Vous êtes sur la page 1sur 5

Préambule

L'Etablissement Publique englobe une panoplie de moyens matériels, financiers et


humains. Donc le personnel qui constitue la ressource humaine s'engage avec
L'Etablissement avec un contrat de travail ce qui le positionne sous la
subordination de son employeur. Cette relation étroite de sujétions stipule que
l'employé reçoit un salaire de l'employeur en contrepartie d'une prestation de
travail. Ce processus de versement de salaire engendre le paiement des charges
sociales dont une partie incombe aux employeurs, et une autre aux salariés. C'est
ainsi que le terme "Gestion de la paie " s'avère hautement important pour bien
appréhender l'administration des salariés, et pouvoir gérer le paiement des charges
sociales, taxes et cotisations aux organismes se rapportant à la législation du
travail (CNSS, CNR, MUTUELLE...). Vu que notre objectif est d'intercepter tous
les termes en relation avec le salaire en vue d'apprendre d'une façon adéquate et
pédagogique comment calculer le salaire net à payer, les charges patronales, l’IGR
et les cotisations salariales (CNSS, CNR, mutuelle...): On entame ce contexte
fonctionnel du projet par l'identification des éléments constitutifs de la
rémunération, ensuite on attaque le traitement fiscal des salaires qui comprend
entre autres l'impôt général sur le revenu (IGR), les cotisations sociales salariales
et les charges patronales. Ensuite on présente dans ce chapitre quelques
documents importants dans le cadre de la gestion de paie à savoir le bulletin de
paie et livre de paie, qui est une étape importante exigée de plus en plus par les
établissements Publique algériens.
3.2 Le salaire
3.2.1 Définition
Un fonctionnaire a droit, après service fait, à une rémunération qui comprend :
. Le traitement (le salaire).

. Les primes et indemnités ;

Le salaire est un droit garanti dans la Constitution l’article 04 du décret


présidentiel 07/304 daté le 29/09/2007.

Gestion de salaire :

C’est l’organisation du mode de rémunération et du calcul des charges


salariales relatives à cette rémunération.
Dans l’OPOW, la gestion de salaire est généralement de la coresponsabilité du
bureau comptable et du bureau des ressources humaines.
La grille indiciaire : (*)
. Définition :

La grille indiciaire comprend des groupes, des catégories et subdivisions hors catégories
assortis d’indices minimaux et d’indices d’échelon correspondant à l’avancement du
fonctionnaire dans son grade. Cette grille est fixée par le décret présidentiel n°07-304 du
29/09/2007 du J.O. n°61. (Voir annexe A)
. Point indiciaire :

Selon l’article 08 du décret précédent, la valeur du point indiciaire est fixée à 45


DA, les critères qui déterminent son évolution sont fixés par décret.
Les éléments du salaire : [1]
Un salaire est composé d’un salaire de base, d’indemnités et des retenues.
. Salaire principal:
Le salaire principal résulte du produit de l’indice minimal de la catégorie du classement
du grade comme indiqué dans la grille indiciaire par la valeur du point indiciaire.
. Indemnité de l’expérience professionnelle IEP (article 9)

La valorisation de l’expérience professionnelle acquise par le fonctionnaire se


traduit par un avancement d’échelon C’est l’indice d’échelon comme indiqué dans la
grille indiciaire multiplié par la valeur du point indiciaire.



. Salaire de base:
Le salaire de base rémunère les obligations statutaires du fonctionnaire C’est la somme de
salaire principal et l’IEP.
. Les indemnités:
Elles rémunèrent des sujétions particulières inhérentes à l’exercice de certaines activités
ainsi qu’au lieu et aux conditions spécifiques de travail.
. Classe d’indemnité:

. Indemnité de l’Expérience pédagogique (IEPP) :


4% * échelon * salaire de base.
. Indemnité Forfaitaire Compensatrice (IFC) (**)
. Indemnité de Documentation(IND_DOC) :
Elle dépend de la catégorie du salarié :
-de 1 à 12 : égale à 2000 DA.
-de 13 à 17 : égale à 3000 DA.
. Indemnité de Qualification(QUALI) :
Elle dépend de la catégorie du salarié :
-de 1 à 12 : égale à 45% * (salaire de base + IEP).
-de 13 à 17 : égale à 55% * (salaire de base + IEP).
. Indemnité de Sujétion Spéciale (ISSRP) :
15% * (salaire de base + IEP)
. Bonification de Responsabilité : (BONIF RESP) :
Elle dépend de la catégorie du salarié :
-de 1 à 10 : égale à 35 * la valeur du point indiciaire (45 DA).
-de 11 à 17 : égale à 145 * la valeur du point indiciaire (45 DA).
. Allocations Familiales (AL_FAM) : le salarié peut avoir une prime mensuelle de 800
DA pour chacune de ses femmes, et 600 DA pour chaque enfant.
. Salaire brut imposable: est la somme du salaire de base et des indemnités.

