Vous êtes sur la page 1sur 81

MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
ISET — Nabeul
Département Génie mécanique

EXAMENS CORRIGÉS
SCIENCES DES MATÉRIAUX

Réalisé par :
Adnene TLILI

A.U. : 2014 / 2015


DS matériaux TLILI.A

MINISTERE
MINISTERE Institut
Institut Supérieur
Supérieur
DE
DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR des
des Etudes Technologiques
Etudes Technologiques
de
de Jendouba
Jendouba

COURS
SCIENCE DES MATÉRIAUX

DEVOIRE
DEVOIRE SURVEILLE
SURVEILLE
du
du 15 novembre 2004
24 novembre 2004
de 08h00 à 09h00
de 12h00 à 13h00
Proposé par : Mr. Adnene TLILI

NOTES
NOTES ::
♦♦ Aucune
Aucune documentation
documentation permise.
permise.
♦♦ Calculatrices
Calculatrices nonnon programmables
programmables autorisées.
autorisées.
♦♦ Pour
Pour les
les questions
questions nécessitant
nécessitant des
des calculs
calculs ou
ou une
une justification,
justification, aucun
aucun
point
point ne sera accordé à la bonne réponse si le développement n’est pas
ne sera accordé à la bonne réponse si le développement n’est pas
écrit.
écrit.
♦♦ La
La clarté
clarté dede la
la copie
copie est
est exigée
exigée
♦♦ Vérifier
Vérifier le nombre des feuilles
le nombre des feuilles (3)
(4)
♦ Le sujet est à remettre complet, à ne pas détacher

NOM : ……………………………… Prénom : ……………………… Classe : ……………….


NOM : ……………………………… Prénom : ……………………… Classe : ……………….

NOTE : / 20

1/3
DS matériaux TLILI.A

EXERCICE 1 : Liaisons chimiques :


a) Définissez pour les trois systèmes présentés ci-dessous le type de liaison
rencontré en explicitant leurs caractéristiques propres.

EXERCICE 2 :
Le titanate de baryum, appelé aussi perovskyte, est un matériau céramique utilisé
pour ses propriétés piézo-électriques. La disposition des ions Ba2+, Ti4+ et O2- dans la
maille élémentaire est représentée ci-dessous.
NB : les ions de Ba2+ occupent les huit sommets, les ions O2- occupent les centres des faces et l’ion Ti4+
occupe le centre de la maille

a) Quelle est la densité linéique d’ions Ba2+, Ti4+ et O2- selon les directions [1 0 1]
et [1 1 1] ?
b) Quelle est la densité surfacique d’ions Ba2+, Ti4+ et O2- selon les plans (0 1 1)
et (1 1 1) ?
c) Quels sont les indices de l’intersection (direction commune) des plans (0 1 1)
et (1 1 1) ?

2/3
DS matériaux TLILI.A

d) Sachant que l’arête de la maille de la perovskyte a pour longueur a = 0,4 nm,


calculez la masse volumique théorique de la perovskyte

On donne :
Masses molaires en g/mole
Ba : 137.34
Ti : 48
O : 16

Données générales :
NA = 6,02 x 1023
1pm = 10-12m

3/3
DS matériaux TLILI.A

MINISTERE
MINISTERE Institut
Institut Supérieur
Supérieur
DE
DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR des
des Etudes Technologiques
Etudes Technologiques
de
de Jendouba
Jendouba

COURS
SCIENCE DES MATÉRIAUX
CORRECTION
Proposée par Adnene TLILI

DEVOIRE SURVEILLE
15 novembre 2004
du 24
12h00 à 09h00
de 08h00 13h00

NOTES ::
NOTES
♦♦ Aucune
Aucune documentation
documentation permise.
permise.
♦ Calculatrices non programmables autorisées.
♦ Calculatrices non programmables autorisées.
♦ Pour les questions nécessitant des calculs ou
♦ Pour les questions nécessitant des calculs ou une
une justification,
justification, aucun
aucun
point ne
point ne sera
sera accordé
accordé à
à la
la bonne
bonne réponse
réponse si
si le
le développement n’est pas
développement n’est pas
écrit.
écrit.
♦♦ La
La clarté
clarté dede la
la copie
copie est
est exigée
exigée
♦ Vérifier le nombre des feuilles
♦ Vérifier le nombre des feuilles (3) (4)
♦ Le sujet est à remettre complet, à ne pas détacher

NOM : ……………………………… Prénom : ……………………… Classe : ……………….


NOM : ……………………………… Prénom : ……………………… Classe : ……………….

NOTE : / 20

1/4
DS matériaux TLILI.A

EXERCICE 1 : Liaisons chimiques :


a) Définissez pour les trois systèmes présentés ci-dessous le type de liaison
rencontré en explicitant leurs caractéristiques propres.

Ionique Métallique Covalente

EXERCICE 2 :
Le titanate de baryum, appelé aussi perovskyte, est un matériau céramique utilisé
pour ses propriétés piézo-électriques. La disposition des ions Ba2+, Ti4+ et O2- dans la
maille élémentaire est représentée ci-dessous.
NB : les ions de Ba2+ occupent les huit sommets, les ions O2- occupent les centres des faces et l’ion Ti4+
occupe le centre de la maille

2/4
DS matériaux TLILI.A

a) Quelle est la densité linéique d’ions Ba2+, Ti4+ et O2- selon les directions [1 0 1]
et [1 1 1] ?

[1 0 1] [1 1 1]

Ba2+ O2- Ba2+ Ba2+ Ti4+ Ba2+

dl Ba2+ = (½ + ½)*1/(0,4 * 2 ) = 1,77 dl Ba2+ = (½ + ½)*1/(0,4 * 3 ) =1,44


dl Ti4+ = 0 dl Ti4+ = 1 * 1/(0,4 * 3 ) = 1,44
dl O2- = 1 * 1/(0,4 * 2 ) = 1,77 dlO2- =0

b) Quelle est la densité surfacique d’ions Ba2+, Ti4+ et O2- selon les plans (0 1 1)
et (1 1 1) ?

(1 1 1)
(0 1 1) O2- Ba2+

Ba2+ Ba2+ Ba2+

O2-
O2- Ti4+ O2- O2-
O2-

Ba2+
Ba2+ Ba2+
Ba2+ O2-

dS Ba2+= (4*1/4)/(0,4* 2 *0,4) = 4,42 dS Ba2+ = (4*1/4)/(0,4* 3 / 2 *0,4) = 5,1

dS Ti4+ = (1*1)/(0,4* 2 *0,4) = 4,42 dS Ti4+ = 0

dS O2- = (2*½)/(0,4 * 2 ) = 4,42 dS O2- = ((4*1/2)+1)/(0,4* 3 / 2 *0,4)


=15,3
c) Quels sont les indices de l’intersection (direction commune) des plans (0 1 1)
et (1 1 1) ?
C’est la direction [ 0 1 1 ] ou [ 0 1 1 ]
d) Sachant que l’arête de la maille de la perovskyte a pour longueur a = 0,4 nm,
calculez la masse volumique théorique de la perovskyte en Kg m-3.

3/4
DS matériaux TLILI.A

Dans cette maille on a l’équivalent d’un ion de Ba2+, d’un ion de Ti4+ et de trois ions
de O2-, donc la masse de toute cette matière est :
mTotale= (137,34+48+(3*16))/6,02 x1023 = 3,88X10-25 Kg.
Le volume total de cette maille est :
VTotal = a3 = (0,4X10-9)3 = 6,4X10-29 m.
La masse volumique est :
ρ = 3,88X10-25 / 6,4X10-29 = 6062,5 Kg m-3
On donne :
Masses molaires en g/mole
Ba : 137.34
Ti : 48
O : 16

Données générales :
NA = 6,02 x 1023 atome/mole
1pm = 10-12m

4/4
MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE
MINISTERE Institut
INSTITUT SUPÉRIEUR DES ÉTUDES TECHNOLOGIQUES DE NABEUL
COURS DÉPARTEMENT GÉNIE MÉCANIQUE

SCIENCE DES MATÉRIAUX


COURS
PROPRIÉTÉS DES MATÉRIAUX
DEVOIRE SURVEILLE
du 15 novembre 2004
L1 niveau
de 12h00 à 13h00

GM 11, 12, 13, 14, 15 & 16


NOTES :
♦ Aucune documentation permise.

DEVOIR SURVEILLÉ
Chargés de cours : A. TLILI, A. CHABBI, M. ACHOURI & S. GARA


NOTES IMPORTANTES :

 Aucune documentation permise ;


 Calculatrices non programmables autorisées ;
 Pour les questions nécessitant des calculs ou une justification, aucun point ne sera
accordé à la bonne réponse si le développement n’est pas écrit ;
 La clarté de la copie est exigée.

NOM : ……………………….…………………. PRÉNOM : ……………….………..………………… Classe : GM……

NOTE : / 20
DS Propriétés des matériaux

EXERCICE N° 1 : Structures du fer


On donne les paramètres cristallins des mailles des deux structures cristallines du fer :
Fer (cubique centré) : a1 = 286 pm
Fer (cubique à faces centrées) : a2 = 356 pm
-1
MFe = 56 g.mol
NB : toutes les distances calculées doivent être en pm
La clarté des dessins et la rigueur des démonstrations et du calcul sont exigées
a) Pour chacune des deux structures : placer les nœuds, donner sa compacité et calculer le rayon
atomique du fer (gardez les détailles du calcul) ?

Fer  Fer 

C= C=

……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………….
……………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………….
……………………………………………………………………………………………………………
RFer α = pm RFer γ = pm
b) Calculer la masse volumique du fer dans chacune de deux structures et conclure ?

Fer  Fer 
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
ρ = Kg.m-3 ρ =
Fer αg.cm-3 Fer γ

Conclusion : ……………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………….

A.U. : 2009/2010, sem 1 2/4


DS Propriétés des matériaux

EXERCICE N°2 : Fluorure de Calcium

Le fluorure de calcium cristallise selon le système cubique et la figure ci-dessous montre la disposition des
ions Ca et F dans deux plans particuliers de cette maille cubique.

Q1- Quels sont les indices de Miller des plans (a) et (b) ?
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
Q2- Quels sont les indices de la direction cristallographique définie par l’intersection des plans (a) et (b)?
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
Q3- Quel est le réseau de Bravais du fluorure de calcium ? Justifiez votre réponse
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
Q4- Les ions F occupent 8 sites octaédriques dans le réseau de Bravais défini par les ions Ca, ils sont
entièrement contenu dans la maille.
Quelle est la masse volumique théorique (en g/cm3) du fluorure de calcium ?
……………………………………………………………………………………………………………
….…….…………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
………….…………………………………………………………………………………………………
…………….………..……………………………………………………………………………………
………………..…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………..

ρ= g.cm-3

A.U. : 2009/2010, sem 1 3/4


DS Propriétés des matériaux

Q5- Spécifier la nature de cette solution solide et justifier votre réponse ?


……………………………………………………………………………………………………………
….…….…………………………………………………………………………………………………...
……………………………………………………………………………………………………………
Q6- Calculer la densité volumique des nœuds dans cette maille en (at.nm-3) ?
……………………………………………………………………………………………………………
….…….…………………………………………………………………………………………………...
……………………………………………………………………………………………………………
………….…………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………

Données :
Masse molaire (g/mole) : MCa = 40,08 ; MF = 19,00
Nombre d'Avogadro : NA = 6,022x1023 mole-1
1 nm = 10-9 m
1 pm = 10-12 m

A.U. : 2009/2010, sem 1 4/4


MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE
MINISTERE Institut
INSTITUT SUPÉRIEUR DES ÉTUDES TECHNOLOGIQUES DE NABEUL
COURS DÉPARTEMENT GÉNIE MÉCANIQUE

SCIENCE DES MATÉRIAUX


COURS
PROPRIÉTÉS DES MATÉRIAUX
DEVOIRE SURVEILLE
du 15 novembre 2004
niveau L1
de 12h00 à 13h00

CORRECTION
GM 11, 12, 13, 14, 15 & 16
NOTES : Réalisée par Mr. Adnene TLILI
♦ Aucune documentation permise.

DEVOIR SURVEILLÉ
Chargés de cours : Adnene TLILI, Ayda CHABBI, Mohamed ACHOURI & Souhir GARA


NOTES IMPORTANTES :

 Aucune documentation permise ;


 Calculatrices non programmables autorisées ;
 Pour les questions nécessitant des calculs ou une justification, aucun point ne sera
accordé à la bonne réponse si le développement n’est pas écrit ;
 La clarté de la copie est exigée.

NOM : ……………………….…………………. PRÉNOM : ……………….………..………………… Classe : GM……

NOTE : / 20
DS Propriétés des matériaux

EXERCICE N° 1 : Structures du fer


On donne les paramètres cristallins des mailles des deux structures cristallines du fer :
Fer (cubique centré) : a1 = 286 pm
Fer (cubique à faces centrées) : a2 = 356 pm
-1
MFe = 56 g.mol
NB : toutes les distances calculées doivent être en pm
La clarté des dessins et la rigueur des démonstrations et du calcul sont exigées
a) Pour chacune des deux structures : placer les nœuds, donner sa compacité et calculer le rayon
atomique du fer (garder les détails du calcul) ?

