Vous êtes sur la page 1sur 28

INCENDIE-FEU

LA MEILLEURE DES PROTECTIONS, C’EST UNE BONNE CONCEPTION !


Afin de vous aidez dans la conception de vos projets Joris Ide NV vous fait part, au travers de cet ouvrage,
de ses nouveaux systèmes constructifs acier « incendie-feu » dans le respect des règlementations en
vigueur. Notre équipe technique se tient à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et vous
apporter conseil sur vos choix constructifs.

FM GLOBAL ET FM APPROVALS

FM global est la plus grande compagnie d’assurance au monde pour bâtiments commerciaux. La politique de FM Global consiste
à utiliser des produits certifiés par FM Approval pour la réalisation des ouvrages concernés, a fortiori lorsque ces produits sont
disponibles localement.

FM Approval est l’organisme de qualification et de certification de FM Global, il fait appel à des normes
pour l’évaluation des panneaux sandwich de bardage et de couverture:

• Le standard 4880 pour des procédés de panneaux sandwich dit de classe 1 (performance au feu)

• Le standard 4881 pour des procédés de bardage extérieur

• Le standard 4471 pour des procédés de couverture

Lorsque qu’un panneau a fait l’objet du seul standard 4880, son usage est limité aux cloisons internes de l’ouvrage.

Les standards 4881 et 4471 permettent alors d’étendre le champ d’application à la couverture et au bardage.
Incendie - Feu
Philosophie & notions
PHILOSOPHIE DE LA SÉCURITÉ INCENDIE

Aborder la problématique « incendie-feu » dans le cadre de la conception, ou la réhabilitation, d’un ouvrage


consiste avant tout à protéger les personnes et les biens tout en limitant la propagation de l’incendie. La notion
de risque d’incendie est souvent rattachée à la conception de systèmes aptes à limiter, voir inhiber, les consé-
quences du déclenchement du sinistre. Ce risque peut se traduire par la potentialité de l’apparition du feu et les
dommages qu’il occasionne, tant sur les personnes occupant les locaux que sur la structure même de l’ouvrage.

La prévention du risque incendie fait ainsi l’objet de dispositions, d’arrêtés et exigences réglementaires fixés par
les pouvoirs publiques français et dont les objectifs sont :

• L’empêchement de la création du feu et la limitation de sa propagation ;


• La protection et l’évacuation sécurisée des personnes ;
• Des dispositifs assurant l’intervention des personnels du lutte incendie et facilitant la mise en œuvre de leurs moyens.

L’acier est un matériau qui s’inscrit en droite ligne des ces ambitions :

• L’acier ne permet pas au feu de se propager : c’est un matériau incombustible ;


• L’acier inhibe la propagation des fumées toxiques et mortelles : c’est un matériau étanche aux flammes et aux gaz ;
• L’acier utilisé pour la structure de l’ouvrage assure la stabilité de ce dernier à haute température avec une protection adéquate.

QUELQUES NOTIONS SUR LE FEU


Pour apparaître et se propager, le feu a physiquement besoin de trois éléments :

• Une source de chaleur (de calories) ;


• Un comburant : généralement l’oxygène ;
• Un combustible.

Sous l’action d’une source de chaleur (qui joue le rôle d’énergie d’activation) qui atteint une température cri-
tique (dite d’inflammation), le feu naît de la combustion entre l’oxygène de l’air ambiant et un combustible
solide, liquide voire gazeux.

Lorsqu’un matériau solide, liquide ou gazeux entre en combustion, la chaleur provoquée se propage simultané-
ment par rayonnement, convection et conduction (voir notre documentation thermique pour une définition de
ses trois phénomènes) :

• Le rayonnement permet à l’incendie de « contaminer » un autre matériau par le truchement de la propagation d’ondes électro-
magnétiques ;
• La transmission par convection nécessite un mouvement naturel ou forcé de gaz (généralement de l’air) ;
• La conduction transmet de la chaleur à un matériau solide en contact physique avec un autre en combustion.

Un quatrième phénomène, propre au feu (et non pas à la thermique) a été constaté notamment lors de la
propagation d’incendie sous l’action du vent : c’est l’effet «BRANDON» qui caractérisent la propagation de
particules enflammées (escarbilles, etc.) sous l’action du vent. En relief accidenté, le feu « saute » alors d’un
versant de la montagne à l’autre.

1
Incendie - Feu
Philosophie & notions
L’initiation du feu ne constitue que la première étape de la propagation de l’incendie. Ce dernier évolue selon
4 phases distinctes.

1200 °C

1000 °C

Flash Over
500 °C

première phase deuxième phase embrasement généralisé retombée de l’incendie


démarrage déclenchement

En effet ; la phase d’ignition (démarrage) du feu durant laquelle le feu dit « couvant » dégage les premiers gaz et
fumées, laisse place au déclenchement propre de l’incendie. Le foyer reste local, phase de déclenchement, mais
gagne en intensité avec le développement du phénomène de rayonnement thermique ainsi que le contact des
flammes avec l’environnement proche (cloisons, plafond, etc.) dont le volume s’emplit progressivement de gaz
chauds. A ce stade de l’évolution du sinistre divers moyens de sécurité sont entrés, ou entrent, dans leur phase
active.

