Vous êtes sur la page 1sur 5

3ème année médecine 2017/ 2018 Laouirem Amina

Cours d’Anatomie pathologique

Les lésions intercellulaires


1. Rappel cytologique
- L’espace extra cellulaire est appelé, selon les organes : Chorion, Stroma, Interstitium, Derme, Tissu conjonctif.
- L’espace extracellulaire est constitué de : cellules, fibres, substance fondamentale, membranes basales (et
également de protéines à bas poids moléculaire, vitamine, eau, ions, hormones, et glucose provenant du plasma).

Constituants de la matrice extra Caractéristiques


cellulaire
Cellules Fibroblastes
Fibres Fibres de collagène :
Les collagènes représentent les protéines les plus abondantes du règne animal et sont
essentiellement constitués de molécules de résistance à l’étirement.
On en trouve partout sauf au niveau du SNC.
Elles sont élaborées par les fibroblastes, et assurent :
- la rigidité, la résistance à la traction (tendons, peau) ;
- la cohésion des cellules dans les tissus.
En microscopie optique : Faisceau de fibres grêles, coloré en jaune au safran et en bleu
vert au trichrome de Masson.
En microscopie électronique : Fibrilles cylindriques à striation transversales avec
périodicité régulière de 68nm.

Plusieurs types de collagène sont reconnus (une vingtaine) :


types I II III → collagènes interstitiels.
type I: abondant dans le derme adulte,
type II: abondant dans le tissu cartilagineux,
type III: abondant chez le fœtus.
Type IV: collagène des membranes basales, dégradé par les protéases.
Type V: collagène péri-cellulaire, plus lâche.
Les fibres de collagène sont dégradées par des collagénases; phagocytées par les
macrophages.

Fibres de réticuline :
Représente un type de collagène fibrillaire argentaphile (Elles se colorent en noir par les
sels d’argent), ne constituant pas de faisceaux.
Elles constituent la charpente conjonctive normale de certains organes (foie, rate,
ganglions, moelle osseuse).
Morphologie: fibres grêles, anastomosées en un réseau plus ou moins dense.
Fibres élastiques :
Abondantes au niveau des parois des artères, des ligaments, du derme, du poumon.
En microscopie optique : fibres régulières, d’aspect ondulant, faiblement éosinophiles.
Elles se colorent en brun noir par l’orcéine, et en rouge par la fuschine.
En microscopie électronique :
les fibres élastiques sont de structure hétérogène composées : d’un matériel amorphe:
l’élastine et de fibres sans périodicité.
L’élastine est lysée par des enzymes de l’organisme et des élastases microbiennes.
Substance fondamentale Elle est un matériel amorphe qui constitue un milieu de diffusion (Eau + substances
solubles).
Ses glycoprotéines de structure et ses protéoglycanes sont dégradés dans les lysosomes.
Membranes basales Les Mb basales sont élaborées par les cellules qu’elle entoure, de 80 à 120 nm, elles ne

1
3ème année médecine 2017/ 2018 Laouirem Amina
Cours d’Anatomie pathologique

sont pas visibles au MO.


Elles séparent les épithéliums glandulaires, de revêtement et l’endothélium vasculaire du
tissu conjonctif.
Les sinusoïdes n’ont pas de Mb basale.
Le rôle des Mb basales est très important :
- Elles assurent la réparation des tissus lors d’une agression (plaie cutanée),
- Elles assurent l’adhésion des cellules au niveau des épithéliums de revêtement ou
glandulaire.
- Elles constituent un filtre mécanique et ionique.
- la MB des capillaires des glomérules ne laisse pas passer les protéines plasmatiques
que lorsqu’elle est altérée.

Figure 1: Constituants du tissu conjonctif

Figure 2: Tissu conjonctif lâche riche en substance fondamentale

2. Les pathologies de la matrice extra cellulaire

- Toute atteinte structurale, quantitative, ou modification biomoléculaire d’un composant de la matrice extra cellulaire
(ECM) va mener à une pathologie distincte et en rapport avec le rôle du composant.
- Les altérations primitives de l’ECM sont héréditaires pour la plupart et dues à des mutations de gènes.
- Les lésions les plus fréquentes concernent l’amplification de cet espace et l’excès du constituant fibrillaire de l’ECM
que l’on nomme fibrose ou sclérose.
- La raréfaction du composant fibrillaire peut avoir des conséquences en rapport avec leurs diverses fonctions. Elle
peut intéresser plusieurs tissus, et présenter des symptomatologies très variées surtout en maladies rhumatismales.

