Vous êtes sur la page 1sur 20

Volume LxxxvIi N 0 12

- Le journal indépendant de l’Université d’Ottawa -

Résister
d'une même voix !

www.larotonde.ca LaRotonde @LaRotonde La RotondeVideo la_rotonde1932


section

éditorial Mathieu Tovar-Poitras


redaction@larotonde.ca
Rédacteur en chef

Se lever et sortir notre langue de nos poches


quent, il se doit de connaître les nuances vernement Ford envers la communauté La résistance ne fait que commencer
MATHIEU TOVAR-POITRAS propres à cette communauté. franco-ontarienne est incarné dans l’ex-
RÉDACTEUR EN CHEF périence de la députée Amanda Simard. La communauté s’est unie autour de
En ayant décidé d’effectuer des com- Simard, une figure à laquelle on peut
5 000 manifestant.e.s devant le pressions dans les services francophones Cette dernière, seule Franco-ontarienne s’identifier. C’est un autre aspect que les
Monument canadien des droits de la sans consultation sérieuse auprès de au sein du caucus progressiste-conser- progressistes-conservateurs semblaient
personne à Ottawa. Une quarantaine la communauté touchée, la rupture vateur, avait affiché publiquement son ignorer, l’unité et la cohésion entre les
de points de rassemblement partout en était évidente et prévisible. L’avarice désaccord vis-à-vis des décisions de son Franco-ontariens est une partie inté-
Ontario, plus de 14 000 participant.e.s et l’égocentrisme des têtes pensantes parti. Résultat ? Lors du débat sur le su- grante de l’identité de cette communau-
aux rendez-vous. Le plus grand rassem- du gouvernement à Queen’s Park ont té. Le 1er décembre était une journée
jet, Simard s’était vue refuser un droit
blement de l’Ontario français envoie un fait fi de ce principe si essentiel à notre pour le rappeler haut et fort. La pluralité
de parole. Jeudi dernier, elle quittait
message retentissant ; nous sommes, démocratie. Les Franco-ontariens sont des acteurs au sein des manifestations
son parti afin de siéger comme indépen-
nous serons. retournés aux barricades pour réclamer démontre l’unicité du mouvement.
dante. Le gouvernement a ensuite tenté
le respect de leurs droits ainsi que pour d’insinuer qu’elle aurait plutôt été mise
Ces chiffres de l’Assemblée de la fran- À cela s’ajoute le vent de solidarité au
cophonie de l’Ontario (AFO) mènent à rappeler à tout le monde la cohésion qui à la porte. niveau pancanadien afin de soutenir la
un constat clair, la communauté fran- définit cette communauté.
résistance franco-ontarienne. L’enjeu du
co-ontarienne ne se laissera pas manger fait français et des obstacles quotidiens
la laine sur le dos. Le mal du jeudi noir auxquels font face les francophones ne
ne peut être guéri et ce ne sont surtout touche pas que l’Ontario. Toutefois, la
pas de timides concessions qui seront mobilisation en Ontario a permis de
suffisantes pour atténuer la colère verte mettre la cause en avant-plan à l’échelle
et blanche. Une prise de conscience doit nationale. Que ce soit au Québec, au
prendre place au sein des rangs progres- Manitoba ou au Yukon, la francophonie
sistes-conservateurs. canadienne s’est unie et a manifesté en
soutien de la cause.
Le bilan probable de cet examen in-
trospectif ? Une ignorance flagrante du Pourtant la résistance ne se contentera
contexte linguistique en Ontario – et pas que du 1er décembre. L’AFO a par
même au Canada – gangrène le caucus ailleurs confirmé que d’autres initiatives
de Doug Ford. seront mises en place afin de continuer
dans la foulée des derniers jours. Il ne
On coupe et on compresse à gauche et à
faut pas non plus négliger les outils au
droite, puis on fait partiellement volte-
niveau politique ni perdre de vue les pos-
face lorsque la grogne monte au sein du
sibilités au niveau judiciaire. L’inertie et
public. Si le gouvernement décide d’im-
le mutisme des progressistes-conserva-
proviser, qu’il l’assume pleinement et
teurs doivent être cassés.
qu’il aille donc participer à des joutes de
la LIEU pour voir comment des experts « Les Ontariens ont le droit de manifes-
font ça. Ford pourrait en apprendre ter pacifiquement », a déclaré le Premier
beaucoup. Bien entendu c’est dit avec un ministre par l’entremise d’un commu-
petit clin d’œil, mais le Premier ministre niqué en réaction à la mobilisation de
et son entourage ont bel et bien des le- samedi dernier. Merci pour le rappel M.
çons à apprendre de la jeunesse fran- Ford, mais tout comme vos tentatives
co-ontarienne. PHOTO : ANDREY GOSSE d'apaisement de la gronde populaire,
c’est trop peu trop tard. Pour sa part,
Que ce soit pour avoir sous-estimé la la ministre Mulroney a pris la peine de
fierté de la communauté francophone ou Si ce dernier scénario est véridique, il
Un 3% qui prend sa place s’agit d’une erreur de relations publiques faire un tweet sur des mobilisations ci-
négligé l’importance de la dualité linguis- viles du 1er décembre, les défilés de Noël
tique canadienne, la non-connaissance « Même s’ils ne sont que 3% de la po- étant donné qu’il en dit beaucoup sur
de Mount Albert et de Sutton.
qui contamine les progressistes-conser- pulation en Ontario, ils jouent un rôle les personnes aux rênes du pouvoir.
vateurs concernant le fait français dans majeur », avait lancé Doug Ford en On se serait débarrassé d’une députée Cette attitude hautaine du gouverne-
leur province est une erreur à la fois Chambre le 29 novembre dernier. Tout parce que dans une réalité politique où ment est la peste inhérente de Ford et
lourde et grotesque. Comme l’a écrit d’abord, le taux réel se situe entre 4 priment la ligne de parti et les intérêts son entourage. Tôt ou tard, les pressions
Albert Camus, « la démocratie, ce n’est et 5%. D’autre part, nonobstant sa particuliers, elle aurait osé parler et agir de la communauté forceront la main au
pas la loi de la majorité, mais la protec- taille démographique, une minorité au nom de sa communauté. Le geste a gouvernement à réagir concrètement
tion de la minorité ». Le gouvernement de langue officielle au Canada se voit semblé préoccuper davantage le Premier et avec sérieux. Les voix francophones
ontarien est redevable envers sa mi- protéger entre autres par des remparts ministre que la colère et la mobilisation sont nombreuses, mais le discours est le
norité de langue officielle et par consé- constitutionnels. Le respect qu’a le gou- franco-ontarienne. même, celui de la résistance.

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

ACTUALITÉS Camille Ducellier


actualites@larotonde.ca
Cheffe de pupitre

recherche ILLUSTRATION : ANDREY GOSSE

Un professeur se lance dans une poursuite judiciaire


ont collaboré à l’extermination de Juifs, que la menace de poursuivre en justice innocente. Grabowski n’est pas d’accord :
MAEVE BURBRIDGE constitue de la diffamation contre la l’organisation « n’est apparue que sur « Les historiens savent que, malheureu-
JOURNALISTE nation polonaise. « Dans ses nombreux les réseaux », et que le PLAD n’a rien sement, il y avait des sections entières de
énoncés publics et ouvrages, il falsifie reçu de Grabowski ni de la cour civile de la société polonaise qui se sont insérées
Jan Grabowski, professeur d’histoire à l’histoire de la Pologne, proclamant sa Cracovie. dans le projet génocidaire de l’Holo-
l’U d’O, confirme qu’il poursuit en jus- thèse que les Polonais auraient participé causte… On ne peut plus nier que ça s’est
tice une organisation nationaliste polo- à l’extermination de Juifs », affirme le Le projet nationaliste du PLAD passé. ».
naise, à la suite d’une campagne menée PLAD dans un communiqué de presse.
par cette dernière visant à humilier le Le professeur Grabowski n’est toutefois L’U d’O se contredit
En guise de punition pour avoir terni pas la seule cible du PLAD. Il n’est qu’un
professeur en raison de sa recherche
l’image de la Pologne, le PLAD a mené historien parmi tant d’autres qui font En réponse aux tentatives de délégitima-
dans le domaine de l’implication polo-
une campagne visant à « réduire au l’objet de reproches du PLAD ainsi que tion du professeur auprès de l’Université,
naise dans l’Holocauste.
silence le professeur Grabowski en cri- du gouvernement polonais d’avoir terni l’U d’O a émis un communiqué de presse
tiquant sa crédibilité académique et l’image de la Pologne et falsifié son his- proclamant qu’elle « manifest[ait] son
Tensions entre Grabowski et le PLAD son intégrité personnelle », d’après un toire. D’après Grabowski et le communi- plein soutien pour Jan Grabowski. [Elle
« Nous avons le devoir de défendre la communiqué de presse de l’U d’O. La qué de presse émis par l’U d’O, le PLAD s’]engage à défendre la liberté acadé-
bonne réputation de la Pologne, donc Rotonde a contacté le PLAD dans le but mique et à déplorer toute tentative d’in-
serait en train de travailler en étroite col-
le Polish League Against Defamation d’obtenir leur interprétation de la situa- fluence sur des travaux académiques
laboration avec le gouvernement polo-
(PLAD), avec la coopération d’universi- tion, mais sans succès. par des menaces ou de la violence ».
nais. « [Le] PLAD est un genre de proxy
taires, s’oppose fervemment aux activités C’est en raison des attaques à son inté- du gouvernement polonais, ce sont des Toutefois, le 4 décembre 2018, l’Uni-
et propos de Jan Grabowski, un histo- grité personnelle et professionnelle que nationalistes qui collaborent très étroite- versité compte accueillir un conféren-
rien de l’Université d’Ottawa », a décla- Grabowski compte poursuivre en justice ment avec le gouvernement qui est aussi cier du Polish Institute of National
ré le PLAD. L’historien en question est l’organisation, dans le but d’obtenir des très nationaliste », selon l’historien. Remembrance (IPN).
professeur titulaire à l’Université d’Ot- excuses officielles. « J’ai dû répondre
tawa (U d’O). Sa recherche se penche sur L'ambassade polonaise à Ottawa défend Selon Grabowski, l’IPN est « la plus
parce que j’étais attaqué auprès de
l’extermination de Juifs polonais dans toutefois que le « PLAD est une orga- importante organisation d’altération
mon recteur, auprès des autorités ici à
le contexte de l’Holocauste. D’après les nisation très privée et indépendante de et contrôle de faits historiques en
l’Université », a expliqué le professeur.
recherches et ouvrages de Grabowski, l’État polonais ». L’ambassade polonaise Pologne ». En fait, l’IPN a promu la loi
Grabowski a également affirmé qu’il ne
les Polonais auraient participé, dans une se range du côté du PLAD dans cette si- polonaise adoptée en février qui fait
pouvait pas se laisser faire dans ce genre
certaine mesure, au projet génocidaire tuation, en affirmant que les ouvrages de du questionnement du mythe national
de situation, puisqu’il a « une responsa-
allemand. Selon le professeur, « c’est Grabowski « contiennent bon nombre sur l'Holocauste un acte criminel. Sous
bilité auprès des six millions de morts. Il
une région où il y a un grand vide dans d’accusations et d’opinions, véhéments cette loi, les historiens et enseignants
faut défendre la vérité historique. »
la connaissance [...] parce qu’il y a, en mais sans preuve, contre la Pologne ». qui contredisent le discours du gou-
Pologne, un projet mémoriel nationa- Le 28 novembre, Grabowski a confirmé vernement par rapport à l’Holocauste
liste, une hésitation et même un refus, qu’il avait déjà déposé sa demande de D’après Grabowski, le PLAD et le gou- recevront une sentence de trois ans
d’entrer dans ce genre de recherche ». poursuite en justice contre le PLAD à la vernement polonais adoptent ce point de en prison. Grabowski a manifesté son
cour civile de Cracovie, mais l’ambas- vue parce que ses recherches menacent indignation auprès de l’Université. Il
D’après le PLAD, la recherche de sade de la Pologne à Ottawa a affirmé leur « mythe national » de la nation po- reste à voir comment l’Université réa-
Grabowski, qui prône que des Polonais auprès de La Rotonde, la même journée, lonaise victime de la guerre, totalement gira aux propos de l'historien.

