Vous êtes sur la page 1sur 7

« Convection interne »

Exercice 1 : Coefficient d’échange convectif pour l’air circulant dans une conduite
Dans un cylindre de 3 cm de diamètre et de 2,20 m de long circule de l’air à la
température moyenne de 212 °C. Ce cylindre, maintenu à la température de 20 °C, reçoit un
flux de chaleur de 6 kW.
1. Déterminer le coefficient de l’échange et en déduire le nombre de Nusselt de

l’écoulement sachant que λ = 6,2.10 −6 kcal / h.m. °C .

2. Calculer le nombre de Reynolds de l’écoulement en admettant que


Nu = 0,023.Re0,8Pr0,4 si Pr = 0,74

Solution :
q = hS (T f − T p )
q 6.10 3
h= = = 151 W / m² °C
S (T f − T p ) π × 3.10 − 2 × 2,2 × (212 − 20 )
hD 151 × 3.10 − 2
Nu = = = 175
λ 6,2.10 −6 × 4180
Nu 175
Re 0,8 = = = 8583
0,023(0,74)
0, 4 0, 4
0,023. Pr
Re = 82600

Exercice 2 : Flux de chaleur dans une conduite cylindrique transportant de l’eau


1. Calculer le coefficient de transfert par convection pour une eau s’écoulant le long
d’une conduite chauffée à flux constant, sous un débit 0,4 kg/s. On suppose que les profils de
vitesse et de température sont pleinement développés. Le diamètre intérieur du tube vaut 3
cm. La température moyenne de l’eau est environ 20 °C.
On donne à cette température, les propriétés de l’eau :

ν e = 10 −6 m² / s ; Pre = 7 ; ρ e = 10 3 kg / m 3 ; λe = 0,6 W / m °C
En déduire le flux thermique pour une différence de température de 5 °C.
2. Faire le même calcul si cette eau n’était pas chauffée et comparer le résultat du 1.

Solution :
1.
m& m&
m& = ρVe S → Ve = =
ρS ρπD 2
4

67
« Convection interne »

Ve D 4m& D 4m& 4 × 0,4


Re D = = = =
νe ( )
πD ρν e πDρν e 3,14 3.10 − 2 10 3 × 10 −6
2

Re D = 16985
L’écoulement est turbulent
λ 0,6
0,023(16985) .7 0, 4
0 ,8
h= 0,023 Re 0D,8 Pr 0, 4 =
D 0,03
h = 2,428 kW / m² ° K
q = h∆T = 2,428 × 5 = 12,139 kW / m²

2. Si l’eau n’était pas chauffée, on utilise la loi de Colburn avec la même relation sauf
que :
Pr n = Pr 1 / 3 = 7 0,33 = 1,9 au lieu de Pr 0, 4 = 2,18
D’où
1,9
h ′ = 2,428 = 2,161 kW / m² ° K
2,18
q ′ = 2,161 × 5 = 10,805 kW / m² ° K

Exercice 3 : Coefficient de transfert convectif pour l’eau à l’état saturé circulant dans
une conduite
De l’eau circule à l’état liquide saturé, chauffée à Tm = 20 °C , s’écoule à 0,6 m/s dans

une conduite de 0,03 m de diamètre intérieur.


La température de la paroi chauffée est de 25 °C.
L 
Dans la région à profils de vitesse et de température pleinement développés  f 60  ,
D 
déterminer le coefficient de transfert de chaleur convective.
On donne pour le liquide à 20 °C :

ν = 10 −6 m² / s ; Pr = 7 ; λ = 0,6 W / m °C

Solution :
Calcul du nombre de Reynolds
VD 0,6 × 0,03
Re D = = = 18000
ν 10 −6
Re D f 10 4 , le régime d’écoulement est turbulent.
L’équation de Dittus – Boelter (avec fluide chauffé) est appliquée.
Nu = 0,023 Re 0D,8 Pr n , n = 0,4 pour un fluide chauffé.

68
« Convection interne »

Nu = 0,023(18000 ) (7 )0, 4 = 0,023 × 2536,4 × 2,18


0 ,8

Nu = 127,17
hD
comme Nu =
λ
λNu 0,6 × 127,17
h= = = 2546,4 W / m² °C
D 0,03

Exercice 4 : Coefficient de transfert convectif pour l’eau circulant à l’intérieur d’une


conduite en régime turbulent
De l’eau à 57 °C s’écoule sous un débit de 12 litres/mn à travers une conduite de
0,0158 m de diamètre.
Calculer le coefficient de transfert par convection si, dans ces conditions Pr = 3,16,
λ = 0,648 W/m °C, υ = 0,497.10-6 m²/s

Solution :
VD
Re D =
ν
Qv 12.10 −3 / 60
V = = = 1,02 m / s
A
π
(0,0158)
2

4
1,02 × 0,0158
Re D = = 32426
0,497.10 −6
3.10 4 p Re D p 10 6
On applique la relation de Colburn
Nu D = 0,023 Re 0D,8 Pr 1 / 3
Nu D = 0,023 × (32426) (3,16)1 / 3 = 137,1
0 ,8