La conception de l’ouvrage joue alors un rôle prépondérant aux travers du choix des dispositions constructives
telles que des systèmes à faible apport de combustibles (matériaux incombustibles, blocage des aérations, etc.)
et/ou faisant barrière au développement du foyer (parois verticales et horizontales résistantes au feu).

Si l’incendie poursuit son évolution, il se généralise à l’ouvrage (3ème phase). Les combustibles sont portés à
température d’inflammation par les gaz chauds accumulés ; c’est le phénomène de « flash-over » : élévation
brutale de la température avec embrasement du volume occupé par le foyer. Puis progressivement l’incendie
décroit avec l’atténuation de ressources en combustibles (4ème phase). Ces deux dernières phases constituent
l’aspect le plus dévastateur de l’incendie car il passe d’une échelle locale à une dimension globale ; les moyens
de sécurité propre au bâtiment ne suffisent plus et il faut l’intervention de pompiers pour minimiser la 3ème
phase et faire au plus vite passer l’incendie dans sa dernière phase de régression.

2 www.joriside.fr
Incendie - Feu
Le feu et les classifications
L’utilisation qui est faite d’un bâtiment, ou ce pourquoi il est conçu, détermine la réglementation à appliquer en
matière d’ingénierie incendie. En effet, en France, chaque type d’ouvrage se voit attribuer une réglementation
propre:

• Les bâtiments industriels ;


• Les installations classées, entrepôts, assujettis à déclaration et/ou autorisation ;
• Les Établissements Recevant du Public (ERP) : salle de spectacle, médiathèque… ;
• Les logements individuels ou collectifs ;
• Les bâtiments tertiaires : bureaux ;
• Les parkings : souterrains ou aériens ;
• Etc.

L’ensemble de ces réglementations s’appliquent aux éléments de construction selon 3 aspects, à savoir :

• La réaction au feu des matériaux et le comportement au feu extérieur de toiture ;


• La résistance au feu des éléments de construction ;
• Les dispositions constructives de l’ouvrage relatives à l’étanchéité des façades.

LA RÉACTION AU FEU
La réaction au feu caractérise la capacité d’un matériau à s’enflammer et à ne pas contribuer à la propagation
de l’incendie.

Il existait un classement de réaction au feu propre à la France (arrêté du 30 juin 1983), dont l’indice de classe-
ment se composait de la lettre M et d’un chiffre de 0 à 4 ; ainsi :

• M0 matériaux non combustibles ;


• M1 matériaux non inflammables ;
• M2 matériaux difficilement inflammables ;
• M3 matériaux moyennement inflammables ;
• M4 matériaux facilement inflammables.

Cette classification a disparu avec la mise en application de la Directive des Produit


de la Construction (DPC) issue des travaux de la commission Européenne.

L’arrêté du 21 novembre 2002, paru au Journal Officiel du 31 décembre 2002,


abroge le précédent arrêté relatif à la réaction au feu des produits de
construction et d’aménagement et met en application le classement
européen des Euroclasses.

3
Incendie - Feu
Le feu et les classifications
Le classement Euroclasses permet de se déterminer conjointement sur 3 critères :

• La contribution au feu avec les indices:


A1 et A2 : contribution nulle = produit non combustible ;
B : contribution très limitée = produit peu combustible ;
C : contribution limitée = produit modérément combustible ;
D : contribution acceptable = produit modérément combustible ;
E : produit combustible satisfaisant au test d’allumabilité pendant 20 secondes ;
F : produit non classé ou très combustible.

• L’opacité des fumées (s pour « smoke ») :


S1 : production de fumées très faible ;
S2 : production de fumées limitée ;
S3 : production de fumées élevée.

• Le gouttage (d pour « droplet ») :


D0 : gouttes enflammées inexistantes ;
D1 : gouttes enflammées persistantes à concurrence de 10 secondes ;
D2 : gouttes enflammées.

Le paramètre d’opacité des fumées s’adjoint aux classes A2 à D ; le paramètre relatif aux gouttes enflammées
complète les classes A2 à E.

Un produit classé Euroclasses a subi jusqu’à 4 méthodes d’essais qui simulent les 3 premières phases du déve-
loppement d’un incendie :
Phase de démarrage Phase de déclenchement du feu Embrasement généralisé

Attaque ponctuelle à la petite flamme Test Single Burning Item (SBI) : Attaque Test à la bombe calorimétrique + test de
par objet enflammé avec mesure de non combustibilité en four
température, de concentration en 02 et
CO2, atténuation lumineuse et observa-
tion de la chute de gouttes
NF EN ISO 11925-2 NF EN 13823 NF EN ISO 1716 + NF EN ISO 1182

4 www.joriside.fr
Incendie - Feu
Le feu et les classifications
Avec une répartition par indice de classement comme suit :
Euroclasses A1 A2 B C D E F
Mesure du Pouvoir Calorifique Supérieur
Four de non-combustibilité
SBI
Petite flamme

