Vous êtes sur la page 1sur 44

Sommaire

 Remerciements
………………………………………………………………………-3-
 Introduction
…………………………………………………………………….. ….- 4-

Première partie : Présentation et organisation de l’enseigne


Marjane……………………………………………………………………
…………… …. -5-

Chapitre I :
L’historique………………………………………………………………..-6-
I- Ona
……………………………………………………………………
………
II- Cofarma …………………………………………………………
………….
Chapitre II : L’organisation
…………………………………………………………..-9-
Chapitre III : description du programme
………………………………………-10-

Deuxième partie : déroulement du stage et fonctionnement de


la chaîne de distribution
……………………………………………………………………………-11-

Chapitre I : chaîne de
distribution……………………………….. ……………….-12-
I- commande
…………………………………………………………………-17-
II- récéption
……………………………………………………………………-
18-
III- implantation et balisage
……………………………………………..-19-
IV- décoration
…………………………………………………………………-21-
V- sortie de caisse
…………………………………………………. ………-22-
VI- Le retour à la
caisse .............................................................-23-
VII- La main d’œuvre
………………………………………………………..-23-
Chapitre II : déroulement du stage
…………............................................-25-
I- Taches effectues par les
responsables ……………………………-27-
II- Missions et travaux effectués…………………………………… .
…-28-
III- Observations éventuelles
…………………………………………… .-29-
III - Les apports du stage
……………………………………………… ….-30-

Conclusion……………………………………………………………………
……………-32-

Remerciements
Je tiens à présenter mes vifs remerciements à
toutes les personnes qui ont fait en sorte que je
passe un stage très réussi.
M. DEMARLEY Didier le directeur de Marjane
Ménara qui m’a permis d’avoir une expérience
professionnelle au sein de son organisme.

M. BOULIME Noureddine, le chef du rayon


entretien, pour son aide, son écoute et ses
conseils .

Les employés du rayon entretien qui m’ont


facilité l’intégration dans cet organisme.

M. BOUSFIHA noureddine , mon encadrant


de stage , pour sa présence tout au long du stage
, son accompagnement et ses conseils qui m’ont
énormément aidé notamment pour réaliser mon
rapport de stage .

Le corps enseignant à HEM Marrakech pour tous


les efforts qu’il ne cesse de déployer pour que
cet établissement occupe une place de choix à
l’instar des autres.
Dans le cadre de ma formation à l’Institut des hautes études de management
(Hem) Marrakech et dans le but de perfectionner mon cursus de et renforcer
mes connaissances acquises durant le premier semestre, il s’avèrait nécessaire de
compléter cette formation par une expérience pratique pour acquérir les
connaissances et les compétences indispensables afin d’accéder au marché
d’emploi.

Dans ce sens, j’ai effectué un stage d’un mois dans


l’Hypermarché Marrakech Ménara.

MARJANE est le pionnier de la grande distribution au


Maroc, il répond à des besoins précis de consommation en
offrant des produits de bonne qualité à des prix intéressants,
C’est dans ce domaine de la grande distribution qui se
développe à une vitesse étonnante au Maroc que j’ai choisis
d’effectuer mon stage au sein de l’hypermarché Marjane
Ménara, implanté dans la ville de Marrakech

J’ai ciblé en premier lieu l’acquisition de l’expérience et du


savoir faire dans le domaine et en second lieu, noué des
relations précieuses avec le personnel, une action qui apparaît
nécessaire dans le monde de l’entreprise.

Le résultat de ce stage est exposé et analysé dans ce


modeste rapport qui s’articule sur deux parties principales
présentées comme suit :
Dans une première partie je présenterais le secteur de la
grande distribution , en suite, la deuxième partie fera l’objet
d’un compte rendu des tâches effectuées avec succès au
département petit électroménager.
« Accroître le pouvoir d'achat des familles marocaines en leur
permettant avec le même budget de consommer plus et mieux,
telle est l'ambition de MARJANE ».

Historique

Pour un pays comme le Maroc, la distribution constitue


un des secteurs d'activité primordiaux sur les quels se base le
tissu économique de la nation.
Marjane est géré par la holding COFARMA sous la
direction du pôle Agro distribution de l’ONA , c’est pourquoi je
juge nécessaire d’établir une brève présentation du groupe
ONA , puis de COFARMA.

