Vous êtes sur la page 1sur 45

ROYAUME DU MAROC

MINISTERE DE L’INTERIEUR
PROVINCE D’OUARZAZATE
****

MARCHE N° …..... /INDH/2018

Objet du marché

TRAVAUX D’ALIMENTATION EN EAU POTABLE DU DOUAR « IMADRAS» RELEVANT DE LA


COMMUNE IMI NOULAOUN DANS LA PROVINCE D’OUARZAZATE

CAHIER DES PRESCRIPTION SPECIALES


Bordereau des prix-Détail estimatif
PREAMBULE DU CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

Marché n° :…….. / INDH/2018 passé par appel d'offres ouvert sur offres de prix (séance publique) en
application l’al 2 § 1 de l’article 16 et § 1 de l’article 17 et al. 3 § 3 de l’article 17 du décret n° 2-12-349
du 8 Joumada I 1434 (20 Mars 2013) relatif aux marchés publics.

ENTRE

MONSIEUR LE CHEF DU GOUVERNEMENT représenté par le Gouverneur de la province d’Ouarzazate

Sous-ordonnateur,

D’UNE PART

1. Cas d’une personne morale

M ……………………………………………………………………qualité …………………………..……………………………….
Agissant au nom et pour le compte de………………………………………..(Raison sociale et forme juridique)
en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés.
Au capital social ………………………………………………….. Patente n° ………………………………………….…..
Registre de commerce de ……………………………………Sous le n°…………………………………………………
Affilié à la CNSS sous n° ………………………………………………………….………………………………………………
Faisant élection de domicile au ……………………………………………………………………………...................
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Compte bancaire RIB (24 positions)………………………………………………………………………………………
Ouvert auprès de……………..
Désigné ci-après par le terme « ENTREPRENEUR »

D’AUTRE PART

IL A ETE ARRETE ET CONVENU CE QUI SUIT

2. cas de personne physique


M ………………………………………………………………………………………………………………………………..…………….
Agissant en son nom et pour son propre compte.
Registre de commerce de …………………………………………..sous le n°…………………………………………
Patente n° ………………………………………….… Affilié à la CNSS sous n° ………………………………………..
Faisant élection de domicile au ……………………………………………………………………………...................
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Compte bancaire RIB (24 positions)…………………………………………………………….……………………..
ouvert auprès de……………………………………………………………………………………………………………….…….

Désigné ci-après par le terme « ENTREPRENEUR »

D’AUTRE PART

IL A ETE ARRETE ET CONVENU CE QUI SUIT

2
CHAPITRE PREMIER : CLAUSES ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES

ARTICLE 1: OBJET DU MARCHE

Le présent marché a pour objet :


TRAVAUX D’ALIMENTATION EN EAU POTABLE DU DOUAR
« IMADRAS» RELEVANT DE LA COMMUNE IMI NOULAOUNPROVINCE D’OUARZAZATE

ARTICLE 2: CONSISTANCE DES TRAVAUX

Les travaux à exécuter au titre du présent marché consistent en ce qui suit :


 TERRASSEMENTS.
 CONDUITES ET PIECES SPECIAL.
 OUVRAGES ANNEXES ET ROBINETTERIE.
 CONSTRUCTION DE STATION DE POMPAGE ET SES EQUIPEMENTS.
 INSTALLATION DES PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES.

ARTICLE 3 : DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU MARCHE

Les documents constitutifs du marché sont ceux énumérés ci-après :


1- L’acte d’engagement
2- Le présent cahier des prescriptions spéciales
3- Le bordereau des prix – Détail estimatif
4- Le cahier des clauses Administratives Générales applicables aux marchés publics relatif aux
travaux, approuvé par le décret n° 2 .14.394 du 06 chaabane 1437 (13 mai 2016)
5- Le CPC applicables conformément à l’article 2 chapitre II.

En cas de contradiction ou de différence entre les pièces constitutives du marché, ces pièces prévalent
dans l’ordre ou elles sont énumérées.

ARTICLE 4 : REFERENCE AUX TEXTES GENERAUX ET SPECIAUX APPLICABLES AU MARCHE

Le titulaire du marché est soumis aux dispositions des textes suivants :

A- Textes généraux :
 Le dahir n°1-15-05 du 19 février 2015 portant prolongation de la loi N° 112/13 relative au nantissement des
marchés publics ;
 Le dahir n°1-56-211 du 11 Décembre 1956 relatif aux garanties pécuniaires des soumissionnaires et
adjudicataires des marchés publics ;
 Le dahir n° 1-03-194 du 14 rajeb 1424(11 septembre 2003) portant promulgation de la loi n°65-99 relative au
code du travail ;
 Le décret n° 2.02.349 du 08 joumada I 1434 (20 Mars 2013) fixant les conditions et les formes de passation des
marchés de l'Etat ainsi que certaines règles relatives à leur gestion et à leur contrôle.
 Le décret 2-14-394 du 13 Mai 2016 approuvant le cahier des clauses administratives générales applicables aux
marchés de travaux.
 Le décret royal n° 330-66 du 10 moharrem 1387 (21 avril 1967) portant règlement général de comptabilité
publique tel qu’il a été modifié et complété ;
 Le décret 2-07- 1235 du 5 kaada 1429 (4 novembre 2008) relatif au contrôle des dépenses de l’Etat;
 Décret n° 2-16-344 du 22 juillet 2016 relatif aux délais de paiement et aux intérêts moratoires en matière de
marchés de l'Etat
 Circulaire n° 72/CAB du 26 novembre 1992 d’application du Dahir n°1-56-211 du 11 décembre 1956 relatif
aux garanties pécuniaires des soumissionnaires et adjudicataires de marchés publics,
 Décret n° 2-14-272 du 14 Mai 2014 relatif aux avances en matière de marchés publics
 Arrêté du MEF n°20-14 du 04-09-2014 relatif à la dématérialisation des procédures de passation des marches
publics.
B- Textes spéciaux :
Les textes réglementaires techniques en vigueur à la date d’ouverture des plis.

3
ARTICLE 5 : VALIDITE ET DELAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION DU MARCHE
Le présent marché ne sera valable, définitif et exécutoire, qu’après notification de son approbation par
l’autorité compétente.
L’approbation du marché doit intervenir avant tout commencement d’exécution. Cette approbation sera
notifiée dans un délai maximum de Soixante Quinze (75) jours à compter de la date d’ouverture des
plis.

ARTICLE 6 : PIECES MISES A LA DISPOSITION DE L’ENTREPRENEUR

Aussitôt après la notification de l’approbation du marché, le Maître d’Ouvrage remet gratuitement au


titulaire, contre décharge de ce dernier, un exemplaire vérifié et certifié conforme de l’acte
d’engagement, du cahier des prescriptions spéciales et des pièces expressément désignées comme
constitutives du marché à l’exception du cahier des clauses administratives générales.
Le Maître d’Ouvrage ne peut délivrer ces documents qu’après constitution du cautionnement définitif,
le cas échéant.

ARTICLE 7 : DESIGNATION DES INTERVENANTS

Les personnes intervenant dans le présent marché sont :


- Monsieur le Gouverneur de la Province de Ouarzazate en qualité de maître d’ouvrage.
Aucun organisme n’est chargé de maîtrise d’ouvrage déléguée.

ARTICLE 8 : PERSONNE CHARGEE DU SUIVI DE L'EXECUTION DU MARCHE


Le suivi de l’exécution du marché est confié aux :
 Un fonctionnaire désigné par le maître d’ouvrage, chargé du suivi de l’exécution du marché
 Un fonctionnaire désigné par la Commune d’IMI NOULAOUN.
 Bureau d'étude BEPOL s.a.r.l à Ouarzazate, maitre d’œuvre

Les tâches confiées à ces personnes et les actes qu’elle est habilitée à prendre sont :
 Suivi de l’exécution des travaux ;
 Communiquer à l’entrepreneur les documents et les informations nécessaires pour l’exécution
du projet ;
 Vérification des métrés pour les paiements de l’entrepreneur ;
 Assister à la réception provisoire et réception définitive du projet ;

ARTICLE 9 : ELECTION DU DOMICILE DE L’ENTREPRENEUR


Toutes les notifications seront effectuées à l’adresse de domicile précisée par l’Entrepreneur dans son
acte d’engagement.
A défaut d’avoir élu domicile au niveau de l’acte d’engagement, toutes les correspondances relatives au
présent marché sont valablement adressées au domicile élu par l’Entrepreneur,

ARTICLE 10 : NANTISSEMENT
Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement, il sera fait application des dispositions du dahir du
19 Février 2015 relatif au nantissement des marchés publics, étant précisé que :
1- La liquidation des sommes dues par le Maître d’ouvrage sera opérée par Monsieur Gouverneur de
la Province d’Ouarzazate sous ordonnateur.
2- La personne chargée de fournir au titulaire du Marché, ainsi qu’aux bénéficiaires des
nantissements ou subrogations, les renseignements et états prévus à l'Article 8 du Dahir du 19
Février 2015, est Monsieur Le Gouverneur de la Province d’Ouarzazate sous ordonnateur

4
3- Les paiements prévus au présent marché seront effectués par Mr le Trésorier provincial
d’Ouarzazate, seul qualifié pour recevoir les significations des créanciers du titulaire du présent
marché.
4- Toutes les correspondances relatives au présent marché doivent être établies au Nom de
Monsieur Gouverneur de la Province d’Ouarzazate sous ordonnateur

ARTICLE 11 : SOUS-TRAITANCE
Si l’entrepreneur envisage de sous-traiter une partie du marché, il doit requérir l’accord préalable du
maître d’ouvrage auquel il est notifié la nature des prestations, l’identité, la raison ou la dénomination
sociale, et l’adresse des sous-traitants et une copie conforme du contrat de la sous-traitance.
La sous-traitance ne peut en aucun cas dépasser cinquante pour cent (50%) du montant du marché.
N.B : Toutes les prestations de ce marché font parties de corps d’état principal.

ARTICLE 12 : DELAI D’EXECUTION

L’Entrepreneur devra exécuter les travaux désignés en objet dans un délai de Cinq (5) mois.

Le délai d’exécution court à partir de la date prévue par l’ordre de service prescrivant le commencement
de l’exécution des travaux.

Ce délai s’applique à l’achèvement de tous les travaux incombant au titulaire y compris le repliement
des installations de chantier et la remise en état des terrains et lieux.

ARTICLE 13 : NATURE DES PRIX


Le présent marché est à prix unitaires. Les sommes dues au titulaire du marché sont calculées par
application des prix unitaires portés au bordereau des prix - détail estimatif, joint au présent cahier des
prescriptions spéciales, aux quantités réellement exécutées conformément au marché.
Les prix du marché sont réputés comprendre toutes les dépenses résultant de l’exécution des travaux y
compris tous les droits, impôts, taxes, frais généraux, faux frais et assurer à l’Entrepreneur une marge
pour bénéfice et risques et d'une façon générale toutes les dépenses qui sont la conséquence nécessaire
et directe du travail.

ARTICLE 14 : REVISION DES PRIX

Variation des prix.

Conformément à l’article 12 du Décret n° 2-12-349 du 8 Joumada I 1434 (20 mars 2013) relatif aux
marchés publics, le montant des travaux exécuté sera révisé par application de la formule ci-après. Et ce
en application de l’arrêté du chef de gouvernement N°3-205-14 du 9 Juin 2014.
Formule de révision :
Les prix du marché sont révisables et la formule de révision à appliquer est la suivante :
 Pour les travaux de terrassements (articles 101 jusqu’à 104).
P=Po [0.15+0.80(Mc3/Mc30) 0,05S(1+ChTp)/S0(1+ChTp0)]
P : est le montant hors taxe révisé de la prestation considérée ;
Po : est le montant initial hors taxe de la prestation considérée ;
P/Po : étant le coefficient de révision des prix ;
Mc30: est la valeur de l’index simple relatif aux matériels pour travaux de terrassement au mois qui suit
la date de l’expiration de délai prévu pour la notification de l’approbation des marchés.
Mc3 : est la valeur de l’index simple du mois de la date de l’exigibilité de la révision ;

5
S : Etant la valeur de l’index salaire relatif a la proportion moyenne du manœuvre paye au Smig au mois
de la date de l’exigibilité de la révision.
S0 : Etant la valeur de l’index salaire relatif a la proportion moyenne du manœuvre paye au mois de la
date limite de remise des offres ;
ChTp : Etant la valeur de l’index des charges sociale relatif au marche des Travaux publics( génie civil)
ChTp0 : Etant la valeur de l’index des charges sociale relatif au marche des Travaux publics( génie civil)
au mois de la date limite de remise des offres.

 Travaux de conduites (articles 201 jusqu'à 204).


P=Po[0,15 +0,70(Pe/Peo)+ +0,10(Mtn/Mtn0)+0,05S(1+ChTp)/S0(1+ChTp0)]
P : est le montant hors taxe révisé de la prestation considérée ;
Po : le montant initial hors taxe de la prestation considérée;
Peo :Etant la valeur de l’index simple relatif à la conduite en polyéthylène au mois de la date limite de
remise des offres.
Pe : Etant la valeur de l’index simple relatif à la conduite en polyéthylène au mois de la date de
l’exigibilité de la révision.
Mtn : Etant la valeur de l’index relatif au transport privé par route au mois de la date de l’exigibilité de
la révision.
Mtn0 : Etant la valeur de l’index relatif au transport privé par route au mois de la date limite de remise
des offres;
S : Etant la valeur de l’index salaire relatif a la proportion moyenne du manœuvre paye au Smig au mois
de la date de l’exigibilité de la révision.
S0 : Etant la valeur de l’index salaire relatif a la proportion moyenne du manœuvre paye au mois de la
date limite de remise des offres ;
ChTp : Etant la valeur de l’index des charges sociale relatif au marche des Travaux publics( génie civil)
ChTp0 : Etant la valeur de l’index des charges sociale relatif au marche des Travaux publics( génie civil)
au mois de la date limite de remise des offres.
 Pour le lot bâtiment tous corps d’état (articles 301 jusqu’à 320 et article 502)
P/Po = 0,15 + 0,85 BAT6/BAT6o
P : est le montant hors taxe révisé de la prestation considérée ;
Po : le montant initial hors taxe de cette même prestation ;
P/Po : étant le coefficient de révision des prix ;
BAT60 : est la valeur de l’index global relatif à la prestation bâtiment considérée au mois de la date limite de remise
des offres;
BAT6 : est la valeur de l’index du mois de la date de l'exigibilité de la révision.

