Vous êtes sur la page 1sur 11

Introduction :

C’est dans le cadre du projet encadré du module « Réseau électrique » de la


filière Génie Électrique et Contrôle Industriel au sein de la FST Mohammedia que
vient notre projet intitulé : Étude d’une installation électrique.

Un projet qui nous ramène dans sa réalisation au monde des bureaux d’études
des sociétés d’électricité industrielle. Ainsi, le dimensionnement d’une installation
électrique est un art difficile dans la mesure où il nécessite de prendre en
considération des impératifs techniques, normatifs, économiques, contractuels et
stratégiques.

Pour se faire, on se propose d’étudier l’installation électrique d’une station de


pompage (d’eaux usées). Cette installation sera alimentée en coupure d’artère, par
une arrivée venant du poste de la Résidence du Parc, et un départ vers le poste
WAFA.

ETUDE D’UNE INSTALLATION ELECTRIQUE 1


I) Cahier des charges :
On se propose d’étudier l’installation électrique d’une station d’épuration (d’eaux usées)
fonctionnant en régime IT.
Cette installation sera alimentée en coupure d’artère, par une arrivée venant du poste de la
Résidence du Parc, et un départ vers le poste WAFA. Le poste est du type intérieur à cellules
métallique préfabriquées.
La station possède 7 locaux :
1) Local du poste de livraison
2) Local du groupe électrogène
3) Sanitaire
4) Local technique : TGBT
5) Local désodorisation
6) Local de pompage
7) Local dégrilleur
8) Local anti-bélier

Architecture de la station
Au niveau Poste de livraison on a une armoire ADG, qui contient le disjoncteur général et
quelques appareillages.

ETUDE D’UNE INSTALLATION ELECTRIQUE 2


Le local technique contient la TGBT du transformateur. Il assure l’alimentation des armoires
électriques suivantes : 1) armoire Normal Secours ; 2) armoire Arrivée Générale ; 3) armoire
compensation automatique ; 4) armoire Groupe de pompage 1 ; 5) armoire Groupe de
pompage 2 ; 6) armoire Groupe de pompage 3 ; 7) armoire Groupe de pompage 4 ; 8) armoire
Groupe de pompage 5 ; 9) armoire dégrilleur ; 10) armoire auxiliaire ; 11) armoire
désodorisation ; 12) armoire automate ; en plus de deux centrales, l’une d’incendie et l’autre
du gaz et d’un transformateur 25kVA.
Le secondaire du transformateur alimente l’armoire générale disjoncteur (AGD qui se trouve
en local du POSTE) ; qui comprend :
- En arrivée un disjoncteur débrochable et cadenassable par serrure.
- Départ de puissance vers l’armoire normal secours (en local technique).

1) Armoire Normal/Secours :
Cette armoire (Normal/Secours) contient deux arrivées (l’un de l’armoire AGD dans le poste
de transformation et l’autre du groupe électrogène), avec contacteurs en verrouillage, l’un en
fonctionnement normale (alimentation de la station par LYDEC), l’autre en fonctionnement
secours (alimentation par GE).
Les câbles, alimentés par l’un des deux arrivées, arrivent à l’armoire arrivée BT.

2) Armoire Arrivée BT :
L’armoire arrivée contienne :
- Une arrivée constituée d’un sectionneur interrupteur.
- Un jeu de barre qui alimente :
o Armoire compensation automatique.
o Armoire Groupe 1, Armoire Groupe 2, Armoire Groupe 3, Armoire Groupe 4,
Armoire Groupe 5.
o Armoire auxiliaire, et armoire désodorisation.
Ce jeu de barre alimente au niveau de cette armoire :
- D’un transformateur (TR6) 380/380-220V 25 kVA qui alimente deux répartiteurs : un
répartiteur triphasé – monophasé :
Le premier alimente l’éclairage extérieur, local technique, bloc sanitaire, bloc secours,
etc … Et le second alimente les prises de courant
- D’un transformateur (TR5) 380/24V AC 500 VA qui alimente les circuits de
commande et signalisation des groupes G1, G2, G3, G4, G5, dégrilleurs, compacteurs
et désodorisation.
- D’un transformateur (TR4) 380-220/220V 5kVA pour éclairage armoire et chauffage,
et départ vers armoire vers armoire automatisme.
- D’un départ vers ADG au poste transformateur.