I-Ona
Le groupe O.N.A « Omnium du Nord Africain », est une
société anonyme au capital de 1.316.950 000 DH.
Le groupe a été crée en 1919, et il opère aujourd’hui dans
cinq métiers stratégiques ):
 Mines et matériaux de constructions,
 Agro-alimentaires et Boissons,
 Tourisme et aménagement,
 Distribution,
 Activités financières
Le groupe détient, par ailleurs, des participations dans
différentes sociétés.

La distribution du groupe O.N.A regroupe :


 La compagnie OPTORG, qui a été acquise en 1993, et qui
opère dans la distribution de biens et d’équipements ;
 La grande distribution avec les hypermarchés Marjane ;
 L’Automobile représentant les marques Peugeot et Citroën.
II-Cofarma
COFARMA, 52, Avenue Hassan II Casablanca, est une
société anonyme au capital de 266.500.000 Dh, son concept
d’hypermarché a été introduit dès 1990 par le groupe O.N.A.
MARJANE est l’enseigne commerciale de COFARMA ; holding de
la grande distribution du groupe O.N.A, aujourd’hui à la tête de
sept hypermarchés implantés à Casablanca « Californie, Ain
Sebâa, Twin Center », Rabat « Bouregreg, Hay Riad »,
Marrakech « Marjane Marrakech Ménara » et Agadir « Marjane
Agadir Founty » .
Le 12 janvier 2001, ONA a concrétisé un accord de
partenariat avec le groupe Auchan. A travers ce partenariat,
ONA, permet à Auchan de prendre position sur un marché à
fort potentiel.
L’alliance conclue entre ONA et Auchan procède de la
volonté conjointe des deux groupes de développer une activité
de grande distribution au Maroc avec des moyens renforcés et
adaptés. Ce développement implique pour les deux groupes un
effort en terme d’investissement, il comprend également pour
ONA un engagement complémentaire avec le groupe Auchan
dans la création d’une chaîne de supermarché en autre ACIMA.
L’accord conclu par les deux groupes aboutit à la cession de 49
% du capital de Cofarma à Auchan, O.N.A en conserve 51 %.
ONA et Auchan sont également en plein accord pour poursuivre
activement l’implantation de nouveaux hypermarchés sous
l’enseigne Marjane dans tout le Maroc, avec une vision à long
terme de croissance.
Créée en décembre 1999, MARJANE MARRAKECH MENARA,
est une grande surface de vente de 1400 m 2, son concept
d’hypermarché est à l’origine d’une triple évolution :
-Repositionnement de l’offre des enseignes préexistantes,
-Large diffusion du principe de libre service,
-Baisse des prix proposés aux consommateurs.
Il possède une galerie marchande d’environ 20 boutiques,
et un grand parking de 1000 places incluant une station service.
En déclinant tous les éléments du mixe grande distribution
dans ses aspects merchandising (communication, animation,
prix attractifs, qualité de service…) .Marjane a su s’imposer à
une fréquentation journalière de 4000 clients, ainsi qu’auprès
des marques qu’y trouvent un bon support de valorisation et de
promotion de leur produits.
Aujourd’hui, Marjane est un moteur de dynamisation et
d’innovation dans son secteur et accompagne l’émergence de
nouveaux modes de vie et de consommation.

Chiffres clés

Chiffre d’affaire : 6338,1 MDH


Points de vente : 17
Effectif : 5134
Surface de vente : 121 196 m²
Investissement : 516,8 Mdh
Raison sociale :SIDIGECmarjane
Menara (société d’investissement) de
De gestion de centres Commerciaux
Siège social: avenue abelkarim
elkhatabi .Route de Casablanca
Marrakech 40000.Maroc
Boutiques : 31
Parking : 1000 Places
i-Organigramme
Direction