w w w. l a r o t o n d e .c a
4 actualités l laar ro ot to onnd de e l ulned mi 3a rddéic2e9m bmraer s2 021081 6

Manifestation

14 000 personnes pour les droits franco-ontariens


co-ontariens de partout dans la province nauté franco-ontarienne a existé, s’est Simon Coveny, du haut de ses 9 ans, ma-
MILÉNA FRACHEBOIS sont venus jouer. En scène, on pouvait battue et existe toujours. nifeste pour exprimer son inquiétude à
JOURNALISTE retrouver les groupes Rats d'Swompe et propos de l’avenir de sa communauté. Il
Improtéine. Des manfiestant.e.s de tous les genres a peur que si l'on diminue les services en
sont au rendez-vous : on retrouve des français, l’anglais prenne le dessus, et
Les manifestations contre les nouvelles
personnes âgées, des adultes, des étu- que l’anglais devienne l’unique langue
mesures prises par le gouvernement de Des manifestants fiers
diant.e.s, et même de jeunes enfants, utilisée en Ontario.
Doug Ford ont eu lieu le 1er décembre tous décorés des couleurs de la fran-
Au loin, on peut déjà entendre les ap-
à 13 heures. Alors que 40 autres mani- cophonie en Ontario. Sans oublier les
plaudissements, les sifflets et les cris Un contexte de ras-le-bol
festations avaient lieu un peu partout animaux de compagnie, prêts aussi à
des Franco-ontariens. Le vert domine
dans la province de l’Ontario, on es- défendre les droits franco-ontariens, Cette manifestation est organisée après
la toile, avec des drapeaux, mais aussi
time à plusieurs milliers le nombre de vêtus de vert.   les annonces du gouvernement de
des pancartes, et des vêtements. S'y dis-
manifestants au Monument canadien Doug Ford et les coupures qu’il prévoit
tinguent quelques couleurs : on peut y Natasha White faisait partie des mani-
pour les droits de la personne sur la rue faire, c’est-à-dire l'annulation du  pro-
retrouver du bleu et du rouge avec des festants. Étudiante de 2ème année en
Elgin à Ottawa. jet de l’Université de l'Ontario français

PHOTOS : ANDREY GOSSE

La manifestation commence officielle- drapeaux acadiens, mais aussi  québé- histoire à l’Université d’Ottawa, elle est
cois qui soutiennent la cause de la fran- (UOF), ainsi que le Commissariat aux
ment à 13 heures avec des discours, sur « contre les coupures faites dans le nom
cophonie en Ontario. services en français, et tout cela dans le
une scène mise en place spécialement de sauver l’économie, car c’est seule-
but de rembourser le déficit provincial.
pour l’occasion. De nombreuses per- ment 0,15 % de la dette ! » s’exclame-t-
Les pancartes, très diversifiées, avaient Cependant, la communauté franco-on-
sonnes montent sur l’estrade, des figures elle. « Nous n’allons pas partir ! »
des slogans provocateurs. On pou- tarienne manifeste puisqu’elle estime
politiques, des groupes de musiques et vait voir au-dessus des sourires fran- Elle n’est pas la seule étudiante moti- que la négligence portée envers elle
des membres d'associations franco-on- co-ontariens des bras brandissant des vée dans cette manifestation. Tristan n'est pas légitime pour économiser une
tariennes. Lorsque Trevor Stewart, « Construire pas démolir », « Franco Suprenant-Nolan, âgé de seulement 10 somme à l'impact faible  dans le déficit
fondateur du FPIFO et co-organisateur un jour, franco toujours », « change ans et accompagné de sa famille, était de la province, représenterait une pro-
de la manifestation, fait son discours, il d’idée ou tu vas nous entendre chialer ravi de répondre aux questions de La portion  de 0,15 %. Claire Watier, une
rappelle aux Franco-ontariens la raison », « Hontario de Doug Ford ». « Notre Rotonde. Il se dit très fier jeune Franco- manifestante de 70 ans, raconte que ses
de leur présence : nous faisons ça « pour langue, nos droits », et bien d’autres ontarien. Il est présent à la manifesta- grand-parents se sont battus, sa mère
notre langue, pour notre culture, pour slogans. tion car il veut « soutenir la cause des s’est battue, et elle se bat aussi pour un
notre province ». francophones » et rendre les « Franco- combat qui dure depuis trop longtemps.
Tous visaient à dénoncer les mesures ontariens fiers de qui ils sont ». Il veut Elle ajoute, pour contrer les motivations
Afin de mettre l’ambiance à la mani- prises par le gouvernement, avec des que les Franco-ontariens arrêtent de se du gouvernement de Doug Ford, que la
festation tout en restant dans la touche jeux de mots pour dénoncer Doug Ford, cacher et de se sentir coupables de par- francophonie en Ontario n’« est pas un
franco-ontarienne, des groupes fran- ou bien pour montrer que la commu- ler en français. coût, mais une richesse ».

w w w. l a r o t o n d e .c a
actualités la rotonde numéro 12 5

PHOTOS : ANDREY GOSSE

w w w. l a r o t o n d e .c a
6 actualités l laar ro ot to onnd de e l ulned mi 3a rddéic2e9m bmraer s2 021081 6

FÉUO conférence
L’avenir du syndicat reste incertain Histoire d'une réfugiée nord-coréenne
étudiant à l’U d’O ». meurtrière ; on estime qu’entre 600
MAEVE BURBRIDGE CAMILLE DUCELLIER 000 et 2 millions de Nord-Coréens ont
JOURNALISTE CHEFFE DU PUPITRE ACTUALITÉS perdu la vie à cause du manque de nour-
Et les services ?
riture. Suite à ces accusations, la famille,
Quel est l’avenir du syndicat étu- Entre le SÉUO et la FÉUO, les opinions C’est seulement à l’âge de sept ans ne pouvant pas retourner en Corée du
diant uottavien après la résiliation du semblent diverger sur le point de la que son identité rattrape Alice Kim. Nord pour des raisons de sécurité, a ra-
conservation des services fournis par Celle-ci s’adresse à ses parents et leur pidement dû fuir vers Macau, puis vers
contrat entre la Fédération de l'Uni-
demande pourquoi ses camarades de la Corée du Sud, en tant que réfugiés.
versité d'Ottawa (FÉUO) et l’Univer- la Fédération. Les représentants du
classe la traitent différemment. La ré-
sité d'Ottawa (U d'O) ? Y aura-t-il un SÉUO croient pouvoir garder les ser- Les porte-paroles du groupe HanVoice
ponse de sa mère changera le cours de
référendum pour un nouveau syndicat vices en marche, mais la FÉUO n’est sa vie. « Alice, tu es nord-coréenne. » estiment que la discussion sur les droits
? Les services resteront-ils en place ? La pas convaincue. Francesco MacAllister- humains en Corée du Nord n’est pas
Rotonde tente d’y répondre, avec l’aide Caruso et Mik Vattiata du SÉUO affir- Invitée par l’organisme HanVoice, qui représentative, puisque l’on entend
des syndicats concurrents sur le cam- ment que si leur organisation est choisie milite pour le respect des droits hu- rarement le point de vue des nord-co-
pus. par les étudiants lors du référendum, mains en Corée du Nord, Alice a pu par- réens. Leur programme accueille ainsi
ils s’engagent à préserver les services tager l’histoire de sa famille. Alice est un ou une nord-coréen.ne par année,
L’incertitude règne née en 1995 dans la capitale de la Corée pour que celui ou celle-ci raconte son
et emplois étudiants fournis présente-
du Nord, et son père était un membre histoire souvent troublante, et réussisse
ment par la FÉUO.
La résiliation de l’entente qui lie la de la classe élite du gouvernement à toucher les Canadiens pour que ceux-
Fédération étudiante de l’Université Le seul obstacle, selon MacAllister- nord-coréen lorsque celui-ci est envoyé ci se mobilisent et tentent de changer la
d’Ottawa (FÉUO) et l'administration de en Chine en tant que diplomate vers la situation alarmante des droits humains
Caruso, pourrait être la FÉUO elle-
l’Université laissera un vide en ce qui fin des années 1990. en Corée du Nord.
même : « Si [l’Université] nous trans-
concerne la représentation étudiante fère les fonds, beaucoup des transitions Alice raconte que son père désirait être HanVoice discute présentement avec le
auprès de la haute direction de l’Univer- de services vont dépendre de la FÉUO. artiste et que sa mère comptait être gouvernement fédéral pour que celui-ci
sité, ainsi que l'offre de services aux étu- Ça se peut qu’ils nous aident, mais si la enseignante, mais le régime totalitaire appuie un projet pilote qui permettrait
diant.e.s. En vue de décider qui prendra FÉUO décide de continuer de se battre nord-coréen en a décidé autrement. En aux Canadiens de parrainer des réfu-
la relève, un référendum aura lieu pour jusqu’à la mort, ce sera leur faute s’il faut effet, le père d’Alice s’est démarqué par giés nord-coréens. En ce moment, les
donner la chance à la population étu- qu’on recommence du début ». Booth, sa facilité à apprendre de nouvelles lan- Canadiens ne peuvent pas sponsoriser
diante de voter sur ce qui suivra. quant à elle, précise que si le SÉUO gues, ce qui l’a directement placé dans de réfugiés d’origine nord-coréenne,
la diplomatie. Quant à sa mère, celle-ci ce qui est un obstacle conséquent pour
l’emporte, elle voudrait bien aider avec
Il est présentement impossible de dire avait des capacités administratives qui les organisations comme HanVoice qui
le transfert de services, mais elle ne
sur quoi exactement les étudiant.e.s vo- l’ont dirigée vers une carrière de secré- tentent d’aider les milliers de déserteurs
peut pas dire si, légalement, ce serait taire.
teront, puisqu’il n’existe encore aucune nord-coréens.
réalisable : « si c’est même possible, ce
question référendaire. De surcroît, au-
serait un très long processus, il faudrait Le père d’Alice est envoyé en Chine en Par ailleurs, on estime qu’entre 150 000
cune date officielle pour le référendum
attendre la dissolution officielle de la tant que représentant diplomatique, et 200 000 Nord-Coréens sont empri-
n'a été fixée, mais les partis impliqués mais les lois du régime stipulent qu’une
FÉUO avant d’entamer le transfert, et sonnés dans des camps de concentra-
semblent croire que le tout se déroulera famille de diplomate peut n'emmener tion aujourd’hui. De plus, le pays sous
les frais juridiques seraient énormes ».
en février, malgré le fait que l’Université qu'une personne pour l'accompagner. un régime totalitaire a été nommé
aurait déjà repoussé la date approxima- Dès lors, Alice, étant plus jeune, a suivi comme étant le pire en matière de trafic
tive du référendum à plusieurs reprises.
Un changement de syndicat ou d’ad-
ses parents en Chine alors que la famille humain, et ce, pour seize années consé-
ministration ? a dû laisser en Corée du Nord leur fille cutives.
Les syndicats étudiants concurrents, aînée, qu’ils ne reverront jamais.
soit la FÉUO et le Syndicat étudiant de Lors du référendum, les étudiant.e.s Bref, depuis son arrivée au Canada,
l’Université d’Ottawa (SÉUO), se re- de l’U d’O auront le choix entre deux Le père de famille commençait à douter Alice a de plus en plus de temps pour
trouvent présentement tous deux sans syndicats qui diffèrent considérable- de la compétence du dictateur nord-co- réfléchir à ses origines, et plus particu-
réponse par rapport aux détails du réfé- ment au niveau structurel. D’une part, réen, en présumant que ce dernier était lièrement à sa soeur ainée, qu’elle n’a
MacAllister-Caruso et Vattiata ont ex- responsable de la famine au pays. Il est jamais revue depuis son départ vers la
rendum, et l’Université n’a pas pu four-
pliqué que le SÉUO a une organisation à noter que la famine des années 90 en Chine en 1997, et qu’elle souhaite à pré-
nir de renseignements à La Rotonde
Corée du Nord a été particulièrement sent retrouver.
non plus. « On n’a pas encore reçu de non-hiérarchique qui favorise le travail
détails pour le référendum [...]. J’ai de groupe et la transparence. « On est
l’impression que le référendum était ici parce qu’on ne veut pas que les étu-
plus un PR stunt et que l’Université n’a diants soient pris sans syndicat. On veut
pas planifié vraiment le faire », spécule intégrer le maximum de feedback étu-
Paige Booth, présidente par intérim de diant pour avoir quelque chose qui est
la FÉUO. pour et par les étudiants », précisent-ils.