ETUDE D’UNE INSTALLATION ELECTRIQUE 3


3) Armoire Général de Disjoncteur (AGD) :
Le départ venant de l’armoire arrivée alimente un jeu de barre qui comprend :
- Un transformateur (TR1) 380/220V 250VA pour éclairage.
- Un transformateur (TR2) 380/48V AC 250VA pour commande et signalisation.
- Un transformateur (TR3) 380/380-220V 5kVA pour éclairage, chauffage et PC
triphasées.

4) Armoire compensation automatique :


A chaque démarrage d’une pompe le cosdescend, la compensation automatique le règle aux
environs de 1 en permanence quelque soit le nombre de groupe en fonctionnement.

5) Armoires des Groupes de pompage :


Elle contient le départ de puissance du groupe avec les accessoires de contrôle commande
manuelle. Le départ contient un démarreur électronique avec affichage numérique IHM
déporté en face avant de l’armoire. Cette interface donne des informations des grandeurs
électriques même en BAY PASS. La puissance de chaque groupe est 180kW, =0.92,
cos=0.8

6) Armoire Dégrilleurs :
L’armoire dégrilleurs contienne :
- Deux dégrilleurs automatique primaire et secondaire. Chaque dégrilleur possède deux
moteurs, un pour le relevage (1.5kW,=0.95, cos=0.9), l’autre moteur poche
(1.5kW, =0.95, cos=0.9).
- Deux moteurs (primaire et secondaire) compacteurs à piston de caractéristique chacun 3kW,
=0.95, cos=0.9. (Circuit de commande (manuel et automatique), de protection et
signalisation du dégrilleur primaire (et secondaire).
- Les relais et circuit de commande et signalisation des dégrilleurs et compacteurs.
Ces relais et lampes de signalisation sont alimentés par 24VAC d

7) Armoire auxiliaire :
L’armoire auxiliaire contienne :
- Deux départs pour centrale hydraulique (primaire et secondaire) de caractéristique chacune :
2.75kW, =0.95, cos=0.9
- Un compresseur d’air : 5.5kW, =0.95, cos=0.9
- Palan de manutention : 3.5 kW, =0.95, cos=0.9

ETUDE D’UNE INSTALLATION ELECTRIQUE 4


8) Armoire de Désodorisation :
L’armoire de désodorisation contienne :
- Deux départs pour pompes de recirculation Javel et Soude de caractéristique chacune :
3kW, =0.95, cos=0.9
- Deux départs pour pompes dosage soude 1 et soude 2 ; 0.18kW, =0.95, cos=0.9
- Deux départs pour pompes dosage javel 1 et javel 2 ; 0.18kW, =0.95, cos=0.9
- 3 ventilateurs soufflage (120W, =0.95, cos=0.9)
- 2 ventilateurs air chaud (120W, =0.95, cos=0.9)

9) Armoires Automate :
L’armoire contient :

- La carte d’alimentation de l’API et des modules d’entrée sortie. Le système de


communication avec le BCC (module de communication, modem de communication et
radio de transmission connectée avec l’émetteur).
Le lecteur à clé et son module de communication.
- La carte d’entrée analogique (mesure de niveau par sonde, de H2S et de CH4), des cartes
d’entées TOR (état des groupes, de l’appareillage et niveau d’eau) et la carte sortis TOR
(ordre de marche et d’arrêt des groupes, des poches, compacteur et vanne murale).
- Cette armoire est alimentée à partir de l’armoire arrivée générale en 220V AC et 24
VAC (pour relayage)
L’armoire contient :

- Un chargeur 12 VCC ; pour l’alimentation du radio de communication, lecteur de clés,


Modem, Automate, Carte d’entrée et sortie d’automate ; …
- Un chargeur 24 VCC ; pour l’alimentation des capteurs (sondes de niveau, de gaz et
incendie).

10) Centrales d’incendie, de gaz et d’intrusion :


La station possède une centrale de protection contre les incendies SSI avec équipement
d’alarme de type 1 ; qui protège 3 zones de boule de protection automatique avec détecteur de
fumée et la chaleur. Et d’une boule de protection manuelle.
Aussi il y a une centrale de détection de gaz qui assure une protection intégrale (24 heures
sur 24) contre les risques de gaz explosifs, toxiques et /ou asphyxiants (manque d’oxygène)
… avec deux capteurs l’un pour le CH4 et l’autre pour H2S.
A chaque porte d’accès dans les locaux, se trouve des capteurs de position qui détecte une
intrusion, cette information passe vers l’automate qui l’envoi vers le BCC. Pour confirmer que
la personne présente dans le local est un agent, il faut que ce dernier confirme sa présence
(information transmise au BCC par l’automate) par sa clé devant le lecteur de clé se trouvant
en face avant de l’armoire automate.