Générale
Secrétariat

Réception
Produits
Marchandise
Frais seess
Ressources
Humaines
P.G.C

Caisses

Textile
Comptabilité

Technique
Bazar

Informatiqu
e
G.P.E.M
Sécurité

D’après cet organigramme, les produits sont classés en 5


catégories (Produits frais, P.G.C, Textile, Bazar et
G.P.E.M).Quant à leur disposition dans le magasin, celle-ci n’est
pas faite par hasard. Il est prouvé qu’un client entrant dans une
grande surface aura plutôt tendance à se diriger vers la droite ;
c’est pourquoi les départements GPEM et Bazar qui
représentent les zones froides du magasin sont situés à droite.
De même le zone chaude du magasin représentée par le
marché se situe au fond de l’hypermarché pour obliger le
consommateur à traverser le magasin et à passer par exemple
devant le rayon textile.
Enfin, en ce qui concerne le département GPEM, il est l’un des
plus importants départements tant en terme de surface qu’en
terme de chiffre d’affaire générée. Il est situé à l’entrée du
magasin pour attirer les clients.

II-Public et concurrents :
Actuellement, Marjane poursuit son développement à
travers l’ensemble du territoire et notamment à Fès, El jadida et
Tanger.
Pionnier de la grande distribution au Maroc, O.N.A. a introduit
dès 1989, le concept d’hypermarché intégrant dans un même
lieu de vie et d’échange , un espace marchand en libre-service ,
et une grande galerie commerciale destinée à toutes les sortes
et les catégories de clients .
Les principaux concurrents de Marjane sont METRO ,
ASWAK SALAM et ASSIMA et dernièrement l’hyper marché
CARREFOUR implanté à salé .
Marjane attire un public de toutes les catégories d’age et de tous les
milieux sociaux, on peut cependant mesurer leur satisfaction à travers
des questionnaires distribués gratuitement (voir annexe ).
I-Objectifs & Organisation
MARJANE répond à des besoins précis de consommation en
offrant des produits de bonne qualité à des prix intéressants,
son label a toujours été «MARJANE j'y vais, j'y
gagne».l’organisation, de ses différents départements fait qu’il
soit un leader dans le domaine de distribution.

La gestion de département petit électro-ménager , est


comme celle de tous les autres départements, est confiée à un
cadre opérationnel - appelé chef du département - dont les
attributions sont celles d’un responsable du centre d’intérêt
commercial. Il est responsable de la gestion du département, de
la gestion des stocks et celle des commandes, sans omettre pour
autant la gestion administrative, le management des équipes et
la gestion commerciale. Le chef du département est assisté dans
sa mission par des collaborateurs et un secrétariat commercial.
Le chef de rayon, quant à lui à pour mission la gestion du stock,
Le suivi des commandes, La gestion de son équipe d’employés,
le rangement du rayon, l’enregistrement de la démarque. Les
employés ont pour seule mission l’étalage des produits. Quand à
moi ce département m’a beaucoup appris en terme de
responsabilité et d’autonomie.

II- Les départements opérationnels :


A-département Bazar
Il est composé de cinq rayons :
Ménage : Cadeaux, verrerie, vaisselle, jetables, cuissons
sur feu, cuisson sans feu, entretien rangement, soin de
linge, préparation table …)
Bricole : Piles, lampes, espace auto, les huiles, tapis, sanitaire …
Librairie / Papeterie / Bagage : ouvrages, livres, fourniture
scolaires, fourniture de bureau, Bagages, …)
Jouets/Sport/Loisirs : jouets, bébés, jeux de société, jeux de
loisirs, sport d’équipe, jouets d’été, camping, sport nautique,
sport extérieur, sport intérieur, jouets mixes …

B-Grand et petit électroménager (GPEM)


Les articles du département GPEM sont organisés comme
dans les autres départements, en famine et chaque famille
est identifiée par un code.

C-Grand électroménager ou blanc


Le grand électroménager regroupe :
- bien-être maison
- lave sèche linge
- lave vaisselle
- réfrigérateurs : ils sont implantés en fonction du ratio
taille/prix
- congélateurs : on commence par le plus cher au moins cher
- cuisinières, fours, encastrables : l’implantation se fait sur la
base du nombre disponible, le prix et la dimension

