception technique et architecturale ont pour objectifs
• de réduire la consommation d’énergie primaire
• de maîtriser les pollutions générées par la consommation d’énergie

7.10.1 Réduction de la consommation d’énergie primaire


Tous les moyens passifs permettant de profiter des opportunités climatiques du site afin de réduire la consommation énergétique du
bâtiment seront mis en œuvre. Une étude synthétisant les moyens passifs mis en œuvre et leur adéquation avec les caractéristiques du site
devra être effectuée.

Le complexe plurifonctionnel respectera la Réglementation Thermique 2012 :

Les concepteurs sont encouragés à éviter les besoins en rafraîchissement du bâtiment.

Les équipements techniques et leur gestion devront être adaptés aux modes d'occupation du complexe plurifonctionnel ('intermittente' ou
'prolongée').

Si les concepteurs envisagent l’intégration à leur projet d’énergies renouvelables (par exemple : l’utilisation de l’Eau Chaude Solaire,
photovoltaïque, géothermie, …), ils devront en démontrer l’intérêt économique. Une analyse comparative des différentes possibilités sera
présentée au maître d ‘ouvrage.
Un réseau de chaleur (projet municipal), sera disponible à proximité du projet.

7.11 Confort hygrothermique

Le système de traitement thermique et aéraulique devra permettre d’obtenir en toute saison les niveaux de température adéquats en période
d’occupation. Ainsi, il permettra d’obtenir l’hiver (par - 11°C extérieur), les températures suivantes :
- Salle principale et secondaire : 16 à 20°C selon l’utilisation
- Annexes Public, Partenaires, Personnalités, Médias ; 18 à 20°C selon l’utilisation
- Salle congrès et espaces réception salon/commission : 18°C
- Logistique : 16 à 18°C selon l’utilisation
- Vestiaires : 20°C
- Douches : 23°C
- Bureaux : 19°C

Hors occupation, le système devra permettre une température réduite.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
106/128
L’apport d’air neuf hygiénique sera conforme au règlement sanitaire type dans les espaces fréquentés par le public et au Code du Travail pour
les locaux destinés au personnel.

La conception devra tenir compte de la froidure des façades nord, maîtriser l’inconfort dû aux apports solaires et assurer des vitesses d’air ne
nuisant pas au confort.

Les circuits seront fractionnés par ensemble fonctionnel cohérent pour tenir compte des programmes d’utilisation, récupération de chaleur1 ...

Si le bâtiment est non rafraîchi :


• Un niveau minimal de confort thermique sera assuré : le coefficient Tic de la RT2012 sera inférieur ou égal au Ticref pour les locaux
autres que ceux qui sont à occupation temporaire et il sera inférieur ou égal à Ticref pour le bâtiment.
• En phase d’occupation, la température intérieure devra être inférieure à 28°C quelles que soient les conditions extérieures.
• Pour les locaux dans lesquels les utilisateurs pourront ouvrir les fenêtres, les débits d’air entrant et sortant seront maîtrisés : un système
de modulation de l’ouverture des fenêtres (coulissant, battant à position intermédiaire) sera installée ; et un niveau de confort fenêtres
fermées, pour prendre en compte l'exposition au bruit, sera assurée : Tic inférieur ou égal au Ticref calculé, dans les locaux concernés.

Si le bâtiment est rafraîchi :


• L'exigence est d’un abaissement de 7°C pour une température extérieure de 35° C maximum.
• Les usagers de l’administration devront pouvoir maîtriser l'ambiance thermique en fonction rafraîchissement (local par local ou zone par
zone) : via commande individuelle dans les locaux contrôlés par la GTB
• Le gestionnaire devra pouvoir de maîtriser et piloter les zones recevant du public et /ou des travailleurs

7.12 Confort visuel


Voir le programme fonctionnel pour les exigences spécifiques à chaque local. L’attention des concepteurs est attirée sur la nécessité d’une
approche cohérente soleil-lumière-thermique : la lumière naturelle devra être favorisée pour les locaux pour lesquels c’est possible, en prenant
garde à ne pas être la source de problèmes d’éblouissement et de surchauffe.

7.13 Limites de prestations


Les travaux pour la réalisation du Complexe, comprendront toutes les prestations de parfait achèvement de l’ouvrage lui-même,
l’aménagement de la cour de service, le parvis, le stationnement réservé et la sécurité du périmètre d’enceinte.

1
Cf. différentes configurations présentées dans le programme fonctionnel pour la répartition par zone.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
107/128
7.14 Chantier à faibles nuisances
La cible n°3 de la démarche HQE (Chantier à faibles nuisances) est importante pour ce projet : elle est l’assurance de la continuité de la
Qualité Environnementale au cours de la phase réalisation, particulièrement en ce qui concerne le respect du site, le tri des déchets, et la
prévention de toute pollution du sol et du sous-sol.

8 PRESTATIONS PARTICULIÈRES AUX CORPS D'ÉTATS

Ces prestations particulières aux corps d’états consistent à :


• Définir les niveaux de prestations minimum,
• Présenter les contraintes particulières générées par les spécificités d’exploitation du fait des modes de pratiques et des procédures de
déroulement des manifestations,
• Déterminer les attentes pour les besoins ponctuels des manifestations ou de gestion,

8.1 Structure – Gros - Œuvre : surcharges d’exploitation à prendre en compte

- Accueil / Déambulatoires / Gradins : 5 KN / m2


- salons réception / commissions : 5 KN / m2
- Salle Principale : les arbitrages de l’opération suggère d’éviter de faire rentrer des semi-remorques sur l’aire d’évolution
en privilégiant 2 accès fonctionnels depuis l’aire de services et vers la salle.
Selon le choix du MOE de faire ou ne pas faire rentrer les semi-remorques sur le parterre (surcharge de
charge roulante semi remorque de 30T) et reprise des descentes de charge des gradins mobiles +
reprise des efforts aux points d’ancrages des appareils et mobiliers sportifs
- Salle Secondaire : 10 KN / m2 + reprise des descentes de charge des gradins mobiles
- Parquet démontable sur aires de jeux : 5 KN / m2
- Annexes sportives (vestiaires ...) : 2,5 KN / m2
- Espaces de réception : 10 KN / m2
- Administration : 2,5 KN / m2
- Locaux du personnel : 2,5 KN / m2
- Dépôts : 10 KN / m2
- Locaux techniques : Selon charges des équipements

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
108/128
Pour les gradins, il sera pris en compte une sollicitation dynamique horizontale d'accompagnement égale à 6% de la surcharge verticale. De
plus il conviendra de ne pas avoir la fréquence plus basse de la structure inférieure à 5 cycles / seconde (Hz) (gradins occupés) pour éviter
l'inconfort du public et les phénomènes d'amplification dynamique lors de manifestations cadencées du public.