L’arrêté du 21 novembre 2002 est un arrêté de transposition des Euroclasses vers le classement « M » :
Classe selon NF en 13501-1 Exigence
A1 - - Incombustible
A2 s1 d0 M0
A2 s1 d1 M1
s2 d0
A2 M1
s3 d1
s1
d0
B s2 M1
d1
s3
s1
d0
C s2 M2
d1
s3
s1
d0 M3
D s2
d1
s3 M4 (non gouttant)
Toutes classes autres que E-d2 et F M4

LE COMPORTEMENT AU FEU EXTÉRIEUR DE TOITURE


Un comportement au feu extérieur d’une toiture satisfaisant à la réglementation signifie que le procédé
constructif retenu limite les risques d’inflammation en provenance d’un incendie voisin.
Ce comportement fait l’objet d’une classification Française dont l’indice s’exprime par la lettre T adjointe d’un
nombre, puis d’un indice :

• Le nombre est relatif au temps de passage du feu au travers de la toiture : T 30 pour une durée supérieure à 30 minutes ;
• T 15 pour des durées de 15 à 30 min et T 5 pour des durées de 5 à 15 minutes ;
• L’indice témoigne de la durée de propagation du feu à la surface de la toiture : indice 1 pour une durée supérieure à 30 minutes ;
indice 2 pour des durées comprises entre 10 et 30 min et indice 3 pour des durées inférieures à 10 minutes.

Cette classification est progressivement remplacée par la classification Européenne


suivante (application Française) :

• Broof (t3) : temps de passage et durée de propagation du feu tous deux supérieurs à 30 minutes ;
• Croof (t3) : temps de passage de 15 à 30 min + durée de propagation de 10 à 30 min ;
• Droof (t3) : temps de passage de 5 à 15 min + durée de propagation inférieure à 10 min.

Une correspondance entre classifications donne : Broof (t3) pour Classe T 30 – indice 1 ; Croof (t3) pour Classe T
15 – indice 2 et Droof (t3) pour Classe T 5 – indice 3.

5
Incendie - Feu
Le feu et les classifications
LA RÉSISTANCE AU FEU

La résistance au feu d’une paroi traduit sa capacité à résister mécaniquement à haute température, à assurer la
stabilité de l’ouvrage, à limiter la propagation du feu et à faciliter l’intervention des services de secours. Le degré
de résistance au feu d’une paroi est obtenu suite à des essais en laboratoire durant lesquels celle-ci est soumisse
à un échauffement normalisé.

La classification de résistance au feu « franco-française » s’appui sur trois critères principaux associés à un
nombre représentatif d’une durée (en heures ou fraction d’heure) :

• Résistance mécanique à chaud ;


• Étanchéité aux flammes et aux gaz chauds ;
• Isolation thermique.

Ces trois critères se regroupent comme suit :

• Paroi SF: Stable au Feu = résistance mécanique ;


• Paroi PF: Pare-Flamme = paroi SF + étanchéité ;
• Paroi CF: coupe-feu = paroi PF + isolation.

Exemples: paroi coupe-feu 2 heures: CF 2 heures.

Cette classification est remplacée par la classification européenne qui assujettie un ou plusieurs critères à un
temps déclaré en minutes (15-30-60-90-120-180-240 minutes).

Les quatre critères principaux sont :


R = Résistance mécanique E = Étanchéité au
I = Isolation thermique W = Rayonnement limité
ou capacité portante flammes et au gaz chaud

T° moy. < 140°C


T° Max. ≤ 180°C

Il existe également d’autres caractéristiques facultatives :

• M : résistance à un impact pré défini sans perte de stabilité ;


• C : fermeture automatique ;
• S : étanchéité aux fumées = réduction ou élimination du passage de gaz ou de fumées ;
• D : critères spécifique des écrans de cantonnement.

6 www.joriside.fr
Incendie - Feu
Le feu et les classifications
Quelques exemples:

• Plancher collaborant de résistance mécanique, d’étanchéité au feu et à la chaleur de 2 heures : REI 120 ;
• Cloison non porteuse étanche au feu et à la chaleur pendant ¾ d’heure : EI 45.

Une correspondance entre classifications peut être établie :

• Paroi SF 1 heure = R 60 ;
• Paroi porteuse PF ½ heure = RE 60 ;
• Paroi non porteuse PF ½ heure = E 60 ;
• Paroi porteuse PF 2 heures = REI 120 ;
• Paroi non porteuse PF 2 heures = EI 120.

L’ÉTANCHÉITÉ DE FAÇADE

L’étanchéité de façade traduit la capacité de toute ou partie de celle-ci


à inhiber la propagation du feu aux niveaux supérieurs.

La réglementation française fixe des distances C et D selon le type


d’ouvrage et la masse combustible mobilisable des matériaux en
présence.