Fer  Fer 

C = 0.68 C = 0.74

𝑎1 ∙√3 𝑎2 ∙√2
𝑟𝛼 = , 𝑟𝛼 = ,
4 4
286∙√3 356∙√2
A.N : 𝑟𝛼 = = 123.84 ≅ 124[𝑝𝑚] A.N : 𝑟𝛾 = = 125.87 ≅ 126[𝑝𝑚]
4 4

RFer α = 124 pm RFer γ = 126 pm

b) Calculez la masse volumique du fer dans chacune des deux structures et conclure ?

Fer  Fer 

𝑚 2 ∙ 𝑀𝐹𝑒 𝑚 4 ∙ 𝑀𝐹𝑒
𝜌= , 𝑚= , 𝑉 = 𝑎13 𝜌= , 𝑚= , 𝑉 = 𝑎23
𝑉 𝑁𝐴 𝑉 𝑁𝐴
A.N : A.N :
2 × 56𝐸 −3 4 × 56
𝑚= = 1.86𝐸 −25 [𝐾𝑔] 𝑚= = 3.72𝐸 −22 [𝑔]
6.022𝐸 23 6.022𝐸 23
𝑉 = (286𝐸 −12 )3 = 2.34𝐸 −29 [𝑚3 ] 𝑉 = (356𝐸 −10 )3 = 4.51𝐸 −23 [𝑐𝑚3 ]
1.86 4 3.72
𝜌= 𝐸 = 7950.87 [𝐾𝑔 ∙ 𝑚−3 ] 𝜌= ∙ 10 = 8.25 [𝑔 ∙ 𝑐𝑚−3 ]
2.34 4.51

ρFer α = 7951 Kg.m-3 ρFer γ = 8.25 g.cm-3

A.U. : 2009/2010, sem 1 2/4


DS Propriétés des matériaux

Conclusion : Lorsque le fer passe de la structure C.C en C.F.C il gagne 3.8% en terme de
masse volumique. Mais, cette variation est accompagnée par un retrait volumique pour ne pas
violer le principe de la conservation de la masse.
Il ne faut pas avoir l’esprit confus d’une part par le phénomène du retrait volumique qui a lieu
lors de la transformation allotropique et d’autre part par la supériorité de la maille C.F.C par
rapport à C.C (𝑎2 > 𝑎1 ).

EXERCICE N°2 : Fluorure de Calcium

Le fluorure de calcium cristallise selon le système cubique et la figure ci-dessous montre la disposition des
ions Ca et F dans deux plans particuliers de cette maille cubique.

Q1- Quels sont les indices de Miller des plans (a) et (b) ?

Plan (a) Plan (b)


Selon le choix de l’origine qui est arbitraire Selon le choix de l’origine qui est arbitraire
on peut trouver : on peut trouver :
(1 1 0) ou (1 1 0) (1 0 1) ou (1 0 1)

Q2- Quels sont les indices de la direction cristallographique définie par l’intersection des plans (a) et (b) ?

Suivant le sens de la direction on peut trouver : [1 1 1] ou [1 1 1]

Q3- Quel est le réseau de Bravais du fluorure de calcium ? Justifiez votre réponse
Le fluorure de Calcium cristallise dans le réseau cubique à faces centrées C.F.C.
Les atomes de Calcium occupent les huit sommets et les centres des faces tandis que les
atomes de fluor occupent des sites octaédriques.
Q4- Les ions F occupent 8 sites octaédriques dans le réseau de Bravais défini par les ions Ca, ils sont entièrement
contenu dans la maille.
Quelle est la masse volumique théorique (en g/cm3) du fluorure de calcium ?

A.U. : 2009/2010, sem 1 3/4


DS Propriétés des matériaux

1 1
Le nombre d’atomes en propre dans cette maille est : (8 × 8) + (6 × 2) + 8 = 12 dont 4 Calcium
et 8 Fluor.
On rappelle que la pondération d’un nœud dans une maille volumique est comme suit :
1
 8 si le nœud se trouve au sommet ;
1
 si le nœud se trouve sur une arrête ;
4
1
 si le nœud se trouve sur une face ;
2
 1 si le nœud se trouve à l’intérieur de la maille.
𝑚
𝜌 = 𝑉 , avec m la masse des12 atomes de la maille et V le volume total de la maille.
(4 × 𝑀𝐶𝑎 ) + (8 × 𝑀𝐹 )
𝑚= 𝑒𝑡 𝑉 = 𝑎3
𝑁𝐴
(4×40.08)+(8×19)
A.N : 𝑚 = = 5.2𝐸 −22 [𝑔] , 𝑉 = (0.545𝐸 −7 )3 = 1.62𝐸 −22 [𝑐𝑚3 ]
6.022𝐸 23

5.2𝐸 −22
𝜌= = 3.212 [𝑔 ∙ 𝑐𝑚−3 ]
1.62𝐸 −22

ρ = 3.212 g.cm-3

Q5- Spécifier la nature de cette solution solide et justifier votre réponse ?

C’est une solution solide d’insertion car les atomes de Fluor occupent les sites interstitiels.
Q6- Calculer la densité volumique des nœuds dans cette maille en (at.nm-3) ?

𝑛.𝑛.𝑝
La densité volumique des nœuds est définie comme suit : 𝑑𝑉 = 𝑎3
1 1
Le nombre de nœud en propre dans cette maille est : 𝑛. 𝑛. 𝑝 = (8 × 8) + (6 × 2) + 8 = 12

Le volume total de la maille est : 𝑉 = (0.545)3 = 0.162 [𝑛𝑚3 ]


12
D’où : 𝑑𝑉 = 0.162 = 74.13 [𝑎𝑡 ∙ 𝑛𝑚−3 ]

𝑑𝑉 = 74.13 [𝑎𝑡 ∙ 𝑛𝑚−3 ]

Données :
Masse molaire (g/mole) : MCa = 40,08 ; MF = 19,00
Nombre d'Avogadro : NA = 6,022x1023 mole-1
1 nm = 10-9 m
1 pm = 10-12 m

A.U. : 2009/2010, sem 1 4/4


NOM : ……………………….…………………. PRÉNOM : ……………….………..………………… Classe : GM………
DEVOIR SURVEILLÉ : Matériaux métalliques
NOTE : / 20
Date :…………………………………….
GM: 11, 12, 13, 14, 15 & 16
Proposé par : A. TLILI, S. GARRA et M. Daoud A.U : 2010/2011

Exercice n° 1 : Diagramme d’équilibre Pb-Bi:


Ci-dessous le diagramme d’équilibre binaire plomb-bismuth (Pb-Bi).

a) Donner la définition de la variance réduite : V=………………………………..


b) Sur le diagramme Pb-Bi compléter et calculer la variance pour chaque domaine ?
c) Donner les noms et les coordonnées des points de décomposition isotherme dans le diagramme :
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
d) Déterminer la composition chimique des deux phases en équilibre à T=126°C pour l’alliage à 80%
Bi:
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
e) Estimer les fractions massiques des phases en équilibre présentes à T=126°C pour un alliage de
80%-masse Bi :
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………

1
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
f) Pour l’alliage de 50%-masse Bi, quelle est la température au-dessus de laquelle l’alliage est
entièrement liquide ?
………………………………………………………………………………………………………………………
g) Pour le même alliage, à partir de quelle température sera-t-il complètement solidifié ?
………………………………………………………………………………………………………………………
h) soit l’alliage eutectique :
h-1) qu’elle sa composition chimique ? : ………………………………………………………...........
h-2) qu’elles sont les phases présentes à 95°C ? : ………………………………………………….
h-3) qu’elle est la composition chimique de chacune de ces phases ? :………………………….
…………………………………………………….………………………………………………………..
h-4) estimer la fraction massique de chacune de ces phases ? :……………………....................
…………………………………………………….………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………
i) Donner la température de fusion du bismuth (Bi) et du plomb (Pb) ?

Tf(Bi) = ……….°C Tf(Pb) = ……….°C

j) Le diagramme d’équilibre binaire Pb-Bi est :

NB : cocher la bonne réponse


 À miscibilité totale à l’état solide.
 À miscibilité partielle à l’état solide.
 Non miscibilité à l’état solide.
k) Tracer en rouge le solidus et en vert le liquidus :
L) Tracer les courbes d’analyse thermique pour les alliages de compositions : 10%, 20%, 30% et 56%
en %Bi à partir de la température 350 °C jusqu’à l’ambiante.
NB : tracer des courbes claires et propres
°C °C °C °C

s s s s
10% 20% 30% 56%

2
Exercice n° 2 : Diagramme d’équilibre NaF – Na2SO4

Considérez le diagramme d’équilibre NaF – Na2SO4 suivant :

Liquide

NaxSOyFz

a) Complétez les phases en présence dans les domaines sur le diagramme ?


b) Donner la définition de la phase NaxSOyFz
.…………………………………………………..……………………………………………………
c) Donner la composition chimique de l’alliage ayant la plus basse température de fusion ?
……………………………………………………………………………………………………………
d) Combien y a-t-il de réactions isothermes dans ce diagramme ? Écrivez ces réactions, tout en
indiquant la température de la réaction ainsi que les compositions chimiques des phases en présence.
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
e) Le diagramme d’équilibre binaire Pb-Bi est :
NB : cocher la bonne réponse
 À miscibilité totale à l’état solide.
 À miscibilité partielle à l’état solide.
 Non miscibilité à l’état solide.
f) Estimer les coefficients stœchiométriques (x, y, z) dans la phase NaxSOyFz
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………

g) Tracer sur le diagramme le solidus en rouge et le liquidus en vert.

3
NOM : ……………………….…………………. PRÉNOM : ……………….………..………………… Classe : GM………
DEVOIR SURVEILLÉ : Matériaux métalliques
NOTE : / 20
CORRECTION
Date :…………………………………….
GM: 11, 12, 13,par
Proposée 14,Mr.
15 & 16
Adnene
Proposé par : A. TLILI, S. GARRA et M. Daoud TLILI A.U : 2010/2011

Exercice n° 1 : Diagramme d’équilibre Pb-Bi:


Ci-dessous le diagramme d’équilibre binaire plomb-bismuth (Pb-Bi).

Alliage à 80%m Bi

𝛼+𝐿
V=1

𝛽+𝐿 𝛾+𝐿
V=1 V=1 L’horizontale à la
température 126°C

M N P
𝛼+𝛽
V=1 𝛽+𝛾
V=1

a) Donner la définition de la variance réduite : 𝑉 = 𝐶 − ∅ + 1


b) Sur le diagramme Pb-Bi compléter et calculer la variance pour chaque domaine ?
c) Donner les noms et les coordonnées des points de décomposition isotherme dans le diagramme :
il y a deux réactions isothermes :
Péritectique (35.8%m Bi, 184°C)
Eutectique (56%m Bi, 125°C)
d) Déterminer la composition chimique des deux phases en équilibre à T=126°C pour l’alliage à 80%
Bi:
À la température 126°C, l’alliage à 80%m Bi est composé de deux phases :
Une phase solide 𝛾 (𝑥𝑃 = ~99.9%𝑚 𝐵𝑖) et une phase liquide 𝐿 (𝑥𝑀 = ~56%𝑚 𝐵𝑖)
NB : appliquer la règle de l’horizontale pour trouver la composition chimique de chaque phase (Voir
diagramme).

1
e) Estimer les fractions massiques des phases en équilibre présentes à T=126°C pour un alliage de
80%-masse Bi :
Les phases sont 𝛾 et 𝐿 dont les fractions sont déterminées par application de la règle
simple des segments inverses (voir diagramme) :
̅̅̅̅
𝑁𝑃 𝑥 −𝑥 99.9−80 ̅̅̅̅̅
𝑀𝑁 𝑥𝑁 −𝑥𝑀 80−56
𝑦𝐿 = ̅̅̅̅̅ = 𝑥 𝑃−𝑥 𝑁 ≅ 99.9−56 = 0.45 et 𝑦𝛾 = ̅̅̅̅̅
= ≅ 99.9−56 = 0.55.
𝑀𝑃 𝑃 𝑀 𝑀𝑃 𝑥𝑃 −𝑥𝑀
f) Pour l’alliage de 50%-masse Bi, quelle est la température au-dessus de laquelle l’alliage est
entièrement liquide ?
~140°C
g) Pour le même alliage, à partir de quelle température sera-t-il complètement solidifié ?
125°C
h) soit l’alliage eutectique :
h-1) qu’elle sa composition chimique ? : 56%m Bi
h-2) qu’elles sont les phases présentes à 95°C ? : 𝛽 + 𝛾
𝛽 (40%𝑚 𝐵𝑖)
h-3) qu’elle est la composition chimique de chacune de ces phases ? : {
𝛾 (99.9%𝑚 𝐵𝑖)
h-4) estimer la fraction massique de chacune de ces phases ? :
99.9−56 56−40
𝑦𝛽 ≅ 99.9−40 = 0.72 et 𝑦𝛾 ≅ 99.9−40 = 0.28.
i) Donner la température de fusion du bismuth (Bi) et du plomb (Pb) ?

Tf(Bi) = 270°C Tf(Pb) = 330°C

j) Le diagramme d’équilibre binaire Pb-Bi est :

NB : cocher la bonne réponse


 À miscibilité totale à l’état solide.
 À miscibilité partielle à l’état solide.
 Non miscibilité à l’état solide.
k) Tracer en rouge le solidus et en vert le liquidus :

2
l) Tracer les courbes d’analyse thermique pour les alliages de compositions : 10%, 20%, 30% et 56%
en %Bi à partir de la température 350 °C jusqu’à l’ambiante.

