Vous êtes sur la page 1sur 3

Exercices corrigés : Oscillations mécaniques libres non amorties BAC

OSCILLATIONS MECANIQUES LIBRES NON AMORTIES

Exercice 1

Énoncé :
Au cours d’une séance de travaux pratiques, un groupe d’élèves étudie le mouvement d’un mobile de masse m,
posé sur un banc à coussin d’air horizontal et attaché à un ressort à
spires non jointives, de masse négligeable et de raideur K. Un x(cm)
dispositif d’acquisition permet d’enregistrer la position du centre 2
d’inertie G du mobile à chaque instant de date t. Cette position est
repérée sur un axe x’x horizontal, orienté de gauche vers la droite. 1
L’origine O de l’axe coïncide avec la position du centre d’inertie t(s)
lorsque le mobile est à l’équilibre. 0
1 0,1 0,2
1- le mobile est-il écarté de sa position d’équilibre vers la droite ou
vers la gauche ? Justifier la réponse. -1
2- Le mobile est-il lâché sans ou avec vitesse initiale ? Justifier la
-2
réponse.
Déterminer l’expression de l’élongation de mouvement du mobile en
fonction du temps. Déduire différentielle régissant les variations de
x(t).

Corrigé :

1- D’après le graphe, à t=0 s x(0) = - Xmax donc le solide est écarté initialement dans le sens négatif ; il est
écarté initialement vers la gauche.
dx
2- D’après le graphe, à t=0 s x(0) = - Xmax or v  donc v(t=0)=0 d’où le solide est laché initialement sans vitesse
dt
initiale.
3- x(t)=Xmaxsin(0t + x) ; d’après le graphe : Xmax=2 cm.
2 2
La période T=0,2 s ;     10 rad.s1 .
T 0,2
 
à t=0 x(0)= -Xmax  Xmaxsin(x)= -Xmax  sin(x)= -1  x  x(t)=2.10-2sin(10t - ).
2 2
dx 
 0 Xmax cos(0 t  )
dt 2
d2 x 
2
 02 Xmax sin(0 t  )  1002 x(t).
dt 2
2
dx
 1002 x  0 Equation différentielle dumouvement.
dt 2
v(m.s-1)
Exercice 2 0,75

Énoncé :

Le dispositif expérimental décrit dans les figure -1-, correspond à


0 t(s)
un pendule élastique horizontal, constitué d’un solide de masse m
et d’un ressort à spires non jointives de masse négligeable et de
constante de raideur K, permettant l'étude d'oscillations mécaniques
libres non amorties (les frottements sont considérés niégligeables). Fig 2
A un instant t au cours du mouvement, la position du centre -0,75
d’inertie G du solide

(S) est repéré par x son abscisse par rapport
au repère (O , i ) dont l'origine O correspond à la position de G 0,32 s
lorsque (S) est au repos . L'amplitude des oscillations est xmax.

Copyright © Page 1 sur 3 WWW.TUNISCHOOL.COM


Exercices corrigés : Oscillations mécaniques libres non amorties BAC
La figure -2- correspond au graphe v(t) enregistré à l'aide d’un dispositif approprié au cours de mouvement du
solide (S).
1- Préciser l’origine de date choisie lors de l’étude de ce mouvement.
2- Déterminer graphiquement v(t). En déduire x(t). Ec(10-3 J)
3- La figure -3- correspond au graphe de variation de l’énergi Fig 3
18
cinétique du solide (S) au cours du temps : Ec(t). en utilisant ce
graphe, déterminer :
a- La masse m du solide et la raideur K du ressort.
b- Sur l’intervalle de temps  0;T0  , les dates pour lesquelles
t(s)
l’énergie totale apparaît sous forme d’énergie : 0
b.1- cinétique.
b.2- potentielle.
c- préciser les transformations mutuelles d’énergie qui se produisent sur l’intervalle de temps

Corrigé :

1- D’après le graphe, à t=0 la vitesse du solide est nulle donc x est extrêmale ( maximale ou minimale) ; de
T
même pour t  [0; 0 ] on a v(t)  0 donc le solide se déplace dansle sens positif. donc à t=0s le solide part de la
4
position d’abscisse x(0)= - Xmax en se dirigeant dans le sens positif.
2 2
2- v(t)=Vmaxsin(0t + v) ; Vmax=0,75 m.s-1 et 2T0=0,32 s donc T0=0,16 s  0    12,5rad.s1.
T0 0,16
à t=0 s ; v(0)=0 et v(t) est croissante  Vmaxsin(v)=0 ; Vmax  0 d’où sin(v)= 0 v=0 ou v = rad or à t=0 v(t) est
dv
croissante donc ( )t 0  0  cos v  0 d' où v  0 rad.
dt
v(t)=0,75sin(12,5t).
3-
1 2Ec max 2.18.103
a- D’après le graphe de la figure 3, Ecmax=18.10-3 J or Ec max  mVmax 2
m  2
  0,064 Kg et
2 Vmax (0,75)2
K
02   K  m02  0,064.(12,5)2  10 N.m 1 .
m
T Ec(10-3 J)
b- On a Ténergie  0  T0  2Ténergie 18
2
T 3T
b.1 à t  0 et à t  0
4 4
on a Ec= Ecmax donc Ep= 0.
d’où E=Ec + Ep t(s)
= Ecmax + 0. 0
E apparaît sous forme d’énergie cinétique.
T Ténergie Ténergie
b.2 à t=0, t  0 et t=T0 on a Ec=0 J donc Ep= Epmax.
2
T0
d’où E=Ec + Ep
= 0 + Epmax.
E apparaît sous forme d’énergie potentielle.
T
c- À t=0 s, E=Ecmax et à t  0 , E=Epmax.
4
T
 Sur l’intervalle [0; 0 ] : il y’a transformation de l’énergie cinétique en énergie potentielle.
4
T T
 Sur l’intervalle [ 0 ; 0 ] : il y’a transformation de l’énergie potentielle en énergie cinétique.
4 2
T0 T
est la période de l’énergie cinétique et de l’énergie potentielle donc après 0 le phénomène se répète identique
2 2
à lui-même.

Copyright © Page 2 sur 3 WWW.TUNISCHOOL.COM


Exercices corrigés : Oscillations mécaniques libres non amorties BAC

Copyright © Page 3 sur 3 WWW.TUNISCHOOL.COM