Tous les câbles sont en cuivre et la température ambiante est de 35°C, sol sec, ke = 1,4.

ETUDE D’UNE INSTALLATION ELECTRIQUE 5


II) Etude de l’installation électrique :

1) Le schéma unifilaire de l’installation :


D’après la description qu’on a dans le cahier des charges, on peut construire le schéma
unifilaire de notre station comme il est indiqué ci-dessous :

2) Dimensionnement du Transformateur d’alimentation :

3) Dimensionnement du Groupe Electrogène de secours :

4) Calcul des sections de câbles d’alimentation des moteurs :

a- Introduction :
Les câbles électriques sont considérés comme les piliers d’une installation électrique, en outre
un surdimensionnement engendre des surcoûts dans la réalisation du projet, par contre un sous
dimensionnement peut engendrer des échauffements et causer la dégradation des équipements
alimentés d’où la nécessité d’un dimensionnement optimal.
En effet, chaque câble doit :
- Supporter le courant d’emploi en permanence.
- Supporter le courant de court-circuit pendant le temps de déclenchement du
disjoncteur.
- Ne pas créer des grandes chutes de tension.
- Être économique.
- Satisfaire les conditions de sécurité contre les contacts indirects.
Pour se faire, on va déterminer la section du câble d’alimentation de chaque moteur.
b- Armoire des groupe de pompage :
Chaque groupe de pompage possède 180 kW comme puissance, un rendement =0.92, et un
cos=0.9, donc il a un courant d’emploi en permanence qui égale :
Pu 180000
IB = = = 371,57 A
√3 .  . cos .U √3 . 0,92 . 0,8 . 380

IN ≥ IB → IN = 400A
On va choisir le disjoncteur pour assurer la protection, pour cela :
IZ = IN = 400A
Le câble de chaque groupe de pompage est enterré seul dans le sol sec à une température
ambiante de 35°C, ce qui fait :

km = 1 kn = 1 kt = 0,84 (PVC) ks =1

ETUDE D’UNE INSTALLATION ELECTRIQUE 6


Iz 400
D’où : IZ’ = = IB = = 476,19 A
km .kn .kt .ks 1 .1 .0,84 .1

En consultant le tableau pour le choix des sections minimales en cuivre, on a :


IZ’ = 476,19 A < 480 A (3 conducteurs PVC) → S = 300 mm²
NB : Chaque groupe des 5 groupes qu’on a (G1, G2, G3, G4 et G5) utilise un câble de section
égale : S = 300 mm²
c- Armoire Dégrilleurs :
Comme on a déjà mentionné dans le cahier des charges, l’armoire contienne :
 Deux dégrilleurs, possèdent 2 moteurs chacun. Chaque moteur des 4 possède 1,5 kW
comme puissance, un rendement =0.95, et un cos=0.9, donc il a un courant
d’emploi en permanence qui égale :
Pu 1500
IB = = = 2,66 A
√3 .  . cos .U √3 . 0,95 . 0,9 . 380

IN ≥ IB → IN = 10A
On va choisir le disjoncteur pour assurer la protection, pour cela :
IZ = IN = 10A
Pour chaque dégrilleur, chaque moteur se trouve enterré dans le sol sec avec un autre
moteur à une température ambiante de 35°C, ça veut dire jointif = 2, ce qui fait :

km = 0,76 kn = 0,71 kt = 0,84 (PVC) ks =1


Iz 10
D’où : IZ’ = = IB = = 22,062 A
km .kn .kt .ks 0,76 .0,71 .0,84 .1

En consultant le tableau pour le choix des sections minimales en cuivre, on a :


IZ’ = 22,062 A < 26 A (3 conducteurs PVC) → S = 1,5 mm²
 Deux moteurs (Primaire et Secondaire) compacteurs à piston, chacun possède 3kW
comme puissance, un rendement =0.95, et un cos=0.9, donc il a un courant
d’emploi en permanence qui égale :
Pu 3000
IB = = = 5,33 A
√3 .  . cos .U √3 . 0,95 . 0,9 . 380

IN ≥ IB → IN = 10A
On va choisir le disjoncteur pour assurer la protection, pour cela :
IZ = IN = 10A
Chacun des 2 moteurs se trouve enterré dans le sol sec avec l’autre à une température
ambiante de 35°C, ça veut dire jointif = 2, ce qui fait :

km = 0,76 kn = 0,71 kt = 0,84 (PVC) ks =1

ETUDE D’UNE INSTALLATION ELECTRIQUE 7


Iz 10
D’où : IZ’ = = IB = = 22,062 A
km .kn .kt .ks 0,76 .0,71 .0,84 .1

En consultant le tableau pour le choix des sections minimales en cuivre, on a :