 Travaux d’équipement (article 321- 341, article 401- 402, article 501, et article 601).
Fourniture et transport:
P/Po = 0,15 + 0,70Pg/Pg + 0,10 Mtn/Mtno+0,05S(1+ChTp)/S0(1+ChTp0)
P : Montant hors taxes révisé de la prestation considérée
Po : Montant initial hors taxes de cette même prestation
Mtn : Etant la valeur de l’index relatif au transport privé par route au mois de la date de l’exigibilité de
la révision.

6
Mtn0 : Etant la valeur de l’index relatif au transport privé par route au mois de la date limite de remise
des offres;
Pgo :Etant la valeur de l’index simple relatif aux Pièces spéciales en fonte joint gibault au mois de la date
limite de remise des offres.
Pg : Etant la valeur de l’index simple relatif aux Pièces spéciales en fonte joint gibault au mois de la
date de l’exigibilité de la révision.
S : Etant la valeur de l’index salaire relatif a la proportion moyenne du manœuvre paye au Smig au mois
de la date de l’exigibilité de la révision.
S0 : Etant la valeur de l’index salaire relatif a la proportion moyenne du manœuvre paye au mois de la
date limite de remise des offres ;
ChTp : Etant la valeur de l’index des charges sociale relatif au marche des Travaux publics( génie civil)
ChTp0 : Etant la valeur de l’index des charges sociale relatif au marche des Travaux publics (génie civil)
au mois de la date limite de remise des offres.
ARTICLE 15 : CAUTIONNEMENT PROVISOIRE ET CAUTIONNEMENT DEFINITIF
Le montant du cautionnement provisoire est fixé à Vingt Mille Dirhams (20.000,00 Dhs).
Le montant du cautionnement définitif est fixé à Trois pour cent (3 %) du montant initial du marché arrondi au
dirham supérieur.
Si l’entrepreneur ne réalise pas le cautionnement définitif dans un délai de 20 jours à compter de la date
de la notification de l’approbation du présent marché, le montant du cautionnement provisoire fixé
ci-dessus reste acquis à l’Etat.
Le cautionnement définitif sera restitué ou la caution qui le remplace est libérée à la suite d’une
mainlevée délivrée par le maître d’ouvrage dés la réception définitive des travaux.

ARTICLE 16: RETENUE DE GARANTIE


Une retenue de garantie sera prélevée sur les acomptes. Elle est égale à dix pour cent (10 %) du montant
de chaque acompte. Elle cessera de croître lorsqu'elle atteindra sept pour cent (7%) du montant initial du
marché augmenté le cas échéant, du montant des avenants.
La retenue de garantie peut être remplacée, à la demande de l'Entrepreneur, par une caution personnelle
et solidaire constituée dans les conditions prévues par la réglementation en vigueur.
La retenue de garantie est restituée ou la caution qui la remplace est libérée à la suite d’une mainlevée
délivrée par le Maître d’Ouvrage après la date de la réception définitive des travaux.

ARTICLE 17 : ASSURANCES - RESPONSABILITE


L’Entrepreneur doit adresser au Maître d’Ouvrage, avant tout commencement des travaux, les
attestations des polices d’assurance qu’il doit souscrire et qui doivent couvrir les risques inhérents à
l’exécution du marché et ce conformément aux stipulations de l’article 25 du CCAG-Travaux .

ARTICLE 18 : APPROVISIONNEMENTS
Le présent marché ne prévoit pas d’acompte sur approvisionnements de matériaux et matières
premières destinés à entrer dans la composition des travaux objet du marché.

ARTICLE 19 : RELATION ENTRE DIVERS ENTREPRENEURS SUR LE MEME CHANTIER


Conformément à l’article 32 du CCAG-Travaux, l’Entrepreneur veillera au bon ordre du chantier,
assurera la coordination des travaux et la sécurité des travailleurs.
Chaque Entrepreneur doit suivre l’ensemble des travaux, s’entendre avec les autres Entrepreneurs sur ce
que les travaux ont de commun, reconnaître par avance tout ce qui intéresse les réalisations, fournir les

7
indications nécessaires à ses propres travaux, s’assurer qu’elles sont suivies, et en cas de contestation en
référer au Maître d’Ouvrage.
Un planning général, portant sur l’ensemble de ces travaux, est établi à cet effet par le Maître d’Ouvrage
et l’ensemble des Entrepreneurs.
L'Entrepreneur ne peut se prévaloir, ni pour éluder les obligations de son marché, ni pour élever une
réclamation, du fait de sous contrats ou que d'autres chantiers sont ouverts à proximité de ses travaux
ou dans la région.
D'autre part, le Maître d’Ouvrage se réserve le droit de faire exécuter pour le même aménagement, par
un autre Entrepreneur, tout travail qui ne figure pas dans la consistance des travaux faisant l’objet du
présent marché.
L'Entrepreneur doit, pendant toute la durée du chantier, se mettre en relation en temps opportun avec
les autres Entrepreneurs et fournisseurs du Maître d’Ouvrage au fur et à mesure que ceux-ci lui sont
désignés par celui-ci afin que toutes les mesures propres à assurer la coordination des travaux, le bon
ordre et la sécurité des travailleurs soient prises d'un commun accord. Il est procédé à tout échange de
renseignements ou documents utiles à cet effet. Une copie de toute correspondance échangée entre eux
est adressée au Maître d’Ouvrage.
L'entente concernera notamment :
 L'établissement des plans éventuels ;
 La coordination des programmes élémentaires, afin que les travaux s'exécutent dans l'ordre et
dans les délais les mieux appropriés aux circonstances du moment et dans le cadre du
programme d'ensemble de l'aménagement ;
 La réalisation, dans les meilleures conditions techniques, des raccordements d'ouvrages et des
essais.
Lorsque plusieurs Entrepreneurs ou fournisseurs utilisent des installations ou des matériels de toute
nature appartenant à l'un d'eux ou mis à la disposition de l'un d’eux par le Maître d’Ouvrage, ils feront
leur affaire des modalités de cette utilisation et de la répartition des frais correspondants.
Le Maître d’Ouvrage doit être informé des accords à intervenir dans le cadre des dispositions du présent
article. En cas de difficultés ou de différends, il en est rapidement informé et son arbitrage doit être
accepté.
En aucun cas, le Maître d’Ouvrage ne doit se trouver pendant les travaux en présence d'une situation de
fait résultant d'un manque d'information de la part de l'Entrepreneur et des autres fournisseurs et
Entrepreneurs travaillant simultanément sur un chantier commun ou deux chantiers voisins.
En cas de désaccord entre Entrepreneurs, le litige sera soumis à l’arbitrage du Maître d’Ouvrage, la
décision d’arbitrage ne pouvant, en aucun cas, être invoquée par l’Entrepreneur à l’appui d’une
demande d’indemnité ou d’une augmentation de délai ou de prix.

ARTICLE 20 : DROITS D’ENREGISTREMENT


L'Entrepreneur doit acquitter les droits auxquels peuvent donner lieu l'enregistrement du marché, tels
que ces droits résultent des lois et règlements en vigueur.

ARTICLE 21 : RECRUTEMENT ET PAIEMENT DES OUVRIERS

Les formalités de recrutement et de paiement des ouvriers sont celles prévues par les dispositions de
l’article 23 du CCAG-Travaux.

ARTICLE 22 : MESURES DE SECURITE ET D’HYGIENE

L’Entrepreneur s’engage à respecter les mesures de sécurité et d’hygiène conformément aux dispositions
de l’article 33 du CCAG-Travaux. Il doit en particulier observer les mesures suivantes :
- Choix de l’emplacement des installations du chantier ;

8
- Approvisionnement en eau potable de ces installations ;
- Préservation de l’environnement.

ARTICLE 23: PROVENANCE, QUALITE ET ORIGINES DES MATERIAUX

Tous les matériaux, matières et produits utilisés dans les travaux objet du présent cahier des
prescriptions spéciales proviendront de carrières ou d’usines agréées par le maître d’œuvre.
L’entrepreneur ne peut, en aucun cas, se prévaloir de l’éviction par le maître d’œuvre de fournisseurs ou
sous-traitants pour demander une majoration quelconque sur le prix de la fourniture.
Les matériaux doivent satisfaire aux normes marocaines en vigueur à la date l’ouverture des plis ou à
défaut, aux normes internationales ou à défaut aux règles de l’art usuelles.
Le maître d’œuvre peut effectuer tous les essais qu’il estime nécessaires pour vérifier que les matériaux
ou produits utilisés sont conformes aux spécifications imposées.
L’entrepreneur est tenu d’éloigner du chantier, à ses frais, en un lieu agrée par le maître d’œuvre les
matériaux ne satisfaisant pas aux conditions ci-dessus.
Le maître d’œuvre est seul compétent pour juger de la qualité des matériaux et décider de leur lieu
d’emploi. En particulier le lieu de provenance des matériaux ne peut en aucune façon laisser préjuger de
leur qualité.
ARTICLE 24 : RECEPTION PROVISOIRE
A l’achèvement des travaux et en application de l’article 73 du CCAG-Travaux, le maître d’ouvrage
s’assure en présence de l’entrepreneur de la conformité des travaux aux spécifications techniques du
marché et prononcera la réception provisoire.
Cette réception sera sanctionnée par l’établissement d’un procès verbal de réception provisoire.
S’il constate que les travaux présentent des insuffisances ou des défauts ou ne sont pas conformes aux
spécifications du marché, l’entrepreneur procédera aux réparations nécessaires conformément aux règles
de l’art. A défaut, la réception ne sera pas prononcée, et le délai d’exécution ne sera pas prorogé pour
autant.

ARTICLE 25 : ENLEVEMENT DU MATERIEL ET DES MATERIAUX

En application de l’article 44 du CCAG-Travaux, le délai fixé pour le dégagement, le nettoiement et la


remise en état des emplacements mis à la disposition de l’Entrepreneur est de trente (30) jours de
calendrier à compter de la date de la réception provisoire. Une pénalité particulière de cinq cent (500)
DH par jour de calendrier de retard sera appliquée à compter de la date d’expiration du délai indiqué
plus haut. Cette pénalité sera retenue d’office sur les sommes encore dues à l’Entrepreneur.

ARTICLE 26 : DELAI DE GARANTIE


Le délai de garantie est fixé à une année à compter de la date de la réception provisoire.
Pendant le délai de garantie, l’entrepreneur sera tenu de remettre au maître d’ouvrage les plans des
ouvrages conformes à l’exécution, de procéder aux rectifications qui lui seraient demandées en cas de
malfaçons ou d’insuffisances constatées et de remédier à l’ensemble des défectuosités, sans pour autant
que ces travaux supplémentaires puissent donner lieu à paiement à l'exception de ceux résultant de
l’usure normale, d'un abus d'usage ou de dommages causés par des tiers.

ARTICLE 27 : MODALITES DE REGLEMENT


Le règlement des prestations réalisées sera effectué sur la base de décomptes établis par le maître
d’ouvrage en application des prix du bordereau des prix – détail estimatif aux quantités réellement
exécutées, déduction faite de la retenue de garantie.
Le montant de chaque décompte est réglé à l’entrepreneur après réception par le maître d’ouvrage de
tous les métrés, situations et pièces justificatives nécessaires à sa vérification.

9
Seules sont réglées les prestations prescrites par le présent cahier des prescriptions spéciales ou par
ordre de service notifié par le maître d’ouvrage.
Sur ordre du maître d’ouvrage, les sommes dues à l’entrepreneur seront versées au compte bancaire
indiqué à son acte d’engagement.

ARTICLE 28 : PENALITES POUR RETARD


A défaut d'avoir terminé les travaux dans les délais prescrits, il sera appliqué à l’entrepreneur une
pénalité par jour calendaire de retard de 1 ‰ (Un pour mille) du montant du marché modifié ou
complété éventuellement par les avenants.
Cette pénalité sera appliquée de plein droit et sans mise en demeure sur toutes les sommes dues à
l’entrepreneur.
L’application de ces pénalités ne libère en rien l’entrepreneur de l’ensemble des autres obligations et
responsabilités qu’il aura souscrites au titre du présent marché.
Toutefois, le montant cumulé de ces pénalités est plafonné à Huit pour cent (8%) du montant du marché
modifié ou complété éventuellement par des avenants.
Lorsque le plafond des pénalités est atteint, l’autorité compétente est en droit de résilier le marché après
mise en demeure préalable et sans préjudice de l'application des mesures coercitives prévues par l'article
79 du CCAG-Travaux.

ARTICLE 29 : RETENUE A LA SOURCE APPLICABLE AUX TITULAIRES ETRANGERS


NON RESIDENTS AU MAROC
Se conformer au code général des impôts.
ARTICLE 30 : RECEPTION DEFINITIVE

Conformément aux stipulations de l’article 76 du CCAG-Travaux et après expiration du délai de


garantie, il sera procédé à la réception définitive, après que le maître d’ouvrage se soit assuré que les
malfaçons ou les imperfections éventuelles ont été réparées par l’entrepreneur.

