Vous êtes sur la page 1sur 4

Matière : Contrôle de Gestion Approfondi Niveau : S9

Enseignant : Mr Daoud M. Option: ACG

TD : Prix de Cession Interne


Exercice N 1 :
La société Plastym et la société Agro sont des filiales d’une même société mère.
Dans le cadre de la politique du groupe, la société Plastym doit, en particulier,
réserver annuellement 300 tonnes de sa production de films plastiques de type
Q pour la société Agro. Le prix de transfert est défini comme étant le coût de
revient complet standard supporté par la société PLastym.

La société Agro, à partir de Films plastiques Q qui lui sont livrés en rouleaux,
obtient des liasses de sacs de congélation. Avec 300 tonnes de films Q, elle
obtient 300 tonnes de liasses. La société Agro ne vend des liasses qu’à l’extérieur
du groupe.

Pour l’année à venir, les informations prévisionnelles suivantes ont été


collectées :

Chez la société Plastym :

Prix de vente du Film Q sur le marché externe au groupe = 4780 Dh la tonne.

Coût standard de production (sur la base d’une production normale de 2 300t de


filmes Q) :

 Variable= 1000 Dh par tonne


 Fixe : 3000 Dh par tonne

Volume prévu des ventes de films Q (y compris partie réservée) = 2300 t

Capacité de production encore disponible de films Q : 3 tonnes


Chez la société Agro :

Prix de vente des liasses sur le marché extérieur = 5 100 Dh la tonne

Frais de transformation des films en liasses :

 Variable : 100 Dh par tonne


 Fixe pour une production normale de 300 t: 300 Dh
 Capacité de production totale de liasses : 350 tonnes

Partie I :

1- Calculer le résultat dégagé par la société Plastym sur les ventes de films Q
et le résultat dégagé par la société Agro sur les ventes de liasses.
2- L’addition de ces deux résultats (prévisionnels ou historiques) donne le
résultat «apparent » du groupe de ces deux entités. Ce résultat
« apparent » reflète-il toujours la performance réelle d’Agro et de
Plastym ? illustrer vos propos en envisageant successivement :
 Cas 1 : une activité de Plastym réduite à 2000 t suite à des difficultés
techniques sur ses installations ;
 Cas 2 : une réduction des achats d’Agro à 200 t, sans que Plastym puisse
compenser ses ventes en externe.

Partie II :

Une opportunité commerciale, non prévue lors des programmes prévisionnels,


s’offre aux responsables de la société Agro, sous la forme d’une vente globale
possible (vers l’extérieur) de 40 tonnes de liasses de sacs de congélation, au prix
de 4500 Dh la tonne.

Le lancement éventuel de cette commande ne nécessiterait pas un


accroissement des charges de structure, et n’entrainerait pas de phénomène
d’économie (ou de déséconomie) d’échelle.

3- Les responsables de la société Agro accepteront-ils cette commande


marginale (justifier la réponse) ?
4- Les responsables de la société mère ont été informés de cette opportunité.
Appuieront-ils la décision des responsables de la société Agro (justifier la
réponse) ?
Matière : Contrôle de Gestion Approfondi Niveau : S9
Enseignant : Mr Daoud M. Option: ACG

TD : Prix de Cession Interne

Exercice N 2:
Dans le cadre d’une restructuration et dans le but premier d’améliorer le
système de mesure des performances, une entreprise, organisée en centres de
responsabilité, a décidé de les transformer en centres de profit. Elle étudie les
stratégies possibles de fixation des prix de cession interne entre deux centres
particuliers A et B.

Le centre A fabrique des pièces détachées de type « A2 ». Il en vend


actuellement 900 unités par semaine sur le marché, au prix unitaire de 100 dh.
Sa capacité de production maximale est fixée à 1200 unités par semaine. Compte
tenu de cette capacité, son coût complet standard s’établit à 60 dont 40 dh de
charges variables et 20 de charges fixes.

Partie 1 :

le centre B fabrique actuellement des pièces détachées de type « B42 » mais le


responsable technique pense qu’afin de mieux utiliser la capacité de production
du centre A, il pourrait produire un nouveau produit XX qui aurait pour
composant la pièce A2. Ce nouveau produit, fabriqué par B, serait commercialisé
à 165 dh l’unité.

Le contrôleur de gestion de l’entreprise a estimé les coûts additionnels de


fabrication de ce produit par le centre B à 50 dh de charges variables unitaires et
10 000 de charges fixes pour une production de 300 unités.

Le centre B prévoit d’être capable de travailler à pleine capacité pour cette


fabrication, compte tenu des perspectives d’évolution du marché.
T.A.F :

1- Quel est le résultat actuel du centre A ? L’entreprise a-t-elle intérêt à


produire le produit XX ?
2- Le prix de cession interne doit être égal au prix du marché. Le prix
retenu permet-il d’optimiser le fonctionnement de l’entreprise ?
3- Expliquer l’origine de la différence de résultat entre les deux stratégies
4- Déterminer les limites du prix de cession interne qui feront qu’il sera
acceptable à la fois par le centre A et le centre B, en présentant des marges
de manœuvres possibles.

Partie 2 :

Une étude de marché récente sur la pièce A2 montre une élasticité des quantités
par rapport aux prix négative et égale à -22,5. Pour faire face à un concurrent
agressif, le centre A envisage de porter ses ventes de pièces détachées sur le
marché extérieur à 1 062 unités en réduisant ses prix.

T.A.F/
5- Quel résultat le centre A peut-il espérer de cette décision ?
6- L’entreprise aura-elle intérêt à promouvoir cette stratégie ?