8.2 Charpente
Les éléments de charpente pourront être soit en béton, soit métalliques, soit en bois massif ou lamellé collé. Les essences de bois devront être
naturellement durables pour la classe d’utilisation à laquelle elles sont destinées (classe de risque 2 dans le cas de la charpente).

En plus des surcharges climatiques, les charpentes de couverture des tribunes devront supporter la charge d'appareils d'éclairage du terrain,
d’éléments de sonorisation, l'installation de paraboles de télévision et la circulation du personnel d'entretien et d'exploitation.

Sur la zone d’espace scénique de la salle principale un gril technique sera prévu. La surcharge d’exploitation à prendre en compte sera de 40
tonnes sur les positions d’espaces scéniques, non compris la structure des passerelles et du gril sur l’emprise scénique de 24 m de large par
14 m de profondeur a minima. Ce gril devra permettre de reprendre des charges ponctuelles de 2 tonnes sur une trame suggérée de 2,80m x
2,80m.
L’évolution de la mise en scène des concerts et des éclairages par des contres jours latéraux et de fond de scène, avec peu d’éclairage de face
- les artistes étant éclairés par des poursuites ou autres dispositif - entraînent une surcharge admissible plus importante vers le fond de scène :
2/3 arrière scène et 1/3 en avant scène.

Les poutres mobiles latérales sont principalement destinées à supporter la sonorisation (5T environ de part et d’autre de la scène) et les poutres
centrales sont principalement destinées à supporter l’éclairage scénique (10T réparties, avec 2/3 arrière scène et 1/3 en avant scène).

L’équipe de maitrise d’œuvre pourra proposer tout autre système de gril, à condition de respecter la trame des surcharges et d’offrir un
dispositif pratique et sécurisé pour l’accès aux points d’accrochage.

8.2.1 Surcharges d’exploitation et contraintes à prendre en compte


- Planchers de zones publiques : 5,00 kN/m2
- Passerelles : 2,50 kN/m2 + surcharge matériel et équipement
- Garde-corps et éléments de sectorisation : 1,70 kN/ml
- Grille et portails d’enceinte : 5,00 kN/ml
Les ouvrages offrant une grande surface devront pouvoir offrir une grande résistance aux pressions et dépressions du vent et ne pas engendrer
de vibrations ou de niveau sonore important.
Les ouvrages de protection de zones sensibles telles que grille-rideaux, grilles coulissantes et autres devront offrir une résistance importante
aux efforts latéraux appliqués dans les cas particuliers de manifestations, effraction, etc. ..., il serait souhaitable qu'ils puissent résister à une
pression équivalente à celle des garde-corps.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
109/128
8.3 Qualité des sols
Sol de la Salle principale : il sera composé d’une chape de béton teintée dans la masse, destiné à recevoir des sols sportifs amovibles. La
surface devra être parfaitement plane et la tolérance de réglage devra être de +/- 5 mm sous la règle de 5 m. Il comportera également les
ancrages pour les mobiliers sportifs (basket-ball, gymnastique, handball, tennis et volley-ball).
Les sols amovibles comprendront :
• Les parquets démontables (handball et basket-ball) sur lambourdes avec amortisseur, selon les DTU 51-1 et 51-3 sur un support
répondant aux exigences de la norme NF P 90-202. Ces parquets seront revêtus d’un vernis de surface appliqué en usine. Compte tenu
du niveau de pratique, ces parquets comporteront les tracés des disciplines concernées, et la peinture des surfaces de buts du handball
et des surfaces de « raquette » et de rond central du basket-ball. Ils comporteront des réservations pour la fixation des mobiliers sur les
ancrages.
• Le parquet de handball, devant servir de sous couche au sol souple du volley-ball, il sera prévu des trappes pour le passage des
poteaux.
• Les dimensions des parquets, intègreront les espaces de dégagements réglementaires.
• Ces parquets, étant en surépaisseur, il sera prévu des éléments chanfreinés de 0,50 m de large pour le raccord avec le sol de l’aire
d’évolution.
• Les panneaux seront numérotés selon un plan de calepinage, et des repères d’implantation, gravés sur plaque de cuivre, seront mis en
place sur le sol de l’aire d’évolution.
• Le sol souple du volley-ball et du handball pourra être d’épaisseur inférieure à 6mm, car il sera posé sur le parquet qui assurera l’effet
amortissant nécessaire.
• Pour les sols souples, la prestation comprendra également la fourniture de mandrins et d’un chariot support de mandrins pour faciliter la
manutention du sol, ainsi que les râteliers destinés à leur stockage.
• Pour les manifestations sportives moins fréquentes et plus exceptionnelles, (tennis, badminton, arts martiaux, boxe, …), les sols
amovibles seront loués.

Sol de la Salle secondaire : il sera composé d’une chape de béton teintée dans la masse, destinée à recevoir un revêtement sportif souple,
multicouches de 6 mm d’épaisseur, avec un revêtement constitué d’un élastomère de PVC ou de polyuréthanne, conforme à la norme NF P 90-
203. La surface devra être parfaitement plane et la tolérance de réglage devra être de +/- 5 mm sous la règle de 5 m.
Il comportera également, comme pour la salle principale, les ancrages pour les mobiliers sportifs (basket-ball, gymnastique, handball, et
volley-ball).