ARTICLE 31: CAS DE FORCE MAJEURE

Conformément aux prescriptions de l’article 47 du CCAG-Travaux notamment son paragraphe 2,


les seuils des intempéries qui sont réputés constituer un événement de force majeure sont définis
comme suit :
- Pour la neige : 1,50 m ;
- Pour la pluie : 100 mm en 12 heures ;
- Pour le vent : 120 km/h ;
- Pour le séisme : 6 degré sur l’échelle de Richter.

ARTICLE 32 : RESILIATION DU MARCHE

La résiliation du marché peut être prononcée dans les conditions et modalités prévues par les Articles
28, 33, 47, 52, 58, 65, 79 du CCAG-Travaux.
Et conformément à l’article 159 du décret n° :2-12-349 relatifs aux marché public.
La résiliation du marché ne fera pas obstacle à la mise en œuvre de l’action civile ou pénale qui
pourrait être intentée au titulaire du marché en raison de ses fautes ou infractions.
Si des actes frauduleux, des infractions réitérées aux conditions de travail ou des manquements graves
aux engagements pris ont été relevés à la charge de l'entrepreneur, le ministre, sans préjudice des
poursuites judiciaires et des sanctions dont l’entrepreneur est passible, peut par décision motivée, prise

10
après avis de la Commission des Marchés, l'exclure temporairement ou définitivement de la
participation aux marchés de son administration.

ARTICLE 33 : GARANTIE DECENNALE

La garantie décennale est prévue pour les travaux de construction.

ARTICLE 34 : LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LA CORRUPTION

L’entrepreneur ne doit pas recourir par lui-même ou par personne interposée à des pratiques de fraude
ou de corruption des personnes qui interviennent, à quelque titre que ce soit, dans les différentes
procédures de passation, de gestion et d’exécution du marché.

L’entrepreneur ne doit pas faire, par lui-même ou par personne interposée, des promesses, des dons ou
des présents en vue d'influer sur les différentes procédures de conclusion d'un marché et lors des étapes
de son exécution.

Les dispositions du présent article s’appliquent à l’ensemble des intervenants dans l’exécution du
présent marché.

CLAUSES D’AUDIT :
Clause 1 : Inspections et audit
Dans le cadre des marchés financés par l’Initiative Nationale pour le Développement Humain, il est
demandé aux soumissionnaires, fournisseurs, entrepreneurs et leurs sous-traitants d'observer, lors de la
passation et de l'exécution de ces marchés, les règles d'éthique professionnelles les plus strictes. Tout
entrepreneur ayant bénéficié d’un contrat financé par l’INDH pourra être soumis à un audit par le
Gouvernement ou toute autre partie autorisée par ce dernier.
Clause 2 : Corruption ou manœuvres frauduleuses
S'il juge que l'Entrepreneur s'est livré à la corruption ou à des manœuvres frauduleuses, ou des
pratiques collusoires ou coercitives au cours de l'attribution ou de l'exécution du Marché, le Maître
d'Ouvrage peut quatorze (14) jours après le lui avoir notifié, résilier le Marché. Les dispositions
suivantes sont applicables de plein droit:
Si l'Entrepreneur n'a pas déféré à la mise en demeure du maître d'ouvrage, la résiliation du Marché peut
être décidée.
La résiliation du Marché décidée en application du présent Article peut être soit simple, soit aux frais et
risques de l'Entrepreneur.
En cas de résiliation aux frais et risques de l'Entrepreneur, il peut être passé un Marché avec un autre
Entrepreneur pour l'achèvement des travaux. Dans ce cas, Le décompte général du Marché résilié ne
sera notifié à l'Entrepreneur qu'après règlement définitif du nouveau Marché passé pour l'achèvement
des travaux.
Dans Le cas d'un nouveau marché aux frais et risques de l'Entrepreneur, ce dernier est autorisé à en
suivre l'exécution sans pouvoir entraver les ordres du Maître d'Œuvre et de ses représentants. Les
excédents de dépenses qui résultent du nouveau marché sont à la charge de l'Entrepreneur. Ils sont
prélevés sur les sommes qui peuvent lui être dues ou, à défaut, sur ses garanties, sans préjudice des
droits à exercer contre lui en cas d'insuffisance.
Aux fins de la présente clause, les termes ci-après sont définis comme suit :
est coupable de "corruption" quiconque offre, donne, sollicite ou accepte, directement ou indirectement,
un quelconque avantage en vue d'influer indûment sur l'action d'une autre personne ou entité; le terme
« une autre personne ou entité » fait référence à un agent public agissant dans le contexte de l'attribution
ou de l'exécution d'un marché public et inclut le personnel et les employés d'autres organisations qui

11
prennent les décisions de passation des marchés ou les examinent ; dans ce contexte également, toute
action d'un soumissionnaire, fournisseur, entrepreneur ou sous-traitant destinée à influer sur
l'attribution ou l'exécution d'un marché en vue d'obtenir un avantage illicite est par nature inappropriée.
Se livre à des «manœuvres frauduleuses» quiconque agit, ou dénature des faits, délibérément ou par
négligence grave, ou tente d'induire en erreur une personne ou une entité afin d'en retirer un avantage
financier ou de toute autre nature, ou se dérober à une obligation;
Se livrent à des «manœuvres collusoires» les personnes ou entités qui s'entendent afin d'atteindre un
objectif illicite, notamment en influant indûment sur l'action d'autres personnes ou entités ;
Se livre à des «manœuvres coercitives» quiconque nuit ou porte préjudice, ou menace de nuire ou de
porter préjudice, directement ou indirectement, à une personne ou à ses biens en vue d'en influer
indûment les actions; et Se livre à des « manœuvres obstructives » quiconque détruit, falsifie, altère ou
dissimule délibérément les preuves sur lesquelles se base une enquête par une partie tierce désignée par
le Gouvernement en matière de corruption ou de manœuvres frauduleuses, coercitives ou collusives, ou
fait de fausses déclarations à ses enquêteurs destinées à entraver son enquête; ou bien menace, harcèle
ou intimide quelqu'un aux fins de l'empêcher de faire part d'informations relatives à cette enquête, ou
bien de poursuivre l'enquête ; ou celui qui entrave délibérément l'exercice par la partie tierce désignée
par le Gouvernement de son droit d'examen tel que stipulé aux clauses de la présente annexe.

ARTICLE 35 : REGLEMENT DES DIFFERENDS ET LITIGES


Si, en cours d’exécution du marché, des différends et litiges surviennent avec l’entrepreneur, les parties
s’engagent à régler ceux-ci dans le cadre des stipulations des articles 81-82-83 et 84 du CCAG-Travaux et
le chapitre XI du décret 2-12-349.
Les litiges éventuels entre le maître d’ouvrage et l’entrepreneur sont soumis aux tribunaux compétents.
ARTICLE 36 - DISPOSITIONS GENERALES RELATIVES AU REGLEMENT DU MARCHE

36.1- Ordres de service


Conformément à l’Article 11 du CCAG-T, il est envoyé à l'Entrepreneur un ordre de service de
commencer les travaux. Les ordres de services sont écrits, datés, numérotés et enregistrés.
L'Entrepreneur doit se conformer strictement aux ordres de service qui lui sont notifiés par le Maître
d’Œuvre.
Il doit se conformer, également, aux changements qui peuvent, éventuellement, lui être prescrits
pendant la durée des travaux, mais seulement lorsque le Maître d’Ouvrage les lui aura ordonnés par
écrit. Il ne peut lui être tenu compte, s'il y a lieu, de ces changements que pour autant qu'il puisse les
justifier par un ordre écrit.
Des ordres de service d’arrêt des travaux peuvent, à l’appréciation du Maître d’Œuvre, être donnés à
l’Entrepreneur pour l’un des motifs jugés valables.
Il est précisé que les travaux du présent marché constituent un seul lot.
36.2 Attachements

Les attachements sont pris conformément aux clauses de l’article 61 du CCAG-T. L'attachement
constitue un constat contradictoire d'un certain état de fait en vue de préparer l'établissement des
décomptes et des métrés. Il peut avoir en particulier pour but de constater un état de choses susceptible
de disparaître, d'être caché ou modifié.
Les attachements indiqueront clairement les travaux exécutés et définiront sans ambiguïté toutes les
données nécessaires à l'établissement des métrés, (calculs de quantités et prix du bordereau à appliquer).
Les attachements sont établis par le BET et vérifiés par l’assistance technique et le Maître d'ouvrage.
Après les avoir signés par ces derniers, ils seront la base des décomptes provisoires mensuels.

12
Dans le cas de refus de signature ou de signature avec réserves par l’Entrepreneur, le Maître d’Œuvre
dressera un procès-verbal de la présentation et des circonstances qui l'ont accompagnée. Ce procès-
verbal est annexé aux pièces non acceptées.

36.3 Liaison entre le Maître d'Ouvrage et l'Entrepreneur

L'Entrepreneur est tenu de fournir, à tout moment, tout renseignement intéressant l'exécution du
Marché dont le Maître d’Ouvrage juge nécessaire d'avoir connaissance, en raison notamment de
l'incidence possible des travaux confiés à l'Entrepreneur sur ceux des autres Entrepreneurs et sur les
services des fournisseurs.
Il est précisé que les demandes de renseignements adressées à l'Entrepreneur par le Maître d’Ouvrage ne
peuvent être considérées comme ingérence de celui-ci dans l'exécution du Marché, ni entraîner un
partage quelconque de responsabilité entre le Maître d’Ouvrage et l'Entrepreneur. Ces demandes
conserveront un caractère documentaire.
En tout état de cause, l'Entrepreneur demeure seul responsable de l'exercice de la fonction qui lui est
propre à l'intérieur des obligations de son marché.
Toutes les fois qu'il en est requis, l'Entrepreneur se rendra aux convocations du Maître d’Ouvrage, dans
ses bureaux ou sur les chantiers, de manière qu'aucune opération ne puisse être retardée ou suspendue
en raison de son absence.
Il informe, notamment, le Maître d’Ouvrage des incidents de chantier, de l'avancement des travaux, de
la situation des effectifs et du matériel, de l'état des livraisons du chantier et des commandes de
matériaux (approvisionnements, fournitures, etc.) et mettra à la disposition de celui-ci tous documents
relatifs à l'exécution des travaux.
Il adresse au Maître d’Ouvrage, le cinq (05) de chaque mois écoulé, un rapport en cinq exemplaires où
sont consignés les renseignements ci-dessus.

13
CHAPITRE II : CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

RELATIF A : TRAVAUX D’ALIMENTATION EN EAU POTABLE DU DOUAR


« IMADRAS» RELEVANT DE LA COMMUNE IMI NOULAOUN
PROVINCE D’OUARZAZATE

SOMMAIRE

ARTICLE 1 : PRESENTATION DU PROJET

ARTICLE 2 : CONFORMITE AU CAHIER DES PRESCRIPTIONS COMMUNES

ARTICLE 3 : OBJET DU CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

ARTICLE 4 : CONSISTANCE DES TRAVAUX

ARTICLE 5 : CARACTERISTIQUES DES CONDUITES

ARTICLE 6 : DESCRIPTION DES TRAVAUX

ANNEXES

14
ARTICLE 1 : PRESENTATION DU PROJET
Consistance du projet :

Le présent projet consiste en : TRAVAUX D’ALIMENTATION EN EAU POTABLE DU DOUAR


« IMADRAS» RELEVANT DE LA COMMUNE IMI NOULAOUN
PROVINCE D’OUARZAZATE
Conduites

Réalisation des travaux suivants :


 La fourniture, transport et pose de conduites de refoulement avec les joints et raccords nécessaires à
leurs jonctions.
 La réalisation des ouvrages annexes tels que traversées, regards,
 La fourniture, transport et pose des pièces spéciales telles que Tés, coudes, vannes….
 Les essais de conduites en tranchées ;
 Le remblaiement de tranchées et évacuation des déblais excédentaires.

Génie Civil
 Construction d’une station de pompage.

Equipement
Equipement d’une station de pompage surle puits. Les ouvrages concernés sont les suivants :

 Equipement d’une station de pompage projetée


ARTICLE 2 : CONFORMITE AU CAHIER DES PRESCRIPTIONS COMMUNES
L'entrepreneur doit se conformer au cahier des Prescriptions Communes applicables aux
marchés passés pour le compte de la Direction de l'Equipement de l'ONEP, relatives aux conduites
d'alimentation en eau potable n°12/97, approuvé par arrêté du Ministre de l'Agriculture, de
l'Equipement et de l'Environnement n° 1059/97 du 2 Joumada I (5 septembre 1997).

ARTICLE 3 : OBJET DU CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES


Le cahier a pour objet de définir les clauses techniques, relatives à l'étude, à la fourniture, à la
pose, aux essais de la conduite, à la fourniture et au montage des équipements hydrauliques et à la mise
en service industriel ainsi qu'à l'exécution de tous les travaux annexes sur les conduites.

Le présent cahier définit la consistance des travaux et décrit l'ensemble des ouvrages constitutifs.
Le cahier des prescriptions spéciales définit les spécifications techniques des matériaux et fournitures
ainsi que leur mise en œuvre.