D-Petit électroménager
- Sac aspirateurs + accessoires
- Petit déjeuner
- Préparation aliments, micro-onde
- Hygiène, soin de linge et entretien sol
- Rasoirs
- Pièces détachées
- Audiovisuel ou brun : Il contient les familles de produits
suivants:
- Audio-visuel : où il y a la boutique CD (CD, appareils photo,
téléphones fixes, sans fil, accessoires GSM, calculatrices,
horloge, ….)
- Rayon informatique : Ordinateurs, Play Station, accessoires,
….
- Mûr TV : L’implantation se fait par famille et capacité (40”,
34”, 32”, 29”, 28”, 25”, 21”, 20”, 14”).
- Rayon chaîne Hi-fi : L’implantation se fait par sous famille :
Accessoires (baladeurs, Walkman, radio réveil, haut parleur, …)
cassettes audio vidéo clean, cassette vidéo vierges, antennes,
accessoires cassettes, ….
L’implantation des articles est très importante pour la vente
en électroménager car ce sont des articles seuls face au client.
Néanmoins, il y a des animateurs délégués auprès de Marjane
par les fournisseurs (vendeurs de marque); leur priorité est la
vente de leur marque mais ils reçoivent des formations sur les
autres marques et surtout sur la tenue du rayon parce que ce
sont avant tout des vendeurs Marjane.

C-Service après vente :


Il est annexé au département GPEM, il gère les
réclamations des clients, le responsable de ce service assure le
changement des articles achetés durant les 3 jours suivant
l’opération de vente, au delà de cette période il ne devient
qu’un intermédiaire entre le fournisseur et le client (en cas de
réparation).

C'est donc ainsi qu'il a su garder et préserver sa place de


leader dans un univers de plus en plus concurrentiel et c’est
grâce a ces qualités que j’ai choisi d’effectuer mon stage dans
le département petit électroménager.
III- les départements fonctionnels
A-La caisse :
La mission du département caisse est d’encaisser la recette
journalière, c’est d’elle que provient la quasi-totalité du chiffre
d’affaire du magasin.
L’équipe du département est formée d’un chef département,
des superviseurs pour la caisse centrale et le coffre, des
caissières et des hôtesses pour l’accueil et un rouleur.

B-La sécurité :
La sécurité a pour rôle de :
- Surveiller le magasin (vol, consommation interne…) ;
-Contrôler le personnel ;
-Contrôler les entrées et les sorties de marchandise ;
-Contrôler la consigne ;
-Assurer la garde du magasin le soir après la fermeture.
Les moyens mis à la disposition du service sont :
-Caméras.
-Talkie-walkie.
-Les systèmes d’alarmes.

C-Le service technique :


Ce service assure les divers travaux d’intervention et de
prévention, il contrôle les installations suivantes tous les jours :
-La commande sonorisation ;
-L’éclairage,
-La climatisation ;
-La centrale frigoriste ;
-Les groupes électrogènes.
IV-Les départements administratifs :
Le département comptabilité :
Il s’occupe du traitement de la recette de l’hypermarché, dans ce
service on trouve :
Le contrôle facture .
Le contrôle Gestion.
Le premier vérifie la conformité de la liste de la réception et le
nombre des dossiers transmis ; il contrôle le contenu de chaque
dossier à savoir :
-Le bon de livraison fournisseur ;
-Le bon de réception Marjane ;
- Le bon de réception valorisée ;
-La facture fournisseur.
Si l’une des vérifications citées ci-dessous n’est pas conforme,
le dossier et le journal sont retournés à la réception marchandise,
accompagnés d’un imprimé indiquant le motif du retour du
dossier.
Pour les dossiers complets, un rapprochement visuel est fait, ce
qui consiste à rapprocher le pied de BRV avec le montant total de
la facture, si la montant et juste on saisie le dossier.
Dans le cas contraire, un pointage ligne par ligne entre le BRV et
la facture doit être fait pour détecter l’anomalie à savoir :
Une différence de prix ;
Une différence de quantité.
En cas de différence de prix, le service contrôle facture demande
une correction de quantité ou une confirmation de prix au service
achat ou au chef de département.
Pour la différence de quantité, le service demande une correction
de quantité ou de confirmation au service réception marchandise.
En ce qui concerne le contrôle de gestion, il se charge du :
Suivi du chiffre d’affaire ;
Suivi de la marge brute ;
Suivi de la démarque ;
Suivi des ventes.
 Commande