La distance C correspond à la distance verticale entre


le haut des ouvertures et le bas d’une ouverture
plus élevé (ou la face inférieure d’une saillie) ;
la distance D correspond à la distance horizontale
entre la face extérieure des éléments de remplis-
sage (vitrage, etc.) et le nu extérieur de la
façade à l’aplomb des baies.
C

7
Incendie - Feu
Les exigences feu
La liste des exigences exposées n’est pas exhaustive.

BÂTIMENTS DE BUREAUX

Plancher haut Réaction au feu Résistance au feu


< à 8 m du sol Pas de réglementation
AM 8 paroi verticale,
plafond ou toiture : produits
au moins Euroclasses A2-s2,
d0 plancher, au sol : A2FL-s1 Planchers REI 60 +
Produits non marqués CE : exigences
De 8 à 28 m du sol
classement M0 Dérogation : complémentaires possibles
classement < M1 si protec- sur parois verticales
tion par écran thermique
(1/4 d’heure en vertical ou ½
heure pour les autres parois)

BÂTIMENTS INDUSTRIELS

Réaction au feu Résistance au feu

Couverture M0 Murs et planchers REI 120

8 www.joriside.fr
Incendie - Feu
Les exigences feu
ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC
Les ERP sont classés en 5 catégories selon leur effectif :

Cat. Effectif
1 Effectif > 1 500 personnes
2 701 < effectif < 1 500 personnes
3 301 < effectif < 700 personnes
4 300 personnes et moins à l’exception de la 5ème catégorie
5 Établissement régi par l’article R.123-14 du Code de la Construction.

Ils sont également différenciés par leur destination :

• L : salle de conférence, de réunions, de spectacles, • U : établissement de soins et/ou sanitaire ;
de projection privée ou collective ; • V : établissement de culte ;
• M : magasin de vente et centre commercial ; • W : administration, banque et bureaux ;
• N : restaurant et débit de boissons ; • X : établissement sportif couvert ;
• O : hôtel et pension de famille ; • Y : musée ;
• P : salle de danse et/ou de jeu, • OA : hôtel, restaurant, refuge d’altitude ;
• R : crèche, jardin d’enfants, garderie, enseignement, CLCV ; • GA : gare ;
• S : bibliothèque et CDI ; • PA : établissement de plein air.
• T : salle d’exposition ;

EXIGENCE DE RÉSISTANCE AU FEU :

Établissement Établissement
Résistance au feu Résistance au feu
occupant occupant Catégorie de
des planchers des planchers sur
entièrement partiellement l'établissement
intermediaires vide sanitaire
le bâtiment le bâtiment

suivant seuil spécifique 5ème catégorie pas d'exigence pas d'exigence


rez-de-chaussée
simple rez-de-chaussée toutes catégories coupe feu 1/2 heure pas d'exigence
à un seul niveau
différence de hauteur 2ème catégorie
plancher bas du niveau entre les niveaux 3ème catégorie coupe feu 1/2 heure coupe feu 1/2 heure
le plus haut situé extrêmes de 4ème catégorie
au plus à 8 m du sol l'établissement
inférieure ou égale à 8 m 1ère catégorie coupe feu 1 heure coupe feu 1/2 heure

différence de hauteur 2ème catégorie


plancher bas du niveau
entre les niveaux 3ème catégorie coupe feu 1 heure coupe feu 1/2 heure
le plus haut situé
extrêmes de 4ème catégorie
à plus de 8 m du sol et
l'établissement
jusqu'à 28 m compris 1ère catégorie coupe feu 1 heure 1/2 coupe feu 1/2 heure
supérieure à 8 m

9
Incendie - Feu
Les exigences feu
EXIGENCE RELATIVE AU FEU EXTÉRIEUR DE TOITURE :

• ERP de 1ère à 4ème catégorie comportant des locaux à sommeil : T 30 indice 1 si l’établissement voisin (ou limite de parcelle
voisine) est à moins de 8 m ; T 15 indice 1 pour une distance de 8 à 12 mètres ;
• ERP de catégorie 2 à 4 sans locaux à sommeil : T 30 indice 2 pour une distance inférieure à 8 m et T 15 indice 2 pour une
distance de 8 à 12 m.

RÈGLE C + D

Elle s’applique pour des ouvrages comportant des locaux à sommeil au dessus du N+1 ; pour toutes les catégo-
ries d’ouvrage de hauteur supérieure à 8 m ou dont le dernier niveau est situés à plus de 8 m du sol ; pour les
bâtiments de la première catégorie dont la hauteur est inférieure à 8 m et dont le dernier niveau est à moins de
8 m du sol ; pour tout bâtiments comportant des planchers hauts de locaux à risques importants ou d’isole-
ment avec tiers.

• Si la masse combustible M est à concurrence de 80 MJ/m² : C +D ≥ 1 m ;


• Si la masse combustible M est supérieure à 80 MJ/m² : C + D ≥ 1,30 m.

ENTREPÔTS – INSTALLATIONS CLASSÉES (RUBRIQUE 1510 DU MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT)

Pour les entrepôts soumis à déclaration : la toiture doit être M0. Lorsque la hauteur sous panne sablière est
supérieure à 10 m ou lorsque l’ouvrage possède 2 étages et plus : les planchers sont coupe-feu 2 heures avec
un complément volontaire de pare-flammes 30 minutes sur les parois extérieures.