Francesco MacAllister-Caruso du SÉUO Par opposition, Booth voudrait rappeler


avoue également avoir des doutes quant aux étudiant.e.s que la FÉUO est plus
à l’organisation et à la mise sur pied qu’une administration impliquée dans
du référendum par l’Université, et le scandale récent, que c’est une institu-
confirme que le SÉUO n’a encore rien tion qui verra un renouvellement de son
reçu d’officiel de la part de l’Université personnel et de ses valeurs. « Les étu-
par rapport au déroulement, à la ques- diants peuvent changer l’administration
tion référendaire, ni à la date du réfé- de la FÉUO, ses normes et sa constitu-
rendum. Selon Booth, « l’incertitude tion. Les changements commencent déjà
de l’Université risque de prolonger la à se manifester, sans courir le risque de PHOTO : EMILIE AZEVEDO
situation instable entourant le syndicat perdre de services », a-t-elle affirmé.

w w w. l a r o t o n d e .c a
actualités la rotonde numéro 12 7

conférence

Une rencontre pour rebomber l’espoir


García, Pamela Okoroigwe et Shunlei Yi pour elles » sont des objectifs de l'orga- C’est larmoyante que Pamela Okoroigwe
EMMANUELLE GINGRAS élaborent sur leurs expériences et les rai- nisation non gouvernementale, d’après du Nigeria parle à son tour de la violence
JOURNALISTE sons de leur implication. la jeune activiste. « La Palestine repose faite aux femmes de son pays. Travaillant
pour le Legal Defence and Assistance
Six activistes au profond dévouement Project, celle-ci aborde les failles de la
au cœur d’une modeste petite salle, ça loi, aveugles à la violence familiale. Leur
résonne ! C’est le 29 novembre dernier, devise : changer les perceptions et faire
au Centre de recherche des droits de comprendre aux femmes leurs droits.
la personne de l’Université d’Ottawa,
que la rencontre I am a Human Rights Shunlei Ti travaille pour l'Action
Defender: This is MY STORY présente Committee for Democracy Development.
des voix futures contre la violence faite Venant d’une famille militaire du
aux femmes. Myanmar, celle-ci a pu constater les ten-
sions politiques menant à de la violence
Faisant partie du Sister to Sister de la part des forces policières, sous un
Mentorship Program, les cinq femmes
gouvernement civil de plus en plus auto-
sur place ont été sélectionnées par le PHOTO : EMILIE AZEVEDO
ritaire.
Nobel Women’s Initiative. Il s’agit d’un
« programme qui cible les jeunes mili- Enfin, Carrington Christmas raconte la
tantes pour les droits des femmes dans sur sa plus grande arme : l’éducation », réalité des communautés autochtones du
des pays en conflit », explique Enas Qui sont-elles ?  ajoute-t-elle. Canada. Elle pose la question de l’impact
Abdaljawwad, l’une des militantes. du colonialisme ainsi que le manque d’ac-
Enas Abdaljawwad travaille pour De son côté, Ivette Estefania Galván
La rencontre débute avec une minute de Palestinian Working Woman Society for García est coordonnatrice du Strategic cessibilité des communautés actuelles.
silence afin de reconnaître que l’Univer- Development. Leur devise : renforcer le Litigation Committee avec le Centre « Le Canada est un pays qu’on appelle
sité d’Ottawa repose sur des territoires droit de la femme au cœur d’un système for Indigenous Rights. Travaillant au humanitaire, mais ce n’est pas tout le
Algonquins et pour honorer toutes les patriarcal inéquitable. « [La] contribu- Mexique, la jeune activiste souhaite monde qui a accès à ses richesses ! » En
femmes s’étant battues pour les droits tion [des femmes] au processus de dé- neutraliser les menaces quant aux effet, il semblerait que plusieurs réserves
de la personne. C’est ensuite en une veloppement, la promotion des droits agressions faites aux femmes « dont les sont toujours en déficit quant aux accès
heure qu'Enas Abdaljawwad, Carrington politiques, économiques et civiques des narcotrafiquants sont presque toujours fondamentaux, ce que la jeune militante
Christmas, Ivette Estefania Galván femmes [...] et être un support mental responsables ».  souhaite revendiquer.

chronique

Le principe de la Schtroumpfette OU des personnages féminins plates à chier?


: je fus assez surprise d’apprendre que sont les apparences esthétiques, la dé- caractère comique, ridicule, absurde
EMMANUELLE GINGRAS Rebelle, un film réclamé par les fémi- pendance à la figure masculine et leur ou insolite de certains aspects de la
JOURNALISTE destin prémédité. réalité ». Les personnages féminins,
nistes, représente l’un des premiers
films au protagoniste féminin chez en contraste aux masculins, ne sont
Que la Schtroumpfette soit submer- Toutefois, n’a-t-on pas remarqué que
Pixar. Toutefois, environ 86 % des pas divertissants, alias « pas drôle
gée de testostérone n’est pas un phé- les protagonistes féminins fictifs sont
personnages de l’histoire sont du sexe pantoute ». Pourquoi ? On a peine à
nomène inconnu dans les oeuvres de toujours des personnages soumis à
opposé. 27 ans après l’article de Katha s’y identifier puisqu’il ne s’agit pas des
fiction. Alors que les personnages fé- la bonté ? Dont les vices occasionnels
Pollitt et malgré les « efforts » pour re- réelles imperfections au féminin.
minins sont « ennuyants », il semble- sont « gentils », ou devrais-je dire, non
beller les figures féminines face à leurs
rait que la surabondance masculine intentionnels ? Dans Rebelle, la pauvre Et là on me dira : « Bon, bon,
condamnations identitaires, il semble-
dans leur entourage n’est en fait qu’un princesse ne commet aucun « vice », Emmanuelle ! Et la morale ? Il faut
rait qu’on ne soit pas encore sorti du
moyen de compenser le tout. elle ne veut tout simplement pas se éduquer, pas que faire rire. » Je vous
bois ! réponds ceci : « Éduquer selon un
soumettre à un destin artificiel. Son er-
Proposé par Katha Pollit il y a presque monde fictif, câlisse ? »
Mais pourquoi cette surabondance reur : elle transforme accidentellement
30 ans, le principe de la Schtroumpfette
de figures masculines ? Ma simple ré- sa mère en ours. Quel crime.
revendique le pourcentage radicale- On pourrait tendre à croire que cette
ponse : overdose de décence les contraignent
ment plus petit de personnages fémi- Les femmes dans les fictions sont ver-
nins par rapport à ceux masculins dans tueuses. Au contraire, les représenta- à ne pas être drôle and so no money
Les figures masculines sont plus inté-
les fictions. C’est sans oublier la figure tions masculines sont toujours dans for the companies, baby. Où sont les
ressantes.
archétype à laquelle on la soumet ! En l’erreur, l’indécence, le grotesque, le femmes à fleur de leurs pulsions (sans
effet, les personnages féminins dont T’es pas drôle, ma belle ! dépassement des limites et autres pé- qu’elles ne soient sexuelles ou liées à
on retient le nom représentent une l’« hystérie » ) ?  Où sont les femmes
chés capitaux. Ils sont humains !
Il est indubitable de constater que ce non pardonnables ? Où sont les
moyenne inférieure à 50 % dans les
qui est le plus souvent critiqué dans Petit rappel de la définition de ce qu’est femmes sans le stéréotype ? Où sont
fictions.
la représentation des protagonistes l’humour d’après le Larousse : « Forme les femmes qui se permettent ? Où
La raison de mon intérêt pour le sujet féminins des fictions pour enfants, ce d'esprit qui s'attache à souligner le sont les femmes humaines ?

w w w. l a r o t o n d e .c a
8 actualités l laar ro ot to onnd de e l ulned mi 3a rddéic2e9m bmraer s2 021081 6

Trois questions pour comprendre  par Maeve Burbridge La


la Chine comme superpuissance économique Francosphère
CAMILLE DUCELLIER
Jason Garred Chaque semaine, La Rotonde interroge un des
1200 professeurs de l’U d’O sur un sujet d’actualité.
L’occasion pour vous d’en apprendre davantage, FRANCE — Le président fait le
et pourquoi pas, de briller dans les point sur la violence — Le président
Professeur d'économie soupers de famille et autres lieux propices aux dé- français Emmanuel Macron a rassemblé
bats. samedi dernier une partie de son gouverne-
ment pour faire le point sur la violence cau-
sée par les manifestations des gilets jaunes
Qu'est-ce qui a permis à la Chine de devenir une puissance économique aussi importante dans le à travers la fin de semaine. Dès son retour