 Réception

 Implantation et balisage

 Décoration

 Sortie de caisse

 Retour à la caisse

 Inventaire

I-Commande :
Celle-ci constitue le point de départ du circuit de la
marchandise : « la quantité commandée doit être un juste
équilibre entre le sur-stockage et la rupture ». Le collaborateur
doit passer chaque jour les commandes des articles présents
sur son rayon en suivant un planning fixé par le chef de
département.
Les quantités à commander pour chaque article sont
décidées par le chef de rayon après consultation d’un
cadencier qui contient plusieurs informations sur l’article
(code barre, historique des ventes, stock …).
Le stock disponible dans le système informatique est, dans la
plupart des cas, inférieur au stock réel à cause de la démarque,
ce qui oblige le collaborateur lors de la passation des
commandes, à contrôler visuellement, pour chaque article, la
quantité réellement disponible en réserve…Une fois que le
cadencier est rempli par le chef de rayon, il passe chez la
secrétaire pour saisir les informations suivantes :

 Le code fournisseur CNUF/DEPT

 La date de la commande

 La date prévue pour la livraison

 Les quantités commandées


II-Réception :

principes généraux :

Il existe 2 types de réception :

 les réceptions de livraisons entrepôt qui nécessitent un


contrôle ciblé.
 Les réceptions de livraisons directes qui imposent un
contrôle exhaustif et qui se font généralement dans le
cas du département frais.

La réception est placée sous la responsabilité du


réceptionnaire ou de la personne chargée de la réception.

Il appartient au directeur de magasin de se doter d’une


organisation interne (répartition des rôles, formation) qui
garantisse la qualité et la pertinence des contrôles de
réception. De même une fois par mois les équipes de
magasin doivent contrôler avec le spécif les factures et les
entrées.

L’exhaustivité et la qualité des contrôles de tous les


mouvements de marchandises sont les principales
composantes des résultats de gestion.

A-la réception livraison directe :


Le réceptionniste :
 Contrôle le bordereau de transport et le destinataire de
la livraison.
 Contrôle la qualité et le nombre de colis livrés, note
manuellement les quantités reçues sur le bon de
réception et signe en bas de page.
 Récupère le bon de livraison du fournisseur sur lequel
il note la date, le N° de bordereau de réception, le
cachet MARJANE et la signature.
 Enregistre au fur à mesure sur le registre
« entrées/sorties » chaque réception.

 Renseigne son nom et signature en clair sur le


bordereau de transport.
 Effectue les réserves en cas de manquant ou casse.
 Refuse une livraison en renseignant le bon de transport
de la mention « marchandise refusé ».

b-Stockage :

Une fois la marchandise étiquetée et contrôlée, elle est


transportée à la réserve pour être stocké sur des « racks »,
dans la réserve du département concerné.
Son rangement se fait par rayon (en ce qui concerne le
département petit électroménager il y’en a trois) pour
permettre ainsi aux responsables de pouvoir gérer leurs zones
d’une façon adéquate et pertinente. Le rangement des produits
se fait sous la responsabilité des collaborateurs.

iii-Implantation et balisage :

A-Implantation :

a) Définition et description du linéaire de vente :

Dans les magasins en libre service la plupart des produits de


grande consommation sont placés dans des meubles de
vente appelés gondoles, comportant plusieurs niveaux (ou
étagères).

On appelle linéaire au sol la longueur totale (en mètre) des


consoles d’un magasin, ou de la partie des consoles
attribuées à une catégorie de produits ou à un produit en
particulier.
On appelle linéaire développé la longueur totale des
étagères correspondantes.

b) Etude de l’implantation du linéaire :

Chaque rayon est divisé en familles (catégories de groupes)


et sous- familles.

 Les familles :

Ce sont les grandes catégories de produits groupés par


utilisation. Appelées aussi sous rayons, groupes, ce sont les
piliers d’une implantation, la structure autour de laquelle
vont pouvoir s’articuler les facings, les couleurs,…

Ex :

Le rayon « crémerie » a un sous rayon « ultra frais » dans


lequel on trouve une famille « camemberts » divisée en sous
familles (par exemple « camemberts import », « camemberts
local »).