Pour les entrepôts soumis à autorisation :

• Les murs extérieurs sont M0 (sauf si présence d’un dispositif d’extinction automatique d’incendie) ;
• La structure porteuse de toiture est M0 ainsi que l’isolation, si prévue. Possibilité d’isolation en matériaux M1 si le PCS reste à
concurrence de 8,4 MJ/kg ;
• La toiture doit répondre au classement T 30 indice 1 ;
• Les planchers d’ouvrage à 2 niveaux et plus sont coupe-feu 2 heures ;
• Les parois de locaux d’atelier d’entretien et de bureaux situés à moins de 10 m des cellules de stockage sont des parois
coupe-feu 2 heures ;
• Les parois de cellules de stockage sont coupe-feu 2 heures lorsque les murs extérieurs sont coupe-feu 1 heure. En cas contraire,
ces parois CF 2 heures sont prolongées latéralement sur 1 m ou prolongée en saillie de façade sur 0,50 m.

10 www.joriside.fr
Incendie - Feu
Les exigences feu
LOGEMENTS ET IMMEUBLES DE GRANDE HAUTEUR (IGH)

Les logements sont différenciés par famille selon leur caractère individuel ou collectif ainsi que du nombre
d’étages et de la hauteur du plancher du dernier étage.

1ère famille : les habitations individuelles (avec éventuellement des combles aménagés)

Maisons isolées

Maisons jumelées

Maisons alignées mitoyennes

Maisons alignées non mitoyennes

2ème famille : les habitations individuelles avec au moins un étage ou immeubles collectifs à 3 étages maximum

Immeubles
Maisons isolées
collectifs

Maisons jumelées

Maisons alignées mitoyennes

Maisons alignées non mitoyennes

11
Incendie - Feu
Les exigences feu
3ème famille :

immeubles collectifs
de 7 étages au maximum

4ème famille :

immeubles collectifs dont la


hauteur au niveau R+13 est
comprise entre 28 et 50 m

Exigence de réaction au feu :

• 3ème et 4ème familles : parement extérieur de façade M2 en RDC et M3 ou M2 sur le reste ;


• Parements de façade M4 interdit pour les 1ère et 2ème familles selon la pente de la couverture ;
• Exigence de résistance au feu : planchers intermédiaires Coupe-feu ¼ d’heure pour la 1ère famille ; ½ heure pour la 2ème famille ;
1 heure pour la 3ème famille et 1 heure ½ pour la 4ème famille.

Règle C + D : uniquement pour les façades des 3ème et 4ème familles comme suit :

• 3ème famille A : si M ≤ 25 MJ/m², C+D ≥ 0,6 m. Si 25 < M ≤ 80 MJ/m², C+D ≥ 0,8 m. Si M > 80 MJ/m², C+D ≥ 1 m ;
• 3ème famille B et 4ème famille : si M ≤ 25 MJ/m², C+D ≥ 0,8 m. Si 25 < M ≤ 80 MJ/m², C+D ≥ 1 m. Si M > 80 MJ/m², C+D ≥ 1,3 m.

IMMEUBLES DE GRANDE HAUTEUR (IGH)

Ce type d’immeuble se caractérise par un plancher bas de dernier niveau situé à plus de 50 m du sols pour les
immeubles d’habitation et à plus de 28 m pour les autres immeubles.

Les matériaux de façade sont M0 ; les planchers sont coupe-feu 2 heures.

Pour la règle du C+D, la masse mobilisable doit rester en deçà de 25 MJ/m² et C+D doit toujours excéder 1,2 m.

12 www.joriside.fr
Incendie - Feu
Les profils de bardage et de toiture
Conformément aux dispositions de la Décision de la Les produits recevant les revêtements Colorcoat® de
Commission Européenne 96/603/CE, les produits sans Corus sont classés A2-s1, d0 pour des épaisseurs de
revêtement organique satisfont aux prescriptions de la revêtement allant jusqu’à 50 µm.
classe Euroclasse A1 et ce sans recourt aux essais.
La performance de tôles de systèmes de toiture/
Les produits recevant les revêtements de la gamme couverture, monocouche ou multicouche, revêtues de
Granit® d’ArcelorMittal, pour des épaisseurs à concur- plastisol fait l’objet de la décision 2005/403/CE de la
rence de 35 µm, sont classés A1 pour une épaisseur de Commission Européenne. Ces tôles peuvent prétendre
tôle de 0,63 mm minimum. aux classes BROOF(t1), BROOF(t2) et BROOF(t3) sous respect
des prescriptions techniques mentionnées dans cette
décision

ESSAI D’INGENIERIE INCENDIE D’UN BÂTIMENT À PAROIS MÉTALLIQUE..

