Vous êtes sur la page 1sur 75

ANIMATION DE REUNIONS

Travailler en équipe, en groupe, c’est travailler sur


l’équipe, le groupe, avant de travailler sur des
tâches.
ANIMATION DE REUNIONS

QUE FAIRE ?

J’ai à partager … une information


J’ai à résoudre … un problème OK !
J’ai à prendre … une décision
J‘ai à faire … un choix Je peux faire
J’ai à … etc. … une
REUNION

mais ATTENTION !

Il existe peut-être
d’autres
SOLUTIONS !
………

J’AI ETUDIE TOUTES LES AUTRES POSSIBILITES,

C’ESTLA REUNION QUI S’IMPOSE.


LES REUNIONS DE TRAVAIL

SOMMAIRE

1. QUELQUES DEFINITIONS

2. LES OUTILS DE LA REUNION


• Les types de réunions
• La préparation de la réunion
• Les supports d’animation
• Quelques techniques d’animation

3. LES ATTITUDES A ADOPTER


• Observer
• Adapter son attitude
LES REUNIONS DE TRAVAIL

QUELQUES DEFINITIONS

BRAINSTORMING

Technique de réflexion, de création et de recherche


collective.
Mise en commun des idées et des suggestions des
membres d’un groupe.
Pas d’opposition ni critique à l’égard des propositions
exprimées.
Le tri et la critique se font ultérieurement.

Application : aussi bien dans le champ de la conception


originale que pour l’amélioration ou la recherche de
solutions aux problèmes les plus divers.
LES REUNIONS DE TRAVAIL

QUELQUES DEFINITIONS

REUNION D’INFORMATION ASCENDANTE

Recueillir des informations, des opinions, des ressentis


ou des idées à propos d’une situation donnée.

Celles-ci remontent des participants vers l’animateur.

Dans ce type de réunions, il vaut mieux éviter d’être trop


directif ou d’orienter les informations à recueillir.
LES REUNIONS DE TRAVAIL

QUELQUES DEFINITIONS

REUNION D’INFORMATION DESCENDANTE

Transmettre une information et s’assurer qu’elle est bien


comprise.

Les participants sont essentiellement auditeurs, ils peuvent


poser des questions mais il y a peu de discussion.
LES REUNIONS DE TRAVAIL

QUELQUES DEFINITIONS

REGULER

Communiquer sur ce qui se passe dans la relation entre plusieurs


personnes.
A partir d’indicateurs observés l’animateur va réguler ces
situations où les interlocuteurs ne s’expriment pas directement,
clairement ou verbalement.
Il va interroger sur ce qui se passe et aider celles-ci à améliorer la
compréhension de chacun.

En cas de conflit, il utilisera la reformulation :


comprendre que l’expression de chacun a été entendue
comprendre que les différences de points de vue sont possibles.
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TYPES DE REUNIONS

REUNION D’INFORMATION DESCENDANTE

Animateur
Transmettre une information et
s’assurer de sa compréhension Participant

Flux d’information
L’animateur informe un groupe
de personnes sur une procédure ou un projet ; les
participants, peuvent poser des questions, se faire
préciser quelques points mais discutent peu.

Pour être vivante, l’information se transmet avec


plusieurs types de supports ; il est souhaitable
d’impliquer les collaborateurs

Une réunion descendante trop directive peut faire naître


des réactions ‘rebelles’ ou ‘déraper’ en réunion débat.
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TYPES DE REUNIONS

REUNION D’INFORMATION ASCENDANTE

Recueillir des informations, des Animateur

opinions, ou des idées à propos d’une Participant


situation donnée.
Flux d’information

Les participants expriment leur point de vue, leurs


besoins et leurs difficultés.
Ce type de réunion permet de faire le point sur une
situation et prendre le recul nécessaire pour la prise de
décision

Définir clairement les règles du jeu, noter tout ce qui est


dit, tenir informé des suites de la réunion.

Eviter d’être trop directif, ne pas orienter les informations


à recueillir, ne pas émettre d’avis
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TYPES DE REUNIONS

REUNION D’EQUIPE

Traiter les situations courantes d’une Animateur

équipe ; faire le point sur les situations Participant


à venir.
Echange libre

L’animateur réunit les membres de son équipe.


