Vous êtes sur la page 1sur 19

Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 1

1 – Amplificateur opérationnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
2 – Traitement du signal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
3 – Amplificateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
4 – Ampli-OP : Circuit inverseur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
5 – Circuit non inverseur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
6 – Circuit sommateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
7 – Circuit soustracteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
8 – Circuit intégrateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
9 – Circuit dérivateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
10 – Générateur de fonction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
11 – Circuit comparateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
12 – Échantillonneur bloqueur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
13 – Circuit d’instrumentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
14 – Caractéristiques du circuit d’instrumentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
15 – Circuit d’instrumentation - Équations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 2

1 – Amplificateur opérationnel

Signal analogique

Le signal électrique est l’élément de base de chaque système mécatronique.

Habituellement, le signal analogique est récupéré à la sortie des capteurs et


possède en général les caractéristiques suivantes:

• amplitude faible, de l’ordre du millivolt;


• bruits dûs aux interférences électomagnétiques;
• sujet aux erreurs dues à un mauvais design du capteur ou un mauvais usage;
• possède une tension d’offset, due au capteur ou au design de l’instrument de
mesure.

La plupart des problèmes énumérés peuvent être résolus et l’information désirée du


signal peut être extraite en utilisant un traitement de signal approprié.
École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003
Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 3

2 – Traitement du signal
Il comprend :

• l’amplification;
• la différentiation;
• l’intégration;
• l’addition;
• la soustraction;
• la comparaison;
• etc.
L’amplificateur opérationnel est un circuit intégré qui existe à bon prix qui est
composé de plusieurs transistors, résistances et condensateurs.
Cet amplificateur peut être combiné avec des composants électroniques externes
(résistances, condensateurs, etc.) pour former des circuits de traitement de signaux
qui peuvent exécuter les opérations précédentes.
École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003
Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 4

3 – Amplificateur

Idéalement, un amplificateur est un circuit qui amplifie l’amplitude du signal à


l’entrée sans en affecter la phase.
Voici une liste de points à considérer lors du design des amplificateurs :

• coût,
• dimension,
• puissance de consommation,
• impédance d’entrée,
• impédance de sortie,
• gain,
• bande passante,
• etc.

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 5

Caractéristiques des amplificateurs

Vo
• gain en tension : Av = Vi
Vi
• impédance d’entrée : Zi = Ii
Vo
• impédance de sortie : Zo = Io

Remarque

• Zi est souvent plus grande que 100kΩ;


• Zo de l’ordre de quelques ohms ou moins;
• la bande passante est finie et par conséquent la linéarité de l’amplitude va être
affectée la fréquence du signal.

Caractéristiques d’un amplificateur opérational idéal

• gain infini;
• impédance d’entrée infinie;
• faible impédance de sortie.
École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003
Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 6

Les Ampli-Op ont été introduits vers


le début des années soixante et sont
habituellement sous la forme d’un circuit
intégré à 8-broches ( dual in-line package 1 X X 8
(DIP)).

2 − +15V 7
Les caractéristiques des montages
obtenus ne dépendent presque plus de 3 + Vo 6
l’amplificateur opérationnel, mais plutôt
des composants passifs (résistances et
4 −15V X 5
condensateurs) qui l’accompagnent, ce qui
garantit une bonne fiabilité du résultat et
assure sa répétabilité.

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 7

Un amplificateur opérationnel est un amplificateur différentiel à deux entrées, l’une


dite non inverseuse V+ , l’autre inverseuse V− , et d’une sortie Vo . En désignant
par Avd le gain en tension différentiel de l’amplificateur, et par Avmc le gain en
tension de mode commun (dans le cas d’un amplificateur parfait, on fait l’hypothèse
que ces gains ne dépendent pas de la fréquence).

I− = 0
V− − Io
Vo
V+ +
+
I+ = 0
Vo

Vo = Avd (V+ − V− ) + Avmc V+ +V


2

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 8

4 – Ampli-OP : Circuit inverseur

Les bornes inverseuse et non inverseuse


sont au même potentiel : V− = V+ = 0.
En supposant l’Ampli-Op parfait,
l’impédance d’entrée est infinie, donc i− = R2
io
i+ = 0 et ii (entrée) = −io (sortie). R1
Lois de Kirchoff −
ii
Vi = R1 ii +
Vi Vo
Vo = R2 io = −R2 ii

Gain

Vo R2
A= =−
Vi R1

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 9

5 – Circuit non inverseur


En examinant le circuit non inverseur, on a :

V− = V+ = Vi

D’un autre côté, on a : R2


io
Vi = −R1 ii R1
Vo − Vi = R2 io −
ii
En combinant ces équations avec le fait que :
+
Vo
Vi
ii = −io

on obtient :
Vo R2 io + Vi R2
A= = =1+
Vi Vi R1

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 10

6 – Circuit sommateur

Addition de deux ou plusieurs signaux


analogiques. Le circuit a trois entrées
R3
analogiques. Le circuit est lineaire et le V i3
théorème de supperposition donne : i3 R2 R2
V i2 io
R R R i2 R1
Vo = − Vi1 − Vi2 − Vi3
R1 R2 R3 V i1 −
i1
+
Vo
Si R1 = R2 = R3 = R,
alors la sortie Vo devient :

Vo = − (Vi1 + Vi2 + Vi3 )