13
Incendie - Feu
Panneaux sandwichs de toiture
RÉACTION AU FEU

JI ROOF
Ame isolante Polysocyanurate
Épaisseur 40 à 120 mm
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement WarringtonFire
14510E
En standard B-s2, d0 (M1 requis)

VULCASTEEL ROOF
Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 50 à 200 mm
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
En standard A2-s1, d0 (M0 requis)
PV CSTB RA 15-0145

PANNEAU ECO
Ame isolante Polyisocyanurate
Épaisseur 40 à 60 mm
Revêtement parement intérieur Alu ép. 50 µm
Rapport de classement WarringtonFire
14728E
En standard C-s3, d0 (M2 requis)

FEU EXTÉRIEUR DE TOITURE

Les panneaux sandwich VULCASTEEL ROOF et JI ROOF peuvent prétendre aux classes de performance BROOF(t1),
BROOF(t2) et BROOF(t3) en application de la décision de la Commission Européenne sous respect des prescriptions
technique contenues dans le document 2006/600/CE.

RÉSISTANCE AU FEU DES PANNEAUX DE COUVERTURE

JI ROOF
Ame isolante Polyuréthane
Épaisseur 40 mm
Entraxe d’appuis Jusqu’a 4 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement WarringtonFire
12694 A
RE 60, R 60

14 www.joriside.fr
Incendie - Feu
Panneaux sandwichs de toiture
JI ROOF
Âme isolante Polyisocyanurate
Épaisseur 60 mm
Entraxe d’appuis Jusqu’a 4 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement 2011-Efectis
R0023
REI 20, RE 30, R 30

VULCASTEEL ROOF
Âme isolante Laine de roche
Épaisseur 80 mm
Entraxe d’appuis (sur 3 appuis) Jusqu’a 4 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement ULG
C0011
REI 60, RE 120

VULCASTEEL ROOF
Âme isolante Laine de roche
Épaisseur 100 mm
Entraxe d’appuis (sur 3 appuis) Jusqu’a 4 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement ULG
C0019
REI 120

VULCASTEEL ROOF
Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 120 mm
Entraxe d’appuis (sur 3 appuis) Jusqu’a 4 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement ULG
C0009
REI 120

VULCASTEEL ROOF CHARGÉ à 80 daN/m²


Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 120 mm
Entraxe d’appuis (sur 3 appuis) Jusqu’a 2 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement ULG
C0009
REI 120

15
Incendie - Feu
Panneaux sandwichs de façade
RÉACTION AU FEU
JI WALL – Fixations traversantes
Ame isolante Polyisocyanurate
Épaisseur 40 à 120 mm
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement WarringtonFire
14662G
En standard B-s2, d0 (M1 requis)

JI WALL – Fixations cachées


Ame isolante Polyisocyanurate
Épaisseur 60 à 120 mm
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement WarringtonFire
14662G
En standard B-s2, d0 (M1 requis)

VULCASTEEL WALL
Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 50 à 200 mm
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
En standard A2-s1, d0 (M0 requis)
PV CSTB RA 15-0145

RÉSISTANCE AU FEU DES PANNEAUX DE BARDAGE

JI WALL 1150 FT – Pose verticale


Ame isolante Polyisocyanurate
Épaisseur 100 mm
Portée Jusqu’a 3 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement WarringtonFire
12695 A
EI 30, EW 30, E 30

JI WALL 1000 FC – Pose verticale


Ame isolante Polyisocyanurate
Épaisseur 60 mm
Portée Jusqu’a 3 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement Efectis 2007
Efectis-R0543
EW 60, EI 20

16 www.joriside.fr
Incendie - Feu
Panneaux sandwichs de façade
VULCASTEEL WALL – Pose verticale
Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 80 mm
Portée Jusqu’a 4 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement ULG
C0002A
EI 60

VULCASTEEL WALL – Pose verticale


Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 100 mm
Portée Jusqu’a 4 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement ULG
C0007
EI 90

VULCASTEEL WALL – FIXATIONS CACHEES – Vertical


Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 100 mm
Portée Jusqu’a 4 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement ULG
C0010
EI 60

VULCASTEEL WALL – FIXATIONS CACHEES – Vertical


Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 140 mm
Portée Jusqu’a 4 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement ULG
C0017A
EI 60

VULCASTEEL WALL ALPHA (perfo 23 %) – Vertical


Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 100 mm
Portée Jusqu’a 4 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement ULG
C0006
EI 90, E 90

17
Incendie - Feu
Panneaux sandwichs de façade
VULCASTEEL WALL – Pose verticale
Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 120 mm
Portée Jusqu’a 12 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement ULG C0004A
Rapport d’essais CSTB RS13-086
EI 120

VULCASTEEL WALL – Pose verticale


Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 180 mm
Portée Jusqu’a 12 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement ULG C0005
ULG EA0007
EI 240

VULCASTEEL WALL – Pose horizontale


Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 120 mm
Portée Jusqu’a 4 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement ULG C0008 et EA0001
Rapport d’essais CSTB R514-004
EI 180

VULCASTEEL WALL – Pose horizontale


Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 120 mm
Portée Jusqu’a 11 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement étendu ULG
EA001
EI 120

