Vous êtes sur la page 1sur 5

Collège Sadiki pH des solutions aqueuses (série 1) Série chimie n° 8

A- Rappel :
10 pH
 Pour un acide fort : f = 1   1  10 = C  pH= …….
-pH
C
 Pour un acide faible faiblement ionisé :
Avancement
Etat de la réaction
volumique AH + H2O  A– + H3O+
Etat initial (t=0) y=0 C  0
Etat final yf C – yf yf yf

 A   H 3O  
Ka  avec
 AH 

  A    H3O   10 pH
  
 
AH  C  y f

 C (1 f ) or l ' acide est faiblement ionisé donc 1 f 1 d ' ou  AH  C .

102 pH 1
Ka  d ' ou pH  (...............)
C 2
10 pH  pKe
 Pour une base forte : f = 1   1  10 e=C  pH= ………………
pH-pK
C
 Pour une base faiblement ionisée :
Avancement
Etat de la réaction
volumique B + H2O  BH+ + OH-
Etat initial (t=0) y=0 C  0
Etat final yf C – yf yf yf

 B  H 3O 
Ka  avec
 BH  

  BH    OH   10 pH  pKe et  H 3O   10 pH


     
 B C  y f  C (1 f ) or la base est faiblement ionisée donc 1 f 1 d ' ou  B C .
C.10 pH 1
Ka  pH  pKe
d ' ou pH  (...............................)
10 2
 Remarques importantes :
Ka
- Pour les acides faiblement ionisés : Ka= C.f2   f 
C
Ke Ke
- Pour les bases faiblement ionisées Kb= C.f2   C. 2f   f  .
Ka C.K a
 Effet de la dilution sur le pH d’une solution aqueuse :

 C1  CN0
Solution mère :    Solution fille :  V1 V0 Veau
C0
V0
Dilution N fois


- La dilution :
C V
Au cours d ' une dilution C0V0  C1V1 or C1  0 d ' ou V0  1
N N

26 Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari Cherchari


Collège Sadiki pH des solutions aqueuses (série 1) Série chimie n° 8

- Après une dilution N fois, le pH d’une solution :


C
 d’acide fort : pH '   log  pH '  pH  log N .
N
1 C 1
 d’acide faible pH '  ( pKa  log )  pH '  pH  log N .
2 N 2
C
 de base forte : pH '  pKe  log  pH '  pH  log N .
N
1 C 1
 de base faible : pH '  ( pKa  pKe  log )  pH '  pH  log N .
2 N 2

B- Applications directes :
Pour tous les exercices : Ke = 10-14 à 25°C et pKe=14.

Exercice 1 :
1- Compléter le tableau suivant :
Solution acide ou basique HCl NH3 HCOOH NaOH
Concentration molaire C (mol.L-1) 0,1 0,1 0,1 0,1
[H3O+] (mol.L-1) 0,1 7,94.10-12 0,04 10-13
Taux d’avancement final f
La solution est forte ou faible ?
pH de la splution

2- Calculer le pka du couple acide/base dans le cas d’un acide faible ou d’une base faible.

Exercice 2 :
On dispose de trois solutions aqueuses (S1), p
(S2) et (S3) d’ammoniac ( de pH>8). L’ammoniac NH3 est H11,6
une base faiblement ionisée
1) (S1
) 11,11
a- Écrire l’équation de la réaction d’ionisation de l’ammoniac (S2
dans l’eau. ) 10,61
b- Dresser le tableau d’avancement volumique de la (S3
réaction, sachant que la concentration molaire de la ) 10,11
solution obtenue est notée C.
c- Montrer que le pH d’une solution d’ammoniac, de
concentration molaire C peut s’écrire sous la forme : Fig 1
1
pH  (pK a  pK e  logC) ; avec pKa est celui du couple
2
NH4+/NH3. -3 -2 -1 0 logC
2) Les mesures de pH des solutions (S1), (S2) et (S3) ont
permis de tracer la courbe de la figure 1, déterminer graphiquement l’équation de la fonction pH=f(logC) puis
déduire le pKa du couple NH4+/NH3.