Pour repartir le linéaire disponible entre toutes ces


familles, il faut tenir compte de :

 La surface de présentation nécessaire, ou le volume,


 La méthode de présentation,
 La motivation d’achat,
 La rentabilité

Ensuite, après répartition il faut penser à placer chaque famille


sur un plan de la surface de présentation soit verticalement ou
horizontalement.
 Présentation horizontale ou verticale ?

Il s’agit en fait de savoir si il faut :

o Soit présenter verticalement un produit, une sous-famille,


une famille, sur toute la hauteur du meuble.
o Soit présenter les mêmes produits horizontalement.

La présentation verticale s’avère être la plus efficace pour


plusieurs raison :

 La visualisation : on sait que le mouvement de la


tête est plus facile et naturel de gauche à droite ou
de droite à gauche que de haut en bas.

 La rentabilité : cette présentation va permettre de


bien dégager les catégories de produits.

 La lisibilité : le rayon formera une suite de


« boutiques » parfaitement délimitées, qui donne
une impression de clarté, de précision dans le choix ,
et permet la mise en valeur de chaque catégorie par
ses voisines ; les clients n’aiment pas « chercher », il
faut donc faciliter le geste d’achat.

B-Balisage : Tout produit n’ayant pas de prix affiché est


considéré comme produit en rupture.
Le balisage consiste à afficher les prix de chaque
produit ainsi que leur code. Ceux-ci se différent entre
produits normaux et produits en promotion.

IV-Décoration
 Son rôle est de préparer et installer l’ensemble des
supports promotionnels à savoir l’affichage dans le
magasin.
 Ce service doit suivre de près tous les événements de
l’hypermarché à savoir :
 Les plannings et les thèmes des dépliants, P.O.S,
promotion interne et occasion (Ramadan, fête
religieuse…)
 Pour un dépliant, chaque chef de rayon doit être déposé
une semaine avant.

Les différentes affiches utilisées sont :


 Grand affiche suspendue pour les promotions,
 Moyennes affiches pour les paniers
 Petites affiches utilisées spécialement pour le textile et
l’électroménager,
 Stop rayon pour les articles en promotion,
 Banderole pour les grandes opérations.

V-Sortie de caisse :

Souvent prise par la plus part des consommateurs


comme simple acte final, la sortie de caisses est l’une des plus
grandes étapes de la vente du produit.

Cette opération se base dans un premier temps sur le"


S.B.A.M." :

S : Sourire. Le premier acte d’une hôtesse à la vue d’un


client est le sourire pour qu’il se sente à l’aise et plus en
chaleur au sein de l’entreprise.

B : Bonjour. Saluer une personne lui redonne encore de la


confiance en elle et lui accorde plus d’importance.
A: Au revoir. Faire croire au client qu’il est l’un de nos
meilleurs clients et qu’on attend son retour au sein de notre
magasin très prochainement.

M : Merci. On remercie le client pour la confiance qu’il a en


nous.

v-Le retour à la caisse :

Le retour du produit se fait dans deux cas seulement :

 Prix :

- Différence entre le prix affiché sur le produit au magasin et


celui facturé.
- Produit moins cher ailleurs sur présentation du justificatif.

 Qualité :

Le retour se fait au cas ou la date d’expiration tient sa fin.

VI Main d’œuvre

Nature :

La main d’œuvre de MARJANE est généralement


jeune, qualifiée et performante.
Doté d’un niveau déterminé d’études, le personnel de
MARJANE cherche toujours à évoluer dans ses performances
vues la possibilité de changer de poste et la rapidité de
grimper d’échelle. C’est le monde selon lequel un simple
collaborateur peut devenir chef de département et même plus.
Fonctions :

La gestion du département frais, comme celle de tous


les autres départements, est confiée à un cadre opérationnel -
appelé chef du département - dont les attributions sont celles
d’un responsable du centre d’intérêt commercial. Il est
responsable de la gestion de CA du département, de la gestion
des stocks et celle des commandes, sans omettre pour autant
la gestion administrative, le management des équipes et la
gestion commerciale. Le chef du département est assisté dans
sa mission par des collaborateurs et un secrétariat commercial.

 Taches effectues par les responsables.


 Missions et travaux effectués
 Observations éventuelles
 Les apports du stage

-25-

Organigramme d’un département commercial

Chef

par
Assistante
co
m

Chefs Rayon

Employés

-26-

Le chef de département :

Il a pour mission principale la gestion des rayons et


l’animation d’une équipe composée de chefs de rayons et
d’ELS.