ARTICLE 4 : CONSISTANCE DES TRAVAUX


Sont à la charge de l'Entrepreneur :
 Toutes les études complémentaires nécessaires à l'exécution des travaux (études des sols de
fondation des ouvrages, protection des ouvrages contre les inondations, etc.).
 Les études concernant l'organisation du chantier et la conduite des travaux suivant un
planning à faire agréer par le Maître de l'œuvre.
 Toutes les formalités nécessaires pour l'importation des fournitures.
 L'implantation des conduites et de tous les ouvrages.
 Les terrassements en tous terrains, nécessaires à la pose des conduites et à la construction des
ouvrages, les remblais divers, le réglage ou la mise à la décharge des terres excédentaires.

15
 La remise en état des voies publiques d'accès au chantier utilisées par l'Entreprise.
 La fourniture, le transport à pied d'œuvre et la pose des conduites, des pièces spéciales et des
appareillages annexes.
 La fourniture, le transport et la mise en place de tout l'appareillage hydraulique nécessaire.
 La fourniture, le transport et la mise en œuvre de tous les matériaux nécessaires à la pose des
conduites (béton, mortiers, granulats, remblais et matériaux divers).
 L'exécution des ouvrages annexes tels que regards pour vanne, butée, ancrage et enrobage de
la conduite et traversé des routes.
 Les travaux spéciaux d'étaiement et de protection des autres canalisations, conduites et câbles
croisant la tranchée.
 Les contrôles et les épreuves des matériaux et fournitures en usine et sur le chantier.
 Les essais d’étanchéité des conduites en tranchée.
 Les différents raccordements.
 Les nettoyages et les désinfections des conduites et des ouvrages suivant les prescriptions du
présent cahier.
 La confection et la pose des bornes de repérage des canalisations.
 La fourniture de l'eau nécessaire à tous les essais et opérations visés ci-dessus.
 L'étude et la réalisation des installations des protections contre la corrosion et l'agressivité des
sols, ainsi que la protection anti-racine.
 L'étude et la réalisation des traversées (oued, séguia, chaussée goudronnée, piste, etc...).
 La mise en service de l'adduction.
 L'établissement des plans de récolement, certifiés conformes à l'exécution.
 L'entretien des installations pendant le délai de garantie.

L'énumération des prestations indiquées ci-dessus et dans les divers chapitres du présent
Cahier des prescriptions techniques particulières n'est nullement limitatif. En fait,
L'Entrepreneur s'engage à fournir et mettre en service un ensemble en parfait état de marche.

ARTICLE 5 : CARACTERISTIQUES DES CONDUITES

Les caractéristiques techniques des conduites à poser dans le cadre du présent marché sont les
suivantes :
Désignation DN Longueur
Type d’assemblage PN (bars)
des conduites en mètre
Par électro- soudage
Polyéthylène 50 1800.00 ou polyfusion bout à 16
bout

Assemblage des éléments de conduites :


Pour les conduites en PVC :

Les éléments de conduites en P.V.C seront assemblés par l'intermédiaire de bagues de joints en
élastomère. Aucune conduite en PVC ne doit être collée.
Les éléments de conduites P.V.C- seront assemblés par l'intermédiaire de pièces standard en
fonte ductile (joint gibault, raccord bride major, bride uni...).

Pour les conduites en PE HD :


Le raccordement des éléments de tuyau sera fait par soudage selon la technique de polyfusion
bout à bout ou par électrosoudage. Ces méthodes de soudage apportent la plus grande fiabilité et la
couverture de diamètre et de pression la plus grande. Les conditions d'application et de mise en œuvre
des deux méthodes sont précisées ci-après
:

16
a- Polyfusion bout à bout :
Conditions préalables générales :
Des mesures globales de sécurité, doivent être respectées lors de toute application. En revanche, lorsque
les températures sont au-delà de la plage (0°C/45°C) des mesures particulières de confort de travail et
de qualité sont à prendre en compte avec rigueur. Seules les matières de même nature et de même
épaisseur peuvent être soudées entre-elles.

Outillage nécessaire au soudage bout à bout :


 Une machine à souder comprenant :
 Une partie fixe et une partie mobile.
 Deux vérins hydrauliques.
 Des colliers de serrage rapide.
 Un groupe hydraulique avec mise en pression rapide et précise.
 Un dispositif de fraisage (rabot).
 Un miroir chauffant.
 Une source d’énergie électrique.
¨Préparation de soudage :
 Mise en place du tube ou des raccords (tés, coudes, réductions, collets) sur la machine et
serrage de ceux-ci avec les colliers.
 Nettoyage de l’élément chauffant.
 Mise en température de celui-ci.

Mise en œuvre de la soudure :


 Installation du rabot et démarrage de celui-ci.
 Mise en pression du tube sur les couteaux du rabot afin de rendre parallèles les deux faces et
de les nettoyer.
 Retrait du rabot et mise en place de l’élément chauffant en température.
 Mise en pression des tubes ou des raccords sur l’élément chauffant afin de créer un bourrelet
sous l’effet de la force et de la température.
 Retrait de l’élément chauffant.
 Réexercer rapidement une pression des tubes afin de recréer les liaisons moléculaires du
PEHD.
 Laisser refroidir en pression.
Après le soudage, le bourrelet doit exister sur la circonférence de l’assemblage et renseigne sur
l’homogénéité de la soudure.
Un profil différent sur les pièces assemblées, témoigne soit d’un défaut de soudage, soit d’un défaut
de matière (nature ou épaisseur).
Suivant les PN et les diamètres, un abaque fournit les différents temps des cycles en œuvre.
Dés la fin de ces cycles, le PEHD peut être soumis à des contraintes mécaniques et à une mise en
pression.

b- Electrosoudage :

Cette méthode de soudage est réalisée d’après le système RAR (Raccord auto-régulé). Ce système
permet à l’utilisateur, une entière confiance dans la gestion de l’électrosoudage.
Conditions préalables générales
Elles sont pratiquement identiques à celles du soudage bout à bout, à la différence qu’elles
nécessitent un manchon électrosoudable.

Présentation du raccord RAR


C’est un manchon double femelle/femelle moulé en résine polyéthylène vierge il comporte un fil de
cuivre résistant, chauffant noyé.

17
Les zones de soudage sont largement dimensionnées et systématiquement entourées de zones
froides intérieures et extérieures. Une entrée conique facilite l’introduction du tuyau. Deux connexions
électriques facilement accessibles sont situées à chaque extrémité du manchon ainsi que deux puits de
capteurs de pression, l’ensemble recevant un cordon spécial RAR. Après le cycle de fusion, les puits,
nécessaires à l’autorégulation, permettent le contrôle de la fusion.

Outillage nécessaire à l’électrosoudage


 Une coupe tube
 Un gratteur mécanique (enlève les copeaux à l’extrémité du tube pour le rendre net)
 Un positionneur de tube
 Un redresseur de tube
 Une machine à souder + un cordon RAR

Préparation et mise en œuvre de l’électrosoudage


 Evaluation de la longueur d’emboîtement de tube dans le manchon
 Grattage de cette surface avec le gratteur mécanique
 Nettoyage de cette surface avec un produit adapté
 Mise en route de la machine
 Mise en action des deux micro-interrupteurs situés sur les cordons de branchement
 Raccordement des deux câbles de la machine sur les bornes du manchon
 Mise en action de la machine (démarrage du cycle)

Sous l’effet de l’électricité et de la chaleur, le filament de cuivre placé à l’intérieur du manchon va


fusionner le PEHD qui va souder le manchon au tube et remonter dans les puits calibrés du même
manchon ; le palpeur va alors arrêter automatiquement le cycle de chauffe le polyéthylène présent dans
les puits est la preuve d’une bonne réalisation de soudure.

Après le refroidissement, le tube peut être soumis à des contraintes mécaniques et une mise en
pression.

Ancrages des conduites :


Les conduites seront ancrées sur un massif en béton lorsque la pente sera supérieure à 15%. La
profondeur du massif d'ancrage sera de 40 cm par rapport au fond de fouille. La distance entre les
ancrages sera égale à la longueur utile des éléments de conduites.

Essais des conduites en tranchées :


Les pressions d’essais des conduites en tranchée seront calculées de la façon suivante :
Pression d'essai en tranchée (PET) en gravitaire:
PET= 1,5PMS si PMS <10 bars
PET= PMS + 5 bars si PMS > 10 bars
Pression d'essai en tranchée (PET) en refoulement
PET= 1,5 PMS
PMS : étant la pression maximale en service pour le tronçon de la conduite essayée dont la
longueur ne doit pas dépassé les 800 ml.

18
ARTICLE 6 : DESCRIPTION DES TRAVAUX CONDUIT

ARTICLE 6.1 : TERRASSEMENT

La largeur nominale de la tranchée en tout terrain sera définie comme suit:

DN de la conduite Largeur nominale de la tranchée


DN < ou = 150 mm 0,60 m
150 < DN < ou= 300 mm DN + (2 x 0,25 m)
300 < DN < ou= 500 mm DN + (2 x 0,30 m)
DN > 500 mm DN + (2 x 0,40 m)

L'Entrepreneur devra se limiter à ces largeurs. Tout dépassement sera à sa charge. La conduite
doit être couverte d'une épaisseur au minimum égale 0,60 m au-dessus de sa génératrice supérieure
extérieure.

La profondeur maximale ne doit pas dépasser la valeur pour laquelle la conduite ne peut plus
résister à la charge du remblai. Pour toute sur profondeur dépassant 1.20 m, l'Entrepreneur doit préciser
les mesures préconisées pour assurer la résistance de la conduite.

Le remblai de la conduite sera réalisé avec de la terre meuble, tamisée et compactée sur 0,20 m
d'épaisseur au-dessus de la génératrice supérieure extérieure de la conduite et en terrain naturel
dépourvu de tous débris au-dessus. L’excédent des remblais sera évacué à décharges publiques
Le lit de pose sera en sable sur 0,10 m d'épaisseur. Toutefois pour les parties rocheuses et à forte
pente, le lit de pose sera en gravettes sur 0,15 m d'épaisseur.

ARTICLE 6.2 : EQUIPEMENT DES CONDUITES

Vannes de sectionnement :
Les vannes de sectionnement éventuelles seront des robinets vannes à opercule de caoutchouc
(OCA), dont le diamètre est celui de la conduite qu'elles sectionnent.

La fourniture des vannes ainsi que la pose et les accessoires nécessaires à leur mise en place
(boulons, joints, manchettes, etc...), seront à la charge de l'adjudicataire.

ARTICLE 6.3 : OUVRAGES ET TRAVAUX ANNEXES

6. 3.1 Ouvrages annexes :

Butées et ancrages des conduites :


Les butées seront constituées par un massif de béton armé de classe B4 pour s’opposer à la poussée de
l’eau tendant à déboîter les joints)

Les conduites seront ancrées sur massifs en béton lorsque la pente est supérieure à 15 %. La fixation de la
conduite au support ou au massif se fera par un collier en acier galvanisé. La profondeur du massif
d'ancrage sera de 40 cm par rapport au fond de fouille. La distance entre les ancrages sera égale à la
longueur utile des éléments de conduites.

Les plans définissant les butées, les supports et massifs d’ancrage seront établis conformément aux
prescriptions du CPS et devront justifiés par l’entrepreneur et approuvés par le maître d’ouvrage.

19
Regards :
Les regards destinés à abriter les vannes de sectionnement, les ventouses et les vannes de
vidange seront exécutés suivant les plans types annexes. Les travaux à exécuter comprennent les
terrassements complémentaires de tranchées, le réglage du fond de fouille, les étaiements, le béton armé,
l’hérissonage, le béton de propreté, le coffrage, le ferraillage, l'étanchéité, le remblai et compactage
soigné par couches de 15 cm, la mise en décharge des déblais excédentaires, les échelons, le dispositif
d'aération, l'enduit, la peinture vinylique, la fourniture, le transport à pied d'œuvre, essais de réception
et toutes sujétions de parfaite exécution.

Les dimensions de ces ouvrages doivent tenir compte du diamètre et calage de la conduite et
des encombrements des pièces spéciales et de la robinetterie se trouvant à l’intérieur et profondeur de
la conduite

Bornes de repérage des conduites :


L'Entrepreneur exécutera au-dessus des conduites des bornes de repérages en béton. Ces
bornes doivent être placées aux points de changement de direction et de diamètre.

 Equipement hydraulique

Il comprendra toutes les tuyauteries, pièces spéciales, robinets d'arrêt compteurs, robinets de puisage,
coudes, tés, colliers de prise, bouche à clé complète avec tête, tube allonge, tabernacle etc... et tous les
accessoires nécessaires pour la mise en place de l'appareillage y compris toutes sujétions de raccordement
avec l'appareillage existant.

6.3.2 Ouvrages de franchissement


Tous les franchissements qui figurent dans le plan du tracé de la conduite seront réalisés
conformément aux plans types ci-joints. Les tableaux indiquées en annexe présentent les différents
ouvrages de franchissement prévus dans le cadre de ce marché (traversées de routes goudronnées,
pistes, Oueds, Chaâbas, ponts, Colature d’assainissement, voie ferrée, etc……) :
Traversée de chaussées et voies de circulation:
Ces traversées comprendront les terrassements, la signalisation, les dispositifs de sécurité vis à
vis de la circulation selon la réglementation en vigueur, l’exécution de l’ouvrage de traversée
conformément aux plans d’exécution approuvés par le maitre d’ouvrage.
La traversée de chaussée ou voies de circulation sera exécutée de façon à ce que la conduite soit
enrobée dans le sable 0,10 m au dessous de sa génératrice inférieure et 1 m de sable au minimum au
dessus de sa génératrice supérieure.
Le reste de la hauteur sera exécuté de manière à laisser une couche de pose de 0,30 à 0,50 m au
minimum.
La conduite sera protégée par dallettes en béton n° 3.