NB : tracer des courbes claires et propres


T °C T °C T°C T °C

L L
L
310 280
Lα Lα 220 L
Lα Eutectique
Péritectique
290 220 Lγ+β
184 L+αβ 125
α
α 100
α+ β β γ+β

t t t t
10% 20% 30% 56%

Exercice n° 2 : Diagramme d’équilibre NaF – Na2SO4

Considérez le diagramme d’équilibre NaF – Na2SO4 suivant :

Liquide

NaF + L Na2SO4 + L

NaxSOyFz

NaF + NaxSOyFz
NaxSOyFz + Na2SO4

a) Complétez les phases en présence dans les domaines sur le diagramme ?


b) Donner la définition de la phase NaxSOyFz
Le NaxSOyFz est un composé défini à fusion congruente
c) Donner la composition chimique de l’alliage ayant la plus basse température de fusion ?
C’est l’alliage ayant la composition chimique de l’eutectique E2 à 70%A Na2SO4
d) Combien y a-t-il de réactions isothermes dans ce diagramme ? Écrivez ces réactions, tout en
indiquant la température de la réaction ainsi que les compositions chimiques des phases en présence.

3
Il y a deux réactions eutectiques, une à E1 et l’autre à E2
1ère réaction eutectique à E1 :
𝑙𝑖𝑞𝑢𝑖𝑑𝑒 (41%𝐴 𝑁𝑎2 𝑆𝑂4 ) ⇄780°𝐶 𝑁𝑎𝐹 + 𝑁𝑎𝑥 𝑆𝑂𝑦 𝐹𝑧 (50%𝐴 𝑁𝑎2 𝑆𝑂4 )
2ème réaction eutectique à E2 :
𝑙𝑖𝑞𝑢𝑖𝑑𝑒 (70%𝐴 𝑁𝑎2 𝑆𝑂4 ) ⇄750°𝐶 𝑁𝑎𝑥 𝑆𝑂𝑦 𝐹𝑧 (50%𝐴 𝑁𝑎2 𝑆𝑂4 ) + 𝑁𝑎2 𝑆𝑂4

e) Le diagramme d’équilibre binaire NaF – Na2SO4 est :


NB : cocher la bonne réponse
 À miscibilité totale à l’état solide.
 À miscibilité partielle à l’état solide.
 Non miscibilité à l’état solide.
f) Estimer les coefficients stœchiométriques (x, y, z) dans la phase NaxSOyFz
La composition chimique du composé défini NaxSOyFz est 50% atomique Na2SO4 donc le 50% qui
reste est constitué de NaF. On en conclut facilement les valeurs des coefficients stœchiométriques
𝑥=3
suivants : {𝑦 = 4 ce qui donne finalement 𝑁𝑎3 𝑆𝑂4 𝐹
𝑧=1

g) Tracer sur le diagramme le solidus en rouge et le liquidus en vert.

4
NOM : ……………………….…………………. PRÉNOM : ……………….………..………………… Classe : GM………
DEVOIR SURVEILLÉ : Matériaux métalliques
NOTE : / 20
Date :…………………………………….
GM: 11, 12, 13, 14, 15 & 16
Proposé par : Adnene TLILI A.U : 2013/2014

Exercice n° 1 : Diagramme d’équilibre Sn - Pb:


Ci-dessous le diagramme d’équilibre binaire étain-plomb (Sn-Pb), un alliage encore utilisé dans
le brasage tendre des circuits micro-électriques.

180 °C

3 37.5 81

a) Sur le diagramme Sn-Pb compléter et calculer la variance pour chaque domaines ?


b) Donner la définition de :
α : …………………………………………………………………
β : …………………………………………………………………
c) Donner le nom et les coordonnées du point de décomposition isotherme dans le diagramme
:
……………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………
d) Déterminer la composition chimique des deux phases solides en équilibre à T=179°C pour
l’alliage à 70%-masse Pb:

1
……………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………
e) Estimer les fractions massiques des phases en équilibre présentes à T=179°C pour un
alliage de 30%-masse Sn :
……………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………

f) Pour l’alliage de 30%-masse Sn, quelle est la température au-dessus de laquelle l’alliage
est entièrement liquide ?
……………………………………………………………………………………………………………………………

g) Pour le même alliage, à partir de quelle température sera-t-il complètement solidifié ?


……………………………………………………………………………………………………………………………

h) Quelle est la solubilité maximale de Pb dans le Sn et à quelle température ?


……………………………………………………………………………………………………………………………

i) Quelle est la solubilité maximale de Sn dans le Pb et à quelle température ?


……………………………………………………………………………………………………………………………

j) Donner la température de fusion de l’étain (Sn) et du plomb (Pb) ?

Tf(Sn) = ……….°C Tf(Pb) = ……….°C

k) Le diagramme d’équilibre binaire Sn-Pb est :


NB : cocher la bonne réponse

 À miscibilité totale à l’état solide.


 À miscibilité partielle à l’état solide.
 Non miscibilité à l’état solide.
l) Tracer en rouge le solidus et en vert le liquidus :
M) Tracer les courbes d’analyse thermique pour les alliages de compositions : 0%, 10%,
37.5% et 70% en %Pb à partir de la température 300 °C jusqu’à l’ambiante.
NB : tracer des courbes claires et propres
°C °C °C °C

s s s s
0% 10% 37.5% 70%

2
Exercice n° 2 : Diagramme d’équilibre Mg – Pb

Considérez le diagramme d’équilibre Mg – Pb suivant :

a) Complétez les phases en présence dans les domaines sur le diagramme ?


b) Donner la définition des phases suivantes
α :.…………………………………………………..
β :……………………………………………………
MgxPby :…………………………………………….
c) À quelle température la solubilité du Pb dans le Mg est-elle maximale ?
……………………………………………………………………………………………………………
d) Combien y a-t-il de réactions isothermes dans ce diagramme ? Donner leur noms, Écrivez
ces réactions, indiquez leur température et les compositions des phases en présence.
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………….

3
e) Quels sont les phases présentes à 465°C dans un alliage contenant 10% molaire de Pb ?
Donnez leurs compositions chimique (en % mol. de Pb) et leurs fractions massiques.
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………

f) Tracer sur le diagramme le solidus en rouge et le liquidus en vert.

4
NOM : ……………………….…………………. PRÉNOM : ……………….………..………………… Classe : GM………
DEVOIR SURVEILLÉ : Matériaux métalliques
NOTE : / 20
CORRECTION
Date :…………………………………….
Proposée par 13,
GM: 11, 12, Mr.14,
Adnene
15 & TLILI
16
Proposé par : Adnene TLILI A.U : 2013/2014

Exercice n° 1 : Diagramme d’équilibre Sn - Pb:


Ci-dessous le diagramme d’équilibre binaire étain-plomb (Sn-Pb), un alliage encore utilisé
dans le brasage tendre des circuits micro-électriques.

β+L (V=1)
α+L (V=1)
180 °C

α+β
(V=1)

3 37.5 81

a) Sur le diagramme Sn-Pb compléter et calculer la variance pour chaque domaines ?


b) Donner la définition de :
α : Solution solide primaire de plomb (Pb) dans l’étain (Sn)
β : Solution solide primaire de l’étain (Sn) dans le plomb (Pb)
c) Donner le nom et les coordonnées du point de décomposition isotherme dans le
diagramme :
C’est un point eutectique de coordonnés 37.5%m Pb et 180 °C

d) Déterminer la composition chimique des deux phases solides en équilibre à T=179°C pour
l’alliage à 70%-masse Pb:

1
L’intersection de l’horizontale à la température 179°C (juste en dessous du palier
eutectique) avec la verticale à 70%m Pb à lieu dans le domaine biphasé α + β. On
appliquant la règle de l’horizontale (figure 2) on arrive aisément à déterminer la
composition chimique de chaque phase :
. 𝛼 (𝑥𝑀 %𝑚 𝑃𝑏) ≅ 3%𝑚 𝑃𝑏 et 𝛽 (𝑥𝑃 %𝑚 𝑃𝑏) ≅ 81%𝑚 𝑃𝑏
e) Estimer les fractions massiques des phases en équilibre présentes à T=179°C pour un
alliage de 30%-masse Sn :

C’est le même alliage de la question d juste ici la composition est exprimée en étain
(Sn). Les phases sont donc α et β dont les fractions sont déterminées par application
de la règle simple des segments inverses (figure 2) :
̅̅̅̅
𝑁𝑃 𝑥 −𝑥 81−70 ̅̅̅̅̅
𝑀𝑁 𝑥𝑁 −𝑥𝑀 70−3
𝑦𝛼 = ̅̅̅̅̅ = 𝑥 𝑃−𝑥 𝑁 ≅ = 0.14 et 𝑦𝛽 = ̅̅̅̅̅
= ≅ 81−3 = 0.86.
𝑀𝑃 𝑃 𝑀 81−3 𝑀𝑃 𝑥𝑃 −𝑥𝑀

NB : Il est à noter que les valeurs, de la composition chimique, utilisées pour calculer
les fractions massiques ne sont pas exactement ceux à la température 179°C mais
plutôt ceux à la température 180°C, car la variation pour un ΔT = 1°C est infime.

Alliage à 70%m Pb

L’horizontale à la
température 179°C
β+L
α+L
180 °C

M N P
Les points N, M et P
sont les intersections
de l’horizontale à
179°C avec les
α+β
solvus et la verticale
à 70%m Pb.

3 37.5 81

Figure 2

2
f) Pour l’alliage de 30%-masse Sn, quelle est la température au-dessus de laquelle l’alliage
est entièrement liquide ?
257°C

g) Pour le même alliage, à partir de quelle température sera-t-il complètement solidifié ?


180°C
h) Quelle est la solubilité maximale de Pb dans le Sn et à quelle température ?
La solubilité maximale de Pb dans le Sn est de 3% atteinte à la température 180°C
i) Quelle est la solubilité maximale de Sn dans le Pb et à quelle température ?
La solubilité maximale de Sn dans le Pb est de 19% atteinte à la température 180°C
j) Donner la température de fusion de l’étain (Sn) et du plomb (Pb) ?

Tf(Sn) = 234°C Tf(Pb) = 327°C

k) Le diagramme d’équilibre binaire Sn-Pb est :


NB : cocher la bonne réponse

 À miscibilité totale à l’état solide.


 À miscibilité partielle à l’état solide.
 Non miscibilité à l’état solide.
l) Tracer en rouge le solidus et en vert le liquidus : Voir diagramme
M) Tracer les courbes d’analyse thermique pour les alliages de compositions : 0%, 10%,
37.5% et 70% en %Pb à partir de la température 300 °C jusqu’à l’ambiante.
NB : tracer des courbes claires et propres

T °C T °C T °C T °C

L L
217 257
L Lα L Lβ Eutectique
Eutectique Eutectique
L α Lα+β 180 Lα+β
234 180 180 Lα+β

S α+β α+β α+β

t t t t
0% 10% 37.5% 70%

3
Exercice n° 2 : Diagramme d’équilibre Mg – Pb

Considérez le diagramme d’équilibre Mg – Pb suivant :

α+L

L+β
MgxPby + L

α + MgxPby
MgxPby + β

a) Complétez les phases en présence dans les domaines sur le diagramme ?


b) Donner la définition des phases suivantes
α : Solution solide primaire de plomb (Pb) dans le magnésium (Mg)
β : Solution solide primaire de magnésium (Mg) dans le plomb (Pb)
MgxPby : Un composé défini
c) À quelle température la solubilité du Pb dans le Mg est-elle maximale ?
À la température 466°C la solubilité du plomb dans le magnésium atteint sa valeur
maximale qui est 7.75%
d) Combien y a-t-il de réactions isothermes dans ce diagramme ? Donner leur noms, Écrivez
ces réactions, indiquez leur température et les compositions des phases en présence.
Il y a deux réactions isothermes de type eutectique.
1ère réaction eutectique :
𝑙𝑖𝑞𝑢𝑖𝑑𝑒 (19.1%𝑀 𝑃𝑏) ⇄466°𝐶 𝛼(7.75%𝑀 𝑃𝑏) + 𝑀𝑔𝑥 𝑃𝑏𝑦 (33%𝑀 𝑃𝑏)
2ème réaction eutectique :
𝑙𝑖𝑞𝑢𝑖𝑑𝑒 (84.3%𝑀 𝑃𝑏) ⇄253°𝐶 𝛽(94.1%𝑀 𝑃𝑏) + 𝑀𝑔𝑥 𝑃𝑏𝑦 (33%𝑀 𝑃𝑏)

4
e) Quels sont les phases présentes à 465°C dans un alliage contenant 10% molaire de Pb ?
Donnez leurs compositions chimique (en % mol. de Pb) et leurs fractions massiques.
A la température 465°C, l’alliage à 10%M Pb est constitué des deux phases solides α
et MgxPby et dont les compositions et les fractions sont comme suit :
𝛼 (~7.75%𝑀 𝑃𝑏) 𝑀𝑔𝑥 𝑃𝑏𝑦 (33%𝑀 𝑃𝑏)
33 − 10 10 − 7.75
𝑦𝛼 = = 0.91 𝑦𝑀𝑔𝑥 𝑃𝑏𝑦 = = 0.09
33 − 7.75 33 − 7.75

f) Tracer sur le diagramme le solidus en rouge et le liquidus en vert. Voir diagramme

5
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE Institut Supérieur des Etudes
SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE
Direction Générale des Etudes Technologiques Technologiques de Nabeul
NOM : …………………………… Prénom : ……………………………… Classe :…………………..
N°C.I.N. :…………………………. Salle : …………………………………. N° de place : …………….