Les participants sont actifs ; la discussion est libre mais
guidée

L’animateur facilite l’expression et donne les moyens de


participer activement.
Il doit recadrer sur l’objectif quand les discussions ou
anecdotes se multiplient.
Ces réunions traînent souvent en longueur, l’animateur doit
veiller à la productivité. Le caractère régulier de ces réunions
peut entrainer la lassitude.
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TYPES DE REUNIONS

Liste des idées


REUNION DE CREATIVITE produites

Générer un nombre important d’idées Animateur


en utilisant la dynamique de créativité
Participant
du groupe pour résoudre un problème.
Flux d’information

Echange libre

La discussion est libre mais respecte des critères :


les participants sont actifs mais écoutent, ils ne coupent
pas la parole aux autres ; l’animateur : note les idées,
synthétise le travail à la fin.

Poser le règles du jeu dès le départ : chacun s’exprime


en vrac, sans censure. Les idées sont classées dans un
second temps seulement.

La réunion de créativité n’est pas appropriée pour traiter


de problèmes de jugement, s’il y a des choix à faire ou
des décisions à prendre.
LES OUTILS DE LA REUNION

LA PREPARATION DE LA REUNION

MEMENTO DES QUESTIONS A POSER


Pour organiser votre réunion de manière efficace, il est nécessaire
de se poser les questions suivantes :
QUI ? Quelles personnes, pour quel rôle ?
QUOI ? De quoi va-t-on parler ?
Dans quel lieu ?
OU ?
Dans quelle salle ?
A quelle heure ?
QUAND ? Quelle date ?
Combien de temps ?
COMMENT ? Avec quels documents et quels supports ?
Pour faire quoi ?
POURQUOI ? Pour obtenir quel résultat ?
Quel est l’intérêt ?
ASTUCE : pour mémoriser retenez l’outil Q Q O Q C P
LES OUTILS DE LA REUNION

LA PREPARATION DE LA REUNION

L’INVITATION
L’invitation permet d’exprimer vos attentes des participants. Indiquez :
• pourquoi le thème de la réunion a été choisi, quel est sont intérêt
• en quoi la personne est concernée,

Pour préparer une réunion, il est nécessaire


d’apporter toutes les informations sur le sujet à
traiter. ASTUCE A
MEMORISER
Il est recommandé de joindre les documents de Que trouve-t-on sur
travail à l’invitation. l’invitation ?

• Ordre du jour
Envoyez l’invitation • Objectif(s)
suffisamment à l’avance pour • Lieu
• Horaires
permettre aux participants de
• Liste des
se rendre disponibles et de participants
réfléchir aux points à traiter. • Date
• Documents
préparatoires
LES OUTILS DE LA REUNION

LA PREPARATION DE LA REUNION

CHECK LIST DU MATÉRIEL À PRÉPARER.


En fonction de l’activité prévue et des besoins de la réunion, vous
vérifiez que la salle peut accueillir le matériel suivant :
Activité prévue Points à vérifier OK
Tableau, feutres pour tableau blanc et papier,
Prendre des notes
recharge de papier (paperboard)
Afficher des plans et des Système d’affichage adapté : aimants, punaises,
documents adhésif …
Disponibilité et état du matériel (rétroprojecteur),
Projeter des transparents
branchement, écran ou mur blanc
Possibilité de faire l’obscurité, disponibilité et état
Projeter un film, des
du matériel (vidéoprojecteur, écran, …),
diapositives
branchement, écran ou mur blanc
Utiliser un support audio, Vérifier l’obscurité, le matériel et les
vidéo branchements, compatibilité des matériels
Prendre des notes, étudier
Tables adéquates, espace individuel suffisant
des dossiers

…… …
LES OUTILS DE LA REUNION

LES SUPPORTS D’ANIMATION

LE PAPERBOARD
Evitez de préparer les Ecrivez puis retournez-vous vers
feuilles sauf la page de le public pour leur parler
garde, objectif et plan
Structurez et titrez
chaque page
Ecrivez lisiblement ;
attention à la taille des Evitez les fautes
caractères d’orthographe

Notez les idées ou les Expliquez les


mots clés abréviations

Utilisez
différentes
Adaptez une position décalée couleurs
sur le côté

Sachez déplacer le paperboard


LES OUTILS DE LA REUNION

LES SUPPORTS D’ANIMATION

LE VIDÉOPROJECTEUR
PREPARATION MATERIELLE
• vérifier la connexion avec le PC
• prévoyez un support de projection
• vérifier la luminosité dans la salle (rideaux …)
• vérifiez le fonctionnement du matériel ; réglez la distance pour la projection
• vérifiez s’il y a une ampoule de rechange

