Vous êtes sur la page 1sur 1

Exercices sur l’emploi des fonctions de base maple sur les matrices (cf ğ1.

9)

1 Exercices

Exercice 1. On considère le système d’équations linéaires :




 2x + y + z + u + v = 2
 + 2y + z + u + v = 0
2x


x + y + 3z + u + v = 3
x + y + z + 4u + v = −2




x + y + z + u + 5v = 5

Créer une séquence composée de ces équations.


Résoudre ce système avec la fonction générale solve.
Ecrire, à l’aide de la fonction Maple GenerateMatrix, ce système sous la forme matricielle A X =
V puis le résoudre de nouveau avec la fonction LinearSolve.
Vérifier que la matrice A est inversible, calculer son inverse et résoudre encore le système.

Exercice 2.
On considère la matrice :
−1
 
2 1 3 4
2
 −1 2 1 −2
2 −3 1 2 −2
A= 
1
 0 1 −2 −6

1 2 1 −1 0 
4 −1 3 −1 −8
Quel est le rang de A ?
Calculer une base du noyau de A.
En déduire une combinaison linéaire non triviale entre les vecteurs colonnes de A.

Exercice 3. On considère la rotation R de l’espace euclidien E de dimension 3, définie par le




vecteur unitaire Ω = (p, q, r) et l’angle α. Un vecteur →

v est transformé par la rotation R en

− − →
− − → −
R(→

v ) = cos α →

v + sin α ( Ω ∧ →
v ) + (1 − cos α)( Ω · →
v )Ω

1. Ecrire la matrice R de R dans la base canonique de E.


(indication : on pourra d’abord construire l’opérateur fonctionnel

− − →
− − → −
R : v −→ cos α →

v + sin α ( Ω ∧ →
v ) + (1 − cos α)( Ω · →
v )Ω

on définira ensuite la base canonique comme une liste B = [→ −


e1 , →

e2 , →

e3 ] et on formera la liste
RB obtenue en appliquant R à B).


2. Calculer la trace et le déterminant de R en tenant compte du fait que le vecteur Ω est
unitaire.
(simplify(expr,{regle1 , · · · , reglen }) permet de simplifier une expression en tenant compte
de règles données).
3. Vérifier que la matrice R est orthogonale.
(une matrice M est orthogonale si et seulement si t M.M est la matrice identité).