Signature de l’étudiant
Epreuve de : MATERIAUX METALLIQUES
………………….

 Matière : matériaux métalliques Date : avril 2015


Classe : GM 11 - 17 Durée : 01h
Enseignants : Mrs. Adnene TLILI & Faouzi HADJ BRAHIM
 Toutes les données nécessaires au bon déroulement de l’épreuve sont fournies et vérifiées.

L’épreuve comporte trois exercices indépendants.

Exercice 1 : désignation des matériaux


1) Etablir la désignation des alliages ferreux suivants :
a) Acier fortement allié (inoxydable) contenant 0.05% de carbone, 18% de chrome et 10%
…………………... de nickel.
…………………... ……………………………………………………………………………………………..
…………………... b) Acier faiblement allié contenant 0.42% de carbone, 1% de chrome et quelques traces
de molybdène (le facteur multiplicatif de Cr est de 4).
……..…/20 ………………………………………………………………………………………………..
2) Donner la signification détaillée des désignations des alliages suivants :

Désignations Significations

…………………………….……………………………………
36 Ni Cr Mo 16
………………………………………………….………………
Noms
Et signatures
Des surveillants ……………………………………………………….…………
GC40
…………………………………………………………………
……………………

…………………… ……………………………………………………….…………
EN GJN X300 Cr Ni Si 9-5-2
…………………… …………………………………………………………………

…………………… ……………………………………………………….…………
EN AW-Al Mg1Cu 5 Si 1
…………………………………………………………………

……………………………………………………….…………
Cu Zn 39 Pb 2
…………………………………………………………………

…………………………………………………………………
X 5 Cr Ni Mo 17-12
…………………………………………………………………
Exercice 2 : Diagramme d’équilibre Sn - Pb
La figure ci-dessous représente le diagramme binaire d’un alliage plomb étain

1) Donner la température de fusion de (Sn) et (Pb)


…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
2) Sur ce diagramme, indiquer le nom de chaque domaine et définir les solutions solides présentes

…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

3) Quelle sont les coordonnées de la transformation eutectique


…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
4) Calculer les fractions massiques des phases présentes à la transformation eutectique ainsi que
leurs compositions chimiques
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

5) Tracer la courbe de refroidissement de l’alliage à 20% en masse de Pb et décrire qualitativement


et quantitativement la solidification de cet alliage aux températures suivantes :
T= 250 °C :…………………………………………………………………………………………….
…………………………………………………………………………………………………………
T= 210 °C : ……………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
T= TE+ε : ……………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………… …………….
………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..
T= TE : …………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………… …………….
………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..
T= TE -ε : ……………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………… …………….
………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..
Exercice 3 : diagramme binaire Or-Argent (Au-Ag)

La figure suivante représente le diagramme d’équilibre binaire or-argent.

1- Décrire la nature de ce diagramme et définir les domaines présents.

…………………………………………………………………………………………………………
2- Indiquez en rouge le Solidus et en vert le Liquidus.
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
3- Déterminez les températures de fusion de l’or Tf(Au) et de l’argent Tf(Ag).
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
4- Calculez, pour l’alliage constitué de 40% en masse d’argent à la température 1020°C, le
pourcentage de liquide et celui de solide et donner leurs compositions chimique.
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE Institut Supérieur des Etudes
SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE
Direction Générale des Etudes Technologiques Technologiques de Nabeul
NOM : …………………………… Prénom : ……………………………… CORRECTION Classe :…………………..
N°C.I.N. :…………………………. Salle : ………………………………….
Réalisée par Mr. Adnene TLILI N° de place : …………….

Signature de l’étudiant
Epreuve de : MATERIAUX METALLIQUES
………………….

 Matière : matériaux métalliques Date : avril 2015


Classe : GM 11 - 17 Durée : 01h
Enseignants : Mrs. Adnene TLILI & Faouzi HADJ BRAHIM
 Toutes les données nécessaires au bon déroulement de l’épreuve sont fournies et vérifiées.

L’épreuve comporte trois exercices indépendants.

Exercice 1 : désignation des matériaux


1) Etablir la désignation des alliages ferreux suivants :
a) Acier fortement allié (inoxydable) contenant 0.05% de carbone, 18% de chrome et 10%
…………………... de nickel.
…………………... X 5 Cr Ni 18-10
…………………... b) Acier faiblement allié contenant 0.42% de carbone, 1% de chrome et quelques traces de
molybdène (le facteur multiplicatif de Cr est 4).
……..…/20 42 Cr Mo 4
2) Donner la signification détaillée des désignations des alliages suivants :

Désignations Significations

Acier faiblement allié à 0.36% de carbone , 4% de nickel et quelques


36 Ni Cr Mo 16
traces de chrome et de molybdène.
Noms
Et signatures
Des surveillants
GC40 Acier moulé non allié à 0.4% de carbone.
……………………

…………………… Fonte blanche sans graphite à 3% de carbone, 9% de chrome, 5% de


EN GJN X300 Cr Ni Si 9-5-2
…………………… nickel et 2% de silicium.

…………………… Alliages d’aluminium corroyé à 1% de Magnésium, 5% de cuivre et


EN AW-Al Mg1Cu 5 Si 1
1% de silicium.

Cu Zn 39 Pb 2 Alliage de cuivre (laiton) à 39% de zinc et 2% de plomb.

Acier fortement allié à 0.05% de carbone, 17% de chrome, 12% de


X 5 Cr Ni Mo 17-12
nickel et quelque trace de molybdène.

1|Page
Exercice 2 : Diagramme d’équilibre Sn - Pb
La figure ci-dessous représente le diagramme binaire d’un alliage Plomb-Etain

Li

α + Li β + Li
β
α

α+β

1) Donner la température de fusion de (Sn) et (Pb)

𝑇𝑓 (𝑆𝑛) = 231.9 °𝐶 𝑇𝑓 (𝑃𝑏) = 327.5 °𝐶


2) Sur ce diagramme indiquer le nom de chaque domaine et définir les solutions solides présentes

α : solution solide primaire d’insertion de plomb dans l’étain.


β : solution solide primaire d’insertion d’étain dans le plomb.
3) Quelles sont les coordonnées du point eutectique

(38.1 𝑚% 𝑃𝑏, 183 °𝐶)

4) Calculer les fractions massiques des phases présentes à la transformation eutectique ainsi que
leurs compositions chimiques

La réaction eutectique s’écrit : 𝑙𝑖 (38.1 𝑚% 𝑃𝑏) ⇌ 𝛼 (2.5 𝑚% 𝑃𝑏) + 𝛽 (81 𝑚% 𝑃𝑏)


81−38.1
𝑦𝛼 = = 0.55
81−2.5
Les fractions massiques sont : { 38.1−2.5
𝑦𝛽 = = 0.45
81−2.5

2|Page
5) Tracer la courbe de refroidissement de l’alliage à 20% en masse de Pb et décrire qualitativement
et quantitativement la solidification de cet alliage aux températures suivantes :
T= 250 °C : l’alliage est à l’état liquide de composition chimique homogène 20 m% Pb
T= 210 °C : début de germination de la phase proeutectique α. Les premiers cristaux de α ont une
composition chimique ~ = 2 m% Pb
≈ 2.5 𝑚% 𝑃𝑏
T= TE + ε : l’alliage est biphasé : une phase solide proeutectique α : { 38.1−20 et une
𝑦𝛼 ≈ 38.1−2.5 ≈ 0.51
≈ 38.1 𝑚% 𝑃𝑏
phase liquide : { 20−2.5 . On remarque que la phase liquide réuni les conditions
𝑦𝐿𝑖 ≈ 38.1−2.5 ≈ 0.49

nécessaires à la transformation eutectique une fois la température TE=183 °C est atteinte.


T= TE : à cette température, la fraction de la phase liquide (49%) subit la transformation eutectique
selon la réaction isotherme 𝑙𝑖 (38.1 𝑚% 𝑃𝑏) ⇌ 𝛼 (2.5 𝑚% 𝑃𝑏) + 𝛽 (81 𝑚% 𝑃𝑏) ce qui mène à la
formation de l’agrégat eutectique formé des deux phases α et β avec les proportions suivantes :
81−38.1
𝑦𝛼 = = 0.55
81−2.5
{ 38.1−2.5 . Il est a noté que la phase α proeutectique (51%) ne subit aucun changement à
𝑦𝛽 = = 0.45
81−2.5

cette température.
T= TE - ε : L’alliage est biphasé constitué des deux phases α (proeutectique et eutectique) et β.
De point de vue physicochimique, les cristaux α-proeutectique et α-eutectique sont presque les mêmes
mais de point de vue morphologique ils sont très différents ce qui fait que toute variation dans les
proportions de l’un ou de l’autre modifie considérablement les propriétés mécaniques de l’alliage.

T [°C]

250

𝐿𝑖

210
𝐿𝑖 + 𝛼
𝐿𝑖 ⇌ 𝛼 + 𝛽
183
𝛼+ 𝛽

Temps

3|Page
Exercice 3 : diagramme binaire Or-Argent (Au-Ag)

La figure suivante représente le diagramme d’équilibre binaire or-argent.

Liquide
(L)

L+S

Solide (S)

1- Décrire la nature de ce diagramme et définir les domaines présents.

C’est un diagramme binaire à miscibilité totale à l’état solide, appelé aussi diagramme à fuseau.
On note la présence des trois domaines suivants :
- Un domaine liquide monophasé situé au-dessus du fuseau ;
- Un domaine solide monophasé situé en-dessous du fuseau ;
- Un domaine biphasé liquide-solide situé à l’intérieur du fuseau.
2- Indiquer en rouge le Solidus et en vert le Liquidus.

Voir figure.
3- Déterminer les températures de fusion de l’or 𝑇𝑓 (𝐴𝑢) et de l’argent 𝑇𝑓 (𝐴𝑔).

𝑇𝑓 (𝐴𝑢) = 1064.2 °𝐶 𝑇𝑓 (𝐴𝑔) = 961.8 °𝐶


4- Calculer, pour l’alliage constitué de 40% en masse d’argent à la température 1020°C, le
pourcentage de liquide et celui de solide et donner leurs compositions chimiques.
A la température 1020 °C l’alliage à 40%m Ag est constitué de deux phases, liquide et solide tels que :
40 − 32
𝑙𝑖𝑞𝑢𝑖𝑑𝑒 (32%𝑚 𝐴𝑔), 𝑦𝑙𝑖 = = 0.44
{ 50 − 32
50 − 40
𝑆𝑜𝑙𝑖𝑑𝑒(50%𝑚 𝐴𝑔), 𝑦𝑆 = = 0.56
50 − 32

4|Page
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Institut Supérieur des Etudes
Direction Générale des Etudes Technologiques Technologiques de Kairouan
NOM : …………………………… Prénom : ……………………………… Classe :…………………..
N°C.I.N. :…………………………. Salle : …………………………………. N° de place : …………….
Epreuve de : ……………………………………
Signature de l’étudiant
…………………. Date : …………………… SESSION : ………….

 Matière : Sciences de matériaux Date : 26/11/2006


Classe : Mind 11, 12 et 13 Durée : 01h
Enseignants: Hadj brahim .F
 Toutes les données nécessaires au bon déroulement de l’épreuve sont fournies DS
et vérifiées. En conséquence, aucune réclamation ne doit être prise en compte.
 Il sera tenu compte de la clarté des réponses et du soin des démarches adaptées.
L’épreuve comporte deux parties indépendantes. Commencer par la partie qui vous
paraisse la plus simple.

Partie 1 : Elaboration et désignation des matériaux (8pts)


1) Etablir la désignation des alliages ferreux suivants :
a) Acier contenant 0.05% de carbone, 18% de chrome et 10% de nickel.
…………………...
……………………………………………………………………………………………..
…………………... b) Acier contenant 0.42% de carbone, 1% de chrome et quelques traces de molybdène
…………………... (le facteur multiplicatif de Cr est de 4).
………………………………………………………………………………………………..
……..…/20 2) Donner la signification détaillée des désignations suivantes de quelques alliages :

Désignations Significations

…………………………….……………………………………………
36 Ni Cr Mo 16
………………………………………….………………………………
Noms
Et signatures Z110DKCWV ……………………………………………………….…………………
Des surveillants
09-08-04-02 …………………………………………………………………….……
……………………
…………………………………………………………………………
…………………… X 5 Cr Ni Mo 17-12
…………………………………………………………………………
……………………

…………………… …………………………………………………………………………
EN-GJMW 400 -10
…………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………
A U 5 GT
…………………………………………………………………………

3) Décrire le mode d’élaboration de l’acier.


………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………

1
Ne rien écrire dans cette zone
………………………………………………………………………………………………
………..................................……………………………………………………………….