PREPARATION DU DIAPORAMA
• préférez un fond sombre pour une projection, clair pour l’impression
• en haut de chaque diapositive, disposez les titres des parties ou des sous-parties
• gardez la même police de caractère durant toute la présentation
• préférez les animations sobres
• uniformisez les styles de transitions des diapositives
• préférez une animation non minutée
• prévoyez une diapositive de mise en veille
LES OUTILS DE LA REUNION

LES SUPPORTS D’ANIMATION

LE RETROPROJECTEUR

• Prévoyez un support de projection ou un mur blanc


• Vérifiez qu’il n’y a pas de problème de luminosité dans la salle (rideaux …)
• Vérifiez le bon fonctionnement du matériel et réglez la distance nécessaire pour
la projection
• Vérifiez si il y a une ampoule de rechange
• Réglez la place et la loupe
• Structurez les transparents en inscrivant les idées clés : peu de texte
• Découvrez le document au fur et à mesure
• Laissez le temps nécessaire à la lecture du document
• Montrez le document à partir de l’appareil ou utilisez une
baguette vers l’écran (un pointeur laser …)
• Optimisez la participation de chacun
• Eteignez le rétroprojecteur dès que possible
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LA TECHNIQUE DES POST-IT

1.OBJECTIFS

Construire rapidement
une réflexion en faisant Favoriser l’échange
produire au maximum
tous les participants

2.METHODE

1.OBJECTIFS

LA 3.CAS
TECHNIQUE D’UTILISATION
DES POST-IT

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LA TECHNIQUE DES POST-IT Synthèse : l’animateur


s’appuie sur le groupe
pour formaliser les
grands thèmes qui
L’animateur écrit le sujet de la ressortent. Il peut
réflexion, puis distribue les post-it. 2. METHODE
compléter ou questionner
Seul ou en sous-groupe, chacun le groupe si des éléments
réfléchit et écrit un élément de sont manquants.
réponse par post-it
Le travail est fini quand plus personne ne
bouge de post-it. L’animateur isole ceux
Chacun va déposer ses post-it. qui peuvent poser problème.
Personne ne parle.
2.METHODE
Chacun peut décaler les post-it
1.OBJECTIFS
des autres pour les ordonner, les
classer par thème … LA 3.CAS
TECHNIQUE D’UTILISATION
DES POST-IT

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LA TECHNIQUE DES POST-IT

3. CAS
D’UTILISATION

Cette technique est intéressante car elle


Cette technique peut s’utiliser avec peut faire participer tout le monde.
un groupe nombreux : proposer au Elle convient aussi pour un groupe de
groupe de sélectionner les 3 ou 4 travail
idées les plus importantes pour
cerner les plus essentielles, les 2.METHODE
priorités d’action.
1.OBJECTIFS

LA 3.CAS
TECHNIQUE D’UTILISATION
DES POST-IT

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LA TECHNIQUE DES POST-IT

4. PRECAUTIONS

Ecrire clairement le sujet de Sans se parler, les participants peuvent


réflexion. déplacer des post-it, à condition de faire
l’effort de comprendre la logique de
classement.
2.METHODE

1.OBJECTIFS

LA 3.CAS
TECHNIQUE D’UTILISATION
DES POST-IT

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LA TECHNIQUE DES POST-IT

5. MATERIEL

2.METHODE

1.OBJECTIFS

LA 3.CAS
TECHNIQUE D’UTILISATION
DES POST-IT

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE SCHEMA HEURISTIQUE

1.OBJECTIFS

Faciliter la
mémorisation
Structurer les informations
comme dans notre cerveau.
Favoriser la créativité par
associations d’idées

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE SCHEMA
D’UTILISATION
HEURISTIQUE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE SCHEMA HEURISTIQUE
Pour chaque mot, ajouter les
mots associés
ORDINATEUR

Noter autour tous les mots associés 2. METHODE


comme des branches A DISTANCE TUTORAT

Dans une bulle au centre,


AIDE EN LIGNE
noter l’idée principale
CONTINUE
INITIALE FORMATION

2.METHODE

LIEU 1.OBJECTIFS

3.CAS
LE SCHEMA D’UTILISATION
HEURISTIQUE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE SCHEMA HEURISTIQUE

3. CAS
D’UTILISATION

L’animateur s’appuie sur cet outil pour


synthétiser et structurer les idées,

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE SCHEMA D’UTILISATION
HEURISTIQUE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE SCHEMA HEURISTIQUE

Utiliser des couleurs différentes, des Utiliser des surligneurs


images ou des symboles peut aider pour repérer facilement
4. PRECAUTIONS deux ou trois mots
à se représenter la situation, à la
mémoriser. capitaux sur la ‘carte’

S ‘appuyer sur le groupe pour établir


l’arborescence.