Sol des espaces de réception: sol dur et résistant adapté à une esthétique qualitative (bois debout, béton ciré…)

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
110/128
8.4 Locaux éventuellement rafraîchis

• La Salle principale,
• Espaces de réception,
• Bureaux de l’administration,
• Loge du gardien.
• PC de sécurité

Il est rappelé que l'exigence est d’un abaissement de 7°C pour une température extérieure de 35°C maximum.
Les locaux seront rafraîchis par l’intermédiaire de cassettes placées dans les faux-plafonds (prévoir relevage des condensats) ou par
l’intermédiaire de batteries froides placées dans les centrales (cassettes ou batteries alimentées en eau glacée).
La production de froid sera placée dans un local séparé et traité acoustiquement.
Un échangeur sec sera mis en place. L’installation devra être déterminée à 30% de surpuissance.

Pour la ventilation, le renouvellement d’air sera conforme à la réglementation en vigueur.


Nota : Il est rappelé que l’ensemble des appareils de chauffage, de ventilation et de raffraichissement devra être placé dans des locaux
techniques facilement accessibles et déterminés largement pour faciliter l’entretien.

8.5 Électricité courant fort

8.5.1 Alimentation
Les concurrents devront proposer des solutions favorables à la réduction des coûts d’exploitation.
Origine des installations :
Poste de transformation HT/BT sur coupure d’artère, et tableau général basse tension, ce local doit être facilement accessible pour la
maintenance.
Le régime de neutre sera du type T.T.

Les alimentations des attentes pour la télévision de production auront une terre indépendante de celle du bâtiment (valeur Régime Neutre TNS
uniquement).

En dehors des besoins générés par l’application de la réglementation E.R.P., il sera prévu un groupe électrogène à démarrage automatique
pour une source de remplacement alimentant l’éclairage sportif des salles Principale et Secondaire, la table de marque et les tableaux
d’affichage, les P.C. de l’aire d’évolution, la sonorisation, la tribune de presse, la salle de presse et le studio d’interviews afin d’assurer la
poursuite des compétitions.
Un onduleur sera également prévu pour les circuits d’alimentation des postes informatiques et de télégestion.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
111/128
8.5.2 Éclairage

Éclairage de la Salle Principale :

Elle sera dotée d’un éclairage, conforme aux recommandations de l’AFE (Association Française d’Éclairage) et des fédérations sportives
concernées.
Il devra permettre d’obtenir un niveau d’éclairement de 1500 lux avec cœfficient d’uniformité > à 0,7 (E mini / E moyen). Une commande
permettra un niveau d’éclairement de 800 lux avec un cœfficient d’uniformité > à 0,7 pour les autres manifestations. Les sources, projecteurs
HMI, à allumage instantané auront une température de couleur supérieure à 5000° Kelvin. Les appareils seront répartis sur les différentes
phases pour éviter les effets tromboscopiques.
Par ailleurs, il sera prévu trois secteurs d’éclairement : l’un correspondant à l’aire de jeu de basket-ball, le second correspondant à l’aire de jeu
de handball et le dernier prenant l’intégralité du plateau d’évolution.
Pour des manifestations de boxe, il sera prévu une herse mobile au centre de la salle. Elle sera équipée de projecteurs permettant d’obtenir
3400 lux sur un ring de compétition.
L’installation des projecteurs sera effectuée sur des structures facilement accessibles pour la maintenance, l’entretien et le réglage de ceux-ci
(passerelle).

Par ailleurs, la salle sera équipée de 4 projecteurs de poursuite pour la mise en scène des manifestations sportives.

Il ne sera pas prévu d’équipement d’éclairage spécifique pour les évènements culturels. Il a été retenu le principe de location de la
salle avec mise à disposition de puissance électrique en attente et du gril technique. Les tourneurs auront la charge de leur propre
installation mobile.

Éclairage de la Salle Secondaire :


Elle sera dotée d’un éclairage, conforme aux recommandations de l’AFE (Association Française d’Éclairage) et des fédérations sportives
concernées.
Il devra permettre d’obtenir un niveau d’éclairement de 1200 lux avec cœfficient d’uniformité > à 0,7 (E mini / E moyen). Une commande
permettra un niveau d’éclairement de 500 lux avec un cœfficient d’uniformité > à 0,7 .

Nota : les salles devront disposer également d’un éclairage distinct pour l’entretien, l’aménagement et le nettoyage, avec un niveau
d’éclairement de 100 lux environ.

Éclairage des autres espaces :

Niveau d’éclairage des autres espaces :


• Accueil : 200 lux et éclairage décoratif,
• Salons réception/ salles commissions : 300 lux et éclairage décoratif

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
112/128
• Vestiaires : 200 lux (200 à 600 lux sur variateur pour les vestiaires sportifs et les arbitres afin que les joueurs
s’habituent à l’intensité d’éclairement de la salle)
• Sanitaires : 150 lux
• Bureaux : 300 lux
• Salles de réunions : 300 lux
• Locaux du personnel : 200 lux
• Circulations : 200 lux
• Dépôts et L.T. : 150 lux

8.5.3 Attentes électriques

Elles seront prévues dans :


La Salle Principale :
• Tableaux d’affichage (selon modèle proposé) ,
• Prises en attente sur le plateau de compétitions pour les appareils d’affichage, de chronométrage et la saisie de résultats des sports
collectifs et de sports individuels tels que gymnastique ...
• 150 KVA en attente, pour le raccordement de machineries scéniques,
• Attentes pour les spectacles - Puissances disponibles en arrière scène :
- Lumières : 450 A, triphasé,
- Son : 125 A, triphasé,
- Vidéo : 32 A, triphasé,
- Moteurs : 2 x 32 A, triphasé.
- Attente pour écran vidéo matriciel : 100KVA

• Attentes pour les expositions à raison de 1,5 KW par stand de 3m x 3m,

• Puissances disponibles en passerelle ou en arrière de tribune face à l’espace scénique :


- Projecteurs de poursuite : 4 x 32A, monophasé.
- Attentes électriques des buvettes (10 kW / buvette),

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
113/128
La Salle Secondaire :
• Tableaux d’affichage selon modèle proposé
• Prises en attente sur le plateau de compétitions pour les appareils d’affichage, de chronométrage et la saisie de résultats (idem Salle
Principale)
• Attentes pour les expositions à raison de 1,5 KW par stand de 3m x 3m,

Espaces « médias » :
• Prises en attente à raison de 3 P.C. par poste de travail en salle de presse,
• Prises en attente à raison de 2 P.C. par position journaliste en tribune,
• Prises en attente à raison de 3 P.C. par position commentateur en tribune,
• 100 KVA en attente pour les cars de production T.V.