1
monde ? du sommet du G20 en Argentine, Macron
Premièrement, c’est important de noter que la Chine avait toujours le potentiel pour être un leader s’est déplacé dans le quartier de la place de
économique, parce que c’est un si grand pays. Deuxièmement, quand la Chine a réformé son économie l’Étoile pour constater les dégâts causés par
après le décès de Mao, elle s’est ouverte au monde de manière stratégique. La Chine a fait usage de man- les mobilisations. Ce dernier s’est rendu à
ufactures et de la technologie d’autres pays, et les a implantées à travers la Chine. Je pense que ça a été une réunion avec son Premier ministre, ses
la clé de son succès économique. ministres de l’Intérieur et de la Transition
écologique ainsi que son secrétaire d’État
pour faire le bilan des violences et pour éla-
Les relations du Canada avec les États-Unis et la Chine nuiront-elles à son économie ? borer des pistes de solutions vers un retour

2
C’est difficile pour le Canada, puisqu’on est le voisin direct des États-Unis, et on est au bout du monde, au calme. Le porte parole du gouverne-
donc on n’a pas d’autres grands partenaires économiques très proches. La Chine est plus éloignée que ment Benjamin Griveaux explique « [qu’]
les États-Unis, et donc le Canada est pris à choisir les États-Unis par dessus la Chine. Il y a beaucoup il n’est pas question que chaque week-end
de compagnies canadiennes qui produisent leurs biens en Chine, et les exportent ensuite de la Chine devienne un rendez-vous et un rituel de la
aux États-Unis. Ce processus se retrouve maintenant à être moins viable économiquement, et les com- violence ».
pagnies canadiennes sont donc en train de déménager leurs manufactures de la Chine vers le Viêt Nam
aussi rapidement que possible, pour ensuite exporter leurs biens aux États-Unis.

Si la Chine parvient à devenir la première puissance mondiale économique, comment le monde chang- G20 — Les États-Unis ne s’ac-

3
era-t-il de manière politique ? cordent pas sur l’environnement
Je ne pourrais pas dire avec certitude. En ce moment, la Chine figure parmi les plus grandes super- — Les vingt plus grandes économies mon-
puissances économiques, et elle utilise cette puissance pour changer le monde politiquement. La Chine diales se sont rassemblées à Buenos Aires
utilise sa puissance économique pour accomplir ce qui est directement relié aux enjeux domestiques la fin de semaine dernière pour discuter
chinois, plutôt que d’être en rapport avec la politique étrangère. Je ne peux pas dire si la Chine adoptera des enjeux mondiaux, soit l’environne-
aussi ce modèle ou bien adoptera une stratégie complètement différente une fois qu’elle devient encore ment et les accords économiques, entre
plus puissante. autres. Après trois jours de rencontre, les
pays participants ont réussi à s’accorder
sur certains points et ont diffusé un com-
muniqué commun. Les signataires des
revue de presse par Mathieu Tovar-Poitras accords de Paris soulignent que les enga-
gements pris lors de la signature des ac-
cords sont « irréversibles » et « s’engagent
à sa pleine mise en oeuvre ». Toutefois,
Le Rouge et Or, décuple champion de la Coupe Vanier ! tout comme lors du G20 à Hambourg l’an
Impact Campus - Université Laval dernier, les États-Unis rejettent l’accord
de Paris tout en étant en faveur de « la
C'est par la marque de 34 à 20 que l'équipe dirigée par Glen Constantin a complété une saison parfaite, la quatrième de son croissance économique, l’accès à l’éner-
histoire. Les Lavallois ont par la même occasion vengé leur défaite en finale l'an dernier en battant les champions en titre, gie et la sécurité, en utilisant toutes les
les Mustangs de l'Université Western. Le secondeur Adam Auclair a reçu le prix Bruce Cloutier, décerné au joueur défensif technologies et les sources énergétiques
par excellence de la partie. disponibles, tout en protégeant l’environ-
nement ».

Critiques vis-à-vis des commentaires d'un professeur de théâtre


The Ontarian - Université de Guelph ÉGYPTE — Une actrice risque
la prison pour une robe — Après
Suite à un poème controversé qu'a écrit le professeur Sky Gilbert en réaction au livre de Vivek Shraya, une lecture publique avoir porté une robe révélatrice au tapis
de sa pièce a été annulée. L'ouvrage de Shraya décrivait le concept de la masculinité toxique ainsi que les questions du genre. rouge du Festival International de film du
Gilbert avait ensuite répliqué en signant un poème expliquant ses inquiétudes face à son identité et son opinion quant à Caire, l’actrice égyptienne Rania Youssef
l'influence de la justice sociale sur les normes sociales. fait à présent face à de nombreuses accu-
sations et poursuites judiciaires. En effet,
un groupe de trois avocats la poursuivent
en justice puisque son vêtement aurait
Retrait du doctorat honorifique de Aung San Suu Kyi constitué un « incitatif à la débauche ».
The Queen's Journal - Université Queens Son procès est prévu pour janvier, où
Youssef pourrait potentiellement recevoir
Le Sénat de l'Université a décidé de retirer le doctorat honorifique en droit décerné en 1995 à l'ancienne icône des droits de une peine qui irait jusqu’à cinq ans de pri-
la personne. Suite à la crise au Myanmar concernant le peuple Rohingya, les dénonciations envers Suu Kyi ont fusé de tous son.
les côtés. La récipiendaire du Prix Nobel de la paix en 1991 est la première personne à se voir retirer un diplôme honorifique
de l'Université Queen's.

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

Arts et culture Gabrielle Lemire


culture@larotonde.ca
Cheffe de pupitre

célébrations

Comment passez-vous votre temps des Fêtes?


Après avoir profité des ventes du Black Friday pour faire nos achats, on vient de voir le « miracle de Noël » de WestJet qui
GABRIELLE LEMIRE envahit nos réseaux sociaux. Au-delà de la fête commerciale, il existe un tas de manières de célébrer les Fêtes, que ce soit Noël,
CHEFFE DU PUPITRE ARTS ET CULTURE Hanoucca ou qu’on profite simplement des vacances, sans fête religieuse. Tour d’horizon des Fêtes à l’Université d’Ottawa.

ILLUSTRATION : ANDREY GOSSE

En bon « Canayen França » PHOTO : PIXABAY


À Noël, Marie-Ève Chartrand prend part à un
brunch, déballe des cadeaux en famille et joue à
plusieurs jeux de société. « Au jour de l’An avec
ma famille, on chante des rigodons et mon oncle
joue de la guitare. On mange beaucoup de bouffe,
des tourtières, de la dinde, du pâté au poulet, des
desserts », ajoute Marie-Ève. Elle dit associer Noël
au sapin, puisque sa famille a déjà possédé une
pépinière d’arbres de Noël. « C'était spécial pour
moi parce que je participais à une tradition de Noël
Perspectives polonaises de plusieurs familles. Il y a des clients qui venaient
de Montréal ; ça faisait 30 ans que leur famille
Bartosz Chmura, originaire de la Pologne : « La venait à cette pépinière », ajoute-t-elle.
tradition c’est qu’il y a douze plats différents,
deux soupes, du riz, des pierogi, des salades, Piñata des Fêtes
du sauerkraut, des viennoiseries. » Sa famille
installe de la paille sous la table pour représen- Mercado Alex Bryan, d'origine mexicaine,
ter la grange dans laquelle est né Jésus, pour passe Noël chez sa grand-mère, chaque année.
accueillir les animaux qui, selon la légende,
« Pour moi, Noël c’est vraiment la nourriture et
seraient dotés de la capacité de parler aux
la famille. On se rencontre tous dans la même
humains, uniquement pendant la nuit de Noël.
« On attend jusqu’à ce que la première étoile maison et il y a tellement de personnes », confie
apparaisse avant de manger », confie-t-il, en l’étudiant. Selon Mercado, croire au Père Noël
ajoutant qu’une assiette supplémentaire est est plutôt réservé aux familles aisées, alors que
placée sur la table pour Jésus ou pour accueillir les enfants des familles plus modestes reçoivent
toute autre invité qui cognerait à leur porte. à Noël « un cadeau de la part de Jésus ». En plus
des pique-niques à la plage, celui-ci participe au
jeu de la piñata, qui consiste à frapper sur un
animal en papier mâché rempli de bonbons, les
yeux bandés.

Noël à la plage

Pour Gnavik Bhujun, de l’Île Maurice, Noël


tombe en plein été. C’est donc son premier Noël
Célébrer Hanoucca
dans la neige : « Ça va être vraiment différent,
parce que d’habitude, on fait un pique-nique à la Du 2 au 10 décembre, Lindsay Eiley célèbrera
plage à Noël. Au Nouvel An, on fait du camping Hanoucca, la fête juive de l’Édification. « Je
sur la plage, avec des tentes et on regarde les feux suis attirée par les aspects sociaux et cultu-
d’artifice », partage-t-elle. Gnavik, de croyance rels du Judaïsme, ça me permet de me sentir
hindoue, se rend tout de même à la messe le 24 connectée à une communauté vivante », confie
décembre. « Que tu sois Hindou, Chinois, tu fêtes Lindsay. « J’allume avec ma famille le menorah
Noël et toutes les autres fêtes religieuses, même [chandelier à sept branches] et maintenant
si ce n’est pas ta religion », explique-t-elle. Toute j’ai un menorah pour mon appartement, que
son enfance, elle nettoyait ses chaussures et les j’allume quand j’arrive. C’est très personnel
plaçait sous le sapin dans l’attente du Père Noël », ajoute-t-elle. Elle dit célébrer Hanoucca
en lui laissant des cannettes de Coca-Cola pour à travers les associations étudiantes juives
qu’il se désaltère. comme le Ottawa Hillel, qui organise un souper
au café Happy Goat sur Wilbrod le 4 décembre
prochain.

w w w. l a r o t o n d e .c a
10 A R T S e t C U LT U R E l a lrao troont do en d e l u n ldei 3m ad ré dc ei m2 9b rmea2r0s1 28 0 1 6