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE SCHEMA D’UTILISATION
HEURISTIQUE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE SCHEMA HEURISTIQUE

5. MATERIEL

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE SCHEMA D’UTILISATION
HEURISTIQUE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE TOUR DE TABLE

1.OBJECTIFS

Favoriser la réflexion
individuelle Echanger les ressentis
Obtenir un feed-back de
chaque participant

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE TOUR
D’UTILISATION
DE TABLE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE TOUR DE TABLE
Le tour est terminé quand
tous les éléments ont été
apportés.
L’animateur synthétise (en
2. METHODE créant éventuellement un
L’animateur note le thème de la schéma heuristique)
réflexion, chacun réfléchit seul
quelques minutes et écrit ses
idées sur une feuille. … soit dans l’ordre : chacun apporte un
élément de réponse sans répéter ce qui a
déjà été dit.

2.METHODE
L’animateur interroge chacun :
1.OBJECTIFS
soit dans le désordre …
3.CAS
LE TOUR D’UTILISATION
DE TABLE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE TOUR DE TABLE

3. CAS
D’UTILISATION

Le tour de table est à utiliser comme outil


d’expression de tous, de synthèse et de
co-décision.

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE TOUR D’UTILISATION
DE TABLE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE TOUR DE TABLE

L’animateur écrit clairement le


Si la taille du groupe est
thème de réflexion ou la 4. PRECAUTIONS
importante, organiser
question.
des sous-groupes

L’animateur s’assure que chacun s’exprime


si le tour de table se fait sans ordre précis.

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE TOUR D’UTILISATION
DE TABLE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE TOUR DE TABLE

5. MATERIEL

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE TOUR D’UTILISATION
DE TABLE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE TOUR DE LA QUESTION

S’inspirer de l’avis des


Prendre conscience et
autres pour se forger sa
réfléchir à des sujets
propre opinion, prendre 1.OBJECTIFS suscités par le groupe.
une décision.

Favoriser l’écoute.
S’ouvrir à d’autres
expériences, d’autres
opinions.
2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE TOUR DE
D’UTILISATION
LA QUESTION

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE TOUR DE LA QUESTION

La feuille revient à son


point de départ. Le
Chacun écrit sur une feuille une questionneur peut se
2. METHODE forger une opinion et la
situation portant sur un
problème quotidien. présenter au groupe.

Les feuilles circulent de l’un à l’autre,


chacun ajoute précision ou commentaire.

2.METHODE
Chacun passe la feuille à son
1.OBJECTIFS
voisin qui écrit la solution qui lui
semble la mieux adaptée. 3.CAS
LE TOUR DE D’UTILISATION
LA QUESTION

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE TOUR DE LA QUESTION

3. CAS
D’UTILISATION

Faire le tour de la question C’est un bon moyen pour


permet de traiter des situations réfléchir à des situations
bloquantes délicates qui concernent les
(comportementales, de participants au quotidien.
managements , de gestion de
groupe). 2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE TOUR DE D’UTILISATION
LA QUESTION

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE TOUR DE LA QUESTION

Demander de plier la
feuille avant de la
Adopter un rythme rapide : 3 4. PRECAUTIONS
passer au voisin pour
minutes par question. éviter l’influence des
réponses précédentes.

Limiter la taille du groupe : 10 personnes


maximum. Au-delà, organiser des sous-groupes.

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE TOUR DE D’UTILISATION
LA QUESTION

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE TOUR DE LA QUESTION

5. MATERIEL

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE TOUR DE D’UTILISATION
LA QUESTION

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE GROUPE CUMULE

Traiter rapidement une


question en faisant Réaliser une synthèse et
produire au maximum prendre une décision
1.OBJECTIFS collective.
TOUS les participants.

Réaliser un consensus en
partant des avis de chacun.
Favoriser l’échange.