Espaces de réceptions:
• Coffret 75 kW pour utilisation de la salle à usage d’expositions ou autre manifestation,
• 1 P.C. 16A + T tous les 10 m en périphérie,
• 1 coffret de 4 P.C. 16A + T en attente pour raccordement sono et autres matériels,
• 100 kW en attente dans l’office, pour le raccordement des équipements du traiteur.

Divers :
• 3 PC par position de statisticien dans la salle principale et secondaire
• P.C. pour nettoyage et entretien des installations (salles et circulations)

8.6 ÉLECTRICITÉ COURANTS FAIBLES

8.6.1 Télécommunications - Informatique


L’infrastructure câblée sera conçue et organisée selon les recommandations de la FICOME et réalisée en paires torsadées compatibles avec les
performances électriques de catégorie 6A (câbles SYT1). Ce câblage est destiné à supporter la téléphonie filaire, les transmissions de données,
la télédistribution et les liaisons des organes contrôlés ou gérés par la GTC.
Pour l’installation propre à la gestion du complexe, il sera fourni un PABX avec batteries pour une autonomie de 10 heures.
Il sera pris en compte 4 catégories de réseaux :
• Le réseau propre à l’exploitation du complexe : loge, P.C. de sécurité, locaux de service, infirmerie, bureaux des arbitres et office avec
des postes discriminés. Un sous-local technique sera prévu dans ce secteur.
• Pour l’exploitation du complexe, il sera prévu 10 postes sans fils (DECT) et les bornes relais permettant au personnel d’être joint en
n’importe quel endroit du complexe.
• Les lignes directes pour les liaisons de sécurité (pompiers, SAMU) depuis le P.C. de sécurité et la loge gardien,

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
114/128
• Le réseau des lignes numériques en attente, issues du répartiteur, destinées aux médias :
• Un connecteur RJ45 par place journaliste (en prenant en compte la capacité d’extension de positions),
• Pour chaque position commentateur, deux connecteurs RJ45 raccordés au tableau de brassage telecom, permettant à l’opérateur
Télecom d’y affecter soit des liaisons Numéris, soit des lignes téléphoniques normales. (en prenant en compte la capacité d’extension
de positions),
• Lignes en attente pour les exploitations exceptionnelles avec barrette 112 paires dans la salle de presse, 56 paires pour l’extension
éventuelle dans le salon de réception,
• Le réseau des lignes privées en attente pour les organisateurs de manifestations (locaux organisation, chambres d’appel, salles de
réunions), à raison de 7 paires pour le secteur. Ainsi que les lignes en attente pour les bureaux associés (attente 4 paires par bureau).

En réserve, il sera prévu pour les besoins ultérieurs, une barrette 7 paires en liaison avec le local PABX pour chaque espace d’activité, chaque
espace de réception et chaque bureau d’organisation.
Par ailleurs, pour la gestion des compétitions, un réseau d’intercommunication sera prévu pour chacune des deux salles entre les points
suivants : tables de marque des aires de compétitions, régie de la salle de compétition, la chambre d’appel, l’infirmerie, bureaux arbitres.

Pour le réseau privatif informatif, il sera installé :


• 2 prises RJ45 pour un poste de travail,
• 3 prises RJ45 pour 2 et 3 postes de travail,
• 4 prises RJ45 pour 4 postes de travail.

8.6.2 Sonorisation
Salle Principale
La régie de sonorisation centrale sera installée dans la régie de sonorisation – éclairage de la Salle Principale.
L’installation des racks d’amplification et de réglage par zone devra offrir une souplesse d’utilisation engendrée par les différentes
configurations envisageables :
• Compétition,
• Échauffement,
• Spectacles et variétés,
Manifestations organisées simultanément dans les deux salles.
La régie sera équipée de table de mixage, équaliseurs, double lecteur de K7, lecteur de C.D., platines, magnétophone, et micros (sur pied et
casques). Des prises de raccordement pour micros et ordinateur musical seront installées à l’arrière de la table de marque et à l’opposé de
celle-ci.
Une installation de retour son de la salle sera installée et distribuée dans les loges d’artistes et dans le bureau du régisseur.
Il sera également prévu 6 liaisons audio (4 circuits audio + aller-retour coordination) entre la régie de sonorisation et le stationnement des cars
de télévision.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
115/128
Salle Secondaire
La régie de sonorisation sera installée dans un local technique avec vue sur la salle, avec installation de périphérique sur la table de marque en
pied de tribune.
Cette sonorisation est destinée aux messages et accompagnements musicaux concernant les compétitions et les manifestations organisées
dans la salle. Elle devra permettre également de relayer des messages et des annonces lors de manifestations se déroulant simultanément
dans la Salle Principale et la Salle Secondaire ou encore de diffuser des messages de sécurité.
Mal entendant : Des boucles d’induction ou emplacements spécifiques avec l’émission d’un signal et fourniture pour mise à
disposition de boîtiers seront prévues dans les salles à vocation spectaculaire, pour permettre aux « mal entendant » de bénéficier
d’une audition correcte grâce à leurs appareils individuels.

Salons de réception
Ces espaces étant destinés à accueillir des activités diverses, il sera prévu une sonorisation par régie mobile et des prises d’alimentation et de
raccordement, ainsi que des micros H.F.