Exercice 3 :
Toutes les solutions aqueuses sont étudiées à 25 °C, température à laquelle Ke = 10-14.
On considère une solution aqueuse (S1) d’acide méthanoïque HCOOH de concentration molaire
C1 = 10-2 mol.L-1 et de pH1 = 2,9.
1- Montrer que l’acide éthanoïque est un acide faible.
2- a- Ecrire l’équation chimique relative à la dissociation de cet acide dans l’eau.
b- Calculer les concentrations molaires des différentes espèces chimiques ( autre que l’eau)
présentes dans la solution (S1).
c- Déduire la valeur du pKa du couple acide-base HCOOH/HCOO-.

27 Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari Cherchari


Collège Sadiki pH des solutions aqueuses (série 1) Série chimie n° 8

3- a- Etablir l’expression du pH de l’acide méthanoïque en fonction du pKa et C ( On supposera


que HCOOH est faiblement ionisé).
b- Retrouver la valeur du pKa du couple HCOOH/HCOO-.
4- On dilue la solution (S1) 10 fois pour obtenir une solution (S2) de concentration molaire C2 .
Calculer :
a- La concentration molaire C2.
b- La valeur du pH de la solution (S2) noté pH2. Conclure.

C- Exercices de synthèse :

Exercice 1 :
Les mesures sont faites à 25°C .On dispose de deux solutions de monobases de concentrations molaires
inconnues :
La solution (S1) , de concentration molaire C1 , a un pH1 = 11 .
La solution (S2) , de concentration molaire C2 , a un pH2 = 10,7 .
Afin d’identifier ces deux solutions, on les dilue 10 fois . La solution (S1’) a un pH1’= 10 et la solution (S2’) a un
pH2’= 10,2 .
1°) a) Montrer que le pH d’une solution de monobase forte de concentration initiale C est donné par la relation
pH = pKe + log C si la solution n’est pas trop diluée.
b) En déduire la variation de pH qui accompagne la dilution 10 fois d’une solution de monobase forte.
c) Quelle conclusion peut-on tirer en ce qui concerne les solutions (S1) et (S2) ?
2°) La solution (S2) est une solution d’ammoniac dont le pKa du couple ( NH4+ / NH3 ) est 9,2 .
a) Ecrire l’équation de dissolution de l’ammoniac dans l’eau.
b) Calculer les concentrations des espèces chimiques présentes dans la solution (S2) autres que l’eau .
c) sachant que NH3 est une base faiblement ionisée, exprimer la concentration C2 de la solution (S2) en
fonction de pH2, pKe et pKa . Calculer la valeur de C2 puis celle de C2’.
d) Calculer les taux d’avancement finaux f et f’ de l’ammoniac dans la solution (S2) et (S2’) .Quel est l’effet
d’une dilution modérée sur l’ionisation d’une base faible ?
Exercice 2 :
I-/ Au laboratoire de chimie, au collège Sadiki, Monsieur Mustapha (Laborantin) a préparé deux solutions
acides (S1) et (S2) renfermant respectivement un acide A1H et A2H, l’un est faible l’autre est fort, mais il a
oublié de coller l’étiquette correspondante sur chaque flacon. Pour identifier les solutions on a prélevé un
volume V=20 mL de chacune d’elles et on a mesuré son pH, on a trouvé pH1=2,9 pour (S1) et pH=2 pour (S2).
1- Calculer la quantité de matière d’ions H3O+ dans chaque prélèvement.
2- On a réalisé une dilution au dixième des prélèvements précédents de (S1) et (S2) on a obtenu
respectivement deux solutions S’1 et S’2 puis on répété la mesure de pH, on a trouvé pH’1=3,4 pour (S’1) et
pH’2=3 pour (S’2).
a- Calculer la quantité de matière d’ions H3O+ dans (S’1) et (S’2).
a- Comparer les quantités de matière d’ions H3O+ avant et après dilution puis identifier la solution d’acide
faible.
II-/
1- La solution d’acide faible, préparée précédemment, renferme de l’acide éthanoïque CH3COOH de
concentration molaire C, à partir de cette solution, qu’on notera (S), et par dilution, on désire préparer trois
C
solutions (Sa), (Sb) et (Sc) de même volume V’=50mL et de concentrations molaires respectives Ca  ;
5
C C
Cb  et Cc  . Pour préparer ces solutions, on dispose du matériel suivant :
10 20
- Deux pipettes à deux traits de jauge de 5 mL et de 10 mL., Une pipette graduée de 5 mL, Deux fioles
jaugées de 50 mL et de 100 mL.
C V'
a- Montrer que le volume prélevé Vp de la solution (S) pour préparer (Sb) est Vp  b
C
b- Décrire le mode opératoire qui nous permet de préparer la solution (Sb) à partir de la solution (S). Justifier la
verrerie utilisée.
2-
On donne le tableau de variation du taux d’avancement final ’f de la réaction de dissociation de l’acide
éthanoïque en fonction du volume prélevé Vp pour préparer les trois solutions (Sa), (Sb) et (Sc).