Souvenirs d’un échange à Ottawa - Partie 1

Si l’on devait s’amuser à dresser le portrait de l’universitaire en échange parfait, je serais


sûrement une assez mauvaise élève. L’étudiant en échange parfait choisit d’étudier dans
un nouveau pays pour comprendre sa culture et apprendre une nouvelle langue. Or, en
toute honnêteté, ma volonté de partir en échange provenait d’un désir viscéral de devenir
indépendante de mes parents. En effet, du haut de mes 20 ans, je n’avais jamais vécu
seule ou en colocation et j’ai saisi cette chance au vol ! À l’heure du départ pour Ottawa,
je n’avais que deux certitudes : je parlais couramment l’anglais et le français, avantage
indéniable dans cette ville, et j’avais des équivalences de crédits pour mes cours. Le 4
septembre 2017, je me suis donc retrouvée à l’aéroport prête à m’envoler pour Montréal,
accompagnée de mes parents, très présents et supportifs pour le début de cette aventure.
J’étais fin prête à m’envoler à 7 502 km de ma ville natale pour 4 mois.
Ce qu’il faut savoir sur moi, c’est que j’avais peu ou pas d’idées quant à quoi m’attendre
en partant pour Ottawa. Pas de guide touristique d’Ottawa, pas de plans, seulement
quelques éloges optimistes sur le Canada de la part d’amis, ainsi que les conseils d’une
amie s’y étant également rendue. J’y suis allée spontanément, en croisant les doigts pour
que tout se passe bien.
Quand je songe à mes premières impressions du Canada, je dois avouer que c’est la
langue qui m’a marquée en premier. À travers des rencontres étudiantes, j’ai découvert
les rouages du parler franco-ontarien grâce à des phrases comme : « c’est fucking long,
man », « c’mon, c’est ben correct ! », ponctué par l’occasionnel « Tabarnak ! » ou « Criss
de câlisse ! ». Autant dire qu’au bout de quatre mois, je mélangeais allègrement le fran-
çais et l’anglais en compagnie de Franco-ontariens. La poutine a aussi été le premier plat
que j’ai goûté en atterrissant à l’aéroport de Montréal ; plat qui est rapidement devenu
régulier dans mon régime alimentaire. Quant à la température, un -10°C ensoleillé en
novembre me donnait surtout l’impression d’aller en cours dans une station de ski !
Durant ce semestre à Ottawa, j’ai intégré le Mouvement Étudiant Révolutionnaire, par
curiosité. Ceci a rapidement transformé mes mercredis soir en Communisme 101, qui se
clôturaient souvent en débat et discussions de toutes sortes autour d’un verre au bar le
plus proche de l’U d’O. C’est avec ces étudiants que ma conscience des injustices sociales,
avant tout féministe, a évolué vers une prise de conscience plus globale, notamment sur
la colonisation et les droits autochtones ; des problématiques inhérentes au Canada. C’est
avec eux que j’ai milité à ma première manifestation antiraciste à Montréal, en novembre
2017. Il va sans dire que j’en garde un souvenir de franche camaraderie.
C’est vers la fin du semestre que j’ai écrit deux articles pour La Rotonde, satisfaisant
enfin mon désir d’écriture. Grâce à une équipe qui ne m’a pas laissée le temps de me poser
trop de questions, j’ai eu un aperçu du milieu artistique d’Ottawa. Le temps passé avec
eux était bien court, mais suffisant pour rencontrer de belles personnes et peut-être me
projeter dans un avenir de journaliste. C’est pourquoi je t’encourage, cher lectorat, si l’en-
vie te titille, à t’impliquer dans ton université… Qui sait ce que cela pourrait t’apporter?
À une prochaine,
Céline Castellino - Correspondante de Suisse

w w w. l a r o t o n d e .c a
A R T S e t C U LT U R E la rotonde numéro 12 11

Théâtre

Une dose de Molière qui remonte le moral


», selon Roy. des autres, mais ne supporte pas qu’on cynique à l’égard des humains et de la
MAEVE BURBRIDGE
corrige les siennes. société qui semble dominer les scènes
JOURNALISTE Sans être fidèle aux textes originaux, la
dernièrement. D’après lui, les gens de-
pièce modernise plutôt l’humour, laisse Dans Molière Impromptu, ces per-
Entre la fin de session, la noirceur de vraient venir voir Molière Impromptu
une certaine marge de manœuvre pour sonnages stéréotypés sont poussés à
l’hiver et le climat politique, la période parce que « c’est bientôt Noël, ça fait
l’improvisation et ajoute des clins d'œil l’extrême de l’extravagance comique.
dans laquelle nous nous retrouvons du bien de rire, d’oublier la merde po-
aux enjeux contemporains. L’intrigue Selon Rosalie Lacroix, interprète du
peut bien sembler sombre, décou- litique et l’hiver déprimant ».
reste toutefois calquée sur celles qu'a rôle de Sganarelle, « on ne s’établit pas
rageante et quelque peu stressante. imaginées Molière. D’après Arnaud de limites, on joue chaque scène à fond En effet, la saveur humoristique et clow-
Pour tout mettre sur pause et rire aux Dupuy, comédien qui joue les rôles de ». En effet, les comédiens font usage nesque de Molière Impromptu semble
éclats, La Rotonde conseille la pièce Molière, Geronimo ainsi que Lycaste, de leur corps, de leur registre vocal et
plaire aux étudiant.e.s. Clémence Roy-
Molière Impromptu, produite par le les textes du dramaturge ont servi de « occupent tout l’espace alloué pour in-
Darisse, étudiante en théâtre qui n’est
Département de théâtre. canevas autour desquels [ils] travaillent terpréter leur personnage de manière
pas impliquée dans la pièce, affirme
», sans que ce soit une pièce de Molière. grandiose et clownesque. Le spectateur
Molière, dépoussiéré qu’elle ira voir Molière Impromptu
n’a pas d'autre choix que de demeurer
parce qu’elle croit que ça va être très
En représentation du 4 au 8 décembre
« Ça fait du bien de rire » sous l’emprise de la folie à laquelle il
comique. « Ça va être la niaiserie au
à la Salle Académique, la pièce ne pré- assiste ; il ne peut détourner le regard.
L’humour de Molière, qui s’inspire maximum, un spectacle très drôle mais
sente pas du Molière au sens tradition- d’archétypes, de quiproquos et de
Comédie de fin de session qui ne se prend pas trop au sérieux »,
nel. Jean-Stéphane Roy, metteur en malentendus conserve une certaine explique-t-elle.
scène de la pièce, s’est inspiré de ses dimension intemporelle. C’est encore L’effet souhaité de Molière Impromptu
pièces L’impromptu de Versailles ainsi drôle aujourd’hui de se moquer de l’ar- est de faire rire aux éclats. C’est une André Bissonnette et Sarah-Lynne
que Le mariage forcé pour créer une chétype de la jeune femme qui marie un farce, simple, légère et bien exécutée. Johnson comptent également aller voir
pièce qui conserve l’aspect comique et vieillard riche espérant qu’il meure ra- D’après Roy, l’intérêt de mettre en scène la pièce puisque « ça a l’air d’être une
cocasse du dramaturge classique, mais pidement, ou de l’étudiant prétentieux une pièce de ce style est de s’éloigner un pièce super comique, et qui ne voudrait
qui « élève la niaiserie au niveau de l’art qui prend plaisir à indiquer les fautes peu du théâtre sombre, analytique, et pas rire pendant une heure et demie ? »

Suggestions de la semaine Par Gabrielle Lemire

Vie urbaine Musique Fêtes Poésie

5 déc
19h 8déc
15h 8 déc
19h 9 déc
19h

Cérémonie
Le groupe Swing Gaza Hanukkah POEKA
d’illumination
Lumières de Noël sur le Lancement de la tournée Fête des lumières Light up Soirée lecture poésie ka-
Parlement Le Grand Salut the Dark raoké

Colline du Parlement 216 rue Florence The Origin Arts


Hôtel de Ville
Gratuit 5 - 15$ 0 - 5$
Gratuit

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

sports et bien-être Maxime Jolicoeur


sports@larotonde.ca
Chef de pupitre

hockey masculin

Une autre fin de semaine parfaite pour les Gee-Gees


MAXIME JOLICOEUR
CHEF DU PUPITRE SPORTS

Après s’être inclinés en temps régle-


mentaire pour une première fois cette
saison, l'équipe de hockey masculin de
l’Université d’Ottawa (U d’O) était sur
la route en fin de semaine pour affron-
ter les Gaels de l'Université Queen’s et
les Ridgebacks de l’UOIT (University of
Ontario Institute of Technology). Avec
leur unique défaite en temps réglemen-
taire, le gris et grenat avait une fiche de
11 victoires, une défaite et trois défaites
en temps supplémentaire (11-1-3). Les
Ridgebacks étaient classés en cinquième
position (9-4-3) et les Gaels en deuxième
position avec une fiche de 12-3-0.

Une première période silencieuse


Lors de la première période face aux
Ridgebacks, l’UOIT a pris les devants
avec seulement quatre minutes de dis-
pute dans la rencontre. Jack Patterson PHOTO : GREG MASON
des Ridgebacks a reçu une passe d'An-
thony Latina dans l’enclave et a déjoué
Anthony Brodeur avec un tir précis dans surpris Anthony Brodeur avec un tir ra- bonne mise en jeu et s’est emparé du période. Connor Sills s’est emparé d’une
la partie supérieure du filet, pour donner pide pour donner une avance de 2 à 1 aux disque dans le cercle gauche et a déco- rondelle libre avec un peu moins de six
une avance d’un à zéro aux siens. Après Ridgebacks. ché un tir qui a surpris O’Neill, ce qui a minutes écoulées en deuxième période
ce but, la troupe de l'entraîneur-chef égalisé la rencontre. Après 60 minutes et a surpris le gardien adverse Justin
Patrick Grandmaître a pu retrouver ses Pas plus de trois minutes plus tard, Yvan de jeu à l’UOIT, les deux équipes étaient Fazio pour doubler l’avance des siens.
jambes et a produit des chances de qua- Mongo a pu retrouver Marc Beckstead à égalité, 3 à 3. Le vétéran des Gee-Gees Les Gaels ont cependant coupé l’avance
lité, mais le gardien adverse Brendan seul en avant du filet adverse et a fa- Kevin Domingue a ensuite donné la vic- du gris et grenat en fin de période. Avec
O’Neill n’a pas alloué un seul but pour cilement déjoué Brendan O’Neill des toire aux siens avec son deuxième but de un peu plus de deux minutes à faire en
le restant de la période. Après vingt mi- Ridgebacks, pour égaliser la partie avec la rencontre. Cette victoire était la deu- deuxième, Luke Edwards de l’Universi-
nutes de jeu, la troupe ottavienne tirait un peu plus de neuf minutes à jouer en xième consécutive pour les Gee-Gees. té Queen’s a marqué et a privé Graham
de l’arrière 1 à 0. deuxième période. Le festival offensif Hunt des Gee-Gees d’un jeu blanc.
s’est poursuivi avec un peu moins de six Et de trois pour l’U d’O.
Avec un peu plus de six minutes d’écou- minutes à jouer en deuxième. Brennan En troisième période, Yvan Mongo a
lées au cadran en deuxième période, Roy s’est emparé du disque et a déjoué Après leur victoire, les Gee-Gees se sont dévié un tir de la pointe de Eric Locke
les Gee-Gees se sont retrouvés avec Anthony Brodeur avec un tir puissant. dirigés vers Kingston pour y affronter les pour redonner une avance de deux buts
l’avantage d’un homme. Après une sé- Le tout donnait une avance de 3 à 2 aux Gaels de l’Université Queen’s, eux qui au gris et grenat. Cody Drover de l’U d’O
quence défensive difficile, l’attaquant Ridgebacks. En fin de période, les Gee- n’étaient qu’à deux petits points des Gee- a ensuite donné la victoire aux Gee-Gees
des Gee-Gees Brendan Jacome s’est Gees ont pu obtenir un tir de pénalité, Gees au classement général. Avec seule- avec un but dans un filet désert avec un
emparé du disque en zone neutre et l'a mais O’Neill des Ridgebacks a eu le der- ment six minutes écoulées en première peu moins de deux minutes à jouer dans
apporté jusqu'au cercle gauche, avant de nier mot. Après quarante minutes dispu- période, Cody Drover des Gee-Gees a ou- la rencontre. Avec cette victoire de 4 à
déclencher un tir parfait au-dessus de la tées dans la rencontre, le gris et grenat vert la marque avec un tir sur réception 1, les Gee-Gees ont pris une avance de
mitaine du gardien adverse pour égaliser tirait de l’arrière par un seul but. de la pointe qui a donné une avance d’un quatre points sur les Gaels pour prendre
la marque. à zéro, le tout en avantage numérique. le contrôle de la première position. Les
Une victoire signée Domingue Après vingt minutes de jeu, le gardien Gee-Gees seront en vacances pour la pé-
Les Ridgebacks ont ensuite répondu des Gee-Gees, Graham Hunt, n’a alloué riode d’examen. Le prochain match aura
quelque deux minutes plus tard. Mike Avec environ 9 minutes à faire à la ren- aucun but grâce à des arrêts importants lieu les 4 et 5 janvier prochains lorsqu’ils
Robinson s’est emparé d’une rondelle contre, l’attaquant des Gee-Gees Kevin à des moments-clés. Les Gee-Gees ont seront en visite à l’Université McGill et
libre dans l’enclave des Gee-Gees et a Domingue a pu tirer avantage d’une continué du bon pied lors de la deuxième l’Université du Québec à Trois-Rivières.