…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

Partie 2 : Cristallographie (14pts)


Exercice N°1 : (7pts)

1) Déterminer les indices de Miller des plans réticulaires coupant les axes x, y, z aux points de
coordonnées :
a) 2a, 3b, c :………………………………………………………………………………………….
b) 4a, b, -2c :…………………………………...……………………………………………………
c) 3a, -3b, -c :…………………………………………………………………………………….…
2) Représenter dans une maille cubique a face centré les plans : (101), (111), (200) et (220)
3) Représenter dans la même maille les directions : [201], [101] et [121]
…………………………………………………………………………………………………………
…...……………………………………………………………………………………………………
………...………………………………………………………………………………………………
……………...…………………………………………………………………………………………
…………………...……………………………………………………………………………………
………………………...………………………………………………………………………………
……………………………...…………………………………………………………………………
………………………………...………………………………………………………………………
…………………………………….……………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

2
Ne rien écrire dans cette zone

4) Indiquer les indices de MILLER de chaque plan ainsi que les directions cristallographiques
proposés ci-dessous :

( )
( )
Z Z
[ ] [ ]
[ ]

Y X
[ ]
( )
( )

Exercice N°2 : (7pts)

On donne :
 Le Fe  cristallise dans une structure Cubique Centrée (C.C).
Le paramètre de sa maille est : a = 0,2866 nm à 20 °C.
 Le Fe  cristallise dans une structure Cubique à Faces Centrées (C.F.C).
Le paramètre de sa maille est : a = 0,3647 nm à 912 °C.

A la température A3 (T = 912 °C) Fe  Fe 

1) Représenter les maille cristallines correspondantes en désignant les plans cristallographiques


les plus denses ,donner leurs indices de MILLER
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
………………………………………

3
Ne rien écrire dans cette zone

2) Déterminer le rayon atomique Ri de fer  et celui de fer  .


……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………
3) Calculer le volume total de la maille de fer  .
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
4) Calculer le volume réel occupé par les atomes de fer  .
4 .r
3

On donne le volume d’une sphère : V =


3
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………….
5) En déduire la compacité de la maille de fer  de la structure CFC.
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
………………………….…………………………………………………………………………

6) Déterminer les masses volumiques du fer respectives ρcc , ρcfc


le nombre d’Avogadro N =6 .02 1023
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
………………………….…………………………………………………………………………
………………………….…………………………………………………………………………
………………………….…………………………………………………………………………
……………………

4
CORRECTION DU DEVOIR SURVEILLE
(Date de l’épreuve : 26/11/2007)

Partie 1 : Elaboration et désignation des matériaux (8pt)


Question 1 :
a) X 5 Cr Ni 18-10 (1pt)
b) 42 Cr Mo 4 (1pt)
Question 2 :
Désignations Significations
Acier faiblement allié contenant 0.36% de carbone, 4% de nickel
36 Ni Cr Mo 16 et quelques traces de chromes et de molybdène.
(1pt)
Acier fortement allié contenant 1.1% de carbone, 09% de
Z110DKCWV 09-08-04-02 molybdène 08%de cobalt 04%chrome 02%de tungstene et
quelques traces devanadium. (1pt)
Acier fortement allié contenant 0.05% de carbone, 17% de
X 5 Cr Ni Mo 17-12
chrome et quelques traces de molybdène. (1pt)
Fonte coulé maléable a coeur blanc de résistance maximale égal a
EN-GJMW 400 -10 400 Mpa et d allongement % égal a 10 (0. 5pt)

Alliage d’alluminiuim à 5% de cuivre et quelques traces de


A U 5 GT magnésium et de titane (0. 5pt)

Question 3 : (2pt)
L’élaboration des aciers est réalisée :
 Soit dans des convertisseurs, à partir de la fonte liquide, aux aciéries à oxygène.
 Soit dans des fours électriques, à partir des férailles, aux aciéries électriques.
Les étapes fondamentales nécessaires sont :
 Obtention de l’acier à partir des ferrailles ou à partir de la fonte liquide ;
 Affinage de l’acier (la mise à nuance) ;
 Mise en forme.

Sciences des matériaux 1 Correction du DS (26/11/2007)


Partie 2 : Cristallographie (14pt)
Exercice 1
Question 1 :
a) (3 2 6) (0.5pt)
b) (1 4 2 ) (0.5pt)
c) (1 1 3 ) (0.5pt)
Question 2 : (2pt)

z
z
[1 1 1]

[1 0 1]

y
y
x
x
z

[2 0 0 ]

[2 2 0 ] y

Question 3 : (1.5pt)

z
[1 0

[2
21

0 1]
[1
1]

Sciences des matériaux 2 Correction du DS (26/11/2007)


Question 4 : (2pt)

(110)
Z Z
[1 1 1]
[111]

Y
[100]
(111)
(100)

Exercice 2
Question 2 :
 4 R ( ) = a 3  R (  ) = 0.124 nm (1pt)

 4 R ( ) = a 2  R (  ) = 0.128 nm (1pt)
Question 3 :
V = a3 = 0.048 nm3 (1pt)
Question 4 :
n (CFC) = 4
Vréel = V  n = 0.035 nm3 (1pt)
Question 5 :
Vréel
C = 0.729 (1pt)
Vtotal

Question 6 :
m nM Ni 2  56  103
cc     80893 kg m3 (1pt)
V V (maille)   (02866)3  10 27  602  1023
V (maille)  a 3
m n  M Ni 4  56  103
cfc     27
 767086 kg m3 (1pt)
V V (maille)   (03647)  10  602  10
3 23

Sciences des matériaux 3 Correction du DS (26/11/2007)


MINISTERE Institut Supérieur
DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR des Etudes Technologiques de Jendouba
Département : Maintenance Industrielle

DEVOIR SURVEILLE
(Science des matériaux)
Proposé par : Adnene TLILI
Niveaux : MI11
A.U. : 2006/2007, semestre 1
Durée : 1 heure.
Pts.
Questions de cours :
1.5 Q1 : Nommez trois systèmes cristallins.
1.5 Q2 : Nommez trois réseaux cristallins.
3 Q3 : Donnez la définition et la signification physique de l’indice de compacité.
2 Q4 : Donnez le nom des deux variétés des sites interstitiels.
2 Q5 : Donnez le nombre des sites octaédriques dans les structures, C.C et C.F.C.

Exercice :
Le cuivre cristallise dans le système cubique à faces centrées. Sa masse volumique
a pour valeur 8920 kg.m-3.
NB : toutes les distances calculées doivent être en pm.

2 1) Représentez la maille et schématisez un plan dense.


2 2) Calculez le rayon atomique du cuivre.
3) On considère l'alliage cuivre-argent, dont la structure est également cubique à
faces centrées. Les atomes d'argent occupent les sommets de la maille et les
atomes de cuivre occupent le centre des faces.
2 a) Calculez la nouvelle valeur a' de l'arête de la maille, sachant que le rayon
atomique de l'atome d'argent est de 144 pm.
1 b) Calculez la densité volumique des atomes de cuivre. (En at/pm3)
1 c) Calculez la densité volumique des atomes d’argent. (En at/pm3)
2 d) Déterminez la masse volumique de cet alliage. (En Kg.m-3)

Données: masses molaires : Cu : 63,5 g.mol-1 ; Ag : 108 g.mol-1


NA = 6,02 x 1023
1pm = 10-12m

Bonne chance
CORRECTION : Adnene TLILI

Questions de cours : La compacité nous renseigne sur le

R1 : Les systèmes : cubique, quadratique pourcentage du volume occupé par la

et hexagonal. matière.

Les systèmes cristallins sont sept, et à part ces La compacité des structures C.C, C.F.C et

trois il existe les systèmes : rhomboédrique, H.C sont : CC.C=0.68 ; CC.F.C=0.74 ;

orthorhombique, monoclinique et triclinique. CH.C=0.74

R2 : Les réseaux : cubique centré (C.C), Par exemple, dans la structure C.C le volume

cubique à faces centrées (C.F.C), et de la matière occupe 68% du volume total de


hexagonal compacte (H.C). la maille.

Il y a quatorze réseaux cristallins appelés R4 : Les deux types de sites interstitiels

aussi réseaux de BRAVAIS. Voire cours. sont : Octaédrique et tétraédrique.

R3 : La compacité est par définition : R5 :

Volume matière
C
Volume de la maille

Exercice :
R1 :
Atome
de cuivre

Plan dense

a
Maille cubique à faces centrées du cuivre

a 2 4  MCu 4  MCu
R2 : R a  m  a3
4 NA NA  
Pour calculer le rayon atomique Ra, on
4  63 .5  10 3
doit trouver la valeur du paramètre de la AN. : a  3 ≈ 361 Pm
maille « a » pour cela, on va utiliser 6.02  10 23  8920
l’expression de la masse volumique.
361 2
m m Ra  ≈ 127 Pm
  , or V  a 3  a  3 4
V 
S
R3 :

Atome
d’argent
Atome
de cuivre

a'
Maille cubique à faces centrées de l’alliage
cuivre-argent

R3_a/On sait que : a   2  2  RCu  R Ag  R3_c/ Le nombre des atomes d’argent en propre
dans la maille est : 8  81  = 1.
1
Ag Cu Ag D’où : dv Ag 
( a ) 3
AN. :
1
a 2 dv Ag  3
 1.78  10 8 at/Pm3
(383 )
2  RCu  R Ag  R3_d/ Une maille de cette alliage contient
 a  l’équivalent de trois atomes de cuivre et d’un
2 atome d’argent. La masse volumique est calculée
AN. : m
2  127  144 ainsi :  
a  = 383 Pm. V
V  a 
3
2
Soit une augmentation d’à peu prêt 6% par 3  MCu   1 M Ag 
rapport à la maille du cuivre pure m
NA
3  MCu   1 M Ag 
R3_b/ Le nombre des atomes de cuivre en  
propre dans la maille est : 6  21  = 3. NA  a
3

3 AN. :
D’où : dv Cu 
( a ) 3 
   
3  63 .5  10 3  1 108  10 3
 8825 .75 Kg/m3
AN. : 
6.02  10  383  10
23
 12 3

3 Soit une diminution d’à peu prêt 1%


dv Cu   5.34  10 8 at/Pm3
(383 ) 3
Par rapport à la masse volumique du cuivre pure
MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Institut Supérieur
DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE des Études Technologiques de Nabeul
Direction Générale Des Études Technologiques département génie mécanique

NOM : ……………………………… Prénom : ……………………… Classes : GM ………


N° C.I.N : ………………………….. Salle : ………………………… N° place :……………...

PROPRIÉTÉS DES MATÉRIAUX


Signature de l’étudiant
Proposé par : Adnene TLILI, Ayda CHABBI & Souhir GARA
……………………………… A.U : 2009/2010, semestre 1

Épreuve de : PROPRIÉTÉS DES MATÉRIAUX


NOTE : /20 (Aucune documentation permise)

NB : répondez directement sur cette feuille et il sera tenu compte de la clarté de la copie.
Exercice 1 :
On réalise à la température 20°C un essai de traction sur une
éprouvette d’un alliage de titane « l’inconel 718 » qui est un
superalliage réfractaire (caractérisé par des excellentes propriétés
mécaniques à hautes températures) et qui est souvent utilisé pour
la fabrication des disques de turbine dans les moteurs d’avions.

Cette éprouvette est caractérisée par les dimensions suivantes : Figure 1 : Dessin de l’éprouvette de traction

section circulaire S0 de diamètre initial D0=12 mm, la longueur


initiale de référence L0 = 40 mm. 180,0

Le résultat brut de cet essai 𝐹 = 𝑓(∆𝐿)


160,0
est présenté dans le tableau suivant
140,0
Q1- On demande de tracer la courbe
L'éffort de traction F (KN)

brute de traction (effort-déplacement) 120,0


ΔL
F(KN)
(mm) 100,0
0 0
56.5 0.095
80,0
113.1 0.190
137.6 0.232
139.4 0.235 60,0
151.3 0.500
155.6 1
40,0
161.6 2
165.6 4
20,0
165.6 6
163.6 8
0,0
0,000 1,000 2,000 3,000 4,000 5,000 6,000 7,000 8,000
La déformation ΔL (mm)
NE RIEN ÉCRIRE ICI

On désire tracer la courbe conventionnelle de


traction 𝑅 = 𝑓(𝑒). On rappelle que : 1600,0
𝐹
- La contrainte conventionnelle 𝑅 = 𝑆
0
∆𝐿 1400,0
- La déformation conventionnelle 𝑒 =

La contrainte conventionnelle R en (MPA)


𝐿0
Q2- Compléter le tableau suivant, puis tracer la
courbe conventionnelle: 1200,0

ΔL R
F(KN)
(mm) (MPa)
e 1000,0

0 0 0.0000
800,0
56.5 0.0950
113.1 0.1900
600,0
137.6 0.2320
139.4 0.2350
400,0
151.3 0.5000
155.6 1
200,0
161.6 2
165.6 4
0,0
165.6 6 0,000 0,050 0,100 0,150 0,200

163.6 8 La déformation conventionnelle e


N.B. : pour « e » faite un arrondissement de
quatre chiffres après la virgule.
On se basant sur la courbe conventionnelle de traction, calculer :
Q3- La valeur du module d’Young E (en GPa) ? E= [GPa]

Q4- La limite proportionnelle d’élasticité Re0,2% (en MPa) ? Re0,2% = [MPa]

Q5- La limite conventionnelle d’élasticité Re (en MPa) ? Re = [MPa]

Q6- La résistance à la traction Rm (en MPa) ? Rm = [MPa]

Q7- La valeur de la déformation permanente A (en %) après rupture de l’éprouvette ? A% =

2
NE RIEN ÉCRIRE ICI

On désire maintenant tracer la courbe rationnelle


𝐹 ∆𝐿
de traction 𝜎 = 𝑓(𝜀). Avec 𝜎 = et 𝜀 =
𝐿 𝐿 1800,0
Q8- Montrer que 𝜎 = 𝑅(1 + 𝑒) sachant que la
déformation plastique n’entraine pas de variation de
volume. 𝑆0 𝐿0 = 𝑆𝐿 = 𝑆(𝐿0 + ∆𝐿) 1600,0
…………………………………………………………
…………………………………………………………
………………………………………………………… La contrainte rationnelle σ en (MPA) 1400,0
…………………………………………………………
𝑑𝐿
Q9- Montrer que 𝜀 = 𝑙𝑛(1 + 𝑒) sachant que 𝑑𝜀 = 𝐿
………………………………………………………… 1200,0
…………………………………………………………
…………………………………………………………
………………………………………………………… 1000,0
Q10- Compléter le tableau suivant, puis tracer la
courbe rationnelle:
800,0
F(KN)
ΔL R
e σ ε
(mm) (MPa) (MPa)
0 0 0.0000 0.0000
600,0
56.5 0.0950

113.1 0.1900 400,0


137.6 0.2320

139.4 0.2350 200,0

151.3 0.5000

155.6 1 0,0
0,000 0,050 0,100 0,150 0,200
161.6 2
La déformation rationnelle ε
165.6 4

165.6 6
N.B. : pour « ε » faite un arrondissement à
163.6 8 quatre chiffres après la virgule.