Parmi ses taches :

 Suivi du chiffre d’affaires du département ;


 Contrôle de la marge brute ;
 Etablissement du budget annuel ;
 Contrôle de la démarque ;
 Formation du personnel de son département ;
 Etablissement du planning de travail de son équipe ;
 Suivi des commandes et des stocks ;
 Suivi du plan d’occupation du sol, du dépliant et des
animations ;
 Assurer la permanence selon un planning établi par
la Direction.

Le chef de Rayon :

Il a pour mission :

 La gestion du stock
 Le suivi des commandes
 La gestion de son équipe d’employés
 Le rangement du rayon
 L’enregistrement de la démarque .
-27-
 La secrétaire :
Elle s’occupe du :

 lancement des cadencier, et des commandes.

 coordination entre le chef de département, les


collaborateurs et les fournisseurs.

 saisie de la démarque.
 suivi administratif.

 classement et l’archivage des documents.

Missions et travaux effectués

En tant que stagiaires, notre mission est d’effectuer le


travail que notre chef de rayon nous confie, dont les plus
importantes et les plus régulières sont :
-adapter les plans aux ventes du magasin en respectant une
implantation verticale.
-Laisser les étiquettes prix en place (à gauche) même si le
produit est en rupture.
Mais aussi éviter quelques stratégies qui relèvent de la
tricherie comme par exemple :
- Retourner les étiquettes prix.
-Remplacer un produit en rupture par une autre référence.
-adopter la tactique du « facings » des produits.
Parce qu’un rayon de qualité veut dire : un rayon plein,
propre, bien présenté et bien balisé. Nous veillons alors à ce
que tout les produits
-28-
soient bien organisés dans le rayon mais aussi dans les résérves
qui se positionnent ainsi :

 Les produits en magasin sont situés dans le prolongement de


leur lieu de stockage. On peut schématiser la disposition des
articles dans le magasin en trois grands ensembles :

-Un ensemble Frais, relié aux chambres froides et au couloir


transversal.
-Un ensemble food près de la sortie de la réserve food.
-Un ensemble non food à l’opposé, également à proximité de
sa réserve.

J’ai aussi effectué lors de mon stage l’animation du rayon


bébé qui , d’ailleurs est lié au département petit électroménager ,
cela ma appris une certaine confiance en moi , en abordant et
communiquant avec les clients et en leur proposant les
promotions du produit.
Cependant ces activités doivent être effectuées chaque jour, et
peut s’avérer ennuyeuse. La bonne gestion du temps et la bonne
humeur sont deux facteurs importants pour la réussite du travail
voulu.

Observations éventuelles :
Je vais marquer mes observations sous deux angles un positif,
et l’autre négatif :

 Les points positifs

 Une réunion se tient une fois tout les deux jours afin
que le chef de rayon puisse discuter avec les
employés des quantités de produits vendues, celles
qui sont en rupture, mais aussi le nombre de cartons
qu’il faut afin d’effectuer les commandes, et une
autre chaque mois pour une lecture du résultat et
responsabiliser chaque employé avec son chef de
rayon pour détecter les anomalies du rayon auquel il
est affecté et venir par un plan d’action.

 L’Implication de toute l’équipe dans la réalisation des


résultats et descente des résultats escomptés pour
sensibiliser le collaborateur ; aussi, à chaque fois que
le besoin en formation se fait ressentir,une mise à
niveau du collaborateur se pratique chaque jour.

 confort d’achat pour les clients (sensibilisation du


personnel sur le service client)
-29-
 La compétition des fournisseurs pour avoir la
meilleure offre.
 Suivi des inventaires hebdomadaires pour le marché
et un autre mensuelle pour APLS.
 Suivi de la marge d’entrée et de la marge de sortie

 Formation du personnel (Ecole Marjane).

 Responsabilité et contrôle

 Polyvalence du chef de rayon et son équipe.

 Les points négatifs


 La démarque au niveau de tous les rayons.

 La concurrence directe de METRO et ASWAK SALAM et


ASSIMA.

 Diminution de la marge.