Parvis, aire de service et stationnements réservés


Il sera prévu une sonorisation de ces trois ensembles pour diffusion de messages de sécurité et d’informations du public. Elle sera commandée
depuis le PC de sécurité

8.6.3 Appel de personnes


Pour chaque salle, à partir des bureaux des arbitres, un réseau d'appel sonore et lumineux sera raccordé à chacun des vestiaires sportifs
rattachés. Le niveau sonore sera réglable dans ces vestiaires.

8.6.4 Distribution de l’heure


Horloge mère et distribution de l’heure à prévoir dans les espaces suivants : accueils, billetterie, loge gardien, régie de sonorisation, distribution
des vestiaires, chambre d’appel, P.C. de sécurité, salle de presse, salle de commissions/salon réception, salle principale, salle secondaire et
locaux organisateurs.

8.6.5 Gestion technique

Divers types de défauts à récupérer :


• Défauts de 1ere urgence : défaut tension, défaut manque eau, défaut pression gaz etc....
• Divers défauts : défauts liés à la disjonction des pompes ou autres moteurs
• Défauts liés au confort : dérive des températures ambiantes ou de départ des divers circuits)
Tous les types de défaut doivent être transmis par l'automate au superviseur qui se chargera de gérer les groupes d'astreinte et les différents
périphériques permettant la réception des alarmes.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
116/128
Le programme gère également les heures de fonctionnement des moteurs ou des pompes par la signalisation de marche de chaque organe
(entrées digitales).
Toutes les données gérées par les automates sur le site ne sont pas à rapatrier sur le superviseur.
La visualisation et les modifications de données concernent :
• Les entrées analogiques (sondes de températures ou autres)
• Les entrées digitales (signalisation de marche et de défaut)
• Les changements d'état (vannes de régulation en demande d'ouverture ou de fermeture)
• Les positions des vannes motorisées
• Les alarmes transmises par les automates
• L'état de marche ou d'arrêt des brûleurs ou autres organes conformément aux sorties logiques correspondantes
• L'ouverture ou la fermeture des vannes motorisées en 3 points
• Les paramètres (été/hiver) nécessaire pour les changements de consignes de température ou le passage du mode chauffage en
climatisation
• Les consignes de températures
• Les courbes de chauffe (les points d'inflexion et la température de consigne calculée)
• La sortie des blocs TOR (tout ou rien), P (proportionnel), PI (proportionnel intégrateur), PID (proportionnel intégrateur dérivateur) servant
à modifier la position de certains organes motorisés
• La valeur en sortie des horloges des différents créneaux horaires programmés pour l'occupation des locaux
Par ailleurs il est demandé à l'automate un certain nombre de fonctionnalités à savoir :
• Historier des valeurs analogiques, des défauts ou du comptage d'énergie
• Rapatrier des valeurs horodatées sur le superviseur pour effectuer de l'archivage d'événement ou de consommation
• Transmettre systématiquement tous défauts vers le superviseur (transmission au fil de l'eau)
• Assurer une facilité de paramétrage des automates pour les utilisateurs (console portable ou clavier intégré à l'automate)
• Possibilité de lire en temps réel les différentes Entrées/Sorties directement sur l'automate ou sur la console de paramétrage
• Conserver la possibilité de définir des niveaux d'accès pour la modification de paramètres

Le système devra être ouvert : compatible avec un système de télégestion déporté.

8.6.6 Sûreté
Effraction : Pour la lutte contre l’effraction la première réponse devra être apportée par un certain nombre de dispositions architecturales :
limitation des entrées à 1 accès en période normale / contrôle des issues de secours, en particulier celles des espaces accueillant le « grand
public » ; châssis vitrés fixes en rez-de-chaussée et composés de verre feuilleté...
Des équipements compléteront ces mesures passives : issues de secours bloquées par un dispositif électromagnétique et déverrouillé par la
loge en cas d’incident .… Des capteurs indiqueront les états des portes à la loge.
Pour les périodes de veille, l’installation sera équipée de détecteurs volumétriques et de détecteurs de chocs sur les parties vitrées.
Pour l’anti-intrusion, les alarmes devront pouvoir être renvoyées, à partir du PC de sécurité, sur un service extérieur de télésurveillance.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
117/128
8.6.7 Incendie
Pour la sécurité incendie de l’ouvrage les équipements devront être conforme à la réglementation ERP pour un établissement de 1 ère catégorie
tel que précisé dans le volet réglementation sécurité incendie.
Une centrale sera placée dans le PC de sécurité, avec plusieurs reports : police municipale, télésurveillance, ...
Elle assurera l’ensemble des asservissements du bâtiment : compartimentage par ventouses sur les portes de recoupement, ventouses sur les
issues de secours, arrêt de la ventilation, commande de désenfumage.
Elle sera également composée de diffuseurs sonores audibles en tout point du complexe, de bris de glace à chaque sortie et de détecteurs
automatiques.

8.6.8 Surveillance vidéo


Tout le système sera prévu en couleurs avec moniteurs de contrôle quadra (54 cm minimum), caméras télécommandées, zoom, en site et
azimut, possibilité d’enregistrement numérique (matrice 12 pistes), imprimante photo couleur.
Les caméras de surveillance seront installées pour surveiller les façades, les abords du complexe, l'ensemble des deux Salles et les secteurs
spécifiques tels que :
• Billetteries,
• Accueil du public,
• Accès maintenance et cour de service,
• Accès médias,
• Accès aux espaces VIP, salons réception
• Parking réservé

La régie sera implantée dans le PC de sécurité. Le mobilier sera adapté aux équipements, il tiendra compte des contraintes ergonomiques. Un
pupitre relais avec écran de contrôle sera installé dans le local police.
L’ensemble des installations sera alimenté sur le réseau secouru.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
118/128
8.6.9 Chronométrage et affichage électronique

AFFICHAGE

Salle principale
Tableau lisible depuis les places les plus éloignées.
En base, la salle sera équipée d’un pupitre de commande de l’affichage et du chronométrage et de deux tableaux omnisports conformes aux
réglementations fédérales (identification des équipes, scores, temps de jeux, périodes, fautes par équipe et individuelles, panneaux de rappel
25s, signal sonore ... ). Ces tableaux seront complétés par une ligne défilante matricielle de 40 caractères (lisibles à 80 m) pilotées depuis la
régie de sonorisation ou la table de marque pour afficher des messages ou des résultats de compétitions individuelles.
Un emplacement devra permettre l’installation d’un cube vidéo matriciel couleur, lisibilité à 50m (surcharges et attentes électriques à prendre
en compte : 100KVA).
Elle sera également équipée d’un pupitre de commande des installations d’affichage et de chronométrage pour la table de marque en pied de
tribune.