28 Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari Cherchari


Collège Sadiki pH des solutions aqueuses (série 1) Série chimie n° 8

a- Compléter le tableau. Solution Sa Sb Sc


b- Tracer le graphe qui représente log’f =f (logVp). Vp(mL) 10 …. 2,5
a- Dresser le tableau d’avancement volumique de la
réaction de l’acide éthanoïque avec l’eau ’f 0,028 0,040 0,056
b- Établir l’expression du taux d’avancement final f de la logVp(mL) …. …. ….
réaction de dissociation de l’acide éthanoïque en fonction de
Ka constante d’acidité du couple CH3COOH/ CH3COO- et C log’f …. …. ….
la concentration molaire de l’acide. (l’acide CH3COOH est
faiblement ionisé).
c- Déduire l’expression de ’f taux d’avancement final de l’acide éthanoïque après dilution en fonction de Ka,
C, V’(volume de la solution diluée) et Vp( volume prélevé pour préparer la solution diluée).
d- Justifier théoriquement l’allure de la courbe
Sachant que le pKa du couple CH3COOH/ CH3COO- est égal à 4,8 , déterminer à partir du graphe tracé, la
concentration molaire de la solution initiale de l’acide éthanoïque.
Exercice 3 :
On dispose de deux solutions aqueuses de deux bases B1 et B2 de même concentration molaire C=0,1mol.L-1 et
de pH respectifs pH1=13 et pH2=11,1.
1- Etablir l’expression du taux d’avancement final f d’une base B.
2- Montrer que B1 est une base forte et que B2 est une base
faiblement ionisée.
3- a- Montrer que la constante d’acidité Ka du couple B2H+/B2
Ke
s’écrit sous la forme Ka = .
c.f
b-Déduire l’expression du pH de B2 en fonction de C, pKe et
pKa.
4- On prépare différentes solutions de la base B2 dont les
concentrations molaires sont inferieures à 0,1mol.L-1 et
supérieures à 6,3.10-3mol.L-1.On a déterminé le taux
d’avancement final f de chaque solution ce qui nous a permis
de tracer la courbe ci-contre.
a- Justifier l’allure de la courbe.
b- En exploitant la courbe :
- Déterminer le pKa du couple B2H+ /B2.
- Montrer que la dilution favorise l’ionisation d’une base faible.
Exercice 4 :
On dispose d’une solution (S0) d’un acide faible A1H qu’on dilue avec de l’eau distillée afin de préparer trois
autres solutions S1 ; S2 et S3 de même volume V=100 mL.
1- Les concentrations et les pH des solutions
Solution S0 S1 S2 S3
précédentes sont consignés dans le tableau
Concentration (mol.L-1) 0,1 0,05 0,01 0,0025
suivant :
pH 2,40 2,55 2,90 3,20
a - Etablir l’expression du pH d’un acide faible f ………. …….. …….. ……….
faiblement ionisé (on néglige les ions H3O +
provenant de l’ionisation propre de l’eau ) en fonction du pKa et de logC.
b- Décrire le mode opératoire pour préparer la solution S2 à partir de S0. Préciser la verrerie utilisée parmi la
liste suivante :
Fiole jaugée de volume : 100 mL ; 250 mL ou 500 mL.
Pipette graduée de volume : 5 mL ; 10 mL ou 20 mL.
Pissette d’eau distillée.
c- Compléter le tableau ci-dessus. Conclure.
d- Tracer le graphe représentant les variations du pH en fonction de –logC ( pH=f (-logC)).
On donne l’échelle suivante :
Axe de -logC : 0,2  1 cm et Axe de pH : 0,4  1 cm
e- déduire le pKa du couple acide-base A1H/A1-.
2- On considère deux acides A2H et A3H faiblement ionisés dont les concentrations molaires et les pH sont
donnés dans le tableau suivant :
Classer les trois acides A1H ; A2H et A3H par ordre d’acidité décroissante.