Traversée de routes goudronnées:


Dans le but d’éviter toute dégradation de la chaussée goudronnée, la traversée de la route
goudronnée se fait sans tranchée conformément au plan d’exécution et ce par perforation latérale de part
et d’autre des rives de la route à l’aide d’une machine de perforation et mise en place d’un fourreau de
protection de diamètre supérieur à celui de la conduite à poser. Les traversées comprendront aussi, les
terrassements, la signalisation, les dispositifs de sécurité vis à vis de la circulation selon la
réglementation en vigueur

20
Traversée des pistes carrossables :

Pour ces types de traversées, elles seront réalisées en tenant compte d'une charge roulante
produite par le croisement de deux camions de trente tonnes. Les traversées comprendront les
terrassements, la signalisation, les dispositifs de sécurité vis à vis de la circulation selon la
réglementation en vigueur, la démolition des chaussées et trottoirs, l'exécution de l'ouvrage de traversée
conformément aux plans d'exécution approuvées parle maitre d’ouvrage, la réfection ainsi que
l'entretien entre la réfection provisoire et définitive des trottoirs, des carrelages éventuels, et des
chaussées goudronnées, bétonnées ou recouvertes de pavés, essai de réception et toutes sujétions de
parfaite exécution.
La traversée de la piste sera exécutée de façon à ce que la conduite soit enrobée dans le sable 0,50
m au-dessus de sa génératrice supérieure. Le reste de la hauteur sera rempli en tout-venant compacté.

Traversée des oueds au niveau des ponts :


La réalisation des traversée des Oueds au niveau des ponts se fera conformément aux plan type
d'exécution ; soit par scellement de la conduite en acier galvanisé à chaud au pont par colliers de
fixation ; soit en utilisant les fourreaux et réservations existants aux ponts.

Traversée par siphonage des oueds et grands châabas :


La traversée d’Oued sera réalisée, conformément au plan type ci-joint par un siphon enterré en
acier galvanisé à chaud protégée par une jute bitumineuse et enrobée dans le béton étanche de façon à
avoir au minimum une épaisseur de 15 cm autour de sa génératrice extérieur. Le reste de tranchée sera
remblayé par un tout venant compacté traité à 5% de ciment

Traversée des Châabas :


La traversée de Chaâbas sera réalisée, conformément au plan type ci-joint par la conduite d’AEP
enrobée dans le béton étanche de façon à avoir au minimum une épaisseur de 15 cm autour de sa
génératrice extérieur. Le reste de tranchée sera remblayé par un tout venant compacté traité à 5% de
ciment

Traversée de colatures d'assainissement et d’irrigation


La traversée sera réalisée, conformément au plan type ci-joint par un siphon en acier galvanisé à
chaud protégée par une jute bitumineuse et enrobée dans le béton de façon à avoir au minimum une
épaisseur de 15 cm autour de sa génératrice extérieure.

Les travaux comprendront les terrassements, la signalisation, les dispositifs de sécurité vis à vis
de la circulation selon la réglementation en vigueur, l'exécution de l'ouvrage de traversée conformément
aux plans d'exécution approuvés par le maitre d’ouvrage, la protection de la conduite avec consolidation
du terrain pour éviter tout risque de pollution, la réfection éventuelle du collecteur, conduite et regards
y compris transport et fourniture des matériaux à pied d'œuvre, la remise en état des lieux, essais de
réception et toutes les sujétions de parfaite exécution.

Traversée de lignes électriques et téléphoniques


Les traversées comprendront les terrassements, la signalisation, les dispositifs de sécurité vis à vis
de la circulation selon la réglementation en vigueur, l'exécution de l'ouvrage de traversée conformément
aux plans d'exécution approuvés par le maitre d’ouvrage, la protection de la conduite avec consolidation
du terrain pour éviter tout contact, la réfection éventuelle des gaines d'isolation, déplacement éventuel
de lampadaire, remise de la grille en plastic signalant la présence souterraine de la ligne électrique ou
téléphonique y compris transport et fourniture des matériaux à pied d'œuvre, la remise en état des lieux,
essais de réception et remise en état des lieux et toutes sujétions de parfaite exécution.

21
Traversée des fosses septiques :

Au moment des terrassements et lorsque la traversée d’une fosse septique est inévitable
l’entrepreneur procédera aux travaux de protection suivants :
- La vidange complète de la fosse et évacuation des eaux vers un lieu indiqué par l’ONEE.
- Le remblaiement de la fosse avec tout venant compacté par couche de 20 cm y compris les
terrassements nécessaires pour effectuer cette opération
- La désinfection des terres à l’aide de la chaux vive conformément aux prescriptions du CPC.

6. 3.3 Stérilisation
L’entrepreneur aura à sa charge la stérilisation de la conduite. Les produits de stérilisation seront
à sa charge ainsi que le matériel nécessaire.

ARTICLE 6.4 : BRANCHEMENTS INDIVIDUELS


L’exécution des branchements individuels sera opérée conformément au guide technique ONEP
de réalisations des branchements d’eau potable et plan type d’exécution. On distinguera deux cas

6.4 .1 Branchement à partir de la conduite PEHD diamètre 50 mm :

Les travaux comprennent la fourniture, transport et pose des éléments constitutifs du


branchement y compris terrassement (0,40 x 0,60 m²), tuyaux en PEHD 1/2'', colliers ASTOR, raccords à
serrage rapide, coude à serrage rapide, le robinet à cage d’entrée, robinet d'arrêt à manette, mamelon à
double raccord, clapet anti retour, la porte niche type ONEE et la pose du compteur de facturation
diamètre 15 mm qui sera fourni par l’ONEE.

6.4.2 Branchement à partir de la conduite DN >= 60 mm :


Les travaux comprennent la fourniture, transport et pose des éléments constitutifs du
branchement y compris terrassement (0,40 x 0,60 m²), tuyaux en PEHD 1/2'', colliers de prise en charge
en fonte, robinet de prise en charge –PEC-, tabernacle en polyster, tube allonge en PVC 75 mm PN 6,
bouche à clé, la confection d’une couronne en béton légèrement armé, le raccord en laiton, coude, le
robinet à cage d’entrée, robinet d'arrêt à manette, mamelon à double raccord, clapet anti retour, la porte
niche type ONEE et la pose du compteur de facturation diamètre 15 mm qui sera fourni par le maitre
d’ouvrage.

La réalisation d'un branchement doit être de type prise en charge (conduite en pression) et doit
être effectuée avec beaucoup d'attention, de propreté et de soin. Elle exige des intervenants en plus de
l'expérience et du savoir faire, une bonne habileté manuelle notamment dans l'assemblage des articles
du branchement.

Les principales spécifications relatives à la réalisation d'un branchement sont présentées, en


fonction de l'ordre chronologique d'exécution, dans les sous-articles suivants:

A. Ouverture et préparation de la tranchée:

En plus des spécifications prévues dans le CPC conduite concernant l'exécution des fouilles en
tranchée, l'entrepreneur doit respecter les spécifications suivantes:

La tranchée doit être ouverte, sur la longueur reliant le mur de l'abonné à la conduite ONEP avec
une profondeur d'au moins 0.6 m du côté abonné et une largeur de 0.4 m.

Les terrassements doivent être réalisés de telle façon à éviter le pliage du tuyau en polyéthylène.

22
Pour les terrassements au droit de la conduite de prise, un puits de diamètre convenable sera
creusé. Sa profondeur sera celle de la génératrice inférieure extérieure de la conduite de prise ONEP
majorée de 0.20 m au-dessous de cette dernière, qui est réservée à la niche au droit de la prise nécessaire
pour le raccordement du collier de prise en charge autour de la canalisation.

Pour le branchement à prise latérale, le puits doit avoir une longueur de 1.50 m dont 1.00 m du
côté abonné de la canalisation, une largeur de 1.00 m, et une profondeur nécessaire à la réalisation de la
prise.

B - La prise sur la canalisation de distribution


Le procédé de réalisation de la prise dépend principalement de:
 La nature de la conduite de prise: PVC, PE, fonte,
 Du type du robinet de prise: à prise par le dessus,
 La nature de prise: en charge.

Les principales règles et modalités à respecter par l'Entrepreneur se présentent comme suit:
Le perçage de la conduite doit être effectué en utilisant une machine à percer appropriée. Tout
perçage artisanal (sans machine à percer) qui est de nature à provoquer une irrégularité de la surface,
source de fuites, est strictement interdit et ne sera en aucun cas réceptionné.

Le procédé de prise doit être exécuté comme suit:

 Nettoyer soigneusement la surface de la conduite.


 Fixer le collier de prise autour de la canalisation de distribution. Les boulons du collier
doivent être serrés jusqu'au refus. La position du trou de sortie du collier dépend du type
de branchement: du côté supérieur de la conduite pour les branchements à prise par le
dessus et du côté latéral de la conduite vers l'abonné pour le branchement à prise latérale.
 Installer le robinet de prise en charge et percer la conduite en charge. le mode de perçage
dépendra du type de branchement (par le dessus ou latéral) et l'entreprise doit utiliser la
machine adaptée, ainsi que la forêt approprié à la nature de la conduite (PVC ou PE).

Aussi, il convient par ailleurs de signaler que:

Pour les tuyaux en PE, d'autres techniques peuvent être utilisées, après accord du maitre
d’ouvrage, notamment le raccordement tuyaux-collier par électro soudage.

Une fois le perçage réalisé, des chasses d'eau doivent être faites pour se débarrasser des résidus
de la canalisation pouvant causer ultérieurement le blocage du compteur.

C - Raccordement du polyéthylène (PE)

Le PE sera raccordé directement au RPEC par l'intermédiaire du raccord SR qui se monte par
emboîtage sur l'extrémité amont du tronçon du tuyau en PEHD.

Le bout du tuyau à raccorder doit être coupé en section droite, et les bavures enlevées.

Une attention particulière doit être prêtée à la manière de faire le raccordement et aucune fuite ni
déboîtement n'est toléré

D - Pose du polyéthylène
Préalablement à la pose du tuyau, il est nécessaire de:
 Etaler un lit de pose (en sable ou en terre tamisée) sur le fond de la tranchée sur une
épaisseur de 10 cm. En cas de crainte de ruissellement des eaux, et/ou au cas ou le fond
de fouille est rocheux, adopter un lit en gravier sur une épaisseur de 15cm.

23
 Garantir le transport et la manutention du tuyau dans les conditions requises en évitant
notamment tout contact du tuyau avec des pièces métalliques saillantes ainsi que son
déchargement brutal sur le sol. Pour son déplacement le tuyau doit être porté, et non
traîné sur le sol ou contre des objets durs.
 Bien examiner le tuyau en PE intérieurement et extérieurement en s'assurant qu'il est
parfaitement cylindrique, ses surfaces extérieure et intérieure sont propres et lisses, et
exemptes de défaut nuisible à sa qualité.
 S'assurer que la coupe du tuyau est faite suivant une section droite bien arrangée.

La pose du tuyau doit ensuite se faire sur le lit de pose en formant de larges ondulations
horizontales, lui permettant ainsi d'absorber d'éventuelles contraintes de cisaillement et d'éventuelles
interventions (une majoration de 1 ml est préconisé sur le linéaire total du tuyau à poser).

E - Cas du croisement du branchement avec d'autres réseaux

Parmi les précautions à prendre en cas de croisement avec d'autres réseaux enterrés nous citons
les dispositions relatives aux écartements à respecter sont données dans le tableau suivant:

Réseaux divers présentant position de la canalisation Ecartement en (cm)


un point singulier avec de branchement
Vertical Horizontal
l'antenne du branchement

Câbles électriques BT-MT- En dessous 30 30


HT
Câbles téléphoniques En dessous 30 30
Egouts E.U Au dessus avec protection 50 0
par fourreau en buse de
ciment comprimé de
DN100 mm; sur une
longueur de 2ml, et bien
calfeutré
Eau potable Au dessus 20 20
Eaux pluviales Au dessus 20 20

Dans tous les cas de croisement, la canalisation de branchement reposera sur un lit de pose en
gravier d'épaisseur 15 cm pour éviter toute remontée d'eau par capillarité.

F- Protection des pièces contre l'agressivité du sol

En cas d'agressivité du sol, il est nécessaire de prévoir le bandage des éléments suivants:

 CPEC-RPEC et boulons par bande adhésive avant leur couverture par le tabernacle et ce,
en tenant compte des dispositions suivantes:
 Le linéaire de bandage nécessaire est fixé à 5 ml pour les canalisations de diamètres
comprises entre 60 et 150 mm, et 10 ml pour celles dont le diamètre dépasse les 150 mm.
 La bande se pose manuellement et sur des surfaces, qui doivent être propres, et sèches.
Pour cela il faut:

 Nettoyer la surface à protéger, et éliminer toute trace de rouille détachable,


graisses, amas de terre, boue et salissures diverses qui auraient pu se déposer

24
 Appliquer la bande avec un recouvrement de 2 cm.

 Veiller à ne pas laisser de surface métallique apparente, ni de vide dans la zone à


protéger. Il faut exercer une tension suffisante pour éviter les plis.

Pour les bandes à base de graisse; il faut bien lisser à la main sur toute la surface revêtue.

La montée du polyéthylène sur le mur duBF

Le PEHD doit être monté dans une saignée verticale de 7 à 10 cm de profondeur dans les
fondations et dans le mur de l'abonné. Cette saignée est à l'aplomb du coude d'entrée dans la niche.
Le PEHD est raccordé au robinet d'arrêt à tête cache entrée avant compteur par un coude SR.
La saignée berceau du PEHD est ensuite bouchée au mortier de ciment bien taloché et sans
aucune micro fissure.