D’où
Nu D λ 137,1 × 0,648
h= =
D 0,0158
h = 5622,8 W / m² °C

Exercice 5 : Coefficient de convection pour un écoulement d’eau en conduite ayant des


parois à vapeur condensée
De la vapeur se condense sur la surface intérieure d’un tube à paroi mince de diamètre
D = 50 mm, de longueur L = 6 m et maintient ainsi la surface extérieure à la température
uniforme Ts = 100 °C. Cette vapeur est produite en faisant écouler de l’eau à travers le tube

69
« Convection interne »

sous un débit m& = 0,25 kg / s à la température d’entrée Tm ,e = 15 °C et à la température de

sortie Tm , s = 57 °C .

Calculer le coefficient de convection moyen h associé à cet écoulement en utilisant la


loi de Newton pour le refroidissement du tube avec l’hypothèse de résistance conductive de la
paroi du tube et de résistance convective de surface négligeables.
Les tables donnent à la température moyenne :
Tm, s + Tm,e 57 + 15
Tm = = = 36 °C
2 2

D = 50 mm Ts = 100 °C
Tm,s = 57 °C
Air
m = 0,25 kg/s

Tm,e = 15 °C L=6m
x

La chaleur spécifique de l’eau Cp = 4180 J/kg °K.


Solution :
La loi de Newton pour le refroidissement du tube s’écrit :
  Tm ,e + Tm , s 
q ′s′ = h ∆Tm = h Ts −  
  2 
D’autre part, la chaleur reçue chauffe tout le fluide dans le tube :
q ′s′. As = m& Cp (Tm , s − Tm ,e )

Avec
As = πDL

D’où, en éliminant le flux de chaleur q ′s′ entre les 2 expressions :

m& Cp (Tm,s − Tm,e )


h=
πDL   Tm ,e + Tm , s 
Ts −  
  2 

70
« Convection interne »

 
0,25 × 4180  (57 − 15) 
h= 
π × 0,05 × 6   15 + 57  
100 −  2  
 
h = 728 W / m² ° K

Exercice 6 : Température de surface d’un tube transportant un fluide caloporteur


Pour créer un chauffage uniforme sur la surface d’un tube où s’écoule un fluide
caloporteur, on place ce tube au foyer d’un concentrateur parabolique. Pendant une journée
d’ensoleillement le flux de chaleur uniforme autour et le long du tube vaut q ′s′ = 2000 W / m² .

Le tube a un diamètre D = 60 mm.


1. De l’eau pressurisée entre dans le tube sous un débit m& = 0,01 kg / s , à la température

Tm ,e = 20 °C .

Quelle serait la longueur L du tube requise pour obtenir une température de sortie
Tm,s = 80 °C, si tout le flux de chaleur reçu sert à chauffer ce débit d’eau, dans ces
conditions ?
2. Lorsqu’on considère un écoulement laminaire avec des profils de vitesses pleinement
développés, le nombre de Nusselt est constant tel que :
NuD = 4,36 pour Pr ≥ 0,6
Calculer la température de surface Ts,e à la sortie du tube en utilisant la loi de Newton pour le
refroidissement de ce tube :
isolant

Tube absorbeur

Concentrateur

q ′s′ = 2000 W / m²

eau Ts,0
D = 60 mm
m& = 0,01 kg/s

Tm,0 = 80 °C

x L
71
« Convection interne »

On donne pour l’eau :


20 + 80
Pour Tm = = 50 °C : Cp = 4181 J / kg
2
Pour Tm , s = 80 °C : λ = 0,67 W/m °C ; µ = 352.10-6 Pa.s ; Pr = 2,2

Solution :
1.
q ′s′. As = m& Cp (Tm , s − Tm ,e )

Avec
As = πDL
D’où
q ′s′πDL = m& Cp (Tm , s − Tm ,e )
m& Cp
L= (Tm,s − Tm,e )
πDq ′s′
0,01 × 4181
L= (80 − 20)
π × 0,06 × 2000
L = 6,65 m

2. La température de surface peut être obtenue par l’application de loi de Newton :


q ′s′ = h(Ts , s − Tm , s )

Vérifions que l’écoulement est bien laminaire :


ρVD ρD m& 4m&
Re D = = . =
µ µ (πD ² / 4) πDµ
4 × 0,01
Re D = = 603
π × 0,06 × 352.10 −6
Avec l’hypothèse de profils pleinement développés, q ′s′ étant uniforme et Pr ≥ 0,6
Nu = 4,36
D’où
λ 0,67
h= Nu D = 4,36
D 0,06
h = 48,7 W / m² ° K

La température de surface à la sortie du tube est donc réduite :

72
« Convection interne »

q ′′
Ts , s = + Tm , s
h
2000
Ts , s = + 80
48,7
Ts , s = 121 °C

73