Vous êtes sur la page 1sur 1

Les roches sédimentaires proviennent de l'accumulation de sédiments qui se déposent le plus

souvent en couches ou lits superposés, appelés strates. Elles résultent de l'accumulation de


sédiments divers, c'est-à-dire d'éléments solides (clastes : morceaux de roches ou fragments
minéraux, débris coquilliers...) et/ou de précipitations à partir de solutions (elles-mêmes
constitutives ou à l'origine de ciments, souvent intercalaires entre grains, particules ou clastes)a.
On rassemble sous le nom de diagenèse l'ensemble des processus par lesquels les dépôts issus
de l'érosion sont transformés en roches sédimentaires.
Les principales catégories de roches sédimentaires sont les roches détritiques, les plus
abondantes, les roches biogènes ou physico-chimiques, mettant en jeu des équilibres
chimiques dans des conditions de température et de pression externes, que ce soit à la surface
des continents ou au fond des mers ou des océans.