3
NE RIEN ÉCRIRE ICI

Q11- Écrire la loi de comportement élastique (loi de Hooke) pour l’inconel 718
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
Q12- Écrire la loi de comportement plastique pour l’inconel 718 pour cela identifier les paramètres (K et n) de
𝑛
la loi de type Hollomann qui s’écrit : 𝜎 = 𝐾 ∙ (𝜀) ou ln(𝜎) = ln(𝐾) + 𝑛 ∙ ln(𝜀)
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
Après avoir imposé un allongement initial ∆L = 2 mm à une éprouvette de traction identique à la précédente,
on annule la force appliquée à cette éprouvette. Puis, on réalise un nouvel essai de traction sur cette
éprouvette pré-écroui.
Q13- Quelles sont les propriétés mécaniques susceptibles d’être modifié pour ce matériau pré-écroui ?
Donner le/les nouvelles valeurs des propriétés modifiées ?
……………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………
Exercice 2 :
Donnez la signification des désignations normalisées suivantes :

X155CrMoV12 : ……………………………………………………………………………………………………...
C45 : ………………………………………………………………………….......................................
42CrMo4 :………………………………………………………………………………………………………
EN-GJL-320 : ……………………………………………………………………………………………………...
EN-GJS-350-22 : ……………………………………………………………………………………………………...

Éléments d’alliage Coefficients


Cr, Co, Mn, Ni, Si, W 4
Al, Be, Cu, Mo, Nb, Pb,
10
Ta, Ti, V, Zr
Ce, N, P, S 100
B 1000

4
MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Institut Supérieur
DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE des Études Technologiques de Nabeul
Direction Générale Des Études Technologiques département génie mécanique

NOM : ……………………………… Prénom : ……………………… Classes : GM ………


N° C.I.N : ………………………….. Salle : …………………………
CORRECTION N° place :……………...

PROPRIÉTÉS DES MATÉRIAUX


Signature de l’étudiant
Proposé par : Adnene TLILI
……………………………… A.U : 2009/2010, semestre 1

Épreuve de : PROPRIÉTÉS DES MATÉRIAUX


NOTE : /20 (Aucune documentation permise)

NB : répondez directement sur cette feuille et il sera tenu compte de la clarté de la copie.
Exercice 1 :
On réalise à la température 20°C un essai de traction sur une
éprouvette d’un alliage de titane « l’inconel 718 » qui est un
superalliage réfractaire (caractérisé par des excellentes propriétés
mécaniques à hautes températures) et qui est souvent utilisé pour
la fabrication des disques de turbine dans les moteurs d’avions.

Cette éprouvette est caractérisée par les dimensions suivantes : Figure 1 : Dessin de l’éprouvette de traction

section circulaire S0 de diamètre initial D0= 12 mm, la longueur


initiale de référence L0 = 40 mm. 180,0

Le résultat brut de cet essai 𝐹 = 𝑓(∆𝐿)


160,0
est présenté dans le tableau suivant
140,0
Q1- On demande de tracer la courbe
L'éffort de traction F (KN)

brute de traction (effort-déplacement) 120,0


ΔL
F(KN)
(mm) 100,0
0 0 1
56.5 0.095
113.1 0.190 80,0
137.6 0.232
139.4 0.235 60,0
151.3 0.500
155.6 1
40,0
161.6 2
165.6 4
165.6 6 20,0
163.6 8
0,0
0,000 1,000 2,000 3,000 4,000 5,000 6,000 7,000 8,000
La déformation ΔL (mm)
NE RIEN ÉCRIRE ICI

On désire tracer la courbe conventionnelle de


traction 𝑅 = 𝑓(𝑒). On rappelle que : 1600,0
𝐹
- La contrainte conventionnelle 𝑅 = 𝑆
0
∆𝐿 1400,0
- La déformation conventionnelle 𝑒 =
𝐿0

La contrainte conventionnelle en (MPA)


1 Q2- Compléter le tableau suivant, puis tracer la
courbe conventionnelle: 2 1200,0
S0 = 113.1 mm

ΔL
F(KN)
(mm)
R (MPa) e 1000,0

0 0 0,000 0,0000
56.5 0.0950 500,000 0,0024 800,0 1

113.1 0.1900 1000,000 0,0048


600,0
137.6 0.2320 1217,014 0,0058
139.4 0.2350 1232,637 0,0059
400,0
151.3 0.5000 1337,500 0,0125
155.6 1 1375,694 0,0250
200,0
161.6 2 1428,570 0,0500
165.6 4 1464,286 0,1000
0,0
165.6 6 1464,286 0,1500 0,000 0,050 0,100 0,150 0,200
163.6 8 1446,429 0,2000 La déformation conventionnelle
N.B. : pour « e » faite un arrondissement de
quatre chiffres après la virgule.
On se basant sur la courbe conventionnelle de traction, calculer :
1 Q3- La valeur du module d’Young E (en GPa) ? E= 209.830 [GPa]

1 Q4- La limite proportionnelle d’élasticité Re0,2% (en MPa) ? Re0,2% = 1280 [MPa]

1 Q5- La limite conventionnelle d’élasticité Re (en MPa) ? Re = 1230 [MPa]

1 Q6- La résistance à la traction Rm (en MPa) ? Rm = 1464 [MPa]

1 Q7- La valeur de la déformation permanente A (en %) après rupture de l’éprouvette ? A% = 19.3 %

2
NE RIEN ÉCRIRE ICI

On désire maintenant tracer la courbe rationnelle


𝐹 ∆𝐿
de traction 𝜎 = 𝑓(𝜀). Avec 𝜎 = 𝑆
et 𝜀 = 𝐿
1 Q8- Montrer que 𝜎 = 𝑅(1 + 𝑒) sachant que la 1800,0
déformation plastique n’entraine pas de variation de
volume. 𝑆0 𝐿0 = 𝑆𝐿 = 𝑆(𝐿0 + ∆𝐿)
𝑆(𝐿0 + ∆𝐿) 1600,0
𝐹 𝐹 𝑆0 𝐿0 𝐿0 + ∆𝐿
𝜎 = = ∙ = 𝑅( )= 𝑅( )
𝑆 𝑆0 𝑆 𝑆 𝐿0

𝐿0 ∆𝐿 1400,0
= 𝑅( + ) = 𝑅(1 + 𝑒)
𝐿0 𝐿0
La contrainte rationnelle en (MPA)

𝑑𝐿
1 Q9- Montrer que 𝜀 = 𝑙𝑛(1 + 𝑒) sachant que 𝑑𝜀 = 𝐿
1200,0
𝐿
𝑑𝑙 𝐿
𝜀= ∫ = [𝑙𝑛(𝑙)]𝐿𝐿0 = 𝑙𝑛(𝐿) − 𝑙𝑛(𝐿0 ) = 𝑙𝑛 ( )
𝑙 𝐿0
𝐿0
1000,0
𝐿0 + ∆𝐿
= 𝑙𝑛 ( ) = 𝑙𝑛(1 + 𝑒)
𝐿0 1
1 Q10- Compléter le tableau suivant, puis tracer la
800,0
courbe rationnelle:

F(KN)
ΔL
R (MPa) e σ ε
(mm) (MPa)
600,0
0 0 0,000 0,0000 0,00 0,0000

56.5 0.0950 500,000 0,0024 501,19 0,0024

113.1 0.1900 1000,000 0,0048 1004,76 0,0048 400,0

137.6 0.2320 1217,014 0,0058 1224,07 0,0058

139.4 0.2350 1232,637 0,0059 1239,87 0,0059 200,0


151.3 0.5000 1337,500 0,0125 1354,22 0,0124

155.6 1 1375,694 0,0250 1410,09 0,0247


0,0
161.6 2 1428,570 0,0500 1500,00 0,0488 0,000 0,050 0,100 0,150 0,200

165.6 4 1464,286 0,1000 1610,71 0,0953


La déformation rationnelle

165.6 6 1464,286 0,1500 1683,93 0,1398

163.6 8 1446,429 0,2000 1735,71 0,1823 N.B. : pour « ε » faite un arrondissement


de quatre chiffres après la virgule.

3
NE RIEN ÉCRIRE ICI

1 Q11- Écrire la loi de comportement élastique (loi de Hooke) pour l’inconel 718
Pour l’inconel 718 la loi de Hooke s’écrit 𝝈 = 𝟐𝟎𝟗𝟖𝟑𝟎 ∙ 𝜺
1 Q12- Écrire la loi de comportement plastique pour l’inconel 718 pour cela identifier les paramètres (K et n) de
la loi de type Hollomann qui s’écrit : 𝜎 = 𝐾 ∙ (𝜀)𝑛 ou ln(𝜎) = ln(𝐾) + 𝑛 ∙ ln(𝜀)
Le coefficient d’écrouissage « n » est égal à la déformation au début de striction c'est-à-dire lorsque la contrainte
conventionnelle atteint ça valeur maximale. Pour la valeur de K on prend une valeur du domaine plastique et on
résout l’équation ln(𝜎) = ln(𝐾) + 𝑛 ∙ ln(𝜀). On trouve donc 𝑛 ≅ 0.1 et 𝐾 ≅ 1998,20.
Pour l’inconel 718 la loi Hollomann qui s’écrit : 𝝈 = 𝟏𝟗𝟗𝟖. 𝟐𝟎 ∙ (𝜺)𝟎.𝟏
Après avoir imposé un allongement initial ∆L = 2 mm à une éprouvette de traction identique à la précédente,
on annule la force appliquée à cette éprouvette. Puis, on réalise un nouvel essai de traction sur cette
éprouvette pré-écroui.
Q13- Quelles sont les propriétés mécaniques susceptibles d’être modifié pour ce matériau pré-écroui ?
Donner le/les nouvelles valeurs des propriétés modifiées ?
1 Seule la limite d’élasticité est sensiblement modifié par ecrouissage. La nouvelle valeur de Re est Re = 1432.4 MPa

Exercice 2 :
Donnez la signification des désignations normalisées suivantes :

1 X155CrMoV12: acier fortement allié à 1.55 % de carbone, 12% de chrome et quelques traces de molybdène et de vanadium.
1 C45 : acier non allié à 0.45 % de carbone.
1 42CrMo4 : acier faiblement allié à 0.42% de carbone, 1% de chrome et quelque trace de molybdène
1 EN-GJL-320 : fonte à graphite lamellaire ayant Rmin= 320 MPa.
1 EN-GJS-350-22 : fonte à graphite sphéroïdal ayant Rmin= 320 MPa et A%=22.

Éléments d’alliage Coefficients


Cr, Co, Mn, Ni, Si, W 4
Al, Be, Cu, Mo, Nb, Pb,
10
Ta, Ti, V, Zr
Ce, N, P, S 100
B 1000

4
MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Institut Supérieur
DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE des Études Technologiques de Nabeul
Direction Générale Des Études Technologiques département génie mécanique

NOM : ……………………………… Prénom : ……………………… Classes : GM ………


N° C.I.N : ………………………….. Salle : ………………………… N° place :……………...

MATÉRIAUX MÉTALLIQUES
Signature de l’étudiant
Proposé par : Adnene TLILI, Ayda CHABBI & Souhir GARA
……………………………… A.U : 2009/2010, semestre 1

Épreuve de : MATÉRIAUX MÉTALLIQUES


NOTE : /20 (Aucune documentation permise)

NB : répondez directement sur cette feuille et il sera tenu compte de la clarté de la copie.
Exercice n° 1:

L’acier 5160 est fréquemment utilisé dans l’industrie automobile pour fabriquer des ressorts hélicoïdaux ou des barres
de torsion. Sa composition chimique (en % massique) est la suivante :
C = 0,6 %, Mn = 0,9 %, Cr = 0,9 %.
Tous les diagrammes ou figures relatifs à cet acier sont donnés en annexe.

Q1- En supposant que cet acier obéit au diagramme binaire Fe – C, à 724 °C, quels sont les phases présentes dans cet
acier ? Donner leurs compositions chimiques (en % C) et leurs proportions (en %) ?
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
Q2- Quelle est la microstructure de cet acier à la température ambiante ? Expliquer pourquoi ?
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
Q3- Donner la température d’austénitisation de cet acier ? Ta = ………..

Q4- Expliquer le choix de cette température d’austénitisation ?