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 11

7 – Circuit soustracteur
R3
io
Soustraction de signaux analogiques R2
Vi2 −
R3 i2 R1
• Si V2 = 0 : Vo1 =− Vi1
R1 Vi1 +
• Si Vi1 = 0 : i1 Vo
  
R3 R3 R3
Vo2 = 1 + Vi2
R1 R2 + R3

Théorème de supperposition

  
R3 R3 R3
Vo = Vo1 + Vo2 =− Vi1 + 1 + Vi2
R1 R1 R2 + R3
Si R1 = R2 = R, on a :
R3
Vo = (V1 − V2 )
R

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 12

8 – Circuit intégrateur

Son rôle est de fournir à la sortie l’intégrale


du signal analogique à l’entrée du montage.
C
La relation entre les signaux d’entrée et de io
sortie est : R3
dVo io
= R1
dt C V i1 −
i1
1 t
Z
ce qui donne: Vo = io (w)dw +
C 0 Vo
Utilisant maintenant le fait que io = −ii et
R2
que
Vi
ii = R1 , on obtient la relation suivante en-
tre le signal Vi et le signal Vo :
Z t
1
Vo = Vi (w)dw
RC 0

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 13

9 – Circuit dérivateur

Le circuit dérivateur peut être utilisé pour


dériver des signaux analogiques. La re-
lation entre le signal d’entrée Vi et celui
de sortie Vo peut être obtenue de manière R

similaire, comme on a fait pour le circuit


io
C
intégrateur : Vi −
dVi ii ii
= +
dt C Vo
En utilisant le fait que ii = −io et que io =
Vo
R , on obtient :

dVi
Vo = −RC
dt

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 14

10 – Générateur de fonction

R
if = f (V0 ) if if
R
− i = g(Vi ) −
i i
+ +
Vi Vo Vi Vo

i = −if i = −if
if = f (Vo ) i = g(Vi )
i = Vi /R = −f (Vo ) g(Vi ) = −Vo /R
Vo = −f −1 (Vi /R) Vo = −g(Vi )R

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 15

11 – Circuit comparateur

Ce circuit compare deux entrées


différentes.
Il est l’exemple d’un circuit sans
feedback et sans gain infini.
La sortie est à sa plus grande valeur
+
positive ou négative.
Soit Vs la tension de saturation −
Vref Vo
du comparateur, Vref la tension de
Vi
référence, et Vi la tension d’entrée à
comparer :

 +V si V i > Vr
s
Vo (t) =
 −Vs si V i < Vr

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 16

12 – Échantillonneur bloqueur

échantillonneur bloqueur
Utilisé lors de la conversion d’un signal
analogique en un signal échantillonné.
Il stabilise la valeur du signal à Vo
Vi
échantillonner lors de la conversion.

• Lorsque l’interrupteur est fermé, le condensateur se charge et on a : Vo (t) = Vi (t)

• Lorsque l’interrupteur est ouvert, le condensateur chargé garde la tension d’entrée au


niveau du dernier échantillon. Par conséquent, en représentant par ts l’instant auquel
l’interrupteur a été ouvert et par t l’instant courant, on obtient:

Vo (t − ts ) = Vi (ts )

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 17

13 – Circuit d’instrumentation

V1 + V3 R3 R4


R2 V0
R1 +
R2

− R3 R5

V2 + V4

Si le signal d’entrée d’un Ampli-Op soustracteur est faible et bruité, alors, de part sa faible
impédance d’entrée, il ne peut pas fournir une différence acceptable des signaux d’entrée.
Dans ce cas, un amplificateur d’instrumentation est nécessaire.

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 18

14 – Caractéristiques du circuit d’instrumentation

• Il a une très haute impédance d’entrée.


• Grand rapport de rejet du mode commun (CMRR).
• CMRR : rapport entre le gain en mode différence et le gain en mode commun.
• Pour un amplificateur idéal, le gain en mode commun est égal à zéro, donc un CMRR=∞.
• Il est capable d’amplifier des signaux faibles et bruités; Ceci est souvent une exigence
dans les applications de traitement de signal impliquant des capteurs différentiels.

• Large bande passante pour une grande gamme de gain.


• Gain en mode différence : facteur d’amplification de la différence des signaux d’entrée.
• Gain en mode commun : facteur d’amplification de la moyenne des signaux d’entrée.
• Quand le gain en mode commun est 6= 0, la sortie est 6= 0 lorsque les signaux d’entrée
sont égaux et différents de zéro.

• Il est souhaitable de diminuer le gain en mode commun afin d’éliminer les bruits souvent
présents en entrée.

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas
Chapitre 3 : Amplificateur Opérationnel 19

15 – Circuit d’instrumentation - Équations

En appliquant la Loi d’Ohm : En résolvant ces équations, on obtient :


 
V3 − V1 =I1 R2 V3 = RR1 + 1 V 1 −
2 R2
R1 V 2
 
V4 − V2 =I1 R2 V4 = R R2
R1 + 1 V 2 − R1 V 1
2

V1 − V2 =I1 R1

et en utilisant la partie droite du circuit :


 
R5 (R3 + R4 ) R4
Vo = V4 − V3
R3 (R3 + R5 ) R3

En posant R4 = R5 et en remplaçant V3 et V4 par leurs expressions :


  
R4 R2
Vo = 1+2 (V2 − V1 )
R3 R1

École Polytechnique de Montréal : MEC 4540 - Génie Mécanique Automne 2003


Prof. E.K. Boukas