2
3ème année médecine 2017/ 2018 Laouirem Amina
Cours d’Anatomie pathologique

a. Pathologies des surcharges en fibres :

La fibrose, ou la sclérose, est l’augmentation de la quantité des fibres conjonctives dans un tissu ou dans un
organe. Il existe 3 types de fibroses en fonction de la nature des fibres atteintes :
- Fibrose de collagène : augmentation quantitative des fibres collagènes; c’est la plus fréquente.
- Fibrose de réticuline : augmentation des fibres de réticuline; elle est moins fréquente, et s’observe au
niveau du foie→ hépatites chroniques et des ganglions lymphatiques → lymphomes.
- Fibrose élastique : Augmentation des fibres élastiques, elle est rare.
Exemple: fibro-élastose de l’endocarde.

Les fibroses de collagène :

Circonstances étiologiques :

Les fibroses inflammatoires sont les plus fréquentes et participent à la cicatrisation et caractérisent toutes les
inflammations chroniques. Les fibroses cicatricielles sont donc l’aboutissement d’un processus inflammatoire
déclenché par une agression tissulaire.
Une cicatrice est un nouveau tissu fibreux qui remplace définitivement les tissus détruits pendant l’inflammation.
Exemple : les hépatites chroniques (d’origine virale, auto-immune ou médicamenteuse) présentent au cours de
leur évolution l’élaboration d’une fibrose / la thyroïdite chronique de Riedel: maladies inflammatoires
chroniques de cause inconnue où la fibrose détruit la glande thyroïde et s’étend aux tissus mous cervicaux.

Les fibroses dystrophiques remplacent un tissu fonctionnel altéré.


Exemple : Vasculaires (ischémie chronique (cardiopathie ischémique chronique) / hypertension artérielle (fibrose
vasculaire)). Métaboliques (hémochromatose, sénescence (fibrose peau).

Les fibroses du stroma du cancer, ou fibroses tumorales occupent le stroma fibreux et abondant de certains
cancers dits squirrhe, et sont responsables de l’aspect dur et rétracté du cancer.

Autres circonstances : fibrose post radique.

Physiopathologie / mécanisme de fibrose : (mal connue)

La fibrose résulte de :
- La multiplication des fibroblastes ;
- La synthèse accrue de fibres de collagène.
Sous l’action de prostaglandines E1F1, de substances sécrétées par les macrophages et des plaquettes.

Les formes macroscopiques des fibroses :

Fibrose Caractéristiques
Hypertrophique Fibrose qui entraine une hypertrophie de l’organe.
Ex: la chéloïde (cicatrice cutanée hypertrophique)
Atrophique l’organe fibreux devient atrophique.
Ex: vésicule biliaire scléro-atrophique
Avec déformation Cette forme donne des cicatrices irrégulières déformant l’organe qui devient
méconnaissable.
Ex: rein de pyélonéphrite
Fibrose sténosante Fibrose qui entraine une réduction de la lumière des organes creux.
Ex: ingestion de caustiques → sténoses cicatricielles de l’œsophage.

3
3ème année médecine 2017/ 2018 Laouirem Amina
Cours d’Anatomie pathologique

Remarque : Dans un même organe ou tissu, une fibrose peut être hypertrophiante ou atrophiante. Pour cela, un
foie cirrhotique (la cirrhose est une fibrose du foie) peut tout aussi être augmenté que diminué de volume. Aussi,
au niveau du derme, une cicatrice peut être exubérante de type choleide ou linéaire fine voir punctiforme.

Histologie :

Il existe deux modes de distribution d’une fibrose :


- Les fibroses systématisées : Elles accentuent la charpente conjonctive normale d’un tissu et l’architecture
reste reconnaissable, elles occupent l’espace interstitiels.
Exemple : les fibroses pulmonaires.
- Les fibroses non systématisées : Elles détruisent l’architecture normale d’un tissu et deviennent
mutilantes. Elles comblent les zones de tissu détruit au cours de l’inflammation mais ne restaurent pas les
fonctions de l’organe.
Exemple : cicatrice d’un abcès du poumon / Hépatite chronique.