IZ’ = 22,062 A < 26 A (3 conducteurs PVC) → S = 1,5 mm²

NB : Chaque moteur (Relevage/Poche) de chacun des deux dégrilleurs, utilise un câble de


section égale : S = 1,5 mm², idem pour les deux moteurs compacteurs à piston.
d- Armoire auxiliaire :
Comme il est indiqué dans le cahier des charges, cette armoire alimente :
 Deux centrales hydrauliques, chacune possède 2,75 kW comme puissance, un
rendement =0.95, et un cos=0.9, donc il a un courant d’emploi en permanence qui
égale :
Pu 2750
IB = = = 4,88 A
√3 .  . cos .U √3 . 0,95 . 0,9 . 380

IN ≥ IB → IN = 10A
On va choisir le disjoncteur pour assurer la protection, pour cela :
IZ = IN = 10A
Le câble de chacune des deux centrales hydrauliques est enterré avec l’autre dans le
sol sec à une température ambiante de 35°C, ça veut dire jointif = 2, ce qui fait :

km = 0,76 kn = 0,71 kt = 0,84 (PVC) ks =1


Iz 10
D’où : IZ’ = = IB = = 22,06 A
km .kn .kt .ks 0,76 .0,71 .0,84 .1

En consultant le tableau pour le choix des sections minimales en cuivre, on a :


IZ’ = 22,06 A < 26 A (3 conducteurs PVC) → S = 1,5 mm²
 Un compresseur d’air de puissance de 5,5 kW, un rendement =0.95, et un cos=0.9,
donc il a un courant d’emploi en permanence qui égale :
Pu 5500
IB = = = 9,77 A
√3 .  . cos .U √3 . 0,95 . 0,9 . 380

IN ≥ IB → IN = 10 A
On va choisir le disjoncteur pour assurer la protection, pour cela :
IZ = IN = 10 A
Le câble du compresseur d’air est enterré avec 2 autres circuits (l’arrivée du jeu de
barres des centrales hydrauliques et l’arrivée du palan de manutention) dans le sol sec
à une température ambiante de 35°C, ça veut dire jointif = 3, ce qui fait :

km = 0,64 kn = 0,58 kt = 0,84 (PVC) ks =1

ETUDE D’UNE INSTALLATION ELECTRIQUE 8


Iz 10
D’où : IZ’ = = IB = = 32,07 A
km .kn .kt .ks 0,64 .0,58 .0,84 .1

En consultant le tableau pour le choix des sections minimales en cuivre, on a :


IZ’ = 32,07 A < 34 A (3 conducteurs PVC) → S = 2,5 mm²

 Un Palan de manutention de puissance de 3,5 kW, un rendement =0.95, et un


cos=0.9, donc il a un courant d’emploi en permanence qui égale :
Pu 3500
IB = = = 6,21 A
√3 .  . cos .U √3 . 0,95 . 0,9 . 380

IN ≥ IB → IN = 10 A
On va choisir le disjoncteur pour assurer la protection, pour cela :
IZ = IN = 10 A
Le câble du palan de manutention est enterré avec 2 autres circuits (l’arrivée du jeu de
barres des centrales hydrauliques et l’arrivée du compresseur d’air) dans le sol sec à
une température ambiante de 35°C, ça veut dire jointif = 3, ce qui fait :

km = 0,64 kn = 0,58 kt = 0,84 (PVC) ks =1


Iz 10
D’où : IZ’ = = IB = = 32,07 A
km .kn .kt .ks 0,64 .0,58 .0,84 .1

En consultant le tableau pour le choix des sections minimales en cuivre, on a :


IZ’ = 32,07 A < 34 A (3 conducteurs PVC) → S = 2,5 mm²
NB : - La section du câble de chaque centrale hydraulique vaut : S = 1,5 mm²
- La section du câble pour le compresseur d’air et pour le palan de manutention vaut
S = 2,5 mm² chacun.

e- Armoire de Désodorisation :
Comme il est indiqué dans le cahier des charges, cette armoire alimente :
 Deux départs pour pompes de recirculation Javel et Soude, chacune possède 3 kW
comme puissance, un rendement =0.95, et un cos=0.9, donc il a un courant
d’emploi en permanence qui égale :
Pu 3000
IB = = = 5,33 A
√3 .  . cos .U √3 . 0,95 . 0,9 . 380