Salle secondaire
La salle sera équipée d’un pupitre de commande de l’affichage et du chronométrage, de deux tableau omnisports conforme aux
réglementations fédérales (identification des équipes, scores, temps de jeux, périodes, fautes par équipe et individuelles, panneaux de rappel
25s, signal sonore ... ).

Accueil du public
Le hall d’accueil du public sera équipé d’un tableau d’affichage électronique de 2 lignes 40 caractères défilants, lisible à 30m, permettant
d’informer le public sur les manifestations à venir ou encore de passer des messages d’information diverses.
Le tableau sera commandé depuis le PC de sécurité.

8.6.10 Télévision en circuit fermé


Réalisation d’un réseau de télédistribution transitant par la régie sonorisation de la salle principale et de la salle secondaire (enregistrement et
rediffusion) permettant de diffuser des images du match à partir d’un raccordement sur le car de production télévisuelle et des images de
différentes chaînes T.V. à partir d’une parabole ou d’un raccordement sur le réseau câblé.
Ces images T.V. seront diffusées dans les espaces suivants :
• Espaces de réception (1 prise pour 30 m2),
• Buvettes,
• Accueil public (1 prise pour 50m2),
• Locaux organisateurs,
• Chambres d’appel,
• Salle de presse (1 prise pour 20 m2),

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
119/128
• Positions commentateurs (2 prises par position permanente et temporaire),
• Loge du gardien, PC de sécurité et local police
• Salle de réunion administration et bureau du Directeur

8.6.11 Télévision de production


Les cheminements de câbles sont destinés à recevoir les câblages temporaires de production, installés à chaque évènement, et reliant les
équipements complémentaires de production non accessibles par les liaisons définies précédemment.

En particulier, toutes les caméras installées au niveau des plateaux d’évolution sont considérées comme étant raccordées par du câblage
temporaire, sauf si le cheminement de câble plateaux d’évolution / aire régie s’avérait trop compliqué.

Ces cheminements doivent être aisément accessibles sur l’ensemble de leur parcours, limiter le nombre de traversées de cloisons.
Ils sont constitués de crochets ouverts de 30 cm de profondeur, avec un retour vertical en face avant de 10 cm (cheminements plats type
électrique à proscrire).
L’espacement horizontal entre crochets sera de 2 m, et vertical, entre deux niveaux, de 30 cm.

Itinéraires :
• Aire régie / niveau terrain salle principale : 2 niveaux de crochets
• Prolongement vers les tribunes commentateurs : 1 niveau
• Aire régie / niveau terrain salle secondaire : 2 niveaux de crochets
• Prolongement vers les tribunes commentateurs : 1 niveau

8.6.12 Aire régie


L’aire régie jouxtera le Complexe et devra offrir des accès dédiés et distincts du public aux techniciens.
Son emplacement devra permettre de minimiser les distances de câblages vers les différents emplacements TV.
Une surface minimum de 400 m2 permettra d’accueillir les véhicules techniques radio et TV, ainsi que leurs véhicules d’accompagnement, pour
la plupart des évènements courants.

L’aire régie et ses voies d’accès doivent supporter des véhicules lourds (jusqu’à 30 tonnes), hauteur 4 m 20, rayon de braquage correspondant
à des semi-remorques.
Sa dimension la plus courte doit permettre un retournement des véhicules les plus importants. Le tiers (au minimum) de sa surface doit offrir un
dégagement vers le sud (30° sud ouest, 30° sud est, élévation 17°) pour atteindre les satellites de télécommunications.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
120/128
8.6.13 Énergie
Tous les équipements audio et vidéo, reliés par câble, doivent être raccordés à une source unique, c’est-à-dire issue du même TGBT, et sur la
même terre ; cette énergie unique doit donc être distribuée :
• En aire régie
• En tribunes commentateurs 1 et 2
• Dans les locaux sonorisation, informatique, chronométrage, TV distribution
• Sur les points d’accès audio-vidéo
• Et tous les lieux susceptibles d’accueillir des équipements TV reliés aux véhicules de production (salle de presse, lieux de conférence,
...)
À noter qu’aucun réseau d’énergie ne peut cheminer avec les câblages vidéo et son (distance minimum : 30 cm).
L’énergie radio TV n’est pas obligatoirement sur une source « dédiée », mais pas de cohabitation avec des consommations polluantes
(moteurs, ballasts HMI…), sinon obligation d’installer des transformateurs d’isolement.
Cette énergie doit, idéalement, être secourue et sans coupure (couplage ou onduleur) .
Puissance estimée en aire régie pour une configuration moyenne : 300 KVA.
Une opération importante (opération sportive internationale impliquant de nombreux cars régie privatifs) peut doubler cette puissance.
Caractéristiques de l’énergie :
• Régime du neutre : TNS uniquement
• Valeur terre : inférieure ou égale à 1Ohm
• Terre électronique : issue du transfo et distincte du PE (sur un 6ème conducteur)
• Départs terminaux : prévoir bloc vigi 30Ma (protection des personnes)

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
121/128
8.7 GRADINS

8.7.1 Généralités
• Pente maximum des gradins : 35°
• Surcharge places assises : 5,00 KN /m2)
• Surcharge sur espace scénique : 10,00 KN /m2)

8.7.2 Places
Salle principale
La polyvalence de la salle implique un certain confort. Les sièges comporteront des dossiers (plus accoudoirs dans les secteurs personnalités
et partenaires) et des surfaces de contact revêtues de textiles (M1).
Pour les espaces de 1ère catégorie (zone centrale des tribunes longitudinales), les entre axes de sièges seront au minimum de 0,55 m. Pour les
autres secteurs, l’entre axe sera au minimum de 0,50m.
Nota : cette salle étant destiné à des spectacles la couleur verte est interdite pour les sièges.