VULCASTEEL WALL – Pose horizontale


Ame isolante Laine de roche
Épaisseur 120 mm
Portée Jusqu’a 12 m
Revêtement parement intérieur ép.15 µm
Rapport de classement étendu ULG
EA001
EI 60

18 www.joriside.fr
Incendie - Feu
Panneaux sandwichs de façade
PAROIS VERTICALES COMPOSÉES DE PANNEAUX ET D’UNE OSSATURE STABLE AU FEU

L’obtention d’une paroi verticale REI composée d’une structure stable au feu (indice R) et de panneaux sand-
wich étanches au feu et isolants du feu (indices EI) est possible si cette structure présente une durée de résis-
tance supérieure à la performance (en minutes) de l’élément sandwich.

Ainsi pour l’obtention d’un bardage REI 30, la paroi est constituée d’une ossature R 45 et d’un panneau EI 30.

Les parois de façade/cloison REI obtenues par assemblage des panneaux Joris Ide sur structure porteuse sont :

Panneau Épaisseur
Performance Ossature Entraxe (m) Sens de pose
Joris Ide minimum

REI 15 R 30 3m JI WALL FC 60 mm Vertical

REI 30 R 45 3m JI WALL FT 100 mm Vertical

Vulcasteel WALL 80 mm Vertical

4m Vulcasteel WALL FC 100 mm Vertical


REI 60 R 90
Vulcasteel WALL
100 mm Vertical
ALPHA

12 m Vulcasteel WALL 120 mm Horizontal

REI 90 R 120 5m Vulcasteel WALL 120 mm Horizontal

REI 90 R 120 11 m Vulcasteel WALL 120 mm Horizontal

4m Vulcasteel WALL 120 mm Vertical


REI 120 R 180
11 m Vulcasteel WALL 120 mm Horizontal

REI 180 R 240 4m Vulcasteel WALL 120 mm Horizontal

REI 240 > R 240 4m Vulcasteel WALL 180 mm Vertical

REI 15 R 30 3m JI WALL FC 60 mm Vertical

19
Incendie - Feu
Coffrages collaborants pour planchers
RÉSISTANCE AU FEU

Les Avis Techniques en vigueur des coffrages collaborants de la gamme JORIS IDE N.V. leur permettent d’assurer
des degrés coupe -feu au feu allant jusqu’à 4 heures (REI 240).

La résistance à chaud (critère R) est assurée, au-delà de 30 minutes, par l’ajout de renforts d’armatures générale-
ment situés dans les nervures.

PML 60 PC et PML 106 ZS PC assurent naturellement la fonction d’étanchéité à chaud (critère E) et ce sans
modification spécifique de sa conception.

L’inertie thermique (critère I) est directement proportionnelle à l’épaisseur du plancher fini et à la finition de
celui-ci : selon qu’il reçoit ou non une chape complémentaire.

Epaisseur hors tout des planchers collaborants en fonction de l’exigence de résistance à chaud REI requise

PML 60 PC (ép. en cm)


Exigence REI
(minutes)
Plancher brut Avec chape 1 cm

30 11 10

60 11 10

90 13 11

120 15 13

180 18 17

240 20 19

20 www.joriside.fr
Incendie - Feu
Coffrages collaborants pour planchers
PARKINGS AERIENS LARGEMENTS VENTILÉS

Le coffrage collaborant pour dalle mixte PML 60 PC PP de Joris Ide fait l’objet d’un guide pour la vérification au
feu de parcs de stationnement largement ventilés en superstructure métallique.

Ce guide, établi en 2010 par le CTICM, fait appel à des références normatives actuelles dans ce domaine de
l’ingénierie incendie et s’inspire également des principales évolutions architecturales constatées dans la concep-
tion de ce type d’ouvrage.
Demi-niveaux
Le guide couvre les cas de parkings en demi-niveaux ainsi que plancher mixte
l’influence sur la structure de l’évolution de la hauteur sous-
partie du poteau
poutre.² entourée de flamme

ecran occupant la
hauteur du demi-niveau

Structure à poteaux
Aref x f y
Il comprend également le cas de structure à poteaux ronds ≥ß
remplis de béton. An x f yn

Les différents termes de cette relation sont définis comme suit :

• An et f yn sont respectivement l’aire et la limite d’élasticité de


l’acier des nouvelles sections des poutres ;
• Aref et f y sont respectivement l’aire et la limite d’élasticité de
l’acier des sections des poutres de référence données dan
les tableaux 4.1 à 4.5 ;
• ß est le coefficient d’extrapolation qui est déterminé par
l’expression suivante :
ß = 0,25 x tan-1(2,6H-7,41) + 1,20 et ß > 1,0

Connexion mixte
Enfin, la connexion mixte totale et/ou partielle entre la dalle et la Aire minimale des sections des poutrelles métalliques
poutre via les goujons soudés a été optimisée. pour des parkings ayant une hauteur sous poutres
minimal de 2,40 m

Hauteurs sous poutre (m) 2,4 2,7 3,0 3,5 4,5

ß 1,0 1,10 1,30 1,46 1,54

Conditions d’application :
Hauteur minimale des sections: H > 0,85 Href
Facteur de massiveté maximum: A/V < 1,10 (A/V)ref
Où H est la hauteur totale de la section des poutrelles et Href la hauteur des sections indiquées dans les tableaux 4.1 à 4.5.
A/V est le facteur de massiveté de la section des poutrelles considérée sur trois faces.