ARTICLE 7 : DESCRIPTION DES EQUIPEMENT

7-1 Description des ouvrages

Cette description n’est pas exhaustive, elle est complétée par les plans et le bordereau des prix
formant détail estimatif des différents équipements des ouvrages à construire.

Les ouvrages seront exécutés conformément aux plans et dossiers qui seront notifiés « Bon pour
exécution » par l’administration à l’Entreprise et qui seront en principe analogues à ceux figurant aux
plans du présent dossier ou s’en rapprochant sensiblement.

Les dimensions et côtes portées sur les plans sont celles des ouvrages et travaux terminés.

L’Entrepreneur sera tenu de vérifier les côtes sur place et de signaler au Maître de l’ouvrage, en
temps utile, toutes erreurs matérielles ou omissions qui auraient pu glisser dans les plans et pièces
écrites qui lui sont remis.

Les côtes de niveau indiquées aux plans et dans les pièces écrites sont rattachées au nivellement
général du Maroc.

7-2 Définitions relatives aux pressions

a- Pression maximale de service (PMS)

C’est la pression maximum qui règne en tous point de la canalisation, celle-ci en régime permanent,
La pression maximum de service ( PMS ) est la plus grande valeur prise par la pression dans le cas le
plus défavorable correspondant :
 Soit au régime statique (débit nul) dans le cas d’un écoulement en charge gravitaire.
 Soit au régime dynamique dans le cas d’un écoulement par pompage.

b- Pression d’essai en tranchée (PET)

 En gravitaire

PET = 1.5 PMS si PMS < 10 bars


PET = PMS + 5 bars si PMS > 10 bars

 En refoulement
PET = 1.5 PMS

25
7.3 Ouvrages annexes

Les accessoires de sectionnement et de protection de la conduite, tels que :


 Robinets –vannes
 Ventouses à triple fonctions.
 La fourniture, le transport et la mise en œuvre de tous les matériaux nécessaires à la pose
de la conduite (béton, mortiers, granulat….)
 L’exécution des ouvrages annexes tels que regards, butées, ancrages de conduite.
 Le nettoyage (àsec) , le lavage , le rinçage et la stérilisation des conduites et des ouvrages .
 La protection contre la corrosion.
 Les essais de la canalisation (essais hydrauliques et de fonctionnement), la mise en service,
la fourniture des notices et documents d’entretien de tous les équipements et les
accessoires.
 L’établissement des plans de récolement certifiés conformes à l’exécution pour la
canalisation et pour tous les ouvrages qui seront réalisés.
 L’entretien des installations pendant le délai de garantie.

L’énumération des prestations indiquées ci-dessous et dans le C.P.S clauses techniques n’est
nullement limitative. En fait, l’entrepreneur s’engage à fournir et à mettre en service un ensemble en
parfait état de marché.

7.5 Les équipements de stérilisation

Il est envisagé d'effectuer une stérilisation de l’eau par des pompes doseuses d’eau de javel à 18° au
niveau des refoulements de la station de pompage existante sur le forage : eau brute

Le procédé consiste à introduire d’une façon régulière de l’eau de javel dans la conduite de refoulement
moyennant 02 pompes doseuses (dont une de secoures) qui seront alimentées à partir des bacs de 50
litres chacun.

Les groupes de pompes doseuses seront asservies au fonctionnement des groupes de pompage qui leur
sont associés.

La pression d’injection des pompes doseuses au point d’injection sera égale à la pression de service au
point d’injection du refoulement avec une majoration de l’ordre de 10%, majoration limitée à 1 bar.

DISPOSITIFS DE PROTECTION CONTRE LES REGIMES TRANSITOIRES

7.6- Protection contre les régimes transitoires

L’entrepreneur est chargé de l’étude hydraulique en régime transitoire de l’ensemble de l’adduction et


de la fourniture, transport et pose des dispositifs de protection anti-bélier qui s’avéreront nécessaires à
installer pour la protection de la dite adduction.

Conditions imposées

Les conditions imposées pour la protection anti-bélier sont les suivantes :

 Données hydrauliques : Les données hydrauliques concernant les dédits, les conduites et les
niveaux caractéristiques sont présentées ci-dessus.
 Pressions : le terrain naturel est présenté par les profils détaillés ci-joints. Les pressions
maximales de services dans les conduites en PEHD doivent être limitées à 12,8 bars.
Aucune pression négative ne doit être tolérée.

26
La solution de base prévoit des ballons à vessies pour la protection contre les coups de bélier et
dont les volumes sont donnés ci-après :

- Station de pompage existante sur le forage : …. litres

L’Entrepreneur doit préciser les caractéristiques techniques de l’anti-bélier :


- Volume :………………………………
- Pression de service :………………..
- Pression d’épreuve :………………..
- Type de vessie :…………………….
- Qualité de vessie :…………………..

ARTICLE 8 : DESCRIPTION DES GENIE CEVIL

8 .1 : Vérification des matériaux


L'Entrepreneur devra prendre toutes les dispositions utiles pour avoir sur son chantier les quantités
matériaux vérifiés et acceptés indispensables à la bonne marche des travaux, et dont
l’échantillonnage aura été agrée par le maître d’ouvrage.

8.2 : Provenance et origine des matériaux


En application de l'article 38 du C.C.A.G.T, les fournitures à livrer seront d'origine Marocaine. il
ne sera fait appel aux matériaux d'origine étrangère qu'en cas d'impossibilité de se procurer
des matériaux de fabrication Marocaine.
Pour les matériaux et matières faisant partie des gros œuvres et non indiqués au tableau ci-dessus
l'Entrepreneur s'adressera aux sources qu'il juge utiles avec obligation toutefois de pressentir
l'Ingénieur maître d’œuvre de n'employer que des matériaux et matières de qualité dans les espèces
demandées au Maroc.
Par le fait même du dépôt de son offre l'Entrepreneur sera réputé connaître les ressources des carrières
ou dépôts retenus, ainsi que leurs conditions d’accès et d'exploitation

Sable : il devra être crissant, dense, propre et franc de poussière, il devra passer entièrement dans un
tamis à mailles de 5 mm et contenir mois de 30% en poids de grains inférieurs de 0,5 mm.

Agrégats : Ils proviendront des carrières qui procèdent au concassage de matériaux rocheux, ils
devront être durs, stables, denses et exemptes de gangues fragiles ou terreuses et purgés des débris
végétaux.

Ciment : Type CPJ 45 et de bonne qualité, et devra être stocké d’une manière qui permet la non
détérioration de sa qualité, le stockage ne devra pas dépasser un mois

Eau : L’eau employée pour la fabrication du béton devra être exempte d’impuretés préjudiciables
telles que matières organiques et toutes substances chimiques influant sur la qualité du béton.
Par le fait même du dépôt de son offre l'Entrepreneur sera réputé connaître les ressources des
carrières ou dépôts retenus, ainsi que leurs conditions d’accès et d'exploitation

Pièces spéciales : Les pièces spéciales qui seront utilisés doivent être conformes aux spécifications
techniques ou aux normes marocaines homologuées ou à défaut aux normes internationales
Pour la qualité et la mise en œuvre des matériaux et produits à utiliser les dispositions de
l’article 38 du C.C.A.G-T sont applicables.

27
8.3 : Produits spéciaux pouvant être ajoutes au béton

L’entrepreneur ne pourra faire usage de produits destinés soit à accélérer la prise ou le


durcissement des bétons, soit à augmenter l’étanchéité et la maniabilité de ceux-ci, qu’après en avoir
obtenu l’autorisation du maître d’ouvrage.

8. 4 : Prescriptions techniques des travaux de génie civil origine des matériaux

Désignation Qualité Provenance

Ciment CPJ 45 et CPJ 35 Usine du Maroc

Sable Non plastique - Es et granulométrie carrières de la région


convenant au Béton B2
Moellons à bâtir et pour blocage Roche dure non altérée carrières de la région
Gravette Dureté et propreté convenables au B2 carrières de la région
Chaux grasse - Fours à chaux de la région
Agglos en béton vibré 1er choix usines de la région
Aciers à béton Selon normes dépôts du Maroc
Eau de gâchage non salée et non agressive pour B2 Points d’eau convenables

A. Réception des matériaux


Aucun des matériaux nécessaires à l'exécution des travaux ne pourra être mis en œuvre qu'après avoir
été vérifié et reçu par l’Administration.
Les matériaux refusés seront immédiatement retirés des chantiers au frais de l'Entrepreneur et sans
indemnité.

B. Composition des mortiers et des bétons

a. - MORTIERS :

DESIGNATION CIMENT CHAUX SABLE GRAIN GRAVETTE EMPLOI


CPJ35 GRASSE DE RIZ 10/5 15/20
(Kg) (Kg) (litre) Litre) (Litre)
Mortier n° 1 300 150 1000 hourdage de maçonnerie
Mortier de reprise de
Mortier n° 2 400 500 500
béton
Enduit : gobetis,
Mortier n° 3 500 1000
revêtement
SIKALITE 1kg
Mortier n° 5 500 700 300 Dosé par sac mortier étanche
De ciment

28
b. - BETONS :

CIMENT SABLE GRAIN GRAVETTE


DESIGNATION CPJ45 (LITRE) DE RIZ (LITRE) EMPLOI
(KG) (LITRE) 10/15 15/20
Béton n°1 400 (350) - (300) (700) béton armé en contact
avec l’eau
Béton n°2 350 (400) - (300) (700) béton armé

Béton n°3 300 450 - 1000 béton banché et dallage


reflué
Béton n°4 300 450 - 900 gros béton
Béton n°5 250 450 - 900 béton de propreté et
forme

La composition ci-dessus des bétons est donnée à titre indicatif en vue de permettre aux entreprises
d’établir leur prix. Cette composition n’a aucune valeur contractuelle.

8.5 Mise En Œuvre Des Bétons :

Les bétons seront fabriqués conformément aux règles de l’art, selon les destinations et les types
d’ouvrages.
L’utilisation de la bétonnière est obligatoire afin d’assurer convenablement le malaxage des
matériaux et des adjuvants.
Pour l’homogénéité et la compacité exigées pour la construction des réservoirs d’eau,
l’entrepreneur doit utiliser les vibreurs, les élévateurs et tout autre moyen adéquat et autorisé au
préalable par le maître d’ouvrage.
Aucun béton ne sera coulé sans la réception du ferraillage et l’autorisation préalable de
l’administration, en cas de défaillance quelconque, l’entrepreneur doit se conformer aux instructions
de l’administration ou présenter, le cas échéant, un certificat de conformité à délivrer par un bureau
de contrôle agréé.

8.6 Aciers pour Béton

Les aciers seront de type et nuance agréé par le maître d’ouvrage :


 des barres rondes lisses en acier doux (pour cadres et étriers : NM 20-01-F-003)
 des barres à haute adhérence en acier tors pour le reste du ferraillage (NM 10 -01-F-012).
Les diamètres des armatures qui seront utilisées ainsi que leurs ferraillages seront données après
l’étude et le calcul du béton armé établis par un bureau d’études de BA agréé.

8.7 Coffrage
Tous les coffrages seront étudiés et construits avec le maximum de soin. Ils seront rigides et
suffisamment étayés pour éviter toute déformation et minimiser au maximum les fuites de mortier ou
de laitance au cours de la construction. Ils seront conçus de façon à pouvoir être aisément enlevés lors
du décoffrage sans dommage pour le béton.
Le décoffrage se fera toujours sous la responsabilité de l’entrepreneur. En tout cas il ne se fera
jamais avant que le béton ait atteint une résistance suffisante pour ne faire craindre aucun dommage
quelconque.

29
8.8 Enduits
a - Enduits
Un enduit au mortier bâtard, de 2 cm d’épaisseur sera appliqué sur les parements du réservoir.
b- Enduits intérieurs étanches :
Pour assurer une bonne étanchéité à l’intérieur de la cuve, tous les parements en contact avec l’eau
seront enduits d’un mortier de ciment de 3 cm d’épaisseur avec incorporation d’un d’hydrofuge de
masse type SIKA ou Similaire.( Mortier N° 5 ).

8.9 Peintures :
Les parements extérieurs du réservoir recevront 2 couches de peinture rexolite après
rebouchage, égrenage, brossage, dépoussiérage et toutes sujétions.
L’échelle métallique recevra deux couches de peinture en « EMAIL CELLUC » après deux couches
antirouille au minium de plomb.
Les teintes des peintures et badigeons seront précisés au cours de l’exécution par le responsable des
travaux.

ARTICLE 9 : LES ESSAIS


1)-Remblaiement de la tranchée
Le remblaiement de la tranchée ne peut avoir lieu qu'après autorisation du maitre d’ouvrageet
une fois le PV de réception signé. Le remblai doit être constitué de terre tamisée par tamis à maille de 0.5
mm.Le remblai doit être soigneusement damé par couches successives de 20 cm d'épaisseur. Pour les
chaussées et trottoirs empruntés, leur réfection devra être exécutée conformément à l'état initial.

2) - ESSAIS D'ETANCHEITE DU RESERVOIR


Après 5 jours de remplissage au niveau maximal, on s'assurera que l'ouvrage ne présente pas de
fuites, notamment aux points de traversée des canalisations et aux raccords de béton, et que les traces
d'humidité qui auraient pu apparaître sur les parois extérieures au début de la mise en eau sont en
voie d'assèchement.
La tolérance de perte admise après 5 jours de mise en eau sera au plus égale à :
V
Par heure 10.000 (V étant le volume utile de réservoir)
En cas de fuites permanentes, l'entrepreneur devra effectuer les travaux d'étanchement nécessaires.
Un nouvel essai de remplissage sera entrepris pour vérifier l'efficacité de ces travaux.
L'eau nécessaire à la marche du chantier et aux essais est au frais de l'entrepreneur

ARTICLE 10 : PLANS DE RECOLLEMENT

L’entrepreneur est tenu de fournir à sa charge en 5 exemplaires les plans de recollement


correspondants aux conduites et ouvrages réellement exécutés ; arrangés en classeurs plastifiés ainsi que
le CD Rom présentant ces plans sous forme de Fichier Autocad.