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE GROUPE
D’UTILISATION
CUMULE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE GROUPE CUMULE

La synthèse : chaque
synthèse est présentée à
l’ensemble du groupe pour
2. METHODE adopter une décision
commune.
Seul : chacun rédige une synthèse
personnelle à partir de la question
posée. Par quatre : les deux sous-groupes
formalisent chacun leur synthèse sur une
page de paperboard.
En binôme : on met en commun les
positions de chacun et on élabore 2.METHODE

un consensus. 1.OBJECTIFS

3.CAS
LE GROUPE D’UTILISATION
CUMULE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE GROUPE CUMULE

3. CAS
D’UTILISATION

Travailler avec un groupe La production est rapide. Les échanges


sont riches.
nombreux pour produire un
Cette technique peut dynamiser le
travail commun.
groupe aux moments difficiles de la
Pour que les participants journée.
s’approprient la décision finale
sur laquelle ils devront travailler 2.METHODE

après. 1.OBJECTIFS

3.CAS
LE GROUPE D’UTILISATION
CUMULE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE GROUPE CUMULE
N’expliquer la méthode de
travail qu’étape par étape : la
première phrase serait
bâclée.
La consigne de l’exercice est 4. PRECAUTIONS
écrite et claire.
Laisser un temps pour
Le rythme est rapide : 5 à 10 une lecture croisée de
minutes par phrase. Pour la phrase de synthèse tous les documents ;
finale, se placer debout devant cocher les points
un paperboard. d’accord, de désaccord.

2.METHODE
Pour chaque phrase, 1.OBJECTIFS
demander à un
représentant du sous- 3.CAS
LE GROUPE D’UTILISATION
groupe de se déplacer. CUMULE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE GROUPE CUMULE

5. MATERIEL

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE GROUPE D’UTILISATION
CUMULE

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE BRAINSTORMING

1.OBJECTIFS

Favoriser l’émergence S’ouvrir sur toutes les idées


d’idées nouvelles. sans limite à l’imagination.

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE
D’UTILISATION
BRAINSTORMING

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE BRAINSTORMING

L’animateur synthétise le
2. METHODE travail effectué.
L’animateur écrit le sujet de la
réflexion. Chacun s’exprime sans
ordre précis et donne ses idées en
vrac.
L’animateur et le groupe classent ensemble
les idées par grands thèmes. Bien identifier
et isoler les idées qui ne font pas
L’animateur écrit au fur et à mesure l’unanimité.
TOUTES les idées. Quand le groupe
2.METHODE
s’essouffle, l’animateur relit à haute
voix les idées émises ce qui 1.OBJECTIFS
restimule la créativité. 3.CAS
LE
D’UTILISATION
BRAINSTORMING

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE BRAINSTORMING

3. CAS
D’UTILISATION

Laisser libre court à la créativité : Il est possible d’utiliser un schéma


toute réunion où l’on recherche la heuristique ou des post-it pour
nouveauté ou une réponse à une synthétiser les idées
question donnée.

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE
D’UTILISATION
BRAINSTORMING

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE BRAINSTORMING

Toutes les idées sont à noter. Ni critique, ni jugement.


4. PRECAUTIONS
Ne pas les commenter.

L’animateur expose les règles du jeu :


participer et écouter, ne pas couper la parole
afin que chaque idée soit entendue et prise
en compte.
Dans un second temps
seulement, faire la 2.METHODE
synthèse et discuter. 1.OBJECTIFS

3.CAS
LE D’UTILISATION
BRAINSTORMING

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LES TECHNIQUES D’ANIMATION

LE BRAINSTORMING

5. MATERIEL

2.METHODE

1.OBJECTIFS

3.CAS
LE
D’UTILISATION
BRAINSTORMING

5.MATERIEL

4.PRECAUTIONS
LES OUTILS DE LA REUNION

LE COMPTE RENDU DE REUNION

LE
BRAINSTORM
ING
LES OUTILS DE LA REUNION

LE COMPTE RENDU DE REUNION

Un outil de management et de communication au service du manager

2 types de compte rendu de réunion


interne entreprise

Le compte rendu descriptif qui rapporte de


manière précise les avis échangés, les points
abordés et les décisions prises lors d’une
réunion.