29 Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari Cherchari


Collège Sadiki pH des solutions aqueuses (série 1) Série chimie n° 8

Solution A2H A3H


Concentration (mol.L-1) C2=0,09 C3=0,08
pH pH2= 2,83 pH3= 2,65

Exercice 5 :
A la température de 25°C et par dissolution de deux acides A1H et A2H séparément dans l’eau , on
prépare deux solutions (S1) et (S2) de même concentration C1=C2 de pH respectivement pH1=2,9 et
pH2=2 .
On prélève 50 cm3 de chacune des deux solutions (S1) et (S2) et on lui ajoute 450 cm3 d’eau distillée . Les pH
des nouvelles solutions sont respectivement pH1’=3,4 et pH2’=3 .
1°) a) Donner l’expression du pH d’une solution aqueuse d’un monoacide fort en fonction de la
concentration C de la solution .
b) En déduire la variation du pH qui accompagne la dilution 10 fois d’une solution de monoacide fort
2°) a) Comparer les forces relatives des acides A1H et A2H .
b) Calculer la valeur de C1 et C2 .
c) Calculer les taux d’avancement finaux f et f’ l’acide le plus faible respectivement avant et après dilution
. Conclure
d) déterminer le pKa de l’acide faible?

D- Exercice bac :
Toutes les solutions sont prises à 25°C , température à laquelle le produit ionique de l'eau pure est Ke=10-14 .
En dissolvant chacune des trois bases B1 , B2 et B3 dans de l'eau pure , on prépare respectivement trois
solutions aqueuses basiques (S1) , (S2) et (S3) de concentrations initiales identiques C1=C2=C3 .
On oublie de coller une étiquette portant le nom de la solution sur chaque flacon . Seule l'une des
bases correspond à une base forte ( l'hydroxyde de sodium NaOH ) . Chacune des deux autres étant une
base faible .
Pour identifier chaque solution , on mesure son pH et on porte les résultats dans le
tableau suivant : (S1) (S2) (S3)
1°) a) Classer les bases B1 , B2 et B3 par ordre de force croissante ; justifier le choix
pH 11,1 13 10,6
adopté .
b) En déduire celle des trois bases qui correspond à NaOH ; déterminer
la valeur de la concentration de sa solution .
2°) a) Exprimer le pKa d'une solution de base faible B en fonction de son pH , de sa concentration initiale
C et du pKe . B est l'une des deux bases faibles utilisées dans l'expérience décrite ci-dessus . On
supposera que, suite à la dissolution , la concentration de la base restante est pratiquement égale à C .
b) Calculer le pKa de chacune des deux bases faibles.
c) Identifier chacune des deux bases faibles en utilisant la liste des valeurs de pKa de quelques bases
consignées dans le tableau suivant :

Aziridrine Morphine Ammoniac Ephedrine Ethylamine

pKa 8,01 8,21 9,25 9,96 10,7

30 Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari Cherchari