21
Incendie - Feu
Guide de choix des systèmes
SELON L’EXIGENCE DE RÉACTION AU FEU

Produit ou Entrepôts Entrepôts Autres


famille de Bureaux Logements ERP IGH soumis à soumis à bâtiments
produit déclaration autorisation industriels

Profils Toitures
• • • • • • •
Façades
• • • • • • •
Planchers
• • • • • • •
• • • • • • •
Panneaux
sandwichs Ji Wall
à âme PUR

Ji Roof
• • • • • • •
• • • • • • •
Panneaux
Vulcasteel
sandwichs à âme
Wall
Laine de Roche
Vulcasteel
Roof • • • • • • •
• Produit adapté conformément aux limites de validité de son classement

• Produit adapté sans exigence particulière

• Dispositions constructives à prévoir

• Produit inadapté

22 www.joriside.fr
Incendie - Feu
Notes
............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

23
Incendie - Feu
Notes
............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

24 www.joriside.fr
Incendie - Feu
Notes
............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

25
JORIS IDE NV

Hille 174
B-8750 Zwevezele
T. +32 (0)51 61 07 80
F. +32 (0)51 61 07 51

sales.fr@joriside.be
www.joriside.fr
BTW/TVA 0450.452.063

M R 114 _1 0 _ 2 0 15
RPR/RPM BRUGGE
IBAN: BE 95 2800 2964 5358, BIC: GEBABEBB

PROFINORD EURL NV JORIS IDE SA EUROPE TWIN TILE NV MAFER division of NV JORIS IDE SA
Parc de l’Activité de Hille 174 Nijverheidslaan 1528 Chausée de Liège 157
la Vallée de l’Escaut B-8750 Zwevezele B-3660 Opglabbeek B-4460 Grâce-Hollogne
ZI N9 Est, 59264 Onnaing, France T. +32 (0)5 161 07 77 T +32 (0) 89 81 25 81 (Belgium) T. +32 (0)4 234 18 18
T. +33 (0)3 27 45 54 54 F. +32 (0)5 161 07 79 T +32 (0) 89 81 25 84 (Export) F. +32 (0)4 234 08 79
F. +33 (0)3 27 45 59 59 info@joriside.be F +32 (0) 89 81 25 82 info@joriside.be
profinord@joriside.fr www.joriside.be info@twintile.be www.joriside.be
www.joriside.fr www.twintile.be

SBP Societe Bretonne


de Profilage
ISOMETALL division of NV JORIS IDE SA
Parc d’activites de Bel Air
zone ind. de dochamps
22600 Saint-Caradec, France
B-6960 Manhay
T. +33 (0)2 96 25 09 00
T. +32 (0)80 41 81 60
F. +33 (0)2 96 25 08 57
F. +32 (0)80 41 81 61
jibretagne@joriside.fr
info@joriside.be
www.joriside.fr
www.joriside.be

CBI Comptoir du Batiment


et de l’Industrie SAS
Alpha Parc Ouest BP 33 JORIS IDE EST
Route de Nantes 18 Rue du moulin
79300 Bressuire, France Chemin Départemental,
T. +33 (0)5 49 65 83 15 51300 Bignicourt-sur-Marne
F. +33 (0)5 49 74 10 55 T. +33 (0)3 26 74 37 40
jiatlantique@joriside.fr F. +33 (0)3 26 74 37 41
www.joriside.fr jiest@joriside.fr
www.joriside.fr

JORIS IDE FACADE


T. +33 (0)5 49 82 21 56
F. +33 (0)5 49 82 36 10
info@joriside-facade.fr

JORIS IDE SUD OUEST SAS Etablissement Secondaire JORIS IDE AUVERGNE SAS Etablissement secondaire
Z.I. route d’Orthez Z.I. de Novital Z.I. Les Bonnes 2525 Route d’Orange
JORIS IDE ENERGY 40700 Hagetmau, France Chemin de Casselèvres 43410 Lempdes sur Allagnon, 84700 Sorgues, France
T. +33 (0)5 16 72 71 05 T. +33 (0)5 58 79 80 90 31790 Saint Jory, France France T. +33 (0)4 90 39 94 95
info@joriside-energy.fr F. +33 (0)5 58 79 86 02 T. +33 (0)5 34 27 68 68 T. +33 (0)4 71 74 61 00 F. +33 (0)4 90 48 17 55
jisudouest@joriside.fr F. +33 (0)5 34 27 68 69 F. +33 (0)4 71 74 61 01
www.joriside.fr jiauvergne@joriside.fr
www.joriside.fr

Centres d'intérêt liés