Vous êtes sur la page 1sur 13

Ecopo Microéconomie

Les effets d’une variation de prix sur la demande

HEC Lausanne

26 et 27 octobre 2015
Définitions
 Effet total d’une variation de prix sur les quantités
demandées (ET) :
 Différence entre les quantités demandées
avant et après le changement de prix

Remarque : si x(p) est la fonction de demande, on


trouve xfinales avec x(p = pfinal) et xinitiales avec x(p = pinitial)

 On peut décomposer cet effet total en deux sous-


effets :
Définitions
I. Effet de substitution (ES) :

 Variation de la demande suite à une


modification des prix relatifs entre deux
biens

 En maintenant soit le pouvoir d’achat


(Slutsky), soit l’utilité (Hicks) constants
Définitions
I. Effet de revenu (ER) :

 Variation de la demande suite à une


modification du pouvoir d’achat (du
revenu)

 Similaire à un effet de revenu simple


Analyse graphique des effets d’une variation
de prix sur les quantités demandées : Slutsky
Le panier initial n’est
Y plus optimal Contrainte budgétaire initiale
Diminution du prix de X
Le panier final  Contrainte budgétaire finale
devient optimal Compensation budgétaire pour
que le panier de bien initial
soit tout juste accessible
 Contrainte budgétaire compensée
(même prix relatifs que la contrainte
budgétaire finale => même pente
Qyi que la contrainte budgétaire finale)
ES

ET

Qyinter
Effet total
Qyf
R
E

= Effet de substitution
+ Effet de revenu

Qxi Qxinter Qxf X


ET

ES ER
Analyse graphique des effets d’une variation
de prix sur les quantités demandées : Hicks
Le panier initial n’est
Y plus optimal Contrainte budgétaire initiale
Diminution du prix de X
Le panier final  Contrainte budgétaire finale
devient optimal Compensation budgétaire pour
maintenir l’utilité constante

 Contrainte budgétaire compensée


(même prix relatifs que la contrainte
budgétaire finale => même pente que
Qyi la contrainte budgétaire finale)
ES

ET

Qyinter Effet total


Qyf
R
E

= Effet de substitution
+ Effet de revenu

Qxi Qxinter Qxf X


ET

ES ER
Calcul de l’ES et de l’ER selon
Slutsky : détail de la démarche
 Soit la fonction de demande pour le bien x :

 R = 200
 px initial = 1
 Si le prix double, calculez les effets de
substitution et de revenu sur les quantités
consommées du bien x.
Etape 1 : calcul de l’effet total

 Quantités initiales de x :

 Quantités finales de x :
Etape 2 : calcul du revenu
compensé
 Quel revenu est nécessaire pour que la demande
initiale soit tout juste satisfaite, avec le nouveau
niveau de prix ?
 Variation de revenu nécessaire au maintien du
pouvoir d’achat constant :

Remarque : le revenu compensé est plus élevé que le revenu du


consommateur, car comme px a augmenté, il faut plus d’argent
pour acheter le même panier de biens qu’initialement
Etape 3 : calcul de l’effet de
substitution
 Quelles quantités du bien x sont demandées, si
seul le rapport de prix évolue, et que le pouvoir
d’achat reste constant ?
 On remplace, dans la fonction de demande, R par
le revenu compensé, et px par son niveau final :

 La différence entre ces quantités intermédiaires


et les quantités initiales nous donne l’ES :
Etape 3 : calcul de l’effet de
substitution
 Important : l’effet de substitution est toujours
négatif en cas d’augmentation de prix, et positif
en cas de diminution de prix.

 Dans le cas où le prix d’un bien augmente et que


ses quantités demandées augmentent, on a
affaire à un bien de Giffen (c.f. Varian p. 172).
Cette « bizarrerie » est due au fait que l’ER est
supérieur à l’ES.
Etape 4 : calcul de l’effet de
revenu
 Isoler l’effet de la variation de revenu sur les
quantités demandées du bien x (variation de
revenu due à la variation de px)
Comme px augmente, le consommateur dispose de moins de revenu,
relativement à sa situation initiale : son pouvoir d’achat diminue

 On sait que ET = ES + ER
 On en déduit donc facilement que ER = ET – ES
En résumé
Effet de substitution -4
Effet de revenu -1
Effet total -5
Intuition :
- Le prix de x a augmenté, ce qui entraine, logiquement, une
diminution des quantités demandées de x (ET négatif)
- Comme x devient relativement plus cher par rapport aux autres
biens, son ES est négatif : la demande de x diminue, alors que
celle des autres biens (y) augmente
- L’ER, quant à lui, est négatif : x est donc un bien normal (si ER
> 0, bien inférieur)