Vous êtes sur la page 1sur 2
SENAT| ASSEMBLE SS REPUBLIQUE FRANCAISE NATIONALE — tier - GALE -FRATERNETE [Régis JUANICO Deputé de a Loite Coniller Deqartemental dela Loire Jean Claude TISSOT ‘Senseur def Loive Maalanse Agnés BUZYN ‘Minisre des Soldat et dela avenue Duquesne 75850 PARIS 07 SP Nos vt: RIAD/15101881.500 Since 1Sontole 2018 Madame la Misr, Nous avons "honneur atier votre altetion sur a sition du Pole psychiatie du Cente hospital universe (CHU) de SaintEuenne. Suite & sa visite an CHU du 8 a 15 janvier deniers sur la prise en change des patents en sciatic hospitals sans leer consentemest, le Contréle général des lewx de privation de liber [CGLPL) a dénonce dans son rapport di I mars un «traitement inhuman ow grad» a sens ‘e Tarte dela Convention européenne des droits de homme, subi par certains patient Les coniréleurs ont nbtamment consiaié fa présence, depuis plusiurs heures & plusieurs Sours, ai urgences géncraes de vingt patients relevant de la psychiatric en altente de place. Ph Tangement, ily ont pointe une pratique generale de mesures digolement et de eontention «ne ‘epondant pas aus exigences Isaives et rédementars Malame Adeline HAZAN, Contréleure générale rléve que a communauté melee et soignante 2 rea par «une prise en comple forte» i ces consaations. Ele cte en particulier Ie Courier de Monsieur Miclaél GALY, directeur du CHU, qui »témoigne d'une vélle volonté de ‘hangement (Ce rapport acu Te mésite de metre en uniéze une station del pychintse qui se degrade opuis plusieurs années, nev senfemeat & Sxin-Fiienne, mais dans tout le sud Taive kes “ablissenents da Ger de FOndaine et ne pate de la pine da Forez état aussi concerns Le pale de psychiatric stptimnois, avec ses 216 lis et 228 places de jour, ne sit plus & épondee ay besoins du teniire. Dans nolre département, le manque allemaives opt Ses {tat par un recons sins ese actu au ple de psychiatric le nombre le patients pris en charge a ain agent de 3096 entre S012 et 2016, se minpanan os Bar he TAO 8865-047 208¢ cman tne ne an emo fa a wen ASSEMBLE REPUBLIQUE FRANCAISE NATIONALE TDSERTE- FLITE -FRATERNITE iad Ly 4 ‘La comséquence en es out les dgfonetionnemenis poinés dans le rapport du CGLPL, un mangue de place qui se tradut par des lises datentes a plusieurs mois, des Centres mético- poycholagques (CMP) qui ne peuvent accueil de nouvelles personnes ~ le Centre méicorpyeho- pdagogique (CMPP) est particaérementengonge. Meme les personnes condarnes par a justice & dle oblgions de soins ne peuvent ps te suis. Pour les personnels es eanséquences sont également lourdes en termes de surcharge de ewai, de pénbiité, mais aussi de pert de sens, Ton es ingens de Pépuisement professionnel ont ainsi teunis, Pour trer ne nouvelle fos la sonnet alarm, avant que Te pire ne se produise, Jes personnels réunis a sein de collet» La Psy Case » se sont dclanés en gréveiimitée depuis le 13 septembre Malleurewsement, les mesures mises en place A Méchelle du CHU, qui concement inipalement les loca, avec la eration dan nouveau batiment fnancé a. utews de 25 milions euros par Agence rgionac de saité, ne permedoat pas de répondre elles seles a bt profondeur du probleme. Com le soulignit Madame HAZAN dans son rapport, a gravié et le caractére structure des dices consatées » ne permettent pas de lisser Tétablissement seul face & ss lic Pru es recommandations en urgence » qu'elle yous a adresses dans ce rapport, ele préonisait sini que sien! mis en ceive des moyensgatantssant des hospitalisation waplées ‘Cest pourquoi nous soultions vous interroger aujourdui, Madame Ia Ministre, sur les réponses que sous comptes apporter aux recommandations formes par le CGLPL dans son ‘apport cht "mars 2018, et yous demander de bien vouloir nous recewir, en présence des acteurs ‘concerns, pou faire ke pot ila sitaton du pee de psychiatric de Saint Esienne. Vous remerciant par aance de Fatention que vous accorderer cele demande, nous vous prions d'agiéer, Madan la Ministre, expression de nore plus haute considration, Regis JUANICO Jean-Claude TISSOT