 Insuffisances de matériels indispensables (échelles, cadis


…).

 Fuite de personne qualifiée.

 Insuffisance du matériel informatique.

Les apports du stage

Cette expérience m’a permis d’évaluer mon


Savoir faire :
Cette expérience dans le monde de distribution initie à l’art de
gérer sous contrainte ce qui m’a permis d’acquérir des
connaissance indispensables pour moi que je n’aurais pu
acquérir ailleurs.
Savoir être :
 Ponctualité : puisqu’il y’avait un système de pointage
qui consistait à marquer l’heure d’entrée et de sortie.
 Travaille en groupe .
 La résponsablité, l’autonomie ainsi que la
communication avec les clients notamment en
participant à l’animation d’un produit.
-30-
 Partager des moments modestes mais généreux avec les
ouvriers qui s’estimaient heureux malgré la difficulté
des tâches qui leur sont adressées.
 Me familiariser avec de nouvelles notions économiques
en raison de mon premier contact avec l’entreprise.
 Le respect des autres, chefs de rayons, ouvriers ainsi
que collègues.
-31-

S’agissant de l’impact sur la personne du stage réalisé, il est


retenu que le fait d’être constamment confronté à des situations
complexes, d’où plusieurs façons d’agir ; constitue un
environnement qui permet de corriger ses défauts et améliorer
ses qualités dont plus d’autonomie et de ponctualité. L’expérience
qui m’a le plus marquée lors de mon stage est celle de
l’animation d’un produit, ceci m’a permis d’aborder les gens ce
qui m’a aidé à avoir plus d’assurance et de responsabilité.

La grande distribution initie à l’art de gérer sous contrainte,


ce qui constitue pour moi en tant qu’étudiante l’opportunité de
me forger le profil adéquat pour toute carrière.

J’ai choisi les horaires du matin afin de profiter de toutes les


tâches effectuées, l’insertion dans le groupe s’est faite
naturellement et dès le premier jour en raison de la sympathie et
la gentillesse de l’équipe, leur bonne volonté et leur sentiment
d’appartenance fait que l’envie de finir les tâches de la journée
prime sur le soucis d’expiration des 8 heures de travail.
Vu que les objectifs que je m’étais assignée ont été atteints,
je pense que mon passage à Marjane Ménara a été positif, le
stage s’avère une école pour toute personne ayant l’esprit du
challenge et de la motivation.

Et je ne répéterais jamais assez que la formation est


synonyme de réussite, donc mes encouragements vont à tous
ceux qui entreprennent une action dans ce sens, notamment dans
un secteur aussi riche et complexe qu’est la grande distribution,
ce premier stage a été pour moi un premier pas vers la
concrétisation de ma formation dans un milieu professionnel,
j’espère que j’aurais l’occasion de revenir à Marjane, au courant
des années à venir, pour approfondir un thème de recherche ou
une problématique sur la grande distribution.

-32 -
-33-

Le Clark à la capacité de lever des objets lourds.


-34-
La palette supporte la marchandise et assure
toutes les opérations de la chaîne de distribution.
Son rôle est important puisqu'elle est présente de
bout en bout de l'expédition.

-35-
Les tires palettes servent à transporter les pallettes.

-36-
Logiciel utilisé à Marjane

-37-
Exemple de questionnaire
Qu’est ce qui vous plais chez Marjane ?
La qualité du produit le grand choix le prix
Les modes de paiement les facilités de paiement les promotions
L’accueil le service tout cela

Rubrique produite
1) Les produits rependent t-il à vous attentes ?
Parfaitement moyennement pas du tout

2) Comment évaluez vous les promotions ?

Très satisfait satisfait peu satisfait pas satisfait

Rubrique prix
1) Comment évaluez vous le prix ?
Très satisfait satisfait peu satisfait pas satisfait

2) Comment évaluez vous les facilités de paiement ?


Très satisfait satisfait peu satisfait pas satisfait

Rubrique service

-38-
 http://www.ona.ma/marjane.php

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Marjane

 http://www.oodoc.com/76285-merchandising-maroc-
hypermarches-marjane-stage.php

 http://www.memoireonline.com/02/08/915/m_developpe
ment-service-apres-vente-stage-marjane0.html
-39-