30
DESCRIPTION DES OUVRAGES

100-TERRASSEMENT

CONDUITE DE REFOULEMENT

101- Ouverture des fouilles en tranchée dans toute nature de terrain et toutes profondeurs
Ouverture des fouilles en tranchée dans toute nature de terrain et toutes profondeurs, prix comprenant :
- L’étude géotechnique, les plans béton armé et les plans détails.
- l'ouverture des chemins d'accès aux travaux de pose
- le débroussaillage y compris abattage d'arbres et application de la chaux sur les racines sur avis de
maitre d’ouvrage
- les frais d'étaiement quelque soit le blindage
-les frais d'épuisement ou détournement des eaux.
- l'entretien des fouilles, réglage du fond des fouilles.
- le remblaiement avec les terres extraites de la fouille par couches successives de 0.30m arrosées et
compactées y compris le remblai primaire en terre tamisée jusqu'à 0.30m de la génératrice supérieure de
la conduite.
- la protection des conduites au niveau des traversées des voies sera réalisée avec du remblai en sable et
grave naturelle (tout venant) ou matériaux propres criblés (concassé) suivant instructions de maitre
d’ouvrage
- le transport à la décharge publique des déblais en excédent
- les sondages et toutes autres sujétions.
Le volume pris en compte étant définit par :
- la largeur de la tranchée est 60cm
- la profondeur mesurée à partir du terrain naturel jusqu'à la côte de la génératrice inférieure de la
canalisation (côte projet)
- la longueur de la tranchée
- aucune plus valus pour terrain rocheux
Ouvrage payé au mètre cube au prix n° ……...............………………………….…….....................101

102- Remblai primaire


Ce prix rémunère au mètre cube de remblai primaire (Tamisés) y compris compactage grille avertisseur
bleu et sujétions.
Ouvrage payé au mètre cube au prix n° ……...............………………………….…….....................102

103- Remblai secondaire


Ce prix rémunère au mètre cube de remblai secondaire y compris compactage pour couche de 0.30m et
toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre cube au prix n° ……...............………………………….…….....................103

104- Fourniture et mise en œuvre d'un lit de pose en sable de 10cm


Ce prix rémunère au mètre cube, la fourniture et la mise en place éventuelle du lit de pose en sable de
10cm d'ép.
Ouvrage payé au mètre cube au prix n° ……...............………………………….…….....................104

200-CONDUITES

201- Fourniture, transport et pose de conduite en PEHD DN50 , PN 16 bars


Fourniture, transport et pose de conduites en PEHD , DN50 à assemblage par bout à bout, mise en place
en tranchée de tuyaux, exécution des butées, ancrage et enrobage de la conduite et traversé des routes
suivant les plans types. La façon des joints, les coupes, le calage dans les angles y compris également
toutes les sujétions pour travail dans l'eau, épuisement éventuel, et en général toute fourniture, main
d'œuvre, grillage avertisseur et toutes sujétions.

31
Ce prix rémunère la fourniture des certificats de garantie décennale, des essais en usine et de potabilité.
Ouvrage payé au ml au prix n°………….………………..……………………………………….….201

202- Fourniture, transport et pose de conduite en PEHD DN32, PN 16 bars


Fourniture, transport et pose de conduites en PEHD , DN32 à assemblage par bout à bout, mise en place
en tranchée de tuyaux, exécution des butées, ancrage et enrobage de la conduite et traversé des routes
suivant les plans types. La façon des joints, les coupes, le calage dans les angles y compris également
toutes les sujétions pour travail dans l'eau, épuisement éventuel, et en général toute fourniture, main
d'œuvre, grillage avertisseur et toutes sujétions.
Ce prix rémunère la fourniture des certificats de garantie décennale, des essais en usine et de potabilité.
Ouvrage payé au ml au prix n°………….………………..……………………………………….….202

203- Essai de stérilisation des conduites en PEHD


Ce prix rémunère toute la procédure des essais de stérilisation des canalisations en PEHD
Ouvrage payé au ml au prix n°………….…………….………………………………………….….203

204-Traversée de Oued et protection par câble en acier galvanisé


Ce prix comprendra la fourniture, transport et pose d’une conduite en acier galvanisé pour la traversée
d’oued et chaaba et construction de deux poteaux en béton armé avec des semelles y compris un troue
en haut pour la fixation de la conduite conformément au plan d’exécution en cas de nécessité et suivant
les exigences du maitre d’ouvrage et la maitrise d’ouvre.
Ouvrages payé au ml au prix n°...……………………………………….....................................................204

300-STATION DE POMPAGE
I- GENIE CIVIL
301- Fouille en puits, en tranchées, ou en rigoles dans tous terrain y/c rocher et évacuation à la
décharge publique
Ce prix rémunère la réalisation des déblais pour ouvrages en terrain de toute nature y compris rocher,
conformément aux Dispositions Générales.
Ouvrage payé au mètre cube au prix n° ……...............………………………….…….............................301

302- Remblaiement ou évacuation au D.P


L'exécution des travaux des remblais se réalisera par tout venant compacté.
Les remblais seront exécutés par couches de 0.20 m arrosés et damés convenablement y compris main-
d’œuvre, transport évacuation à la décharge publique et toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre cube au prix n° ……...............………………………….…….............................302

303- Béton de propreté dosé à 250kg/m3


Ce béton sera exécuté conformément au plan de béton armé sous semelles, longrines, chaînage, etc...Il
sera dosé à 250 kg de ciment CPJ 35 y compris toutes fournitures coffrage et décoffrage s'il a lieu et
toutes sujétions
Ouvrage payé au mètre
cube au prix n°..................………………………..……………………………………….………...............303

304- Gros béton pour massif


Exécuté en béton n°3 (voir tableau des dosages) coulé en pleine fouilles, pour massifs sous longueur et
autres dimensions et épaisseurs suivant plans du B.E.T.
Sera payé au mètre cube au prix n°.……………..……………………………….………...........................304

305- Maçonnerie de moellons en fondation y\c arase étanche


Les murs du sous-sol et dans certains endroits suivant les plans BA et au dessus du béton de propreté,
seront exécutés en maçonnerie de moellons du pays hourdés au mortier de ciment dosé à 300 Kg de
ciment CPJ 35 y compris toutes fournitures, arase étanche,main d’œuvre, transport et toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre cube au prix n°.....................................................................................................305

32
306- Herissonnage en pierres sèches
Exécuté sur terre-plein, en maçonnerie de pierres séchées de 0.20 d'épaisseur posées en hérisson. La
pointe en l'air, rangées à la main et énergiquement damées, les interstices seront comblés afin d'assurer
un parfait calage de l'ensemble. Le blocage ainsi constitué sera ensuite arrosé.
Ouvrage payé au mètre carré au prix n°…………………………………….…………………….………....306

307- Forme en béton de 0.12 m d'épaisseur y\c armature


En béton n° 2 soigneusement réglé, sur hérisson, armé d’un quadrillage suivant plans de béton armé. Y
compris aciers, pilonnage, damage et réglage sur une épaisseur de 0,12m.
Ouvrage payé au mètre carré au prix n°........…………………....................…………….……..……………307

308- Béton pour béton armé en fondation pour touts ouvrages


En béton N°4 vibré ou pervibré, exécuté conformément aux plans de détail établis par le Bureau
d’Etudes, compris, coffrage, recoupement des balèvres de larmiers, trous, trémies, en gravures,
décoffrage, etc.
Ouvrage payé au mètre cube au prix n°........…………………....................………….……..…………..…..308

309- Acier à haute adhérence en fondation


Les aciers seront exécutés conformément aux plans d’exécution, le prix comprend la fourniture, le
façonnage et la pose des aciers, les fils de ligature, les aciers de montage des câbles annulaires au mortier
de ciment pour les poutres et poteaux (à enfiler sur les cadres, prévoir une cale par kilogramme d’acier
en moyenne).
Les cales cubiques spéciales seront proposées pour les voiles minces
Le poids des aciers pris en compte résulte du mètre théorique, selon les plans l’exécution établis
par le Bureau d’Etudes, compte tenu des recouvrements, chapeaux et crochets. Y compris toutes
sujétions seront à prévoir dans le prix unitaire,
Ouvrage payé au kilogramme au prix n°...........………………………………….…………………………309

310- Béton pour béton armé en élévation pour tous ouvrages


En béton N°5 vibré ou pervibré exécuté conformément aux plans de détails par le Bureau d’Etude
compris coffrage, décoffrage, recoupement des balèvres, réserve de larmiers, de trous et trémies,
engravures, etc.…
Ouvrage payé au mètre cube au prix n°........…………………....................………….……..……………....310

311- Acier à haute adhérence en élévation


Les aciers seront exécutés conformément aux plans d’exécution, le prix comprend la fourniture, le
façonnage et la pose des aciers, les fils de ligature, les aciers de montage des câbles annulaires au mortier
de ciment pour les poutres et poteaux (à enfiler sur les cadres, prévoir une cale par kilogramme d’acier
en moyenne).
Les cales cubiques spéciales seront proposées pour les voiles minces
Le poids des aciers pris en compte résulte du mètre théorique, selon les plans l’exécution établis
par le Bureau d’Etudes, compte tenu des recouvrements, chapeaux et crochets. Y compris toutes
sujétions seront à prévoir dans le prix unitaire,
Ouvrage payé au kilogramme au prix n°...........…………………………………………………………..…311

312- Maçonnerie en agglos de 20 cm d'épaisseur


Suivant les plans, pour les murs côtés 20 exécutés en agglos de ciment de 0.20 m d’épaisseur, hourdés au
mortier de ciment dosé à 300 Kg/m3 de ciment CPJ 35 y compris main d'œuvre, transport et toutes
sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré au prix n°………………………………………….………………………...312

313- Enduit intérieure et extérieur au mortier bâtard y compris toutes sujétions


Sur les éléments de murs, voiles, cloisons de briques, plafonds, retombées et poutre et suivant
instructions du Maître d’œuvre.

33
Exécutés en deux couches :
1/ Une couche de dégrossissage en une ou plusieurs passes d’épaisseur ne dépassant pas 0.01m
2/ Une couche de finition de 0.015m d’épaisseur, passée au bouclier, dit « FINO »
Le prix devra comprendre la fourniture et la pose de grillage galvanisé aux jonctions du béton
avec la maçonnerie.

Extérieur
Pour façades de tous les bâtiments suivant plans.
Sur tous les éléments de façade qui ne comportent pas de revêtement spéciaux, il sera réalisé en enduit
en trois couches comme suit :
* Ambition correcte du support.
* Passage d’une barbotine liquide afin d’améliorer l’accrochage.
* Couche de dégrossissage imperméable et dressée, se composant de :
50 % de grains de riz tamisé à 3/15
50 % de sable
350 % de ciment, classe 160/350.
* Couches de finition au mortier N°5
Ce prix comprend toutes sujétions telles que cueillies arêtes, arrondis, retour de tableaux et
voussures et petites surfaces verticales, horizontales ou inclinées.
* Joint creux périphérique en plafond au pourtour de tous les éléments en B.A ou cloisons.
Cette sujétion est à pouvoir dans les prix unitaires d’enduits de tous les plafonds.
Ouvrages payé au mètre carré au prix n°...………………………………………........................................313

314- Etanchéité des couches feutre 36


GENERALITES
Au moment de l’application du revêtement d’étanchéité l’aire devra être absolument sèche
propre, solide, débarrassé de toutes sa lèvres ou matières qui seraient susceptibles de modifier la forme
ou la qualité de ce revêtement.
L’entrepreneur réceptionnera les supports, dalles et demeurera responsables de l’étanchéité qu’il
aura réalisée sur ces supports.
Les couvertures devront présenter une fois terminées des surfaces parfaitement régulières.
Les faîtages devront être bien rectilignes, sans inflexions ni irrégularités d’aucune espèce
Toutes les rencontres de lucarnes, cheminées, etc.… seront parfaitement raccordées avec les
revers des couvertures.
Des essais de mise à eau seront effectués pour vérifier la tenue du revêtement d’étanchéité.
Aucune trace d’humidité ne devra apparaître sur les plafonds ou sur les murs, dans les DIX
JOURS suivant les essais.
Avant la réalisation de la protection, l’entrepreneur doit obligatoirement faire réceptionner les
travaux d’étanchéité par le Maître de l’œuvre qui procédera aux essais prévus ci-dessus.
La pose et le scellement des pénétrations et évacuations pluviales seront particulièrement
soignés.
Ce prix comprend
-Forme de pente
-Goudronnages
-3 feutres 36 s’entre (4) couches de bitume.
-Dallettes de protection
Le poids moyen du complexe sera de 10.70 Kg/m²
Tous les travaux et ouvrages d'étanchéité seront garantis par l'entrepreneur adjudicataire conformément
au D.G.A pendant 10 ans à partir de la date de la réception définitive des travaux, toutes fournitures et
toutes sujétion.
Ouvrages payé au mètre carré au prix n°...………………………………………...........................................314

34
315- Fourniture et pose de porte métallique y/compris cadre, quincaillerie selon plan type y/c t,s
Pour Accès 1.00x2.20
Ouvrage à 1 VANTAUX à la française, sans parties latérales.
En tous points semblables.
Y compris toutes sujétions de fournitures et de pose.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………..…...............................................315