Le compte rendu opérationnel qui permet de


conserver la trace des éléments importants d’une
réunion, de préciser les décisions qui ont été prises
et les actions à mener à court et moyen terme.
LES OUTILS DE LA REUNION

LE COMPTE RENDU DE REUNION

Le compte rendu opérationnel a plusieurs utilités :

Lors de la préparation d’une réunion

Durant l’animation en réunion

En cours de réunion
LES OUTILS DE LA REUNION

LE COMPTE RENDU DE REUNION

C’est enfin, lorsqu’il est précis et suivi, un outil de management efficace


car il permet :

- De réaliser un suivi opérationnel en entretien individuel ou lors de


réunions,

- De discuter de l’avancement des projets qui nécessitent un travail en


commun de plusieurs services.

- De s’informer des difficultés de fonctionnement et améliorer


l’organisation de l’entreprise.
LES OUTILS DE LA REUNION

LE COMPTE RENDU DE REUNION

La structure du compte rendu

• Être facilement identifiable

• Présenter les personnes présentes, et celles excusées.

• Reprendre l’ensemble des discussions

• Formuler des informations (le cas échéant) dans un tableau :


la méthode QQOQCCP

• Anticiper la prochaine réunion


LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES

Une réunion met en présence différents types de


personnalités auxquelles l’animateur devra s’adapter.

Dans cette section


Vous allez apprendre quelle attitude adopter face à certains
comportements individuels observés.

OBSERVER
Les comportements des participants

ADAPTER
Son attitude en tant qu’animateur.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES

Qui n’a pas connu en réunion les cas du bavard, du


timide ou du mécontent ?
Comment réagir en tant qu’animateur ?

Tout d’abord, l’animateur devra être vigilant en observant


les attitudes verbales et non verbales de chacun.

Cette observation va permettre d’adapter son


comportement et ses propres attitudes.

Maintenant, nous allons tester ce qui est observable dans


une réunion en terme de comportement

Les différents types d’attitudes évoqués dans les pages


suivantes sont plus ou moins marquées selon les
personnes.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
OBSERVER

Voici neuf principaux types de comportements en réunion.

L’agressif
Le comique
Le critique négatif

Le bavard
Le leader positif
Le timide
Le boudeur

Le passif

Le ‘mauvaise foi’
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
OBSERVER

Pouvez-vous faire correspondre un type de comportement à chaque descriptif présenté ?

Descriptif N°1 Descriptif N°2,


Descriptif N°3,
Il laisse les autres s’exprimer, Il n’écoute pas, monopolise la
est toujours d’accord, ne parole, fait des apartés, ce qui Il sait tout et veut répondre à
s’implique pas rallonge son temps de parole toutes les questions ; souvent à
sans être utile l’aise, il aime coopérer.

Descriptif N°4,
Il sait tout ; dénigre, juge et Descriptif N°5,
Descriptif N°6,
critique ; teste, cherche à Il plaisante sur tout ; séduit,
Il attaque, provoque ; dévalorise,
déstabiliser ; prend le groupe récupère l’attention ;
à témoin ; n’apporte pas de cherche des reproches ;
déconcentre ; s’égare
solution. s’oppose ; ironise.

Descriptif N°7 Descriptif N°8,


Il refuse d’écouter ; pose de Descriptif N°9,
Il n’ose prendre la parole ; ne dit
fausses questions ; répond à pas ce qu’il pense ; se fait aussi Il joue l’indifférence ; se met en
côté de la question, la discret que possible. retrait par désaccord ; ne parle
contourne pas beaucoup.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
OBSERVER

Les résultats.

Descriptif Les type de


comportement
N°1 Le passif
N°2 Le bavard
N°3 Le leader positif
N°4 Le critique négatif
N°5 Le comique
N°6 L’agressif
N°7 Le ‘mauvaise foi’
N°8 Le timide
N°9 Le boudeur

Reprenons les différents comportements observés en réunion.


LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
OBSERVER

Etudions maintenant en détail deux types de


comportements :

Le Passif

Le critique négatif

Nous verrons plus sommairement les autres types


LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
OBSERVER

Le Passif

Ce que j’observe

Il laisse les autres s’exprimer


Il est toujours d’accord
Il ne s’implique pas
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
OBSERVER

Le Passif

Pourquoi passif ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce comportement :

• Soit il est peu motivé


• Soit il a peur d’être jugé ou d’être incompris
• Soit il a peur de s’engager.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
OBSERVER

Le Passif

Quels sont les risques si l’animateur le laisse faire ?