w w w. l a r o t o n d e .c a
Sports et Bien-être la rotonde numéro 12 13

Chronique

Ça sent la fin, Eugene


dès un jeune âge… seulement pendant Une décision incompréhensible des billets pour le match du 1er dé-
MAXIME JOLICOEUR
la première période cependant, après cembre. Quelque 17 000 personnes
CHEF DU PUPITRE SPORTS
je devais malheureusement aller me Le 13 septembre 2018. J’étais au 6e ont décidé de se déplacer dans la
L'ancien capitaine des Sénateurs coucher (ne vous inquiétez pas, j’avais étage de la bibliothèque Morisset belle ville de Kanata pour assister au
d’Ottawa Erik Karlsson était de trouvé des moyens pour contourner (nous étions en début de semestre retour de Karlsson. Pour la première
retour samedi dernier au Centre cela). Ensuite, un jour, mon père donc il y avait de la motivation fois, je n’avais aucun intérêt à y aller.
Canadian Tire (CCT) pour la pre- m’annonce que Chara a été échangé. concernant mes études) et j’ai pu Plusieurs partisans ne veulent pas
mière fois en uniforme des Sharks Je ne pouvais simplement pas com- lire sur les médias sociaux qu’Erik donner leur argent au propriétaire
de San Jose. Pour la première fois prendre qu’un de mes joueurs préfé- Karlsson n’était encore pas présent Eugene Melnyk. À ce point-ci, il est
de la saison, le CCT était plein à cra- rés fut échangé. Alors mon père, pour au CCT pour la première journée du évident que le problème n’est pas la
quer pour cette rencontre entre les me consoler, m’a apporté voir son re- camp d'entraînement. Un peu louche, ville, l'emplacement de l’aréna ou
Sénateurs et les Sharks... à 13h. Oui, tour ; j’étais si excité. même les partisans, c’est bien Eugene
mais bon ; et puis vers 13h30, la nou-
la Ligue nationale de hockey (LNH) Melnyk. Ce dernier se considère
velle fut annoncée : le meilleur joueur
ne semble encore pas être en me- comme un héros parce qu’il aurait
sure de comprendre que les matchs sauvé les Sénateurs de la faillite en
d’après-midi ne sont pas appréciés 2003. Depuis ce moment, il a sim-
dans la communauté, mais ceci est plement ruiné la franchise, et à son
pour une autre chronique. crédit, il l’a fait avec beaucoup de suc-
cès. Des coupures inutiles au niveau
Encore une fois, les partisans des
du personnel de l’équipe (dépisteurs
Sénateurs ont dû se faire briser le
et entraîneurs), des techniques de
cœur lors du retour d’une de leurs
marketing discutables (les publicités
anciennes vedettes. Le 1er décembre
sur les autobus d’OC Transpo) et en-
2013, soit 5 ans jour pour jour avant
fin, l’incapacité de payer des joueurs
le retour d’Erik Karlsson, Daniel
étoile. Il est clair que Melnyk n’a sim-
Alfredsson faisait son retour à la Place
plement pas l’argent pour une fran-
Banque Scotia (maintenant nommé le
chise de la ligue nationale.
CCT) avec les Red Wings de Detroit.
Ce dernier avait quitté l’organisation Un autre fiasco qui s’annonce
en tant qu’agent libre pendant la sai-
son morte. La semaine dernière, la CCN
ARCHIVES
(Commission de la Capitale Nationale)
Un dénominateur commun a annoncé que le groupe de Rendez-
vous Lebreton, qui inclut un nouvel
Alexei Yashin, Jason Spezza, Ensuite, le 1er juillet 2013, j’écoutais à avoir porté le maillot des Sénateurs
amphithéâtre pour les Sénateurs en
Zdeno Chara, Dany Heatley, Daniel la radio dans ma chambre pour suivre d’Ottawa avait été échangé. La raison
plein centre-ville, n’a qu’un mois pour
Alfredsson et maintenant Erik l'actualité des agents libres (j'étais ? Une reconstruction, selon les diri-
trouver les fonds nécessaires pour
Karlsson. Tous ces joueurs ont passé sûrement privé de la télé en raison geants du club. Il me semble qu’il est
construire l’aréna. En d'autres mots,
une partie de leurs carrières dans la d’une connerie) et boum, la nouvelle plus facile de construire quelque chose
les Sénateurs, qui avaient promis à
capitale nationale. Le dénominateur que Daniel Alfredsson quittait mes avec des outils de qualité qu’avec des
leurs partisans un nouvel aréna en
commun ? Ils sont tous partis en rai- Sénateurs fut annoncée. Je n'y croyais outils qui ne fonctionnent qu'à moi- mai 2015, n’ont pas encore trouvé les
son de mauvaise gestion de l’équipe, pas. Après quelques mois, j’ai obtenu
tié… Peut-être que les dirigeants des fonds nécessaires. En passant, quand
et quand on parle de mauvaise ges- des billets pour son retour pour Noël.
Sénateurs voulaient construire leur on dit « les Sénateurs », on parle ici
tion, on doit inclure notre bon ami Après le match, j’ai regardé mon père
équipe de hockey de la même manière de Melnyk.
Eugene Melnyk, propriétaire des en disant « Bon, un deuxième retour,
que Noah a construit son arche.
Sénateurs. Depuis un jeune âge, mon mais ça va sûrement être le dernier ! » Il est donc évident que les Sénateurs
père m'a rapidement transformé en Eh bien une chance que ce n’était pas Qui blâmer ? ont besoin d’un nouveau proprié-
partisan des Sénateurs d’Ottawa. Ce une question de Jeopardy parce que taire. Les partisans en ont assez, ils
n’est pas l’équipe la plus populaire, ou j’avais tort. Exactement un an plus Après le choc initial (qui semble avoir ont même instauré le hashtag #mel-
même la meilleure (loin de là en fait), tard, Jason Spezza fut échangé aux duré quelques mois), les billets des nykout. Les partisans des Sénateurs
mais ils représentent ma ville natale. Stars de Dallas. Vous l’aurez deviné, Sénateurs ont été ouverts au public méritent mieux. Un changement, et
J’ai eu la chance d’observer Zdeno j’étais présent pour son match de re- et nous, en tant que partisans, avions peut-être qu’une superstar restera
Chara à la ligne bleue des Sénateurs tour. une décision à prendre. Acheter dans notre ville.

w w w. l a r o t o n d e .c a
14 A RSTpSo re t sC eU tLTBUi Re En - ê t r e l al laraortroootntodonenddee l u n ldei l3mu naddréidc 3ei m2d9bé rcmeam2rb0sr1 2e8 021061 8

infographie
C’est le temps des vacances de Noël, ce qui signifie que la moitié des équipes sportives ont terminé leur saison et et que l’autre sera bientôt en vacances pour la période
d’examen. Analysons maintenant certaines des meilleures équipes du gris et grenat cette saison.

Rugby féminin

L’équipe de rugby féminin de l’Université d’Ottawa n’a pas pu défendre son


titre de championne nationale cette saison. Après une saison parfaite de 7 vic- Football
toires et aucune défaite et l’ajout d’un autre championnat RSEQ, les Gee-Gees
L’équipe de football de l’Université d’Ottawa vient de compléter une des
ont dû se contenter d’une troisième position au championnat national. Une
meilleures saisons dans l’histoire de l’école. En saison régulière, la troupe de
défaite face aux Gryphons de l’Université Guelph en demi-finale a ruiné leur
Jamie Barresi a terminé avec une fiche de six victoires et deux défaites, ter-
saison parfaite.
minant deuxième au classement général derrière les Mustangs de l’Université
Western, qui se sont inclinés en finale de la Coupe Vanier face au Rouge et Or
de l’Université Laval. La victoire face aux Ravens lors du match Panda était
le meilleur moment de l’équipe cette saison. Cette victoire a aussi permis au
gris et grenat d’avoir un laissez-passer en demi-finale et l’avantage du terrain.
Cependant, les Gee-Gees se sont écroulés en demi-finale face aux Gryphons
de l’Université Guelph. L’U d’O avait vaincu ces derniers 12 à 10 au terrain
Hockey masculin
des Gee-Gees lors d’un match de saison régulière. Après avoir perdu une
L’équipe de hockey masculin des Gee-Gees de l’Université d’Ottawa (U d'O) avance de 18 points, le gris et grenat s'est incliné par la marque de 27 à 22. Les
vient tout juste de terminer la première demie de leur saison 2018-2019. Avec Gryphons ont ensuite mordu la poussière face aux Mustangs 63 à 14 en finale
16 matchs disputés, la troupe de l'entraîneur-chef Patrick Grandmaître est de la Coupe Yates.
la meilleure équipe de l’OUA avec une fiche de 13-1-3. En début de saison,
Grandmaître avait indiqué qu’il ne croyait pas que son club serait une force
dans la ligue mais qu’il pourrait rivaliser pour une place en série ; c’est bel et
bien le contraire qui se produit présentement. Huit victoires et deux défaites
dans leurs dix dernières rencontres. Prochain match : le 4 janvier prochain à MAXIME JOLICOEUR
l’Université McGill pour y affronter les Redmen (10-4-6).
CHEF DU PUPITRE SPORTS

Calendrier Par Maxime Jolicoeur Brèves


BASKETBALL FÉMININ Basketball masculin
HOCKEY MASCULIN

4 5 janv L’équipe de basketball masculin de l’Uni-


janv versité d’Ottawa (U d'O) se classe pré-

19h 14h sentement en troisième position avec


une fiche de 8 victoires et 2 défaites. Les
Gee-Gees ont une série de sept victoires
Ottawa @ Toronto, Goldring Centre
consécutives après avoir commencé la
Ottawa @ McGill, McConnell saison 1-2. Prochain match le 5 janvier
prochain à l’Université de Toronto.