. Salaire brut : est la somme de salaire brut imposable et les allocations familiales.
. Les retenues:

. Sécurité Sociale (SS) : égale à 9% * salaire brut imposable

. (IRG) :
Elle dépend de la catégorie du salarié :
-de 1 à 12 : égale à 2* SS.
-de 13 à 17 : égale à 3* SS.
. MUTUELLE : égale 1% * salaire brut imposable.

. Gestion d’absences : est une remise de 500DA pour chaque jour absenté par le salarié.
. Net à payer:
Le net à payer est la différence entre le salaire brut et les retenues.

3.3.4 L’impôt général sur le revenu


L'impôt général sur le revenu est un impôt qui touche toute personne physique au titre
des revenus dont elle dispose. Les salariés des entreprises n'en sont pas exclus
puisqu’ils paient l'impôt avant même de percevoir leurs salaires. L'employeur se
charge de calculer pour chaque salarié l'impôt qu'il doit déclarer et payer à la
perception, et de retenir ce montant à la source. Le calcul de l’IR sur salaire nécessite
le passage par les étapes suivantes :

. Étape 1 : Détermination du salaire brut (SB)
Il est déjà cité que c.est la somme des rémunérations : salaire de base, primes, indemnités
et avantages...etc.
Étape 2 : Détermination du salaire brut imposable (SBI)
Il est obtenu en éliminant du salaire brut les éléments exonérés, qui sont exemptés de
l’impôt expressément par la loi (énumérés par l’article 66 de la loi susvisée), à savoir :
-Les indemnités qui sont destinées à couvrir les frais engagés dans l’emploi; à
condition que ces remboursements de frais soient justifiés par la nature de l’emploi
exercé ou les missions ponctuelles effectuées par le personnel concerné.
- Les indemnités de licenciement.
- les allocations familiales et d’assistance à la famille (prime de naissance, allocations
de décès ....).
- Les indemnités pour frais de bureau.
- Les indemnités pour travaux pénibles ou dangereux, de panier, de caisse et de
déménagement
Étape 3 : Détermination du salaire net imposable (SNI)
Il s‟obtient en déduisant du SBI, certaines déductions de charges engagées par le
salarié. Parmi ces déductions on peut citer :
o Les frais professionnels évalués forfaitairement à 17% du SBI non compris les
avantages avec un plafond de 24.000,00 DH par an (2.000 ,00 DH par mois).
o Les cotisations salariales à la CNSS pour la couverture des prestations sociales.
o Les cotisations salariales pour la constitution des pensions ou de retraite(CIMR).
o Les cotisations salariales aux organismes de prévoyance sociale(Mutuelle).
o Le remboursement des emprunts (capital et intérêts) contractés en vue de
l‟acquisition ou la construction de logements économiques.

Étape 4 : Calcul de l’IR brut 
On determine dans quelle tranche se trouve le SNI, on le multiplie par le taux
correspondant a la tranche et on deduit la somme figurant dans la derniere colonne afin
d.obtenir IR (brut).
Étape 5 : Calcul de l’IR net:
Pour obtenir IR net, on retranche de l’IR brut les déductions des charges familiales. Cette
déduction est de 30 DH par mois par personne à charge avec limite de 6 personnes, c'est-
à-dire dans la limite de 90DH par mois (épouse et enfants).
IMPOSABLE %
N'EXCEDANT PAS 10.000 0%
10.001 --> 30.000 20 %
30.001 -->120.000 30 %
UPERIEUR A 120.000 35 %

ABATTEMENT= 40 % MINIMUM = 1.000 DA MAXIMUM = 1.500 DA

Après l'analyse de ce barème, on peut déduire les 3 cas suivants:

 Salaire imposable (S) est entre 15.000 DA et 22.500 DA Alors IRG = (S-
15.000) x20/100-1000
 Salaire imposable (S) est entre 30.000 DA et 120.000 DA Alors IRG = 2.500
+ (S-30.000) x30/100
 Salaire imposable (S) est Supérieur à 120.000 DA Alors IRG=29.500 + (S-
120.000) x35/100

Vous aimerez peut-être aussi