IN ≥ IB → IN = 10A
On va choisir le disjoncteur pour assurer la protection, pour cela :
IZ = IN = 10A

ETUDE D’UNE INSTALLATION ELECTRIQUE 9


Le câble de chacun des deux départs est enterré avec l’autre dans le sol sec à une
température ambiante de 35°C, ça veut dire jointif = 2, ce qui fait :

km = 0,76 kn = 0,71 kt = 0,84 (PVC) ks =1


Iz 10
D’où : IZ’ = = IB = = 22,06 A
km .kn .kt .ks 0,76 .0,71 .0,84 .1

En consultant le tableau pour le choix des sections minimales en cuivre, on a :


IZ’ = 22,06 A < 26 A (3 conducteurs PVC) → S = 1,5 mm²
 Deux départs pour pompes dosage Soude 1 et Soude 2, chacune possède 0,18 kW
comme puissance, un rendement =0.95, et un cos=0.9, donc il a un courant
d’emploi en permanence qui égale :
Pu 180
IB = = = 0,31 A
√3 .  . cos .U √3 . 0,95 . 0,9 . 380

IN ≥ IB → IN = 10A
On va choisir le disjoncteur pour assurer la protection, pour cela :
IZ = IN = 10A
Le câble de chacun des deux départs est enterré avec l’autre dans le sol sec à une
température ambiante de 35°C, ça veut dire jointif = 2, ce qui fait :

km = 0,76 kn = 0,71 kt = 0,84 (PVC) ks =1


Iz 10
D’où : IZ’ = = IB = = 22,06 A
km .kn .kt .ks 0,76 .0,71 .0,84 .1

En consultant le tableau pour le choix des sections minimales en cuivre, on a :


IZ’ = 22,06 A < 26 A (3 conducteurs PVC) → S = 1,5 mm²
 Le même calcul pour les deux départs pour pompes dosage Javel 1 et Javel 2 qui ont
les mêmes caractéristiques, on obtient alors : S = 1,5 mm²

 3 ventilateurs soufflage de caractéristiques (120W,=0.95, et cos=0.9) donc chacun


d’eux a un courant d’emploi en permanence qui égale :
Pu 120
IB = = = 0,21 A
√3 .  . cos .U √3 . 0,95 . 0,9 . 380

IN ≥ IB → IN = 10A
On va choisir le disjoncteur pour assurer la protection, pour cela :
IZ = IN = 10A
Le câble de chacun des 3 ventilateurs est enterré avec les 2 autres ventilateurs dans le
sol sec à une température ambiante de 35°C, ça veut dire jointif = 3, ce qui fait :

km = 0,64 kn = 0,58 kt = 0,84 (PVC) ks =1

ETUDE D’UNE INSTALLATION ELECTRIQUE 10


Iz 10
D’où : IZ’ = = IB = = 32,07 A
km .kn .kt .ks 0,64 .0,58 .0,84 .1

En consultant le tableau pour le choix des sections minimales en cuivre, on a :


IZ’ = 32,07 A < 34 A (3 conducteurs PVC) → S = 2,5 mm²

 2 ventilateurs air chaud de caractéristiques (120W,=0.95, et cos=0.9) donc chacun


d’eux a un courant d’emploi en permanence qui égale :
Pu 120
IB = = = 0,21 A
√3 .  . cos .U √3 . 0,95 . 0,9 . 380

IN ≥ IB → IN = 10A
On va choisir le disjoncteur pour assurer la protection, pour cela :
IZ = IN = 10A
Le câble de chacun des 2 ventilateurs est enterré avec l’autre ventilateur dans le sol sec
à une température ambiante de 35°C, ça veut dire jointif = 2, ce qui fait :

km = 0,76 kn = 0,71 kt = 0,84 (PVC) ks =1


Iz 10
D’où : IZ’ = = IB = = 22,06 A
km .kn .kt .ks 0,76 .0,71 .0,84 .1

En consultant le tableau pour le choix des sections minimales en cuivre, on a :


IZ’ = 22,06 A < 26 A (3 conducteurs PVC) → S = 1,5 mm²
NB : - La section du câble de chaque pompe de recirculation (Javel/Soude), chaque pompe
dosage (Soude 1 / Soude2 / Javel 1 / Javel 2), et chaque ventilateurs air chaud vaut
S = 1,5mm².
- La section du câble de chaque ventilateur soufflage vaut S = 2,5 mm²

5) Dimensionnement des disjoncteurs :

ETUDE D’UNE INSTALLATION ELECTRIQUE 11