Basketball féminin

BASKETBALL MASCULIN HOCKEY MASCULIN L’équipe féminine de basketball de l’U


d’O est première au classement général

6 janv
6
de l'OUA. Une fiche de 9-1, dont neuf vic-
janv toires de suite, permet à l'équipe d’être

16h 19h
considérée comme la meilleure en Onta-
rio. La prochaine rencontre aura lieu le
5 janvier prochain face à l’Université de
Toronto.
Ottawa @ Ryerson, Mattamy Athletic Centre Sherbrooke c. Ottawa, @ Gymnase Montpetit

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

Sciences et technologie
Légalisation du cannabis

Une plante moins bénigne qu’elle ne le semble


inonde le système à des concentrations Effets sur la mémoire Cannabis et santé mentale
MOLLY DE BARROS bien plus élevées que celles des can-
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION nabinoïdes endogènes, […] ce qui em- L’impact du cannabis dépend grande- Andra Smith explique que le cannabis
pêche le système endogène de fonction- ment de l’âge du consommateur. Selon pourrait avoir des impacts négatifs sur
Le cannabis est la drogue la plus consom- ner comme il le devrait, et impacte de Smith, une personne plus âgée aura la santé mentale, en particulier selon la
mée dans le monde, selon un rapport de nombreux comportements régulés par moins de récepteurs cannabinoïdes ; force du THC et son ratio par rapport
2016 de l’Office des Nations Unies contre celui-ci », indique-t-elle. Dr Zhang re- les effets de la substance chez une jeune au CBD. « Des niveaux élevés de THC
la drogue et le crime (UNODC). Après joint cette dernière sur l’importance du personne est ainsi très différent de ceux peuvent certainement être reliés à une
sa légalisation au Canada en octobre système cannabinoïde dans l’organisme, sur une personne plus âgée. augmentation de l’incidence de pro-
2018, de nombreuses inquiétudes ont et le potentiel d’interférence qu’ont les blèmes de santé mentale chez les per-
été soulevées quant aux conséquences cannabinoïdes externes. Certains jeunes consommateurs de can- sonnes prédisposées […], et augmenter
de la drogue, devenue bien plus acces- nabis ont d’ailleurs pu observer le phé- les risques d’anxiété, de dépression, de
sible, sur la santé publique canadienne. Utilisation médicinale du cannabis nomène de perte de mémoire associé à psychose, etc. »
La Rotonde s’est entretenue avec des ex- la consommation de cannabis. « Je ne
perts pour mieux comprendre l’effet de La marijuana est communément uti- me souvenais pas avoir raconté à mon Selon Dr Zhang, « par nature, le can-
cette substance sur le cerveau, à court et lisée afin de réduire l’anxiété et la dou- amie que j’avais eu une bonne note [la nabis n’est pas vraiment une substance
à long terme. leur, malgré l’absence de données de veille] », relate une étudiante de l’Uni- addictive ». Il indique que « le taux d’ad-
recherche confirmant son efficacité dans versité d’Ottawa, consommatrice occa- diction [au cannabis] de 9% est bien plus
Le cannabis, provenant de la plante ce domaine. Dr Zhang soutient que cela sionnelle de cannabis. bas que celui à la nicotine de 32% ou à
éponyme, est une drogue psychotrope est possible « grâce à l’inhibition de la l’alcool de 15% ».
– agissant sur le système nerveux – et libération de neurotransmetteurs, et le Zhang a découvert l’implication des as-
dont les substances actives principales ralentissement conséquent des réseaux trocytes, les cellules les plus abondantes Dr Smith s’oppose à ces propos, en ex-
sont le tétrahydrocannabinol (THC) et nerveux ». Cependant, selon Dr Smith, du système nerveux central, dans le pliquant qu’« il est très possible de de-
le cannabinidiol (CBD). Ces derniers ont « il n’y a en réalité que trois domaines venir dépendant au cannabis. […] Entre
la même formule brute (C21H30O2) mais où il y a suffisamment de résultats de 25 et 30% des enfants consommant du
une organisation spatiale différente : ce recherche démontrant un impact signi- cannabis de façon régulière – quotidien-
sont des isomères. ficatif du cannabis [dans le domaine de nement – y deviendront dépendants ».
la santé], sur la nausée et les vomis-
Interaction du cannabis avec les ré- sements chez les patients en chimio- « Je pense qu’il y aura absolument une
thérapie, la spasticité chez les patients augmentation dans l’incidence des
cepteurs cérébraux troubles de santé mentale, qu’on verra
atteints de sclérose en plaques, et l’aug-
La similitude du THC et du CBD aux mentation de l’appétit des patients at- peut-être dans 5 ans […]. Je ne pense pas
cannabinoïdes endogènes produits par teints du VIH ». La spécialiste réitère que le système de santé [canadien] soit
l’organisme, comme l’anandamide, leur qu’il n’y pas de preuves solides, autres prêt pour ça », confie Dr Smith.
permet d’interagir avec les récepteurs qu’anecdotiques, quant à son efficacité
Pour la spécialiste, la légalisation du
cannabinoïdes présynaptiques du cer- dans les autres aspects de son utilisation
cannabis a été motivée par l’argent. «
veau. à des fins médicinales et insiste sur le
fait que seul le CBD a la capacité d’avoir L’argument utilisé est que [la légalisa-
Dr Xia Zhang, professeur agrégé en des effets médicinaux, pas le THC. tion] permette de retirer le cannabis des
psychiatrie et médecine cellulaire et mains du marché noir, et je ne pense pas
moléculaire de l'Université d'Ottawa (U le développement cérébral PHOTO : COURTOISIE que ça va se produire. […] Ça permettra
d’O), explique que l’activation de CB1, un de réduire l’impact sur le système crimi-
récepteur  cannabinoïde, par des petites Le cerveau humain continue à se déve- nel, mais au détriment du développe-
doses de THC entraîne l’inhibition de la lopper jusqu’à l’âge de 25 à 30 ans, selon ment cérébral des jeunes, qui penseront
libération de neurotransmetteurs, tels Dr Smith. Elle explique que le cerveau que c’est okay d’en consommer vu que
maintien de la mémoire. « Le cannabis
que le glutamate. L’activité neuronale d’un adolescent passe par deux phases c’est légal », confie-t-elle.
n’affecte pas les neurones négativement,
est ainsi ralentie, ce qui peut expliquer majeures de développement  : l’élagage
pourquoi le cannabis est parfois utilisé synaptique et la myélinisation. Ces der- sinon les astrocytes. » Selon lui, « les ré- La légalisation de la consommation de
comme analgésique. « On ne sait pas niers contribuent entre autres au déve- cepteurs CB1 sont reliés à la mémoire de marijuana est positive, selon Zhang. « Si
exactement comment le CBD interagit loppement du cortex préfrontal, respon- travail et réussir à les contrôler à l’aide les gens peuvent consommer de la nico-
avec ce système, mais il n’agit pas vrai- sable des fonctions supérieures telles de la marijuana en évitant les effets né- tine et de l’alcool, pourquoi pas du can-
ment sur les récepteurs cannabinoïdes », que le contrôle des impulsions, la prise gatifs sur les astrocytes permettra de nabis ? » Il est d’avis que la consomma-
soutient-il. Le CBD semble au contraire de bonnes décisions, etc. traiter des maladies telles que l’Alzhei- tion se normalisera, et diminuera dans
interférer avec la liaison de THC et CB1, mer, les douleurs, etc. » « Une étude en quelques temps.
réduisant ainsi ses effets psychoactifs. « Plus le cannabis est introduit tôt [dans 2005 a identifié que des cannabinoïdes
la vie de l’adolescent], plus les consé- pourraient avoir le potentiel de traiter Comme on le dit, « l’excès en tout est un
Selon Dr Andra Smith, professeure quences seront graves ; le système en- l’Alzheimer », ajoute-t-il. défaut ». Les effets à long terme du can-
agrégée en neuroscience à l’U d’O, les dogène cannabinoïde, qui participe à nabis restent jusqu’à présent relative-
récepteurs cannabinoïdes sont répandus ce développement, verra ses fonctions « L’utilisation du cannabis chez les pa- ment méconnus, et la précaution est de
à travers le cerveau, ce qui explique leur perturbées », continue-t-elle, ce qui aura tients atteints d’Alzheimer pourrait être mise. Comme le rappelle Santé Publique
impact sur de nombreuses fonctions cé- d’importants impacts négatifs sur les reliée au CBD, pas au THC », précise Dr Ottawa, ne consommez le cannabis que
rébrales. « Le THC exogène du cannabis fonctions exécutives du cerveau. Smith.  de manière légale et responsable.

w w w. l a r o t o n d e .c a
section

Labyrinthes
NOUS SOMMES. NOUS SERONS.
À tous ceux qui veulent nous faire taire
Avec le temps qui passe
Avec Ottawa officiellement bilingue qui m’assimile
Avec Orléans et son accent de peinture hors la loi
Avec SOS Montfort dans la mémoire
Avec le ministère des affaires francophones qu’on fusionne
Sans bruit
Avec le commissariat aux services en français qu’on abolit
D’une phrase
Avec l’Université de l’Ontario français qu’on ferme
Avec ma voix qui tonne
LA SURVIVANCE
Avec les aiguilles à chapeaux qu’on brandit jusqu’aux étoiles
Avec nos silences de cadavres encore chauds[2]
Avec nos râles de dead ducks[3] fauchés du ciel
Avec nos cris sous respirateur artificiel[4]
Avec nos murmures cinglants à la rivière morte
Avec nos poings levés sur des drapeaux vert et blanc
Avec l’appel à la résistance lancé à un peuple presque complètement disparu[5] de la map
Avec notre langue et notre culture condamnées à l’extinction[6]
Avec nos écoles clandestines de résistance
Avec nos souffles de géants
Avec nos barricades de mots
Avec la fraternité, l’égalité, la liberté en partage
Avec le Québec et la France
Avec le Notre-Place
Aujourd’hui pour demain[7]
Avec nos armoiries toutes neuves contre les Speak White! et le mépris
Avec nos drapeaux toujours plus hauts[8] sur nos monuments de la francophonie
Avec la Justice et le Droit
Avec l’Avenir en lutte et marche
Avec les Fransaskois, les Franco-Colombiens, les Cajuns, les Franco-Manitobains, les Acadiens, les Franco-Albertains, les Franco-Ténois, les Franco-Nunavois, les Louisanais, les Québécois
Mains tendus sur la fleur de lys multicolore
Avec le temps qui nous pousse
Avec la France qui est encore en nous
Avec notre langue aux quatre vents de la province
Battant la Résistance
Depuis 400 ans
Avec le souvenir du Règlement XVII et des coups de règle du XXe siècle
NOUS SOMMES. NOUS SERONS.
Avec la Loi contre nous
NOUS SOMMES. NOUS SERONS.
Sous le nombre, minoritaires
NOUS SOMMES. NOUS SERONS.
Franco-Ontariens jusqu’au bout.