Salle secondaire
Idem Salle Principale

Espaces de réception
La polyvalence et modularité de ces espaces peut suggérer la mise en place de gradins télescopiques (selon la hauteur libre du projet et la
capacité en terme de jauge) et d’un espace scénique à plat pour disposer du maximum d’espace en configuration gradins rangés.

8.7.3 Personnes à mobilité réduite


Les places pour personnes à mobilité réduite seront équipées de barres de butées de roues. Les places pour accompagnateurs pourront être
implantées sur console toutes les deux places de fauteuil roulant ou à l’arrière de celles-ci et constituées de sièges rabattables.

8.7.4 Garde-corps
Les garde-corps seront disposés en limite de tribune de manière à ne pas créer de gêne visuelle pour le public (leur hauteur étant conditionnée
par la distance entre le nez de siège et le garde-corps).
Ils devront résister à une pression de 1,70 kN/ml.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
122/128
8.8 Mobiliers
Il sera prévu dans la prestation la fourniture des mobiliers suivants :
• Les gradins télescopiques avec commande et mouvement motorisé,
• Les sièges des gradins fixes et télescopiques,
• Les sièges du parterre,
• Les compartimentations des loges
• Les tables, tablettes et sièges destinés aux journalistes et aux commentateurs R/T.V., (pour les configurations de base)
• Les accrochages et les filets de protection du public, en configuration handball,
• Les ancrages et fourreaux des mobiliers sportifs des aires de pratiques sportives : basket-ball, gymnastique, handball, tennis et volley-
ball…
• Les repérages des implantations de sols sportifs amovibles,
• Les appareils de manutention des sols sportifs amovibles et leurs structures de rangement,
• L’aménagement des buvettes,
• Les équipements des sanitaires publics, artistes, sportifs et du personnel (sèche-mains, miroirs, accessoires PMR), distributeurs de
rouleaux de papier hygiénique,
• Les mobiliers et la décoration florale des espaces d’accueil,
• Casiers informations en salle de presse,
• Casiers consigne de téléphones en salle de presse,
• La signalétique de l’ensemble de l’installation et les plans d’évacuation,
• Les panneaux d’affichage et d’informations à destination du public, artistes et des sportifs dans les accueils,
• L’aménagement ergonomique des régies de sonorisation, éclairage de la loge, du PC de sécurité et du local Police,
• Panneau des clés dans la loge,
• L’aménagement ergonomique de la billetterie et les barrières de guidage,
• L’équipement des vestiaires sportifs et des vestiaires du personnel (sièges, patères, porte-paquets, casiers, miroirs, sèche-mains,
sèche-cheveux),
• L’équipement des loges artistes (Console de préparation/maquillage avec miroir, sièges, patères, porte-paquets, casiers, miroirs, sèche-
mains, sèche-cheveux),
• Tableaux dans les vestiaires, les bureaux entraîneurs, la chambre d’appel, et les salles de réunions,
• Les équipements de l’infirmerie,
• Les ancrages et les accrochages nécessaires à la stabilité et à la suspension des mobiliers et agrès sportifs,
• Les rideaux de partition de la Salle Principale,
• Les buts de basket-ball et de handball des deux salles
• Corbeilles à papiers, cendriers dans les zones fumeurs,
• Les extincteurs,
• Les défibrilateurs

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
123/128
Il est rappelé que tous les mobiliers et accessoires implantés dans les espaces « grand public » et « sportifs », devront être particulièrement
robustes et solidement fixés pour résister aux actes de vandalisme.
Les bancs des vestiaires et les sièges des gradins seront posés en console pour faciliter le nettoyage des espaces.

8.9 Équipements scénographiques


SALLE PRINCIPALE
• Espace scénique modulaire (Hauteur 1,20m-1,50m)
• Porteuses ou dispositif de support des éléments de partition de la salle principale,
• Éléments de partition
• Éléments de correction acoustique selon types de configurations et projet,
• 20 treuils télécommandés (charge de 2T),
• Talkies-walkies,
• 4 projecteurs de poursuite,
• 2 chariots élévateurs pour manutentions de capacité 2000kg, amplitude d’élévation 3,5m.
• 2 plateaux roulants et tractables pour aménagement,
• 2 transpalettes manuels et motorisés,
• Revêtement de sol amovible, sur le parterre, en configuration spectacle avec places assises

ESPACE DE RECEPTION
• Gradins mobiles télescopiques selon le projet des concepteurs
• Équipes mobiles au droit de l’espace scénique permettant de recevoir les équipements supplémentaires d’éclairage scénographique et
son.
• Équipement de base éclairage (projecteurs, poursuites)
• Lignes d’alimentation graduées et jeu d’orgues en régie.
• Éclairage d’ambiance de la salle (100 à 500 Lux sur gradateurs et sur le jeu d’orgue via une interface DMX/Dali ou équivalent)
• Boucle magnétique ou système adapté pour les malentendants, généralisée à toutes les salles.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
124/128
Équipements électroacoustiques et audiovisuels des espaces congrès/salons de réception

