Vous êtes sur la page 1sur 2

UE1 : Biochimie

Les 10 étapes de la glycolyse


N° Réaction chimique Enzyme Sens/G’
ère
1 phase : consommation d’énergie
Phosphorylation sur le C6 du glucose avec conso° HEXOKINASE / GLUCOKINASE Réaction
1 d’1 ATP Etape régulée mais non spécifique à la irréversible
Glucose + ATP  Glucose6P + ADP glycolyse Fortement
Cofacteur : Mg2+ exergonique
Isomérisation du glucose 6P en fructose 6P Réaction
2 Permet la libération du C1 PHOSPHOGLUCOSE ISOMERASE réversible
Glucose 6P  Fructose 6P Faiblement
Aldohexose (pyrane)  Cétohexose (furane) endergonique
Phosphorylation du fructose-6P avec PHOSPHOFRUCTOKINASE 1 = PFK1 Réaction
3 consommation d’1 ATP irréversible
Fructose 6P + ATP  Fructose1,6bisP + ADP Point majeur de régulation : régule le flux Fortement
Cofacteur : Mg2+ entrant de la glycolyse exergonique
Coupure en 2 trioses P (asymétriques) ALDOLASE Réaction
- Frein au flux de la voie (le couplage réversible
4 Fructose 1,6 bisP  Glycéraldéhyde 3P (G3P) + énergétique permet la réaction) Très
DiHydroxyacétoneP (DHAP) - L’aldolase forme seulement 11% de fortement
GP3 et DHAP exergonique
Isomérisation d’une faible partie de DHAP en TRIOSEPHOSPHATE ISOMERASE Réaction
G3P (4%) - Quantité de G3P produite est faible, réversible
5 elle s’engage dans la glycolyse endergonique
DHAP  G3P - Le DHAP ne s’engage pas dans la
glycolyse, il sert à la synthèse de
triglycérides (TG)
2nd phase : génération d’ATP
Oxydation + phosphorylation du C de la fonction
aldéhyde du G3P
2 G3P + 2Pi + 2NAD+ 2x 1,3bvisPGlycérate + 2 GLYCERALDEHYDE 3-PHOSPHATE
+
NADH + 2H DESHYDROGENASE (G3PDH)
Passe par un intermédiaire acyl-enzyme :
(nouveauté 2016) : - Site de production d’un coenzyme Réaction
6 1) La fonction thiol de l’enzyme se fixe sur réduit (NADH) réversible
l’aldéhyde du G3P (intermédiaire formé) - Le NADH doit être ré oxydé en endergonique
2) Formation d’une liaison cétone grâce à permanence : la quantité de NAD+
l’intervention du NAD+ est un facteur limitant la glycolyse
3) Fixation d’un Phosphate inorganique (Pi) et
formation d’une liaison à haut potentiel
énergétique sur le 1,3bisPGlycérate
Transfert de Phosphate sur l’ADP 3-PHOSPHOGLYCERATE KINASE Réaction
7 2x 1,3-bisPGlycérate + 2ADP  2x 3-PGlycérate - Site de production d’un ATP par réversible
+ 2ATP triose exergonique
Cofacteur : Mg2+ - Cette réaction peut être shuntée
dans le globule rouge (GR)
Isomérisation du 3-PGlycérate PHOSPHOGLYCERATE MUTASE Réaction
8 2x 3-PGlycérate 2x 2-PGlycérate - Production de 2-PGlycérate dont le réversible
Cofacteur : Mg2+ potentiel énergétique est supérieur faiblement
au 3-PGlycérate endergonique
Déshydratation du 2-PGlycérate ENOLASE Réaction
9 2x 2-PGlycérate  2x PEP +H2O - Le phosphoenolpyruvate (PEP) est une réversible
Cofacteur : Mg2+ molécule à fort encombrement et faiblement
très énergétique endergonique
Transfert de phosphate sur l’ADP PYRUVATE KINASE Réaction
10 2x PEP + 2ADP  2x Pyruvate + 2ATP - Site de production d’1 ATP par triose irréversible
Intermédiaire énolpyruvate instable formé - Régule flux sortant de la voie exergonique
UE1 : Biochimie