Il risque de ralentir les autres.


Il risque d’être un parasite, c’est-à-dire devenir
dépendant du groupe et profiter des autres
participants sans rien apporter en retour.

Examinons maintenant le critique négatif.


LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
OBSERVER

Le critique négatif

Ce que j’observe

Il sait tout
Il dénigre, juge et critique
Il teste, cherche à déstabiliser
Il prend le groupe à témoin
Il n’apporte pas de solution.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
OBSERVER

Le critique négatif

Pourquoi critique négatif ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce comportement :

• Il a besoin d’être reconnu


• Il est probablement négatif avec lui-même
• Il veut montrer que lui aussi peut prendre le groupe en main
• Ou il n’accepte pas la confrontation.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
OBSERVER

Le critique négatif

Quels sont les risques si l’animateur le laisse faire ?

Le critique négatif peut entraîner le groupe dans la


passivité.

Maintenant, voyons comment l’animateur peut adapter son attitude en


réponse aux comportements préalablement observés.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
ADAPTER SON ATTITUDE

Après avoir observé un comportement individuel gênant,


l’animateur peut en évaluer les raisons et ainsi s’adapter afin de
faire évoluer la situation :

Voyons comment l’animateur peut s’adapter aux deux


comportements préalablement observés :

Le Passif

Le critique négatif
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
ADAPTER SON ATTITUDE

LE PASSIF

Comment l’animateur peut réagir ?

Pour qu’il se sente concerné :


L’impliquer, ne jamais la laisser de côté.

Pour le mettre en situation de de participer :

- Lui poser des questions fermées et ciblées


- Lui faire remarquer sa passivité
- Faire circuler l’énergie : si le groupe devient passif, faire
changer de place, diviser en sous-groupes.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
ADAPTER SON ATTITUDE

LE CRITIQUE NÉGATIF

Comment l’animateur peut réagir ?

Aider la personne à positiver :

- En retenant ce qui est vrai dans ses critiques car cette


personne a besoin d’être reconnue
- En lui faisant accompagner chaque critique par une
remarque positive

Demander des faits précis, objectifs et argumentés.

Eviter de jouer son jeu en valorisant ou en dévalorisant son fonctionnement :


la personne est souvent négative avec elle-même.
Eviter de perdre son calme car elle ne supporte pas la confrontation
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
ADAPTER SON ATTITUDE
LE BAVARD
Plusieurs attitudes possibles :
• il n’écoute pas, monopolise la parole fait des apartés

Plusieurs raisons possibles :


• Il a peur du silence, ne mémorise pas bien, veut imposer son
point de vue, veut avoir le dernier mot

Plusieurs réactions possibles :


Bavard connu ou repéré : le nommer secrétaire de séance, lui donner une
fonction qui l’oblige à se taire.
Bavard qui monopolise la parole : l’interroger dès qu’il est repéré,
l’interrompre pendant ses prises de respiration, recentrer sur le sujet en
demandant de formuler en deux mots. S’il fait des apartés, utiliser l’humour
pour lui faire prendre conscience du temps qu’il fait perdre aux autres. Le
stopper franchement quand il dépasse les bornes.
Bavard en groupe : se taire devant lui et faire silence, se placer debout
derrière lui.
Ce comportement engendre l’agacement, éviter de le laisser
continuer.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
ADAPTER SON ATTITUDE
L’AGRESSIF
Plusieurs attitudes possibles :
• Il attaque, provoque, dévalorise, cherche des reproches, il s’oppose,
ironise

Plusieurs raisons possibles :


• Il est susceptible, est impulsif, veut s’imposer en montant le groupe
contre l’animateur

Plusieurs réactions possibles :


• Rester calme et lucide.
• Utiliser un ton de voix bas et calme ; ne pas lui donner l’occasion de se
servir de son impulsivité, de s’imposer.
• Ne pas prendre ses reproches au plan personnel car il est impulsif.
• Rester positif.