[1] Devise officielle de l’Ontario français


[2] Yves Beauchemin
[3] René Lévesque
[4] Mathieu Bock-Côté
[5] Denise Bombardier
[6] Mathieu Bock-Côté
[7] Paul Demers
[8] Brian St-Pierre
FRÉDÉRIQUE CHAMPAGNE

w w w. l a r o t o n d e .c a
l a by r i n t h e s la rotonde numéro 12 17

EN REGARDANT LES ÉTOILES


29 janvier 1990
En regardant les étoiles
I don’t understand…
Nothing
At all
Sur mon visage, la pluie, les larmes
La douleur
Mon visage qui a mal contre ton chandail
Poings serrés sur le Soir
Pourquoi? Pourquoi?
WHY!
Chanter au boutte
L’Exil
Longs coups de couteaux dans ma mémoire
En blanc
Sanglots arrachés à la Lune
Je ne m’accroche à rien
Envolé, mon destin
« Tu me voles mon pays »[1]
Tu m’arraches à mon âme
Tu m’enlèves à mon Histoire
Toujours du mauvais côté de la rivière, du miroir
Pourquoi?
Pourquoi?
À l’intérieur de moi, la déchirure solitude
Orages dans le ciel, le Québec trop loin
Qui m’abandonne
Roulée en boule sur le trottoir
Toute seule! Toute seule!
Entre deux rues cimetière
Mon nom sur l’échafaud offert aux astres
De l’intolérance, du racisme,
De la francophobie
Mon accent parti
Je n’ai jamais existée
Je l’ai su hier
Rayée de l’Humanité
La Conquête terminée en moi
Dernière franco-ontarienne de ma ville
Râle, râle, mon pays
Pourquoi frapper le silence encore et encore de ma Parole
Pourquoi j’existe?
Sur tous les journaux
Sault-Sainte-Marie officiellement unilingue anglaise
Trahie par la mairie, le firmament
En regardant les étoiles
Ce soir
Je me tais
Et je la sens
Moi, l’assimilée du Temps
Pour la première fois
Agrippée au ciment, au givre
À moi
Now
Contre ma bouche fleur de lys
L’AGONIE,
MA LANGUE QUI MEURT,
MA PEUR

[1] HARMONIUM, « L’EXIL » FRÉDÉRIQUE CHAMPAGNE

w w w. l a r o t o n d e .c a
18 l a by r i n t h e s l a lrao troont do en d e l u n ldei 3m ad ré dc ei m2 9b rmea2r0s1 28 0 1 6

LA COHORTE FANTÔME
FRÉDÉRIQUE CHAMPAGNE

Treize septembre! « Goddam ! What is that ? »


France, tu ne vis plus Vieux fusils qui tirent leurs dernières balles
Cadavres fleurdelisés sur les plaines d’Abraham De résistance
Montcalm tiré dans le dos Amérindiens, Canadiens
Vergor saoul mort capturé blessé à mort à l’Anse-au-Foulon Tes enfants, ô France
Ramezay qui va trahir Cachés dans les bois
Drapeau blanc sur Québec rendue Tous unis dans la Fin
Dans l’horizon détruit Chacun son arbre, chacun couchant en joue l’Angleterre
Voltaire qui nous crache dessus Dans sa Prise de Parole
Louis XV et sa Pompadour qui nous abandonnent Les Highlanders chargeant à nouveau, désespérés
Nous, les quelques arpents de neige [1] Les miliciens qui tombent un à un
Nous, les voiles en retard Mais ne reculent pas d’un pouce
Nous, les canonnés, les bombardés du sort Cri dans la nuit
Nous dans Versailles-Judas qui fait comme si elle ne nous connaissait pas Ma langue qui ne me fait plus mal
Nous quand Bougainville parti en quête de renforts se fait dire par le ministre de la marine que À l’abordage
« QUAND IL Y A LE FEU À LA MAISON, ON NE S’OCCUPE PAS DES ÉCURIES [2] » « Québec, ils t’auront pas ! Ils t’auront pas ! En avant, Canadiens ! »
Nous, le château Saint-Louis en poussières, Québec en ruines Sur leurs visages invaincus, les highlanders sentent couler le sang, la terreur
Nous, les tout seuls Pour la première fois, la Défaite
Nous, les FRANÇAIS, tes ENFANTS, Paris Dans l’éclair
Dont tu lâches la main Vieux patriotes fantômes debouts dans la guérilla
Quand les Highlanders écossais chargent Abandonnés de la France
Encore et encore Tirant
La France à terre Mourant
Quand les Ursulines prient dans Notre-Dame-des-Victoires Au corps-à-corps
À genoux dans le sang Pour une deuxième chance
Quand les âmes s’envolent des Plaines d’Abraham Plus tard, un jour
En français une dernière fois Une Nouvelle-France léguée à leurs enfants
Quand les soldats de la Métropole rompent Dans leur langue, drapeaux flottants
Dans le Sauve-qui-peut général À la prochaine fois [3]
Midi au zénith Sur leur lit de mort, des fleurs de lys
Laissant Québec aux vautours anglo-saxons L’Angleterre qui fuit
Fondant sur leur proie Québec encore et toujours française
Sans défense Ce soir
Les blessés qu’on achève Et dans leurs derniers râles
La mort qui rôde sur mes lèvres De souffrance
Les hurlements de douleur dans ma tête Sous les étoiles qui brillent
La Nouvelle-France qu’on abat, qu’on envahit Un Demain,
Avec mon avenir qu’on me prend L’Espoir
Cri de fleur de lys
« To Quebec ! »
Cavalcade sur mes Plaines d’Abraham
Grandes ouvertes [1] Voltaire
Soudain, une fusillade [2] Nicolas-René Berryer
Entre ciel et terre [3] René Lévesque
Venue de nulle part

w w w. l a r o t o n d e .c a
Rédacteur en chef WEB

Les horoscopes de la semaine!


Mathieu Tovar-Poitras Maria Princene Dagba
redaction@larotonde.ca web@larotonde.ca

Secrétaire de rédaction journalistes


Par la génie embouteillée Molly de Barros
correction@larotonde.ca Miléna Frachebois
informations@larotonde.ca
Directrice de production Emmanuelle Gingras
Caroline Fabre
Vierge - 24 août au 23 sept. Poisson – 20 fév. au 20 mars production@larotonde.ca reportage@larotonde.ca
Avec le froid qui court, peut-être qu’une
La Lune avait raison à votre sujet. La pro- Maeve Burbridge
flamme aurait été bénéfique finalement… Actualités
chaine fois, assurez-vous de ne pas vous nouvelles@larotonde.ca
Pour compenser, optez pour les « bas de lec- Camille Ducellier
tromper sur le pays d’origine de Rita. Vous actualites@larotonde.ca
ture » en simili cachemire du Chapters pour
pourriez bien vous retrouver avec des Correctrice
la modique somme de 29,99 $ la paire. Au
tranches d’ananas sur le jambon au lieu de Arts et culture Mélanie Chénier
fait, est-ce qu’ils vendent encore des livres
cette peau imberbe à laquelle vous avez si Gabrielle Lemire texte@larotonde.ca
là-bas ?
longtemps rêvé. culture@larotonde.ca
Vidéaste
sports Quentin Reinhart
Maxime Jolicoeur videaste@larotonde.ca
sports@larotonde.ca
Balance – 24 sept. au 23 oct. Bélier – 21 mars au 20 avril
Photographe
Restez à l’affût de tous ceux qui ne se sont Un toussotement et votre plexus a repris Directeur artistique Emilie Azevedo
pas joints à la manifestation du 1er dé- son poste. Vous réaliserez dans les pro- Andrey Gosse photographe@larotonde.ca
cembre. Peut-on vraiment faire confiance chains jours que se lever le matin, c’est un direction.artistique@larotonde.ca
à quelqu’un qui cite Denise Bombardier en peu comme se pencher pour placer une Direction générale
cours, n’exige pas ses services en français et serviette de papier sous la patte d’une table Ghassen Athmni
a la phrase « Vive le Québec libre » tatouée branlante : désagréable, inutile, et révéla- direction@larotonde.ca
sur une fesse ? teur de votre prédisposition à sur-compen-
ser.
La Rotonde est le journal étudiant de l’Université d’Ottawa, publié chaque
Taureau – 21 avril au 20 mai lundi par Les Publications de La Rotonde Inc., et distribué à 2 000 copies
Scorpion – 24 oct. au 22 nov. dans la région d’Ottawa. Il est financé en partie par les membres de la FÉUO
et ceux de l’Association des étudiants diplômés. La Rotonde n’est pas res-
Je réitère mon propos : Fec, vous avez le Vous êtes clairement en voie d’amélioration
ponsable de l’emploi à des fins diffamatoires de ses articles ou éléments gra-
même signe astrologique que Doug Ford… sous toutes ses formes. Surtout la forme de
phiques, en totalité ou en partie.
ouain. Je me demande si ça vient avec une poire, que les chocolats de votre calendrier
surdité immuable. de l’Avent vous aideront à atteindre d’ici la
fin des examens. Maigre compensation pour
votre tête qui, elle, demeurera carrée.

Sagittaire – 23 nov. au 20 déc. Gémeaux – 21 mai au 21 juin


Heureusement pour vous, le sommeil est au Vie amoureuse : Si on vous chante la pomme
rendez-vous en ce début de décembre fris- alors que vous essayez de dissimuler votre
quet. Par contre, votre lit de résidence uni- haleine de carottes à l’hummus, souve-
versitaire a beau vous coûter 13 000 $ par nez-vous que vous n’êtes pas seul… Ah, dé-
année, ça ne garantit pas la survie de votre solée, l’univers m’informe en effet que per-
petit orteil gauche, qui tombera à cause du sonne n’avait vécu ça avant vous. Merde.
froid polaire.

Capricorne – 21 déc. au 20 janv. Cancer – 22 juin au 23 juil.


La manie que vous avez à défier les conven- Vous apprendrez cette semaine qu’une aug-
tions se poursuit cette semaine. Alors que mentation de libido ne figure pas parmi les
vous avez l’habitude de sous-estimer les raisons valables de demander un billet du
autres autour de vous, on vous sent adouci, médecin. Vous pourrez toutefois compter
vous donnez même des compliments. L’uni- sur les 90 centimètres de neige qui empê-
vers vous le rendra, à coups d’abonnements cheront l’assistant du cours de se rendre à
Spotify Premium gratuits et de beuveries l’examen. Bonne partie de jambes en l’air !
entre collègues.

Verseau – 21 janv. au 19 fév. Lion – 24 juil. au 23 aout


Votre attirance envers le danger est de plus La psychopathie revient vous hanter ces
en plus prononcée depuis qu’un petit oiseau jours-ci, alors que vous ne pouvez plus ex-
vous a parlé du degré de monotonie de votre pier vos péchés devant Sabrina ou en faisant
quotidien. Bravo, la cocaïne a semblé vous des retraites religieuses pour étudiants occu-
dissuader d’abandonner Émile au profit pés. Dès que vos pulsions reviennent, optez
des Zolas. We're molotov girls and we're pour un thé à la camomille et reniez votre
alright... personnalité dans son intégralité. ILLUSTRATION : ANDREY GOSSE
w w w. l a r o t o n d e .c a