L’aspect histologique d’une fibrose varie selon son stade évolutif. On décrit :
- Fibrose jeune lâche qui comporte des faisceaux de fibres peu épais + Une substance fondamentale
abondante + De nombreuses cellules (fibroblastes++) + De nombreux capillaires
Elle est potentiellement réversible
- Fibrose évoluée ancienne, dense, comportant des fibres épaisses et denses alors que les cellules et les
capillaires sont rares.
Elle est peu réversible.

Les modifications secondaires à des fibroses anciennes : la dégénérescence hyaline + la calcification, suivie
éventuellement de métaplasie osseuse.

Anomalies de synthèse et d’organisation des fibres de collagène : Peuvent être acquises ou congénitales :

Acquises : carence en co-facteurs enzymatiques nécessaires pour l’élaboration du collagène.


Exemple : Le scorbut est dû à une carence en Vit C, et La durée de vie du collagène y est raccourcie, ce qui induit :
hémorragie (fragilité des membranes basales de capillaires) + déchaussement des gencives.

Congénitales : Les anomalies portent sur:


- La structure moléculaire des fibrilles élastiques,
- Un défaut de synthèse de certains types de collagène.
Exemple : Syndrome de marfan: qui est une maladie génétique du tissu conjonctif et qui atteint l'ensemble des
organes du corps humain,
Les organes les plus touchés sont :
- L'œil: luxation du cristallin.
- Le système cardio-vasculaire: anévrysme de l’aorte.
- Le squelette: scoliose.

Figure 3: Cicatrice hypertrophique cutanée


Figure 4: Fibrose avec déformation

4
3ème année médecine 2017/ 2018 Laouirem Amina
Cours d’Anatomie pathologique

Élastose solaire : Dégénérescence du tissu élastique d’un organe se manifestant par une hyperplasie, une
dysplasie ou une dystrophie.
Les trois principaux sièges sont le derme, l’endocarde, les parois vasculaires.
Elle est due à l’action des UV et se caractérise par l’accumulation des fibres élastiques dans le derme.

b. Pathologies de la substance fondamentale

- Pathologie des muccopolysaccharides :


Chez un sujet normal, la qualité et l’abondance des MPS sont modifiées par les hormones sexuelles, chez la
femme enceinte en fin de grossesse, par exemple, il y a excès d’hormones, donc fluidification de la substance
fondamentale des ligaments du pelvis.

Le myxoedème est une infiltration du tissu conjonctif par une substance fondamentale anormalement abondante
et riche en acide hyaluronique + chondroitine-sulfate.
Il se localise au niveau du derme et des viscères (cœur + langue).
Elle a un aspect myxoide en MO (PAS+ / Bleu Alcian +).
Exemple : Insuffisance thyroïdienne (myxoedème généralisé) / Hyperthyroïdie (maladie de Basedow;
myxœdème localisé prétibial et orbitaire donnant une exophtalmie).

La mucopolysaccharidose est une maladie héréditaire due à l’accumulation de mucopolysaccharides provoquée


par le déficit d’une enzyme. Elle se transmet sur le mode récessif. Le déficit enzymatique perturbe le
fonctionnement cellulaire et entraîne une accumulation anormale de mucopolysaccharides. Le type de
mucopolysaccharides accumulés dépend de l’enzyme manquante.

c. Anomalies de la membrane basale

- Stratification de la membrane basale : épaississement éosinophile, hyalin de la MB sous l’épithélium.


Ex : épaississement de la membrane basale de l’épithélium bronchique dans l’asthme.
- Présence de dépôts amyloides : dans la glomérulopathie diabétique.
- Présence d’auto-anticorps : dans certaines maladies auto-immunes, on note la présence d’anticorps anti-
membranes basales.
Ex: pemphigus (maladie bulleuse de peau).
- Présence de complexes immuns : certaines affections se caractérisent par la captation de complexes
immuns dans les membranes basales.
Ex : lupus érythémateux.