Au poste de conférencier : 3 boîtiers encastrés dans la table avec micro et bouton poussoir de prise de parole et un bouton poussoir « huis
clos » permettant de bloquer l’enregistrement des débats dans la salle, 3 prise RJ45 reliées au réseau VDI
En plafond :
• les haut-parleurs et baffles pour la diffusion du son
• 2 écrans de projection motorisés 4 x 2m
• 1 caméra pilotable depuis la régie
En régie :
• 2 à 3 vidéos projecteurs, + une liaison câble spécialisé avec la place de conférencier,
• lecteur CD / DVD
• ampli reprenant l’ensemble des sorties son des appareils mentionnés,
• 3 micros HF et leur ampli son.
• table de mixage
• enregistrement des débats (images et son) sur disque(s) dur(s) de grande capacité
• platine de connexion vidéo et son des salles de commission
Dans chaque espace sécable des espaces de réceptions:
• 3 micros HF et leur ampli son
• 1 projecteur vidéo en plafond (escamotable ou non)
• 1 écran de projection motorisé

Visioconférence
Les espaces de réception/commission seront équipées de prises permettant de tenir des réunions en visioconférence et reliées en
conséquence au réseau VDI.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
125/128
8.10 VRD ET AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS

Le présent marché intègre l’ensemble des espaces extérieurs dédiés à la salle Multimodale :

• Parvis/esplanade,
• Aires de services, logistique/maintenance
• Stationnements des organisateurs, médias, partenaires/VIP, équipe gestionnaire, sportifs/artistes, traiteurs,
• Voie échelle pompiers.

8.10.1 Réseaux divers


• Eaux pluviales : Raccordement des canalisations d’évacuation sur le collecteur
• Eaux usées : Raccordement des canalisations nécessaires sur les collecteurs existants ou à créer
• Eau potable : Raccordement au réseau
• Mise en place des dispositifs nécessaires pour la défense incendie
• Éclairage public : Il sera prévu un éclairage des abords, des aires de service, des parkings dédiés et publics et des voies piétonnes
d’accès au parvis depuis le(s) parking(s).

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
126/128
8.10.2 Aires de service et stationnements
Pour tous les espaces extérieurs de stationnements lourds, réservés aux professionnels, c’est à dire les aires de services/logistique/maintenance
ainsi que pour les parkings dédiés (cars médias/partenaires, sportifs/artistes, gestionnaire, voie pompiers, les concepteurs doivent prévoir une
structure de chaussée qui soit hors gel.
Toutes les surfaces revêtues, seront en enrobés pour la couche de surface ou similaire (pas de revêtement enduits ou granuleux en surface pour
des raisons de maintenance) ; Les grilles ou tampons seront scellés (non manipulables à la main).

L’assainissement des parkings sera équipé de séparateurs d’hydrocarbures avant rejet dans le réseau E.P.
Les aires de service/logistique/maintenance, ainsi que les stationnements médias/artistes/sportifs/partenaires, seront en liaison avec la voirie et
les locaux. Ces aires de services et stationnements dédiés seront clôturés et non accessibles au public. Ces surfaces seront revêtues et traitées
comme de la voirie lourde.

Le ou les parkings publics disposeront des marquages au sol réglementaires, de l’éclairage nécessaire, de dispositifs adaptés de gestion des
eaux pluviales (noues, systèmes de rétention voire de stockage des E.P), et ils feront l’objet d’un traitement paysager.

8.10.3 Le parvis
Son traitement sera réalisé dans un souci fonctionnel : facile à entretenir, robuste, non glissant, de même niveau avec les accès à l’équipement.
En outre l’utilisation ou détournement de ces espaces par des pratiques de « roule » (skate et roller) est à envisager.
Un traitement spécifique et une mise en scène de son éclairage en lien avec l’édifice, est attendu ; préparant ainsi le public au spectacle.

8.10.4 Les cheminements piétons d’accès au parvis depuis le(s) parking(s) public(s)
Ces cheminements pourront être en béton, enrobés ou asphaltes, la proposition du concepteur devant veiller à l’équilibre esthétique/intégration
paysagère/coûts/maintenance/pérennité. Des bordures basses seront réalisées pour délimiter les voies.

Les abords de ces cheminements doivent être revêtus d’un matériau «propre» pour éviter les projections et l’entraînement de terre par la pluie.
Une légère surélévation de l’aménagement de 2 cm maximum est envisageable (en pente douce) pour éviter les salissures et limiter les risques
de stagnation de l’eau sur l’aménagement

La nature du sol support de la plateforme de cheminement sera testée avant de construire la couche d’assise afin de réaliser au besoin un
traitement approprié (couche de sable anti-contaminant ou géotextile, traitement à la chaux ou au ciment), élimination des racines d’arbre
traçantes,… La pérennité de l’aménagement est largement fonction de la qualité de la couche d’assise.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
127/128
Si les cheminements traversent des zones de biodiversité et sensibles du point de vue de la faune et de la flore, il faudra empêcher la
pénétration des usagers en dehors de l’emprise. Les concepteurs proposeront des dispositifs allant dans ce sens (cheminements en bois sur
pilotis avec gardes corps,…)

Les nouvelles plantations devront disposer d’une emprise suffisante pour que les végétaux se développent sans empiéter sur les
cheminements. On privilégiera les essences locales aux essences horticoles et on supprimera les espèces à racines traçantes.

8.10.5 Les voiries au sein du site


Il s’agit ici des voiries et des liaisons véhicules et piétons depuis les 2 points d’entrée au site, définis par les services de la ville de Narbonne, et
qui sont à dessiner pour rendre compte de l’organisation des accès à la salle multimodale.

L’espace nécessaire d’entrecroisement des véhicules sera de 6,5m (croisement de 2 cars)

Pour les voies piétons/vélos : Cheminements principalement séparés entre piétons et vélos/roller…
Pistes cyclables bidirectionnelle (largeur 3m) à dévers unique de 2 à 2,5% permettant l’évacuation de l’eau.
Confort et sécurité d’usage dépendent du dégagement des abords immédiats (pas d’obstacles), d’une bonne visibilité, surtout en virage, du
système d’évacuation des eaux adopté, de l’implantation des éléments d’éclairage.

IDA Concept février 2016 Programme architectural et technique détaillé – Salle multimodale / Ville de Narbonne
128/128