………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
Trois pièces de cet acier 5160 subissent chacune un traitement thermique différent qui conduit aux propriétés
mécaniques suivantes :

Q5- Quel programme de traitement thermique isotherme (après austénitisation complète) a conduit aux propriétés des
pièces A, B et C ? Donnez la température de maintient (en °C) et la durée nécessaire du traitement (en secondes).
Pièce A : (T = …... °C, t = ……..s)
Pièce B : (T = …… °C, t = ……. s)
Pièce C : (T = …… °C, t = 60 s)
NE RIEN ÉCRIRE ICI

Q6- Quelle serait la microstructure finale et la dureté d’une pièce en acier 5160 qui aurait subi le traitement thermique
suivant ?
Austénitisation → Trempe à 410 °C et maintient pendant 100 s → Trempe à l’eau à 20 °C
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………

Q7- Sur le diagramme TTT ci-contre relatif à l’acier


5160 tracer, à l’aide de couleurs différents, les
traitements industriels suivant :
- Trempe étagée martensitique ;
- Trempe étagée bainitique ;

Q8- Quels sont les facteurs qui influent sur la forme


et la position du diagramme TTT.
…………………………………………………
…………………………………………………
…………………………………………………
…………………………………………………
…………………………………………………
…………………………………………………
…………………………………………………
…………………………………………………

Fig. 1 : Diagramme TTT de l’acier 5160

Exercice n° 2 :
Soient deux diagrammes TRC de la nuance 21CrMoV5-7 (Figure 4) et de la nuance 16MnCr5 (Figure 3).

Q1- Donner la signification de la désignation normalisée de chaque nuance ?


21CrMoV5-7 : …………………………………………………………………………………………………………………..
16MnCr5 : …………………………………………………………………………………………………………………..
Q2- Donner les conditions d’austénitisation pour chaque nuance.
21CrMoV5-7 : (Ta = ……………….°C, ta = ……………s)
16MnCr5 : (Ta = ……………….°C, ta = ……………s)

Q3- Analyser (donner la microstructure finale et la vitesse de refroidissement) les lois de refroidissement conduisant à
une dureté égale à 20 HRC pour la nuance 21CrMoV5-8 et 30 HRC pour la nuance 16MnCr5

2
NE RIEN ÉCRIRE ICI

21CrMoV5-7 16MnCr5
Microstructures :………………………………………… Microstructures :…………………………………………
……………………………………………………………… ………………………………………………………………
……………………………………………………………… ………………………………………………………………
……………………………………………………………… ………………………………………………………………
700 700
𝑉300 =…………°C/s 𝑉300 =…………°C/s

Q4- Calculer la vitesse critique de trempe martensitique pour chaque nuance ?


21CrMoV5-7 : VCT = ……………….°C/s
16MnCr5 : VCT = ……………….°C/s

Q5- En se basant sur la question précédente, quelle est la nuance qui a la plus bonne trempabilité. Justifier votre
réponse.
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………

Exercice n° 3 :
Soit l’acier 42CrMo4 dont on fournit la courbe de trempabilité établie à l’issue de l’essai Jominy.
Vous disposez en annexe de la courbe JOMINY de cet acier ainsi que les courbes de Wyss pour l’eau et l’huile
Q1- Quelle est l’utilité de l’essai Jominy ?
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
Q2- Donner la dureté critique correspondante au point d’inflexion de la courbe Jominy ? Hc=…………. HRC
Cet acier est choisi pour usiner deux pièces rondes de diamètre 150mm. Ces dernières seront trempées une à l’eau et
l’autre à l’huile.
Q3- Tracer les courbes qui donnent la variation de la dureté des deux pièces de la surface au cœur (courbe en U) pour
les deux modes de refroidissement, l’eau et l’huile.

3
NE RIEN ÉCRIRE ICI

HRC HRC

- 75 0 +75 - 75 0 +75
Eau Huile
Q4- Estimer l’épaisseur de la couche trempée dans les deux modes de refroidissements
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
Q5- Peut-on dire que les deux pièces sont trempées ? Justifier votre réponse ?
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
Q6- Chercher le diamètre critique de trempe (DCT) pour chaque mode de refroidissement ?

D CT (eau) = ………….[mm] DCT (huile) = ………….[mm]

Q7- Que pouvez-vous dire quant à la trempabilité de cet acier ?


………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
Q8. On désire avoir une pièce cylindrique de dureté à cœur de 38HRC après trempe à l’eau. Quel diamètre doit-on choisir
pour la pièce ? Expliquer votre choix ?
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………

4
Figure 3. Diagramme TRC de la nuance 16MnCr5 Figure 4. Diagramme TRC de la nuance 21CrMoV5-7
Figure 2
Figure 1 : diagramme TTT de l’acier 5160
42CrMo4

42CrMo4

Figure 5 : courbes de Wyss pour l’eau et l’huile


MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Institut Supérieur
DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE des Études Technologiques de Nabeul
Direction Générale Des Études Technologiques département génie mécanique

NOM : ……………………………… Prénom : ……………………… Classes : GM ………


N° C.I.N : …………………………..
CORRECTION
Salle : ………………………… N° place :……………...

MATÉRIAUX MÉTALLIQUES
Signature de l’étudiant
Proposé par : Adnene TLILI, Ayda CHABBI & Souhir GARA
……………………………… A.U : 2009/2010, semestre 1

Épreuve de : MATÉRIAUX MÉTALLIQUES


NOTE : /20 (Aucune documentation permise)

NB : répondez directement sur cette feuille et il sera tenu compte de la clarté de la copie.
Exercice n° 1:

L’acier 5160 est fréquemment utilisé dans l’industrie automobile pour fabriquer des ressorts hélicoïdaux ou des barres
de torsion. Sa composition chimique (en % massique) est la suivante :
C = 0,6 %, Mn = 0,9 %, Cr = 0,9 %.
Tous les diagrammes ou figures relatifs à cet acier sont donnés en annexe.

Q1- En supposant que cet acier obéit au diagramme binaire Fe – C, à 724 °C, quels sont les phases présentes dans cet
acier ? Donner leurs compositions chimiques (en % C) et leurs proportions (en %) ?
0.5 Ferriteproeutectoïde (α) + Austénite (γ)
0.8−0.6
0.25 Ferriteproeutectoïde (0.02%C) ; 𝑌𝛼 = × 100 ≈ 25.64% 0.25
0.8−0.02
0.6−0.02
0.25 Austénite (0.8%C) ; 𝑌𝛾 = 0.8−0.02 × 100 ≈ 74.36 0.25
Q2- Quelle est la microstructure de cet acier à la température ambiante ? Expliquer pourquoi ?
0.5 Ferriteproeutectoïde + perlite.
0.5 C’est un acier hypoeutectoïde.
Ta = 810 °C
0.5 Q3- Donner la température d’austénitisation de cet acier ?

Q4- Expliquer le choix de cette température d’austénitisation ?

C’est un acier hypoeutectoïde donc Ta = A3 + 50°C.


0.5
Or A3 = 760°C donc Ta = 810°C.

Trois pièces de cet acier 5160 subissent chacune un traitement thermique différent qui conduit aux propriétés
mécaniques suivantes :
NE RIEN ÉCRIRE ICI

Q5- Quel programme de traitement thermique isotherme (après austénitisation complète) a conduit aux propriétés des
pièces A, B et C ? Donnez la température de maintient (en °C) et la durée nécessaire du traitement (en secondes).
0.5 Pièce A : (T = 280 °C, t = ……..s)
0.5 Pièce B : (T = 320 °C, t = 1800 s)

0.5 Pièce C : (T = 600 °C, t = 60 s)


Q6- Quelle serait la microstructure finale et la dureté d’une pièce en acier 5160 qui aurait subi le traitement thermique
suivant ?
Austénitisation → Trempe à 410 °C et maintient pendant 100 s → Trempe à l’eau à 20 °C

0.5 50% bainite + 50% martensite.


0.5 Dureté 52 HRC.

Q7- Sur le diagramme TTT ci-contre relatif à l’acier


5160 tracer, à l’aide de couleurs différents, les
traitements industriels suivant :
0.5 - Trempe étagée martensitique ;
0.5 - Trempe étagée bainitique ;

Q8- Quels sont les facteurs qui influent sur la forme


et la position du diagramme TTT.
- Les éléments d’alliages.
- Les conditions d’austénitisation.

Fig. 1 : Diagramme TTT de l’acier 5160

Exercice n° 2 :
Soient deux diagrammes TRC de la nuance 21CrMoV5-7 (Figure 4) et de la nuance 16MnCr5 (Figure 3).

Q1- Donner la signification de la désignation normalisée de chaque nuance ?


0.5 21CrMoV5-7 : acier faiblement allié à 0.21%C, 1.25% de chrome et 0.7% de molybdène et quelque trace de vanadium.
0.5 16MnCr5 : acier faiblement allié à 0.16%C, 1% de manganèse et quelque trace de chrome.

2
NE RIEN ÉCRIRE ICI

Q2- Donner les conditions d’austénitisation pour chaque nuance.


0.5 21CrMoV5-7 : (Ta = 975 °C, ta = 1800 s)
0.5 16MnCr5 : (Ta = 850 °C, ta = 1800 s)

Q3- Analyser (donner la microstructure finale et la vitesse de refroidissement) les lois de refroidissement conduisant à
une dureté égale à 20 HRC pour la nuance 21CrMoV5-8 et 30 HRC pour la nuance 16MnCr5

21CrMoV5-7 16MnCr5
Microstructures :………………………………………… Microstructures :…………………………………………
60% ferrite + 40% bainite 0.5 35% ferrite + 47% bainite + 18% martensite 0.5

700 700
V300 = 0.12 °C/s 0.5 𝑉300 = 6.1 °C/s 0.5

Q4- Calculer la vitesse critique de trempe martensitique pour chaque nuance ?


0.5 21CrMoV5-7 : VCT = 285.7 °C/s
0.5 16MnCr5 : VCT = 160 °C/s

Q5- En se basant sur la question précédente, quelle est la nuance qui a la plus bonne trempabilité. Justifier votre
réponse.
0.5 La nuance 16MnCr5 à la meilleure trempabilité.
0.5 Parceque sa vitesse critique de trempe est plus faible.

Exercice n° 3 :
Soit l’acier 42CrMo4 dont on fournit la courbe de trempabilité établie à l’issue de l’essai Jominy.
Vous disposez en annexe de la courbe JOMINY de cet acier ainsi que les courbes de Wyss pour l’eau et l’huile
0.5 Q1- Quelle est l’utilité de l’essai Jominy ?
Cet essai permet de caractériser la trempabilité des aciers.
0.5 Q2- Donner la dureté critique correspondante au point d’inflexion de la courbe Jominy ? Hc= 32 HRC
Cet acier est choisi pour usiner deux pièces rondes de diamètre 150mm. Ces dernières seront trempées une à l’eau et
l’autre à l’huile.
Q3- Tracer les courbes qui donnent la variation de la dureté des deux pièces de la surface au cœur (courbe en U) pour
les deux modes de refroidissement, l’eau et l’huile.

3
NE RIEN ÉCRIRE ICI

HRC HRC
Dureté critique
32 52
1.5 1.5

Dureté critique
20 32

20

- 75 0 +75 - 75 0 +75
Eau Huile

Q4- Peut-on dire que les deux pièces sont trempées ? Justifier votre réponse ?
0.5 Les deux pièces ne sont pas trempées.

0.5 Parceque la dureté aux cœurs dans les deux pièces est inférieures à la dureté critique se qui
signifie que il n’y a pas de 50% de martensite au cœur.
Q5. On désire avoir une pièce cylindrique de dureté à cœur de 38HRC après trempe à l’eau. Quel diamètre doit-on choisir
pour la pièce ? Expliquer votre choix ?
0.5 Il faut choisir un diamètre égal à 38.5 mm
0.5 On utilise la courbe JOMINY pour trouver le Jx correspondant à la dureté 38 HRC par la suite
on utilise la courbe de Wyss on faisant l’intersection entre le Jx trouvée précédemment et la
courbe au cœur ensuite on lit sur l’axe des ordonnées le diamètre.