Ne pas accepter de critiques floues ou générales : demander des


faits précis, du concret.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
ADAPTER SON ATTITUDE

LE COMIQUE

Plusieurs attitudes possibles :


• Il plaisante sur tout, séduit, récupère l’attention, il déconcentre,
s’égare

Plusieurs raisons possibles :


• Il veut récupérer l’attention, entrer en compétition avec l’animateur, il
veut détendre l’atmosphère

Plusieurs réactions possibles :


• Le rigolo met de l’ambiance et cherche à attirer l’attention ; sachez rire
avec lui et revenir au travail.
• Si fou rire, faire une pause et reprendre calmement.
• Ignorer ses interventions comiques pour éviter qu’il ne déconcentre le
groupe en poursuivant le travail

Il risque d’éloigner tout le groupe du sujet.


Il peut dévaloriser certaines personnes par la dérision.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
ADAPTER SON ATTITUDE

LE TIMIDE – LE MUET
Plusieurs attitudes possibles :
• Il n’ose pas prendre la parole, ne dit pas ce qu’il pense, se fait aussi
discret que possible

Plusieurs raisons possibles :


• Il a un avis mais n’ose pas l’exprimer de peur d’être rejeté, il s’exprime
avec difficulté, manque de confiance, il est intéressé mais sans idée

Plusieurs réactions possibles :


• Le faire parler de ce qu’il sait, éviter de le mettre en difficulté.
• Lui proposer plusieurs idées, l’amener à faire des choix ou à exprimer
son avis.
• L’écouter et reformuler en le valorisant pour le mettre en confiance.
• Lui proposer de réfléchir et de revenir vers lui en fin de tour de table.

Il attire l’ironie. Eviter de l’oublier sans pour autant le mettre sur


le devant de la scène.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
ADAPTER SON ATTITUDE

LE MAUVAISE FOI
Plusieurs attitudes possibles :
• Il refuse d’écouter, pose de fausse questions, répond à côté de la
question, contourne ce qui lui est demandé, trouve toujours une
bonne raison d’obtenir gain de cause

Plusieurs raisons possibles :


• Il cherche l’escalade, joue à l’idiot, refuse la confrontation, cherche à
coincer l’animateur

Plusieurs réactions possibles :

• Parler avec lui de choses concrètes


• Lui poser des questions claires pour l’obliger à jouer vrai ou à
s’arrêter.
• Lui dire ‘Voici mon opinion, je constate que ce n’est pas la vôtre, nous
avons certainement des opinions différentes’ et le laisser. Il n’est peut-
être pas conscient de ce qui est évident.

Ne pas essayer de le convaincre.


LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
ADAPTER SON ATTITUDE

L’ALLIER OU LE LEADER POSITIF

Plusieurs attitudes possibles :


• Il sait tout et veut répondre à toutes les questions, souvent à l’aise,
il aime coopérer

Plusieurs raisons possibles :


• Il a besoin de reconnaissance positive, il aime prendre ce plaisir

Plusieurs réactions possibles :


• Ne pas s’appuyer ostensiblement sur lui et ne pas en faire un
privilégié : l’inviter plutôt à laisser le groupe s’exprimer.
• Le faire intervenir en soutien à vos propos ou pour faire face au leader
négatif car il aime coopérer.
• Le cadrer mais sans s’énerver car il a besoin de reconnaissance
positive.

Il prend votre place. Il ne laisse pas le groupe s’exprimer. Le


groupe se repose sur lui.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
ADAPTER SON ATTITUDE

LE BOUDEUR
Plusieurs attitudes possibles :
• Il joue l’indifférence, se met en retrait par désaccord, ne parle pas
beaucoup

Plusieurs raisons possibles :


• Il est en colère, n’est pas d’accord avec ce qui se dit, ne se sent pas
écouté et respecté lorsqu’il prend position

Plusieurs réactions possibles :


• Essayer de le faire participer.
• L’interpeller lorsqu’il fait la moue et l’inciter à donner son avis.
• Le valoriser en soulignant ce que son intervention apporte.

Il risque de se couper du reste du groupe.


Il pourrait arriver à un mutisme total où il se conforterait dans sa
position d’incompris.
Sa colère grandissant, il pourrait devenir agressif.
LES ATTITUDES A ADOPTER EN FONCTION DES
COMPORTEMENTS INDIVIDUELS CONSTATES
A RETENIR IMPERATIVEMENT

Pour savoir quelle attitude adopter face à certains


comportements individuels gênants, l’animateur doit :

- Observer et reconnaître les comportements des


participants : bavard, agressif, passif, comique, critique
négatif, boudeur, timide, mauvaise foi, leader positif

- Analyser les raisons possibles de ces comportements

- Adapter son attitude entant qu’animateur.