316- Fourniture et pose des fenêtres y/compris cadre, quincaillerie, verre et grilles de protection
1.00x1.00
-Cadre de 7 x 10
-Ouvrage à un ou plusieurs vantaux à la française
-Rejet d’eau sur pièce d’appui inférieur
-Par closes et chambranles
-QUINCAILLERIE
-6 Pattes à scellement
-3 ou plusieurs paumelles doubles électriques de 110/55
-1 ou plusieurs crémones avec coffre tringles et bouton (suivant les besoins)
-Grilles de protection de toute dimension.
Y Compris toutes sujétions de fournitures de pose, tous accessoires et toutes quincailleries.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...……………………………………….....................................................316

317- Peinture intérieure et extérieur vinylique sur mur et plafond, y \c toutes sujétions,
Comprenant :
1 Ponçage général
1Couche d’impression
1rebouchage partiel en enduit de bonne qualité
2 Couches d’enduit général, ponçage
2 Couches de peinture glycérophtalique mate de bonne qualité pour obtenir un résultat satisfaisant.
Extérieur :
CMPRENANT :
1 ponçage général
1 couche d’enduit
1couche d’impression
1 rebouchage partiel
2 couches de peinture vinylique croisées pour obtenir un résultat, satisfaisant.
Ouvrages payé au mètre carré au prix n°...………………………………………...................................317

318- Foyer simple allumage y compris interrupteur et TS


En applique ou en plafond, depuis les tableaux disjoncteurs comprenant :
Les conducteurs en câble U 500 V 1.5 mm2 pour les foyers sous conduits MRD et ICD encastrés, les
interrupteurs encastrés, les douilles à bout de fil en laiton, les boites de dérivation, compris toutes
sujétions de fourniture, pose, scellements, encastrements.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...……………………………………….................................................318

319- Fourniture et pose de réflecteur fluorescent à 1 tube


Réflecteur à lampes fluorescentes à 1 tube blanc industriel de flux lumineux 3100 lumens compensées,
corps en métal laqué blanc avec réflecteur incorporé de bonne qualité, y compris toutes sujétions de
fournitures, de pose de raccordement.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………..................................................319

320- Bassin de javellisation y compris pompe d'injection


Ce prix rémunère la réalisation d’un bassin de javellisation y compris pompe d’injection selon plan de
détail.
Ouvrages payé l’ensemble au prix n°...……………………………………….........................................320

35
II. Equipements :

321-Pompe solaire alimentée par des panneaux photovoltaïques y, c colonne montante, câble BT
depuis l'armoire de groupe,
Ce prix rémunère la fourniture et le transport des Pompes solaires y,c colonne montante, câble BT depuis
l'armoire de groupe, accessoires Q= 1.20 L/s H,M,T= 100 mcE , avec joints, boulons, écrous et des
accessoires de raccordement aux conduites. Ils comprennent toutes les dépenses nécessaires à l’exécution
des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre ou
aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Système de démontage progressif,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception, des
fournitures en usine.
Ouvrages payé à l’ensemble au prix n°...………………………………………........................................321

322- Armoire de commande de la pompe y compris équipements et accessoires


Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des Armoires de protection et de commande de la
pompe y compris équipements et accessoires nécessaires, y compris Tous les frais afférents aux essais de
contrôle des matériaux constitutifs et de réception. Des fournitures en usine.
Ouvrages payé l’ensemble au prix n°...…………………………………........................................322

323- Tableau électrique de protection


Fourniture et pose d'une armoire électro zingué 20-1/ de dimension appropriés devant contenir
l'ensemble des équipements qui sera conforme aux spécifications techniques fourni par le BET et
comprenant sommairement :
1 disjoncteur différentiel 4x40 ou 4x30 A.
1 fusible pour protection des lampes et prises.
1 filerie complète mise à la terre et toutes sujétions
Ouvrages payé l’ensemble au prix n°...………………………………………........................................523

324- Coude1/4 à bride DN50


Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des Coudes ¼ à brideDN 50 avec joints, boulons,
écrous et des accessoires de raccordement aux conduites, robinetterie et appareillages de sécurité. Ils
comprennent toutes les dépenses nécessaires à l’exécution des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre ou
aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Les frais de force motrice pour toutes les opérations incombant à l’Entrepreneur,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………........................................324

325-Manomètre à bain d’huile de 0 à 20 bars


Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des Manomètre à bain d'huile de 0 à 20 bars
diamètre 5"“, avec joints, boulons, écrous et des accessoires de raccordement aux conduites, robinetterie
et appareillages de sécurité. Ils comprennent toutes les dépenses nécessaires à l’exécution des
fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre ou
aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,

36
* Les frais de force motrice pour toutes les opérations incombant à l’Entrepreneur,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………........................................325

326-Vanne à bride DN50

Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des Vanne à bride diamètre 63 mm, avec joints,
boulons, écrous et des accessoires de raccordement aux conduites, robinetterie et appareillages de
sécurité. Ils comprennent toutes les dépenses nécessaires à l’exécution des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre ou
aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Les frais de force motrice pour toutes les opérations incombant à l’Entrepreneur,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………........................................326

327-Clapet anti retour à bride DN50


Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des Clapet anti retour à bride, avec joints, boulons,
écrous et des accessoires de raccordement aux conduites, robinetterie et appareillages de sécurité. Ils
comprennent toutes les dépenses nécessaires à l’exécution des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre ou
aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Les frais de force motrice pour toutes les opérations incombant à l’Entrepreneur,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………..........................................327

328- Eléments droit DN50 avec piquage pour manomètre


Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des Eléments droit DN50, avec joints, boulons,
écrous et des accessoires de raccordement aux conduites. Ils comprennent toutes les dépenses
nécessaires à l’exécution des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre ou
aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………...........................................328

329- Eléments droit DN50


Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des Eléments droit DN50, avec joints, boulons,
écrous et des accessoires de raccordement aux conduites. Ils comprennent toutes les dépenses
nécessaires à l’exécution des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre ou
aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.

37
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………...........................................329

330-Eléments droit DN50 L= 0.30 mm


Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des Eléments droit DN50 L=0.30 m, avec joints,
boulons, écrous et des accessoires de raccordement aux conduites. Ils comprennent toutes les dépenses
nécessaires à l’exécution des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre ou
aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………...........................................330

331- Joint de démontage DN50


Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des Joint de démontage DN50avec les accessoires de
raccordement aux conduites. Ils comprennent toutes les dépenses nécessaires à l’exécution des
fournitures.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………...........................................331

332-Compteur volumétrique type Vincent ou similaire


Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des Compteur volumétrique type Vincent ou
similaire, avec joints, boulons, écrous et des accessoires de raccordement aux conduites. Ils comprennent
toutes les dépenses nécessaires à l’exécution des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre ou
aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………......................................332

333-Té à bride DN50


Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des Té à bride DN 50 mm, avec joints, boulons,
écrous et des accessoires de raccordement aux conduites, robinetterie et appareillages de sécurité. Ils
comprennent toutes les dépenses nécessaires à l’exécution des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre ou
aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Les frais de force motrice pour toutes les opérations incombant à l’Entrepreneur,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………...........................................333

334- Ballon anti bélier de 100 L avec manomètre de contrôle y\c vanne clapet et accessoires
nécessaires.
Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport de Ballon anti billier de 100 L avec manomètre de
contrôle y\c vanne clapet et accessoires nécessaires avec joints, boulons, écrous et des accessoires de
raccordement aux conduites. Ils comprennent toutes les dépenses nécessaires à l’exécution des
fournitures.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………...........................................334

38
336- Stabilisateur DN50
Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des Stabilisateur, avec joints, boulons, écrous et des
accessoires de raccordement aux conduites. Ils comprennent toutes les dépenses nécessaires à l’exécution
des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre ou
aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………...........................................336

336- Ventouse triple fonction DN 50


Ce prix comprendra la fourniture, transport et pose des Ventouse à triple fonction DN 50 mm y compris
vanne, té et toutes les pièces nécessaires.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………........................................336

337- Embase pour colonne Montante


Ce prix comprendra la fourniture, transport et pose d’Embase pour colonne montante y compris toutes
sujétions.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………........................................337

338- Pièce en S DN 50
Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des pièces en S DN50 L=0.30 m, avec joints, boulons,
écrous et des accessoires de raccordement aux conduites. Ils comprennent toutes les dépenses
nécessaires à l’exécution des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre ou
aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...……………………………………….......................................338

339- Raccord Bride Majors DN50


Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport des Bride diamètre50, avec joints, boulons, écrous
et des accessoires de raccordement aux conduites. Ils comprennent toutes les dépenses nécessaires à
l’exécution des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied
d’œuvre ou aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...………………………………………........................................339

340- Manchette de traversée DN50


Ce prix comprendra la fourniture, transport et pose des manchettes BB Diamètre 50 de traversée de
voiles y compris toutes sujétions.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...……………………………………….........................................340

341- Flotteur
Ce prix comprendra la fourniture, transport et pose de flotteur y compris toutes sujétions.
Ouvrages payé l’unité au prix n°...……………………………………….........................................341

39
400-ROBINETTERIE FONTAINNERIE

401- Fourniture, transport et pose d'une ventouse complète y/c les accessoires de raccordement tel
que : Té, brides majores, coudes, vanne manchettes regards avec tampons en fonte type lourde,
terrassements et tt sujétions
Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport, d'une ventouse complète y/c les accessoires de
raccordement tel que : Té, brides majores, coudes, vanne manchettes regards avec tampons en fonte
type lourde, terrassements et tt sujétions
. Ils comprennent toutes les dépenses nécessaires à l’exécution des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre
ou aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous, et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Les frais de force motrice pour toutes les opérations incombant à l’Entrepreneur,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.
Ouvrage payé a l’unité au prix n°………….…………..………………………………………….….401

402- Fourniture, transport et pose d'une vanne pour vidange y/c les accessoires de raccordement
tel que : Té, brides majores, regards à double compartiment avec tampons en fonte type lourde et
tampons en béton armé, conduite DN200 série 1 pour le raccordement de la vidange avec le regard
d’assainissement, terrassements et tts sujétions
Ces prix rémunèrent la fourniture et le transport, d'une vanne pour vidange y/c les accessoires de
raccordement tel que : Té, brides majores, regards à double compartiment avec tampons en fonte type
lourde et tampons en béton armé, terrassements et tts sujétions. Ils comprennent toutes les dépenses
nécessaires à l’exécution des fournitures, notamment :
* Toutes les dépenses de fournitures qui s’entendent livrées, rendues et rangées à pied d’œuvre
ou aux dépôts indiqués par le maître d’œuvre,
* Les joints, brides, boulons, écrous, et tout accessoire de raccordement,
* Les frais d’outillage et de matériel, en usines ou sur le site,
* Les frais de force motrice pour toutes les opérations incombant à l’Entrepreneur,
* Tous les frais afférents aux essais de contrôle des matériaux constitutifs et de réception des
fournitures en usine.
Ouvrage payé à l’unité au prix n°………….…………..………………………………………….….402

500-OUVRAGES ANNEXES

501- Etablissement et fourniture de plans de recollement au 1/1000


Ce prix comprendra l’Etablissement et fourniture de plans de recollement au 1/1000 suivant les
prescriptions du cahier des clauses techniques particulières, le tracé en plan des conduites doit être
rattachée aux coordonnées Lambert ainsi que les profils en long
Ouvrages payé au forfait au prix n°...………………………………………........................................501

502- Réaménagement de réservoir existant


Ces prix rémunèrent réaménagement de réservoir existant à savoir brique rouge, enduit inférieur,
enduit extérieur, peinture…. suivant les exigences du maitre d’ouvrage et la maitrise d’œuvre.
Ouvrages payé au forfait au prix n°...………………………………………........................................502

40
600-PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES

601- Les panneaux photovoltaïques, y/c toutes sujétions:


Ce prix rémunère la fourniture et le transport, de 32panneaux photovoltaïques de 250 what y
compris un onduleur, un support métallique des panneaux, un câble armé de 4x4 mm2 sur une
longueur de 20m environ, un kit d'installation de modules PV, raccord de câbles, gaine, borniers de
raccordement, boulon et écrou et d'autres accessoires d'installation, système de mise à la terre,
installation et mise en service et une clôture grillagée avec portail de 2.00 de hauteur et de dimension
10.00 x 10.00 m2. L’ensemble de la fourniture sera conforme à article 7 du CPT. Ce prix rémunère
aussi les travaux de tranché pour câble armé, les travaux génie civil pour fondation et fixation de
clôture et panneaux selon les consignes du MO.
Ouvrage payé à l’ensemble au prix n°………….…………..………………………………………601

41
BORDEREAU DES PRIX
- DETAIL ESTIMATIF -

42
43
44
PAGE N°46 ET DERNIERE

Marché N° ….. / …. , Passé par appel d’offre ouvert sur offre de prix en application l’al 2 § 1 de
l’article 16 et § 1 de l’article 17 et al. 3 § 3 de l’article 17 du décret n° 2-12-349 du 8 Joumada I 1434 (20
Mars 2013) relatif aux marchés publics.

OBJET : TRAVAUX D’ALIMENTATION EN EAU POTABLE DU DOUAR


« IMADRAS» RELEVANT DE LA COMMUNE IMI NOULAOUN

PROVINCE D’OUARZAZATE
POUR UN MONTANT DE (en chiffres) :…………………………………………………………….

Dressé par le BET BEPOL : Vu et vérifié par Chef de la DE :

Lu et accepté par l’Entrepreneur Visé par :


soussigné :

Vue et présenté par Monsieur le Gouverneur

Approuvé par : Monsieur le Gouverneur

45

Vous aimerez peut-être aussi