4
MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Institut Supérieur des Études Technologiques de Nabeul
ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Département génie mécanique

Nom : ……………………………… Prénom : ……………………… Classes : GM ………


N° C.I.N : ………………………….. Salle : ……… N° place :……………
Épreuve de : MATÉRIAUX MÉTALLIQUES
Signature de l’étudiant
Proposé par : Adnene TLILI & Faouzi BELHADJ BRAHIM
……………………………… Classes : GM 11, 12, 13, 14, 15, 16 & 17
A.U : 2014/2015, semestre 2

Épreuve de : MATÉRIAUX MÉTALLIQUES


NOTE : /20 (Aucune documentation permise)

NB : Répondez directement sur cette feuille et il sera tenu compte de la clarté de la copie.
Exercice n° 1:

L’acier 5160 est fréquemment utilisé dans l’industrie automobile pour fabriquer des ressorts hélicoïdaux ou des barres
de torsion. Sa composition chimique (en % massique) est la suivante :
C = 0,6 %, Mn = 0,9 %, Cr = 0,9 %.
Tous les diagrammes et figures relatifs à cet acier sont donnés en annexe.
Q1- En supposant que cet acier obéit au diagramme binaire Fe – C, (voir figure 2). Quels sont les phases présentes dans
cet acier à 724 °C ? Donner leurs compositions chimiques (en % C) et leurs fractions massiques (en %) ?
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
Q2- Quelle est la microstructure de cet acier à la température ambiante ? Expliquer pourquoi ?
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
Q3- Donner la température d’austénitisation de cet acier ?
Ta = ………..°C
Q4- Expliquer le choix de cette température d’austénitisation ?
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
Dureté
Trois pièces de cet acier 5160 subissent chacune un Pièce Microstructure
(HRC)
traitement thermique différent qui conduit aux propriétés A Martensite 65
mécaniques suivantes :
B Bainite 50
C Perlite 40

Q5- Quels sont les programmes des traitements thermiques isothermes (après austénitisation complète) qui ont conduit
aux propriétés désirées des pièces A, B et C ? Donnez la température de maintien (en °C) et la durée nécessaire du
traitement (en secondes).
Pièce A : (T = ……... °C, t = ……..s)
Pièce B : (T = ……… °C, t = ……. s)
Pièce C : (T = ……… °C, t = ….. s)
NE RIEN ÉCRIRE ICI

Q6- Quelle serait la microstructure finale et la dureté d’une pièce en acier 5160 qui aurait subi le traitement thermique
suivant ?
Austénitisation → Trempe à 410 °C et maintient pendant 100 s → Trempe à l’eau à 25 °C
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………

Q7- Sur le diagramme TTT ci-contre (figure 3) relatif à


l’acier 5160, tracer, à l’aide des couleurs différentes,
les traitements industriels suivants :
- Trempe étagée martensitique (100% Martensite);
- Trempe étagée bainitique (100% Bainite) ;

Q8- Quels sont les facteurs qui influent sur la forme et


la position du diagramme TTT.
…………………………………………………
…………………………………………………
…………………………………………………
…………………………………………………
…………………………………………………
…………………………………………………
…………………………………………………
…………………………………………………

Fig. 3 : Diagramme TTT de l’acier 5160

Exercice n° 2 :
Soient les deux diagrammes TRC des nuances d’aciers 21CrMoV5-7 (Figure 4) et 16MnCr5 (Figure 3). Voir annexe.

Q1- Donner la signification de la désignation normalisée de chaque nuance ?


21CrMoV5-7 : …………………………………………………………………………………………………………………..
16MnCr5 : …………………………………………………………………………………………………………………..

Q2- Donner les conditions d’austénitisation pour chaque nuance.


21CrMoV5-7 : (Ta = ……………….°C, ta = ……………s)
16MnCr5 : (Ta = ……………….°C, ta = ……………s)

Q3- Analyser (donner la microstructure finale et la vitesse de refroidissement) les lois de refroidissement conduisant à une
dureté égale à 20 HRC pour la nuance 21CrMoV5-8 et 30 HRC pour la nuance 16MnCr5

2
NE RIEN ÉCRIRE ICI

21CrMoV5-7 16MnCr5
Microstructures :………………………………………… Microstructures :…………………………………………
……………………………………………………………… ………………………………………………………………
700 700
𝑉300 =…………°C/s 𝑉300 =…………°C/s

Q4- Calculer la vitesse critique de trempe martensitique pour chaque nuance ?


21CrMoV5-7 : VCT = ……………….°C/s
16MnCr5 : VCT = ……………….°C/s

Exercice n° 3 :
Soit le diagramme d’équilibre fer-cémentite (figure 5)
Q1- En se référant au diagramme de la figure 5, on vous demande d’écrire les trois réactions isothermes présentes dans
le diagramme, de préciser, pour chaque réaction, le nom, la température, les phases présentes ainsi que leurs compositions
chimiques.
1ère réaction
Nom : ……………………. T=…….….°C
Réaction :
(……%C) (……%C) + (……%C)

2ère réaction
Nom : ……………………. T=……......°C
Réaction :
(……%C) (……%C) + (……%C)

3ère réaction
Nom : ……………………. T=……......°C
Réaction :
(……%C) + (……%C) (……%C)

Q2- La perlite est l’agrégat d’une réaction isotherme. Elle est composée de deux phases.
On vous demande de donner le nom de cette réaction isotherme, le nom, la composition chimique et la fraction massique
de chacune des phases qui compose la perlite à la température de la réaction ?

3
NE RIEN ÉCRIRE ICI

Non de la réaction : ………………….. Phase 1 :…………………(%C=……) 𝑌𝑝ℎ𝑎𝑠𝑒 1 = × 100 = %


Température : ……………….°C Phase 2 ………………….(%C=…...)
𝑌𝑝ℎ𝑎𝑠𝑒 2 = × 100 = %
Q3- Refaire la même chose pour l’agrégat lédéburite ?

Non de la réaction : ………………….. Phase 1 :…………………(%C=.……)


𝑌𝑝ℎ𝑎𝑠𝑒 1 = × 100 = %
Température : ……………….°C Phase 2 ………………….(%C=…....)
𝑌𝑝ℎ𝑎𝑠𝑒 2 = × 100 = %

Q4- Ecrire les noms des phases présentes dans chaque domaine du diagramme Fer-Cémentite de la figure 5

Fig. 5 Diagramme d’équilibre Fer-Cémentite

4
Figure 3. Diagramme TRC de la nuance 16MnCr5 Figure 4. Diagramme TRC de la nuance 21CrMoV5-7
ANNEXE

Figure 1. Diagramme TTT de l’acier 5160


Figure 2.
MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Institut Supérieur des Études Technologiques de Nabeul
ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Département génie mécanique

Nom : ……………………………… Prénom : ………………………


CORRECTION Classes : GM ………
N° C.I.N : ………………………….. Réalisée par Mr. Adnene TLILI
Salle : ……… N° place :……………
Épreuve de : MATÉRIAUX MÉTALLIQUES
Signature de l’étudiant
Proposé par : Adnene TLILI
……………………………… Classes : GM 11, 12, 13, 14, 15, 16 & 17
A.U : 2014/2015, semestre 2

Épreuve de : MATÉRIAUX MÉTALLIQUES


NOTE : /20 (Aucune documentation permise)

NB : Répondez directement sur cette feuille et il sera tenu compte de la clarté de la copie.
Exercice n° 1: (7pts)

L’acier 5160 est fréquemment utilisé dans l’industrie automobile pour fabriquer des ressorts hélicoïdaux ou des barres
de torsion. Sa composition chimique (en % massique) est la suivante :
C = 0,6 %, Mn = 0,9 %, Cr = 0,9 %.
Tous les diagrammes et figures relatifs à cet acier sont donnés en annexe.
Q1- En supposant que cet acier obéit au diagramme binaire Fe – C, (voir figure 2). Quels sont les phases présentes dans
cet acier à 724 °C ? Donner leurs compositions chimiques (en % C) et leurs fractions massiques (en %) ?
0.25Ferriteproeutectoïde (α) + Austénite (γ) 0.25
0.8−0.6
0.25 Ferriteproeutectoïde (0.02%C) ; 𝑌𝛼 = 0.8−0.02 × 100 ≈ 25.64% 0.25
0.6−0.02
0.25 Austénite (0.8%C) ; 𝑌𝛾 = 0.8−0.02 × 100 ≈ 74.36 0.25
Q2- Quelle est la microstructure de cet acier à la température ambiante ? Expliquer pourquoi ?
0.5 Ferriteproeutectoïde + perlite.
0.5 C’est un acier hypoeutectoïde.
0.5 Q3- Donner la température d’austénitisation de cet acier ?
Ta = 810 °C
Q4- Expliquer le choix de cette température d’austénitisation ?
C’est un acier hypoeutectoïde donc Ta = A3 + 50°C.
0.5
Or A3 = 760°C donc Ta = 810°C.
Dureté
Trois pièces de cet acier 5160 subissent chacune un Pièce Microstructure
(HRC)
traitement thermique différent qui conduit aux propriétés A Martensite 65
mécaniques suivantes :
B Bainite 50
C Perlite 40

Q5- Quels sont les programmes des traitements thermiques isothermes (après austénitisation complète) qui ont conduit
aux propriétés désirées des pièces A, B et C ? Donnez la température de maintien (en °C) et la durée nécessaire du
traitement (en secondes).
0.5 Pièce A : (T = 40 °C, t = ……..s)

0.5 Pièce B : (T = 320 °C, t = 1800 s)


0.5 Pièce C : (T = 600 °C, t = 60 s)
NE RIEN ÉCRIRE ICI

Q6- Quelle serait la microstructure finale et la dureté d’une pièce en acier 5160 qui aurait subi le traitement thermique
suivant ?
Austénitisation → Trempe à 410 °C et maintient pendant 100 s → Trempe à l’eau à 25 °C

0.75 50% bainite + 50% martensite.


0.25 Dureté 52 HRC.

Q7- Sur le diagramme TTT ci-contre (figure 3) relatif à


l’acier 5160, tracer, à l’aide des couleurs différentes,
les traitements industriels suivants :
0.25 - Trempe étagée martensitique (100% Martensite);
0.25 - Trempe étagée bainitique (100% Bainite) ;

Q8- Quels sont les facteurs qui influent sur la forme et


la position du diagramme TTT.
0.25
- Les éléments d’alliages.
0.25 - Les conditions d’austénitisation.

Fig. 3 : Diagramme TTT de l’acier 5160

Exercice n° 2 : (5 pts)
Soient les deux diagrammes TRC des nuances d’aciers 21CrMoV5-7 (Figure 4) et 16MnCr5 (Figure 3). Voir annexe.

Q1- Donner la signification de la désignation normalisée de chaque nuance ?


0.25 21CrMoV5-7 : acier faiblement allié à 0.21%C, 1.25% de chrome et 0.7% de molybdène et quelque trace de vanadium.
0.25 16MnCr5 : acier faiblement allié à 0.16%C, 1% de manganèse et quelque trace de chrome.

Q2- Donner les conditions d’austénitisation pour chaque nuance.


0.5 21CrMoV5-7 : (Ta = 975 °C, ta = 1800 s)
0.5 16MnCr5 : (Ta = 850 °C, ta = 1800 s)

2
NE RIEN ÉCRIRE ICI

Q3- Analyser (donner la microstructure finale et la vitesse de refroidissement) les lois de refroidissement conduisant à une
dureté égale à 20 HRC pour la nuance 21CrMoV5-8 et 30 HRC pour la nuance 16MnCr5

21CrMoV5-7 16MnCr5
Microstructures : 60% ferrite + 40% bainite 0.75 Microstructures : 35% ferrite + 47% bainite + 18% 0.75
700 martensite
𝑉300 = 0.12 °C/s 0.5
700
𝑉300 = 6.1°C/s 0.5

Q4- Calculer la vitesse critique de trempe martensitique pour chaque nuance ?


0.5 21CrMoV5-7 : VCT = 285.7 °C/s
0.5 16MnCr5 : VCT = 160 °C/s

Exercice n° 3 : (8 pts)
Soit le diagramme d’équilibre fer-cémentite (figure 5)
Q1- En se référant au diagramme de la figure 5, on vous demande d’écrire les trois réactions isothermes présentes dans
le diagramme, de préciser, pour chaque réaction, le nom, la température, les phases présentes ainsi que leurs compositions
chimiques.
1ère réaction 0.25
0.25 Nom : Eutectoïde 0.25 T=723 °C 0.25 0.25
Réaction :
Austénite 𝛾 (0.8 %C) Ferrite 𝛼 (0.02 %C) + Cémentite 𝐹𝑒3 𝐶(6.67 %C)

2ère réaction 0.25


0.25 Nom : Eutectique T= 1147 °C
0.25 0.25 0.25
Réaction :
Liquide (4.3 %C) Austénite 𝛾 (2 %C) + Cémentite 𝐹𝑒3 𝐶(6.67 %C)

3ère réaction 0.25


0.25 Nom : Péritectique 0.25 T= 1495 °C
0.25 0.25
Réaction :
Liquide (0.51 %C) + Ferrite 𝛿 (0.1 %C) Austénite 𝛾 (0.16 %C)

Q2- La perlite est l’agrégat d’une réaction isotherme. Elle est composée de deux phases.
On vous demande de donner le nom de cette réaction isotherme, le nom, la composition chimique et la fraction massique
de chacune des phases qui compose la perlite à la température de la réaction ?

3
NE RIEN ÉCRIRE ICI

0.25 6.67 − 0.8


Non de la réaction : Eutectoïde 0.25 Phase 1 : Ferrite 𝛼 (%C=0.02) 0.25 𝑌𝑝ℎ𝑎𝑠𝑒 1 = × 100 = 88.27%
6.67 − 0.02
Température : 723°C 0.25 Phase 2 : Cémentite 𝐹𝑒3 𝐶(6.67 %C) 0.25 0.8 − 0.02
0.25 𝑌𝑝ℎ𝑎𝑠𝑒 2 = × 100 = 11.73%
6.67 − 0.02
Q3- Refaire la même chose pour l’agrégat lédéburite ?
0.25 6.67 − 4.3
Phase 1 : Austénite 𝛾 (2 %C) 0.25 𝑌𝑝ℎ𝑎𝑠𝑒 1 = × 100 = 50.75 %
Non de la réaction : Eutectique 0.25 6.67 − 2
Température : 1147°C 0.25 Phase 2 : Cémentite 𝐹𝑒3 𝐶(6.67 %C) 0.25 4.3 − 2
0.25 𝑌𝑝ℎ𝑎𝑠𝑒 2 = × 100 = 49.25 %
6.67 − 2
Q4- Ecrire les noms des phases présentes dans chaque domaine du diagramme Fer-Cémentite de la figure 5
1.25
δ+L

δ L

δ+γ
γ+L
L + Fe3C

Fe3C

γ + Fe3C
α+γ

α + Fe3C

Fig. 5 Diagramme d’équilibre Fer-Cémentite